le bon usage de l'eau

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "le bon usage de l'eau"

Transcription

1 UTILISER le bon usage de l'eau 1

2 L EAU INDISPENSABLE AU CONFORT DE LA MAISON Il y a 30 ans, le premier TGV mettait Lyon à 3H de Paris mais 4 Français sur 10 ne disposaient ni de l eau courante ni de WC intérieurs. Depuis, cuisine, salle de bains, toilettes, lave-linge, lave-vaisselle, jardin ou piscine : l eau est présente partout et indispensable pour l alimentation, l hygiène et le nettoyage. On retrouve l eau dans toutes nos activités quotidiennes. Nous l utilisons : - pour boire, - pour nettoyer et cuire les aliments, - pour la toilette, - pour évacuer les déchets (chasse d eau), - pour faire fonctionner le lave-linge et le lave-vaisselle, - pour laver les sols et les différents équipements de la maison, - pour arroser jardins ou fleurs des balcons. Ces utilisations de l eau représentent en France pour chacun d entre nous, environ 137 litres par jour, moyenne de consommation parmi les plus basses d Europe. A ces utilisations individuelles s ajoutent les utilisations collectives (écoles, hôpitaux, bureaux, bâtiments publics) pouvant représenter plus de 60 litres par jour et par personne. De bons réflexes au quotidien, permettent de maîtriser et de gérer sa consommation d eau. Comme par exemple, traquer et réparer les fuites (qui représentent jusqu à 20% des quantités d eau consommée), choisir des appareils électroménagers économes, installer une chasse d eau à double vitesse, équiper les robinets de mitigeurs 2

3 Quelle quantité d eau utilise-t-on? 39 % 28 % 6% 6% 1% 20% L hygiène corporelle (bain/douche) L entretien de l habitat (linge, vaisselle ) Les sanitaires Les usages extérieurs (lavage voiture, arrosage du jardin) La cuisine (préparation de la nourriture) La boisson Coup d œil sur les consommations / litres 200 litres 15/20 litres au m 2 60/80 litres 35/60 litres 12/16 litres 10/12 litres 3/6 litres AU TOTAL, UN FRANÇAIS CONSOMME 137 LITRES D EAU PAR JOUR SOIT UNE MOYENNE DE 50M 3 PAR AN ( LITRES) 3

4 LA QUALITÉ GARANTIE A l origine de l eau du robinet, il y a une ressource naturelle. Pour mériter l appellation «eau potable», elle doit répondre à de nombreuses obligations sanitaires qui nécessitent un savoir-faire et une technologie de pointe. Pour protéger la santé des personnes, et notamment des plus fragiles, les seuils fixés par l Organisation Mondiale de la Santé et les normes établies par l Union Européenne sont extrêmement sévères. Au début du 20 ème siècle, 5 paramètres étaient pris en compte, contre 70 aujourd hui. La qualité de l eau exige une obligation de résultats : les distributeurs doivent fournir à tous une eau présentant une sécurité sanitaire maximum. De la ressource jusqu au robinet, de nombreuses analyses sont effectuées, pour certaines en permanence : au niveau des eaux brutes pour vérifier l état de la ressource, en usine pour vérifier la qualité du traitement de potabilisation, puis sur le réseau de distribution et au robinet du consommateur. Comment est contrôlée la qualité de l eau du robinet? Le respect des critères de qualité impose une obligation d autocontrôle en continu par le distributeur de l eau couplée à une surveillance des services du ministère de la santé. Les agences régionales de santé contrôlent les analyses qui sont faites par les distributeurs d eau et réalisent leurs propres analyses prélèvements sont ainsi réalisés chaque année. Cela représente : 850 analyses par jour paramètres contrôlés soit 8 millions d analyses chaque année. 4

5 Un tel niveau de sécurité et de surveillance n existe pour aucun autre aliment. L eau est devenue certainement le produit alimentaire le plus surveillé et le plus contrôlé aujourd hui en France. Comment se renseigner sur la qualité de l eau? Les résultats de ces contrôles sont communiqués en toute transparence au public. - Les résultats des contrôles effectués par les autorités sanitaires de l eau distribuée dans la commune sont disponibles et affichés en mairie. - Une fois par an, une note de synthèse officielle des analyses sur l eau (qui a été distribuée l année précédente) est jointe à la facture d eau. - Le distributeur d eau peut également informer le consommateur à ce sujet (par téléphone au service client, ou sur son site Internet). - Enfin, on peut se connecter sur le site du ministère de la Santé qui met à disposition du public un portail national permettant d accéder aux résultats d analyses dans sa région et sa commune. Le site internet dédié : 5

6 6 Plomb, vers une nouvelle réglementation. Dans un souci de santé publique, particulièrement pour les jeunes enfants et les personnes fragiles, toutes les sources d exposition au plomb doivent être éradiquées. Absent de l eau à l état naturel, le plomb provient de la corrosion des canalisations, notamment des installations intérieures des habitations qui comportent encore des tuyaux en plomb. Une eau douce et souvent agressive favorisera davantage une dissolution du plomb qu une eau provenant d une région calcaire. La longueur des tuyauteries comportant du plomb, ainsi que le temps de stagnation de l eau dans ces mêmes tuyauteries influent sur la teneur en plomb de l eau. Lorsque l on a des canalisations en plomb, on peut laisser couler son eau avant de remplir une carafe afin d éliminer d éventuelles particules. Plomb : que dit la loi? La réglementation prévoit qu en 2013, la teneur maximale en plomb autorisée dans l eau potable sera abaissée à 10 microgrammes par litre (25 microgrammes actuellement), norme mesurée au robinet du consommateur. Le remplacement des canalisations en plomb. La quasi-totalité des branchements (canalisations reliant le réseau public aux habitations) a été réhabilitée. Reste à éliminer le plomb dans les installations intérieures, partie privée (après compteur). La mise aux normes est à la charge des particuliers. Repérez la présence de plomb dans votre tuyauterie intérieure. Le cas échéant, faites réaliser un diagnostic de votre installation par un professionnel. En cas de présence de plomb, renseignez-vous auprès d un plombier pour connaître les modalités et le coût des travaux d élimination du plomb. Il fera un repérage et vous indiquera la marche à suivre. Dans tous les cas, demandez systématiquement un devis avant toute intervention.

7 L EAU CALCAIRE, C EST QUOI? Le calcaire, c est du calcium, indispensable à la santé. Mais il peut entrainer quelques inconvénients domestiques. Le calcaire peut parfois entartrer les canalisations et les robinets, mais sa présence n a aucun effet nocif sur la santé. Au contraire, il concourt à l apport quotidien de calcium nécessaire à notre équilibre alimentaire. La dureté de l eau est proportionnelle à sa teneur en calcium et en magnésium. Elle se calcule en degrés français ( F), un degré français correspondant à 4 mg de calcium ou 2,4 mg de magnésium par litre d eau. La dureté d une eau dépend de la nature géologique des terrains qu elle a traversés. Ainsi, un sol crayeux ou calcaire donnera une eau dure, alors qu un sol granitique ou sablonneux donnera plutôt une eau douce. En France, on distingue les eaux douces (moins de 15 F), moyennement dures à dures (de 15 à 35 F) et très dures (plus de 35 F). Pour éviter la plupart des inconvénients liés au calcaire, il est préférable de ne pas chauffer l eau à plus de 60 C, car au delà, la constitution du tarte (solidification du calcaire) se fait plus rapidement. N oubliez donc pas de régler le thermostat du chauffe-eau ou chaudière et préférez également, pour votre machine à laver, des programmes de lavage à basse température. Pensez également à purger et faire détartrer vos ballons d eau chaude et à brosser les filtres, brise-jets de vos robinets. 7

8 Les dépôts de calcaire au fond des carafes et des bouteilles disparaîtront facilement si vous les nettoyez avec un mélange de gros sel et de vinaigre d alcool blanc. De même, un traitement au vinaigre bouilli ravivera vos casseroles. Dans tous les cas, il est mauvais de trop adoucir son eau. On peut toutefois, si on le souhaite, installer un traitement complémentaire avec un adoucisseur. Cependant, il est déconseillé de le brancher sur le système d eau froide. Il faut surtout veiller à respecter scrupuleusement les instructions d installation et d entretien, ne jamais adoucir son eau à moins de 15 F (pour éviter la corrosion des tuyaux) aux risques de dégrader la qualité sanitaire de l eau du robinet. Le CENTRE D INFORMATION SUR L EAU met également à disposition la brochure BOIRE BOIRE le bon usage de l'eau 1 8

