Titre de la séance : l énergie lumineuse reçue sur Terre.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Titre de la séance : l énergie lumineuse reçue sur Terre."

Transcription

1 Partie du programme : Enjeux planétaires contemporains : énergie, sol Niveau : seconde EXTRAIT DU PROGRAMME L énergie solaire est inégalement reçue à la surface de la planète. La photosynthèse en utilise moins de 1%. Le reste chauffe l air (par l intermédiaire du sol) et l eau (ce qui est l origine des vents et des courants) et évapore l eau (ce qui permet le cycle de l eau). CONNAISSANCES CONSTRUITES L énergie solaire reçue sur la Terre permet pour 1% la réalisation de la photosynthèse. Elle permet aussi l évaporation de l eau, ce qui explique le cycle de l eau grâce ensuite à la condensation puis aux précipitations. La répartition de cette énergie reçue est inégale, ce qui : - chauffe de façon inégale le sol et donc de l air, la différence de température des masses d air est à l origine des vents ; - chauffe de façon inégale l eau, la différence de température des masses d eau est à l origine des courants océaniques. CAPACITÉS MISES EN ŒUVRE Titre de la séance : l énergie lumineuse reçue sur Terre. Construire une argumentation de nature manipulatoire pour montrer l inégale répartition de l énergie solaire sur Terre. Modéliser les courants hydrosphériques ou modéliser les vents ou modéliser le cycle de l eau. Réaliser un schéma bilan. CONDITIONS MATERIELLES Les élèves travaillent par binôme. A partir d une liste de matériel à disposition, ils proposent et justifient une manipulation dont les résultats montrent l inégale répartition de l énergie solaire à la surface de la planète. Ils recherchent ensuite l effet de l énergie solaire sur un exemple ; la circulation océanique ou la circulation hydrosphérique ou le cycle de l eau. La dernière activité a pour objectif la construction d un schéma bilan qui permettra aux élèves d avoir une vue d ensemble sur la réception de l énergie lumineuse. Remarque : on peut envisager de faire réaliser en autonomie une des activités : 2, 2 et 2 et de présenter les deux autres en démonstration au bureau. COIN LABORATOIRE Matériel globe Réf. : lampe type maglite support Réf : pince pour support Réf : luxmètre Réf : modèle de circulation océanique Réf : modèle du cycle de l eau Réf : lampe Réf : Documents didactiques planche cycle de l eau Réf. : / 6

2 DESCRIPTIFS Activité 1: Construire une argumentation de nature manipulatoire pour déterminer l inégale répartition de l énergie sur Terre. Objectif : démontrer comment l énergie solaire est répartie de façon inégale. Support : globe, lampe, support. Proposer une manipulation, en utilisant le matériel à disposition, dont le résultat permettrait de montrer l inégale répartition de l énergie sur Terre. Justifier avec précision la manipulation proposée, la mettre en œuvre, la schématiser, décrire son résultat. L énergie est inégalement reçue à la surface terrestre. Cette énergie chauffe l air et chauffe l eau. Quel est l effet de l énergie reçue sur l eau? Activité 2: Modéliser l énergie solaire sur l hydrosphère pour comprendre son effet sur la circulation hydrosphérique. Objectif : comprendre l origine solaire de la circulation hydrosphérique Support : modèle de circulation océanique. Eau colorée froide (bleue sur la photo), eau colorée chaude (jaune sur la photo). Consigne : Verser simultanément l eau froide dans un des tubes et l eau chaude dans l autre tube. Schématiser le résultat obtenu. «Animer»le schéma en indiquant par des flèches le mouvement mis en évidence. Comment s appelle ce phénomène observé à l échelle du globe? A quoi est il dû? Remarque : L eau chaude est moins dense que l eau froide. 2 / 6

3 L énergie est inégalement reçue à la surface terrestre. Cette énergie chauffe l air et chauffe l eau. Quel est l effet de l énergie reçue sur l air? Activité 2 : Modéliser l énergie solaire sur l air pour comprendre son effet sur la circulation atmosphérique. Objectif : Comprendre l origine solaire des mouvements atmosphériques Support :encens, bougie. Allumer le bâton d encens, décrire la trajectoire de la fumée (schéma). Allumer la bougie. Approcher le bâton d encens de la flamme, attendre quelques instants puis observer la trajectoire de la fumée(schéma). Utiliser les propriétés de l air chaud pour interpréter le résultat obtenu. Remarque : l air chaud a une densité plus faible que l air froid. Un air moins dense exerce une pression moins importante qu un air froid. Une pression sur une masse d air dévie cette masse d air. L énergie est inégalement reçue à la surface terrestre. Cette énergie chauffe l air et chauffe l eau. Quel est l effet de l énergie reçue sur l eau? Activité 2 : Modéliser l énergie solaire sur l eau pour comprendre son effet sur le cycle de l eau. Objectif : comprendre l origine solaire du cycle de l eau Support : modèle du cycle de l eau, planche du cycle de l eau. Remplir le dispositif ;disposer des glaçons dans les nuages, de l eau dans l océan, allumer la lampe, incliner le dispositif. Décrire les observations. En utilisant la planche du cycle de l eau, donner un nom à l ensemble des phénomènes observés et décrits. Activité 3: Construire un schéma bilan sur les effets de l énergie pour avoir une représentation d ensemble de l effet de l énergie sur la Terre. Construire un schéma bilan des effets de l énergie reçue sur Terre. Récapituler ensuite en une phrase ces effets, en précisant leur origine. Critères de réussite des représentations autoévaluation évaluation Soleil, sol, eau, un végétal chlorophyllien Photosynthèse réalisée grâce à 1% de l énergie solaire Energie solaire envoyée sur le sol et sur l eau Le sol chauffé réchauffe l air, ce qui est à l origine des vents. L eau chauffée permet le cycle de l eau.. L eau ainsi chauffée est le siège de courants océaniques. Titre et annotation (s) 3 / 6

