LUMIERE & ESPACE LIGHT & SPACE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LUMIERE & ESPACE LIGHT & SPACE"

Transcription

1 LUMIERE & ESPACE LIGHT & SPACE Prof. Marilyne ANDERSEN, Dr. Bernard PAULE, Dr. Jan WIENOLD Unité d Enseignement M Master Architecture /2015

2 UE M La lumière au service de l architecture Acquérir une «vision durable» de l éclairage dans le projet: - Stratégies d éclairage - Confort visuel et métriques - Adéquation climatique - Analyse de performance et outils - Intégration architecturale 85 cm 58

3 Objectifs spécifiques Lumière naturelle Maîtriser l ensemble des paramètres d un «design global»: - Potentiel / limites lumière directe - Potentiel / limites lumière diffuse - Intégration de l ensemble des enjeux (chaud / froid / lumière / ventilation)

4 Objectifs spécifiques Lumière artificielle Posséder les bases permettant d élaborer une «mise en lumière»: - Potentiel & limites sources existantes - Connaissance des luminaires - Commandes et contrôles de l éclairage - Performance énergétique

5 Projet d éclairage ENJEUX UE M - Lumière & Espace MA

6 Performance Agrément Projet d éclairage Energie Confort ENJEUX UE M - Lumière & Espace MA

7 Performance Agrément adéquation aux besoins niveaux d éclairement aspects non visuels hiérarchies, vues vers l extérieur dynamique, mise en scène couleurs, matières Projet d éclairage couverture des besoins technologie stratégies climatiques reflets éblouissements protections mobiles / fixes Energie Confort ENJEUX UE M - Lumière & Espace MA

8 Structure du cours

9 Structure du cours Introduction objectifs, structure, logistique Confort Thermique Confort Visuel Energie et Environment

10 Structure du cours Introduction objectifs, structure, logistique description du projet Confort Thermique Confort Visuel Energie et Environment

11 Structure du cours Introduction objectifs, structure, logistique description du projet exercice d intuition Confort Thermique Confort Visuel Energie et Environment

12 Structure du cours Introduction Eclairage naturel

13 Structure du cours Introduction Eclairage naturel Eclairement - intuition sur la métrique, modélisation DIAL+

14 Structure du cours Introduction Eclairage naturel Eclairement - intuition sur la métrique, modélisation DIAL+ Eblouissement - intuition sur la métrique

15 Structure du cours Introduction Eclairage naturel Eclairement - intuition sur la métrique, modélisation DIAL+ Eblouissement - intuition sur la métrique Contrôle de l éclairage naturel - exercice en maquette

16 Structure du cours Introduction Eclairage naturel Eclairement - intuition sur la métrique, modélisation DIAL+ Eblouissement - intuition sur la métrique Contrôle de l éclairage naturel - exercice en maquette Dynamique annuelle - modélisation LIGHTSOLVE objectifs de performance

17 Structure du cours Introduction Eclairage naturel Eclairage artificiel

18 Structure du cours Introduction Eclairage naturel Eclairage artificiel Expérimentation - exercice de photographie

19 Structure du cours Introduction Eclairage naturel Eclairage artificiel Expérimentation - exercice de photographie Modélisation RELUX

20 Structure du cours Introduction Eclairage naturel Eclairage artificiel Expérimentation - exercice de photographie Modélisation RELUX Stratégies et technologies, métier d éclairagiste jour/nuit, types d éclairage

21 Structure du cours Introduction Eclairage naturel Eclairage artificiel Projet d éclairage

22 Structure du cours Introduction Eclairage naturel Eclairage artificiel Projet d éclairage design intégré

23 Projet d éclairage itérations basées sur des objectifs de performance éclairage à la tâche confort visuel mise en lumière risques de surchauffe consommation énergétique dynamique

24 Projet d éclairage itérations basées sur des objectifs de performance résultats générés par étapes concept, objectifs, implantation tests en maquette (façade, toiture) processus itératif basé sur des outils de simulation et rendus critiques à la table

25 FACADES PERFORMANCE Critique intermédiaire - 2 planches A1 UE M - Lumière & Espace MA

26 FACADES PERFORMANCE RENDUS Critique finale - 3 planches A1 UE M - Lumière & Espace MA

27 Séance Date Thèmes 13h15 18H00 Encadrement "Devoir" pour séance suivante Introduction Objectifs Présentation cours / Théorie éclairage / Lancement exercice dessin MA / BP Dessin - Concept, objectifs & implantation projet - Lire biblio Grandeurs & Unités + Eclairage artificiel Visite NEUCO Intro. RELUX Lampes et luminaires / Métier d'éclairagiste / Introduction RELUX BP / EA Installation DIAL+ & RELUX Lire biblio Œil & Vision + Couleur & matière Métriques éclairage Intro. DIAL+ Exercice photométrie / Prise en main DIAL+ BP / JW Concept façade et toiture - Maquette 1:100 Lire biblio Soleil & Ciel Protection solaire Critique Héliodon + Critique à la table (concept, système & parti d'éclairage) MA / BP / EA / JW Photo maquette ciel couvert (réel) - Préparation Modèle 3D (Rhino/SketchUp/3dsMax...) + tester import dans LIGHTSOLVE Photographie Exercice Photographie Léo Fabrizio LF / BP Photo finale avec légende, description et croquis Installation LIGHTSOLVE LIGHTSOLVE / Analyse annuelle Métriques et dynamique de lumière naturelle / Intro LIGHTSOLVE MA Analyse du projet avec DIAL+ / LIGHTSOLVE / RELUX - Préparation première critique Critique intermédiaire Première critique (2 planches A1) + Jeu de rôle MA / BP / EA / JW Objectifs quantitatifs éclairement/éblouissement - Développement projet Travaux de groupe Aspects énergétiques + feed-back général sur points importants issus de la critique BP / EA / JW Première estimation énergétique - Développement projet Travaux de groupe Méthodologie + Développement Projet JW / BP / EA Avancement projet sur les différents logiciels Travaux de groupe Finalisation Projet global BP / EA / MA Finalisation projet et rendu Séminaire Final Présentation Projet Final (Présentation Powerpoint) MA / BP / EA / JW Rendu complet (pdf issu du ppt) MA : Marilyne Andersen; BP : Bernard PAULE; EA : Evelyne AEBISCHER; JW: Jan Wienold; LF : Léo FABRIZIO, Calendrier UE M - Printemps 2015 UE M - Lumière & Espace MA