9 L EAU BLANCHE OU TROUBLE EST- ELLE POTABLE? L eau du robinet peut parfois être trouble ou colorée. Cela ne signifie pas qu elle est nocive pour la santé. Si votre eau est trouble ou colorée, cela ne signifie pas qu elle n est pas potable. Laissez-la couler au robinet quelques instants. Si le phénomène persiste, n hésitez pas à prévenir votre service des eaux. Il y a peut-être un problème sur le réseau ou dans vos canalisations intérieures. Une arrivée d eau blanche au robinet est parfois liée à la présence d un brise-jet qu il suffit de nettoyer régulièrement. Elle peut être également due à la remise en service d une canalisation après travaux. Le problème d eau rouge est souvent sans gravité, dès lors que le phénomène est épisodique et de courte durée. Il résulte souvent d une eau douce, donc agressive, qui dissout le fer présent dans les canalisations. Ce sont ces particules oxydées qui se déposent dans les parties des canalisations où la vitesse de l eau est faible et qui peuvent être remises en suspension par une brusque variation du débit (par exemple, à la suite de manoeuvres des sapeurs-pompiers sur les bornes d incendie). Si le phénomène persiste, il faut prévenir le service des eaux. Pour retrouver la transparence de l eau, laissez-la reposer quelques instants dans une carafe. La coloration blanchâtre se dissipera naturellement. 9

10 IL FAUT SE MÉFIER DE L EAU DU PUITS ET DE L EAU DE PLUIE L eau d un puits privé n est pas traitée : elle peut contenir des micro-organismes pathogènes et des composés chimiques toxiques. Vous ne pouvez l utiliser que pour l arrosage de votre jardin ou le lavage de votre voiture. Tirée d un puits ou d une source, l eau est impropre à la consommation. Des règles relatives à la protection de la ressource en eau et à la santé des personnes existent. Vous devez donc vous renseigner auprès des différents services et autorités administratives. Avant toute chose, prenez contact avec la délégation départementale de la santé (ARS) afin d obtenir des renseignements sur les risques de pollution et les modalités de déclaration et de contrôle. Depuis le 1er janvier 2009, vous devez déclarer votre puits à votre mairie. C est également auprès de la mairie que vous trouverez tous les renseignements nécessaires à son utilisation (restrictions, autorisations ) N oubliez pas que «toute personne exploitant une source privée à usage alimentaire est responsable de la qualité de son eau» (art. L du Code de la Santé Publique). Attention, une connexion entre le réseau d eau public et une installation privée est formellement interdite. Toute infiltration d une eau étrangère dans le réseau public comporte un risque sanitaire important qui peut mettre en péril la sécurité de toutes les personnes desservies par le réseau. 10

11 Quels usages pour l eau de pluie? En raison des risques sanitaires encourus, le ministère de la santé interdit l utilisation de l eau de pluie pour les usages alimentaires. D une part, sa composition est extrêmement variable, en raison de la multiplicité des polluants microbiologiques et chimiques dont elle a pu se charger. En effet l eau de pluie peut contenir des polluants atmosphériques, des produits de lessivage des toitures, des spores de moisissures, etc. De plus, au cours de son ruissèlement sur le toit, l eau de pluie peut se charger en déchets végétaux, déjections d oiseaux... D autre part, du fait de son mode de collecte et de stockage, elle ne peut pas présenter les garanties de potabilité de l eau du réseau public de distribution. - Le recours à une installation de récupération de l eau de pluie, doit faire l objet de nombreuses précautions sanitaires, visant à la fois la protection de la santé, mais également celle du réseau public de distribution d eau, contre toute intrusion d eau non conforme aux normes de qualité en vigueur. Il est d ailleurs interdit de raccorder le réseau d eau de distribution destinée à la consommation humaine avec le réseau d eau de pluie. - En tout état de cause, si vous installez un système de récupération des eaux de pluies destiné à un usage intérieur ou faisant l objet d un raccordement à l assainissement public, vous devez le déclarer à votre mairie. 11

12 DÉMÉNAGEMENT, EMMÉNAGEMENT Changer de logement nécessite de prendre certaines dispositions. Service des eaux, bailleur ou syndic, prévenez-les à l avance. Vous déménagez? Il vous faut accomplir un certain nombre de formalités qui vous éviteront de petites surprises de résilier votre contrat. Faites un relevé du compteur avant votre départ et transmettez votre nouvelle adresse. Vous emménagez dans un logement collectif, s il est équipé d un compteur divisionnaire, assurez-vous qu un relevé a bien été effectué à la sortie du dernier occupant. Vous éviterez d avoir à payer pour sa consommation passée. Si l appartement ne dispose pas de compteur divisionnaire, renseignezvous pour savoir comment sont calculées les charges relatives à la consommation d eau. Vous quittez votre logement individuel. Il est important de signaler votre déménagement auprès du gestionnaire du service d eau de votre commune en vue Vous emménagez dans un nouveau logement individuel. Renseignez-vous auprès de l agence commerciale (ou par téléphone au service clientèle) du service des eaux de la commune pour connaître les modalités de votre contrat d abonnement et faites pratiquer l ouverture de votre compteur d eau. Pour les constructions nouvelles, informez-vous sur le réseau existant. Existet-il une canalisation de distribution à proximité de votre domicile? Le réseau est-il suffisant pour assurer votre alimentation en eau? Autant de questions à poser au service clientèle de votre distributeur d eau. 12

13 LE RÈGLEMENT DE SERVICE Le règlement de service de distribution d eau et/ou d assainissement est un document qui définit les obligations de l abonné et du gestionnaire (qu il soit public ou privé). Ce document est disponible auprès de la mairie ou du distributeur d eau. Il fournit de précieux renseignements sur l organisation pratique du service, tels que les demandes d abonnement, l emplacement et le contrôle des compteurs, la tarification N hésitez pas à vous procurer un exemplaire, si vous ne l avez pas en votre possession. 13

14 LA FACTURE, OUTIL DE SUIVI ET SERVICES EN LIGNE Envoyée régulièrement aux abonnés par courrier (en moyenne deux fois par an) et consultable, téléchargeable, imprimable sur les sites internet des services d eau, la facture indique le nombre de mètres cubes consommés au cours de la période de facturation écoulée. Bien lire sa facture peut vous permettre de mieux réguler votre consommation et vous aider à la maîtriser. Si vous constatez, par rapport à votre dernier relevé, une augmentation sensible de la quantité d eau utilisée, celle-ci peut être due à un changement dans votre foyer (personnes en plus, nouveaux appareils ménagers ). Dans le cas contraire, vérifiez sans tarder votre installation : les fuites d eau sont les premières responsables d une facture qui augmente brutalement. L arrêté du 10 juillet 1996 a harmonisé les libellés des factures. Outre le nombre de m 3 consommés, les prestations y sont clairement détaillées et le consommateur peut y trouver de nombreuses informations pratiques. Il est recommandé, pour suivre et contrôler sa consommation, de vérifier périodiquement les index du compteur et de les transmettre par téléphone au service clientèle ou via le site internet de votre service d eau. 14

15 Si vous éprouvez des difficultés pour payer votre facture d eau, vous pouvez, sous certaines conditions, solliciter l aide du Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL). Adressez-vous à votre distributeur ou aux services sociaux de votre commune. Les Entreprises de l eau se sont engagées à tenir compte des difficultés de paiement de leurs clients en situation précaire. C est ainsi qu elles sont associées dans chaque département au plan départemental d action pour le logement des personnes défavorisées. Elles participent également à un fonds de solidarité départemental. 15

16 COMPTAGE EN IMMEUBLE COLLECTIF, RENSEIGNEZ-VOUS Un consommateur qui habite un logement individuel est abonné directement au service de l eau (public ou délégué) de sa commune. Mais comment ça marche en immeuble collectif? Si votre immeuble dispose d un seul compteur, l abonnement est collectif. Propriétaires et locataires paient la fourniture de l eau froide dans leurs charges, le plus souvent sur la base des millièmes en fonction de la surface des habitations. Le compteur divisionnaire sert au syndic pour établir la charge d eau froide de chaque logement. L eau utilisée dans les parties communes de l immeuble est incluse dans les charges mensuelles de chacun, et calculée sur la base des millièmes. Si votre immeuble a un compteur collectif mais que chaque logement dispose d un autre compteur, appelé divisionnaire, géré par le syndic, les occupants sont facturés en fonction de leur consommation réelle. Il est recommandé au syndic d organiser les relevés des compteurs individuels, le jour du relevé du compteur général par les services d eau. La décision de faire installer des compteurs individuels dans votre immeuble dépend des copropriétaires qui, seuls, peuvent décider de la pose de ces équipements au cours d une assemblée générale. Il est donc inutile d en faire poser un vous-même. 16

