#13 ENTRETIEN AVEC SYLVAIN DEROEUX. Bilan d une saison pas comme les autres LETTRE OUVERTE DE LAURENT VILI

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "#13 ENTRETIEN AVEC SYLVAIN DEROEUX. Bilan d une saison pas comme les autres LETTRE OUVERTE DE LAURENT VILI"

Transcription

1 #13 JUIN2008 ENTRETIEN AVEC SYLVAIN DEROEUX Bilan d une saison pas comme les autres LETTRE OUVERTE DE LAURENT VILI Votre dévouement sur le terrain et en dehors m a donné la force de tenir Siège social - Parc Club des Sept Deniers 78, chemin des Sept Deniers Bât TOULOUSE Téléphone : Fax : Site :

2 Au sommaire de provale.i PAGE3/édito : Laurent TRAVINI «C est toujours une histoire de calendrier» PAGE4-7/entretien : Sylvain DEROEUX «...une présence sur le terrain, c est indispensable et obligatoire» PAGE8-11/dossier spécial : Laurent VILI Lettre ouverte et témoignages PAGE12-13/juridique : Rémunération Espoirs Salaires Minima Infos Pratiques PAGE14/actu : Que sera la saison 2008/2009? PAGE15/en vrac! : TJM «C est un petit 9 dur», le dernier livre de Serge SIMON Carnet rose CA S EST PASSÉ... AVRIL Le 2 Tournée PROVALE Aurillac Les 7 et 8 Réunion Statut Joueur Fédéral Le 8 : Comité Directeur LNR () Le 10 Réunion CPNEF Sport (Commission Paritaire Nationale Emploi Formation) Le 14 Tournée PROVALE Narbonne Les 22 et 23 Réunion Statut Joueur Fédéral Le 24 Réunion FFR sur les règles de jeu expérimentales Marcoussis Le 28 Commission Sociale téléphonique MAI Le 2 Commission Paritaire Toulouse Les 5 et 6 Réunion des directeurs administratifs des clubs de TOP 14 et PRO D2 Lyon Les 13 et 14 Réunion des directeurs administratifs des Centres de Formation de TOP 14 et PRO D2 Narbonne Le 14 Commission Paritaire téléphonique Le 20 Commission Centres de Formation Le 26 Commission Centres de Formation Montpellier Le 27 Commission Centres de Formation téléphonique Le 28 Comité Directeur LNR Commission Paritaire JUIN Le 4 Dernière réunion Statut Joueur Fédéral Le 5 Commission Juridique Le 9 Présentation officielle aux clubs du Statut de Joueur Fédéral Toulouse Le 12 Comité Directeur LNR Le 19 Commission Juridique Les 20 & 21 Commission Médicale Plénière LNR Bordeaux Le 25 Réunion FFR sur les nouvelles règles de jeu Marcoussis Le 27 Comité Directeur FFR Le 28 Comité Directeur PROVALE

3 édito: C EST TOUJOURS UNE HISTOIRE DE CALENDRIER. Que l on parle de celui de grossesse, qui décide du début de l histoire, ou de celui sur lequel on coche les anniversaires, les impôts ou les deuils, il semble que notre vie soit indissociable du concept de calendrier. Qui n a pas souvenir de p tits chatons dans des paniers en osier, de plages Landaises vantées par La Poste, de photos de gaillards moustachus dans le calendrier des Pompiers du village? Le calendrier trône, renseigne et rythme notre quotidien avant même que l on s en rende compte. Par la suite, il devient le repère obligatoire de notre organisation quand le cartable remplace les cahiers de coloriages et les Mécanos offerts par l oncle Marcel. C est alors ce calendrier scolaire qui ponctue les moments de stress ou de plaisir... Ah... cool, bientôt les vacances de Pâques, d Été et surtout de Noël... après lesquelles on se prend souvent pour un autre grâce au blouson en cuir choisi par le même oncle Marcel et à la dernière console offerte par papa (après des mois de négociations avec maman...). Le Larousse le définit comme «un tableau des jours de l année indiquant la commémoration des saints», et pourtant on croise parfois des calendriers commémorant, d autres formes de seins... qu ils soient Pirelli ou des Dieux du Stade. Ces temps-ci, on entend même parler d un calendrier de réformes nécessaires... non sans suffisance. Que dire de notre calendrier de rugby Pro? Ne s apparente t-il pas à toute une vie? On sait quand cela commence et souvent les plus chanceux, les plus résistants finissent plus tard que les autres... #0013 Responsable de publication Gaël Arandiga Responsable de la rédaction Marie Averland Conseillers éditoriaux et comité de rédaction Marie Averland / Mathieu Blin Photographies Laurent Vili / Patrick Derewiany / L Équipe Presse Sports Création et Exécution graphique François Cougnaud CARTEblanche Impression GRAPHIC 2000 Distribution Transpost Couverture François Cougnaud CARTEblanche Photo couverture Provale Je me dis qu après toutes ces années, il serait temps qu on arrête de vouloir faire entrer un troupeau de Sud Af dans une Twingo, sinon les enjeux finiront par blesser gravement notre jeu et ceux qui y jouent... Alors chers oncle Marcel, oncle Bernard, oncle Serge... je vous en conjure, faites que notre avenir soit beau et long... et faites que Noël soit encore une date que l on coche sur nos calendriers sportifs.. Mais surtout, faites que la solution à ce sempiternel casse-tête ne soit pas renvoyée systématiquement à ces fameuses... Calendres Grecques!! Laurent TRAVINI 3

4 ENTRETIEN AVEC SYLVAIN DEROEUX, PRÉSIDENT DE PROVALE 4

5 ...une présence sur le terrain, c est indispensable et obligatoire Marie AVERLAND : Avec 535 adhésions cette saison, on peut constater une légère hausse par rapport à la saison dernière (508 adhésions pour la saison 2006/2007). Est-ce suffisant? Sylvain DEROEUX : On a monté en adhésions. Pour moi c est positif. Bien sur ce n est pas assez! Bien sûr, on a tous rêvé à la pleine adhésion : à 100%! On n y arrivera jamais, mais je pense sans être prétentieux que PROVALE peut faire plus d adhésions que ça. Les solutions pour y arriver sont : plus de contacts, plus d animation de réseau, plus de services apportés aux joueurs, plus de présence politique, plus de médiatisation de ce que l on fait. Il faut que cela soit La saison 2007/2008 arrive à sa fin, les mutations vont bon train et PROVALE a dernièrement annoncé sa restructuration. A PROVALE, l heure est au bilan. Celui de la saison écoulée mais aussi celui d un homme qui, d ici quelques petits mois, aura rempli son premier mandat de président de PROVALE. Parole à Sylvain DEROEUX... bien mieux relayé par une présence sur le terrain, c est indispensable et obligatoire. C est ce que demandent les joueurs, ce qu ont toujours demandé les joueurs. Je pense, sans fixer de cap numérique, qu il faut viser les adhésions. MA : D où le développement structurel de PROVALE...? recrutement d un ancien joueur qui va tourner dans les clubs dès le mois de septembre. Il sera au contact direct des joueurs dans leur quotidien, leur environnement et forcément leurs préoccupations, leurs attentes. Le but étant de franchir un cap dans notre proximité avec les joueurs, en leur apportant des solutions aux problèmes qu ils se posent et en développant de nouveaux services à leur portée. Aujourd hui, PROVALE a une vision trop large sur certains problèmes et globalise trop les problématiques. Il faut resserrer les mailles du filet. Et ça, on ne pourra le faire qu avec quelqu un qui nous donnera une vraie température du «terrain». MA : Les joueurs doivent-ils s investir davantage? SD : Non, je ne crois pas. Arrêtons de croire que les joueurs d aujourd hui, et même tous les joueurs du rugby français, pensent la même chose. C est ni bien ni mal, mais arrêtons d être dans l idéologie syndicaliste : le grand soir n arrivera jamais! Mettons des structures en place pour répondre à des problèmes précis. N attendons pas que les joueurs viennent vers nous, ce n est pas leur rôle. Leur rôle, on l a voulu et on l a eu, c est d être professionnels de rugby. Quand on est professionnel de rugby, on veut être un grand joueur, gagner des titres, gagner de l argent, jouer le plus de matchs possible, s entraîner. Mais on ne veut pas s occuper des problèmes de la Ligue, de la Fédération. C est cru comme constat, mais à un moment donné il faut arrêter de penser que tu vas monter sur une table et que 1000 mecs vont te suivre. MA : PROVALE entretient quelles relations avec la LNR et la FFR aujourd hui? SD : Effectivement, il y a des axes de développement, on ne va pas le cacher. Il y a notamment le SD : Pour parler du franco-français, on est dans une période très tendue. Une période très tendue entre la LNR et FFR, une période préélectorale. La 5