4 Activité 1: Construire une argumentation de nature manipulatoire pour déterminer l inégale répartition de l énergie. La manipulation consiste à projeter un même faisceau de lumière à des latitudes différentes et à montrer que l énergie reçue aux différents points est différente. lampe faisceau de lumière équateur pôle globe Schéma du montage. Résultat : Quand on projette un faisceau de lumière vers l équateur, ur, on obtient un «rond» de lumière très net, de faible diamètre, l énergie mesurée à l aide du luxmètre indique 42 UA. Quand on projette le même faisceau de lumière vers le l pôle, le «rond» de lumière s allonge, il devient plus ovale, moins net,, l énergie mesurée à l aide du luxmètre indique 22 UA. Cette modélisation prouve donc bien que l énergie solaire est donc inégalement reçue à la surface de la planète. 4 / 6

5 Activité 2: Modéliser l énergie solaire sur l hydrosphère pour comprendre son effet sur la circulation hydrosphérique. Eau froide Eau chaude Mouvement de l eau Résultat du dispositif. On obtient un mouvement de l eau. A l échelle du globe, il s agit des courants marins. L eau chaude, moins dense a tendance à monter alors que l eau froide, plus dense a tendance à descendre. Activité 2 : Modéliser l énergie solaire sur l air pour comprendre son effet sur la circulation atmosphérique. fumée fumée déviée Bougie éteinte encens Bougie allumée encens Résultat des manipulations. Bougie éteinte,, la fumée se dirige verticalement vers le haut. Si on allume la bougie et qu on place la fumée juste à côté de la flamme, f on constate que la fumée est déviée vers la flamme. L air chauffé par la bougie exerce une pression plus faible sur la fumée que l air froid de l autre côté, ce qui explique la déviation de la fumée vers la flamme. C est l origine des vents. 5 / 6

6 Activité 2 : Modéliser l énergie solaire sur l eau pour comprendre son effet sur le cycle de l eau. Sous l effet de l énergie de la lampe, on observe que l eau de l océan s évapore, puis elle se condense, elle retombe sous forme de précipitations sur la Terre, elle ruisselle et revient aux océans. C est le cycle de l eau. Activité 3: Construire un schéma bilan sur les effets de l énergie pour avoir une représentation d ensemble de l effet de l énergie sur la Terre. Effets de l énergie reçue sur Terre. soleil Energie 1% photosynthèse Cycle de l eau vents Air chauffé Eau chauffée Végétal chlorophyllien Sol chauffé Courants océaniques L énergie lumineuse qui provient du soleil sert directement à la réalisation de la photosynthèse. Elle sert également à chauffer l eau et à chauffer l air, ce qui permet la mise en place des vents, des courants marins ainsi que le cycle de l eau. 6 / 6

L inégale répartition de l énergie solaire à la surface du globe

L inégale répartition de l énergie solaire à la surface du globe Niveau de classe : 2 nde Partie de programme : Enjeux planétaires contemporains : énergie et sol urée : 2h L inégale répartition de l énergie solaire à la surface du globe Type d'organisation du travail

Plus en détail

Le thermomètre et la météo

Le thermomètre et la météo SEQUENCE Domaine : Sciences Niveau : CP- CE1 Le thermomètre et la météo Objectifs - Savoir lire la température sur un thermomètre. - Réaliser une expérience - Mettre en évidence les paramètres qui interviennent

Plus en détail

TP PH 5 : Spectres lumineux

TP PH 5 : Spectres lumineux L étude des spectres lumineux permet d évaluer la température des astres ainsi que de connaître leur composition chimique. I Spectre d émission TP PH 5 : Spectres lumineux Poste N 1 Matériel : source lumineuse,

Plus en détail

SÉQUENCE 2 : Formation des nuages et mouvements des masses d air.

SÉQUENCE 2 : Formation des nuages et mouvements des masses d air. SÉQUENCE 2 : Formation des nuages et mouvements des masses d air. OBJECTIFS : * Savoir qu un nuage est composé de gouttelettes d eau en suspension dans l air. * Connaître les 3 modes de transfert thermiques

Plus en détail

Les étoiles. Le Soleil. La Terre : Radio-Club de Rueil (92) Eclipses et Saisons

Les étoiles. Le Soleil. La Terre : Radio-Club de Rueil (92) Eclipses et Saisons Les étoiles Ce sont des soleils, si éloignés de nous qu on ne distingue que de faibles points brillants dans le ciel, pendant la nuit. Le Soleil C est une étoile, très proche de nous, qui réussit à nous

Plus en détail

c. et quelle conséquence entraînerait cette remarque sur les angles de réfraction r R ;r V et r B...

c. et quelle conséquence entraînerait cette remarque sur les angles de réfraction r R ;r V et r B... TP PHYSIQUE SECONDE THÈME UNIVERS CHAPITRE I DISPERSION DE LA LUMIÈRE SPECTRES LUMINEUX T P 13 P page 1 / 5 NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... I. DISPERSION DE LA LUMIÈRE BLANCHE a) Introduction

Plus en détail

THEME 1 : La Terre dans l Univers, la vie et l évolution du vivant Classe : Secondes GT Durée conseillée : 10 semaines Nombre de TP : 7

THEME 1 : La Terre dans l Univers, la vie et l évolution du vivant Classe : Secondes GT Durée conseillée : 10 semaines Nombre de TP : 7 THEME 1 : La Terre dans l Univers, la vie et l évolution du vivant Classe : Secondes GT Durée conseillée : 10 semaines Nombre de TP : 7 En rouge : Bilans à faire noter aux élèves En bleu : Activités pratiques

Plus en détail

Comment différencier les sources de lumière? (Faut-il avoir peur des spectres?)

Comment différencier les sources de lumière? (Faut-il avoir peur des spectres?) Comment différencier les sources de lumière? (Faut-il avoir peur des spectres?) Ce dossier contient : - Des rappels sur la décomposition de la lumière blanche, la synthèse additive et la synthèse soustractive

Plus en détail

Mécanique 1. Cours. La gravitation. Troisièmes. Intro. Pourquoi la terre tourne-t-elle autour du soleil et les satellites autour de la terre?

