Questions et réponses relatives à la nouvelle aide sociale Hartz IV à Munich

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Questions et réponses relatives à la nouvelle aide sociale Hartz IV à Munich"

Transcription

1 Munich Capitale du Land Office d assistance sociale Questions et réponses relatives à la nouvelle aide sociale Hartz IV à Munich Eine Information in französischer Sprache Promouvoir et exiger : pourquoi a-t-on institué Hartz IV? La nouvelle aide sociale Hartz IV réunit l assistance-chômage et l assistance sociale pour en former une prestation d'assistance sociale unitaire. L objectif d'une «aide d'une seule main» occupe le premier plan. Les communes et l agence de l emploi réunissent leurs aides, afin d apporter un encadrement intense aux demandeurs d'emploi et de pouvoir mieux les placer. Ainsi, de nombreux allocataires ne devront plus s'adresser à deux autorités. dorénavant aussi dans le patrimoine sauvegardé. «Promouvour et exiger» sont les principaux points forts de la réforme. L agence pour l emploi et l office d assistance sociale encadreront dorénavant les allocataires capables de travailler dans la recherche d un nouveau poste de travail, d une garde pour les enfants, de la médiation de stages linguistiques ou d autres consultations. Les médias ont fortement critiqué Hartz IV, parce que la nouvelle aide sociale impose l emploi des avoirs patrimoniaux et même des livrets de caisse d épargne des enfants en couverture des besoins d assistance. Ce n est pas une nouvelle loi, mais correspond à ce qui était habituel pour les ayant droit à l'assistance sociale jusqu'à présent. Deux tiers des futurs allocataires de l allocation-chômage (ALG) II connaissent ces réglementations. Pour vous, Hartz IV peut aussi être synonyme d améliorations dans certains cas, parce que vous pouvez conserver une quote-part plus grande de votre patrimoine que lors d'une assistance sociale et que vous êtes aussi couvert par l assurance vieillesse, l assurance dépendance pour soins de santé et l assurance maladie. L automobile entre Agentur für Arbeit München Stand: September 2004 Une convention de réinsertion dans la vie professionnelle sera souscrite avec les allocataires. Cette convention mentionne ce que les demandeurs d emploi doivent faire pour leur réinsertion dans la vie professionnelle et de quelles prestations ils bénéficieront. La dignité du bénéficiaire de l aide sera toujours respectée. Veuillez contacter le numéro de téléphone d information de l agence pour l emploi si vous avez des questions d ordre général quant au formulaire d allocationchômage (ALG) II / aux allocations d assistance sociale et la demande : n de téléphone : Les personnes dépendant d ores et déjà de l assistance sociale sont priées de s adresser au responsable compétent de l Office d assistance sociale civile (Sozialbürgerhaus), au bureau de l Office pour la sécurité sociale (Amt für Soziale Landeshauptstadt München www. muenchen.de/hartz

2 2 Sicherung) ou à l unité centralisée pour les sans abris (Zentraleinheit Wohnungslosigkeit) au sein de l Office pour le logement et la migration (Amt für Wohnen und Migration). Veuillez trouver un aperçu des questions les plus couramment posées sur la réforme sociale Hartz IV ci-après. Ce document et d autres informations relatives à la réforme Hartz IV sont à votre disposition pour téléchargement ou consultation sur Internet : oder 1 1 Agentur für Arbeit München Stand: September 2004 Landeshauptstadt München

3 3 Quel sera le nombre de personnes touchant l allocation-chômage II? Environ personnes toucheront l allocation-chômage II à Munich en janvier Ces personnes habitent foyers. Presque foyers de ce total dépendaient de l assistance sociale jusqu à présent. Qui pourra toucher l allocation-chômage II? Toutes les personnes capables de travailler, âgées de 15 à 64 ans et nécessiteuses, parce qu elles ne disposent pas d un revenu ou d un patrimoine suffisant pour assumer le coût de la vie et les frais de location par leurs propres moyens, toucheront l allocation-chômage II. Ceci peut se produire du moment que les prestations de l assurance d allocation-chômage I ont pris fin ou si le revenu salarial est trop bas. Les personnes, habitant le même foyer, mais incapables de travailler, p. ex. les enfants, toucheront des allocations d assistance sociale. Les personnes pouvant exercer une activité professionnelle durant au mois trois heures par jour sont capables de travailler dans l esprit de la réforme. Quel sera le montant des prestations? Les prestations couvrent les besoins réputés d assurer le minimum vital. Le montant respectif correspond au niveau de l assistance sociale munichoise versée jusqu à présent. Les besoins sont déterminés pour chaque membre de la famille : Taux normal des prestations pour une personne adulte et célibataire : Taux normal des prestations pour deux partenaires liés par un pacte civil adultes :..chacun 311 Taux normal des prestations pour un enfant (0 à 14 ans) : Taux normal des prestations pour un adolescent (15 à 18 ans) : plus le loyer et le chauffage. Certaines prestations peuvent être versées une seule fois dans certains cas exceptionnels. Un supplément limité dans le temps est aussi versé aux titulaires de l allocation-chômage I. L allocation-chômage II sera versée pour autant que la personne respective ne puisse pas couvrir les besoins calculés par - son propre revenu - le revenu du partenaire lié par un pacte civil / son conjoint - le revenu de l enfant (allocations familiales, pension alimentaire) ou - le patrimoine de la communauté demanderesse. En comparaison avec les prestations d assistance sociale versées jusqu à présent, la nouvelle réglementation ne prévoit si l allocation spéciale pour les fêtes de Noël ni d autres prestations versées une seule fois, telles les contributions pour une bicyclette, un siège auto pour enfants ou la scolarité. Ces Agentur für Arbeit München Stand: September 2004 Landeshauptstadt München

4 4 prestations sont indemnisées par le paiement des prestations dites normales. Le Conseil municipal de Munich ne possède par ailleurs plus la moindre influence sur les taux des prestations. Il s agira d une prestation purement fédérale à partir du mois de janvier Agentur für Arbeit München Stand: September 2004 Landeshauptstadt München

