Produits de contrôle de l efficacité de lavage et de garantie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Produits de contrôle de l efficacité de lavage et de garantie"

Transcription

1 Produits de contrôle de l efficacité de lavage et de garantie de stérilité GETINGE ssured

2 anufacturer s protocol M Manufacturer s protocol 2 Getinge ssured Getinge vous comprend Chaque jour, vous retraitez divers «DM». Et ce, à des heures et températures différentes et dans des conditions variées. Ce dont vous avez besoin, c est l assurance que ces charges ont été rigoureusement nettoyées et stérilisées conformément aux normes locales. Getinge est un leader mondial en termes d équipements de nettoyage, de désinfection et de stérilisation, proposant des solutions pour les secteurs des soins de santé et des sciences de la vie. Nous savons que vous avez besoin d un équipement de désinfection et de stérilisation offrant en continu des performances fidèles aux spécifications du fabricant et pleinement conformes aux normes locales et internationales. C est pourquoi nous proposons une nouvelle gamme complète de produits de contrôle du lavage et d indicateurs de garantie de stérilité sous la marque Getinge ssured. La gamme de produits Getinge ssured permet la surveillance indépendante des processus de vos «DM» en vous offrant une garantie supplémentaire de la propreté et de la stérilité exigées. FR 867-5

3 Getinge ssured 3

4 4 Getinge ssured Getinge ssured Contrôle du lavage La première étape importante dans le processus de stérilisation est un nettoyage efficace. La meilleure manière de vérifier l efficacité du procédé de lavage et de la désinfection consiste à suivre un protocole de test fiable incluant un test de souillure, un contrôle du cycle de lavage et des tests de résidus protéiques. Utilisés régulièrement, nos produits de contrôle du lavage Getinge ssured permettent de vérifier de façon indépendante que le procédé de nettoyage (d un bain à ultrasons et/ou d un laveur-désinfecteur) offre en permanence le résultat souhaité. Pour garantir la propreté des surfaces, nous proposons une gamme complète de tests des résidus protéiques destinés aux surfaces et instruments, notamment aux corps creux et vidéoscopes. Faciles et rapides à utiliser, ces tests peuvent détecter jusqu à 1 microgramme de protéines résiduelles en moins de 10 secondes, grâce à une réaction protéique instantanée. TEST DE SOUILLURE TEST DE LVGE TEST DE LVGE PR BIN À ULTRSONS TEST DES CORPS CREUX (FLEXIBLES) TEST DES CORPS CREUX (RIGIDES) Écouvillons - disponibles en 7 cm, 15 cm et 2,5 m de long. La gamme de produits de contrôle de lavage Getinge ssured est conforme aux exigences de la norme EN ISO

5 Getinge ssured 5

6 6 Getinge ssured Getinge ssured Indicateurs quotidiens pour validation des machines K C EN ISO D I LY P D L O O L D Y P L C K I D Grâce à notre connaissance des normes locales et internationales, vous avez la certitude de disposer de l indicateur approprié à une garantie de stérilité optimale. Tests de type Bowie-Dick Conformément aux exigences des normes internationales (EN ISO ), le test de type Bowie-Dick demeure la référence en matière de tests journaliers du fonctionnement mécanique de votre autoclave sous vide. Ce test consiste à garantir une extraction d air et une pénétration de vapeur efficaces afin de valider l utilisation quotidienne de votre autoclave. Les tests novateurs de type Bowie-Dick proposés par Getinge (Bowie- Dick Test Pack, dvatec et Test Card) ont été mis au point et testés dans le respect de la norme EN ISO Comparée aux cartouches de test classiques, notre technologie d encre de pointe ultra-sensible offre une précision supérieure et délivre des informations à l utilisateur sur les conditions d exploitation. Le nouveau design compact des tests dvatec et Test Card permet d utiliser moins de papier, réduisant ainsi : les coûts d utilisation, les coûts de transport, l espace de stockage, l impact écologique. Cartouche de test disponible en versions 121 C et 134 C L DVTEC BOWIE-DICK TEST EST LIVRÉ VEC UNE CRTE DE TEST PRTIQUE DE PETITE TILLE ET UN SUPPORT L DVTEC BOWIE-DICK TEST PCK N EST PS PLUS GRND QU UNE CRTE DE CRÉDIT Tous les tests Bowie-Dick de Getinge sont conformes aux exigences de la norme EN ISO

7 Getinge ssured 7

8 O 8 Getinge ssured Getinge ssured Indicateurs pour validation des charges D K C I P L Y L O D P EN ISO D L Y L C K D I Le recours à un dispositif d épreuve du procédé chimique ou biologique dans votre autoclave (notamment nos tests Helix ou Smart-Read Biological Indicator Test Pack) vous permet de garantir les conditions requises pour la stérilisation appropriée des instruments et ensembles les plus sensibles, tout en offrant un aperçu des conditions à l intérieur du stérilisateur avant la validation de la charge. Validation de la charge Helix selon les cycles TESTS HELIX SPÉCIFIQUES CLIBRÉS POUR LES CYCLES DE STÉRILISTION À L VPEUR À 134 C PENDNT 3, ,3 ET 7 MINUTES. INDICTEURS BIOLOGIQUES UTONOMES POUR VPEUR ET OXYDE D ÉTHYLÈNE CRTOUCHES DE TEST VEC INDICTEURS BIOLOGIQUES Nom du produit Type de spores Incubation nom de la cartouche Remarque Smart-Read, Self 10 5 Geobaccilus 10 h *Vérification Smart-Read Comprend Smart-Read Contained Biological stearothermophilus d échec de cycle Biological Test SCBI et une carte d indicateur Indicator (Steam) 3-5 h Pack (Steam) d émulation de classe 6 Self-Contained 10 5 Geobaccilus 24 h Self-Contained Comprend un SCBI et Biological Indicator stearothermophilus Biological Test une carte d indicateur (Steam) Pack (Steam) d émulation de classe 6 Self-Contained 10 6 Bacillus atropheaus 48 h Biological Indicator (EO) TESTS HELIX POUR VPEUR ET FORMLDÉHYDE

9 Getinge ssured 9

10 O 10 Getinge ssured Getinge ssured Indicateurs pour validation d emballage D K I C P L Y L O D EN ISO D L P C K Y L D I Le personnel soignant intervenant en bloc opératoire est chargé de garantir l intégrité du champ stérile. Les indicateurs d émulation Getinge ssured (classe 6) sont les indicateurs chimiques les plus avancés pour contrôler les paramètres de stérilisation à la vapeur que sont la durée, la température et la vapeur à l intérieur de l emballage. À l ouverture de l emballage, votre personnel de bloc opératoire peut rapidement s assurer que les conditions de la stérilisation ont été atteintes et que les instruments et ustensiles peuvent être utilisés en toute sécurité dans le cadre d interventions chirurgicales. Indicateurs d émulation, classe 6 Indicateurs d émulation (bandelette) Indicateurs d émulation (adhésif) MINUTES 3,5 4 5, BNDELETTE DHÉSIVE Les indicateurs d émulation sont calibrés selon des cycles de stérilisation à la vapeur, conformément au tableau ci-dessus. Indicateurs à paramètres multiples, classe 4 Multi-parameter, Steam L INDICTEURS D ÉMULTION (BNDELETTE)

11 Getinge ssured 11

12 12 Getinge ssured Laveur-désinfecteur Tests de nettoyage de laveur-désinfecteur La partie la plus critique du procédé de décontamination est la phase de nettoyage. Outre les données issues du test mécanique, l évaluation de l efficacité de l élimination des souillures est aujourd hui reconnue comme une bonne pratique ainsi que le contrôle des traces de résidus protéiques post-procédé. L examen visuel suffit à constater la disparition des souillures, tandis qu un test de réaction chimique est nécessaire pour évaluer les traces de résidus protéiques, dans la mesure où les protéines sont invisibles à l œil nu. Des quantités microscopiques de sang, de peau, de muqueuses, etc. laissées sur des instruments par un procédé de lavage inefficace peuvent sérieusement compromettre la stérilité générale des instruments, c est pourquoi cette première phase du procédé exige un contrôle. La norme indiquée ci-dessous sert de directive pour déterminer les types de test les plus applicables et pratiques ainsi que l application recommandée. Bien qu il n existe aucune fréquence recommandée s agissant de l utilisation des tests, nous recommandons de réaliser au quotidien des tests d élimination de souillures (contrôles de lavage) et des tests de présence de protéines. Le test de souillure Getinge ssured peut également être utilisé dans le cadre du processus de validation de routine. Norme adéquate mondialement reconnue Norme Cadre de la norme Produits Getinge ssured CONFORMES À L NORME EN ISO EN ISO 15883, partie 1 Laveurs-désinfecteurs, Partie 1 Exigences générales définitions et essais Contrôle du procédé de lavage Getinge ssured ; Tests de souillure Getinge ssured.

