SMART CITIES. Architecture et climat. A. De Herde

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SMART CITIES. Architecture et climat. A. De Herde"

Transcription

1 SMART CITIES Architecture et climat A. De Herde 1

2 Architecture et Climat Place du Levant 1, bte L B-1348 Louvain-La-Neuve tél : fax : web: 2

3 3

4 objectifs Depuis 1980, la cellule de recherche Architecture et Climat poursuit comme objectifs : La recherche, la conception, la modélisation et la construction en vue de la meilleure adéquation entre le bâtiment, le climat et l'occupant, dans le but d'élaborer et de développer, dans le cadre du développement durable, la théorie de l'architecture climatique et de l'architecture durable. La recherche de l'efficacité énergétique optimale des bâtiments et de leurs équipements, en vue de satisfaire les besoins de confort des occupants, en utilisant au mieux les ressources énergétiques. L'alimentation de l'enseignement de l'architecture au sein de la Faculté d'architecture, d'ingéniérie architecturale, d'urbanisme (LOCI) au travers de cours, projets, travaux et exercices, tant dans les 1er et 2ème cycles, que dans le 3ème cycle. Le développement de méthodes pédagogiques particulières en vue de l'élaboration de cycles de formation continue pour architectes et techniciens en énergie. Les activités de recherche de la cellule se déroulent au sein de l'agence Internationale de l'énergie, de la Communauté Européenne, de l'état fédéral, des Régions wallonne, flamande et bruxelloise, et en contact avec le monde industriel. Par ailleurs, l'équipe collabore étroitement avec de nombreuses équipes de recherche nationales et internationales. 4

5 bref historique 13 octobre 1980, création de la cellule de recherche Architecture et Climat. 1983, développement de la théorie nouvelle de l architecture (bio)climatique. Publications diffusées en FR et NL dans le monde de l architecture belge (7 000 exemplaires). 1986, organisation du premier congrès international d architecture climatique. 1987, dans le 1er et 2ème cycle d ingénieur architecte, développement de l enseignement le plus structuré et le plus important d Europe en architecture climatique. 1988, évaluation de la théorie développée (Arch. et Climat) par trois experts américains désignés par le Département de l Énergie des USA : publication par le Département de l Énergie. (Travaux de l'annexe VIII de l'agence Internationale de l'énergie - projet des Services de Programmation de la Politique Scientifique). 5

6 1992, évaluation de la théorie développée (Architecture et Climat) par six experts européens désignés par la DGXII de la CE : publication par la DG XII , conception de la maison PLEIADE; , réalisation de la construction; , suivi scientifique de celleci, en collaboration avec le CSTC, Electrabel et l'ir arch. Ph. Jaspard. 1992, élaboration du Manuel du responsable-énergie qui constitue une référence de base pour toute personne désireuse de mettre en place une politique globale de l énergie dans son institution (deuxième édition en 1995) (2 500 exemplaires). (Projet de l Administration de l Énergie de la Région wallonne). 1993, développement de la stratégie d utilisation de l éclairage naturel : publication du programme Joule II de la DG XII de la CE. (Projet de l Administration de l Énergie de la Région wallonne). 6

7 1995, développement d outils d aide à l optimisation de la conception énergétique des bâtiments résidentiels et de bureaux - OPTI, en collaboration avec Tractebel. 1995, dans le cadre du programme Solinfo de la DG XII de la CE, création, réalisation et diffusion dans toute école européenne, d une "valisette" pédagogique destinée aux enseignants en architecture, en collaboration avec l'architectural Association School de Londres et l'university College de Dublin. 1996, organisation du congrès international PLEA 96 (Passive Low Energy Architecture). 1996, initiation et co-organisation du Master Européen en Architecture et Développement Durable en collaboration avec l EPFL (Lausanne), et le GRECO de Toulouse (8ème édition en ). 7

8 , dans le cadre du programme Altener de la DG XVII de la CE, réalisation du guide de l architecture bioclimatique (6 volumes) accompagné de 371 transparents, diffusé dans toute école d architecture de France, en collaboration avec le Comité d'action pour le Solaire de Paris. 1998, conception et réalisation d un ciel et d un soleil artificiels, en collaboration avec le CSTC. 1998, développement de six versions du logiciel d aide à la décision en efficacité énergétique des bâtiments Énergie+ : il est diffusé via CD- Rom et via Internet. (Projet de l Administration de l Énergie de la Région wallonne : 1999, dans le cadre de l accord-cadre entre la Communauté française de Belgique, la Région wallonne et la République du Chili, à la demande de l Université pontificale du Chili de Santiago et de l Université de Bio-Bio de Conception, création au Chili d une équipe de recherche en Architecture, Énergie et Climat. 8

9 2000, développement de la théorie de l'architecture et de l'urbanisme durable (projets de l'administration de l'énergie de la Région Wallonne dans le cadre des annexes 28 et 30 de l'agence Internationale de l'énergie). 2002, étude du rapport entre la morphologie de la place en site urbain et son microclimat (projet de l'administration de la Recherche de la Région Bruxelloise). 2003, dans le cadre de l'accord de coopération entre l'université Pontificale du Pérou de Lima et les Universités francophones de Belgique, appui à la création du CIEP (Centro de Investigation del Espacio Peruano) de la Faculté d'architecture. 2003, lauréat du prix Roberval - enseignement supérieur pour l'ouvrage "L'éclairage naturel des bâtiments". 2003, étude de l'isolation thermique des bâtiments par l'intérieur (projet de l'administration de l'énergie de la Région Wallonne). 2003, développement de recherches sur les enjeux de la gestion de l'eau : Réintroduire l'eau à la mesure de l'homme et retrouver le sens d'un devenir pour la ville en reliant ses multiples échelles et dimensions. 9

10 2005, création de MATRIciel, spin off de conseils et d'études en architecture durable. 2005, établissement de "design guidelines" concernant les double-peaux, la ventilation et l'ombrage dans les immeubles de bureaux. 2005, étude des matériaux isolants "respirants", en particulier le béton de chaux et de chanvre. 2007, participation au projet Lightsolve du MIT en collaboration avec le Rensselaer Polytechnic Institute. 2008, développement de recherches sur les enjeux environnementaux du choix des matériaux de construction. 2009, participation au projet EDUCATE de la CE Environmental Design in University Curricula and Architectural Training in Europe. 2010, publication par l'aie de l'ouvrage Advanced and Sustainable Housing Renovation A guide for Designers and Planners. 2011, organisation de PLEA 2011 : Architecture and Sustainable Development. 10

