L estime de soi des adolescents

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L estime de soi des adolescents"

Transcription

1 L estime de soi des adolescents Germain Duclos - Danielle Laporte - Jacques Ross

2

3 L estime de soi des adolescents

4

5 L estime de soi des adolescents Germain Duclos Danielle Laporte Jacques Ross Éditions de l Hôpital Sainte-Justine Centre hospitalier universitaire mère-enfant

6 Données de catalogage avant publication (Canada) Duclos, Germain L estime de soi des adolescents Éd. abrégée et rev. (Collection de l Hôpital Sainte-Justine pour les parents) Version abrégée et rev. de : L estime de soi de nos adolescents. Comprend des réf. bibliogr. ISBN Estime de soi chez l adolescent. 2. Adolescents - Psychologie. 3. Estime de soi chez l adolescent - Problèmes et exercices. 4. Adolescents - Psychologie - Problèmes et exercices. I. Laporte, Danielle. II. Ross, Jacques, III. Hôpital Sainte-Justine. IV. Titre. V. Titre: L estime de soi de nos adolescents. VI. Collection BF724.3.S36D C X llustration de la couverture : Geneviève Côté Infographie : Nicole Tétreault Diffusion-Distribution au Québec : Prologue inc. en France : Casteilla Diffusion en Belgique et au Luxembourg : S.A. Vander en Suisse : Servidis S.A. Éditions de l Hôpital Sainte-Justine (CHU mère-enfant) 3175, chemin de la Côte-Sainte-Catherine Montréal (Québec) H3T 1C5 Téléphone : (514) Télécopieur : (514) Hôpital Sainte-Justine 1995 pour l édition originale 2002 pour l édition abrégée Tous droits réservés ISBN Dépôt légal : Bibliothèque nationale du Québec, 2002 Bibliothèque nationale du Canada, 2002 La Collection de l Hôpital Sainte-Justine pour les parents bénéficie du soutien du Comité de promotion de la santé et de la Fondation de l Hôpital Sainte-Justine. Le masculin est utilisé pour désigner les deux sexes, sans discrimination, et dans le seul but d alléger le texte.

7 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 7 CHAPITRE 1 FAIRE VIVRE UN SENTIMENT DE CONFIANCE À L ADOLESCENT...13 L adolescent doit sentir que ses parents lui font confiance...14 L adolescent doit participer à l élaboration des règles qui le concernent...18 L adolescent doit apprendre à gérer son stress...24 Rappelez-vous!...28 CHAPITRE 2 AIDER L ADOLESCENT À SE CONNAÎTRE...31 L adolescent doit être aimé, apprécié, écouté et compris...32 L adolescent doit se séparer, s affirmer et devenir autonome...35 L adolescent doit être reconnu et respecté pour ce qu il est...42 L adolescent doit sentir que ses parents ont des attentes réalistes...44 Rappelez-vous!...45 CHAPITRE 3 APPRENDRE À L ADOLESCENT À PARTICIPER ET À COOPÉRER...49

8 6 L ESTIME DE SOI DES ADOLESCENTS L adolescent doit trouver sa place dans sa famille...50 L adolescent doit trouver sa place dans son groupe d amis...56 L adolescent doit trouver sa place dans son milieu scolaire...57 Rappelez-vous!...61 CHAPITRE 4 AIDER L ADOLESCENT À DÉCOUVRIR DES STRATÉGIES MENANT AU SUCCÈS...63 L adolescent a besoin de modèles pour se projeter dans l avenir...64 L adolescent apprend à résoudre ses problèmes...66 L adolescent doit obtenir du succès...71 Rappelez-vous!...80 CONCLUSION...83 RESSOURCES...87

9 AVANT-PROPOS Nous avons peu à peu compris, individuellement et comme société, que l estime de soi avait une grande importance. Cette prise de conscience est liée au fait que nous vivons collectivement une période de profondes remises en question. Il s agit même d une véritable crise d identité, due aux changements rapides que nous rencontrons. Cette crise rappelle à plusieurs égards cette période de la vie qu est l adolescence. L importance que nous accordons à l estime de soi vient également de l inquiétude que chacun de nous ressent en voyant tant d enfants, d adolescents et d adultes déprimés et enclins à se déprécier. Les médias nous renvoient sans cesse une image déformée de notre compétence parentale et nous rappellent sans ménagement que notre société affiche chez les jeunes des taux d abandon scolaire et de suicide parmi les plus élevés au monde. Cette situation explique notre inquiétude et en même temps nourrit notre volonté de tout faire pour contrer la violence, la dépression et l anxiété. Notre société s est transformée très rapidement et, en moins de 30 ou 40 ans, les valeurs de base ont éclaté. Nous sommes passés d une société centrée sur la famille à une société caractérisée par un taux de divorce de 49 p. 100, par une réduction spectaculaire du nombre d enfants, par la présence de la majorité des mères sur le marché du travail et par une redéfinition du rôle des hommes et des femmes, des pères et des mères. Cette transformation sociale provoque des tiraillements et des remises en question. Il n est donc pas surprenant que

10 8 L ESTIME DE SOI DES ADOLESCENTS nous ayons le goût, dans les circonstances, de concentrer notre attention et nos efforts sur les forces des personnes, sur les éléments positifs des relations humaines et sur l espoir d un monde meilleur. L estime de soi est au cœur de cette démarche. Qu est-ce que l estime de soi? Chaque personne se fait une idée d elle-même. Cette perception de soi, fortement influencée par les changements sociaux dont nous avons parlé précédemment, se construit au fil des années et n est jamais définitivement acquise. L enfant se voit principalement dans le regard que portent sur lui les personnes qu il juge importantes dans sa vie : ses parents, ses grands-parents, ses enseignants, ses amis, etc. Il se sert des paroles que ces personnes lui adressent et des gestes qu elles ont à son endroit pour se connaître lui-même. Puis, l enfant vieillit et les amis prennent peu à peu de l importance jusqu à devenir, à l adolescence, le miroir dans lequel il ou elle se regarde. L âge adulte ne met pas un terme à ce processus. Certains jours, l opinion favorable des autres nous rassure et confirme les impressions que nous avons de nous-même. À certains moments, quand cette opinion est défavorable, elle blesse et nous fait douter de nous. En fait, des recherches démontrent que l image qu on a de soi continue à se transformer même après 80 ans. L estime de soi est la valeur qu on s attribue dans les différents aspects de la vie. Ainsi, une personne peut avoir une bonne opinion d elle-même au travail, mais une faible estime de soi comme parent! Chaque personne se forge une opinion d elle-même sur le plan physique (apparence, habiletés, endurance), sur le plan intellectuel (capacités, mémoire, raisonnement) et sur le plan social (capacité de se faire des

