en région bruxelloise

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "en région bruxelloise"

Transcription

1 AFrAHM Section de Bruxelles Association de Parents de La Clairière Etat des lieux Centres de jour Centres d hébergement pour travailleurs et non travailleurs en région bruxelloise

2 2 Table des matières 1 INTRODUCTION... 3 MÉTHODE UTILISÉE PRESENTATION DE LA RECHERCHE AGREMENT PERSONNES PRESENTES LIMITES DE TRAVAIL LES CENTRES DE JOUR DEFINITION AGREMENT Capacité agréée NOMBRE DE PERSONNES PRISES EN CHARGE RÉPARTITION DE LA POPULATION DES CENTRES DE JOUR EN FONCTION DU TYPE DE HANDICAP RÉPARTITION PAR TRANCHE D ÂGE DE LA POPULATION DES CENTRES DE JOUR SUBVENTIONNEMENT CARTOGRAPHIE LES CENTRES D HEBERGEMENT DEFINITION AGREMENT Capacité agréée NOMBRE DE PERSONNES PRISES EN CHARGE RÉPARTITION DE LA POPULATION EN FONCTION DU TYPE DE HANDICAP RÉPARTITION PAR TRANCHE D ÂGE DE LA POPULATION SUBVENTIONNEMENT LES ECOLES OBJECTIF SYNTHESE CAPACITÉ AGRÉER NOMBRE DE PERSONNES PRISES EN CHARGE COMPARAISON ENTRE L OFFRE ET LA DEMANDE CRITERES DE SELECTION CENTRES DE JOUR LES CENTRES D HEBERGEMENT CONCLUSION ANNEE... 20

3 3 1 INTRODUCTION Nous entendons de plus en plus autour de nous des réflexions telles que : Que vais-je faire de mon enfant après l école? A partir de quel âge dois-je commencer à inscrire mon enfant sur une liste d attente? Y a-t-il une longue liste d attente? Il n y a plus de place dans les institutions spécialisées. Face à cette problématique, la Section de Bruxelles de l Afrahm en collaboration avec l Association de Parents de La Clairière a décidé de mettre sur pied un groupe de réflexion chargé d examiner la situation. L objectif premier du groupe est : de faire un état des lieux de la situation présente ; de mesurer l adéquation entre les conditions d agrément et le public présent ; de relever les sources de subventionnement ; de relever les besoins existants ; d analyser la situation. Méthode utilisée La méthode utilisée est celle du mailing. Un questionnaire a été réalisé par le groupe de parents et a été complété par les institutions. Une vérification par les diverses institutions fut demandée après récolte des premières informations. Outre le fait de vérifier les données, ce deuxième mailing avait pour but d essayer de relancer notre demande et de récolter les informations manquantes. Malheureusement les relances téléphoniques ensuite n ont pas permis d avoir l ensemble des informations souhaitées. C est pourquoi certaines informations sont manquantes. Fort heureusement, cela n a pas affecté l objectif de cette note.

4 4 2 PRESENTATION DE LA RECHERCHE Ce travail est organisé sur la base des éléments suivants : 2.1 AGREMENT Les données concernant cet aspect du travail ont été répertoriées à partir des informations publiées par la Commission Communautaire Française et d autres publications pour les données bi-communautaires. Les institutions prises en considération sont les centres de jour, les centres d hébergement pour travailleurs et non travailleurs. 2.2 PERSONNES PRESENTES Il s agit des personnes présentes dans les institutions. Ces données ont été extraites des informations fournies par les directions d institutions lors du mailing. Ces données ont été répertoriées par les membres du groupe de parents. Ce mailing s est déroulé durant l année LIMITES DE TRAVAIL Les recherches sont orientées dans le secteur de la déficience mentale (recherche dirigée par la Section de Bruxelles de l Afrahm). Ces recherches sont également limitées au bi-communautaire et au communautaire francophone. L Afrahm se déclare incompétente dans les matières néerlandophones et fait référence dans ce cas à son association soeur la Vlaamse Vereniging voor Hulp aan Verstandelijke Gehandicapten (VVHVG). Le traitement de ces données a été effectué avec toute l attention voulue en fonction des données disponibles.

5 5 3 LES CENTRES DE JOUR 3.1 DEFINITION La mission du centre de jour est d assurer une prise en charge globale et de s inscrire dans une logique de développement psycho-médico-éducative et/ou pédagogique ainsi que de garantir une qualité de vie nécessaire à l épanouissement personnel de la personne handicapée. Destinés aux personnes handicapées qui ne peuvent envisager une occupation professionnelle. Chaque centre de jour a sa spécificité et selon son projet et les besoins des personnes handicapées, assure une prise en charge au moyen notamment : d activités sociales, créatives et récréatives ; d activités éducatives et d apprentissage ; d activités d adaptation et paramédicales ; de guidance médicale, psychologique et sociale ; de contact ou de soutien du milieu familial ; d aide à la vie journalière ; d aide à acquérir et conserver leur capacité dans les actes de la vie touchant notamment leur hébergement, leur prise en charge individuelle, leurs relations sociales ; d activités éducatives de type professionnel ou pré-professionnel ; d activités leur permettant de rendre des services à la collectivité ou de mettre une partie de leurs compétences au service de la collectivité, moyennant juste contrepartie ; des séjours extérieurs.

6 6 3.2 AGREMENT Capacité agréée NOM Capacité agréer Sexe Age Type d handicap ESPOIR ET JOIE Déficience mentale sévère 18 M/F Adulte 11 (13) ou profonde FARRA-FORET Déficience mentale modérée 16 M/F Adulte 11 (13) et profonde à l exclusion de ceux qui nécessitent des soins de nursing L AUBIER Troubles graves de la parole, de la vue ou de l ouïe avec 10 M/F Adulte (13) ou sans handicap mental ou moteur associé et inaptes à travailler dans le circuit ordinaire ou atelier LA FAMILLE Troubles moteurs, paralysie cérébrale, dysmélie, 15 M/F Adulte 1, 2, 5, 6, 8, 9 (13) poliomyélite, sclérose en plaque, spinabifia ou myopathie LA BRAISE Handicapés majeurs des 30 M/F Adulte (13) catégories 1 à 12 FACERE Troubles moteurs et/.ou 5 M/F Adulte paralysie cérébrale avec ou sans handicap associé LA FORESTIERE Déficience mentale 30 M/F Adulte 11 (13) LE GRAIN Handicapés majeurs des 20 M/F Adulte (13) catégories 1 à 12 LE PRETETE Epilepsie et/ou déficience mentale qui ne peuvent 20 M/F Adulte (13) s intégrer de leur propre force dans la vie sociale LES PLATANES Déficience mentale modérée 94 M/F Adulte 11 (13) LES VRAIES RICHESSES et sévère Déficients mentaux qui ne peuvent s intégrer dans la vie sociale de leur propre force 20 M/F Adulte 11 (13) CENTRE DE VIE 25 M/F Adulte (13) DELTA Déficience mentale modérée, sévère ou profonde 20 M/F Adulte (13) HOME JEAN VELDEMANS MEDORI Déficience mentale 15 M/F Adulte (13) Déficience mentale modérée, sévère ou profonde 10 M/F Adulte (13) LE POTELIER Déficience mentale 15 M/F Adulte (13) LE CENTRE Déficience mentale 26 M/F Adulte 11-(13) SESAME TIMBER 20 M/F Adulte (13) Nous voyons donc que la capacité agréée est de 409 personnes

