Imputation du salaire d ego dans TeO

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Imputation du salaire d ego dans TeO"

Transcription

1 Imputation du salaire d ego dans TeO Objet de la note : linéariser la réponse en tranche du salaire, et imputer le salaire en cas de non réponse Champ et principe de la méthode Les individus qui se sont déclarés actifs (situae= 1 ou 2) et dont le statut de l activité principale est salarié (p_statut dans [1,4]). Soit individus sur les Lors de l enquête, on recueille la rémunération salariale (y c des revenus annexes en cas de multiactivité) soit directement (P_salnet), soit à défaut par tranches (P_salest). Une partie des enquêtés ont usé de répondre aux questions ou ne connaissaient pas le montant même approximatif de leur rémunération mensuelle. Tableau 1 : réponse en clair, réponse en tranche, non réponse sur la rémunération des salariés reponse effectif % non pondéré % pondéré Non réponse Réponse en tranches Réponse en clair tous À l aide de l information disponible sur les individus et sur les emplois occupés, il est possible de construire une variable continue pour l ensemble de la population salariée. La méthode retenue est celle dite «des résidus simulés», habituellement mise en œuvre à l Insee pour ce genre de situations. Le principe de la méthode consiste à estimer un modèle polytomique pour la réponse en tranches, dont la variable latente est le montant continu du salaire et la variable observée est la tranche de salaire. Dit autrement, cela revient à estimer la probabilité qu un individu réponde entre le montant minimal et le montant maximal de la tranche de salaires. Le montant ensuite imputé est la somme de la prédiction issue du modèle polytomique et d un résidu simulé. La simulation de ce résidu se réalise alors sous la contrainte que le montant imputé doit se trouver dans la tranche. L imputation se fait alors par itérations jusqu à ce que la contrainte soit vérifiée. Lorsque l individu n a pas répondu en tranches, cette contrainte d imputation est lévée. Élimination des valeurs aberrantes, redressement de valeurs manquantes Avant de mettre en œuvre l estimation, quelques valeurs aberrantes sont éliminées du calcul du modèle et d autres manquantes sont renseignées. Concernant le nombre d heures de l activité (y c activités annexes lorsqu elles existent), 194 individus salariés n en ont pas déclaré : 131 correspondent à des individus qui ont répondu en clair leur salaire. On les élimine du calcul du modèle. Pour les autres (63), la règle suivante est retenu : s il s agit d un temps complet, le nombre d heures est fixé à 35 sinon à 20.

2 Parmi ceux qui ont répondu aux nombres d heures travaillées, le volume horaire déclaré paraît parfois très élevé : - 44 emplois à temps complet correspondraient à des durées hebdomadaires supérieures à 100 heures emplois à temps partiel correspondraient à des durées hebdomadaires supérieures à 50 heures. 51 sur 58 de ces horaires extrèmes ont par ailleurs déclaré leur salaire en clair. Ils seront supprimés de l estimation du modèle. Pour les autres, les horaires seront tronqués pour l estimation. Enfin, 7 individus ont déclaré un salaire en clair inférieur à 6 euros (soit une heure du smic). Ils sont éliminés de l estimation du modèle Stratification de l estimation en trois groupes L estimation est stratifiée selon trois groupes : - les contrats temporaires : 2308 observations - les contrats à durée indéterminée des hommes : 5598 observations - les contrats à durée indéterminée des femmes : 5369 observations Étape préliminaire, le modèle est testé par régression linéaire sur le salaire en continu. Les observations dont le résidu entre le salaire ainsi estimé et le salaire déclaré est supérieur à 9 fois sont éliminées de la régression finale sur les montants des tranches : - 3 observations éliminées pour les contrats à durée indéterminée des hommes ; - 3 observations éliminées pour les contrats à durée indéterminée des femmes. Au total, 195 observations sont éliminées des estimations. Estimation du modèle sur le salaire en tranches des contrats temporaires Tableau 2 : estimation du modèle dont les variables expliquées sont les tranches minimales et maximales de revenu mensuel Parameter effectifs DF Estimate Standard 95% Confidence Limits Chi-Square Pr > ChiSq Error Intercept 1 6,83 0,0432 6,744 6, ,7 <,0001 hom homme ,10 0,018 0,07 0,14 34,12 <,0001 femme 1215 TP temps complet ,29 0,033 0,23 0,35 76,80 <,0001 temps partiel 656 HR01 <20 h ,83 0,043-0,91-0,74 370,93 <,0001 HR02 <25 h ,33 0,042-0,41-0,25 61,83 <,0001 HR03 <35 h ,12 0,038-0,19-0,05 10,03 0,0015 HR04 35 h ,16 0,020-0,20-0,12 62,46 <,0001 HR05 <39 h ,07 0,030-0,13-0,01 5,50 0, h et plus 641 AG01 <=20 ans ,18 0,029-0,24-0,12 38,99 <,0001 AG02 <= 25 ans ,08 0,019-0,12-0,04 18,08 <, ans et plus diplo00 études en cours ,09 0,030-0,15-0,03 8,31 0,0039 diplo06 diplôme 2ème cycle ,09 0,026 0,04 0,14 12,82 0,0003 autres diplômes 1712 cs2 cadre ,29 0,030 0,22 0,36 72,28 <.0001 autres cs 2139 nq1 emploi non qualifié ,14 0,019-0,17-0,10 55,40 <,0001 emploi qualifié 1350 TYPC1 apprentisage, aidé, stage ,25 0,026-0,30-0,20 92,86 <,0001 TYPC2 intérim ,05 0,023 0,00 0,09 4,47 0,0344 cdd 1531 SEC1 industrie ,10 0,031 0,04 0,16 11,00 0,0009