11 Avant-propos 9 amis, charisme, sympathie). Il en va de même en amour, au travail et en ce qui concerne la créativité. Il va de soi qu une personne ayant une bonne image d elle-même dans la majorité de ces aspects aura une bonne estime de soi générale et que l inverse est également vrai. On confond souvent estime de soi et amour-propre. Il est vrai que ces deux concepts sont très proches, complémentaires même. L amour-propre, par exemple, se définit comme le sentiment de sa propre dignité et de sa valeur personnelle, et fait référence à la fierté personnelle. Blesser l amour-propre d une personne, c est l atteindre dans son intériorité la plus profonde. Estime de soi et amour-propre sont des concepts très liés, mais la différence entre les deux réside dans la distinction qu on peut faire entre aimer et estimer. On peut estimer quelqu un sans nécessairement l aimer. Ainsi, on reconnaîtra des qualités et des compétences à une personne qu on observe en dehors de son environnement immédiat un personnage public ou politique par exemple sans l aimer en tant que personne. Or, il n en va pas de même pour l inverse: on ne peut aimer une personne sans l estimer, c est-à-dire sans lui attribuer une valeur personnelle et intrinsèque. Dans une relation d amour et d attachement, il est important qu on apprécie, admire et estime les qualités, les compétences et les attitudes de la personne aimée. Par cette comparaison entre amour-propre et estime de soi, on se rend compte qu une personne ne peut s aimer elle-même sans s estimer, c est-à-dire sans s attribuer une valeur personnelle (qualités, forces, façon d être, identité unique). L adolescent est fort capable de jeter un regard critique sur lui-même pour nourrir un monologue intérieur peuplé d auto-jugements positifs ou négatifs. Il peut juger personnellement ses actions, son rendement (son «paraître»),

12 10 L ESTIME DE SOI DES ADOLESCENTS ses qualités, ses forces, ses difficultés, son style personnel (son «être»). C est par le monologue intérieur ou la qualité des pensées qu il entretient sur lui-même qu il peut alimenter son estime de soi ou, au contraire, la déprécier. Il est très influencé par ses propres évaluations sur ses compétences ou ses caractéristiques personnelles, et par celles des personnes significatives à ses yeux. L adolescent peut exprimer son estime de lui-même en s affirmant personnellement. L affirmation de soi est en quelque sorte l estime de soi en action. En effet, lorsqu un adolescent est conscient de sa valeur personnelle (estime de soi), il lui est plus facile de s affirmer en exprimant ses idées, ses opinions, ses besoins et désirs. Il est alors davantage capable de faire des choix personnels. Ainsi, grâce à l estime qu il a de lui-même, il arrive plus facilement à prendre sa place dans un groupe et, surtout, à se faire respecter en s opposant aux agressions verbales ou physiques à son égard. L estime de soi et l adolescence L adolescence est une période cruciale en ce qui concerne le développement et la consolidation de l estime de soi. En effet, c est à ce moment de la vie que chaque individu doit absolument trouver son identité. Pour ce faire, le jeune doit courir le risque de se séparer de ses parents en se définissant par rapport à eux et en explorant l intimité avec des amis et avec des représentants de l autre sexe. Les transformations physiques qui surviennent à l adolescence brouillent l image que le jeune avait de lui-même. En outre, l adolescent a la capacité de réfléchir sur des concepts abstraits et cela lui fait voir la vie et les autres sous un nouveau jour (en particulier ses parents). Enfin, il fait face à plusieurs nouveaux rôles sociaux : celui de travailleur, parce qu il doit

13 Avant-propos 11 gagner de l argent pour conquérir son indépendance ; celui d amoureux parce que la puberté lui fait découvrir la sexualité; et celui d apprenti parce que la vie le met face à des choix professionnels. Tous ces changements placent les jeunes dans une position de grande vulnérabilité et cela explique qu ils soient parfois rébarbatifs aux adultes. En fait, ils ont besoin que nous reconnaissions leur valeur et que nous les aidions à consolider leur sentiment de fierté. L adolescence est une période difficile, car chacun y a pour tâche de définir sa propre identité et de l intérioriser pour la rendre permanente. Le jeune doit d abord apprendre à se connaître (ses qualités, ses forces, ses difficultés, ses vulnérabilités) avant de se reconnaître (estime de soi), c est-à-dire de parvenir à bien juger ce qu il découvre en lui. L estime de soi s appuie avant tout sur le sentiment de l identité personnelle. L adolescence ne doit pas être perçue comme une simple récapitulation de l enfance ou la fin des préoccupations infantiles. Le «qui suis-je?» (l identité) et le «quelle est ma valeur?» (estime de soi) sont des préoccupations centrales à l adolescence. C est la connaissance de soi qui rend l adolescent capable de se projeter dans l avenir et de faire des choix professionnels. Aux parents et aux éducateurs Les parents et les éducateurs doivent aider les adolescents à développer une bonne estime de soi. De nombreuses recherches démontrent en effet que cela est au cœur de toute stratégie visant à prévenir de multiples problèmes chez les jeunes : décrochage, difficulté d apprentissage, délinquance, abus de drogue et d alcool, suicide, etc. Toutefois, il n est pas facile d entrer dans l univers des adolescents, même si c est

14 12 L ESTIME DE SOI DES ADOLESCENTS avec l intention de les valoriser, car ils cherchent souvent à s éloigner des adultes et, pour y arriver, ils jouent les indifférents ou font comme s ils savaient tout et n avaient rien à apprendre. Il faut se rappeler qu une bonne estime de soi n est pas synonyme de docilité et de gentillesse. Cela signifie plutôt qu on a conscience de ses forces et de ses faiblesses, et que l on s accepte soi-même, avec ce qu on possède de plus personnel, c est-à-dire de plus précieux. Avoir une bonne estime de soi, cela veut dire assumer ses responsabilités, s affirmer, savoir répondre à ses besoins, avoir des buts et prendre les moyens pour les atteindre. Et cela nécessite une intégrité personnelle et de la considération pour les autres. L estime de soi, c est d abord et avant tout avoir confiance en soi, en ceux que l on aime et en la vie! Quand parents et éducateurs travaillent à consolider l estime de soi des adolescents, ils ont comme projet éducatif de leur permettre de réaliser ce qu ils ont de meilleur en eux. Pour ce faire, il faut évidemment qu ils croient dans ces jeunes. De plus, en travaillant à établir de bonnes relations avec leurs adolescents, parents et éducateurs travaillent à bâtir leur propre image de soi, ce qui est un avantage non négligeable.

15 CHAPITRE 1 FAIRE VIVRE UN SENTIMENT DE CONFIANCE À L ADOLESCENT La psychanalyste Françoise Dolto comparait l adolescent à un homard qui vient de perdre sa carapace et qui doit se cacher au fond de l eau, derrière des rochers, en attendant de trouver de nouvelles défenses efficaces. Sous des dehors indifférents et des attitudes de je-m en-foutisme, l adolescent dissimule une profonde sensibilité ainsi qu une grande vulnérabilité face aux autres et aux réactions qu il suscite. À l adolescence, l enfant a l impression qu il ne peut plus se fier aux perceptions et aux idées anciennes. Il ne peut s en remettre non plus à l image qu il avait de lui-même, puisqu il est en continuel processus de changement. S il reste sans repères, il perd confiance en lui et dans les autres. Il faut donc l aider à se rassurer, en lui montrant qu il peut compter sur vous, que vous demeurez fiable et que vous êtes toujours convaincu de sa valeur. L existence d une discipline juste et souple aide également l adolescent à acquérir un sentiment de confiance. Cette discipline doit être de type démocratique, c est-à-dire qu elle doit définir clairement les limites, tout en favorisant la négociation et le dialogue. Sa mise en place permet à l adolescent de développer et de consolider un sentiment de sécurité intérieure.