6 6 > Sylvain Deroeux est né le 31 mars 1972, à, Île-de-France. Ce troisième ligne aile formé au RC Livry-Gargan, un club formateur francilien en Seine- Saint-Denis, a successivement évolué au PUC, à Argelès-sur-Mer et enfin à Perpignan où il a terminé sa carrière en Élu vice-président de Provale, l Union des Joueurs de Rugby Professionnels, il en est devenu le président en octobre 2006, en remplacement de Serge Simon. Ligue a 10 ans et vit sur un constat aujourd hui : tout le bien-fondé de sa création, de son existence. Le rugby professionnel a 10 ans d existence. C est un tournant. La Fédération voit sûrement d un mauvais œil la croissance de la Ligue. De son côté, la Ligue aimerait grandir encore plus vite et nous, PROVALE, on est au milieu! Cette position médiane a facilité à un moment notre croissance. On était dans le conflit, dans la revendication. Aujourd hui, on participe à la construction du rugby de demain, et beaucoup de dossiers qui sont bloqués parce qu il est impossible de mettre à la même...des problèmes de terrain, plus ou moins imbriqués dans des problèmes politiques table la Fédé et la Ligue. Ça s est donc avéré très compliqué pour moi cette année. Sur le plan politique, très peu de choses ont avancé. La trêve de noël, la dissociation des sanctions, le calendrier, la mise à disposition des internationaux... Ce sont des problèmes de terrain, plus ou moins imbriqués dans des problèmes politiques! Et puis, il y a tous ces dossiers à plus ou moins long terme qu on essaye de développer pour un meilleure rugby : c est l observatoire médical ou encore l Agence XV! Heureusement, demeure un point politique intéressant! C est le rapprochement entre PROVALE et l IRPA (syndicat international des rugbymen professionnels). On a organisé un congrès «PROVALE/ IRPA» au début de la saison (en octobre 2007) qui s est révélé très positif, très constructif. J aimerais que l on puisse continuer à s impliquer dans l IRPA, dès la saison prochaine. On est membre fondateur, la barrière de la langue ne doit pas nous gêner dans notre existence, dans ce qu on a à dire. L IRPA est constituée à 95% d anglo-saxons. Nous, on est latin. On a donc des choses à s apporter mutuellement car ils ont une vision de l union des joueurs différente de la nôtre, et cela peut être intéressant. Ce n est que la première lame pour ensuite avoir une réelle représentativité devant l IRB et représenter la voix des joueurs sur le plan international. Sur les règles de jeu notamment, où pour l instant, les joueurs n ont pas eu leur mot à dire... MA : La saison 2007/2008 se termine de nouveau avec des clubs en difficultés financières. Quelle est la position de PROVALE sur cette réelle problématique? SD : Mon but n est pas de critiquer les présidents qui font le boulot bénévolement et donnent une partie de leur vie à un club. C est remarquable. Ils ont forcément de la bonne volonté, sinon ils ne seraient pas là. Je dis simplement qu il faut être conscient aussi que le rugby

7 a évolué. Ce n est plus la kermesse du mercredi! C est 60 salariés, une grosse économie, ce sont des enjeux politiques et sportifs importants. Il vaut mieux voir ses engagements à la baisse et s y tenir (la grande majorité des présidents font comme ça et je les félicite) que prendre des risques inconsidérés avec les masses salariales et en faire subir les conséquences à un effectif entier, sans compter les salariés du club... Il ne faut pas que l urgence sportive et la quête de résultat fasse perdre la tête aux dirigeants de clubs qui, pour effacer leurs erreurs, se servent de la variable d ajustement que sont les joueurs. MA : Depuis la réunion entre PROVALE et les agents sportifs le 23 novembre dernier à Toulouse, les choses ont-elles évolué? SD : Non, les choses n ont pas évolué. L urgence du quotidien a fait qu on n a pas pu avancer sur ce dossier très compliqué. Aujourd hui, je ne suis pas satisfait. J ai apprécié bien sûr que 90% des agents français viennent ce jour-là. C est la preuve qu il y a un vrai désir chez eux de clarifier leur situation, de montrer aux gens qu ils sont aussi là pour exister dans le rugby. Ça, je ne l ai jamais contesté. Dès la saison prochaine, nous allons devoir être capable de mieux collaborer avec eux. Quand je vois dans 2 cas précis, sans les citer, des agents qui ne sont pas capables de lire un contrat, il y a là un réel problème. Il y a du pain sur la planche... MA : Lors de la prochaine Assemblée Générale de PROVALE, le 22 septembre 2008, tu fêteras ton premier mandat. Quel est ton propre bilan après ces 2 années? SD : C est une expérience très intéressante, forcément! Il s est passé beaucoup de choses, avec de lourdes responsabilités. C est une activité chargée, un emploi du temps compliqué, des désillusions, des doutes, des craintes, des espoirs, des moments de solitude (mais mon prédécesseur m avait prévenu*), mais aussi et surtout des grands moments de bonheur! Ce qui me donne la force d avancer, ce sont les joueurs, les gens qui travaillent avec moi, le comité directeur. Ce sont aussi ces gens que je rencontre, que je n avais pas pu rencontrer sur le terrain et que je rencontre maintenant, en dehors du terrain. Il y a plein de gens autour de la grande table du rugby français qui peuvent vraiment faire bouger les choses : des joueurs, des anciens, des présidents de clubs, des dirigeants, des gens passionnants! A un moment, accéder à des responsabilités au sein de PROVALE, c est aussi pouvoir En prenant la présidence de Provale, je voulais rendre au rugby ce que le rugby m avait apporté rencontrer d autres gens, et voilà, je les ai rencontrées. Le bilan, c est ça. En prenant la présidence de PROVALE, je voulais rendre au rugby ce que le rugby m avait apporté, et je le fais encore. MA : Comptes-tu renouveler l aventure? SD : Je ne sais pas. Pour moi, la présidence de PROVALE n est pas une histoire de calcul. Ça se fait au feeling. Dans ma fonction, j ai toujours pensé à Jean-Marc LHERMET, à Serge SIMON, qui ont chacun apporté des choses différentes. Ça fait 10 ans que PROVALE existe. Et pour moi, 10 ans, c est tous ces mecs là (Rémi TREMOULET, Emile NTAMACK, Arnaud DELGADO,...). Et si j ai pu être un de plus à porter la flamme et la poser à un endroit, tant mieux! * Serge SIMON, qui a tenu la présidence de PROVALE durant 3 mandats consécutifs, de décembre 2000 à décembre

8 DOSSIER SPÉCIAL LAURENT VILI > Laurent WILI, né à Nouméa le 04 avril En Nouvelle Calédonie, depuis de nombreuses décennies, la tribu MELANESIENNE et la communauté WALLISIENNE se livrent épisodiquement à une guerre ethnique. Lors du conflit de décembre 2001 qui s est déroulé dans la région de Saint-Louis, Laurent Vili, wallisien, joueur de l équipe première du Montpellier Hérault Rugby Club, s est retrouvé pris dans la tourmente et accusé de meurtre. Acquitté le mercredi 23 avril 2008 après 3 jours de procès à Nouméa, Laurent va devoir de nouveau affronter la justice. La Procureur Générale Annie Brunet-Fuster a fait appel. 8 Nous sommes l Union des Joueurs de Rugby Professionnels. Cette appellation prend tout son sens lorsque, à l heure où un homme a besoin du soutien «des siens», nous sommes en mesure de lui offrir une tribune pour vous parler dans une lettre. A toi Laurent...

