LOGISTICS, LOCATIONS (URBAN, REGIONAL) AND SOCIETY

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LOGISTICS, LOCATIONS (URBAN, REGIONAL) AND SOCIETY"

Transcription

1 LOGISTICS, LOCATIONS (URBAN, REGIONAL) AND SOCIETY

2 RIRL 2010 The 8th International Conference on Logistics and SCM Research BEM Bordeaux Management School September 29, 30 and October 1st 2010 Le développement territorial des activités logistiques en Grande Région : une analyse comparée des pratiques et conséquences en France et au Grand-Duché de Luxembourg Thierry HOUÉ Professeur Associé à ICN Business School CEREFIGE France Résumé L objet de cet article est de mettre en évidence différentes approches du développement territorial des activités logistiques et d en observer les conséquences sur l organisation géographique et relationnelle de ces dernières. La recherche revient sur l intérêt que représente le développement du secteur logistique pour la Région Lorraine et le Grand- Duché de Luxembourg, ainsi que sur les réalisations et projets dans ce domaine. Après examen des résultats d une analyse comparée, la réflexion conduit à la présentation des différences d approche et de leur impact sur l essor et l organisation territoriale des activités logistiques. L article souligne enfin une complémentarité plutôt qu une opposition des résultats des politiques menées et propose quelques recommandations dans une vue plus coopérative et interterritoriale des relations entre acteurs des deux territoires. Mots clés : activités logistiques, développement territorial, Grande Région, inter-territorialité, proximité.

3 1. LOGISTIQUE ET TERRITOIRE : UNE RELATION NATURELLE La croissance économique d un État découle de la performance des régions tout comme cette dernière dépend elle-même de celle des grands pôles d activités. Le développement économique des territoires est le moyen d atteindre cette croissance qui n émerge toutefois jamais en tous lieux et de manière simultanée. Elle reste ponctuelle, dynamique et d intensité variable (Perroux, 1955). Sa diffusion est fonction de la structure spatiale, industrielle et urbaine du territoire (Benko, 1998). Dans le contexte actuel de crise, nombre d États, de régions et de départements sont à la recherche de solutions pour stimuler leur croissance en dynamisant leur attractivité, en défendant l emploi et en stimulant l innovation. Du fait des nouvelles règles d un monde récemment ébranlé par la crise et des futurs challenges liés au développement durable, il s agit de préparer un avenir économique au visage bien différent de celui de ces trente dernières années. Face à ces nouveaux défis, l essor des activités de logistique et transport reste une fabuleuse opportunité de création de valeur et d attractivité pour les territoires (Becker, 2003 ; Savy, 2007). C est aussi le moyen de placer au centre du tissu économique, des activités essentielles à son développement (Dornier et Fender, 2007) Les activités logistiques comme axe de développement économique territorial En une vingtaine d années, d un ensemble de fonctions éclatées et cloisonnées, peu valorisées et considérées comme des sources de coûts mal maîtrisés, la logistique s est transformée pour devenir aujourd hui un outil transversal et intégré, vecteur majeur de productivité, de rentabilité et de qualité au service du client. Dans l environnement instable et ultra concurrentiel d aujourd'hui, elle est regardée comme un instrument fondamental de compétitivité (Paché, 2006). La professionnalisation et les mouvements d impartition qui ont touché cette fonction ainsi que la fantastique diversité des métiers qui résultent de sa mutation, permettent aux pouvoirs publics d envisager l implantation et l enracinement des activités de pilotage des flux comme une réelle opportunité pour dynamiser les bassins d emplois. Les prestataires de services logistiques peuvent à présent être considérés comme des vecteurs d innovation dans tous les maillons de la chaîne logistique et participent au phénomène de réindustrialisation des régions au travers d opérations à valeur ajoutée telles que le post-manufacturing (Christopher, 2005). L ensemble de ces activités doit dorénavant être considéré comme un levier de développement économique (Hannigan et Mangan, 2001). 2

4 Le chantier le plus complexe reste néanmoins à la charge des pouvoirs publics et des acteurs économiques qui doivent créer un environnement favorable au service de la stimulation de l attractivité de leur territoire (Poulit, 2005) afin d espérer voir ces activités s y implanter Une analyse comparée des pratiques dans le développement des activités logistiques Il est incontestable qu en fonction de critères hétéroclites tels que les grandes orientations de politique économique, la situation géographique ou encore la culture au sein des entreprises, chaque territoire est susceptible d instaurer des stratégies d attractivité très diversifiées et ce, pour un même secteur d activité. Ces stratégies et les décisions qui en découlent ont alors forcément elles aussi une influence sur la structuration des relations entre les acteurs économiques et leur territoire. L objet principal de cette recherche est justement de mettre en évidence ces différences d approches et d en vérifier les conséquences au niveau de l organisation spatiale et relationnelle des activités de nature logistique. L article se propose de répondre à cette question au travers de l analyse de deux territoires situés au sein de l espace dit de la «Grande Région» 1 : la Région Lorraine en France et le Grand-Duché de Luxembourg. Même s il semble incongru de comparer des espaces aussi différents, le choix de ce terrain d étude est plus éclairé qu il n y paraît au premier abord. D une part, il permet de confronter deux zones géographiques contigües aux atouts distincts, mais qui ont toutes deux placé l essor des activités logistiques au centre de leur politique économique. L idée est de tenter une explication des trajectoires de développement de deux entités qui ont partagé le même chemin industriel jusqu au milieu des années 70. D autre part, l étude essaie de montrer que, face à de telles spécificités d aspects, il devient alors possible d envisager des synergies territoriales au service des activités logistiques. C est véritablement sur un plan qualitatif que la comparaison est intéressante. Les éléments quantitatifs (volumes, ) se limitent plus à un rôle de cadrage dans la recherche. L article revient dans un premier temps sur l intérêt que représente le développement territorial du secteur logistique pour ces deux espaces ainsi que sur les réalisations dans ce domaine pour chacun d entre eux. A la suite de l analyse des résultats du comparatif effectué, le papier met en évidence des différences d approche et l impact sur le développement et l organisation de types d activités logistiques. Enfin, l article souligne une certaine complémentarité plutôt qu une forte opposition des résultats des politiques menées et fournit 1 Voir le portail : 3

5 quelques recommandations dans une vue plus coopérative et interterritoriale des relations entre acteurs des deux territoires. 2. LORRAINE ET GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG : TERRES DE LOGISTIQUE Du fait de leur position au cœur de l espace européen de la Grande Région, à la croisée de plusieurs eurocorridors (figure 1), Lorraine et Grand-Duché de Luxembourg affichent une volonté politique claire vis-à-vis du développement des activités de flux mais aussi de l implantation de nombreux acteurs économiques du secteur logistique et transport. Ces deux territoires accueillent en outre une aire métropolitaine conséquente sur un axe nord-sud. Figure 1. Eurocorridors et grandes aires métropolitaines du nord-ouest européen Source : Commission Européenne (1994). Pour toutes ces raisons, ils représentent un terrain de recherche particulièrement pertinent et traiter du cas du développement des activités logistiques dans cet espace est plutôt cohérent. Toutefois, bien que géographiquement proches et dotés de similitudes, ces deux territoires n en possèdent pas moins des particularités qui leurs sont propres Les différences de deux territoires contigus Les territoires luxembourgeois et lorrain sont deux des composantes de la Grande Région Saar - Lor - Lux - Rhénanie - Palatinat - Wallonie - Communauté française et germanophone de Belgique (figure 2). D une superficie totale de km², la Grande Région compte une 4