Mécanique 1. Cours. La gravitation. Troisièmes. Intro. Pourquoi la terre tourne-t-elle autour du soleil et les satellites autour de la terre? Mécanique 1 La gravitation Mécanique 1 Pourquoi la terre tourne-t-elle autour du soleil et les satellites autour de la terre? Décrire le système solaire Objectifs Définir ce qu est un satellite Définir

Plus en détail

La circulation du sang dans l organisme Activités différenciées en fonction du niveau des élèves

La circulation du sang dans l organisme Activités différenciées en fonction du niveau des élèves Séance d 1h30 La circulation du sang dans l organisme Activités différenciées en fonction du niveau des élèves Place de la séance : Cette séance se place au sein du chapitre sur la circulation sanguine

Plus en détail

Séance 5 : Importance de la photosynthèse à l'échelle de la planète

Séance 5 : Importance de la photosynthèse à l'échelle de la planète Séance 5 : Importance de la photosynthèse à l'échelle de la planète Objectif de connaissance. Conditions de la production de matière primaire à l'échelle de la planète. Matériel. NEO (NASA Earth Observation)

Plus en détail

LA LUMIÈRE DES ÉTOILES ET DES ATOMES

LA LUMIÈRE DES ÉTOILES ET DES ATOMES L'UNIVERS Chapitre 6 LA LUMIÈRE DES ÉTOILES ET DES ATOMES sciences physiques et chimiques - Seconde http://cedric.despax.free.fr/physique.chimie/ SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 INTRO......3 OBJECTIFS... 4 Mobiliser

Plus en détail

Contrôle en Cours de Formation Diplôme intermédiaire BEP.. Séquence 1 - Semestre 2 Session :..

Contrôle en Cours de Formation Diplôme intermédiaire BEP.. Séquence 1 - Semestre 2 Session :.. Contrôle en Cours de Formation Diplôme intermédiaire BEP.. Séquence 1 - Semestre 2 Session :.. LP Louis Blériot 2 av des Meuniers BP 168 91154 ÉTAMPES Cedex Nom :.. Prénom :.. Note : /10 COMMENT PRÉVENIR

Plus en détail

Partie abordée. Centre d intérêt 1. Quel système de chauffage choisir pour chauffer un logement? Les énergies SEQUENCE N 2

Partie abordée. Centre d intérêt 1. Quel système de chauffage choisir pour chauffer un logement? Les énergies SEQUENCE N 2 pour chauffer un logement? SEQUENCE N 2 Partie abordée Les énergies CI1 : Séquence 2 Organisation : Classe Groupe Durée : 1H00 Type de démarche : Investigation Résolution de problème Nouvelles compétences

Plus en détail

SEQUENCE : Etats et changements d états de l eau

SEQUENCE : Etats et changements d états de l eau SEQUENCE : Etats et changements d états de l eau Sommaire des séances CE2 Séance 1 : Quand l eau gèle-t-elle? Séance 2 : Quand la glace fond-elle? CM1 Séance 3 : L eau des éponges disparait-elle? Séance

Plus en détail

«Que vois-je? Que vois-je? Du rouge, du bleu, du vert! Que vois-je? Que vois-je? Des flocons blancs dans l air» Monsieur Jack

«Que vois-je? Que vois-je? Du rouge, du bleu, du vert! Que vois-je? Que vois-je? Des flocons blancs dans l air» Monsieur Jack Chapitre 2 Couleurs émises, reçues, absorbées et vues «Que vois-je? Que vois-je? Du rouge, du bleu, du vert! Que vois-je? Que vois-je? Des flocons blancs dans l air» Monsieur Jack 1 - Expérience fondamentale

Plus en détail

LA TOUPIE. Table des matières. Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Janvier 2012. Fiche professeur... 2. Fiche élève...

LA TOUPIE. Table des matières. Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Janvier 2012. Fiche professeur... 2. Fiche élève... LA TOUPIE Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 Narration de séance et productions d élèves... 6 1 Fiche professeur LA TOUPIE Niveaux et objectifs pédagogiques 5 e : introduction ou

Plus en détail

Guide de l enseignant

Guide de l enseignant Guide de l enseignant Résumé de la problématique : Les élèves seront invités à réfléchir à leur représentation du Soleil ainsi qu à ses effets. Ils approfondiront leurs connaissances sur la composition

Plus en détail

Les scénarii pédagogiques. Bac Professionnel Gestion-administration

Les scénarii pédagogiques. Bac Professionnel Gestion-administration Les scénarii pédagogiques Bac Professionnel Gestion-administration Sommaire L approche par le scénario pédagogique Différence entre séquence pédagogique traditionnelle et scénario pédagogique Pourquoi

Plus en détail

SCIENCES Ombres et Lumière / La Terre et le Ciel Développement de la séquence

SCIENCES Ombres et Lumière / La Terre et le Ciel Développement de la séquence SCIENCES Objectifs : Ombres et Lumière : - Connaitre les conditions d obtention d une ombre. - Savoir qu à plusieurs sources lumineuses correspondent plusieurs ombres. La Terre et le Ciel : - Mettre en

Plus en détail

Stage «Sciences et Technologie au cycle2». Curepipe du 12 au 15/04/2010. Alain Morival CP.

Stage «Sciences et Technologie au cycle2». Curepipe du 12 au 15/04/2010. Alain Morival CP. Cycle 2 Découverte du monde : «les élèves réalisent des maquettes élémentaires et des circuits électriques simples pour comprendre le fonctionnement d un appareil» ( extrait des programmes) Progression

Plus en détail

Physique chimie 4 eme Chapitre 12 Ombre et pénombre

Physique chimie 4 eme Chapitre 12 Ombre et pénombre Physique chimie 4 eme Plan du cours: 1. L'ombre d'un corps 2. La pénombre 3. Le soleil et l'ombre 4. Le système solaire 5. Le phénomène des saisons 6. Le système soleil-terre, le jour et la nuit 7. Le

Plus en détail

G u i d e d e l e n s e i g n a n t 1 C O : l e v e n t

G u i d e d e l e n s e i g n a n t 1 C O : l e v e n t Démarche La démarche empruntée se veut une initiation à la démarche scientifique : pose d hypothèses, observation et mesure de divers phénomènes, vérification de ces hypothèses grâce aux mesures, bilan

