en région bruxelloise

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "en région bruxelloise"

Transcription

1 AFrAHM Section de Bruxelles Association de Parents de La Clairière Etat des lieux Centres de jour Centres d hébergement pour travailleurs et non travailleurs en région bruxelloise

2 2 Table des matières 1 INTRODUCTION... 3 MÉTHODE UTILISÉE PRESENTATION DE LA RECHERCHE AGREMENT PERSONNES PRESENTES LIMITES DE TRAVAIL LES CENTRES DE JOUR DEFINITION AGREMENT Capacité agréée NOMBRE DE PERSONNES PRISES EN CHARGE RÉPARTITION DE LA POPULATION DES CENTRES DE JOUR EN FONCTION DU TYPE DE HANDICAP RÉPARTITION PAR TRANCHE D ÂGE DE LA POPULATION DES CENTRES DE JOUR SUBVENTIONNEMENT CARTOGRAPHIE LES CENTRES D HEBERGEMENT DEFINITION AGREMENT Capacité agréée NOMBRE DE PERSONNES PRISES EN CHARGE RÉPARTITION DE LA POPULATION EN FONCTION DU TYPE DE HANDICAP RÉPARTITION PAR TRANCHE D ÂGE DE LA POPULATION SUBVENTIONNEMENT LES ECOLES OBJECTIF SYNTHESE CAPACITÉ AGRÉER NOMBRE DE PERSONNES PRISES EN CHARGE COMPARAISON ENTRE L OFFRE ET LA DEMANDE CRITERES DE SELECTION CENTRES DE JOUR LES CENTRES D HEBERGEMENT CONCLUSION ANNEE... 20

3 3 1 INTRODUCTION Nous entendons de plus en plus autour de nous des réflexions telles que : Que vais-je faire de mon enfant après l école? A partir de quel âge dois-je commencer à inscrire mon enfant sur une liste d attente? Y a-t-il une longue liste d attente? Il n y a plus de place dans les institutions spécialisées. Face à cette problématique, la Section de Bruxelles de l Afrahm en collaboration avec l Association de Parents de La Clairière a décidé de mettre sur pied un groupe de réflexion chargé d examiner la situation. L objectif premier du groupe est : de faire un état des lieux de la situation présente ; de mesurer l adéquation entre les conditions d agrément et le public présent ; de relever les sources de subventionnement ; de relever les besoins existants ; d analyser la situation. Méthode utilisée La méthode utilisée est celle du mailing. Un questionnaire a été réalisé par le groupe de parents et a été complété par les institutions. Une vérification par les diverses institutions fut demandée après récolte des premières informations. Outre le fait de vérifier les données, ce deuxième mailing avait pour but d essayer de relancer notre demande et de récolter les informations manquantes. Malheureusement les relances téléphoniques ensuite n ont pas permis d avoir l ensemble des informations souhaitées. C est pourquoi certaines informations sont manquantes. Fort heureusement, cela n a pas affecté l objectif de cette note.

4 4 2 PRESENTATION DE LA RECHERCHE Ce travail est organisé sur la base des éléments suivants : 2.1 AGREMENT Les données concernant cet aspect du travail ont été répertoriées à partir des informations publiées par la Commission Communautaire Française et d autres publications pour les données bi-communautaires. Les institutions prises en considération sont les centres de jour, les centres d hébergement pour travailleurs et non travailleurs. 2.2 PERSONNES PRESENTES Il s agit des personnes présentes dans les institutions. Ces données ont été extraites des informations fournies par les directions d institutions lors du mailing. Ces données ont été répertoriées par les membres du groupe de parents. Ce mailing s est déroulé durant l année LIMITES DE TRAVAIL Les recherches sont orientées dans le secteur de la déficience mentale (recherche dirigée par la Section de Bruxelles de l Afrahm). Ces recherches sont également limitées au bi-communautaire et au communautaire francophone. L Afrahm se déclare incompétente dans les matières néerlandophones et fait référence dans ce cas à son association soeur la Vlaamse Vereniging voor Hulp aan Verstandelijke Gehandicapten (VVHVG). Le traitement de ces données a été effectué avec toute l attention voulue en fonction des données disponibles.

5 5 3 LES CENTRES DE JOUR 3.1 DEFINITION La mission du centre de jour est d assurer une prise en charge globale et de s inscrire dans une logique de développement psycho-médico-éducative et/ou pédagogique ainsi que de garantir une qualité de vie nécessaire à l épanouissement personnel de la personne handicapée. Destinés aux personnes handicapées qui ne peuvent envisager une occupation professionnelle. Chaque centre de jour a sa spécificité et selon son projet et les besoins des personnes handicapées, assure une prise en charge au moyen notamment : d activités sociales, créatives et récréatives ; d activités éducatives et d apprentissage ; d activités d adaptation et paramédicales ; de guidance médicale, psychologique et sociale ; de contact ou de soutien du milieu familial ; d aide à la vie journalière ; d aide à acquérir et conserver leur capacité dans les actes de la vie touchant notamment leur hébergement, leur prise en charge individuelle, leurs relations sociales ; d activités éducatives de type professionnel ou pré-professionnel ; d activités leur permettant de rendre des services à la collectivité ou de mettre une partie de leurs compétences au service de la collectivité, moyennant juste contrepartie ; des séjours extérieurs.

6 6 3.2 AGREMENT Capacité agréée NOM Capacité agréer Sexe Age Type d handicap ESPOIR ET JOIE Déficience mentale sévère 18 M/F Adulte 11 (13) ou profonde FARRA-FORET Déficience mentale modérée 16 M/F Adulte 11 (13) et profonde à l exclusion de ceux qui nécessitent des soins de nursing L AUBIER Troubles graves de la parole, de la vue ou de l ouïe avec 10 M/F Adulte (13) ou sans handicap mental ou moteur associé et inaptes à travailler dans le circuit ordinaire ou atelier LA FAMILLE Troubles moteurs, paralysie cérébrale, dysmélie, 15 M/F Adulte 1, 2, 5, 6, 8, 9 (13) poliomyélite, sclérose en plaque, spinabifia ou myopathie LA BRAISE Handicapés majeurs des 30 M/F Adulte (13) catégories 1 à 12 FACERE Troubles moteurs et/.ou 5 M/F Adulte paralysie cérébrale avec ou sans handicap associé LA FORESTIERE Déficience mentale 30 M/F Adulte 11 (13) LE GRAIN Handicapés majeurs des 20 M/F Adulte (13) catégories 1 à 12 LE PRETETE Epilepsie et/ou déficience mentale qui ne peuvent 20 M/F Adulte (13) s intégrer de leur propre force dans la vie sociale LES PLATANES Déficience mentale modérée 94 M/F Adulte 11 (13) LES VRAIES RICHESSES et sévère Déficients mentaux qui ne peuvent s intégrer dans la vie sociale de leur propre force 20 M/F Adulte 11 (13) CENTRE DE VIE 25 M/F Adulte (13) DELTA Déficience mentale modérée, sévère ou profonde 20 M/F Adulte (13) HOME JEAN VELDEMANS MEDORI Déficience mentale 15 M/F Adulte (13) Déficience mentale modérée, sévère ou profonde 10 M/F Adulte (13) LE POTELIER Déficience mentale 15 M/F Adulte (13) LE CENTRE Déficience mentale 26 M/F Adulte 11-(13) SESAME TIMBER 20 M/F Adulte (13) Nous voyons donc que la capacité agréée est de 409 personnes