17 Cependant, la loi du 30 décembre 2006 impose dorénavant à toute nouvelle construction d immeuble à usage principal d habitation de prévoir pour chaque partie privative un compteur individuel d eau froide. Si l eau chaude est souvent comprise dans les charges, son prix n est pas facturé par le service des eaux de votre commune. Le montant du m 3 est fixé par les gestionnaires de l immeuble, en fonction des installations existantes. Depuis 2003, il existe une réglementation pour l individualisation des factures d eau en habitat collectif ancien : l article 93 de la loi relative à la Solidarité et au Renouvellement Urbain du 13 décembre 2000 prévoit en effet la faculté pour les propriétaires qui en font la demande, d obtenir de la part de leur distributeur, l individualisation des contrats de fournitures d eau à l intérieur des immeubles collectifs d habitation et des ensembles immobiliers de logements. En général, le prix du m 3 d eau chaude est environ 3 à 5 fois plus élevé que celui de l eau froide. Le décret n du 28 avril 2003 précise les modalités d application de cette mesure. Les occupants de l immeuble sont alors directement abonnés au service des eaux comme s ils habitaient une maison individuelle. A LA DIFFÉRENCE DE L EAU FROIDE, LE TARIF DE L EAU CHAUDE COLLECTIVE EST FIXÉ PAR LES GESTIONNAIRES DE L IMMEUBLE. 17

18 QUELQUES CONSEILS EN CAS D ABSENCE S absenter de sa maison pendant une longue période nécessite quelques précautions élémentaires. Dans une maison individuelle En cas d absence prolongée, votre maison ne doit pas avoir à souffrir d un coup de froid : évitez autant que possible de fermer totalement le chauffage en période de grands froids. Pensez à vidanger votre installation. Il vous suffit de fermer le robinet d arrêt de votre compteur et d ouvrir celui de la purge de votre installation. Ouvrez ensuite à fond vos robinets pour en vider toute l eau. Pensez à les refermer au moment où vous rétablissez l eau. La manœuvre du robinet situé avant le compteur est réservée aux agents du service de l eau. 18

19 En appartement Pour éviter qu une petite fuite sans gravité ne devienne, en votre absence, un dégât des eaux catastrophique, pensez à laisser vos clés au gardien de l immeuble. Si vous disposez d un robinet d alimentation générale, fermez-le avant de partir. Si les immeubles collectifs sont nettement moins exposés au froid que les maisons individuelles, certaines habitations situées au rez-de-chaussée ou sous les toits peuvent subir les intempéries. Les tuyaux qui courent sous une fenêtre, dans une cuisine ou un wc non chauffé, peuvent être exposés au gel. N oubliez pas de les protéger. En cas d absence prolongée, bien vidanger son installation, pas à pas : Fermez le robinet d arrêt après compteur. Ouvrez simultanément les robinets des installations sanitaires afin que l eau présente dans les conduites s écoule. Ouvrez le robinet de purge (s il existe) situé après compteur (entre votre compteur et vos installations intérieures) jusqu à ce que l eau ne coule plus, puis le refermer. La vidange terminée, refermez les robinets de vos installations sanitaires. 19

20 VOTRE COMPTEUR : ACCESSIBLE ET BIEN PROTÉGÉ Son relevé permet d établir votre facture. Prenez soin de votre compteur. C est à vous de le protéger. Témoin de votre consommation, le compteur exprime, en mètres cubes, le volume d eau que vous avez utilisé. Le relevé de ses index doit être effectué au moins une fois tous les ans par un représentant du service des eaux. C est pourquoi il est nécessaire que votre compteur soit facilement accessible. C est sur la base de ce relevé que votre facture sera établie. L EFFET DU GEL SUR VOS INSTALLATIONS D EAU PEUT ENTRAÎNER DES DÉSAGRÉMENTS DANS VOTRE HABITATION : COUPURE D EAU, FUITE, VOIRE DÉGÂTS MATÉRIELS. POUR ÉVITER CELA EN PÉRIODE DE FROID, NOTAMMENT EN CAS D ABSENCE PROLONGÉE, VOICI QUELQUES PRÉCAUTIONS À PRENDRE... En période de grand froid, votre compteur risque d être endommagé. Pour éviter un quelconque incident, pensez à le protéger. Calfeutrez l intérieur du coffrage de votre compteur avec des matériaux isolants (des sacs plastiques contenant de la laine de verre, du polystyrène et des morceaux de mousse), puis entourez d une gaine isolante tous les tuyaux extérieurs ainsi que ceux du départ et d arrivée du compteur. N oubliez pas, c est à vous qu il incombe d assurer sa protection. 20

21 Même précaution pour les canalisations situées à l intérieur de votre maison. Protégez-les du froid en les recouvrant, elles aussi, de laine de verre ou de polystyrène. Si le froid persiste, laissez couler en permanence un mince filet d eau qui assurera une circulation constante dans les canalisations, empêchant ainsi l eau d y geler et de les endommager. 21

22 SURCONSOMMATION : PENSEZ AUX FUITES Principales causes d une consommation excessive, les fuites d eau doivent être traquées. La chasse au gaspillage est ouverte! En moyenne, les fuites peuvent représenter 20% de notre consommation. Un robinet qui goutte perd en moyenne 5 litres d eau par heure, soit 120 litres par jour sur une année c est près de 43 m 3 d eau perdue! Une chasse d eau qui fuit représente plus de 600 litres perdus au cours d une journée, soit la consommation quotidienne d une famille de 4 personnes. Une famille de 4 personnes particulièrement négligente risque de voir ainsi sa facture annuelle d eau augmenter de 250 euros à 600 euros et plus! d ouvrir le moindre robinet ou d utiliser un appareil ménager pendant la nuit. Si les chiffres sont identiques, tout va bien. Votre réseau privé est bien étanche. Si les chiffres ont changé, une fuite d eau s est sans doute produite. En immeuble collectif, pensez aussi à vérifier vos installations et, en particulier, les joints des sanitaires au moins une fois par an. Si vous avez détecté une fuite sans pouvoir la localiser, faites appel à un plombier. Si elles ne sont pas toujours visibles, les fuites peuvent être pourtant facilement détectées. Il suffit de relever son compteur le soir avant de se coucher et de le vérifier au matin, en s étant bien sûr abstenu 22

23 COMMENT DÉTECTER UNE FUITE? 1) Fermer tous les robinets. 2) Relever les chiffres du compteur. 3) Attendre au moins 2 heures. 4) Relever à nouveau les chiffres du compteur qui doivent être identiques. Si tel n est pas le cas, il y a vraisemblablement une fuite qu il s agira de détecter puis de faire réparer. Si le compteur comporte un cadran témoin de consommation, il suffit de vérifier que, tous robinets fermés, ce témoin est bien immobile. 23

24 BRANCHEMENT EAUX USÉES Tout propriétaire d une habitation située dans une zone d assainissement collectif est tenu de la raccorder au réseau public de collecte des eaux usées. Pourquoi et comment doit-on se raccorder au réseau d assainissement collectif? Le raccordement des habitations aux égouts est obligatoire dans un délai de deux ans après leur mise en service. Tous les ouvrages nécessaires pour amener les eaux usées à la partie publique du branchement sont à la charge exclusive du propriétaire. Si vous ne respectez pas cette obligation dans les délais fixés, vous courez le risque d une pénalité pécuniaire et votre commune, après vous avoir mis en demeure de les effectuer, est en droit de procéder d office aux travaux nécessaires, à vos frais. Si le réseau d assainissement est séparatif, les eaux pluviales et les eaux usées domestiques doivent être évacuées séparément. Quand le réseau est unitaire, eaux usées domestiques et eaux de ruissellement rejoignent le même collecteur public. Cela ne signifie pas nécessairement que les eaux de gouttières soient les bienvenues. COMME POUR LA DISTRIBUTION D EAU POTABLE, VOUS DEVEZ PRENDRE CONTACT AVEC LE SERVICE DES EAUX DE VOTRE COMMUNE POUR SAVOIR COMMENT EFFECTUER VOTRE BRANCHEMENT AU RÉSEAU DE COLLECTE DES EAUX USÉES. S il n existe pas de réseau d assainissement collectif dans votre zone d habitation, vous n êtes pas concerné par ces dispositions. Mais vous devez tout de même assurer le traitement de vos eaux usées par une installation individuelle d assainissement. Dans ce cas, prenez contact avec votre mairie qui vous orientera vers le SPANC (Service Public d Assainissement Non Collectif). 24

