Monsieur le Président,

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Monsieur le Président,"

Transcription

1 Le Président TOULOUSE, le 29 décembre 2006 N/Réf. : BO Monsieur le Président, Conformément à l'article L du code des juridictions financières je vous notifie le rapport d'observations définitives sur les comptes et la gestion du Sporting Club Graulhétois auquel est jointe votre réponse à la suite de la transmission initiale de ce rapport. Il vous appartient de communiquer ce document à l'assemblée délibérante dès sa plus proche réunion. Conformément à la loi, cette communication doit faire l'objet d'une inscription à l'ordre du jour de la prochaine réunion de l'assemblée et le rapport, assorti le cas échéant des réponses reçues, doit être joint à la convocation adressée aux membres de celle-ci. Il donnera lieu à un débat lors de sa présentation. Vous voudrez bien me tenir informé des conditions de cette communication par tout moyen à votre convenance, par exemple en m'adressant copie d'un extrait du procèsverbal des débats ou du relevé des délibérations. Je vous rappelle que ces observations sont, selon les dispositions de l'article R du code précité, communicables aux tiers dès qu'a eu lieu la première réunion de l'assemblée délibérante suivant leur réception. distinguée. Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de ma considération Jean-Louis BEAUD de BRIVE Monsieur le Président du Sporting Club Graulhétois Stade Noël Pelissou Avenue Amiral Jaurès GRAULHET Chambre régionale des comptes de Midi-Pyrénées 31 allées Jules Guesde BP TOULOUSE Cedex 6 - Tel : Fax :

2 TOULOUSE, le 19 octobre 2006 Le Président N/Réf. : BO Monsieur le Président, Par lettre en date du 23 novembre 2005, vous avez été informé du contrôle, par la chambre régionale des comptes de Midi-Pyrénées, des comptes et de la gestion du Sporting club graulhétois au titre des exercices , l examen de la gestion ayant été étendu aux données disponibles les plus récentes. L entretien facultatif préalable avec le rapporteur, prévu à l article L du code des juridictions financières étant intervenu le 9 février 2006, la chambre a procédé, dans sa séance du 2 mars 2006, à l examen du rapport que lui a présenté le conseiller chargé de l instruction. La vérification a porté sur les domaines suivants : 1. Structure juridique de l Omnisport 2. Les subventions versées par la commune et les obligations qui en découlent 3. Les comptes bancaires Par lettre du 7 avril 2006, je vous ai adressé les observations provisoires retenues par la chambre lors de sa séance du 2 mars A la suite des réponses qui ont été apportées par votre lettre du 30 mai 2006 ainsi que par celle de la ville de Graulhet en date du 6 juin 2006, la juridiction a, dans sa séance du 21 septembre 2006, arrêté les observations définitives ci-jointes. Ces observations constituent le rapport d'observations définitives prévu par l'article L du code des juridictions financières. Monsieur le Président du Sporting Club Graulhétois Stade Noël Pelissou Avenue Amiral Jaurès GRAULHET 31, allées Jules Guesde BP TOULOUSE CEDEX 6 Tél. : Fax : courriel :

3 2 Conformément à cet article, vous disposerez d'un mois pour faire parvenir, si vous le désirez, au greffe de la chambre une réponse écrite qui sera alors jointe audit rapport d'observations. Une fois complété par la réponse reçue, le rapport d'observations définitives vous sera notifié ainsi qu'à l'exécutif de la ville de Graulhet. Il appartiendra alors à ce dernier de le présenter à l'assemblée délibérante dès sa plus proche réunion. Ce n'est qu'à partir de ce moment-là qu'il sera communicable aux tiers. Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de ma considération distinguée. Jean-Louis BEAUD de BRIVE

4 CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE MIDI-PYRENEES OBSERVATIONS DEFINITIVES DE LA CHAMBRE SUR LE SPORTING CLUB GRAULHETOIS (CLUB OMNISPORT DE GRAULHET) Résumé des observations La chambre régionale des comptes a examiné les comptes et la gestion du Sporting club Graulhétois. Elle a notamment relevé que sa structure juridique actuelle, combinant des sections sportives ayant la personnalité morale avec d autres directement rattachées au Sporting club, n était pas conforme à ses statuts. Elle note que celles-ci seraient dissoutes en septembre Par ailleurs, elle rappelle que la subvention annuelle versée par la commune doit être prise en compte globalement pour déterminer les obligations de conventionnement et d information financière prévues par les textes. Il convient de relever, à cet égard, qu il n existe pas de comptabilité générale de l association, le suivi comptable actuellement effectué présentant un certain nombre de lacunes. L association a pris l engagement de se conformer aux dispositions ainsi rappelées. Enfin, il est recommandé à l association d améliorer le suivi des comptes bancaires ouverts en son nom et de s assurer que leurs titulaires ont été dûment habilités. Sur ce point également, celle-ci s est engagée à régulariser la situation.

5 OBSERVATIONS DEFINITIVES DE LA CHAMBRE SUR LE SPORTING CLUB GRAULHETOIS (CLUB OMNISPORT DE GRAULHET) 1. LA STRUCTURE JURIDIQUE DE L OMNISPORT Le Sporting club graulhétois est une association de la loi 1901 membre de la fédération des clubs omnisports, dont le premier enregistrement en préfecture a été effectué en Les statuts actuellement en vigueur ont été établis le 3 décembre Le club regroupe 9 sections différentes, correspondant chacune à une discipline sportive, dont deux sont elles-mêmes constituées en associations (gymnastique sportive et boxingsavate) et disposent de la personnalité morale, tandis que les autres dépendent directement de la structure «sporting club». Au sein de la structure «Sporting club» existent également 3 sous-commissions : club house, animation et omnisport. Or, cette organisation n est pas conforme aux statuts de l association qui indiquent, en section IV, que «chaque sport est organisé en section, sous la responsabilité morale et financière de son président. Chacune, quant à son fonctionnement, sa trésorerie, son organisation interne, ses activités sportives, est indépendante. Elle n a pas la capacité juridique et ne peut s engager pour l association sans accord du Bureau notifié par un écrit signé du Président Général.» Ainsi, la chambre relève que dans sa configuration actuelle, l entité dite «sporting club (club omnisport)» est constituée en réalité de trois associations loi 1901 distinctes, l une regroupant 7 sections sportives et 3 sous-commissions, les deux autres une section sportive chacune. Si cette structure, combinant des sections déclarées en préfectures avec des sections rattachées à l omnisport devait perdurer, il conviendrait que les statuts prévoient explicitement la possibilité pour certaines sections d avoir la personnalité morale. Dans le cas contraire, les deux sections ayant la personnalité morale devraient y renoncer et être rattachées au Sporting club. La chambre prend acte de ce que le club a opté pour la seconde solution, la dissolution des deux associations déclarées devant prendre effet au 15 septembre LES SUBVENTIONS VERSEES PAR LA COMMUNE ET LES OBLIGATIONS QUI EN DECOULENT Le mécanisme de financement Avant la saison , l association soumettait une demande de subvention globale à la mairie, puis opérait la répartition entre les différentes sections et sous-commissions en fonction d un certain nombre de critères. Par la suite, la demande a continué d être transmise globalement à la mairie, mais celle-ci mandate désormais à chaque section le montant qui lui est attribué. Cette modification a été introduite au motif que le Sporting club ne pouvait, en tant qu association, reverser des fonds à d autres associations.

