Hortensia! bleu! Hortensia!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Hortensia! bleu! Hortensia!"

Transcription

1 Vousêtesgérantd unmagasindeplantesetfleurs(l Arcenfleur).Vousrecevezlecourrierd unclientmécontent(m Durand):ilaachetéchezvousdesgrainesd hortensiasdontlaphotod emballageprésentaitdesfleursdecouleur bleue.ilvousindiquedanscecourrierquepeud hortensiasontpoussésursonterrainetquelesfleurssontrosesil vousdemandeunremboursement.rédigezluiunelettrederéponseargumentée. Hortensia bleu Hortensia mauve Hortensia:(nommasculin) Arbustedontlesformes cultivéessonttrès décorativesgrâceaux nombreusesfleursbleues ouroses. SolpH=4 SolpH=6 Hortensia rose LesplantespeuventêtrerepartiesentroiscatégoriesenfonctiondupHdusol surlequelellespoussent: QLesplantesacidophiles:lepHdusolestcomprisentre4,0et6,5. QLesplantesneutrophiles:lepHdusolestcomprisentre6,5et7,5. QLesplantesbasophiles:lepHdusolestcomprisentre7,5et9,0. Lesplantesacidophiles(tellesquel hortensia)poussentsurunsolacide,c estv àvdiresurunsoldontlephestcomprisentre4,0et6,5.leurcouleurdépenddu phdusoldanslequelellespoussent. Pourunebonnecroissancelesplantesacidophilesontbesoind unequantité importantedecertainsélémentsnutritifs,commelefer,quisontfortement absorbés pourdefaiblesvaleursdeph. SolpH=6,5 Produitd entretien pourlejardin Magic fleur 5L 6EUROS 3L ION$présent$ $ REACTIF$ COULEUR$DU$ PRECIPITE$QUI$ APPARAIT$SI$L ION$ EST$PRESENT$ Cu 2+ $ Soude Précipitébleu Fe 2+ $ Soude Précipitévert Fe 3+ $ Soude Précipitérouille soude 1,5 SondedepH Précipitévert Produitd entretienpourle jardinmagic fleur Produitd entretien pourlejardinmagic fleur

2 Compétences$du$socle$mises$en$jeu$:$ V Compétence$1$$($maîtrise$de$la$langue$française)$ ECRIRE$:$ Rédigeruntextebref,cohérentàpartirdeconsignesdonnées V Compétence$3$(principaux$éléments$de$la$culture$scientifique)$ PRATIQUER$UNE$DEMARCHE$SCIENTIFIQUE$,$RESOUDRE$DES$PROBLEMES$ Rechercher,extraireetorganiserl informationutile Raisonner,argumenter SAVOIR$UTILISER$DES$CONNAISSANCES$DANS$DIVERS$DOMAINES$SCIENTIFIQUES$ Lamatière Levivant Barème$de$notation$:$ V V V V V V Autonomie(coupsdepouce):/5 Présentationsousformed unelettre:/1 Syntaxe:/2 Orthographe:/2 Identificationdesproblèmesetargumentation:/5 Solutionsenvisagéesetargumentées:/5

3 Coups$de$pouce$:$$ DEFINITIONS: Acidophile:seditd uneplantequipoussesurunsolacide Basophile:seditd uneplantequipoussesurunsolbasique Neutrophile:seditd uneplantequipoussesurunsolneutre Elémentnutritifabsorbé:substancequipassedanslaplanteetquilanourrit PLANDELALETTRE: 1 ère partie:expliquerauclientpourquoiseshortensiassontroses 2 ème partie:expliquerauclientpourquoiseshortensiasontpeupoussé 3 ème partie:proposerunesolutionauclientenjustifiant Quelleestlacouleurd unhortensialorsquelephdelaterreest4? Quelleestlacouleurd unhortensialorsquelephest6,5? Lacouleurd unhortensiadépend elleduphdusol? Quelleestlacouleurdeshortensiasduclientmécontent? Qu endéduisezvvous? AquelleconditionuneplanteaVtVelleunebonnecroissance? LeshortensiasduclientmécontentontVilspousséengrandequantité? Qu endéduisezvvous? Quelleestlacouleurduprécipitéobtenugrâceautestàlasoude? Quelioncontientleproduitd entretienmagic fleur? Dequelélémentnutritifabesoinuneplantepourbienpousser(réponsedansletexte)? CetélémentnutritifestVilcontenudansleproduitmagic fleur? QuelestlepHduproduitmagic fleur? CeproduitestVilacide,basiqueouneutre? LepHdusolduclientmécontentestVilsuffisammentacide? Commentévoluera(changera)lePhdusolduclientmécontents ilutiliseleproduitmagic fleur?

4 (SPC)- 4ème- Four électrique Fabrice Dupuy Franck a trouvé à la cave une «résistance électrique» du four de la cuisine. Il désire savoir si elle est toujours utilisable. Aide le en utilisant les documents ci-dessous. Tension aux bornes du générateur : 7,5 V Tension aux bornes de la lampe : 3,2 V Intensité du courant : 0,160 A + - G A Document 1 : expérience réalisée par Franck 26, Ω 20 Ω 2 Ω A COM V/Ω R= U en volt U I I en ampère R en ohm Document2:expérienceréaliséeparFranck Document 3 : loi d ohm Loi d additivité des tensions : Dans un montage de dipôles en série, la valeur de la tension entre les bornes du générateur est égale à la somme des valeurs des tensions entre les bornes de chaque dipôle. Loi d unicité de l intensité : Dans un circuit en série, l intensité du courant est la même en tout point. Document 4 : Lois du circuit en série RESISTANCE DE FOUR CIRCULAIRE 2000W DIMENSIONS : 250 X 195 X 185mm Entraxe des trous de fixations : 5,5cm Largeur de la plaquette : 7cm Résistance : 26,45 Ω Document 5 : fiche technique

5 Sujet mixte NOM :... Prénom : Socle SANTE : l épidémie de gastro prend de l ampleur Les cas de gastro-entérite ont franchi la semaine dernière, pour la première fois cette saison, le seuil épidémique, selon le réseau Sentinelles de l'inserm. En France métropolitaine, la semaine dernière, l'incidence des cas de diarrhée aiguë vus par les généralistes a été estimée à 300 cas pour habitants, juste au-dessus du seuil épidémique (282 cas pour habitants), indique le réseau de surveillance mercredi dans son bulletin hebdomadaire. Six régions avaient dépassé le seuil épidémique la semaine dernière dont la région : Nord-Pas-de-Calais (884 cas pour habitants). «La gastro-entérite est une infection inflammatoire du tube digestif. Elle peut être d origine bactérienne (c est à dire due à la consommation d eau ou de nourriture contaminée par des bactéries). Cependant, dans les deux tiers des cas, elle est causée par des virus. Cette maladie se transmet en consommant des aliments ou de l eau contaminés, ainsi que par contact direct avec les malades. Des gestes simples permettent d éviter les épidémies : - se laver les mains, - désinfecter les surfaces (toilettes, lavabo, poignées, ) - appliquer des règles d hygiène strictes lors de la préparation des repas.», explique le Docteur Cheperde, gastroentérologue au CHU d Amiens» Texte écrit à partir d un article du Parisien, publié le 4 janvier 2012 Test qualité réalisé par un fabricant de produits ménagers : a : pas de traitement b : acide acétique ou autre acide c : eau aromatisée à la lavande d : eau de javel e : produit nettoyant a e b d c Présence de bactéries Absence de bactérie Antibiogramme : Les pastilles avec les lettres correspondent aux traitements testés sur les bactéries. Produits ménagers de Mme Hypocondriaque : Nettoyant sol à la sève de pin Eau déminéralisée à la lavande Vinaigre blanc ph = 2 Gel javellisé pour salle de bain I. A partir des documents et des connaissances du cours, répondre directement aux questions suivantes: 1. Quelles sont les deux sortes de micro organismes responsables de la gastro entérite? 2. Le médecin va-t-il prescrire systématiquement des antibiotiques? Justifier Le vinaigre blanc est-il acide, basique ou neutre? Justifier II. En utilisant tous les documents fournis, répondre, au verso, à la question suivante en rédigeant un texte. Le fils de Mme Hypocondriaque souffre de diarrhée aigue bactérienne. Que doit faire précisément Mme Hypocondriaque pour éviter la contamination et préserver ainsi les autres membres de la famille? Inf 1 VIV Conseils pour la question II : Durée estimée de 20 min, utilisation conseillée du brouillon Mobilisation de la compétence