9 UN CLUB, DES VIES, UNE PASSION... LA FAMILLE. par Laurent Vili Je me souviens de mes débuts au rugby, de ma première année au Montpellier Rugby Club. L année précédente, une année où l on prenait des valises à l extérieur et aucune défaite à Sabathé. En stage de début de saison, première réunion, présentation des joueurs, dirigeants, staff, projet de jeu, objectif du club. Jean-Pierre, prit la parole : «Vous avez de la chance, la chance de pouvoir écrire l histoire du rugby à Montpellier. Ici, c est l Eldorado. L histoire, c est à vous de l écrire!!». Nous formions un groupe sain avec comme seule ambition, celle de se régaler à chaque match. Ce n était pas évident tous les dimanches, mais dans l adversité nous avions toujours fait corps. Cette solidarité dans le combat nous a unis dans la vie de tous les jours. Et puis, le drame. Je dois me rendre auprès des miens. A Saint-Louis (en Nouvelle-Calédonie), mon village natal, la bêtise à frappé les hommes. Les Mélanésiens ont décidé de chasser ma communauté. Six maisons incendiées, deux blessés par balles et un par armes blanches. Les femmes et enfants fuyant comme ils peuvent dans la brousse. Les animaux d élevages et domestiques abattus, décapités et suspendus à des piquets. Un ultimatum de un mois est posé à ma communauté de quitter les lieux. C est dans ces conditions que j arrive chez moi. Un autre monde, un village en état de siège se préparant à la guerre. Les réunions se multiplient sans parvenir à un accord entre les deux communautés. Pourquoi? Parce que les principaux acteurs des revendications n y assistent pas et ne veulent rien entendre. Les autorités locales se rejettent la situation, et les autorités de l État font de même. La peur de revivre la guerre civile des années 80 est omniprésente. Alors, ils décident de fermer les yeux. De laisser une ethnie chasser par les armes une autre ethnie d une terre qu ils occupaient depuis plus de 40 ans. Pire, ils ont été complices. La veille de l ultimatum, les forces de l ordre ont réduit leur effectif au strict minimum, leur départ n a fait qu accroître le sentiment d abondant. Livrés à nous-mêmes, nous savions maintenant qu il n y avait plus d autre choix que de prendre les armes pour se défendre. Le rugby m a appris la solidarité dans l adversité, mais ce n était pas un jeu cette fois-ci. Ce fût la guerre, une guerre contre des hommes que je connaissais, des amis d enfance et pour certain des frères. L horreur. Et puis la prison, l incarcération a détruit tout ce qu il y avait de plus solide dans ma cellule familiale et intime. Mes parents, Sarah, puis mes sœurs. Tout ce qui faisait que j étais un homme debout, avec les valeurs qui me permettaient d exister. Tous s écroulait autour et en moi. Et il y a eu, VOUS, ma famille du rugby, mes potes, mes amis. Le Montpellier Rugby Club. Votre soutien en dehors et sur les terrains de rugby. Vous étiez la seule chose de solide sur laquelle je pouvais m accrocher. Je lisais les résumés des matchs, et je voyais chacun de vous comme si j y étais. La préparation des matchs, les vestiaires, les discours d avant-match, Bruno et Nico qui s afféraient à faire les straps, la mêlée... Je vivais ces instants, comme des moments de pur bonheur, d évasion de l esprit qui entraînait mon corps et mon âme auprès de vous. Vous ne jouez plus seulement pour vous même, ni par simple passion, aussi forte qu elle soit. Mais aussi pour vos proches, votre petite famille, tout ce qu il y a de plus essentiel à votre existence. L amour, le premier enfant, la vie. Votre bonheur, votre dévouement sur le terrain et en dehors m a donné la force de tenir. Parce que vous étiez là, soudés, solidaires et conscients de la valeur de la vie. Merci à tous, merci car sans vous je n aurais pas tenu. Meuns, Yoan, Mamouks, Léo, capitaine Did, Dio, Pierro, Barbazou, Clims, Phil Chem, Papa ours, Mika, Jarret, Jé Kefe, Chewel, Seb G, Bubu, Salad, Jem s, Lolo Caillat, Fred C.,C. Montagut, Jé Colrat, Murph, Samy, Alex.G, Pat. Arlette, Tino, Les kin s, P.Guidicelli, Thierry Ricard, Lolo, le trio Eric, Pascal, et Did. Hep hep et Sergio. Jean-Pierre Massine, Michel Bonnaud et enfin Thierry. Merci à tous de m avoir soutenu, merci de m avoir rendu ma liberté. Vous n avez pas seulement écrit l histoire du rugby à Montpellier, mais aussi à l Ave Maria (mon village). Vous avez créé des liens de fraternité qui nous unissent tous aujourd hui. Une histoire écrite en nous, dans notre cœur et qui doit nous rappeler l essence de notre existence. Avril dernier, 6 ans d attente pour enfin briser cette épée qui inconsciemment m empêche d apprécier la vie à sa juste valeur. Et vous êtes encore là, pour mon procès, n hésitant pas à m accompagner au bout du monde pour me soutenir. Je veux aussi remercier Juju, Louis, François et Fufu pour leurs maillots. A l époque, vous n étiez encore que Crabos et aujourd hui chez les Bleus. Merci de m avoir offert l un de vos premiers maillots de l équipe de France. C est le genre d objet qui a une grande valeur sentimentale que l on offre à ses parents, mais vous les avez mis aux enchères pour m aider. Merci à Provale de m offrir cette tribune. Pour qu enfin, je puisse remercier tous ceux qui m ont tant soutenu. Ce qu il y a de beau dans le rugby, c est que dans le combat, le respect naît et lie les hommes. Lolo. 9

10 DOSSIER LAURENT VILI : TÉMOIGNAGES JÉRÔME VALLEE COÉQUIPIER ET AMI DE LAURENT VILI Marie Averland : Tu as vécu l histoire depuis le début, quel a été ton lien avec Laurent durant ces années? Jérome Vallée : En fait, il y a 6 ans, quand Laurent a été envoyé en prison à Nouméa, j étais un petit peu le lien entre les joueurs, le club et lui. Je travaillais au club et je lui envoyais régulièrement des nouvelles, des mails. De son côté, par l intermédiaire de sa sœur Marianne, Laurent envoyait des lettres pour nous donner de ses nouvelles. Je les imprimais, je les photocopiais et je les mettais dans le vestiaire parce que, à chaque fois, il y avait des messages pour l équipe. Laurent est plus qu un ami pour moi MA : Dernièrement, tu es allé au procès à Nouméa? JV : Oui, j ai souhaité l accompagner parce que Laurent est plus qu un ami pour moi et je comprends qu il ait besoin de moi. Je n étais pas témoin, mais mon épouse l était, des amis en commun de Montpellier, ainsi qu un ami de Laurent qui vit à actuellement. MA : A l issue du procès, un «non lieu» a été prononcé par le tribunal, jusqu à ce que Madame la procureur fasse appel... JV : Gros coup de massue, c est clair. Ca faisait 6 ans que Laurent était dans la galère par rapport à ça, sans savoir quand le cauchemar allait se terminer. Et là, on avait gagné! On ramenait Laurent à Montpellier, il recommençait à avoir une vie normale. C était reparti! Je l entendais rire à l entraînement, il a un rire très communicatif qui vient naturellement... Il pouvait reconstruire sa vie, quoi! Et là, nouveau procès. On repart à zéro... MA : Comment Laurent a-t-il subi la nouvelle? JV : Psychologiquement, je ne sais pas comment il fait, il garde toujours son sourire, sa joie de vivre. Tout le temps hyper disponible. C est incroyable que ça tombe sur lui, il ne mérite vraiment pas ça. MA : Parle-nous de Laurent. Quel homme est-il? JV : C est la personne la plus admirable que je connaisse! C est quelqu un qui est capable de donner de son temps, de son argent de tout donner à partir du moment où il est aimé. Il rend tout le temps service et en plus il le fait avec plaisir. C est la joie de rendre service aux gens! Quand je suis avec lui, je me sens bien. Il est apaisant. C est quelqu un qui va être bien avec tout le monde, sans exception. Laurent est très déterminé dans cette épreuve, il ira au bout des choses, ne lâchera rien. Et en même temps, c est quelqu un de serein, qui sait où il va. Pendant tous le procès, il a été un modèle pour tout le monde. Si personne n a craqué autour de lui, c est parce que lui était vraiment impressionnant. Il transmettait toute son énergie à tout le monde. Il pourra toujours compter sur moi, sur ma femme. C est sûr que je ne le laisserai pas comme ça. On a vécu des trucs ensemble, on a discuté de choses qui s étaient passées là-bas, on a des liens très très forts! Pour moi, Laurent est comme un frère, plus qu un frère... Pendant tout le procès, il a été un modèle pour tout le monde MICHEL BONNAUD Dirigeant du Montpellier Hérault Rugby Club et ami de Laurent VILI Marie AVERLAND : Vous avez pris un réel engagement aux côtés de Laurent VILI, récemment lors de son procès. Michel BONNAUD : Je suis en charge du Comité de Soutien à Laurent Vili depuis sa création. Aussi, il était tout naturel que je me trouve auprès de lui, à Nouméa, lors de son procès aux assises. J ai eu le réconfort d être accompagné, pour ce long voyage, par deux anciens joueurs, coéquipiers de Laurent VILI, Jean-Michel MEUNIER, Denis NAVIZET et par un coéquipier actuel, Jérôme VALLEE et de son épouse Ophélie, une jeune femme remarquable. Il y avait également Yannick STEPHAN, ancien lanceur de poids (avant d être rugbyman, Laurent VILI était lanceur de poids de haut niveau). MA : Quel rôle avez-vous eu là-bas? MB : Nous avons été cités à comparaître comme témoins de «PERSONNALITE». De plus, j ai expliqué à Monsieur le juge le pourquoi et le comment d un tel Comité. En effet, notre avocat est persuadé que sans nos actions Laurent VILI aurait été déjà jugé, avec ans de peine de prison. MA : Ce comité de soutien à été monté à quel moment? MB :Il a été créé en septembre D ailleurs, mon premier courrier est daté du 13 septembre Nous étions fin août de cette année, en stage de préparation, dans le Vercors, avec l ensemble des joueurs de l Equipe 1ère. Blessé et opéré d une épaule, Laurent VILI n était pas des nôtres. C est l entraîneur, Didier NOURAULT, qui nous a appris que Laurent était parti, encadré par les gendarmes à Nouméa, pour être emprisonné pour MEURTRE. Cela a jeté un grand froid sur l ensemble de l assistance (joueurs et encadrement). Une fois la stupéfaction passée, les joueurs, spontanément et unanimement, ont souhaité soutenir Laurent. Jeune retraité, secrétaire général du Club et en accord avec notre président Thierry PEREZ, j ai pris en charge cette demande et j ai organisé le Comité de Soutien. 10