16 14 L ESTIME DE SOI DES ADOLESCENTS Même si vous vous efforcez d être un parent fiable et même si vous avez instauré ce type de discipline, il peut arriver que votre jeune manque de confiance en lui. Vivant un trop grand nombre de changements et éprouvant un niveau de stress trop élevé, il en arrive à ne plus trouver de paix intérieure. Dans ces circonstances, vous pouvez l aider à reconnaître les effets du stress sur lui et à trouver des moyens personnels d y faire face. En prenant conscience des pressions qu exercent sur lui l école, la famille et la société, vous deviendrez plus compréhensif à son égard et prendrez avec plus de philosophie ses réactions à l emporte-pièce. L adolescent doit sentir que ses parents lui font confiance La confiance en soi comme personne Le sentiment de confiance est contagieux. Pour pouvoir le transmettre à son adolescent, le parent doit ressentir lui-même cette confiance, d abord comme personne et ensuite comme parent. Cette attitude s appuie sur l estime qu on a de soi, sur le sentiment de sa valeur personnelle. Vérifiez le niveau de confiance que vous avez en vousmême en vous posant les questions suivantes : Est-ce que je suis satisfait de ma santé? je suis satisfait de mon apparence physique? je suis habile dans certains sports? j ai certaines habiletés manuelles? j ai une bonne capacité de raisonnement? je suis apprécié de mes amis?

17 Faire vivre un sentiment de confiance à l adolescent 15 j aime essayer des choses nouvelles? je sais me débrouiller face à des difficultés? je suis d humeur joyeuse et agréable? je suis capable de gérer mon stress? La confiance en soi se développe à n importe quel moment de la vie. Elle est associée à une relation d attachement et elle se construit en intériorisant des expériences agréables au cours desquelles on a fait preuve de qualités, de talents et de capacités relationnelles. La confiance que l on porte en soi comme parent s appuie d abord et avant tout sur un sentiment de confiance personnelle comme adulte. La confiance en soi comme parent Il importe d évaluer le plus objectivement possible vos attitudes et vos actions éducatives à l égard de votre adolescent, ainsi que les soins que vous lui prodiguez. Vérifiez le niveau de confiance que vous avez comme parent en vous posant les questions suivantes : Est-ce que je comprends les divers besoins de mon ado? je l aide à gérer son stress? je suis à l écoute de ses sentiments, de ses idées et de ses opinions? je favorise son autonomie? je l aide dans ses initiatives? je souligne ses efforts et ses succès? je favorise sa socialisation?

18 16 L ESTIME DE SOI DES ADOLESCENTS La confiance que l on a en soi comme parent est conditionnée par les expériences que l on a vécues avec son enfant depuis sa naissance. Certaines ont été très heureuses alors que d autres se sont avérées difficiles. Comme parent, chacun se reconnaît des points forts qui ont aidé au développement de l enfant au cours des années précédentes. Ce sont ces forces qui deviennent les assises de la confiance en soi comme parent et qui donnent une assurance personnelle dans l éducation de l adolescent. Le sentiment de confiance de l adolescent à l égard de ses parents n apparaît pas par magie. Il grandit jour après jour et ne se manifeste que lorsque les parents sont fiables dans leurs actions quotidiennes. La confiance naît de la fiabilité. Mon adolescent peut me faire confiance Vérifiez votre niveau de fiabilité en vous posant les questions suivantes : Est-ce que je tiens les promesses que je fais à mon ado? je vis moi-même les valeurs que je lui transmets? je suis d humeur égale? ma discipline à la maison est influencée par mes humeurs? j arrive à l heure à mes rendez-vous? je suis sûr de mes décisions? je persévère dans mes décisions malgré les difficultés? je garde mes idées malgré les pressions extérieures? je termine ce que j ai commencé? je tiens mes promesses dans les délais prévus?

19 Faire vivre un sentiment de confiance à l adolescent 17 Ma confiance envers mon enfant devenu adolescent Ce n est pas parce que l enfant est devenu adolescent qu on a soudainement confiance en lui. La confiance entre le parent et l enfant est un sentiment qui se développe graduellement. Pour y arriver, il faut que s établisse une relation de sécurité et d attachement entre les deux et que le parent reconnaisse les forces, les habiletés et les talents de l adolescent. De l enfance à l adolescence, votre confiance à l égard de votre enfant est demeurée stable ou s est enrichie ou appauvrie. Cela s est fait selon ce que vous avez vécu avec l enfant durant son développement et selon la qualité des adaptations mutuelles. De plus, n oubliez pas qu il peut exister un écart entre la confiance que vous portez à votre jeune et celle qu il ressent lui-même à son égard. Vérifiez le niveau de confiance que vous avez à l égard de votre enfant en vous posant les questions suivantes : Est-ce que mon ado est habile dans certains sports? est habile dans des activités manuelles? a une bonne capacité de raisonnement? exprime ses idées et ses sentiments? est sociable? est capable de se contrôler? est capable d initiatives? fait preuve d autonomie? assume bien ses responsabilités? se débrouille face à des difficultés?

20 18 L ESTIME DE SOI DES ADOLESCENTS Comment aider mon adolescent à acquérir une plus grande confiance en lui? Voici quelques grands principes à respecter parce qu ils sont susceptibles d aider votre enfant à maintenir sa confiance en lui ou à en acquérir une plus grande. Il faut éviter de trop le protéger ou de le contrôler abusivement; d avoir des attentes irréalistes à son égard. Il faut surtout l aider à être moins dépendant de vous; à vivre des expériences variées; à faire des choix tout en prenant conscience des conséquences positives et négatives qui en découlent; à accepter ses erreurs et à les voir comme des occasions d évoluer. L adolescent doit participer à l élaboration des règles qui le concernent Tous les parents attendent de leur adolescent une maîtrise de plus en plus grande de ses conduites, de ses comportements et de ses attitudes. L adolescent capable d autodiscipline est celui qui a été encouragé très tôt à être autonome et qui continue d être guidé et encouragé dans ses initiatives personnelles. Toute famille doit définir des règles de conduite précises pour prévenir les malentendus et les conflits, et aussi pour déterminer les droits et les privilèges de chacun. Ces règles sont des outils essentiels pour faire régner l harmonie familiale.