6 population d environ 11,2 millions d habitants. Elle est située au cœur de la fameuse «Banane Bleue» 2 et est source de relations économiques et culturelles diversifiées et intenses. Le Grand-Duché de Luxembourg et la Lorraine sont des territoires proches mais aussi marqués par des différences. Les dissemblances les plus prégnantes se caractérisent en termes de superficie et de population. La Lorraine compte 2,34 millions d habitants pour une superficie de km², tandis qu un demi-million d individus résident et se répartissent au Grand-Duché de Luxembourg dans un espace total de km². Figure 2. La Lorraine et le Grand-Duché de Luxembourg au cœur de la Grande Région Source : (2010). Au niveau du tissu économique, les deux territoires sont actuellement marqués par des dissimilitudes. Ceci ne fut d ailleurs pas toujours le cas, puisque jusqu au milieu des années 70, les industries minière et sidérurgique représentaient un poids important dans leurs économies respectives. Grâce à sa position géographique privilégiée, au développement constant de ses relations extérieures et à son intégration dans des espaces plus larges comme celui de la Grande Région, le Luxembourg est doté d une économie ouverte. C est un partenaire économique et politique fiable et stable. Le Grand-Duché est reconnu en tant que place financière internationale. Environ 46 % de son produit intérieur brut dépend de son rôle de place financière dont la croissance exceptionnelle se matérialise par la présence sur le 2 Terme apparu pour la première fois en 1989 suite à une étude sur l'avenir des villes européennes de l'institut Reclus de Montpellier et dont les conclusions ont mis en évidence un couloir urbain cohérent et courbe s'étendant de Londres à Milan, 5

7 territoire de plus de 150 banques. Outre l activité bancaire traditionnelle, le Luxembourg est devenu en quinze ans l'une des places les plus importantes d'europe sur le marché des fonds d'investissement. Le Grand-Duché est le premier centre international de private banking de la zone Euro, le numéro deux pour les fonds de placement après les Etats-Unis et la neuvième place financière au monde 3. Il joue donc un rôle moteur dans le développement de la Grande Région. Les avantages du pays résident dans sa localisation géographique, la qualité de ses infrastructures de transport et de télécommunications, la disponibilité d'une main-d'œuvre qualifiée et polyglotte, la stabilité politique et sociale, l'existence d'un cadre législatif et fiscal attractif, un environnement multiculturel ouvert à l international et une qualité de vie élevée. Région de l Est de la France dotée également d un performant réseau d infrastructures de transport et de communication, la Lorraine est, depuis une trentaine d années, un espace caractérisé par de profondes transformations économiques. Les activités historiques traditionnelles d industries lourdes comme la sidérurgie ou l extraction minière ont progressivement laissé la place à des industries de transformation comme l automobile et à des activités de services. La suppression totale des mines de fer et des houillères a accéléré ce mouvement de reconversion. La métallurgie ne regroupait plus que 3,9 % des emplois salariés en 2005, contre 6,6 % en A la même période, les emplois dans le textile-habillement ne représentaient plus que 0,7 % contre 2,8 % quinze ans auparavant. Dans ce contexte et depuis environ vingt cinq ans, les activités logistiques ont connu un essor remarquable. L ensemble de ces mutations économiques ont été en partie permises par l implantation de près de 600 firmes étrangères. Depuis 2001, l emploi industriel a fortement reculé en Lorraine. Le secteur tertiaire a su quant à lui profiter du dynamisme des secteurs de la santé et de l action sociale et, plus légèrement, de l essor des activités de conseils et développement. Parallèlement, le travail frontalier s est fortement accru. Le nombre de travailleurs frontaliers est passé de en 1982, à en Il est estimé aujourd hui à environ individus. A noter que plus des deux tiers des frontaliers travaillent au Grand-Duché de Luxembourg (INSEE, 2006). L organisation territoriale de ces deux espaces est un point de contraste. Si l on s en tient aux principaux découpages administratifs (dus en partie à des effets de taille), Lorraine et Granden tant qu espace majeur du développement économique européen. 3 Source : 6

8 Duché de Luxembourg sont caractérisés par des structurations relativement différentes (tableau 1). Tableau 1. Organisation territoriale de la Lorraine et du Grand-Duché de Luxembourg Lorraine Luxembourg Département 4 District 3 Arrondissement 19 Canton 12 Canton 157 Commune 116 Commune Source : Code Officiel Géographique (Fra.) et Administration du Cadastre et de la Topographie (Lux.) (2008). Notons qu une structure simplifiée de l organisation d un territoire peut avoir un impact positif sur la réactivité, la disponibilité et la cohésion des institutions ainsi que sur le pragmatisme des décisions concernant l aménagement et l attractivité du territoire La présence d un tissu dense d activités logistiques comme point commun majeur Du fait d un positionnement géographique favorable au cœur d un vaste marché de consommation de plus de onze millions d habitants et de la présence d un maillage d infrastructures routières, autoroutières et ferroviaires de qualité (figure 3) mais aussi d aéroports, de ports fluviaux, de système de communication, les territoires lorrain et luxembourgeois sont tous deux dotés d un tissu d activités logistiques et transport dense. Figure 3. Infrastructures rail-route et plateformes logistiques 7

9 Plateformes logistiques en Lorraine et au Luxembourg Source modifiée : (2010). Du côté des infrastructures routières, l autoroute A3 (côté luxembourgeois) / A31 (côté français) représente un axe nord-sud structurant et essentiel pour la circulation des flux de marchandises et pour l implantation des activités logistiques-transport localisées à la fois sur le territoire lorrain et grand-ducal. Le trafic de poids-lourds y est estimé à unités par jour. Notons que ces éléments ont fortement influencé le choix des territoires comparés. Afin d étayer nos propos, le tableau 2 donne un aperçu des moyens logistiques disponibles sur ces deux territoires. Tableau 2. Les moyens logistiques en Lorraine et au Grand-Duché de Luxembourg Flux de marchandises internes, entrant et sortant (en milliers de tonnes) Région Grand-Duché Lorraine de Luxembourg (2009) (2009) 4 Source : Observatoire Régional des Transports et de la Logistique en Lorraine. 5 Source : Eurostat. 8

10 Plateformes logistiques Surface d entrepôts m² m² (estimation) Mises en chantier d entrepôts (estimation annuelle ) m² m² Parc routier Tracteurs : Tracteurs : (en unités) - Semi-remorques : Semi-remorques : Ports fluviaux - 4 ports - 1 port Trafic fluvial (en millions de tonnes) - 10 (2008) - 1,6 (2008) Aéroports - 1 aéroport national - 1 aéroport international tonnes de fret (2008) tonnes (2008) Grandes gares ferroviaires de triage - 1 (Woippy) - 1 (Bettembourg) Depuis plus de vingt ans, la Région Lorraine s inscrit dans une dynamique d investissement lui permettant aujourd hui de revendiquer sa vocation logistique. Avec plus de entreprises, le secteur logistique et transport est ici un secteur économique majeur (Houé, 2006). Sept grandes zones logistiques accueillent sur le territoire lorrain des grands noms tels FM Logistic, DHL, Mory Team, Transalliance, ND Logistics, etc... Ces prestataires de services côtoient d importants chargeurs industriels (Arcelor, PSA, etc.) et des firmes du secteur de la grande distribution (Auchan, Cora, etc.) mais aussi les plateformes de distribution d IKEA, ou encore de Grundfos. Si l on intègre l ensemble des emplois de la logistique présents dans l industrie et le commerce, c est près de salariés qui sont concernés. Depuis 2000, plus de m 2 de surfaces d entreposage sont sortis de terre. Elles sont presque toutes réparties le long de l A31 sur un axe nord-sud. Dans son contrat de projets , la Région Lorraine avait inscrit son action dans une dynamique permettant de conforter cette vocation logistique notamment au niveau de ses infrastructures. C est dans la continuité de ces projets que le CPER intègre aussi cette dimension. Il s agit de renforcer sa position stratégique par le biais d investissements capacitaires de transport mais aussi par le développement de l intermodalité grâce notamment au mode fluvial pour le fret et au mode ferroviaire pour le transport de personnes (Conseil Régional de Lorraine, 2007). 6 Source : Observatoire Régional des Transports et de la Logistique en Lorraine. 7 Source : Eurostat. 9