11 résultats distinctions scientifiques membres de sociétés savantes 23 doctorats d ici fin 2012 publications - plus de 20 ouvrages - actes de congrès - cd-rom - articles scientifiques - séminaires sur invitation - communications à des congrès actuellement 27 personnes voir les newsflash depuis

12 recherches actuelles Architecture durable Espace public Energie: logements neufs et logements rénovés Eau Matériaux Déchets Eclairage naturel et éclairage artificiel Energie + PEB Isolation par l intérieur et matériaux nouveaux 12

13 nom du contrat source de financement durée objectifs résultats attendus logiciels utilisés 13

14 nom du contrat: SUD source de financement: RW durée: 30 mois objectifs: Opération de démonstration résultats attendus: Réalisation de l opération logiciels utilisés: trnsys, radiance, eau, materiaux 14

15 nom du contrat: SIMBA source de financement: FEDER durée: 4 ans objectifs: Développer des outils et compétences de pointe dans le domaine de la simulation numérique des bâtiments, essentiellement dans l utilisation de simulation CFD résultats attendus: Un listing des domaines de pertinence respectifs des simulations dynamiques multizones et CFD validé par la confrontation à des mesures in situ, ainsi qu une expertise parmi les partenaires du projet logiciels utilisés: trnsys, virtual environment, fluent, open foam 15

16 nom du contrat: Extension de la méthode de calcul de la Performance Énergétique des Bâtiment neufs (PEB) source de financement: RW durée: 13 mois objectifs: Établir la méthode de calcul de la performance énergétique des bâtiments neufs autres que le résidentiel résultats attendus: Base de la réglementation logiciel utilisé: excel 16

17 nom du contrat: Stratégies à appliquer dans la phase de construction d un projet résidentiel diminuant le décalage existant entre les demandes de consommation énergétique projetées dans la conception et la consommation réelle de l immeuble source de financement: Bourse du gouvernement du Chili durée: 4 ans objectifs: Quantifier le décalage existant entre les demandes attendues dans le dessin et la consommation réelle des projets résidentiels résultats attendus: Stratégies à appliquer dans la phase de construction logiciels utilisés: tas, ms project 17

18 nom du contrat: Energie+ source de financement: SPW-DGO4 durée: 15 mois objectifs: Complément et mise à jour sur la thématique de l éclairage artificiel et naturel (précédemment: chauffage et isolation de l enveloppe) résultats attendus: Site internet: outil d aide à la décision pour la gestion, la conception et la rénovation énergétique des bâtiments tertiaires à destination du responsable énergie logiciels utilisés: typo3 (cms), excel + divers selon les thématiques 18

19 nom du contrat: Prosolis source de financement: SPW-DGO4 durée: 24 mois objectifs: Étude des caractérisations énergétiques des PROtections SOLaires et de leur Impact sur la perception visuelle des utilisateurs résultats attendus: Monographie et outil informatique d aide à la conception (simulation et recommandations) logiciels utilisés: ecotect, TRNsys, radiance, daysim, matlab, 19

20 nom du contrat: Évaluation de la qualité lumineuse et de l intérêt visuel d un espace éclairé naturellement: potentiel de différents modes de visualisation (recherche doctorale) source de financement: FNRS durée: Oct.2009-Oct.2013 objectifs: Vérifier que les impressions lumineuses et spatiales ressenties dans l espace réel, éclairé naturellement, peuvent être reproduites en visualisant sur écran une image de cet espace résultats attendus: La validation des images de simulations pour l étude d ambiances lumineuses logiciels utilisés: ecotect, radiance, daysim, velux daylight visualizer, dialux/matlab, R/autocad, microstation, sketchup/quark xpress 20

21 nom du contrat: Metrics source de financement: Région Wallonne durée: 30 mois objectifs: Évaluation de l éblouissement: une étude comparative de mesures obtenues sur maquette, modèle réel et par simulations résultats attendus: Potentiel de la maquette pour l évaluation de l éblouissement dans un local équipé de protection solaire logiciels utilisés: radiance et matlab 21

22 nom du contrat: GEPADDI - Gestion de l Éclairage Public des Parc d Activités, Durable et Intelligente source de financement: Région Wallonne durée: 3 ans objectifs: Afin d éclairer mieux (qualitativement, énergétiquement, au bon endroit et au bon moment) les parcs d activités, le projet a pour objectifs de: concevoir un luminaire intégrer le nouveau modèle de vision intégrer un contrôle dynamique de l éclairage résultats attendus: Réalisation de l éclairage public d un parc d activités pilote et monitoring de ce site pilote logiciels utilisés: ulysse, dialux, ms office 22

23 nom du contrat: Gestion intégrée des flux de matière générés par les opérations de rénovation résidentielle en Région de Bruxelles- Capitale source de financement: Institut bruxellois pour la recherche et l innovation durée: 2 ans reconductible 2 ans objectifs: Apporter une vision prospective dans des domaines jugés essentiels pour la Région de Bruxelles-Capitale résultats attendus: Outils de conception afin que la problématique du déchet et de l utilisation des ressources soit insérée le plus en amont possible et fasse partie d une démarche globale et intégrée du projet 23

24 nom du contrat: Vers une reconnaissance de l usage de la paille comme matériau isolant dans la construction - apropaille source de financement: Erable - DGO4 et DGO6 durée: 24 mois (+ prolongation possible de 24 mois) objectifs: Le projet vise à l optimisation de parois préfabriquées pour le bâtiment composées d isolant à base de paille résultats attendus: Le projet permettra la réalisation de vademecum adressé à chacun des acteurs du secteur logiciel utilisé: wufi 24

25 nom du contrat: Facilitateur Éducation Énergie pour la Wallonie source de financement: Wallonie durée: jusque fin 2013 objectifs: Sensibilisation au comportement énergétique des jeunes résultats attendus: Faire baisser le compteur dans les écoles et les institutions logiciel utilisé: beaucoup d humain! 25

Logiciel d'aide à la décision en efficacité énergétique des bâtiments tertiaires www.energieplus-lesite.be

Logiciel d'aide à la décision en efficacité énergétique des bâtiments tertiaires www.energieplus-lesite.be Logiciel d'aide à la décision en efficacité énergétique des bâtiments tertiaires www.energieplus-lesite.be Olivier Dartevelle Architecture et Climat Université catholique de Louvain (UCL) Avec le soutien

