RVP-QEB Bourgogne. Revue de presse sur la qualité environnementale des bâtiments en Bourgogne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RVP-QEB Bourgogne. Revue de presse sur la qualité environnementale des bâtiments en Bourgogne"

Transcription

1 N 6 RVP-QEB Bourgogne Revue de presse sur la qualité environnementale des bâtiments en Bourgogne Créée et gérée par Alterre Bourgogne, dans le cadre de sa mission d animation du Centre de ressources sur la qualité environnementale des bâtiments (QEB), cette revue de presse a pour vocation de signaler et mettre à disposition d un public intéressé et volontaire des informations et articles de presse pertinents sur le sujet. Contacts : - Inscription/désinscription : Sébastien Flon ; Tél. : Demandes d information : Valérie Trivier ; Tél. : Questions sur la QEB : Sébastien Flon ; Tél. : Légende : Article disponible en version papier au centre de documentation d Alterre Bourgogne Article en ligne, accessible par un simple click Législation / Réglementation 14 avril La directive sur la qualité de l air ambiant et un air pur en Europe a été adoptée Elle fixe en particulier des normes et des dates butoir pour la réduction des concentrations des particules atmosphériques de diamètre inférieur à 2,5 micromètres. Actu-Environnement.com 24 avril Le diagnostic électricité entrera en vigueur le 1 er janvier 2009 Le décret d'application a été publié au Journal officiel. Il confirme son entrée en vigueur au 1er janvier Lors de la vente d une habitation pour laquelle l installation intérieure électrique a plus de quinze ans, un état de cette installation devra être réalisé par un professionnel certifié. Batiactu Normes / Labels / Démarches 17 avril Charte de partenariat entre EDF et la CAPEB pour favoriser l éco-efficacité énergétique L objectif de cet accord est de promouvoir les solutions économes en énergies et peu émettrices de gaz à effet de serre sur les trois prochaines années. Texte de la Charte sur le site de la CAPEB rubrique Actualités Batiactu 24 avril Accord de partenariat entre EDF Energies Nouvelles Réparties et le groupe Maisons France Confort pour équiper de maisons neuves en panneaux photovoltaïques Plusieurs centaines de maisons individuelles équipées devraient être commercialisées dès cette année dans le cadre de ce partenariat. Batiactu 1 RVP - QEB n 6 du 7 au 27 avril 2008

2 Matériaux / Produits / Techniques 27 mars Une peinture pour purifier l'air (BE Allemagne numéro /03/2008) C'est l'élaboration d'une couche de peinture permettant de purifier l'air de ses composants polluants qui a permis à une équipe de chercheurs de l'institut de Chimie inorganique de l'université de Erlangen-Nürnberg en collaboration avec deux entreprises, de remporter le 28ème prix d'innovation de l'industrie allemande, catégorie PME. Lire la suite de cet article : 7 avril L orientation future de la recherche en énergétique (BE Slovénie numéro 60-7/04/2008) Au cours du second semestre 2007, un groupe d'experts dans le domaine de l'énergétique a mené, sous la conduite de l'institut Bion et pour le Service gouvernemental du développement, une étude comparative sur les tendances de l'investissement en faveur de la recherche et du développement des technologies énergétiques destinées à l'amélioration de l'efficacité énergétique et à l'intégration des sources d'énergie renouvelable. Lire la suite de cet article : 7 avril Le CSTB a créé un simulateur pour évaluer l impact sonore d un chantier Cet outil, créé pour Bouygues Travaux Publics, va permettre d établir des cartes de bruits en décibels sur le site d un chantier. Batiactu 10 avril L alimentation électrique sans fil serait possible Le courant pourrait passer par une antenne primaire reliée au réseau, ce qui créerait un champ magnétique capté par une antenne secondaire qui délivrerait ensuite un courant électrique permettant d alimenter les appareils. Batiactu 23 avril Un nouvel outil permet de surveiller à distance l avancement d un chantier d une maison individuelle Le système Devisu permet de prendre en mode automatique une photo du chantier tous les jours à heure fixe. Il donne également la possibilité de prendre une photo à n'importe quel moment via le site internet ou à partir d'une commande SMS. Les photos sont stockées sur un serveur internet accessible à partir d un compte utilisateur. Pour plus d information sur cet outil Batiactu 23 avril Un nouveau procédé rend le bois de hêtre résistant pour une utilisation à l'extérieur BE Allemagne numéro 382 (23/04/2008) - Ambassade de France en Allemagne Des scientifiques du réseau de recherche "Produits innovants en bois de hêtre modifié", basé à Göttingen et dirigé par le Prof. Holger Militz du département de biologie et de produits du bois de l'université de Göttingen ont développé une nouvelle méthode permettant d'augmenter la résistance, la dureté de la surface et la durabilité du bois de hêtre, ce qui rend possible son utilisation en extérieur. Lire la suite de cet article Outils / Méthodologies 15 avril Résultats du concours QEB - FDES organisé par l association HQE Le premier prix du concours QEB - FDES (qualité environnementale du bâtiment - fiches de déclaration environnementales et sanitaires) a été attribué à l outil Team Bâtiment, développé par Ecobilan. L outil Elodie «Evaluation à L'échelle de l'ouvrage Des Impacts Environnementaux» mis en place par Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) a reçu le deuxième prix. Batiactu 2 RVP - QEB n 6 du 7 au 27 avril 2008