6 Corrigé du sujet mixte SPC-SVT : SANTE : l épidémie de gastro prend de l ampleur 1. les bactéries et les virus 2. Non car les antibiotiques n ont pas d effet sur les virus. 3. Le vinaigre blanc est acide car son ph est inférieur à 7. Il n est pas attendu de phrase construite dans les 2 premières questions dès lors que la réponse est juste. Eléments d évaluation du paragraphe argumenté : Problématique Eléments scientifiques (complets, pertinents, utilisés à bon escient en accord avec le sujet) La diarrhée est d origine bactérienne. Il faut trouver plusieurs moyens d éviter la contamination, c est à dire la transmission des bactéries d un individu à un autre ou par des objets contaminés. Issus des documents directement: (Inf1) - se laver les mains - désinfecter les surfaces - appliquer des règles d hygiène strictes lors de la préparation des repas. Issus des documents après analyse : (Inf1 / Rais5/Rais13) Pour désinfecter, elle peut utiliser : - le gel javellisé pour salle de bain. En effet, l antibiogramme prouve que l eau de Javel a une action sur les bactéries. - le vinaigre blanc, solution acide. En effet, l antibiogramme prouve que les produits acides ont une action sur les bactéries. (- le produit nettoyant agit peu sur les bactéries) (- l eau n a aucune action sur les bactéries) Issus des connaissances scientifiques acquises : - l alcool est un autre produit désinfectant (référence aux solutions hydroalcooliques) Expression écrite - Respect de la forme du message : ce qu elle doit faire (Compétence C1 du Socle) - Pour le choix des produits, organisation d une justification : produit utilisable car ou parce que (com 4) - Respect de la grammaire et de l orthographe Argumentation satisfaisante Compétence correctement mobilisée Les éléments scientifiques issus des documents sont présents ; ils permettent de répondre à la problématique. La réponse est organisée avec des justifications correctement rédigées. La réponse intègre des éléments scientifiques issus des documents incomplets mais avec des éléments issus des connaissances scientifiques solides. La réponse est organisée avec des justifications correctement rédigées. Argumentation non satisfaisante Compétence partiellement réussie La réponse intègre des éléments scientifiques mais ils sont incomplets. Les justifications ne sont pas correctement rédigées. Aucun argumentaire Compétence non mobilisée La réponse n intègre pas d élément scientifique.

7 C7lesfeuxdelarampe Lorsd unspectacle,unsaltimbanquecracheurdefeus interrogeenutilisantsonbriquet.«d oùvient cetteflamme?aibjedespouvoirssurnaturels?» Utilisetesconnaissances,lesexpériencesproposéesainsiquelesdocumentsafindeprouverau saltimbanquequ iln yariendemagiquedanslaflammedubriquetpuisqu ils agitd une transformationchimique(utilisationobligatoireduvocabulairedelatransformationchimique, argumentationaveccitationdudocumentutilisé). Encasdedifficultés,demandedesaidesauprofesseuràl aidedetonpanneausos. Nom: Prénom: Note: Expérience*1*:** Réalisel expérience*schématiséependant unedizainedesecondespuisretourne letubeàessaietajoutedel eaudechaux. Attention*:*le*tube*sera*chaud*.* * Document*1*:*schéma*d un*briquet* Pourallumerlebriquet,ilfauttournerlaroulettepourcréeruneétincelleetappuyersurlelevierpourlibérer legazbutane. Réservoirde butane Levierpermettantde libérerlegazbutane Roulettepermettantd allumerlegaz Roulette levier Expérience*3*faite*par*le*professeur*:* Leprofesseuraréalisél expérience1 maisaajoutédusulfatede cuivreanhydredansletubeàessaiutilisé (àlaplacedel eaudechaux). poudrebleutée Document*2*:*article*de*Wikipédia* LebutaneestunhydrocarburedelafamilledesalcanesdeformulebruteC 4 H 10. Lebutaneestungaz principalementutilisécommecombustibled'appoint(chauffebeau,barbecue,briquet,...)notammentpourles activitésàl'intérieurd'unbâtiment.onpeutfacilements'enprocurersousformedebouteille. Expérience*2*:*

8 Aide*1*:*article*de*wikipédia* Unbriquetestundispositif pyrotechniqueautonome,destinéàproduire uneflamme.lecombustibleutiliséeststockéausein d'unréservoir,etlecomburantest ledioxygèneprésentdansl'air.lebriquetestdestinéà êtretransportablefacilement:ainsisataille,hors objetsdecollection,luipermetd'êtretenudansune main.ondistinguequatretypesprincipauxde briquets,enfonctionducombustibleemployé. Aide*2*:*le*vocabulaire*de*la*transformation*chimique* Lorsd unetransformationchimique,certaines espèceschimiques«disparaissent»parcequ elles setransforment:cesontlesréactifs. D autresespèceschimiques«apparaissent»suite àcettetransformation:cesontlesproduits. * Aide*3*:*le*test*à*l eau*de*chaux* L eaudechauxdevientblanchâtreenprésencede dioxydedecarbone. Onditqu ellesetrouble. Aide*4:*le*test*avec*le*sulfate*de*cuivre*anhydre* Lesulfatedecuivreanhydreestunepoudreblanche quidevientbleuelorsqu elleestencontactavecde l eau. Aide*1*:*article*de*wikipédia* Unbriquetestundispositif pyrotechniqueautonome,destinéàproduire uneflamme.lecombustibleutiliséeststockéausein d'unréservoir,etlecomburantest ledioxygèneprésentdansl'air.lebriquetestdestinéà êtretransportablefacilement:ainsisataille,hors objetsdecollection,luipermetd'êtretenudansune main.ondistinguequatretypesprincipauxde briquets,enfonctionducombustibleemployé. Aide*2*:*le*vocabulaire*de*la*transformation*chimique* Lorsd unetransformationchimique,certaines espèceschimiques«disparaissent»parcequ elles setransforment:cesontlesréactifs. D autresespèceschimiques«apparaissent»suite àcettetransformation:cesontlesproduits. * Aide*3*:*le*test*à*l eau*de*chaux* L eaudechauxdevientblanchâtreenprésencede dioxydedecarbone. Onditqu ellesetrouble. Aide*4:*le*test*avec*le*sulfate*de*cuivre*anhydre* Lesulfatedecuivreanhydreestunepoudreblanche quidevientbleuelorsqu elleestencontactavecde l eau. Aide*1*:*article*de*wikipédia* Unbriquetestundispositif pyrotechniqueautonome,destinéàproduire uneflamme.lecombustibleutiliséeststockéausein d'unréservoir,etlecomburantest ledioxygèneprésentdansl'air.lebriquetestdestinéà êtretransportablefacilement:ainsisataille,hors objetsdecollection,luipermetd'êtretenudansune main.ondistinguequatretypesprincipauxde briquets,enfonctionducombustibleemployé. Aide*2*:*le*vocabulaire*de*la*transformation*chimique* Lorsd unetransformationchimique,certaines espèceschimiques«disparaissent»parcequ elles setransforment:cesontlesréactifs. D autresespèceschimiques«apparaissent»suite àcettetransformation:cesontlesproduits. * Aide*3*:*le*test*à*l eau*de*chaux* L eaudechauxdevientblanchâtreenprésencede dioxydedecarbone. Onditqu ellesetrouble. Aide*4:*le*test*avec*le*sulfate*de*cuivre*anhydre* Lesulfatedecuivreanhydreestunepoudreblanche quidevientbleuelorsqu elleestencontactavecde l eau. Aide*1*:*article*de*wikipédia* Unbriquetestundispositif pyrotechniqueautonome,destinéàproduire uneflamme.lecombustibleutiliséeststockéausein d'unréservoir,etlecomburantest ledioxygèneprésentdansl'air.lebriquetestdestinéà êtretransportablefacilement:ainsisataille,hors objetsdecollection,luipermetd'êtretenudansune main.ondistinguequatretypesprincipauxde briquets,enfonctionducombustibleemployé. Aide*2*:*le*vocabulaire*de*la*transformation*chimique* Lorsd unetransformationchimique,certaines espèceschimiques«disparaissent»parcequ elles setransforment:cesontlesréactifs. D autresespèceschimiques«apparaissent»suite àcettetransformation:cesontlesproduits. * Aide*3*:*le*test*à*l eau*de*chaux* L eaudechauxdevientblanchâtreenprésencede dioxydedecarbone. Onditqu ellesetrouble. Aide*4:*le*test*avec*le*sulfate*de*cuivre*anhydre* Lesulfatedecuivreanhydreestunepoudreblanche quidevientbleuelorsqu elleestencontactavecde l eau.