Plus en détail

MORE ABOUT LEDs. Séminaire IBE-BIV 22 octobre 2014. Michel MARCHETTI DGO4

MORE ABOUT LEDs. Séminaire IBE-BIV 22 octobre 2014. Michel MARCHETTI DGO4 MORE ABOUT LEDs Séminaire IBE-BIV 22 octobre 2014 Michel MARCHETTI DGO4 1 SOMMAIRE Moyens d action de la politique wallonne en éclairage Situation de l éclairage intérieur en Wallonie Les aides wallonnes

Plus en détail

Permis d'urbanisme et Énergie. Liens et informations utiles

Permis d'urbanisme et Énergie. Liens et informations utiles Permis d'urbanisme et Énergie Liens et informations utiles Table des matières Site portail de l Energie en Wallonie...1 Les textes officiels...1 La législation PEB en Région wallonne...1 Procédures et

Plus en détail

Atelier «L innovation et l entreprenariat - catalyseurs d emplois verts»

Atelier «L innovation et l entreprenariat - catalyseurs d emplois verts» Atelier «L innovation et l entreprenariat - catalyseurs d emplois verts» Secteur Construction Ir. Aymé ARGELES Conseiller CCW Historiques des réglementations «énergie» en Belgique 1985 (1/5) : Région wallonne:

Plus en détail

domaines d'activité recherches actuelles réalisations récentes publications futures doctorat en cours coopération internationale

domaines d'activité recherches actuelles réalisations récentes publications futures doctorat en cours coopération internationale domaines d'activité recherches actuelles réalisations récentes publications futures doctorat en cours coopération internationale domaines d'activité Architecture et Climat étudie et propose une approche

Plus en détail

La modélisation urbaine : Enjeux et action de l ADEME

La modélisation urbaine : Enjeux et action de l ADEME La modélisation urbaine : Enjeux et action de l ADEME JOURNÉE PROSPECTIVE ET D'ÉMERGENCE DE PROJETS SUR LA MODÉLISATION URBAINE ADVANCITY - 23 SEPTEMBRE 2015 THÈME 3 : COMMENT DÉPLOYER LES APPROCHES DE

Plus en détail

Impulsions et objectifs politiques

Impulsions et objectifs politiques La rénovation durable de la Région de Bruxelles-Capitale Impulsions et objectifs politiques Ir. Ismaël Daoud Conseiller Politique Construction Durable et Energie Cellule Energie, Air, Climat, Construction

Plus en détail

Steria reçoit GPSO - Grand Paris Seine Ouest

Steria reçoit GPSO - Grand Paris Seine Ouest Steria reçoit GPSO - Grand Paris Seine Ouest Visite GPSO de Green Office Meudon le 22 mars 2012 Copyright Ateliers 115 Architectes Steria GreenOffice Meudon Steria et le Système d Information qui gère

Plus en détail

LUMIERE & ESPACE LIGHT & SPACE

LUMIERE & ESPACE LIGHT & SPACE LUMIERE & ESPACE LIGHT & SPACE Prof. Marilyne ANDERSEN, Dr. Bernard PAULE, Dr. Jan WIENOLD Unité d Enseignement M Master Architecture - 2014/2015 UE M - 2015 La lumière au service de l architecture Acquérir

Plus en détail

Etat des lieux des «emplois verts» en Région Bruxelloise

Etat des lieux des «emplois verts» en Région Bruxelloise CONSEIL CENTRAL DE L ECONOMIE 18 décembre 2008 Etat des lieux des «emplois verts» en Région Bruxelloise Etienne Aulotte Bruxelles Environnement Service Economie, Emploi et Environnement eal@ibgebim.be

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement LES LOGICIELS UTILISÉS DANS LE CADRE DE DÉVELOPPEMENT DE PROJETS PASSIFS OU «TRÈS BASSE ÉNERGIE» : INTRODUCTION. Emmanuel s Heeren PLATE-FORME

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

possibilités et limites des logiciels existants

possibilités et limites des logiciels existants possibilités et limites des logiciels existants Dominique Groleau CERMA, UMR CNRS 1563, Ecole d Architecture de Nantes Journée thématique SFT- IBPSA, Outils de simulation thermo-aéraulique du bâtiment.

Plus en détail

Formation «Bâtiment durable : ENERGIE»

Formation «Bâtiment durable : ENERGIE» Formation «Bâtiment durable : ENERGIE» PROGRAMME Lieu : BRUXELLES Pour tous, en fonction de l affectation du bâtiment : SOIT MODULE «DANS LE LOGEMENT INDIVIDUEL OU COLLECTIF < 10 UNITÉS)» (6 jours) SOIT

Plus en détail

Construction de la Maison des arts et de la Vie Associative Epernay

Construction de la Maison des arts et de la Vie Associative Epernay Construction de la Maison des arts et de la Vie Associative Epernay Présentation de la conception et de la démarche environnementale Présentation du 21 Mai 2014 1 Présentation générale du projet L équipe

Plus en détail

Les maisons à énergie positive

Les maisons à énergie positive Conférence dans le cadre du projet VallEnergie Les maisons à énergie positive Attert, le 11 mars 2014 VallEnergie Atteindre l autonomie énergétique de la Vallée de l Attert belgo-luxembourgeoise gérée

Plus en détail

Les systèmes de ventilation hygiénique

Les systèmes de ventilation hygiénique Suburban Areas Favoring Energy efficiency Général, bâtiment, rénovation, confort respiratoire SAFE.BAT07 Les systèmes de ventilation hygiénique Points principaux Une ventilation hygiénique dans un logement

Plus en détail

Etude sur les cadres règlementaires et leur efficacité à encourager les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique et sur les mesures

Etude sur les cadres règlementaires et leur efficacité à encourager les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique et sur les mesures Etude sur les cadres règlementaires et leur efficacité à encourager les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique et sur les mesures complémentaires nécessaires Synthèse Avril 2015 Pourquoi

Plus en détail

LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET LE CLIMAT INTERIEUR DES BATIMENTS (PEB)

LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET LE CLIMAT INTERIEUR DES BATIMENTS (PEB) LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET LE CLIMAT INTERIEUR DES BATIMENTS (PEB) Nouvelle ordonnance adoptée le 07 juin 2007,publiée au Moniteur belge le 11 juillet 2007 entrée en vigueur prévue juillet 2008 1. POURQUOI

Plus en détail

LA PERFORMANCE ENERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB)

LA PERFORMANCE ENERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB) LA PERFORMANCE ENERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB) Dernière révision du document : juillet 2012 CONTEXTE La directive européenne 2002/91/CE sur la performance énergétique des bâtiments vise la réduction de