28 Equipe enseignante Enseignants responsables (éclairage naturel) Prof. Marilyne Andersen Directrice du LIPID et Doyenne ENAC Dr. Jan Wienold Collaborateur scientifique LIPID Eclairage artificiel Evelyne Aebischer Aebischer & Bovigny Etude d éclairage Assistantes Maria Lovisa Amundadottir Assistante-Doctorante au LIPID Bureau : LE Dr. Bernard Paule Directeur Associé ESTIA Photographie Léo Fabrizio Photographe - Siobhan Rockcastle Assistante-Doctorante au LIPID Bureau : LE UE M - Lumière & Espace MA

29 OUTILS DE SIMULATION UE M - Lumière & Espace MA

30 Image credit: StevenRutledge LIGHTSOLVE dynamique journalière/saisonnière, analyses d espaces dans leur ensemble, interactif, focus sur les ouvertures UE M - Lumière & Espace MA

31 Image credit: StevenRutledge time of day time of year LIGHTSOLVE dynamique journalière/saisonnière, analyses d espaces dans leur ensemble, interactif, focus sur les ouvertures UE M - Lumière & Espace MA

32 Lightsolve interface Renderings vs. temporal maps UE M - Lumière & Espace MA

33 Lightsolve interface Navigation and interactive rendering UE M - Lumière & Espace MA

Ekopolis!! Pôle!de!ressources!francilien!pour!l aménagement!et!la!construc6on!durables. Eclairage

Ekopolis!! Pôle!de!ressources!francilien!pour!l aménagement!et!la!construc6on!durables. Eclairage Ekopolis!! Pôle!de!ressources!francilien!pour!l aménagement!et!la!construc6on!durables Eclairage Risques et enjeux liés à la rénovation des bâtiments Bernard'PAULE Directeur(associé(Es.a(SA( Chargé(de(cours(Ecole(Polytechnique(Fédérale(de(Lausanne

Plus en détail

Programme ECO-Designer / Technicien ENR

Programme ECO-Designer / Technicien ENR Programme ECO-Designer / Technicien ENR ENERGIES RENOUVELABLES Enjeux - Objectifs - Ressources - Valorisation energétiques - Solaire thermique/photovoltaïque - CESI -SSC - Equipements - Exploitation -

Plus en détail

MORE ABOUT LEDs. Séminaire IBE-BIV 22 octobre 2014. Michel MARCHETTI DGO4

MORE ABOUT LEDs. Séminaire IBE-BIV 22 octobre 2014. Michel MARCHETTI DGO4 MORE ABOUT LEDs Séminaire IBE-BIV 22 octobre 2014 Michel MARCHETTI DGO4 1 SOMMAIRE Moyens d action de la politique wallonne en éclairage Situation de l éclairage intérieur en Wallonie Les aides wallonnes

Plus en détail

2 ème rencontres de l entreprise éco responsable 22 Novembre 2011

2 ème rencontres de l entreprise éco responsable 22 Novembre 2011 2 ème rencontres de l entreprise éco responsable 22 Novembre 2011 Façades bioclimatiques - le rôle des protections solaires Ghislain Descamps Chargé d affaires Tertiaires Rhône Alpes A propos de la BA

Plus en détail

Modélisation des flux énergétiques urbains. Diane Perez Groupe développement urbain durable, LESO-PB, EPFL

Modélisation des flux énergétiques urbains. Diane Perez Groupe développement urbain durable, LESO-PB, EPFL Modélisation des flux énergétiques urbains Diane Perez Groupe développement urbain durable, LESO-PB, EPFL Programme Introduction Groupe développement urbain durable CitySim : modélisation énergétique urbaine

Plus en détail

LUMIÈRE NATURELLE BIEN-ÊTRE ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL

LUMIÈRE NATURELLE BIEN-ÊTRE ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL LUMIÈRE NATURELLE BIEN-ÊTRE ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL 1 Lumière naturelle SOMMAIRE Introduction La lumière naturelle est essentielle Les effets sur la santé et le bien-être Les effets sur la sécurité et performance

Plus en détail

Eco-conception de maisons à énergie positive

Eco-conception de maisons à énergie positive MEXICO Rencontres 2015, Clermont-Ferrand 06 octobre 2015 Eco-conception de maisons à énergie positive Mots-clés : Optimisation multicritère, algorithme génétique, fronts de Pareto Thomas RECHT : thomas.recht@mines-paristech.fr

Plus en détail

DU SCAN AU DIAG. Le BIM en REHABILITATION LES OUTILS LES VALEURS A OBTENIR CAHIER DES CHARGES PRECIS COMPLETER LA MAQUETTE PAR LES RELEVES ET SONDAGES

DU SCAN AU DIAG. Le BIM en REHABILITATION LES OUTILS LES VALEURS A OBTENIR CAHIER DES CHARGES PRECIS COMPLETER LA MAQUETTE PAR LES RELEVES ET SONDAGES Le BIM en REHABILITATION LES OUTILS LES VALEURS A OBTENIR CAHIER DES CHARGES PRECIS COMPLETER LA MAQUETTE PAR LES RELEVES ET SONDAGES LES RELEVES Relevé laser scanner 3D Mise en place d un plan d exécution

Plus en détail

Ombrage et course solaire

Ombrage et course solaire UE M - Lumière & Espace Ombrage et course solaire Orientation Contrôle saisonnier Course solaire Héliodons 1 Paramètres dominants dans l accès solaire - Climat/météo, Course solaire/latitude, Obstructions

Plus en détail

possibilités et limites des logiciels existants

possibilités et limites des logiciels existants possibilités et limites des logiciels existants Dominique Groleau CERMA, UMR CNRS 1563, Ecole d Architecture de Nantes Journée thématique SFT- IBPSA, Outils de simulation thermo-aéraulique du bâtiment.