7 7 3.3 NOMBRE DE PERSONNES PRISES EN CHARGE NOM Nombre de personnes Espoir et Joie 18 Farra Foret 16 L Aubier 10* La Famille 15* La Braise 30* Facere 5* La Forestière 54 Le Grain 23 Le Prétexte 22 Les Platanes 94* Les Vraies Richesses 20 Centre de Vie 22 Delta 20 Home Jean Veldemans 15 Médori 10 Le Potelier 17 Le Centre Sésame 26* Timber 18 * Etant donné le manque d information la capacité agréée à été prise en considération Cela nous amène donc à 435 personnes prises en charge dans les centres de jour 3.4 RÉPARTITION DE LA POPULATION DES CENTRES DE JOUR EN FONCTION DU TYPE DE HANDICAP Nom Total Léger Modéré Sévère Grave Polyhandica p Besoin en nursing F M F M F M F M F M Centre Espoir et Joie Fara Foret L Aubier La Famille La Braise Facere La Forestière Le Grain Le Prétexte 22 Les Platanes Les Vraies Richesses Centre et Vie Delta Jean Veldemans Medori Le potelier 17 Le Centre Sésame Timber

8 8 3.5 RÉPARTITION PAR TRANCHE D ÂGE DE LA POPULATION DES CENTRES DE JOUR Nom F M F M F M F M Espoir et Joie For a Foret L Aubier La Famille La Braise Facere La Forestière Le Grain Le Prétexte Les Platanes Les Vraies Richesses Centre et Vie Delta Jean Veldemans Medori Le potelier Le Centre Sésame Timber

9 9 3.6 SUBVENTIONNEMENT NOM COCOF COCOM NEANT Espoir et Joie For a Foret L Aubier La Famille La Braise Facere La Forestière Le Grain Le Prétexte Les Platanes Les Vraies Richesses Centre et Vie Delta Jean Veldeman Medori Le potelier Le Centre Sésame Timber 3.7 CARTOGRAPHIE

10 10

11 11

12 12 4 LES CENTRES D HEBERGEMENT 4.1 DEFINITION Ces établissements procurent un hébergement et un encadrement médical, paramédical, social et éducatif aux personnes handicapées majeures qui travaillent en entreprises de travail adapté (ETA) ou dans le circuit professionnel ordinaire. Ils peuvent compléter leur prise en charge de nuit par un accueil occupationnel de jour. Ils sont animés par une équipe pluridisciplinaire comprenant notamment des assistants sociaux, des paramédicaux et des éducateurs. 4.2 AGREMENT Capacité agréée NOM Capacité Sexe Age Type de Nontravailleurs Travailleurs Catégories agréer pers L Aubier 20 F/M 18 et HNT (1,7,11) plus Le Bois de Sapin 12 F HNT (11) Centre espoir et 16 F/M 16 Joie Farra Derby 16 F/M 16 Les Fougères 15 F 15 Les Freesias 15 F/M 15 HAMA IV 17 F/M 17 la Bastide 20 F/M HNT/HT 5 15 La Forêt 16 Le Foyer Aurore 21 F/M 13 8 HADEP 26 F (11, 10) HAMA I 20 M (11) HAMA II 22 F/M HAMA III 18 F/M 14 4 Pierre Jurdant 20 F/M Maison du 18 F/M 8 Tropique Médori 15 Home Jean Veldemans Non agréé L arche (11) Nous voyons donc que la capacité agréée est de HNT : Home pour non-travailleurs - HT : Home pour travailleurs

13 NOMBRE DE PERSONNES PRISES EN CHARGE NOM Nombre de personnes L Aubier 20* Le Bois de Sapin 12 Centre Espoir et Joie 16 Farra Derby 16 La Forêt 16 Les Fougères 15 Les Freesias 15* La Bastide 19 Le Foyer Aurore 21* HABEP 23 HAMA I 20 HAMA II 22 HAMA III 18 HAMA IV 17 Pierre Jurdant 17 Maison du Tropique 18* Médori 15 Home Jean Veldemans 20 L Arche 29 * Etant donné le manque d information la capacité agréée à été prise en considération Cela nous amène donc à 349 personnes prises en charge dans les centres d hébergement

14 RÉPARTITION DE LA POPULATION EN FONCTION DU TYPE DE HANDICAP Nom Total Léger Modéré Sévère Grave Polyhandicap F M F M F M F M F M L Aubier 20 Le Bois de Sapin Centre Espoir et Joie Farra Derby La forêt 16 Les Fougères 15 Les Freesias 15 La Bastide Le Foyer Aurore 21 HADEP HAMA I HAMA II HAMA III HAMA IV 17 Pierre Jurdant Maison du 18 Tropique Médori Home Jean 20 Veldemans L Arche couples 4.5 RÉPARTITION PAR TRANCHE D ÂGE DE LA POPULATION NOM Total F M F M F M F M L Aubier 20 Le Bois de Sapin Centre Espoir et Joie Farra Derby La Forêt 16 Les Fougères Les Freesias 15 La Bastide Le Foyer Aurore 21 HADEP HAMA I HAMA II HAMA III HAMA IV 17 Pierre Jurdant Maison du 18 Tropique Médori Home Jean 20 Veldemans L Arche

15 SUBVENTIONNEMENT NOM COCOF COCOM L Aubier Le Bois de Sapin Espoir et Joie Farra Derby La Forêt Les Fougères Les Freesias La Bastide Le Foyer Aurore HADEP HAMA I HAMA II HAMA III HAMA IV Pierre Jurdant Maison du Tropique Home Jean Veldemans L Arche