9 Elémentsdecorrection Lorsqu onallumeunbriquet,onréaliseunetransformationchimique. Lesréactifssontlebutanedubriquet(document1etdocument2)etledioxygènedel air. (réponse«air»acceptée;expérience2) Lesproduitssontledioxydedecarbone(expérience1)etl eau(expérience3) L élève retrouve le réactif butane. 1 point Inf1 L élève retrouve le réactif «dioxygène» ou «air» 1 point Inf2 L élève réalise correctement son expérience 0,5 point réa 1 L élève réussit le test à l eau de chaux 0,5 point L élève en déduit le produit dioxyde de carbone, sans aide 2 points rais 13 Si le dioxyde de carbone est retrouvé grâce à l aide, 1 point l élève déduit de l expérience 3 que l autre produit est l eau, sans aide 2 points rais 13 Si l eau est retrouvée grâce à l aide, 1 point L élève utilise le vocabulaire : réactif et produit (1 point si aide) 2 points Com 4 l élève argumente en citant le doc. utilisé 0,5 point L élève n a pas besoin du professeur pour l inciter à compléter les arguments 0,5 point Bonus si le vocabulaire de la combustion est aussi utilisé : combustible, comburant, énergie d activation Quelquesremarquesaprèscorrection: Lesélèvesonttendanceàsecontenterdedécrireletriangledefeu.Leprofesseurdoitlesinciterà utiliserlesmots«réactifs»«produits»,grâceàl aide1.cetteaideaététrèsutilisée.ilfautpeutbêtre reformulerlaconsigneenécrivantcesmots,pouréviterunedifficultésupplémentaire. Certainsoublientledioxygène.Ilfautdanscecaspointerl expérience2. L aide1n apaséténécessaire:levocabulairedelacombustionestbienconnu. Quelquesélèvesontutilisélesaides3et4.

10 Nom : Prénom : Note : - Une page de publicité Une agence de publicité propose un nouveau slogan pour vendre une eau minérale, l eau «aquarelle». Il propose à un laboratoire scientifique de vérifier le slogan avant de le diffuser. Tu fais partie de ce laboratoire. A l aide des documents et de tes connaissances, accepte ou refuse cette publicité en justifiant ton choix avec au moins trois arguments et propose un slogan dans lequel il y aura une de ces 3 expressions : corps pur/ mélange hétérogène/ mélange homogène. Document 1 : la publicité Document 2 : Photos d échantillons d eau Eau aquarelle Document 3 : Etiquette de l eau aquarelle S ourcea quarelle Eau minérale naturelle Minéralisation caractéristique (mg/l) Calcium :485 Magnésium : 85 Sulfate : 1187 Hydrogénocarbonate : 403 Sodium : 9,1 Nitrate : 2,7 Potassium : 3,2 Chlorure : 10 Résidu sec à 180 C : 2315 mg / L Document 4 : photos des ballons après distillation de toute l eau qu ils contenaient Ballon utilisé pour l eau distillée Les ballons sont visibles sur le bureau du prof. Anne Grédy, collège F. Bac Compiègne Ballon utilisé pour l eau aquarelle Eau distillée

11 Les aides préparées à l avance que le professeur tient à disposition des élèves : Aide 1 : définition Aide 1 : définition Aide 1 : définition Aide 1 : définition On appelle résidu sec la masse des sels minéraux qui restent dans le récipient après avoir chauffé 1 litre d eau à 180 C pour faire vaporiser toute l eau. On appelle résidu sec la masse des sels minéraux qui restent dans le récipient après avoir chauffé 1 litre d eau à 180 C pour faire vaporiser toute l eau. On appelle résidu sec la masse des sels minéraux qui restent dans le récipient après avoir chauffé 1 litre d eau à 180 C pour faire vaporiser toute l eau. On appelle résidu sec la masse des sels minéraux qui restent dans le récipient après avoir chauffé 1 litre d eau à 180 C pour faire vaporiser toute l eau. Aide 1 : définition Aide 1 : définition Aide 1 : définition Aide 1 : définition On appelle résidu sec la masse des sels minéraux qui restent dans le récipient après avoir chauffé 1 litre d eau à 180 C pour faire vaporiser toute l eau. On appelle résidu sec la masse des sels minéraux qui restent dans le récipient après avoir chauffé 1 litre d eau à 180 C pour faire vaporiser toute l eau. On appelle résidu sec la masse des sels minéraux qui restent dans le récipient après avoir chauffé 1 litre d eau à 180 C pour faire vaporiser toute l eau. On appelle résidu sec la masse des sels minéraux qui restent dans le récipient après avoir chauffé 1 litre d eau à 180 C pour faire vaporiser toute l eau. Aide 2 : rappel du montage de distillation Aide 3 : Vocabulaire Corps pur : qui ne contient rien d autre que lui même. Mélange hétérogène : Mélange dans lequel on peut distinguer au moins 2 substances à l œil nu. Eau avant distillation Eau distillée Mélange homogène : Mélange dans lequel on ne peut pas distinguer au moins 2 substances à l œil nu. Aide 2 : rappel du montage de distillation Aide 3 : Vocabulaire Corps pur : qui ne contient rien d autre que lui même. Mélange hétérogène : Mélange dans lequel on peut distinguer au moins 2 substances à l œil nu. Eau avant distillation Eau distillée Mélange homogène : Mélange dans lequel on ne peut pas distinguer au moins 2 substances à l œil nu. Anne Grédy, collège F. Bac Compiègne

12 Réponses(attendues(de(l élève(et(barème:( Je lis dans le slogan du document 1 que l eau est qualifiée de «corps pur» 1pointInf1 Je lis dans le slogan du document 1 que l eau est riche en minéraux.1pointinf1 Je me rends compte de la contradiction. 1pointRais Je vois sur la photo du document 2 que l eau a un aspect homogène, comme l eau distillée (argument)1pointinf2 Je lis sur l étiquette du document 3 que l eau Aquarelle contient des minéraux : calcium, magnésium,(ou je lis la valeur du résidu sec) (argument)1pointinf1 Je vois sur les photos du le document 4 qu il reste quelque chose dans le ballon utilisé pour la distillation de l eau aquarelle alors qu il ne reste rien dans le ballon utilisé pour l autre distillation (argument)1pointinf1 J en déduis que l eau Aquarelle contient de l eau et autre chose : 1pointrais13 J en conclus que l eau Aquarelle est un mélange homogène : 1 pointrais13 Slogan:2pointsCom4 capacitéinf1 L élèvelitdansleslogandudocument1quel eauestqualifiéede«corpspur».(1point) L élèvelitdansleslogandudocument1quel eauestricheenminéraux.(1point) L élèvelitsurl étiquettedudocument3quel eauaquarellecontientdesminéraux:calcium, magnésium,(ouillitlavaleurdurésidusec)(argument)(1pointou0,5sipointéparleprof) capacitéinf2 L élèvevoitsurlaphotodudocument2quel eauaunaspecthomogène,commel eaudistillée. (argument)(1pointou0,5sipointéparleprof) L élèvevoitsurlesphotosduledocument4qu ilrestequelquechosedansleballonutilisépourla distillationdel eauaquarellealorsqu ilneresteriendansleballonutilisépourl autredistillation (argument)1pointou0,5sipointéparleprof) capacitéraisonner L élèveserendcomptedelacontradictiondansleslogan(1pointou0,5sipointéparleprof) L élèveendéduitquel eauaquarellecontientdel eauetautrechose.(1pointou0,5sipointé parleprof) L élèveenconclutquel eauaquarelleestunmélangehomogène(1pointou0,5sipointéparle prof) capacitécommuniquer L élèverédigeunsloganaveclebonvocabulaire(1point) Sinonaide3(apportde connaissance) Sinon:lecturedudoc3 Sinon:aide1 L élèveconstruituneargumentationsansyêtreincitéparlequestionnementduprof(1point) Anne Grédy, collège F. Bac Compiègne Sinon:aide1 Sinonaide3(apportde connaissance) sinonaide2 sinonaide3 Sinonaide3