11 > MA : Vous connaissiez bien Laurent à l époque? MB : Je le connaissais au même titre que l ensemble des joueurs. Peut-être un peu plus car c était un garçon toujours souriant, plein d avenir. Je savais également, par l un de mes amis, professeur à l UFR STAPS qu il conduisait de brillantes études pour devenir prof d EPS. J ai pris mon bâton de pèlerin pour expliquer... que Laurent n était pas un meurtrier MA : Comment les choses se sont-elles déroulées jusqu au procès? MB :Voyant la gravité de la situation, il a été décidé de soutenir Laurent moralement, bien sûr, mais de lui amener un soutien juridique. Nous avons pris un avocat, le Bâtonnier André FERRAN. Il est allé sur place, a rencontré Laurent. Se rendant compte de la situation, il a accepté de prendre sa défense. Je me suis mis à sa disposition afin de lui procurer tous renseignements nécessaires au dossier. Dès le début de l instruction, nous nous sommes rendu compte que l instruction était faite uniquement à charge. Plusieurs demandes de mise en liberté pour «Légitime Défense» ont chaque fois été refusées. Nous étions outrés de la manière dont les choses se passaient. Nous avons fait de nombreuses «Conférences de Presse», plusieurs «Lettres Ouvertes», dont une à Jacques CHIRAC puis d autres à Monsieur PERBEN, Garde des Sceaux de l époque. J ai récolté 22 lettres de soutien et plus de 800 signatures, le tout envoyé au juge d instruction. Le dossier en ma possession est assez important concernant toutes ces actions. J ai également pris mon bâton de Pèlerin pour expliquer à tout un chacun la situation en Nouvelle Calédonie et que Laurent n était pas un meurtrier. Laurent est enfin libéré en septembre Puis l affaire s est tassée. Nous pensions, à juste titre, nous diriger vers un non-lieu. J étais confiant. Laurent est à Montpellier, a repris une partie de ses activités. Tout va mieux. Et voilà, Laurent est envoyé aux Assises de Nouméa. Le remplaçant du Bâtonnier André FERRAN, à la retraite, Maître Gilles GAUER fait un travail et une plaidoirie remarquables, ainsi que son confrère de Nouméa, Frédéric DE GRESLAN, tout aussi remarquable. LAURENT EST ACQUITTE. Notre immense joie est de courte durée, puisque le Parquet fait appel de ce jugement. Celui-ci aura certainement lieu à Nouméa au mois de novembre prochain. Nous y serons. MA : Le Comité de soutien a mené des actions, notamment une récente vente aux enchères... MB :En effet, les quatre jeunes internationaux du Club, François TRINH- DUC, Fulgence OUEDRAOGO, Julien TOMAS, et Louis PICAMOLES ont eu la gentillesse d offrir l un de leurs premiers maillots de l Equipe de France, pour une vente aux enchères. Celle-ci a ramenée et Dieu sait que nous en avons grand besoin. Notre but est de payer tous les frais et de pouvoir aller, pour l appel, à Nouméa, sans problème financier pour pouvoir faire citer les témoins dont Laurent aura besoin. MA : Vous avez besoin de combien de fond? MB :Pour se rendre à Nouméa, en novembre, les frais s élèvent aux environs de Il y a les frais incompressibles, tels que les frais d Avocat, les frais de transports... MA : Quel est votre sentiment aujourd hui sur cette affaire, par rapport à Laurent? MB : Depuis le début, je pense réellement que Laurent VILI est le BOUC EMISSAIRE dans une affaire où les manquements de l instruction et des autorités ont été nombreux. L appel du Parquet de Nouméa, suite à l acquittement, est un couvercle mis sur la marmite en pleine ébullition. Les avocats pensent que les autorités ont peur des réactions des Kanaks. Laurent VILI est sacrifié à l autel de l Ordre Public. Je me range complètement à cet avis. Quoi qu il arrive, je serai toujours aux côtés de Laurent. Cette affaire, je l ai prise à cœur. Avec mon épouse, nous le considérons comme l un des nôtres et nous éprouvons à son égard une grande affection. Il faut que ce jeune, laminé et meurtri par toute cette affaire, puisse retrouver son honneur, sa joie de vivre, qu il puisse penser à l avenir. Il le mérite amplement. A sa sortie de prison, il est resté quelques temps chez moi. J ai pu constater que c était, entre autre, un homme très fort dans sa tête. Il est quand même resté 1 an à l isolement! Au cours de nos discussions, De gauche à droite : Michel BONNAUD, Frederic DE GRESLAN, Yannick STEPHAN, Laurent VILI, Denis NAVIZET, Ophélie VALLEE, Jean-Michel MEUNIER, Gilles GAUER et Jérôme VALLEE. jusqu au bout de la nuit, j ai trouvé un Laurent néanmoins en souffrance, en souffrance pour lui, sa famille, son île, la famille de Monsieur Jean-Marie GOYETTA. Je n ai jamais senti dans son regard, ni dans ses paroles, de la haine. Au contraire, c était plutôt de l amour, l amour de son île, de ses habitants. Il parlait souvent du «Destin Commun» de tous les habitants de l île. Il souhaite que cela devienne réalité. Nous avons particulièrement été bien reçus lors de notre séjour à Nouméa par la famille de Laurent et la communauté Wallisienne. Nous avons tous été très touchés. Je sais depuis le début que nous soutenons un non-coupable. Ce n est pas un message facile à faire passer... Quoiqu il arrive, je serai toujours aux côtés de Laurent Si vous aussi désirez apporter votre soutien à Laurent, de quelque manière que ce soit, rendez-vous sur le site de son Comité de soutien à l adresse suivante : Laurent a besoin de vous. 11

12 JURIDIQUE RÉMUNÉRATION DES JOUEURS SOUS CONTRAT ESPOIR PROVALE et PRORUGBY ont convenu d intégrer dans le texte de la Convention Collective du Rugby Professionnel (avenant n 11) une disposition relative à l évolution de la rémunération du joueur sous contrat espoir en cas de participation aux matches de l équipe professionnelle. Le contenu détaillé de la disposition est le suivant : Article 6.2 du Chapitre II du Titre II : Evolution de la rémunération du joueur sous contrat espoir en cas de participation aux matches de l équipe professionnelle «A l issue de chaque saison sportive, tout joueur sous contrat espoir percevra une prime correspondant à la différence entre sa rémunération effective Tocqueville_AP_rugby2008.qxd annuelle et la rémunération effective 12/03/08 annuelle 12:46 la Page moins 1 élevée au sein du club parmi les joueurs sous contrat professionnel ou pluriactif à temps complet, au prorata du nombre de matches de compétitions professionnelles où le joueur espoir a été inscrit sur la feuille de match par rapport au nombre total de matches de compétitions professionnelles disputées par le club pendant la saison. La rémunération prise en compte dans les deux situations est la rémunération annuelle mentionnée sur le contrat du joueur comprenant exclusivement le salaire fixe (hors avantages en nature), les primes d éthique et d assiduité ainsi que les primes de participation aux matches de compétitions professionnelles et de résultats à ces compétitions. Cette prime sera versée sur le dernier bulletin de paie de la saison en cours». Tocqueville Sport? Tu as le numéro? Sport Tocqueville Finance Gestion privée Gestion collective Pas sur moi. Votre capital sportif, c est du travail Votre patrimoine, c est comme le sport : du travail et encore du travail. Se consacrer entièrement à sa carrière d'athlète et gérer soi-même la constitution de son patrimoine? Risqué! A moins que Tocqueville Sport ne vous donne la clée d'une reconversion réussie par la gestion anticipée de votre épargne. Une véritable équipe de champions : des fiscalistes internationaux, des experts de haut niveau, spécialisés dans la gestion des gains des sportifs.vous voulez gagner? Entourez-vous des meilleurs spécialistes, passionnées de sport, comme vous. Pour faire équipe, contactez Jean-Gilles Lombardo directement au ou par mail : Tocqueville Finance S.A. 8, rue Lamennais Société de gestion de portefeuille agréée par l AMF sous le n