7 7 3.3 NOMBRE DE PERSONNES PRISES EN CHARGE NOM Nombre de personnes Espoir et Joie 18 Farra Foret 16 L Aubier 10* La Famille 15* La Braise 30* Facere 5* La Forestière 54 Le Grain 23 Le Prétexte 22 Les Platanes 94* Les Vraies Richesses 20 Centre de Vie 22 Delta 20 Home Jean Veldemans 15 Médori 10 Le Potelier 17 Le Centre Sésame 26* Timber 18 * Etant donné le manque d information la capacité agréée à été prise en considération Cela nous amène donc à 435 personnes prises en charge dans les centres de jour 3.4 RÉPARTITION DE LA POPULATION DES CENTRES DE JOUR EN FONCTION DU TYPE DE HANDICAP Nom Total Léger Modéré Sévère Grave Polyhandica p Besoin en nursing F M F M F M F M F M Centre Espoir et Joie Fara Foret L Aubier La Famille La Braise Facere La Forestière Le Grain Le Prétexte 22 Les Platanes Les Vraies Richesses Centre et Vie Delta Jean Veldemans Medori Le potelier 17 Le Centre Sésame Timber

8 8 3.5 RÉPARTITION PAR TRANCHE D ÂGE DE LA POPULATION DES CENTRES DE JOUR Nom F M F M F M F M Espoir et Joie For a Foret L Aubier La Famille La Braise Facere La Forestière Le Grain Le Prétexte Les Platanes Les Vraies Richesses Centre et Vie Delta Jean Veldemans Medori Le potelier Le Centre Sésame Timber

9 9 3.6 SUBVENTIONNEMENT NOM COCOF COCOM NEANT Espoir et Joie For a Foret L Aubier La Famille La Braise Facere La Forestière Le Grain Le Prétexte Les Platanes Les Vraies Richesses Centre et Vie Delta Jean Veldeman Medori Le potelier Le Centre Sésame Timber 3.7 CARTOGRAPHIE

10 10

11 11

12 12 4 LES CENTRES D HEBERGEMENT 4.1 DEFINITION Ces établissements procurent un hébergement et un encadrement médical, paramédical, social et éducatif aux personnes handicapées majeures qui travaillent en entreprises de travail adapté (ETA) ou dans le circuit professionnel ordinaire. Ils peuvent compléter leur prise en charge de nuit par un accueil occupationnel de jour. Ils sont animés par une équipe pluridisciplinaire comprenant notamment des assistants sociaux, des paramédicaux et des éducateurs. 4.2 AGREMENT Capacité agréée NOM Capacité Sexe Age Type de Nontravailleurs Travailleurs Catégories agréer pers L Aubier 20 F/M 18 et HNT (1,7,11) plus Le Bois de Sapin 12 F HNT (11) Centre espoir et 16 F/M 16 Joie Farra Derby 16 F/M 16 Les Fougères 15 F 15 Les Freesias 15 F/M 15 HAMA IV 17 F/M 17 la Bastide 20 F/M HNT/HT 5 15 La Forêt 16 Le Foyer Aurore 21 F/M 13 8 HADEP 26 F (11, 10) HAMA I 20 M (11) HAMA II 22 F/M HAMA III 18 F/M 14 4 Pierre Jurdant 20 F/M Maison du 18 F/M 8 Tropique Médori 15 Home Jean Veldemans Non agréé L arche (11) Nous voyons donc que la capacité agréée est de HNT : Home pour non-travailleurs - HT : Home pour travailleurs

13 NOMBRE DE PERSONNES PRISES EN CHARGE NOM Nombre de personnes L Aubier 20* Le Bois de Sapin 12 Centre Espoir et Joie 16 Farra Derby 16 La Forêt 16 Les Fougères 15 Les Freesias 15* La Bastide 19 Le Foyer Aurore 21* HABEP 23 HAMA I 20 HAMA II 22 HAMA III 18 HAMA IV 17 Pierre Jurdant 17 Maison du Tropique 18* Médori 15 Home Jean Veldemans 20 L Arche 29 * Etant donné le manque d information la capacité agréée à été prise en considération Cela nous amène donc à 349 personnes prises en charge dans les centres d hébergement

14 RÉPARTITION DE LA POPULATION EN FONCTION DU TYPE DE HANDICAP Nom Total Léger Modéré Sévère Grave Polyhandicap F M F M F M F M F M L Aubier 20 Le Bois de Sapin Centre Espoir et Joie Farra Derby La forêt 16 Les Fougères 15 Les Freesias 15 La Bastide Le Foyer Aurore 21 HADEP HAMA I HAMA II HAMA III HAMA IV 17 Pierre Jurdant Maison du 18 Tropique Médori Home Jean 20 Veldemans L Arche couples 4.5 RÉPARTITION PAR TRANCHE D ÂGE DE LA POPULATION NOM Total F M F M F M F M L Aubier 20 Le Bois de Sapin Centre Espoir et Joie Farra Derby La Forêt 16 Les Fougères Les Freesias 15 La Bastide Le Foyer Aurore 21 HADEP HAMA I HAMA II HAMA III HAMA IV 17 Pierre Jurdant Maison du 18 Tropique Médori Home Jean 20 Veldemans L Arche

15 SUBVENTIONNEMENT NOM COCOF COCOM L Aubier Le Bois de Sapin Espoir et Joie Farra Derby La Forêt Les Fougères Les Freesias La Bastide Le Foyer Aurore HADEP HAMA I HAMA II HAMA III HAMA IV Pierre Jurdant Maison du Tropique Home Jean Veldemans L Arche

16 16 5 LES ECOLES 5.1 OBJECTIF Le but est d évaluer le nombre de personnes handicapées dans les tranches d âge de 18 à 21 ans, étant donné que ce type de personnes représente les demandeurs potentiels pour avoir une place dans les centres d hébergement et centres de jour. Cette partie du recensement se base sur une étude réalisée dernièrement par L Association de Parents d enfants Trisomiques 21 (APEM) Cette étude avait pour objectif de cerner le nombre potentiel de bénéficiaires sortant de l enseignement spécial, susceptibles d avoir besoin de Services d accueil de jour ou de services résidentiels dans les 5 prochaines années. Cette étude s est basée sur les documents officiels de l Administration de l Enseignement Spécial. Cette étude n a tenu compte que des données incluant l enseignement de type 2 et 4 et de forme 1 et 2 (en annexe : explication des types et des formes d enseignement) A ces chiffres il faudra encore inclure ceux qui pourraient être fournis par les S.A.J.E. (Service d Accueil de Jour pour Enfants) non scolarisables. Voici les chiffres pour Bruxelles Nombres d élèves susceptibles de quitter l enseignement de Forme 1 à Bruxelles Année de sortie 18 ans 21 ans >21 ans TOTAL Nombres d élèves susceptibles de quitter l enseignement de Forme 2 à Bruxelles Année de sortie 18 ans 21 ans >21 ans TOTAL