13 Quelques remarques pour la gestion des activités et de l évaluation durant la séance : Afin que tous les élèves réussissent l activité, le professeur doit passer voir les élèves et lire leurs productions afin de donner les aides nécessaires et de les inciter à utiliser les documents. Pour les relancer, il faut noter sur leurs feuilles des remarques comme : «pourquoi?» «tu le sais grâce à quel document? «à quoi sert le document 2?». Au niveau du barème, si l élève arrive à utiliser le document tout seul, il aura 1 point et la validation de l item. Si il utilise le document correctement mais incité par le prof, il a 0,5 point mais pas de validation d item. Le but de la séance, c est que tous les élèves arrivent au bout et surtout n abandonnent pas. Et, ça marche Ils continuent à chercher. Sur 3 classes de cinquième, je n ai eu un seul abandon capacitéinf1 L élèvelitdansleslogandudocument1quel eauestqualifiéede«corpspur».(1point) L élèvelitdansleslogandudocument1quel eauestricheenminéraux.(1point) L élèvelitsurl étiquettedudocument3quel eauaquarellecontientdesminéraux:calcium,magnésium,(ou illitlavaleurdurésidusec)(argument)(1pointou0,5sipointéparleprof) capacitéinf2 L élèvevoitsurlaphotodudocument2quel eauaunaspecthomogène,commel eaudistillée.(argument) (1pointou0,5sipointéparleprof) L élèvevoitsurlesphotosduledocument4qu ilrestequelquechosedansleballonutilisépourladistillation del eauaquarellealorsqu ilneresteriendansleballonutilisépourl autredistillation(argument)(1pointou 0,5sipointéparleprof) capacitéraisonner L élèveserendcomptedelacontradictiondansleslogan1pointou0,5sipointéparleprof) L élèveendéduitquel eauaquarellecontientdel eauetautrechose.(1pointou0,5sipointéparleprof) L élèveenconclutquel eauaquarelleestunmélangehomogène(1pointou0,5sipointéparleprof) L élèverédigeunsloganaveclebonvocabulaire(1point) capacitécommuniquer Sinonaide3(apportde connaissance) Sinon:lecturedudoc3 Sinon:aide1 Sinon:aide1 Sinonaide3(apportde connaissance) sinonaide2 sinonaide3 Sinonaide3 L élèveconstruituneargumentationsansyêtreincitéparlequestionnementduprof(1point) capacitéinf1 L élèvelitdansleslogandudocument1quel eauestqualifiéede«corpspur».(1point) L élèvelitdansleslogandudocument1quel eauestricheenminéraux.(1point) L élèvelitsurl étiquettedudocument3quel eauaquarellecontientdesminéraux:calcium,magnésium,(ou illitlavaleurdurésidusec)(argument)(1pointou0,5sipointéparleprof) capacitéinf2 L élèvevoitsurlaphotodudocument2quel eauaunaspecthomogène,commel eaudistillée.(argument) (1pointou0,5sipointéparleprof) L élèvevoitsurlesphotosduledocument4qu ilrestequelquechosedansleballonutilisépourladistillation del eauaquarellealorsqu ilneresteriendansleballonutilisépourl autredistillation(argument)(1pointou 0,5sipointéparleprof) capacitéraisonner Anne Grédy, collège F. Bac Compiègne Sinonaide3(apportde connaissance) Sinon:lecturedudoc3 Sinon:aide1 Sinon:aide1

14 L élèveserendcomptedelacontradictiondansleslogan1pointou0,5sipointéparleprof) L élèveendéduitquel eauaquarellecontientdel eauetautrechose.(1pointou0,5sipointéparleprof) L élèveenconclutquel eauaquarelleestunmélangehomogène(1pointou0,5sipointéparleprof) L élèverédigeunsloganaveclebonvocabulaire(1point) capacitécommuniquer Sinonaide3(apportde connaissance) sinonaide2 sinonaide3 Sinonaide3 L élèveconstruituneargumentationsansyêtreincitéparlequestionnementduprof(1point) capacitéinf1 L élèvelitdansleslogandudocument1quel eauestqualifiéede«corpspur».(1point) L élèvelitdansleslogandudocument1quel eauestricheenminéraux.(1point) L élèvelitsurl étiquettedudocument3quel eauaquarellecontientdesminéraux:calcium,magnésium,(ou illitlavaleurdurésidusec)(argument)(1pointou0,5sipointéparleprof) capacitéinf2 L élèvevoitsurlaphotodudocument2quel eauaunaspecthomogène,commel eaudistillée.(argument) (1pointou0,5sipointéparleprof) L élèvevoitsurlesphotosduledocument4qu ilrestequelquechosedansleballonutilisépourladistillation del eauaquarellealorsqu ilneresteriendansleballonutilisépourl autredistillation(argument)(1pointou 0,5sipointéparleprof) capacitéraisonner L élèveserendcomptedelacontradictiondansleslogan(1pointou0,5sipointéparleprof) L élèveendéduitquel eauaquarellecontientdel eauetautrechose.(1pointou0,5sipointéparleprof) L élèveenconclutquel eauaquarelleestunmélangehomogène(1pointou0,5sipointéparleprof) L élèverédigeunsloganaveclebonvocabulaire(1point) capacitécommuniquer Sinonaide3(apportde connaissance) Sinon:lecturedudoc3 Sinon:aide1 Sinon:aide1 Sinonaide3(apportde connaissance) sinonaide2 sinonaide3 Sinonaide3 L élèveconstruituneargumentationsansyêtreincitéparlequestionnementduprof(1point) Anne Grédy, collège F. Bac Compiègne

15 Exemple(de(copies(:( Pendantlaséance,jemetsdescommentairessurlacopie.Sil élèveécritdeschosesincorrectes,jebarre, luidonnel aideetluiditderectifiersaréponseenvert.parcontre,iln apasledroitd effacerses réponses;jeveuxvoirlesdifférentesétapesduraisonnement. Anne Grédy, collège F. Bac Compiègne

16 Anne Grédy, collège F. Bac Compiègne

17 Nom : Prénom : - Mort de froid? - Comme il fait très froid, M.Frileux a allumé son poêle à charbon et a bouché toutes les grilles d aération de sa maison. M. Frileux est en danger A partir des tes connaissances et des informations données dans les documents ci-dessous, explique à M. Frileux pourquoi il est en danger.(cause du danger, effets sur sa santé) M. Frileux étant assez têtu, ton discours doit être convaincant et très précis. Document 1 : M. Frileux dans sa maison Document 2 : article du «Parisien» Document 3 : définition de médecine La carboxyhémoglobine est le terme médical désignant l association du monoxyde de carbone et de l hémoglobine. L'hémoglobine est à la substance contenue à l'intérieur du globule rouge qui permet de fixer le dioxygène afin de le transporter dans tout l organisme. Cette hémoglobine attire plus facilement le monoxyde de carbone que le dioxygène. Document 4: modèles moléculaires Document 5 : rappels de SVT de 5 ème Les organes, les muscles par exemple, réalisent en permanence avec le sang des échanges qui varient selon leur activité : - ils prélèvent dans le sang des nutriments et du dioxygène ; - ils rejettent des déchets parmi lesquels du dioxyde de carbone. L énergie nécessaire au fonctionnement des organes provient des réactions chimiques entre les nutriments et le dioxygène.

18 Eléments de correction Problématique Eléments scientifiques (complets, pertinents, utilisés à bon escient en accord avec le sujet) M. Frileux risque une intoxication au monoxyde de carbone. Issus de l analyse de la situation (document 1) (Inf1) - il y a une combustion dans la pièce - la pièce n est pas aérée. Issus de l article de journal (document 2) (Inf1) - Le couple a été intoxiqué au monoxyde de carbone. - C est un gaz, inodore et incolore et très toxique. - L intoxication peut être mortelle. - La cause est la chaudière. Issus des définitions de SVT (document 2 et 5) (Inf1) L hémoglobine attire plus facilement le monoxyde de carbone que le dioxygène. Le dioxygène est indispensable pour le fonctionnement des organes. Expression écrite - Respect de la forme d une explication structurée : L élève explique les causes du danger (mauvaise combustion, production de monoxyde de carbone) puis donne les effets sur la santé (remplacement du dioxygène par le monoxyde de carbone, plus d oxygénation des organes) - Utilisation du vocabulaire précis (Com 4) - Respect de la grammaire et de l orthographe Quelques'remarques'après'correction':' Tous les élèves se sont investis dans cette activité : j ai eu des copies très longues à corriger Certains se sont contentés de traiter la partie «physique» sans donner les effets sur la santé. Plusieurs élèves ont écrit que le problème venait du fait que le gaz monoxyde de carbone ne pouvait pas s échapper. Ils n ont pas parlé de la «mauvaise combustion» à cause du manque de dioxygène.