5 5 Aux revenus de quels proches aurat-on recours? Le revenu du partenaire lié par un pacte civil / du conjoint partageant le foyer est pris en considération. Le prélèvement sur la pension est aussi possible vis-à-vis du conjoint divorcé ou vivant en séparation de corps. Les parents d enfants en chômage de longue durée ne sont que rarement concernés. Les parents sont tenus à soutenir les allocataires mineurs et de moins de 25 ans, tant que leur formation professionnelle primaire n est encore pas achevée. Les parents sont aussi redevables de l entretien, si leurs enfants capables de travailler ont agit en civil contre eux pour obtenir cet entretien. Les enfants majeurs ne sont pas redevables d un entretien vis-àvis de leurs parents touchant une allocation-chômage II. A quel montant le plafond du patrimoine s élève-til? Le patrimoine est à consommer jusqu atteinte de certaines limites. Ainsi, le patrimoine s élève à 200 par année de vie, au moins 4'100 jusqu atteinte d un maximum de 13'000 par personne capable de travailler. Les personnes nées avant le 1 er janvier 1948 bénéficient d un abattement à la base de 520 par année de vie, soit un montant maximum de 33'800. Toute personne disposant d un patrimoine dépassant ces limites n est pas nécessiteuse. Un montant de 750 par personne vivant dans une communauté nécessiteuse est sauvegardé. Chaque enfant peut posséder 4'100. Le patrimoine englobe p. ex. les avoirs en espèces, les dépôts sur livrets d épargne dont les valeurs mobilières, les dépôts sur livrets d épargne logement, les biens-fonds en général ainsi que la fortune mobilière comme les objets d art. La propriété d'un logement à usage personnel d'habitation d une taille appropriée ainsi qu une automobile appropriée n entrent pas dans le patrimoine et demeurent la propriété du propriétaire. Les plafonds du patrimoine sont plus élevés que ceux de l assistance sociale. Les abattements à la base pour allocataires capables de travailler sont plus généreux que jusqu à présent. La sauvegarde d une voiture personnelle n entrait pas dans l assistance sociale jusqu à présent. A quel montant l abattement à la base s élève-t-il lors de l exercice d activités professionnelles? Les chômeurs peuvent avoir un revenu en dehors de l allocationchômage II. Les coûts en relation directe avec le travail, p. ex. les frais de déplacement, sont déduits du salaire net. Les allocataires peuvent conserver les abattements suivants de ce revenu apuré : - 15 % lors d un salaire brut de jusqu à % lors d un salaire brut situé entre 401 et % lors d un salaire brut situé entre 901 et les abattements son exclus dès que le salaire dépasse 1'500. Agentur für Arbeit München Stand: September 2004 Landeshauptstadt München

6 6 Que se passe-t-il avec les assurances-vie ou d autres prévoyances vieillesses? En principe, une assurance-vie est toujours à consommer du moment que sa valeur de rachat dépasse les limites du patrimoine mentionnées ci-dessus (200 par an, maximum par personne). L assurance-vie peut cependant bénéficier d une sauvegarde comme prévoyance vieillesse dans les limites de l abattement, pour autant que la mise à profit de l assurance-vie ait été exclue avant l entrée en vigueur de la retraite par un blocage. Vous ne devez pas vendre une assurance en cours de validité si la perte respective serait susceptible de s élever à plus de 10 % des cotisations versées. La sauvegarde de la retraite Riester et d avoirs patrimoniaux servant à la prévoyance vieillesse jusqu à concurrence de 200 par année de vie est aussi acquise. La protection de l assurance-vie ne s élevait qu à 1'279 selon les dispositions de la Loi fédérale concernant l aide aux indigents. La sauvegarde de l assurance-vie était possible dans certains cas de rigueur, à condition que l assistance sociale soit versée à titre de prêt. A quel montant le loyer peut-il s élever? Le loyer et les charges locatives, y compris le chauffage, sont intégralement pris en considération pour le calcul des besoins, jusqu à concurrence des loyers plafonnés. Ces plafonds s élèvent en moyenne à 10 par m² à Munich (cf. Plafonds des loyers, page 8). De ce fait, une famille composée de quatre personnes peut habiter un logement d une surface maximale de 90 m². La limite supérieure des loyers est de 837,50 Euro maximum sans le chauffage. Pour autant que le loyer dépasse les loyers plafonnés, il est pris en charge intégralement pour une durée de six mois. L allocataire est tenu à amoindrir les coûts dépassant les limites, p. ex. par une sous-location. Il peut prétendre à l aide de la coentreprise munichoise pour l emploi dans ce contexte. Les personnes indigentes mais propriétaires d'un logement à usage personnel d'habitation peuvent bénéficier de la prise en charge des intérêts d un prêt éventuel, en dehors des charges effectives comme les taxes foncières, taxes d habitation et l eau froide. Les amortissements ne sont cependant pas assumés. Quand doit-on s attendre à une réduction de l aide? Le taux des prestations d allocation-chômage II sera réduit de 30 % si l allocataire refuse d accepter ou de poursuivre un travail ou une formation tolérable. Le taux des prestations sera réduit de 10 % si l allocataire ne donne pas suite à son obligation de déclaration. Une réduction supplémentaire d un pourcentage identique est effectuée lors de chaque réitération du non-respect des Agentur für Arbeit München Stand: September 2004 Landeshauptstadt München

7 7 obligations. La réduction demeure active pour trois mois. A supposer que le foyer héberge également des enfants mineurs et que la réduction s élève à 30 %, les services d assistance sociale peuvent décider de l attribution complémentaire de prestations en nature comme les bons alimentaires. Agentur für Arbeit München Stand: September 2004 Landeshauptstadt München

8 8 Par qui les allocataires de l allocation-chômage II et leurs proches seront-ils encadrés? L Agence pour l emploi et la Municipalité de Munich collaborent dans une coentreprise. Dès fin 2006, tous les allocataires de l allocation-chômage II seront encadrés dans les bureaux de l Office d assistance sociale civile (Sozialbürgerhaus). Cet office détient toutes les aides dont les indigents ont besoin. Les collaborateurs/trices des deux autorités y calculent les prestations en espèces, fournissent des conseils sociaux, s occupent directement du placement ou organisent des qualifications et des cours. Durant la période transitoire, les allocataires de l assistancechômage seront encadrés par l Agence pour l emploi (Agentur für Arbeit) sise Kapuzinerstrasse 26 et le service d études portant sur l allocation-chômage II / les allocations d assistance sociale sis Thalkirchnerstrasse 54. Les personnes dépendant actuellement de l assistance sociale seront encadrées, comme jusqu à présent, par les bureaux de l Office pour la sécurité sociale (Amt für Soziale Sicherung) et dans les Offices d assistance sociale civile (Sozialbürgerhaus). D où proviennent les emplois pour le placement des chômeurs? La municipalité et l Agence pour l emploi veulent que Munich demeure la grande ville présentant le taux de chômage le plus bas. L Office d assistance sociale et l Office pour l emploi et l économie ont édifié un réseau de possibilités d emploi d une grande diversité pour le 2 ème marché de l emploi avec de nombreux organes. De ce fait, même les personnes ne disposant que d une faible qualification pourront profiter d une chance de réinsertion durable dans la vie professionnelle. Le Conseil municipal a mis 35 millions d à disposition pour l année prochaine. De concert avec les instruments de l Agence pour l emploi, Munich pourra disposer de 86 millions d l année prochaine pour le placement des personnes dans une mesure de qualification, des entreprises modèles ou d autres mesures du 2 ème marché de l emploi. Mais tout ceci ne saurait suffire. Les entreprises municipales doivent aussi assumer des responsabilités et créer des postes de travail. Qu est-ce qu un travail tolérable? Tout travail est tolérable : il doit correspondre aux performances individuelles de chacun et à sa santé et ne doit pas compliquer la réinsertion dans les activités exercées jusqu à présent. L éducation des enfants ne doit pas en souffrir, chaque enfant devrait être pris en charge par une garderie ou similaire dès son 3 ème anniversaire. Le travail doit aussi être conciliable avec les soins prodigués à un proche. Agentur für Arbeit München Stand: September 2004 Landeshauptstadt München