6 2 Toutefois, même si les subventions sont versées séparément à chaque section, c est le montant global versé au Sporting club Graulhétois qui doit être pris en compte pour déterminer les obligations s imposant à l association, soit en 2005, d après l état fourni à la collectivité à l appui des demandes de subvention. Le président de l Omnisport a indiqué que la subvention communale serait versée uniquement aux sections et que le bilan des différentes sections serait certifié conforme par un commissaire aux comptes pour les concours dépassant le seuil de La chambre insiste sur le fait que, dans la mesure où c est la subvention globale qui détermine les obligations de l association, celle-ci doit être versée au Sporting club, à charge pour ce dernier de répartir les fonds entre les différentes sections. De même, c est sur la totalité du concours versé par la ville que porte l obligation de certification et non sur le bilan des sections. Rappel des obligations de l association vis-à-vis de la collectivité Les principales obligations s appliquant aux relations entre une collectivité et les associations qu elle subventionne résultent des dispositions combinées des articles L et L du code général des collectivités territoriales, de l article L du code du commerce et de la loi n du 12 avril / Ainsi, toute association ayant reçu une subvention peut être soumise au contrôle des délégués de la collectivité qui l'a accordée et doit fournir à l'autorité qui a mandaté la subvention une copie certifiée de son budget et des comptes de l'exercice écoulé, ainsi que tous documents faisant connaître les résultats de son activité. 2/ Les comptes certifiés 1 des associations ayant reçu une subvention de plus de euros ou représentant plus de 50% des produits inscrits à leur compte de résultat sont remis à la commune l ayant versée. 3/ Toute association ayant reçu une ou plusieurs subventions publiques dont le montant global est supérieur à doit établir des comptes annuels comprenant un bilan et un compte de résultat, et nommer un commissaire aux comptes. 4/ Au-delà du seuil de de subvention annuelle, une convention entre la collectivité et l association doit en définir l objet, le montant et les conditions d utilisation. 5/ Enfin, lorsque la subvention est affectée à une dépense déterminée, l association bénéficiaire doit produire un compte rendu financier qui atteste de la conformité des dépenses effectuées à l objet de la subvention. En ce qui concerne l obligation d une convention, la chambre relève que celle-ci n a été satisfaite que tardivement, puisque sa signature n est intervenue qu en novembre En l absence d un commissaire aux comptes, ceux-ci sont certifiés par le président de l association.

7 3 S agissant de la production des comptes, il y a lieu de noter que l association ne tient aucune comptabilité générale. Chaque section présente un compte de résultat, établi selon des plans de comptes hétérogènes, et sans consolidation. La qualité de ces comptes varie sensiblement d une section à l autre, certaines présentant une véritable comptabilité par nature, d autres ne tenant aucun document récapitulatif des recettes et des dépenses. Les pièces justificatives à l appui ne permettent pas toujours de reconstituer les montants affichés dans les comptes de résultat. Il conviendrait donc que, conformément à ses statuts, l association tienne à jour une comptabilité générale, permettant de faire apparaître, pour l ensemble de ses sections, la totalisation des recettes et des dépenses par nature. Les comptes ainsi produits devraient en outre être certifiés par le président de l association, puisque la subvention communale est supérieure à Dans l hypothèse où le total des subventions publiques dépasserait le seuil des (soit en sus des versés par la commune), cette comptabilité devrait être établie conformément au plan comptable des associations (règlement n du 16 février 1999) et certifiée par un commissaire aux comptes. La chambre prend acte des engagements de l association à établir, pour l exercice , une comptabilité générale, et de la désignation, à compter de septembre 2006, d un commissaire aux comptes. 3. LES COMPTES BANCAIRES A chaque compte de résultat est associé un compte bancaire spécifique, soit au total 12 comptes bancaires dont 10 sous la responsabilité du Sporting Club, chacun ayant un titulaire différent. Or, alors que les statuts précisent bien que les sections n ont pas la capacité juridique et ne peuvent donc s engager pour l association sans accord du Bureau, notifié par un écrit signé du Président Général, aucune autorisation expresse nominative n a été accordée aux titulaires des comptes. La chambre souhaite appeler l attention du Sporting club sur les risques inhérents à cette situation, son bureau étant l ultime responsable des opérations bancaires engagées en son nom, et prend note de ce que chaque titulaire doit recevoir délégation expresse du bureau.

TOULOUSE, le 02 août 2007. Le Président. Réf. : JO7 212 01. Monsieur le Directeur,

TOULOUSE, le 02 août 2007. Le Président. Réf. : JO7 212 01. Monsieur le Directeur, Le Président TOULOUSE, le 02 août 2007 Réf. : JO7 212 01 Monsieur le Directeur, J ai l honneur de vous notifier, conformément aux dispositions de l'article L. 241-11 du code des juridictions financières,

Plus en détail

La Chambre régionale des comptes, après avoir examiné la réponse à ses. fêtes de PAMIERS ", que vous avez bien voulu lui adresser par lettre du

La Chambre régionale des comptes, après avoir examiné la réponse à ses. fêtes de PAMIERS , que vous avez bien voulu lui adresser par lettre du N/Réf. : GO835701 Monsieur le Président, La Chambre régionale des comptes, après avoir examiné la réponse à ses observations provisoires sur la gestion de l'association " Comité des fêtes de PAMIERS ",

Plus en détail

Convention n 2015-C-DGAS-DHV-0005. relative à l attribution d une subvention du Département à l association Progecat