19 Pileouface? Première'partie':'de'quoi'est'faite'une'pile'? Apartirdesdocumentsetdesexpériencesproposées,c estàtoideconstruirelaleçonsurlapileélectrique.nejoue paslesréponsesàpileouface Faislesexpériencesàpartirdumatérieldonttudisposesetcomplètelafiche. Encasdedifficulté,tupeuxdemanderdesaidesauprofesseurenutilisantlepanneauSOS Document'1':'extrait'd une'lettre'd Alessandro'Volta',' Document'2:'la'pile'ronde'saline' inventeur'de'la'première'pile' «. Je me fournis de petits disques de cuivre, de laiton ou mieux, d argent, et de disques d étain, ou, Tigeencarbone ce qui est beaucoup mieux de zinc. Je prépare en Coqueenzinc outre des feuilles de carton, de peau ou de quelque autre matière spongieuse de mêmes dimensions, Pâtedechlorure capable de retenir beaucoup d eau salée. Je pose d ammonium horizontalement sur une table un disque d argent et, (électrolyte) sur ce premier, j en adapte un de zinc. Sur ce second, je couche un des disques mouillés, puis un autre disque d argent, suivi immédiatement d un Document'3:'extrait'd un'article'de'wikipédia' autre de zinc auquel je fais succéder encore un disque Unepileélectrique(ouplussimplementpile)estundispositifélectrochimiquetransformantl'énergie mouillé. d'uneréactionchimiqueprincipalementenénergieélectrique.dansunepileducommerce,lesréactifssont Je continue ainsi de la même façon à former une introduitsàlafabrication.quandilssontépuisés,latensions'effondreetondoitremplacerlapileusagée. colonne.» Expérience'1':mesure'de'la'tension' aux'bornes'd une'pile'plate'saline' (faitede3pilesrondesensérie) Expérience'3':mesure'de'la'tension'aux'bornes'de''la'pile'au'citron' Réaliselapileschématisée. ' Clouenfer ' Pièceen cuivre ' ' ' Expérience'2':'mesure'de'la'tension'aux'bornes'de'la'pile'de' laboratoire' ' ' Lejusdecitronestricheenacide citrique.sonphestprochede2. '

20 Complètelaficheenindiquantquelestledocumentoul expérienceoul aidequetuasutilisé. Questions Documentutilisé Quelestlerôledelapileélectrique? Quelestl appareilutilisépourmontrerquelapileest«électrique»?aide1possible Alertematériel:encasdedoutepourl utilisationdel appareildemesures,demandel aide2. Présentationdespiles Nomdelapile Tension mesurée (aide2 possiblepour lamesure) Les3constituantsprincipaux Documentutilisé Piledu laboratoire Aide3possible Pilecitron Aide4possible PiledeVolta Pileplatesaline Aide5possible Apartirdetonanalysedesdifférentespiles,rédigeunedéfinitiongénéraledelapileenydonnantsonrôleetses principauxconstituants: (tadéfinitiondoitpouvoirs appliqueraux4pilesétudiées). Nom: Prénom: Notesur20:

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -,

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -, Document du professeur 1/5 Niveau 3 ème Physique Chimie Programme A - La chimie, science de la transformation de la matière Connaissances Capacités Exemples d'activités Comment reconnaître la présence

Plus en détail

Défi 1 Qu est-ce que l électricité statique?

Défi 1 Qu est-ce que l électricité statique? Défi 1 Qu estce que l électricité statique? Frotte un ballon de baudruche contre la laine ou tes cheveux et approchele des morceaux de papier. Décris ce que tu constates : Fiche professeur Après avoir

Plus en détail

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples.

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples. Référentiel CAP Sciences Physiques Page 1/9 SCIENCES PHYSIQUES CERTIFICATS D APTITUDES PROFESSIONNELLES Le référentiel de sciences donne pour les différentes parties du programme de formation la liste

Plus en détail

T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur?

T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur? T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur? Pour ce module, sont proposés et présentés des phases de recherche documentaire, de

Plus en détail

Module 3 : L électricité

Module 3 : L électricité Sciences 9 e année Nom : Classe : Module 3 : L électricité Partie 1 : Électricité statique et courant électrique (chapitre 7 et début du chapitre 8) 1. L électrostatique a. Les charges et les décharges

Plus en détail

Séparation des constituants d un mélange homogène

Séparation des constituants d un mélange homogène chapitre Débat pour préparer la leçon Séparation des constituants d un mélange homogène AU PROGRAMME DE L ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE : Être capable de mettre en évidence, par ébullition, qu une limpide n est pas

Plus en détail

Sommaire. Séquence 3. Séance 1. Séance 2. Comment apporter l énergie nécessaire au fonctionnement de nos muscles?

Sommaire. Séquence 3. Séance 1. Séance 2. Comment apporter l énergie nécessaire au fonctionnement de nos muscles? Sommaire Séquence 3 Pour nous déplacer, prendre un objet, monter des escaliers, nous utilisons nos muscles. Quand nous devons faire un effort important, il faut prendre des aliments riches en énergie,

Plus en détail

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques C est Niveau la représentation 4 ème 2. Document du professeur 1/6 Physique Chimie LES ATOMES POUR COMPRENDRE LA TRANSFORMATION CHIMIQUE Programme Cette séance expérimentale illustre la partie de programme

Plus en détail

COMMENTAIRE ARGUMENTE : Du café sans caféine!

COMMENTAIRE ARGUMENTE : Du café sans caféine! Seconde Thème : La santé MENTAIRE ARGUMENTE : Du café sans caféine! DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Objectif Initier les élèves de seconde à l argumentation scientifique telle qu elle peut être

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

Séquence 6. Les piles électriques et l énergie chimique. Fabriquons et utilisons une pile de Volta

Séquence 6. Les piles électriques et l énergie chimique. Fabriquons et utilisons une pile de Volta Sommaire Les piles électriques et l énergie chimique Séance 1 Comment Volta a-t-il inventé la première pile électrique? Séance 2 Fabriquons et utilisons une pile de Volta 1 Fabriquons la pile 2 Utilisons

Plus en détail

Chapitre 4 : cohabiter avec les micro-organismes. Contrat-élève 3 ème

Chapitre 4 : cohabiter avec les micro-organismes. Contrat-élève 3 ème Chapitre 4 : cohabiter avec les micro-organismes Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : http://colleges.acrouen.fr/courbet/spipuser/

Plus en détail

Séquence 4. Les liquides et la conduction électrique. 1 Qu est-ce qu une «solution aqueuse»? 2 Tous les liquides ne sont pas des solutions aqueuses.

Séquence 4. Les liquides et la conduction électrique. 1 Qu est-ce qu une «solution aqueuse»? 2 Tous les liquides ne sont pas des solutions aqueuses. Sommaire Les liquides et la conduction électrique Séance 1 Quels liquides utilisons-nous dans la vie quotidienne? 1 Qu est-ce qu une «solution aqueuse»? 2 Tous les liquides ne sont pas des solutions aqueuses.

Plus en détail

L ÉLECTROCUTION Intensité Durée Perception des effets 0,5 à 1 ma. Seuil de perception suivant l'état de la peau 8 ma

L ÉLECTROCUTION Intensité Durée Perception des effets 0,5 à 1 ma. Seuil de perception suivant l'état de la peau 8 ma TP THÈME LUMIÈRES ARTIFICIELLES 1STD2A CHAP.VI. INSTALLATION D ÉCLAIRAGE ÉLECTRIQUE SÉCURISÉE I. RISQUES D UNE ÉLECTROCUTION TP M 02 C PAGE 1 / 4 Courant Effets électriques 0,5 ma Seuil de perception -

Plus en détail

TS Physique L automobile du futur Electricité

TS Physique L automobile du futur Electricité P a g e 1 TS Physique Electricité Exercice résolu Enoncé Le moteur thermique, étant très certainement appelé à disparaître, les constructeurs automobiles recourront probablement au «tout électrique» ou

Plus en détail

Exemples d ingrédients de Base et de logos «label bio ménage»

Exemples d ingrédients de Base et de logos «label bio ménage» Exemples d ingrédients de Base et de logos «label bio ménage» Exemples d utilisation Avantage des produits «BIO» et des ECOLABEL 1) Caractéristiques certifiées (label européen): les liquides vaisselles

Plus en détail

5 ème COURS Chimie Chapitre 3 LES MÉLANGES HOMOGÈNES ET LES CORPS PURS CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.

5 ème COURS Chimie Chapitre 3 LES MÉLANGES HOMOGÈNES ET LES CORPS PURS CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free. 5 ème COURS Chimie Chapitre 3 LS MÉLANGS HOMOGÈNS T LS CORPS PURS CORRCTION DS XRCICS Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 Correction : xercice 1 p 40 a L'apparence homogène d'une substance ne

Plus en détail

Rappels sur les couples oxydantsréducteurs

Rappels sur les couples oxydantsréducteurs CHAPITRE 1 TRANSFORMATIONS LENTES ET RAPIDES 1 Rappels sur les couples oxydantsréducteurs 1. Oxydants et réducteurs Un réducteur est une espèce chimique capable de céder au moins un électron Demi-équation

Plus en détail

Le circuit électrique

Le circuit électrique BULLETIN SPÉCIAL N 2 Le circuit électrique Théorie un peu de réflexion Intro L électricité est une source d énergie. Une énergie que l on peut facilement transformer en mouvement, lumière ou chaleur. L

Plus en détail

Présentation par : Mario St-Onge 14 novembre 2013

Présentation par : Mario St-Onge 14 novembre 2013 Présentation par : Mario St-Onge 14 novembre 2013 Qu'est-ce que le monoxyde de carbone? C est le produit de la combustion incomplète des combustibles. Combustibles fossiles -Gaz naturel ou en bouteille