Plus en détail

Chapitre 9 L action de l homme sur l environnement

Chapitre 9 L action de l homme sur l environnement Chapitre 9 L action de l homme sur l environnement L activité humaine peut avoir des conséquences sur les milieux. Étude de paysages actuels et anciens L observation de son environnement proche et de ce

Plus en détail

DOSSIER PEDAGOGIQUE Modulo Solaire TP1 9/11/10 Page 1/19 Modulo Solaire TP N 1 Approche, découverte et analyse de performances

DOSSIER PEDAGOGIQUE Modulo Solaire TP1 9/11/10 Page 1/19 Modulo Solaire TP N 1 Approche, découverte et analyse de performances DOSSIER PEDAGOGIQUE Modulo Solaire TP1 9/11/10 Page 1/19 Modulo Solaire TP N 1 Approche, découverte et analyse de performances DOSSIER PEDAGOGIQUE Modulo Solaire TP1 9/11/10 Page 2/19 PREMIERE PARTIE :

Plus en détail

sciences et technologie

sciences et technologie Informer et accompagner les professionnels de l éducation Cycles 2 4 sciences et technologie Inscrire son enseignement dans une logique de cycle Outil d aide à la réflexion des équipes pédagogiques pour

Plus en détail

Éléments du programme de SVT

Éléments du programme de SVT Titre du module Activités et éléments des programmes Module 1 Identification des planètes du système solaire et réalisation d un tableau de leurs distances par rapport au Soleil. Réalisation d un schéma

Plus en détail

Comment se repérer sur la Terre?

Comment se repérer sur la Terre? Comment se repérer sur la Terre? Discipline : Géographie Niveau de classe : CM Compétences : Situer dans l'espace un lieu ou un ensemble géographique, en utilisant des cartes à différentes échelles. Avoir

Plus en détail

Seance 3 : Quelles sont les consequences de la fonte des glaces?

Seance 3 : Quelles sont les consequences de la fonte des glaces? Seance 3 : Quelles sont les consequences de la fonte des glaces? Durée 1heure 30 Matériel Objectifs Compétences Lexique Pour chaque groupe : - de l eau ; - un récipient transparent (grand saladier, aquarium

Plus en détail

Réfrigérateur Page 1/5 REFRIGERATEUR

Réfrigérateur Page 1/5 REFRIGERATEUR Réfrigérateur Page 1/5 REFRIGERATEUR Nous commençons par une description matérielle d un réfrigérateur et de son fonctionnement puis la description devient celle de la Physique et se conclut par l étude

Plus en détail

EXEMPLES SIMPLES DE SOURCES D ENERGIE

EXEMPLES SIMPLES DE SOURCES D ENERGIE Séquence pédagogique détaillée EXEMPLES SIMPLES DE SOURCES D ENERGIE Discipline : Sciences expérimentales et technologie Niveau : CE2 CM1 SITUATION DANS LES PROGRAMMES Objectif Connaissances visées Capacités

Plus en détail

Géographie Cycle 3 Le Monde

Géographie Cycle 3 Le Monde Le Monde Sommaire Les représentations de la Terre : recherche... 2 Les représentations de la Terre : synthèse CE2... 2 Les représentations de la Terre : synthèse CM... 2 Parallèles et méridiens : recherche

Plus en détail

http://laclassedestef.eklablog.com/ et http://www.ressourcespourcm2.fr/

http://laclassedestef.eklablog.com/ et http://www.ressourcespourcm2.fr/ Séance 2 La diversité des climats dans le monde: La présence de grandes masses d eau, de hautes montagnes ou de précipitations sont aussi des facteurs importants pour le climat. Ainsi, le climat est adouci

Plus en détail

Étude des blocs fonctionnels du téléphone

Étude des blocs fonctionnels du téléphone Comment ont évolué les solutions techniques appliquées à la communication? Étude des blocs fonctionnels du téléphone A l aide de la planche «téléphone éclaté» et des ressources informatiques, réaliser

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET O.2

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET O.2 TP O.2 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET O.2 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l'examinateur : Page 2/5 - une fiche

Plus en détail

Collège Gérard Philipe (Le Havre)

Collège Gérard Philipe (Le Havre) Collège Gérard Philipe (Le Havre) LA PRODUCTION D ÉNERGIE ÉLECTRIQUE Exercice n 1 : Reconnaître une source d énergie Exercice n 2 : Reconnaître les formes d énergie et leurs conversions Exercice n 3 :

Plus en détail

Pourquoi la terre tourne-t-elle autour du soleil et les satellites autour de la terre?

Pourquoi la terre tourne-t-elle autour du soleil et les satellites autour de la terre? 3ème Mécanique 1 La gravitation Mécanique Pourquoi la terre tourne-t-elle autour du soleil et les satellites autour de la terre? Objectifs 1 Décrire le système solaire 2 Définir la gravitation et ses effets

Plus en détail

LA TENSION ÉLECTRIQUE ENTRE DEUX POINTS D UN CIRCUIT

LA TENSION ÉLECTRIQUE ENTRE DEUX POINTS D UN CIRCUIT LA TENSION ÉLECTRIQUE ENTRE DEUX POINTS D UN CIRCUIT Je me souviens : Un dipôle est un composant ou un appareil électrique qui possède deux bornes. Circuit en série et circuit avec dérivation : Dans un

Plus en détail

ATELIER 1. Mise en évidence d une réception de chaleur différente à la surface du globe.