13 Getinge ssured 13 Test de souillure général S agissant du contrôle général, il convient de procéder à un test pour chaque charge, quel que soit le modèle et l ancienneté du laveurdésinfecteur, et de consigner tous les résultats par écrit. Les exigences générales relatives au contrôle de routine de l appareil comprennent notamment un examen visuel du type de charge, de l efficacité de nettoyage et du mode de pulvérisation. Par ailleurs, il convient de procéder à un test quantitatif, de préférence au moyen de modèles de test normalisés permettant une évaluation quantitative et garantissant la reproductibilité des résultats. La norme ISO/TS fait référence en détail à 19 tests de souillure en vigueur au plan national. Le test de souillure Getinge ssured équivaut à la performance du test de souillure autrichien. Extrait de la norme EN ISO 15883, partie 1 référence d essai de souillure : 6.10 Test sur l efficacité du nettoyage Généralités u cours des tests d efficacité du nettoyage, le cycle doit être exécuté sans étape de désinfection. Le séchage peut aussi être supprimé si cela permet de faciliter la détection des résidus de souillures Test de l efficacité du nettoyage 1 Les trois méthodes de test de résidus protéiques décrites à l nnexe C ne présentent pas une sensibilité équivalente. La méthode ninhydrine (C.1) et la méthode Biuret (C.3) présentent des sensibilités identiques, mais doivent être considérées respectivement comme test limite et test semi-quantitatif. La méthode OP (C.2) présente une sensibilité supérieure mais exige l utilisation de matériels de laboratoire. Facile à utiliser, le test de détection protéique Getinge ssured présente une sensibilité supérieure aux résidus de protéines, comparé à chacune des trois méthodes référencées dans la norme. La norme constitue une directive qu il convient d associer aux normes nationales en vigueur. Getinge ssured est en mesure de proposer une solution globale pour vos contrôles d élimination des souillures et les tests de résidus protéiques. Tests de retraitement des instruments à corps creux La retraitement des instruments à corps creux nécessite également un contrôle fondé sur les mêmes tests, à savoir les tests d élimination des souillures et de résidus protéiques. Getinge ssured propose des tests destinés à contrôler l efficacité des procédés sur des endoscopes rigides et flexibles Généralités Les tests d efficacité du nettoyage doivent être exécutés à l aide d un des tests de souillures recommandés en nnexe B pour chaque catégorie de charge que le LD doit traiter. Les tests de souillure doivent être utilisés comme indiqué dans la méthode correspondante à l nnexe B. Pour la qualification opérationnelle, les tests de souillure à utiliser pour chaque catégorie de charge doivent être choisis par l utilisateur. Tests protéiques Le test de résidus protéiques conforme à la norme EN ISO :2009(E) -10 est réalisé afin d établir l efficacité de nettoyage sur des dispositifs médicaux usagés, mais peut également être utilisé avec le test de souillure par protéines. La méthode de test de qualification de performance d efficacité du nettoyage décrite au point doit inclure le recours à l une des méthodes de détection et d évaluation de la contamination par protéines résiduelles qui figurent à l nnexe C.

14 14 Getinge ssured STÉRILISTION À L VPEUR La stérilisation à la vapeur est la méthode la plus couramment utilisée pour stériliser des instruments. Dans la plupart des pays du monde, on utilise des stérilisateurs sous vide. Les paramètres critiques sont la durée, la température et la qualité de la vapeur. On s accorde également à reconnaître dans le monde entier que le procédé doit être contrôlé avant la stérilisation, afin de s assurer de l extraction d air et de la pénétration de la vapeur (tests de type Bowie-Dick), ainsi que sur une base cycle/charge (indicateurs inclus dans l emballage et contrôles de charge). Les normes internationales suivantes renvoient à tous les aspects du contrôle de ce procédé. Norme Cadre de la norme Produits Getinge ssured appropriés EN ISO 285 Stérilisation Stérilisateurs à la vapeur d eau Grands stérilisateurs Le test Bowie-Dick d origine est présenté dans cette norme comme référence, s agissant d un test pour instruments à corps creux. EN ISO Stérilisation des produits de santé - Indicateurs chimiques Partie 1 : exigences générales Ruban pour autoclave Getinge ssured, indicateurs à paramètres multiples, contrôles de charge et indicateurs d émulation. EN ISO Stérilisation des produits de santé - Indicateurs chimiques Partie 4 : indicateurs de classe 2 comme alternative à l essai de Bowie et Dick pour la détection de la pénétration de la vapeur Cartouche de test de type Bowie-Dick Getinge ssured, dvatec et Test card. EN ISO Stérilisation des produits de santé - Chaleur humide Partie 1 : exigences pour le développement, la validation et le contrôle de routine d un procédé de stérilisation des dispositifs médicaux IQ, OQ, PQ y sont également référencés ainsi que les méthodes préconisées pour effectuer les contrôles de routine du procédé, à savoir le test de pénétration de la vapeur et le contrôle de routine (tests de type Bowie-Dick et indicateurs chimiques). Tests journaliers La norme EN 285 est la norme européenne harmonisée pour les autoclaves à vapeur de grande taille dans laquelle le test Bowie- Dick est référencé, comme le test pour instruments à corps creux. Partout dans le monde, les bonnes pratiques veulent que l on procède à un cycle de test Bowie-Dick avant la stérilisation. Lorsque le résultat du test est satisfaisant sur la feuille de test, les cycles de stérilisation des instruments etc. peuvent être lancés. Conformément à la norme EN ISO 17665, section 12 «Si le procédé de stérilisation nécessite l extraction d air de la cuve de l autoclave afin de garantir une pénétration de la vapeur RPIDE et HOMOGÈNE au cœur de la charge de l autoclave, un test de PÉNÉTRTION DE L VPEUR devra être effectué chaque jour.» D autres tests de type Bowie-Dick dont les critères de performance sont stipulés dans la norme EN ISO sont disponibles dans le commerce. Il ressort de cette norme que des tests Bowie-Dick «alternatifs» présentent des performances «équivalentes» au kit de lingettes. Pour garantir une conformité totale, le kit de référence (kit de lingettes) et les tests dits «alternatifs» doivent à tour de rôle faire l objet de tests par 3 types de cycles répartis en réussite et échec. Les 3 types de tests Bowie-Dick Getinge ssured sont en tous points conformes à la norme. Contrôle de routine des autoclaves Outre les impressions papier issues de l autoclave, il est fondamental de contrôler les conditions à l intérieur de chaque emballage stérilisé au sein de l autoclave. Pour ce faire, il convient d utiliser les indicateurs chimiques inclus dans l emballage afin de confirmer l obtention des niveaux de garantie de stérilité. Le niveau d assurance de stérilité (SL) est la mesure de confiance quant à l obtention de la stérilité avec une probabilité de 1 charge non stérile sur