Convention n 2015-C-DGAS-DHV-0005. relative à l attribution d une subvention du Département à l association Progecat Convention n 2015-C-DGAS-DHV-0005 relative à l attribution d une subvention du Département à l association Progecat ENTRE Le Département de la Vienne, Place Aristide Briand, BP 319, 86008 Poitiers Cedex,

Plus en détail

La Chambre régionale des comptes, après avoir examiné la réponse à ses. observations provisoires qu'elle vous avait adressées le 8 juin 1998 sur

La Chambre régionale des comptes, après avoir examiné la réponse à ses. observations provisoires qu'elle vous avait adressées le 8 juin 1998 sur Monsieur le Président, La Chambre régionale des comptes, après avoir examiné la réponse à ses observations provisoires qu'elle vous avait adressées le 8 juin 1998 sur la gestion de la mutuelle de retraite

Plus en détail

DELEGATION DE Madame Anne BREZILLON

DELEGATION DE Madame Anne BREZILLON DELEGATION DE Madame Anne BREZILLON 193 Séance du lundi 26 janvier 2015 D-2015/17 Attribution d'aides en faveur des associations. Subventions. Adoption. Autorisation. Madame Anne BREZILLON, Adjoint au

Plus en détail

TOULOUSE, le 10 juillet 2008. Le Président. Réf. : GO8095011. Monsieur le Maire,

TOULOUSE, le 10 juillet 2008. Le Président. Réf. : GO8095011. Monsieur le Maire, Le Président TOULOUSE, le 10 juillet 2008 Réf. : GO8095011 Monsieur le Maire, Conformément à l'article L. 241-11 du code des juridictions financières je vous notifie le rapport d'observations définitives

Plus en détail

Qu est-ce que le dossier de demande de subvention? Comment se présente le dossier?

Qu est-ce que le dossier de demande de subvention? Comment se présente le dossier? Qu est-ce que le dossier de demande de subvention? Le dossier de demande de subvention est un formulaire destiné à toutes les associations désireuses d obtenir une subvention versée par la ville de Jeumont.

Plus en détail

Commissaire aux comptes

Commissaire aux comptes Fédération Internationale des Ligues des Droits de l Homme F.I.D.H. ASSOCIATION RECONNUE D UTILITÉ PUBLIQUE 17, passage de la Main d Or 75011 PARIS Rapports du Exercice clos le 31 décembre 2005 18 rue

Plus en détail

Réponse du Président (J 2 ) Date de la réponse du président = J 1 + ( 1 à 15 jours)

Réponse du Président (J 2 ) Date de la réponse du président = J 1 + ( 1 à 15 jours) PROCÉDURE D ALERTE dans les SA et les SAS (dotées d un organe collégial chargé de l administration distinct de l organe chargé de la direction) SCHEMA DÉCISIONNEL Découverte de faits de nature à compromettre

Plus en détail

AVIS. VU le code général des collectivités territoriales, notamment ses articles L. 1612-14 et L. 1612-20, R. 1612-27 à R. 1612-29 et R.

AVIS. VU le code général des collectivités territoriales, notamment ses articles L. 1612-14 et L. 1612-20, R. 1612-27 à R. 1612-29 et R. Première section SYNDICAT DE LA BELLE ETOILE Syndicat d études, de réalisation et de gestion d une station d épuration (Sarthe) Article R. 1612-31 (L. 1612-14) du code général des collectivités territoriales

Plus en détail

SOUTIEN À LA VIE ASSOCIATIVE

SOUTIEN À LA VIE ASSOCIATIVE SUBVENTIONS 2015 SOUTIEN À LA VIE ASSOCIATIVE DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT 2015 DATE LIMITE DE DÉPÔT DES DOSSIERS 30 JANVIER 2015 Dossier à déposer à l EVAC, un accusé de réception

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D'AIDE A LA CREATION D'UN POSTE D AGENT DE DEVELOPPEMENT DES ACTIVITES SPORTIVES

DOSSIER DE DEMANDE D'AIDE A LA CREATION D'UN POSTE D AGENT DE DEVELOPPEMENT DES ACTIVITES SPORTIVES DOSSIER DE DEMANDE D'AIDE A LA CREATION D'UN POSTE D AGENT DE DEVELOPPEMENT DES ACTIVITES SPORTIVES RAISON SOCIALE DE L'EMPLOYEUR Identification :--------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

2008/8930 PROJET DE DELIBERATION AU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 FEVRIER 2008

2008/8930 PROJET DE DELIBERATION AU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 FEVRIER 2008 2008/8930 Direction de l'enfance PROJET DE DELIBERATION AU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 FEVRIER 2008 Commission Education - Petite Enfance du 31 janvier 2008 Objet : Attribution d'une subvention d'investissement

Plus en détail

Update@Work Février 2014 Numéro 2 10 ème année

Update@Work Février 2014 Numéro 2 10 ème année Update@Work Février 2014 Numéro 2 10 ème année Versement des prestations décès assurées : succession ou héritiers légaux? Conséquences pour le 2e pilier. La loi du 13/01/2012 1 (aussi connue sous le nom

Plus en détail

CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE MIDI-PYRENEES A V I S LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE MIDI-PYRENEES

CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE MIDI-PYRENEES A V I S LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE MIDI-PYRENEES CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE MIDI-PYRENEES N/Réf. : FA604003 Avis n 2006-0028 Séance du 8 février 2006 COLLEGE JEAN-MERMOZ A BLAGNAC Département de la Haute-Garonne Article L. 232-4 du code des juridictions

Plus en détail

REGLEMENT MODIFIE. la Vie Associative, à la Jeunesse et à l Action Sociale et Sanitaire

REGLEMENT MODIFIE. la Vie Associative, à la Jeunesse et à l Action Sociale et Sanitaire PREAMBULE La Région Guyane s est engagée dans une stratégie de développement bâtie sur un véritable projet sociétal reposant sur des principes d efficacité économique, de cohésion sociale et d emploi.