Plus en détail

Vers le renouveau du logement social Un besoin impératif A.DE HERDE

Vers le renouveau du logement social Un besoin impératif A.DE HERDE Vers le renouveau du logement social Un besoin impératif A.DE HERDE 1 Le nombre de logements dont la SWL et ses sociétés agréées sont propriétaires s élève à 101.242 ; le montant annuel des investissements

Plus en détail

F O R M A T I O N S 2011-2 0 1 2 C O N S T R U C T I O N D U R A B L E

F O R M A T I O N S 2011-2 0 1 2 C O N S T R U C T I O N D U R A B L E F O R M A T I O N S 2011-2 0 1 2 C O N S T R U C T I O N D U R A B L E Charline Boyer 02 545 58 35 charline.boyer@confederationconstruction.be M O D U L E S G É N É R A U X I N I T I A T I O N S 1. E CO-

Plus en détail

NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE

NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE COMPLEXE CINEMATOGRAPHIQUE DU PLATEAU DE LA BRIE PROJET DE CINEMA SUR LE TERRITOIRE DE COULOMMIERS NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE MAITRE D OUVRAGE: COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA BRIE DES

Plus en détail

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur Indications

Plus en détail

ReluxSuite. Welcome to the simulation world. Offres de formations

ReluxSuite. Welcome to the simulation world. Offres de formations ReluxSuite Welcome to the simulation world Offres de formations 2014 SOMMAIRE RELUXPRO ACCESS... 3 RELUXPRO INTERIEUR I... 4 RELUXPRO INTERIEUR II & MISE A NIVEAU... 5 RELUXPRO ROUTES & ESPACES URBAINS...

Plus en détail

ECOLE LES TREFLES LA DURABILITE COMME ELEMENT PEDAGOGIQUE

ECOLE LES TREFLES LA DURABILITE COMME ELEMENT PEDAGOGIQUE ECOLE LES TREFLES LA DURABILITE COMME ELEMENT PEDAGOGIQUE ÁRTER Concept : Patrick Vonck Présentation : Wendy Boswell C o n c e p t : P a t r i c k V o n c k - P r é s e n t a t i o n : W e n d y B o s

Plus en détail

alura led LA LUMIÈRE VERTE

alura led LA LUMIÈRE VERTE LA LUMIÈRE VERTE Design : Michel Tortel ÉLÉGANCE INTEMPORELLE ET HAUTE PERFORMANCE CARACTÉRISTIQUES LUMINAIRE Etanchéité du bloc optique : IP 66 (*) Résistance aux chocs : IK 04 (**) (PMMA) IK 10 (**)

Plus en détail

Affichage volontaire des performances énergétiques des fenêtres et portes. Étiquette énergie menuiserie

Affichage volontaire des performances énergétiques des fenêtres et portes. Étiquette énergie menuiserie Affichage volontaire des performances énergétiques des fenêtres et portes Étiquette énergie menuiserie Pourquoi une étiquette énergétique? Comprendre l étiquette énergie Exemples d étiquettes Étiquette

Plus en détail

DIALux 4.10. Annexe 01 : Les surfaces de calcul. SUPPORT DE COURS DIALux 4.10 (Extrait) LES SURFACES DE CALCULS

DIALux 4.10. Annexe 01 : Les surfaces de calcul. SUPPORT DE COURS DIALux 4.10 (Extrait) LES SURFACES DE CALCULS SUPPORT DE COURS DIALux 4.10 (Extrait) LES SURFACES DE CALCULS Ce document annexe est extrait du support de cours DIALux il est publié à titre de démonstration sur le site internet de SCAL (www.scal.biz).

Plus en détail

ADMINISTRATION / POUVOIRS PUBLICS

ADMINISTRATION / POUVOIRS PUBLICS ADMINISTRATION / POUVOIRS PUBLICS PROGRAMME 2015 AVEC LE SOUTIEN DE PROGRAMME 2015 ADMINISTRATION / POUVOIRS PUBLICS LISTE DES COURS CAS en Architecture climatique CAS Management de l énergie Cours SIA

Plus en détail

Isolation, se poser les bonnes questions dans le cadre d une rénovation 7.5.2013

Isolation, se poser les bonnes questions dans le cadre d une rénovation 7.5.2013 Isolation, se poser les bonnes questions dans le cadre d une rénovation 7.5.2013 Manuel Bauer Estia SA Thèmes abordés! Le diagnostic énergétique des anciens bâtiments! Exigences et solutions constructives

Plus en détail

Apporter la lumière indispensable au bien-être des enfants

Apporter la lumière indispensable au bien-être des enfants Apporter la lumière indispensable au bien-être des enfants Escaffre Laurent Ingénieur-Architecte, Directeur associé, ingélux Opération QELE Mobiliser la chaîne des acteurs Tester et mesurer de multiples

Plus en détail

Certifications LEED / HQE (Eclairage)

Certifications LEED / HQE (Eclairage) Sylumis 3, Rue Victor Cousin 77127 Lieusaint www.sylumis.com Certifications LEED / HQE (Eclairage) LEED HQE 7 Chapitres (5 principaux + 2 bonus) 14 Cibles 4 niveaux de performances 3 niveaux de performances

Plus en détail

Confort et économies avec la gestion de l Éclairage et des Stores

Confort et économies avec la gestion de l Éclairage et des Stores Confort et économies avec la gestion de l Éclairage et des Stores La lumière où il faut, quand il faut! Combiner la commande de l éclairage et des stores permet d obtenir un niveau d éclairement ambiant

Plus en détail

Résumé Abstract Introduction générale Chapitre I Etat de l art de la simulation numérique de l éclairage...