3 Economie / Incitations financières 9 avril Le prix du gaz pour les particuliers va augmenter de 5,5% Cette augmentation s ajoute à la hausse moyenne de 4% du 1 er janvier Le Monde 21 avril Le gouvernement va créer un «tarif social du gaz» Suite aux augmentations du prix du gaz, les ménages les plus modestes devraient être remboursés d une partie de leur facture de gaz, si possible dès Le Monde 21 avril Les conditions fiscales pour obtenir un prêt à taux zéro ont été remaniées Les particuliers doivent remettre leur avis d imposition de l avant-dernière année (N-2) s ils font leur demande de prêt avant le 31 mai de l année en cours. A partir du 1 er juin, ils devront transmettre leur avis de l année précédent celle de la demande. Batiactu Immobilier 16 avril L indice de référence des loyers est en hausse de 1,81% au premier trimestre 2008 Cet indice correspond, depuis le 10 février 2008, à la moyenne sur les douze derniers mois de l indice des prix à la consommation hors tabac et hors loyers. Batiactu 21 avril Une étude du Crédit Agricole prévoit la baisse des crédits à l'habitat en 2008 et 2009 En janvier, le flux de nouveaux crédits à l habitat a reculé de 6,5% sur un an. Cette baisse serait due au niveau élevé des prix de l immobilier et à la crise financière. Le Moniteur-expert.com 24 avril La hausse de l inflation pourrait profiter aux emprunteurs dans le domaine immobilier Selon une analyse du courtier en crédits Meilleurtaux.com, la part des dépenses des emprunteurs consacrée au remboursement d un prêt immobilier devrait diminuer proportionnellement au renforcement de l inflation. Batiactu Education / Formation / Documentation 7 avril Pro BTP vient de signer un accord cadre pour faciliter l insertion professionnelle des jeunes en difficulté Cet accord cadre, signé avec les pouvoirs publics, a pour objectif d aider les jeunes issus en difficulté à trouver un emploi dans le secteur du BTP. Batiactu 26 avril L Institut de formation et de recherche de Bourgogne (IFRB) propose plusieurs formations sur les économies d énergie pour sensibiliser les professionnels du secteur du bâtiment A ce jour, seulement cinquante personnes ont suivi la formation à la rénovation énergétique et aux économies d énergie dans les bâtiments proposée par IFRB. Pour le responsable formation au sein de l IFRB, «les premiers inscrits sont des personnes déjà conscientes des enjeux et convaincues de la nécessité de se former. Mais il faut aller bien au-delà». Neuf nouvelles formations techniques traitant des procédés utilisés en rénovation thermique des bâtiments vont être mises en place prochainement. Le Bien Public 3 RVP - QEB n 6 du 7 au 27 avril 2008

4 27 avril Dispositif de sensibilisation à la démarche de qualité environnementale des bâtiments Dans le cadre du Programme Energie Climat Bourgogne, l ADEME propose un dispositif de sensibilisation à la démarche de qualité environnementale des bâtiments, Trois sessions auront lieu à Dijon : 24 et 25 juin 2008, 24 et 25 septembre 2008, 21 et 22 octobre Ce stage s'adresse à tous les acteurs de la construction. Contenu du stage et inscription : ADEME - Délégation régionale Bourgogne - 10, avenue Foch - BP DIJON cedex - Standard ADEME 8h30 à 12h00 : Le bulletin d inscription est à retourner un mois avant la formation. Ouvrages et publications La formation continue des architectes : guide Ministère de la Culture et de la Communication. Direction de l architecture et du patrimoine. Informations complémentaires et document Marchés publics : guide de bonnes pratiques : susciter une offre pertinente dans les marchés publics. Observatoire économique de l achat public. Le Moniteur, cahier détaché n 2, n 5447, 18 avril 2008 Le Moniteur-expert.com Evénements Les directions départementales de l'equipement de Bourgogne et leurs partenaires organisent des réunions d'information afin de présenter, à l'ensemble des professionnels de la construction, les nouvelles exigences fixées pour d'améliorer la performance énergétique des bâtiments existants. Ces réunions auront lieu le 29 mai 2008 en Côte d'or, le 3 juin 2008 en Saône et Loire, le 4 juin 2008 dans la Nièvre, le 5 juin 2008 dans l'yonne. Pour plus d informations : LLORCA Philippe - DRE Bourgogne/SHVA : Journée «Mettez du Bois dans vos Projets» : énergie-construction-matériaux Samedi 17 mai 2008, Maison du Parc à Saint-Brisson (58). Conférences, visites de chaufferies bois et d entreprises, exposition. Journée organisée dans le cadre de la semaine du Bois par le Parc naturel régional du Morvan. La date limite d inscription est fixée au 13 mai Programme et informations : le Parc naturel régional du Morvan - Maison du Parc - tél : Salon des Énergies Renouvelables Du 19 au 21 juin 2008, au Parc des Expositions de Paris, Porte de Versailles. Il réunira environ 200 exposants, répartis selon trois grandes thématiques : Énergies renouvelables, Performance et construction durable, Zéro CO 2. Le CLER animera un espace formation regroupant plusieurs organismes de formations initiales et continues. Pour plus d informations 7 avril Journée technique de la branche construction de la Chambre de l ingénierie et du conseil de France (Cifc) Dans la cadre du congrès national de la Cifc, qui a eu lieu du 3 au 5 avril 2008 à Beaune, les adhérents de la branche construction ont évoqué le positionnement de l ingénierie sur le marché de rénovation thermique des logements existants. Le Moniteur-expert.com 22 avril Salon BATI Côte-d Or Organisé par la Capeb pour les artisans du bâtiment, ce salon, qui a regroupé 72 exposants à Saint-Apollinaire, avait pour thème le développement durable et les énergies renouvelables. Le Bien Public 4 RVP - QEB n 6 du 7 au 27 avril 2008