11 Concernant le Grand-Duché de Luxembourg, cette densification d activités logistiques est plus récente. Il faut rappeler que 46 % de son produit intérieur brut dépend toujours de son rôle de place financière. Le pays est conscient des risques que représente cette situation. Ainsi, le 4 août 2004, le Gouvernement luxembourgeois a pris la décision de retenir les activités de logistique et transport comme l un des domaines-cibles de sa politique de développement économique. Cela au même titre que les secteurs des éco-technologies et de la santé, celui des équipements automobiles et le commerce électronique (Houé, 2008) entreprises emploient environ personnes dans le secteur logistique et transport 8. Deux grandes zones sont dédiées à l'essor des activités logistiques : l'une à Contern à l est de la ville de Luxembourg et l'autre au sud à Bettembourg/Dudelange à proximité de l A3. En dépit de la rareté et du prix élevé du foncier, les pouvoirs publics souhaitent inciter l'implantation d entreprises à vocation internationale proposant des services logistiques innovants à valeur ajoutée élevée. Ceci est aussi un moyen d encourager in fine d autres initiatives de développement (Guillaume, 2008). Quelques grands acteurs logistiques sont déjà présents depuis plusieurs années. Cargolux est l une des principales compagnies de fret aérien au monde. Elle se classe au dixième rang mondial en tonnes-kilomètres effectués. Nouvellement localisé à Luxembourg, Champ Cargosystems est leader sur le marché de la fourniture de solutions logicielles intégrées pour les acteurs du fret aérien. La présence également plus récente de grands prestataires de services logistiques et transport est aussi à souligner (DHL, Kuehne + Nagel, Ziegler et Schenker). CFL Multimodal, filiale de la Société Nationale des Chemins de Fer Luxembourgeois, propose des services de transport de containers, de transport combiné et d entreposage sur le terminal de Bettembourg. Comme en Lorraine, l implantation de grands chargeurs tels qu Auchan, Goodyear, Faurecia ou ArcelorMittal renforce la densité des mouvements de flux. Du côté des aménageurs le groupe Sogaris, vient récemment de signer un accord avec le Ministère de l Économie et du Commerce Extérieur luxembourgeois afin de créer une structure juridique commune sur le site logistique WSA à Bettembourg. Celle-ci devrait développer à terme entre 100 et m 2 d entrepôts dédiés aux services logistiques à haute valeur ajoutée (Guillaume, 2008). En matière de flux économiques entre les différentes entreprises de la Grande Région, peu de données fiables sont pour l heure disponibles. On peut citer une analyse sur les échanges de marchandises entre firmes issue d une étude effectuée dans le cadre d un projet du 8 Voir le site : 10

12 programme INTERREG IIIc e-bird (2007). Sur la base d un échantillon de 61 entreprises lorraines essentiellement issues du secteur industriel et de la distribution, l étude montre que la part des pays limitrophes (Luxembourg, Allemagne et Belgique) dans leur chiffre d affaires à l export est de 62 %. Si l on considère uniquement les composantes de la Grande Région, le Luxembourg représente près de 80 % du CA export des entreprises étudiées. Sur un échantillon de 46 entreprises luxembourgeoises, la part des pays limitrophes dans leur chiffre d affaires à l export est cette fois de 90 %. 30 % du CA export des entreprises interrogées sont réalisés avec des entreprises localisées en Lorraine. Ces chiffres et l étude en général montrent une relative importance de la dynamique territoriale dans l économie de la Grande Région ainsi qu une certaine interdépendance économique entre ces deux pays. 3. CONSÉQUENCES D UNE APPROCHE DIFFÉRENCIÉE DU DÉVELOPPEMENT L étude exploratoire sur laquelle repose cette recherche est basée sur une analyse documentaire approfondie et l utilisation des conclusions de précédentes investigations en supply chain management menées dans le champ du développement économique territorial (quarante et un entretiens semi-directifs d institutionnels et d entreprises). Nous tentons de proposer dans cette troisième partie, une comparaison de différents critères de développement des activités logistiques mais aussi d en souligner les effets sur les modèles d attractivité Une méthodologie de recherche qualitative fondée sur la comparaison des territoires Une analyse comparée qualitative de deux cas de territoire est employée comme démarche applicative de recherche. De forme empirique, elle est réalisée selon divers critères devant permettre une mise en évidence de spécificités contextuelles (Wacheux, 1996). Dans ce travail, elle prend plusieurs directions : le temps (depuis quand le déploiement des activités logistiques peut être considéré comme un axe fort de développement), le niveau d organisation et de complexité territorial, les caractéristiques culturelles et organisationnelles des entreprises ainsi que les grandes lignes de politique sectorielle d essor présentes et futures. Le cadre théorique support de l étude est symbolisé par l utilisation des concepts suivants : la proximité spatiale qui symbolise la notion d intervalle séparant au moins deux individus ou deux organisations (Bellet et Kirat, 1998) ; la proximité relationnelle qui correspond à une structure de coordination associant des acteurs pour la réalisation d une même activité finalisée et qui traduit l'attachement de ces derniers à un espace commun de représentations, de règles d action, de valeurs et de savoirs (Carrincazeaux, 1999) ; la 11

13 proximité circulatoire liée aux propriétés des réseaux de transport et de communication telles que l accessibilité, la connectivité et la nodalité (Burmeister et Colletis-Wahl, 1997). La notion de territoire dans son acception économique et celle d interterritorialité (Vanier, 2008) sont également mobilisées. Tous ces concepts issus de l économie géographique et spatiale, sont associés dans la recherche aux processus de développement des activités. Cette combinaison permet d appréhender les relations qu entretiennent territoire et entreprises et nous éclaire sur la mise en place et l explication des schémas de développement Des points de similitude et d opposition L analyse du discours des acteurs logistiques institutionnels et entreprises ainsi que l étude documentaire approfondie réalisée, nous amènent à entrevoir des oppositions et certaines similitudes dans les schémas de développement des activités logistiques des deux territoires considérés. Même si ces dernières s avèrent plutôt rassurantes, ces analogies n en sont pas moins des éléments qui viennent renforcer une concurrence directe entre la Lorraine et le Grand-Duché pour l accueil des activités de flux La qualité des infrastructures valorisée de part et d autre La Lorraine et le Luxembourg sont dotés d installations logistiques et d un maillage d infrastructures de transport de qualité (autoroutes, voies fluviales, voies ferroviaires). Certains acteurs craignent une saturation à très court-terme du trafic routier sur certains axes, en particulier à proximité de l aéroport international de Luxembourg-Findel et sur la fameuse A3/A31. La plupart des personnes interrogées plébiscitent la connectivité, la nodalité et l accessibilité des sites logistiques. Les institutionnels n hésitent pas à exploiter fortement l idée d une excellente proximité circulatoire dans le cadre de la promotion de leur espace. La proximité spatiale apparaît comme un argument moins marquant pour le Grand-Duché sans doute du fait de la nature des activités logistiques que l on peut considérer ici comme davantage tournées vers l international dans une logique hub and spokes. La politique d aménagement du territoire au niveau des projets d infrastructures semble dynamique dans les deux cas. Cette vision est confortée notamment au travers des projets prévus au nouveau CPER lorrain comme dans ceux présents dans le papier stratégique route2020.lu 9. 9 Voir les sites et pour de plus amples détails sur les projets. 12