16 16 5 LES ECOLES 5.1 OBJECTIF Le but est d évaluer le nombre de personnes handicapées dans les tranches d âge de 18 à 21 ans, étant donné que ce type de personnes représente les demandeurs potentiels pour avoir une place dans les centres d hébergement et centres de jour. Cette partie du recensement se base sur une étude réalisée dernièrement par L Association de Parents d enfants Trisomiques 21 (APEM) Cette étude avait pour objectif de cerner le nombre potentiel de bénéficiaires sortant de l enseignement spécial, susceptibles d avoir besoin de Services d accueil de jour ou de services résidentiels dans les 5 prochaines années. Cette étude s est basée sur les documents officiels de l Administration de l Enseignement Spécial. Cette étude n a tenu compte que des données incluant l enseignement de type 2 et 4 et de forme 1 et 2 (en annexe : explication des types et des formes d enseignement) A ces chiffres il faudra encore inclure ceux qui pourraient être fournis par les S.A.J.E. (Service d Accueil de Jour pour Enfants) non scolarisables. Voici les chiffres pour Bruxelles Nombres d élèves susceptibles de quitter l enseignement de Forme 1 à Bruxelles Année de sortie 18 ans 21 ans >21 ans TOTAL Nombres d élèves susceptibles de quitter l enseignement de Forme 2 à Bruxelles Année de sortie 18 ans 21 ans >21 ans TOTAL

17 17 6 SYNTHESE 6.1 CAPACITÉ AGRÉER Type d institution Capacité d agréer Centres de jour 409 Centre d hébergement NOMBRE DE PERSONNES PRISES EN CHARGE Type d institution Centre de jour 435 Centre d hébergement 316 Nbre pers. 6.4 COMPARAISON ENTRE L OFFRE ET LA DEMANDE Cette comparaison ne peut aujourd hui que reposer sur des hypothèses de travail, étant donné qu il n existe aucun recensement Ce type d information est disséminé entre plusieurs institutions et est protégé par la législation en matière de respect de la vie privée. Les hypothèses de travail peuvent être les suivantes : La population des personnes handicapées mentales représente le pourcentage de 1% de la population des villes industrialisées. Ces pourcentages sont publiés par l OMS. Nous nous sommes attachés cependant à comparer le nombre de personnes de 18 à 21 ans accueillies dans les institutions pour enfants par rapport aux places disponibles en institutions pour adultes. Les adultes restés en famille ne sont pas repris dans ces tableaux. Type d institution Centre de jour Centre d hébergement Nombre de places disponibles 0 Quelques unes Nombre de demandes dans les 5 ans 741

18 18 7 CRITERES DE SELECTION Nous avons essayé de connaître les critères qui régissent l accueil d une personne handicapée sollicitant une place dans une institution. 7.1 CENTRES DE JOUR Le type de handicap est bien entendu le premier critère de la sélection. Il s agit d évaluer le degré d handicap présenté par la personne handicapée. Certains centres limitent l accès des personnes handicapées mentales profondes, n étant pas équipées pour les accueillir ou pour maintenir une certaine homogénéité à l intérieur du groupe ou pour maintenir un équilibre entre les personnes présentant un handicap mental léger, modéré ou profond. D autre part, le niveau de handicap physique est également pris en compte : certains centres de jour occupent des bâtiments organisés de telle façon qu ils ne peuvent accueillir des personnes se déplaçant en chaise roulante par exemple. La capacité d intégration dans un groupe existant est également un critère. 7.2 LES CENTRES D HEBERGEMENT Les critères pour les centres de jour sont également utilisés pour décider de l accueil ou non d une personne handicapées dans un centre d hébergement : - la catégorie de handicap - le niveau de handicap - la capacité d intégration dans le groupe de vie Deux autres critères sont également pris en considération : 1/ le sexe : certains centres d hébergement n accueillent que des femmes, d autres souhaitent avoir un équilibre entre hommes et femmes dans l institution. 2/ la présence d un trouble se marquant par un risque de violence importante.

19 19 8. CONCLUSION Le groupe de Parents souligne la complexité à voir clair dans le fonctionnement de ces institutions, la difficulté à récolter des informations utiles aux parents face à la problématique de faire un choix (pour autant qu un choix puisse se faire) pour l avenir de leurs enfants. Nous constatons malheureusement que les rumeurs relayant les informations concernant la problématique du manque de place dans les cinq années à venir sont bel et bien exactes. De plus il ne faut pas oublier la spécificité de certaines institutions. Toutes n offrent pas de possibilité pour les personnes lourdement handicapées. Si les personnes «normales» ont la possibilité de choisir l orientation de leur avenir suivant un large panel il en est tout autrement pour la personne handicapée.

20 20 Annexe L enseignement spécial est organisé en 8 types Enseignement de type 1 Enseignement spécial adapté aux besoins éducatifs des enfants et des adolescents atteints d arriération mentale légère Enseignement de type 2 Enseignement spécial adapté aux besoins éducatifs des enfants et des adolescents atteints d arriération mentale modérée ou sévère Enseignement de type 3 Enseignement spécial adapté aux besoins éducatifs des enfants et des adolescents atteints de troubles caractériels Enseignement de type 4 Enseignement spécial adapté aux besoins éducatifs des enfants et des adolescents atteints de déficiences physiques Enseignement de type 5 Enseignement spécial adapté aux besoins éducatifs des enfants et des adolescents malades Enseignement de type 6 Enseignement spécial adapté aux besoins éducatifs des enfants et des adolescents atteints de déficience visuelle Enseignement de type 7 Enseignement spécial adapté aux besoins éducatifs des enfants et des adolescents atteints de déficience auditive Enseignement de type 8 Enseignement spécial adapté aux besoins éducatifs des enfants et des adolescents atteints de troubles instrumentaux

21 21 Au niveau secondaire il existe 4 formes Enseignement de forme 1 Enseignement spécial secondaire d adaptation sociale peut accueillir des élèves relevant des types 2 et 4 vise au développement des possibilités sensori-motrices des élèves et de leurs possibilités de communication et de socialisation. Vise l intégration dans un milieu de vie protégé. Enseignement de forme 2 Enseignement spécial secondaire d adaptation sociale et professionnelle Peut accueillir des élèves relevant du types 2 et 4 Vise à l intégration dans un milieu de vie et de travail protégé Enseignement de forme 3 Enseignement spécial secondaire professionnel Vise à l obtention d un certificat de qualification Vise à l insertion dans un milieu de travail ordinaire Enseignement de forme 4 Enseignement spécial secondaire de transit et de qualification Propose un programme similaire à celui de l enseignement général, technique ou artistique de l école d enseignement ordinaire mais qui a été adapté aux besoins particuliers des adolescents handicapés concernés.