25 Votre installation d assainissement non collectif ou autonome est sous votre responsabilité. Elle doit être vidangée au moins une fois tous les 4 ans (de préférence l été ou à la fin de l été si votre terrain est proche d un cours d eau ou soumis à une présence d eau.) Régulièrement, vérifiez que la ventilation s effectue normalement. Certains éléments peuvent entraver le dispositif (feuilles, nids d oiseaux ) Au quotidien, évitez de verser dans les évacuations de votre habitat (éviers, lavabo, toilettes), tout produit toxique, corps solide ou liquide qui pourrait être nuisible à votre installation. Ainsi, grâce à l assainissement, toute l eau que vous avez consommée retourne à la nature en qualité et en quantité pour réintégrer le cycle naturel de l eau. Aussi, ne vous privez pas de l eau dont vous avez besoin et de tout le confort qu elle procure, tout en adoptant des comportements civiques et économes. 25

26 PROTÉGER L EAU : QUELQUES BONS RÉFLEXES Un certain nombre de bons gestes permettent de participer aux efforts de dépollution des eaux usées et, par là même, de préserver l environnement. Ne pas jeter dans l évier ou dans les toilettes : > les restes de désherbants ou d engrais, > les huiles de vidanges neuves ou usées, > les hydrocarbures, essence à détacher, essence de térébenthine, etc. > les fonds de pots de peinture ou de vernis, > les insecticides domestiques et les produits pour protéger les bois des insectes, > les produits contre les animaux nuisibles. Des systèmes de collecte de ces produits sont fréquemment mis en place dans les communes, renseignez-vous auprès de votre mairie. Ils seront ainsi traités dans des filières adaptées. > les médicaments non utilisés, entamés ou périmés, mais rapportez-les à la pharmacie. > les lingettes, celles-ci pouvant boucher les canalisations et altérer le bon fonctionnement des stations de dépollution, jetez-les dans la poubelle. Par ailleurs, la réglementation interdit d utiliser un broyeur d ordures ménagères relié à la conduite d évacuation des eaux. Il est également interdit d évacuer l eau de pluie des gouttières de la maison dans les égouts, si vous êtes raccordé à un réseau séparatif. 26

27 27

28 28 Le Centre d Information sur l Eau a été créé en 1995 sur l initiative d entreprises prenant soin de l eau qu elles acheminent jusqu à chez vous. Cette institution associative constitue un lieu d échanges et d information désormais reconnu par le public et les professionnels de l eau. Il diffuse des données scientifiques et techniques sur les ressources en eau, la qualité de l eau domestique, la consommation, les processus de potabilisation et de dépollution des eaux usées. Le Centre d Information sur l Eau a mis en place une procédure rigoureuse de validation de données, de sources et d informations. Le Centre d Information sur l Eau met à disposition gratuitement des brochures que vous pouvez commander sur le site Internet : 5 rue Royale Paris Tél Fax Association Loi 1901 SIREN APE 9499Z Novembre Crédits photos : Corbis, Fotolia, shutterstock. Graphismes et conception : La simple agence -

LE bon usage. à la maison

LE bon usage. à la maison Le bon usage LE bon usage de l eau à la maison C.I.EAU Le C.I.EAU a été créé en 1995 par les Entreprises de l Eau (Veolia Eau, Lyonnaise des Eaux - Groupe SUEZ, SAUR). Il a pour mission de répondre aux

Plus en détail

Collecte et dépollution des eaux usées. points de repère

Collecte et dépollution des eaux usées. points de repère Collecte et dépollution des eaux usées points de repère coûts environnement assainissement Toute eau utilisée pour l activité humaine devient eau usée En France, un habitant consomme en moyenne 150 litres

Plus en détail

Château d eau de Kerstéphan. Station d eau potable de Kerriou. Station d épuration de Boduon SUR NOTRE TERRITOIRE

Château d eau de Kerstéphan. Station d eau potable de Kerriou. Station d épuration de Boduon SUR NOTRE TERRITOIRE a chacun ses Station d eau potable de Kerriou Château d eau de Kerstéphan Station d épuration de Boduon SUR NOTRE TERRITOIRE La collectivité est responsable du service d eau et assainissement. Elle prend

Plus en détail

Des gestes pour protéger notre eau

Des gestes pour protéger notre eau Des gestes pour protéger notre eau Quotidiennement, nous utilisons de l eau pour notre hygiène (pour nous doucher, tirer la chasse d eau ), l entretien de notre habitat (pour faire la vaisselle ) : ces

Plus en détail

Règlement du Service d Assainissement Collectif

Règlement du Service d Assainissement Collectif Règlement du Service d Assainissement Collectif Article 1. Objet du règlement Le présent règlement a pour objet de présenter les modalités et les conditions d utilisation et de gestion du réseau d assainissement

Plus en détail

Quelques infos pour commencer

Quelques infos pour commencer L eau froide Quelques infos pour commencer L eau potable, vitale et précieuse, est une ressource qui se raréfie. Un français consomme environ 137L d eau potable par jour, dont 1% seulement pour la boisson.

Plus en détail

CONVENTION TYPE D INDIVIDUALISATION DES CONTRATS DE FOURNITURE D EAU SERVICE PUBLIC DE DISTRIBUTION DE L EAU POTABLE DE LILLE METROPOLE

CONVENTION TYPE D INDIVIDUALISATION DES CONTRATS DE FOURNITURE D EAU SERVICE PUBLIC DE DISTRIBUTION DE L EAU POTABLE DE LILLE METROPOLE CONVENTION TYPE D INDIVIDUALISATION DES CONTRATS DE FOURNITURE D EAU SERVICE PUBLIC DE DISTRIBUTION DE L EAU POTABLE DE LILLE METROPOLE COMMUNAUTE URBAINE A ADAPTER POUR CHAQUE IMMEUBLE COLLECTIF D HABITATION

Plus en détail

FICHE INFORMATION. Comptage individuel de l'eau. Guide d'information à l'usage des occupants

FICHE INFORMATION. Comptage individuel de l'eau. Guide d'information à l'usage des occupants FICHE INFORMATION Comptage individuel de l'eau Guide d'information à l'usage des occupants COMPTAGE INDIVIDUEL DE L'EAU Les bons comptes font les bons voisins Compter l eau au logement est un moyen de

Plus en détail

DEPARTEMENT DU MORBIHAN COMMUNE DE SENE REGLEMENT DU SERVICE D ASSAINISSEMENT COLLECTIF REGLEMENT DU SERVICE DE L EAU POTABLE ANNEXE 1

DEPARTEMENT DU MORBIHAN COMMUNE DE SENE REGLEMENT DU SERVICE D ASSAINISSEMENT COLLECTIF REGLEMENT DU SERVICE DE L EAU POTABLE ANNEXE 1 DEPARTEMENT DU MORBIHAN COMMUNE DE SENE REGLEMENT DU SERVICE D ASSAINISSEMENT COLLECTIF REGLEMENT DU SERVICE DE L EAU POTABLE ANNEXE 1 TARIFS DES SERVICES DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF Adoptés

Plus en détail

Astuces. L eau. moins. dépenser. pour

Astuces. L eau. moins. dépenser. pour Astuces pour! dépenser moins 2 >>> ÉDITO eau est une ressource précieuse, indispensable dans nos logements, que ce soit pour l alimentation, la préparation des L repas, l hygiène ou tout simplement notre

Plus en détail

GUIDE DU DÉGÂT DES EAUX. C est parce qu un dégât des eaux ne prévient pas, que nous avons tout prévu.

GUIDE DU DÉGÂT DES EAUX. C est parce qu un dégât des eaux ne prévient pas, que nous avons tout prévu. GUIDE DU DÉGÂT DES EAUX C est parce qu un dégât des eaux ne prévient pas, que nous avons tout prévu. Vous êtes victime ou responsable d un dégât des eaux? Pas de panique. Dans la majorité des cas, ces

Plus en détail

HYDRO MATERIELS. Comment réduire vos consommations d eau dans l habitat

HYDRO MATERIELS. Comment réduire vos consommations d eau dans l habitat Energie et environnement En Franche Comté MATERIELS HYDRO YDRO-ECONOMES Comment réduire vos consommations d eau dans l habitat Version 1 AJENA Espace inf eau 28 boulevard Gambetta BP 30149 39 004 LONS

Plus en détail

L eau du logement MCAD. I- Alimentation en eau.

