Editorial. Haute-Savoie CONSOMMATION ACTUALITÉS PRATIQUES DES TIC (TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION) ASSOCIATIONS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Editorial. Haute-Savoie CONSOMMATION ACTUALITÉS PRATIQUES DES TIC (TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION) ASSOCIATIONS"

Transcription

1 ISSN ACTION FAMILIALE ACTION SOCIALE ASSOCIATIONS Union Départementale des Associations Familiales 3, rue Léon Rey-Grange - CS MEYTHET Cedex Tél Fax site internet: Editorial Haute-Savoie BULLETIN D INFORMATIONS N 47 Décembre 2013 L a loi nous a donné pour mission de défendre les intérêts des familles hautsavoyardes en prenant position sur toutes les réformes qui concernent la politique sociale et familiale. Lors de notre Assemblée Générale du 14 juin 2013, les associations familiales qui composent l'udaf ont voté une motion sur la politique familiale gouvernementale : modulation des allocations familiales, prime de naissance, réforme du congé parental, protection de l'enfance, réforme du droit de la famille Cette motion a été envoyée aux Sénateurs et aux Députés afin qu'ils défendent la politique familiale lors des débats parlementaires. Grâce, entre autres, à la mobilisation du Haut Conseil de la Famille, de l'unaf et des UDAF, le Gouvernement a finalement renoncé à toucher au principe d'universalité des allocations familiales. Il est à craindre que ce plan de «rénovation de la politique familiale» engendre des baisses de ressources ou des charges supplémentaires dans nombre de ménages Le gouvernement a annoncé un gel des aides au logement pour 2014 alors que les loyers sociaux ont augmenté de 0,9 % pour le troisième trimestre L'UDAF s'est opposée à cette mesure qui touche les plus modestes. A la rentrée, l'udaf a apporté sa contribution lors de l'élaboration du nouveau Plan Départemental d'action pour le Logement des Personnes Défavorisées. Nous avons également participé aux réunions de travail organisées par le Conseil Général sur le nouveau Schéma Départemental des Personnes en Situation de Handicap. Depuis septembre 2013, l'udaf a ouvert son service de Guidance Familiale destiné à toutes les familles, à découvrir à la page 3 de ce bulletin, ainsi que sur notre site internet En cette fin d'année, nous lançons une enquête sur le thème «Vivre dans un département frontalier» afin de connaître le ressenti des familles haut savoyardes dans un contexte économique difficile. Nous remercions les personnes qui ont accepté de faire partie de notre panel. Nous avons besoin de vous pour alerter les pouvoirs publics sur les préoccupations des Hauts Savoyards! Nous vous souhaitons de Belles Fêtes de Noël en famille et une Bonne Année 2014! Le Président de l UDAF Marc JULIEN-PERRIN p. 2-3 p p CONSOMMATION ACTUALITÉS ENQUÊTE UDAF PRATIQUES DES TIC (TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION) ASSOCIATIONS N 47 page 1

2 CONSOMMATION CARTE BANCAIRE : les réflexes antipiratage Plus de 30 % c'est l'augmentation du piratage de données bancaires entre 2010 et Naviguez sans risque Installez un antivirus. Utilisez un mot de passe complexe (incluant à la fois des lettres en minuscule et majuscule et des chiffres). Déconnectez-vous des sites consultés, notamment celui de votre banque. Ne cliquez pas sur un lien contenu dans un si vous ne connaissez pas l'expéditeur. Tapez l'adresse du site dans la barre d'adresses. Supprimez les s provenant de «soi-disant» fournisseurs d'électricité, de gaz, d'internet, banque Protégez votre carte Evitez dans la mesure du possible de communiquer votre numéro de carte par téléphone et surtout ne remettez jamais votre carte bancaire à un restaurateur, à un hôtelier, à un commerçant : il doit vous apporter le lecteur de cartes. Préférez les transactions sécurisées : https + cadenas Des procédures de paiement baptisées 3D-secure, Mastercard secure code ou verified by visa consistent à vous envoyer par SMS un code à usage unique qui vous permet de valider votre achat. Aujourd'hui en France, la moitié des commerçants en ligne utilise ces procédures. Utilisez un service de paiement (ex : paypal) PayPal est un service de paiement en ligne qui permet de payer des achats, de recevoir des paiements, ou d envoyer et de recevoir de l argent. A l'étranger, soyez vigilant Munissez-vous avant le voyage des numéros de téléphone internationaux permettant de faire opposition en cas de souci. Surveillez votre compte Source femina.fr 25 juin 2013 Gare aux factures salées si vous appelez le En bref Actualités Téléphone : très chers renseignements Si vous appelez le ou un autre service de renseignements téléphoniques et acceptez la mise en relation avec le numéro demandé : cela peut vous coûter très cher, surtout avec les récentes hausses de tarifs des leaders du renseignement. En effet, la surtaxe de l'appel est maintenue une fois l'appel basculé. Une lectrice de «60 millions de consommateurs» a ainsi dû payer plus de 13 pour 10 minutes d'appel (deux minutes avec le et huit avec son correspondant) après la mise en relation. Seule solution : refuser la mise en relation, raccrocher et composer soi-même le numéro. Source : «60 millions de consommateurs» septembre 2013 N 47 page 2

3 Achat sur un stand de foire «J'ai commandé une cuisine sur le stand d'une foire. Une fois rentré chez moi, j'ai changé d'avis. Puis-je me rétracter dans les 7 jours, comme en matière de démarchage à domicile?» Non les commandes conclues dans le cadre d'une foire ou d'un salon ne sont pas soumises aux dispositions applicables en matière de démarchage (cass.civ du n ) vous ne pourrez pas vous rétracter à moins d'avoir souscrit un crédit affecté à l'achat de cette cuisine lors de votre commande. Source : Le Particulier mars 2013 Mais : Délai de rétractation : paiement échelonné = un crédit à la consommation Dans un arrêt du 3 juillet 2013 (n ), la Cour de cassation estime que l achat avec paiement échelonné ou différé est assimilable à une opération de crédit consommation. Lors d une foire agricole, un particulier avait acheté des bouteilles de vin, payables en 6 mensualités, qu il n avait pas honorées. La Cour lui a reconnu un droit de rétractation, comme pour tout crédit à la consommation. Pour être assimilées à un crédit à la consommation, les facilités de paiement doivent toutefois porter sur des sommes supérieures à 200. Source : Le Particulier n 1089 octobre 2013 «Je n'ai pas souscrit de contrat affecté mais j'ai versé un chèque d'acompte de à l'exposant en signant le bon de commande». L'acompte, à la différence des arrhes, vous engage définitivement. Sauf accord amiable avec cet exposant, il vous est impossible d'annuler votre commande. Non seulement l'exposant peut garder, à titre de dédommagement, l'acompte versé, mais il pourrait aussi exiger le paiement du solde. Si vous aviez versé des arrhes (art du code civil) vous auriez pu vous désengager et renoncer à votre commande en abandonnant la somme versée. Source : Le Particulier mars 2013 ACTUALITé Ouverture d'un Service de GUIDANCE FAMILIALE C'est un lieu d'écoute et de soutien où les familles peuvent, en toute confidentialité, faire part de leurs questions, exprimer leurs inquiétudes et évoquer leurs difficultés auprès de différents professionnels (thérapeutes, psychologues, travailleurs sociaux). L'objectif est : d'aider les familles à mobiliser leurs ressources et compétences afin de découvrir «d'autres possibles» d'accompagner les réorganisations familiales afin d'ouvrir aux changements et envisager de nouveaux équilibres. Les entretiens se déroulent dans les locaux de l'udaf à MEYTHET Pour nous joindre : Téléphoner au du lundi au jeudi : 9h à 12h - 14h à 17h - le vendredi : 9h à 12h Nous écrire : Accueil gratuit Observatoire Départemental de la Vie Familiale Notre dernière enquête «Vivre dans un département frontalier» est en ligne sur le site de l'udaf Rejoignez notre panel. Nous avons besoin de votre avis pour alerter les instances compétentes sur les préoccupations des familles de Haute-Savoie. Contact : secrétariat de l UDAF - tél : mail : N 47 page 3

4 Technologies de l'information et de la Communication par les adolescents et enfants âgés de 10 à 16 ans L'étude a été réalisée d'avril à mai 2013 auprès d'un échantillon de 207 parents et 368 enfants et adolescents. L'objectif était d'évaluer l'utilisation des outils de communication par les adolescents et l'équipement technologique des familles. Cette enquête avait également pour but de comparer les résultats avec la précédente réalisée en 2005, dans des conditions similaires. L'utilisation des TIC s'est fortement démocratisée. En 8 ans, le taux d'équipement chez les adolescents en téléphone portable, jeux vidéo, ordinateur, connexion Internet est passé de 80 % à 95 %. En 2013, Internet est omniprésent dans la vie de nos enfants. Les TIC ont évolué avec le développement des réseaux sociaux et notamment de Facebook, le téléphone portable s'est adapté : écran tactile, connexion Internet, appareil photo performant, GPS Quasiment tous les adolescents sont concernés, de plus en plus jeunes et quel que soit leur milieu social. La plupart, avant 10 ans, peuvent disposer d'un téléphone portable et/ou d'un ordinateur personnel ou d'une tablette avec connexion Internet. Cette multiplication des pratiques, dictée par des évolutions technologiques, n'est pas neutre sur la vie des adolescents et au sein même du cocon familial. «Chacun prend du plaisir dans sa bulle, devant son écran», les heures passées devant les écrans sont autant de temps que l'on ne consacre pas à d'autres activités. Le pourcentage d'adolescents de moins de 12 ans possédant un téléphone portable est passé de 35 % en 2005 à 50 % en L'abonnement reste très majoritairement supporté par les parents, quasi équivalent en 2013 et Il s'agit le plus souvent d'un forfait bloqué. Le coût de l'abonnement se situe entre 10 et 30 euros dans la majorité des cas. 1. Les adolescents et le téléphone portable 76 % des adolescents possèdent un téléphone portable en 2013 contre 50 % en Le téléphone portable c'est : Les raisons évoquées par les parents dont les enfants n'ont pas de portable sont : l'enfant est trop jeune 60 % des réponses et/ou ils n'en voient pas l'utilité 30 %. Viennent ensuite le coût 13 % et le danger potentiel des ondes 6 %, en dernière position : les mauvaises notes à l'école. 25 % des adolescents utilisent leur téléphone portable moins d'1 h/jour. Presque 20 % des adolescents l'utilisent + de 3 h/jour. Pour les ados : un outil de communication avec les amis mais également un moyen d'être joignables. Pour les parents : la possibilité de joindre leurs enfants (premier motif d'achat d'un téléphone portable à leurs enfants). N 47 page 4

