Chapitre 4 : Régression linéaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 4 : Régression linéaire"

Transcription

1 Exercice 1 Méthodes statistiques appliquées aux sciences sociales (STAT-D-203) Titulaire : Catherine Vermandele Chapitre 4 : Régression linéaire Le diplôme de Master of Business Administration ou MBA est un programme qui vise à dispenser une formation à la gestion et au commerce à des jeunes cadres diplômés faisant déjà partie du monde du travail. Nous étudions un échantillon de 40 MBA européens. Les données proviennent de sources multiples telles que les sites des universités et celui de l Official MBA guide (http://officialmbaguide.org). Les économistes s intéressent énormément au prix des MBA car ces programmes ne sont pas régulés par une instance étatique. En effet, le seul organe jouant ce rôle est l AACSB (the Association to Advance Collegiate Schools of Business) qui n a pas pour rôle de faire appliquer des règles, mais seulement d informer le public de certains critères considérés comme essentiels. Il en résulte donc une grande diversité dans les méthodes, les cours et les objectifs des différents MBA. La question de recherche posée est la suivante : quels sont les facteurs qui permettent d expliquer les prix d inscription à un MBA (Prix)? Afin de répondre à cette question, nous avons fait usage d un modèle de régression linéaire qui nous permet d étudier quelques caractéristiques qui peuvent expliquer la formation des prix des MBA à travers l Europe sur un échantillon de 40 écoles. La variable dépendante sera le coût de l inscription en dollars à charge de l étudiant pour la totalité du MBA. Les variables explicatives seront le score minimum au GMAT 1 demandé comme critère d admission (Gmin), le pourcentage d étudiants de sexe féminin présents au programme par rapport au total des étudiants inscrits (Pfem) et l âge moyen des étudiants participant au programme (Age). Les données associées aux différents MBA sont reprises ci-après. Questions 1) Quelles sont les hypothèses du modèle de régression linéaire? 2) Quelle est l équation du modèle? 3) Quelles sont les estimations des paramètres du modèle de régression linéaire multiple? Ecrivez le modèle estimé. 4) Donnez l interprétation associée à chaque paramètre du modèle. 5) Donner l estimation du prix moyen d un MBA qui requiert un score minimal de 300 au GMAT, qui comporte 20 pourcents de femmes et dont la moyenne d âge est de 30 ans. 1 Le Graduate Management Admission Test (GMAT) est un examen en anglais qui mesure les compétences des candidats et qui sert à tester l aptitude à étudier le management. 1

2 6) Testez les hypothèses selon lesquelles les paramètres du modèle de régression sont différents de 0. Donnez également un intervalle de confiance (α = 5%) pour chacun des paramètres. Quelles sont vos conclusions? 7) Tester la validité globale du modèle. 8) Quelle est la qualité globale d ajustement du modèle? 9) Examinez les sorties graphiques concernant les résidus et détectez d éventuelles violations des hypothèses classiques. 2

3 dimens ion0 Exercice 1 - Output Statistiques descriptives Moyenne Ecart-type N Prix Gmin Pfem Age Corrélations Prix Gmin Pfem Age Prix Gmin Pfem Age Coefficients a Modèle Coefficients non standardisés Coefficients standardisés 95.0% % intervalles de confiance pour B A Erreur standard Bêta t Sig. Borne inférieure Limite supérieure 1 (Constante) Gmin Pfem Age a. Variable dépendante : Prix Récapitulatif des modèles Modèle R R-deux R-deux ajusté Erreur standard de l'estimation a a. Valeurs prédites : (constantes), Age, Gmin, Pfem 3

4 ANOVA b Modèle Somme des Moyenne des carrés ddl carrés F Sig. 1 Régression 4.289E E a Résidu 2.906E E7 Total 7.195E9 39 a. Valeurs prédites : (constantes), Age, Gmin, Pfem b. Variable dépendante : Prix 4

5 5

6 Exercice 2 (question d examen) Les données présentées en Annexe A ont été récoltées par J.C. Fisher et ont été utilisées dans son article : «Homicide in Detroit : The Role of Firearms», Criminology, vol.14, (1976). Ces données portent sur le taux d homicides à Detroit durant les années 1961 à Les variables observées sont les suivantes : - HOM : nombre d homicides par habitants ; - POLI : nombre de policiers à temps-plein par habitants ; - SEMP : pourcentage de personnes sans emploi dans la population ; - OUVR : nombre d ouvriers (en milliers) ; - LIC : nombre de licences d armes à feu par habitants ; - ARR : pourcentage d homicides élucidés par des arrestations ; - HBL : nombre d hommes de race blanche dans la population ; - NOUVR : nombre de travailleurs non ouvriers (en milliers) ; - FONCT : nombre de fonctionnaires (en milliers) ; - SHOR : salaire horaire moyen ; - SHEBD : salaire hebdomadaire moyen. La matrice de corrélation entre les variables est donnée en Annexe A. Deux modèles de régression linéaire dans lesquels on cherche à expliquer la variable HOM ont été estimés : - modèle 1 : modèle dans lequel toutes les variables autres que HOM sont utilisées comme variables explicatives ; - modèle 2 : modèle n incluant que les variables ARR, LIC et SHOR comme variables explicatives. Les résultats de l estimation de ces deux modèles de régression sont présentés en Annexe A. a) Au vu de ces résultats, lequel des deux modèles vous semble le plus approprié pour expliquer la variable HOM? Indiquez avec soin sur quels éléments vous fondez votre choix (soyez le plus complet possible). b) Dans le modèle 2, b.1) interprétez le signe et la valeur du coefficient associé à la variable ARR. b.2) calculez l intervalle de confiance au niveau de confiance de 95% pour le coefficient de régression associé à la variable SHOR. Interprétez le résultat obtenu. 6