L eau du logement MCAD. I- Alimentation en eau. L eau du logement I- Alimentation en eau. L eau est un bien rare, fragile et précieux. L eau est le patrimoine de tous et il faut la protéger. Elle est utilisée pour : - Nourriture et boissons : 7%. -

Plus en détail

BRANCHEMENT AUX RÉSEAUX COLLECTIFS

BRANCHEMENT AUX RÉSEAUX COLLECTIFS BRANCHEMENT AUX RÉSEAUX COLLECTIFS Ou comment raccorder son habitation pour traiter les eaux usées et évacuer les eaux pluviales. www.grandtoulouse.fr Grand Toulouse - Direction Assainissement 1, place

Plus en détail

L alimentation en eau potable

L alimentation en eau potable Aujourd hui, la qualité de l eau et les réserves potentielles, constituent, au sein de notre société, des préoccupations environnementales majeures. En 1992 et pour la première fois, le principe selon

Plus en détail

le Petit Guide des d eau

le Petit Guide des d eau le Petit Guide des ECONOMIES d eau 1 J économise de 30 à 50% d eau potable/an facilement!!! 2 Pourquoi économiser l eau? En Bretagne, l eau utilisée pour la production d eau potable provient à 80% des

Plus en détail

VEOLIA N11. Septembre 2015

VEOLIA N11. Septembre 2015 VEOLIA N11 Septembre 2015 Sommaire Quizz : mes besoins en eau Comment mieux maîtriser sa consommation - Comprendre sa facture d eau Payer en ligne, c est facile! Choisir son mode de paiement Ensemble,

Plus en détail

guide économies d eau Direction de l Eau et de l Assainissement

guide économies d eau Direction de l Eau et de l Assainissement guide économies d eau Direction de l Eau et de l Assainissement L eau est un bien précieux qu il faut économiser La chaleur, la pluviométrie faible, les mauvaises habitudes de consommation doivent nous

Plus en détail

CHAUFFE-EAU ÉLECTRIQUES INSTANTANÉS DJS QUESTIONS/ REPONSES. b) Peut-on raccorder un chauffe-eau DJS sur le lavabo et la douche en même temps?

CHAUFFE-EAU ÉLECTRIQUES INSTANTANÉS DJS QUESTIONS/ REPONSES. b) Peut-on raccorder un chauffe-eau DJS sur le lavabo et la douche en même temps? CHAUFFE-EAU ÉLECTRIQUES INSTANTANÉS DJS QUESTIONS/ REPONSES 1- Installation a) Peut-on raccorder une douche au chauffe eau instantané DJS? Oui, à partir du modèle FDCH 70 (7,5 kw). En dessous le débit

Plus en détail

ANNEXES. Plans de zonage des Eaux Usées Extrait des délibérations Quelques points clés des Filières d Assainissement Non Collectif

ANNEXES. Plans de zonage des Eaux Usées Extrait des délibérations Quelques points clés des Filières d Assainissement Non Collectif Communauté d Agglomération de Marne et Gondoire Commune de LESCHES Zonage d assainissement EU Notice d enquête publique ANNEXES Annexe 1 : Annexe 2 : Annexe 3 : Plans de zonage des Eaux Usées Extrait des

Plus en détail

Service Public d Assainissement Non Collectif. Réunion d information Marmagne 18 septembre 2014

Service Public d Assainissement Non Collectif. Réunion d information Marmagne 18 septembre 2014 Service Public d Assainissement Non Collectif Réunion d information Marmagne 18 septembre 2014 TERRITOIRE COMMUNAUTAIRE 95 610 habitants sur 27 communes 3 900 foyers non raccordés au réseau public soit

Plus en détail

L EAU : UNE RESSOURCE VITALE ET PRECIEUSE, COMMENT LA PRESERVER ET L ECONOMISER? LA SOLUTION : LES ECO-GESTES!

L EAU : UNE RESSOURCE VITALE ET PRECIEUSE, COMMENT LA PRESERVER ET L ECONOMISER? LA SOLUTION : LES ECO-GESTES! L EAU : UNE RESSOURCE VITALE ET PRECIEUSE, COMMENT LA PRESERVER ET L ECONOMISER? LA SOLUTION : LES ECO-GESTES! 1 En moyenne, une personne gaspille 20 à 30% d'eau tous les jours, soit par inadvertance,

Plus en détail

@ Ontario. Dix façons de conserver l'eau. A la maison. L'eau. Nous polluons et gaspillons l'eau de. Dans la salle de bains : limitez la durée

@ Ontario. Dix façons de conserver l'eau. A la maison. L'eau. Nous polluons et gaspillons l'eau de. Dans la salle de bains : limitez la durée @ Ontario Dix façons de conserver l'eau Nous avons tous un rôle à jouer pour garantir que les eaux de l'ontario soient potables et propices à la baignade et à la pêche. Il incombe aux gouvernements d'établir

Plus en détail

DEPARTEMENT DU MORBIHAN COMMUNE DE SENE REGLEMENT DU SERVICE D ASSAINISSEMENT COLLECTIF REGLEMENT DU SERVICE DE L EAU POTABLE ANNEXE 1

DEPARTEMENT DU MORBIHAN COMMUNE DE SENE REGLEMENT DU SERVICE D ASSAINISSEMENT COLLECTIF REGLEMENT DU SERVICE DE L EAU POTABLE ANNEXE 1 DEPARTEMENT DU MORBIHAN COMMUNE DE SENE REGLEMENT DU SERVICE D ASSAINISSEMENT COLLECTIF REGLEMENT DU SERVICE DE L EAU POTABLE ANNEXE 1 TARIFS DES SERVICES DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF Adoptés

Plus en détail

Voici quelques petites astuces à mettre en place afin de vous faire économiser

Voici quelques petites astuces à mettre en place afin de vous faire économiser Voici quelques petites astuces à mettre en place afin de vous faire économiser Éclairage L'éclairage représente en moyenne 15% d'une facture d'électricité. Pour en diminuer sa charge profitez au maximum

Plus en détail

éco GUIDE du locataire Les bons gestes pièce par pièce Les économies réalisables

éco GUIDE du locataire Les bons gestes pièce par pièce Les économies réalisables Les économies réalisables Les bons gestes pièce par pièce éco GUIDE du locataire sommaire Les économies réalisables sur le chauffage 3 sur l eau 4 sur l électricité 5 sur les déchets 6 sur la pollution

Plus en détail

1, rue du Scorff CS 54221 35042 Rennes Cedex Tél. : 02 99 27 20 00 Fax : 02 99 63 65 11 www.espacil.com. Guide des gestes éco-malins

1, rue du Scorff CS 54221 35042 Rennes Cedex Tél. : 02 99 27 20 00 Fax : 02 99 63 65 11 www.espacil.com. Guide des gestes éco-malins 1, rue du Scorff CS 54221 35042 Rennes Cedex Tél. : 02 99 27 20 00 Fax : 02 99 63 65 11 www.espacil.com Guide des gestes éco-malins édito Ce petit guide Eco-malins préconise quelques gestes simples afin

Plus en détail

Respectons L EAU. pour protéger LA VIE

Respectons L EAU. pour protéger LA VIE Respectons L EAU pour protéger LA VIE Préambule Pourquoi devons nous faire attention à notre façon d utiliser l eau? Sommes-nous égaux sur la Terre face à l utilisation de l eau? Sa potabilisation, son

Plus en détail

Le Plomb dans l eau AGENCE NATIONALE POUR L AMÉLIORATION DE L HABITAT

Le Plomb dans l eau AGENCE NATIONALE POUR L AMÉLIORATION DE L HABITAT Le Plomb dans l eau De quoi s agit-il? De quoi parle-t-on? Où le trouve-t-on? Quelle est son origine? Responsabilités Quels sont les effets néfastes du plomb dans l eau sur la santé? Comment les détecter?

Plus en détail

5 questions. L eau usee en. Où vont nos eaux usées? Pourquoi assainir nos eaux usées? Quelles quantité d eau usée produisons-nous?

5 questions. L eau usee en. Où vont nos eaux usées? Pourquoi assainir nos eaux usées? Quelles quantité d eau usée produisons-nous? L assainissement et vous L eau usee en 5 questions 1 3 2 Où vont nos eaux usées? Chaque jour nous produisons des eaux usées. Elles sont issues de la vaisselle, de la douche, de la lessive ou des WC. On

Plus en détail

ASSAINISSEMENT. Pour tout savoir sur les services Pays Voironnais

ASSAINISSEMENT. Pour tout savoir sur les services Pays Voironnais ASSAINISSEMENT du Pour tout savoir sur les services Pays Voironnais De l eau potable à l assainissement POUR TOUT SAVOIR SUR LES SERVICES DU PAYS VOIRONNAIS Quoi de plus naturel que d ouvrir son robinet

Plus en détail

Les Compteurs d Eau Chaude : Décision, Calcul du coût d un m3. et Economies.

Les Compteurs d Eau Chaude : Décision, Calcul du coût d un m3. et Economies. Les Compteurs d Eau Chaude : Décision, Calcul du coût d un m3 et Economies. Le coût de l Eau Chaude Sanitaire (ECS) est de plus en plus élevé, ceci pour trois raisons : la consommation d eau chaude augmente

Plus en détail

Comme l eau, l énergie est un bien précieux que nous devons économiser.