17 17 6 SYNTHESE 6.1 CAPACITÉ AGRÉER Type d institution Capacité d agréer Centres de jour 409 Centre d hébergement NOMBRE DE PERSONNES PRISES EN CHARGE Type d institution Centre de jour 435 Centre d hébergement 316 Nbre pers. 6.4 COMPARAISON ENTRE L OFFRE ET LA DEMANDE Cette comparaison ne peut aujourd hui que reposer sur des hypothèses de travail, étant donné qu il n existe aucun recensement Ce type d information est disséminé entre plusieurs institutions et est protégé par la législation en matière de respect de la vie privée. Les hypothèses de travail peuvent être les suivantes : La population des personnes handicapées mentales représente le pourcentage de 1% de la population des villes industrialisées. Ces pourcentages sont publiés par l OMS. Nous nous sommes attachés cependant à comparer le nombre de personnes de 18 à 21 ans accueillies dans les institutions pour enfants par rapport aux places disponibles en institutions pour adultes. Les adultes restés en famille ne sont pas repris dans ces tableaux. Type d institution Centre de jour Centre d hébergement Nombre de places disponibles 0 Quelques unes Nombre de demandes dans les 5 ans 741

18 18 7 CRITERES DE SELECTION Nous avons essayé de connaître les critères qui régissent l accueil d une personne handicapée sollicitant une place dans une institution. 7.1 CENTRES DE JOUR Le type de handicap est bien entendu le premier critère de la sélection. Il s agit d évaluer le degré d handicap présenté par la personne handicapée. Certains centres limitent l accès des personnes handicapées mentales profondes, n étant pas équipées pour les accueillir ou pour maintenir une certaine homogénéité à l intérieur du groupe ou pour maintenir un équilibre entre les personnes présentant un handicap mental léger, modéré ou profond. D autre part, le niveau de handicap physique est également pris en compte : certains centres de jour occupent des bâtiments organisés de telle façon qu ils ne peuvent accueillir des personnes se déplaçant en chaise roulante par exemple. La capacité d intégration dans un groupe existant est également un critère. 7.2 LES CENTRES D HEBERGEMENT Les critères pour les centres de jour sont également utilisés pour décider de l accueil ou non d une personne handicapées dans un centre d hébergement : - la catégorie de handicap - le niveau de handicap - la capacité d intégration dans le groupe de vie Deux autres critères sont également pris en considération : 1/ le sexe : certains centres d hébergement n accueillent que des femmes, d autres souhaitent avoir un équilibre entre hommes et femmes dans l institution. 2/ la présence d un trouble se marquant par un risque de violence importante.

19 19 8. CONCLUSION Le groupe de Parents souligne la complexité à voir clair dans le fonctionnement de ces institutions, la difficulté à récolter des informations utiles aux parents face à la problématique de faire un choix (pour autant qu un choix puisse se faire) pour l avenir de leurs enfants. Nous constatons malheureusement que les rumeurs relayant les informations concernant la problématique du manque de place dans les cinq années à venir sont bel et bien exactes. De plus il ne faut pas oublier la spécificité de certaines institutions. Toutes n offrent pas de possibilité pour les personnes lourdement handicapées. Si les personnes «normales» ont la possibilité de choisir l orientation de leur avenir suivant un large panel il en est tout autrement pour la personne handicapée.

20 20 Annexe L enseignement spécial est organisé en 8 types Enseignement de type 1 Enseignement spécial adapté aux besoins éducatifs des enfants et des adolescents atteints d arriération mentale légère Enseignement de type 2 Enseignement spécial adapté aux besoins éducatifs des enfants et des adolescents atteints d arriération mentale modérée ou sévère Enseignement de type 3 Enseignement spécial adapté aux besoins éducatifs des enfants et des adolescents atteints de troubles caractériels Enseignement de type 4 Enseignement spécial adapté aux besoins éducatifs des enfants et des adolescents atteints de déficiences physiques Enseignement de type 5 Enseignement spécial adapté aux besoins éducatifs des enfants et des adolescents malades Enseignement de type 6 Enseignement spécial adapté aux besoins éducatifs des enfants et des adolescents atteints de déficience visuelle Enseignement de type 7 Enseignement spécial adapté aux besoins éducatifs des enfants et des adolescents atteints de déficience auditive Enseignement de type 8 Enseignement spécial adapté aux besoins éducatifs des enfants et des adolescents atteints de troubles instrumentaux

21 21 Au niveau secondaire il existe 4 formes Enseignement de forme 1 Enseignement spécial secondaire d adaptation sociale peut accueillir des élèves relevant des types 2 et 4 vise au développement des possibilités sensori-motrices des élèves et de leurs possibilités de communication et de socialisation. Vise l intégration dans un milieu de vie protégé. Enseignement de forme 2 Enseignement spécial secondaire d adaptation sociale et professionnelle Peut accueillir des élèves relevant du types 2 et 4 Vise à l intégration dans un milieu de vie et de travail protégé Enseignement de forme 3 Enseignement spécial secondaire professionnel Vise à l obtention d un certificat de qualification Vise à l insertion dans un milieu de travail ordinaire Enseignement de forme 4 Enseignement spécial secondaire de transit et de qualification Propose un programme similaire à celui de l enseignement général, technique ou artistique de l école d enseignement ordinaire mais qui a été adapté aux besoins particuliers des adolescents handicapés concernés.

LES CENTRES DE JOUR POUR ADULTES

LES CENTRES DE JOUR POUR ADULTES COMMISSION COMMUNAUTAIRE FRANCAISE Service Bruxellois Francophone des Personnes Handicapées 42, rue des Palais 1030 Bruxelles Tel.: 02/800.82.03 Fax: 02/800.81.20 LES CENTRES DE JOUR POUR ADULTES Déficiences

Plus en détail

LES CENTRES D'HEBERGEMENT POUR ADULTES

LES CENTRES D'HEBERGEMENT POUR ADULTES COMMISSION COMMUNAUTAIRE FRANCAISE Service Bruxellois Francophone des Personnes Handicapées 42, rue des Palais 1030 Bruxelles Tel.: 02/800.82.03 Fax: 02/800.81.20 LES CENTRES D'HEBERGEMENT POUR ADULTES

Plus en détail

Une initiative de la Ministre en charge de la politique d Aide aux Personnes handicapées Commission communautaire française Service Bruxellois

Une initiative de la Ministre en charge de la politique d Aide aux Personnes handicapées Commission communautaire française Service Bruxellois Une initiative de la Ministre en charge de la politique d Aide aux Personnes handicapées Commission communautaire française Service Bruxellois Francophone des Personnes Handicapées 2 1. Les coordonnées

Plus en détail

L enseignement spécialisé. en Fédération Wallonie-Bruxelles

L enseignement spécialisé. en Fédération Wallonie-Bruxelles L enseignement spécialisé en Fédération Wallonie-Bruxelles Table des matières Introduction... 2 1. Un peu d histoire... 4 2. Qu est-ce que l enseignement spécialisé?... 5 3. L enseignement fondamental