9 9 Comparaison des allocations d assistance sociale et de l allocation-chômage II (ALG II) Exemple 1 : famille de quatre personnes, parents chômeurs, enfants âgés de 7 et 12 ans Assistance sociale ALG II Taux normal des prestations pour le chef de famille Montant forfaitaire 29,-- 316,-- 311,-- Taux normal des prestations pour l épouse 253,-- 311,-- Montant forfaitaire 29,-- Taux normal des prestations pour l enfant de 7 ans Montant forfaitaire 30,-- Taux normal des prestations pour l enfant de 12 ans Montant forfaitaire 30,-- 205,-- 207,-- 205,-- 207,-- Loyer en moyenne + chauffage 611,-- 611,-- Besoins 1.708, ,-- moins les allocations familiales 2) (2 x 154, ,50 ) 287,50 (2 x 154,-- ) 308,-- Allocations d assistance sociale / ALG II 1.420, ,-- Différence 81,50 Exemple 2 : famille monoparentale avec une fille âgée de 14 ans et un garçon âgé de 14 ans Taux normal des prestations pour le chef de famille Assistance sociale Montant forfaitaire 29,-- Besoins complémentaires pour familles monoparentales Taux normal des prestations pour la fille âgée de 14 ans Montant forfaitaire 28,-- Taux normal des prestations pour le garçon âgé de 14 ans Montant forfaitaire 32,-- ALG II 316,-- 345,-- 126,40 124,20 174,-- 207,-- 284,-- 276,-- Loyer en moyenne + chauffage 427,50-427,50,-- 2 La dernière augmentation des allocations familiales n est pas imputée sur le revenu dans le cas des allocations d assistance sociale. Les allocations familiales sont d abord et directement versées sur le compte des parents, avant d être déduites à nouveau.

10 10 Besoins 1.416, ,70 moins les allocations familiales 1) (2 x 154, ,50 ) 287,50 (2 x 154,-- ) 308,-- Allocations d assistance sociale / ALG II 1.129, ,70 Différence 57,70

11 11 Comparaison des allocations d assistance chômage et de l allocation-chômage II (ALG II) Exemple 1 : homme, ouvrier métallurgique spécialisé, 45 ans, groupe salarial moyen, 10 années d ancienneté ; femme, vendeuse spécialisée, 32 ans, 10 années d ancienneté. Les deux personnes touchent actuellement des allocations d assistance-chômage. Assistance-chômage ALG II Taux normal des prestations pour l époux 797,-- 311,-- Taux normal des prestations pour l épouse 710,-- 311,-- Loyer y compris le chauffage (loyer plafonné) 692,-- Total 1.507, ,-- Différence 193,-- * Exemple 2 : époux, agent commercial dans les transports, 40 ans, groupe salarial moyen, exercice d activités professionnelles depuis 20 ans, touche des allocations d assistance-chômage ; épouse, exerce des activités professionnelles de moins de 15 heures par semaine, revenu net de 400,-- ; 1 enfant âgé de 13 ans Assistance-chômage ALG II Taux normal des prestations pour l époux 1.040,-- 311,-- Taux normal des prestations pour l épouse 311,-- Taux normal des prestations pour l enfant 207,-- Loyer y compris le chauffage (loyer plafonné) 816,-- Besoins 1.645,-- moins le revenu de l épouse après considération de l abattement 400,-- revenu de l épouse 340,-- moins les allocations familiales 1) 154,-- Total 1.440, ,-- Différence 289,-- * *La différence est atténuée par un complément limité dans le temps durant une période transitoire. 1 Les allocations familiales sont d abord et directement versées sur le compte des parents, avant d être déduites à nouveau.

12 12 Plafonds des loyers de Munich, capitale du Land de la Bavière (situation le 1 er mai 2002) Nombre de personnes Taille du logement ***) 1 Sous-location d une pièce meublée *) 1 20 ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ 135 Plafonds des loyers Classification du bâtiment en fonction de son âge **) Prix maxi par m² ***) Plafond du loyer sans le chauffage plus les charges locatives, le chauffage et l eau chaude m² ***) **) ***) jusqu à 279, ,40 397, ,90 413, ,50 429, ,60 590, ,90 617, ,40 644, ,50 649, ,80 684, ,30 760, ,20 711, ,50 753, ,80 837, ,20 774, ,50 816, ,80 907, ,00 858, ,50 914, , ,00 1 9,70 949, , , , ,49 La taille du logement est à majorée de 15 m² pour chaque personne supplémentaire et à pourvoir d un supplément de 99,70 par catégorie de classification du bâtiment en fonction de son âge. *) sous-location d une pièce meublée équipée d un lit, d une penderie, d une table, d une assise, de rideaux, d une lampe et de la possibilité d utiliser une cuisine et une salle de bains **) Classe 1 du bâtiment en fonction de son âge : jusqu à 1966 compris Classe 2 du bâtiment en fonction de son âge : Classe 3 du bâtiment en fonction de son âge : dès 1978 ***) Taille du logement en m² : Les mètres carrés pris en considération concernent le logement dans l ensemble, y compris la cuisine et la salle de bains. Les balcons et terrasses sont considérés de moitié en se fondant sur le 2 ème décret-loi de calcul des surfaces des logements.

Panorama de la fiscalité des retraites

Panorama de la fiscalité des retraites DIRECTION DE LA PRÉVISION SOUS-DIRECTION D Paris, le 28 novembre 2002 BUREAU DES ÉTUDES FISCALES 139, RUE DE BERCY - TÉLÉDOC 75572 PARIS CEDEX 12 Référence : D2-02-044 Damien ECHEVIN Dominique BRIAIRE

Plus en détail

Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal»

Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal» Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal» Ce qu il faut retenir Article 74 de la loi de finances pour 2006 Dans la situation actuelle, il peut arriver que le montant total

Plus en détail

Impôts 2014. Taxe d habitation. Mairie

Impôts 2014. Taxe d habitation. Mairie Impôts 2014 Taxe d habitation Mairie La taxe d habitation 2014 est établie au nom des personnes qui ont, au 1 er janvier 2014, la disposition ou la jouissance, à titre privatif, d une habitation meublée.

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de Gestion Réf.