3 SEC2 construction ,14 0,035 0,07 0,21 14,97 0,0001 SEC3 commerce ,12 0,033 0,05 0,18 12,19 0,0005 SEC4 HCR+transports ,12 0,035 0,05 0,19 11,52 0,0007 SEC6 finances, immobilier ,11 0,037 0,04 0,19 9,79 0,0018 SEC7 administration, santé, ,12 0,027 0,07 0,17 19,37 <,0001 éducation services collectifs, à la 293 personne orig3 immigré né en Algérie ,13 0,037-0,20-0,06 12,40 0,0004 orig10 immigré né dans autres ,11 0,033-0,18-0,05 11,26 0,0008 toutes les autres origines 2070 Scale 1 0,35 0,005 0,34 0,36 Estimation du modèle sur le salaire en tranches des contrats à durée indéterminée des hommes Tableau 3 : estimation du modèle dont les variables expliquées sont les tranches minimales et maximales de revenu mensuel Parameter effectifs DF Estimate Standard 95% Confidence Chi-Square Pr > ChiSq Error Limits Intercept 1 7,10 0,04 7,02 7, ,30 <,0001 paris Idf ,07 0,01 0,05 0,09 61,88 <,0001 autres régions 3695 AG06 <=45 ans ,06 0,01 0,03 0,08 20,33 <,0001 AG07 <=50 ans ,08 0,01 0,05 0,10 35,72 <,0001 AG08 <=60 ans ,07 0,01 0,04 0,10 23,75 <,0001 autres âges 3244 diplo03 BEP, CAP ,04 0,01 0,02 0,06 12,32 0,0004 diplo04 bac ,04 0,01 0,01 0,06 7,62 0,0058 diplo05 bac ,10 0,02 0,06 0,13 37,46 <,0001 diplo06 deuxième cycle ,19 0,02 0,16 0,22 141,83 <,0001 brevet, cep, aucun diplôme 1580 cs2 cadre ,47 0,02 0,44 0,50 885,80 <,0001 cs3 prof intermédiares ,15 0,01 0,12 0,17 164,62 <,0001 autres CS 3179 TP temps complet ,35 0,03 0,29 0,41 131,75 <,0001 temps partiel 187 HR01 <25 heures ,50 0,04-0,57-0,42 151,79 <,0001 HR02 <35 heures ,23 0,03-0,29-0,17 58,96 <,0001 HR03 35 heures ,32 0,02-0,36-0,29 292,16 <,0001 HR04 36 heures ,30 0,03-0,36-0,23 79,07 <,0001 HR05 37 heures ,30 0,02-0,35-0,26 153,69 <,0001 HR06 38 heures ,29 0,03-0,34-0,24 115,86 <,0001 HR07 39 heures ,28 0,02-0,32-0,24 182,61 <,0001 HR08 40 heures ,20 0,02-0,24-0,16 96,62 <,0001 HR09 <45 heures ,21 0,03-0,26-0,16 71,35 <,0001 HR10 < 50 heures ,15 0,02-0,19-0,11 44,86 <,0001 HR11 < 55 heures ,08 0,02-0,13-0,03 11,77 0, heures et plus 327 nq1 emploi non qualifié ,08 0,01-0,10-0,05 36,22 <,0001 autre emploi 4609 FONC03 gardiennage ,05 0,02-0,10-0,01 6,43 0,0112 FONC04 manutention ,08 0,02-0,11-0,05 27,69 <,0001 FONC09 enseignement ,13 0,03-0,18-0,08 25,84 <,0001 SEC1 industrie ,13 0,01 0,10 0,15 109,81 <,0001 SEC2 construction ,11 0,01 0,08 0,13 61,02 <,0001 SEC5 transport ,12 0,02 0,09 0,16 55,73 <,0001 SEC6 immobilier, finances ,10 0,02 0,07 0,14 42,02 <,0001 SEC7 administration, education, ,09 0,02 0,05 0,13 22,95 <,0001 santé Autres secteurs d activité STA2 salarié état, CL, hôpitaux ,04 0,02 0,00 0,07 4,80 0,0285 STA4 salarié d'un particulier ,09 0,03-0,15-0,04 10,60 0,0011

4 salarié d'une entreprise 4602 anc2 ancienneté vie active< 5 ans ,18 0,01-0,21-0,15 158,20 <,0001 anc3 ancienneté vie active< ,11 0,01-0,14-0,09 84,39 <,0001 ans ancienneté >=10 ans 5883 orig2 né dans un dom ,04 0,02-0,08 0,00 3,46 0,0629 xorig3 immigré né en algérie ,07 0,02-0,11-0,03 9,60 0,0019 xorig4 immigré né au Maroc ou en ,05 0,02-0,08-0,01 7,29 0,0069 Tunisie xorig5 immigré né en Afrique ,08 0,02-0,13-0,03 10,77 0,001 Sahelienne xorig6 immigré né en Afrique ,11 0,03-0,16-0,06 17,92 <,0001 centrale xorig9 immigré né en Europe ,08 0,01 0,05 0,11 34,54 <,0001 autres origines 3987 Scale 1 0,29 0,00 0,28 0,30 Estimation du modèle sur le salaire en tranches des contrats à durée indéterminée des femmes Tableau 4 : estimation du modèle dont les variables expliquées sont les tranches minimales et maximales de revenu mensuel Paramete DF Estimate Standard 95% Confidence Chi-Square Pr > ChiSq r Error Limits Intercept 1 7,04 0,03 6,99 7, ,00 <,0001 paris Idf ,06 0,01 0,04 0,07 45,69 <,0001 Autres régions 3378 AG ans ,06 0,01 0,03 0,08 21,44 <,0001 <=50 ans 4698 diplo01 sans diplôme ,08 0,01-0,10-0,05 30,45 <,0001 diplo02 brevet ,05 0,01-0,08-0,03 15,14 <,0001 diplo05 bac ,07 0,01 0,04 0,09 26,98 <,0001 diplo06 2ème cycle ,12 0,01 0,10 0,15 85,97 <,0001 CAP-BEP-BAC 2076 cs2 cadre ,52 0,02 0,48 0,56 631,65 <,0001 cs3 profession intermédiaire ,26 0,02 0,22 0,29 215,78 <,0001 cs4 employé ,12 0,01 0,09 0,15 63,26 <,0001 ouvrier 536 nq1 emploi non qualifié ,15 0,01-0,17-0,13 168,28 <,0001 autre emploi 3529 TP temps complet ,21 0,02 0,17 0,24 160,78 <,0001 temps partiel 1359 HR01 <15 heures ,08 0,03-1,14-1, ,04 <,0001 HR02 <25 heures ,49 0,02-0,54-0,45 456,26 <,0001 HR03 < 30 heures ,22 0,02-0,27-0,18 85,37 <,0001 HR04 < 35 heures ,16 0,02-0,20-0,11 51,58 <,0001 HR05 35 heures ,18 0,02-0,21-0,15 132,08 <,0001 HR06 36 heures ,16 0,03-0,22-0,10 31,26 <,0001 HR07 37 heures ,17 0,02-0,21-0,13 62,25 <,0001 HR08 38 heures ,12 0,02-0,17-0,07 24,53 <,0001 HR09 39 heures ,12 0,02-0,16-0,08 41,52 <,0001 HR10 40 heures ,10 0,02-0,13-0,06 27,01 <,0001 HR heures ,09 0,03-0,14-0,04 12,39 0, heures et plus 253 FONC05 secrétariat, accueil ,05 0,01-0,07-0,02 14,40 0,0001 autres fonctions SEC1 industrie ,08 0,01 0,05 0,10 32,21 <,0001 SEC5 transports ,07 0,02 0,02 0,11 9,93 0,0016 SEC7 administration, éducation, ,03 0,01 0,01 0,05 6,31 0,012 santé autres secteurs 'activité STA1 salarié état ,03 0,01 0,00 0,06 4,49 0,034 STA2 salarié de CL, hôital ,03 0,02 0,00 0,06 4,82 0,0281 STA4 salarié d'un particulier ,14 0,02-0,17-0,11 71,91 <,0001