15 Getinge ssured 15 EN ISO 15882/EN ISO La norme EN ISO comporte des directives sur l utilisation des indicateurs conformément à la description de la série de normes ISO Stipulant les exigences de performance des indicateurs chimiques, la norme de référence ISO est pour l essentiel élaborée à l attention des fabricants d indicateurs chimiques. Pour assurer la conformité, tous les indicateurs doivent être calibrés dans un résistomètre afin d obtenir une grande précision de résultats, conformément à la norme EN ISO Ce système offre au personnel soignant qui intervient dans le service de stérilisation et dans les salles de bloc opératoire la garantie que les paramètres appropriés ont été obtenus au cours du procédé de stérilisation. Cette norme établit 6 niveaux de classification, conformément au tableau ci-après. Norme EN ISO Stérilisation des produits de santé Indicateurs chimiques. Partie 1 : exigences générales Classe de l indicateur et définition Produits Getinge ssured conformes EN ISO EN ISO Classe 1 : indicateur du procédé Classe 2 : indicateurs destinés à des tests spécifiques Ruban indicateur pour autoclave, indicateur de plasma Carte de test Bowie-Dick (dans l emballage), carte de test dvatec et carte Bowie-Dick. Indicateurs de type Helix destinés au contrôle de charge EN ISO EN ISO EN ISO Classe 3 : indicateurs à paramètre unique Classe 4 : indicateurs à paramètres multiples Classe 5 : indicateurs d intégration N.D. Indicateurs à paramètres multiples pour la vapeur, l oxyde d éthylène, le formaldéhyde et la chaleur sèche N.D. EN ISO Classe 6 : indicateurs d émulation Indicateurs chimiques auto-adhésifs et non auto-adhésifs destinés aux cycles à 134 C pendant 3,5, 4, 5,3, 7 et 18 minutes Que révèle la classification? Les indicateurs de classe 1 révèlent que les articles ont été stérilisés ou non Les indicateurs de classe 2 (indicateur lié à un test spécifique) révèlent que le test a été réalisé (p.ex. test Bowie-Dick) Les indicateurs de classe 3 attestent qu un ou plusieurs paramètres du procédé de stérilisation étaient présents dans la cuve Les indicateurs de classe 4 attestent qu au moins 2 paramètres étaient présents Les indicateurs d intégration de classe 5 suivent la courbe de mortalité du Geobacillus Stearothermophilus Les indicateurs de classe 6 attestent que des valeurs satisfaisantes ont été obtenues pour tous les paramètres dans le cadre d un cycle spécifique. Ils sont liés à un cycle et offrent la meilleure garantie à la fois pour l utilisateur final et pour le patient utres méthodes de stérilisation Pour les instruments sensibles à la chaleur, il existe d autres options que la stérilisation à la vapeur. Le formaldéhyde, l oxyde d éthylène et le plasma (VHP) sont les plus courants. Pour ces cycles, il convient également de contrôler les paramètres critiques, c est pourquoi les indicateurs chimiques utilisés dans le cadre de ces procédés relèvent aussi de la norme EN ISO Form = durée, temp., vapeur et concentration de formaldéhyde. ETO = durée, temp., HR et concentration en oxyde d éthylène.

16 16 Getinge ssured Produits de spécialité Ruban indicateur de stérilisation à la vapeur, conforme avec la norme EN ISO 11140, partie 1, classe 1 Ruban VERT indicateur de stérilisation à la vapeur, conforme avec la norme EN ISO 11140, partie 1, classe 1 Stérilisation basse température, formaldéhyde HELIX pour formaldéhyde, INDICTEURS conformes à la norme EN ISO , CLSSE 2 Formaldéhyde, conforme à la norme EN ISO 11140, partie 1, classe 4 Stérilisation basse température, oxyde d éthylène Ruban indicateur de stérilisation à la vapeur OE, ruban pour oxyde d éthylène conforme à la norme EN ISO 11140, partie 1, classe 1 Oxyde d éthylène, conforme à la norme EN ISO 11140, partie 1, classe 4 utres modes de stérilisation Plasma/VHP/H2O2 Chaleur sèche, conforme à la norme EN ISO 11140, partie 1, classe 4

17 Nom du produit Contrôle du lavage Référence principale UTILISTION Classe/norme Couleur d étiquette Test Soil Test Soil L-D EN ISO Contrôle du lavage et supports TEST DE LVGE L-D EN ISO Wash Monitor L-D EN ISO TEST DE LVGE L-D EN ISO Wash Monitor FR Flexible & Rigid L-D EN ISO Wash Monitor Holder L-D/ultrasons EN ISO Wash Monitor Holder R Rigid Lumen Test L-D/ultrasons EN ISO Wash Monitor Holder F Flexible Lumen Test L-D/ultrasons EN ISO Test de lavage, ultrasons Wash Monitor U Ultrasonic Test Ultrasons EN ISO Wash Monitor U/L Ultrasonic/Lumen Test Ultrasons EN ISO Tests protéiques Protein Test Instrument Surface L-D/ultrasons EN ISO Protein Test Instrument Lumen L-D/ultrasons EN ISO Protein Test Flexible Endoscope 2,5m L-D/ultrasons EN ISO unité de mesure 17 PRODUITS POUR STÉRILISTION À L VPEUR - VLIDTION JOURNLIÈRE DE L PPREIL Tests Bowie-Dick Bowie-Dick Test Pack 134 C, stérilisateurs Getinge Vapeur EN ISO Getinge Check Bowie-Dick Test Pack 134 C, cycles sub-trans Vapeur EN ISO Bowie-Dick Test Pack 121 C Vapeur EN ISO Bowie-Dick Test Card TT (stérilisateurs sur table) Vapeur BS EN Bowie-Dick Test Card Kit 134 C Vapeur EN ISO support + 31 tests Bowie-Dick Test Card 134 C Vapeur EN ISO dvatec Bowie-Dick Test Pack, stérilisateurs Getinge Vapeur EN ISO Getinge Check Mini Bowie-Dick Test Pack, cycles sub-trans Vapeur ISO PRODUITS POUR STÉRILISTION À L VPEUR - VLIDTION DE L EMBLLGE Indicateurs d émulation non-adhésifs Emulating Indicator Vapeur EN ISO Classe Emulating Indicator Vapeur EN ISO Classe Emulating Indicator Vapeur EN ISO Classe Emulating Indicator Vapeur EN ISO Classe Indicateurs d émulation adhésifs Emulating Indicator Vapeur EN ISO Classe Emulating Indicator Vapeur EN ISO Classe Emulating Indicator Vapeur EN ISO Classe Emulating Indicator Vapeur EN ISO Classe Multi-Parameter Indicator Vapeur EN ISO Classe Multi-Parameter Indicator L Vapeur EN ISO Classe PRODUITS DE STÉRILISTION À L VPEUR - VLIDTION DE L CHRGE Helix Test Vapeur BS EN Classe 2 1 dispositif tests Helix Test Vapeur Classe 2 1 dispositif tests Helx Test Vapeur Classe 2 1 dispositif tests Helix Test Vapeur Classe 2 1 dispositif tests Tape 18 mm Vapeur EN ISO Classe 1 48 Tape 24 mm Vapeur EN ISO Classe 1 36 Green Tape 18 mm Vapeur EN ISO Classe 1 48 Green Tape 24 mm Vapeur EN ISO Classe 1 36 Indicateurs biologiques Self-Contained Biological Indicator Vapeur ISO Self-Contained Biological Indicator EO ISO Smart-Read Biological Test Pack Vapeur NSI/MI ST79, ISO 11138, EN ISO Classe 6 30 tests + 5 contrôles Multi-Incubator h - 1 Smart-Read Biological Indicator Vapeur ISO Self-Contained Biological Test Pack Vapeur NSI/MI ST79, ISO 11138, EN ISO Classe 6 30 tests + 5 contrôles Smart Well Incubator with Printer h - 1 PRODUITS DE SPÉCILITÉ Helix Test FORM - 1 dispositif tests Multi-Parameter Indicator FORM EN ISO Classe Tape 18 mm EO EN ISO Classe 1 48 Tape 24 mm EO EN ISO Classe 1 36 Multi-Parameter Indicator EO EN ISO Classe Multi-Parameter Indicator Chaleur sèche EN ISO Classe Plasma Indicator Plasma 250 Modèle : LD = Laveur-désinfecteur EO = Stérilisation à l oxyde d éthylène FORM = Stérilisation basse température à la vapeur Formaldéhyde

18 18 Getinge ssured Getinge prend soin de nous Le groupe Getinge investit massivement dans la recherche et le développement de ses produits et appareils, afin de garantir une préparation optimale des instruments sans jamais perdre de vue la notion de responsabilité environnementale. Notre principal objectif en faveur de l environnement est d optimiser notre consommation en énergie et de réduire ainsi nos déchets et notre impact sur l environnement. Pour vous et la sécurité de vos patients, l ensemble de la série Getinge ssured est une gamme de produits sensibles sur le plan environnemental.

19 Getinge ssured 19

20 Getinge Infection Control est un leader mondial de solutions de stérilisation pour le secteur des soins de santé. Son engagement fournir le plus haut niveau de qualité et de sécurité au moindre coût. Getinge Infection Control propose des solutions complètes offrant un flux de travail continu tout en réduisant le risque de contamination et en améliorant l efficacité des soins de santé FR Göteborgstryckeriet We reserve the right to make technical and construction changes. Getinge Infection Control B P O Box 69 SE Getinge SWEDEN Phone: +46 (0) GETINGE FRNCE 7 avenue du Canada-CS COURTBOEUF-LES ULIS Cedex FRNCE Tél.: +33 (0) Getinge NV Vosveld 4B - bus Wijnegem BELGIUM Phone: +32 (0) Getinge Schweiz G Quellenstrasse 41b CH-4310 Rheinfelden SCHWEIZ Telefon: / GETINGE GROUP est un fournisseur mondial de premier plan en produits et systèmes contribuant à améliorer la qualité et la rentabilité des soins de santé et de la biologie. Nous regroupons nos activités sous les trois marques rjohuntleigh, GETINGE et MQUET. rjohuntleigh se consacre à la mobilité des patients et au traitement des plaies. GETINGE propose des solutions de lutte contre les infections dans les soins de santé et de prévention de la contamination en biologie. MQUET se spécialise dans les traitements et produits destinés aux interventions chirurgicales, à la cardiologie interventionnelle et aux soins intensifs.