Plus en détail

Architecture et Climat Newsflash Juin 2011

Architecture et Climat Newsflash Juin 2011 Architecture et Climat Newsflash Juin 2011 Bonjour à tous, Plus que quelques jours et le Recteur Delvaux ouvrira PLEA 2011 et le Ministre Nollet clôturera le congrès. C est un honneur pour Architecture

Plus en détail

Comment rénover un immeuble de bureaux pour répondre aux critères passifs? 06-11-2013. Le rôle de la simulation pour tendre vers l optimum

Comment rénover un immeuble de bureaux pour répondre aux critères passifs? 06-11-2013. Le rôle de la simulation pour tendre vers l optimum Comment rénover un immeuble de bureaux pour répondre aux critères passifs? Le rôle de la simulation pour tendre vers l optimum Pacot Pierre-Emmanuel, M&R Engineering Agenda Exigences passives en rénovation

Plus en détail

Bâtiments démonstratifs au fonctionnement maîtrisé. 21 mars 2006

Bâtiments démonstratifs au fonctionnement maîtrisé. 21 mars 2006 Bâtiments démonstratifs au fonctionnement maîtrisé 21 mars 2006 kwh/ m².an 160 140 120 100 80 60 40 20 0 Réalisation de bâtiments RT2000 autonomes en énergie RT2005 projets de démonstration Cible 2020

Plus en détail

Parc résidentiel: des solutions adaptées à la typologie

Parc résidentiel: des solutions adaptées à la typologie Parc résidentiel: des solutions adaptées à la typologie A. De Herde 1 1. Typologie du logement wallon (dans le cadre du projet de recherche LEHR, mené conjointement par la PHP, le CSTC et l UCL, financé

Plus en détail

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants PARCOURS COMPLET DE PROFESSIONNALISATION Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants proposer un ensemble de prestations liées à l amélioration de la performance thermique

Plus en détail

L essentiel de la RT 2012

L essentiel de la RT 2012 La newsletter des Experts Tertiaire Somfy N 5 I AVRIL 2012 édition spéciale L essentiel de la RT 2012 POLE SOLERE, Cité de l Environnement (69) Bâtiment BEPOS. Gestion des Brises Soleil Orientables et

Plus en détail

SIMBIO. collaboratifs pour réussir le grenelle dans le bâtiment

SIMBIO. collaboratifs pour réussir le grenelle dans le bâtiment SIMBIO vers des outils logiciels vers des outils logiciels collaboratifs pour réussir le grenelle dans le bâtiment Un travail de définition collectif d une feuille de route sur les besoins de recherche

Plus en détail

Les outils de simulation. Myriam HUMBERT CETE Ouest

Les outils de simulation. Myriam HUMBERT CETE Ouest Les outils de simulation Myriam HUMBERT CETE Ouest Outils de simulation pour la GPE Objectif Ø Recommandations pour la mise en œuvre des calculs dans le cadre d une GPE ü Analyse qualitative des outils

Plus en détail

Monitoring THPE. Soutien au projet. Présentation du projet

Monitoring THPE. Soutien au projet. Présentation du projet Monitoring THPE Le projet Monitoring THPE a donné lieu à l un des premiers systèmes innovants de suivi des performances énergétiques et de confort des bâtiments. Informations générales Localisation : Région

Plus en détail

Le logiciel d aide à la conception des bâtiments bioclimatiques dès l esquisse

Le logiciel d aide à la conception des bâtiments bioclimatiques dès l esquisse Le logiciel d aide à la conception des bâtiments bioclimatiques dès l esquisse Un pont entre l architecte et le thermicien Régis LECUSSAN Directeur Général 2012 1 I. La société HPC-SA: les technologies

Plus en détail

FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE

FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE Journée 1.5 Approche globale PRINTEMPS 2013 Stéphan Truong Gestionnaire de la formation pour le compte de Bruxelles Environnement TRAINING.IBGEBIM@ecorce.be

Plus en détail

Droit de l énergie et immobilier. Isabelle Gerkens Conseiller Senior Mécanismes de Marché & Tarifs Elia

Droit de l énergie et immobilier. Isabelle Gerkens Conseiller Senior Mécanismes de Marché & Tarifs Elia Droit de l énergie et immobilier Isabelle Gerkens Conseiller Senior Mécanismes de Marché & Tarifs Elia Editeur responsable: Hans Suijkerbuijk Waterloo Office Park Drève Richelle 161 L B-1410 Waterloo Tél.:

Plus en détail

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes 1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] 1.1 Avantages & principes 1.2 Process de fonctionnement BIM ESQUISSE CONCEPTION EVALUATION CONSTRUCTION GESTIONS Acquisition de données Intégration logiciel

Plus en détail

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010 République Tunisienne Ministère de l Environnement et du Développement Durable Coopération Technique Allemande Elaboration de la stratégie nationale d adaptation au changement climatique du secteur touristique

Plus en détail

COFHUAT Les Smart Grids, instrument de progrès de la ville numérique. 5 mars 2014

COFHUAT Les Smart Grids, instrument de progrès de la ville numérique. 5 mars 2014 COFHUAT Les Smart Grids, instrument de progrès de la ville numérique 5 mars 2014 Enjeux des smart grids Evolution des prix de l énergie Transition énergétique Sécurité de l alimentation électrique Energies

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA RT 2012

PRÉSENTATION DE LA RT 2012 PRÉSENTATION DE LA RT 2012 La nouvelle réglementation thermique 2012 (dite «RT 2012») pose des objectifs ambitieux en matière d efficacité énergétique avec un maximum d énergie consommée fixé à 50 kwhep/(m².an)

Plus en détail

Assises Européennes du Bâtiment Basse Consommations. Frédéric ric FRUSTA. Président Directeur Général. ENERGIVIE 25 Juin 2010

Assises Européennes du Bâtiment Basse Consommations. Frédéric ric FRUSTA. Président Directeur Général. ENERGIVIE 25 Juin 2010 c1 Assises Européennes du Bâtiment Basse Consommations Frédéric ric FRUSTA Président Directeur Général ENERGIVIE 25 Juin 2010 Diapositive 1 c1 Merci de me fournir le texte complet de la page de titre cql;

Plus en détail

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010 Direction des Investissements d Avenir Direction Villes et Territoires Durables Service Bâtiment Direction Recherche et Prospective Service Recherche et Technologies avancées APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET

Plus en détail

LA CARAVANE ÉCOHABITATON PASSE ICI! ENTREPRENEURS ET ICI TROUSSE OFFRE DE FORMATIONS LA RESSOURCE EN HABITATION ÉCOLOGIQUE

LA CARAVANE ÉCOHABITATON PASSE ICI! ENTREPRENEURS ET ICI TROUSSE OFFRE DE FORMATIONS LA RESSOURCE EN HABITATION ÉCOLOGIQUE LA CARAVANE ÉCOHABITATON PASSE ICI! ENTREPRENEURS ET ICI OFFRE DE FORMATIONS 1 Photo : www.celine Lecomte.com TROUSSE LA RESSOURCE EN HABITATION ÉCOLOGIQUE Photo : seir+seir, Creative Commons LA CARAVANE

Plus en détail

Modèle Béton Armé. Cahier d'exécution pour la construction de bâtiments scolaires à deux niveaux en béton armé et à toiture plate

Modèle Béton Armé. Cahier d'exécution pour la construction de bâtiments scolaires à deux niveaux en béton armé et à toiture plate Modèle Béton Armé Cahier d'exécution pour la construction de bâtiments scolaires à deux niveaux en béton armé et à toiture plate Cahier 1 INTRODUCTION Port-au-Prince, octobre 2012 Mise-à-jour mars 2013

Plus en détail

Home Passive Home. La rénovation passive, basse et très basse énergie des maisons bruxelloises Bruxelles Environnement

Home Passive Home. La rénovation passive, basse et très basse énergie des maisons bruxelloises Bruxelles Environnement 1 Home Passive Home La rénovation passive, basse et très basse énergie des maisons bruxelloises Bruxelles Environnement Les valeurs patrimoniales des maisons bruxelloises Atouts et contraintes pour une

Plus en détail

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie 28/03/2014 1 FEDER 2014-2020 28/03/2014 2 FEDER 2014-2020 Axe 5 «Soutenir

Plus en détail

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR DU 02 AU 04 JUIN 2015 LYON EUREXPO FRANCE www.capurba.com AU CŒUR DES VILLES INTELLIGENTES & INNOVANTES Parce que la ville a laissé place à la Smart City, le salon CapUrba propose une réflexion globale

Plus en détail

Le Fonds Européen de Développement Régional et la Wallonie investissent dans votre avenir 25-05-2012

Le Fonds Européen de Développement Régional et la Wallonie investissent dans votre avenir 25-05-2012 Le Fonds Européen de Développement Régional et la Wallonie investissent dans votre avenir SImulation Multi-physique du BAtiment Validation des outils de simulation dynamique en physique du bâtiment : Principes

Plus en détail

Participation à un projet européen de Smart Cities

Participation à un projet européen de Smart Cities Participation à un projet européen de Smart Cities DESTINATION Gaëtan Cherix Directeur Centre de Recherches Energétiques et Municipales, Martigny Georges Ohana Délégué à l énergie Services Industriels

Plus en détail

IDES. Engineering. Procédure d avis énergétique Dossier explicatif

IDES. Engineering. Procédure d avis énergétique Dossier explicatif Procédure d avis énergétique Dossier explicatif Faire évaluer son logement Contexte En janvier 2003, l Union européenne a adopté une directive /0#1)/234'5)6(1#7.&'801 relative à la performance énergétique

Plus en détail

Support : «maison» L isolation des bâtiments RT 2012. 1- Introduction et problématique. 2- Les chiffres clés

Support : «maison» L isolation des bâtiments RT 2012. 1- Introduction et problématique. 2- Les chiffres clés L isolation des bâtiments RT 2012 Support : «maison» Manipulations TD Evaluation Durée : 2h Compétences à acquérir A- Analyser B- Modéliser C- Expérimenter D- Communiquer A1 A2 A3 B1 B2 B3 B4 C1 C2 D1

Plus en détail

L IMMOBILIER DURABLE en tertiaire neuf et dans l existant Quelles solutions? Quels coûts?

L IMMOBILIER DURABLE en tertiaire neuf et dans l existant Quelles solutions? Quels coûts? L IMMOBILIER DURABLE en tertiaire neuf et dans l existant Quelles solutions? Quels coûts? Colloque Sorbonne Immo-RICS 23 juin 2010 23/06/2010 1 SOMMAIRE 1. 1. L Immobilier Durable Quelles définitions?

Plus en détail

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Séminaire : Rénovation énergétique pour ménages à bas revenus 8 octobre 2010 Brussels Table des matières Quelques

Plus en détail

Kit Média. smart living lab Route de la Fonderie 8 Case postale 487 1701 Fribourg. www.smartlivinglab.ch

Kit Média. smart living lab Route de la Fonderie 8 Case postale 487 1701 Fribourg. www.smartlivinglab.ch Kit Média smart living lab Route de la Fonderie 8 Case postale 487 1701 Fribourg www.smartlivinglab.ch Table des matières 1. Vision... 2 2. Genèse du projet... 3 3. Activités du smart living lab... 5 3.1.

Plus en détail

Fiche OX «Réduction des consommations d électricité des parties communes d immeubles collectifs et de bâtiments tertiaires» - 28/04/03

Fiche OX «Réduction des consommations d électricité des parties communes d immeubles collectifs et de bâtiments tertiaires» - 28/04/03 1 «REDUCTION DES CONSOMMATIONS ELECTRIQUES DES PARTIES COMMUNES D IMMEUBLES COLLECTIFS ET DE BATIMENTS TERTIAIRES» Contexte et enjeux Les consommations d électricité des parties communes (éclairage des

Plus en détail

RÉNOVATION PASSIVE ET BASSE ÉNERGIE

RÉNOVATION PASSIVE ET BASSE ÉNERGIE RÉNOVATION PASSIVE ET BASSE ÉNERGIE Caroline KINTS & Marc OPDEBEECK 10-11 septembre 2011 1 Contenu de l exposé État des lieux Pourquoi rénover Confort thermique isolation, étanchéité Rénovation énergétique

Plus en détail

THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016. 10 septembre 2015

THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016. 10 septembre 2015 THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016 10 septembre 2015 THÉMATIQUES PROPOSÉES A Concevoir, surveiller, maintenir et exploiter les grandes installations de production E Services énergétiques

Plus en détail

Direction de l Ingénierie

Direction de l Ingénierie Direction de l Ingénierie E n v i r o n n e m e n ta l e O G E R i n t e r n a t i o n a l Répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs. C