Résumé Abstract Introduction générale Chapitre I Etat de l art de la simulation numérique de l éclairage... Table des matières : Résumé... 11 Abstract... 13 Introduction générale... 15 Chapitre I Etat de l art de la simulation numérique de l éclairage... 19 Introduction... 23 I.1 La propagation de la lumière

Plus en détail

Maîtrise de l énergie dans l habitat

Maîtrise de l énergie dans l habitat Séquence 1 : Quels sont les postes de consommation d énergie dans une habitation? 2 séances Séance Séquence 2 : Quel est le systéme de chauffage le plus économique? Séance Séquence 3 : Quels éléments composent

Plus en détail

Votre assistant en. maîtrise de l énergie

Votre assistant en. maîtrise de l énergie Votre assistant en maîtrise de l énergie Pour nous contacter Siège Social : 40 rue du Général de Gaulle - 53800 Renazé 02 43 06 38 55 Agence Laval : Bd de la Communication 53950 Louverné 02 43 49 81 52

Plus en détail

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ) 01 46 83 60 80. CESC, organisme de formation déclaré sous le n 52 85 01378 85 Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l Etat

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ) 01 46 83 60 80. CESC, organisme de formation déclaré sous le n 52 85 01378 85 Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l Etat CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE 72 CESC, organisme de formation déclaré sous le n 52 85 01378 85 Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l Etat CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE Guide de choix de vos formations MAÎTRISER LES

Plus en détail

Formation. Logements BBC à ossature métallique

Formation. Logements BBC à ossature métallique Formation Logements BBC à ossature métallique Module 1 La RT2012 Comprendre les enjeux de la nouvelle réglementation thermique, identifier les principales exigences et acquérir des notions de thermique

Plus en détail

Principes de la réglementation concernant la performance énergétique des bâtiments fonctionnels

Principes de la réglementation concernant la performance énergétique des bâtiments fonctionnels Principes de la réglementation concernant la performance énergétique des bâtiments fonctionnels Présentation du Ministère de l Economie et du Commerce extérieur Journée Construction Acier 2011 Luxembourg,

Plus en détail

Bureaux Surface nette : 1850 m²

Bureaux Surface nette : 1850 m² - Concours restreint, 3 participants - Rénovation de bureaux - Début 2007 - Maître de l Ouvrage: CREDIBE - Logement - Démarche environnementale Bureaux Surface nette : 1850 m² Concept architectural Fonction

Plus en détail

Le logiciel d aide à la conception des bâtiments bioclimatiques dès l esquisse

Le logiciel d aide à la conception des bâtiments bioclimatiques dès l esquisse Le logiciel d aide à la conception des bâtiments bioclimatiques dès l esquisse Un pont entre l architecte et le thermicien Régis LECUSSAN Directeur Général 2012 1 I. La société HPC-SA: les technologies

Plus en détail

OFFRE DE FORMATIONS 2015

OFFRE DE FORMATIONS 2015 Centre de Ressources, d Accompagnement et de Formations pour la Construction Durable et la Performance Énergétique en Aquitaine 159 Avenue de l alouette 33700 Mérignac OFFRE DE FORMATIONS 2015 LA CDPEA

Plus en détail

Standard MINERGIE dans la planification de l éclairage Module 1 - Norme SIA 380/4 révisée

Standard MINERGIE dans la planification de l éclairage Module 1 - Norme SIA 380/4 révisée Standard MINERGIE dans la planification de l éclairage Module 1 - Norme SIA 380/4 révisée Service cantonal de l énergie un représentant ESTIA SA Bernard Paule Salzmann SA Werner Ulrich Agence MINERGIE

Plus en détail

DESIGN & SERVICES TECHNIQUES

DESIGN & SERVICES TECHNIQUES DESIGN & SERVICES TECHNIQUES Les standards Techniques Accor Optimisation de notre empreinte environnementale 18 novembre 2010 SOMMAIRE Les standards Techniques Accor Optimisation de notre empreinte environnementale

Plus en détail

Théâtre - Production théâtrale Description de cours

Théâtre - Production théâtrale Description de cours Théâtre - Production théâtrale Description de cours SESSION 1 (TRONC COMMUN) Histoire de l'architecture L objectif du cours est de cerner les principaux styles de l histoire de l architecture. Le contenu

Plus en détail

Bâtiments démonstratifs au fonctionnement maîtrisé. 21 mars 2006

Bâtiments démonstratifs au fonctionnement maîtrisé. 21 mars 2006 Bâtiments démonstratifs au fonctionnement maîtrisé 21 mars 2006 kwh/ m².an 160 140 120 100 80 60 40 20 0 Réalisation de bâtiments RT2000 autonomes en énergie RT2005 projets de démonstration Cible 2020

Plus en détail

INT 2. Consortium INT 2 Mars 2007 INT 2. Vers un bureau à INTelligence. Vers un bureau énergétique et bioclimatique INTégr

INT 2. Consortium INT 2 Mars 2007 INT 2. Vers un bureau à INTelligence. Vers un bureau énergétique et bioclimatique INTégr Vers un bureau à INTelligence Consortium Mars 2007 1 Projet de recherche Un consortium de 3 partenaires, pour concevoir et développer d le 1 er concept de Bureau à INTelligence : un projet de recherche