ATELIER 1. Mise en évidence d une réception de chaleur différente à la surface du globe. Activité 2.Mise en évidence des courants océaniques et atmosphériques. 5 -TH2-CHP6-Act.2 Savoir extraire une information d un document Suivre un protocole Etablir une relation cause/effet Compléter un

Plus en détail

Le sirop de menthe. Huile essentielle de menthe

Le sirop de menthe. Huile essentielle de menthe P a g e 1 TS Spécialité Chimie Exercice résolu Enoncé Les trois parties sont indépendantes. L objectif de cet exercice est d étudier une méthode d extraction d un arôme naturel de menthe puis d analyser

Plus en détail

Spé Physique Produire des images, observer Séance 2

Spé Physique Produire des images, observer Séance 2 Le microscope ctivité 1 : Description d un microscope Le microscope comprend deux systèmes optiques : l objectif qui est un système convergent constitué de plusieurs lentilles associées. Nous l assimilerons

Plus en détail

Propositions d unités d apprentissage progressives visant les compétences requises en fin d'école maternelle dans les domaines

Propositions d unités d apprentissage progressives visant les compétences requises en fin d'école maternelle dans les domaines Propositions d unités d apprentissage progressives visant les compétences requises en fin d'école maternelle dans les domaines S approprier le langage Découvrir l écrit Découvrir le monde Devenir élève

Plus en détail

des ordinateurs dotés du logiciel Open Office pour toutes les séances, à l exception de la seconde ;

des ordinateurs dotés du logiciel Open Office pour toutes les séances, à l exception de la seconde ; éduscol Mobiliser des compétences Constat L accompagnement personnalisé permet à plusieurs professeurs de disciplines différentes d intervenir auprès d une même classe autour d un projet fédérateur. Celui-ci

Plus en détail

LE TIPI. Table des matières. Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012. Fiche professeur... 2. Fiche élève...

LE TIPI. Table des matières. Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012. Fiche professeur... 2. Fiche élève... LE TIPI Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 Narration de séance et productions d élèves... 6 1 Fiche professeur LE TIPI Niveaux et objectifs pédagogiques 3 e : introduction au théorème

Plus en détail

Travailler à partir d un album (Agathe) Fiche de préparation Reconnaissance de formes géométriques simples. Regr oupt. coll

Travailler à partir d un album (Agathe) Fiche de préparation Reconnaissance de formes géométriques simples. Regr oupt. coll Travailler à partir d un album (Agathe) Fiche de préparation Reconnaissance de formes géométriques simples. discipline : des instruments pour apprendre séance n : 1 classe : grande section durée : 30 min

Plus en détail

Le ciel et la Terre. La lumière et les ombres. Proposition de scénario pédagogique. Groupe départemental Sciences 79

Le ciel et la Terre. La lumière et les ombres. Proposition de scénario pédagogique. Groupe départemental Sciences 79 Groupe départemental Sciences 79 Le ciel et la Terre. La lumière et les ombres. Proposition de scénario pédagogique. PLACE DANS LES PROGRAMMES Programmes 19/6/2008 : Le ciel et la terre. Lumières et ombres.

Plus en détail

Le système solaire. 1. Quels sont les objets présents dans le système solaire?

Le système solaire. 1. Quels sont les objets présents dans le système solaire? Le système solaire 1. Quels sont les objets présents dans le système solaire? 1 Un astéroïde : c est un objet non sphérique, généralement de petite taille ( à l échelle de l univers), qui tournent autour

Plus en détail

Deux principales caractéristiques du scanner doivent être déterminées avec cette étude : la précision et la répétabilité de la prise de mesure.

Deux principales caractéristiques du scanner doivent être déterminées avec cette étude : la précision et la répétabilité de la prise de mesure. OT World 2014 Evaluation de la technologie des caméras de profondeur (type Kinect) pour l acquisition de données 3D pour la réalisation d appareillages orthopédiques I. But de l étude Ce document vise

Plus en détail

Sciences cycle 3 : L eau Année A : Les états de l eau.

Sciences cycle 3 : L eau Année A : Les états de l eau. Sciences cycle 3 : L eau Année A : Les états de l eau. Compétences du programme : États et changements d état - Connaître les trois états physiques de l eau. Compétences du socle : - Pratiquer une démarche

Plus en détail

REPARTITION DES STOMATES ET ECHANGES AVEC L ATMOSPHERE

REPARTITION DES STOMATES ET ECHANGES AVEC L ATMOSPHERE 07_II_B_Obs_ II- Diversité et complémentarité des métabolismes. Fiche sujet - candidat Les échanges gazeux de CO et d eau, entre l atmosphère et les cellules des feuilles, se réalisent au niveau de structures

Plus en détail

Volley-ball niveau 1 Classe de 5 ème X

Volley-ball niveau 1 Classe de 5 ème X Volley-ball niveau 1 Classe de 5 ème X Leçon n 1 Ce que je veux que mes élèves apprennent, à partir du jeu global : Connaissances Capacités Attitudes Les règles de sécurité liées au matériel et à la pratique

Plus en détail

Chapitre 2 : Réflexion de la lumière. Miroir plan

Chapitre 2 : Réflexion de la lumière. Miroir plan 2 e B et C 2 Réflexion de la lumière. Miroir plan 11 Chapitre 2 : Réflexion de la lumière. Miroir plan 1. Mise en évidence du phénomène de la réflexion Expérience Dirigeons un faisceau laser sur le mur,

Plus en détail

LABORATOIRE D'OPTIQUE GEOMETRIQUE. Images formées par une lentille convergente - Focométrie.

LABORATOIRE D'OPTIQUE GEOMETRIQUE. Images formées par une lentille convergente - Focométrie. - 1 - But. LABORATOIRE D'OPTIQUE GEOMETRIQUE. Images formées par une lentille convergente - Focométrie. - Établir la relation de conjugaison de Descartes et en déduire la distance focale de la lentille.

Plus en détail

9.5. Les états de la matière

9.5. Les états de la matière 9.5. Les états de la matière Durée : 3 x 3h. Objectifs : - Evaluer les connaissances préalables des élèves et ainsi établir une base de références pour pouvoir évaluer l'acquis des élèves à la fin de la

Plus en détail

Résultat d apprentissage du cycle 4à 6 A - Développer sa compréhension des fractions et explorer les nombres entiers.