7 ANNEXE A : REGRESSION LINEAIRE Exercice 2 DONNEES POLI SEMP OUVR NOUVR FONCT LIC ARR HBL SHOR SHEBD HOM AGR 260,35 11,00 455,50 538,10 133,90 178,15 93, ,00 2,98 117,18 8,60 306,18 269,80 7,00 480,20 547,60 137,60 156,41 88, ,00 3,09 134,02 8,90 315,16 272,04 5,20 506,10 562,80 143,60 198,02 94, ,00 3,23 141,68 8,52 277,53 272,96 4,30 535,80 591,00 150,30 222,10 92, ,00 3,33 147,98 8,89 234,07 272,51 3,50 576,00 626,10 164,30 301,92 91, ,00 3,46 159,85 13,07 230,84 261,34 3,20 601,70 659,80 179,50 391,22 87, ,00 3,60 157,19 14,57 217,99 268,89 4,10 577,30 686,20 187,50 665,56 88, ,00 3,73 155,29 21,36 286,11 295,99 3,90 596,90 699,60 195, ,21 86, ,00 2,91 131,75 28,03 291,59 319,87 3,60 613,50 729,90 210,30 837,60 79, ,00 4,25 178,74 31,49 320,39 341,43 7,10 569,30 757,80 223,80 794,90 73, ,00 4,47 178,30 37,39 323,03 356,59 8,40 548,80 755,30 227,70 817,74 63, ,00 5,04 209,54 46,26 357,38 376,69 7,70 563,40 787,00 230,90 583,17 62, ,00 5,47 240,05 47,24 422,07 390,19 6,30 609,30 819,80 230,20 709,59 58, ,00 5,76 258,05 52,33 473,01 MATRICE DE CORRELATION POLI SEMP OUVR NOUVR FONCT LIC ARR HBL SHOR SHEBD HOM POLI 1,293,418,882,879,569 -,974 -,884,937,922,964 SEMP 1 -,652 -,039,008 -,167 -,306,073,231,131,210 OUVR 1,750,710,698 -,429 -,753,454,502,546 NOUVR 1,990,785 -,892 -,994,870,856,956 FONCT 1,804 -,893 -,989,857,826,958 LIC 1 -,555 -,784,422,391,726 ARR 1,891 -,957 -,936 -,968 HBL 1 -,867 -,860 -,953 SHOR 1,983,913 SHEBD 1,888 HOM 1 MODELE 1 Variables explicatives : POLI, SEMP, OUVR, LIC, ARR, HBL, NOUVR, FONCT, SHOR, SHEBD Model Summary R R Square Adjusted F Sig. R Square 1,000 1,000, ,279,001 7

8 Coefficients Model B Std. Error t Sig. (Constant) -46,031 52,607 -,875,474 POLI,029,020 1,434,288 SEMP,693,369 1,876,201 OUVR -,033,025-1,286,327 NOUVR,035,032 1,087,391 FONCT,074,089,837,491 LIC,019,003 6,717,021 ARR -,168,103-1,626,245 HBL 3,72E-005,000,544,641 SHOR -2,360 2,438 -,968,435 SHEBD,206,071 2,892,102 MODELE 2 Variables explicatives : ARR, LIC, SHOR Model Summary Coefficients R R Square Adjusted F Sig. R Square,997,993, ,058,000 Model B Std. Error t Sig. (Constant) 59,406 19,522 3,043,014 ARR -,728,148-4,901,001 LIC,016,002 8,533,000 SHOR 4,132 1,784 2,316,046 8

Les variables indépendantes catégorielles

Les variables indépendantes catégorielles Les variables indépendantes catégorielles Jean-François Bickel Statistique II SP08 Jusqu à maintenant, nous avons considéré comme variables indépendantes uniquement des variables intervalles (âge) ou traitées

Plus en détail

Exemple 3.4 : Modélisation MCO incluant plusieurs variables explicatives quantitatives (reprise de l étude du jugement des enseignants)

Exemple 3.4 : Modélisation MCO incluant plusieurs variables explicatives quantitatives (reprise de l étude du jugement des enseignants) Exemple 3.4 : Modélisation MCO incluant plusieurs variables explicatives quantitatives (reprise de l étude du jugement des enseignants) GET FILE='C:\Users \Desktop\donnees stats\jugement.sav'. Indique

Plus en détail

Econométrie. 1. Matière: Problèmes de spécification et variables explicatives binaires

Econométrie. 1. Matière: Problèmes de spécification et variables explicatives binaires Econométrie Répétition 9 1. Matière: Problèmes de spécification et variables explicatives binaires Utilisation des variables explicatives binaires. Test de la forme fonctionnelle. Testd hétéroscédasticitéetutilisationde

Plus en détail

Analyse des données «Hamburgers» à l aide de SPSS (v2, janvier 2011) Auteur : André Berchtold

Analyse des données «Hamburgers» à l aide de SPSS (v2, janvier 2011) Auteur : André Berchtold Analyse des données «Hamburgers» à l aide de SPSS (v2, janvier 2011) Auteur : André Berchtold Le site web «The Fast Food Explorer» (www.fatcalories.com) propose des données relatives à la composition des

Plus en détail

Questions pratiques 4: Transformer la variable dépendante

Questions pratiques 4: Transformer la variable dépendante Questions pratiques 4: Transformer la variable dépendante Jean-François Bickel Statistique II SPO8 Transformer une variable consiste en une opération arithmétique qui vise à construire une nouvelle variable

Plus en détail

Analyses de Variance à un ou plusieurs facteurs Régressions Analyse de Covariance Modèles Linéaires Généralisés

Analyses de Variance à un ou plusieurs facteurs Régressions Analyse de Covariance Modèles Linéaires Généralisés Analyses de Variance à un ou plusieurs facteurs Régressions Analyse de Covariance Modèles Linéaires Généralisés Professeur Patrice Francour francour@unice.fr Une grande partie des illustrations viennent

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. C Exercices complémentaires 42

TABLE DES MATIERES. C Exercices complémentaires 42 TABLE DES MATIERES Chapitre I : Echantillonnage A - Rappels de cours 1. Lois de probabilités de base rencontrées en statistique 1 1.1 Définitions et caractérisations 1 1.2 Les propriétés de convergence

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Bruxelles, De Boeck, 2011, 736 p.