Plus en détail

Steria reçoit GPSO - Grand Paris Seine Ouest

Steria reçoit GPSO - Grand Paris Seine Ouest Steria reçoit GPSO - Grand Paris Seine Ouest Visite GPSO de Green Office Meudon le 22 mars 2012 Copyright Ateliers 115 Architectes Steria GreenOffice Meudon Steria et le Système d Information qui gère

Plus en détail

DUT. Génie civil Construction durable (GC-CD) IUT - Bordeaux

DUT. Génie civil Construction durable (GC-CD) IUT - Bordeaux DUT Génie civil Construction durable (GC-CD) IUT - Bordeaux Carte d identité de la formation Diplôme DUT - Diplôme universitaire de technologie Spécialité Génie civil - Construction durable (GC-CD) Conditions

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

Présentation de la Plateforme 08/09/2014

Présentation de la Plateforme 08/09/2014 Présentation de la Plateforme 08/09/2014 Historique Plateforme technologique nationale indépendante, moteur du développement de la filière industrielle française de l éclairage Initiée par le CEA-Leti

Plus en détail

Le LUX en mode économie d énergie

Le LUX en mode économie d énergie Séminaire Bâtiment Durable : Le LUX en mode économie d énergie 5 mars 2015 Bruxelles Environnement Panel technologique des systèmes d éclairage Jean-Michel DESWERT, Technology Manager - Lighting Laboratoire

Plus en détail

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire Principe de fonctionnement Les Capteurs Les ballons Les organes de sécurité Les besoins L ensoleillement dimensionnement Comment

Plus en détail

Réhabiliter, démolir, construire

Réhabiliter, démolir, construire Réhabiliter, démolir, construire Envirodébat Aix en Provence / Ecole nationale supérieure des Arts et Métiers le 10 décembre 2010 Pascal Gontier Architecte DPLG MAS EPFL Logements sociaux, 7 rue Desargues

Plus en détail

LICENCE PRO. IUT de Bordeaux. Maîtrise de l énergie et confort dans le bâtiment

LICENCE PRO. IUT de Bordeaux. Maîtrise de l énergie et confort dans le bâtiment LICENCE PRO IUT de Bordeaux Maîtrise de l énergie et confort dans le bâtiment Qu est-ce que la maîtrise de l énergie et du confort? La maîtrise de l énergie et du confort est un enjeu majeur de tous les

Plus en détail

OPTION CREATION D INTERIEURS

OPTION CREATION D INTERIEURS BACHELIER EN ARTS PLASTIQUES, VISUELS ET DE L ESPACE OPTION CREATION D INTERIEURS Les cours de «bachelor en arts plastiques, visuels et de l espace option création d intérieurs» sont susceptibles de se

Plus en détail

PRÉSENTATION. Grégory ANGUENOT sous la direction de M.PETRELLA IA IPR STI

PRÉSENTATION. Grégory ANGUENOT sous la direction de M.PETRELLA IA IPR STI PRÉSENTATION sous la direction de M.PETRELLA IA IPR STI Un bon éclairage est nécessaire pour créer des conditions visuelles optimums. En planifiant une installation d'éclairage un certain nombre de facteurs

Plus en détail

Formation «Bâtiment durable : ENERGIE»

Formation «Bâtiment durable : ENERGIE» Formation «Bâtiment durable : ENERGIE» PROGRAMME Lieu : BRUXELLES Pour tous, en fonction de l affectation du bâtiment : SOIT MODULE «DANS LE LOGEMENT INDIVIDUEL OU COLLECTIF < 10 UNITÉS)» (6 jours) SOIT

Plus en détail

Projet soutenu par. 24 juin 2015 Ulg Campus d Arlon Pauline ABRAHAMS Equipe BEMS pabrahams@ulg.ac.be

Projet soutenu par. 24 juin 2015 Ulg Campus d Arlon Pauline ABRAHAMS Equipe BEMS pabrahams@ulg.ac.be Projet soutenu par 24 juin 2015 Ulg Campus d Arlon Pauline ABRAHAMS Equipe BEMS pabrahams@ulg.ac.be L équipe de recherche BEMS Le concept de maison E+ VallEnergie : action 3 simulation de maisons à énergie

Plus en détail

Les bases de la bonne conception thermique. Mohamed ABDESSELAM SOLENER

Les bases de la bonne conception thermique. Mohamed ABDESSELAM SOLENER Les bases de la bonne conception thermique Mohamed ABDESSELAM SOLENER Sénégal : toutes les nuances des climats tropicaux Diagram vent Nord: Toit : 7000 Wh/m2 1500/2000 Wh/m2 Ouest 3500 Wh/m2 est 3500 Wh/m2

Plus en détail

Portrait d un projet Nouveau bâtiment de DIAL. blog.dial.de

Portrait d un projet Nouveau bâtiment de DIAL. blog.dial.de Portrait d un projet Nouveau bâtiment de DIAL blog.dial.de 2 Portrait d un projet A propos de DIAL Pôle de compétences pour l éclairage, la gestion du bâtiment et l architecture intelligente. DIAL a été

Plus en détail

Conférence Achat Public d'innovation 20 mai 2014 Technologie LED pour l éclairage : une opportunité pour des achats innovants

Conférence Achat Public d'innovation 20 mai 2014 Technologie LED pour l éclairage : une opportunité pour des achats innovants Conférence Achat Public d'innovation 20 mai 2014 Technologie LED pour l éclairage : une opportunité pour des achats innovants Joël Thomé Directeur de la Plateforme PISEO Sommaire PISEO Contexte de la filière