Plus en détail

www.ef4.be 1 Assises de l Energie 2007 Liège, 10-11/10/2007 La directive Performance Energétique des Bâtiments Engagements énergie

www.ef4.be 1 Assises de l Energie 2007 Liège, 10-11/10/2007 La directive Performance Energétique des Bâtiments Engagements énergie La directive Performance Energétique des Bâtiments Quelles spécificités de la transposition dans chacune des Régions Engagements énergie Dir 93/76/CEE SAVE Dir 2002/91/CE Paquet énergie : 20% de CO 2 en

Plus en détail

Terra Magna : premiers pas vers la définition d un SIG 3D pour l aménagement et l urbanisme

Terra Magna : premiers pas vers la définition d un SIG 3D pour l aménagement et l urbanisme Terra Magna : premiers pas vers la définition d un SIG 3D pour l aménagement et l urbanisme Cécile Haëck Nicolas Klein Rencontres SIG la Lettre 2009 Session «Le grand boom de la 3D» 1 En rubriques 1. Le

Plus en détail

ELECTRIFICATION SOLAIRE DE L ECLAIRAGE PUBLIC. Quartier des Chiffonniers. (Le Caire, Egypte) ONG : LOCUS. jjjjjj

ELECTRIFICATION SOLAIRE DE L ECLAIRAGE PUBLIC. Quartier des Chiffonniers. (Le Caire, Egypte) ONG : LOCUS. jjjjjj jjjjjj ELECTRIFICATION SOLAIRE DE L ECLAIRAGE PUBLIC Quartier des Chiffonniers (Le Caire, Egypte) ONG : LOCUS 1 Présentation de l ONG L association LOCUS Jana Revedin, architecte PhD, professeur d université,

Plus en détail

L efficacité énergétique des bâtiments Programmes PREBAT 2005-2007, HABISOL 2008-2010

L efficacité énergétique des bâtiments Programmes PREBAT 2005-2007, HABISOL 2008-2010 L efficacité énergétique des bâtiments Programmes PREBAT 2005-2007, HABISOL 2008-2010 Bilan et perspectives scientifiques Etienne Wurtz, vice-président du comité d évaluation HABISOL Rappel du contexte

Plus en détail

Marie-Christine ROGER

Marie-Christine ROGER Réglementation thermique des bâtiments anciens : État actuel et perspectives Marie-Christine ROGER Chef du bureau de la qualité technique et de la réglementation technique de la Construction Direction

Plus en détail

République du Sénégal. Présentation PNEEB

République du Sénégal. Présentation PNEEB Programme National de réduction des émissions de gaz à effet de serre à travers l Efficacité Energétique dans le secteur du Bâtiment au Sénégal Novembre 2013 Plan Contexte et Justification du programme

Plus en détail

1. Bureau d études thermiques et aérauliques

1. Bureau d études thermiques et aérauliques Créé en 1999 14 collaborateurs CA 2008 : 1,2 M HT Qualité environnementale du bâtiment 1. Bureau d études thermiques et aérauliques TRNSYS : consommations d énergie et confort thermique, par simulations

Plus en détail

NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE

NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE COMPLEXE CINEMATOGRAPHIQUE DU PLATEAU DE LA BRIE PROJET DE CINEMA SUR LE TERRITOIRE DE COULOMMIERS NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE MAITRE D OUVRAGE: COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA BRIE DES

Plus en détail

VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE

VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE Formations 2014 Soucieux de s inscrire dans une démarche de prise en compte des préoccupations de qualité environnementale et de développement durable dans le bâti et dans

Plus en détail

DATAPOLE, Innovative Solutions for Smart Cities

DATAPOLE, Innovative Solutions for Smart Cities DATAPOLE, Innovative Solutions for Smart Cities Logo de l entreprise Adresse de l organisme 48 rue René Clair 75018 PARIS SIRET 52228673100024 Date création 14/05/2010 Code APE Site internet Personne Contact

Plus en détail

Pôle IDEA. [Innovation Développement Expertise Audit]

Pôle IDEA. [Innovation Développement Expertise Audit] Présentation Société d ingénierie TCE : Depuis l audit jusqu à la solution clef en main. Notre proposition : Intégrer, Optimiser, Anticiper, Innover, Maîtriser Nos cœurs de métier : Le bâtiment et l optimisation

Plus en détail

Certifications LEED / HQE (Eclairage)

Certifications LEED / HQE (Eclairage) Sylumis 3, Rue Victor Cousin 77127 Lieusaint www.sylumis.com Certifications LEED / HQE (Eclairage) LEED HQE 7 Chapitres (5 principaux + 2 bonus) 14 Cibles 4 niveaux de performances 3 niveaux de performances

Plus en détail

SOLENE UN OUTIL DE SIMULATION DES ECLAIREMENTS SOLAIRES ET LUMINEUX DANS LES PROJETS ARCHITECTURAUX ET URBAINS

SOLENE UN OUTIL DE SIMULATION DES ECLAIREMENTS SOLAIRES ET LUMINEUX DANS LES PROJETS ARCHITECTURAUX ET URBAINS SOLENE UN OUTIL DE SIMULATION DES ECLAIREMENTS SOLAIRES ET LUMINEUX DANS LES PROJETS ARCHITECTURAUX ET URBAINS Dominique GROLEAU Laboratoire CERMA, UMR CNRS 1563, Ecole d'architecture de Nantes rue Massenet,

Plus en détail

Présentation générale

Présentation générale Présentation générale Septembre 2014 Le Cluster Lumière Né à Lyon en 2008 Porté par un groupe fondateur (Présidence) Le Cluster Lumière est le seul Cluster en France pour la filière éclairage S appuyant

Plus en détail

RETOUR D EXPERIENCES. Ile de La Réunion. Journée thématique PREBAT Vers des bâtiments à énergie positive

RETOUR D EXPERIENCES. Ile de La Réunion. Journée thématique PREBAT Vers des bâtiments à énergie positive Journée thématique PREBAT Vers des bâtiments à énergie positive 31 mars 2010, Chambéry 1 RETOUR D EXPERIENCES Bâtiment ENERPOS Ile de La Réunion François GARDE Laboratoire de Physique du Bâtiment et des

Plus en détail

Le CONSEILLER et le CERTIFICATEUR en Région de Bruxelles Capitale («RBC») DEUX ROLES DISTINCTS - DES PREREQUIS SPECIFIQUES

Le CONSEILLER et le CERTIFICATEUR en Région de Bruxelles Capitale («RBC») DEUX ROLES DISTINCTS - DES PREREQUIS SPECIFIQUES Le CONSEILLER et le CERTIFICATEUR en Région de Bruxelles Capitale («RBC») DEUX ROLES DISTINCTS - DES PREREQUIS SPECIFIQUES La «PEB» en bref D où vient la Performance Energétique du Bâtiment («PEB») Qu