13 RÉMUNÉRATIONS MINIMA SAISON 2008/2009 Accord de salaires n 5 Rémunérations annuelles minima des Joueurs professionnels ou pluriactifs et des Joueurs Espoirs La rémunération effective annuelle de chaque joueur ne peut être inférieure à un minimum fixé ci-dessous. Des montants différents sont prévus pour les joueurs évoluant dans un Club de 1ère ou de 2ème division professionnelle. Les minima ci-dessous correspondent à un temps complet. Les rémunérations effectives des joueurs pluriactifs à temps partiel et des joueurs espoirs peuvent donc être établies au minimum au prorata de la durée effective du travail, dans le respect de la durée minimum fixée par la convention collective du rugby professionnel (2/3 d un temps complet au minimum pour les joueurs pluriactifs ; au minimum mi-temps pour les joueurs sous contrat espoir). RÉMUNÉRATION BRUTE ANNUELLE (EN ) Joueur professionnel exclusif ou pluriactif à temps complet Joueur sous contrat Espoir à temps complet La rémunération minimum des joueurs sous contrat professionnel/ pluriactif/espoir des deux divisions s apprécie hors avantage en nature. BEES 1ER DEGRÉ «OPTION RUGBY» : DU NOUVEAU! La session de l examen de la partie spécifique du BEES (Brevet d Etat d Educateur Sportif) 1er degré «option rugby à XV» qui se déroulera du 13 au 17 octobre 2008 à Toulouse, initialement réservé aux candidats ayant déjà validé une partie de l examen, est désormais ouverte à tous les candidats. Pour déposer votre candidature, veuillez contacter la DRDJS Midi-Pyrénées au ou l Agence XV au ou sur MUTATIONS 2008 La période officielle des mutations a débuté le lundi 26 mai 2008 et s achèvera le mardi 15 juillet Les clubs promus ne bénéficieront d aucune période supplémentaire. Durant cette période, PROVALE établira au fil des jours un tableau faisant état des joueurs en recherche de club et le diffusera le plus largement possible tout au long de la période. Si vous désirez obtenir un renseignement juridique, établir votre CV sportif, diffuser celuici dans les clubs de votre choix, PROVALE et toute son équipe est à votre service. Pour cela, il vous suffit de composer le Pour plus d infos sur le régime des mutations pour la saison 2008/2009, vous pouvez télécharger les nouvelles dispositions sur le site de PROVALE AG PROVALE 22/09/08 Comme chaque saison, PROVALE se réunira en Assemblée Générale pour faire le bilan de la saison 2007/2008 et présenter à l ensemble des joueurs présents les nouvelles perspectives de la rentrée 2008/2009. Comme à l accoutumée, cette journée sera clôturée par la 5ème Nuit du Rugby, à l occasion de laquelle la Ligue Nationale de Rugby et PROVALE fêteront leurs 10 ans d existence! Belle soirée d exception en perspective... 13

14 EN VRAC! PROVALE grandit... Etre toujours plus près des joueurs. Ça pourrait être notre devise! Pour cela, PROVALE a besoin de s étoffer, de se donner quelques moyens supplémentaires pour y répondre. Un ancien joueur rejoindra l effectif des salariés dès le mois de septembre. Il tiendra le rôle de responsable du réseau et aura pour mission d être sur le terrain, afin de garantir une proximité auprès des joueurs. Il sera en étroite relation avec les joueurs correspondants de chaque club et pourra ainsi optimiser la relation «joueurs/provale». Une seconde personne intègrera la structure début juillet, en tant qu assistante de direction. Au total, l équipe de PROVALE comportera alors 6 salariés! bulletin << d adhésion nom prénom né le / / nationalité ex : 15/04/1972 adresse téléphone club poste (s) code postal ville portable Conformément à l article 27 de la loi "information et liberté" du 6 janvier 1978, le caractère de ces informations est respecté : un droit d accès et de rectification est assuré. Pour compléter et signer votre adhésion, voir au dos de ce formulaire > Le nouveau bulletin d adhésion pour la saison 2008/2009 arrivera bientôt dans vos boîtes aux lettres 3 OFFRES SCA RÉSERVÉES AUX ADHERENTS PROVALE : ASSURANCE HABITATION : Profitez de votre changement de domicile pour bénéficier d une réduction de 50% sur votre prochaine assurance habitation! Il vous suffit d être adhérent à PROVALE et nous nous occupons de tout (nous résilions votre contrat pour vous...). ASSURANCE AUTO : 20 % de réduction sur votre prochaine assurance auto et 30 % de réduction sur le contrat de votre conjoint! OFFRE DUO : Pour toute Assurance Perte de Licence pour la saison à venir, Votre assurance HABITATION vous est offerte! TOUT SIMPLEMENT... Pour toute information complémentaire, contactez Jodie au ou au SCAssurances, 1 place du fer à cheval, Toulouse. CARNET ROSE Ennio TRAVINI, fils d un des piliers renforcés de PROVALE... est né le 18 mai 2008 alors que son papa, Laurent TRAVINI, était sur le terrain. Essai transformé par Delphine! La petite Llana, sa grande sœur, n est pas peu fière... Deux jours plus tard, le 20 mai 2008, naissait Fanny SMARA, fille de Céline et d Eric. Tout fraîchement promu en PRO D2 avec le club de Colomiers, et non moins Champion de France de FÉDÉRALE 1, Eric broie du rose... Enfin, Antoine et Sandra VIGNAU- TUQUET sont les heureux parents du petit Tom, né le 30 mars Notre fidèle correspondant du club dacquois a rejoint le clan des jeunes papas heureux... Toutes nos félicitations à ce beau monde! 14

15 «ce petit, c est un NEUF dur», PAR SERGE SIMON... Déc Cédric HEYMANS Toulouse Janvier 2008 Louis PICAMOLES Montpellier Février 2008 Maxime MEDARD Toulouse Mars 2008 Patricio ALBACETE Toulouse Avril 2008 Christophe PORCU Perpignan Mai 2008 Byron KELLEHER Toulouse Sacré serge! On ne peut pas dire qu il manque d inspiration. Après «On n est pas là pour être ici» et «La mêlée», notre ancien président Serge SIMON sort son 3ème livre, toujours aux Editions Prolongations : «ce petit, c est un neuf dur». Dans la continuité du premier, le dictionnaire absurde du rugby fait son entrée sur le terrain des noms propres. D Aurélien ROUGERIE à Vincent MOSCATO, de Bernard LAPORTE à Sébastien CHABAL, notre ancien pilier n épargne personne. Revanchard et drôle, Serge surfe une nouvelle fois avec subtilité sur la vague des verbes. Indispensable à votre bibliothèque. Bien consciente de l impossible défi, je tenterai tout de même de conclure cet article sur une définition de Serge, à titre de revanche! Serge SIMON [Serre-je-6-mon] n.p Ancien joueur de rugby, médecin, père de famille, chroniqueur, écrivain, homme d affaires, marin, peintre. Syn. : président, papa poule, vieille tortue, steak/salade, baraque à frites, roi de la fourchette, le gros, casseur de lunettes, briseur de tibias, meilleur ennemi et adoré de tous. Ex. : C était le jour du jubilé de Serge. Restait à faire les équipes. Le gros Dédé n avait qu une idée en tête : dézinguer le vieux Simon et lui faire comprendre qu être intelligent, ça suffit pas à garder la tête sur les épaules. Deux tours de pistes de Chatterton plus loin, le gros Dédé faisait peur, on aurait dit le grand Miorin des années 90. Première mêlée, les intentions du gros Dédé étaient intactes... Le réveil fut difficile, il manquait d eau dans les hémisphères. Faut dire qu il avait fait un beau voyage le Dédé, dans les étoiles. De nouveau sur ses pattes, ce dernier comprit qu il était rentré aux vestiaires plus vite que prévu, à l horizontal. C est seulement une fois accroché à la buvette qu il sut le fin mot de l histoire. Son vis-à-vis était Willy Bégarie, Serge portait le même maillot que lui, à sa droite... MA 15

16 SORTIE NOVEMBRE 2008 Tronches de vie, où la saison 2007/2008 par ceux qui l ont vécue... À l initiative de PROVALE et en collaboration avec les Editions PRIVAT, ce livre de 128 pages, intégralement rédigé par les joueurs,sortira en librairie au mois de novembre 2008!