Résultat d apprentissage du cycle 4à 6 A - Développer sa compréhension des fractions et explorer les nombres entiers. MATHÉMATIQUES 5 E ANNÉE provisoire Le nombre Démontrer une compréhension du concept des nombres et les utiliser pour décrire des quantités du monde réel. Résultat d apprentissage du cycle 4à 6 A - Développer

Plus en détail

Réfraction de la lumière

Réfraction de la lumière Réfraction de la lumière Réfraction: C est le phénomène de la déviation d un rayon lumineux qui traverse un milieu transparent hétérogène ou une surface quelconque séparant deux milieux transparents et

Plus en détail

CLIMAT ET CATASTROPHES À TRAVERS NOS ENSEIGNEMENTS

CLIMAT ET CATASTROPHES À TRAVERS NOS ENSEIGNEMENTS CLIMAT ET CATASTROPHES À TRAVERS NOS ENSEIGNEMENTS Les bouleversements qui menacent la planète dans les prochaines années Source : Le Monde - Novembre 2005 http://acces.ens-lyon.fr/eedd/climat Thèmatique

Plus en détail

LA TERRE ET L'ESPACE

LA TERRE ET L'ESPACE LA TERRE ET L'ESPACE Sommaire Qu'est-ce que... la Terre et l'espace 9 66 Concepts 24 La structure interne de la Terre 67 25 La lithosphère 69 26 Les plaques tectoniques 71 27 L'orogenèse 75 28 Les tremblements

Plus en détail

ombres et lumières au cycle 3

ombres et lumières au cycle 3 Classe de Bernon, enseignante Julie Royer CE1, CE2, CM1, CM2 Année 2009-2010 ombres et lumières au cycle 3 Présentation du contexte: Ce sujet est le plus souvent traité au cycle 2, l astronomie étant réservée

Plus en détail

Activité 17 : Réaliser des mesures de taille pour illustrer l idée de production de matière

Activité 17 : Réaliser des mesures de taille pour illustrer l idée de production de matière Activité 17 : Réaliser des mesures de taille pour illustrer l idée de production de matière 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : Origine de la matière des êtres vivants Durée conseillée 11heures Notions.

Plus en détail

Chapitre 1: La lumière

Chapitre 1: La lumière Chapitre 1: La lumière A) La lumière, c est quoi? (Faire le Laboratoire 1: Phénomènes lumineux) 1) De quoi est fait la lumière? De rayonnement. 2) De quoi est fait ce rayonnement? 1 ) De particules appelées

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N CII.11

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N CII.11 CII.11 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAU PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N CII.11 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2/5 - une

Plus en détail

PARTIE C : EVOLUTION DES SYSTEMES ELECTRIQUES

PARTIE C : EVOLUTION DES SYSTEMES ELECTRIQUES PARTIE C : EVOLUTION DES SYSTEMES ELECTRIQUES Introduction : Réalisons le montage ci-contre : Observations : A la fermeture de l interrupteur : La lampe reliée à la résistance s allume instantanément.

Plus en détail

SEMAINE 3 : CAUSES ET ENJEUX DU CHANGEMENT CLIMATIQUE. Les modèles de climat

SEMAINE 3 : CAUSES ET ENJEUX DU CHANGEMENT CLIMATIQUE. Les modèles de climat SEMAINE 3 : CAUSES ET ENJEUX DU CHANGEMENT CLIMATIQUE Ce document contient les transcriptions textuelles des vidéos proposées dans la partie «Les modèles de climat» de la semaine 3 du MOOC «Causes et enjeux

Plus en détail

Comment ça marche. Une lampe de poche?

Comment ça marche. Une lampe de poche? Classe adolesciences Collège Schuman Behren-lès-Forbach (57) ANNEXE 2 Comment ça marche. Une lampe de poche? Tu sais t en servir depuis la maternelle lorsque tu avais peur du «noir», mais sais-tu comment

Plus en détail

TP électrostatique : lignes de champ, équipotentielles

TP électrostatique : lignes de champ, équipotentielles TP électrostatique : lignes de champ, équipotentielles Ce TP est évalué à l'aide du compte-rendu pré-imprimé et des courbes produites. Objectif : Tracer des lignes équipotentielles et des lignes de champ

Plus en détail

LUMIÈRES D'ÉTOILES Thème : Univers

LUMIÈRES D'ÉTOILES Thème : Univers Chapitre 15 Physique/Chimie LUMIÈRES D'ÉTOILES Thème : Univers Questionnement : «L arc-en-ciel est une merveille de la Nature si remarquable, et sa cause a été de tout temps si curieusement recherchée

Plus en détail

LES FONDANTS AU CHOCOLAT

LES FONDANTS AU CHOCOLAT LES FONDANTS AU CHOCOLAT Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 6 Narration de séance et productions d élèves... 7 1 Fiche professeur LES FONDANTS AU CHOCOLAT Niveaux et objectifs pédagogiques

Plus en détail

Dans le cadre du. Aux fourneaux!

Dans le cadre du. Aux fourneaux! Dans le cadre du Aux fourneaux! Haute Ecole de Namur-Liège-Luxembourg Département Ingénieur Industriel de Pierrard Virton www.henallux.be/ingenieur-industriel Table des matières Expérience 1 : l induction...

Plus en détail

TEST 3. COMPILATION ET INTERPRÉTATION DES RÉSULTATS Seuils minimaux de réussite

TEST 3. COMPILATION ET INTERPRÉTATION DES RÉSULTATS Seuils minimaux de réussite TEST 3 COMPILATION ET INTERPRÉTATION DES RÉSULTATS Année scolaire : École : Commission scolaire : Nom de l élève : Code permanent : Date de naissance : Âge : Date : Réf. : Pages 211 à 215 75-0094-3A COMPILATION

Plus en détail

Déroulement Organisation Observations

Déroulement Organisation Observations DECOUVRIR LE MONDE DE LA MATIERE ET DES OBJETS Solides et liquides Compétence 2012 : Identifier quelques ressemblances et quelques différences entre plusieurs solides, entre plusieurs liquides. Objectifs

Plus en détail

Le ciel et la Terre. La rotation de la Terre sur elle-même et autour du Soleil. La durée du jour et son changement au cours des saisons

Le ciel et la Terre. La rotation de la Terre sur elle-même et autour du Soleil. La durée du jour et son changement au cours des saisons Le ciel et la Terre La rotation de la Terre sur elle-même et autour du Soleil La durée du jour et son changement au cours des saisons Discussions autour d'une proposition de progression Stage "Le ciel

Plus en détail

Découvrir les nombres et leurs utilisations. 1. Découverte de la situation

Découvrir les nombres et leurs utilisations. 1. Découverte de la situation SEANCE Les boîtes à compter Utiliser le dénombrement pour constituer une collection d une taille donnée Mobiliser des symboles analogiques pour donner des informations sur une quantité Savoir représenter

Plus en détail

LES PARCOURS DE MOTRICITE A LA MATERNELLE

LES PARCOURS DE MOTRICITE A LA MATERNELLE LES PARCOURS DE MOTRICITE A LA MATERNELLE Outils et contenus pour construire une unité d apprentissage cohérente 1. Définition LES PARCOURS DE MOTRICITE EN MATERNELLE - Un parcours est un ensemble structuré

Plus en détail

SL5 POURQUOI LES OBJETS SONT-ILS COLORES?