5 anc2 ancienneté vie active< ,16 0,01-0,18-0,13 137,22 <,0001 ans anc3 ancienneté vie ctive< ,09 0,01-0,11-0,07 57,97 <,0001 ans ancienneté de vie active>= 10 ans xorig6 immigré né en Afrique ,10 0,02-0,14-0,07 30,31 <,0001 Sahélienne ou Turquie xorig7 immigré né en Afrique ,04 0,02-0,09 0,00 3,83 0,0505 Centrale Scale 1 0,28 0,00 0,27 0,28 Distribution des salaires imputés pour réponses en tranches, pour les non réponses Distribution non pondérée N Min C1 D1 Q1 Méd Q3 D9 C99 Max Moy Écart type Contrats temporairaes Non réponse Réponse en tranches Réponses en clair* CDI - Hommes Non réponse Réponse en tranches Réponses en clair* CDI - Femmes Non réponse Réponse en tranches Réponses en clair* * ce sont les réponses en clair, retenues pour l estimation, hors valeurs aberrantes éliminées a priori En sortie P_SALMENS_EGO en euros pour tous : - Salaire déclaré quand l individu a répondu en clair, sauf pour les cas où le salaire a été identifié comme aberrant (13 cas) ; - Sinon le salaire imputé.

6 Pondérés : salariés hors chefs d entreprises Tous Salaire mensuel en euros Écart hommes/femmes Privé - temps complet TeO DADS-2007* Public, agents de l état TeO Fichier de paye des agents de l Etat * source : Insee première n 1235, y c les salaires des chefs d entreprise * * source : Insee première n 1257

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population Description des variables de la base de données a. Attractivité démographique pour les différents types de population Sources : Recensements de 1962 à 2006 et Clap 2007 - a01_popmoy62, a01_popmoy68, a01_popmoy75,

Plus en détail

Dares Analyses. Les bas salaires en France entre 1995 et 2011

Dares Analyses. Les bas salaires en France entre 1995 et 2011 Dares Analyses OCTObre 2012 N 068 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Les bas salaires en France entre 1995 et 2011 En 2011, sur 22,3 millions de

Plus en détail

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage éclairages ÉTUDES ET ANALYSES N 5 AVRIL 213 QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? L Unédic a réalisé une étude pour approfondir la compréhension de la population des allocataires

Plus en détail

Les salariés du transport et de la logistique

Les salariés du transport et de la logistique Les salariés du transport et de la logistique Les salariés du secteur Transport-Logistique sont essentiellement des hommes (82%), exerçant un métier d ouvrier (68%), qualifié pour la plupart. Globalement,

Plus en détail

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR 17 rue Menpenti 13387 MARSEILLE CEDEX 1 Tél. : 4 91 17 57 57 Fax : 4 91 17 59 59 http://www.insee.fr TERRITOIRE CA POLE AZUR PROVENCE 5 communes, 2 chefs lieux de cantons, unité

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention Synthèse Les ouvriers non qualifiés de la manutention assurent le chargement, le déchargement, le tri, l emballage et l expédition de marchandises. Ils sont

Plus en détail

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION Intégrer de nouveaux salariés en les formant à vos métiers Définir un parcours de formation, interne et/ou externe, adapté aux spécificités de votre ETT Valoriser la transmission des savoir-faire et des

Plus en détail

CONTEXTE... 3 PROFIL DES POSTES DE NOUNOUS... 5 AGE DU PLUS JEUNE ENFANT GARDE... 5 TYPE DE GARDE... 5 HORAIRES... 5

CONTEXTE... 3 PROFIL DES POSTES DE NOUNOUS... 5 AGE DU PLUS JEUNE ENFANT GARDE... 5 TYPE DE GARDE... 5 HORAIRES... 5 Résultats d enquête Nounous à domicile : profils, salaire, horaires 2014 1 TABLE DES MATIERES CONTEXTE... 3 PROFIL DES REPONDANTS... ERREUR! SIGNET NON DEFINI. PROFIL DES NOUNOUS... 4 PROFIL DES POSTES

Plus en détail

La relation clients à distance

La relation clients à distance La relation clients à distance Évolution du nombre de centres de contacts en France 3500 3400 3300 3200 3100 3000 2900 2800 2700 3500 3300 3100 3000 2002 2003 2004 2005 (source Cesmo) Évolution du nombre

Plus en détail

Diagnostic portant sur la situation de l emploi des jeunes et des seniors

Diagnostic portant sur la situation de l emploi des jeunes et des seniors Diagnostic portant sur la situation de l emploi des jeunes et des seniors Branche professionnelle des entreprises du froid et connexes Commission Mixte Paritaire 19 septembre 2013 Service Observatoires