Plus en détail

EN BELGIQUE, LES MUTUELLES NE REMBOURSENT PAS LES

EN BELGIQUE, LES MUTUELLES NE REMBOURSENT PAS LES EN BELGIQUE, LES MUTUELLES NE REMBOURSENT PAS LES SÉANCES DE LOGOPÉDIE POUR LES ENFANTS DONT LE QUOTIENT INTELLECTUEL EST INFÉRIEUR À 86 PAR THOMAS DABEUX ANAHM ASBL 29 OCTOBRE 2014 Des études récentes

Plus en détail

Aide et aidants des adultes, en ménage ordinaire, ayant une reconnaissance administrative de leur handicap

Aide et aidants des adultes, en ménage ordinaire, ayant une reconnaissance administrative de leur handicap Aide et aidants des adultes, en ménage ordinaire, ayant une reconnaissance administrative de leur handicap Nathalie Dutheil Dress, ministère de l emploi et de la solidarité Les caractéristiques socio-démographiques

Plus en détail

Projet de service du SLS

Projet de service du SLS Institut Notre-Dame ACIS asbl Adresse du service : Service de Logements Supervisés (SLS) de Bressoux ACIS ASBL Rue Winston Churchill 25 4020 BRESSOUX Tél : 04/285 96 09 1. Historique / Finalité - Histoire

Plus en détail

Les Cahiers du DESS MRH

Les Cahiers du DESS MRH DESS Management des Ressources Humaines http://www.dessmrh.org ➎ Les Cahiers du DESS MRH Les travailleurs handicapés dans L entreprise 6 - L accompagnement du travailleur handicapé http://www.e-rh.org

Plus en détail

Thème 1 Handicap en général - Fiche 1

Thème 1 Handicap en général - Fiche 1 Thème 1 Handicap en général - Fiche 1 Enfants de 9 à 12 ans Elèves de l enseignement secondaire inférieur 1 - Aborder le thème de la différence - Quelle place a la personne handicapée dans la société -

Plus en détail

Handicap en Île-de-France Lexique établissements services médico-sociaux ILE- E DE-FRANCE www.onisep.fr/ile-de-france

Handicap en Île-de-France Lexique établissements services médico-sociaux ILE- E DE-FRANCE www.onisep.fr/ile-de-france Handicap en Île-de-France Acteurs et organismes Lexique des établissements & services médico-sociaux pour personnes en situation de handicap ILE-DE-FRANCE www.onisep.fr/ile-de-france LEXIQUE DES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

PROTOCOLE D ARTICULATION ENTRE LA MDPH DE L ESSONNE, LES CENTRES DE REEDUCATION PROFESSIONNELLE ET LE CENTRE DE PREORIENTATION DE L ESSONNE

PROTOCOLE D ARTICULATION ENTRE LA MDPH DE L ESSONNE, LES CENTRES DE REEDUCATION PROFESSIONNELLE ET LE CENTRE DE PREORIENTATION DE L ESSONNE ANNEXE 2 AU PROTOCOLE D ARTICULATION ENTRE LA MDPH DE L ESSONNE, LES CENTRES DE REEDUCATION PROFESSIONNELLE ET LE CENTRE DE PREORIENTATION DE L ESSONNE CONCERNANT LES DISPOSITIFS DE RÉADAPTATION PROFESSIONNELLE

Plus en détail

Une initiative de la Ministre bruxelloise en charge de la Politique d Aide aux Personnes Handicapées

Une initiative de la Ministre bruxelloise en charge de la Politique d Aide aux Personnes Handicapées Préface Vous tenez dans les mains «Suivez le Guide», une brochure relative à l accueil de la Personne handicapée par le service bruxellois Phare - Personne Handicapée Autonomie Recherchée. Phare, anciennement

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE

DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE JANVIER 2014 INTRODUCTION Le CAMO pour personnes handicapées souhaitait établir un portrait de la situation de la formation des personnes

Plus en détail

MDPH 48 avenue de la République BP 20351 68006 COLMAR CEDEX 03 89 60 68 10 03 89 21 93 49 mdph@cg68.fr

MDPH 48 avenue de la République BP 20351 68006 COLMAR CEDEX 03 89 60 68 10 03 89 21 93 49 mdph@cg68.fr LA PROCEDURE D ATTRIBUTION D UN AUXILIAIRE DE VIE SCOLAIRE INDIVIDUEL DANS LE HAUT-RHIN MDPH 48 avenue de la République BP 20351 68006 COLMAR CEDEX 03 89 60 68 10 03 89 21 93 49 mdph@cg68.fr PROCÉDURE

Plus en détail

Identification de l action et du demandeur

Identification de l action et du demandeur CAHIER DES CHARGES AUDIT DE PROCEDURES POUR LA SELECTION, LE SUIVI ET LE CONTROLE DES ACTIONS COFINANCEES PAR LE FSE DANS LE CADRE DE L OPERATION 2012-2013 «ACCOMPAGNEMENT ET DEVELOPPEMENT DE COMPETENCES

Plus en détail

Tableau comparatif des décrets. Centre de vacances Accueil Temps Libre Ecole de devoirs

Tableau comparatif des décrets. Centre de vacances Accueil Temps Libre Ecole de devoirs Réseau Coordination Enfance asbl Tableau comparatif des décrets Centre de vacances Accueil Temps Libre Ecole de devoirs RCE asbl Rue Philomène, 37 1030 Bruxelles 02 203 65 75 02 218 87 34 rce@skynet.be

Plus en détail

Fiche descriptive : DEAMP

Fiche descriptive : DEAMP Fiche descriptive : DEAMP FICHE METIER L'aide médico-psychologique (AMP) exerce une fonction d'accompagnement et d'aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il intervient auprès d'enfants, d'adolescents,

Plus en détail

Mesure de la satisfaction des usagers de la MDPH. Questionnaire test

Mesure de la satisfaction des usagers de la MDPH. Questionnaire test Mesure de la satisfaction des usagers de la MDPH Questionnaire test COMMENT UTILISER LE QUESTIONNAIRE? Objectif et finalité de la démarche Ce questionnaire s adresse à tous les usagers de la Maison départementale

Plus en détail

VADE MECUM DES NOUVELLES PROCEDURES ADMINISTRATIVES EN ACCUEIL / HEBERGEMENT

VADE MECUM DES NOUVELLES PROCEDURES ADMINISTRATIVES EN ACCUEIL / HEBERGEMENT VADE MECUM DES NOUVELLES PROCEDURES ADMINISTRATIVES EN ACCUEIL / HEBERGEMENT Version 1 24/12/2014 PREAMBULE A partir du 1 er janvier 2015, l accueil et l hébergement de personnes en situation de handicap

Plus en détail

BRUSSELS HOOFDSTEDELIJK GEWEST REGION DE BRUXELLES-CAPITALE

BRUSSELS HOOFDSTEDELIJK GEWEST REGION DE BRUXELLES-CAPITALE 36095 BRUSSELS HOOFDSTEDELIJK GEWEST REGION DE BRUXELLES-CAPITALE F. 2010 1821 COMMISSION COMMUNAUTAIRE FRANÇAISE DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE [C 2010/31252] 10 DECEMBRE 2009. Arrêté 2009/724 du

Plus en détail

Livret. Maison. handicapées. Maison. de prestations. des personnes. départementale

Livret. Maison. handicapées. Maison. de prestations. des personnes. départementale Livret de prestations Maison départementale des personnes handicapées Vous informer, vous orienter, évaluer vos besoins, suivre vos prestations Maison départementale des personnes handicapées PYRÉNÉES-ATLANTIQUES