5 ENqUêTE UDAF Pratiques et usages des TIC 33 % des adolescents ne peuvent indiquer leur temps d'utilisation. Envoyer des SMS, écouter de la musique et faire des photos sont les trois principaux usages du téléphone portable. Les parents sous-estiment l'usage «photos» et «musique» du téléphone portable. 32 % des adolescents n'ont aucune idée du nombre de SMS qu'ils envoient/jour Variation Envoi de SMS 90 % 90 % Ecouter de la musique 38 % 68 % Faire des photos 19 % 58 % Surfer sur Internet 2% 34 % Messagerie 47 % 23 % Les modifications de comportement sont largement imputables aux évolutions technologiques. Les téléphones portables sont de plus en plus souvent multifonctions et ouverts sur Internet. Facebook reste en tête des utilisations d'internet (80 % depuis un téléphone portable) devant le visionnage de vidéos (Youtube, Dailymotion) et les recherches diverses (Google, Wikipedia). L'utilisation de Facebook explique notamment la perte d'intérêt pour la messagerie. CONTRôLE PARENTAL : 80 % des adolescents déclarent que leurs parents ne contrôlent pas leurs communications. 10 % des adolescents affirment que leurs parents contrôlent leurs communications (appels reçus, SMS reçus et adressés ) et autant ne le savent pas. Les parents sont légèrement plus nombreux à contrôler les filles. DéPENDANCE : 27 % des adolescents se considèrent «accro» au téléphone (39 % chez les filles et 14 % chez les garçons) Les parents sont plus pessimistes presque 40 % d'entre eux pensent que leurs enfants (fille ou garçon) sont dépendants. OUI 26,87 % NON 73,13 % Opinion des Ados OUI 38,46 % NON 61,54 % Opinion des Parents CONSéqUENCES DES NOUVELLES TECHNOLOGIES SUR LA SANTé : Les parents estiment en grande majorité que le WiFi ou les antennes relais sont dangereux pour la santé : 63,18 % pour le WiFi et 72,36 % pour les antennes relais PRéCONISATIONS DE L'UDAF SUR L'UTILISATION DU TéLéPHONE PORTABLE En octobre 2012, la justice italienne a rendu une décision historique : elle a reconnu comme maladie professionnelle la tumeur au cerveau d un homme d'affaires italien, Innocente Marcolini, à cause de l utilisation intensive de son portable, 6h/jour pendant 12 ans. Dorénavant, ce n'est plus le principe de précaution qui s'applique, mais le principe de prévention". Il faut que, par le biais de campagnes d'information officielles émanant des responsables de santé publique de tous les Etats membres de l'union européenne, l'information soit diffusée auprès des parents sur les dangers d'une utilisation intensive du téléphone portable. / N 47 page 5

6 PRéCONISATIONS DE L'UDAF SUR L'UTILISATION DU TéLéPHONE PORTABLE Il ne s'agit pas, bien évidemment, de renoncer à la téléphonie mobile. On ne peut que rappeler les conseils prodigués aux parents lors de notre enquête sur les NTIC réalisée en Abordez avec votre enfant les règles d'usage de son téléphone mobile à la maison : éteindre son téléphone portable au moment des devoirs, des repas en famille, à l'heure du coucher. Vous pouvez formaliser au besoin ces règles par écrit. Assurez-vous que votre enfant connaît les règles du «chat» (ne pas donner ses coordonnées personnelles : nom, téléphone, adresse ) et vous signale tout message qui aurait été diffusé au cours d'un «chat» et l'aurait mis mal à l'aise. Activez, dans la mesure du possible, le contrôle parental sur les mobiles équipés d'une connexion Internet. Gardez à l'esprit que vous êtes un exemple pour vos enfants. Ne soyez pas vous-même esclaves de vos téléphones portables. Restreignez l'accès des portables (pas avant 16 ans). Il semble en effet que les enfants soient plus sensibles aux effets des radiations non ionisantes. Apprenez à votre enfant à respecter les règles de «savoir vivre» en société : éteindre son portable dans les salles de spectacles, musée, restaurant, cinéma, bibliothèque, à l'hôpital, lors d'un rendez-vous ne pas parler fort dans les lieux publics pour ne pas gêner les autres respecter les interdictions de photographier en vigueur dans les musées, salles de spectacle Apprenez à votre enfant à respecter les règles de sécurité : Évitez les conversations inutiles ou trop longues, une communication prolongée augmentant également la durée de votre exposition aux radiofréquences. Ne pas tenir son téléphone mobile à la main en deux roues (dangereux). Ne pas traverser la rue en téléphonant. Limiter le nombre et le temps des communications. Eviter tout appel dans des zones closes comme les ascenseurs et automobiles dont le caisson métallique sert de réémetteur passif ou dans les secteurs mal couverts par le réseau (parking souterrain). A savoir : vous vous situez dans une zone de bonne réception lorsque votre téléphone mobile indique un nombre maximal de barrettes. Eviter de mettre le portable sur l'oreille lors de la recherche de connexion (maximum d'émissions des ondes hautes et basses fréquences). Eviter d'appeler lors d'un déplacement à grande vitesse (en train, par exemple), votre téléphone mobile entre successivement en relation avec différentes antennesrelais et peut élever sa puissance au niveau maximum pour les rechercher. Utiliser le kit oreillette afin d'éloigner le portable du cerveau. Ne pas porter l'appareil en veille côté cœur sur le ventre pour une femme enceinte ou dans la poche avant du pantalon pour un homme. Outil de sécurisation pour le parent, symbole d'autonomie pour l'enfant, le téléphone portable peut perturber la relation «parents-enfants» mais ne doit pas modifier le rôle des parents. Quelle que soit l'évolution des technologies et des pratiques, le parent doit s'intéresser, échanger avec d'autres parents, tester des solutions et les adapter afin de maintenir sa place d'éducateur. Les parents sont en effet les premiers éducateurs des enfants. PRéCONISATIONS DE L'UDAF SUR LES ANTENNES RELAIS OU LE WIFI Poursuivre les mesures de précaution concernant l'implantation des antennes relais indispensables au bon fonctionnement des portables. Ne pas implanter de station de base à proximité des écoles, terrains de jeux et jardins d'enfants. Veiller au respect de la norme d'émission des antennes relais. Site utile : gouv.fr/spip.php?article4 Mutualiser les équipements pour protéger les populations des habitats collectifs. L Agence Nationale des Fréquences pourra adresser aux opérateurs gestionnaires desdits équipements une demande de mise en place d un plan de mutualisation des infrastructures existantes. Répartir l acquittement du loyer perçu pour l installation d une antenne-relais à parts égales entre propriétaires et occupants dudit immeuble notamment dans les immeubles HLM. Privilégier les branchements câblés à l'intérieur des logements plutôt que les connexions WiFi des Box : ordinateurs, téléphones, télévision Utiliser des postes de téléphone fixes filaires plutôt que des appareils sans fils qui émettent également des ondes. N 47 page 6

7 ENqUêTE UDAF Pratiques et usages des TIC 2. Les adolescents et les jeux vidéo En 8 ans, les comportements des adolescents par rapport aux jeux vidéo ont moins changé que pour les téléphones portables. Les jeux vidéo sont obtenus entre 6 et 9 ans pour la moitié des enfants Variation % des enfants et adolescents possédant des jeux vidéo 70 % 81,5 % % des parents ayant acheté ou loué les jeux vidéo 70 % 70 % % des enfants et adolescents pratiquant les jeux à domicile 80 % 80 % Les garçons sont plus nombreux que les filles à posséder des jeux vidéos. Parmi la minorité des adolescents ne possédant pas de jeux vidéo (18,5 %), 7 sur 10 déclarent ne pas en avoir envie, sont ensuite mentionnés : le coût trop élevé et la violence des jeux vidéo. Le choix des parents et enfants pour l'achat d'un jeu vidéo est souvent guidé par les pictogrammes figurant sur la boîte. Nous avions sensibilisé les parents au contrôle des pictogrammes avant l'achat d'un jeu lors de notre précédente enquête réalisée en Jeux contenant des scènes violentes Langage grossier Jeux faisant peur aux jeunes enfants Jeux avec scènes de nudité et/ou comportements et allusion sexuelle Jeux illustrant ou se référant à la consommation de drogue discrimination Jeux de hasard Jeux en ligne Parents et enfants lisent également les critiques. Les enfants et adolescents se font également une idée du jeu en le pratiquant. 40 % des adolescents s'informent sur le jeu en discutant avec leurs parents. Les jeux vidéo se pratiquent souvent seul ou avec des amis dans 80 % des cas. Le jeu en réseau séduit au moins 40 % des adolescents. Les garçons jouent plus que les filles en réseau sur leur ordinateur. CONTRôLE PARENTAL : Les parents ont une assez bonne perception des comportements de leurs enfants mais surestiment très largement leur «mission» de contrôle selon les ados. 39 % des ados considèrent que leurs parents exercent un contrôle parental contre 84 % des parents qui l'affirment. Deux grands types de jeux sont pratiqués par les adolescents en 2013 : jeux de tirs/combats et les jeux d'arcade/ aventure. Les filles jouent davantage aux jeux d'aventure et de simulation de gestion (SIMS) tandis que les garçons préfèrent les jeux de tirs/combats, de simulation sportive et de conduite. 40 % des parents reconnaissent ne pas savoir à quels jeux jouent leurs enfants. 50 % des adolescents jouent aux jeux vidéo moins d'une heure par jour. Les ans sont ceux qui jouent le plus longtemps. DéPENDANCE : 17 % des adolescents se considèrent «accro» aux jeux vidéo. Ce pourcentage s'élève à 20 % chez les garçons et chute à 10 % chez les filles. Globalement les parents sont plus pessimistes : 30 % considèrent que leur enfant est dépendant. N 47 page 7