GETINGE CLEAN MANAGEMENT SYSTEM CENTRALE DE DOSAGE LESSIVIEL GETINGE

GETINGE CLEAN MANAGEMENT SYSTEM CENTRALE DE DOSAGE LESSIVIEL GETINGE GETINGE CLEAN MANAGEMENT SYSTEM CENTRALE DE DOSAGE LESSIVIEL GETINGE 2 Getinge Clean Management System GETINGE CLEAN MANAGEMENT SYSTEM (CMS) UN PROCESSUS OPTIMISÉ, UNE SOLUTION UNIQUE Getinge peut vous

Plus en détail

LAVEUR DESINFECTEUR 46 TURBO GETINGE. Always with you

LAVEUR DESINFECTEUR 46 TURBO GETINGE. Always with you LAVEUR DESINFECTEUR 46 TURBO GETINGE vitesse et performances Always with you 2 Série LD 46 TURBO GETINGE Série LD 46 TURBO GETINGE 3 VOUS PERMET DE FAIRE DAVANTAGE AVEC MOINS DE RESSOURCES Face à des ressources

Plus en détail

LES CRITERES DE CHOIX DES DETERGENTS

LES CRITERES DE CHOIX DES DETERGENTS LES CRITERES DE CHOIX DES DETERGENTS Lionel PINEAU France LE NETTOYAGE Le nettoyage est la première étape essentielle d une procédure de traitement des dispositifs médicaux. L objectif de cette phase est

Plus en détail

MODALITES DE PRISE EN CHARGE DU LAVAGE. Astrid Demarchi

MODALITES DE PRISE EN CHARGE DU LAVAGE. Astrid Demarchi MODALITES DE PRISE EN CHARGE DU LAVAGE Astrid Demarchi Soins Prédésinfection Lavage Stockage Retraitement des dispositifs médicaux stériles Désinfection Stérilisation Emballage Contrôles Le lavage est

Plus en détail

I. Définitions et exigences

I. Définitions et exigences I. Définitions et exigences Classes d indicateurs chimiques [1] Stérilisation : synthèse des normes ayant trait Exigences générales : Chaque indicateur doit porter un marquage clair mentionnant le type

Plus en détail

GETINGE SÉRIE 86 un laveur-désinfecteur plus intelligent

GETINGE SÉRIE 86 un laveur-désinfecteur plus intelligent GETINGE SÉRIE 86 un laveur-désinfecteur plus intelligent Un élément de notre gamme orientée vers les utilisateurs Commandes intelligentes du bout des doigts Le nouveau Getinge série 86 est un laveur-désinfecteur

Plus en détail

Définition: LA STERILSATION

Définition: LA STERILSATION LA STERILSATION Définition: Procédé par lequel tous les germes (bactéries, virus, levure,.) sont définitivement détruits en surface et en profondeur dans un espace incontaminable clos. Préparation du matériel

Plus en détail

GETINGE ONLINE VOS ÉQUIPEMENTS SUR ÉCOUTE. *Toujours à vos côtés. Always with you*

GETINGE ONLINE VOS ÉQUIPEMENTS SUR ÉCOUTE. *Toujours à vos côtés. Always with you* GETINGE ONLINE VOS ÉQUIPEMENTS SUR ÉCOUTE *Toujours à vos côtés Always with you* 2 Getinge Online GAGNEZ EN EFFICIENCE ET EN RAPIDITÉ En règle générale, l état des équipements d un service de stérilisation

Plus en détail

Validation et contrôles de routine des laveurs désinfecteurs pour endoscopes

Validation et contrôles de routine des laveurs désinfecteurs pour endoscopes Validation et contrôles de routine des laveurs désinfecteurs pour endoscopes Forum d hygiène du 12.01.2010 F. Cavin chef du service de stérilisation du CHUV 1 Normes sur les laveurs-désinfecteurs EN ISO

Plus en détail

de propreté est-il garanti? des Hôpitaux Universitaires de Genève

de propreté est-il garanti? des Hôpitaux Universitaires de Genève Nettoyage des instruments creux: le niveau d assurance de propreté est-il garanti? Retour d expérience à la stérilisation centrale des Hôpitaux Universitaires de Genève Hervé Ney JNSS Fribourg 2010 1 Hervé

Plus en détail

Le retraitement des dispositifs médicaux dans les petites

Le retraitement des dispositifs médicaux dans les petites Le retraitement des dispositifs médicaux dans les petites structures Circuits et locaux, approche économique Circuit: «La marche en avant» Utilisation Distribution Pré-désinfection Stockage Nettoyage-désinfection

Plus en détail

DISPOSITIFS MÉDICAUX RÉUTILISABLES

DISPOSITIFS MÉDICAUX RÉUTILISABLES DISPOSITIFS MÉDICAUX RÉUTILISABLES PRISE EN CHARGE ET TRAITEMENT KA. Dinh-Van, Pharmacienne Centre Médicochirurgical de Kourou 27 mars 2013 Semaine guyanaise de lutte contre les infections associées aux

Plus en détail

Nouvelles méthodes pour surveiller la pénétration de la vapeur dans les dispositifs médicaux complexes avec des simulateurs de.

Nouvelles méthodes pour surveiller la pénétration de la vapeur dans les dispositifs médicaux complexes avec des simulateurs de. Nouvelles méthodes pour surveiller la pénétration de la vapeur dans les dispositifs médicaux complexes avec des simulateurs de dispositifs itif médicaux (MDS) et des systèmes de surveillance de charge

Plus en détail

Niveau d assurance de stérilité (NAS) Hôpital Neuchâtelois Sylvie Schneider Novembre 2007

Niveau d assurance de stérilité (NAS) Hôpital Neuchâtelois Sylvie Schneider Novembre 2007 Niveau d assurance de stérilité (NAS) Hôpital Neuchâtelois Sylvie Schneider Novembre 2007 Plan Objectif de la stérilisation Rappel théorique Niveau d Assurance Stérilité Conséquence Destruction des micro-organismes

Plus en détail

Désinfection, stérilisation. Formation élèves aides soignantes IFAS Prémontré Melle Van de casteele Delphine IDE Hygiéniste

Désinfection, stérilisation. Formation élèves aides soignantes IFAS Prémontré Melle Van de casteele Delphine IDE Hygiéniste Désinfection, stérilisation Formation élèves aides soignantes IFAS Prémontré Melle Van de casteele Delphine IDE Hygiéniste Formation élèves aidessoignants Melle Van de casteele Delphine IDE Hygiéniste

Plus en détail

STÉRILISATEURS GETINGE HS66 AUTOCLAVE. Always with you

STÉRILISATEURS GETINGE HS66 AUTOCLAVE. Always with you STÉRILISATEURS GETINGE HS66 AUTOCLAVE Always with you 2 Getinge Getinge HS66 HS66 plein feu sur les stérilisateurs nouvelle génération Le nouveau Getinge HS66 est l un des tout derniers stérilisateurs

Plus en détail

Stérilisation. synthèse des normes ayant trait aux emballages

Stérilisation. synthèse des normes ayant trait aux emballages 1. INTRODUCTION Le but d'un système d'emballage de dispositifs médicaux pouvant être retraités est de permettre la stérilisation, la protection physique, le maintien de la stérilité jusqu'à l'utilisation

Plus en détail

Protocole de Pré-désinfection, nettoyage et stérilisation pour les adaptateurs RISKONTROL

Protocole de Pré-désinfection, nettoyage et stérilisation pour les adaptateurs RISKONTROL I - Instructions pour la pré-désinfection / nettoyage manuel, décontamination et des adaptateurs RISKONTROL. Avertissements: Ne pas utiliser de laine d acier ou des produits de nettoyage abrasifs. Eviter

Plus en détail

Manuel de nettoyage, de désinfection et de stérilisation. Composants prothétiques implanto-portés Straumann

Manuel de nettoyage, de désinfection et de stérilisation. Composants prothétiques implanto-portés Straumann Manuel de nettoyage, de désinfection et de stérilisation Composants prothétiques implanto-portés Straumann Contenu 1. Principes généraux 2 2. Agents de nettoyage et désinfectants 3 2.1 Agents de nettoyage

Plus en détail

DETERGENTS - DESINFECTANTS MILIEU MEDICO - HOSPITALIER

DETERGENTS - DESINFECTANTS MILIEU MEDICO - HOSPITALIER DETERGENTS - DESINFECTANTS MILIEU MEDICO - HOSPITALIER Depuis 1964 Hôpitaux Cliniques Dentisterie Cabinets médicaux Seniories et centres de médication Le nettoyage et la désinfection sont primordiaux pour

Plus en détail

Prélèvements microbiologiques des endoscopes

Prélèvements microbiologiques des endoscopes Prélèvements microbiologiques des endoscopes 1 Pourquoi? Endoscopes = dispositifs complexes Plusieurs dizaines de pièces assemblées Matériaux divers Canaux >1 m / diamètre ~ 1 mm Reliés par des jonctions

Plus en détail

G:\KAP\a Heilmittel\Arbeitsgruppen-Projekte\KAV MEP KiGAP\20_KAV_220911_Checkliste_Formular_Final_Draft_Franz_bearbfc.doc 2/7

G:\KAP\a Heilmittel\Arbeitsgruppen-Projekte\KAV MEP KiGAP\20_KAV_220911_Checkliste_Formular_Final_Draft_Franz_bearbfc.doc 2/7 Liste de contrôle pour le contrôle du retraitement et de la maintenance de dispositifs médicaux dans les cabinets médicaux et dentaires et les autres établissements utilisant de petits stérilisateurs et

Plus en détail

Démarche. La crèche. Risques infectieux liés au biberon. Risques infectieux liés au biberon BIBERONS EN CRECHE DE VILLE

Démarche. La crèche. Risques infectieux liés au biberon. Risques infectieux liés au biberon BIBERONS EN CRECHE DE VILLE BIBERONS EN CRECHE DE VILLE ENTRETIEN DES BIBERONS ET TETINES EN CRECHE DE VILLE ET EN ETABLISSEMENT DE SANTE Janine BENDAYAN - Epidémiologie et hygiène hospitalière, Hôpital PURPAN - CHU Toulouse - septembre

Plus en détail

«Bonnes pratiques de retraitement des dispositifs médicaux et audits des cabinets dentaires : des peurs à la réalité»

«Bonnes pratiques de retraitement des dispositifs médicaux et audits des cabinets dentaires : des peurs à la réalité» «Bonnes pratiques de retraitement des dispositifs médicaux et audits des cabinets dentaires : des peurs à la réalité» SSO-Fribourg, jeudi 12 février 2015 Dr Christine Cunier Adjointe du médecin-dentiste

Plus en détail

GAMME DE LDE DE GETINGE UN SYSTÈME PLUS SÛR DE TRAITEMENT DES ENDOSCOPES. Gamme de LDE de Getinge 1

GAMME DE LDE DE GETINGE UN SYSTÈME PLUS SÛR DE TRAITEMENT DES ENDOSCOPES. Gamme de LDE de Getinge 1 GAMME DE LDE DE GETINGE UN SYSTÈME PLUS SÛR DE TRAITEMENT DES ENDOSCOPES Gamme de LDE de Getinge 1 2 Gamme de LDE de Getinge TRAITEMENT DES ENDOS- COPES - RAPIDE ET À L ABRI DES ERREURS L augmentation

Plus en détail

1. Renseignements sur l établissement. Cabinet dentaire :... Rue et numéro :... NPA / Lieu :... Téléphone :... Courriel :...

1. Renseignements sur l établissement. Cabinet dentaire :... Rue et numéro :... NPA / Lieu :... Téléphone :... Courriel :... Commission d hygiène du cabinet dentaire et de la protection de l environnement CHPE Secrétariat Postgasse 19 Case postale 3000 Berne 8 Téléphone : 031 310 20 80 Télécopie : 031 310 20 82 Courriel : info@sso.ch

Plus en détail

SOLUSCOPE 3. La valeur sûre

SOLUSCOPE 3. La valeur sûre SOLUSCOPE 3 La valeur sûre SOLUSCOPE 3 une Machine rapide Pour un nettoyage et une désinfection efficace Un cycle 1 complet en 20 minutes UN TEMPS DE TRAITEMENT OPTIMAL Le cycle de traitement complet du

Plus en détail

CONSIGNES POUR LE NETTOYAGE ET LA DESINFECTION DES DISPOSITIFS MEDICAUX

CONSIGNES POUR LE NETTOYAGE ET LA DESINFECTION DES DISPOSITIFS MEDICAUX Conformément à la législation, les dispositifs médicaux ne peuvent être mis en service ou utilisés s ils présentent des défauts pouvant mettre en danger les patients, les soignants ou des tiers. Concernant

Plus en détail

RETRAITEMENT DES MOTEURS ET RESPECT DES INSTRUCTIONS DU FABRICANT?

RETRAITEMENT DES MOTEURS ET RESPECT DES INSTRUCTIONS DU FABRICANT? RETRAITEMENT DES MOTEURS ET RESPECT DES INSTRUCTIONS DU FABRICANT? 1 PLAN Définitions Types de DMx DMx classiques réutilisables, quel traitement? Pourquoi les moteurs Instructions du fabricant : exemples

Plus en détail

Nom / prénom : Tél. : E-mail :

Nom / prénom : Tél. : E-mail : Domaine : Risques HPCI Catégorie : Secteur : Centre de charges Surveillance sanitaire année Etablissement concerné : Si multisite, site concerné : Si multisite, prière de remplir 1 fiche par site Personne

Plus en détail

Pro Class.atypik-design.com www Réalisation :

Pro Class.atypik-design.com www Réalisation : Pro Class PRO Class Conformité Fiabilité Fonctionnalité Productivité - Traçabilité Conformité La PRO Class est non seulement conforme à la norme européenne EN 13060, mais comme l ensemble de nos Vacuklav

Plus en détail

QUELS CONTRÔLES POUR LA STÉRILISATION À LA VAPEUR D EAU EN 2005?

QUELS CONTRÔLES POUR LA STÉRILISATION À LA VAPEUR D EAU EN 2005? QUELS CONTRÔLES POUR LA STÉRILISATION À LA VAPEUR D EAU EN 2005? Dr Dominique GOULLET, Lyon Dr Dominique BRIQUELER, Cannes Dr Francis BENOIT, Nancy M. Pierre CHANOURDIE, Cahors = TEST D ETANCHEITE = TEST

Plus en détail

Retraitement des porte-instruments dynamiques (PID)

Retraitement des porte-instruments dynamiques (PID) Retraitement des porte-instruments dynamiques (PID) Solutions envisagées C.BREHIER / H.NEY JNSS BIENNE 2015 1 Benjamin Franklin Si la moitié de nos souhaits étaient exaucés, Nos soucis seraient doublés

Plus en détail

INSTRUMENTS. Lave instruments de grands dimensions pour centrales de stérilisation.

INSTRUMENTS. Lave instruments de grands dimensions pour centrales de stérilisation. INSTRUMENTS Lave instruments de grands dimensions pour centrales de stérilisation. LAVE INSTRUMENTS DE GRAND CAPACITÉ Avec plus de 30 années d expérience en technologie de lavage, la Division Instruments

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. VENTILATION CATHÉTER Edi

FICHE TECHNIQUE. VENTILATION CATHÉTER Edi FICHE TECHNIQUE VENTILATION Critical Care 3 CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES GÉNÉRALITÉS Cathéter Edi L'assistance respiratoire sous contrôle nerveux (NAVA) est un mode de respiration contrôlé dans lequel

Plus en détail

Procédé en cours de validation dans l industrie pharmaceutique.

Procédé en cours de validation dans l industrie pharmaceutique. 5/ Autres méthodes : 5.1. L énergie lumineuse pulsée : Procédé Pure Bright (brevet) : Environ 20 000 fois plus énergétique que la lumière solaire, la répétition (1 à 10) de flashes pulsés de lumière (450

Plus en détail

CIRCUIT GENERAL PREDESINFECTION STERILISATION DES DISPOSITIFS MEDCAUX

CIRCUIT GENERAL PREDESINFECTION STERILISATION DES DISPOSITIFS MEDCAUX PREDESINFECTION STERILISATION DES DISPOSITIFS MEDCAUX La ou la stérilisation du matériel propre permet d éliminer les organismes pathogènes présents et d éviter leur transmission par ce matériel à d autres

Plus en détail

STERILISATION CENTRALE DU CHU DE ROUEN

STERILISATION CENTRALE DU CHU DE ROUEN CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 SOMMAIRE 1. PRESENTATION A. Le cadre de santé B. Le CHU de Rouen C. La stérilisation Centrale du CHU 2. HISTORIQUE A. Pourquoi l acquisition du AMSCO V PRO 1 Plus B. Qu

Plus en détail

Processus d amélioration de l unité centrale de stérilisation d une clinique privée tunisienne dans le cadre de sa certification.

Processus d amélioration de l unité centrale de stérilisation d une clinique privée tunisienne dans le cadre de sa certification. 2èmes Journées Internationales Francophone de Stérilisation 12 et 13 Septembre 2014 Marrakech - Maroc Processus d amélioration de l unité centrale de stérilisation d une clinique privée tunisienne dans

Plus en détail

systèmes de barrière stérile

systèmes de barrière stérile systèmes de barrière stérile La nouvelle norme internationale ISO 11607 Son impact sur les fabricants, les produits, les utilisateurs et les normes européennes existantes Ordre du jour Pourquoi les normes

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN ODONTOLOGIE

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN ODONTOLOGIE RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN ODONTOLOGIE Stérilisation des dispositifs médicaux : la conduite des cycles de stérilisation Décembre 2004 I. PROMOTEURS Association dentaire française (ADF)

Plus en détail

Étude de validation du Bluestar Forensic

Étude de validation du Bluestar Forensic Étude de validation du Bluestar Forensic I. Matériels et matières utilisés II. des tests 2.1. Détermination du seuil de sensibilité du kit Bluestar 2.2. Détermination de taches en fonction de leur volume

Plus en détail

Une nouvelle ère dans le domaine du nettoyage et de la désinfection d instruments. La gamme HYDRIM G4

Une nouvelle ère dans le domaine du nettoyage et de la désinfection d instruments. La gamme HYDRIM G4 Une nouvelle ère dans le domaine du nettoyage et de la désinfection d instruments La gamme HYDRIM G4 Contrôler la prévention des infections Les risques liés au récurage manuel Le récurage manuel se fait

Plus en détail

BIA SENSATION PLUS BIA à fibre-optique hautement efficace

BIA SENSATION PLUS BIA à fibre-optique hautement efficace BIA SENSATION PLUS BIA à fibre-optique hautement efficace Un BIA à fibre-optique hautement efficace SENSATION PLUS est une innovation dans le domaine de l assistance hémodynamique. Il offre tous les avantages

Plus en détail

QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR

QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR La qualité de l air intérieur influence la santé et le bien-être. Les sources de pollution de l air intérieur responsables d effets sur la santé sont les agents physiques (ex.

Plus en détail

Annette BEAUGAS, praticien hospitalier pharmacienne. CH Paimpol Marie Agnès GAILLARD, assistante spécialiste. CHU Limoges

Annette BEAUGAS, praticien hospitalier pharmacienne. CH Paimpol Marie Agnès GAILLARD, assistante spécialiste. CHU Limoges Annette BEAUGAS, praticien hospitalier pharmacienne. CH Paimpol Marie Agnès GAILLARD, assistante spécialiste. CHU Limoges Reims, 9 avril 2014 36 èmes Journées Nationales d Etudes sur la Stérilisation 1

Plus en détail

SYSTEME G. La Blanchisserie Spécial Maisons de Repos et Soins

SYSTEME G. La Blanchisserie Spécial Maisons de Repos et Soins SYSTEME G La Blanchisserie Spécial Maisons de Repos et Soins 05-02-2014 SYSTEME G LA REPONSE AUX SOUCIS DU SECTEUR Le système G: l application aux maisons de repos de la philosophie de Automatic Industries

Plus en détail

CARDIOSAVE. Console de contrepulsion, dernière génération, légère et plus silencieuse* Hybrid et Rescue. *comparée au modèle précédent

CARDIOSAVE. Console de contrepulsion, dernière génération, légère et plus silencieuse* Hybrid et Rescue. *comparée au modèle précédent CARDIOSAVE Hybrid et Rescue Console de contrepulsion, dernière génération, légère et plus silencieuse* *comparée au modèle précédent Console de contrepulsion, dernière génération, légère et plus silencieuse*

Plus en détail

ENTRETIEN DES LOCAUX. Dr Agnès LASHERAS Service d Hygiène Hospitalière CHU Bordeaux

ENTRETIEN DES LOCAUX. Dr Agnès LASHERAS Service d Hygiène Hospitalière CHU Bordeaux ENTRETIEN DES LOCAUX Dr Agnès LASHERAS Service d Hygiène Hospitalière CHU Bordeaux Classification des locaux selon le risque infectieux L entretien doit prendre en compte : la diversité des locaux les

Plus en détail

La prime protéique. Production de protéines alimentaires fonctionnelles à partir de sous-produits du poisson, de la viande et de la volaille

La prime protéique. Production de protéines alimentaires fonctionnelles à partir de sous-produits du poisson, de la viande et de la volaille La prime protéique Production de protéines alimentaires fonctionnelles à partir de sous-produits du poisson, de la viande et de la volaille Les produits à base de protéines alimentaires possèdent une valeur

Plus en détail

POWERLED TM. Une lumière haute couture. Ajuster et opérer

POWERLED TM. Une lumière haute couture. Ajuster et opérer POWERLED TM Une lumière haute couture Ajuster et opérer Surgical Workplaces POWERLED TM p.2 L expertise Maquet pour un éclairage sur mesure Un gage de qualité Maquet est l un des premiers fournisseurs

Plus en détail

SOLUSCOPE 3. La valeur sûre

SOLUSCOPE 3. La valeur sûre SOLUSCOPE 3 La valeur sûre SOLUSCOPE 3 une Machine rapide Pour un nettoyage et Un cycle 1 complet en 20 minutes UN TEMPS DE TRAITEMENT OPTIMAL Le cycle de traitement complet du Soluscope 3 marché. Il lave

Plus en détail

A CONCEPTION DES LOCAUX LA MAÎTRISE DU RISQUE INFECTIEUX LIE A L ENVIRONNEMENT. C. Dumartin Formation FELIN Mars 2011 PLAN

A CONCEPTION DES LOCAUX LA MAÎTRISE DU RISQUE INFECTIEUX LIE A L ENVIRONNEMENT. C. Dumartin Formation FELIN Mars 2011 PLAN LA MAÎTRISE DU RISQUE INFECTIEUX LIE A L ENVIRONNEMENT C. Dumartin Formation FELIN Mars 2011 PLAN A CONCEPTION DES LOCAUX B ENTRETIEN DES LOCAUX 1. ENTRETIEN DES SOLS ET SURFACES 2. ENTRETIEN DES EQUIPEMENTS

Plus en détail

Entretien du MATERIEL de soins

Entretien du MATERIEL de soins Entretien du MATERIEL de soins 1ère partie : Matériel restant au service L. SCHATZ IDE hygiéniste Unité d Hygiène Hospitalière HCC IFSI novembre 09 PLAN Les différents types de matériel Risques Classification

Plus en détail

Amy MICHEL AFNOR Normalisation Chef de Projet Département Agro-alimentaire, Santé et Action Sociale Tel : 01 41 62 80 68 Amy.michel@afnor.

Amy MICHEL AFNOR Normalisation Chef de Projet Département Agro-alimentaire, Santé et Action Sociale Tel : 01 41 62 80 68 Amy.michel@afnor. Rappel sur les normes et la réglementation Amy MICHEL AFNOR Normalisation Chef de Projet Département Agro-alimentaire, Santé et Action Sociale Tel : 01 41 62 80 68 Amy.michel@afnor.org Qu est-ce qu une

Plus en détail

AMIGO Désinfecteur à chargement par le dessus

AMIGO Désinfecteur à chargement par le dessus AMIGO Désinfecteur à chargement par le dessus with people in mind UN APPAREIL PERFORMANT À DOUBLE FONCTION Amigo est un désinfecteur à chargement par le dessus, extrêmement facile à utiliser avec un évier

Plus en détail

BON USAGE DES DESINFECTANTS

BON USAGE DES DESINFECTANTS BON USAGE DES DESINFECTANTS Agents antiinfectieux DUCRUET L, Saint Genis Laval Août 2010 Objectif Ce document donne les principes généraux du bon usage des désinfectants pour aider à la mise au point de

Plus en détail

ELIMINATION DES DECHETS ET ENTRETIEN MENAGER

ELIMINATION DES DECHETS ET ENTRETIEN MENAGER ELIMINATION DES DECHETS ET ENTRETIEN MENAGER L hygiène et la propreté générale d un établissement sont essentielles pour la santé et la sécurité du personnel, des clients, des visiteurs et de la communauté

Plus en détail

PRIMUS VOUS OFFRE LA MEILLEURE PROTECTION

PRIMUS VOUS OFFRE LA MEILLEURE PROTECTION HYGIÈNE EXPERTS EN HYGIÈNE LES ÉTUDES MONTRENT QUE LE LINGE EST UN FACTEUR MAJEUR DE PROPAGATION D INFECTIONS PAR DES GERMES PATHOGÈNES. 10 à 15% des infections nosocomiales sont dues à une qualité insuffisante

Plus en détail

Comment peut-il stériliser autant dans si peu d espace? Il cache bien son secret.

Comment peut-il stériliser autant dans si peu d espace? Il cache bien son secret. Le secret. 2 Comment peut-il stériliser autant dans si peu d espace? Il cache bien son secret. Le Getinge Quadro est un stérilisateur de table totalement révolutionnaire, conçu pour traiter davantage d

Plus en détail

Aesculap Service Systems Instacount

Aesculap Service Systems Instacount Aesculap Service Systems Instacount 1 er choix pour la gestion de l instrumentation Nos solutions Votre succès NOTRE LOGICIEL INSTACOUNT Parc d instruments L instrumentation chirurgicale, les optiques,

Plus en détail

Tethys H10 L Evolution de la Désinfection

Tethys H10 L Evolution de la Désinfection easy, it s Mocom Mocom S.r.l. se réserve le droit d apporter des modifications aux produits illustrés dans les photos sans obligation de préavis. MH10FR131S00 Tethys H10 L Evolution de la Désinfection

Plus en détail

Désinfection du matériel médical et stérilisation Josée Savoie, Julie Moreau, Maroussia Groleau

Désinfection du matériel médical et stérilisation Josée Savoie, Julie Moreau, Maroussia Groleau La prévention des infections en cabinet privé Désinfection du matériel médical et stérilisation Josée Savoie, Julie Moreau, Maroussia Groleau 6 Vous recevez Martine à votre cabinet pour son examen annuel.

Plus en détail

Le premier dispositif 4 en 1.

Le premier dispositif 4 en 1. TETHYS H10 Le premier dispositif 4 en 1. Décontamination, nettoyage, désinfection et séchage en un seul passage pour un flux de travail plus simple, plus rapide et plus efficace. Tethys H10 est le premier

Plus en détail

BOP: Environnement - Entretien des salles d'opération et des locaux annexes

BOP: Environnement - Entretien des salles d'opération et des locaux annexes 1. ENTRETIEN À L OUVERTURE D UNE SALLE D OPÉRATION NON UTILISÉE AU DELÀ DE 24 H Nettoyer les surfaces (table d opération, table d instruments, éclairage opératoire, appareil d anesthésie), avec un chiffon

Plus en détail

Gamme de table. Série Elara Autoclaves à Pré et Post vide

Gamme de table. Série Elara Autoclaves à Pré et Post vide Gamme de table Série Elara Autoclaves à Pré et Post vide Elara 11 Grand et eficient Le modèle Elara 11 est destiné à la stérilisation des charges emballées, poreuses et creuses. La chambre est d un volume

Plus en détail

AUTOMATE NETTOYeur-DéSINFECTeur POUR INSTRUMENTS rotatifs et dynamiques

AUTOMATE NETTOYeur-DéSINFECTeur POUR INSTRUMENTS rotatifs et dynamiques AUTOMATE NETTOYeur-DéSINFECTeur et lubrificateur POUR INSTRUMENTS rotatifs et dynamiques Cycles de Nettoyage, désinfection et lubrification Pour une hygiène parfaite Nettoie, désinfecte et lubrifie 4

Plus en détail

DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT

DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT Généralités L EAU La tension superficielle : Phénomène naturel; paramètre qu a une surface a être mouillée( tension qu exerce l eau sur une surface) L eau

Plus en détail

Utilisation de la vapeur d eau pour l entretien des locaux

Utilisation de la vapeur d eau pour l entretien des locaux Utilisation de la vapeur d eau pour l entretien des locaux Journée de formation du RRESO Brest le 24 mai 2007 Jean-Christophe HILAIRE Cadre infirmier Service hygiène hospitalière Centre Hospitalier de

Plus en détail

Hygiène au cabinet. Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine

Hygiène au cabinet. Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine Hygiène au cabinet Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine Environnement : air/eau Aération quotidienne des locaux Point d eau dans chaque salle de consultation

Plus en détail

Parce que l hygiène est primordiale, NSK a inventé l iclave

Parce que l hygiène est primordiale, NSK a inventé l iclave Parce que l hygiène est primordiale, NSK a inventé l iclave iclave Le meilleur dans l art de la stérilisation L autoclave iclave représente ce qu il y a de mieux dans l art de la stérilisation. Réalisé

Plus en détail

Soudal Panel System SPS. La force extrême derrière vos panneaux de façade. www.soudal.com SOUDAL PANEL SYSTEM. Soudal Panel System 1 SPS SOUDAL PANEL

Soudal Panel System SPS. La force extrême derrière vos panneaux de façade. www.soudal.com SOUDAL PANEL SYSTEM. Soudal Panel System 1 SPS SOUDAL PANEL www.soudal.com Soudal Panel System La force extrême derrière vos panneaux de façade WINDOW Soudal Panel System 1 Soudal Panel System () Qu est-ce que le? Les panneaux de façade existent dans tous les modèles

Plus en détail

Lavage/désinfection et stockage sûrs des endoscopes

Lavage/désinfection et stockage sûrs des endoscopes Lavage/désinfection et stockage sûrs des endoscopes Quelle que soit la procédure, à tout moment Le SYSTÈME DE RETRAITEMENT MEDIVATORS ADVANTAGE Le système de retraitement Medivators Advantage inclut les

Plus en détail

Le Bio nettoyage en milieu Hospitalier

Le Bio nettoyage en milieu Hospitalier Le en milieu Hospitalier Différence entre nettoyage et Bio-nettoyage Définition de nettoyage: Le nettoyage est l'opération qui consiste à éliminer les salissures afin d assurer la propreté, l hygiène,

Plus en détail

Pratiques d hygiène en EHPAD: le bionettoyage QUELLES RECOMMANDATIONS?

Pratiques d hygiène en EHPAD: le bionettoyage QUELLES RECOMMANDATIONS? 3 ème Journée Régionale de formation et d information destinée aux EHPAD HYGIENE ET PREVENTION DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD Jeudi 17 Novembre 2011 CHU de ROUEN Pratiques d hygiène en EHPAD: le bionettoyage

Plus en détail

Autoclave rapide de Classe B pour instruments rotatifs, dynamiques et chirurgicaux

Autoclave rapide de Classe B pour instruments rotatifs, dynamiques et chirurgicaux Autoclave rapide de Classe B pour instruments rotatifs, dynamiques et chirurgicaux Stérilisateur rapide de Classe B pour instruments rotatifs et dynamiques La stérilisation des pièces à main, contre-angles

Plus en détail

pour le retraitement des dispositifs médicaux

pour le retraitement des dispositifs médicaux Importance de la biocompatibilité pour le retraitement des dispositifs médicaux Ute Müller, Directrice BMP Labor für medizinische Materialprüfung GmbH, Aachen Sommaire Classification de la biocompatibilité

Plus en détail

AVIS CONCERNANT L ENTRETIEN DES BIBERONS ET TETINES EN CRECHE «DE VILLE»

AVIS CONCERNANT L ENTRETIEN DES BIBERONS ET TETINES EN CRECHE «DE VILLE» SOCIETE FRANCAISE D HYGIENE HOSPITALIERE - 1 - AVIS CONCERNANT L ENTRETIEN DES BIBERONS ET TETINES EN CRECHE «DE VILLE» MEMBRES DU GROUPE DE TRAVAIL J. Bendayan, cadre de santé hygiéniste, responsable

Plus en détail

Mode d emploi. sona:vogue intro 700/500/300

Mode d emploi. sona:vogue intro 700/500/300 Mode d emploi sona:vogue intro 700/500/300 1 2 Bienvenue sona:vogue intro est une aide auditive totalement automatique qui se distingue à la fois par une grande qualité sonore, une compréhension maximale

Plus en détail

STERILISATION PAR PEROXYDE D HYDROGENE. A. Cubertafond CHU LIMOGES Mars 2013

STERILISATION PAR PEROXYDE D HYDROGENE. A. Cubertafond CHU LIMOGES Mars 2013 STERILISATION PAR PEROXYDE D HYDROGENE A. Cubertafond CHU LIMOGES Mars 2013 La place de la SBT BPPH : stérilisation vapeur d eau 134 C, 18 minutes = méthode de référence Processus contrôlé, reproductible

Plus en détail

Stérilisation en EMS et petites structures: quelles perspectives? Contraintes et opportunités