14 Le plus difficile à surmonter restant le décalage d horizon temporel existant entre le besoin à court-terme et les délais de réalisation des travaux La multimodalité et son essor comme nouveau cheval de bataille Des systèmes intermodaux développés et fiables constituent des outils permettant de mieux coordonner les flux mondiaux de marchandises (Savy, 2007). La qualité des infrastructures routières, ferroviaires, fluviales et aériennes est reconnue par les entreprises et utilisée comme argument d attraction par les institutionnels. Les firmes des deux territoires ont cependant le sentiment que le potentiel de ces modes de transport alternatifs au tout routier n est pas optimisé et que l offre multimodale reste encore peu structurée. Malgré tout, depuis quatre ans, expériences, solutions et projets multimodaux (projet Europort Lorraine) tendent à se multiplier et Luxembourg et Lorraine commencent à se doter de moyens intéressants. Au niveau du fret aérien, l aéroport Luxembourg-Findel possède sans doute une longueur d avance et un avantage compétitif clé notamment face à son concurrent lorrain, l aéroport Metz-Nancy-Lorraine. En effet, le handling y est très rapide. Trois heures suffisent pour faire transiter les marchandises de l'atterrissage de l'avion jusqu'au départ du camion de l'aéroport, continuant ainsi leur chemin dans la chaîne logistique. Ce délai peut prendre jusqu'à une journée voire davantage dans d autres aéroports. Le défi est justement de profiter de cet atout pour proposer de nouveaux services à valeur ajoutée. L autoroute ferroviaire Bettembourg/Perpignan est un autre exemple de multimodalité grâce au transport combiné rail-route. Inauguré le 29 mars 2007, ce projet d une capacité de semi-remorques/jour a été soutenu par les gouvernements français et luxembourgeois et a abouti à la création d une liaison européenne de ferroutage de kilomètres (Murrath et Probst, 2007). Trois allersretours quotidiens sont proposés. Du côté français, dans la continuité du Grenelle de l environnement et surfant sur la vague d une logistique plus durable (Houé, 2010), la Lorraine entend se positionner comme un acteur majeur du transport fluvial dans la Grande Région. Cette région a décidé de se fédérer autour du projet nommé «Europort Lorraine». Ce projet de 85 hectares en trois étapes à horizon 2013, 2020 et 2030, vise à optimiser les atouts régionaux liés à sa situation géographique en misant sur la complémentarité entre les ports fluviaux mosellans de Metz et d'illange, mais aussi de Frouard, en Meurthe-et-Moselle. 7 ème port fluvial français et le premier pour l acier, le port thionvillois d Illange serait destiné à des prestations touchant 13

15 l'industrie et la métallurgie. Celui de Metz, 6 ème port fluvial français et premier en Europe pour les céréales, conserverait une activité axée sur l'agroalimentaire et les conteneurs. Le port meurthe-et-mosellan de Frouard, 13 ème rang au niveau national, serait quant à lui orienté vers le vrac et les conteneurs. Le projet intéresse vivement le port d Anvers en Belgique qui, malgré la crise économique, multiplie les investissements et ambitionne de porter son trafic annuel à 300 millions de tonnes. Il y voit un moyen de favoriser l'acheminement des marchandises vers le sud de l Europe (Saada, 2009) La formation au cœur du dispositif de développement de chacun des territoires La proximité et la disponibilité d une main-d œuvre logistique bien formée sont des facteurs déterminant d implantation pour les firmes (Merenne-Schoumaker, 2008). Les deux territoires maintiennent cet avantage concurrentiel en travaillant intensivement et parfois de manière collaborative sur les programmes et tous les niveaux de qualification (à l image de la collaboration entre le Centre de Recherche Public Henri Tudor à Luxembourg et l Université Paul Verlaine à Metz, et du Projet INTERREG IVa - Formation Continue Universitaire pour la Grande Région). Le développement des contenus est en phase avec l évolution des compétences, des technologies et des pratiques dans le champ de la logistique. Mais l offre de formation à tendance à devenir pléthorique et la concurrence est de plus en plus acerbe. Une collaboration plus étroite avec l appareil de formation, les représentants des organisations professionnelles et les organismes intervenant sur le secteur de l emploi doit être recherchée. A première vue plus avantageux en Lorraine pour les entreprises du fait de salaires généralement plus bas, le coût du travail au Grand-Duché reste compétitif grâce à des taux de contributions sociales et d impôt sur les salaires relativement limités Des choix plus discriminants Cette troisième sous-section nous amène à présenter des éléments permettant de différencier les approches choisies par chacun des deux territoires analysés dans le but d attirer et de développer les activités logistiques sur leur espace géographique L impact des modes de gouvernance institutionnelle sur les relations territoriales Comme évoqué dans le tableau de la seconde partie de l article, l organisation territoriale de la Lorraine et du Grand-Duché est relativement différente. Cette différence s explique par la taille respective des deux espaces et leur régime (région administrative versus État souverain 14

16 européen). De ce fait, il apparaît que les relations entre institutionnels et entreprises, mais aussi la prise de décision concernant le développement économique, ne sont pas soumises aux mêmes règles de fonctionnement. Concernant le développement économique des activités logistiques, villes, cantons et agences de développement économique lorrains déploient de gros efforts de structuration et de communication afin de valoriser leur propre espace (création de clubs logistiques, de groupements, lancement de manifestations diverses, etc.). L agrégat des relations entre institutionnels et entreprises préfigure ici des structures à caractère plutôt localisé en phase d émergence et non un véritable phénomène de clustering (Porter, 1998). Comme partout en France, une concurrence bien naturelle entre département s est installée (Jayet, 1993). Elle entraîne parfois une trop grande multiplication des offres à destination des firmes. La proximité relationnelle entre institutionnels et entreprises est néanmoins très bonne. Le Luxembourg possède l avantage d être un pays de petite taille où règne un relatif consensus, notamment en ce qui concerne les grandes orientations de développement économique. D après l analyse du discours des acteurs rencontrés, il s agit d un atout pour l attractivité du Grand-Duché. La réussite d un projet d implantation de plateforme passe d ailleurs souvent par la capacité de parler d une seule voix, tout en assurant un débat constructif entre pouvoirs publics et entreprises. Les firmes soulignent la disponibilité et la cohésion des services de l État luxembourgeois ainsi que le pragmatisme de ses équipes sur le terrain, ce qui caractérise une forte proximité relationnelle entre institutionnels et firmes. A l instar de son voisin wallon en 2005 avec son «Cluster Transport et Logistique Wallonie- Belgium», le Grand-Duché a annoncé en juin 2009 la naissance du «Cluster Logistics Luxembourg». Ses membres fondateurs proviennent du monde institutionnel et des entreprises, de celui de l enseignement, de la formation et de la recherche. Ses missions consistent à stimuler les échanges d information, à favoriser les projets collaboratifs, à encourager le développement de nouveaux produits et services et à promouvoir l innovation. Une étroite proximité relationnelle existe entre l administration douanière et les firmes. Beaucoup d entreprises apprécient les efforts d information et de formation engagés par l État et organisés par les autorités douanières luxembourgeoises. Ceci facilite leur accès à des compétences clés importantes dans le domaine des opérations logistiques internationales. Les travaux de Faivre (2003) démontrent qu une structure locale centralisée, fondée sur un vécu commun et dirigée par quelques individus capables de garantir un climat consensuel 15