EN BELGIQUE, LES MUTUELLES NE REMBOURSENT PAS LES

EN BELGIQUE, LES MUTUELLES NE REMBOURSENT PAS LES EN BELGIQUE, LES MUTUELLES NE REMBOURSENT PAS LES SÉANCES DE LOGOPÉDIE POUR LES ENFANTS DONT LE QUOTIENT INTELLECTUEL EST INFÉRIEUR À 86 PAR THOMAS DABEUX ANAHM ASBL 29 OCTOBRE 2014 Des études récentes

Plus en détail

Une initiative de la Ministre bruxelloise en charge de la Politique d Aide aux Personnes Handicapées

Une initiative de la Ministre bruxelloise en charge de la Politique d Aide aux Personnes Handicapées Préface Vous tenez dans les mains «Suivez le Guide», une brochure relative à l accueil de la Personne handicapée par le service bruxellois Phare - Personne Handicapée Autonomie Recherchée. Phare, anciennement

Plus en détail

Les Cahiers du DESS MRH

Les Cahiers du DESS MRH DESS Management des Ressources Humaines http://www.dessmrh.org ➎ Les Cahiers du DESS MRH Les travailleurs handicapés dans L entreprise 6 - L accompagnement du travailleur handicapé http://www.e-rh.org

Plus en détail

Livret. Maison. handicapées. Maison. de prestations. des personnes. départementale

Livret. Maison. handicapées. Maison. de prestations. des personnes. départementale Livret de prestations Maison départementale des personnes handicapées Vous informer, vous orienter, évaluer vos besoins, suivre vos prestations Maison départementale des personnes handicapées PYRÉNÉES-ATLANTIQUES

Plus en détail

Questionnaire à l attention des parents d enfant(s) en situation de handicap

Questionnaire à l attention des parents d enfant(s) en situation de handicap Questionnaire à l attention des parents d enfant(s) en situation de handicap Ce questionnaire s inscrit dans le cadre d une démarche de travail collectif des services de la ville en charge de l accueil

Plus en détail

Comment remplir une demande d AVS Remplir les dossiers administratifs quand on a un enfant autiste et TED (3) : demander une AVS

Comment remplir une demande d AVS Remplir les dossiers administratifs quand on a un enfant autiste et TED (3) : demander une AVS Comment remplir une demande d AVS Remplir les dossiers administratifs quand on a un enfant autiste et TED (3) : demander une AVS Intégration était le maître mot de la loi de 75, scolarisation est ce lui

Plus en détail

Fiche descriptive : DEAMP

Fiche descriptive : DEAMP Fiche descriptive : DEAMP FICHE METIER L'aide médico-psychologique (AMP) exerce une fonction d'accompagnement et d'aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il intervient auprès d'enfants, d'adolescents,

Plus en détail

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V.

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V. Siège social : 9 bis, rue Armand Chabrier 47400 TONNEINS Tél. : 05.53.64.61.57 Fax : 05.53.64.63.12 e-mail : adestonneins@yahoo.fr Site : www.adesformations.fr Antenne de Bazas 7 chemin Larriou 33430 BAZAS

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 45

PROJET PEDAGOGIQUE 45 PROJET PEDAGOGIQUE 45 1. OBJECTIFS GÉNÉRAUX a) L enseignement spécialisé secondaire professionnel a pour objectif de donner aux élèves une formation générale, sociale et professionnelle les amenant à s

Plus en détail

Centre Régional de soins Psychiatriques «Les Marronniers» MSP

Centre Régional de soins Psychiatriques «Les Marronniers» MSP Centre Régional de soins Psychiatriques «Les Marronniers» EDS CHS MSP MSP «La Traversée» Anémones 1 - Anémones 2-45 lits 30 lits Chênes - 45 lits Dont - Circuits de soins internés 25 lits - Circuit de

Plus en détail

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH Tampon dateur de la MDPH Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH N 13788*01 A - Identification de l enfant ou de l adulte concerné par la demande Nom de naissance : Nom d épouse ou nom d usage : Prénom(s)

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

LES AIDES DU FONDS POUR L INSERTION DES PERSONNES HANDICAPEES DANS LA FONCTION PUBLIQUE (FIPHFP)

LES AIDES DU FONDS POUR L INSERTION DES PERSONNES HANDICAPEES DANS LA FONCTION PUBLIQUE (FIPHFP) LES AIDES DU FONDS POUR L INSERTION DES PERSONNES HANDICAPEES DANS LA FONCTION PUBLIQUE (FIPHFP) Colloque sur la prévention des risques professionnels Mardi 9 décembre 2014 LE CADRE REGLEMENTAIRE LE STATUT

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. A l occasion de la remise du rapport de Cécile Gallez, députée du Nord,

DOSSIER DE PRESSE. A l occasion de la remise du rapport de Cécile Gallez, députée du Nord, DOSSIER DE PRESSE Lille, le 13 février 2008 A l occasion de la remise du rapport de Cécile Gallez, députée du Nord, sur l accueil des personnes âgées et des personnes handicapées françaises en Belgique,

Plus en détail

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Action sociale Nos actions dans le domaine du handicap L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Assumer au quotidien une situation de handicap est difficile pour une famille

Plus en détail

Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire

Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire Pour adultes handicapés mentaux de la Meuse serésienne rue Hainchamps 77 siège social: a.s.b.l. Cesahm 4100 Seraing rue du Sewage 9 à 4100

Plus en détail

Aide aux personnes handicapées Michel Davagle

Aide aux personnes handicapées Michel Davagle L historique SAJJ SRJ SAJA SRA SRNA Service de transition Autres services Travail éducatif Aide aux personnes handicapées Michel Davagle Au fil du temps L évolution réglementaire Les prémices d un subventionnement

Plus en détail

Les primes de fin d'année 2014 dans le secteur à profit social

Les primes de fin d'année 2014 dans le secteur à profit social Les primes de fin d'année 2014 dans le secteur à profit social 2 DECEMBRE 2014 Le mois de décembre annonce traditionnellement le paiement d une prime (ou allocation) de fin d année aux travailleurs. Un

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Musique instrumentale (deuxième partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Mai 2005 This document is available

Plus en détail

Rapport d audit et d inspection sur la conformité et la qualité des ETA.

Rapport d audit et d inspection sur la conformité et la qualité des ETA. Rapport d audit et d inspection sur la conformité et la qualité des ETA. 1. INRODUCTION La page de garde reprend la signalétique de l ETA ainsi que quelques informations utiles quant au déroulement de

Plus en détail

CENTRE D EDUCATION ET DE SOINS SPECIALISES POUR ENFANTS POLYHANDICAPES «LE RIVAGE» LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE

CENTRE D EDUCATION ET DE SOINS SPECIALISES POUR ENFANTS POLYHANDICAPES «LE RIVAGE» LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE CENTRE D EDUCATION ET DE SOINS SPECIALISES POUR ENFANTS POLYHANDICAPES «LE RIVAGE» LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE 12 rue aux raisins - 62600 BERCK SUR MER 03.21.89.44.01 - Fax : 03.21.89.44.82 Le mot d

Plus en détail

D autres sources d information... p.60 Ne pas confondre... p.64

D autres sources d information... p.60 Ne pas confondre... p.64 CONTENU Introduction................................. p.5 L AWIPH, qu est-ce que c est?................. p.6 Des interlocuteurs à votre écoute.............. p.7 Les domaines d intervention de l AWIPH L