Plus en détail

CIRCULAIRE COMMUNE 2007-9 -DRE Paris, le 28/06/2007. Objet : La clause de respiration. Madame, Monsieur

CIRCULAIRE COMMUNE 2007-9 -DRE Paris, le 28/06/2007. Objet : La clause de respiration. Madame, Monsieur CIRCULAIRE COMMUNE 2007-9 -DRE Paris, le 28/06/2007 Objet : La clause de respiration Madame, Monsieur La réglementation de l Agirc et de l Arrco, applicable depuis le 1 er juillet 2002, autorise des changements

Plus en détail

RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES POUR L'EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2008

RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES POUR L'EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2008 René BRIQUE Expert comptable Commissaire aux comptes D.E.S. en sciences économiques 7 place Lionel Terray TEL 04 76 40 13 03 FAX 04 76 40 11 36 MAISON DE L ENFANCE BACHELARD 78 Avenue Rhin et Danube RAPPORT

Plus en détail

C O N V E N T I O N ENTRE LES SOUSSIGNES :

C O N V E N T I O N ENTRE LES SOUSSIGNES : C O N V E N T I O N ENTRE LES SOUSSIGNES : La Ville de Nantes, représentée par Madame Fabienne PADOVANI, Adjointe au Maire, agissant en cette qualité en vertu d une délibération du Conseil Municipal en

Plus en détail

2008/8914 PROJET DE DELIBERATION AU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 FEVRIER 2008

2008/8914 PROJET DE DELIBERATION AU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 FEVRIER 2008 2008/8914 Direction de l'enfance PROJET DE DELIBERATION AU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 FEVRIER 2008 Commission Education - Petite Enfance du 31 janvier 2008 Objet : Attribution d'une subvention de fonctionnement

Plus en détail

NOUVEAUTÉS EN MATIÈRE DE PROCÉDURES DE FUSION ET DE SCISSION

NOUVEAUTÉS EN MATIÈRE DE PROCÉDURES DE FUSION ET DE SCISSION NOUVEAUTÉS EN MATIÈRE DE PROCÉDURES DE FUSION ET DE SCISSION Le 18 janvier 2012 a été publiée au Moniteur belge la loi du 8 janvier 2012 modifiant le Code des sociétés à la suite de la Directive 2009/109/CE

Plus en détail

Les nouvelles obligations en matière de transparence financière des Comités d Entreprise Loi du 5 mars 2014 :

Les nouvelles obligations en matière de transparence financière des Comités d Entreprise Loi du 5 mars 2014 : Les nouvelles obligations en matière de transparence financière des Comités d Entreprise Loi du 5 mars 2014 : Situation antérieure et obligations prochaines www.semaphores.fr Situation antérieure à la

Plus en détail

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «société d assurance rattachée à une convention cadre»

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «société d assurance rattachée à une convention cadre» CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «société d assurance rattachée à une convention cadre» Les parties à la convention - Le Ministre de l intérieur représenté par le Préfet de Préambule - Raison sociale

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION R.C. Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION R.C. Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION. Maître de l ouvrage : Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne Objet du marché : FOURNITURE POSE ENTRETIEN ET MAINTENANCE DES MOBILIERS

Plus en détail

AVIS. VU le code général des collectivités territoriales, notamment ses articles L. 1612-15, R. 1612-32 à R. 1612-38 ;

AVIS. VU le code général des collectivités territoriales, notamment ses articles L. 1612-15, R. 1612-32 à R. 1612-38 ; COMMUNE DE CHOLET (Maine-et-Loire) Article L. 1612-15 du code général des collectivités territoriales Demande d inscription d une dépense obligatoire au budget 2012 Séance du 17 avril 2012 Rapport n 2012-51

Plus en détail

Vous trouverez, ci-joint, un nouvel exemplaire du rapport d'observations auquel est jointe la copie de votre réponse.

Vous trouverez, ci-joint, un nouvel exemplaire du rapport d'observations auquel est jointe la copie de votre réponse. Monsieur le Proviseur, Par courrier du 17 janvier 2003, je vous ai adressé le rapport d'observations relatif à la gestion du Lycée " Pierre-Simon de Laplace " pour les exercices 1995 et suivants que la

Plus en détail

Dossier de demande de subvention

Dossier de demande de subvention Dossier de demande de subvention Ce dossier doit être retourné accompagné impérativement de toutes les pièces demandées, à l attention de Monsieur le Président de la Communauté urbaine de Cherbourg, BP

Plus en détail

Concernant la répartition de votre consommation avant et après les changements de prix

Concernant la répartition de votre consommation avant et après les changements de prix Paris, le 11 février 2014 Dossier suivi par : XXXX Tél. : XXXX Courriel : recommandations@energie-mediateur.fr N de saisine : XXXX N de recommandation : 2014-0188 Objet : Recommandation du médiateur sur

Plus en détail

DEPARTEMENT DES YVELINES (78)

DEPARTEMENT DES YVELINES (78) AVIS DEPARTEMENT DES YVELINES (78) Article L. 1612-15 du code général des collectivités territoriales Délibéré le 9 juillet 2015 7S3/2150470/MC Synthèse Le maire de Mante la Ville a saisi la chambre d

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D'AIDE A LA CREATION D'UN POSTE D'EDUCATEUR OU D ANIMATEUR SPORTIF

DOSSIER DE DEMANDE D'AIDE A LA CREATION D'UN POSTE D'EDUCATEUR OU D ANIMATEUR SPORTIF DOSSIER DE DEMANDE D'AIDE A LA CREATION D'UN POSTE D'EDUCATEUR OU D ANIMATEUR SPORTIF RAISON SOCIALE DE L'EMPLOYEUR Identification :--------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Règlement d attribution des subventions communales aux associations

Règlement d attribution des subventions communales aux associations Règlement d attribution des subventions communales aux associations MANDAT 2014/2020 1 Le Conseil Municipal, conscient de la richesse que représente le milieu associatif, a mis en place une politique en

Plus en détail

Commune de Grigny (91)

Commune de Grigny (91) 10-UC-0220/S3/2100097/MC 1/5 1ère SECTION N /G/171/n A. 4 Séance du 30 mars 2010 RECOMMANDÉ AVEC A.R. Commune de Grigny (91) Article L. 1612-15 du code général des collectivités territoriales A V I S La

Plus en détail

RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES CONDITIONS DE PREPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL ET SUR LES PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE MISES EN PLACE PAR LA SOCIETE Mesdames,

Plus en détail

La collectivité (nom de la collectivité, adresse) représentée par (nom du Président de la collectivité), dûment habilité.

La collectivité (nom de la collectivité, adresse) représentée par (nom du Président de la collectivité), dûment habilité. 2MODELE DE CONVENTION GENERALE ENTRE UNE COLLECTIVITE ET UNE ASSOCIATION (Convention obligatoire lorsque le montant de la subvention dépasse 23 000 ) (Suivant la nature du cosignataire de la convention,

Plus en détail

signature des marchés publics, autorité compétente

signature des marchés publics, autorité compétente DIRECTION DES RELATIONS AVEC Moulins, le 19 mars 2012 LES COLLECTIVITES TERRITORIALES Bureau du conseil et du contrôle de légalité Affaire suivie par Mlle Thavot et M. Michaud 04.70.48.33.66 04.70.48.33.75

Plus en détail

Il est accompagné de la réponse reçue à la Chambre dans le délai prévu par l article L. 241-11, alinéa 4, du Code des juridictions financières.