Plus en détail

DUO A REALISE POUR VOUS UNE SELECTION DES MESURES IMPORTANTES

DUO A REALISE POUR VOUS UNE SELECTION DES MESURES IMPORTANTES SUPPLEMENT JANVIER 2012 DUO A REALISE POUR VOUS UNE SELECTION DES MESURES IMPORTANTES DISPOSITIONS FISCALES CONCERNANT LES ENTREPRISES (B.I.C., I.S. ET AGRICOLE) DATE DE DEPOT DES DECLARATIONS FISCALES

Plus en détail

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE 2015-1 - 1 Cette liste n'est pas exhaustive. L'Administration se réserve le droit de demander tout document complémentaire qui lui apparaîtrait nécessaire lors de l'instruction du dossier. Aucun document

Plus en détail

Le Revenu de solidarité active

Le Revenu de solidarité active 1 1. Qui est concerné? Le Revenu de solidarité active Pour percevoir le RSA, il faut : résider en France de manière stable et effective, être français ou titulaire depuis plus de cinq ans d un titre autorisant

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Présentation. Fonds de Solidarité pour le Logement. Juin 2012 page 1/9

GUIDE PRATIQUE. Présentation. Fonds de Solidarité pour le Logement. Juin 2012 page 1/9 Présentation Guide d accompagnement à l application du Règlement Intérieur 2012 à l usage des partenaires Juin 2012 page 1/9 Plan du guide Qu est-ce que le FSL? Comment saisir le Fonds? Les critères généraux

Plus en détail

Cotisations des personnes sans activité lucrative à l AVS, à l AI et aux APG

Cotisations des personnes sans activité lucrative à l AVS, à l AI et aux APG 2.03 Cotisations Cotisations des personnes sans activité lucrative à l AVS, à l AI et aux APG Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref L assurance-vieillesse et survivants (AVS), l assurance-invalidité (AI)

Plus en détail

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR Documents à fournir quelle que soit votre situation : Formulaire de demande de bourse dûment complété et signé Livret de famille Carte d inscription au registre des Français

Plus en détail

2. LE REGIME DE SECURITE SOCIALE

2. LE REGIME DE SECURITE SOCIALE FIN DE L ASSURANCE MALADIE PRIVEE POUR LES FRONTALIERS : Quelques explications Ce document, édité par le Groupement transfrontalier européen, a pour but de réunir toutes les informations que nous possédons

Plus en détail

Vous conseiller pour les démarches clés

Vous conseiller pour les démarches clés Vous conseiller pour les démarches clés Les principales formalités DANS LES 48 H DANS LA SEMAINE DANS LE MOIS DANS LES 6 MOIS Faire la déclaration de décès au service de l Etat Civil de la mairie pour

Plus en détail

DEDUCTION FRAIS REELS/FRAIS FORFAITAIRES TABLEAU COMPARATIF IMPOT A LA SOURCE/DECLARATION

DEDUCTION FRAIS REELS/FRAIS FORFAITAIRES TABLEAU COMPARATIF IMPOT A LA SOURCE/DECLARATION DEDUCTION FRAIS REELS/FRAIS FORFAITAIRES TABLEAU COMPARATIF IMPOT A LA SOURCE/DECLARATION 2012 Données indicatives. Se reporter au guide de l administration fiscale pour toutes précisions Catégorie de

Plus en détail

Table des matières. Introduction... 7

Table des matières. Introduction... 7 Table des matières Introduction... 7 CHAPITRE 1 La déclaration pour l impôt sur le revenu... 9 1. Qui a l obligation de déposer une déclaration pour l impôt sur le revenu?... 10 2. Qui a la possibilité

Plus en détail

Documents à fournir en fonction de votre situation familiale, financière et patrimoniale :

Documents à fournir en fonction de votre situation familiale, financière et patrimoniale : 2012-1 MERCI DE REMETTRE VOTRE DOSSIER COMPLET A LA SECTION CONSULAIRE DE L AMBASSADE SUR RENDEZ-VOUS UNIQUEMENT (TEL. 44 02 17 34) AU PLUS TARD LE 30 SEPTEMBRE 2012 Documents à fournir quelle que soit

Plus en détail

Aide pour une complémentaire santé

Aide pour une complémentaire santé Aide pour une complémentaire santé Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir l Aide pour une complémentaire santé, une présentation du dispositif, une demande à compléter,

Plus en détail

2. LE REGIME DE SECURITE SOCIALE

2. LE REGIME DE SECURITE SOCIALE FIN DE L ASSURANCE MALADIE PRIVEE POUR LES FRONTALIERS : Quelques explications Ce document, édité par le Groupement transfrontalier européen, a pour but de réunir toutes les informations que nous possédons

Plus en détail

LA TAXE D HABITATION

LA TAXE D HABITATION LA TAXE D HABITATION Qui paye la taxe d habitation? Les personnes ayant la disposition d'un logement au 1er janvier de l année sont en principe imposables à la taxe d'habitation. Que l occupant soit propriétaire,

Plus en détail

BELGIQUE. 1. Principes généraux.

BELGIQUE. 1. Principes généraux. BELGIQUE Les dépenses de protection sociale en Belgique représentent 27,5%PIB. Le système belge est de logique bismarckienne. La principale réforme récente concerne le risque maladie. 1. Principes généraux.

Plus en détail

Objet : Contribution assurance dépendance sur les revenus du patrimoine et sur certaines pensions.

Objet : Contribution assurance dépendance sur les revenus du patrimoine et sur certaines pensions. Circulaire du directeur des contributions CADEP1 du 23 octobre 2009 * CADEP1 Objet : Contribution assurance dépendance sur les revenus du patrimoine et sur certaines pensions. A. Calcul de la contribution

Plus en détail

Couverture maladie universelle complémentaire

Couverture maladie universelle complémentaire Couverture maladie universelle complémentaire Aide pour une Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir : - la CMU complémentaire, ou - l Aide pour une, une présentation des

Plus en détail

Formule 72J FORMULAIRE FORMULE 72J ÉTAT FINANCIER ÉTAT FINANCIER (FORMULE 72J)

Formule 72J FORMULAIRE FORMULE 72J ÉTAT FINANCIER ÉTAT FINANCIER (FORMULE 72J) FORMULAIRE FORMULE 72J ÉTAT FINANCIER (Cour; N o du dossier; Intitulé de l instance) ÉTAT FINANCIER (FORMULE 72J) État financier de : Je déclare sous serment (ou affirme solennellement) ce qui suit : 1.

Plus en détail

Impôts 2015. Enfants à charge. dans quel cas un enfant est-il à charge? que déclarer et comment?

Impôts 2015. Enfants à charge. dans quel cas un enfant est-il à charge? que déclarer et comment? Impôts 2015 Enfants à charge dans quel cas un enfant estil à charge? que déclarer et comment? Enfants à charge > Vous pouvez compter à charge vos enfants célibataires (ou ceux de votre conjoint ou de votre

Plus en détail

Tout dossier incomplet ou ne parvenant pas dans les délais impartis sera irrecevable.