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES D UNE ETUDE DE FAISABILITE INTEGREE

LIGNES DIRECTRICES D UNE ETUDE DE FAISABILITE INTEGREE LIGNES DIRECTRICES D UNE ETUDE DE FAISABILITE INTEGREE 0. CONTEXTE Dans le cadre de l Ordonnance relative à la performance énergétique et au climat intérieur des bâtiments du 7 juin 2007, une étude de

Plus en détail

F O R M A T I O N S 2011-2 0 1 2 C O N S T R U C T I O N D U R A B L E

F O R M A T I O N S 2011-2 0 1 2 C O N S T R U C T I O N D U R A B L E F O R M A T I O N S 2011-2 0 1 2 C O N S T R U C T I O N D U R A B L E Charline Boyer 02 545 58 35 charline.boyer@confederationconstruction.be M O D U L E S G É N É R A U X I N I T I A T I O N S 1. E CO-

Plus en détail

Le diplôme d ingénieur spécialité «Energétique» Parcours «Thermique du bâtiment» CYC 27 (ouverture en Septembre 2012) (www.cnam.

Le diplôme d ingénieur spécialité «Energétique» Parcours «Thermique du bâtiment» CYC 27 (ouverture en Septembre 2012) (www.cnam. Le diplôme d ingénieur spécialité «Energétique» Parcours «Thermique du bâtiment» CYC 27 (ouverture en Septembre 2012) (www.cnam.fr) Infos Ingénieur HTT Energétique/Génie Climatique et Froid 1 Première

Plus en détail

MASTER DIAGNOSTIC RÉHABILITATION. Architectures. Quotidien DRAQ. Spécialité Bâtiment et Travaux Publics. Patrimoine industriel & habitat

MASTER DIAGNOSTIC RÉHABILITATION. Architectures. Quotidien DRAQ. Spécialité Bâtiment et Travaux Publics. Patrimoine industriel & habitat MASTER DRAQ Spécialité Bâtiment et Travaux Publics Patrimoine industriel & habitat DIAGNOSTIC ET RÉHABILITATION DES Architectures DU Quotidien 2011-2012 Technique du relevé Diagnostic Pathologie des constructions

Plus en détail

SAINT-RAPHAËL 1 ère VILLE FRANCAISE CERTIFIEE ISO 50001

SAINT-RAPHAËL 1 ère VILLE FRANCAISE CERTIFIEE ISO 50001 SAINT-RAPHAËL 1 ère VILLE FRANCAISE CERTIFIEE ISO 50001 1 Saint-Raphaël 34 000 hab 100 000 ha en été Un environnement exceptionnel à préserver Engagement politique fort depuis 1995 Charte d objectifs environnement

Plus en détail

INNOVATIONS BIGMAT. L enseigne lance un nouveau concept de point de vente exemplaire «BiPos» et révolutionne la relation client avec la borne «Bi»

INNOVATIONS BIGMAT. L enseigne lance un nouveau concept de point de vente exemplaire «BiPos» et révolutionne la relation client avec la borne «Bi» COMMUNIQUÉ DE PRESSE INNOVATIONS BIGMAT L enseigne lance un nouveau concept de point de vente exemplaire «BiPos» et révolutionne la relation client avec la borne «Bi» Paris, le 8 novembre 2013 BigMat,

Plus en détail

Mission d expertises techniques, démarche HQE et audit énergétique de 100 collèges

Mission d expertises techniques, démarche HQE et audit énergétique de 100 collèges Mission d expertises techniques, démarche HQE et audit énergétique de 100 collèges Conseil Général des Hauts de Seine En partenariat avec les bureaux d étude Trivalor et Nextep Cette action a comme principal

Plus en détail

Smart City Pour relever les défis d urbanisation et de mobilité du futur. Raphael Rollier 05/2015

Smart City Pour relever les défis d urbanisation et de mobilité du futur. Raphael Rollier 05/2015 Smart City Pour relever les défis d urbanisation et de mobilité du futur Raphael Rollier 05/2015 Orateurs Marilyne Andersen Loïc Lepage Olivier de Watteville Raphael Rollier Doyenne de la faculté ENAC,

Plus en détail

Formations. Transition énergétique

Formations. Transition énergétique Formations Transition énergétique Se former à la transition énergétique Anticipez les mutations de votre métier et les attentes de vos clients et prospects en vous formant dès aujourd hui aux enjeux de

Plus en détail

LA CONSTRUCTION BOIS GRANDE HAUTEUR RETOUR D EXPERIENCE. Antoine PAGNOUX Architecte ASP ARCHITECTURE Saint-Dié-des-Vosges

LA CONSTRUCTION BOIS GRANDE HAUTEUR RETOUR D EXPERIENCE. Antoine PAGNOUX Architecte ASP ARCHITECTURE Saint-Dié-des-Vosges LA CONSTRUCTION BOIS GRANDE HAUTEUR RETOUR D EXPERIENCE Antoine PAGNOUX Architecte ASP ARCHITECTURE Saint-Dié-des-Vosges NOTRE AGENCE NOTRE EQUIPE - ERIC SCHMITT ARCHITECTE D.P.L.G. - ANTOINE PAGNOUX ARCHITECTE

Plus en détail

F O R M A T I O N 2 0 1 5

F O R M A T I O N 2 0 1 5 HABITAT A R C H I T E C T U R E S F O R M A T I O N 2 0 1 5 LOGEMENTS COLLECTIFS *Les Conseils d Architecture, d Urbanisme et de l Environnement (CAUE) sont des associations départementales créées par

Plus en détail

La clé. L accès. de la propriété à la propriété. domaxia.fr

La clé. L accès. de la propriété à la propriété. domaxia.fr La clé L accès de la propriété à la propriété domaxia.fr L accession en Île-de-France 2 français sur 3 déclarent vouloir devenir propriétaire* CEPENDANT, 83% D ENTRE EUX RENCONTRENT DES FREINS A L ACCESSION

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les équipements solaires thermiques pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier

Plus en détail

MODULE_RENOVE_V1 DEVENIR RESPONSABLE TECHNIQUE EN RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS

MODULE_RENOVE_V1 DEVENIR RESPONSABLE TECHNIQUE EN RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS Centre de formation à la réhabilitation du patrimoine architectural MODULE_RENOVE_V1 DEVENIR RESPONSABLE TECHNIQUE EN RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS OBJECTIFS GENERAUX DANS UN CONTEXTE D OFFRE GLOBALE