Plus en détail

Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire

Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire Service Hainchamps de mise en autonomie en logement communautaire Pour adultes handicapés mentaux de la Meuse serésienne rue Hainchamps 77 siège social: a.s.b.l. Cesahm 4100 Seraing rue du Sewage 9 à 4100

Plus en détail

Les établissements et services pour adultes handicapés en 2010 :

Les établissements et services pour adultes handicapés en 2010 : Direction Stratégie et Prospective Département Observations et Etudes N 18 - novembre 2012 Les établissements et services pour adultes handicapés en 2010 : le nombre de places continue d augmenter, le

Plus en détail

Questionnaire à l attention des parents d enfant(s) en situation de handicap

Questionnaire à l attention des parents d enfant(s) en situation de handicap Questionnaire à l attention des parents d enfant(s) en situation de handicap Ce questionnaire s inscrit dans le cadre d une démarche de travail collectif des services de la ville en charge de l accueil

Plus en détail

Les personnes accompagnées en internat en MAS, FAM, Foyer de vie

Les personnes accompagnées en internat en MAS, FAM, Foyer de vie Centre Régional d Etudes, d Actions et d Informations en faveur des personnes en situation de vulnérabilité Collection études Les personnes accompagnées en internat en MAS, FAM, Foyer de vie 2014 Etude

Plus en détail

Appel à candidatures

Appel à candidatures Appel à candidatures Opérateurs de formation linguistique dans le cadre du parcours d'accueil pour primo-arrivants 1. INTRODUCTION Le rôle de Bruxelles comme porte d entrée du système migratoire belge

Plus en détail

Rapport d audit et d inspection sur la conformité et la qualité des ETA.

Rapport d audit et d inspection sur la conformité et la qualité des ETA. Rapport d audit et d inspection sur la conformité et la qualité des ETA. 1. INRODUCTION La page de garde reprend la signalétique de l ETA ainsi que quelques informations utiles quant au déroulement de

Plus en détail

Réglementation des séjours spécifiques sportifs

Réglementation des séjours spécifiques sportifs Réglementation des séjours spécifiques sportifs Modification du code de l action sociale et des familles concernant les accueils de mineurs en dehors du domicile parental Direction des Sports DSB2 Sommaire

Plus en détail

PLAN AUTISME 2013-2017. Synthèse

PLAN AUTISME 2013-2017. Synthèse PLAN AUTISME 2013-2017 Synthèse Plan d actions régional Océan Indien En adoptant le 3ème Plan Autisme en mai 2013, la ministre des affaires sociales et de la santé répondait à une attente forte des personnes

Plus en détail

Circulaire n 5419 du 23/09/2015 Nouveau régime concernant les allocations d'insertion des jeunes de moins de 21 ans

Circulaire n 5419 du 23/09/2015 Nouveau régime concernant les allocations d'insertion des jeunes de moins de 21 ans Circulaire n 5419 du 23/09/2015 Nouveau régime concernant les allocations d'insertion des jeunes de moins de 21 ans Réseaux et niveaux concernés Fédération Wallonie- Bruxelles Libre subventionné libre

Plus en détail

- le dépistage des troubles des apprentissages dès le plus jeune age, à l école maternelle et tout au long de la scolarité

- le dépistage des troubles des apprentissages dès le plus jeune age, à l école maternelle et tout au long de la scolarité Congrès de l AEEP Bordeaux 2013- vendredi 29 novembre 2013 Promotion de la santé des élèves : axes de travail actuels dans l académie de Bordeaux Dr Colette Delmas, médecin de santé publique, médecin conseiller

Plus en détail

TD13. > L accueil collectif. Activité 1 > Les différents accueils de la petite enfance

TD13. > L accueil collectif. Activité 1 > Les différents accueils de la petite enfance CHAPITRE 4 L accueil de la petite enfance Les écoles maternelle et élémentaire > L accueil collectif TD13 mémo 6 OBJECTIFS > Caractériser les différents modes d accueil collectif > Énoncer la qualification

Plus en détail

Les systèmes d information de la DREES sur le handicap et la dépendance. Etienne Debauche

Les systèmes d information de la DREES sur le handicap et la dépendance. Etienne Debauche Les systèmes d information de la DREES sur le handicap et la dépendance Etienne Debauche Les objectifs de la Drees Suivi régulier des politiques publiques suivi des prestations existantes et de leurs bénéficiaires

Plus en détail

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V.

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V. Siège social : 9 bis, rue Armand Chabrier 47400 TONNEINS Tél. : 05.53.64.61.57 Fax : 05.53.64.63.12 e-mail : adestonneins@yahoo.fr Site : www.adesformations.fr Antenne de Bazas 7 chemin Larriou 33430 BAZAS

Plus en détail

Questionnaire de l enquête complémentaire emploi «Insertion professionnelle des personnes handicapés»

Questionnaire de l enquête complémentaire emploi «Insertion professionnelle des personnes handicapés» Questionnaire de l enquête complémentaire emploi «Insertion professionnelle des personnes handicapés» Texte introductif, à lire à haute voix par l enquêteur : «La question qui suit concerne les problèmes

Plus en détail

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire présentant une déficience langagière Document d information et critères d admissibilité du service Document révisé : Juin 2014 1. Présentation

Plus en détail

CENTRE D EDUCATION ET DE SOINS SPECIALISES POUR ENFANTS POLYHANDICAPES «LE RIVAGE» LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE

CENTRE D EDUCATION ET DE SOINS SPECIALISES POUR ENFANTS POLYHANDICAPES «LE RIVAGE» LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE CENTRE D EDUCATION ET DE SOINS SPECIALISES POUR ENFANTS POLYHANDICAPES «LE RIVAGE» LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE 12 rue aux raisins - 62600 BERCK SUR MER 03.21.89.44.01 - Fax : 03.21.89.44.82 Le mot d

Plus en détail

ANNEXE 1 ANALYSE DETAILLEE PAR DOMAINES DE FORMATION ENQUETE DE SATISFACTION INTER A CHAUD

ANNEXE 1 ANALYSE DETAILLEE PAR DOMAINES DE FORMATION ENQUETE DE SATISFACTION INTER A CHAUD ANNEXE 1 ANALYSE DETAILLEE PAR DOMAINES DE FORMATION ENQUETE DE SATISFACTION INTER A CHAUD 9 RESULTATS PAR DOMAINES DE FORMATION INTER A CHAUD DOMAINES DE FORMATION NOMBRE DE QUESTIONNAIRES TAUX GLOBAL

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. A l occasion de la remise du rapport de Cécile Gallez, députée du Nord,

DOSSIER DE PRESSE. A l occasion de la remise du rapport de Cécile Gallez, députée du Nord, DOSSIER DE PRESSE Lille, le 13 février 2008 A l occasion de la remise du rapport de Cécile Gallez, députée du Nord, sur l accueil des personnes âgées et des personnes handicapées françaises en Belgique,

Plus en détail

Les Pilotis asbl. solidarité. autonomie. sécurité. avenir. esprit de famille. pour la vie. intégration