8 PRéCONISATIONS SUR L'UTILISATION DES jeux VIDéO : Le caractère addictif et addictogène de l'usage des jeux vidéo concerne essentiellement les jeux en réseau sur Internet et plus particulièrement les jeux de rôle multi-joueurs. Des études ont montré que des joueurs excessifs (plus de 30 h/semaine) pouvaient en être «addicts». Cependant, cela ne concerne qu'une faible proportion de joueurs. Les gros joueurs (hardcore gamers) passent plus de 14 h/semaine à jouer aux jeux vidéo. quels SONT LES SyMPTôMES D'UTILISATION ADDICTIVE? un temps important passé à ces pratiques et surtout un temps pris au détriment d'autres activités nécessaires à l'équilibre comme par exemple : les relations sociales, amicales et familiales (ex : isolement au domicile) une incapacité à contrôler ce temps et à réduire son temps de jeu des répercussions sur le travail scolaire ou professionnel des répercussions sur l'équilibre alimentaire ou le sommeil une souffrance psychique attachée à l'utilisation des jeux : tristesse, anxiété, agressivité L'UDAF PRéCONISE AUx PARENTS : d'avoir une attitude de vigilance et de conseils vis-à-vis de leurs enfants sans dramatiser, nombre d'adolescents peuvent traverser des périodes où ils font preuve d'excès comportementaux et s'en libérer ensuite, de fixer certaines règles (temps d'utilisation ), de proposer d'autres formes de loisirs dans l'optique aussi de privilégier le partage d'expériences bien réelles et non pas seulement «virtuelles», d'ouvrir la discussion en montrant leur intérêt pour les nouveaux modes de communication. Si les parents se sentent dépassés par la situation addictogène de leurs enfants, ils ont toujours la possibilité de demander conseil auprès d'un tiers (psychologue, médecin) qui sera en mesure d'évaluer la situation et de réfléchir aux réajustements nécessaires et aux moyens d'y parvenir. L'UDAF organise des conférences-débats dans le cadre du REAAP (réseau d'écoute, d'aide et d'accompagnement des parents) pour aider les parents face aux conduites addictives de leurs enfants envers les Technologies de l'information et de la Communication. Site utile : 3. Les adolescents et Internet Variation % d'adolescents équipés d'un ordinateur familial 80 % 93 % % d adolescents possédant un ordinateur avec connexion Internet 80 % 98 % % d'adolescents disposant d'un ordinateur personnel dans leur chambre 20 % 55 % % d'adolescents passant en moyenne plus de 5 heures sur leur PC 2% 33 % Temps moyen d'utilisation de l'ordinateur 1 h 3 h Les ordinateurs non connectés à Internet représentent moins de 2 % en Adolescents et parents savent se servir d'internet. Plus de 37 % des adolescents déclarent être les principaux utilisateurs d'internet à la maison. 67 % indiquent l'utilisation d'internet de façon illimitée. N 47 page 8

9 ENqUêTE UDAF Pratiques et usages des TIC Modification des comportements Variation Ecouter de la musique, regarder des vidéos 53 % 96 % Télécharger 15 % 56 % Commander 36 % 48 % Communiquer 49 % 72 % Créer des pages web 23 % 11 % Participer à des forums de discussion 36 % 32 % Hormis les points évoqués ci-dessus, en 2005 comme en 2013, Internet est considéré comme un formidable outil pour «chercher des informations». Pour plus de 80 % des adolescents, Internet est de plus en plus incontournable pour les activités scolaires et personnelles. C'est un outil de communication et d'information facile à appréhender. Les adolescents ont une vision plus positive des apports d'internet que leurs parents en termes de communication, possibilités d'achat, divertissement, recherche d'information. Mais les avis convergent pour dire qu'internet ne remplacera ni la télévision, ni l'école et qu'internet n'est pas sans risque concernant les contextes auxquels il peut exposer les enfants. Opinion sur Internet Variation Internet est avant tout un moyen de divertissement 46 % 80 % A l'avenir, les gens vont presque tout acheter sur Internet (ados) 61 % 75 % C'est plus agréable d'apprendre avec Internet 48 % 64 % C'est souvent difficile de trouver ce que l'on cherche sur Internet 21 % 35 % Les ados sont plus nombreux (75 %) à considérer Internet comme le lieu d'achat incontournable et unique des années à venir (57 % pour les parents). Les parents dans l'ensemble voient leurs enfants moins «consommateurs» d'internet qu'ils ne le sont dans la réalité. COMPORTEMENT DES FILLES PAR RAPPORT AUx GARçONS CONCERNANT INTERNET plus de musique et de messagerie et moins de jeux et téléchargements plus sensibilisées aux risques de mauvaises rencontres plus favorables à un meilleur contrôle des contenus par les parents plus à l'aise avec la recherche d'informations, jugée moins difficile plus souvent persuadées de l'efficacité supérieure des livres LES 14 à 16 ANS PAR RAPPORT AUx ANS plus gros utilisateurs d'internet quel que soit l'objet de la connexion plus nombreux à rechercher des informations pour leur plaisir personnel ou des travaux scolaires plus nombreux à communiquer avec d'autres utilisateurs, notamment via Facebook plus nombreux à écouter de la musique ou regarder des vidéos. L'utilisation d'internet est très souvent une pratique solitaire. N 47 page 9

10 Les dangers d'internet Selon les parents Selon les enfarts Discussion autour des bienfaits et dangers d'internet 92 % 62 % % d'adolescents étant tombés sur des images choquantes ou violentes 33 % 43 % Réaction des adolescents suite au visionnage d'images choquantes ou violentes Discussion avec les amis 11 % 47 % Discussion avec les parents 75 % 34 % Pas de discussion 15 % 23 % Plus de 30 % des parents avouent ne pas savoir si leurs enfants ont été confrontés à des images choquantes ou violentes, ils pensent avoir une place privilégiée auprès de leurs enfants face aux dangers d'internet, la réalité vécue par les ados est plus nuancée. CONTRôLE PARENTAL : Les parents surestiment très largement leur mission de contrôle selon les adolescents. Pour ces derniers, seulement 40 % des parents ont établi des règles d'utilisation de l'ordinateur (90 % du point de vue des parents). Lorsqu'elles existent, 80 % des adolescents respectent ces règles. La principale règle concerne la non-communication des données personnelles sur Internet. Moyens de protection principaux mis en place en 2005 comme en 2013 : mot de passe, vérification de l'historique des consultations, logiciel anti-spam ou de contrôle parental. En 2005, dans 90 % des cas, l'ordinateur familial était protégé par un mot de passe. En 2013, cette proportion est passée à 40 %. Cela est sans doute dû au fait qu'une grande partie des adolescents possèdent un ordinateur installé dans leur chambre. DéPENDANCE : 24 % des adolescents se déclarent «accro» à l'ordinateur, ce que pensent également les parents. Ils sont plus de 30 % chez les ans. PRéCONISATIONS SUR L'UTILISATION D'INTERNET Il nous semble important d aider les parents dans l éducation des enfants aux usages des outils Internet par : La communication de repères clairs, simples sur les outils et services contenus sur Internet. La communication d informations utiles sur les sites existants et les numéros dédiés à l écoute et à l assistance aux victimes : net écoute famille : La mise en place de modules de formation à la prévention de l utilisation d Internet dispensés dans le cadre d associations, de maisons de quartiers, dans les Points Info Famille (PIF). La sensibilisation aux dangers d Internet (images pornographiques circulant sur le réseau, exposition à des images violentes ou à caractère xénophobe ) Pour signaler tout contenu litigieux : Pour connaître les bons sites pour les enfants : développé par l UNAF et Internet Sans Crainte Plus de dialogue au sein de la famille. A consulter également le site La CNIL propose des bonnes pratiques et des conseils pour accompagner les enfants dans l'utilisation des réseaux sociaux. N 47 page 10