Plus en détail

CRATerre Architecture du développement durable

CRATerre Architecture du développement durable 20 01 10 CRATerre Architecture du développement durable OBSERVER DÉCRIRE MESURER EXPÉRIMENTER INNOVER AGIR Thèmes et programmes développés en partenariat avec des organisations internationales, nationales

Plus en détail

ECOLE LES TREFLES LA DURABILITE COMME ELEMENT PEDAGOGIQUE

ECOLE LES TREFLES LA DURABILITE COMME ELEMENT PEDAGOGIQUE ECOLE LES TREFLES LA DURABILITE COMME ELEMENT PEDAGOGIQUE ÁRTER Concept : Patrick Vonck Présentation : Wendy Boswell C o n c e p t : P a t r i c k V o n c k - P r é s e n t a t i o n : W e n d y B o s

Plus en détail

Le Master of Advanced Studies (MAS) est organisé par les trois institutions fondatrices suivantes :

Le Master of Advanced Studies (MAS) est organisé par les trois institutions fondatrices suivantes : PARTENAIRES Le Master of Advanced Studies (MAS) est organisé par les trois institutions fondatrices suivantes : L'Institut des Infrastructures, des Ressources et de l'environnement de l'ecole Polytechnique

Plus en détail

bâtir investir valoriser

bâtir investir valoriser bâtir investir valoriser vision une globale ARTEA a placé le suivi des clients au cœur de ses préoccupations en offrant le meilleur service à l ensemble des locataires de ses immeubles. Ce service se caractérise

Plus en détail

FLEXIPAC: Philippe ANDRE, ULg-BEMS Pour le consortium Flexipac

FLEXIPAC: Philippe ANDRE, ULg-BEMS Pour le consortium Flexipac FLEXIPAC: Optimisation d une production locale de sources d énergies renouvelables intermittentes par la flexibilisation des usages des pompes à chaleur résidentielles et tertiaires Philippe ANDRE, ULg-BEMS

Plus en détail

Devenez Expert Tertiaire Somfy. Et engagez vous sur la voie du succès!

Devenez Expert Tertiaire Somfy. Et engagez vous sur la voie du succès! Devenez Expert Tertiaire Somfy Et engagez vous sur la voie du succès! Valorisez votre savoir-faire et vos compétences avec l appui des chargés d affaires tertiaire Somfy qui s engagent à vos côtés. Votre

Plus en détail

APPEL A PROJETS FEDER CONSTRUCTION A «ENERGIE POSITIVE»

APPEL A PROJETS FEDER CONSTRUCTION A «ENERGIE POSITIVE» APPEL A PROJETS FEDER CONSTRUCTION A «ENERGIE POSITIVE» A destination des acteurs publics de la Région Nord Pas de Calais Programme Opérationnel FEDER 2014 2020 Axe 3 «conduire la transition énergétique

Plus en détail

Enéides propose, après analyse des besoins du client:

Enéides propose, après analyse des besoins du client: L énergie et le réchauffement climatique sont des enjeux majeurs du 21ème siècle. La disponibilité et le coût respectif des différentes énergies rendent nécessaire la maîtrise de nos consommations et un

Plus en détail

INT 2. Consortium INT 2 Mars 2007 INT 2. Vers un bureau à INTelligence. Vers un bureau énergétique et bioclimatique INTégr

INT 2. Consortium INT 2 Mars 2007 INT 2. Vers un bureau à INTelligence. Vers un bureau énergétique et bioclimatique INTégr Vers un bureau à INTelligence Consortium Mars 2007 1 Projet de recherche Un consortium de 3 partenaires, pour concevoir et développer d le 1 er concept de Bureau à INTelligence : un projet de recherche

Plus en détail

Challenge Construction Durable 2014. Réhabilitation du bâtiment C

Challenge Construction Durable 2014. Réhabilitation du bâtiment C Challenge Construction Durable 2014 Réhabilitation du bâtiment C Challenge Construction Durable 2014 1. Introduction 2. Analyse et proposition architecturale 3. Traitement de l enveloppe 4. Accessibilité

Plus en détail

Habitats RT2012 & Habitacles interactifs

Habitats RT2012 & Habitacles interactifs Habitats RT2012 & Habitacles interactifs «L énergie positive du bâtiment économe au service du confort.» Présentation générale : Le Cluster Bâtiment Econome lance une nouvelle dynamique en 2013 avec son

Plus en détail

Colloque sur les enjeux et outils modernes de gestion de projet 20/08/2014 Intégration de la 4D à la planification de projet de construction

Colloque sur les enjeux et outils modernes de gestion de projet 20/08/2014 Intégration de la 4D à la planification de projet de construction Colloque sur les enjeux et outils modernes de gestion de projet 20/08/2014 Intégration de la 4D à la planification de projet de construction Michel AROICHANE Direction Technique Bouygues Bâtiment Ile-de-France

Plus en détail

Pour des bâtiments plus performants, sûrs, confortables et économes

Pour des bâtiments plus performants, sûrs, confortables et économes Building Technologies Pour des bâtiments plus performants, sûrs, confortables et économes Siemens, votre partenaire pour la conception et la rénovation de bâtiments intelligents et innovants Retrouvez

Plus en détail

Séminaire Bâtiment Durable :

Séminaire Bâtiment Durable : 1 Séminaire Bâtiment Durable : Reconversion durable d immeubles de bureaux Bruxelles Environnement Focus 1 : Réglementation Frederic LUYCKX Facilitateur Bâtiment Durable Bruxelles Environnement Objectif(s)

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SOCRATE - Janvier 2011

DOSSIER DE PRESSE SOCRATE - Janvier 2011 DOSSIER DE PRESSE SOCRATE - Janvier 2011 EQUIPEX à Perpignan et Font Romeu : un impact scientifique international - L'appel à projet "équipements d'excellence" - Le Laboratoire PROMES-CNRS - SOCRATE :

Plus en détail

LES ENJEUX ENERGETIQUES DU BATIMENT DE DEMAIN :

LES ENJEUX ENERGETIQUES DU BATIMENT DE DEMAIN : STAGE DE FORMATION MDE LES ENJEUX ENERGETIQUES DU BATIMENT DE DEMAIN : LE BBC ET LA RT 2012 Contexte Alors que la RT2012 va bientôt paraître dans le journal officiel, la prise de conscience de l importance

Plus en détail