Tout dossier incomplet ou ne parvenant pas dans les délais impartis sera irrecevable. BOURSES SCOLAIRES 2011/2012 LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR Les dossiers complétés doivent être déposés personnellement par les familles, uniquement sur rendez-vous, au Secrétariat général du Bureau français,

Plus en détail

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012 Suisse Suisse : le système de retraite en 212 Le système de retraite suisse comporte trois composantes.le régime public est lié à la rémunération, mais selon une formule progressive.il existe également

Plus en détail

QUEBEC. ASPECTS JURIDIQUES Service Expa-Conseil I. LA PROTECTION SOCIALE AU QUEBEC

QUEBEC. ASPECTS JURIDIQUES Service Expa-Conseil I. LA PROTECTION SOCIALE AU QUEBEC QUEBEC ASPECTS JURIDIQUES Service Expa-Conseil I. LA PROTECTION SOCIALE AU QUEBEC Il existe deux statuts au regard de la sécurité sociale française, le détachement et l expatriation. Le détaché est rattaché

Plus en détail

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I.

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I. LE CONTRAT DE RETRAITE À COTISATIONS DÉFINIES(ART. 83 DU C.G.I) Il s agit d un contrat collectif d assurance retraite par capitalisation à adhésion obligatoire souscrit par l entreprise en faveur de l

Plus en détail

La prise en compte pour la retraite des périodes d interruption d emploi involontaire : évolutions législatives et réglementaires récentes

La prise en compte pour la retraite des périodes d interruption d emploi involontaire : évolutions législatives et réglementaires récentes CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 juillet 2014 à 9 h 30 «Carrières précaires, carrières incomplètes et retraite» Document N 5 Document de travail, n engage pas le Conseil La prise

Plus en détail

AIDES SOCIALES 2015 Cocher la case correspondante à l aide concernée

AIDES SOCIALES 2015 Cocher la case correspondante à l aide concernée Pour tout renseignement, contacter le Centre de la Relation Clients : Tél. 01 44 90 13 33 Fax 01 44 90 20 15 Formulaire de contact accessible sur notre site Internet www.crpcen.fr AIDES SOCIALES 2015 Cocher

Plus en détail

Guide des assurances sociales destiné aux salariés. Edition 2015

Guide des assurances sociales destiné aux salariés. Edition 2015 Guide des assurances sociales destiné aux salariés Edition 2015 Contenu Introduction...3 Changement d emploi...4 Chômage...6 Congés non payés, formation, séjours linguistiques, etc...8 Prise d une activité

Plus en détail

IMPÔT SUR LE REVENU GLOBAL ANNÉE 20...

IMPÔT SUR LE REVENU GLOBAL ANNÉE 20... RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Série G N 1(2000) DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS WILAYA DE Matricule fiscal... Indiquer ci-contre la lettre et le numéro d article de votre imposition établie

Plus en détail

Fiche synthétique sur la procédure d'aide sociale légale. Principes généraux de l'aide sociale légale aux personnes âgées

Fiche synthétique sur la procédure d'aide sociale légale. Principes généraux de l'aide sociale légale aux personnes âgées Fiche synthétique sur la procédure d'aide sociale légale Si vos revenus ne vous permettent pas de couvrir la totalité des frais d'hébergement en maison de retraite (EHPAD), le coût des prestations d'aide

Plus en détail

PROPOSITION D ASSURANCE POUR VOTRE PREVOYANCE PROFESSIONELLE

PROPOSITION D ASSURANCE POUR VOTRE PREVOYANCE PROFESSIONELLE PROPOSITION D ASSURANCE POUR VOTRE PREVOYANCE PROFESSIONELLE Etat 2011 Contenu Le 2e pilier 3 La CPAT 3 A. Le plan LPP 4 1. BASE DE CALCUL 4 2. COTISATIONS 5 3. PRESTATIONS D ASSURANCE 5 3.1 Prestations

Plus en détail

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE Attention : cette liste de contrôle des documents fait partie des éléments à remettre, au même titre que le formulaire original, et la copie des pièces justificatives. S il manque des documents mentionnés

Plus en détail

Demande de Prise en charge Fonds de solidarité Carrefour Market

Demande de Prise en charge Fonds de solidarité Carrefour Market Demande de Prise en charge Fonds de solidarité Carrefour Market Le document doit être rempli intégralement et accompagné de pièces justificatives. Dans le cas contraire, la demande ne pourra pas être traitée.

Plus en détail

Fonds Départemental de Compensation du Handicap du Bas-Rhin Demande de Financement

Fonds Départemental de Compensation du Handicap du Bas-Rhin Demande de Financement 6a, rue du Verdon 67100 STRASBOURG Téléphone : 0800 747 900 Fonds Départemental de Compensation du Handicap du Bas-Rhin Demande de Financement Le Fonds Départemental de Compensation du Handicap s adresse

Plus en détail

Fonds Départemental de Compensation du Handicap du Bas-Rhin Demande de Financement

Fonds Départemental de Compensation du Handicap du Bas-Rhin Demande de Financement 6a, rue du Verdon 67100 STRASBOURG Téléphone : 0800 747 900 Fonds Départemental de Compensation du Handicap du Bas-Rhin Demande de Financement Le Fonds Départemental de Compensation du Handicap s adresse

Plus en détail

Mon calendrier budgétaire

Mon calendrier budgétaire LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE Mon calendrier budgétaire Sommaire Tableau des recettes-dépenses mensuelles...2-4 Calendrier Mode d emploi...5-6 Janvier Février revenus revenus Juillet Août

Plus en détail

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE Documents à fournir quelle que soit votre situation :

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE Documents à fournir quelle que soit votre situation : Documents à fournir quelle que soit votre situation : Formulaire de demande de bourse dûment complété et signé Livret de famille Carte d inscription au registre des Français établis hors de France des

Plus en détail

CONSEILS POUR L ETABLISSEMENT DE LA DECLARATION DES REVENUS 2013. La définition et la planification des besoins

CONSEILS POUR L ETABLISSEMENT DE LA DECLARATION DES REVENUS 2013. La définition et la planification des besoins CONSEILS POUR L ETABLISSEMENT DE LA DECLARATION DES REVENUS 2013 La définition et la planification des besoins SOMMAIRE Rappel des délais Documents justificatifs Déclaration 2042 RAPPEL DES DELAIS 2042

Plus en détail

Comment financer sa maison de retraite?