Stérilisation en EMS et petites structures: quelles perspectives? Contraintes et opportunités Stérilisation en EMS et petites structures: quelles perspectives? Contraintes et opportunités H.Ney 02/02/2007 1 Les points abordés Les conditions requises pour retraiter les dispositifs médicaux en EMS

Plus en détail

DECOUVREZ NOTRE NOUVELLE OFFRE

DECOUVREZ NOTRE NOUVELLE OFFRE DECOUVREZ NOTRE NOUVELLE OFFRE DIVISION SURGICAL WORKPLACES NOUVEAU MARCHE UGAP 2012-2015 MAQUET - THE GOLD STANDARD 2 3 NOUVELLE OFFRE MAQUET UGAP 2012-2015 L'offre MAQUET est complète pour satisfaire

Plus en détail

La restauration en maison de repos

La restauration en maison de repos La restauration en maison de repos La restauration en maison de repos! Un métier spécifique de plus en plus pointu au niveau de:! La sécurité alimentaire.! La gestion de la qualité.! L Optimisation des

Plus en détail

Procédé de Bionettoyage par la vapeur Dans les établissements de santé

Procédé de Bionettoyage par la vapeur Dans les établissements de santé Procédé de Bionettoyage par la vapeur Dans les établissements de santé 9èmes Journées de prévention des infections associées aux soins OBJECTIFS DEFINIS ET ATTEINTS PAR SANIVAP DEPUIS 13 ANS VALIDER L

Plus en détail

Critères MPE de l UE pour la robinetterie sanitaire

Critères MPE de l UE pour la robinetterie sanitaire Critères MPE de l UE pour la robinetterie sanitaire Les marchés publics écologiques (MPE) constituent un instrument non contraignant. Le présent document récapitule les critères MPE de l UE mis au point

Plus en détail

La force de l innovation. Pour de meilleures préparations de milieu. Préparateurs de milieu «Systec MediaPrep».

La force de l innovation. Pour de meilleures préparations de milieu. Préparateurs de milieu «Systec MediaPrep». La force de l innovation. Pour de meilleures préparations de milieu. Préparateurs de milieu «Systec MediaPrep». t h e a u t o c l a v e c o m p a n y Préparer et stériliser des substances microbiologiques

Plus en détail

CRÉATION D'UN ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL SÉCURITAIRE. Stérilisation à la vapeur

CRÉATION D'UN ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL SÉCURITAIRE. Stérilisation à la vapeur Sara B Francais Cher client, Ce document vous conduire à travers une installation standard de votre autoclave SOLE BA. Nous vous recommandons fortement de lire ce guide pour vous familiariser avec la façon

Plus en détail

Contrôle de Qualité en Biologie Médicale. Formation. Pr Niama Diop Sall Niama.sall@ucad.edu.sn

Contrôle de Qualité en Biologie Médicale. Formation. Pr Niama Diop Sall Niama.sall@ucad.edu.sn Contrôle de Qualité en Biologie Médicale Formation Qualité et Biosécurité Pr Niama Diop Sall Niama.sall@ucad.edu.sn Projet RESAOLAB Thiès, Août 2012 Eviter la Camisole de Force Essayer d être un Praticien

Plus en détail

SERIES POUR L AMELIORATION DU PET LSP - PROCESSUS DE POLYCONDENSATION A L ETAT LIQUIDE P:REACT

SERIES POUR L AMELIORATION DU PET LSP - PROCESSUS DE POLYCONDENSATION A L ETAT LIQUIDE P:REACT SERIES POUR L AMELIORATION DU PET LSP - PROCESSUS DE POLYCONDENSATION A L ETAT LIQUIDE P:REACT > Conception permettant une exploitation continue > Accroissement rapide de la VI > Haute performance de décontamination

Plus en détail

Retour d expérience de la traçabilité à l instrument à la stérilisation du Centre Hospitalier d Alès

Retour d expérience de la traçabilité à l instrument à la stérilisation du Centre Hospitalier d Alès Retour d expérience de la traçabilité à l instrument à la stérilisation du Centre Hospitalier d Alès Mme Jacob Corazza Valérie 13 Septembre 2014 Praticien Hospitalier Centre Hospitalier d Alès LOCALISATION

Plus en détail

CONSEIL SUPERIEUR D HYGIENE RECOMMANDATIONS EN MATIERE DE STERILISATION. <---- Cliquez. Table des matières

CONSEIL SUPERIEUR D HYGIENE RECOMMANDATIONS EN MATIERE DE STERILISATION. <---- Cliquez. Table des matières CONSEIL SUPERIEUR D HYGIENE RECOMMANDATIONS EN MATIERE DE STERILISATION Table des matières

Plus en détail

UE6 cours 6 Production du médicament

UE6 cours 6 Production du médicament UE6 cours 6 Production du médicament 6.4 Production du MédicamentM Production industrielle et changement d éd échelle Assurance qualité Bonnes Pratiques Etude de procédés s et matériels adaptés à la production

Plus en détail

FICHE 5 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION FICHE 6 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION - ENREGISTREMENTS

FICHE 5 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION FICHE 6 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION - ENREGISTREMENTS FICHES 1et 2 : HYGIENE DU PERSONNEL FICHE 3 : PLAN DE NETTOYAGE DESINFECTION FICHE 4 : SUIVI DES OPERATIONS DE NETTOYAGE DESINFECTION FICHE 5 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION FICHE 6 : CONTROLES

Plus en détail

PREPARATION (NETTOYAGE, DESINFECTION ET STERILISATION) D AIGUILLES MEDICALES, DE RACCORDS, DE ROBINETS ET D AIGUILLES CHIRURGICALES A SUTURE UNIMED

PREPARATION (NETTOYAGE, DESINFECTION ET STERILISATION) D AIGUILLES MEDICALES, DE RACCORDS, DE ROBINETS ET D AIGUILLES CHIRURGICALES A SUTURE UNIMED U N I M E D S.A. CM/07.12.04 NETSTERIL.SPN Approuvé par/le: Claude Borgeaud / 08.10.13 PREPARATION (NETTOYAGE, DESINFECTION ET STERILISATION) D AIGUILLES MEDICALES, DE RACCORDS, DE ROBINETS ET D AIGUILLES

Plus en détail

Méthode de contrôle des performances des bacs ultrasons

Méthode de contrôle des performances des bacs ultrasons Méthode de contrôle des performances des bacs ultrasons Camille FAYARD Interne en Pharmacie Unité de stérilisation Centralisée du CH de Chambéry 2 ème JIFS -12 & 13 septembre 2014 Sommaire Généralités

Plus en détail

Process complexe Coûts élevés

Process complexe Coûts élevés Avec un kit standard Non stérile Mobilisation des équipes Contraintes Traçabilité complexe externalisée Délais fournisseur Process complexe Coûts élevés 1 Réception 2 Stockage 3 Déballage 4 Inventaire

Plus en détail

Guide pour la validation et le contrôle de routine des procédés de stérilisation à la vapeur d eau dans les établissements de soins

Guide pour la validation et le contrôle de routine des procédés de stérilisation à la vapeur d eau dans les établissements de soins Ingenieur Hospital Schweiz Ingénieur Hôpital Suisse Guide pour la validation et le contrôle de routine des procédés de stérilisation à la vapeur d eau dans les établissements de soins en référence aux

Plus en détail

TNKID. Code: FTS 1007 026 Description: siège opérationnel de tout usage

TNKID. Code: FTS 1007 026 Description: siège opérationnel de tout usage Code: Description: siège opérationnel de tout usage PIEDS DESCRIPTION Dossier en resille en Polypropylène (P.P.) et 0 % de fibre de verre injecté avec une épaisseur entre mm minimum et de 0 maximum sur

Plus en détail

Révision de la circulaire 138

Révision de la circulaire 138 Révision de la circulaire 138 Françoise ROCHEFORT Dominique GOULLET Stérilisation Centrale Hospices Civils de LYON Révision de la circulaire 138 Évolution des données épidémiologiques Nombre de cas v-mcj

Plus en détail

A LIRE IMPERATIVEMENT AVANT TOUTE UTILISATION A REMETTRE A L UTILISATEUR ET A CONSERVER

A LIRE IMPERATIVEMENT AVANT TOUTE UTILISATION A REMETTRE A L UTILISATEUR ET A CONSERVER 4 Le Pas du Château 85670 SAINT PAUL MONT PENIT TEL : 02-51-98-55-64 FAX : 02-51-98-59-07 EMAIL : info@medicatlantic.fr Site Internet : http//: www.winncare.fr MANUEL D UTILISATION Des Systèmes d Aide

Plus en détail