17 représente une situation favorisant des projets de développement de qualité qui bénéficient en général d une cohérence spatiale et d un pilotage collectif plus efficient des zones économiques. L inverse amène souvent la création de sites disparates où la concurrence entre les propositions d implantation est plus forte Le choix de la spécialisation des zones logistiques au Grand-Duché de Luxembourg Le gouvernement luxembourgeois a choisi de consacrer deux grandes zones de son territoire à l essor des activités logistiques. Celle située à Contern est plutôt réservée aux activités de traitement du fret des activités aéroportuaires. L autre localisée sur le site WSA Dudelange/Bettembourg est en majeure partie dédiée à l accueil d entreprises gérant du fret ferroviaire et routier ou ayant décidé de se tourner vers le transport multimodal ou combiné. La présence de grands prestataires de services logistiques aux activités spécialisées y est déjà importante. Tout porte à croire que cet effort de polarisation des zones logistiques a pour but de rationaliser et d optimiser les espaces avec l idée de continuer à axer le développement sur des activités logistiques à forte valeur ajoutée et de favoriser les synergies entre activités d un même type La Lorraine face à l implantation d activités de nature plus diversifiée Les orientations de développement et d aménagement des sites logistiques en Lorraine paraissent plus diffuses. Chaque espace est en général considéré comme bien aménagé et bien connecté au réseau d infrastructures de transport et de communication. Les sept grandes zones logistiques régionales ne sont pas réellement dédiées à des activités ou des métiers de nature spécifique. Sur le même site, évoluent des solutions logistiques différenciées. Il est alors possible de parler d une logique d implantation plus opportuniste. Cette situation peut malgré tout avoir des avantages notamment du fait de la richesse de l environnement économique de proximité qui peut en découler. D un point de vue purement géographique, cette dispersion est moins évidente puisque les zones logistiques les plus dynamiques sont regroupées le long du sillon lorrain, du nord au sud de la région. Cette polarisation spatiale des organisations logistiques n est pas neutre et peut profiter à un mouvement général de mise en réseau du territoire (Savy, 1995) favorisant des externalités de communication et d information (Vicente, 2002) Une approche différenciée qui a des conséquences sur les modèles de développement 16

18 Les paragraphes précédents ont présenté des similitudes, mais aussi des divergences dans le travail qu exécute chaque territoire pour promouvoir l essor des activités logistiques. Ce sont justement ces divergences qui nous amènent à proposer une synthèse aboutissant à des modèles de développement territorial distincts fondés sur des combinaisons de proximité différentes. En insistant sur le caractère exploratoire de cette recherche et même s il peut paraître malaisé de comparer des territoires aux caractéristiques physiques (taille, population, etc.) intrinsèquement différents, il nous a néanmoins semblé pertinent de tenter cette proposition de modèle explicatif du fait de l importance que prennent les activités logistiques dans ces espaces contigus. Utilisant et synthétisant les résultats des investigations développés dans les paragraphes précédents, le tableau 3 ci-après aboutit à une différenciation fondée sur une liste de dix critères de distinction. Tableau 3. Différentes voies de développement des activités logistiques et proximités Région Grand-Duché Lorraine de Luxembourg Nature du territoire étudiée - Région administrative - État Niveau de complexité de l organisation territoriale - Forte complexité - Complexité moyenne Superficie km² km² Population - 2,34 millions - 0,5 million Environnement culturel de - Environnement plutôt - Environnement plutôt travail dans les entreprises monoculturel multiculturel Décision de développement - Long-terme (25 ans) - Court-terme (5 ans) des activités logistiques - Distorsions apparentes - Consensus apparent Activités logistiques - Industrielles et de service - De service essentiellement implantées sur les zones - Diversifiées - Spécialisées Prédominance - Locale et nationale - Locale et internationale géographique - Polarisation spatiale de - Polarisation spatiale de des activités plateformes aux activités plateformes aux activités logistiques diversifiées spécialisées Organisation des relations - Multipolaire (clubs, etc.) - Centralisée (cluster) entre acteurs logistiques - Bien structurée - Bien structurée Futures orientations - Multimodalité - Multimodalité de développement - Fluviale - Aéroportuaire des activités logistiques - Selon opportunité - A forte valeur ajoutée 17

19 Développement territorial centré sur une offre de proximité spatiale et circulatoire Développement territorial centré sur une offre de proximité circulatoire et relationnelle Deux modèles de développement territoriaux des activités logistiques se distinguent. L un caractérisé par le cas de la Région Lorraine vient renforcer l idée d un essor centré sur une offre de proximité spatiale et circulatoire au service des activités de flux. La proximité spatiale y est présentée comme la possibilité pour les acteurs aux activités diversifiées et essentiellement locales et nationales de pouvoir se retrouver dans un espace géographique à une distance raisonnable de leurs principaux clients et d un espace de services (formations, main-d œuvre, sous-traitants, etc.). La proximité circulatoire y est valorisée en tant qu élément indispensable à la bonne circulation des flux physiques et d information. Même si de nombreuses entreprises étrangères sont implantées sur le territoire, l environnement de travail reste globalement monoculturel. La proximité relationnelle est bonne mais diffuse. L organisation des relations reste multipolaire sans réelle unité de valeurs et de système de représentations. Cela ne permet pas réellement de caractériser le modèle. Globalement, la stratégie de développement y paraît plus opportuniste. Le modèle de développement économique luxembourgeois est davantage orienté vers une centralisation des décisions basée sur une proximité relationnelle forte entre quelques acteurs institutionnels et les entreprises. Cette centralisation semble inciter à une plus grande cohérence dans les choix retenus ainsi qu au niveau de l organisation spatiale des activités. Cette proximité relationnelle répond aux types d activités que le Grand-Duché souhaite attirer sur son territoire, en particulier du fait des caractéristiques multiculturelles et polyglottes de ses ressources humaines. La dimension circulatoire est quant à elle valorisée au travers d une communication sur la qualité des infrastructures de transport (autoroute, aéroport, etc) et de communication qui viennent directement servir des activités polarisées par grands secteurs logistiques de nature plutôt internationale à haute valeur ajoutée. La stratégie de développement est plus ciblée (fret aérien, ferroutage). Enfin, il faut souligner la relative jeunesse de la décision d essor du secteur logistique au Luxembourg. Cet élément peut avoir des conséquences sur le modèle de développement employé, mais ces investigations ne permettent pas pour l instant de juger d un quelconque effet positif ou négatif. 18

20 4. À LA RECHERCHE DE LA COMPLÉMENTARITÉ TERRITORIALE Une différence d approche du développement du secteur logistique par deux territoires distincts a été mise en exergue dans la troisième partie de cet article. Nous estimons que ces divergences ne sont pas antinomiques avec l idée de la recherche d une plus grande complémentarité des activités de flux. Ceci réclame néanmoins de trouver des solutions de coopération plus affirmées pour profiter des atouts et du potentiel de leur implantation Complémentarité des deux territoires : priorité au multimodal et à la formation Les activités économiques engendrées par le pilotage des flux logistiques dans les supply chains se complexifient. Si la Lorraine et le Grand-Duché ont pour objectif de développer des solutions capables de répondre à cette complexité, ces territoires ne pourront le faire qu en considérant l environnement logistique régional dans sa globalité et en combinant des moyens différents (cf. tableau 2). Les différences caractérisant chaque territoire permettent de disposer d un réservoir de ressources logistiques plus important (m² disponibles, maind œuvre, compétences, etc.). La dépendance des territoires de la Grande Région est une réalité dans le cadre du développement du secteur logistique. Elle se matérialise par une complémentarité spatiale (proximité d un plus grand potentiel de partenaires économiques), circulatoire (possibilité d augmenter la connectivité et la vélocité des flux physiques et d information) et relationnelle (encourager les relations entre acteurs et les échanges d information). Nous pensons que cette complémentarité est nécessaire dans le cadre du développement de la multimodalité en Grande Région. La zone frontalière avec le Luxembourg est justement considérée comme un pôle logistique multimodal prioritaire (Samarcande, 2009). Mais difficile de développer une aptitude logistique multimodale sur un espace limité en faisant abstraction des ressources et des infrastructures disponibles de part et d autre (capacité des ports fluviaux, réserve lorraine de foncier, compétence des entreprises luxembourgeoises pour le handling, etc.). D ailleurs, c est le manque de cohérence et d offres globales de transport door to door qui, selon les prospects, nuit au mode fluvial. Le futur projet de délestage du port d Anvers devrait amener les parties à travailler sur la proposition d une solution concertée. Une relation entre fret aérien luxembourgeois et fret ferroviaire à grande vitesse en Lorraine (projet de TGV Fret) est aussi une piste de réflexion. Concernant le transport de personnes, des collaborations réussies existent déjà. Démarche pionnière en Europe, le SMOT (Schéma pour la Mobilité Transfrontalière) est le résultat d un partenariat entre la SNCF, les CFL, la Région Lorraine et le Gouvernement du Grand-Duché. Il a pour 19