Plus en détail

EXEMPLE : FAILLITE D ENTREPRISES

EXEMPLE : FAILLITE D ENTREPRISES EXEMPLE : FAILLITE D ENTREPRISES Cet exemple a pour objectif d étudier la faillite d entreprises. Les données proviennent de l ouvrage de R.A.Johnson et D.W Wichern : «Applied Multivariate Statistical

Plus en détail

Licence professionnelle Carrière de la banque et de l'assurance

Licence professionnelle Carrière de la banque et de l'assurance Promotion / Enquête à mois du diplôme Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Carrière de la banque et de l'assurance Objectif de cette licence professionnelle : Cette licence professionnelle permet

Plus en détail

Pierre Marchand Consultant

Pierre Marchand Consultant Pierre Marchand Consultant 1 Avant-propos Mot de bienvenue Présentation du formateur Logistique Mise en garde Modifications par rapport à 2012-2013 Les exemples présentés proviennent des paramètres de

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012)

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Février 2014 DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES MOUVEMENTS D EMPLOI D DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Délégation au DéveloppementD Économique, à l Emploi, à la Formation

Plus en détail

Master Marketing et développement commercial

Master Marketing et développement commercial Faculté des Sciences Economiques et de Gestion 27/28 Master Marketing et développement commercial Lieu de formation : Clermont Ferrand Références de l'enquête : 22 diplômés issus de la promotion 28 de

Plus en détail

Accord Production des eaux embouteillées, boissons rafraîchissantes sans alcool et de bière du 14/02/04

Accord Production des eaux embouteillées, boissons rafraîchissantes sans alcool et de bière du 14/02/04 Accord Production des eaux embouteillées, boissons rafraîchissantes sans alcool et de bière du 14/02/04 Date d extension : 27/01/2006 OPCA : AGEFAFORIA Convention collective : n 3247 Code NAF : 159N -

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles

Plus en détail

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010 Initiation à l économie ENSAE, 1A Maths Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr Septembre 2010 Les ménages (1/2) Les ressources des ménages La consommation L épargne Les ménages comme agents économiques

Plus en détail

Questionnaire à destination des élèves avant leur départ en stage

Questionnaire à destination des élèves avant leur départ en stage Questionnaire à destination des élèves avant leur départ en stage LE STAGE EN ENTREPRISE 1) Vous allez effectuer un stage en entreprise. Vous trouvez cela : Très bien Bien Pas bien Pas bien du tout 2)

Plus en détail

Comme chaque début d année, voici les principales informations à connaître pour établir la feuille de paie à partir de janvier 2014.

Comme chaque début d année, voici les principales informations à connaître pour établir la feuille de paie à partir de janvier 2014. Les changements sur la feuille de paie en 2014 2014-01-03 00:00:00 Comme chaque début d année, voici les principales informations à connaître pour établir la feuille de paie à partir de janvier 2014. Barèmes

Plus en détail

Cours 7 : Exemples. I- Régression linéaire simple II- Analyse de variance à 1 facteur III- Tests statistiques

Cours 7 : Exemples. I- Régression linéaire simple II- Analyse de variance à 1 facteur III- Tests statistiques Cours 7 : Exemples I- Régression linéaire simple II- Analyse de variance à 1 facteur III- Tests statistiques Exemple 1 : On cherche à expliquer les variations de y par celles d une fonction linéaire de

Plus en détail

Analyse CFDT du BILAN SOCIAL 2013

Analyse CFDT du BILAN SOCIAL 2013 1 NOTE PRÉLIMINAIRE... 2 2 LE BILAN SOCIAL AU 31 DECEMBRE 2013... 3 2.1 EMPLOI... 3 2.2 RÉMUNÉRATIONS... 9 2.3 HYGIENE ET SÉCURITÉ... 13 2.4 AUTRES CONDITIONS DE TRAVAIL... 13 2.5 FORMATION... 14 2.6 RELATIONS

Plus en détail

I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013

I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013 Les salaires minima applicables à compter du 1 er janvier 2015 CCN n 3241 En résumé : I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013 L avenant n 21 sur les salaires minima

Plus en détail

Licence professionnelle Carrières de la banque et de l'assurance

Licence professionnelle Carrières de la banque et de l'assurance Promotion / Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Carrières de la banque et de l'assurance Objectif de cette licence professionnelle : Cette licence professionnelle permet de trouver un emploi

Plus en détail

C2Z-Techniciens et agents de maîtrise de l'électricité et de l'électronique. Synthèse

C2Z-Techniciens et agents de maîtrise de l'électricité et de l'électronique. Synthèse C2Z-Techniciens et agents de maîtrise de l'électricité et de l'électronique Synthèse Les techniciens et agents de maîtrise de l électricité et de l électronique rassemblent les salariés qui participent

Plus en détail

Effectifs et taux de réponse par discipline

Effectifs et taux de réponse par discipline observatoire régional #36 Synthèse régionale août 2013 à Master mixte Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2012 des diplômés de Master mixte promotion 2010 349 diplômés de M2 mixte en 2010 sur 399 interrogés

Plus en détail

Licence professionnelle Métiers de l'immobilier

Licence professionnelle Métiers de l'immobilier Faculté de Droit et de Science Politique / Licence professionnelle Métiers de l'immobilier Lieu de formation : Clermont Ferrand Cette licence professionnelle a ouvert à la rentrée 8/, nous étudions donc

Plus en détail

Etude statistique des données fournies par la CCIJP

Etude statistique des données fournies par la CCIJP Etude statistique des données fournies par la CCIJP Sommaire Introduction : Stagnation du nombre de cartes accordées en 2012... 4 1. Dans quels secteurs d activité les journalistes encartés travaillent-ils?