TABLE DES MATIÈRES. Bruxelles, De Boeck, 2011, 736 p. STATISTIQUE THÉORIQUE ET APPLIQUÉE Tome 2 Inférence statistique à une et à deux dimensions Pierre Dagnelie TABLE DES MATIÈRES Bruxelles, De Boeck, 2011, 736 p. ISBN 978-2-8041-6336-5 De Boeck Services,

Plus en détail

Introduction à l analyse quantitative

Introduction à l analyse quantitative Introduction à l analyse quantitative Vue d ensemble du webinaire Le webinaire sera enregistré. Les diapositives et tous les autres documents seront envoyés aux participants après la séance. La séance

Plus en détail

REGRESSION MULTIPLE: CONSOMMATION D ELECTRICITE

REGRESSION MULTIPLE: CONSOMMATION D ELECTRICITE REGRESSION MULTIPLE: CONSOMMATION D ELECTRICITE LES DONNEES OBS KW SURFACE PERS PAVILLON AGE VOL SBAINS 1 4805 130 4 1 65 410 1 2 3783 123 4 1 5 307 2 3 2689 98 3 0 18 254 1 4 5683 178 6 1 77 570 3 5 3750

Plus en détail

Examen de Logiciels Statistiques

Examen de Logiciels Statistiques G. Hunault Angers, mai 2011 Licence MEF Examen de Logiciels Statistiques On s intéresse ici au dossier EAEF01 qui contient un extrait des données du recensement américain. On trouvera ces données et leur

Plus en détail

Université du Maine - Domaine Arts, Lettres, Langues Master LEA 1. Master mention «Langues Etrangères, Affaires et Commerce»

Université du Maine - Domaine Arts, Lettres, Langues Master LEA 1. Master mention «Langues Etrangères, Affaires et Commerce» Master mention «Langues Etrangères, Affaires et Commerce» Spécialité «Négociateur Trilingue en Commerce International des Services» Description de la formation Par les cours qu'il propose, le M se veut

Plus en détail

Chapitre 4 : RÉGRESSION

Chapitre 4 : RÉGRESSION Chapitre 4 : RÉGRESSION 4.3 Régression linéaire multiple 4.3.1 Equation et Estimation 4.3.2 Inférence 4.3.3 Coefficients de détermination 4.3.4 Spécifications Régression linéaire multiple 1 / 50 Chapitre

Plus en détail

Simulation Examen de Statistique Approfondie II **Corrigé **

Simulation Examen de Statistique Approfondie II **Corrigé ** Simulation Examen de Statistique Approfondie II **Corrigé ** Ces quatre exercices sont issus du livre d exercices de François Husson et de Jérôme Pagès intitulé Statistiques générales pour utilisateurs,

Plus en détail

Savoir Faire Excel Niveau 2. 5 novembre 2007 Naomi Yamaguchi naomi.yamaguchi@univ-paris3.fr

Savoir Faire Excel Niveau 2. 5 novembre 2007 Naomi Yamaguchi naomi.yamaguchi@univ-paris3.fr Savoir Faire Excel Niveau 2 5 novembre 2007 Naomi Yamaguchi naomi.yamaguchi@univ-paris3.fr Ce qu on sait faire Entrer et recopier des données numériques Les fonctions de base (somme, moyenne, nb, si) Faire

Plus en détail

Validité prédictive des questionnaires Cebir. Etude 1 : validité critérielle dans le secteur du gardiennage

Validité prédictive des questionnaires Cebir. Etude 1 : validité critérielle dans le secteur du gardiennage Validité prédictive des questionnaires Cebir Introduction Dans le domaine de la sélection, il est particulièrement intéressant de déterminer la validité prédictive d un test. Malheureusement, les occasions

Plus en détail

Données qualitatives, modèles probit et logit

Données qualitatives, modèles probit et logit Données qualitatives, modèles probit et logit I Un modèle pour données qualitatives Cette section est fortement inspirée du cours de Christophe Hurlin. On est confronté à des données qualitatives en micro-économie

Plus en détail

RAPPORT SUR L ETUDE DES DONNEES FINANCIERES ET STATISTIQUES A L AIDE DU LOGICIEL SCILAB

RAPPORT SUR L ETUDE DES DONNEES FINANCIERES ET STATISTIQUES A L AIDE DU LOGICIEL SCILAB RAPPORT SUR L ETUDE DES DONNEES FINANCIERES ET STATISTIQUES A L AIDE DU LOGICIEL SCILAB PAR : MAROOF ASIM DAN BENTOLILA WISSAM ESSID GROUPE 1 LM206 Lundi 10H45 INTRODUCTION : ( Ce rapport est un compte

Plus en détail

Chronique R LAtent VAriables ANalysis - Le package lavaan pour les modèles d'équations structurelles

Chronique R LAtent VAriables ANalysis - Le package lavaan pour les modèles d'équations structurelles Chronique R LAtent VAriables ANalysis - Le package lavaan pour les modèles d'équations structurelles Les modèles d'équations structurelles sont des modèles statistiques initialement créés afin de combiner

Plus en détail

Les diplômés de l IB dans les universités australiennes : admission et résultats Étude de cas de deux établissements d enseignement supérieur

Les diplômés de l IB dans les universités australiennes : admission et résultats Étude de cas de deux établissements d enseignement supérieur RÉSUMÉ DE RECHERCHE Les diplômés de l IB dans les universités australiennes : admission et résultats Étude de cas de deux établissements d enseignement supérieur Fondé sur un rapport de recherche réalisé

Plus en détail

Analyse de variance à un facteur Tests d hypothèses Analyse de variance à deux facteurs. Analyse de la variance ANOVA

Analyse de variance à un facteur Tests d hypothèses Analyse de variance à deux facteurs. Analyse de la variance ANOVA Analyse de la variance ANOVA Terminologie Modèles statistiques Estimation des paramètres 1 Analyse de variance à un facteur Terminologie Modèles statistiques Estimation des paramètres 2 3 Exemple. Analyse

Plus en détail

Analyse de l évolution de la structure des ménages dans l enquête sur le budget des ménages

Analyse de l évolution de la structure des ménages dans l enquête sur le budget des ménages Analyse de l évolution de la structure des ménages dans l enquête sur le budget des ménages S. Winandy, R. Palm OCA GxABT/ULg oca.gembloux@ulg.ac.be décembre 2011 1 Introduction La Direction Générale Statistique

Plus en détail

MÉTHODES ET STATISTIQUES POUR LIRE UN ARTICLE

MÉTHODES ET STATISTIQUES POUR LIRE UN ARTICLE MÉTHODES ET STATISTIQUES POUR LIRE UN ARTICLE Forum HH 05.02.2013 Ghislaine Gagnon Unité HPCI Qualitatif ou quantitatif? Les 2 méthodes peuvent être utilisées séparément ou en conjonction - le qualitatif