Comme l eau, l énergie est un bien précieux que nous devons économiser. économies d énergie Tous les jours, nous consommons de l énergie, pour l éclairage, le chauffage, pour la toilette, pour les déplacements, pour cuire les aliments ou les maintenir au frais, pour travailler

Plus en détail

PRISE DE CONSCIENCE DE LA QUALITE DE L EAU ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE, A TRAVERS LE CHEMIN D UNE GOUTTE D EAU, A PARTIR DE LA TRAXENNE

PRISE DE CONSCIENCE DE LA QUALITE DE L EAU ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE, A TRAVERS LE CHEMIN D UNE GOUTTE D EAU, A PARTIR DE LA TRAXENNE PRISE DE CONSCIENCE DE LA QUALITE DE L EAU ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE, A TRAVERS LE CHEMIN D UNE GOUTTE D EAU, A PARTIR DE LA TRAXENNE QU EST-CE QUE LE PARLEMENT DES JEUNES POUR L EAU? Le Parlement des

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE LOGEMENT COMMUNAUTAIRE D OTTAWA. Présentation sur la modernisation d installations d eaux ménagères

SOCIÉTÉ DE LOGEMENT COMMUNAUTAIRE D OTTAWA. Présentation sur la modernisation d installations d eaux ménagères SOCIÉTÉ DE LOGEMENT COMMUNAUTAIRE D OTTAWA Présentation sur la modernisation d installations d eaux ménagères Conservation à LCO LCO dépense plus de 23 M$ par année pour les services publics Les appareils

Plus en détail

Les principes : Concilier économies et confort. Le chauffage : Isolation des combles perdus. Calfeutrer les fenêtres. Doubler les vitrages.

Les principes : Concilier économies et confort. Le chauffage : Isolation des combles perdus. Calfeutrer les fenêtres. Doubler les vitrages. Les principes : TRUCS ET ASTUCES A LA MAISON Réaliser des économies ce n est surtout pas se priver de confort. C est : De la sobriété : n utiliser que ce qui est utile. De l efficacité : utiliser des équipements

Plus en détail

Entretien et Réparations dans votre logement

Entretien et Réparations dans votre logement Ce document est important pour vous. Conservez-le soigneusement. Extérieurs Entretien et Réparations dans votre logement Ce document reprend l ensemble des équipements de votre logement et vous indique,

Plus en détail

Objectifs Etre sensibilisé à l importance de l eau et à la nécessité de l économiser

Objectifs Etre sensibilisé à l importance de l eau et à la nécessité de l économiser Objectifs Etre sensibilisé à l importance de l eau et à la nécessité de l économiser 1 Séance 1 - Recueil des conceptions / connaissances des enfants 1ère phase: Ecoute d une histoire comme introduction

Plus en détail

UNIS. Ce que tout copropriétaire doit connaître COLLECTION LIVRET 3 TOUT SAVOIR SUR. Les parties privatives et les parties communes

UNIS. Ce que tout copropriétaire doit connaître COLLECTION LIVRET 3 TOUT SAVOIR SUR. Les parties privatives et les parties communes UNIS COLLECTION Ce que tout copropriétaire doit connaître LIVRET 3 TOUT SAVOIR SUR Les parties privatives et les parties communes Vous êtes propriétaire de votre appartement dans un immeuble en copropriété.

Plus en détail

Le Guide Dégât des eaux

Le Guide Dégât des eaux Les fiches pratiques Oralia Fiche N 019 Edition Juin 2011 Le Guide Dégât des eaux Qu est-ce qu un dégât des eaux p. 1 Que faire après un dégât des eaux p. 2 La recherche de fuite p. 2 La convention CIDRE

Plus en détail

Les gestes simples pour réduire ma consommation d eau

Les gestes simples pour réduire ma consommation d eau Les gestes simples pour réduire ma consommation d eau Eau Consommation moyenne annuelle avec un compteur d eau installé Une personne consomme entre 150 et 200 litres d eau par jour. 60m³ 90m³ 120m³ 150m³

Plus en détail

Les économies d eau, l affaire de tous

Les économies d eau, l affaire de tous Les économies d eau, l affaire de tous La robinetterie Les toilettes L électroménager Liens vers sites spécialisé Sources La robinetterie les réducteurs de pression individuel robinets mitigeurs robinets

Plus en détail

Pour un meilleur confort et une meilleure qualité de vie dans votre logement, nous vous donnons quelques conseils.

Pour un meilleur confort et une meilleure qualité de vie dans votre logement, nous vous donnons quelques conseils. BIEN VIVRE CHEZ SOI Pour un meilleur confort et une meilleure qualité de vie dans votre logement, nous vous donnons quelques conseils. LES RÉPARATIONS LOCATIVES Conformément à la loi N 89-462 du 6 juillet

Plus en détail

Sommaire. Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire

Sommaire. Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire Sommaire 1. Généralités 7 2. Réseaux d alimentation d eau dans les bâtiments 8 2.1 Généralités 8 2.2 Dimensionnement du réseau d alimentation - Méthode générale 8 2.2.1 Principes généraux 8 2.2.2 Données

Plus en détail

DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES

DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES DEFINITIONS DISPOSITIONS GENERALES SCHEMA DE RACCORDEMENT DIMENSIONNEMENT DES RACCORDEMENTS D APPAREILS 1 Les eaux usées sont d une manière générale les eaux qui, ayant

Plus en détail

- Réalisation de salle de bain complète (carrelage, sanitaire, doublage placo: 1 seul intervenant)

- Réalisation de salle de bain complète (carrelage, sanitaire, doublage placo: 1 seul intervenant) - Réalisation de salle de bain complète (carrelage, sanitaire, doublage placo: 1 seul intervenant) - Réalisation de Cuisines (meubles, carrelage, sanitaire, doublage placo: 1 seul intervenant) - VMC (Ventilation

Plus en détail

DEMANDE DE BRANCHEMENT EAU POTABLE / POSE COMPTEUR

DEMANDE DE BRANCHEMENT EAU POTABLE / POSE COMPTEUR DEMANDE DE BRANCHEMENT EAU POTABLE / POSE COMPTEUR Suite à votre demande, veuillez trouver ci-joint votre dossier pour la réalisation d un branchement d eau potable, d une pose compteur ou d un déplacement

Plus en détail

Notre usage quotidien de l eau. L eau est une ressource essentielle à la vie et au maintien des écosystèmes

Notre usage quotidien de l eau. L eau est une ressource essentielle à la vie et au maintien des écosystèmes Notre usage quotidien de l eau L eau est une ressource essentielle à la vie et au maintien des écosystèmes En France, en 2009, chacun d entre nous a consommé en moyenne 165 litres d eau par jour, tous

Plus en détail

EN CAS DE DÉFAUT DE CONSTRUCTION, CONTACTER D ABORD LE CONSTRUCTEUR L ASSURANCE DOMMAGE-OUVRAGE NE REMPLACE PAS LE SERVICE APRÈS-VENTE DU CONSTRUCTEUR

EN CAS DE DÉFAUT DE CONSTRUCTION, CONTACTER D ABORD LE CONSTRUCTEUR L ASSURANCE DOMMAGE-OUVRAGE NE REMPLACE PAS LE SERVICE APRÈS-VENTE DU CONSTRUCTEUR La garanties Dommage-Ouvrage qu est ce que c est? Vous êtes propriétaire d une maison que vous avez fait construire depuis moins de 10 ans. Un désordre lié à la construction apparaît. Vous avez souscrit

Plus en détail

Plus de confort moins de dépenses

Plus de confort moins de dépenses Carnet de bord Plus de confort moins de dépenses Sans investissement, nous avons réduit de 20% nos consommations... Astuces et bonnes pratiques... soit une économie de 350 euros par An. Réalisation: E

Plus en détail

La consommation en gaz naturel

La consommation en gaz naturel GAZ Le secteur résidentiel représente 39 % de la consommation nationale de gaz naturel, contre, par exemple, 38 % pour l industrie ou 16 % pour le secteur tertiaire. La part des maisons individuelles chauffées

Plus en détail

LES MOTS POUR SE COMPRENDRE

LES MOTS POUR SE COMPRENDRE REGLEMENT DU SERVICE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF LES MOTS POUR SE COMPRENDRE Vous désigne le client c est-à-dire toute personne, physique ou morale, bénéficiant du Service de l Assainissement Non Collectif.

Plus en détail

DARNETS. Mairie de SEPTEMBRE 2002. Corrèze A. UNE OBLIGATION B. ROLE DES ELUS C. LA GESTION DE L ASSAINISSEMENT D. LES RESPONSABILITES

DARNETS. Mairie de SEPTEMBRE 2002. Corrèze A. UNE OBLIGATION B. ROLE DES ELUS C. LA GESTION DE L ASSAINISSEMENT D. LES RESPONSABILITES Mairie de DARNETS Corrèze SEPTEMBRE 2002 19300 Darnets Tél. : 05.55.93.09.91 Fax. : 05.55.93.13.06 Email : mairiededarnets@wanadoo.fr A. UNE OBLIGATION B. ROLE DES ELUS C. LA GESTION DE L ASSAINISSEMENT

Plus en détail

Eaux usées Centre de traitement

Eaux usées Centre de traitement EN BREF Dans une goutte d eau Eaux usées Centre de traitement Les eaux usées sont fréquemment appelées eaux d égout. Il s agit d eaux qui ont été utilisées pour le lavage et le nettoyage par chasse d eau

Plus en détail

La vidange de votre installation septique

La vidange de votre installation septique La vidange de votre installation septique Guide du Propriétaire SAISON 2012-2013 «La vidange de votre installation septique un geste important pour l environnement» NOUVEAU SERVICE La municipalité de Saint-Aubert

Plus en détail

FORMULAIRE ASSAINISSEMENT COLLECTIF

FORMULAIRE ASSAINISSEMENT COLLECTIF FORMULAIRE ASSAINISSEMENT COLLECTIF Nouveau branchement Réouverture de branchement Fermeture provisoire de branchement n d'enregistrement du Service : Direction du Développement Urbain Service de l'eau

Plus en détail

La vidange est d ailleurs prévue par la loi (Code de la Santé Publique, article 1331-1), et doit être effectuée en moyenne tous les 4 ans.

La vidange est d ailleurs prévue par la loi (Code de la Santé Publique, article 1331-1), et doit être effectuée en moyenne tous les 4 ans. Objet : entretien assainissement individuel Madame, Monsieur, Votre habitation est équipée d un système d assainissement non collectif pour le traitement de vos eaux usées. Le bon fonctionnement de cet

Plus en détail

ACHAT / VENTE / REHABILITATION

ACHAT / VENTE / REHABILITATION ACHAT / VENTE / REHABILITATION Vos obligations en termes d assainissement L assainissement a pour objectif de protéger la santé et la salubrité publique ainsi que l environnement contre les risques liés

Plus en détail

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie.

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie. 1 L eau c est la vie! À l origine était l eau... Lors du refroidissement de la terre, qui était une boule de feu à sa création, les nuages qui l entouraient ont déversé leur eau, formant les mers et les

Plus en détail

CONCEVOIR UNE INSTALLATION NEUVE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

CONCEVOIR UNE INSTALLATION NEUVE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF 1 Service Assainissement CONCEVOIR UNE INSTALLATION NEUVE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF 1 - DEFINITION L assainissement non collectif ou autonome ou individuel est un système de collecte, de prétraitement

Plus en détail

Guide technique. Assainissement non collectif d une habitation individuelle

Guide technique. Assainissement non collectif d une habitation individuelle Document réalisé avec le concours financier de l Agence de l Eau Rhône Méditerranée et Corse. Guide technique Assainissement non collectif d une habitation individuelle Schéma d implantation d un assainissement

Plus en détail

Préservation de la ressource en eau : une urgence planétaire

Préservation de la ressource en eau : une urgence planétaire Préservation de la ressource en eau : une urgence planétaire Aujourd'hui dans le monde, 1,1 milliard de personnes n'ont pas un accès permanent à l'eau potable. En 2030, selon les derniers chiffres révélés

Plus en détail

Les différents traitements de l eau

Les différents traitements de l eau Les différents traitements de l eau Mise à jour le 21/04/2010 Chaque français utilise 100 à 200 litres d eau potable par jour, dont 3 à 5 litres qui servent à l eau de boisson et à la préparation des repas.

Plus en détail

Service Public. d Assainissement. Non Collectif. Un contrôle payant, pourquoi?

Service Public. d Assainissement. Non Collectif. Un contrôle payant, pourquoi? Un contrôle payant, pourquoi? Comme le service d assainissement collectif, le SPANC est un service public dont le budget est indépendant du budget général de la collectivité. La réglementation impose que

Plus en détail

«Qu est-ce que la MOUS lutte contre l habitat indigne?»

«Qu est-ce que la MOUS lutte contre l habitat indigne?» «Qu est-ce que la MOUS lutte contre l habitat indigne?» Interventions dans le cadre de la MOUS Qu est-ce que l habitat indigne? «Constituent un habitat indigne les locaux utilisés aux fins d habitation

Plus en détail

Une partie de la consommation peut-être elle prise en charge?

Une partie de la consommation peut-être elle prise en charge? Votre facture d eau Votre facture se décompose en deux parties : Une part fixe dit abonnement d un montant de 12.52 comprenant les frais de gestion du service Une part variable prenant en compte la consommation

Plus en détail

Bien comprendre votre décompte de charges

Bien comprendre votre décompte de charges Bien comprendre votre décompte de charges Les charges locatives L utilisation de votre logement nécessite un certain nombre de dépenses pour la fourniture de services (eau, électricité, chauffage, ) et

Plus en détail

JE CHOISIS. Récupérateur d eau

JE CHOISIS. Récupérateur d eau Récupérateur d eau Les récuperateurs d eau Doter votre jardin d un récupérateur d eau de pluie peut vous aider à faire des économies tout en contribuant au respect de l environnement. En effet, l eau de

Plus en détail

COPROPRIETE PARTIES PRIVATIVES PARTIES COMMUNES ELEMENTS D EQUIPEMENT C.S.A.B COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE

COPROPRIETE PARTIES PRIVATIVES PARTIES COMMUNES ELEMENTS D EQUIPEMENT C.S.A.B COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE COPROPRIETE PARTIES PRIVATIVES PARTIES COMMUNES ELEMENTS D EQUIPEMENT COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE C.S.A.B 2 Vous êtes propriétaire de votre appartement dans un

Plus en détail

CHAPITRE I DISPOSITIONS GENERALES

CHAPITRE I DISPOSITIONS GENERALES REGLEMENT INTERIEUR ASSAINISSEMENT CHAPITRE I DISPOSITIONS GENERALES Article 1 Objet du règlement Le présent règlement a pour objet de définir les conditions et modalités de déversement dans le réseau

Plus en détail

58 74 21 35 tél. 05 58 90 97 97 - Fax 05

58 74 21 35 tél. 05 58 90 97 97 - Fax 05 Informations Régie des Eaux Renseignements Accueil Téléphonique ipale des eaux siège de la Régie munic et de l Assainissement 58 74 21 35 tél. 05 58 90 97 97 - Fax 05 8h00 à 12h30 vendredi de Bureau ouvert

Plus en détail

LES GESTES VERTS POUR VOTRE LOGEMENT

LES GESTES VERTS POUR VOTRE LOGEMENT LES GESTES VERTS POUR VOTRE LOGEMENT Le guide malin des économies d énergies, chez moi! Toutes les astuces, idées, conseils pour baisser vos charges et rendre la planète plus belle! Agir pour protéger

Plus en détail

CONVENTION TYPE D INDIVIDUALISATION DES CONTRATS DE FOURNITURE D EAU

CONVENTION TYPE D INDIVIDUALISATION DES CONTRATS DE FOURNITURE D EAU CONVENTION TYPE D INDIVIDUALISATION DES CONTRATS DE FOURNITURE D EAU Entre Le propriétaire (nom et adresse) de l immeuble situé composé de logements et autre. désigné dans la présente convention par «le

Plus en détail

SARL SANECO 30630 SAINT GELY DE CORNILLON Tél. :04.66.82.22.07 Fax : 09.70.06.76.16 - mail. : sarl.saneco@live.fr

SARL SANECO 30630 SAINT GELY DE CORNILLON Tél. :04.66.82.22.07 Fax : 09.70.06.76.16 - mail. : sarl.saneco@live.fr SARL SANECO 30630 SAINT GELY DE CORNILLON Tél. :04.66.82.22.07 Fax : 09.70.06.76.16 - mail. : sarl.saneco@live.fr Site. : www.saneco-gard.com LE PACK «MAISON ECOLOGIQUE» La société Saneco est fière de

Plus en détail

Bienvenue dans votre logement BBC

Bienvenue dans votre logement BBC Bienvenue dans votre logement Ce guide est là pour vous aider à bien utiliser votre appartement. Conservez le précieusement, afin de pouvoir le consulter en cas de doute. SOMMAIRE les points clés L isolation

Plus en détail

l éco-agent Le Guide de Mairie de Saint-Barthélemy-d Anjou

l éco-agent Le Guide de Mairie de Saint-Barthélemy-d Anjou Le Guide de l éco-agent Mairie de Saint-Barthélemy-d Anjou «L'écologie est aussi et surtout un problème culturel. Le respect de l'environnement passe par un grand nombre de changements comportementaux.»