5 Professionnels / Entreprises (Bâtiment) 7 avril Bilan du secteur construction pour l année 2007 Selon la FFB, les mises en chantier en 2007 ont progressé de 3,6% dans le logement collectif, alors que celles du logement individuel ont perdu 1,1%.Tous segments confondus, les autorisations de construire ont toutefois enregistré un recul de -5,1%. Batiactu 9 avril Les industriels français de l eau de pluie se fédèrent Le syndicat professionnel des Industriels Français de l Eau de Pluie regroupe neuf industriels et a pour objectif la valorisation de l eau de pluie. IFEP - 10 rue Washington PARIS -Tél: +33 (0) mail : Web : (en construction) Actu-environnement.com 10 avril Geoxia annonce la commercialisation de sa maison basse consommation d énergie «La Maison du Bon Sens» sera commercialisée par la marque Phénix. Elle devrait permettre de réaliser jusqu'à 80% d'économies d'énergie par an, selon les régions, grâce à une bonne isolation, à l'exploitation des énergies naturelles et à des solutions de chauffage biénergie. Enviro2B 24 avril Etude sur le marché des diagnostics immobiliers Selon le cabinet Xerfi qui vient de publier cette étude, le marché des diagnostics techniques immobiliers pourrait atteindre le milliard d euros dans les années à venir. Le nombre d experts est passé de en 2006 à en Les tarifs des prestations restent disparates d un opérateur à l autre. Communiqué de presse sur l étude «Diagnostics immobiliers : amiante, métrage carrez, DPE, ERNT, gaz, plomb, termites, etc» sur le site du cabinet Xerfi : Batiactu 25 avril Les entrepreneurs notent une activité soutenue dans le bâtiment Selon l enquête mensuelle de conjoncture dans le bâtiment réalisée par l Insee en avril 2008, l activité des trois premiers mois de 2008 a été soutenue, mais elle devrait ralentir au cours des trois prochains mois. «Enquête mensuelle de conjoncture dans le bâtiment - avril 2008». Informations rapides, Insee conjoncture, 25 avril 2008, n avril Enquête annuelle sur les besoins en main d œuvre : projets de recrutements dans le secteur du BTP Cela représente une progression de postes par rapport à Dans ce secteur, les entreprises rencontrent des difficultés d embauche pour les métiers qualifiés de la construction (maçons, charpentiers, plâtriers, ). Plus de trois quarts des postes sont jugés difficiles à pourvoir. Résultats de l enquête Besoin en main d œuvre 2008 sur le site de l Assedic 5 RVP - QEB n 6 du 7 au 27 avril 2008

6 Filières / Prestataires (Bâtiment) 25 avril Analyse des performances du secteur de la menuiserie industrielle Le cabinet d assurance-crédit Atradius a mené une étude sur les cinq sous-secteurs qui composent la menuiserie industrielle : la menuiserie à base de matières plastiques, la menuiserie bois, la menuiserie métallique, les travaux de charpente et la construction métallique. Pour 2008, l activité du secteur devrait être mitigée à cause du ralentissement de la croissance nationale qui influe sur l activité du bâtiment, de la hausse du prix des matières premières, des restrictions de l octroi de crédits immobiliers. Dans le même temps, des mesures comme le crédit d impôts, les économies d énergie et la TVA à taux réduit pourraient soutenir le marché de la rénovation et l activité de la menuiserie industrielle. Performance sectorielle : menuiserie industrielle en France - mars Cabinet Atradius : Batiactu Autres thèmes Bâtiment - Energie 3 avril Précarité énergétique des ménages en France : analyse des résultats de l enquête Insee 2006 sur le budget des ménages Dans la lettre d information ADEME & Vous - Stratégie & études du 3 avril 2008, l ADEME constate que la part des dépenses énergétiques dans le budget des ménages «varie de façon importante selon leur lieu de résidence et leurs revenus» et «ces disparités ont beaucoup augmenté sous l effet de la croissance du prix des combustibles fossiles au cours des cinq dernières années». En 2006, les dépenses d énergie représentaient 15 % des revenus des ménages les plus pauvres et 6% des revenus des ménages les plus riches. «La part des dépenses énergétiques dans le budget d'un citadin reste inférieure de près d'un quart à celle d'un rural». Les ménages modestes qui ne réduiront pas leur dépendance énergétique risquent d être durement frappés par la hausse du prix des combustibles. ADEME. Le poids des dépenses énergétique dans le budget des manéges en France : développer la maîtrise de l énergie pour limiter les inégalités sociales. La lettre ADEME & Vous - Stratégie & études, n 11, 3 avril avril Pour les ménages, la recherche du confort prime sur les économies d énergie Selon une étude du CREDOC, la consommation d énergie dans l habitat, rapportée à l individu utilisateur, a augmenté significativement entre 1973 et Cette augmentation est due à «la hausse des standards de confort individuel qui induisent des comportements de consommation peu économes». Les actions incitatives et de sensibilisation à la maîtrise de l énergie ont eu des impacts limités sur les comportements des ménages. Pour promouvoir les économies d énergie, le CREDOC préconise de prendre en compte les comportements des usagers et de structurer leurs pratiques. Pour les ménages, la recherche du confort prime encore sur les économies d énergie. Guy Poquet et Anne Dujin. Consommation et modes de vie, n 210, mars avril La fondation Bâtiment-énergie soutient deux nouveaux projets pour la rénovation des logements sociaux Suite à son troisième appel à projets, la fondation Bâtiment-énergie a sélectionné deux projets pour la rénovation énergétique des logements sociaux. Elle propose désormais de se pencher sur les bâtiments tertiaires d'hébergements. Actu-environnement.com 6 RVP - QEB n 6 du 7 au 27 avril 2008

7 Santé - Hygiène - Sécurité 5 avril Evaluation du risque de cancer lié à l exposition aux fumées des incinérateurs d ordures ménagères L institut de veille sanitaire a publié les résultats définitifs de l étude épidémiologique lancée en 2003 pour évaluer le risque de cancer lié à l exposition dans les années 70 et 80 aux fumées des incinérateurs d ordures ménagères. «Une relation statistiquement significative» a été mise en évidence chez les femmes entre l exposition aux rejets et le risque de cancer toutes localisations confondues, de cancer du sein et de lymphomes malins non hodgkiniens. L augmentation en pourcentage de la fréquence d un cancer donné pour des personnes ayant subi des fortes expositions par rapport à la fréquence observée parmi une population peu exposée se traduit par un «excès de risque relatif». L excès de risque relatif est de 6% pour l ensemble des cancers chez la femme, de 9% pour le cancer du sein et de 18% pour les lymphomes malins non hodgkiniens. Chez l homme, un lien significatif a été trouvé pour les myélomes multiples, avec un excès de risque relatif de 23%. Incidence des cancers à proximité des usines d incinération d ordures ménagères : exposition aux incinérateurs pendant les années Résultats définitifs. Invs Le Monde 9 avril propositions destinées à améliorer la sécurité sur les ouvrages gaziers La Direction de la défense et de la sécurité civile a remis un rapport qui contient 22 propositions destinées à améliorer la sécurité sur les ouvrages gaziers. Ce rapport fait suite à plusieurs explosions dues à des fuites de gaz lors de travaux. Enviro2B 7 RVP - QEB n 6 du 7 au 27 avril 2008

Bulletin trimestriel de conjoncture n 33

Bulletin trimestriel de conjoncture n 33 M A R S 2 0 0 7 Bulletin trimestriel de conjoncture n 33 4 e trimestre 2006 Forte augmentation des prix et croissance limitée du volume de travaux d entretien-amélioration du logement Le chiffre d affaires

Plus en détail

TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE

TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 5 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 8 LES POINTS DE VIGILEANCE DES TRAVAUX DE PLOMBERIE...

Plus en détail

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé VOUS AVEZ UN PROJET DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 EDITION 2015 avec la mention RGE et le CITE Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé SOMMAIRE ECO PTZ P.2 CREDIT D IMPÔT

Plus en détail

Bulletin trimestriel de conjoncture n 59

Bulletin trimestriel de conjoncture n 59 Bulletin trimestriel de conjoncture n 59 2 ème trimestre 2013 Repli accentué au 2 ème trimestre (-2%) du volume de travaux d entretienrénovation de logements Cette baisse d activité correspond à une baisse

Plus en détail

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Le secteur du bâtiment est un des plus grands consommateurs d'énergie et émetteurs de gaz à effet de serre. C'est donc sur ce secteur que s'est

Plus en détail

INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE

INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE...

Plus en détail

COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ

COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ... 5 L'ACTIVITÉ DE LA COUVERTURE ET ÉTANCHÉITÉ... 8 LES POINTS DE VIGILANCE

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

Observatoire de la récupération, du recyclage et de la valorisation

Observatoire de la récupération, du recyclage et de la valorisation Avril-Mai-Juin 20 Note trimestrielle N 30 Observatoire de la récupération, du recyclage et de la valorisation RESUME DE L EVOLUTION DU TRIMESTRE (Avril-Mai-Juin 20) Sensible progression Dans la continuité

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à taux zéro, quel intérêt?................. 4 Une palette

Plus en détail

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES Cahier des charges 2015 et 2016 Contexte Pour répondre aux enjeux énergétiques et environnementaux du secteur du bâtiment,

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos économies d énergie l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à

Plus en détail

INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES ET DE CLIMATISATION

INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES ET DE CLIMATISATION INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES ET DE CLIMATISATION SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES ET DE CLIMATISATION... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES

Plus en détail

Les formations pour le bâtiment en Picardie

Les formations pour le bâtiment en Picardie 2nd semestre 2013 Les formations pour le bâtiment en Picardie ECONOMIE D ENERGIE NOUVELLES ENERGIES CONSTRUIRE DURABLEMENT DIRECTION D ENTREPRISE IFRB PICARDIE 33, Mail Albert 1er - CS 51 111-80011 AMIENS

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Financement des investissements en faveur du développement des énergies renouvelables

Financement des investissements en faveur du développement des énergies renouvelables Financement des investissements en faveur du développement des énergies renouvelables *** Appel à projets en direction des établissements bancaires : le prêt «Energies renouvelables en Poitou-Charentes»

Plus en détail

TRAVAUX D INSTALLATION ÉLECTRIQUE

TRAVAUX D INSTALLATION ÉLECTRIQUE TRAVAUX D INSTALLATION ÉLECTRIQUE SOMMAIRE MARCHÉ DES TRAVAUX D INSTALLATION ÉLECTRIQUE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX D INSTALLATION ÉLECTRIQUE... 5 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX D INSTALLATION ÉLECTRIQUE...

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail

Prix et incitations : les impacts sur les consommations d énergie des ménages

Prix et incitations : les impacts sur les consommations d énergie des ménages Prix et incitations : les impacts sur les consommations d énergie des ménages François MOISAN Directeur exécutif de la stratégie et de la recherche Directeur scientifique ADEME Agence de l environnement

Plus en détail

AXE 1 : Habitat Fiche action 1.1 : Réhabilitation thermique de logements témoins

AXE 1 : Habitat Fiche action 1.1 : Réhabilitation thermique de logements témoins AXE 1 : Habitat Fiche action 1.1 : Réhabilitation thermique de logements témoins Porteur du projet Coordonnateur : Pays de Chaumont. (Maitre d ouvrage : Chaumont habitat, propriétaires privés ) Contexte

Plus en détail

Effilogis 2015. rénovation mode d emploi. www.effilogis.fr

Effilogis 2015. rénovation mode d emploi. www.effilogis.fr PARTICULIERS Un COLLECTIVITÉS investissement BAILLEURS SOCIAUX de bon sens Effilogis 2015 rénovation mode d emploi www.effilogis.fr Habitation BBC Bon à savoir Une habitation rénovée Bâtiment Basse Consommation

Plus en détail

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE Contribution du SER au Plan de performance énergétique des logements 2 ( ) «La rénovation thermique des logements

Plus en détail

l entretien des chaudières

l entretien des chaudières Préservez et améliorez les performances de votre installation de chauffage : l entretien des chaudières L H A B I T A T I N D I V I D U E L pour un chauffage sûr et efficace Votre logement est équipé d

Plus en détail

Consulting SEO Mis à jour en juin 2012 ETUDE MOTS CLES CEQUAMI

Consulting SEO Mis à jour en juin 2012 ETUDE MOTS CLES CEQUAMI Consulting SEO Mis à jour en juin 2012 ETUDE MOTS CLES CEQUAMI Sommaire 1. ANALYSE DES RECHERCHES... 2 2. RECOMMANDATIONS...11 2.1. ELEMENTS DETERMINANTS...11 2.2. SELECTION DE MOTS CLES...11 Page 2 sur

Plus en détail

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES LA LETTRE D INFORMATION HEBDOMADAIRE DU RÉSEAU Conjoncture du 1 er trimestre 215 Avril 215 ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES Au 1 er trimestre

Plus en détail

Le Diagnostic de Performance Énergétique. Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement

Le Diagnostic de Performance Énergétique. Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Le Diagnostic de Performance Énergétique Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Édition : mars 2015 Être bien informés pour ÉCONOMISER L ÉNERGIE Vous

Plus en détail

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014 DE TABLEAU de bord l énergie en île-de-france Énergies renouvelables Superficie Produits pétroliers Habitat 78-yvelines 95-val-d oise Électricité 92-hauts-de-seine m 2 93-seine-saint-denis Tep 75-paris

Plus en détail

SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS

SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS CAHIER DES CHARGES RELATIF A UN AUDIT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DE L'INSTITUT FRANÇAIS DE MECANIQUE AVANCEE Date limite d envoi de l'offre : 30 avril

Plus en détail

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES?

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DOSSIER N 5 MARS 2013 DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFERENCES? POURQUOI RÉALISER UN DPE? Qui réalise un DPE? Le Diagnostic de Performance Energétique

Plus en détail

Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux. Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux?

Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux. Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux? Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux? Qu est-ce qu un Tout le monde produit des déchets dangereux via ses activités quotidiennes

Plus en détail

CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS DES ADMINISTRATIONS DE L'ETAT

CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS DES ADMINISTRATIONS DE L'ETAT MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS

Plus en détail

Cahier des charges pour le diagnostic d un réseau de chaleur

Cahier des charges pour le diagnostic d un réseau de chaleur Union sociale pour l habitat - ADEME AMORCE HABITAT ET TERRITOIRES CONSEIL Cahier des charges pour le diagnostic d un réseau de chaleur CONTRAT N T266 01 887 HABITAT ET TERRITOIRES CONSEIL Affaire suivie

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la avec www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie

Plus en détail

Observation de la prise en compte de l étanchéité à l air par les entreprises bourguignonnes

Observation de la prise en compte de l étanchéité à l air par les entreprises bourguignonnes Objectif et méthodologie La réglementation thermique 2012 impose aux bâtiments d être étanches à l air. La contribution des entreprises de bâtiment à cette étanchéité réside essentiellement dans une mise

Plus en détail

Le bois énergie : Economie

Le bois énergie : Economie Le bois énergie Le bois énergie : Economie Pour les maîtres d ouvrages: Une décote d au moins 5% du coût de la chaleur Une facture plus stable Des projets bientôt rentabilisés : Vendresse, Sécheval, Atelier

Plus en détail

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Le secteur du bâtiment représente à lui seul 44 % de la consommation d énergie finale totale de la France (chiffres 2009). La question de l efficacité

Plus en détail

Audition ADEME. au Conseil d Orientation pour l Emploi. 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l ADEME

Audition ADEME. au Conseil d Orientation pour l Emploi. 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l ADEME udition DEME au Conseil d Orientation pour l Emploi 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l DEME Plan de la présentation Connaître et préparer l évolution des

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

Le Plan de Rénovation Énergétique de l Habitat 2013-2017. Réunion de présentation du 19 juin 2014 Arrondissement de Libourne - DDTM de la Gironde

Le Plan de Rénovation Énergétique de l Habitat 2013-2017. Réunion de présentation du 19 juin 2014 Arrondissement de Libourne - DDTM de la Gironde 1 Le Plan de Rénovation Énergétique de l Habitat 2013-2017 Réunion de présentation du 19 juin 2014 Arrondissement de Libourne - DDTM de la Gironde Le PREH : un engagement fort 2 Le PREH : un engagement

Plus en détail

IMMOBILIER. le parcours de vente. du vendeur. www.notaires.paris-idf.fr

IMMOBILIER. le parcours de vente. du vendeur. www.notaires.paris-idf.fr IMMOBILIER le parcours de vente les obligations du vendeur d un bien immobilier De manière générale, le vendeur d un bien immobilier a une obligation d information. À cet effet, la loi lui impose de remettre

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie un

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF

PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF Société d Economie Mixte Energies POSIT IF : Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF Ensemblier technique, financier

Plus en détail

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, UNE PRIORITÉ POUR LA MARTINIQUE La Martinique

Plus en détail

www.infociments.fr www.mamaisondurable-beton.com

www.infociments.fr www.mamaisondurable-beton.com www.infociments.fr www.mamaisondurable-beton.com CARNET de la construction durable en béton Preuves à l appui 1 2 La maison en béton : un impact maîtrisé sur l environnement, page 5 La maison en béton

Plus en détail

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Territoire concerné >> Département du Val-de- Marne

Plus en détail

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc Activité Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc PNR Monts d Ardèche 1-Dynamique du marché Caractéristiques du secteur d activité et perspectives (au niveau national)

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique CONGRÈS DES ECO-TECHNOLOGIES POUR LE FUTUR 2012 Atelier énergies Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique 14 juin 2012 Lille

Plus en détail

Le Grenelle de l Environnement : un engagement de la France et une chance pour les collectivités

Le Grenelle de l Environnement : un engagement de la France et une chance pour les collectivités Le Grenelle de l Environnement : un engagement de la France et une chance pour les collectivités Le projet de loi relatif à la mise en œuvre du Grenelle de l Environnement entend réaffirmer de nouvelles

Plus en détail

Le DPE impacte la valeur des biens immobiliers et dévalorise les logements chauffés à l électricité

Le DPE impacte la valeur des biens immobiliers et dévalorise les logements chauffés à l électricité Communiqué de presse Paris. Le 17 février 2014 Le DPE impacte la valeur des biens immobiliers et dévalorise les logements chauffés à l électricité L étude menée par l association Dinamic, sous la direction

Plus en détail

logements rénovés par an d ici à 2017, selon l objectif du plan de rénovation énergétique de l habitat. Source : ministère du Développement durable

logements rénovés par an d ici à 2017, selon l objectif du plan de rénovation énergétique de l habitat. Source : ministère du Développement durable N 70 - Novembre 2013 Repères C est le moment d agir 07 > 500000 logements rénovés par an d ici à 2017 selon l objectif du plan de rénovation énergétique de l habitat. Source : ministère du Développement

Plus en détail

FISCAL... SOCIAL... LES INDICES... p. 5

FISCAL... SOCIAL... LES INDICES... p. 5 Mars 2015 Votre réussite, notre satisfaction Bureau de Belleville : Bureau de Vonnas Bureau de Trevoux 11 RN6 38 Rue Grenette Chemin du clos 69220 BELLEVILLE 01540 VONNAS 01600 TREVOUX Tel. : 04 74 66

Plus en détail

Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat

Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat Tous droits réservés : Klubgraphik Les aides à l amélioration et à l adaptation de l habitat Propriétaire occupant, Locataire du parc privé, Propriétaire bailleur, Copropriétaire, Propriétaire d un logement

Plus en détail

BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE

BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE 26 FEVRIER 2013 BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE Contact presse : Colette Génin Tél : 01 44 82 48 84 e-mail : edf-presse@consultants.publicis.fr www.edf.fr EDF SA au

Plus en détail

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Revenus Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Marie-Émilie Clerc, Pierre Lamarche* Entre 2005 et 2011, l endettement des ménages a fortement augmenté, essentiellement du fait de la hausse

Plus en détail

CONTACTS PRESSE : H&B

CONTACTS PRESSE : H&B HQE Aménagement Une démarche pour des opérations d aménagement durable Sommaire Communiqué de presse HQE Aménagement Une écriture collégiale au sein de l Association HQE L association HQE en questions

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

ÉCO-RÉNOVER EN TOUTE SIMPLICITÉ

ÉCO-RÉNOVER EN TOUTE SIMPLICITÉ ÉCO-RÉNOVER EN TOUTE SIMPLICITÉ Mieux maîtriser les enjeux de la construction et de la rénovation durables Engagé dans une démarche éco-volontaire depuis ses débuts, Raboni lance le programme R+. Son objectif

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

Présentation de l association, son action, ses travaux. Catherine Bonduau

Présentation de l association, son action, ses travaux. Catherine Bonduau Présentation de l association, son action, ses travaux Catherine Bonduau Dynamiser l efficacité thermique du bâtiment Dynamiser la performance thermique du bâtiment Dès 2005 un groupe de travail prépare

Plus en détail

TRAVAUX DE SERRURERIE

TRAVAUX DE SERRURERIE TRAVAUX DE SERRURERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 5 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DES TRAVAUX DE

Plus en détail

La maison gaz naturel basse consommation

La maison gaz naturel basse consommation La maison gaz naturel basse consommation Construction individuelle neuve Pourquoi opter pour une maison basse consommation au gaz naturel? Vous êtes au cœur d un projet important : la construction d une

Plus en détail

3 0La maison BBC, une réalité

3 0La maison BBC, une réalité 3 0La maison BBC, une réalité Dès le 1 er janvier 2013, la maison BBC sera la maison de référence. Innover pour le plus grand nombre Pour tous les futurs propriétaires de maisons individuelles neuves,

Plus en détail

Jeudi 9 décembre 2010. Fanny DUPUIS 04 67 22 86 46 /// 06 07 75 52 82 dupuis.fanny@cr-languedocroussillon.fr

Jeudi 9 décembre 2010. Fanny DUPUIS 04 67 22 86 46 /// 06 07 75 52 82 dupuis.fanny@cr-languedocroussillon.fr Jeudi 9 décembre 2010 La Région et la Banque européenne d investissement lancent un fonds d investissement pour le photovoltaïque en partenariat avec trois banques régionales Le toit du chai viticole du

Plus en détail

Mobiliser les copropriétés face au défi énergétique. Yoann Girbeau, Chargé de mission Energie Climat, ALEC SQY

Mobiliser les copropriétés face au défi énergétique. Yoann Girbeau, Chargé de mission Energie Climat, ALEC SQY Mobiliser les copropriétés face au défi énergétique Yoann Girbeau, Chargé de mission Energie Climat, ALEC SQY c SQY Objectif : promouvoir les économies d énergies et les énergies renouvelables Publics:

Plus en détail

L INTÉGRATION ARCHITECTURALE DES PANNEAUX SOLAIRES

L INTÉGRATION ARCHITECTURALE DES PANNEAUX SOLAIRES L INTÉGRATION ARCHITECTURALE DES PANNEAUX SOLAIRES Éditorial Lors de mon élection à la Présidence du Conseil général, j ai souhaité placer l environnement et le développement durable en tête de mes priorités,

Plus en détail

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers Acteurs de la transition énergétique en Mayenne Les dépenses énergétiques en Mayenne sont de 1.5 million d euros par jour ou 550 millions d euros par

Plus en détail

Isolation par l'extérieur et Aides financières. Angers 25 Septembre 2014 ITE de maisons individuelles

Isolation par l'extérieur et Aides financières. Angers 25 Septembre 2014 ITE de maisons individuelles Isolation par l'extérieur et Aides financières L'espace info énergie SENSIBILISER Permanences téléphoniques et rdv personnalisés Évènementiels : Visites de site Foires et salons Prêt d'expositions Conférences,

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre de l Eco-prêt à taux zéro pour la rénovation thermique des logements Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre d Etat, ministre

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

Programme Effilogis. une nouvelle donne pour les maîtres d ouvrages et les professionnels du bâtiment

Programme Effilogis. une nouvelle donne pour les maîtres d ouvrages et les professionnels du bâtiment Programme Effilogis La performance énergétique : une nouvelle donne pour les maîtres d ouvrages et les professionnels du bâtiment Atelier d échange régional Bois Construction 19 mars 2012 1 Sommaire :

Plus en détail

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation Thésaurus de l offre de formation Champs sémantiques Listes annexes Des types de certifications/diplômes/titres Des pays Des logiciels Des publics Des mots-outils Correspondances Formacode Formacode Présentation

Plus en détail

Reconnu Garant de l Environnement 2014

Reconnu Garant de l Environnement 2014 Reconnu Garant de l Environnement 2014 Chambre de Métiers et de l'artisanat du Cher Régis Mautré 40 rue Moyenne BP249 18005 BOURGES CEDEX Tél : 02.48.69.70.78 Fax : 02.48.69.70.69 Mail : r.mautre@cm-bourges.fr

Plus en détail

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER OBJECTIFS Réaliser le dossier dans chaque domaine de diagnostique immobilier : amiante, plomb, diagnostic de performance énergétique, termites, gaz et installations intérieures électriques, mesurage des

Plus en détail

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Direction du patrimoine Le 12/12/2014 SNI - 125 avenue de Lodève - CS 70007-34074 Montpellier Cedex 3 Tél. : 04 67 75 96 40 - www.groupesni.fr Siège social

Plus en détail

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER. Cursus complet théorique et pratique

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER. Cursus complet théorique et pratique DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER Cursus complet théorique et pratique Durée : 6 semaines, soit 30 jours de formation : 210 heures Nature de la formation : théorique et pratique Horaires : de 09h00-12h00 / 13h00-17h00

Plus en détail

Choisir un professionnel compétent

Choisir un professionnel compétent L habitat Choisir un professionnel compétent COMPRENDRE Pour des bâtiments économes en énergie Édition : février 2015 sommaire glossaire introduction Faites appel à des professionnels compétents... 3 Des

Plus en détail

ENTREPRISE DE NETTOYAGE

ENTREPRISE DE NETTOYAGE ENTREPRISE DE NETTOYAGE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'ENTREPRISE DE NETTOYAGE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'ENTREPRISE DE NETTOYAGE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'ENTREPRISE DE NETTOYAGE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE

Plus en détail

Réseau de chaleur de Beauvais

Réseau de chaleur de Beauvais Réseau de chaleur de Beauvais Témoignage d un d abonné Gabriel CANTEINS Chargé de mission développement durable 22/11/2010 (v2) 1/13 Réseau de chaleur de Beauvais (témoignage) Rendez-vous de l ADEME 25

Plus en détail

1 Taux de la Taxe sur la Valeur Ajoutée

1 Taux de la Taxe sur la Valeur Ajoutée Vous trouverez ci-après les principales dispositions nouvelles pour 2014 concernant la TVA et le CIDD. La loi de finances pour 2014 a été publiée au Journal Officiel du 30/12/2013. Elle officialise les

Plus en détail

L artisan de vos projets d espace

L artisan de vos projets d espace L artisan de vos projets d espace ESPACE BOIS CONCEPT ESPACE BOIS CONCEPT - Mousson - 22690 Pleudihen-sur-Rance Le choix de construire sainement ne doit pas être dû au hasard! Analyse environnementale

Plus en détail

Un guide pour la Réhabilitation des maisons individuelles : rénover avec le bois

Un guide pour la Réhabilitation des maisons individuelles : rénover avec le bois Un guide pour la Réhabilitation des maisons individuelles : rénover avec le bois Un nouvel ouvrage est paru en 2013, destiné aux artisans, entreprises, architectes, maîtres d œuvre et maîtres d ouvrage,

Plus en détail

Je découvre. La Réglementation Thermique (RT) Règlementation thermique des bâtiments existants RT existant

Je découvre. La Réglementation Thermique (RT) Règlementation thermique des bâtiments existants RT existant La Réglementation Thermique (RT) De quoi s agit-il? La réglementation thermique définit les niveaux obligatoires de performance énergétique à atteindre pour la globalité d un bâtiment, en termes de consommations

Plus en détail

Bâtiment et développement durable

Bâtiment et développement durable Bâtiment MAÇON MAÇON Le maçon construit le gros œuvre des bâtiments. Il met en place les fondations puis monte les structures porteuses : murs, poutrelles et planchers. Métier Le maçon réalise des travaux

Plus en détail

Rencontres citoyennes

Rencontres citoyennes Thématiques et quelques éléments de contexte Offre de logement Si le taux de logement sociaux est relativement honorable, on note une inadéquation entre l offre et la demande. Il existe de nombreux logements

Plus en détail

LA PERFORMANCE ENERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB)

LA PERFORMANCE ENERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB) LA PERFORMANCE ENERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB) Dernière révision du document : juillet 2012 CONTEXTE La directive européenne 2002/91/CE sur la performance énergétique des bâtiments vise la réduction de

Plus en détail

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal lors de l'inauguration du nouveau. à Aurillac le 6 mai 2011

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal lors de l'inauguration du nouveau. à Aurillac le 6 mai 2011 Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal lors de l'inauguration du nouveau bâtiment administratif du Crédit Agricole à Aurillac le 6 mai 2011 M. André Janot, Président du Crédit Agricole Centre

Plus en détail

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie AVEC LAMBALLE CO BIEN Pourquoi rénover? SE Comment acheter? LOGER Quelles aides? habitat - énergie Le Programme Local de l Habitat, un dispositif pour bien construire votre projet logement. Accueillir

Plus en détail

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010 Direction des Investissements d Avenir Direction Villes et Territoires Durables Service Bâtiment Direction Recherche et Prospective Service Recherche et Technologies avancées APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET

Plus en détail

L ISOLATION EN POLYSTYRÈNE EXPANSÉ DANS LE BÂTIMENT UNE FILIÈRE ACTIVE POUR UNE ISOLATION DURABLE

L ISOLATION EN POLYSTYRÈNE EXPANSÉ DANS LE BÂTIMENT UNE FILIÈRE ACTIVE POUR UNE ISOLATION DURABLE L ISOLATION EN POLYSTYRÈNE EXPANSÉ DANS LE BÂTIMENT UNE FILIÈRE ACTIVE POUR UNE ISOLATION DURABLE Association française de l isolation en polystyrène expansé dans le bâtiment dossier de presse - 2014 L

Plus en détail

GSE AIR SYSTEM V3.0 L indépendance énergétique à portée de mains

GSE AIR SYSTEM V3.0 L indépendance énergétique à portée de mains AÉROVOLTAÏQUE V3.0 L indépendance énergétique à portée de mains Photos non contractuelles www.gseintegration.com L'alliance des économies d'énergie et du confort thermique Édito L énergie solaire est indispensable

Plus en détail

Programme détaillé de la formation AVEC PRE REQUIS ( Bac+2 bâtiment ou 3ans d expérience dans les techniques du bâtiment)

Programme détaillé de la formation AVEC PRE REQUIS ( Bac+2 bâtiment ou 3ans d expérience dans les techniques du bâtiment) FORMATION TECHNICIEN EN DIAGNOSTICS IMMOBILIERS Programme détaillé de la formation AVEC PRE REQUIS ( Bac+2 bâtiment ou 3ans d expérience dans les techniques du bâtiment) Tél : 06 01 744 2 33 http:/ /www.

Plus en détail

Besoin et offre de formation dans les métiers du Bâtiment en lien avec le Grenelle de l Environnement

Besoin et offre de formation dans les métiers du Bâtiment en lien avec le Grenelle de l Environnement Phase 2: Analyse du besoin des entreprises Besoin et offre de formation dans les métiers du Bâtiment en lien avec le Grenelle de l Environnement Les plus fortes demandes en «Construction durable» Estimation

Plus en détail

éco-construction bâtiments d élevage

éco-construction bâtiments d élevage éco-construction bâtiments d élevage Jacques Capdeville, service Bâtiment-Environnement, Institut de l Elevage Michel Colache, Maison Régionale de l Elevage SIMA février 2011 un contexte Des préoccupations

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013 La centrale thermique à flamme de Vitrysur-Seine Crédit photo : Yves Soulabaille N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF CPT Vitry-sur-Seine 18 rue des fusillés 94400 Vitry-sur-Seine www.edf.fr

Plus en détail

la Contribution Climat Energie

la Contribution Climat Energie Paris le 05/09/2009 la Contribution Climat Energie 1. Quelle assiette aura la CCE? a. Assiette : La CCE serait une contribution additionnelle aux taxes intérieures (TIPP, TICGN, TICC), assise sur l ensemble

Plus en détail

Electricité - Plomberie

Electricité - Plomberie Electricité - Plomberie 2014-2015 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Sommaire

Plus en détail