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

SEMAINE 51. Réceptifs V.I.P d avant-match (18h30) pour les Partenaires et d après-match (21h), selon les prestations incluses dans votre contrat.

SEMAINE 51. Réceptifs V.I.P d avant-match (18h30) pour les Partenaires et d après-match (21h), selon les prestations incluses dans votre contrat. PROCHAINS MATCHS SEMAINE 51 À domicile : USM/NARBONNE Vendredi 18 décembre 2015 19h30 Réceptifs V.I.P d avant-match (18h30) pour les Partenaires et d après-match (21h), selon les prestations incluses dans

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

LE DB-NEWS ÉVÉNEMENTS SPÉCIAUX DANS NOTRE CLUB LES RESULTATS DU WEEK END LES PROCHAINS MATCHES DU WEEK END

LE DB-NEWS ÉVÉNEMENTS SPÉCIAUX DANS NOTRE CLUB LES RESULTATS DU WEEK END LES PROCHAINS MATCHES DU WEEK END LE DB-NEWS LES RESULTATS DU WEEK END EQUIPE LNH D1 EQUIPE N2 EQUIPE -18 (1) VENISSIEUX/DBHB 18/38 EQUIPE -18 (2) LE CREUSOT/DBHB 32/22 EQUIPE -16 (1) EQUIPE -16 (2) EQUIPE -14 (1) EQUIPE -14 (2) EQUIPE

Plus en détail

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore.

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. «Tu seras aimée le jour où tu pourras montrer ta faiblesse, sans que l autre s en serve pour affirmer sa force.» Cesare PAVESE.

Plus en détail

Catherine BILLON : Son CV Sportif

Catherine BILLON : Son CV Sportif Catherine BILLON : Son CV Sportif Née le 10 mai 1950 à Bellegarde sur Valserine Issue d une famille de sportifs, son papa Charly Gymnaste aux EVB Gym puis Basketteur, tout comme sa maman Simone, Basketteuse

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit.

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit. Correspondance jusqu à la mort MARIA PHILIPPOU ========================= Mary : Mon cher John. J espère que tu vas bien. Je n ai pas reçu eu de tes nouvelles depuis un mois. Je m inquiète. Est-ce que tu

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Ma première Lettre d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Table des matières (par ordre alphabétique des prénoms): Page 3 : Anonyme Page 4 : Anonyme Page 5 : Clara Page 6 : Anonyme

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

RUGBY-CLUB SAINT-BRIEUC

RUGBY-CLUB SAINT-BRIEUC Ecole de Rugby Saison 2014 / 2015 Liste des documents téléchargeables pour les joueurs et leur famille Liste des documents A lire et à conserver Infos pratiques & pièces à fournir A lire et à conserver

Plus en détail

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont Elles ont créé, pourquoi pas moi? (garde d enfant) (patronne salon coiffure) - (patronne restaurant) (femme de ménage / vendeuse à la sauvette) www.claee.org DepliantCLAEE-Final.indd 1 1/02/11 22:16:36

Plus en détail

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel Le don de l inconnu Par Chantal Pinel Chapitre 1 La décision Ça fait quelque temps que je pense à être agent pour le gouvernement, mais j hésite, je réfléchis depuis six mois. J ai 21ans et il faut que

Plus en détail

Une histoire de Letizia Lambert

Une histoire de Letizia Lambert Une histoire de Letizia Lambert Voix off : Aujourd hui c est dimanche. Bonne nouvelle, c est le jour du cinéma. Voix off : Gabriel aime ce moment car... Voix off :...c est très ennuyeux l hôpital. Voix

Plus en détail

25 ans de ta vie pour NOUS. Merci Président.

25 ans de ta vie pour NOUS. Merci Président. 1985 2010 25 ans de ta vie pour NOUS Merci Président. Avant-propos. Lorsqu en 1994, je quittais mon club de foot, club familial où il faisait bon vivre, l ES.Brainoise pour ne pas le nommer, je m étais

Plus en détail

Paroles «d anciens» des écoles européennes

Paroles «d anciens» des écoles européennes 1) Présentation : Prénom, nom, nationalité(s), école/université fréquentée actuellement. Lauriane T., Belge, étudie à l Université de Strasbourg (La Psychologie). 2) L (les) école(s) européenne(s) que

Plus en détail

Louise Portal et Jacques Hébert

Louise Portal et Jacques Hébert À LA UNE Louise Portal et Jacques Hébert Complices depuis 20 ans 8 LE LUNDI Croyez-vous à la rencontre de l âme sœur? L histoire qui suit en est la délicieuse démonstration. C est celle de l union entre

Plus en détail

EMERVEILLE. Psaume 19

EMERVEILLE. Psaume 19 EMERVEILLE Psaume 19 Cédric Chanson La Colline, le 12 juillet 2015 Soli Deo Gloria 1. S émerveiller, remercier, partager (Faire passer et déguster des morceaux de melon) Comment vous trouvez ce melon?

Plus en détail

L amitié après l amour Un. beau défi! psycho-santé. en harmonie

L amitié après l amour Un. beau défi! psycho-santé. en harmonie psycho-santé en harmonie Par Michèle Lemieux L amitié après l amour Un Quand une relation amoureuse prend fin, les amants traversent une phase de deuil plus ou moins longue. Si un couple peut se séparer,

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

Comité Midi Pyrénées de Rugby

Comité Midi Pyrénées de Rugby Comité Midi Pyrénées de Rugby DOSSIER DE CANDIDATURE à L ENTRÉE EN FORMATION CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONELLE Mention : «MONITEUR de Rugby XV» Année pédagogique 2015-2016 1. ETAT CIVIL Monsieur

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

C ÉTAIT POURTANT UN BON PRINCIPE...

C ÉTAIT POURTANT UN BON PRINCIPE... C ÉTAIT POURTANT UN BON PRINCIPE... Maxime : «J habite dans une petite ville avec mes parents. J ai été admis en formation d apprenti boulanger dans une grande ville voisine. La collocation? Je pense que

Plus en détail

Illustrations Aurélie Blard-Quintard

Illustrations Aurélie Blard-Quintard Devenir parent Groupe de travail et auteurs Sylvie COMPANYO (directrice de l École des Parents et des Éducateurs de la Région Toulousaine*) Nathalie COULON (maître de conférences en psychologie à l université

Plus en détail

Projet Personnel et Professionnel.

Projet Personnel et Professionnel. IUT INFORMATION COMMUNICATION Projet Personnel et Professionnel. Interview d Alexandra Schwartzbrod Astou-Maryème YAO 17/12/2012 LE METIER DE JOURNALISTE. «Une école extraordinaire» Alexandra Schwartzbrod

Plus en détail

INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. PERSONNAGES PROBLÈME À L ÉCOLE ZUT! JE L AI PERDU!

INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. PERSONNAGES PROBLÈME À L ÉCOLE ZUT! JE L AI PERDU! INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. Un membre de l équipe doit réfléchir à une façon de résoudre le problème. Les autres membres de l équipe

Plus en détail

LE BUREAU DIRECTEUR. TRESORIER M. Stéphane KRASNOPOLSKI Ingénieur Informatique stephane78@gmail.com

LE BUREAU DIRECTEUR. TRESORIER M. Stéphane KRASNOPOLSKI Ingénieur Informatique stephane78@gmail.com CE QU IL FAUT SAVOIR SAISON 2014/2015 LE PAC Création de l association PAC en septembre 1998 Le siège social : Avenue des Myosotis 94 370 Sucy en Brie tél. : 06 12 33 16 07 www.pac-paintball.com SOMMAIRE

Plus en détail

Pierre CAMOU, Président de la FFR

Pierre CAMOU, Président de la FFR «Pour conforter sa place de grand sport français, le rugby a besoin de grands clubs dans les grandes métropoles régionales. La FFR suit avec beaucoup d attention le projet du LMR d installer un grand club

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

Rallye aïcha des gazelles

Rallye aïcha des gazelles sandrine et carole people C est reparti... La passion est une émotion puissante et continue qui domine la raison... Rallye aïcha des gazelles 23 ème Edition Du 16 au 30 Mars 2013 Terre d accueil: Le Maroc

Plus en détail

Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments).

Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments). Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments). Bien que la seconde ait été chaotique, il est passé en première

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

Amina : Je suis vraiment fatiguée Sara. Sara : Moi aussi, Amina. Il nous faut marcher plus loin à chaque fois.

Amina : Je suis vraiment fatiguée Sara. Sara : Moi aussi, Amina. Il nous faut marcher plus loin à chaque fois. SCÈNE UN Dans un petit village rural d Afrique, sous la chaleur écrasante de la mi-journée. Les femmes et les fillettes ramassent le bois nécessaires pour cuisiner. Sara et son amie Amina, deux écolières,

Plus en détail

BAUMANN Régis BLASZIC Pascal GIANNINI Antonio GIANNINI David GOFFINET Nicolas HENKINET Aland KOWALIK Stéphane MAJTLOCH Daniel ROSSIGNON Didier

BAUMANN Régis BLASZIC Pascal GIANNINI Antonio GIANNINI David GOFFINET Nicolas HENKINET Aland KOWALIK Stéphane MAJTLOCH Daniel ROSSIGNON Didier BAUMANN Régis BLASZIC Pascal GIANNINI Antonio GIANNINI David GOFFINET Nicolas HENKINET Aland KOWALIK Stéphane MAJTLOCH Daniel ROSSIGNON Didier ROZMANOWSKY Marc SAINT-REMY Sébastien SCHNEIDER Christian

Plus en détail

APPRENDRE, VIVRE & JOUER AVEC LES JEUNES ESPOIRS DE L IHF

APPRENDRE, VIVRE & JOUER AVEC LES JEUNES ESPOIRS DE L IHF APPRENDRE, VIVRE & JOUER AVEC LES JEUNES ESPOIRS DE L IHF Règles de jeu du handball Salut les amis du handball! C est super que vous vouliez en savoir plus sur les Règles de jeu du handball! Dans ce livret,

Plus en détail

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans Gavin COCKS, fondateur de l Association GASP/Afrique du Sud («des jeux auxquels les enfants ne devraient pas jouer»). Actions de prévention en Afrique du Sud. Bonjour à tous et merci beaucoup à Françoise

Plus en détail

Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde

Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde Joannie Gagné Printemps 2006. Il y a de cela environ un an, j étais assise chez moi à réfléchir à ma vie. J ai étudié pendant trois ans à Québec en Techniques d éducation

Plus en détail

La Préparation Mentale

La Préparation Mentale La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

Amis ou ennemis? Compréhension de lecture Andrée Otte

Amis ou ennemis? Compréhension de lecture Andrée Otte Compréhension de lecture Andrée Otte Amis ou ennemis? Chrystine Brouillet, Ed. La Courte Echelle, Montréal Si Jean-François Turmel croit m impressionner avec son walkman, il se trompe! Quand je pense à

Plus en détail

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE : MALE : FEMALE : MALE : Heureusement que nous sommes très en avance.

Plus en détail

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir VICTIME D ANOREXIE, Alors que le nombre de personnes souffrant d obésité ne cesse de croître dans la société nord-américaine, certaines personnes sont atteintes d un trouble alimentaire qui se situe à

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

L Edito du Maire d Annecy

L Edito du Maire d Annecy L Edito du Maire d Annecy 1 Cette année démarre sous de favorables auspices, après une superbe saison 2008-2009, au terme de laquelle l US Annecy a brillamment atteint l objectif qu elle s était fixé,

Plus en détail

Rentrer à l université L histoire de Malaika / épisode 03

Rentrer à l université L histoire de Malaika / épisode 03 Learning by Ear Travail et éducation Rentrer à l université L histoire de Malaika / épisode 03 Auteur : Njoki C. Muhoho Rédaction : Maja Dreyer Traduction : Julien Méchaussie Adaptation : Sandrine Blanchard

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

OTTO entend tout ou presque. Par Linda Hutsell-Manning

OTTO entend tout ou presque. Par Linda Hutsell-Manning OTTO entend tout ou presque Par Linda Hutsell-Manning A propos de l auteur : Linda Hutsell-Manning est l auteur de ce livre d image, de jeux et séries de voyages dans le temps. www.lindahutsellmanning.ca

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Table des matières (cliquable)

Table des matières (cliquable) Table des matières (cliquable) De l importance de se créer des revenus passifs et alternatifs...4 Pourquoi investir dans une place de parking?..6 Qu est ce qui fait un bon emplacement de parking?...8 Gare

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Joueurs Montant Saison Montant ½ saison. Adultes 120 85. Jeunes 100 60. 2 jeunes 180 110. 1 adulte + 1 jeune 200 135.

Joueurs Montant Saison Montant ½ saison. Adultes 120 85. Jeunes 100 60. 2 jeunes 180 110. 1 adulte + 1 jeune 200 135. DEMANDE DE LICENCE Démarches à suivre pour sa demande de licence 2014-2015 - Bordereau de licence : Certificat Médical à faire signer par son médecin (attention : Si vous souhaitez jouer en compétition,

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

FICHE DE RENSEIGNEMENTS CANDIDAT À LA FRANCHISE CV À JOINDRE (avec photo) Pour le réseau de franchise GENERALE DES SERVICES

FICHE DE RENSEIGNEMENTS CANDIDAT À LA FRANCHISE CV À JOINDRE (avec photo) Pour le réseau de franchise GENERALE DES SERVICES FICHE DE RENSEIGNEMENTS CANDIDAT À LA FRANCHISE CV À JOINDRE (avec photo) Pour le réseau de franchise GENERALE DES SERVICES Madame, Monsieur, veuillez remplir et renvoyer cette fiche de renseignements

Plus en détail

2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript

2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript 2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Familiarisation Text FEMALE: Allô, Monsieur Ledoux? Madame Chavignol à l appareil, la maman de Maxime. Je voudrais

Plus en détail

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005 Irina L. Irina d ici Témoignage recueilli en juin 2005 Production : atelier du Bruit Auteur (entretiens, récit de vie, module sonore) : Monica Fantini Photos : Xavier Baudoin 197 7 Naissance à Caransebes,

Plus en détail

Bienvenue à la Maison des Arts

Bienvenue à la Maison des Arts Bienvenue à la Maison des Arts Livret jeu pour les enfants Exposition Jacques MONORY Du 25 janvier au 7 mars 2004 Aujourd hui grâce à ton livret jeu, tu vas pouvoir découvrir l univers de JACQUES MONORY

Plus en détail

J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement.

J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement. J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement. On réfléchit, on a les mots dans sa tête, on les lit à l école

Plus en détail

GAZETTE SOPCCT RUGBY. LE MOT DU PRESIDENT Repartir de l avant... EDR Kermesse de rentrée. ENCADREMENT SPORTIF Savoir faire et expérience

GAZETTE SOPCCT RUGBY. LE MOT DU PRESIDENT Repartir de l avant... EDR Kermesse de rentrée. ENCADREMENT SPORTIF Savoir faire et expérience SAISON 2015-2016 GAZETTE SOPCCT RUGBY LE MOT DU PRESIDENT Repartir de l avant... EDR Kermesse de rentrée ENCADREMENT SPORTIF Savoir faire et expérience EXPLOIT D ARMAND Là où il y a une volonté, il y a

Plus en détail

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES EXERCICIOS AUTOAVALIABLES 1.- Transforme les phrases au passé récent a) Il a changé de travail b) Nous avons pris une décision importante c) Elle a téléphoné à Jean d) J ai envoyé un SMS à ma collègue

Plus en détail

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis Munich, le 27 octobre 2005 Bonjour les amis Ces trois derniers mois, il y a eu parait-il, l été. Pourtant, avec toute cette pluie et tout ce froid, ça m a laissée un peut perplexe : le 18 août : «maman,

Plus en détail

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas?