Plus en détail

fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile

fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile (Hors assistant maternel agréé) Vous recrutez un(e) salarié(e) pour vous aider à entretenir votre domicile et repasser votre linge. Vous souhaitez

Plus en détail

Diplômes et insertion professionnelle

Diplômes et insertion professionnelle Diplômes et insertion professionnelle Béatrice Le Rhun, Pascale Pollet* Les conditions d accès à l emploi des jeunes qui entrent sur le marché du travail varient beaucoup selon le niveau de diplôme. Les

Plus en détail

A - LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI (n 2013-504 du 14 Juin 2013) (Les principales mesures)

A - LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI (n 2013-504 du 14 Juin 2013) (Les principales mesures) EC CABIINET PESCE - LEBOUCHER 1. SOCIETE 2. D EXPERTISE COMPTABLE www.cabinetpesceleboucher.fr Le 25/09/2013 ACTUALITES SOCIALES 2013/2 EN BREF (quelques chiffres) valeurs inchangées : SMIC Horaire au

Plus en détail

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes Quadrat-Études 45 rue de Lyon, Paris 12 ème Contact : Laurent POUQUET Tél : 17551427-6 82 69 25 94 laurent.pouquet@quadrat-etudes.fr Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des

Plus en détail

Bénéficiaire de l'allocation de solidarité spécifique. Vos droits en cas de reprise d'activité

Bénéficiaire de l'allocation de solidarité spécifique. Vos droits en cas de reprise d'activité Notice DAJ 154 Mise à jour janvier 2008 Bénéficiaire de l'allocation de solidarité spécifique Sommaire Vos droits en cas de reprise d'activité Activité salariée de 78 heures par mois et plus ou activité

Plus en détail

Sommaire. La rémunération des salariés. Les cotisations sociales applicables aux salariés FICHE 2 A B

Sommaire. La rémunération des salariés. Les cotisations sociales applicables aux salariés FICHE 2 A B Sommaire La rémunération des salariés FICHE 1 A B C D Les cotisations sociales applicables aux salariés FICHE 2 A B Les jeunes en contrat de professionnalisation FICHE 3 Les jeunes en contrat d apprentissage

Plus en détail

Taux des charges sociales sur les salaires Année 2015. Ce qui change au 1 er janvier 2015

Taux des charges sociales sur les salaires Année 2015. Ce qui change au 1 er janvier 2015 les infos DAS - n 017 23 janvier 2015 Taux des charges sociales sur les salaires Année 2015 Ce qui change au 1 er janvier 2015 Nouvelle cotisation patronale au fonds de financement des syndicats Assurance

Plus en détail

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 Activités juridiques, comptables,

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses Décembre 2012 N 093 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Salaires conventionnels et salaires effectifs : une corrélation variable selon

Plus en détail

Trajectoires d emploi et chômage

Trajectoires d emploi et chômage Trajectoires d emploi et chômage Séminaire SACEI 15 septembre 2011 Alice Hui PENG Bruno MASSONNET AS-Consultant b.massonnet@as-consultant.com Plan 1. L enquête emploi de l INSEE 3 2 Taux de chômage BIT

Plus en détail

Ce dossier est édité par l Observatoire de l Association Nationale pour la Formation Automobile

Ce dossier est édité par l Observatoire de l Association Nationale pour la Formation Automobile Ce dossier est édité par l Observatoire de l Association Nationale pour la Formation Automobile Service études et prospectives 2 rue Capella Rond point Vega 44483 Carquefou Cedex 02.28.01.08.01 observatoire@anfa-auto.fr

Plus en détail

Données longitudinales et modèles de survie

Données longitudinales et modèles de survie ANALYSE DU Données longitudinales et modèles de survie 5. Modèles de régression en temps discret André Berchtold Département des sciences économiques, Université de Genève Cours de Master ANALYSE DU Plan

Plus en détail

Réduction Dégressive Fillon (RDF) annualisée

Réduction Dégressive Fillon (RDF) annualisée Réduction Dégressive Fillon (RDF) annualisée Depuis le 1er janvier 2011, la réduction est calculée par référence à la rémunération annuelle du salarié (primes comprises) et non plus sur la base de son

Plus en détail

Inégalités de salaires et de revenus, la stabilité dans l hétérogénéité

Inégalités de salaires et de revenus, la stabilité dans l hétérogénéité Inégalités de salaires et de revenus, la stabilité dans l hétérogénéité Gérard Cornilleau Des inégalités contenues, des classes moyennes fragiles Le débat sur les salaires n est plus aujourd hui dominé

Plus en détail

LE CHOMAGE PARTIEL GROUPE ALPHA SECAFI ALPHA ALPHA CONSEIL. Bordeaux Lille Lyon Marseille Metz Nantes Paris Toulouse

LE CHOMAGE PARTIEL GROUPE ALPHA SECAFI ALPHA ALPHA CONSEIL. Bordeaux Lille Lyon Marseille Metz Nantes Paris Toulouse GROUPE ALPHA SECAFI ALPHA ALPHA CONSEIL LE CHOMAGE PARTIEL Bordeaux Lille Lyon Marseille Metz Nantes Paris Toulouse Société d expertise comptable inscrite au Tableau de l Ordre de Lyon Siège social : 20,

Plus en détail

Le Congé individuel de formation CIF CNAM PARIS

Le Congé individuel de formation CIF CNAM PARIS Le Congé individuel de formation CIF CNAM PARIS «Le CIF permet de suivre une formation d un an à temps plein ou de 1200 heures à temps partiel.» Le CIF : étape par étape Qu est-ce que le CIF? Attention

Plus en détail

de nouvelles aides pour les employeurs d apprentis Du CAP à Ingénieur un parcours gagnant l Apprentissage Un salaire progressif * Age de l apprenti 1re année du contrat 2e année du contrat 3e année du

Plus en détail

MODULE SOCIO-DEMOGRAPHIQUE

MODULE SOCIO-DEMOGRAPHIQUE 10 MODULE SOCIO-DEMOGRAPHIQUE (questions posées seulement en vague 1 (lire le nom et le prénom de l enquêté sur la liste mise à disposition) S0 Je vais maintenant vous poser quelques questions concernant

Plus en détail

Licences OBSER VATOIRE. Lettres / Langues et Sciences Humaines OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. à l'université de Limoges

Licences OBSER VATOIRE. Lettres / Langues et Sciences Humaines OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. à l'université de Limoges Université de Limoges Licences Lettres / Langues et Sciences Humaines LA SITUATION des diplômés NON RÉINSCRITS à l'université de Limoges Résultats par mention (promotion 2005-2006) Retrouvez les publications

Plus en détail

LA QUESTION FINANCIÈRE : UNE PRÉOCCUPATION IMPORTANTE DES ACTIFS SANS ÊTRE PERÇUE COMME LE PRINCIPAL FREIN AU RETOUR À L EMPLOI

LA QUESTION FINANCIÈRE : UNE PRÉOCCUPATION IMPORTANTE DES ACTIFS SANS ÊTRE PERÇUE COMME LE PRINCIPAL FREIN AU RETOUR À L EMPLOI Juin 2008 - N 24.1 LA QUESTION FINANCIÈRE : UNE PRÉOCCUPATION IMPORTANTE DES ACTIFS SANS ÊTRE PERÇUE COMME LE PRINCIPAL FREIN AU RETOUR À L EMPLOI En 2007, la Dares et la Drees ont conduit une enquête

Plus en détail

Master Management des Activités Culturelles et Audiovisuelles (MACA)

Master Management des Activités Culturelles et Audiovisuelles (MACA) Promotion 9/ Site : Clermont-Ferrand Master Management des Activités Culturelles et Audiovisuelles (MACA) Objectifs de ce master : Le master management des activités culturelles et audiovisuelles vise

Plus en détail

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération L emploi d avenir 1 Le 03 mars 2013, la loi sur le contrat de génération est entrée en vigueur. Des entreprises de la Région Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

Durée moyenne de recherche du 1er emploi (en mois)

Durée moyenne de recherche du 1er emploi (en mois) Lic.Pro Bâtiment et construction / Management, reprise et création de PME du BTP Sciences et Santé Nombre d'inscrits : 17 / Nombre de diplômés : 17 / Nombre de répondants : 16 Taux de réponse : 94% Origine

Plus en détail

ANI mène l'enquête: les résultats

ANI mène l'enquête: les résultats ANI mène l'enquête: les résultats Pour la première fois une enquête a été réalisée sur le métier d iconographe. 235 personnes ont répondu au questionnaire alors que nous estimons le nombre d iconographes

Plus en détail

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs?

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs? Fiche pratique A qui s adresse l'emploi d'avenir? Quels employeurs? Quel type de contrat de travail? Quelle durée de contrat dans le cas du CDD? Quels engagements? Quel suivi? Quel financement du contrat?

Plus en détail

GUIDE DE L EMPLOYEUR

GUIDE DE L EMPLOYEUR Unité Territoriale de Paris GUIDE DE L EMPLOYEUR Actualisé le 07 août 2013 CONTRAT UNIQUE D INSERTION(CUI) : 1. CONTRAT D ACCOMPAGNEMENT DANS L EMPLOI (CAE) 2. CONTRAT INITIATIVE EMPLOI (CIE) 3. EMPLOIS

Plus en détail

B Le diplôme est-il un bon passeport pour l'emploi?

B Le diplôme est-il un bon passeport pour l'emploi? B Le diplôme est-il un bon passeport pour l'emploi? a) Le diplôme facilite l'accès à l'emploi typique 1. Les sortants du système éducatif sont de plus en plus diplômés. En 1979, sur 742 000 sortants du

Plus en détail

Salon du Crédit 19 février 2013

Salon du Crédit 19 février 2013 Salon du Crédit 19 février 2013 PROGRAMME Introduction et chiffres Politique d acceptation Produits hypothécaires Crédits d investissement Questions 1 er choix des courtiers Collaboration avec ZA Assurances

Plus en détail

Notice : Cotisations greffes des tribunaux de commerce

Notice : Cotisations greffes des tribunaux de commerce Notice : Cotisations greffes des tribunaux de commerce Quels sont les employeurs concernés par ces cotisations? Seuls les employeurs de métropole des greffes des Tribunaux de Commerce (à l exclusion des

Plus en détail

Situation au 01/01/2009

Situation au 01/01/2009 Master 2 professionnel Technologies de l'internet Sciences Nombre de diplômés : 30 / Nombre de répondants : 28 Taux de réponse : 93% Origine des étudiants Répartition par sexe Taux de réponse : 10 Situation

Plus en détail

PARTIE IV SALAIRES CONVENTIONNELS

PARTIE IV SALAIRES CONVENTIONNELS ENTREPRISES DE L ASSAINISSEMENT ET DE LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE PARTIE IV SALAIRES CONVENTIONNELS Avenants classés du plus récent au plus ancien IV. 2 IV. 3 ANNEE 2014 AVENANT N 27 REEVALUATION DES SALAIRES

Plus en détail

TRAVAIL ET GESTION DE L EMPLOI?

TRAVAIL ET GESTION DE L EMPLOI? INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES E n s e l i m i t a n t à u n e présentation graphique simple et en insistant sur les déterminants de l'offre et de la demande, on expliquera l'analyse néoclassique du fonctionnement

Plus en détail

Certificat de Formation à la Gestion Associative RESSOURCES HUMAINES

Certificat de Formation à la Gestion Associative RESSOURCES HUMAINES Certificat de Formation à la Gestion Associative RESSOURCES HUMAINES SOMMAIRE 1- Les acteurs de l association Les bénévoles Les salariés 2- La gestion des acteurs Les remboursement de frais La valorisation

Plus en détail

- NOTE. OBJET : Résultats consolidés de l enquête «jeunes diplômés», promotion 2009

- NOTE. OBJET : Résultats consolidés de l enquête «jeunes diplômés», promotion 2009 Paris, le 24 janvier 2011 - NOTE OBJET : Résultats consolidés de l enquête «jeunes diplômés», promotion 2009 L enquête réalisée sur l insertion des diplômés 2009 de Sciences Po a permis de recueillir des

Plus en détail

Le secteur de la logistique

Le secteur de la logistique Mai 2014 Le secteur de la logistique Service Etudes CCI Indre Le secteur de la logistique Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE SECTEUR DE LA LOGISTIQUE EN FRANCE

Plus en détail

Master Comptabilité, Contrôle, Audit. Situation générale des diplômés 2007/2008 au 1er mars 2010

Master Comptabilité, Contrôle, Audit. Situation générale des diplômés 2007/2008 au 1er mars 2010 007/008 Faculté des Sciences Economiques et de Gestion Master Comptabilité, Contrôle, Audit Lieu de formation : Clermont-Ferrand Situation générale des diplômés 007/008 au er mars 00 Au er mars 00 Total

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 6 juin 2014 AGEN 5 années de croissance perdues 1 850 Volume de la production nationale en milliard d'euros constants (valeur 2005) 1 800 1 750 1 700