Comment financer sa maison de retraite? Les Essentiels Les Essentiels de Cap Retraite n 2 Comment financer sa maison de retraite? 6 FICHES PRATIQUES L accueil des personnes âgées Les tarifs en maison de retraite L APA en établissement L Aide

Plus en détail

LC 21 531. Le parc immobilier de la Ville de Genève comprend des logements à caractère social et, en raison

LC 21 531. Le parc immobilier de la Ville de Genève comprend des logements à caractère social et, en raison Règlement fixant les conditions de location des logements à caractère social de la Ville de Genève LC Adopté par le Conseil municipal le 8 février 009 Entrée en vigueur le 8 avril 009 Le Conseil municipal

Plus en détail

GARDE D ENFANTS. Tout savoir sur la PAJE

GARDE D ENFANTS. Tout savoir sur la PAJE GARDE D ENFANTS Tout savoir sur la PAJE Sommaire Qu est-ce que la PAJE? Page 2 La prime à la naissance ou à l adoption Page 3 L allocation de base Page 4 Le complément de libre choix du mode de garde Page

Plus en détail

La prolongation des mesures anti-crise et la protection complémentaire des ouvriers en cas de licenciement

La prolongation des mesures anti-crise et la protection complémentaire des ouvriers en cas de licenciement La prolongation des mesures anti-crise et la protection complémentaire des ouvriers en cas de licenciement Les dispositions des mesures anti-crise sont valables jusqu au 31 décembre 2010. A. Les mesures

Plus en détail

CAISSE DE PENSION FREELANCE

CAISSE DE PENSION FREELANCE Caisse de pension Freelance CAISSE DE PENSION FREELANCE du syndicat des médias comedia RÉSUMÉ DU RÈGLEMENT 2007 Valable dès le 01.01.2007 Caisse de pension Freelance 1/6 RESUME DES DISPOSITIONS LES PLUS

Plus en détail

LES RÉGIMES DE RETRAITE DES SALARIÉS

LES RÉGIMES DE RETRAITE DES SALARIÉS LES RÉGIMES DE RETRAITE DES SALARIÉS Assurance vieillesse de la Sécurité sociale Régimes complémentaires Agirc / Arrco "La réglementation étant susceptible d'évoluer, les données contenues dans le présent

Plus en détail

4. LISTE DES PERSONNES VIVANTS À LA MÊME ADRESSE (ADULTES ET ENFANTS)

4. LISTE DES PERSONNES VIVANTS À LA MÊME ADRESSE (ADULTES ET ENFANTS) (Réservé à l administration) No du dossier : Montant accordé : $ DEMANDE D AIDE FINANCIÈRE pour l année scolaire 2015-2016 1. IDENTIFICATION DE L ÉLÈVE Document confidentiel Nom de l élève : Adresse :

Plus en détail

CAMPAGNE BOURSIERE 2015/2016 PREMIERE COMMISSION LOCALE. DOSSIERS COMPLETS A DEPOSER AU PLUS TARD LE 25 SEPTEMBRE à 12H

CAMPAGNE BOURSIERE 2015/2016 PREMIERE COMMISSION LOCALE. DOSSIERS COMPLETS A DEPOSER AU PLUS TARD LE 25 SEPTEMBRE à 12H 1 CAMPAGNE BOURSIERE 2015/2016 PREMIERE COMMISSION LOCALE DOSSIERS COMPLETS A DEPOSER AU PLUS TARD LE 25 SEPTEMBRE à 12H CONDITIONS L obtention d une bourse scolaire est subordonnée aux conditions suivantes

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : FISCALITE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

FICHE TECHNIQUE : FISCALITE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP FICHE TECHNIQUE : FISCALITE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Ce document a été établi à titre d information sur les principes généraux de la fiscalité des personnes en situation de handicap. Il est

Plus en détail

DELIBERATION N 2015-35 DU 25 MARS 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU

DELIBERATION N 2015-35 DU 25 MARS 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU DELIBERATION N 2015-35 DU 25 MARS 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

4.04 Etat au 1 er janvier 2013

4.04 Etat au 1 er janvier 2013 4.04 Etat au 1 er janvier 2013 Rentes d invalidité de l'ai Généralités 1 Les personnes assurées qui, du fait d une atteinte à la santé, sont totalement ou partiellement empêchées de travailler ou d accomplir

Plus en détail

MODALITES DE SUBVENTIONNEMENT DES PRIMES

MODALITES DE SUBVENTIONNEMENT DES PRIMES Département des finances, des institutions et de la santé Service de la santé publique Departement für Finanzen, Institutionen und Gesundheit Dienststelle für Gesundheitswesen MODALITES DE SUBVENTIONNEMENT

Plus en détail

sur les bourses et les prêts d études (RBPE)

sur les bourses et les prêts d études (RBPE) Règlement du 8 juillet 2008 Entrée en vigueur : 01.09.2008 sur les bourses et les prêts d études (RBPE) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du 14 février 2008 sur les bourses et les prêts

Plus en détail

Votre résidence fiscale est en France

Votre résidence fiscale est en France Votre résidence fiscale est en France B8 Impôt sur la fortune (Mise à jour 30 août 2011) En France, l impôt sur la fortune, appelé Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF), est un impôt qui frappe le patrimoine.

Plus en détail

Guide à l usage des curateurs et des tuteurs au majeur qui doivent fournir un rapport annuel

Guide à l usage des curateurs et des tuteurs au majeur qui doivent fournir un rapport annuel Guide à l usage des curateurs et des tuteurs au majeur qui doivent fournir un rapport annuel Ce guide est conçu pour vous accompagner dans la production de votre rapport annuel à titre de tuteur ou de

Plus en détail

Allemagne. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20

Allemagne. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 211 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G2 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/pension_glance-211-fr Allemagne Merci de citer ce

Plus en détail

DEMANDE D'INTERVENTION SOCIALE

DEMANDE D'INTERVENTION SOCIALE 1/6 ACTION SOCIALE 5 rue JeanMarie Chavant 69369 LYON CEDEX 07 Tél. 04.78.61.57.84 Fax 04.78.61.72.28 DEMANDE D'INTERVENTION SOCIALE Quel est l'objet de votre demande? (à détailler en page5)...... Etesvous

Plus en détail

Fippatrimoine.com. Dossier page 2 à 6

Fippatrimoine.com. Dossier page 2 à 6 Votre Conseiller Newsletter d informations juridiques et fiscales N 55 Octobre 2013 ELEPHANT PATRIMOINE Gérard CHIQUOT 9 rue de Courtalin - Marne La Vallée 77700 MAGNY LE HONGRE 01 64 63 69 81 g.chiquot@fippatrimoine.com

Plus en détail

Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011

Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011 Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011 - Mesures concernant le patrimoine - Mesures concernant l assurance vie - Zoom sur quelques dispositions du Projet de Loi de Finances

Plus en détail

DEMANDE D AIDE SOCIALE

DEMANDE D AIDE SOCIALE Délégation sociale Direction Solidarité Autonomie Pôle Prestations Hôtel du Département Boulevard Georges Chauvin CS 72101 27021 Evreux Cedex Tél. 02 32 31 50 50 fax 02 32 39 91 72 Internet www.eureenligne.fr

Plus en détail

LES NOUVELLES MESURES FISCALES POUR 2012

LES NOUVELLES MESURES FISCALES POUR 2012 LES NOUVELLES MESURES FISCALES POUR 2012 1) Avantage imposable des voitures de société A partir du 1 janvier 2012, l avantage imposable résultant de la mise à disposition gratuite d une voiture de société

Plus en détail

Cour suprême du canton de Berne. Autorité de surveillance en matière de poursuite et de faillite

Cour suprême du canton de Berne. Autorité de surveillance en matière de poursuite et de faillite Obergericht des Kantons Bern Aufsichtsbehörde in Betreibungs- und Konkurssachen Cour suprême du canton de Berne Autorité de surveillance en matière de poursuite et de faillite Circulaire no B 1 aux offices