Il est accompagné de la réponse reçue à la Chambre dans le délai prévu par l article L. 241-11, alinéa 4, du Code des juridictions financières. C20 G/DP Le Président NOISIEL, le 29 DEC. 2006 N /G/80/06-1674 E N 06-0683 R RECOMMANDE AVEC A.R. Monsieur le Directeur, Je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint le rapport comportant les observations

Plus en détail

demande de subvention

demande de subvention compétence Cadre réservé à l administration document à retourner au Service Subventions Toulon Provence Méditerranée 107, boulevard Henri Fabre CS 30536 83041 Toulon cedex 9 demande de subvention Politique

Plus en détail

ANNEXES. o p. q r s t u. La Gestion Financière. Version 2005

ANNEXES. o p. q r s t u. La Gestion Financière. Version 2005 ANNEXES Subventions : dérogation accordée aux associations USEP........................... Exemple de courrier de demande de subvention. Ouverture ou modification du fonctionnement du ou des comptes bancaires.................

Plus en détail

Association Sportive de Bourg-la-Reine. Règlement Financier

Association Sportive de Bourg-la-Reine. Règlement Financier Association Sportive de Bourg-la-Reine Règlement Financier Article 1er : Le présent règlement a pour but de régir le fonctionnement financier de l Association Sportive de Bourg-la-Reine («l Association»)

Plus en détail

ANNEXE 3 à la circulaire 2007/2008.12 OGEC - CONSEIL D ADMINISTRATION

ANNEXE 3 à la circulaire 2007/2008.12 OGEC - CONSEIL D ADMINISTRATION ANNEXE 3 à la circulaire 2007/2008.12 OGEC - CONSEIL D ADMINISTRATION Il nous semble important de vous rappeler quelques règles élémentaires du fonctionnement des Conseils d Administration de nos OGEC.

Plus en détail

SAINT RAPHAEL VAR HANDBALL Palais des Sports Rue des Chataîgniers 83700 SAINT RAPHAEL. Rapport spécial du commissaire aux comptes

SAINT RAPHAEL VAR HANDBALL Palais des Sports Rue des Chataîgniers 83700 SAINT RAPHAEL. Rapport spécial du commissaire aux comptes Michel BRAUD Expert-Comptable Diplômé Commissaire aux comptes Licencié en Droit SAINT RAPHAEL VAR HANDBALL Palais des Sports Rue des Chataîgniers 83700 SAINT RAPHAEL Rapport spécial du commissaire aux

Plus en détail

Stage d expertise comptable Ordre des Experts comptables Conseil Régional Rhône-Alpes RAPPEL PIECES A JOINDRE

Stage d expertise comptable Ordre des Experts comptables Conseil Régional Rhône-Alpes RAPPEL PIECES A JOINDRE Stage d expertise comptable Ordre des Experts comptables Conseil Régional Rhône-Alpes RAPPEL PIECES A JOINDRE Pour tout changement de Maître de Stage, réinscription ou arrivée région 1. Attestation du

Plus en détail

SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 OCTOBRE 2012 EXPOSE DES MOTIFS

SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 OCTOBRE 2012 EXPOSE DES MOTIFS SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 OCTOBRE 2012 POINT PERSONNEL Participation de l employeur à la mutuelle des agents Rappel du contexte : EXPOSE DES MOTIFS En juin 2009, le Maire a annoncé la volonté de

Plus en détail

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL PYRENEES GASCOGNE

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL PYRENEES GASCOGNE CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL PYRENEES GASCOGNE La médiation bancaire est régie par le Code de la consommation (en particulier les articles L. 151-1 à L. 157-2) et le Code monétaire

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Article 3 : Complément à l objet de l association

REGLEMENT INTERIEUR. Article 3 : Complément à l objet de l association Titre 1 - Définitions ASSOCIATION AGREEE DE GESTION DES PROFESSIONS LIBERALES DES ALPES Association déclarée, régie par la Loi du 1er juillet 1901; Agréée par Monsieur le Directeur Régional le 30/03/1981

Plus en détail

AIDE A L IMMOBILIER D ENTREPRISE Convention n 20..-C-DGAD-DEE-

AIDE A L IMMOBILIER D ENTREPRISE Convention n 20..-C-DGAD-DEE- AIDE A L IMMOBILIER D ENTREPRISE Convention n 20..-C-DGAD-DEE- ENTRE Le Département de la Vienne, Place Aristide Briand, BP 319, 86008 POITIERS Cedex, représenté par le Président du Conseil Général, Monsieur..,

Plus en détail

Règlement disciplinaire TITRE III - RÈGLEMENT DISCIPLINAIRE RELATIF AUX CARTONS INFLIGÉS AUX JOUEURS ET JOUEUSES -

Règlement disciplinaire TITRE III - RÈGLEMENT DISCIPLINAIRE RELATIF AUX CARTONS INFLIGÉS AUX JOUEURS ET JOUEUSES - TITRE III - RÈGLEMENT DISCIPLINAIRE RELATIF AUX CARTONS INFLIGÉS AUX JOUEURS ET JOUEUSES - Article 1 - Principe Un carton montré à un joueur ne peut être comptabilisé que si l épreuve est dirigée par un

Plus en détail

OBLIGATIONS COMPTABLES DES ASSOCIATIONS

OBLIGATIONS COMPTABLES DES ASSOCIATIONS OBLIGATIONS COMPTABLES DES ASSOCIATIONS 1. LE CADRE JURIDIQUE. Le nouveau règlement (n 99-01 adopté le 16 février 1999 par le Comité de la réglementation comptable) relatif au plan comptable des associations,

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... DCM N 15-07-02-23

REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... DCM N 15-07-02-23 REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... MAIRIE DE METZ CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE DE METZ REGISTRE DES DELIBERATIONS Séance du 2 juillet 2015 DCM N 15-07-02-23 Objet : Attribution de subvention au titre du dispositif

Plus en détail

MODE D'EMPLOI DU DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION - ANNEE 2016

MODE D'EMPLOI DU DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION - ANNEE 2016 DIRECTION DES FINANCES - BUREAU DES ASSOCIATIONS - MODE D'EMPLOI DU DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION - ANNEE 2016 Pour toutes les associations : - compléter la page 2. - joindre les documents demandés

Plus en détail

Commune de PRINGY DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015 ... ...