SL5 POURQUOI LES OBJETS SONT-ILS COLORES? SL5 POUQUOI LES OJETS SONT-ILS COLOES? 1 1. Comment obtenir les couleurs de l arc en ciel? Expérience : Comment réaliser un arc en ciel? En utilisant vos connaissances (et vos souvenirs d enfance) proposer

Plus en détail

6P Maths : FE 65 Encadrement (LM 297) Une approche de la modélisation

6P Maths : FE 65 Encadrement (LM 297) Une approche de la modélisation 6P Maths : FE 65 Encadrement (LM 297) Une approche de la modélisation Je vous propose ici une activité tirée des moyens d enseignement romands de mathématiques, qui permet de travailler la mesure, mais

Plus en détail

Bilan TP7 : La photosynthèse des cellules végétales. Hypothèse : la lumière permet la production d'amidon et donc la photosynthèse

Bilan TP7 : La photosynthèse des cellules végétales. Hypothèse : la lumière permet la production d'amidon et donc la photosynthèse Bilan TP7 : La photosynthèse des cellules végétales Conception du protocole expérimental : Hypothèse : la lumière permet la production d'amidon et donc la photosynthèse On dispose d'une plante verte (chlorophyllienne)

Plus en détail

Chapitre 4 : Les messages de la lumière

Chapitre 4 : Les messages de la lumière Chapitre 4 : Les messages de la lumière A- Réfraction et dispersion. I La réfraction (voir TP1) a)définition On appelle réfraction de la lumière le changement de direction que la lumière subit à la traversée

Plus en détail

PARTIE 2 : LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : LES OBJETS DU SYSTÈME SOLAIRE ET LEURS CARACTÉRISTIQUES

PARTIE 2 : LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : LES OBJETS DU SYSTÈME SOLAIRE ET LEURS CARACTÉRISTIQUES PARTIE 2 : LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT L'environnement de la planète Terre correspond à tous les éléments du Système Solaire dont elle fait partie. L'environnement de la Terre a pu être découvert

Plus en détail

CE1/CE2. Séquence : Les polygones. Séance Objectifs / Compétences Activités. 1 Définir ce qu est un polygone

CE1/CE2. Séquence : Les polygones. Séance Objectifs / Compétences Activités. 1 Définir ce qu est un polygone CE1/CE2 Séquence : Les polygones Compétence du socle commun : Reconnaitre, nommer et décrire les figures planes Pré-requis : Le repérage des angles droits. Séance Objectifs / Compétences Activités 1 Définir

Plus en détail

Sciences physiques CH08 Ondes et imagerie médicale. b)- Exercice 5 : Réflexion eau-air. c)- Exercice 6 : Une fibre optique.

Sciences physiques CH08 Ondes et imagerie médicale. b)- Exercice 5 : Réflexion eau-air. c)- Exercice 6 : Une fibre optique. Chapitre 08 Ondes et Imagerie médicale. I- Ondes sonores et ondes électromagnétiques. 1)- Propriétés d une onde : 2)- Source et fréquence : 3)- Domaine de fréquences. 4)- Milieu de propagation. 5)- Vitesse

Plus en détail

Ch.8 DISPERSION ET REFRACTION DE LA LUMIERE

Ch.8 DISPERSION ET REFRACTION DE LA LUMIERE Ch.8 DISPERSION ET REFRACTION DE LA LUMIERE I. NATURE DE LA LUMIERE BLANCHE : 1.1. Le prisme : Le prisme est un système optique, taillé dans un milieu transparent comme le verre ou le plexiglas, constitué

Plus en détail

Alain ROBERT. Maquette du. Système Solaire. Échelle : 1 4 250 000 000. Même échelle pour la taille des planètes et pour les distances.

Alain ROBERT. Maquette du. Système Solaire. Échelle : 1 4 250 000 000. Même échelle pour la taille des planètes et pour les distances. Alain ROBERT Maquette du Système Solaire Échelle : 1 4 250 000 000 Même échelle pour la taille des planètes et pour les distances 500 000 km Attention : Ce document est déposé. Son usage est libre dans

Plus en détail

CH.8 LE CIRCUIT ÉLECTRIQUE exercices

CH.8 LE CIRCUIT ÉLECTRIQUE exercices CH.8 LE CIRCUIT ÉLECTRIQUE exercices SAVOIR SON COURS Reconnaître : Nommer les éléments numérotés ci-dessous : Des symboles : Dessine les symboles des éléments ci-dessous :... Encore des symboles : Donner

Plus en détail

Le bilan écoénergétique de mon école. http://www.flickr.com/photos/mr_t_in_dc/ 454796971/

Le bilan écoénergétique de mon école. http://www.flickr.com/photos/mr_t_in_dc/ 454796971/ Le bilan écoénergétique de mon école http://www.flickr.com/photos/mr_t_in_dc/ 454796971/ 1 Note importante à l enseignante et à l enseignant Cette situation d apprentissage a été développée en partenariat

Plus en détail

Transport et Energies

Transport et Energies Transport et Energies Objectifs : Découvertes des énergies Nom : Prénom : 6eme Cette année en classe de technologie nous découvrons les objets techniques qui nous transportent. Tous ces systèmes nous rendent

Plus en détail

RECHERCHE DE LA SPÉCIFICITÉ D UN ANTICORPS PAR LE TEST D IMMUNODIFFUSION OU TEST D OUCHTERLONY

RECHERCHE DE LA SPÉCIFICITÉ D UN ANTICORPS PAR LE TEST D IMMUNODIFFUSION OU TEST D OUCHTERLONY Fiche sujet - élève La spécificité d un anticorps est liée à sa capacité de liaison avec une molécule donnée présentant des propriétés antigéniques. Le test d immunodiffusion, ou test d Ouchterlony, permet

Plus en détail

Investigation scientifique sur la formation d images à l aide du modèle de l œil

Investigation scientifique sur la formation d images à l aide du modèle de l œil Nom : Groupe : Investigation scientifique sur la formation d images à l aide du modèle de l œil Modèle de l œil Poignée de mise au point Règle indiquant la distance par rapport au sommet de la lentille

Plus en détail

Dalles en béton. 1. Vérifier et expliquer la commande du responsable. 2. Calculer le coût total des matériaux.