Plus en détail

Plan d'epargne Retraite Populaire

Plan d'epargne Retraite Populaire Plan d'epargne Retraite Populaire Préparez votre retraite en bénéficiant d une fiscalité avantageuse (1) grâce au Plan d Épargne Retraite Populaire. EN BREF Le Plan d Épargne Retraite Populaire est un

Plus en détail

DEMANDE DE PRÊT 2015 Cocher la case correspondante au prêt concerné Acquisition Construction Aménagement Jeune ménage À l installation

DEMANDE DE PRÊT 2015 Cocher la case correspondante au prêt concerné Acquisition Construction Aménagement Jeune ménage À l installation Pour tout renseignement, contacter le Centre de la Relation Clients : Tél. 01 44 90 13 33 Fax 01 44 90 20 15 Formulaire de contact accessible sur notre site Internet www.crpcen.fr DEMANDE DE PRÊT 2015

Plus en détail

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 Micro -entreprises L option pour l année 2009 pour le versement forfaitaire libératoire des cotisations et contributions sociales des travailleurs indépendants relevant

Plus en détail

Les dépenses fiscales. Les dépenses fiscales et les «remboursements et dégrèvements»

Les dépenses fiscales. Les dépenses fiscales et les «remboursements et dégrèvements» Les dépenses fiscales Les difficultés de définir la norme Les dépenses fiscales s analysent comme «des dispositions législatives ou réglementaires dont la mise en œuvre entraîne pour l Etat une perte de

Plus en détail

L IMPOT SUR LE REVENU ET L ISF EN 2015. Avoir les bons réflexes pour améliorer sa situation patrimoniale

L IMPOT SUR LE REVENU ET L ISF EN 2015. Avoir les bons réflexes pour améliorer sa situation patrimoniale Claire Valérie L IMPOT SUR LE REVENU ET L ISF EN 2015 Avoir les bons réflexes pour améliorer sa situation patrimoniale LE SOMMAIRE 1. Que faire pour diminuer son IR 2. Maîtriser son ISF L IMPOT SUR LE

Plus en détail

PREAMBULE. Les 3 statuts possibles de l entrepreneur :

PREAMBULE. Les 3 statuts possibles de l entrepreneur : 1 PREAMBULE Les 3 statuts possibles de l entrepreneur : 1. Le «quasi salarié» : Le dirigeant de SA et de SAS ou le gérant minoritaire de SARL. Sa rémunération relève des traitements et salaires. Il peut

Plus en détail

Arrérages : Sommes d argent versées périodiquement à une personne au titre d une rente ou d une pension.

Arrérages : Sommes d argent versées périodiquement à une personne au titre d une rente ou d une pension. GLOSSAIRE DES PRINCIPAUX TERMES UTILISÉS 1 EN MATIÈRE DE PRODUITS FINANCIERS Action : Titre représentant une part du capital d une société (cotée ou non cotée en Bourse). Il s agit d un titre de propriété

Plus en détail

DÉCLARATION DE SURENDETTEMENT

DÉCLARATION DE SURENDETTEMENT COMMISSION DE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS Code de la consommation - Livre III - Titre III DÉCLARATION DE SURENDETTEMENT Cachet du secrétariat de la commission compétente AVEZ-VOUS DÉJÀ DÉPOSÉ UN DOSSIER?

Plus en détail

150 conseils pour payer moins d impôts

150 conseils pour payer moins d impôts m a r i e l a m b e r t Illustrations d Anna Daffos 150 conseils pour payer moins d impôts, 2010, 2011 ISBN : 978-2-212-54880-8 Chapitre 3 Enfants : les pépites fiscales «Pourquoi est-ce qu en matière

Plus en détail

PREMIERE PARTIE : PRINCIPES GENERAUX DE L IMPOT SUR LE REVENU

PREMIERE PARTIE : PRINCIPES GENERAUX DE L IMPOT SUR LE REVENU COURS DE FISCALITE DES PERSONNES PHYSIQUES PREMIERE PARTIE : PRINCIPES GENERAUX DE L IMPOT SUR LE REVENU PLAN 1.Définition et caractéristiques 2. la territorialité 3.Les revenus imposables 31 Les revenus

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition 2011 2 L auto-entrepreneur 3 Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce dispositif permet à toute personne de créer, avec des formalités

Plus en détail

... p. 3. ... p. 5. ... p. 9. ... p. 12. garantie de l Etat. prime d amélioration

... p. 3. ... p. 5. ... p. 9. ... p. 12. garantie de l Etat. prime d amélioration garantie de l'état prime de construction garantie de l'état garantie de l'état garantie de l'état garantie de l'état garantie de l Etat... p. 3 prime de construction prime de construction prime de construction

Plus en détail

Le foyer fiscal (cours)

Le foyer fiscal (cours) Le foyer fiscal (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I La composition du foyer fiscal... 4 Le contribuable... 4 Les personnes à charge... 5 1 - En ce qui concerne les personnes

Plus en détail

Philippe Kündig - Conseiller financier avec brevet fédéral www.conseil-retraite.ch

Philippe Kündig - Conseiller financier avec brevet fédéral www.conseil-retraite.ch Philippe Kündig - Conseiller financier avec brevet fédéral www.conseil-retraite.ch Système de répartition : Les cotisations 2011 des actifs servent à payer les prestations versées aux bénéficiaires en

Plus en détail

Pouvoir vivre chez soi... Demande d aide ménagère à domicile. Nous sommes là pour vous aider. Cerfa CAISSE NATIONALE D ASSURANCE VIEILLESSE

Pouvoir vivre chez soi... Demande d aide ménagère à domicile. Nous sommes là pour vous aider. Cerfa CAISSE NATIONALE D ASSURANCE VIEILLESSE Nous sommes là pour vous aider CAISSE NATIONALE D ASSURANCE VIEILLESSE Demande d aide ménagère à domicile... action sociale... soutien à domicile... action Pouvoir vivre chez soi...... soutien à domicile...

Plus en détail

1.07 Généralités Bonifications pour tâches éducatives

1.07 Généralités Bonifications pour tâches éducatives 1.07 Généralités Bonifications pour tâches éducatives Etat au 1 er janvier 2016 Aperçu Les dispositions actuelles de la loi AVS prévoient que lors du calcul de la rente, d éventuelles bonifications pour

Plus en détail

Requête en réclamation d aliments (articles 205 et suivants du Code Civil)

Requête en réclamation d aliments (articles 205 et suivants du Code Civil) présentée à Requête en réclamation d aliments (articles 205 et suivants du Code Civil) Monsieur ou Madame le Juge aux Affaires Familiales TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE 21 Place Saint Pierre 55 000 BAR-LE-DUC

Plus en détail

L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions. Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015.