Plus en détail

La Simulation Thermique Dynamique

La Simulation Thermique Dynamique Techniques & Logiciels La Simulation Thermique Dynamique Présentation de l étude Version 0 Création du document Date 26/02/14 Rédigé par Marion DUPRE et Thomas DELMAS Vérifié par Laurent PAYET Principe

Plus en détail

JOURNÉE IHF. Outils Innovants de conception Les atouts du BIM dans un projet à hautes exigences [Building Information Modeling]

JOURNÉE IHF. Outils Innovants de conception Les atouts du BIM dans un projet à hautes exigences [Building Information Modeling] JOURNÉE IHF Outils Innovants de conception Les atouts du BIM dans un projet à hautes exigences [Building Information Modeling] INTRODUCTION Définition Le BIM est un concept qui tourne autour de nouveaux

Plus en détail

Fawaz Maamari Soft Energy

Fawaz Maamari Soft Energy Centre d échanges et de ressources pour la qualité environnementale des bâtiments et des aménagements en Rhône-Alpes UTILISATION DU LOGICIEL DIALUX 4.5 DANS LE CADRE D UNE Fawaz Maamari 01 décembre 2008

Plus en détail

1 comptables Principes de base du modèle Ressource «mécanismes comptables fondamentaux» 2

1 comptables Principes de base du modèle Ressource «mécanismes comptables fondamentaux» 2 Semestre Niveau de connaissance : : connaître, culture générale : savoir appliquer 3 : maîtriser ressources IUT en ligne : se connecter à http://www.iutenligne.net/etudiants_log.php identifiant : qlio0

Plus en détail

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Sommaire CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE VOUS SOUHAITEZ VENDRE LA SOLUTION ADAPTÉE Sélectionner et argumenter pour réussir

Plus en détail

Bilan énergétique global

Bilan énergétique global Bilan énergétique global I - Caractéristiques du projet Rapport 3 juin 2012 à 17:42 Fichier C:\Users\cedric\Desktop\maison natura\productions numériques\archiwizard\simulation BBC avec Archiwizard.awz

Plus en détail

Simulation 3D en image de synthèse (SIM)

Simulation 3D en image de synthèse (SIM) ASIMCO école www.asimco.ch 2014-2015 page 39 Simulation 3D en image de synthèse (SIM) Cours : 3D Studio MAX & Photoshop Modélisation, rendu et photomontage - NIVEAU 1 PUBLIC CIBLE Architectes en bâtiment

Plus en détail

Gestion des surchauffes dans les bâtiments passifs tertiaires

Gestion des surchauffes dans les bâtiments passifs tertiaires Mai 2011 Gestion des surchauffes dans les bâtiments passifs tertiaires http://blue-environnement.com/ Adequation email : m.adequation@gmail.com tel : 06 76 45 31 75 Exemple : Impact des apports internes

Plus en détail

Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement

Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement Conçu et équipé pour s adapter aux méthodes de travail et aux exigences de communications des nouvelles technologies, le nouvel immeuble

Plus en détail

LO12. Chap 1 1. 1. Introduction UTC A2006. 1.1 Présentation de l'uv. Bases de l infographie et Images de synthèse. Objectifs

LO12. Chap 1 1. 1. Introduction UTC A2006. 1.1 Présentation de l'uv. Bases de l infographie et Images de synthèse. Objectifs UTC A2006 1. Introduction 1.1 Présentation de l'uv Objectifs Bases de l infographie et Images de synthèse savoir se repérer dans l espace, comprendre les principaux algorithmes d infographie (leur puissance

Plus en détail

Le diplôme de Manager Designer permet de se doter de compétences affinées et spécialisées.

Le diplôme de Manager Designer permet de se doter de compétences affinées et spécialisées. Etablissement privé d enseignement supérieur technique. 35 ans d expérience dans les métiers de l Architecture Intérieure. Depuis 1972, l institut Cread forme des Concepteurs en Aménagement et en Design

Plus en détail

Logiciel d'aide à la décision en efficacité énergétique des bâtiments tertiaires www.energieplus-lesite.be

Logiciel d'aide à la décision en efficacité énergétique des bâtiments tertiaires www.energieplus-lesite.be Logiciel d'aide à la décision en efficacité énergétique des bâtiments tertiaires www.energieplus-lesite.be Olivier Dartevelle Architecture et Climat Université catholique de Louvain (UCL) Avec le soutien

Plus en détail

LANTERNE VFL540 LED CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

LANTERNE VFL540 LED CARACTERISTIQUES TECHNIQUES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES IP66, étanche à l eau et à la poussière. Corps en fonte d aluminium injecté, dissipateur thermique intégré Traitement anti-corrosion titanium, visserie inox traitement PCS.

Plus en détail

Audit énergétique de la Copropriété

Audit énergétique de la Copropriété Audit énergétique de la Copropriété Sommaire SOMMAIRE Démarche de l étude A- Etat des lieux Recueil des données Présentation de la copropriété Enquête auprès des usagers Performances du bâti et éléments

Plus en détail

Build Up Skills France

Build Up Skills France Build Up Skills France Paris 13 février 2013 Les impacts du DD sur l apprentissage BTP Un impact professionnel: Evolution des compétences propres à chaque métier du bâtiment Développement de compétences

Plus en détail

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES ARCHITECTURE ET CREATION Rue Jules Antheunis n 44/1-7030 MONS - Tél. : 065/36.46.07 & Fax : 065/35.50.09 -

Plus en détail

Associé à cette conception architecturale la nature des vitrages et des revêtements intérieur est déterminante.