Directive Régionale d Aménagement

Directive Régionale d Aménagement Directive Régionale d Aménagement Développer les fonctions de centralité autour des quartiers de gare Cahier d intentions Septembre 2010 Mise en œuvre du Schéma Régional d Aménagement et de Développement

Plus en détail

Plateforme de compétitivité industrielle

Plateforme de compétitivité industrielle Plateforme de compétitivité industrielle SOMMAIRE MOT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL CORPORATE GRANDE PLATEFORME INDUSTRIELLE ZONES D'ACTIVITES COMPLEXE PORTUAIRE TANGER MED MOT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL Tanger Free

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE BOURGOGNE Place des Nations Unies - B.P. 87009-21070 DIJON CEDEX Téléphone : 03 80 60 40 20 - Fax : 03 80 60 40 21 MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT Préambule

Plus en détail

440 hectares 2 milliards d euros

440 hectares 2 milliards d euros EUROSITY EUROSITY, UNE PLATEFORME SINO-EUROPéENNE UNIQUE EN EUROPE Une plateforme innovante de coopération industrielle, commerciale et académique, d une ampleur sans précédent, entre la France et la Chine,

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

Le Marketing Territorial

Le Marketing Territorial Le Marketing Territorial Eléments de méthodologie pour construire une stratégie Laurent Sansoucy Formation ANIMA Rabat, 7-8-9 mai 2003 Plan Démarche générale Stratégies marketing Segmentation En guise

Plus en détail

Quelle place pour la logistique en Essonne? Débats/groupes de travail du 22 octobre 2010 Synthèses des échanges et propositions d actions

Quelle place pour la logistique en Essonne? Débats/groupes de travail du 22 octobre 2010 Synthèses des échanges et propositions d actions Quelle place pour la logistique en Essonne? Débats/groupes de travail du 22 octobre 2010 Synthèses des échanges et propositions d actions La logistique contribue, de manière significative, au développement

Plus en détail

Qu est-ce que la compétitivité?

Qu est-ce que la compétitivité? Qu est-ce que la compétitivité? Le but de ce dossier pédagogique est d expliquer la notion de compétitivité d une entreprise, d un secteur ou d un territoire. Ce concept est délicat à appréhender car il

Plus en détail

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013 Rapport d études Etudes des spécificités du marché du SaaS en France Rapport de synthèse février 2013 Conception Caisse des Dépôts (Service communication DDTR) février 2013 Veille stratégique, conseil

Plus en détail

FIRMES MULTINATIONALES et INSERTION TERRITORIALE

FIRMES MULTINATIONALES et INSERTION TERRITORIALE FIRMES MULTINATIONALES et INSERTION TERRITORIALE 1 Christian Milelli (CNRS EconomiX) Workshop «Localisation des entreprises et performances des territoires» Nanterre 18 novembre 2009 Problématique Modalités

Plus en détail

Performance et valorisation RH

Performance et valorisation RH Performance et valorisation RH Document téléchargeable à des fins de consultation. Toute utilisation à des fins commerciales proscrite sans autorisation expresse de l auteur. 1 La fonction «Ressources

Plus en détail

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBALISATION ET TRANSFORMATION RH UNE RÉPONSE FACE À L EXIGENCE DE PERFORMANCE ET DE COMPÉTITIVITÉ La globalisation des entreprises, accélérée par

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir?

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? étude Bird & Bird et Buy.O Group Empower your Business Relationships Edito Globalisation, démocratisation de

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

Transport et Logistique face à la mondialisation

Transport et Logistique face à la mondialisation Commission Mobilité et Transport Transport et Logistique face à la mondialisation Cas des Produits Industrialisés CNISF le 13 janvier 2010 JC Raoul 1 Pourquoi les produits industrialisés? Une croissance

Plus en détail

LES DIX ANS DE L ACNUSA. Bilan de la table ronde 8

LES DIX ANS DE L ACNUSA. Bilan de la table ronde 8 6 LES DIX ANS LES DIX ANS DE L ACNUSA Bilan de la table ronde 8 7 LES DIX ANS DE L ACNUSA Bilan de la table ronde À l occasion du dixième anniversaire de sa création, l ACNUSA a réuni tous ses partenaires

Plus en détail

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance.

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Département XXX Note à l attention du président du Conseil Général

Plus en détail

NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC

NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC Marrakech, 19 mai 2011 Stratégie logistique : Cadre général Développement de la logistique = priorité stratégique pour renforcer

Plus en détail

Pourquoi la Grande Vitesse au Maroc?

Pourquoi la Grande Vitesse au Maroc? Pourquoi la Grande Vitesse au Maroc? Au cours de la dernière décennie, la politique des grands chantiers initiée et conduite par SA MAJESTE LE ROI MOHAMMED VI que dieu l assiste a permis de développer

Plus en détail

184 TISSUS DE VILLES

184 TISSUS DE VILLES 183 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 1 1. Le poids de l interdépendance dans le devenir urbain 1 2. Systèmes urbains et réseaux de villes 4 3. Les réseaux européens de villes et le système des villes européennes

Plus en détail

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP)

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) CDCPP (2012) 9 le 20 mars 2012 lère Session Plénière Strasbourg, 14-16 mai 2012 CONVENTION EUROPEENNE DU PAYSAGE 10e Réunion du Conseil

Plus en détail

Investissement au Maroc

Investissement au Maroc Investissement au Maroc Pourquoi le Maroc La compétitivité des coûts A seulement 14 km de l Europe, le Maroc se positionne comme une plateforme compétitive à l export: o Des charges salariales réduites

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

aux entreprises textiles Le parte n aire dédié www.sc-2.com Mail : commercial@sc-2.com

aux entreprises textiles Le parte n aire dédié www.sc-2.com Mail : commercial@sc-2.com 8 rue des 2 communes 94300 Vincennes, France Fax : +33 (0)1 70 70 21 30 SC-2 accompagne les entreprises textiles en leur apportant ses compétences multiples et significatives acquises au sein d enseignes

Plus en détail

NOTE A LA PRESSE Introduction Faciliter l implantation d activités logistiques nouvelles

NOTE A LA PRESSE Introduction Faciliter l implantation d activités logistiques nouvelles NOTE A LA PRESSE Introduction Avec la mondialisation de la production et de la demande, la logistique joue un rôle essentiel au sein de l économie. Si le secteur doit faire face aujourd hui à l environnement

Plus en détail

Profil professionnel. Section : Bachelier en construction

Profil professionnel. Section : Bachelier en construction Section : Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera durant ses études de nombreuses occasions qui, d une part

Plus en détail

THEME II: AMENAGER ET DEVELOPPER LE TERRITOIRE FRANCAIS. Les dynamiques des espaces productifs dans la mondialisation (6-7h)

THEME II: AMENAGER ET DEVELOPPER LE TERRITOIRE FRANCAIS. Les dynamiques des espaces productifs dans la mondialisation (6-7h) THEME II: AMENAGER ET DEVELOPPER LE TERRITOIRE FRANCAIS Les dynamiques des espaces productifs dans la mondialisation (6-7h) Les dynamiques des espaces productifs français dans la mondialisation ETUDE DE

Plus en détail

Montréal, 1-5 juin 2011

Montréal, 1-5 juin 2011 Ministère de l écologie, du développement durable des transports et du logement (MEDDTL) Commissariat général au développement durable Direction de la recherche et de l innovation (DRI) / Service de la

Plus en détail

Agence pour la création d entreprise

Agence pour la création d entreprise Agence pour la création d entreprise d SYNTHÈSE SE DU PLAN STRATÉGIQUE 2010 2012 Les éléments majeurs du contexte ayant un impact sur l APCE Ces éléments de contexte conditionnent le positionnement et

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013 La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés aux différents stades d élaboration et de contrôle des sujets. Pour autant, ce document

Plus en détail

LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1

LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1 LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1 Quatre volets - Description et périmètre de la logistique - La logistique