Plus en détail

Avant de remplir ce dossier, lire attentivement les informations pratiques en annexe. Cocher le (ou les) MBA choisi(s)

Avant de remplir ce dossier, lire attentivement les informations pratiques en annexe. Cocher le (ou les) MBA choisi(s) photo (à coller) MBA SPÉCIALISÉS dossier de candidature 2015 Avant de remplir ce dossier, lire attentivement les informations pratiques en annexe. Cocher le (ou les) MBA choisi(s) Spécialités (*) MBA Gestion

Plus en détail

Cours 7 : Exemples. I- Régression linéaire simple II- Analyse de variance à 1 facteur III- Tests statistiques

Cours 7 : Exemples. I- Régression linéaire simple II- Analyse de variance à 1 facteur III- Tests statistiques Cours 7 : Exemples I- Régression linéaire simple II- Analyse de variance à 1 facteur III- Tests statistiques Exemple 1 : On cherche à expliquer les variations de y par celles d une fonction linéaire de

Plus en détail

TENDANCES DE L ÉNSEIGNEMENT SUPÉRIEUR DANS LES MARITIMES

TENDANCES DE L ÉNSEIGNEMENT SUPÉRIEUR DANS LES MARITIMES TENDANCES DE L ÉNSEIGNEMENT SUPÉRIEUR DANS LES MARITIMES Volume 12, no 3 La promotion de 2012 Septembre 2015 Profil des titulaires d un premier grade et les notes méthodologiques Les titulaires d un premier

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS 1 PANTHEON SORBONNE LICENCE DE SCIENCES ECONOMIQUES. STATISTIQUE APPLIQUEE F. Gardes / P. Sevestre. Fiche N 7.

UNIVERSITE PARIS 1 PANTHEON SORBONNE LICENCE DE SCIENCES ECONOMIQUES. STATISTIQUE APPLIQUEE F. Gardes / P. Sevestre. Fiche N 7. UNIVERSITE PARIS 1 PANTHEON SORBONNE LICENCE DE SCIENCES ECONOMIQUES STATISTIQUE APPLIQUEE F. Gardes / P. Sevestre Fiche N 7 (avec corrigé) L objet de ce TD est de vous initier à la démarche et à quelques

Plus en détail

Université de La Rochelle. Sciences, Technologies, Santé. Sciences et génie des matériaux MASTER

Université de La Rochelle. Sciences, Technologies, Santé. Sciences et génie des matériaux MASTER Université de La Rochelle Sciences, Technologies, Santé MASTER Sciences et génie des matériaux Objectifs de la formation Connaissances dispensées Le master Sciences et génie des matériaux prépare des ingénieurs

Plus en détail

Analyse de la variance à deux facteurs

Analyse de la variance à deux facteurs 1 1 IRMA, Université Louis Pasteur Strasbourg, France Master 1 Psychologie du développement 06-10-2008 Contexte Nous nous proposons d analyser l influence du temps et de trois espèces ligneuses d arbre

Plus en détail

Préparation diplômante

Préparation diplômante Préparation diplômante La préparation diplômante de la faculté de Finance, Banque, Comptabilité (FFBC) de l université Lille 2 permet aux étudiants à la fois d acquérir une licence de gestion et de préparer

Plus en détail

Économétrie 2 : données qualitatives, probit et logit

Économétrie 2 : données qualitatives, probit et logit URCA Hugo Harari-Kermadec 2008-2009 harari@ecogest.ens-cachan.fr Économétrie 2 : données qualitatives, probit et logit I Un modèle pour données qualitatives Cette section est fortement inspirée du cours

Plus en détail

Master 1- Informatique. Modèle Linéaire Général Travaux dirigés

Master 1- Informatique. Modèle Linéaire Général Travaux dirigés Département Informatique et Statistique Université Lumière Lyon 2 Master 1- Informatique Informatique Décisionnelle et Statistique Modèle Linéaire Général Travaux dirigés Année Universitaire 2011-2012

Plus en détail

MEM vs entrevues traditionnelles pour l admission en médecine :

MEM vs entrevues traditionnelles pour l admission en médecine : MEM vs entrevues traditionnelles pour l admission en médecine : Méthodologie mixte pour comparer les deux modalités au sein d une même cohorte Julie Anne Buckland Directeurs de recherche: Philippe Karazivan

Plus en détail

Chapitre 3 RÉGRESSION ET CORRÉLATION

Chapitre 3 RÉGRESSION ET CORRÉLATION Statistique appliquée à la gestion et au marketing http://foucart.thierry.free.fr/statpc Chapitre 3 RÉGRESSION ET CORRÉLATION La corrélation est une notion couramment utilisée dans toutes les applications

Plus en détail

Observation statistique

Observation statistique 2. APERÇU DES RÉSULTATS DU RENDEMENT Observation statistique s. Les résultats présentés dans ce rapport sont fondés sur des échantillons. Des échantillons distincts ont été sélectionnés pour chaque instance

Plus en détail

RAPPORT DU JURY DU CONCOURS INTERNE D ADJOINT ADMINISTRATIF DE 1 ERE CLASSE SESSION 2011. Session 2011

RAPPORT DU JURY DU CONCOURS INTERNE D ADJOINT ADMINISTRATIF DE 1 ERE CLASSE SESSION 2011. Session 2011 Besançon, le 21 octobre 2011 Rectorat Division des examens et concours D.E.C. 1 RAPPORT DU JURY DU CONCOURS INTERNE D ADJOINT ADMINISTRATIF DE 1 ERE CLASSE SESSION 2011 Session 2011 EPREUVE ECRITE LE :

Plus en détail

ÉTUDES SANCTIONNÉES PAR UN DIPLÔME Y COMPRIS ÉTUDES EN COURS. (Préciser le nom de la ville des établissements)

ÉTUDES SANCTIONNÉES PAR UN DIPLÔME Y COMPRIS ÉTUDES EN COURS. (Préciser le nom de la ville des établissements) FORMATION ÉTUDES SANCTIONNÉES PAR UN DIPLÔME Y COMPRIS ÉTUDES EN COURS Diplômes obtenus..................................................................................................................

Plus en détail

y i = αx i + β + u i,

y i = αx i + β + u i, I.1 ) TD1 L3 Econométrie Rappel : L estimateur ˆα (resp. ˆβ)estaussinotéa (resp. b). 160 150 consommation Y 140 130 10 (x i, ŷ i ) e i 110 100 110 10 130 140 150 160 170 180 )a). Sous forme exacte y i

Plus en détail

ESTIMATION DE L ELASTICITE PRIX DE LA DEMANDE ELECTRIQUE EN FRANCE. Régis BOURBONNAIS et Jan Horst KEPPLER

ESTIMATION DE L ELASTICITE PRIX DE LA DEMANDE ELECTRIQUE EN FRANCE. Régis BOURBONNAIS et Jan Horst KEPPLER CEEM Working Paper 2013-6 ESTIMATION DE L ELASTICITE PRIX DE LA DEMANDE ELECTRIQUE EN FRANCE Régis BOURBONNAIS et Jan Horst KEPPLER 1 ESTIMATION DE L ELASTICITE PRIX DE LA DEMANDE ELECTRIQUE EN FRANCE

Plus en détail

Le panorama des possibilités

Le panorama des possibilités Le panorama des possibilités BTS MUC 1 Le panorama des possibilités Lesquestionsàseposer Queme permettent mon dossier scolaire(lycée) etmes résultats enbts? Combien de temps est-cequejeme sens «capable»de

Plus en détail

Exercices M1 SES 2014-2015 Ana Fermin (http:// fermin.perso.math.cnrs.fr/ ) 14 Avril 2015

Exercices M1 SES 2014-2015 Ana Fermin (http:// fermin.perso.math.cnrs.fr/ ) 14 Avril 2015 Exercices M1 SES 214-215 Ana Fermin (http:// fermin.perso.math.cnrs.fr/ ) 14 Avril 215 Les exemples numériques présentés dans ce document d exercices ont été traités sur le logiciel R, téléchargeable par

Plus en détail

La situation professionnelle des titulaires d un doctorat en Suisse

La situation professionnelle des titulaires d un doctorat en Suisse La situation professionnelle des titulaires d un doctorat en Suisse Résultats issus de l enquête 2007 auprès des personnes nouvellement diplômées Université de Lausanne, 18 février 2011 Véronique Meffre,

Plus en détail

La gestion des ventes.

La gestion des ventes. I. La prévision des ventes. A. Principe. La gestion des ventes. Elle consiste à déterminer les ventes futures à la fois en quantité et en valeur en tenant compte des tendances et contraintes imposées à

Plus en détail

Un pourcentage est la part, la proportion, que représente un sous-ensemble B dans un ensemble A. On le calcule de la manière suivante :

Un pourcentage est la part, la proportion, que représente un sous-ensemble B dans un ensemble A. On le calcule de la manière suivante : FICHE TD n 1 : LE POURCENTAGE Un pourcentage est la part, la proportion, que représente un sous-ensemble B dans un ensemble A. On le calcule de la manière suivante : Sous-ensemble B / Ensemble A x 100

Plus en détail

UNIÃO AFRICANA AVIS DE VACANCE DE POSTE: AGENT DE SECURITE

UNIÃO AFRICANA AVIS DE VACANCE DE POSTE: AGENT DE SECURITE AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA P. O. Box 3243, Addis Ababa, ETHIOPIA Tel.: (251-11) 5517700 Fax: (251-11) 5517844 www.au.int AVIS DE VACANCE DE POSTE: AGENT DE SECURITE 1. POSTE: Intitulé

Plus en détail

BROCHURE SIX SIGMA PROJET DMAIC & LEAN. Tél. : 024 423 96 50 Email : info@ariaq.ch Web : www.ariaq.ch

BROCHURE SIX SIGMA PROJET DMAIC & LEAN. Tél. : 024 423 96 50 Email : info@ariaq.ch Web : www.ariaq.ch BROCHURE SIX SIGMA PROJET DMAIC & LEAN Tél. : 024 423 96 50 1 INTRODUCTION Le Lean Six Sigma est une démarche d amélioration continue basée sur une gestion rigoureuse de projet en 5 phases DMAIC ; l utilisation

Plus en détail

TESTS STATISTIQUES: COMPARAISON, INDÉPENDANCE ET RÉGRESSION LINÉAIRE

TESTS STATISTIQUES: COMPARAISON, INDÉPENDANCE ET RÉGRESSION LINÉAIRE TESTS STATISTIQUES: COMPARAISON, INDÉPENDANCE ET RÉGRESSION LINÉAIRE Les résultats donnés par R et SAS donnent les valeurs des tests, la valeur-p ainsi que les intervalles de confiance. TEST DE COMPARAISON

Plus en détail

Analyse de donne es Exercices

Analyse de donne es Exercices Analyse de donne es Exercices Table des matières Séquence 1 : Détermination des types d enquêtes, choix d échantillons... 3 Application n 1 : Construire un sondage par quotas... 3 Application n 2 : Construire

Plus en détail

Protocole d étude de l évaluation des résultats des centres de FIV 2011 1. -Activité 2011-

Protocole d étude de l évaluation des résultats des centres de FIV 2011 1. -Activité 2011- Protocole d étude Evaluation des résultats des centres de FIV -Activité 2011- Contexte Depuis 2005, l Agence de la biomédecine a pour mission de suivre et d évaluer les activités cliniques et biologiques

Plus en détail

Analyse de la Variance pour Plans à Mesures Répétées

Analyse de la Variance pour Plans à Mesures Répétées Analyse de la Variance pour Plans à Mesures Répétées Pr Roch Giorgi roch.giorgi@univ-amu.fr SESSTIM, Faculté de Médecine, Aix-Marseille Université, Marseille, France http://sesstim-orspaca.org http://optim-sesstim.univ-amu.fr/

Plus en détail

1. La fonction de consommation keynésienne

1. La fonction de consommation keynésienne Rappels de cours Aix- Marseille Université - Faculté des Sciences Economiques Licence EM 1ère année - 2ème semestre Travaux dirigés de Macroéconomie Karine CONSTANT Gilles DE TRUCHIS 1. La fonction de

Plus en détail

Relation entre deux variables : estimation de la corrélation linéaire

Relation entre deux variables : estimation de la corrélation linéaire CHAPITRE 3 Relation entre deux variables : estimation de la corrélation linéaire Parmi les analyses statistiques descriptives, l une d entre elles est particulièrement utilisée pour mettre en évidence

Plus en détail

Outils méthodologiques et astuces pour la thèse de médecine Les statistiques, comment faire?

Outils méthodologiques et astuces pour la thèse de médecine Les statistiques, comment faire? Outils méthodologiques et astuces pour la thèse de médecine Les statistiques, comment faire? Cyril Ferdynus, USM, CHU RECUEIL DE DONNEES Recueil hors ligne Epidata (http://www.epiconcept.fr/html/epidata.html)

Plus en détail

NOTE SUR LA MODELISATION DU RISQUE D INFLATION

NOTE SUR LA MODELISATION DU RISQUE D INFLATION NOTE SUR LA MODELISATION DU RISQUE D INFLATION 1/ RESUME DE L ANALYSE Cette étude a pour objectif de modéliser l écart entre deux indices d inflation afin d appréhender le risque à très long terme qui

Plus en détail

Talent up! Algérie Comment intégrer une Grande Ecole? Zoom sur les écoles de commerce Pour les étudiants issus de formations supérieures de 1 er

Talent up! Algérie Comment intégrer une Grande Ecole? Zoom sur les écoles de commerce Pour les étudiants issus de formations supérieures de 1 er Talent up! Algérie Comment intégrer une Grande Ecole? Zoom sur les écoles de commerce Pour les étudiants issus de formations supérieures de 1 er cycle Guide 2011-2012 Admission des étudiants issus de formations

Plus en détail

Collecter des informations statistiques

Collecter des informations statistiques Collecter des informations statistiques FICHE MÉTHODE A I Les caractéristiques essentielles d un tableau statistique La statistique a un vocabulaire spécifique. L objet du tableau (la variable) s appelle

Plus en détail

Analyse de la variance Comparaison de plusieurs moyennes

Analyse de la variance Comparaison de plusieurs moyennes Analyse de la variance Comparaison de plusieurs moyennes Biostatistique Pr. Nicolas MEYER Laboratoire de Biostatistique et Informatique Médicale Fac. de Médecine de Strasbourg Mars 2011 Plan 1 Introduction

Plus en détail

Commercialisation de solutions informatiques, numériques et web

Commercialisation de solutions informatiques, numériques et web LICENCE PRO Commercialisation de solutions informatiques, numériques et web Définition de la discipline Le commercial en informatique intervient dans les problématiques commerciales des entreprises du

Plus en détail

MASTER 1 de JOURNALISME

MASTER 1 de JOURNALISME Département Master Sciences des Organisations Résultat FORMATION INITIALE Réservé à la Commission Pédagogique Autorisé(e) à poursuivre la procédure Non autorisé(e) DOSSIER DE CANDIDATURE EN MASTER 1 de

Plus en détail

Introduction à l approche bootstrap

Introduction à l approche bootstrap Introduction à l approche bootstrap Irène Buvat U494 INSERM buvat@imedjussieufr 25 septembre 2000 Introduction à l approche bootstrap - Irène Buvat - 21/9/00-1 Plan du cours Qu est-ce que le bootstrap?

Plus en détail

CONCOURS EXTERNE DE CONTRÔLEUR DES FINANCES PUBLIQUES

CONCOURS EXTERNE DE CONTRÔLEUR DES FINANCES PUBLIQUES J. 12 1425 CONCOURS EXTERNE DE CONTRÔLEUR DES FINANCES PUBLIQUES ANNÉE 2013 ÉPREUVE ÉCRITE D ADMISSIBILITÉ N 2 Durée : 3 heures - Coefficient : 3 Le candidat traitera le présent sujet correspondant à l

Plus en détail

«Cours Statistique et logiciel R»

«Cours Statistique et logiciel R» «Cours Statistique et logiciel R» Rémy Drouilhet (1), Adeline Leclercq-Samson (1), Frédérique Letué (1), Laurence Viry (2) (1) Laboratoire Jean Kuntzmann, Dép. Probabilites et Statistique, (2) Laboratoire

Plus en détail

Master Carrières commerciales de la banque et de l'assurance

Master Carrières commerciales de la banque et de l'assurance Master Carrières commerciales de la banque et de l'assurance BAC+5 Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Marketing Organisation : Ecole Universitaire de Management Lieu de formation : Ecole Universitaire

Plus en détail

«Monsieur, on fait quoi?»

«Monsieur, on fait quoi?» Nous avons le plaisir aujourd hui de vous proposer une séance de travaux pratiques de statistique, c est-à-dire, une séance où vous allez pouvoir mettre les mains dans le cambouis (dans les données) et

Plus en détail

ESSEC. Cours «Management bancaire» Séance 3 Le risque de crédit Le scoring

ESSEC. Cours «Management bancaire» Séance 3 Le risque de crédit Le scoring ESSEC Cours «Management bancaire» Séance 3 Le risque de crédit Le scoring Les méthodes d évaluation du risque de crédit pour les PME et les ménages Caractéristiques Comme les montants des crédits et des

Plus en détail

Analyse de la variance

Analyse de la variance M2 Statistiques et Econométrie Fanny MEYER Morgane CADRAN Margaux GAILLARD Plan du cours I. Introduction II. Analyse de la variance à un facteur III. Analyse de la variance à deux facteurs IV. Analyse

Plus en détail

DROIT, ÉCONOMIE & GESTION MASTER DROIT DES AFFAIRES. Droit européen des affaires. www.univ-littoral.fr

DROIT, ÉCONOMIE & GESTION MASTER DROIT DES AFFAIRES. Droit européen des affaires. www.univ-littoral.fr DROIT, ÉCONOMIE & GESTION MASTER DROIT DES AFFAIRES Droit européen des affaires www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION Spécialisation en Droit européen et français des Affaires COMPETENCES VISEES

Plus en détail

Licence Professionnelle Assistant Ressources Humaines

Licence Professionnelle Assistant Ressources Humaines Licence Professionnelle Assistant Ressources Humaines Domaine : Droit, Economie, Gestion Dénomination nationale : Gestion des ressources humaines Organisation : Ecole Universitaire de Management Lieu de

Plus en détail

Culture Générale version corporate

Culture Générale version corporate Culture Générale version corporate Fiche technique CENTRAL TEST www.centraltest.fr www.centraltest.ca www.centraltest.es www.centraltest.de www.centraltest.com Siège social : 18-20, rue Claude Tillier

Plus en détail

Baccalauréat SMS 2001 L intégrale de juin à novembre 2001

Baccalauréat SMS 2001 L intégrale de juin à novembre 2001 Baccalauréat SMS 001 L intégrale de juin à novembre 001 Antilles Guyane juin 001............................... 3 La Réunion juin 001.................................... 5 Métropole juin 001.....................................

Plus en détail

La régression logistique. Par Sonia NEJI et Anne-Hélène JIGOREL

La régression logistique. Par Sonia NEJI et Anne-Hélène JIGOREL La régression logistique Par Sonia NEJI et Anne-Hélène JIGOREL Introduction La régression logistique s applique au cas où: Y est qualitative à 2 modalités Xk qualitatives ou quantitatives Le plus souvent

Plus en détail

Examen de Statistique Appliquée I

Examen de Statistique Appliquée I Université de Strasbourg Master Éthologie-Écophysiologie 1ère année Examen de Statistique Appliquée I ************************************************************** Le cours, les exercices de travaux dirigés,

Plus en détail

RÉGLEMENTATION D EXAMEN DE LA FACULTÉ DE DROIT D ÉCONOMIE ET DE GESTION D ORLÉANS COMMUNE AUX MASTERS DROIT ÉCONOMIE GESTION

RÉGLEMENTATION D EXAMEN DE LA FACULTÉ DE DROIT D ÉCONOMIE ET DE GESTION D ORLÉANS COMMUNE AUX MASTERS DROIT ÉCONOMIE GESTION RÉGLEMENTATION D EXAMEN DE LA FACULTÉ DE DROIT D ÉCONOMIE ET DE GESTION D ORLÉANS COMMUNE AUX MASTERS DROIT ÉCONOMIE GESTION Chapitre 1 : DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 : Le cursus de master est organisé

Plus en détail

GUIDE DU DATA MINER. Scoring - Modélisation. Data Management, Data Mining, Text Mining

GUIDE DU DATA MINER. Scoring - Modélisation. Data Management, Data Mining, Text Mining GUIDE DU DATA MINER Scoring - Modélisation Data Management, Data Mining, Text Mining 1 Guide du Data Miner Scoring - Modélisation Le logiciel décrit dans le manuel est diffusé dans le cadre d un accord

Plus en détail

Session 2011. Enseignement de Spécialité. Durée de l épreuve : 3 heures. Coefficient : 7. Ce sujet comporte 7 pages numérotées de 1 à 7.

Session 2011. Enseignement de Spécialité. Durée de l épreuve : 3 heures. Coefficient : 7. Ce sujet comporte 7 pages numérotées de 1 à 7. BACCALAURÉAT GENÉRAL Session 2011 MATHÉMATIQUES Série ES Enseignement de Spécialité Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 7 Ce sujet comporte 7 pages numérotées de 1 à 7. L utilisation d une calculatrice

Plus en détail

CHAPITRE 1 La nature de l économétrie et la structure des données économiques... 25

CHAPITRE 1 La nature de l économétrie et la structure des données économiques... 25 TABLE DES MATIÈRES Sommaire... 5 Avant- propos... 9 Remerciements... 19 À propos de l auteur... 23 CHAPITRE 1 La nature de l économétrie et la structure des données économiques... 25 1.1 Qu est- ce que

Plus en détail

Statistiques Descriptives à une dimension

Statistiques Descriptives à une dimension I. Introduction et Définitions 1. Introduction La statistique est une science qui a pour objectif de recueillir et de traiter les informations, souvent en très grand nombre. Elle regroupe l ensemble des

Plus en détail

I I H E M DOSSIER D INSCRIPTION

I I H E M DOSSIER D INSCRIPTION I I H E M International Institute for Higher Education in Morocco Av. Mohammed VI Km 4,2 (Route des Zaërs) Souissi-Rabat : (0537) 75 19 20 / 65 68 68 / 65 92 92 - Fax: (0537) 65 97 70 Site Web: www.iihem.ac.ma

Plus en détail

Module 2 29 Décembre 2009 Intervenant: Dhuin STATISTIQUES

Module 2 29 Décembre 2009 Intervenant: Dhuin STATISTIQUES STATISTIQUES I. Séries statistiques simples... 1 A. Définitions... 1 1. Population... 1 2. Caractère statistique... 1 B. Séries classées / représentations graphiques.... 2 1. Séries classées... 2 2. Représentations

Plus en détail

Concours externe de recrutement de Secrétaire Administratif de l Education Nationale et de l Enseignement Supérieur de classe normale

Concours externe de recrutement de Secrétaire Administratif de l Education Nationale et de l Enseignement Supérieur de classe normale Rapport de jury Concours externe de recrutement de Secrétaire Administratif de l Education Nationale et de l Enseignement Supérieur de classe normale - Session 2010 - I Calendrier des opérations Mardi

Plus en détail

PLAN DE COURS MAT-350 Probabilités et statistiques

PLAN DE COURS MAT-350 Probabilités et statistiques École de technologie supérieure Service des enseignements généraux Local B-2500 (514) 396-8938 Site internet : http://www.etsmtl.ca/departements/enseignements-generaux/accueil PLAN DE COURS MAT-350 Probabilités

Plus en détail

Baccalauréat STG CGRH Métropole 13 septembre 2012 Correction

Baccalauréat STG CGRH Métropole 13 septembre 2012 Correction Baccalauréat STG CGRH Métropole 3 septembre 202 Correction La calculatrice est autorisée. EXERCICE Cet exercice est un questionnaire à choix multiples (QCM). Pour chaque question, trois réponses sont proposées,

Plus en détail

Régression linéaire. Nicolas Turenne INRA nicolas.turenne@jouy.inra.fr

Régression linéaire. Nicolas Turenne INRA nicolas.turenne@jouy.inra.fr Régression linéaire Nicolas Turenne INRA nicolas.turenne@jouy.inra.fr 2005 Plan Régression linéaire simple Régression multiple Compréhension de la sortie de la régression Coefficient de détermination R

Plus en détail

Exemple 7.7 : Modèles multiniveaux de croissance expliquant le soutien social perçu par les élèves

Exemple 7.7 : Modèles multiniveaux de croissance expliquant le soutien social perçu par les élèves Exemple 7.7 : Modèles multiniveaux de croissance expliquant le soutien social perçu par les élèves Modèle 1 (modèle vide) : GET FILE='C:\Users\Desktop\donnees stats\soutien.sav'. DATASET ACTIVATE Ensemble_de_données2.