Associé à cette conception architecturale la nature des vitrages et des revêtements intérieur est déterminante. Eclairement naturel Eclairement naturel CATEGORIE constructions neuves L éclairement naturel permet d utiliser la lumière du jour pour réduire voir s affranchir totalement d éclairage artificiel. Pour

Plus en détail

FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE Journée 6.2 Systèmes : processus de conception Eclairage

FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE Journée 6.2 Systèmes : processus de conception Eclairage FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE Journée 6.2 Systèmes : processus de conception Eclairage AUTOMNE 2014 Corentin Volgaire & Piotr Wierusz-Kowalski p.kowalski@mkengineering.be

Plus en détail

LES ENJEUX ENERGETIQUES DU BATIMENT DE DEMAIN :

LES ENJEUX ENERGETIQUES DU BATIMENT DE DEMAIN : STAGE DE FORMATION MDE LES ENJEUX ENERGETIQUES DU BATIMENT DE DEMAIN : LE BBC ET LA RT 2012 Contexte Alors que la RT2012 va bientôt paraître dans le journal officiel, la prise de conscience de l importance

Plus en détail

La gestion intelligente des bâtiments

La gestion intelligente des bâtiments La gestion intelligente des bâtiments Les différentes possibilités pour rendre les bâtiments plus efficaces énergétiquement Mardi 1 avril 2014 Sommaire 0/ Le contexte général 1/ Le jeu de rôle de la construction

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les isolants pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier 75724 Paris Cedex 15 Tél.

Plus en détail

MODÉLISATION NUMÉRIQUE DANS LE BÂTIMENT

MODÉLISATION NUMÉRIQUE DANS LE BÂTIMENT MODÉLISATION NUMÉRIQUE DANS LE BÂTIMENT Perrenoud, Pléiades et Design Builder Francesco Formica Grontmij BEFS SOMMAIRE I. Périmètre II. Entrées : acquisition et temps de mise en œuvre III. Sorties : résultats

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION Esam design SA 17 Rue Jacquemont 75017 Paris Tel 01 53 06 88 00 Siret : 3820456980001 N de déclaration d activité : 11754780175 Norme NF service 214 agrée par l AFNOR PROGRAMME DE FORMATION Titre de Concepteur

Plus en détail

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges SA LE TOIT VOSGIEN BP 31 88100 SAINT-DIE-DES-VOSGES / F. LAUSECKER ARCHITECTE /

Plus en détail

LYCEE ERIC TABARLY CONSTRUCTION HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE

LYCEE ERIC TABARLY CONSTRUCTION HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE ( LYCEE ERIC TABARLY CONSTRUCTION HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE ( SITE EXISTANT OBSOLETE Bâtiments anciens datant de 1965 Aucune possibilité d extension Au c ur du quartier de la Chaume Des accès difficiles

Plus en détail

Les maisons à énergie positive

Les maisons à énergie positive Conférence dans le cadre du projet VallEnergie Les maisons à énergie positive Attert, le 11 mars 2014 VallEnergie Atteindre l autonomie énergétique de la Vallée de l Attert belgo-luxembourgeoise gérée

Plus en détail

Smart City Pour relever les défis d urbanisation et de mobilité du futur. Raphael Rollier 05/2015

Smart City Pour relever les défis d urbanisation et de mobilité du futur. Raphael Rollier 05/2015 Smart City Pour relever les défis d urbanisation et de mobilité du futur Raphael Rollier 05/2015 Orateurs Marilyne Andersen Loïc Lepage Olivier de Watteville Raphael Rollier Doyenne de la faculté ENAC,

Plus en détail

environnement thermique et maitrise énergétique dossier analyse d un projet généralités L5C > Environnement thermique et maitrise énergétique > TD

environnement thermique et maitrise énergétique dossier analyse d un projet généralités L5C > Environnement thermique et maitrise énergétique > TD généralités environnement thermique et maitrise énergétique dossier analyse d un projet Objectif Le travail pour ce dossier a pour objectif d être capable d évaluer les partis pris d un projet architectural

Plus en détail

VISUBAT Votre partenaire BIM

VISUBAT Votre partenaire BIM VISUBAT Votre partenaire BIM MODÉLISATION BIM - AUDIT DE STRUCTURE - BIM MANAGER - BIM COORDINATEUR - AMO BIM - ACCOMPAGNEMENT des entreprises - MISE À NIVEAU de projets - SERVICE D ANALYSE du modele BIM

Plus en détail

L analyse bioclimatique du site et des projets : prise en compte des paramètres solaire et aérodynamique

L analyse bioclimatique du site et des projets : prise en compte des paramètres solaire et aérodynamique L analyse bioclimatique du site et des projets : prise en compte des paramètres solaire et aérodynamique Grand Projet de Ville Malakoff Pré Gauchet à Nantes SITUATION INITIALE ET FINALE État initial Projet

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Besançon JNL 2012 1 er et 2 octobre 2012

AVERTISSEMENT. Besançon JNL 2012 1 er et 2 octobre 2012 AVERTISSEMENT Ces diapositives constituent le support d une conférence Ils ne peuvent être dissociés du discours des conférenciers des JNL de Besançon (2012) Besançon JNL 2012 1 er et 2 octobre 2012 1

Plus en détail

Ergonomie et Prévention des risques professionnels

Ergonomie et Prévention des risques professionnels Ergonomie et Prévention des risques professionnels Catalogue des formations AVISErgonomique Laurent AVISSE Laurent AVISSE Ergonome Consultant 29, Rue de Montbazon 37 300 JOUE-LES-TOURS Tél : 06 09 44 30

Plus en détail

La modélisation urbaine : Enjeux et action de l ADEME

La modélisation urbaine : Enjeux et action de l ADEME La modélisation urbaine : Enjeux et action de l ADEME JOURNÉE PROSPECTIVE ET D'ÉMERGENCE DE PROJETS SUR LA MODÉLISATION URBAINE ADVANCITY - 23 SEPTEMBRE 2015 THÈME 3 : COMMENT DÉPLOYER LES APPROCHES DE

Plus en détail

FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE

FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE Journée 3.1 Systèmes : Introduction Piotr Wierusz-Kowalski PRINTEMPS 2015 p.kowalski@mkengineering.be www.mkengineering.be 2 OBJECTIF(S) DE LA

Plus en détail

LA RT 2012. Marre. Énergie trop chère Isolons. nous! d avoir froid. nous!