Commune de PRINGY DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015 ... ... Commune de PRINGY DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015 Sollicitée par l Association :... Adresse de l association :... Dossier à retourner en Mairie de Pringy (Pôle Ressources) ou par mail à poles.ressources@pringy77.fr

Plus en détail

AVENANT N (XX) A L ACCORD DE PARTICIPATION

AVENANT N (XX) A L ACCORD DE PARTICIPATION AVENANT N (XX) A L ACCORD DE PARTICIPATION Ce document est fourni à titre indicatif et doit être soumis à votre conseiller juridique habituel qui le complètera de toutes les spécificités propres à votre

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL FMFF 2012

RAPPORT ANNUEL FMFF 2012 RAPPORT ANNUEL FMFF 2012 Fonds de la mairie de Fort-de-France Caisse des Dépôts - Direction des retraites et de la solidarité rue du vergne - 33059 Bordeaux cedex www.cdc.retraites.fr RETRAITES ET SOLIDARITÉ

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille

REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille Conformément à l article 14 de ses statuts, le «Orchestre Universitaire de Lille» arrête son Règlement Intérieur d association. ARTICLE 14 - Règlement

Plus en détail

Dijon, le 20 décembre 2013. BUREAU VERITAS 400 avenue Barthélémy Thimonnier 69530 BRIGNAIS

Dijon, le 20 décembre 2013. BUREAU VERITAS 400 avenue Barthélémy Thimonnier 69530 BRIGNAIS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIRECTION DES ÉQUIPEMENTS SOUS PRESSION NUCLÉAIRES Réf : CODEP-DEP-2013-067330 Dijon, le 20 décembre 2013 BUREAU VERITAS 400 avenue Barthélémy Thimonnier 69530 BRIGNAIS Objet : Contrôle

Plus en détail

Pacte de solidarité entre générations Exécution Doc n 3 Arrêté royal du 9 mars 2006 Outplacement et sanctions

Pacte de solidarité entre générations Exécution Doc n 3 Arrêté royal du 9 mars 2006 Outplacement et sanctions Pacte de solidarité entre générations Exécution Doc n 3 Arrêté royal du 9 mars 2006 Outplacement et sanctions 1. L outplacement de quoi s agit-il? «L outplacement», aussi appelé reclassement professionnel,

Plus en détail

SUR LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL ET LES PROCEDURES DE CONTRÔLE INTERNE MISES EN PLACE PAR LA SOCIETE

SUR LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL ET LES PROCEDURES DE CONTRÔLE INTERNE MISES EN PLACE PAR LA SOCIETE STAFF AND LINE Société Anonyme Au capital social de 2.914.676 Siège social : Immeuble Horizon 1 10 Allée Bienvenue - 93160 Noisy-le-Grand 347 848 947 RCS Bobigny Rapport du Président SUR LE FONCTIONNEMENT

Plus en détail

CENTRE INTERCOMMUNAL D ACTION SOCIALE DU FOYER RESIDENCE POUR PERSONNES AGÉES DE MORMANT (77) Compte administratif 2007

CENTRE INTERCOMMUNAL D ACTION SOCIALE DU FOYER RESIDENCE POUR PERSONNES AGÉES DE MORMANT (77) Compte administratif 2007 S2-2080181/BB 1/5 (077 013 918) 4 ème section N G/153/A.07 Séance du 25 avril 2008 RECOMMANDÉ AVEC A.R. CENTRE INTERCOMMUNAL D ACTION SOCIALE DU FOYER RESIDENCE POUR PERSONNES AGÉES DE MORMANT (77) Compte

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france Rapport pour la commission permanente du conseil régional AVRIL 2013 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france HABILITATION DU PRESIDENT A SIGNER LE PROTOCOLE

Plus en détail

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE. TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE. TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er - Création Il est créé entre : - la (les) collectivité(s)

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR UNION SPORTIVE FISMOISE MIS A JOUR LE [ ]

REGLEMENT INTERIEUR UNION SPORTIVE FISMOISE MIS A JOUR LE [ ] REGLEMENT INTERIEUR UNION SPORTIVE FISMOISE MIS A JOUR LE [ ] Préambule : Les statuts de l U.S. Fismoise adoptés par l Assemblée Générale du [ ] permettent de réaliser un règlement intérieur destiné à

Plus en détail

Quelles obligations de tenue de comptabilité?

Quelles obligations de tenue de comptabilité? Quelles obligations de tenue de comptabilité? Loide 1901n imposepasàuneassociationlatenued unecomptabilité! Toutefois: Il est concrètement difficile d imaginer qu une association puisse fonctionner sans

Plus en détail

GT CNAS DU 5 MARS 2015 Règlement intérieur du CNAS. Sans changement. Sans changement. Sans changement

GT CNAS DU 5 MARS 2015 Règlement intérieur du CNAS. Sans changement. Sans changement. Sans changement GT CNAS DU 5 MARS 2015 Règlement intérieur du CNAS RI de 2012 Règlement intérieur applicable au conseil national de l action sociale du ministère de l économie, des finances et de l industrie et du ministère

Plus en détail

direction régionale des affaires culturelles Champagne-Ardenne Collectivité territoriale demande de subvention 2015

direction régionale des affaires culturelles Champagne-Ardenne Collectivité territoriale demande de subvention 2015 direction régionale des affaires culturelles Champagne-Ardenne Collectivité territoriale demande de subvention 2015 L'exemplaire original est à retourner impérativement avant le 31 janvier 2015 Il doit

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL FMFF 2011

RAPPORT ANNUEL FMFF 2011 RAPPORT ANNUEL FMFF 2011 Fonds de la mairie de Fort-de-France Caisse des Dépôts - Direction des retraites et de la solidarité rue du vergne - 33059 Bordeaux cedex 05 56 11 41 23 www.cdc.retraites.fr RETRAITES

Plus en détail

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE CENTRE-EST

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE CENTRE-EST CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE CENTRE-EST La médiation bancaire est régie par le Code de la consommation (en particulier les articles L. 151-1 à L. 157-2) et le Code monétaire et financier

Plus en détail

Convention n 2015-C-DGAS-DHV-0006

Convention n 2015-C-DGAS-DHV-0006 Annexe 3 Convention n 2015-C-DGAS-DHV-0006 relative à l attribution d une subvention du Département à la Congrégation «La Province de France des Sœurs des Sacrés Cœurs et de l Adoration» ENTRE Le Département