Plus en détail

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013 informations sociales octobre novembre décembre 2013 Dans le cadre du mandat qu elle reçoit du FNCIP-HT, la Fédération Nationale de l Habillement informe chaque trimestre les entreprises à jour de paiement

Plus en détail

Guide de l apprenti. L apprentissage en CAP, BAC PRO, BTS, DCG, Mention Complémentaire en alternance avec l entreprise

Guide de l apprenti. L apprentissage en CAP, BAC PRO, BTS, DCG, Mention Complémentaire en alternance avec l entreprise Guide de l apprenti 2015 L apprentissage en CAP, BAC PRO, BTS, DCG, Mention Complémentaire en alternance avec l entreprise UN CONTRAT DE TRAVAIL «Un contrat d apprentissage est un contrat de travail» «L

Plus en détail

Notice : Cotisations cabinets d économistes de la construction métreurs-vérificateurs

Notice : Cotisations cabinets d économistes de la construction métreurs-vérificateurs Notice : Cotisations cabinets d économistes de la construction métreurs-vérificateurs Quels sont les employeurs concernés par ces cotisations? Seuls, les employeurs de métropole et des départements d outre-mer

Plus en détail

Notice : Cotisations cabinets médicaux

Notice : Cotisations cabinets médicaux Notice : Cotisations cabinets médicaux Quels sont les employeurs concernés par ces cotisations? Seuls, les employeurs des cabinets médicaux sont concernés par ces cotisations. Réglez vos cotisations à

Plus en détail

EXONERATIONS. Employeur concerné

EXONERATIONS. Employeur concerné EXONERATIONS Type d exonération Intitulé de Caractéristiques de Allégements généraux sur les bas salaires et en 1. Exonération Fillon Réduction dégressive des faveur de la RTT et du temps partiel sociale

Plus en détail

L étude. SIO/SIP BAIP MESR/ Enquête nationale 2012 sur Diplômés 2010

L étude. SIO/SIP BAIP MESR/ Enquête nationale 2012 sur Diplômés 2010 RÉPERTOIRE DES MÉTIERS OCCUPÉS PAR LES DIPLÔMÉS 2010 SITUATION EN DÉCEMBRE 2012 OFFRE DE FORMATION F.D.E.G MASTERS 2010 1 L étude La Direction Générale pour l Enseignement Supérieur et l Insertion Professionnelle

Plus en détail

LE CONTRAT DE TRAVAIL

LE CONTRAT DE TRAVAIL LE CONTRAT DE TRAVAIL I. Introduction Le contrat de travail définit les conditions de travail et de rémunération du salarié. Il ne peut être contraire à la loi, aux conventions collectives ou aux usages

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. La mesure du chômage par l Insee. N 4 Septembre 2012. Combien y a t il de chômeurs en France?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. La mesure du chômage par l Insee. N 4 Septembre 2012. Combien y a t il de chômeurs en France? L INSEE EN BREF L Insee en bref N 4 Septembre 2012 La mesure du chômage par l Insee Combien y a t il de chômeurs en France? Quelle définition des chômeurs retient l Insee? Comment l Insee mesure t il le

Plus en détail

LA NOTATION STATISTIQUE DES EMPRUNTEURS OU «SCORING»

LA NOTATION STATISTIQUE DES EMPRUNTEURS OU «SCORING» LA NOTATION STATISTIQUE DES EMPRUNTEURS OU «SCORING» Gilbert Saporta Professeur de Statistique Appliquée Conservatoire National des Arts et Métiers Dans leur quasi totalité, les banques et organismes financiers

Plus en détail

Le babysitting. pour les familles. www.ville-palaiseau.fr. PIJ - 31 rue de Paris > 01 69 31 59 70. Information. Jeunesse.

Le babysitting. pour les familles. www.ville-palaiseau.fr. PIJ - 31 rue de Paris > 01 69 31 59 70. Information. Jeunesse. Le baby-sitting pour les familles Le babysitting Information Jeunesse Ile-de-France PIJ - 31 rue de Paris > 01 69 31 59 70 www.ville-palaiseau.fr Paiement et contrat Le moyen de paiement le plus simple

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2012. UES Crédit Agricole S.A.

BILAN SOCIAL 2012. UES Crédit Agricole S.A. BILAN SOCIAL UES Crédit Agricole S.A. BILAN SOCIAL UES Crédit Agricole S.A. GLOSSAIRE BILAN SOCIAL Légende SOMMAIRE BILAN SOCIAL XX* Nouveauté L astérisque précise que le total porte sur un périmètre différent

Plus en détail

QUI SONT LES ALLOCATAIRES DE L ASSURANCE CHÔMAGE?

QUI SONT LES ALLOCATAIRES DE L ASSURANCE CHÔMAGE? QUI SONT LES ALLOCATAIRES DE L ASSURANCE CHÔMAGE? Une étude de l Unédic - Avril 2013 Le profil des allocataires de l Assurance chômage traduit l importance des contrats courts sur le marché du travail.

Plus en détail

Licence professionnelle Management des relations commerciales

Licence professionnelle Management des relations commerciales IUP Management et Gestion des Entreprises Licence professionnelle Management des relations commerciales / Lieux Lieux de formation de formation : Aurillac, : Clermont-Ferrand et et Brioude Vichy Objectifs

Plus en détail

LE BAROMÈTRE DES FEMMES MANAGERS

LE BAROMÈTRE DES FEMMES MANAGERS LE BAROMÈTRE DES FEMMES MANAGERS Introduction Objectifs de l étude Les Essenti Elles, le réseau des femmes managers de BPCE S.A., a souhaité lancer un nouveau Baromètre concernant les Femmes Managers en

Plus en détail

Qui épargne? Qui désépargne?