21

22 Germain Duclos psychoéducateur et orthopédagogue Danielle Laporte psychologue clinicienne Jacques Ross psychoéducateur et andragogue Les adolescents sont en quête de leur identité et ont besoin, sur ce chemin parfois ardu, d une bonne estime de soi. Cet ouvrage est destiné d abord aux parents afin qu ils puissent mieux les aider à y parvenir. Comment faire vivre à son adolescent un sentiment de confiance? Comment l aider à se connaître? Comment lui apprendre à coopérer? Comment le guider dans la découverte de stratégies menant au succès? En répondant à ces grandes questions, ce livre contribue à l établissement de meilleures relations entre parents et adolescents. Édition nouvelle et abrégée de l ouvrage L estime de soi de nos adolescents ISBN Éditions de l Hôpital Sainte-Justine Centre hospitalier universitaire mère-enfant

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Image tirée sur Google 3 Le décrochage scolaire pose le problème de la motivation scolaire chez plusieurs

Plus en détail

Parents d enfants, parents d ados, parents d élèves différents... Dre Nadia Gagnier Psychologue

Parents d enfants, parents d ados, parents d élèves différents... Dre Nadia Gagnier Psychologue Parents d enfants, parents d ados, parents d élèves différents... Dre Nadia Gagnier Psychologue Enjeux des parents d aujourd hui... Maman travaille Papa s implique Internet et accès à l information Conciliation

Plus en détail

CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION POUR LES ORGANISMES ÉDUCATION POPULAIRE CREP

CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION POUR LES ORGANISMES ÉDUCATION POPULAIRE CREP CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION POUR LES ORGANISMES ÉDUCATION POPULAIRE CREP 1 CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION pour les organismes ÉDUCATION POPULAIRE Le catalogue des activités de formation

Plus en détail

Laurent Bérubé, S.C.

Laurent Bérubé, S.C. ANNEXE II La mission aujourd hui Chapitre provincial, 3 e session 18 avril 2009 L ADOLESCENCE Laurent Bérubé, S.C. I. Profil «Ce qu il y a d émouvant avec les adolescents, c est que tout ce qu ils font,

Plus en détail

Inspirer l enfant : être ou ne pas être la différence?

Inspirer l enfant : être ou ne pas être la différence? Inspirer l enfant : être ou ne pas être la différence? La vie d un enfant est comme un bout de papier sur lequel chaque passant laisse sa marque. - proverbe chinois 106 rue Josée Rougemont (QC) J0L 1M0

Plus en détail

Découvrir et apprécier sa valeur

Découvrir et apprécier sa valeur présentent Partenaires : Centre Berthiaume-Du Tremblay www.berthiaume-du-tremblay.com Association québécoise des centres communautaires pour aînés www.aqcca.org Découvrir et apprécier sa valeur Pour s

Plus en détail

Préface de Germain Duclos

Préface de Germain Duclos je suis capable! i, Moi auss Marie-Francine Hébert Marie-Claude Favreau Préface de Germain Duclos Moi aussi je suis capable! Texte : Marie-Francine Hébert Illustrations : Marie-Claude Favreau Préface

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

Pour s affirmer dans son bénévolat. Cahier d exercices. Préparé par Louise Gravel et Linda Mastrovito

Pour s affirmer dans son bénévolat. Cahier d exercices. Préparé par Louise Gravel et Linda Mastrovito Pour s affirmer dans son bénévolat Cahier d exercices Préparé par Louise Gravel et Linda Mastrovito EXERCICE 1 RÉALISATIONS ET RÊVES 1. Une réalisation dont je suis fièr(e) : 2. Un rêve que je souhaite

Plus en détail

Parinet Formation Pour Humaniser les Relations

Parinet Formation Pour Humaniser les Relations Parinet Formation Pour Humaniser les Relations Stages de développement personnel Formation à la relation d aide & Consultations individuelles Adultes, adolescents, enfants, couples Programme 2012-2013

Plus en détail

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 %

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % 4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % Prévenir le jeu excessif chez les adolescents C est toujours gagnant! Pourquoi ce dépliant? [ ] Le rôle des parents est déterminant dans la prévention du jeu excessif

Plus en détail

NOTRE PROJET ÉDUCATIF

NOTRE PROJET ÉDUCATIF NOTRE PROJET ÉDUCATIF HISTORIQUE Fondée en 1983 notre École entreprendra en septembre 2013 sa trentième (30 e ) année académique. Bien que nous ayons acquis beaucoup de connaissances et d expériences au

Plus en détail

de domaine-du-roy PERSÉVÉRANCE SCOLAIRE : Élèves sur le chemin de la réussite

de domaine-du-roy PERSÉVÉRANCE SCOLAIRE : Élèves sur le chemin de la réussite Élèves sur le chemin de la réussite PERSÉVÉRANCE SCOLAIRE : Mieux comprendre notre réalité pour mieux agir auprès de nos jeunes Portrait du territoire de domaine-du-roy SOYONS COMPLICES DE LA RÉUSSITE

Plus en détail

Liens entre les programmes

Liens entre les programmes Liens entre les programmes Accueillir la petite enfance du ministère de la Famille et des Ainés Éducation préscolaire du ministère de l Éducation Jocelyne Grenier Conseillère pédagogique à la petite enfance

Plus en détail

Procédure de prévention et d intervention Gestion des crises de colère et d agressivité

Procédure de prévention et d intervention Gestion des crises de colère et d agressivité Procédure de prévention et d intervention Gestion des crises de colère et d agressivité Un service de garde de qualité est un service qui est capable de reconnaître les besoins des enfants et d y répondre.

Plus en détail

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR?

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? Source: DUMONT, Nicole. Femmes d aujourd hui, Vol. 1 No. 8., janvier 1996. On dit de certaines personnes qu elles n ont pas de tête ou qu elles n ont pas de

Plus en détail

Tous pour un... un pour tous!

Tous pour un... un pour tous! Tous pour un... un pour tous! Activités de développement de la solidarité Élèves du primaire GUIDE D ANIMATION À L INTENTION DES ENSEIGNANTS proposé par 5935, St-Georges, bureau 310 Lévis (Québec) G6V

Plus en détail

Plate-forme pédagogique

Plate-forme pédagogique Plate-forme pédagogique Le programme éducatif «Accueillir la petite enfance» En tant que CPE, nous appliquons le programme éducatif du ministère «Accueillir la petite enfance». Ce programme a pour but

Plus en détail

CAPSULE DE VULGARISATION

CAPSULE DE VULGARISATION CAPSULE DE VULGARISATION Les déterminants de la persévérance scolaire retenus par R 2 Rédaction : Frédérick Tremblay, CRÉPAS Supervision : Mireille Jetté, R 2 DÉTERMINANTS DE LA PERSÉVÉRANCE SCOLAIRE Il

Plus en détail

Guide Confiance en soi

Guide Confiance en soi Guide Confiance en soi Phase Être en relation avec soi Guide.Confiance-juillet 2014.doc 27-07-14 Ce document, créé par ÉCOUTE TON CORPS, est destiné pour votre usage personnel seulement. Seuls nos diplômés

Plus en détail

Mémoire. La littératie financière. en perspective avec la planification financière. l Institut québécois de planification financière

Mémoire. La littératie financière. en perspective avec la planification financière. l Institut québécois de planification financière Mémoire La littératie financière en perspective avec la planification financière présenté par l Institut québécois de planification financière au Groupe de travail sur la littératie financière le 31 mai

Plus en détail

Code de déontologie. des entraîneurs professionnels

Code de déontologie. des entraîneurs professionnels Code de déontologie des entraîneurs professionnels En vigueur : octobre 2007 CODE DE DÉONTOLOGIE DES 1 1.0 ÉNONCÉ DE MISSION DE PATINAGE CANADA Patinage Canada est une association qui a pour mandat de

Plus en détail

J aide mon enfant à développer son estime de soi

J aide mon enfant à développer son estime de soi Bruno Hourst J aide mon enfant à développer son estime de soi Illustrations de Jilème, 2012 ISBN : 978-2-212-55221-8 Chapitre 1 Qu est-ce que l estime de soi? Définir l estime de soi Le concept d estime

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ANALYSE RÉFLEXIVE

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ANALYSE RÉFLEXIVE UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ANALYSE RÉFLEXIVE Travail remis à JEAN-CLAUDE LESSARD Dans le cadre du cours FPM1550-33 Sensibilisation à la réalité

Plus en détail

Révélatrice de talents. Développement personnel

Révélatrice de talents. Développement personnel Révélatrice de talents Développement personnel Révélatrice de talents Une entreprise à votre écoute pour vous accompagner de manière professionnelle dans tous vos projets Le développement personnel Notre

Plus en détail

Présentation du jeu de négociation autour de la problématique de l orpaillage

Présentation du jeu de négociation autour de la problématique de l orpaillage Présentation du jeu de négociation autour de la problématique de l orpaillage «La façon de nous voyons les choses est la source de la façon dont nous pensons et de la façon dont nous agissons Jamais nous

Plus en détail

Conférence Les deuils situationnels

Conférence Les deuils situationnels Conférence Les deuils situationnels Sylvie Dufresne, psychothérapeute Les étapes de résolution du deuil Choc Négation déni Expression des émotions Prise en charge des tâches liées au deuil Découverte d

Plus en détail

»»»» PRENDRE LE TEMPS DE FAIRE LE POINT POUR MIEUX VIVRE LE CHANGEMENT

»»»» PRENDRE LE TEMPS DE FAIRE LE POINT POUR MIEUX VIVRE LE CHANGEMENT 1 Fiche de sensibilisation PRENDRE LE TEMPS DE FAIRE LE POINT POUR MIEUX VIVRE LE CHANGEMENT Le secteur municipal est présentement en période de turbulence. Les bases établies que l on croyait solides

Plus en détail

Relation soignant / soigné

Relation soignant / soigné Relation soignant / soigné 3 métiers impossibles selon Freud : gouverner soigner éduquer Car met les personnes dans une situation de dépendance et d autorité Relation = activité ou une situation dans laquelle

Plus en détail

LE SYNDROME L ENFANT TÉFLON (Travail individuel) Pour. Daniel Lambert. Développement humain 1 : L enfance (350-183 SH) Par.

LE SYNDROME L ENFANT TÉFLON (Travail individuel) Pour. Daniel Lambert. Développement humain 1 : L enfance (350-183 SH) Par. LE SYNDROME L ENFANT TÉFLON (Travail individuel) Pour Daniel Lambert Développement humain 1 : L enfance (350-183 SH) Par Kim Dupuy Soins infirmiers (groupe 1115) Collège de Sherbrooke 12 mars 2004 Histoire

Plus en détail

UN TRAIT D UNION. Bulletin d information pour les parents et les jeunes Édition 15, volume 4, avril 2014

UN TRAIT D UNION. Bulletin d information pour les parents et les jeunes Édition 15, volume 4, avril 2014 UN TRAIT D UNION Bulletin d information pour les parents et les jeunes Édition 15, volume 4, avril 2014 La Toxicomanie manie! Les relations amoureuses! o La drogue et mon ado que faire? o Action Toxicomanie!

Plus en détail

Le leader d Ingénieurs Canada

Le leader d Ingénieurs Canada Le leader d Ingénieurs Canada Sommaire Ingénieurs Canada existe pour fournir du soutien et du leadership à l échelle nationale au nom des organismes de réglementation du génie, afin de promouvoir et de

Plus en détail

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1 Enquête de PSMT Qu est-ce que PSMT? Protégeons la santé mentale au travail est un ensemble exhaustif de ressources uniques, fondées sur des données probantes, qui ont été conçues dans le but d évaluer

Plus en détail

Comment résoudre les sept problèmes les plus courants concernant les devoirs?

Comment résoudre les sept problèmes les plus courants concernant les devoirs? Comment résoudre les sept problèmes les plus courants concernant les devoirs? Problème No 1 : Votre enfant ne fait pas de son mieux Les enfants qui manquent de motivation ne fournissent qu un minimum d

Plus en détail

INFORMATIONS AUX PARENTS SUR LA TOXICOMANIE

INFORMATIONS AUX PARENTS SUR LA TOXICOMANIE INFORMATIONS AUX PARENTS SUR LA TOXICOMANIE Définition de la toxicomanie : Habitude de consommer un ou plusieurs produits psychoactifs, susceptibles d'entraîner une dépendance psychique et parfois physique.

Plus en détail

Le Clown de Théâtre : Une formation pour développer la confiance en soi et envers les autres

Le Clown de Théâtre : Une formation pour développer la confiance en soi et envers les autres Le Clown de Théâtre : Une formation pour développer la confiance en soi et envers les autres Formation de développement personnel Nos formateurs Composé de professionnels artistiques, d enseignants et

Plus en détail

Les adolescentes et les adolescents face à l alcool. Conseils aux parents et aux adultes en charge d éducation

Les adolescentes et les adolescents face à l alcool. Conseils aux parents et aux adultes en charge d éducation Les adolescentes et les adolescents face à l alcool Conseils aux parents et aux adultes en charge d éducation L alcool... un problème? Pour la plupart des adolescent-e-s, l alcool n est pas un problème,

Plus en détail

5172, des Ramiers Québec QC G1G 1L3 (418) 622-1593 c.sanfacon@videotron.ca

5172, des Ramiers Québec QC G1G 1L3 (418) 622-1593 c.sanfacon@videotron.ca 5172, des Ramiers Québec QC G1G 1L3 (418) 622-1593 LES TECHNIQUES D INTERVENTION Accepter mes propres émotions, éviter l affrontement, respecter l image du jeune. Ce n est pas toujours évident d intervenir

Plus en détail

Développement Personnel au travail

Développement Personnel au travail Développement Personnel au travail www.rmdconsultants.com APPORTER DES SOLUTIONS AUX RESEAUX DE DISTRIBUTION Bas les masques! «Mieux se connaitre» personne ayant des fonctions d encadrement Définir les

Plus en détail

Prendre l intimidateur par les cornes Cahier d exercices

Prendre l intimidateur par les cornes Cahier d exercices Page # 1 Vitae Dynamics Inc. Prendre l intimidateur par les cornes Cahier d exercices Introduction Le cahier d exercice qui suit est conçu pour vous aider à clarifier les émotions que vous ressentez à

Plus en détail

5 postures pour mobiliser le don

5 postures pour mobiliser le don Confiance Sollicitude Réciprocité d engagement Tirer partie de son Relance expérience relationnelle constructive 5 postures pour mobiliser le don Attention à soi Alliance : Lier sans défier Donner Recevoir

Plus en détail

La gestion d une équipe vie scolaire. Quelques petits conseils pour être un super manager!