Plus en détail

CONVENTION-TYPE. le Groupement d intérêt public «Agence nationale de la recherche» (ci-après l ANR), situé 1 rue Descartes, Paris (75005) ;

CONVENTION-TYPE. le Groupement d intérêt public «Agence nationale de la recherche» (ci-après l ANR), situé 1 rue Descartes, Paris (75005) ; CONVENTION-TYPE Entre le Groupement d intérêt public «Agence nationale de la recherche» (ci-après l ANR), situé 1 rue Descartes, Paris (75005) ; et le Titulaire «Dénomination sociale» «Forme juridique»

Plus en détail

RAPPORT GENERAL DU COMMISSAIRE AUX COMPTES. Exercice clos le 31 décembre 2008 SIRET 445 146 111 00015

RAPPORT GENERAL DU COMMISSAIRE AUX COMPTES. Exercice clos le 31 décembre 2008 SIRET 445 146 111 00015 DIDIER IVARRA EXPERT COMPTABLE Résidence Beaumanoir Bat 3 COMMISSAIRE AUX COMPTES Allée des Lilas 13 100 Aix en Pce : 04 42 91 25 60 Fax : 04 42 91 25 61 didier.ivarra@wanadoo.fr FINANCIERE ET IMMOBILIERE

Plus en détail

ASSOCIATION DES AMIS DU COMPA

ASSOCIATION DES AMIS DU COMPA ASSOCIATION DES AMIS DU COMPA Association déclarée conformément à la loi du 1 er juillet 1901 et au décret du 16 août 1901, portant règlement d Administration publique pour exécution de la loi du 1 er

Plus en détail

MARCHÉ PRESTATIONS N P 01-2013 REGLEMENT DE LA CONSULTATION

MARCHÉ PRESTATIONS N P 01-2013 REGLEMENT DE LA CONSULTATION MARCHÉ PRESTATIONS N P 01-2013 PLACEMENT ET GESTION D UN PROGRAMME D ASSURANCES REGLEMENT DE LA CONSULTATION RC DATE ET HEURE LIMITES DE REMISE DES OFFRES : MERCREDI 27 NOVEMBRE 2013 A 12H00 Marché P01-2013

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE A L OCTROI D UNE SUBVENTION ANNUELLE DE FONCTIONNEMENT A L ASSOCIATION ECO-REV

CONVENTION RELATIVE A L OCTROI D UNE SUBVENTION ANNUELLE DE FONCTIONNEMENT A L ASSOCIATION ECO-REV CONVENTION RELATIVE A L OCTROI D UNE SUBVENTION ANNUELLE DE FONCTIONNEMENT A L ASSOCIATION ECO-REV Entre les soussignés Nantes Métropole, représentée par Madame Michèle Gressus, Vice-présidente, dûment

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ADMINISTRATION

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ADMINISTRATION ADMINISTRATION ADMINISTRATION GÉNÉRALE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS HAUT-COMMISSARIAT À LA JEUNESSE Direction

Plus en détail

Automobile : si l on refuse de vous assurer. Fédération française des sociétés d assurances DEP 454 MAI 2005

Automobile : si l on refuse de vous assurer. Fédération française des sociétés d assurances DEP 454 MAI 2005 DEP 454 MAI 2005 Automobile : si l on refuse de vous assurer Fédération française des sociétés d assurances Centre de documentation et d information de l assurance 26, bd Haussmann 75311 Paris Cedex 09

Plus en détail

Vu le Traité instituant la Communauté Economique et Monétaire de l Afrique Centrale,

Vu le Traité instituant la Communauté Economique et Monétaire de l Afrique Centrale, REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DE LA BEAC Le Conseil d Administration de la Banque des Etats de l Afrique Centrale (BEAC), Vu le Traité instituant la Communauté Economique et Monétaire

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2011 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france SUBVENTIONS EN FAVEUR : - de l Association

Plus en détail

Rapport pour le conseil régional DECEMBRE 2013

Rapport pour le conseil régional DECEMBRE 2013 Rapport pour le conseil régional DECEMBRE 2013 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france CREATION D UNE MISSION D INFORMATION ET D EVALUATION RELATIVE AUX LOGEMENTS DE

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2014

Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2014 Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2014 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france CONVENTION RELATIVE A LA REPARTITION DES CHARGES DE CHAUFFAGE

Plus en détail

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE DE SPECTACLE VIVANT (*) TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE DE SPECTACLE VIVANT (*) TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE DE SPECTACLE VIVANT (*) TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er - Création Il est créé entre : - la (les)

Plus en détail

Dépôt en ligne de vos dossiers de demande de subventions

Dépôt en ligne de vos dossiers de demande de subventions Dépôt en ligne de vos dossiers de demande de subventions GUIDE PRATIQUE À L USAGE DES ASSOCIATIONS Pour toute question : 04 91 57 54 80 subventions-en-ligne@info-regionpaca.fr Région Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

GUIDE DES SORTIES ET VOYAGES SCOLAIRES

GUIDE DES SORTIES ET VOYAGES SCOLAIRES Lycée Professionnel Gaston Barré 79010 NIORT Cedex 05 49 28 05 20 GUIDE DES SORTIES ET VOYAGES SCOLAIRES Les sorties et voyages scolaires sont proposés dans le cadre d un projet et sont considérés comme

Plus en détail

MODELE DE STATUTS D UNE ASSOCIATION DECLAREE. Proposé par le CICOS

MODELE DE STATUTS D UNE ASSOCIATION DECLAREE. Proposé par le CICOS MODELE DE STATUTS D UNE ASSOCIATION DECLAREE Proposé par le CICOS Les statuts sont rédigés librement par les fondateurs ou l assemblée constitutive, et doivent tenir compte de la spécificité et du fonctionnement

Plus en détail

LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE LA GUADELOUPE, VU le code général des collectivités territoriales ;

LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE LA GUADELOUPE, VU le code général des collectivités territoriales ; CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE LA GUADELOUPE SYNDICAT MIXTE D ELECTRICITE DE LA GUADELOUPE (SYMEG) BUDGET PRIMITIF 2012 Article L. 1612-5 et L. 1612-20 du code général des collectivités territoriales

Plus en détail

Formulaire de demande

Formulaire de demande FORM01FRPUR Valable à partir du 2011-05-09 Formulaire de demande Données administratives du demandeur (voir Article 2) Le soussigné : En son nom propre Au nom de l entreprise : Entreprise à mentionner