L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions. Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015. L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015 intervenante: Karine SALVAT CONSEILLER en INVESTISSEMENT FINANCIER 1 Objectif

Plus en détail

Couverture Maladie Universelle

Couverture Maladie Universelle Nous sommes là pour vous aider Couverture Maladie Universelle Protection complémentaire Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir la CMU : une présentation de la CMU, une

Plus en détail

FRANCE 1997. Tout salarié a le devoir d être affilié par son employeur au régime d assurance chômage.

FRANCE 1997. Tout salarié a le devoir d être affilié par son employeur au régime d assurance chômage. FRANCE 1997 1. Revue générale du système / Overview of the System Les demandeurs d emploi sont protégés par deux régimes successifs: un régime d assurance chômage pour lequel salariés et employeurs cotisent,

Plus en détail

A VOTRE SITUATION PERSONNELLE ET PROFESSIONNELLE (1/5)

A VOTRE SITUATION PERSONNELLE ET PROFESSIONNELLE (1/5) A VOTRE SITUATION PERSONNELLE ET PROFESSIONNELLE (1/5) METTRE DANS CETTE POCHETTE LES PHOTOCOPIES DES DOCUMENTS SUIVANTS (et cocher à droite si vous avez bien fourni le document) DOCUMENTS À FOURNIR (photocopies)

Plus en détail

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT 15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT Les aides au logement (allocation de logement familiale (ALF), allocation de logement sociale (ALS) et aide personnalisée au logement (APL)) permettent de

Plus en détail

Formation Fiscalité. Pascal PERRON Directeur Technique AGA-PL-France

Formation Fiscalité. Pascal PERRON Directeur Technique AGA-PL-France Formation Fiscalité Pascal PERRON Directeur Technique AGA-PL-France 14.04.2015 PARIS Avril 2015 Sommaire Notion de foyer fiscal Principe du calcul de l'impôt Barème et méthode de calcul de l'impôt Charges

Plus en détail

Guide à l usage des tuteurs au mineur qui doivent fournir un rapport annuel

Guide à l usage des tuteurs au mineur qui doivent fournir un rapport annuel Guide à l usage des tuteurs au mineur qui doivent fournir un rapport annuel Ce guide est conçu pour vous accompagner dans la production de votre rapport annuel à titre de tuteur à un mineur. Le rapport

Plus en détail

Prestations complémentaires familiales (PCFam) (entrée en vigueur le 1er novembre 2012) SPC - Edition décembre 2013

Prestations complémentaires familiales (PCFam) (entrée en vigueur le 1er novembre 2012) SPC - Edition décembre 2013 Prestations complémentaires familiales (PCFam) (entrée en vigueur le 1er novembre 2012) SPC - Edition décembre 2013 2 Service des prestations complémentaires (SPC) Route de Chêne 54 1211 Genève 6 Tél +41

Plus en détail

Votre Conseiller Privé CONTACT - FINANCE. Cabinet de Conseil en Gestion de patrimoine

Votre Conseiller Privé CONTACT - FINANCE. Cabinet de Conseil en Gestion de patrimoine Votre Conseiller Privé CONTACT - FINANCE Cabinet de Conseil en Gestion de patrimoine Crée en 1990 Votre déclaration d impôt! Dates Limites : Déclaration Papier 27 Mai Déclaration Internet 7 Juin Barême

Plus en détail

L IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE

L IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE L IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE Introduction L impôt de solidarité sur la fortune est un impôt annuel dû par les personnes physiques détenant un patrimoine net supérieur à 790 000 au 1 er janvier

Plus en détail

Atelier «Retraites» de la commission sociale Mercredi 9 juillet 2014

Atelier «Retraites» de la commission sociale Mercredi 9 juillet 2014 Atelier «Retraites» de la commission sociale Mercredi 9 juillet 2014 La nouvelle réforme Loi du 20 janvier 2014 Impact pour les chefs d entreprises et pour les salariés 01 La nouvelle réforme des retraites

Plus en détail

Plan de prévoyance TAM

Plan de prévoyance TAM Structure, cotisations et prestations Vue d'ensemble Etat au 1 er janvier 2014 0 Page 1 Cet abrégé du règlement a été conçu à votre intention pour vous éviter d avoir à consulter le règlement dans son

Plus en détail

RENTABILITE IMMOBILIERE ET PRESSION FISCALE

RENTABILITE IMMOBILIERE ET PRESSION FISCALE RENTABILITE IMMOBILIERE ET PRESSION FISCALE Conférence de presse 13 mars 2012 SOMMAIRE Introduction p. 3 CALCULS DE RENTABILITE IMMOBILIERE Cinq exemples avec des prélèvements sociaux portés à 15,5 %...p.

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3298 Convention collective nationale IDCC : 2104. THERMALISME AVENANT N 24 DU

Plus en détail

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES. Demande d'aide(s) financière(s) pour l accès dans le logement

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES. Demande d'aide(s) financière(s) pour l accès dans le logement FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES Demande d'aide(s) financière(s) pour l accès dans le logement Vous cherchez un logement locatif dans les Alpes-Maritimes et vous êtes en difficulté

Plus en détail

Modifications au 1 er janvier 2015

Modifications au 1 er janvier 2015 1.2015 Généralités Modifications au 1 er janvier 2015 Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref Le présent mémento vous renseigne sur les modifications entrant en vigueur le 1 er janvier 2015 dans le domaine

Plus en détail

En tout état de cause, il faudra demander vos prestations le plus souvent au travers d un formulaire car elles ne sont pas automatiques.

En tout état de cause, il faudra demander vos prestations le plus souvent au travers d un formulaire car elles ne sont pas automatiques. Si vous remplissez certaines conditions vous pourrez avoir droit à l allocation veuvage, à la retraite de réversion, à certaines aides pour la famille et le logement. Faites attention aux possibles récupérations

Plus en détail

JE CHOISIS LE RÉGIME SOCIAL ADAPTÉ

JE CHOISIS LE RÉGIME SOCIAL ADAPTÉ JE CHOISIS LE RÉGIME SOCIAL ADAPTÉ 39 art om - Fotolia.com Étape 7 > J opte pour le régime social des salariés > J opte pour le régime social de travailleur indépendant > Mon droit aux allocations chômage

Plus en détail

15-1 LE REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE (RSA)

15-1 LE REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE (RSA) 15-1 LE REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE (RSA) Le revenu de solidarité active (RSA), mis en place depuis le 1 er juin 29 en métropole, remplace les dispositifs de minima sociaux allocation de parent isolé (API)

Plus en détail

SARL CONCEPT & STRATEGIE

SARL CONCEPT & STRATEGIE BILAN PATRIMONIAL SARL CONCEPT & STRATEGIE Siège social: 29 boulevard de la Ferrage Résidence Cannes 2000 06400 CANNES SARL Cap. 10 000 - Siret 504 714 122 00034 - Code APE 6622 Z 1 Les informations recueillies

Plus en détail

Document d information n o 4 sur les pensions

Document d information n o 4 sur les pensions Document d information n o 4 sur les pensions Épargnes privées de retraite Partie 4 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail