Autour du livre de Thomas Piketty, Le Capital au 21e siècle

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Autour du livre de Thomas Piketty, Le Capital au 21e siècle"

Transcription

1 Autour du livre de Thomas Piketty, Le Capital au 21e siècle Gabriel Zucman (London School of Economics) Conférence de l ACN 21 Novembre 2014

2 Cette présentation se fonde sur des travaux récents qui ont alimenté Le Capital au 21e siècle et d autres qui s inscrivent dans sa continuité. Tous ces travaux font un usage extensif de la comptabilité nationale : 1. T. Piketty et G. Zucman (2014) Capital is Back : Wealth- Income Ratios in Rich Countries , QJE partie II du Capital au 21e siècle 2. E. Saez et G. Zucman (2014) Wealth Inequality in the United States since 1913, NBER working paper ( dans le prolongement du chap. 10) 3. T. Piketty, E. Saez et G. Zucman, Distributional National Accounts, en progrès ( dans le prolongement de la partie III)

3 I- Le ratio capital / revenu

4 Les ratios capital privé / revenu national augmentent dans les pays riches 800% 700% 600% 500% 400% 300% 200% USA Private wealth / national income ratios Germany UK Canada Japan France Italy Australia 100% Source: Piketty and Zucman (2014). Authors' computations using country national accounts. Private wealth = non-financial assets + financial assets - financial liabilities (household & non-profit sectors)

5 La du capital privé est plus forte que la du capital public % of national income 900% 800% 700% 600% 500% 400% 300% 200% 100% 0% USA Germany UK Canada Figure 6: National vs. foreign wealth, Japan France Italy Australia National wealth Net foreign wealth -100% Authors' computations using country national accounts. Net foreign wealth = net foreign assets owned by country residents in rest of the world (all sectors)

6 En Europe, les ratios capital/revenu retrouvent leur niveau de la Belle Epoque 800% Figure 2: Private wealth / national income ratios in Europe % 600% 500% Germany France UK 400% 300% 200% 100% Authors' computations using country national accounts. Private wealth = non-financial assets + financial assets - financial liabilities (household & non-profit sectors). Data are decennial averages ( averages for 1910)

7 ... Malgré des changements profonds dans les formes de la richesse % national income 800% 700% 600% 500% 400% 300% 200% 100% Figure 3: The changing nature of national wealth: UK Net foreign assets Other domestic capital Housing Agricultural land 0% National wealth = agricultural land + housing + other domestic capital goods + net foreign assets

8 Aux Etats-Unis aussi le ratio capital/revenu suit une courbe en U 800% Figure 4: Private wealth / national income ratios : Europe vs. USA 700% 600% 500% USA Europe 400% 300% 200% 100% Authors' computations using country national accounts. Private wealth = non-financial assets + financial assets - financial liabilities (household & non-profit sectors). Data are decennial averages ( averages for Europe)

9 Comment expliquer la hausse du ratio capital/revenu β depuis les années 1970? Deux forces clé : La hausse des prix d actifs, elle-même due à des changements de politiques Le ralentissement de la croissance de la productivité et de la population : β = s/g : A long terme, le ratio capital/revenu β = s/g Si s = 10% et g = 3% alors β 300% Mais si s = 10% et g = 1.5% alors β 600% Les pays avec un g faible tendent avoir des β élevés

10 II- Les inégalités de fortune

11 La dynamique des inégalités de fortune en Europe Inégalités extrêmes pendant le 19e siècle : le top 10% possède 90% de la richesse ; le top 1% 60% Pas de tendance à l égalisation pendant le 19e siècle Déclin massif des inégalités à la suite des guerres mondiales et de la Grande Dépression Les fortunes sont beaucoup moins inégalement réparties aujourd hui qu il y a un siècle Nombreuses incertitudes sur l évolution récente

12 La dynamique des inégalités de fortune aux Etats-Unis Avant WW1, richesse est moins concentrée aux US qu en Europe (cf. ethos égalitaire américain célébré par Tocqueville) Chute des inégalités dans les années 1930 et 1940 Puis augmentation spectaculaire depuis la fin des années 1970 Les Etats-Unis qui historiquement étaient plus égalitaires que l Europe sont aujourd hui bien plus inégalitaires

13 La dynamique des inégalités de fortune en France 100% 90% Wealth inequality in France, Share of top decile or percentile in total wealth 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% Top 10% wealth share Top 1% wealth share 10% 0% The top decile (the top 10% highest wealth holders) owns 80-90% of total wealth in , and 60-65% today. Sources and series: see piketty.pse.ens.fr/capital21c.

14 La dynamique des inégalités de fortune au Royaume-Uni 100% 90% Wealth inequality in Britain, Share of top decie or top percentile in total wealth 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% Top 10% wealth share Top 1% wealth share 0% The top decile owns 80-90% of total wealth in , and 70% today. Sources and series: see pike0y.pse.ens.fr/capital21c.

15 La hausse des inégalités aux Etats-Unis... 90% Top 10% wealth share in the United States, % % of total household wealth 80% 75% 70% 65% Capitalized income SCF 60% The figure depicts the share of total household wealth owned by the top 10%, obained by capitalizing income tax returns versus in the Survey of Consumer Finances. The unit of analysis is the familly. Source: Appendix Tables B1 and C

16 ... Est essentiellement concentrée dans le top 1% 55% Top 10-1% and 1% wealth shares, % % of total household wealth 45% 40% 35% 30% 25% 20% Top 10% to 1% Top 1%

17 Le grand renversement Europe vs. US Share of top decile or percentile in total wealth Wealth inequality: Europe and the U.S., % 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% Top 10% wealth share: Europe 20% Top 10% wealth share: U.S. 10% Top 1% wealth share: Europe Top 1% wealth share: U.S. 0% Until the mid 20 th century, wealth inequality was higher in Europe than in the United States.

18 Conclusion - Distributional National Accounts (DINA)

19 Combler le fossé entre les comptes nationaux et les études sur les inégalités L agenda DINA : partir de la définition de la richesse et du revenu national dans les comptes nationaux (p. ex. SCN 2008) et essayer de décomposer ces agrégats par fractiles : En combinant toute les informations disponibles dans les enquêtes, les données fiscales... En explicitant toutes les hypothèses (p. ex sur la distribution du revenu non-reporté dans les enquêtes / données fiscales) But : obtenir des décompositions officielles, annuelles de la croissance par groupe social Pour ce faire, nous transformons la World Top Income Database en une World Wealth and Income Database

20 Bibliographie Alvaredo, F., T. Atkinson, T. Piketty and E. Saez (2013). The Top 1% in International and Historical Perspective. Journal of Economic Perspectives Atkinson, A. B., T. Piketty and E. Saez (2011). Top Incomes in the Long Run of History." Journal of Economic Literature 49(1), Piketty, T. (2014). Capital in the 21st century. Cambridge : Harvard University Press. Piketty, T. and G. Zucman (2014). Capital is Back : Wealth-Income Ratios in Rich Countries, " Quarterly Journal of Economics 129(3), Piketty, T. and G. Zucman (2014). Wealth and Inheritance in the Long Run" in Atkinson and Bourguignon (eds) Handbook of Income Distribution, 2. Saez E. and G. Zucman (2014). Wealth Inequality in the United States since 1913 : Evidence from Capitalized Income Tax Data", NBER working paper. Zucman, G. (2013). The Missing Wealth of Nations : Are Europe and the US net Debtors or net Creditors?" Quarterly Journal of Economics 128(3), Zucman, G. (2014). Taxing Across Borders : Tracking Personal Wealth and Corporate Profits." Journal of Economic Perspectives 28(4).

La finance, facteur d inégalités

La finance, facteur d inégalités La finance, facteur d inégalités Olivier GODECHOT Cette étude montre que, contrairement aux idées reçues, les PDG et des superstars du sport ou du divertissement ne sont pas les premiers responsables de

Plus en détail

EURO ZONE: economic impact of the financial crisis

EURO ZONE: economic impact of the financial crisis 1 EURO ZONE: economic impact of the financial crisis Michel Aglietta Univ Paris West, Cepii and Groupama-am Euro zone and European Union: a generalized slump with a recovery starting in Q3 2009 2 Euro

Plus en détail

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée.

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. Il y a trois approches possibles du produit intérieur brut : Optique de la production Optique

Plus en détail

Le plan d'investissement Baudouin Regout 11 mai 2015

Le plan d'investissement Baudouin Regout 11 mai 2015 Le plan d'investissement Baudouin Regout 11 mai 2015 Secretariat-General L'examen annuel de la croissance 2015: Le programme de la Commission pour la croissance et l'emploi est fondé sur trois piliers

Plus en détail

Thomas Piketty Curriculum vitae - Septembre 2014

Thomas Piketty Curriculum vitae - Septembre 2014 1 Thomas Piketty Curriculum vitae - Septembre 2014 Né le 7 mai 1971 à Clichy (92) Ecole d'économie de Paris. Campus PARIS-Jourdan 48, boulevard Jourdan. 75014 Paris. France Courriel : piketty@psemail.eu

Plus en détail

The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011

The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011 The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011 3rd largest European postal operator by turnover The most diversified European postal operator with 3 business lines 2010 Turnover Mail 52%

Plus en détail

Thomas Piketty Curriculum vitae - September 2013

Thomas Piketty Curriculum vitae - September 2013 1 Thomas Piketty Curriculum vitae - September 2013 Born at Clichy (France) on May 7 1971 Paris School of Economics. Campus PARIS-Jourdan 48, boulevard Jourdan. 75014 Paris. France Phone : +33 1 43 13 62

Plus en détail

Wallonia-Belgium A continuous success story. Alphi CARTUYVELS Deputy General Manager Europe & North America

Wallonia-Belgium A continuous success story. Alphi CARTUYVELS Deputy General Manager Europe & North America Wallonia-Belgium A continuous success story Alphi CARTUYVELS Deputy General Manager Europe & North America I. ORGANISATION & STRATEGY II. FIGURES & RESULTS III.BELGIUM WALLONIA S ASSETS I. ORGANISATION

Plus en détail

Revenu national avant impôts: 2 800 (100%) Revenu disponible: 2 100 (74%) Revenu après impôts: 1 500 (51%)

Revenu national avant impôts: 2 800 (100%) Revenu disponible: 2 100 (74%) Revenu après impôts: 1 500 (51%) Séance n 8. TD Tableau n 1. La décomposition du revenu national en 2009 Montant (milliards d euros) Part (%) Revenus d activité salariaux 1014,3 73% Revenus de la propriété 281,1 20% Revenu d activité

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS. IMport

CHIFFRES CLÉS. IMport 2014 CHIFFRES CLÉS IMport La presse étrangère Magazines : des lancements réussis En volume, le marché des magazines étrangers a reculé de 7 % en 2014 par rapport à 2013, mais l augmentation moyenne de

Plus en détail

HUBSYS GLOBAL BANKING SERVICES : CHALLENGES AND STRATEGY. Alain Closier, Thierry Roehm

HUBSYS GLOBAL BANKING SERVICES : CHALLENGES AND STRATEGY. Alain Closier, Thierry Roehm HUBSYS GLOBAL BANKING SERVICES : CHALLENGES AND STRATEGY Alain Closier, Thierry Roehm CONTENT GLOBAL BANKING SERVICES HUBSYS : Global banking services: challenges and strategy Alain CLOSIER Head of Banking

Plus en détail

Assurance médicale sociale et

Assurance médicale sociale et Assurance médicale sociale et couverture universelle Réformes et défis aux USA et Canada Gary M. Oderda, d Pharm.D., M.P.H. Alger, 20 April 2011 Agenda Statut actuel de la couverture sociale aux USA Pourquoi

Plus en détail

AFFLUENCE LINE ESTIMATION: CASE OF CAMEROON

AFFLUENCE LINE ESTIMATION: CASE OF CAMEROON MPRA Munich Personal RePEc Archive AFFLUENCE LINE ESTIMATION: CASE OF CAMEROON Jean Aristide BILOA ESSIMI and Celestin CHAMENI NEMBUA University of Yaounde II-SOA, University of YAOUNDE II-SOA 1. July

Plus en détail

BASE DE DONNÉES DES ASPECTS SOCIOÉCONOMIQUES EN MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE

BASE DE DONNÉES DES ASPECTS SOCIOÉCONOMIQUES EN MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE BASE DE DONNÉES DES ASPECTS SOCIOÉCONOMIQUES EN MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE CETMO-ASE Version 08.01 Année de référence 2008 Février 2013 BASE DE DONNÉES DES ASPECTS SOCIOÉCONOMIQUES EN MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE

Plus en détail

Bill 69 Projet de loi 69

Bill 69 Projet de loi 69 1ST SESSION, 41ST LEGISLATURE, ONTARIO 64 ELIZABETH II, 2015 1 re SESSION, 41 e LÉGISLATURE, ONTARIO 64 ELIZABETH II, 2015 Bill 69 Projet de loi 69 An Act to amend the Business Corporations Act and the

Plus en détail

ENTREPRISES - PROTECTION DES DONNÉES

ENTREPRISES - PROTECTION DES DONNÉES ENTREPRISES - PROTECTION DES DONNÉES PIERRE ANGULAIRE DE LA PÉRENNITÉ DES ENTREPRISES André Kudelski Meyrin, 27 mai 2014 AGENDA La BIG picture Valeur ajoutée Un Monde Hyperconnecté Se protéger dans le

Plus en détail

La République de Maurice Centre Financier International. www.abaxservices.com

La République de Maurice Centre Financier International. www.abaxservices.com La République de Maurice Centre Financier International L ile Maurice d aujourd hui Paysage : Stabilité sociale, politique et économique; démocratie parlementaire Population multi-ethnique / culturelle

Plus en détail

HOW DO YOU EXPECT YOUR COMPANY'S CHINA PROFIT?

HOW DO YOU EXPECT YOUR COMPANY'S CHINA PROFIT? C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Les entreprises suisses réussissent particulièrement bien en Chine En 2014, les ventes et les bénéfices des entreprises suisses actives en Chine connaissent une accélération

Plus en détail

La vulnérabilité de l Afrique subsaharienne à la crise financière: le cas du commerce

La vulnérabilité de l Afrique subsaharienne à la crise financière: le cas du commerce La vulnérabilité de l Afrique subsaharienne à la crise financière: le cas du commerce Nicolas Berman (Graduate Institute, Geneva) Philippe Martin (Sciences-Po, Paris and CEPR) Lyon, 12 novembre, journées

Plus en détail

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39 under the SMALL BUSINESS INVESTOR TAX CREDIT ACT (O.C. 2003-220) Regulation Outline Filed July 29, 2003 Citation........................................... 1 Definition

Plus en détail

Thèmes de recherche. Projets en cours

Thèmes de recherche. Projets en cours Formation Michel Baroni Professeur, Département Finance Responsable Pédagogique des Mastères Spécialisés en Techniques Financières et Finance & Asset Management Habilitation à Diriger des Recherches, Université

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

La BDP. Système financier International. La Balance des Paiements I- Le Compte courant. Identité du Revenu National.

La BDP. Système financier International. La Balance des Paiements I- Le Compte courant. Identité du Revenu National. La BDP Système financier International La Balance des Paiements I- Le Compte courant ESC-Février 2015 Balance des paiements = relevé statistique annuel de toutes les transactions de biens, services et

Plus en détail

Du produit intérieur brut (PIB) au revenu national (2010)

Du produit intérieur brut (PIB) au revenu national (2010) Du produit intérieur brut (PIB) au revenu national (2010) En 2010, le revenu moyen avant impôt des Français était de 33 000 par adulte et par an (2 800 par mois) Produit intérieur brut (PIB) (2010): 1

Plus en détail

Prévisions économiques 2011. Yanick Desnoyers

Prévisions économiques 2011. Yanick Desnoyers Prévisions économiques 2011 Yanick Desnoyers ÀNOTER ÀVOTRE AGENDA 16 novembre 2010 8 mars 2011 POUR ALLER PLUS LOIN Consultez le dossier complet sur la rémunération à l adresse suivante : www.portailrh.org/previsions

Plus en détail

FATCA Retour d expérience FATCA sur les Sociétés de Gestion : règles d identification, reporting réglementaire,

FATCA Retour d expérience FATCA sur les Sociétés de Gestion : règles d identification, reporting réglementaire, FATCA Retour d expérience FATCA sur les Sociétés de Gestion : règles d identification, reporting réglementaire, Laure Capron BNP Paribas Securities Services Responsable FATCA France 18 septembre 014 Table

Plus en détail

La formation supérieure ITS sur la logistique Piacenza, Italie Programme ITS Région Emilia Romagna

La formation supérieure ITS sur la logistique Piacenza, Italie Programme ITS Région Emilia Romagna La formation supérieure ITS sur la logistique Piacenza, Italie Programme ITS Région Emilia Romagna Luca Lanini ITS DIRECTOR le cours ITS et son diplôme L Istituto Tecnico Superiore, c est la nouvelle formation

Plus en détail

DES PAROLES ET DES ACTES : LES 4 MENSONGES DE MONSIEUR LENGLET

DES PAROLES ET DES ACTES : LES 4 MENSONGES DE MONSIEUR LENGLET Cette fiche élaborée par la commission économie du Parti de Gauche révèle les 4 "erreurs" fondamentales issues de l'argumentaire que Monsieur Lenglet a opposé à Jean-Luc Mélenchon lors de l'émission des

Plus en détail

FOCUS Très hauts revenus et fiscalité dans les pays de l OCDE : la crise a-t-elle changé la donne?

FOCUS Très hauts revenus et fiscalité dans les pays de l OCDE : la crise a-t-elle changé la donne? FOCUS Très hauts revenus et fiscalité dans les pays de l OCDE : la crise a-t-elle changé la donne? Mai 2014 Direction de l'emploi, du Travail et des Affaires sociales La part des 1 % les plus riches dans

Plus en détail

Le risque humain en entreprise Le cadre du renseignement

Le risque humain en entreprise Le cadre du renseignement Governance Risk & Compliance Day 2011 Genève Le risque humain en entreprise Le cadre du renseignement Claudio Foglini Senior Consultant Economic Crime Intelligence claudio.foglini@scalaris.com 1 2 Agenda

Plus en détail

2008 : Master 2 Economie des Affaires Européennes et Internationale, Mention Très Bien, Université de Pau et des Pays d Adour

2008 : Master 2 Economie des Affaires Européennes et Internationale, Mention Très Bien, Université de Pau et des Pays d Adour Mazhar MUGHAL Mail : yasinmazhar.mughal@esc-pau.fr Téléphone 33(0)5.59.92.64.64 Professeur d Economie Formation 2014 : Qualification CNU Section 5 2012 : Doctorat en Sciences Economiques sous la direction

Plus en détail

Mise en place d un SMSI selon la norme ISO 27001. Wadi Mseddi Tlemcen, le 05/06/2013

Mise en place d un SMSI selon la norme ISO 27001. Wadi Mseddi Tlemcen, le 05/06/2013 Mise en place d un SMSI selon la norme ISO 27001 Wadi Mseddi Tlemcen, le 05/06/2013 2 Agenda Présentation de la norme ISO/IEC 27001 Eléments clé de la mise en place d un SMSI Situation internationale 2

Plus en détail

SEMINAIRE SAS VISUAL ANALYTICS LAUSANNE, MARCH 18 : JÉRÔME BERTHIER VALERIE AMEEL

SEMINAIRE SAS VISUAL ANALYTICS LAUSANNE, MARCH 18 : JÉRÔME BERTHIER VALERIE AMEEL SEMINAIRE SAS VISUAL ANALYTICS LAUSANNE, MARCH 18 : JÉRÔME BERTHIER VALERIE AMEEL AGENDA 14:15-14:30 Bienvenue & Introduction Jérôme Berthier et Manuel Fucinos 14:30-14:45 Le concept de la Data Viz et

Plus en détail

SECURE ADVANTAGE REVENUS GARANTIS

SECURE ADVANTAGE REVENUS GARANTIS Complément de retraite à vie SECURE ADVANTAGE REVENUS GARANTIS Une troisième voie pour votre assurance vie DOCUMENT NON CONTRACTUEL Financement des retraites, un nouveau contexte NOUS VIVONS PLUS LONGTEMPS,

Plus en détail

LES INÉGALITÉS s accroissent dans

LES INÉGALITÉS s accroissent dans EMPLOI Le POUVOIR et le PEUPLE Florence Jaumotte et Carolina Osorio Buitron LES INÉGALITÉS s accroissent dans de nombreux pays avancés depuis les années 80, essentiellement par suite de la concentration

Plus en détail

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011.

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. Sent: 11 May 2011 10:53 Subject: Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. I look forward to receiving two signed copies of this letter. Sent: 10

Plus en détail

Economie de l'environnement

Economie de l'environnement Economie de l'environnement Fatih Karanl Département d'economie, EconomiX-CNRS, Université Paris Ouest Nanterre la Défense E-mail: fkaranl@u-paris10.fr Web: http://economix.fr/fr/membres/?id=1294 2013-2014

Plus en détail

Environnement Économique. Sommet immobilier de Montréal

Environnement Économique. Sommet immobilier de Montréal Environnement Économique Sommet immobilier de Montréal Le 1 Avril 2014 Clément Gignac Vice-président principal et économiste en chef Président, Comité d allocation d actifs 1 Mise en garde Les opinions

Plus en détail

Labor Force Participation: Consequences for Family Structure

Labor Force Participation: Consequences for Family Structure Labor Force Participation: Consequences for Family Structure Gender Economics Danièle Meulders María Catalán Herreros 22/11/2011 Introduction: tendances o o Taux d activité Les structures familiales La

Plus en détail

Le CV en anglais. Quelques généralités

Le CV en anglais. Quelques généralités Le CV en anglais Quelques généralités La présentation du CV Pour être lisible un CV doit être clair, aéré et doit permettre au lecteur d aller directement à la rubrique qui l intéresse. La police de caractères

Plus en détail

AFECA 2010 PROGRAM - OVERVIEW. 26 th September 6 th October. Friedrich-Alexander-University Erlangen-Nuremberg

AFECA 2010 PROGRAM - OVERVIEW. 26 th September 6 th October. Friedrich-Alexander-University Erlangen-Nuremberg Association de Formations Européennes à la Comptabilité et à l Audit AFECA 2010 26 th September 6 th October Friedrich-Alexander-University Erlangen-Nuremberg PROGRAM - OVERVIEW INTRODUCTIONS Presentations

Plus en détail

Where Business Goes to Grow

Where Business Goes to Grow Where Business Goes to Grow Hong Kong Charles Ng Directeur Général adjoint Laurent Sansoucy Représentant en France Juin 2014 InvestHK Hong Kong 2 Agence officielle dépendant du Gouvernement de la Région

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Etude comparative des pratiques de l intelligence économique entre le Maroc, l Afrique du Sud et le Brésil Par: Mourad Oubrich 3 Plan de la présentation Contexte Cadre conceptuel de l IE Etude empirique

Plus en détail

United Nations, World Population Prospects, CD ROM; The 2008 Revision.

United Nations, World Population Prospects, CD ROM; The 2008 Revision. SOURCES SOURCE Data Sources Population : Labour Force: Production: Social Indicators: United Nations, World Population Prospects, CD ROM; The 2008 Revision. International Labour Organisation (ILO). LaborStat

Plus en détail

Logitech Tablet Keyboard for Windows 8, Windows RT and Android 3.0+ Setup Guide Guide d installation

Logitech Tablet Keyboard for Windows 8, Windows RT and Android 3.0+ Setup Guide Guide d installation Logitech Tablet Keyboard for Windows 8, Windows RT and Android 3.0+ Setup Guide Guide d installation English.......................................... 3 Français.........................................

Plus en détail

CAPITALS. Dubaï London Heahtrow Hong Kong Paris Roissy Singapore Amsterdam Frankfurt Seoul Bangkok Istanbul CONTINENT

CAPITALS. Dubaï London Heahtrow Hong Kong Paris Roissy Singapore Amsterdam Frankfurt Seoul Bangkok Istanbul CONTINENT Barbara Lavernos CAPITALS 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Dubaï London Heahtrow Hong Kong Paris Roissy Singapore Amsterdam Frankfurt Seoul Bangkok Istanbul th CONTINENT TRAVEL business AIRPORTS 57% DOWNTOWN DUTY

Plus en détail

Contracts for sales of carbon credits Les contrats de vente de réduction d'émissions

Contracts for sales of carbon credits Les contrats de vente de réduction d'émissions Contracts for sales of carbon credits Les contrats de vente de réduction d'émissions Sonatrach Headquarters 7 November 2006 Adam Shepherd, Associate, Baker & McKenzie Baker & McKenzie International is

Plus en détail

English version ***La version française suit***

English version ***La version française suit*** 1 of 5 4/26/2013 4:26 PM Subject: CRA/ARC- Reminder - Tuesday, April 30, 2013 is the deadline to file your 2012 income tax and benefit return and pay any / Rappel - Vous avez jusqu'au 30 avril 2013 pour

Plus en détail

Comment allier expositions actives et passives dans une allocation institutionnelle

Comment allier expositions actives et passives dans une allocation institutionnelle Comment allier expositions actives et passives dans une allocation institutionnelle Vianney Dubois Directeur Investment Consulting Morningstar France January 2011 2010 Morningstar Associates Europe Ltd.

Plus en détail

Modification des services d administration

Modification des services d administration Informations importantes Aucune démarche n est nécessaire Introduction Afin de pouvoir offrir aux investisseurs un service client de premier ordre, nous avons désigné International Financial Data Services

Plus en détail

L Audit selon la norme ISO27001

L Audit selon la norme ISO27001 L Audit selon la norme ISO27001 5 ème Rencontre des Experts Auditeurs ANSI Anissa Masmoudi Sommaire 1. La norme ISO27001 2. La situation internationale 3. L audit selon la norme ISO27001 4. Audit 27001

Plus en détail

France with an OIB. Updated January 2014

France with an OIB. Updated January 2014 France with an OIB Updated January 2014 The French system May appear complicated Not too expensive Good opportunities if you look carefully 2 European harmonisation of higher education - LMD system Licence

Plus en détail

Women s State of the Media Democracy 2012 L observatoire international des usages et interactions des médias

Women s State of the Media Democracy 2012 L observatoire international des usages et interactions des médias Women s State of the Media Democracy 2012 L observatoire international des usages et interactions des médias Women s Forum - Deauville - Octobre 2012 Présentation de l étude Women s State of the Media

Plus en détail

M&G Global Macro Bond Fund. Anthony Doyle Directeur des investissements

M&G Global Macro Bond Fund. Anthony Doyle Directeur des investissements M&G Global Macro Bond Fund Anthony Doyle Directeur des investissements 1 Caractéristiques du Fonds M&G Global Macro Bond Fund Gérant : Gérant adjoint : Jim Leaviss Mike Riddell Date de lancement : Octobre

Plus en détail

1999 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS

1999 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS 1999 COOPERATIVE CREDIT S - S COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF (EN MILLIERS DE TABLE I - ASSETS LOANS TO MEMBERS (LESS S FOR LOANS IN DEFAULT) CASH TREASURY BILLS AND SHORT TERM DEPOSITS BONDS SHARES

Plus en détail

Introduction au financement international de l adaptation Lucas Demuelenaere Stakeholder meeting IPCC Bruxelles, 6 mai 2013

Introduction au financement international de l adaptation Lucas Demuelenaere Stakeholder meeting IPCC Bruxelles, 6 mai 2013 Introduction au financement international de l adaptation Lucas Demuelenaere Stakeholder meeting IPCC Bruxelles, 6 mai 2013 Aperçu de la présentation I. Cadre international : engagements et coût de l adaptation

Plus en détail

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing?

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Alexandre Loire A.L.F.A Project Manager July, 5th 2007 1. Changes to roles in customer/supplier relations a - Distribution Channels Activities End customer

Plus en détail

Big Data et Statistique Publique

Big Data et Statistique Publique Big Data et Statistique Publique Miracle ou mirage? Matthieu Cornec Mission Innovation Sommaire 1. Constat : Explosion des données 1. Constat 2. Exemples 2. Big Data : nouvelle révolution économique? 1.

Plus en détail

BILL 13 PROJET DE LOI 13. certains droits relatifs à l approvisionnement en bois et à l aménagement forestier

BILL 13 PROJET DE LOI 13. certains droits relatifs à l approvisionnement en bois et à l aménagement forestier 1st Session, 56th 58th Legislature New Brunswick 63-6456 Elizabeth II, II, 2014-2015 2007 1 re session, 56 58 e législature Nouveau-Brunswick 63-64 56 Elizabeth II, II, 2014-2015 2007 BILL 13 PROJET DE

Plus en détail

2000 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS

2000 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS 2 COOPERATIVE CREDIT S - S COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF (EN MILLIERS DE TABLE I - ASSETS LOANS TO MEMBERS (LESS S FOR LOANS IN DEFAULT) CASH TREASURY BILLS AND SHORT TERM DEPOSITS BONDS SHARES

Plus en détail

«39 years of experience» (1972 2011)

«39 years of experience» (1972 2011) «39 years of experience» (1972 2011) Company Profile Société Anonyme à Directoire: Privately owned company. Electronic equipments and systems Supplier for Measurement and Test. Relationship and Services

Plus en détail

Evaluation de la prime de risques de la vente d une bande d énergie nucléaire

Evaluation de la prime de risques de la vente d une bande d énergie nucléaire 28/3/2011 ANNEXE 6 (Source: Electrabel) Evaluation de la prime de risques de la vente d une bande d énergie nucléaire Si nous vendons une bande d énergie nucléaire à certains clients, que nous garantissons

Plus en détail

Salaires, régime d imposition et répartition des tâches domestiques

Salaires, régime d imposition et répartition des tâches domestiques Salaires, régime d imposition et répartition des tâches domestiques Elena STANCANELLI Les tâches ménagères et le travail salarié sont très inégalement répartis entre hommes et femmes. Elena Stancanelli

Plus en détail

1997 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS

1997 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS 1997 COOPERATIVE CREDIT S - S COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN TABLE I - ASSETS LOANS TO MEMBERS (LESS PROVISIONS FOR LOANS IN DEFAULT) CASH TREASURY BILLS AND SHORT TERM DEPOSITS BONDS SHARES MORTGAGES REAL

Plus en détail

Placements collectifs étrangers Mutations - Octobre 2008

Placements collectifs étrangers Mutations - Octobre 2008 Placements collectifs étrangers Mutations - Octobre 2008 Distribution en ou à partir de la Suisse approuvée: APUS - AC Statistical Value Market Neutral 12 Vol Fund Union Investment (Schweiz) AG, Zürich

Plus en détail

Les politiques fiscales d incitation à donner

Les politiques fiscales d incitation à donner Pourquoi donne t-on? Les politiques fiscales d incitation àdonner Gabrielle Fack Universitat Pompeu Fabra, Barcelone, Affiliée àl Ecole d Economie de Paris et àl Institut des Politiques Publiques La philanthropie

Plus en détail

L ajustement du secteur immobilier espagnol. Janvier 2012

L ajustement du secteur immobilier espagnol. Janvier 2012 L ajustement du secteur immobilier espagnol Janvier 2012 Chiffres-clés du secteur immobilier espagnol La hausse des prix en Espagne 1996-2008: les fondamentaux Environnement macroéconomique favorable.

Plus en détail

Liste des 43 trackers disponibles dans le contrat Patrimea Premium

Liste des 43 trackers disponibles dans le contrat Patrimea Premium CAC 40 Françaises FR0007052782 Le FCP CAC 40 a pour objectif de reproduire l'évolution de l'indice CAC 40 GROSS TR en minimisant au maximum l'écart de suivi («tracking error») entre les performances du

Plus en détail

Raising the efficiency gains of industry by ICT means

Raising the efficiency gains of industry by ICT means Raising the efficiency gains of industry by ICT means 1/44 E-Government Consortium Thales IS ATG 2/44 ICT gains are similar for governments Industry Gains Government Gains Revenue Growth Expand government

Plus en détail

Les Entretiens Jacques Cartier. Session 1 : De la naissance du connectivisme à la satisfaction des besoins éducatifs

Les Entretiens Jacques Cartier. Session 1 : De la naissance du connectivisme à la satisfaction des besoins éducatifs Les Entretiens Jacques Cartier Colloque 1 : Cours massifs et ouverts en ligne adaptés aux besoins du 21ème siècle. Un défi pour l enseignement supérieur des pays du nord et du sud. Session 1 : De la naissance

Plus en détail

MELTING POTES, LA SECTION INTERNATIONALE DU BELLASSO (Association étudiante de lʼensaparis-belleville) PRESENTE :

MELTING POTES, LA SECTION INTERNATIONALE DU BELLASSO (Association étudiante de lʼensaparis-belleville) PRESENTE : MELTING POTES, LA SECTION INTERNATIONALE DU BELLASSO (Association étudiante de lʼensaparis-belleville) PRESENTE : Housing system est un service gratuit, qui vous propose de vous mettre en relation avec

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. CHAMP DE SPÉCIALISATION Économie financière. Économétrie financière. Économétrie.

CURRICULUM VITAE. CHAMP DE SPÉCIALISATION Économie financière. Économétrie financière. Économétrie. CURRICULUM VITAE Nom: Bruno Feunou Citoyenneté: Canadien Langues: Bangam, Bandjoun, Français, Anglais Adresse: Duke University Department of Economics 213 Social Sciences Building Durham, NC 27708, US

Plus en détail

Francoise Lee. www.photoniquequebec.ca

Francoise Lee. www.photoniquequebec.ca Francoise Lee De: Francoise Lee [francoiselee@photoniquequebec.ca] Envoyé: 2008 年 11 月 17 日 星 期 一 14:39 À: 'Liste_RPQ' Objet: Bulletin #46 du RPQ /QPN Newsletter #46 No. 46 novembre 2008 No. 46 November

Plus en détail

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012 Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien 10 Septembre 2012 Les défis de la chaine de la logistique du transport maritime Danielle T.Y WONG Director Logistics Performance

Plus en détail

ICC 110 5. 28 février 2013 Original: français. Conseil international du Café 110 e Session 4 8 Mars 2013 Londres, Royaume Uni

ICC 110 5. 28 février 2013 Original: français. Conseil international du Café 110 e Session 4 8 Mars 2013 Londres, Royaume Uni ICC 110 5 28 février 2013 Original: français F Conseil international du Café 110 e Session 4 8 Mars 2013 Londres, Royaume Uni Les échanges mondiaux du café soluble Contexte Conformément aux objectifs de

Plus en détail

Actions Suisses Minimum Variance De la performance avec un risque réduit. Mars 2014

Actions Suisses Minimum Variance De la performance avec un risque réduit. Mars 2014 Actions Suisses Minimum Variance De la performance avec un risque réduit Mars 2014 Mars 2013 Table des matières Solutions pour les caisses de pensions p. 3 Processus d investissement p. 10 Annexes: Performance

Plus en détail

découverte, invention, innovation

découverte, invention, innovation Unité Mixte 7522 Jean-Alain HÉRAUD découverte, invention, innovation Cadre d analyse en économie de la connaissance et approche des systèmes d innovation Présentation à la CESPI DRI CNRS, Paris 15 novembre

Plus en détail

D Expert en Finance et Investissements

D Expert en Finance et Investissements MODULES FINAL D Expert en Finance et Investissements Copyright 2014, AZEK AZEK, Feldstrasse 80, 8180 Bülach, T +41 44 872 35 35, F +41 44 872 35 32, info@azek.ch, www.azek.ch Table des matières 1. Modules

Plus en détail

SALARIÉS À «BAS SALAIRE» ET TRAVAILLEURS PAUVRES : UNE COMPARAISON FRANCE - ÉTATS-UNIS

SALARIÉS À «BAS SALAIRE» ET TRAVAILLEURS PAUVRES : UNE COMPARAISON FRANCE - ÉTATS-UNIS IRES INSTITUT DE RECHERCHES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES.1 - N 2.1 SALARIÉS À «BAS SALAIRE» ET TRAVAILLEURS PAUVRES : UNE COMPARAISON FRANCE - ÉTATS-UNIS Par de nombreuses caractéristiques, les salariés à «bas

Plus en détail

Avocat à la Cour Tel : 01 45 02 08 03 Fax : 01 45 02 08 10 j.goncalves@artales-avocats.com FONDATIONS CAPITAL PRIVE PME

Avocat à la Cour Tel : 01 45 02 08 03 Fax : 01 45 02 08 10 j.goncalves@artales-avocats.com FONDATIONS CAPITAL PRIVE PME Jean Goncalves 44 rue Paul Valery 75116 Paris Avocat à la Cour Tel : 01 45 02 08 03 Fax : 01 45 02 08 10 j.goncalves@artales-avocats.com FONDATIONS CAPITAL PRIVE PME Note pour les investisseurs résidents

Plus en détail

La qualité produite par tous: l'open Éducation. Stamenka Uvalić-Trumbić et Sir John Daniel

La qualité produite par tous: l'open Éducation. Stamenka Uvalić-Trumbić et Sir John Daniel La qualité produite par tous: l'open Éducation Stamenka Uvalić-Trumbić et Sir John Daniel A Guide to Quality in Online Learning Plan 1. Les dimensions de l ouverture - les contenus (SUT) - Faites-le vous

Plus en détail

Innovation in Home Insurance: What Services are to be Developed and for what Trade Network?

Innovation in Home Insurance: What Services are to be Developed and for what Trade Network? Brochure More information from http://www.researchandmarkets.com/reports/40137/ Innovation in Home Insurance: What Services are to be Developed and for what Trade Network? Description: Consumer needs in

Plus en détail

Pilotage Financier de de l entreprise

Pilotage Financier de de l entreprise 13-1 4 ième séance GFN GFN 106 106 Pilotage Financier de de l entreprise Analyse et interprétation des états financiers : rentabilité, efficacité Enseignant : Yosra BEJAR Maître de Conférences : TELECOM

Plus en détail

Solvabilité II Modèle interne AXA

Solvabilité II Modèle interne AXA Solvabilité II Modèle interne AXA Université d été Institut des Actuaires Strasbourg 22 juillet 2011 service.solvabilite2@axa.fr Solvabilité II AXA et AXA France Organisation du Projet Solvabilité II Le

Plus en détail

Présentation de ACE. ACE : Amélioration Continue de l Efficacité. Technologies & Processus / Information Technology & Processes.

Présentation de ACE. ACE : Amélioration Continue de l Efficacité. Technologies & Processus / Information Technology & Processes. Présentation de ACE ACE : Amélioration Continue de l Efficacité Technologies & Processus / Information Technology & Processes Avril 2009 Une approche processus 85% des raisons pour lesquelles une organisation

Plus en détail

Régimes de retraite professionnels volontaires

Régimes de retraite professionnels volontaires Extrait de : Les pensions dans les pays de l'ocde 2005 Panorama des politiques publiques Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2005-fr Régimes de retraite professionnels

Plus en détail

Jérôme Lampron B.A.A., É.A.

Jérôme Lampron B.A.A., É.A. Jérôme Lampron B.A.A., É.A. Évaluateur agréé Conseiller principal et chef d équipe Qualifications professionnelles et affiliations Membre de l Ordre des évaluateurs agréés du Québec (2009). Membre #3970

Plus en détail

Financial Consumer Agency of Canada Assessment of Financial Institutions Regulations

Financial Consumer Agency of Canada Assessment of Financial Institutions Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Financial Consumer Agency of Canada Assessment of Financial Institutions Regulations Règlement sur les cotisations des institutions financières (Agence de la consommation

Plus en détail

CONSOLIDATION DES COMPTES. Sophie de Oliveira Leite

CONSOLIDATION DES COMPTES. Sophie de Oliveira Leite 1 CONSOLIDATION DES COMPTES Sophie de Oliveira Leite SOMMAIRE 2 1. La consolidation : un enjeu économique 2. Les méthodes m de consolidation 3. Choix du périmp rimètre de consolidation 4. Consolidation

Plus en détail

HARVARD UNIVERSITY. Department of Romance Languages and Literatures

HARVARD UNIVERSITY. Department of Romance Languages and Literatures HARVARD UNIVERSITY Department of Romance Languages and Literatures FRENCH 47 Marie-France Bunting, Course Head La société française à travers les âges tel. : 617 495 5269 Fall 2008 e-mail : bunting@fas.harvard.edu

Plus en détail

MANITOBA TRADE AND INVESTMENT CORPORATION ANNUAL REPORT 2010/11 SOCIÉTÉ DU COMMERCE ET DE L'INVESTISSEMENT DU MANITOBA RAPPORT ANNUEL 2010/11

MANITOBA TRADE AND INVESTMENT CORPORATION ANNUAL REPORT 2010/11 SOCIÉTÉ DU COMMERCE ET DE L'INVESTISSEMENT DU MANITOBA RAPPORT ANNUEL 2010/11 MANITOBA TRADE AND INVESTMENT CORPORATION ANNUAL REPORT 2010/11 SOCIÉTÉ DU COMMERCE ET DE L'INVESTISSEMENT DU MANITOBA RAPPORT ANNUEL 2010/11 Board of Directors Conseil d administration Hugh Eliasson Chair

Plus en détail

PAR_20141217_09543_EUR DATE: 17/12/2014. Suite à l'avis PAR_20141119_08654_EUR

PAR_20141217_09543_EUR DATE: 17/12/2014. Suite à l'avis PAR_20141119_08654_EUR CORPORATE EVENT NOTICE: Emission avec maintien du droit préférentiel de souscription, d obligations convertibles en actions ordinaires nouvelles assorties de bons de souscription d action («OCABSA») -

Plus en détail

Master of Science ParisTech Année / Year 20... - 20...

Master of Science ParisTech Année / Year 20... - 20... PHOTOGRAPHIE PHOTOGRAPH http:www.paristech.org DOSSIER DE CANDIDATURE APPLICATION FORM Master of Science ParisTech Année Year 20... - 20..., 352*5$00( 628+$,7( 0$67(5 352*5$0 (19,6$*(',, &225'211((6 3(56211((6

Plus en détail

IFT3902 : (Gestion de projet pour le) développement, (et la) maintenance des logiciels

IFT3902 : (Gestion de projet pour le) développement, (et la) maintenance des logiciels IFT3902 : (Gestion de projet pour le) développement, (et la) maintenance des logiciels Yann-Gaël Guéhéneuc Professeur adjoint guehene@iro.umontreal.ca, local 2345 Département d informatique et de recherche

Plus en détail

INDIVIDUALS AND LEGAL ENTITIES: If the dividends have not been paid yet, you may be eligible for the simplified procedure.

INDIVIDUALS AND LEGAL ENTITIES: If the dividends have not been paid yet, you may be eligible for the simplified procedure. Recipient s name 5001-EN For use by the foreign tax authority CALCULATION OF WITHHOLDING TAX ON DIVIDENDS Attachment to Form 5000 12816*01 INDIVIDUALS AND LEGAL ENTITIES: If the dividends have not been

Plus en détail

égalités des sexes : où en est on?!

égalités des sexes : où en est on?! Egalité des sexes dans la gouvernance des entreprises" " " " Julia Haake" " Rencontre du FIR du 20 décembre 2012!! Seite 1! égalités des sexes : où en est on?! Le Global Gender Gap Report du World Economic

Plus en détail

Université de XY University of XY. Faculté XY Faculty of XY

Université de XY University of XY. Faculté XY Faculty of XY Université de XY University of XY Faculté XY Faculty of XY Le présent supplément au diplôme suit le modèle élaboré par la Commission européenne, le Conseil d'europe et l'unesco/cepes. Le supplément vise

Plus en détail

Rencontres Economiques. Septembre 2012

Rencontres Economiques. Septembre 2012 Rencontres Economiques Septembre 2012 Développement des Sociétés Chinoises en France France = 3 ème partenaire en Europe 90 s : Emergence des Investissements Chinois Banque, Ressources Naturelles Secteur

Plus en détail

CPIS ACN 2014. Banque de France DGS - DBDP 1

CPIS ACN 2014. Banque de France DGS - DBDP 1 CPIS ACN 2014 Banque de France DGS - DBDP 1 Points évoqués Objectifs et contenu du CPIS Les limites du CPIS Quelques apports du CPIS sur les interconnections internationales Banque de France DGS - DBDP

Plus en détail

Le 26 mars 2015. Cher porteur de parts,

Le 26 mars 2015. Cher porteur de parts, Cher porteur de parts, En tant que membres du comité d examen indépendant (le «CEI») des fonds d investissement gérés par Gestion d actifs BlackRock Canada Limitée («BlackRock Canada») et visés par le

Plus en détail