La gestion d une équipe vie scolaire. Quelques petits conseils pour être un super manager! La gestion d une équipe vie scolaire Quelques petits conseils pour être un super manager! Les facteurs de stress Dans une équipe, on peut repérer différents facteurs de stress Une direction trop autoritaire

Plus en détail

Définition, finalités et organisation

Définition, finalités et organisation RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Définition, finalités et organisation Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à présenter à l ensemble des professionnels de santé, aux patients

Plus en détail

Dix valeurs pour les soins infirmiers

Dix valeurs pour les soins infirmiers Dix valeurs pour les soins infirmiers La valeur n attendant pas le nombre des années, deux étudiantes en soins infirmiers se sont interrogées sur les valeurs dont l infirmière a besoin pour mieux adapter

Plus en détail

Illustration des termes utilisés dans les différents programmes ministériels. au regard du développement global de l enfant

Illustration des termes utilisés dans les différents programmes ministériels. au regard du développement global de l enfant Illustration des termes utilisés dans les différents programmes ministériels au regard du développement global de l enfant Illustration des termes utilisés dans les différents programmes ministériels au

Plus en détail

La psychothérapie. Se poser les bonnes questions

La psychothérapie. Se poser les bonnes questions La psychothérapie Se poser les bonnes questions? LA PSYCHOTHÉRAPIE Au Québec, la psychothérapie est une activité réservée par la loi * depuis juin 2012, ce qui signifie que seules les personnes autorisées,

Plus en détail

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec MON PORTRAIT Ce portrait, obtenu à partir du questionnaire en ligne, permet de structurer l échange avec le jeune en vue de planifier les actions à entreprendre. Il procure à celui-ci un bilan de ses réponses

Plus en détail

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT TU ES ACTIF SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX. MAIS CONNAIS-TU TON PROPRE RÉSEAU SOCIAL? QUELLES SONT LES PERSONNES DE TON ENTOURAGE

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

Principles Impératif Juillet 2009. Les principes de gestion et de «leadership» chez Nestlé

Principles Impératif Juillet 2009. Les principes de gestion et de «leadership» chez Nestlé Principles Impératif Juillet 2009 Les principes de gestion et de «leadership» chez Nestlé Principles Impératif Juillet 2009 Fonction émettrice Département des Ressources humaines Auteur/département émetteur

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

Objectifs : Connaître les grands principes de la relation médecin-malade. Connaître les principes de l annonce d une maladie grave.

Objectifs : Connaître les grands principes de la relation médecin-malade. Connaître les principes de l annonce d une maladie grave. CHAPITRE 1 LA RELATION MÉDECIN-MALADE L ANNONCE D UNE MALADIE GRAVE. L INFORMATION DU PATIENT ATTEINT DE MALADIE CHRONIQUE. LA PERSONNALISATION DE LA PRISE EN CHARGE MÉDICALE Module 1 : «Apprentissage

Plus en détail

RAPPORT DU CONGRES D OSLO SUR LA PREVENTION DES ABUS SEXUELS ET DE LA MALTRAITANCE EN EUROPE (*)

RAPPORT DU CONGRES D OSLO SUR LA PREVENTION DES ABUS SEXUELS ET DE LA MALTRAITANCE EN EUROPE (*) RAPPORT DU CONGRES D OSLO SUR LA PREVENTION DES ABUS SEXUELS ET DE LA MALTRAITANCE EN EUROPE (*) A travers ce que nous avons pu écouter et échanger au congrès d Oslo, en mai 1995, ainsi que ce que nous

Plus en détail

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS?

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? Pourquoi vivons-nous des émotions? Voilà une excellente question! Avez-vous pensé: «Les émotions nous rendent humains» ou : «Elles nous permettent de sentir ce qui

Plus en détail

Synthèse Mon projet d emploi

Synthèse Mon projet d emploi Synthèse Mon projet d emploi Nom : Date : Complété par : TÉVA Estrie 2012 La synthèse permet de recueillir les informations notées dans les questionnaires et de constater les ressemblances et les différences

Plus en détail

RAPPORT D EVALUATION Tous nos rapports sont intégralement rédigés par un consultant spécialiste de l évaluation

RAPPORT D EVALUATION Tous nos rapports sont intégralement rédigés par un consultant spécialiste de l évaluation RAPPORT D EVALUATION Tous nos rapports sont intégralement rédigés par un consultant spécialiste de l évaluation DEVELOPMENT CENTER Damien xxx Poste cible : Entreprise : Assesseurs Evaluesens : Responsable

Plus en détail

L ESTIME DE SOI, C EST...

L ESTIME DE SOI, C EST... L'estime de soi Sources : C.A.P. Santé Outaouais. Votre guide d'animation Mieux-être en tête, 1994. SCRIPTOGRAPHIC COMMUNICATIONS LTD, Ce que vous devez savoir sur l'estime de soi, 1989. FORTIN, BRUNO.

Plus en détail

Banque des commentaires reliés aux compétences de l éducation préscolaire 1

Banque des commentaires reliés aux compétences de l éducation préscolaire 1 Banque des commentaires reliés aux compétences de l éducation préscolaire 1 Document conçu et réalisé par Danièle Beaudoin, Marina Drolet, Isabelle Gagné et Éloise Lavoie révisé par Liette Champagne Le

Plus en détail

Formation continue Programmation 2013-2014. Modalités d inscription

Formation continue Programmation 2013-2014. Modalités d inscription Formation continue Programmation 2013-2014 Modalités d inscription Pour chaque formation, une date limite d inscription est indiquée. Elle correspond à la date limite au-delà de laquelle la formation ne

Plus en détail

Le coaching vise à aider les gens à donner. le meilleur d eux-mêmes. Les bons coachs. sont toujours désireux de rehausser les

Le coaching vise à aider les gens à donner. le meilleur d eux-mêmes. Les bons coachs. sont toujours désireux de rehausser les LE COACHING PERFORMANT : UNE VUE D'ENSEMBLE Le coaching vise à aider les gens à donner le meilleur d eux-mêmes. Les bons coachs sont toujours désireux de rehausser les qualités des gens qu ils encadrent

Plus en détail

Une perspective de changement de pratiques en violence conjugale et familiale

Une perspective de changement de pratiques en violence conjugale et familiale Une perspective de changement de pratiques en violence conjugale et familiale François Lepage travailleur social, Option, Montréal Annie Simard travailleuse sociale, Option, Montréal OP+ION «Une alternative

Plus en détail

«Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire

«Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire Service d animation spirituelle et d engagement communautaire au primaire «Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire Séquence de 5 rencontres en classe Estime de soi au préscolaire 1

Plus en détail

Les qualités s et les compétences requises des gestionnaires dans un contexte d ouvertured

Les qualités s et les compétences requises des gestionnaires dans un contexte d ouvertured Les qualités s et les compétences requises des gestionnaires dans un contexte d ouvertured Par Natalie Rinfret, Ph.D. Professeure Titulaire de la Chaire La Capitale en leadership dans le secteur public

Plus en détail

Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile

Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile Conseils Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile www.douglas.qc.ca Le retour Le retour Votre proche a eu des gestes ou des propos agressifs. Vous êtes inquiet pour lui et

Plus en détail

Indicateurs de la compétence. de l infirmière et infirmier auxiliaire Juin 2003

Indicateurs de la compétence. de l infirmière et infirmier auxiliaire Juin 2003 Indicateurs de la compétence de l infirmière et infirmier auxiliaire Juin 2003 Indicateurs de la compétence de l infirmière et infirmier auxiliaire Édité par : L Ordre des infirmières et des infirmiers

Plus en détail

Mardi de la parentalité le 2 juin 2015 St Jean de la porte. Paroles et gestes au quotidien

Mardi de la parentalité le 2 juin 2015 St Jean de la porte. Paroles et gestes au quotidien Mardi de la parentalité le 2 juin 2015 St Jean de la porte Paroles et gestes au quotidien Intervenante : Marilyne TEXIER : Educatrice de jeune enfant. Formatrice à L Ecole des Parents 74 + Médiatrice familiale.

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité Documentation C Autoévaluation des compétences sociales et personnelles Vous avez rempli le justificatif des prestations fournies pour l année relatif à votre travail concernant la prise en charge de votre

Plus en détail

Le rétablissement de la pleine citoyenneté par la recherche-action participative

Le rétablissement de la pleine citoyenneté par la recherche-action participative Le rétablissement de la pleine citoyenneté par la recherche-action participative BULLETINS DU PIRAP Volume 1, numéro 11 : Février 2013 Programme d'aide et d'accompagnement social : Le PIRAP comme PAAS-

Plus en détail

Les sources de la violence: le défi de la complexité

Les sources de la violence: le défi de la complexité Les sources de la violence : le défi de la complexité Les sources de la violence: le défi de la complexité Les aspects développementaux des violences intimes Colloque soulignant le 30 e anniversaire de

Plus en détail

Le guide s articule autour de quatre thèmes, qui sont incontournables pour bien documenter une situation d aliénation parentale ou de risque:

Le guide s articule autour de quatre thèmes, qui sont incontournables pour bien documenter une situation d aliénation parentale ou de risque: GUIDE D ENTREVUE TROUSSE DE SOUTIEN À L ÉVALUATION DU RISQUE D ALIÉNATION PARENTALE Véronique Lachance Marie-Hélène Gagné Ce guide d entrevue a été conçu pour vous aider à documenter les situations familiales

Plus en détail

Votre lien direct à la santé et au mieux-être. Vous ou un membre de la famille. Une aide immédiate et confidentielle, quelle que soit la difficulté

Votre lien direct à la santé et au mieux-être. Vous ou un membre de la famille. Une aide immédiate et confidentielle, quelle que soit la difficulté Votre lien direct à la santé et au mieux-être Une aide immédiate et confidentielle, quelle que soit la difficulté PROGRAMME D AIDE AUX EMPLOYÉS Vous ou un membre de la famille êtes aux prises avec un problème

Plus en détail

L ouvrage que vous avez entre les mains n est pas un manuel de vente. Ce que nous vous proposons plutôt est une aventure au pays de l excellence

L ouvrage que vous avez entre les mains n est pas un manuel de vente. Ce que nous vous proposons plutôt est une aventure au pays de l excellence «Vivre c est vendre. Parce que vendre c est vivre intensément. Nous sommes tous des vendeurs, car nous passons notre temps à vendre quelque chose : à nous-mêmes d abord, à nos proches, à nos clients. Vendre

Plus en détail

En cas de conflits, l élève utilise la démarche de la résolution de conflit

En cas de conflits, l élève utilise la démarche de la résolution de conflit TABLE DES MATIÈRES Respect de soi... 1 Respect de l autre... 1 Respect de l environnement... 1 Niveaux de responsabilités...2 Fonctionnement en salle de classe...2 Fonctionnement général de l école...2

Plus en détail

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9 Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) 371.9 Un travail collectif : Renseignements aux parents d élèves ayant des besoins spéciaux ISBN 0-7711-3999-9 1. Éducation

Plus en détail

LA SOCIALISATION DE L ENFANT ET LE METIER DE PSYCHOLOGUE DU DEVELOPPEMENT

LA SOCIALISATION DE L ENFANT ET LE METIER DE PSYCHOLOGUE DU DEVELOPPEMENT B**** Andréa BROSSARD PAULINE B****** Mélodie LA SOCIALISATION DE L ENFANT ET LE METIER DE PSYCHOLOGUE DU DEVELOPPEMENT ANNEE 2010-2011 UFR V, LICENCE DE PSYCHOLOGIE SOMMAIRE Introduction I- La socialisation

Plus en détail

CAFDES Communication Communiquer, c est quoi?

CAFDES Communication Communiquer, c est quoi? CAFDES Communication Communiquer, c est quoi? Communiquer, c est parler v En Grèce antique, Rome, la communication était synonyme d éloquence Ø Le talent de communicateur était assimilé à l art de bien

Plus en détail

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie.

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Sarah CAILLOT, Psychologue Réseau Breizh IMC- Pôle MPR St-Hélier (Rennes)- Journée Inter-régionale

Plus en détail

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Guide d enseignement et Feuilles d activité de l élève DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Qu est-ce que l intimidation (bullying)? L intimidation est le fait de tourmenter de façon

Plus en détail

Transformez votre relation au monde!