LA RT 2012. Marre. Énergie trop chère Isolons. nous! d avoir froid. nous! Remboursez nous! Marre d avoir froid Énergie trop chère Isolons nous! Isoler plus pour dépenser moins LA RT 2012 OU COMMENT RÉDUIRE MES DÉPENSES ÉNERGÉTIQUES EN CONSTRUISANT MA MAISON DANS LE RESPECT DE

Plus en détail

L amélioration des ouvertures ou la valorisation des sources lumineuses

L amélioration des ouvertures ou la valorisation des sources lumineuses SAFE.BAT04 L amélioration des ouvertures ou la valorisation des sources lumineuses Les points principaux Cette fiche explore l impact du milieu sur les ouvertures, fait ressortir des avantages d une construction

Plus en détail

SOMMAIRE 1- PRESENTATION SOMMAIRE DE L OPERATION 2- LES SYSTEMES DE VENTILATION DIT «CLASSIQUES» 3- LES SYSTEMES INNOVANTS AUTOUR DU PATIO

SOMMAIRE 1- PRESENTATION SOMMAIRE DE L OPERATION 2- LES SYSTEMES DE VENTILATION DIT «CLASSIQUES» 3- LES SYSTEMES INNOVANTS AUTOUR DU PATIO SOMMAIRE 1- PRESENTATION SOMMAIRE DE L OPERATION 2- LES SYSTEMES DE VENTILATION DIT «CLASSIQUES» 3- LES SYSTEMES INNOVANTS AUTOUR DU PATIO PRESENTATION DE L OPERATION L OPERATION EN QUELQUES CHIFFRES:

Plus en détail

Pôle IDEA. [Innovation Développement Expertise Audit]

Pôle IDEA. [Innovation Développement Expertise Audit] Présentation Société d ingénierie TCE : Depuis l audit jusqu à la solution clef en main. Notre proposition : Intégrer, Optimiser, Anticiper, Innover, Maîtriser Nos cœurs de métier : Le bâtiment et l optimisation

Plus en détail

LA LUMIERE DYNAMIQUE DESORMAIS A LA PORTEE DE TOUS

LA LUMIERE DYNAMIQUE DESORMAIS A LA PORTEE DE TOUS Lumière dynamique LA LUMIERE DYNAMIQUE DESORMAIS A LA PORTEE DE TOUS L apport de dynamique dans l intensité, la couleur et la répartition de la lumière (artificielle) a de nombreuses applications. Vous

Plus en détail

Ville de RICHEBOURG rue du bas Chemin CONSTRUCTION D UN GROUPE SCOLAIRE. PHASE DCE. Notice Environnementale Annexe STD Simulation Thermique Dynamique

Ville de RICHEBOURG rue du bas Chemin CONSTRUCTION D UN GROUPE SCOLAIRE. PHASE DCE. Notice Environnementale Annexe STD Simulation Thermique Dynamique Ville de RICHEBOURG rue du bas Chemin CONSTRUCTION D UN GROUPE SCOLAIRE PHASE DCE. Notice Environnementale Annexe STD Simulation Thermique Dynamique MAITRE D OUVRAGE : Mairie de Richebourg 3, Place du

Plus en détail

Programme de formation à distance pour DESSINATEUR PAYSAGISTE

Programme de formation à distance pour DESSINATEUR PAYSAGISTE Programme de formation à distance pour DESSINATEUR PAYSAGISTE DESSIN Matériel - Language graphique - Techniques de base Perspective - Point de fuite accidentel - Volume - Schémas de conception - Esquisse

Plus en détail

La gestion durable d'un parc d'éclairage extérieur

La gestion durable d'un parc d'éclairage extérieur Journée Journée technique technique La gestion durable d'un parc d'éclairage extérieur Appui méthodologique AMO Paul VERNY Dter Méditerranée - CEREMA Sébastien ERGAND Dter Normandie-Centre CEREMA 1 Eléments

Plus en détail

PROJET D EFFICACITE ENERGETIQUE EN BÂTIMENT TERTIAIRE. ETUDE DU CAS DE LA MICROFINANCE CECAW. Lieu: Douala Marché Congo. Durée du projet: 2012 2014.

PROJET D EFFICACITE ENERGETIQUE EN BÂTIMENT TERTIAIRE. ETUDE DU CAS DE LA MICROFINANCE CECAW. Lieu: Douala Marché Congo. Durée du projet: 2012 2014. PROJET D EFFICACITE ENERGETIQUE EN BÂTIMENT TERTIAIRE. ETUDE DU CAS DE LA MICROFINANCE CECAW. Lieu: Douala Marché Congo. Durée du projet: 2012 2014. 1. Présentation du Projet. Objectif du projet: Réduire

Plus en détail

DESCRIPTION DES DOCUMENTS TECHNIQUES REQUIS

DESCRIPTION DES DOCUMENTS TECHNIQUES REQUIS DESCRIPTION DES DOCUMENTS TECHNIQUES REQUIS Volet sur mesure - Nouveau bâtiment ÉnerCible Volume 1, numéro 1 Mars 2012 Liste des documents à transmettre Afin que nous puissions effectuer l analyse technique

Plus en détail

Revue des outils SED existants

Revue des outils SED existants Revue des outils SED existants Groupe de travail GPEI Sous-groupe logiciels SED Définition SED La Simulation Energétique Dynamique (SED) permet de modéliser les bâtiments [et ses systèmes] et de mesurer

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 22 octobre 2011 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 9 sur 170 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT

Plus en détail