Plus en détail

IBM SPSS Regression 21

IBM SPSS Regression 21 IBM SPSS Regression 21 Remarque : Avant d utiliser ces informations et le produit qu elles concernent, lisez les informations générales sous Remarques sur p. 46. Cette version s applique à IBM SPSS Statistics

Plus en détail

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Adopté par la CFVU du 4 juin 2015 Master Professionnel (M2) «Administration générale» (VET209E)

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Adopté par la CFVU du 4 juin 2015 Master Professionnel (M2) «Administration générale» (VET209E) Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Adopté par la CFVU du juin 015 Master Professionnel (M) «Administration générale» (VET09E) Domaine Droit, Science politique Mention Administration publique Spécialité

Plus en détail

Traitement des données avec EXCEL 2007

Traitement des données avec EXCEL 2007 Traitement des données avec EXCEL 2007 Vincent Jalby Octobre 2010 1 Saisie des données Les données collectées sont saisies dans une feuille Excel. Chaque ligne correspond à une observation (questionnaire),

Plus en détail

atouts actioncx formation entrepren innovants L Executive MBA LA FORMATION PAR EXCELLENCE AU MANAGEMENT www.supdeco-montpellier.

atouts actioncx formation entrepren innovants L Executive MBA LA FORMATION PAR EXCELLENCE AU MANAGEMENT www.supdeco-montpellier. utrement expertises formation innovants L Executive MBA entrepren AUX STANDARDS INTERNATIONAUX atouts actioncx LA FORMATION PAR EXCELLENCE AU MANAGEMENT www.supdeco-montpellier.com ment NOS VALEURS, NOTRE

Plus en détail

DU MÉTHODES STATISTIQUES EN SANTÉ (DIPLÔME D UNIVERSITÉ) - UB ISPED

DU MÉTHODES STATISTIQUES EN SANTÉ (DIPLÔME D UNIVERSITÉ) - UB ISPED DU MÉTHODES STATISTIQUES EN SANTÉ (DIPLÔME D UNIVERSITÉ) - UB ISPED Résumé de la formation Type de diplôme : DU Domaine ministériel : Santé Présentation Ce Diplôme d Université (DU) consacré à l enseignement

Plus en détail

Président de jury : Madame REBIERE Lydie, Administrateur de la Direction des services départementaux de la Savoie SESSION 2015

Président de jury : Madame REBIERE Lydie, Administrateur de la Direction des services départementaux de la Savoie SESSION 2015 RAPPORT DE JURY Concours externe et interne de secrétaire administratif de l éducation nationale et de l enseignement supérieur de classe normale (Décret n 2010-302 du 19 mars 2010) Président de jury :

Plus en détail

Travaux dirigés - Régression linéaire simple: corrigé partiel Julien Chiquet et Guillem Rigaill 1er octobre 2015

Travaux dirigés - Régression linéaire simple: corrigé partiel Julien Chiquet et Guillem Rigaill 1er octobre 2015 Travaux dirigés - Régression linéaire simple: corrigé partiel Julien Chiquet et Guillem Rigaill 1er octobre 2015 Quelques révisions de R 1. Manipulation de vecteur. On rappelle que e x = k 0 Créer dans

Plus en détail

EMLYON Business School Préparer des entrepreneurs pour le monde

EMLYON Business School Préparer des entrepreneurs pour le monde EMLYON Business School Préparer des entrepreneurs pour le monde Mission EMLYON est une institution européenne dans la tradition des «Grandes Écoles Françaises» dédiée à l apprentissage du management entrepreneurial

Plus en détail

L enseignement supérieur français

L enseignement supérieur français «Destination France» L enseignement supérieur français Université Catholique de Louvain, le 01 mars 2012 1 Le système français, quelques chiffres Quelques chiffres: La France compte 2,3 millions d étudiants

Plus en détail

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi 1 mars 2014 MATHEMATIQUES durée de l épreuve : 3h coefficient 2

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi 1 mars 2014 MATHEMATIQUES durée de l épreuve : 3h coefficient 2 ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi 1 mars 2014 MATHEMATIQUES durée de l épreuve : 3h coefficient 2 Le sujet est numéroté de 1 à 5. L annexe 1 est à rendre avec la copie. L exercice Vrai-Faux est

Plus en détail

Table des matières. I Mise à niveau 11. Préface

Table des matières. I Mise à niveau 11. Préface Table des matières Préface v I Mise à niveau 11 1 Bases du calcul commercial 13 1.1 Alphabet grec...................................... 13 1.2 Symboles mathématiques............................... 14 1.3

Plus en détail

COURS CAPITOLE CONCOURS TREMPLIN 2 :

COURS CAPITOLE CONCOURS TREMPLIN 2 : COURS CAPITOLE CONCOURS TREMPLIN 2 : Les admissions parallèles sont un moyen d intégrer une école supérieure de commerce, sans avoir à effectuer les classes préparatoires. Les étudiants issus d un 1er

Plus en détail

Règlement du concours Pass-world Master

Règlement du concours Pass-world Master Règlement du concours Pass-world Master 1. Conditions d admission Certaines écoles membres de l Association Passerelle organisent les Concours Pass-world Bachelor et/ou Pass-world Master proposant à des

Plus en détail

Contrôle en Cours de Formation Diplôme préparé Baccalauréat Professionnel : Séquence 1 - Semestre 1. Session.

Contrôle en Cours de Formation Diplôme préparé Baccalauréat Professionnel : Séquence 1 - Semestre 1. Session. Contrôle en Cours de Formation Diplôme préparé Baccalauréat Professionnel : Séquence 1 - Semestre 1 LP Nelson Mandela 8 rue Julien Pranville BP 168 91154 Etampes Cedex Session. Nom :.. Prénom :.. Note

Plus en détail