Les Pilotis asbl. solidarité. autonomie. sécurité. avenir. esprit de famille. pour la vie. intégration intégration avenir esprit de famille solidarité sécurité autonomie pour la vie Les Pilotis asbl Création de maisons de Vie et d hébergement adaptées aux personnes handicapées mentales adultes de grande

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 45

PROJET PEDAGOGIQUE 45 PROJET PEDAGOGIQUE 45 1. OBJECTIFS GÉNÉRAUX a) L enseignement spécialisé secondaire professionnel a pour objectif de donner aux élèves une formation générale, sociale et professionnelle les amenant à s

Plus en détail

CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES

CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES I. LES CENTRES MEDICO- PSYCHOLOGIQUES (CMP) CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES Ces centres ont été créés avec trois objectifs fondamentaux pour la psychiatrie communautaire : Promotion

Plus en détail

PLAN DE CLASSEMENT SOMMAIRE

PLAN DE CLASSEMENT SOMMAIRE PLAN DE CLASSEMENT SOMMAIRE 01. Généralités ------------------------------------------------------------------------------------------------------------- p. 2 02. Politique générale ----------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Comment se traduisent nos valeurs dans le projet de l association? Intervention de Patrick Stelandre Directeur Idée 53. Les jeudis de l hémicycle

Comment se traduisent nos valeurs dans le projet de l association? Intervention de Patrick Stelandre Directeur Idée 53. Les jeudis de l hémicycle Comment se traduisent nos valeurs dans le projet de l association? Intervention de Patrick Stelandre Directeur Idée 53 Les jeudis de l hémicycle Parlement Francophone Bruxellois Le 29 novembre 2012 1 Deux

Plus en détail

Le Parrainage à la Croisée des Chemins Lundi 30 janvier 2012

Le Parrainage à la Croisée des Chemins Lundi 30 janvier 2012 Le Parrainage à la Croisée des Chemins Lundi 30 janvier 2012 Unapp - Apei de Lens et environs (www.apei-lens.org) L Apei de Lens et environs «Le Parrainage est une aventure humaine et une expérience unique»

Plus en détail

COMPTE-RENDU STATISTIQUE ET FINANCIER DES ORGANISMES PRESTATAIRES DE BILANS DE COMPETENCES (Article R. 6322-60 du Code du travail)

COMPTE-RENDU STATISTIQUE ET FINANCIER DES ORGANISMES PRESTATAIRES DE BILANS DE COMPETENCES (Article R. 6322-60 du Code du travail) Direction régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi Service régional de contrôle 19-21, rue Vionnet 93300 AUBERVILLIERS COMPTE-RENDU STATISTIQUE ET FINANCIER

Plus en détail

Observatoire de l accueil et de l accompagnement de la personne handicapée (Cocof/Phare)

Observatoire de l accueil et de l accompagnement de la personne handicapée (Cocof/Phare) Observatoire de l accueil et de l accompagnement de la personne handicapée (Cocof/Phare) «L adéquation des services d accueil, d hébergement et d accompagnement au vieillissement des personnes handicapées

Plus en détail

MEMOIRE SUR LE BIEN-FONDE

MEMOIRE SUR LE BIEN-FONDE EUROPEAN COMMITTEE OF SOCIAL RIGHTS COMITÉ EUROPÉEN DES DROITS SOCIAUX 10 juillet 2012 Pièce n 2 Fédération Internationale des Ligues des Droits de l Homme (FIDH) c. Belgique Réclamation n 75/2011 MEMOIRE

Plus en détail

KEEZAM ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS : ORGANISATION ET RÉGLEMENTATION. Fiche Animateurs

KEEZAM ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS : ORGANISATION ET RÉGLEMENTATION. Fiche Animateurs KEEZAM Simplifie l organisation des séjours enfants et ados. www.keezam.fr Fiche Animateurs Nombre de pages : 6 ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS : ORGANISATION ET RÉGLEMENTATION. Cette fiche est destinée aux

Plus en détail

La nouvelle répartition des compétences en matière de santé et l accord des 4 partis. Spécificités wallonne ou bruxelloise

La nouvelle répartition des compétences en matière de santé et l accord des 4 partis. Spécificités wallonne ou bruxelloise La nouvelle répartition des compétences en matière de santé et l accord des 4 partis Spécificités wallonne ou bruxelloise 1. Contenu de l Accord Institutionnel 3 grands volets : 1.1. Renouveau politique

Plus en détail

Formation préparatoire au travail (FPT)

Formation préparatoire au travail (FPT) Métier non spécialisé Formation Formation préparatoire au travail (FPT) Âge 15 ans au 30 septembre FGJ But Favoriser l insertion sociale et professionnelle de l élève en l aidant à poursuivre sa formation

Plus en détail

La reconnaissance du handicap...

La reconnaissance du handicap... La reconnaissance du handicap... Pourquoi faire reconnaître son handicap? Qui peut être reconnu travailleur handicapé? Comment faire pour obtenir la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé

Plus en détail

La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires en formation

La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires en formation La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires en formation (Synthèse) Enquête réalisée dans le cadre du projet Concert Action Septembre 2011 La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Musique instrumentale (deuxième partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Mai 2005 This document is available

Plus en détail

QUESTIONS REPONSES LES PLUS FREQUENTES?

QUESTIONS REPONSES LES PLUS FREQUENTES? QUESTIONS REPONSES LES PLUS FREQUENTES? En tant qu apprenti je bénéficie des mêmes droits et obligations que les autres salariés de l entreprise? Vrai. Du fait que vous soyez «salarié», vous devez vous

Plus en détail

Le Conseil Régional PACA, dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre des orientations du Schéma Régional des

Le Conseil Régional PACA, dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre des orientations du Schéma Régional des Le Conseil Régional PACA, dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre des orientations du Schéma Régional des formations sanitaires et sociales, renouvelle le financement de places supplémentaires

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

À conserver par les demandeurs Notice pour remplir votre demande de prime à l insertion Mémo Notez ici les éléments à ne pas oublier : Votre contact chez votre partenaire de l Agefiph (Cap Emploi, Maison

Plus en détail

CRPE sujet 0 «agir en fonctionnaire de l Etat» Thème : sortie scolaire

CRPE sujet 0 «agir en fonctionnaire de l Etat» Thème : sortie scolaire CRPE sujet 0 «agir en fonctionnaire de l Etat» Thème : sortie scolaire Référence : Arrêté du 19/12/2006 «Le professeur connaît : - les valeurs de la République les grands principes du droit de la fonction

Plus en détail

ORIENTATION VERS UN ÉTABLISSEMENT OU UN SERVICE SOCIAL OU MÉDICO-SOCIAL POUR PERSONNES HANDICAPEES (ADULTES)

ORIENTATION VERS UN ÉTABLISSEMENT OU UN SERVICE SOCIAL OU MÉDICO-SOCIAL POUR PERSONNES HANDICAPEES (ADULTES) Guide pratique MDPH Partie 1 Fiche n CNSA DGAS Version Juillet/2009 ORIENTATION VERS UN ÉTABLISSEMENT OU UN SERVICE SOCIAL OU MÉDICO-SOCIAL POUR PERSONNES HANDICAPEES (ADULTES) Plan : 1. Les catégories

Plus en détail

Les contacts perdus : comment les éviter

Les contacts perdus : comment les éviter : comment les éviter Chef de projet : Normand Savoie (L ABC Communautaire) Partenaire au projet : Anna Veltri (Le Collège du Savoir) Consultant au projet : Fred Van Winckel Réalisé grâce à une subvention

Plus en détail

Centre Régional de soins Psychiatriques «Les Marronniers» MSP

Centre Régional de soins Psychiatriques «Les Marronniers» MSP Centre Régional de soins Psychiatriques «Les Marronniers» EDS CHS MSP MSP «La Traversée» Anémones 1 - Anémones 2-45 lits 30 lits Chênes - 45 lits Dont - Circuits de soins internés 25 lits - Circuit de

Plus en détail

GUIDE DES DROITS & DES AIDES

GUIDE DES DROITS & DES AIDES GUIDE DES DROITS & DES AIDES pour réussir son insertion professionnelle Spécial «Étudiants & les jeunes diplômés en situation de handicap» www.handicap.afij.org handicap Sommaire Qu est-ce que le handicap?