Plus en détail

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 Mission PÔLE Québec Chaudière-Appalaches a pour mission de contribuer

Plus en détail

GRAND PORT MARITIME DE LA ROCHELLE Projet stratégique 2014-2019

GRAND PORT MARITIME DE LA ROCHELLE Projet stratégique 2014-2019 GRAND PORT MARITIME DE LA ROCHELLE Projet stratégique 2014-2019 Présentation en Conseil de Surveillance le 28 mars 2014 Démarche d élaboration Thème Analyse stratégique Perspectives de développement du

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management et gestion des activités de logistique internationale de l Université de Perpignan Via Domitia - UPVD

Plus en détail

LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES

LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES conférence de presse lundi 23 avril 2007 I. La revalorisation de l enseignement

Plus en détail

Thème 2 : Aménager et développer les territoires français Chapitre 6 : Mobilités, flux et réseaux de communication dans la mondialisation

Thème 2 : Aménager et développer les territoires français Chapitre 6 : Mobilités, flux et réseaux de communication dans la mondialisation Problématique : Comment les réseaux de communication du territoire français permettent-ils une intégration dans les réseaux de la mondialisation afin d accroître les mobilités et les flux sur le territoire

Plus en détail

Synthèse de l'atelier 2 : "Economie des territoires ruraux" et "Ressources Humaines et formation"

Synthèse de l'atelier 2 : Economie des territoires ruraux et Ressources Humaines et formation Synthèse de l'atelier 2 : "Economie des territoires ruraux" et "Ressources Humaines et formation" Abdel Hakim T. in Chassany J.P. (ed.), Pellissier J.-P. (ed.). Politiques de développement rural durable

Plus en détail

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME La PME Marocaine Levier de développement économique et d innovation Saad Hamoumi Président de la commission PME Rencontre des PME Ibéro Américaines et d Afrique du Nord Madrid 22 octobre 2012 I: L économie

Plus en détail

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 Contexte et enjeux : Depuis plusieurs années la politique économique de la Région Centre - Val de Loire s est fixée comme objectif de soutenir la

Plus en détail

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement?

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? L organisation Livre blanc Objectif du document : Ce document a pour objectif de présenter les principaux éléments de choix d un cabinet de reclassement

Plus en détail

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national.

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national. - 1 - APPEL A PROJETS TEPOS QU EST-CE QU UN TERRITOIRE A ÉNERGIE POSITIVE? Contexte L énergie, nécessaire à tous les domaines et besoins de la vie quotidienne, devient, du fait de sa raréfaction, de plus

Plus en détail

Roissy, un hub performant au service d une métropole mondiale et du territoire nationale.

Roissy, un hub performant au service d une métropole mondiale et du territoire nationale. Roissy, un hub performant au service d une métropole mondiale et du territoire nationale. Introduction : L aéroport de Roissy est un hub mondial c est-à-dire une plateforme aéroportuaire qui permet la

Plus en détail

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 INVESTISSEMENT TERRITORIAL INTÉGRÉ POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 Les nouvelles règles et la législation régissant le prochain financement de la politique européenne de cohésion pour la période 2014-2020

Plus en détail

INNOVATIONS & FOURNISSEURS

INNOVATIONS & FOURNISSEURS Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. INNOVATIONS & FOURNISSEURS «La prise en charge de l innovation fournisseur

Plus en détail

La diplomatie économique et la promotion économique du Maroc à l étranger

La diplomatie économique et la promotion économique du Maroc à l étranger Conseil National du Commerce Extérieur La diplomatie économique et la promotion économique du Maroc à l étranger Anticiper Partager Agir 2000 www.cnce.org.ma Sommaire INTRODUCTION 1. LE NOUVEAU CONTEXTE

Plus en détail

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil :

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : Journée de l Ingénieur Tunisien Tunis, 30 octobre 2010

Plus en détail

Transformez votre supply chain en atout compétitif

Transformez votre supply chain en atout compétitif Industrie Transformez votre supply chain en atout compétitif Votre marque est unique, votre supply chain aussi Quand il s agit de stratégie supply chain, chaque industriel est unique. Chaque organisation

Plus en détail

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration)

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Introduction : La proposition de créer un groupe de travail sur l entrepreneuriat

Plus en détail

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 Première partie : Analyse du contexte : 1. Justifiez, en mobilisant les références théoriques pertinentes, pourquoi la démarche suivie par Octave

Plus en détail

Europort. Angevillers Basse-Ham Fontoy Havange Illange Kuntzig Lommerange Manom Rochonvillers Terville Thionville Tressange Yutz.

Europort. Angevillers Basse-Ham Fontoy Havange Illange Kuntzig Lommerange Manom Rochonvillers Terville Thionville Tressange Yutz. Europort 85 000 habitants 13 communes Angevillers Basse-Ham Fontoy Havange Illange Kuntzig Lommerange Manom Rochonvillers Terville Thionville Tressange Yutz Europort Lorraine Création d un parc d activités

Plus en détail

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Direction de l Economie Service des Projets d Entreprises Conseil régional Juin 2013 MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Le développement à l'international

Plus en détail

Le défi du renforcement des compétences 2. Un partenariat avec l OFPPT 3. Une formation intensive assurée par des professionnels 4

Le défi du renforcement des compétences 2. Un partenariat avec l OFPPT 3. Une formation intensive assurée par des professionnels 4 RAPPEL DU CONTEXTE 2 Le défi du renforcement des compétences 2 Un partenariat avec l OFPPT 3 Une meilleure adéquation entre la formation et les besoins de l entreprise 3 UN PLAN DE FORMATION ADAPTE 4 Une

Plus en détail

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables COM(2013) 913 final - Ensemble vers une mobilité urbaine compétitive et économe

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Alsace

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Alsace Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Alsace 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques géographiques

Plus en détail

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT PERFORMANCES INDUSTRIELLES DES CLEANTECH Rabat, le 17 décembre 2014 Forum Technologie

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

SITES & GRANDS EVENEMENTS

SITES & GRANDS EVENEMENTS SITES & GRANDS EVENEMENTS MOTEURS DU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES, DES TERRITOIRES ET DE LA SOCIETE... pour un développement structurel du territoire, au service de la stratégie des décideurs politiques

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Lecko. 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi

Lecko. 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi enterprise social software Lecko CAS CLIENT Arnaud 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi! Activité Lecko

Plus en détail

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA»

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA» REPUBLIQUE DU SENEGAL =-=-=-= PRIMATURE =-=-=-= ECOLE NATIONALE D ADMINISTRATION =-=-=-= «LES MERCREDI DE L ENA» Edition spéciale Termes de référence THEME : «REFORMES DES FINANCES PUBLIQUES DANS LES PAYS

Plus en détail

Questions clés pour la consultation élargie

Questions clés pour la consultation élargie Processus de planification stratégique de Terre des Hommes Fédération Internationale Questions clés pour la consultation élargie Beaucoup de progrès ont été accomplis lors de l Assemblée Générale (AG)

Plus en détail

Moyen terme 2014-2018

Moyen terme 2014-2018 Moyen terme 2014-2018 ATTENTES DES UTILISATEURS POUR LA PERIODE 2014-2018 Selon les entretiens réalisés par le Cnis au 2 è semestre 2012 COMMISSION «SYSTEME FINANCIER ET FINANCEMENT DE L ECONOMIE» POUR

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

Fiche «Politique culturelle européenne»

Fiche «Politique culturelle européenne» Fiche «Politique culturelle européenne» Prospective appliquée à la définition d'une politique nationale dans le domaine de la culture et de la communication Fiche variable sur les facteurs de l environnement

Plus en détail

amur La Défense dans le Grand Paris: l enjeu de son Territoire-Réseau mastère spécialisé promotion 2012-2013 Directeur d étude Partenaire

amur La Défense dans le Grand Paris: l enjeu de son Territoire-Réseau mastère spécialisé promotion 2012-2013 Directeur d étude Partenaire amur promotion 2012-2013 La Défense dans le Grand Paris: l enjeu de son Territoire-Réseau mastère spécialisé Partenaire Equipe Projet Laure Bellon-Serre Marie Chevillotte Clément Javouret Pierre Le Moual

Plus en détail

Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas)

Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas) Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas) I. Le fonctionnement d un hub mondial 1. L un des sept premiers aéroports mondiaux Situé à 25 km

Plus en détail

Thème : Vers un Nouveau Management Public des stratégies de développement : Quel rôle pour le Haut Commissariat au Plan?