Qui épargne? Qui désépargne? Dossier Qui épargne? Qui désépargne? Bertrand Garbinti et Pierre Lamarche* En 2009, la moitié des ménages français ont épargné plus de 13 % de leurs revenus. Les comportements d épargne sont cependant

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant ressources humaines

Licence professionnelle Assistant ressources humaines Promotion 3/4 Enquête à moins d'un an du diplôme Site : Clermont-Ferrand Objectif de cette licence professionnelle : Le titulaire du diplôme doit être capable : - De comprendre le rôle et les enjeux de

Plus en détail

Tableau de bord. Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF

Tableau de bord. Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF Tableau de bord Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF Septembre 2009 Sommaire Introduction...4 1 Marché du travail et emploi...7 1-1 Emploi...8 1-2 Coût du travail...14

Plus en détail

INFORMATIONS RELATIVES À LA TAXE D APPRENTISSAGE

INFORMATIONS RELATIVES À LA TAXE D APPRENTISSAGE INFORMATIONS RELATIVES À LA TAXE D APPRENTISSAGE Ces informations prennent en compte la refonte de la taxe d apprentissage à compter de la campagne 2015, suite à la loi du 5 mars 2014. Les principaux changements

Plus en détail

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 observatoire régional #41 Synthèse régionale août 2014 à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 2 899 diplômés de M2 professionnel

Plus en détail

Evolution des formes d emploi et politiques publiques. Emmanuelle Wargon. Conseil d Orientation pour l Emploi. Jeudi 23 janvier 2014

Evolution des formes d emploi et politiques publiques. Emmanuelle Wargon. Conseil d Orientation pour l Emploi. Jeudi 23 janvier 2014 Evolution des formes d emploi et politiques publiques Emmanuelle Wargon Déléguée Générale à l Emploi et à la Formation Professionnelle Conseil d Orientation pour l Emploi Jeudi 23 janvier 2014 Plan de

Plus en détail

La série STMG. Sciences et Technologies du Management et de la Gestion. Série STMG

La série STMG. Sciences et Technologies du Management et de la Gestion. Série STMG La série STMG Sciences et Technologies du Management et de la Gestion Le choix de la filière STMG Le contenu de la formation Les études supérieures Les perspectives d emploi Partie 1 : Le choix de la filière

Plus en détail

Master Marchés financiers

Master Marchés financiers Promotion / Site : Clermont-Ferrand Objectif de ce master : Master Marchés financiers Le Master «Marchés financiers» forme des praticiens de haut niveau capables d'évoluer dans tous les métiers de la finance

Plus en détail

PREPARATION AUX CONCOURS ENA/INET

PREPARATION AUX CONCOURS ENA/INET INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG LE DEVENIR DES DIPLOMÉS 2012 PREPARATION AUX CONCOURS ENA/INET Les caractéristiques de la population ayant répondu à l enquête, un an après leur sortie de l IEP

Plus en détail

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire Contexte régional Créé en 2010 par l Atelier Centre de ressources régional de l économie sociale et solidaire et la Chambre régionale

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant juridique

Licence professionnelle Assistant juridique Promotion / Site : Clermont-Ferrand Objectif de cette licence professionnelle : Licence professionnelle Assistant juridique La licence professionnelle assistant juridique offre aux étudiants qui ont acquis

Plus en détail

Congrès fédéral 7 juin 2014. Pôle Développement Institut Fédéral de l Emploi et de la Formation

Congrès fédéral 7 juin 2014. Pôle Développement Institut Fédéral de l Emploi et de la Formation Les emplois d avenir Convention-cadre FFTT-MSJEPVA Congrès fédéral 7 juin 2014 Pôle Développement Institut Fédéral de l Emploi et de la Formation 1 Rappel sur L emploi d avenir C est un dispositif d emploi

Plus en détail

Licence professionnelle Systèmes informatiques et logiciels spécialité développement d'applications Internet/Intranet

Licence professionnelle Systèmes informatiques et logiciels spécialité développement d'applications Internet/Intranet IUT - Institut Universitaire de Technologie Licence professionnelle Systèmes informatiques et logiciels spécialité développement d'applications Internet/Intranet / Objectifs de cette licence professionnelle

Plus en détail

INCITANTS FISCAUX EN FAVEUR DE LA RECHERCHE & DEVELOPPEMENT

INCITANTS FISCAUX EN FAVEUR DE LA RECHERCHE & DEVELOPPEMENT L UNION FAIT LA FORCE Service Public Fédéral FINANCES INCITANTS FISCAUX EN FAVEUR DE LA RECHERCHE & DEVELOPPEMENT Exercice d imposition 2016 - Année de revenus 2015 10 raisons d investir en R&D en Belgique

Plus en détail

Licence professionnelle Management des relations commerciales

Licence professionnelle Management des relations commerciales Promotion 29/2 Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Management des relations commerciales Objectifs de cette licence professionnelle : D'une part, former des étudiants destinés à intégrer le

Plus en détail

Enquête sur. rémunération

Enquête sur. rémunération Enquête sur les juristes d entreprise et leur rémunération Cette note de synthèse est le résultat d une enquête sur le métier de Juriste d entreprise, menée conjointement par l AFJE, Association Française

Plus en détail

Les Français et la banque en ligne

Les Français et la banque en ligne Les Français et la banque en ligne 11 Objectifs et Méthodologie Objectifs : Analyse du profil sociodémographique des clients des banques en ligne Historique et détention de produits financiers dans des

Plus en détail

L insertion professionnelle des diplômés masters 2 voie professionnelle

L insertion professionnelle des diplômés masters 2 voie professionnelle L insertion professionnelle des diplômés masters 2 voie professionnelle Collegium, Economie, Gestion Université Orléans Jeunes diplômés 2012/2013 Enquête réalisée de septembre à novembre 2014 Ecole de

Plus en détail

BAROMETRE 2014 DU MANAGEMENT ET DES MANAGERS DE TRANSITION. 2 ème édition 29 avril 2013

BAROMETRE 2014 DU MANAGEMENT ET DES MANAGERS DE TRANSITION. 2 ème édition 29 avril 2013 BAROMETRE 2014 DU MANAGEMENT ET DES MANAGERS DE TRANSITION 2 ème édition 29 avril 2013 Introduction Bienvenue à toutes et à tous! Baromètre 2014 des managers et management de transition: résultats Laurent

Plus en détail

MODE D EMPLOI LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle...

MODE D EMPLOI LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle... MODE D EMPLOI Valérie Coutteron LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle... LA LOI N 2008-111 DU 8 FÉVRIER 2008 pour le pouvoir

Plus en détail