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D EDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

Conseil d école du 12 décembre 2013

Conseil d école du 12 décembre 2013 Conseil d école du 12 décembre 2013 Présidé par : Germain Guitard : Directeur des classes primaires Participants : Pascale VIDAL : MAT 3 Valentine FLEUREY : MAT 5 Sophie LEFEVER : MAT 1 Patricia MOBERG

Plus en détail

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH Tampon dateur de la MDPH A Identification de l enfant ou de l adulte concerné par la demande Nom de naissance : I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I

Plus en détail

Aide aux personnes handicapées Michel Davagle

Aide aux personnes handicapées Michel Davagle L historique SAJJ SRJ SAJA SRA SRNA Service de transition Autres services Travail éducatif Aide aux personnes handicapées Michel Davagle Au fil du temps L évolution réglementaire Les prémices d un subventionnement

Plus en détail

Maison d Enfants à Caractère Social (M.E.C.S.)

Maison d Enfants à Caractère Social (M.E.C.S.) Les Etablissements médico sociaux et sanitaires Institut Médico-Educatif (I.M.E.) Centre/Institut d'education Motrice (C.E.M et I.E.M) Annexe XXIV au décret 89-798 du 27 octobre 1989 - Circulaire 89-17

Plus en détail

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la sclérose en plaques (SEP) : deux affections pourvoyeuses de handicap en Neurologie

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la sclérose en plaques (SEP) : deux affections pourvoyeuses de handicap en Neurologie Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la sclérose en plaques (SEP) : deux affections pourvoyeuses de handicap en Neurologie M. Benabdeljlil, S. Aïdi, M. El Alaoui Faris Service de Neurologie A et

Plus en détail

Appel pour une politique stratégique et coordonnée de l'aide aux sans-abri 2014-2019

Appel pour une politique stratégique et coordonnée de l'aide aux sans-abri 2014-2019 Cet appel sollicite les responsables des gouvernements afin qu'ils s'engagent à relever ces enjeux dès l entrée en fonction de la nouvelle législature. Appel pour une politique stratégique et coordonnée

Plus en détail

Comment remplir une demande d AVS Remplir les dossiers administratifs quand on a un enfant autiste et TED (3) : demander une AVS

Comment remplir une demande d AVS Remplir les dossiers administratifs quand on a un enfant autiste et TED (3) : demander une AVS Comment remplir une demande d AVS Remplir les dossiers administratifs quand on a un enfant autiste et TED (3) : demander une AVS Intégration était le maître mot de la loi de 75, scolarisation est ce lui

Plus en détail

MON ENFANT ET LES MILIEUX D ACCUEIL DE L ASBL CRECHES DE SCHAERBEEK

MON ENFANT ET LES MILIEUX D ACCUEIL DE L ASBL CRECHES DE SCHAERBEEK Président : Michel DE HERDE Hôtel communal Place Colignon, bureau 0.30 1030 Schaerbeek Tel : 02/244.70.30 Fax : 02/215.16.89 mdeherde@schaerbeek.irisnet.be Directrice : Mina OUALDLHADJ Bureau administratif

Plus en détail

Educateur spécialisé. Le Métier d Educateur spécialisé. Le Concours. Concours Prépa Santé

Educateur spécialisé. Le Métier d Educateur spécialisé. Le Concours. Concours Prépa Santé CP Concours Prépa Santé Optimum : 400 h/an Access : 250 h/an de septembre à mai Educateur spécialisé Le Métier d Educateur spécialisé Qu il travaille auprès de jeunes souffrant de problèmes (familiaux,

Plus en détail

Rapport du Conseil d Etat au Grand Conseil sur la pétition pour rendre accessibles les écoles aux personnes à mobilité réduite

Rapport du Conseil d Etat au Grand Conseil sur la pétition pour rendre accessibles les écoles aux personnes à mobilité réduite Secrétariat du Grand Conseil P 1798-B Date de dépôt : 11 janvier 2013 Rapport du Conseil d Etat au Grand Conseil sur la pétition pour rendre accessibles les écoles aux personnes à mobilité réduite Mesdames

Plus en détail

Formation professionnelle

Formation professionnelle Formation professionnelle Décret n 406/PR/MFPTPEM du 08 septembre 2000 [NB - Décret n 406/PR/MFPTPEM du 08 septembre 2000 portant organisation et mise en œuvre de la formation professionnelle au ] Chapitre

Plus en détail

Les Orientations Médico- Sociales Adultes

Les Orientations Médico- Sociales Adultes Les Orientations Médico- Sociales Adultes 22/10/2013 MDPH 59 1 mdph59 Compétences et Missions de la CDAPH Orientation de la personne en situation de handicap Désignation des types d établissements ou services

Plus en détail

Changer de regard sur le handicap

Changer de regard sur le handicap Changer de regard sur le handicap Mots clés : représentations, partage, rencontre Afin de promouvoir les actions réalisées «en et hors les murs» par les institutions médico-sociales prenant en charge des

Plus en détail

Accompagner les apprentissages d un l élève handicapé scolarisé individuellement dans une classe «ordinaire» 2013 ASH 06 1

Accompagner les apprentissages d un l élève handicapé scolarisé individuellement dans une classe «ordinaire» 2013 ASH 06 1 Accompagner les apprentissages d un l élève handicapé scolarisé individuellement dans une classe «ordinaire» 2013 ASH 06 1 Critères efficaces dans la relation d aide «Empathie, disponible, attentif, attentionné,

Plus en détail

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH Tampon dateur de la MDPH Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH N 13788*01 A - Identification de l enfant ou de l adulte concerné par la demande Nom de naissance : Nom d épouse ou nom d usage : Prénom(s)

Plus en détail

Votre avis est essentiel!