Plus en détail

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007-23 -=-=-=-=-=- Le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie :

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007-23 -=-=-=-=-=- Le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie : Tunis, le 10 octobre 2007 CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007-23 -=-=-=-=-=- O B J E T / Participation des résidents au capital de sociétés non résidentes établies en Tunisie. Le Gouverneur de

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Date : 28/02/80 MM les Directeurs des Caisses Primaires d'assurance Maladie Origine : SDAM Réf. : SDAM

Plus en détail

Société KONICA MINOLTA BUSINESS SOLUTIONS France C/ Commune de NOISY-LE-SEC (93)

Société KONICA MINOLTA BUSINESS SOLUTIONS France C/ Commune de NOISY-LE-SEC (93) 10-UC-5036/S3/2070305/MC/SH 1/5 093 022 053 1ère section N /G/96/n A. 20 Séance du 15 juin 2007 RECOMMANDE AVEC A.R. Société KONICA MINOLTA BUSINESS SOLUTIONS France C/ Commune de NOISY-LE-SEC (93) Budget

Plus en détail

STATUTS AGENCE LOCALE DE L ENERGIE TITRE 1 OBJET ET COMPOSITION

STATUTS AGENCE LOCALE DE L ENERGIE TITRE 1 OBJET ET COMPOSITION STATUTS AGENCE LOCALE DE L ENERGIE TITRE 1 OBJET ET COMPOSITION ARTICLE 1. FORME ET DENOMINATION Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association par la loi du 1 er juillet 1901 et

Plus en détail

REGLEMENT REGIONAL POUR L'ATTRIBUTION ET LE VERSEMENT DE LA PRIME A L APPRENTISSAGE DE MIDI PYRENEES

REGLEMENT REGIONAL POUR L'ATTRIBUTION ET LE VERSEMENT DE LA PRIME A L APPRENTISSAGE DE MIDI PYRENEES REGLEMENT REGIONAL POUR L'ATTRIBUTION ET LE VERSEMENT DE LA PRIME A L APPRENTISSAGE DE MIDI PYRENEES Règlement adopté par la Commission Permanente du 17 Mars 2014 Page 1 Préambule Selon l article L.6223-4

Plus en détail

Projet de loi relatif à la transparence des comptes des comités d entreprise. Article 1 er

Projet de loi relatif à la transparence des comptes des comités d entreprise. Article 1 er RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social NOR : Projet de loi relatif à la transparence des comptes des comités d entreprise Article

Plus en détail

DROIT SYNDICAL. Cette note d information a pour objectif de rappeler la réglementation applicable concernant :

DROIT SYNDICAL. Cette note d information a pour objectif de rappeler la réglementation applicable concernant : DIFFUSION JUIN 2009 DROIT SYNDICAL TEXTES DE REFERENCE Loi n 84-53 du 26 janvier 1984, modifiée, portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale, article 100 ; article 57,7

Plus en détail

Certificat d urbanisme

Certificat d urbanisme MINISTÈRE CHARGÉ Demande de Certificat d urbanisme N 13410*02 1/4 Vous pouvez utiliser ce formulaire pour : Connaître le droit de l urbanisme applicable sur un terrain Savoir si l opération que vous projetez

Plus en détail

DOSSIER DE SUIVI DES ASSOCIATIONS CULTURELLES ET DE DEMANDE DE SUBVENTION ANNEE 2014 ASSOCIATION :

DOSSIER DE SUIVI DES ASSOCIATIONS CULTURELLES ET DE DEMANDE DE SUBVENTION ANNEE 2014 ASSOCIATION : DOSSIER DE SUIVI DES ASSOCIATIONS CULTURELLES ET DE DEMANDE DE SUBVENTION ANNEE 2014 ASSOCIATION : 1 PRESENTATION DE VOTRE ASSOCIATION Identification de votre association Nom de votre association :...

Plus en détail

Les observations retenues à titre définitif sont détaillées en cinq pages jointes à la présente lettre de transmission.

Les observations retenues à titre définitif sont détaillées en cinq pages jointes à la présente lettre de transmission. Par lettre du 2 mars 2001, j'ai porté à votre connaissance les observations provisoires de la chambre régionale des comptes sur la gestion des exercices 1994 et suivants de votre établissement, conformément

Plus en détail

CONVENTION DE PÔLE ASSOCIÉ DE DÉPÔT LÉGAL N 2015. ENTRE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCE ET

CONVENTION DE PÔLE ASSOCIÉ DE DÉPÔT LÉGAL N 2015. ENTRE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCE ET CONVENTION DE PÔLE ASSOCIÉ DE DÉPÔT LÉGAL N 2015. ENTRE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCE ET.. ENTRE La Ville / Communauté d agglomération / Département / adresse représentée par agissant pour le compte

Plus en détail

C20 G/MCL 1/2. NOISIEL, le 27 octobre 2009

C20 G/MCL 1/2. NOISIEL, le 27 octobre 2009 C20 G/MCL 1/2 Le Président NOISIEL, le 27 octobre 2009 N /G/72/09-0937 E N 09-0211 R RECOMMANDE AVEC A.R. Monsieur le Directeur, Je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint le rapport comportant les

Plus en détail

Le règlement général des subventions départementales

Le règlement général des subventions départementales Le règlement général des subventions départementales Les règles d ordre général Article 39. Le cadre général des subventions 39-1 - Définitions Une subvention se définit de la façon suivante : - Un concours

Plus en détail

IV. Exemple de statuts d une asbl à vocation artistique

IV. Exemple de statuts d une asbl à vocation artistique IV. Exemple de statuts d une asbl à vocation artistique Article 1 L association est dénommée., association sans but lucratif. Article 2 Son siège social est établi au + adresse, dans l arrondissement judiciaire

Plus en détail

Mise à jour des consignes de tri. Dossier de demande de financement

Mise à jour des consignes de tri. Dossier de demande de financement Mise à jour des consignes de tri Dossier de demande de financement ECOFOLIO vous accompagne dans la création et la mise à jour de vos consignes de tri Merci de vous référer à la notice explicative jointe

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS CHEQUIER LIVRE REGION 2015 2016

FOIRE AUX QUESTIONS CHEQUIER LIVRE REGION 2015 2016 FOIRE AUX QUESTIONS CHEQUIER LIVRE REGION 2015 2016 A quel public s adresse ce dispositif? Comment faire une demande de chéquier? Quel est le délai de traitement pour obtenir un chéquier livre? J habite

Plus en détail