Plus en détail

Titre alcalimétrique et titre alcalimétrique complet

Titre alcalimétrique et titre alcalimétrique complet Titre alcalimétrique et titre alcalimétrique complet A Introduction : ) Définitions : Titre Alcalimétrique (T.A.) : F m / L T.A. T.A.C. Définition : C'est le volume d'acide (exprimé en ml) à 0,0 mol.l

Plus en détail

1S20 Classe énergétique d un véhicule

1S20 Classe énergétique d un véhicule FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S20 Classe énergétique d un véhicule Type d'activité Exercice/évaluation Notions et contenus Énergie libérée lors de la combustion d un hydrocarbure ou d un

Plus en détail

déversements de pétrole? convertisseur catalytique? convertisseur catalytique? catalytique en bon état?

déversements de pétrole? convertisseur catalytique? convertisseur catalytique? catalytique en bon état? Des oxydes d azote se forment à haute température Les gaz d échappement contiennent aussi des oxydes d azote comme NO(g) et NO2(g) (section 5.1). L azote gazeux est normalement très peu réactif. Par contre,

Plus en détail

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE 1. RAPPEL: L ATOME CONSTITUANT DE LA MATIERE Toute la matière de l univers, toute substance, vivante ou inerte, est constituée à partir de particules

Plus en détail

Choix multiples : Inscrire la lettre correspondant à la bonne réponse sur le tiret. (10 pts)

Choix multiples : Inscrire la lettre correspondant à la bonne réponse sur le tiret. (10 pts) SNC1D test d électricité Nom : Connaissance et Habiletés de la pensée compréhension (CC) (HP) Communication (Com) Mise en application (MA) 35 % 30 % 15 % 20 % /42 /31 grille /19 Dans tout le test, les

Plus en détail

Fiche 19 La couleur des haricots verts et cuisson

Fiche 19 La couleur des haricots verts et cuisson Fiche 19 La couleur des haricots verts et cuisson Objectif : Valider ou réfuter des «précisions culinaires»* permettant de "conserver une belle couleur verte" lors la cuisson des haricots verts frais (gousses

Plus en détail

L École nationale des pompiers du Québec. Dans le cadre de son programme de formation Pompier I

L École nationale des pompiers du Québec. Dans le cadre de son programme de formation Pompier I L École nationale des pompiers du Québec Dans le cadre de son programme de formation Pompier I QUATRIÈME ÉDITION MANUEL DE LUTTE CONTRE L INCENDIE EXPOSÉ DU PROGRAMME D ÉTUDES POMPIER 1 SUJET 4 Énergie

Plus en détail

Module 3 : L électricité

Module 3 : L électricité Sciences 9 e année Nom : Classe : Module 3 : L électricité Sci9.3.1 : Électricité statique et courant électrique, Sci9.3.2 : Les circuits, la résistance et la Loi d Ohm Sci9.3.3 : La transmission de l

Plus en détail

RDP : Emission de CO 2 d'une voiture

RDP : Emission de CO 2 d'une voiture 1S Thème : AGIR RDP : Emission de CO 2 d'une voiture DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Objectif exigibles du B.O. Initier les élèves de première S à la démarche de résolution de problème telle

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Document du professeur 1/7 Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS Physique Chimie SPECTRES D ÉMISSION ET D ABSORPTION Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Les étoiles : l analyse de la lumière provenant

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution :

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution : SP. 3 Concentration molaire exercices Savoir son cours Concentrations : Calculer les concentrations molaires en soluté apporté des solutions désinfectantes suivantes : a) Une solution de 2,0 L contenant

Plus en détail

10 en agronomie. Domaine. Les engrais minéraux. Livret d autoformation ~ corrigés. technologique et professionnel

10 en agronomie. Domaine. Les engrais minéraux. Livret d autoformation ~ corrigés. technologique et professionnel 10 en agronomie Les engrais minéraux Livret d autoformation ~ corrigés 8 Domaine technologique et professionnel Collection dirigée par Madeleine ASDRUBAL Ingénieur d agronomie ENESAD Département des Sciences

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE DÉCO Ambiance automnale pour décor original Rangements, mobilier, cloisons, peinture AMÉNAGER LES PETITS ESPACES Incendie, cambriolage ON S'ALARME! BÉTON, CUIVRE, ZINC, ALU, BOIS Rénovation durable du

Plus en détail

Usage personnel uniquement. 2008 R. BALDERACCHI Page 1 DICTIONNAIRE DES TERMES UTILISES EN SCIENCES PHYSIQUES AU COLLEGE

Usage personnel uniquement. 2008 R. BALDERACCHI Page 1 DICTIONNAIRE DES TERMES UTILISES EN SCIENCES PHYSIQUES AU COLLEGE Abscisse : dans un graphique, l abscisse est l axe parallèle au bord inférieur de la feuille ou au horizontal au tableau. On représente généralement le temps sur l abscisse. Air : l air est un mélange

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

1 000 W ; 1 500 W ; 2 000 W ; 2 500 W. La chambre que je dois équiper a pour dimensions : longueur : 6 m largeur : 4 m hauteur : 2,50 m.

1 000 W ; 1 500 W ; 2 000 W ; 2 500 W. La chambre que je dois équiper a pour dimensions : longueur : 6 m largeur : 4 m hauteur : 2,50 m. EXERCICES SUR LA PUISSANCE DU COURANT ÉLECTRIQUE Exercice 1 En zone tempérée pour une habitation moyennement isolée il faut compter 40 W/m 3. Sur un catalogue, 4 modèles de radiateurs électriques sont

Plus en détail

4 ème PHYSIQUE-CHIMIE TRIMESTRE 1. Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique. PROGRAMME 2008 (v2.4)

4 ème PHYSIQUE-CHIMIE TRIMESTRE 1. Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique. PROGRAMME 2008 (v2.4) PHYSIQUE-CHIMIE 4 ème TRIMESTRE 1 PROGRAMME 2008 (v2.4) Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique Les Cours Pi e-mail : lescourspi@cours-pi.com site : http://www.cours-pi.com

Plus en détail

Test académique de Physique-Chimie 2014-2015 Partie Électricité Etude de documents Sujet zéro Nom :. Prénom :.. Classe :..

Test académique de Physique-Chimie 2014-2015 Partie Électricité Etude de documents Sujet zéro Nom :. Prénom :.. Classe :.. Test académique de Physique-Chimie 2014-2015 Partie Électricité Etude de documents Sujet zéro Nom :. Prénom :.. Classe :.. S APP ANA Compétences évaluées Extraire l information utile Exploiter l information

Plus en détail

Un avertisseur de monoxyde de carbone peut sauver des vies

Un avertisseur de monoxyde de carbone peut sauver des vies Un avertisseur de monoxyde de carbone peut sauver des vies Protégezvous! Le monoxyde de carbone est un gaz toxique présent dans votre maison il peut tuer rapidement INODORE INCOLORE SANS SAVEUR Pourquoi

Plus en détail

ACIDES BASES. Chap.5 SPIESS

ACIDES BASES. Chap.5 SPIESS ACIDES BASES «Je ne crois pas que l on me conteste que l acide n ait des pointes Il ne faut que le goûter pour tomber dans ce sentiment car il fait des picotements sur la langue.» Notion d activité et

Plus en détail

TP Ecriture invisible

TP Ecriture invisible TP Ecriture invisible Une feuille blanche soigneusement pliée a été retrouvée dans l agenda de la victime, Mr Boidest. On se propose de vérifier qu elle ne contient pas de message caché. Principe : Tester

Plus en détail

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole. 01/10/2014 www.udppc.asso.fr.

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole. 01/10/2014 www.udppc.asso.fr. Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole 01/10/2014 www.udppc.asso.fr Page 1 sur 11 ÉTUDE DE L EMPREINTE ENVIRONNEMENTALE DE QUELQUES DISPOSITIFS

Plus en détail

Circuit comportant plusieurs boucles

Circuit comportant plusieurs boucles Sommaire de la séquence 3 Séance 1 Qu est-ce qu un circuit comportant des dérivations? A Les acquis du primaire B Activités expérimentales C Exercices d application Séance 2 Court-circuit dans un circuit

Plus en détail

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points)

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) Bac S 2015 Antilles Guyane http://labolycee.org EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) La benzocaïne (4-aminobenzoate d éthyle) est utilisée en médecine comme anesthésique local

Plus en détail

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 %

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 % 24 L eau est le principal constituant du corps humain. La quantité moyenne d eau contenue dans un organisme adulte est de 65 %, ce qui correspond à environ 45 litres d eau pour une personne de 70 kilogrammes.

Plus en détail

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement.

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Rappels : L air qui nous entoure contient 3 gaz principaux: 71% d azote, 21% d oxygène, 0,03 % de CO2 et quelques gaz rares. L eau de chaux se trouble

Plus en détail

N : Date : 20 juin 2013 EXAMEN DE PHYSIQUE (SECOND SEMESTRE)

N : Date : 20 juin 2013 EXAMEN DE PHYSIQUE (SECOND SEMESTRE) N : Date : 20 juin 2013 Nom : CORRECTION Classe :2L. EXAMEN DE PHYSIQUE (SECOND SEMESTRE) NOTE : /40 S. I. Définis les termes suivants : série A I. molécule : la plus petite partie d un corps qui en possède

Plus en détail

CONSTRUCTION DES COMPETENCES DU SOCLE COMMUN CONTRIBUTION DES SCIENCES PHYSIQUES

CONSTRUCTION DES COMPETENCES DU SOCLE COMMUN CONTRIBUTION DES SCIENCES PHYSIQUES CONSTRUCTION DES COMPETENCES DU SOCLE COMMUN CONTRIBUTION DES SCIENCES PHYSIQUES Compétence du socle : Compétence 6 : Les compétences sociales et civiques. Contribution attendue : Utiliser un produit chimique

Plus en détail

SÉQUENCE 1. Séance 1. Le rôle du fil de connexion est de permettre le passage du courant électrique (dans cet exercice de la pile à la lampe).

SÉQUENCE 1. Séance 1. Le rôle du fil de connexion est de permettre le passage du courant électrique (dans cet exercice de la pile à la lampe). Séquence 1 SÉQUENCE 1 Séance 1 Exercice 1 a) La solution t est donnée sur les photos du b. b) Cas 1 : Le plot central de la lampe est en contact avec la borne de la pile, et le culot de la lampe avec la

Plus en détail

LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 L électricité.

LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 L électricité. LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 v L électricité. L électricité cycle 3 - doc Ecole des Mines de Nantes 1 LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 v L'électricité. PROGRESSION GENERALE Séance n 1

Plus en détail

modèle d atelier de LECTURE-ÉCRITURE

modèle d atelier de LECTURE-ÉCRITURE modèle d atelier de LECTURE-ÉCRITURE à partir du tableau SIMDUT et des fiches signalétiques Les commissions scolaires, les experts de la formation en entreprise. Durée : 3 heures Les étapes de l atelier

Plus en détail

L ÉNERGIE C EST QUOI?

L ÉNERGIE C EST QUOI? L ÉNERGIE C EST QUOI? L énergie c est la vie! Pourquoi à chaque fois qu on fait quelque chose on dit qu on a besoin d énergie? Parce que l énergie est à l origine de tout! Rien ne peut se faire sans elle.

Plus en détail

Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014 DOSSIER REPONSE

Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014 DOSSIER REPONSE SUJET DE CONCOURS COMMUN AUX CENTRES DE GESTION : CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE DE 1ERE CLASSE SESSION 2014 SPECIALITE «ENVIRONNEMENT, HYGIENE» Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014

Plus en détail

Chapitre 3 : Mesure et Incertitude.

Chapitre 3 : Mesure et Incertitude. Chapitre 3 : Mesure et ncertitude. Le scientifique qui étudie un phénomène naturel se doit de faire des mesures. Cependant, lors du traitement de ses résultats ce pose à lui la question de la précision

Plus en détail

MINISTERE DE L INTERIEUR PREFECTURE DE LA ZONE DE DEFENSE ET DE SECURITE NORD !!!

MINISTERE DE L INTERIEUR PREFECTURE DE LA ZONE DE DEFENSE ET DE SECURITE NORD !!! S.G.A.P de LILLE Direction des ressources humaines Bureau du recrutement MINISTERE DE L INTERIEUR PREFECTURE DE LA ZONE DE DEFENSE ET DE SECURITE NORD Concours déconcentré d Agent Spécialisé de Police

Plus en détail

Atelier. Outils de mesure et de diagnostic. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr

Atelier. Outils de mesure et de diagnostic. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr Atelier Outils de mesure et de diagnostic Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr Sommaire Comment mesurer et diagnostiquer : 1) La qualité de l air intérieur

Plus en détail

Animateurs et manipulations ( Etudiants de Mesures Physiques de l IUT) 1. Energie chimique et les Piles (salle de chimie) par Fanette et Audrey

Animateurs et manipulations ( Etudiants de Mesures Physiques de l IUT) 1. Energie chimique et les Piles (salle de chimie) par Fanette et Audrey Projet Energies Renouvelables 2008-2009 IUT Le Creusot Mesures Physiques en direction des Collèges ; Collège Centre (A.Perruchet) Collège des Epontots (F.Poirier) Collège Croix-Menée (A.Buffenoir) Collège

Plus en détail

Mesure de la teneur en alcool

Mesure de la teneur en alcool 37 Mesure de la teneur en alcool 1 Rôle de l alcool dans les vins 285 1.1. Sur le plan organoleptique 285 1.2. Sur le plan biologique 285 1.3. Sur le plan réglementaire 285 1.4. Sur le plan commercial

Plus en détail

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Fonctionnement de l organisme et besoin

Plus en détail

Tension continue et tension alternative périodique

Tension continue et tension alternative périodique Sommaire de la séquence 9 Tension continue et tension alternative périodique t Séance 1 Différentes tensions électriques et variations d une tension électrique Les générateurs électriques fournissent-ils

Plus en détail

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail

Enseignement secondaire

Enseignement secondaire Enseignement secondaire Classe de IIIe Chimie 3e classique F - Musique Nombre de leçons: 1.5 Nombre minimal de devoirs: 4 devoirs par an Langue véhiculaire: Français I. Objectifs généraux Le cours de chimie

Plus en détail

1) Démarche d enseignement élaborée pour le style d apprentissage «intuitif réflexif»

1) Démarche d enseignement élaborée pour le style d apprentissage «intuitif réflexif» C. Schémas de démarches adaptées aux différents styles d apprentissage Application à la découverte des piles en chimie René CAHAY, Maryse HONOREZ, Brigitte MONFORT, François REMY, Jean THERER Objectif

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

Le compost. Un petit écosystème au jardin

Le compost. Un petit écosystème au jardin Le compost Un petit écosystème au jardin En utilisant du compost au jardin, nous rendons les matières organiques produites par le jardin ou par notre alimentation, à l écosystème naturel. Ainsi l écosystème

Plus en détail

DETECTEUR CO (monoxyde de carbone) NB 930 MANUEL UTILISATEUR

DETECTEUR CO (monoxyde de carbone) NB 930 MANUEL UTILISATEUR DETECTEUR CO (monoxyde de carbone) NB 930 MANUEL UTILISATEUR wizmart Detecteur CO TECHNOLOGIE ELECTRO CHIMIQUE Garantie 5 ANS Le détecteur CO peut vous sauver la vie Le danger : la présence de monoxyde

Plus en détail

SECTEUR 4 - Métiers de la santé et de l hygiène

SECTEUR 4 - Métiers de la santé et de l hygiène SECTEUR 4 - Métiers de la santé et de l hygiène A lire attentivement par les candidats Sujet à traiter par tous les candidats inscrit au BEP Les candidats répondront sur la copie. Les annexes éventuelles

Plus en détail

Vulcano Pièges Fourmis

Vulcano Pièges Fourmis FDS Conforme au règlement 1907/2006/CE et 1272/2008/CE 16-12-10- Page 1/5 FICHES DE DONNEES DE SECURITE 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Produit : Utilisation : Fournisseur : Vulcano Pièges

Plus en détail

LIVRET JEU POUR TOUTE LA FAMILLE. Livret de découverte de l exposition pour les enfants à partir de 8 ans

LIVRET JEU POUR TOUTE LA FAMILLE. Livret de découverte de l exposition pour les enfants à partir de 8 ans LE DÉVELOPPEMENT DURABLE... ET VOUS? LIVRET JEU POUR TOUTE LA FAMILLE Livret de découverte de l exposition pour les enfants à partir de 8 ans Ce livret a été créé pour te faire découvrir l exposition :

Plus en détail

CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques

CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques Le catamaran est un voilier. Il utilise donc une voile, qui capte le vent, pour se déplacer. Ainsi, l énergie nécessaire au

Plus en détail

SMA Solar Technology AG Avenir Solaire pour les enfants. À la maison

SMA Solar Technology AG Avenir Solaire pour les enfants. À la maison À la maison Combien d énergie consommons-nous réellement à la maison? Comment la mesurer? Solarine et L Ourson Soleil vont te donner quelques astuces pour faire des économies d énergie chez toi, afi n

Plus en détail

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ 1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT NOR : SOCU 00611881A ARRÊTÉ relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants proposés à

Plus en détail

Synthèse et propriétés des savons.

Synthèse et propriétés des savons. Synthèse et propriétés des savons. Objectifs: Réaliser la synthèse d'un savon mise en évidence de quelques propriétés des savons. I Introduction: 1. Présentation des savons: a) Composition des savons.

Plus en détail

eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7

eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7 eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7 I- ETUDE D UNE PHOTOGRAPHIE DE YANN ARTHUS-BERTRAND : Stockage d ordures dans la périphérie de Saint-Domingue en République dominicaine au cœur des Caraïbes Légende

Plus en détail

Chapitre VI : Gestion des risques épidémiques

Chapitre VI : Gestion des risques épidémiques Chapitre VI : Fiche n VI.1 : Gale Fiche n VI.2 : Tubeculose pulmonaire (accessible dans la prochaine version) Fiche n VI.3 : Gastro-entérite Fiche n VI.4 : Infection respiratoire aigüe basse Sommaire Sommaire

Plus en détail

Pour améliorer la qualité Objectif esthétique pour l eau potable 1 mg/l

Pour améliorer la qualité Objectif esthétique pour l eau potable 1 mg/l Dans une goutte d eau Cuivre Le cuivre (Cu) est présent à l état naturel dans la roche, le sol, les plantes, les animaux, l eau, les sédiments et l air. Le cuivre est souvent présent sous forme de minéraux,

Plus en détail

STI2D : Enseignements Technologiques Transversaux

STI2D : Enseignements Technologiques Transversaux STI2D : Enseignements Technologiques Transversaux Activité : Etude des transfert énergétiques dans la cafetière Nespresso Problématique : On calcule la puissance électrique consommée, on détermine l énergie

Plus en détail

LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens.

LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens. LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens. Les cinq sens cycle 2 - doc Ecole des Mines de Nantes 1 LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens. PROGRESSION GENERALE Séance n 1 : Recueil

Plus en détail

CORRIGE. CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE

CORRIGE. CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE Thème : L eau CHAP 04-ACT PB/DOC Electrolyse de l eau 1/12 Domaine : Eau et énergie CORRIGE 1. ALIMENTATION ELECTRIQUE D'UNE NAVETTE SPATIALE 2.1. Enoncé L'alimentation électrique d'une navette spatiale

Plus en détail

«Le peu, le très peu que l on peut faire, il faut le faire quand même» Théodore Monod. ECO GESTES AU QUOTIDIEN - Mercredi du Développement Durable

«Le peu, le très peu que l on peut faire, il faut le faire quand même» Théodore Monod. ECO GESTES AU QUOTIDIEN - Mercredi du Développement Durable «Le peu, le très peu que l on peut faire, il faut le faire quand même» Théodore Monod «La terre n appartient pas à l homme, c est l homme qui appartient à la terre» Sitting Bull L habitat est le premier

Plus en détail

A B C Eau Eau savonneuse Eau + détergent

A B C Eau Eau savonneuse Eau + détergent 1L : Physique et chimie dans la cuisine Chapitre.3 : Chimie et lavage I. Les savons et les détergents synthétiques 1. Propriétés détergentes des savons Le savon est un détergent naturel, les détergents

Plus en détail

Les médicaments : un médicament générique et un médicament «princeps» contiennent un même principe actif mais se différencient par leur formulation.

Les médicaments : un médicament générique et un médicament «princeps» contiennent un même principe actif mais se différencient par leur formulation. Document du professeur 1/8 Niveau 2 nde THEME : LA SANTE Physique Chimie PRINCIPE DE LA CHROMATOGRAPHIE Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 LA SANTE NOTIONS ET CONTENUS COMPETENCES ATTENDUES Les médicaments

Plus en détail

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Les solutions techniques Principes et critères de choix Par Sébastien LIBOZ - Hydrogéologue Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Plus en détail

CREST d Oloron IEN Oloron. Centre administratif 2 ème étage, 14 rue adoue 64 400 Oloron Ste Marie cedex Tel : 05 59 39 79 09 - Email:

CREST d Oloron IEN Oloron. Centre administratif 2 ème étage, 14 rue adoue 64 400 Oloron Ste Marie cedex Tel : 05 59 39 79 09 - Email: Séquence : l'électricité au cycle 2 Place dans les programmes : 4. Le monde des objets Ils réalisent des maquettes élémentaires et des circuits électriques simples pour comprendre le fonctionnement d un

Plus en détail

Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif

Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif 1. Question 1 Etant donné que le germanium (Ge) est dans la même colonne que le carbone, cela implique qu il possède 4 électrons

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ conformément au Règlement (CE) nº1907/2006 REACH Nom : KR-G KR-G

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ conformément au Règlement (CE) nº1907/2006 REACH Nom : KR-G KR-G KR-G Page 1 de 5 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE 1.1 Identificateur de produit : Nom du produit : KR-G 1.2 Utilisations identifiées pertinentes de la substance

Plus en détail

Chapitre 8 production de l'énergie électrique

Chapitre 8 production de l'énergie électrique Chapitre 8 production de l'énergie électrique Activité 1 p 116 But Montrer que chaque centrale électrique possède un alternateur. Réponses aux questions 1. Les centrales représentées sont les centrales

Plus en détail

PHYSIQUE-CHIMIE DANS LA CUISINE Chapitre 3 : Chimie et lavage

PHYSIQUE-CHIMIE DANS LA CUISINE Chapitre 3 : Chimie et lavage PHYSIQUE-CHIMIE DANS LA CUISINE Chapitre 3 : Chimie et lavage I) Qu'est-ce qu'un savon et comment le fabrique-t-on? D'après épreuve BAC Liban 2005 Physique-Chimie dans la cuisine Chapitre 3 1/6 1- En vous

Plus en détail

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Objectifs Matériel Matériel Découvrir Connaître les la différentes signification sources du mot d énergie.. Fiche image 1

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

Prévention LES LOCAUX SOCIAUX. Infos INTRODUCTION : SOMMAIRE :

Prévention LES LOCAUX SOCIAUX. Infos INTRODUCTION : SOMMAIRE : Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Dordogne - Infos Prévention n 10 Septembre 2008 Infos Prévention LES LOCAUX SOCIAUX SOMMAIRE : LES LOCAUX SOCIAUX Introduction Les locaux de

Plus en détail

Mesures calorimétriques

Mesures calorimétriques TP N 11 Mesures calorimétriques - page 51 - - T.P. N 11 - Ce document rassemble plusieurs mesures qui vont faire l'objet de quatre séances de travaux pratiques. La quasi totalité de ces manipulations utilisent

Plus en détail

Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur

Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur Nature de l activité : Réaliser 3 types de productions écrites (réécriture de notes, production d une synthèse de documents, production d une argumentation)

Plus en détail

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Le compost au printemps Le compost en été Le compost à l automne Le compost en hiver Le compost au printemps La saison idéale pour démarrer son compost...

Plus en détail

Janvier 2011 CHIMIE. Camille de BATTISTI. Acquérir la démarche expérimentale en chimie. ACADEMIE DE MONTPELLIER

Janvier 2011 CHIMIE. Camille de BATTISTI. Acquérir la démarche expérimentale en chimie. ACADEMIE DE MONTPELLIER CHIMIE Camille de BATTISTI Janvier 2011 Acquérir la démarche expérimentale en chimie. ACADEMIE DE MONTPELLIER TABLE DES MATIERES Pages 1. LES OBJECTIFS VISÉS ET LE SOCLE COMMUN 2 1.1. Objectifs disciplinaires

Plus en détail

comfor/tg 2009 Brûlures chimiques Etiquetage et reconnaissance des dangers

comfor/tg 2009 Brûlures chimiques Etiquetage et reconnaissance des dangers comfor/tg 2009 Brûlures chimiques Etiquetage et reconnaissance des dangers 1 Buts Etre capable de reconnaître les dangers indiqués sur une étiquette de produits dangereux. Connaître les pictogrammes du

Plus en détail

CONSTRUCTION D UN CHAUFFE EAU SOLAIRE

CONSTRUCTION D UN CHAUFFE EAU SOLAIRE CONSTRUCTION D UN CHAUFFE EAU SOLAIRE Motivé par le développement durable je voulais absolument trouver la méthode pour me fabriquer un chauffe eau solaire. J ai donc décidé moi aussi de m investir dans

Plus en détail

Dr Berdj Haroutunian, 5, Chemin Gottret ch-1255 VEYRIER tél 00 41 (0)22 784-01-18 www.haroutunian.ch E-mail : berdj@haroutunian.ch

Dr Berdj Haroutunian, 5, Chemin Gottret ch-1255 VEYRIER tél 00 41 (0)22 784-01-18 www.haroutunian.ch E-mail : berdj@haroutunian.ch 1 L UTILISATION DU PLOMB EN DENTISTERIE : MYTHE OU REALITE Dr Berdj HAROUTUNIAN, Genève Le plomb ne devrait en principe pas être utilisé en dentisterie car il n est pas considéré comme un oligo-élément

Plus en détail