Votre avis est essentiel! M E S U R E D E L A S AT I S F AC T I O N D E S U S AG E R S D E L A M D P H - Maisons Départementales des Personnes Handicapées - Votre avis est essentiel! La MDPH a un réel besoin de retours sur son

Plus en détail

Démarche Handicap. Information et sensibilisation des managers

Démarche Handicap. Information et sensibilisation des managers Démarche Handicap Information et sensibilisation des managers Présentation de la Objectifs : Maîtriser la notion de handicap et travailleurs handicapés Informer sur les aspects de recrutement, d intégration,

Plus en détail

BULLETIN N 3 /2010 MARS 2010

BULLETIN N 3 /2010 MARS 2010 SANTE MENTALE EUROPE Boulevard Clovis 7, B-1000 Bruxelles Tél.:+ 32 2 280 04 68 Fax: + 32 2 280 16 04 Email : info@mhe-sme.org Site web: http://www.mhe-sme.org SANTE MENTALE EUROPE BULLETIN N 3 /2010 MARS

Plus en détail

Plan d action des médecins et infirmier(e) de l académie

Plan d action des médecins et infirmier(e) de l académie Plan d action des médecins et infirmier(e) de l académie 1 Le cap fixé : - le projet académique 2011-2015 - et sa lecture par et pour l action des médecins et infirmier(e)s de l E.N Deux postulats : Le

Plus en détail

PREMIER SALON INTERNATIONAL ENTIÈREMENT DÉDIÉ AUX ENFANTS ET ADOLESCENTS EN SITUATION DE HANDICAP OU PORTEURS D UNE MALADIE INVALIDANTE

PREMIER SALON INTERNATIONAL ENTIÈREMENT DÉDIÉ AUX ENFANTS ET ADOLESCENTS EN SITUATION DE HANDICAP OU PORTEURS D UNE MALADIE INVALIDANTE PREMIER SALON INTERNATIONAL ENTIÈREMENT DÉDIÉ AUX ENFANTS ET ADOLESCENTS EN SITUATION DE HANDICAP OU PORTEURS D UNE MALADIE INVALIDANTE EUREXPO LYON HALL 4.1 Les 5 et 6 mars 2016 Salon grand public et

Plus en détail

LES AIDES DU FONDS POUR L INSERTION DES PERSONNES HANDICAPEES DANS LA FONCTION PUBLIQUE (FIPHFP)

LES AIDES DU FONDS POUR L INSERTION DES PERSONNES HANDICAPEES DANS LA FONCTION PUBLIQUE (FIPHFP) LES AIDES DU FONDS POUR L INSERTION DES PERSONNES HANDICAPEES DANS LA FONCTION PUBLIQUE (FIPHFP) Colloque sur la prévention des risques professionnels Mardi 9 décembre 2014 LE CADRE REGLEMENTAIRE LE STATUT

Plus en détail

Programme Régional de Professionnalisation des acteurs sur le handicap - 2015 -

Programme Régional de Professionnalisation des acteurs sur le handicap - 2015 - Programme Régional de Professionnalisation des acteurs sur le handicap - 2015 - Un nouveau programme régional de professionnalisation des acteurs de la formation et de l insertion sur le handicap vous

Plus en détail

Directive d orientation sur les normes d accessibilité : Services à la clientèle

Directive d orientation sur les normes d accessibilité : Services à la clientèle Directive d orientation sur les normes d accessibilité : Services à la clientèle Date d effet : 1 er janvier 2012 Dernière révision : 1 er janvier 2012 1. CONTEXTE La Loi de 2005 sur l accessibilité pour

Plus en détail

GUIDE À L INTENTION DES USAGERS FRANÇAIS EN SITUATION DE HANDICAP ET DE LEURS FAMILLES OU REPRÉSENTANTS LÉGAUX

GUIDE À L INTENTION DES USAGERS FRANÇAIS EN SITUATION DE HANDICAP ET DE LEURS FAMILLES OU REPRÉSENTANTS LÉGAUX GUIDE À L INTENTION DES USAGERS FRANÇAIS EN SITUATION DE HANDICAP ET DE LEURS FAMILLES OU REPRÉSENTANTS LÉGAUX 1 Table des matières Procédures d admission 1. L élève transfrontalier Page 3 2. L enfant

Plus en détail

logopèdes Tout ce que vous devez savoir sur votre agrément

logopèdes Tout ce que vous devez savoir sur votre agrément logopèdes Tout ce que vous devez savoir sur votre agrément Table des matières L'agrément ou l'autorisation d'exercer... 3 Le logopède au sens de la loi... 4 Les avantages de l'agrément... 5 Les critères

Plus en détail

PLAN DE CONTROLE EXTERNE DU REFERENTIEL AFAQ Service Confiance

PLAN DE CONTROLE EXTERNE DU REFERENTIEL AFAQ Service Confiance PLAN DE CONTROLE EXTERNE DU REFERENTIEL AFAQ Service Confiance REF 13201 Activités d accueil, d information, de conception, de mise en œuvre et de suivi des formations professionnelles agricoles REFERENCE

Plus en détail

Enseignement spécialisé

Enseignement spécialisé Enseignement spécialisé 1 1. Définitions du handicap Dans la prise en charge globale d'un enfant on distingue généralement trois champs d'intervention : l'éducatif (renvoyant à l'éducation spécialisée),

Plus en détail

La plateforme de propositions de la FNASEPH. Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine

La plateforme de propositions de la FNASEPH. Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine La plateforme de propositions de la FNASEPH Le Grenelle de la formation et de l accès à la vie sociale des Jeunes Handicapés Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine De la scolarisation aux

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT Fiche descriptive d un programme d éducation thérapeutique à l auto-sondage intermittent Thème du programme: l amélioration et la conservation de son

Plus en détail

Fiche n 15 : Droit à l éducation et à la formation professionnelle

Fiche n 15 : Droit à l éducation et à la formation professionnelle Repères revendicatifs Fiche n 15 : Droit à l éducation et à la formation professionnelle La CGT propose Un droit à l éducation permanente pour une formation émancipatrice tout au long de la vie. Ce droit

Plus en détail

Appel à projets Règlement pour l octroi des subsides

Appel à projets Règlement pour l octroi des subsides Appel à projets Règlement pour l octroi des subsides Dans le texte ci-après, sera dénommée «l opération» et l asbl demanderesse «l association». 1. Publics cibles de L opération a pour vocation statutaire

Plus en détail

APAEIIE SAVS LIVRET D ACCUEIL. Service d Accompagnement à la Vie Sociale. Rue de la Grange aux Dimes 67340 INGWILLER : 03.88.89.20.

APAEIIE SAVS LIVRET D ACCUEIL. Service d Accompagnement à la Vie Sociale. Rue de la Grange aux Dimes 67340 INGWILLER : 03.88.89.20. APAEIIE LIVRET D ACCUEIL SAVS Service d Accompagnement à la Vie Sociale APAEIIE, Association Participant à l Accompagnement, à l Education et à l Intégration des personnes en situation de handicap d Ingwiller

Plus en détail

Le directeur académique des services de l éducation nationale

Le directeur académique des services de l éducation nationale Le directeur académique des services de l éducation nationale à Mesdames et Messieurs les inspecteurs de l éducation nationale chargés de circonscription Division des personnels enseignants DP2 Référence

Plus en détail

Le handicap mental Tutelle, curatelle, sauvegarde de justice Q52. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire 2002-2003

Le handicap mental Tutelle, curatelle, sauvegarde de justice Q52. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire 2002-2003 Le handicap mental Tutelle, curatelle, sauvegarde de justice Q52 Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire 2002-2003 Plans et objectifs Protection des biens du malade mental Handicap

Plus en détail