Plus en détail

LA FORMATION EN ALTERNANCE. Une autre façon d apprendre un métier et de réussir

LA FORMATION EN ALTERNANCE. Une autre façon d apprendre un métier et de réussir LA FORMATION EN ALTERNANCE Une autre façon d apprendre un métier et de réussir Dominique Parys Chargée de mission DGEO -Direction Relations Ecoles Monde du Travail dominique.parys@cfwb.be 02/690.83.61

Plus en détail

Accompagner les apprentissages d un l élève handicapé scolarisé individuellement dans une classe «ordinaire» 2013 ASH 06 1

Accompagner les apprentissages d un l élève handicapé scolarisé individuellement dans une classe «ordinaire» 2013 ASH 06 1 Accompagner les apprentissages d un l élève handicapé scolarisé individuellement dans une classe «ordinaire» 2013 ASH 06 1 Critères efficaces dans la relation d aide «Empathie, disponible, attentif, attentionné,

Plus en détail

La nouvelle répartition des compétences en matière de santé et l accord des 4 partis. Spécificités wallonne ou bruxelloise

La nouvelle répartition des compétences en matière de santé et l accord des 4 partis. Spécificités wallonne ou bruxelloise La nouvelle répartition des compétences en matière de santé et l accord des 4 partis Spécificités wallonne ou bruxelloise 1. Contenu de l Accord Institutionnel 3 grands volets : 1.1. Renouveau politique

Plus en détail

Comment se traduisent nos valeurs dans le projet de l association? Intervention de Patrick Stelandre Directeur Idée 53. Les jeudis de l hémicycle

Comment se traduisent nos valeurs dans le projet de l association? Intervention de Patrick Stelandre Directeur Idée 53. Les jeudis de l hémicycle Comment se traduisent nos valeurs dans le projet de l association? Intervention de Patrick Stelandre Directeur Idée 53 Les jeudis de l hémicycle Parlement Francophone Bruxellois Le 29 novembre 2012 1 Deux

Plus en détail

Le projet de L Arche à Nancy, c est

Le projet de L Arche à Nancy, c est Vivre Avec des personnes ayant un handicap mental... Le projet de L Arche à Nancy Au plus près de la vie ordinaire Dans le partage des gestes quotidiens Le projet de L Arche à Nancy, c est de créer trois

Plus en détail

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH Enfants/Jeunes (0-20 ans)

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH Enfants/Jeunes (0-20 ans) Tampon dateur de la Formulaire de demande(s) auprès de la Enfants/Jeunes (0-20 ans) Vous formulez une demande auprès de la pour votre enfant Nom de naissance : I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I

Plus en détail

Votre avis est essentiel!

Votre avis est essentiel! M E S U R E D E L A S AT I S F AC T I O N D E S U S AG E R S D E L A M D P H - Maisons Départementales des Personnes Handicapées - Votre avis est essentiel! La MDPH a un réel besoin de retours sur son

Plus en détail

Appel pour une politique stratégique et coordonnée de l'aide aux sans-abri 2014-2019

Appel pour une politique stratégique et coordonnée de l'aide aux sans-abri 2014-2019 Cet appel sollicite les responsables des gouvernements afin qu'ils s'engagent à relever ces enjeux dès l entrée en fonction de la nouvelle législature. Appel pour une politique stratégique et coordonnée

Plus en détail

La plateforme de propositions de la FNASEPH. Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine

La plateforme de propositions de la FNASEPH. Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine La plateforme de propositions de la FNASEPH Le Grenelle de la formation et de l accès à la vie sociale des Jeunes Handicapés Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine De la scolarisation aux

Plus en détail

A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex. Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21.

A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex. Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21. A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21.com Le mot de bienvenue du Président Vous avez choisi d

Plus en détail

Plan d action des médecins et infirmier(e) de l académie

Plan d action des médecins et infirmier(e) de l académie Plan d action des médecins et infirmier(e) de l académie 1 Le cap fixé : - le projet académique 2011-2015 - et sa lecture par et pour l action des médecins et infirmier(e)s de l E.N Deux postulats : Le

Plus en détail

ASSOCIATION ARISSE INSTITUT MEDICO-EDUCATIF ARMONIA Avec prise en charge de jour et d internat séquentiel LIVRET D ACCUEIL

ASSOCIATION ARISSE INSTITUT MEDICO-EDUCATIF ARMONIA Avec prise en charge de jour et d internat séquentiel LIVRET D ACCUEIL ASSOCIATION ARISSE INSTITUT MEDICO-EDUCATIF ARMONIA Avec prise en charge de jour et d internat séquentiel LIVRET D ACCUEIL Directeur: Chef de Service Éducatif Assistante de Direction Accueil - Secrétariat

Plus en détail

CADRE 1 : IDENTIFICATION DU PORTEUR DE PROJET N (RESERVE A EDENRED )

CADRE 1 : IDENTIFICATION DU PORTEUR DE PROJET N (RESERVE A EDENRED ) CADRE 1 : IDENTIFICATION DU PORTEUR DE PROJET N (RESERVE A EDENRED ) Prénom :. Nom :. Date de naissance :.. /.. /.... Nationalité :. Sexe : Féminin Masculin Rue :... N :.. Boîte :. Code postal :.. Localité

Plus en détail

INSCRIPTION AU DISPOSITIF DES CHEQUES-FORMATION A LA CREATION D ENTREPRISE

INSCRIPTION AU DISPOSITIF DES CHEQUES-FORMATION A LA CREATION D ENTREPRISE INSCRIPTION AU DISPOSITIF DES CHEQUES-FORMATION A LA CREATION D ENTREPRISE Vous souhaitez créer votre entreprise ou devenir indépendant, mener à bien un projet qui vous tient à cœur. Vous avez la motivation,

Plus en détail

COMMENTAIRE DU FORMULAIRE DE DEMANDE 2015

COMMENTAIRE DU FORMULAIRE DE DEMANDE 2015 COMMENTAIRE DU FORMULAIRE DE DEMANDE 2015 Après avoir lu la circulaire, nous vous invitons à suivre le présent guide pour vous aider à remplir les différentes rubriques de votre (vos) formulaire(s) de

Plus en détail

PRESENTATION DE LA MDPH

PRESENTATION DE LA MDPH PRESENTATION DE LA MDPH 1) LA LOI HANDICAP DU 11/02/2005 La loi handicap de 2005 (la précédente remonte à 1975) a révolutionné tant les institutions dans leur fonctionnement, que l accueil des élèves dans

Plus en détail

- Evaluation de la situation sur dossier ou à domicile (vous pouvez être amené à rencontrer différents professionnels)

- Evaluation de la situation sur dossier ou à domicile (vous pouvez être amené à rencontrer différents professionnels) Maison Départementale des Personnes Handicapées du Haut-Rhin CG 68 - Direction de la Communication - Dessins réalisés par des usagers des établissements pour personnes handicapées du Haut-Rhin Qu est-ce

Plus en détail

Le logement social à Suresnes

Le logement social à Suresnes Logement La ville de Suresnes a signé le 7 novembre 2001 la «Charte Ville- Handicap» avec les associations de la Plate-forme Inter Associative des Personnes Handicapées des Hauts-de-Seine. Par cet engagement,

Plus en détail

La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires en formation

La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires en formation La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires en formation (Synthèse) Enquête réalisée dans le cadre du projet Concert Action Septembre 2011 La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires

Plus en détail

Programme Transit. Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle

Programme Transit. Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle Programme Transit Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle Développé par l Association des personnes handicapées de la rive-sud

Plus en détail

1. Procédure d admission

1. Procédure d admission Direction générale de l action sociale SD2/SD3 Document de travail MESURE 18 : HEBERGEMENT DES MALADES JEUNES ADMISSION D UNE PERSONNE AGEE DE MOINS DE 60 ANS DANS UN ETABLISSEMENT POUR PERSONNES HANDICAPEES

Plus en détail

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique CinéSoupe programme itinérant de films courts en nord pas de calais et en belgique bah voyons! asbl // Séverine Konder // +32 (0) 485 217 327 // severine.bahvoyons@gmail.com // www.cinesoupe.com Embarquez

Plus en détail

Rappel des travaux. Parcours administratif et législatif. Ce qui reste à faire

Rappel des travaux. Parcours administratif et législatif. Ce qui reste à faire Rappel des travaux Parcours administratif et législatif Ce qui reste à faire Concernant l agrément et les avancées qualitatives Concernant le financement Attention particulière en ce qui concerne les cas

Plus en détail

LES MODES D ADAPTATION ET DE COMPENSATION DU HANDICAP : Les personnes handicapées motrices à domicile (enquête HID 1999)

LES MODES D ADAPTATION ET DE COMPENSATION DU HANDICAP : Les personnes handicapées motrices à domicile (enquête HID 1999) Délégation ANCREAI Ile-de-France CEDIAS - 5 rue Las-Cases 75007 PARIS Tél : 01 45 51 66 10 Fax : 01 44 18 01 81 E-mail : creai.idf@9online.fr Contact : Carole PEINTRE LES MODES D ADAPTATION ET DE COMPENSATION

Plus en détail

DES EMPLOIS POUR LES JEUNES BELGIQUE Février 2007

DES EMPLOIS POUR LES JEUNES BELGIQUE Février 2007 DES EMPLOIS POUR LES JEUNES BELGIQUE Février 2007 RÉSUMÉ ET PRINCIPALES RECOMMANDATIONS Le marché du travail des jeunes en Belgique est moins performant que la moyenne En Belgique, les jeunes qui sortent

Plus en détail

«Prenez vos finances. «Comment vais-je arriver. en main.» à payer mes comptes?» Prendre soin de soi. À quoi s attendre. Que faire

«Prenez vos finances. «Comment vais-je arriver. en main.» à payer mes comptes?» Prendre soin de soi. À quoi s attendre. Que faire Prendre soin de soi À quoi s attendre Que vous travailliez à l extérieur de la maison ou que vous soyez parent au foyer, le cancer du sein pourrait nuire à votre capacité de travailler, ce qui aura inévitablement

Plus en détail

Document de références ENTOURANT L ACCESSIBILITÉ UNIVERSELLE

Document de références ENTOURANT L ACCESSIBILITÉ UNIVERSELLE Document de références ENTOURANT L ACCESSIBILITÉ UNIVERSELLE PRODUIT PAR : Association des Personnes Handicapées de la Rive-Sud Ouest (APHRSO) 100 rue Ste-Marie La Prairie (Québec) J5R 1E8 Téléphone :

Plus en détail

Consignes pour compléter le dossier chèques formation à la création

Consignes pour compléter le dossier chèques formation à la création Consignes pour compléter le dossier chèques formation à la création Utilisez toujours un bic bleu ou noir (pas de stylo plume). Il est indispensable de répondre à chaque question (exceptions pour la «date

Plus en détail

Rapport du Conseil d Etat au Grand Conseil sur la pétition pour rendre accessibles les écoles aux personnes à mobilité réduite

Rapport du Conseil d Etat au Grand Conseil sur la pétition pour rendre accessibles les écoles aux personnes à mobilité réduite Secrétariat du Grand Conseil P 1798-B Date de dépôt : 11 janvier 2013 Rapport du Conseil d Etat au Grand Conseil sur la pétition pour rendre accessibles les écoles aux personnes à mobilité réduite Mesdames

Plus en détail

AVIS DE LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DE L AUTISME DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA LUTTE CONTRE L INTIMIDATION

AVIS DE LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DE L AUTISME DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA LUTTE CONTRE L INTIMIDATION AVIS DE LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DE L AUTISME DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA LUTTE CONTRE L INTIMIDATION NOVEMBRE 2014 La Fédération québécoise de l'autisme (FQA) est un regroupement

Plus en détail

FOURNISSEURS ET PRESTATAIRES DE SERVICES Matériels, aides techniques : venez choisir vos interlocuteurs!

FOURNISSEURS ET PRESTATAIRES DE SERVICES Matériels, aides techniques : venez choisir vos interlocuteurs! FOURNISSEURS ET PRESTATAIRES DE SERVICES Matériels, aides techniques : venez choisir vos interlocuteurs! Vous trouverez dans cette rubrique une large sélection d entreprises spécialisées dans les secteurs

Plus en détail

RÉGIMES COLLECTIFS DESJARDINS

RÉGIMES COLLECTIFS DESJARDINS RÉGIMES COLLECTIFS DESJARDINS Aide-mémoire pour le nouvel employé Le site Internet des Régimes collectifs Desjardins permet aux employés d effectuer eux-mêmes leur adhésion au régime d assurance collective,

Plus en détail

DEFICIENTS AUDITIFS : QUELLES AIDES FINANCIERES?

DEFICIENTS AUDITIFS : QUELLES AIDES FINANCIERES? DEFICIENTS AUDITIFS : QUELLES AIDES FINANCIERES? Sommaire 1 ère partie : Les aides techniques I. Appareils de correction auditive & implant d oreille moyenne (dont le BAHA) 1. Les prestations pour tous

Plus en détail

Appendice 2. Questionnaires pour recueillir de l information sur les limitations fonctionnelles

Appendice 2. Questionnaires pour recueillir de l information sur les limitations fonctionnelles Appendice 2 Questionnaires pour recueillir de l information sur les limitations fonctionnelles Afin de déterminer les mesures d adaptation lors de l évaluation, il est essentiel d avoir une bonne compréhension

Plus en détail

Le technicien porte un regard de spécialiste sur l instrument. De par sa formation et, à l inverse du musicien son approche n est pas subjective.

Le technicien porte un regard de spécialiste sur l instrument. De par sa formation et, à l inverse du musicien son approche n est pas subjective. L analyse technique Le technicien porte un regard de spécialiste sur l instrument. De par sa formation et, à l inverse du musicien son approche n est pas subjective. L expertise Déterminer précisément

Plus en détail

Classifier le handicap épileptique avec ou sans autres déficiences associées. Réponses médico-sociales.

Classifier le handicap épileptique avec ou sans autres déficiences associées. Réponses médico-sociales. Classifier le handicap épileptique avec ou sans autres déficiences associées. Réponses médico-sociales. 1 Les outils de mesure existants et description du handicap épileptique Il ne s agit pas ici de mesurer

Plus en détail

Documents nécessaires pour l inscription

Documents nécessaires pour l inscription Documents nécessaires pour l inscription Annexe 2 Le dossier administratif et le dossier médical complets doivent être obligatoirement déposés au secrétariat de l école avant le 15 septembre 2013 (prendre

Plus en détail

NOTE D INFORMATION sur la formation sociale préparatoire au Diplôme d Etat d AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE

NOTE D INFORMATION sur la formation sociale préparatoire au Diplôme d Etat d AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE Ce.F Centre de Formation au Travail Sanitaire et Social Place du Marché Couvert - BP 414-24104 BERGERAC CEDEX Tél : 05 53 22 23 00 Fax : 05 53 23 93 05 Email : cef@johnbost.fr Site : www.johnbost.org/cef

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Sécurité sociale» CSSSS/15/061 DÉLIBÉRATION N 15/021 DU 7 AVRIL 2015, MODIFIÉE LE 5 MAI 2015, RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE

Plus en détail

Quand l école rentre à la maison

Quand l école rentre à la maison Quand l école rentre à la maison Parents débordés, parents démissionnaires? Cherchez l erreur! A l heure où les parents se disent souvent débordés et où l école leur renvoie l image de parents trop peu

Plus en détail

Une passerelle pour votre avenir

Une passerelle pour votre avenir Une passerelle pour votre avenir Livret d accueil Jeunes de 14 à 20 ans Plusieurs structures pour des parcours individualisés Des équipes pluridisciplinaires pour un service de qualité Enfance et Adolescence

Plus en détail

BULLETIN D INSCRIPTION (un bulletin par stagiaire)

BULLETIN D INSCRIPTION (un bulletin par stagiaire) À retourner au plus tard 2 semaines avant le début de la formation à l adresse ci-dessous. Joindre un chèque de caution de 200 E par stagiaire à l ordre d Opcalia Formations Secteurs et Territoires 2012

Plus en détail

Consignes pour compléter le dossier chèques formation à la création

Consignes pour compléter le dossier chèques formation à la création Consignes pour compléter le dossier chèques formation à la création Utilisez toujours un bic bleu ou noir (pas de stylo plume) Il est indispensable de répondre à chaque question (exceptions pour la «date

Plus en détail

Rapport sur le budget du Québec

Rapport sur le budget du Québec le 21 avril 2005 Rapport sur le budget du Québec Faits saillants Introduction Taux d imposition d une société est augmenté Instauration d un taux d imposition pour la petite entreprise Les taux de la taxe

Plus en détail

L enfant handicapé : orientation et prise en charge

L enfant handicapé : orientation et prise en charge 1 ère partie : modules transdisciplinaires - Module 4 : Handicap. Incapacité. Dépendance - Objectif 51 : L enfant handicapé : orientation et prise en charge Rédaction : C Aussilloux, A Baghdadli - Actualisation

Plus en détail

SE FORMER. une passerelle vers l emploi. Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014. l Les bonnes questions à se poser

SE FORMER. une passerelle vers l emploi. Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014. l Les bonnes questions à se poser Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014 SE FORMER une passerelle vers l emploi l Les bonnes questions à se poser l Quelles démarches? l Les aides de l Agefiph dont vous pouvez

Plus en détail

Ú Guide d aide sociale à l hébergement aux personnes agées et aux personnes handicapées

Ú Guide d aide sociale à l hébergement aux personnes agées et aux personnes handicapées Ú Guide d aide sociale à l hébergement aux personnes agées et aux personnes handicapées Livret d information à destination des usagers, de leur famille et des professionnels www.cg58.fr www.bienvieillirennievre.fr

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FSE

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FSE Programmes Opérationnels Européens Page 1 Mesure Axe 1 - Répondre aux nouveaux défis en développant une offre de formation innovante et ouverte sur l extérieur Service instructeur Conseil Général de la

Plus en détail

Formulaire de demande de plan de diversité en Région de Bruxelles-Capitale

Formulaire de demande de plan de diversité en Région de Bruxelles-Capitale Ministère de la Région de BruxellesCapitale Territoriaal Pact(e) territorial Diversité Formulaire de demande de plan de diversité en Région de BruxellesCapitale Le plan de diversité est un instrument flexible

Plus en détail

ANNEXE 9. spécialisé de Seine-et-Marne. Votre identité. Nom et coordonnées du responsable légal ou de la personne référente : Curateur Tuteur Autres

ANNEXE 9. spécialisé de Seine-et-Marne. Votre identité. Nom et coordonnées du responsable légal ou de la personne référente : Curateur Tuteur Autres ANNEXE 9 De spécialisé de Seine-et-Marne. de transport Afin de faciliter le traitement de votre demande, nous vous demandons de bien vouloir renseigner lisiblement es vous concernant. 0810 77* Mme M Nom

Plus en détail

DEMANDE D ADMISSION. LA MAISON DE VIE 450 Chemin de la Peyrière - 84200 CARPENTRAS lamaisondevie@gmail.com

DEMANDE D ADMISSION. LA MAISON DE VIE 450 Chemin de la Peyrière - 84200 CARPENTRAS lamaisondevie@gmail.com pour le bien-être des personnes vivant avec le vih DEMANDE D ADMISSION LA MAISON DE VIE 450 Chemin de la Peyrière - 84200 CARPENTRAS lamaisondevie@gmail.com DOCUMENTS A JOINDRE POUR TOUTE DEMANDE D ADMISSION

Plus en détail

L évaluation des risques au travail

L évaluation des risques au travail L évaluation des risques au travail Un outil au service de vos politiques de prévention pour la santé et les RPS Connection creates value Le contexte Au cours des dernières années, la prise en compte des

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

Le Domicile Collectif FTVS ( Foyer de Transition à la Vie Sociale)

Le Domicile Collectif FTVS ( Foyer de Transition à la Vie Sociale) Le Domicile Collectif FTVS ( Foyer de Transition à la Vie Sociale) Son histoire 1972 Situé à Villefranche-sur-Saône, le FTVS était un service de transition professionnelle vers le milieu ordinaire. 1993