Dalles en béton. 1. Vérifier et expliquer la commande du responsable. 2. Calculer le coût total des matériaux. . Une entreprise de bâtiment doit construire des dalles de compression en béton dans une résidence contenant 20 villas. Chaque dalle doit avoir 10 cm de hauteur. Dans le jardin de chaque villa, on a ferraillé

Plus en détail

TECHNOLOGIE ET SOCLE COMMUN

TECHNOLOGIE ET SOCLE COMMUN Quelles articulations construire entre nos démarches pédagogiques, nos programmes et le socle commun? Aménagement des salles en îlots : TECHNOLOGIE ET SOCLE COMMUN LE LIEN AVEC L EVALUATION DU SOCLE COMMUN

Plus en détail

SCIENCES MATERNELLE. Les Ombres Coule ou Flotte? Relever la température

SCIENCES MATERNELLE. Les Ombres Coule ou Flotte? Relever la température SCIENCES EN MATERNELLE L Eau Les Ombres Coule ou Flotte? Relever la température Le coin eau en petite section Jeux libres au début.. avec des récipients variés Progressivement, mais sans hâte, l enseignant

Plus en détail

Bulletin de prévisions saisonnières. Les prévisions saisonnières pour le trimestre avril-mai-juin 2015

Bulletin de prévisions saisonnières. Les prévisions saisonnières pour le trimestre avril-mai-juin 2015 Les prévisions saisonnières pour le trimestre avril-mai-juin 2015 Qu'est-ce que la prévision saisonnière? La prévision saisonnière a pour objectif de déterminer le climat moyen sur les trois mois à venir,

Plus en détail

Je réalise un dessin d observation

Je réalise un dessin d observation Annexe 1 Je réalise un dessin d observation Le matériel nécessaire - un crayon à papier (bien taillé) ; - une gomme ; - une règle ; - une feuille de papier blanche (si cela t est demandé). Les étapes à

Plus en détail

SCENARIO PEDAGOGIQUE Inspection Académique des Hautes-Pyrénées. Géographie

SCENARIO PEDAGOGIQUE Inspection Académique des Hautes-Pyrénées. Géographie SCENARIO PEDAGOGIQUE Inspection Académique des Hautes-Pyrénées Géographie Auteur : Gérard Zava, école Jean Moulin Pierrefitte-Nestalas. Présentation Titre : Lecture de paysage Public visé : Classes de

Plus en détail

Terminale STI2D/STL Tronc commun Activité expérimentale Les fluides dans l habitat

Terminale STI2D/STL Tronc commun Activité expérimentale Les fluides dans l habitat Terminale STI2D/STL Tronc commun Activité expérimentale Les fluides dans l habitat Classe : Terminale Enseignement : Sciences Physiques THEME du programme : HABITAT Résumé du contenu de la ressource. Cette

Plus en détail

Chapitre 1 : La géothermie et les propriétés thermiques de la Terre

Chapitre 1 : La géothermie et les propriétés thermiques de la Terre 1 Chapitre 1 : La géothermie et les propriétés thermiques de la Terre Sur Terre, deux sources d énergies peuvent être considérées comme inépuisables à l échelle humaine : l énergie solaire et l énergie

Plus en détail

DECOUVRIR LE MONDE FABRICATION D UN ALBUM A COMPTER THEME : JOUETS DE NOËL. DEROULEMENT DES SEANCES N Titre/Objectif Activités

DECOUVRIR LE MONDE FABRICATION D UN ALBUM A COMPTER THEME : JOUETS DE NOËL. DEROULEMENT DES SEANCES N Titre/Objectif Activités DECOUVRIR LE MONDE Approche des quantités et des nombres FABRICATION D UN ALBUM A COMPTER THEME : JOUETS DE NOËL OBJECTIFS COMPETENCES CONDITIONS DE TRAVAIL S entraîner à dénombrer. Mémoriser l écriture

Plus en détail

I I out. = énergie. émise. 4πR 2. Quantité d énergie thermique reçue. par une planète. Notion de bilan radiatif. par une planète

I I out. = énergie. émise. 4πR 2. Quantité d énergie thermique reçue. par une planète. Notion de bilan radiatif. par une planète Notion de bilan radiatif On dit qu'un corps opaque est en équilibre radiatif avec le rayonnement qui l'entoure s'il n emmagasine pas d'énergie et n'en perd pas. Dans ces conditions, le flux incident doit

Plus en détail

TS Thème 1- A- 5 Les relations entre organisation et mode de vie, résultat de l'évolution : l'exemple de la vie fixée chez les plantes BO :

TS Thème 1- A- 5 Les relations entre organisation et mode de vie, résultat de l'évolution : l'exemple de la vie fixée chez les plantes BO : TS Thème 1- A- 5 Les relations entre organisation et mode de vie, résultat de l'évolution : l'exemple de la vie fixée chez les plantes BO : Elle développe des surfaces d'échanges de grande dimension avec

Plus en détail

Leviers et. balances.

Leviers et. balances. LA MAIN A LA PATE Leviers et Balances Cycle 3 Leviers et balances. Leviers et Balances cycle 3 - doc Ecole des Mines de Nantes 1 LA MAIN A LA PATE Leviers et Balances Cycle 3 Leviers et balances. PROGRESSION

Plus en détail