Plus en détail

REGLEMENT DU SERVICE DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF

REGLEMENT DU SERVICE DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF COMMUNE DE BERRIAS-ET-CASTELJAU REGLEMENT DU SERVICE DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF Approuvé par délibération des conseils municipaux du 14 mars et du 11 avril 2012 modifié par délibérations le 20 juin

Plus en détail

Raccordement. au réseau public d Assainissement

Raccordement. au réseau public d Assainissement Raccordement au réseau public d Assainissement Pourquoi se raccorder? Vous contribuez à la protection de l environnement et de la ressource en eau Vous valorisez votre bien immobilier Vous respectez la

Plus en détail

DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES

DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES DEFINITIONS DISPOSITIONS GENERALES SCHEMA DE RACCORDEMENT DIMENSIONNEMENT DES RACCORDEMENTS D APPAREILS 1 Les eaux usées sont d une manière générale les eaux qui, ayant

Plus en détail

komeo CENTRALE DE TRAITEMENT DE L EAU Détartre & Purifie

komeo CENTRALE DE TRAITEMENT DE L EAU Détartre & Purifie komeo CENTRALE DE TRAITEMENT DE L EAU Détartre & Purifie Chez moi, mon eau est de qualité Le saviez-vous? Chacun d entre nous consomme en moyenne 140 litres d eau par jour, pour la cuisine, la boisson,

Plus en détail

Guide. Parlons-en... BIEN ACHETER SON ÉLECTRICITÉ & SON GAZ. www.energie2007.fr

Guide. Parlons-en... BIEN ACHETER SON ÉLECTRICITÉ & SON GAZ. www.energie2007.fr Parlons-en... Guide BIEN ACHETER SON ÉLECTRICITÉ & SON GAZ www.energie2007.fr Édito L énergie est un bien de première nécessité. Le 1 er juillet 2007 : les marchés de l électricité et du gaz naturel s

Plus en détail

Les charges de copropriété

Les charges de copropriété UNIS COLLECTION Ce que tout copropriétaire doit connaître LIVRET 5 TOUT SAVOIR SUR Les charges de copropriété La crise économique a conduit les professionnels et les copropriétaires à se pencher depuis

Plus en détail

Réseaux de plomberie de l immeuble : eau, gaz

Réseaux de plomberie de l immeuble : eau, gaz Fiche technique Réseaux de plomberie de l immeuble : eau, gaz 2 5 6 7 Connaître Réseau d eau froide Réseau d eau chaude Réseau de gaz Regarder Réseau d eau Entretenir & améliorer Contrat d'entretien Remplacement

Plus en détail

COLLECTION LES CHARGES DE COPROPRIÉTÉ. Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier

COLLECTION LES CHARGES DE COPROPRIÉTÉ. Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier COLLECTION Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier LES CHARGES DE COPROPRIÉTÉ Notre métier, c est votre garantie La crise économique a conduit les

Plus en détail

Puits et forages privés

Puits et forages privés Puits et forages privés à usage domestique Vous souhaitez remettre en service un ancien puits ou créer un forage privé dans votre jardin et éventuellement consommer l eau ainsi prélevée? règles simples

Plus en détail

Le changement de fournisseur ne nécessite pas d intervention technique sur le réseau, ni de modification de votre installation de gaz.

Le changement de fournisseur ne nécessite pas d intervention technique sur le réseau, ni de modification de votre installation de gaz. FAQ - Professionnels Thématiques Votre projet Equipements Le marché de l'énergie La société Votre projet Le gaz peut-il être coupé si je change de fournisseur? Non! Le gestionnaire de réseau assure la

Plus en détail

QUELLES SONT LES QUESTIONS A SE POSER?

QUELLES SONT LES QUESTIONS A SE POSER? Page : 1/5 QUELLES SONT LES QUESTIONS A SE POSER? Avant d envisager l aménagement ou la construction d un local ou d une armoire de stockage des produits, il faut se poser plusieurs questions : - L existant

Plus en détail

À boire sans modération!

À boire sans modération! À boire sans modération! Préférez l eau du robinet 1 Certification ISO 9001 et ISO 14001 67 % des Français déclarent boire l eau du robinet au moins une fois par semaine*. 252 000 tonnes : c est la quantité

Plus en détail

bienvenue ANTARGAZ sur le réseau LIVRET GAZ NATUREL www.antargaz.fr cuisson chauffage eau chaude Images et Formes - IND 47 2008

bienvenue ANTARGAZ sur le réseau LIVRET GAZ NATUREL www.antargaz.fr cuisson chauffage eau chaude Images et Formes - IND 47 2008 bienvenue sur le réseau ANTARGAZ LIVRET GAZ NATUREL www.antargaz.fr Images et Formes - IND 47 2008 eau chaude cuisson chauffage BIENVENUE SUR LE RÉSEAU ANTARGAZ Le présent document a pour but de vous préciser

Plus en détail

LA RÉGLEMENTATION. Code des Collectivités Territoriales (articles L2224-8 et suivants)

LA RÉGLEMENTATION. Code des Collectivités Territoriales (articles L2224-8 et suivants) Conseils et gestes éco citoyens à appliquer Une installation défectueuse ou mal entretenue peut présenter un risque pour la santé et l environnement. LA RÉGLEMENTATION Code de la Santé Publique (articles

Plus en détail

La Récupération de l'eau de pluie et des eaux grises

La Récupération de l'eau de pluie et des eaux grises La Récupération de l'eau de pluie et des eaux grises Dans le cadre de démarches environnementales et de développement durable, de nombreux maîtres d ouvrages, notamment les collectivités territoriales,

Plus en détail

Individualisation de votre contrat de fourniture d eau

Individualisation de votre contrat de fourniture d eau GUIDE PRATIQUE Individualisation de votre contrat de fourniture d eau Édition 2015 1 1 - L ESSENTIEL Vous souhaitez réaliser une demande d individualisation SOMMAIRE Bienvenue chez Eau de Paris! 1 L essentiel

Plus en détail

Mairie de Mallemoisson

Mairie de Mallemoisson Mairie de Mallemoisson Place de la République - B.P 28 Tél : 04.92.34.65.03 04510 MALLEMOISSON Fax : 04.92.34.77.23 E-mail : mairiemallemoisson@wanadoo.fr Site internet : www.mairie-mallemoisson.fr REGLEMENT

Plus en détail

LE SPANC VOUS CONSEILLE POUR :

LE SPANC VOUS CONSEILLE POUR : LE SPANC VOUS CONSEILLE POUR : ~ LA CONCEPTION D UN DISPOSITIF NEUF, ~ LA MODIFICATION D UNE INSTALLATION EXISTANTE. ET CONTRÔLE LA CONFORMITÉ DES INSTALLATIONS. POUR TOUT RENSEIGNEMENT 02 98 15 29 80

Plus en détail

DEVENEZ ÉCO-LOCATAIRE!

DEVENEZ ÉCO-LOCATAIRE! DEVENEZ ÉCO-LOCATAIRE! Éditorial A vec ce numéro de Cité-Mag, vous trouverez cette petite brochure, fruit de la réflexion du service Environnement de la Ville, de l association IDEMU (structure porteuse

Plus en détail

Service Public d Assainissement Non Collectif

Service Public d Assainissement Non Collectif Service Public d Assainissement Non Collectif SIVO - Syndicat Intercommunal de la Vallée de l Ondaine 44, rue de la Tour de Varan - 42700 FIRMINY Le contexte réglementaire La loi sur l eau du 3 janvier

Plus en détail

L UTILISATION DOMESTIQUE DE L EAU DE PLUIE

L UTILISATION DOMESTIQUE DE L EAU DE PLUIE Service Technique Tél : 32 50 23-219 L UTILISATION DOMESTIQUE DE L EAU DE PLUIE Demande d octroi d un subside pour la mise en place d une infrastructure de collecte des eaux de pluie D e m a n d e u r

Plus en détail

Constat amiable Dégâts des eaux

Constat amiable Dégâts des eaux couv.constat 11/01/08 10:18 Page 1 Des contrats pour tous La Macif, assureur de la famille, premier en automobile et habitation, vous propose une large gamme de garanties et services, en réponse à chacun

Plus en détail

Cuisine / arrière-cuisine

Cuisine / arrière-cuisine Nom du foyer : Quels gestes avez-vous adoptés en 2010? DOCUMENT A COMPLETER ET A RETOURNER A LA PASSIFLORE Ce document reprend l ensemble des gestes présents dans le catalogue des gestes. Lors de l enquête

Plus en détail

non collectif non collectif Guide pour la réalisation d une installation d assainissement

non collectif non collectif Guide pour la réalisation d une installation d assainissement Conjuguer croissance et environnement www.sicoval.fr Sicoval Assainissement non collectif Guide pour la réalisation d une installation d assainissement non collectif Guide pour la réalisation d une installation

Plus en détail