Plus en détail

c[jjedi#bw [d fbwy[ fekh gk[ Y^WYkd LOI jhekl[ iw fbwy[ HANDICAP Contact > Le guide de la loi www.handicap.gouv.fr vril 2006 A

c[jjedi#bw [d fbwy[ fekh gk[ Y^WYkd LOI jhekl[ iw fbwy[ HANDICAP Contact > Le guide de la loi www.handicap.gouv.fr vril 2006 A > Le guide de la loi > Sommaire La loi du 11 février 2005 - les grandes avancées 3 Le droit à compensation - le financement du projet de vie 4 La scolarité - l insertion en milieu ordinaire 6 L emploi

Plus en détail

Formulaire de demande(s)

Formulaire de demande(s) Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH A - Identification de l enfant (1) ou de l adulte (1) concerné par la demande (1) rayer la mention inutile Nom de naissance : Nom d épouse ou nom d usage : Prénom(s)

Plus en détail

Projet de réinsertion socio-scolaire et professionnelle

Projet de réinsertion socio-scolaire et professionnelle Projet de réinsertion socio-scolaire et professionnelle RESUME DU PROJET Titre du projet : Réinsertion socio-scolaire et professionnelle des enfants et jeunes qui ont de la déficience intellectuelle de

Plus en détail

Demande d établissement d un contrat d apprentissage (avec assistance aux formalités)

Demande d établissement d un contrat d apprentissage (avec assistance aux formalités) Demande d établissement d un contrat d apprentissage (avec assistance aux formalités) A réception : - du mandat ci-dessous signé, accompagné d un chèque de 118,00 s il s agit d un premier contrat ou 60,00

Plus en détail

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie Mots-clés de l aide à l autonomie Compensation Aide ou ensemble d aides de toute nature apportées à une personne subissant des altérations substantielles et durables de son état physique, intellectuel

Plus en détail

Plateforme électorale Ecolo Elections communales du 14 octobre 2012

Plateforme électorale Ecolo Elections communales du 14 octobre 2012 Plateforme électorale Ecolo Elections communales du 14 octobre 2012 Fiche 10 ENSEIGNEMENT Faire de nos écoles des lieux d apprentissage, de métissage, d ouverture et d émancipation, en favorisant le mieux-vivre

Plus en détail

LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE

LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE DOSSIER DE PRESSE 11 FÉVRIER 2014 Contacts Presse : Burson Marsteller I & E Courriel : tanaquil.papertian@bm.com Tanaquil PAPERTIAN Téléphone : 01

Plus en détail

Cahier des charges pour l appel d offres. février 2015 SOMMAIRE

Cahier des charges pour l appel d offres. février 2015 SOMMAIRE Actions Thématiques 2015 : développer les compétences des travailleurs handicapés, usagers des ESAT bas-normands dans la Branche sanitaire, sociale et médico-sociale privée, à but non lucratif Cahier des

Plus en détail

Les adultes souffrant d autisme ou de syndromes apparentés pris en charge par les établissements médico-sociaux

Les adultes souffrant d autisme ou de syndromes apparentés pris en charge par les établissements médico-sociaux Ministère de l emploi, du travail et de la cohésion sociale Ministère de la santé et de la protection sociale L enquête ES 2001 recensait environ 5 000 personnes atteintes d autisme ou de syndromes apparentés,

Plus en détail

QUESTIONNAIRE A DESTINATION DES FAMILLES

QUESTIONNAIRE A DESTINATION DES FAMILLES QUESTIONNAIRE A DESTINATION DES FAMILLES La réforme des rythmes scolaires pour les écoles maternelles et élémentaires doit être mise en place en septembre 2014. Elle prévoit le retour de la semaine de

Plus en détail

Évaluation et recommandations

Évaluation et recommandations ÉVALUATION ET RECOMMANDATIONS 13 Évaluation et recommandations Les personnes souffrant de troubles mentaux s intègrent mal sur le marché du travail. En Belgique, par rapport aux personnes qui ont une bonne

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9 Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) 371.9 Un travail collectif : Renseignements aux parents d élèves ayant des besoins spéciaux ISBN 0-7711-3999-9 1. Éducation

Plus en détail

Mieux connaître les publics en situation de handicap

Mieux connaître les publics en situation de handicap Mieux connaître les publics en situation de handicap Plus de 40 % des Français déclarent souffrir d une déficience 80 Comment définit-on le handicap? au moins une fois au cours de leur vie et 10 % indiquent

Plus en détail

LA SCOLARISATION À LA MAISON. Orientations

LA SCOLARISATION À LA MAISON. Orientations LA SCOLARISATION À LA MAISON Orientations Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2010 ISBN 978-2-550-57703-4 (PDF) Dépôt légal - Bibliothèque et Archives nationales du

Plus en détail

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL BLOC 1 : LA FAMILLE ET LES CHARGES FAMILIALES 1. Avez vous des enfants à votre charge au quotidien?, avec moi en garde à temps plein, en garde partagée,

Plus en détail

École de culture générale et École de commerce

École de culture générale et École de commerce Direction de l instruction publique de la culture et du sport Service de l enseignement secondaire du deuxième degré Département de la formation, de la jeunesse et de la culture Direction de l enseignement

Plus en détail

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance FONDATION NATIONALE DE GERONTOLOGIE Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance La vieillesse est une étape de l existence pendant laquelle chacun poursuit

Plus en détail

Memento. outils de transition Sécuriser les transitions professionnelles

Memento. outils de transition Sécuriser les transitions professionnelles Memento outils de transition Sécuriser les transitions professionnelles Accompagner la transition professionnelle Rappelons que la transition professionnelle est un passage entre deux états professionnels.

Plus en détail

Participation des employeurs publics au financement de la protection sociale complémentaire. L analyse de la MNT sur le projet de décret

Participation des employeurs publics au financement de la protection sociale complémentaire. L analyse de la MNT sur le projet de décret Participation des employeurs publics au financement de la protection sociale complémentaire L analyse de la MNT sur le projet de décret Patrick DOS Vice-Président de la MNT Participation des employeurs

Plus en détail

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles Les Actions Vie Associative Un programme de rencontres et de soutien pour les familles L Adapei-Aria de Vendée engage son action et ses activités au service de personnes qui de par leur handicap présentent

Plus en détail

À retenir... 1. Ce qu en disent les acteurs communautaires

À retenir... 1. Ce qu en disent les acteurs communautaires 1 Volet 4 : Ainé-e-s Table des matières À retenir... 1 Ce qu en disent les acteurs communautaires... 1 1. Un portrait des aîné e s du quartier... 2 1.1 Répartition des personnes âgées de 65 ans et plus...

Plus en détail

Guide d information sur les aides du Service PHARE

Guide d information sur les aides du Service PHARE Guide d information sur les aides du Service PHARE Ce guide est écrit de manière simple pour être facilement compris par tous. Il ne peut donc être aussi complet que les textes légaux et ne les remplace

Plus en détail