11 ENqUêTE UDAF Pratiques et usages des TIC PRéCONISATIONS SUR L'UTILISATION D'INTERNET Voici 9 conseils pour protéger la vie privée de vos enfants sur Facebook : Réfléchir avant de publier, de cliquer et d agir sur Facebook. Vérifier régulièrement le niveau d exposition de son compte profil Facebook via le menu «contrôler la confidentialité que de ce que vous publiez». Protéger ses informations de base et se rappeler que ce qui est partagé avec les «amis d amis» peut exposer les informations à des dizaines de milliers d inscrits à Facebook. Être conscient des informations que l on ne peut pas protéger. Pour protéger son identité, ne pas utiliser une photographie ou en faire figurer une qui n affiche pas son visage. Rendre «non public» ses statuts Facebook. De base, les informations publiées sont publiques. Il s agit d utiliser la fonction «limiter la visibilité des anciennes publications» dans les «paramètres de confidentialité» par la limitation de l audience des publications ouvertes aux amis des amis ou au public. Désactiver l identification automatique du visage (photo) et des contenus dans les paramètres de confidentialité (option «journal et identification»). Bloquer les applications et les sites qui «espionnent» via les paramètres de confidentialité «publicités, applications et sites Web» aussi bien pour les «applications que vous utilisez» que l option «comment les autres transmettent vos informations aux applications qu ils utilisent». Choisir quel contenu ou pas mettre à disposition sur son mur pour tout ami «Facebook». La confidentialité s opère aussi à ce niveau. Désactiver son compte Facebook est également une possibilité. Même en cas de désactivation, la firme conserve les données de profil mais le compte est temporairement inaccessible. Supprimer un compte rend inaccessibles les mêmes données personnelles liées à ce compte de façon définitive. Une expérience suédoise est intéressante à souligner. L'idée est que les éducateurs sociaux chargés d'accompagner les jeunes soient aussi présents sur le net en particulier sur les réseaux sociaux. 4. Santé et comportement des ados 70 % des adolescents ne constatent aucune modification de leurs résultats scolaires suite à l'utilisation des TIC. Les parents semblent davantage identifier des résultats à la baisse. Plus de 50 % des adolescents déclarent avoir des maux de tête suite à l'utilisation des TIC. Plus de 30 % des adolescents évoquent une perte de concentration, des troubles du sommeil et des crampes articulaires. Les réponses des ados sont conformes à celles des parents qui mettent cependant plus fortement l'accent sur les signes d agressivité. Aucun adolescent n'a été emmené en consultation par ses parents pour un problème de santé lié à l'utilisation des TIC. Plus de 50 % des adolescents déclarent que l'usage des TIC n'a pas changé leur comportement personnel. Les autres déclarent que les TIC sont à l'origine de plus de temps passé à écouter de la musique et virtuellement avec des amis, ils reconnaissent consacrer moins de temps à leurs parents, à lire pour leur plaisir, à regarder des DVD, ou à jouer sur les consoles. N 47 page 11

12 CONSEILS à SUIVRE... Pas d'écran avant 3 ans, l'apprentissage doit se faire de façon réelle. Pas de consoles, jeux électroniques, téléphones portables avant 6 ans. Internet accompagné à partir de 9 ans. A partir de 12 ans, l'ordinateur ne doit pas être dans la chambre de l'enfant et son utilisation doit être accompagnée. Posez des limites à vos enfants (temps d'utilisation). Accompagnez dans la mesure du possible (les enfants et ados ne comprennent pas toujours la portée de ce qu'ils mettent sur le net : photos, écrits). Développez le sens critique de vos enfants et adolescents en discutant avec eux de ce qu'ils voient sur les écrans. Donnez l'exemple : ne soyez pas vous-même esclaves des nouvelles technologies (téléphone portable, tablette, ordinateur). Proposez d'autres formes de loisirs dans l'optique de privilégier le partage d'expériences réelles et non pas seulement «virtuelles». TéMOIGNAGES DE PARENTS «Je précise que nous avons 3 ordinateurs dont 2 professionnels, les enfants n'ont accès qu'à un ordinateur mais n'en ont pas à titre personnel. Je n'ai pas pu répondre «moins d'une heure» concernant l'utilisation des jeux vidéos ou Internet par jour. Il n'y a pas de jeux vidéos comme la wii ou la psp, les enfants ont une DS pour 2. Par contre, ils ont chacun depuis Noël un mp4 (ipod pour ma fille de 13 ans et un Archos tablette pour mon fils de 11 ans). Ils jouent donc le week-end et de temps à autre la semaine. Je pense que l'utilisation des écrans doit être limitée car plus on s'y expose et plus le risque d'agressivité, échec scolaire, manque d'ouverture d'esprit est important. Le problème se situe au niveau des intérêts actuels Plus les enfants jouent sur les écrans, moins ils ont envie de jouer à d'autres jeux comme des jeux de sociétés, de construction qui font développer le sens de l'imagination, intelligence, etc.! «Les gens ont des amis sur Internet, amis qu'ils ne connaissent pas vraiment Prennent-ils encore le temps de connaître les gens qui les entourent? «L'utilisation d'internet nécessite un investissement supplémentaire de la part des parents pour encourager les enfants à adopter un comportement vigilant. Les parents doivent davantage faire pression pour que les devoirs soient faits avant le loisir. Enfin, une utilisation trop importante entraîne une dégradation du comportement de l'enfant (addiction, agressivité ). A utiliser avec surveillance et modération! «C'est un sujet qui fâche. Je suis enseignant et contrairement à ce que nous disent nos IPR ou formateurs ou soi-disant experts, je vis les choses au jour le jour sur le terrain et je peux affirmer, avec une marge d'erreur infime, que l'usage des TIC a un effet pervers sur notre enseignement. «Dommage que vous ayez orienté vos questions dans le sens de l'excès possible si les TIC sont bien maîtrisées et que nos enfants sont éduqués dans la confiance, tout en ne banalisant pas l intérêt de ces outils et leur utilisation, ils devraient trouver naturellement leur place dans notre société aujourd'hui. «On ne peut pas s'en passer : les études (inscription aux examens, orientation post-bac), les loisirs, les renseignements auprès des organismes sociaux s'organisent autour d'internet. «Surtout le moment de passage à l'âge chez l'ado à maîtriser le comportement entre l'école et les parents par le biais de ce questionnaire quelques confirmations se font connaître. Internet éloigne, peut détruire des familles aussi nous ne sommes pas toujours assez vigilants car nos enfants semblent heureux devant le «PC» mais cela est source de danger «Ma crainte est que nos enfants deviennent dépendants de tous ces nouveaux moyens de communication. Nous sommes agriculteurs et nous allons en alpage l'été. Volontairement nous n'avons ni ordinateur, ni télévision pendant cette période de l'année. Nos enfants refont des jeux de société, participent avec nous à la vie de la ferme et ne se plaignent pas de cette situation. Cela me rassure. La radio nous donne les nouvelles du monde et cela nous suffit. «Risque de perte du sentiment de responsabilité par rapport aux commentaires que l'on écrit par l'intermédiaire du clavier ou par rapport aux approbations de certains contenus en un clic de souris (j'aime); engagement lorsqu'ils adhèrent (en cliquant) au contenu d'un réseau social par exemple. «Il faut vivre avec son temps. Le temps passé sur les écrans est à gérer de façon intelligente pour éviter l'isolement, cela fait partie de l'éducation. Il y a certainement des risques mais difficile de vivre en autarcie comme à l'âge de pierre. Même si on est réfractaire, tout est fait pour qu'internet soit nécessaire au quotidien, même les informations du collège sont envoyées par mail par le chef d'établissement. Tout ceci participe grandement à faire disparaître l'humain dans nos relations si l'on n'y prend pas garde. «Internet rend l'éducation de nos enfants plus compliquée. Je regrette parfois l'époque de notre enfance plus légère. «Les tic sont à utiliser et à consommer sans excès. N 47 page 12

13 Association des familles d accueil et assistantes maternelles L Association des familles d accueil et assistantes maternelles de la Haute-Savoie regroupe actuellement 150 adhérents. E lle œuvre bénévolement depuis 1975 pour l amélioration de notre profession. Elle apporte à toute personne qui accueille des enfants, ainsi qu à sa famille, des informations et des moyens de rencontre. Elle permet la communication avec ses adhérents par courrier, téléphone, fax, internet. Elle effectue un travail régulier, en relation permanente avec les instances départementales pour un accueil de qualité et dans le respect des enfants confiés. Elle se veut aussi un moyen de dialogue et d échange en toute confiance avec les assistants familiaux et maternels, pour aider à résoudre divers problèmes liés à la profession. Une antenne à Dingy St Clair propose des activités éducatives (1 par semaine) destinées aux enfants accueillis, animées par des Assistantes Maternelles. Ceci dans un local prêté par la mairie et selon une convention signée entre l Association, la Mairie et la PMI. Une antenne à Gaillard où l association propose par l intermédiaire d une Assistante Maternelle des informations spécifiques à la profession. Siège social : Mairie d Annecy-le-Vieux Permanence de 15h30 à 16h30 le 1 er samedi du mois. Salle du Zodiaque, 38 avenue de la Mavéria à Annecy-le-Vieux. Permanences téléphoniques : Pour les assistants maternels : les mardi et jeudi de 13h30 à 15h30 Tél. : Pour les assistants familiaux : les lundi et jeudi de 8h30 à 10h Tél. : Mais au fait, la CSF, c est quoi? Associations La Confédération Syndicale des Familles est une association nationale de loi Son but est de représenter et de défendre les intérêts des familles. Notre association est reconnue comme association familiale, mouvement d'éducation populaire, organisation de locataires et de consommateurs, et association de défense de l'environnement. Nous accompagnons les familles dans leurs démarches de vie quotidienne. Nos permanences : Mardi de 17h à 19h au 21 route de Chevesnes Cran-Gevrier Mercredi de 9h30 à 11h30 au 4 rue de l aérodrome à Meythet 2 e et 4 e jeudi du mois de 17h à 19h au 24 av. Georges Clémenceau à Cluses Permanence téléphonique au (heures de bureau) La Confédération Syndicale des Familles 74 : Ensemble pour construire l avenir au service des familles 3, rue Léon Rey Grange Meythet Tél.-Fax : N 47 page 13

14 UN DON pour la VIE L association France ADOT 74, qui milite POUR le DON d organes et tissus humain depuis 1985 en Haute-Savoie, est née sous l impulsion de M. Serge BAOUR pour faire se développer le nombre de porteurs de carte (gratuite) de donneurs «potentiels» dans le département. Une nouvelle équipe est arrivée en 2010, et sous la présidence de Didier BOYER, s active de plus belle par de multiples actions auprès des publics les plus divers, scolaires, élèves infirmières, communes, grand public par des stands sur des manifestations sportives, comme ANNECY COURT, mais aussi dans des grands magasins. E lle essaye de travailler en commun avec des associations du secteur de la santé, mais aussi avec les équipes de coordination dans les hôpitaux, elle recherche les contacts avec les services d urgence, les pompiers, les médecins, pharmaciens, et les donneurs de sang. Mais aussi avec les entreprises et leurs C.E (Comités d entreprises). Elle cherche, comme beaucoup d associations, des volontaires bénévoles sur tout le département, afin de pouvoir créer une véritable chaîne de solidarité. Un certain nombre de cantons, de secteurs, ne sont encore pas pourvus de «relais», si cela vous dit, merci de nous contacter. Etre à l écoute, être le relais des personnes en attente de greffe, essayer d apporter son aide morale et solidaire, cela est sa mission de tous les jours. Pour ce faire, une petite équipe d une quinzaine de personnes se dévoue pour répondre à votre attente de renseignements sur ce qu est le DON d organes, pourquoi il faut, avant d accepter de recevoir, savoir accepter de DONNER, même si parfois cela est difficile de faire ce choix MERCI pour celles et ceux qui attendent. Pour contacter l association : Siège social : 8 rue de la Jonchère SEYNOD Téléphone : / et Mail : Site : Nous avons besoin de vous tous. Nous cherchons des correspondants dans certains cantons du département, contactez-nous pour nous rejoindre. MERCI Associations Association départementale des Familles de France de la Haute-Savoie «L'association reçoit principalement de jeunes adultes, des quadragénaires et personnes plus âgées. Nous sommes contactés également par téléphone et via Internet. Nous ne ciblons pas les catégories sociales particulières. Toute personne ayant un litige peut nous contacter. Du reste, notre association est apolitique et non confessionnelle». A fin de solliciter notre aide, notamment pour les litiges en matière de consommation. Tout dossier à traiter reçoit de notre part la plus grande attention L'association aide très souvent et gratuitement les personnes en difficultés financières dans la rédaction de dossiers de surendettement. Dernièrement, nombre de personnes sont venues nous voir car elles étaient inquiètes pour la rentrée. Elles ont de plus en plus de mal à régler leur facture d'électricité. L'Association départementale des Familles de France intervient auprès des Maisons Familiales Rurales du département, en partenariat avec l'udaf 74. Nous développons la plupart des thèmes utiles aux jeunes en passe d'entrer dans la vie professionnelle, qu'ils soient en classe de 4 e ou en alternance MFR- Entreprise. Généralement, nous traitons de la façon d'établir un budget, savoir lire un contrat, détecter les arnaques L'Association tient deux permanences hebdomadaires à la Maison de l'industrialité à Scionzier : le mardi de 14 h à 17 h et le vendredi de 14 h à 16 h. Durant les permanences, Mme Marie-Josée VUARCHEX, Présidente de l'association, reste joignable au Hors permanences, elle reste joignable jusqu'à 13 heures au N 47 page 14

15 Fédération des Maisons Familiales Rurales journée ART & CULTURE DU MARDI 24 SEPTEMBRE 2013 Historiquement la Fédération Interdépartementale et les 17 MFR des Savoie organisent une journée thématique afin que les jeunes des différentes maisons puissent se rencontrer autour d un événement fédérateur. Depuis 6 ans à caractère sportif, ce rassemblement est placé cette année sous le thème de l art et de la culture : nous innovons par un concept d atelier artistique. Cette année, ce sont près de 330 jeunes de la 4 e au BTS répartis en 17 équipes inter-mfr qui ont investi le site sportif de Dassault pour s essayer à diverses pratiques artistiques. Outre l échange, la cohésion, la création et l entraide, cette journée a également été un moyen pour leur faire (re)découvrir différents artistes. Derrière cette journée en apparence ludique, c est également un moyen pour les MFR de véhiculer les valeurs qu elles défendent depuis toujours : tolérance, ouverture, citoyenneté, respect. Portes ouvertes des MFR, de 9h à 17h, les mercredi 19 février, samedi 22 mars, mercredi 26 mars et mercredi 21 mai Contacter : L Association Familiale de Meythet existe depuis 1946 et propose, de septembre à fin juin, diverses activités : gymnastique - patchwork - couture - art floral - rando - ski - raquettes à des tarifs dans l'intérêt des familles. MJC Centre Social Victor Hugo 6, rue de l'aérodrome BP MEYTHET Cedex Tél N 47 page 15

16 L L'Association des Paralysés de France, créée en 1933 et reconnue d utilité publique, est un mouvement national de défense et de représentation des personnes avec un handicap moteur (avec ou sans troubles associés) et de leur famille qui rassemble adhérents, bénévoles et salariés. APF gère des services et des établissements médico-sociaux ainsi que des entreprises adaptées personnes en situation de handicap et leur famille bénéficient de services et de ces lieux d accueil qui les accompagnent dans le choix de leur mode de vie : scolarité, formation professionnelle, emploi, vie à domicile ou en structure de vie collective, accès aux loisirs et à la culture L APF milite activement au niveau national et dans tous les départements pour permettre aux personnes en situation de handicap d accéder à une égalité des droits et à l exercice de leur citoyenneté. La délégation de Haute-Savoie rassemble, accompagne, représente et défend les personnes handicapées motrices du département. Sa mission est d'apporter un soutien et une aide personnalisés pour que les personnes handicapées acquièrent la plus grande autonomie possible. Elle assure une présence auprès de tous afin de rompre l isolement et favoriser les relations sociales. Elle développe la vie associative partout sur le terrain. Ensemble, adhérents, bénévoles et salariés sont acteurs de la dynamique associative. Ensemble, ils militent pour l intégration des personnes handicapées dans toutes les situations de la vie quotidienne. Son Directeur Départemental, Cédrik CAROTTE, la représente en Haute-Savoie. Association des Paralysés de France Délégation de Haute-Savoie 84bis avenue de Brogny Annecy Associations Veuves de l A.E.V.O.G. et de Pierres de Gué N ombreuses sont nos amies veuves de guerre ou veuves d anciens combattants qui, comme toutes les veuves de notre pays, ont eu la désagréable surprise d avoir à payer plus d impôts cette année. Certaines, si elles ne l étaient pas auparavant, sont devenues imposables, perdant ainsi le bénéfice de l exonération de la taxe d habitation et celle de l audiovisuel. Chacune et chacun dans notre pays est appelé à faire des efforts pour aider à sortir de la crise, mais de nombreuses amies sont ainsi devenues des ressortissants de l Office National des Anciens Combattants et les dossiers de demandes de secours commencent à y arriver. Car, comment peut-on vivre avec 900 par mois en Haute-Savoie où les loyers sont hors de prix? Quand on a payé le loyer (qui pourrait être le même pour un couple avec deux retraites), les charges afférentes au logement (assurances - eau - gaz - électricité - chauffage), la nourriture, les produits d entretien, les vêtements, la mutuelle complémentaire et les nombreux suppléments restant à la charge des malades, il reste peu pour gâter les petits-enfants, s offrir le coiffeur, le pédicure, acheter un appareil auditif ou des lunettes ou refaire un appareil dentaire? Quelle angoisse peut étreindre nos amies lorsqu elles «vivotent déjà» et que vient le temps de partir dans une maison de retraite quand on sait le coût de l hébergement? Lorsque ces mamies étaient jeunes, la famille le plus longtemps possible accueillait les anciens à son domicile, mais aujourd hui, ce n est plus le cas pour de multiples raisons. Aussi, notre association tente de soulager les solitudes de celles qui se confient à elle, mais combien souffrent en silence? Contact : Mme Neveu-Perret, présidente, au Conception Réalisation GAP Editions Communication N 47 page 16

Les Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication

Les Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication Les Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication Diaporama réalisé à partir des résultats du questionnaire passé par 648 lycéens du Lycée Hector Berlioz Définition des nouvelles technologies

Plus en détail

L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans. Juin 2011

L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans. Juin 2011 L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans Juin 2011 Sommaire 1. La moitié des 8-17 ans connectés à un réseau social p. 4 2. L attitude des parents face à l utilisation des réseaux sociaux par leurs

Plus en détail

Les pratiques des 9-16 ans sur Internet

Les pratiques des 9-16 ans sur Internet Les pratiques des 9-16 ans sur Internet Regards croisés entre parents et enfants! - Principaux résultats -! Décembre 2012! Arnaud ZEGIERMAN Directeur associé az@institut-viavoice.com Aurélien PREUD HOMME

Plus en détail

Synthèse enquête CESC 2010 2011 Pratique d'internet, du téléphone portable et des jeux vidéo

Synthèse enquête CESC 2010 2011 Pratique d'internet, du téléphone portable et des jeux vidéo Préambule Afin de prévenir des nouvelles pratiques d'internet, chez les adolescents, nous avons décidé de réaliser une enquête auprès de tous les élèves du collège. Cette enquête comporte 40 questions.

Plus en détail

dans le peloton européen

dans le peloton européen 1 résultats européens La Belgique : dans le peloton européen L enquête Mediappro, menée parallèlement dans neuf pays européens (Belgique, Danemark, Estonie, France, Grèce, Italie, Pologne, Portugal et

Plus en détail

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation :

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation : avec le soutien de «ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE nationale de sensibilisation : Génération Numérique Fiche technique Le cinquième baromètre et a été réalisé par Calysto dans le cadre de sensibilisation

Plus en détail

Etude MIKE - Abstract

Etude MIKE - Abstract www.zhaw.ch/psychologie Etude MIKE - Abstract L étude MIKE a examiné de manière représentative le comportement en matière d utilisation des médias des enfants en âge d aller à l école primaire vivant en

Plus en détail

La sécurité sur Internet

La sécurité sur Internet La sécurité sur Internet si on en parlait en famille? Petit guide à l usage des parents Internet pour tous Internet de demain Réalisé avec l aide du ministère de l Enseignement supérieur et de la Recherche

Plus en détail

Téléphone mobile et ados : un usage...illimité

Téléphone mobile et ados : un usage...illimité Téléphone mobile et ados : un usage...illimité «Si on s e fait prendre son téléphone au collège, les parents doivent le récupérer chez le proviseur...» Le téléphone mobile fait partie du quotidien des

Plus en détail

LE HARCELEMENT A L ECOLE

LE HARCELEMENT A L ECOLE 1 05/05/2014 LE HARCELEMENT A L ECOLE l'essentiel : Selon une statistique nationale, un élève sur 10 est victime de harcèlement à l'école. Pour la moitié ce sont des cas de harcèlement sévère. Le harcèlement

Plus en détail

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS Droits de l enfant LES JOURS MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS ENFANT / JEUNE N d ordre Consultation des 6/18 ans 2014 MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS B onjour, Sais-tu que tu as des

Plus en détail

Surfer Prudent - Tchats. Un pseudo peut cacher n importe qui

Surfer Prudent - Tchats. Un pseudo peut cacher n importe qui Tchat Un tchat est un outil de communication sur Internet qui permet de parler en temps réel avec un ou plusieurs internautes. Un tchat est aussi appelé messagerie instantanée. Un pseudo peut cacher n

Plus en détail

Echantillon interrogé en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview)

Echantillon interrogé en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview) Les idées reçues sur la sécurité informatique Contact : OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris http://www.opinion-way.com Juillet 2014 1 Méthodologie Méthodologie Echantillon de représentatif

Plus en détail

ENFANTS ET INTERNET BAROMETRE 2009-2010 de l opération nationale de sensibilisation : Un clic,déclic le Tour de France Des Etablissements Scolaires

ENFANTS ET INTERNET BAROMETRE 2009-2010 de l opération nationale de sensibilisation : Un clic,déclic le Tour de France Des Etablissements Scolaires ENFANTS ET INTERNET BAROMETRE de l opération nationale de sensibilisation : Un clic,déclic le Tour de France Des Etablissements Scolaires 1 Fiche technique Le quatrième baromètre et a été réalisé par Calysto

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire

République Algérienne Démocratique et Populaire République Algérienne Démocratique et Populaire Journée mondiale des Télécommunications Séminaire protection des enfant dans le cyberespace Hôtel El-Jazaïr Alger, le 17 Mai 2009. L ENFANT ET INTERNET «pour

Plus en détail

Présentation de la MDA d EURE ET LOIR

Présentation de la MDA d EURE ET LOIR Présentation de la MDA d EURE ET LOIR 1 MDA d EURE et LOIR Date de création : Décembre 2007 Date d ouverture au public : 21 juin 2010 2 MDA d EURE et LOIR Structure juridique porteur : Centre Hospitalier

Plus en détail

Les adolescents, leur téléphone portable et l'internet mobile. Octobre 2009

Les adolescents, leur téléphone portable et l'internet mobile. Octobre 2009 Les adolescents, leur téléphone portable et l'internet mobile Octobre 2009 1. Quelle est la panoplie multi-média des adolescents en 2009? 2. Et le téléphone mobile en particulier, qui est équipé / qui

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ 3. Les crédits 3.1 Les crédits en cours 3.1.1 Les ménages ayant au moins un crédit en cours Un peu plus du quart, 31%, des ménages en situation de déclarent avoir au moins un crédit en cours. Il s agit

Plus en détail

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française Étude réalisée par le Centre de Recherche pour l'étude et l'observation des Conditions de Vie (CREDOC) pour

Plus en détail

Livret d accueil. Edition : Août 2015 UNITÉ PÉDOPSYCHIATRIQUE D ACCUEIL ET D HOSPITALISATION. Psychiatrie infanto-juvénile U.P.A.H

Livret d accueil. Edition : Août 2015 UNITÉ PÉDOPSYCHIATRIQUE D ACCUEIL ET D HOSPITALISATION. Psychiatrie infanto-juvénile U.P.A.H Psychiatrie infanto-juvénile UNITÉ PÉDOPSYCHIATRIQUE D ACCUEIL ET D HOSPITALISATION Edition : Août 2015 Franck RENAUDIN U.P.A.H Pavillon «l Orme» 20 avenue du 19 mars 1962 72703 ALLONNES Cédex 02.43.43.51.20

Plus en détail

Enquête Individus 2014 : smartphone, tablette & cloud. Nicolas Deporte Observatoire du GIS M@rsouin. Bretagne 2012 (Marsouin)

Enquête Individus 2014 : smartphone, tablette & cloud. Nicolas Deporte Observatoire du GIS M@rsouin. Bretagne 2012 (Marsouin) Enquête Individus 2014 : smartphone, tablette & cloud Nicolas Deporte Observatoire du GIS M@rsouin Evolution de l équipement 2011-2014 France 2011 (Credoc) Bretagne 2012 (Marsouin) France 2013 (Credoc)

Plus en détail

Utilisation et usage d Internet

Utilisation et usage d Internet 1 résultats Utilisation et usage d Internet Internet s est imposé Quelque soit leur âge ou leur sexe, près de neuf jeunes sur dix déclarent utiliser Internet. Cette imposante proportion indique indubitablement

Plus en détail

Cahier des charges des blogs «Dotclear» des écoles de l Orne

Cahier des charges des blogs «Dotclear» des écoles de l Orne Cahier des charges des blogs «Dotclear» des écoles de l Orne Hébergement assuré par le CRDP de Basse Normandie 21, rue du Moulin-au-Roy BP 5152 - Caen cedex 5 Le blog à l école.jouer sur des vecteurs de

Plus en détail

Collectif TeSS Téléphonie Sociale et en Santé Structures signataires de la charte

Collectif TeSS Téléphonie Sociale et en Santé Structures signataires de la charte Collectif TeSS Téléphonie Sociale et en Santé Structures signataires de la charte AFM - Association Française contre les Myopathies Créée en 1958 par des malades et parents de malades, l AFM a un objectif

Plus en détail

«LES FRANÇAIS & LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES» Etude de l Institut CSA pour Orange. Février 2014

«LES FRANÇAIS & LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES» Etude de l Institut CSA pour Orange. Février 2014 «LES FRANÇAIS & LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES» Etude de l Institut CSA pour Orange Février 2014 La fiche technique du sondage Echantillon de 1002 individus âgés de 18 ans et plus représentatif

Plus en détail

Dossier de presse Janvier 2013. Les ados au téléphone : l enquête de l ASEF

Dossier de presse Janvier 2013. Les ados au téléphone : l enquête de l ASEF Dossier de presse Janvier 2013 Les ados au téléphone : l enquête de l ASEF L Association Santé Environnement France, qui rassemble aujourd hui près de 2 500 médecins en France, est devenue incontournable

Plus en détail

Sociologie des joueurs en ligne

Sociologie des joueurs en ligne Mars 2013 Sociologie des joueurs en ligne Enquête ARJEL 2012 Autorité de régulation des jeux en ligne 2 Propos introductifs à l enquête sur la sociologie des joueurs Au-delà de la publication trimestrielle

Plus en détail

Les internautes français et la confiance numérique. Lundi 7 avril 2014

Les internautes français et la confiance numérique. Lundi 7 avril 2014 Les internautes français et la confiance numérique Lundi 7 avril 2014 Méthodologie Echantillon Mode de recueil Dates de terrain 1007 individus âgés de 15 ans et plus. La représentativité de l échantillon

Plus en détail

Document d'orientation. Le CG solidaire avec les personnes POUR DES USAGES NUMÉRIQUES ACCESSIBLES A TOUS

Document d'orientation. Le CG solidaire avec les personnes POUR DES USAGES NUMÉRIQUES ACCESSIBLES A TOUS PROJETS STRATÉGIQUES "Deux-Sèvres Autrement" Document d'orientation Le CG solidaire avec les personnes POUR DES USAGES NUMÉRIQUES ACCESSIBLES A TOUS A - Le projet Le contexte Des usages numériques de plus

Plus en détail

TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves

TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves Réussite des élèves contribuer à améliorer la réussite des

Plus en détail

Se préparer au DELF B2

Se préparer au DELF B2 Se préparer au DELF B2 Compréhension écrite 1 - Quels sont les noms et professions des auteurs du livre «Génération téléphone»? 2 - Que pensent-ils de l utilisation du téléphone? 3 Quels sont les pourcentages

Plus en détail

Rapport d'activités 2011

Rapport d'activités 2011 Rapport d'activités 2011 SOMMAIRE 1 - Animation éditoriale du site www.alpesolidaires.org 1.1 : Animer la participation des acteurs ESS et politique de la ville Des contributions en hausse Une fréquentation

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE

CONFERENCE DE PRESSE Union nationale des associations familiales CONFERENCE DE PRESSE RESEAUX SOCIAUX : Quelles sont, dès 8 ans, les pratiques de nos enfants? Quel est le rôle des parents? Résultats de l enquête réalisée par

Plus en détail

Compte Rendu : Rencontre d informations autour des dangers d Internet

Compte Rendu : Rencontre d informations autour des dangers d Internet Compte Rendu : Rencontre d informations autour des dangers d Internet Autour de l utilisation des téléphones portables Les jeunes ont, de manière générale, leur 1 er portable dès l entrée en 6 ème. 2 risques

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS Avenue des Thermes - BP 71 01220 Divonne-les-Bains Tel/Fax : 04 50 20 29 15 Courriel : divonne.espacejeunes@alfa3a.org REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS A compter du 1 er septembre 2014

Plus en détail

SMARTPHONES ET VIE PRIVÉE

SMARTPHONES ET VIE PRIVÉE SMARTPHONES ET VIE PRIVÉE Résultats de l enquête réalisée par internet en novembre 2011 auprès de 2 315 individus âgés de 15 ans et plus, en conformité avec la loi n 78-17 relative à l'informatique, aux

Plus en détail

ENQUÊTE EMPLOI DU TEMPS

ENQUÊTE EMPLOI DU TEMPS ENQUÊTE EMPLOI DU TEMPS Enquête 2009-2010 Cahier des cartes 1 2 0 T R A N C H E S D E R E V E N U M E N S U E L N E T D U M É N A G E Il s agit du revenu net (de cotisations sociales et de C.S.G.) avant

Plus en détail

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4.1 Les contacts avec la banque et la connaissance du fonctionnement bancaire 4.1.1 Les contacts avec la banque

Plus en détail

p@rents! La parentalité à l ère du numérique. Les outils à destination des parents

p@rents! La parentalité à l ère du numérique. Les outils à destination des parents p@rents! La parentalité à l ère du numérique. Les outils à destination des parents blogs? contrôle parental? chats? sites sensibles? téléphonie mobile? jeux violents? spyware? SOMMAIRE 1. sécuriser son

Plus en détail

Notre planète mobile : France

Notre planète mobile : France Notre planète mobile : France Mieux comprendre les utilisateurs de mobiles Mai 2013 1 Synthèse Les smartphones font désormais partie intégrante de notre vie quotidienne. En France, le taux de pénétration

Plus en détail

Le contrôle parental. Premier partenaire de votre réussite

Le contrôle parental. Premier partenaire de votre réussite Le contrôle parental Premier partenaire de votre réussite Table des matières 1 - Qu est-ce qu un logiciel de contrôle parental? 2 - Le contrôle parental «pas à pas» L onglet «Accueil» L onglet «administration»

Plus en détail

Perception croisée enfants/parents face à l usage d Internet

Perception croisée enfants/parents face à l usage d Internet Janvier 2013 N 36825 Contacts : Bruno LENAIN Directeur du pôle Média et Numérique bruno.lenain@ifop.com Isabelle TREVILLY Directrice de clientèle isabelle.trevilly@ifop.com Jean-Charles MALBERNARD Chargé

Plus en détail

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 %

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % 4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % Prévenir le jeu excessif chez les adolescents C est toujours gagnant! Pourquoi ce dépliant? [ ] Le rôle des parents est déterminant dans la prévention du jeu excessif

Plus en détail

Intervention de l association Fréquences Ecoles le mardi 27 Novembre

Intervention de l association Fréquences Ecoles le mardi 27 Novembre Synthèse du contenu des différentes actions de la Quinzaine d animations, de prévention et d information autour de l Internet, des réseaux sociaux et des relations aux écrans du 26 Novembre au 8 Décembre

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Dossier de presse

Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Dossier de presse Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Dossier de presse Les logiciels de contrôle parental mercredi 26 avril 2006 Ministère délégué à la

Plus en détail

Les jeunes et les écr@ns

Les jeunes et les écr@ns La lettre aux parents N o 8 Cher-s Parent-s, Les jeunes et les écr@ns «Sur Internet, on peut écouter la radio tout en payant le téléphone.» Anne Roumanoff Depuis une quinzaine d années on assiste à une

Plus en détail

Facebook. Pour une organisation ou une entreprise!

Facebook. Pour une organisation ou une entreprise! Facebook Pour une organisation ou une entreprise! Réalisé en mars 2010 Révisé en décembre 2010 Par : Sultana Ahamed, Isabelle Leblanc et Joline LeBlanc Qu est-ce que Facebook? Facebook est un réseau social

Plus en détail

C H A P I T R E 7.4 UTILISATION D INTERNET

C H A P I T R E 7.4 UTILISATION D INTERNET C H A P I T R E 7.4 UTILISATION D INTERNET Dans une société de l information, l accès à un ordinateur et à une connexion Internet à faible coût apparaît de première importance pour toutes les couches de

Plus en détail

Faites vos achats en ligne en toute confiance

Faites vos achats en ligne en toute confiance Faites vos achats en ligne en toute confiance Table des matières Introduction 3 Avantages et désavantages des achats en ligne Avantages Désavantages 5 6 Conseils pour faire ses achats en ligne en toute

Plus en détail

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie Mots-clés de l aide à l autonomie Compensation Aide ou ensemble d aides de toute nature apportées à une personne subissant des altérations substantielles et durables de son état physique, intellectuel

Plus en détail

Module 1 Module 2 Module 3 10 Module 4 Module 5 Module 6 Module 7 Module 8 Module 9 Module 10 Module 11 Module 12 Module 13 Module 14 Module 15

Module 1 Module 2 Module 3 10 Module 4 Module 5 Module 6 Module 7 Module 8 Module 9 Module 10 Module 11 Module 12 Module 13 Module 14 Module 15 Introduction Aujourd hui, les nouvelles technologies sont de plus en plus présentes et une masse considérable d informations passe par Internet. Alors qu on parle de monde interconnecté, de vieillissement

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION STAGE «CINEMA» - 11-15 ANS

DOSSIER D INSCRIPTION STAGE «CINEMA» - 11-15 ANS DOSSIER D INSCRIPTION STAGE «CINEMA» - 11-15 ANS Du 04 au 07 mai 2015 à Marseille Du lundi 04 Mai au jeudi 07 Mai 2015, de 13h à 18h Durant le stage les principales étapes à la réalisation d un court métrage

Plus en détail

Notre planète mobile : Suisse

Notre planète mobile : Suisse Notre planète mobile : Suisse Mieux comprendre les utilisateurs de mobiles Mai 2013 1 Synthèse Les smartphones font désormais partie intégrante de notre vie quotidienne. Le taux de pénétration du smartphone

Plus en détail

«Tous les autres le font» L influence, les fréquentations et les consommations.

«Tous les autres le font» L influence, les fréquentations et les consommations. LA LETTRE AUX PARENTS N o 2 Cher-s Parent-s, «Tous les autres le font» L influence, les fréquentations et les consommations. L adolescence est une période de changement de contexte scolaire ou de formation

Plus en détail

La maison connectée grâce au courant porteur en ligne (CPL)

La maison connectée grâce au courant porteur en ligne (CPL) La maison connectée grâce au courant porteur en ligne (CPL) Introduction au réseau informatique Quel est l'intérêt de créer un réseau informatique? Partager les photos de son PC sur sa TV, imprimer depuis

Plus en détail

Un logiciel de contrôle parental, c est quoi?

Un logiciel de contrôle parental, c est quoi? LES LOGICIELS DE CONTROLE PARENTAL Ces dispositifs de protection des mineurs sur Internet proposent des fonctionnalités de plus en plus évoluées. Mais ils ne remplaceront jamais l action pédagogique des

Plus en détail

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 Réforme des rythmes scolaires Projet Educatif de territoire d Evecquemont Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 A Du PEDT au comité de suivi et d évaluation de la réforme

Plus en détail

Etude JAMES. Utilisation des médias électroniques par les jeunes

Etude JAMES. Utilisation des médias électroniques par les jeunes Etude JAMES 2012 Utilisation des médias électroniques par les jeunes Données privées: les jeunes plus prudents Chez les jeunes, le besoin de se présenter dans les principaux réseaux sociaux reste inchangé:

Plus en détail

Parents, enfants. un guide pour vous

Parents, enfants. un guide pour vous Parents, enfants un guide pour vous edit s mmaire Parents, Notre engagement de mettre en place un territoire compétitif, solidaire et durable ne peut se concevoir sans répondre aux besoins des enfants

Plus en détail

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE LA JEUNESSE l es sen tiel LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE sommaire LA JEUNESSE PAGES 4 À6 PAGES 7 À9 PAGE 10 PAGE 11 Le BIJ, lieu ressources Pour s informer et se documenter -

Plus en détail

ACCUEIL EN CENTRE DE LOISIRS ENFANT PORTEUR DE HANDICAP

ACCUEIL EN CENTRE DE LOISIRS ENFANT PORTEUR DE HANDICAP ASSOCIATION DES CENTRES DE LOISIRS 11 avenue Jean Perrot - 38100 GRENOBLE Tél. : 04 76 87 76 41 - Fax : 04 76 47 52 92 E-mail : secretariat@acl-grenoble.org Site Internet : http://www.acl-grenoble.org

Plus en détail

La téléassistance en questions

La téléassistance en questions 8 La téléassistance en questions Il y a une coupure de courant, qu est-ce que je fais? Vous ne faites rien. Une batterie de secours de plusieurs heures est incluse dans le transmetteur. Vous pouvez éventuellement

Plus en détail

PRÉVENTIONS SÉNIORS POUR VOTRE SÉCURITÉ, AYEZ LES BONS RÉFLEXES!!

PRÉVENTIONS SÉNIORS POUR VOTRE SÉCURITÉ, AYEZ LES BONS RÉFLEXES!! PRÉVENTIONS SÉNIORS POUR VOTRE SÉCURITÉ, AYEZ LES BONS RÉFLEXES!! sommaire A votre domicile Des gestes simples se prémunir des cambriolages en cas d'absence prolongée que faire? Vous avez été victime d'un

Plus en détail

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU L I V R E B L A N C En collaboration avec RÉSUMÉ 2 Ce livre blanc repose sur une étude commandée par Karma Gaming et réalisée par Gaming Insights Group. Les données viennent

Plus en détail

Les Français et le pouvoir d achat

Les Français et le pouvoir d achat Contacts CSA Pôle Opinion Corporate : Jérôme Sainte-Marie, Directeur général adjoint Yves-Marie Cann, Directeur d études Les Français et le pouvoir d achat Sondage CSA pour Cofidis Septembre 2012 Sommaire

Plus en détail

REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE

REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE SONDAGE SUR LA REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE Date: 27 juin 2011 Etude menée par Opinion Way pour les industriels du GITEP TICS Méthodologie Méthodologie Sondage quantitatif mené sur un échantillon de

Plus en détail

RELATION PARENT/ENFANT Le téléphone portable modifie-t-il la fonction parentale?

RELATION PARENT/ENFANT Le téléphone portable modifie-t-il la fonction parentale? Union nationale des associations familiales CONFERENCE DE PRESSE RELATION PARENT/ENFANT Le téléphone portable modifie-t-il la fonction parentale? Résultats de l enquête réalisée par TNS SOFRES par téléphone

Plus en détail

deux niveaux 750 m² 45 000 ordinateurs tablettes liseuses lecteurs MP3. programmation culturelle accueille

deux niveaux 750 m² 45 000 ordinateurs tablettes liseuses lecteurs MP3. programmation culturelle accueille mode d emploi Un lieu de vie La médiathèque est un lieu de vie, d information, de formation, de culture et de loisirs ouvert à tous, librement et gratuitement. Seul le prêt nécessite une inscription.

Plus en détail

Enquête sur la réforme des rythmes scolaires

Enquête sur la réforme des rythmes scolaires Enquête sur la réforme des rythmes scolaires Une étude exclusive de l AMF Enquête sur la réforme des rythmes scolaires Près de 4 000 communes, soit 17% des municipalités scolarisant 22% des élèves du public,

Plus en détail

Analyse des besoins sociaux

Analyse des besoins sociaux La commune de Le Verger réalise une analyse sur les besoins sociaux de sa population. Afin d améliorer la qualité de vie et de services sur notre commune, nous vous remercions par avance de remplir ce

Plus en détail

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans FAIREBOUGERLES9-13.org 1 LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans TABLE DES MATIÈRES 3 4 5 DONNÉES SOCIO- DÉMOGRAPHIQUES HABITUDES MÉDIATIQUES ET DE CONSOMMATION EN MATIÈRE DE MODE DE VIE PHYSIQUEMENT

Plus en détail

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S Observatoire Ipsos-LogicaBusiness Consulting/Crédit Agricole Assurances Des attitudes des Européens face aux risques Fiche technique Ensemble : 7245 répondants

Plus en détail

Pourquoi et comment mesurer les ondes autour de nous? 1) Les ondes et le rayonnement, qu'est-ce que c'est?

Pourquoi et comment mesurer les ondes autour de nous? 1) Les ondes et le rayonnement, qu'est-ce que c'est? Pourquoi et comment mesurer les ondes autour de nous? 1) Les ondes et le rayonnement, qu'est-ce que c'est? Au lieu de dire et redire ce que d'autres ont déjà très bien fait, accédez simplement au guide

Plus en détail

MARKETING. déjà une. réalité? Bruno Botton - DGA

MARKETING. déjà une. réalité? Bruno Botton - DGA MARKETING MOBILE déjà une réalité? Bruno Botton - DGA D évidence le mobile change les règles du jeu! UTILISATEURS PC UTILISATEURS MOBILE Dans le monde, 4 consommateurs sur 5 peuvent accéder à internet

Plus en détail

Baromètre de l innovation Janvier 2015

Baromètre de l innovation Janvier 2015 Baromètre de l innovation Janvier 2015 Les pratiques culturelles des français et leurs usage s numériques Un baromètre BVA Syntec numérique Sondage réalisé par pour le Méthodologie Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

Etude RSA / IFOP : Nos ados sont-ils vigilants sur Internet?

Etude RSA / IFOP : Nos ados sont-ils vigilants sur Internet? Etude RSA / IFOP : Nos ados sont-ils vigilants sur Internet? Dans le cadre de sa campagne d éducation «Internet, les autres et moi», RSA a commandité une étude qui interroge et compare les perceptions

Plus en détail

La Protection des Enfants sur l Internet

La Protection des Enfants sur l Internet 10/14/2010 La Protection des Enfants sur l Internet Corine Feghaly Responsable des Affaires de Consommateurs Autorité de Régulation des Télécommunications (ART) Liban 1/20 Beirut, 12 May 2011 TRA Proprietary

Plus en détail

Observatoire des écrans connectés

Observatoire des écrans connectés Observatoire des écrans connectés Poursuivre l Observatoire de l internet mobile et aller plus loin! Smartphones, tablettes la multiplication des écrans connectés modifie la consommation des médias Comment

Plus en détail

Règlement intérieur de l école Ste Anne Année 2015/2016

Règlement intérieur de l école Ste Anne Année 2015/2016 Règlement intérieur de l école Ste Anne Année 2015/2016 Ces règles en vigueur à l école Ste Anne ont été établies dans l intérêt des élèves. Leur respect participera au bien-être et à la sécurité de chacun.

Plus en détail

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant Vivre avec un trouble dépressif Septembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin

Plus en détail

Guide de. S by SFR 102. DAS : 1.01 W/Kg SFR.FR

Guide de. S by SFR 102. DAS : 1.01 W/Kg SFR.FR DAS : 1.01 W/Kg Guide de prise en main S by SFR 102 SFR.FR Sommaire 1- PREMIÈRES Manipulations 3 Comment insérer ma carte SIM et la batterie? 3 Comment charger mon mobile? 4 2- comment bien démarrer? 5

Plus en détail

Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment?

Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment? Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment? Nemours 09 juillet 2015 Noémie Reynard Chargée de mission Tourisme et Développement Durable CCI Seine-et-Marne Direction Commerce-Tourisme Etre visible sur

Plus en détail

Compte rendu : Entretiens Utilisateurs

Compte rendu : Entretiens Utilisateurs Compte rendu : Entretiens Utilisateurs Entretien 1 : Yvan Quelle est votre tranche d âge Celle de vos parents et grands-parents Yvan : < 60 ans, Mère : environ 50 ans, Grand-mère : environ 80 ans Combien

Plus en détail

L'ÉCOLE OUVERTE DE L'INTERNET

L'ÉCOLE OUVERTE DE L'INTERNET 49 Laurent CHEMLA, Yves POTIN L'association École Ouverte de l'internet a été créée pour promouvoir l'internet citoyen et coopératif. Nous voulons, par la formation, qu'un outil appelé à prendre de plus

Plus en détail

Les grandes fonctions du tuteur

Les grandes fonctions du tuteur Agence Erasmus+ Jeunesse & Sport Les grandes fonctions du tuteur Ce document rend compte de travaux effectués en ateliers par les participants lors des sessions de formation de tuteurs SVE organisées depuis

Plus en détail

LES DANGERS QUE L ON PEUT

LES DANGERS QUE L ON PEUT LES DANGERS QUE L ON PEUT ENCOURIR SUR INTERNET Table des matières Introduction...1 1 Des pourcentages étonnants et assez effrayants...1 2 La commission nationale de l informatique et des libertés (C.N.I.L.)...2

Plus en détail

Bibliothèque Esparron en livres. www.esparron-en-livres.com

Bibliothèque Esparron en livres. www.esparron-en-livres.com Les réseaux sociaux Chapitre 1 : Les réseaux sociaux Chapitre 2 : 14 moyens pour être plus visible sur Facebook Chapitre 3 : Comment créer un compte Facebook Chapitre 4 : Statistiques en France Les réseaux

Plus en détail

Les pratiques de consommation de jeux vidéo des Français

Les pratiques de consommation de jeux vidéo des Français Les pratiques de consommation de jeux vidéo des Français Le 18 novembre 2014 Combien de joueurs? Enquête en ligne, réalisée par TNS Sofres, entre le 13 et le 25 septembre 2014, auprès d un échantillon

Plus en détail

Formation ABA par Caroline Peters, BCABA 2014-2015

Formation ABA par Caroline Peters, BCABA 2014-2015 Formation ABA par Caroline Peters, BCABA 2014-2015 Notre programme se compose d'une formation de base (4 journées) et six formations en profondeur (le weekend, (samedi et dimanche). Vous pouvez vous inscrire

Plus en détail

Biblio tech. Le service de prêt en ligne de la médiathèque de Deauville. www.deauville.fr

Biblio tech. Le service de prêt en ligne de la médiathèque de Deauville. www.deauville.fr Biblio tech Le service de prêt en ligne de la médiathèque de Deauville www.deauville.fr Biblio Tech Biblio tech le service de prêt en ligne 1 2 Une insomnie, une chanson qui trotte dans la mémoire, le

Plus en détail

Permanences accueil, écoute, orientation, revues de presse, consultations Du lundi au vendredi de 9h à 12h et 13h à 17h30.

Permanences accueil, écoute, orientation, revues de presse, consultations Du lundi au vendredi de 9h à 12h et 13h à 17h30. Bulletin bibliographique du Janvier 2014 n 46 Le de l'udaf de l'isère vous propose son bulletin bibliographique. Les articles sélectionnés sont consultables à l'udaf ou envoyés selon la demande. N'hésitez

Plus en détail

Démarrer avec la Toutou Linux

Démarrer avec la Toutou Linux Démarrer avec la Toutou Linux 1.Comment démarrer sur le CD de Toutou Linux? Pour pouvoir démarrer avec le CD Toutou Linux, suivez les étapes suivantes : Allumer votre ordinateur. Ne cherchez pas à insérer

Plus en détail

TEMPS D'ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR COMMUNE DE NOAILLAN

TEMPS D'ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR COMMUNE DE NOAILLAN TEMPS D'ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR COMMUNE DE NOAILLAN ANNÉE 2014 2015 A. DISPOSITION GÉNÉRALES Article 1 objet du règlement A compter de la rentrée 2014, les TAP (temps d activités

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR PRÉAMBULE

RÈGLEMENT INTÉRIEUR PRÉAMBULE PRÉAMBULE RÈGLEMENT INTÉRIEUR Le présent règlement intérieur a pour objet de préciser les modalités de fonctionnement du conseil des sages et de déterminer les obligations de ses membres. Il fait référence

Plus en détail

UNITÉ 8. Les adolescents et leur cher téléphone. Bon Courage! Vol. 2

UNITÉ 8. Les adolescents et leur cher téléphone. Bon Courage! Vol. 2 Les adolescents et leur cher téléphone La plupart des ados en France (70 % des ados de plus de 12 ans ont un téléphone portable et 95 % des 15-17 ans sont équipés) se sent complètement perdue sans le téléphone.

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse DOSSIER DE PRESSE Contacts presse : Bureau de la communication interministérielle - 02.48.67.34.36 pref-communication@cher.gouv.fr Préfecture du Cher - Place Marcel Plaisant CS 60022-18020 BOURGES Cedex

Plus en détail

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Action sociale Nos actions dans le domaine du handicap L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Assumer au quotidien une situation de handicap est difficile pour une famille

Plus en détail