Transformez votre relation au monde! Transformez votre relation au monde! Formations certifiantes PNL QUEST interactive 2013-2014 Qu est-ce que la PNL? La PNL (Programmation Neuro-linguistique) est une discipline développée dans les années

Plus en détail

LES POUVOIRS DE LA MÉDITATION. Anita Rossier Thérapeute & Guide de méditation

LES POUVOIRS DE LA MÉDITATION. Anita Rossier Thérapeute & Guide de méditation LES POUVOIRS DE LA MÉDITATION Anita Rossier Thérapeute & Guide de méditation Biographie Formation de base en sciences appliquées, biologie médicale et moléculaire, diplôme d ingénieure chimiste Expérience

Plus en détail

LA PENSÉE. À quel point habile est votre pensée en ce moment? 1

LA PENSÉE. À quel point habile est votre pensée en ce moment? 1 LA PENSÉE À quel point habile est votre pensée en ce moment? 1 Il n y a rien de plus pratique qu une pensée saine. Peu importe les circonstances ou les buts, peu importe où vous vous trouvez ou les problèmes

Plus en détail

BAROMETRE D OPINION DES BENEVOLES

BAROMETRE D OPINION DES BENEVOLES BAROMETRE D OPINION DES BENEVOLES LE BENEVOLAT DANS LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET LE SOUTIEN SCOLAIRE Cahier n 13 - Septembre 2013 La lutte contre l illettrisme, grande cause nationale en 2013, se construit

Plus en détail

Un apprentissage de la Communication NonViolente

Un apprentissage de la Communication NonViolente Un apprentissage de la Communication NonViolente De quoi s agit-il? Un outil soutenant une démarche pédagogique pour : développer un savoir-faire en communication au service d un savoir-être en relation

Plus en détail

L histoire du changement

L histoire du changement Fellow Ashoka Belgique Ashoka : Et si vous commenciez par me parler un peu de votre famille et de l endroit où vous avez grandi? Marjan : J ai grandi dans un petit village de la Flandre occidentale. C

Plus en détail

INTRODUCTION. Master Management des Ressources Humaines de l IAE de Toulouse Page 1

INTRODUCTION. Master Management des Ressources Humaines de l IAE de Toulouse Page 1 LES FICHES OUTILS RESSOURCES HUMAINES L évaluation 360 Feed-back INTRODUCTION Aujourd hui les ressources humaines sont considérées par les entreprises comme un capital. La notion de «capital humain» illustre

Plus en détail

Qu est-ce qui provoque le stress?

Qu est-ce qui provoque le stress? 1 Qu est-ce qui provoque le stress? Le stress n épargne personne. On vit tous, à un moment ou à un autre, des situations stressantes qui, dans votre cas, pourraient se produire : à votre retour d un déploiement;

Plus en détail

FONCTIONNEMENT À L ÉCOLE

FONCTIONNEMENT À L ÉCOLE TROUBLES D APPRENTISSAGE Outil de planification du soutien pédagogique Nom de l élève : Année d études : École : Date de naissance : Date : DOMAINE FORCES BESOINS A B C Cocher une catégorie* FONCTIONNEMENT

Plus en détail

L élégance de l intérieur

L élégance de l intérieur L élégance de l intérieur 1. L apparence compte pour beaucoup mais n est pas grande richesse. 2. Pas toujours facile voire difficile de vraiment s aimer soi-même. 3. Le plus souvent tout semble toujours

Plus en détail

Stages : Ateliers pratiques

Stages : Ateliers pratiques Stages : Ateliers pratiques ***** Pour nous contacter ou pour vous inscrire : Tel : 06 68 65 20 20 ou mail : dforcari@gmail.com Stages Automne/Hiver 2015/2016 1 - Savoir se relaxer, s entraîner au lâcher-prise

Plus en détail

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance FONDATION NATIONALE DE GERONTOLOGIE Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance La vieillesse est une étape de l existence pendant laquelle chacun poursuit

Plus en détail

Plate-forme pédagogique

Plate-forme pédagogique Plate-forme pédagogique Historique du Centre de la petite enfance de Saint-Lambert Agathe la Girafe Le Centre de la Petite Enfance de Saint-Lambert Agathe la Girafe est une garderie qui détient un permis

Plus en détail

SEMENT DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX. e des matières. Table des matières

SEMENT DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX. e des matières. Table des matières SEMENT DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX e des matières CODE D ÉTHIQUE Table des matières JANVIER 2013 TABLE DES MATIERES PRÉAMBULE 3 Pourquoi un code d éthique? 3 À qui s adresse le code d éthique? 3 LA

Plus en détail

La prévention, un travail d éd. équipe. Le programme PEC, une intervention multimodale. et de leurs parents. Martin Gendron, Ph.D.

La prévention, un travail d éd. équipe. Le programme PEC, une intervention multimodale. et de leurs parents. Martin Gendron, Ph.D. La prévention, un travail d éd équipe : Le programme PEC, une intervention multimodale auprès s d adolescents d en difficulté de comportement et de leurs parents. Martin Gendron, Ph.D. Université du Québec

Plus en détail

Vous et votre famille PROGRAMME D AIDE AUX MEMBRES

Vous et votre famille PROGRAMME D AIDE AUX MEMBRES PROGRAMME D AIDE AUX MEMBRES www.forces.gc.ca/assistance VOTRE QUALITÉ DE VIE EST IMPORTANTE! Évidemment, vous désirez profiter d une bonne qualité de vie. Et vous avez parfaitement raison! Toutefois,

Plus en détail

Code d éthique Version révisée février 2011

Code d éthique Version révisée février 2011 Code d éthique Version révisée février 2011 Table des matières Introduction...3 1. Devoirs et obligations...4 1.1. Déclarations de la personne accompagnatrice... 4 1.2. Dispositions générales de la personne

Plus en détail

Sommaire. Projet de recherche sur la violence faite aux femmes et la réaction du système juridique de l Î.-P.-É.

Sommaire. Projet de recherche sur la violence faite aux femmes et la réaction du système juridique de l Î.-P.-É. Sommaire Projet de recherche sur la violence faite aux femmes et la réaction du système juridique de l Î.-P.-É. L équipe de recherche sur la violence faite aux femmes et le système juridique à l ïle-duprince-édouard

Plus en détail

COMMENT RECONNAITRE SON STYLE DE MANAGEMENT PREFERENTIEL?

COMMENT RECONNAITRE SON STYLE DE MANAGEMENT PREFERENTIEL? COMMENT RECONNAITRE SON MANAGEMENT PREFERENTIEL? Les différents contextes professionnels et le caractère souvent hétérogène des individualités au sein d une même équipe supposent, pour le dirigeant ou

Plus en détail

Fit für die Schule. Fit für die Schule. Was kleine Kinder von ihren Eltern brauchen

Fit für die Schule. Fit für die Schule. Was kleine Kinder von ihren Eltern brauchen Was kleine Kinder von ihren Eltern brauchen Erziehungsberatung Erziehungsdirektion des Kanton Bern Sulgeneckstrasse 70 3005 Bern Telefon 031 633 85 11 www.erz.be.ch/fit-fuer-die-schule Chers parents Votre

Plus en détail

Brochure d information. Santé psychologique. Faciliter le changement : une approche humaine

Brochure d information. Santé psychologique. Faciliter le changement : une approche humaine Brochure d information Santé psychologique Faciliter le changement : une approche humaine FACILITER LE : UNE APPROCHE HUMAINE Selon Pierre Lainey, quatre croyances erronées peuvent miner la conduite des

Plus en détail