Thème : Vers un Nouveau Management Public des stratégies de développement : Quel rôle pour le Haut Commissariat au Plan? Thème : Vers un ouveau Management Public des stratégies de développement : Quel rôle pour le Haut Commissariat au Plan? Auteur : Mr Mhamed MOUAACHA, Chef de Division au Haut Commissariat au Plan (HCP)

Plus en détail

Economie, emploi, services à la population

Economie, emploi, services à la population Elaboration de la charte fondatrice du PNR du Doubs Horloger Economie, emploi, services à la population Partage du diagnostic 9 juillet 2015 LE CADRE DE TRAVAIL Objectifs : Partager / compléter et spatialiser

Plus en détail

Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine

Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine 185000 habitants Val-de-Marne Dans le cadre de la montée en charge de la CASA Recrute par voie de mise à disposition

Plus en détail

Proposition de la CRUS et de la KFH pour la discussion sur les articles 1, 2, 4 et 33-36 du projet de consultation pour la LAHE

Proposition de la CRUS et de la KFH pour la discussion sur les articles 1, 2, 4 et 33-36 du projet de consultation pour la LAHE Loi fédérale sur l aide aux hautes écoles et la coordination dans le domaine suisse des hautes écoles (LAHE) Proposition de la CRUS et de la KFH pour la discussion sur les articles 1,, 4 et 33-36 du projet

Plus en détail

Département de l économie Rue Caroline 11 1014 Lausanne

Département de l économie Rue Caroline 11 1014 Lausanne Département de l économie Rue Caroline 11 1014 Lausanne MISE EN ŒUVRE DE LA LOI FEDERALE DU 6 OCTOBRE 2006 SUR LA POLITIQUE REGIONALE (LPR) PROGRAMME INTERCANTONAL POUR DES ESPACES GEOGRAPHIQUES DE PROXIMITE

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

TRAINFORTRADE EQUIPE CENTRALE

TRAINFORTRADE EQUIPE CENTRALE TRAINFORTRADE TRAINFORTRADE EQUIPE CENTRALE TRAINFORTRADE CNUCED Division de l infrastructure des services pour le développement et l efficacité commerciale (SITE) Palais des Nations CH-1211 Genève 10

Plus en détail

La Région de Manchester

La Région de Manchester Zoom Région La Région de Manchester Sylvie Morton, Business Development Manager, Manchester s Investment and Development Agency (MIDAS) Le succès croissant qu a connu la région Manchester au cours de ces

Plus en détail

ET SI ON PRENAIT UN NOUVEAU DÉPART?

ET SI ON PRENAIT UN NOUVEAU DÉPART? ET SI ON PRENAIT UN NOUVEAU DÉPART? 1 2 MAÎTRES MOTS POUR LE PROJET... EFFICACE ET RAISONNABLE «Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c est parce que nous n'osons pas

Plus en détail

Présentation de MCA Sénégal:

Présentation de MCA Sénégal: République du Sénégal Un Peuple Un But Une Foi ---------------- Primature ---------------- TDRs CONSULTANT FACILITATEUR ATELIER DE DEVELOPPEMENT DE L ESPRIT D EQUIPE AU SEIN DU PERSONNEL DE MCA SENEGAL

Plus en détail

Le changement dans les organisations publiques et le rôle de la communication

Le changement dans les organisations publiques et le rôle de la communication Le changement dans les organisations publiques et le rôle de la communication Rencontre professionnelle organisée par l association Communication publique Intervenants : - SYNTHESE - Bernard EMSELLEM,

Plus en détail

Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040»

Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040» Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040» 1 Programme de l après-midi 1. Pourquoi cette démarche? 2. Approche systémique de la Savoie 3. Les travaux en

Plus en détail

1. Un partenariat innovant

1. Un partenariat innovant 1. Un partenariat innovant Foncière des Régions et AOS Studley ont en commun le succès du projet immobilier d un utilisateur, Suez environnement. Grâce au conseil expert d AOS Studley et aux savoir-faire

Plus en détail

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins Qu une entreprise cherche à s adapter à son environnement et/ou à exploiter au mieux ses capacités distinctives pour développer un avantage concurrentiel, son pilotage stratégique concerne ses orientations

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

Sommaire des recommandations... 2 INTRODUCTION... 3

Sommaire des recommandations... 2 INTRODUCTION... 3 La Banque de développement économique du Québec un outil de planification économique et de soutien aux entrepreneurs de la Communauté métropolitaine de Montréal Mémoire présenté dans le cadre des consultations

Plus en détail

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE 12 nov. 2014 COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE Elu référent : Luc Rémond Le 12 novembre 2014 Voreppe Hôtel de ville Sommaire de l intervention 1. Chiffres-clé sur les déplacements

Plus en détail

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting Mathis BAKARY 11/01/2013 Sommaire I. Présentation... 3 1. Activités... 3 2. Objectifs... 4 3. Localisation en Europe... 4 4. Localisation en France... 5 II. Stratégie...

Plus en détail

D O S S I E R D E P R E S S E

D O S S I E R D E P R E S S E Une plateforme industrielle intégrée de nouvelle génération pour renforcer l attraction régionale de Nouaceur Sommaire 1. Lancement par Sa Majesté le Roi de la plateforme industrielle intégrée de nouvelle

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Seminar on latest trends and opportunities in IT

Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Seminar on latest trends and opportunities in IT Discours du Ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Seminar on latest trends and opportunities in IT Date : Jeudi 29 Mars 2012 Time:

Plus en détail

POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE

POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE DEVELOPPEMENT 11 mai 2011 - Paris Constats Les besoins en investissements des pays du bassin méditerranéen sont considérables tant en matière d infrastructures que de

Plus en détail

«Territoires métropolitains innovants: Technopôles et Pôles de Compétitivité» Tunis, 19 et 20 Juin 2007

«Territoires métropolitains innovants: Technopôles et Pôles de Compétitivité» Tunis, 19 et 20 Juin 2007 «Territoires métropolitains innovants: Technopôles et Pôles de Compétitivité» Tunis, 19 et 20 Juin 2007 Présentation Par Mr Kamel BELKAHIA ral du Pôle de Compétitivit titivité de Bizerte Président Directeur

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Vers un réseau de lieux de travail partagés sur le Grand Genève. CCIG, le 21 mai 2015

Vers un réseau de lieux de travail partagés sur le Grand Genève. CCIG, le 21 mai 2015 Vers un réseau de lieux de travail partagés sur le Grand Genève CCIG, le 2 mai 205 Le contexte général dans lequel s inscrit le projet Le contexte général La révolution numérique Le contexte général

Plus en détail

RRésidence. ealista. Rennes centre (35)

RRésidence. ealista. Rennes centre (35) RRésidence ealista Rennes centre (35) Rennes : Une ville résolument étudiante Elue régulièrement parmi les villes les plus dynamiques et les plus agréables de France par le magazine l Express, Rennes offre

Plus en détail

Crédit d impôt recherche : la France redevient compétitive

Crédit d impôt recherche : la France redevient compétitive COMPARAISON INTERNATIONALE SUR LE COURS DU CHERCHEUR COMPTABILISE PAR LES GROUPES BENEFICIAIRES DU CIR (2010) Crédit d impôt recherche : la France redevient compétitive ANRT, novembre 2011 La France de

Plus en détail