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas? Première scène Il est assis sur le bord du lit. En boxer-short et en tee-shirt. Il fait visiblement de grands efforts pour se réveiller. Elle est dans la cuisine. On ne la voit pas encore. Quel temps fait-il?

Plus en détail

TITRE I - REGLEMENT ADMINISTRATIF SOMMAIRE

TITRE I - REGLEMENT ADMINISTRATIF SOMMAIRE TITRE I - REGLEMENT ADMINISTRATIF SOMMAIRE Chapitre 1 - Dispositions relatives à la structure juridique, à l affiliation et au statut professionnel des clubs...85 Chapitre 2 - Dispositions relatives aux

Plus en détail

Indications pédagogiques D2 / 11

Indications pédagogiques D2 / 11 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques D2 / 11 D : Réaliser un message à l écrit Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 1 : Produire un message à l écrit 1 : Produire un message

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE stop-violences-femmes.gouv.fr Les violences au sein du couple diffèrent des disputes ou conflits conjugaux où deux points de vue s opposent dans un rapport d égalité.

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

NUMÉRO DOSSIER LA REMISE OFFICIELLE & LE 60 ÈME ANNIVERSAIRE

NUMÉRO DOSSIER LA REMISE OFFICIELLE & LE 60 ÈME ANNIVERSAIRE NUMÉRO 86 AOÛT 2012 DOSSIER LA REMISE OFFICIELLE & LE 60 ÈME ANNIVERSAIRE M le Hommage anonyme des Maîtres de Chiens Guides Même si le chien guide est une aide précieuse et efficace pour nos déplacements,

Plus en détail

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation.

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

26 février 1918. Marie,

26 février 1918. Marie, Commémoration du Centenaire de la Grande Guerre Lettres écrites par Julie, élève de 1L 26 février 1918 Je suis tellement heureux, ce temps maussade ne se finira jamais il me semble, maintenant. Mais je

Plus en détail

L audition de l enfant

L audition de l enfant L audition de l enfant On t écoute ton opinion compte Pour les enfants dès 5 ans Chère mère, cher père, cette brochure appartient à votre enfant mais vous Impressum Edition Institut Marie Meierhofer pour

Plus en détail

Collège Jean MONNET. 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr. Le STAGE en 3ème

Collège Jean MONNET. 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr. Le STAGE en 3ème Collège Jean MONNET 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr Le STAGE en 3ème Livret à destination des élèves Quel stage puis je faire? J hésite : vente,

Plus en détail

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT TU ES ACTIF SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX. MAIS CONNAIS-TU TON PROPRE RÉSEAU SOCIAL? QUELLES SONT LES PERSONNES DE TON ENTOURAGE

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR. ÉTOILE SPORTIVE MONTOISE Section Football

RÈGLEMENT INTÉRIEUR. ÉTOILE SPORTIVE MONTOISE Section Football RÈGLEMENT INTÉRIEUR ÉTOILE SPORTIVE MONTOISE Section Football Siège : 235 rue de Biscarrosse 40 000 MONT-DE-MARSAN Tél. : 09 75 51 86 85 E-mail : 515831@lfaquitaine.fr Blog : www.esm-foot.blogspot.com

Plus en détail

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI Durant 3 semaines j étais { Hiratsuka, près de Yokohama où j allais tous les jours au lycée. Ma famille d accueil se composait du père, de la mère, de ma

Plus en détail

Quand le copilote devient pilote et vice-versa!

Quand le copilote devient pilote et vice-versa! L INTERVIEW JOEL GRAND / GAETAN LATHION Quand le copilote devient pilote et vice-versa! Jusqu à aujourd hui, Joël Grand était connu comme pilote en course de côte et en slalom. Il l était également comme

Plus en détail

Pour une parole en l air Palmiers, pétanque et pastis

Pour une parole en l air Palmiers, pétanque et pastis Palmiers, pétanque et pastis J irai pas, aux boules! Mais enfin, Jean-Battì La pétanque, c est la bonne humeur, la macagna, les copains. Tout ça, quoi. Alors qu est-ce qu il te prend de dire des trucs

Plus en détail

Témoignage. Gabrielle Charron-Rainville. Moka

Témoignage. Gabrielle Charron-Rainville. Moka Moka Gabrielle Charron-Rainville Témoignage À l été 2005, j'ai suivi une formation en leadership / apprenti-moniteur dans un camp en Ontario. J y ai amélioré mon anglais et eu énormément de plaisir. L

Plus en détail

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint 1 Esprit Saint, que fais-tu dans le cœur des personnes? 2 Le 3 ème CLIC nous a donné des indices en provenance de la Bible

Plus en détail

Alors le centre de formation de la F.F.C.E.B. est peut-être fait pour vous!

Alors le centre de formation de la F.F.C.E.B. est peut-être fait pour vous! Jambes, le 4 avril 2012 Cher ami escrimeur, Chère amie escrimeuse, Durant cette saison qui se termine maintenant, vous avez été invité à participer à différentes actions de détection et de perfectionnement

Plus en détail

LE MOT DU PRÉSIDENT, Le Président, Marc Maréchal 1/5

LE MOT DU PRÉSIDENT, Le Président, Marc Maréchal 1/5 LE MOT DU PRÉSIDENT, Vous avez choisi la pratique du Judo et je ne peux que vous en féliciter. Pour votre épanouissement personnel ou pour le soutien éducatif de votre enfant, le judo procure un apport

Plus en détail

PROCÉDÉ A SUIVRE POUR UNE MUTATION 2014/2015. Dossier complet RENOUVELLEMENT CREATION LICENCES

PROCÉDÉ A SUIVRE POUR UNE MUTATION 2014/2015. Dossier complet RENOUVELLEMENT CREATION LICENCES PROCÉDÉ A SUIVRE POUR UNE MUTATION 2014/2015 A FOURNIR pour VALIDATION : Dossier complet RENOUVELLEMENT CREATION LICENCES Imprimé Adhésion Licence Mesures médicales Autorisation Photos Engagement Moral

Plus en détail

Colloque international Quel budget minimum pour participer à la vie sociale? Un débat européen sur les budgets de référence 13 octobre 2015

Colloque international Quel budget minimum pour participer à la vie sociale? Un débat européen sur les budgets de référence 13 octobre 2015 Colloque international Quel budget minimum pour participer à la vie sociale? Un débat européen sur les budgets de référence 13 octobre 2015 Gabrielle Bortolozzo : En premier lieu, on a une réunion une

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION DE CADRE COMITE DE CHARENTE

PROGRAMME DE FORMATION DE CADRE COMITE DE CHARENTE PROGRAMME DE FORMATION DE CADRE COMITE DE CHARENTE SOMMAIRE Introduction Généralités Tableau de reconnaissance des acquis Fiche d'inscription Epreuves d évaluation Informations contacts INTRODUCTION L'objectif

Plus en détail

Volet A : A compléter dans tous les cas A remplir par le greffe Volet B :

Volet A : A compléter dans tous les cas A remplir par le greffe Volet B : Service public fédéral Justice A compléter en lettres capitales et à joindre lors du dépôt d un acte au greffe Volet A : A compléter dans tous les cas A remplir par le greffe Volet B : Volet C : Texte

Plus en détail

ASAD. parce qu on est bien à la maison

ASAD. parce qu on est bien à la maison ASAD parce qu on est bien à la maison 01 L ASAD qui sommes-nous? Parce qu on est bien à la maison, l ASAD met tout en œuvre pour que chacune et chacun, selon sa propre histoire, puisse y rester le plus

Plus en détail

Préparation mentale, santé et bien-être : quelles relations?

Préparation mentale, santé et bien-être : quelles relations? «Colloque Scientifique des Assises Sport Prévention Santé 2014» Session 1 «Performance : préparation mentale et santé du sportif» Préparation mentale, santé et bien-être : quelles relations? ü Jean Fournier

Plus en détail

Option 1 : Gestion des secteurs mutualiste, associatif et culturel. Université d Evry Val d Essonne

Option 1 : Gestion des secteurs mutualiste, associatif et culturel. Université d Evry Val d Essonne DEUST TS EVE c Philippe NASZALYI Eric BAHOUA 1 DEUST Travail Social Economie sociale et solidaire Option 1 : Gestion des secteurs mutualiste, associatif et culturel Option 2 : Gestion du sport (15 apprentis

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

Poème n 9. Poème n 10

Poème n 9. Poème n 10 Poème n 9 Quand je t ai vu, je savais que t avais un bon jus. Je t ai goutté, tu étais sucré Je ne pouvais plus me passer de toi Mais un jour, tu m as fait grossir Merci coca-cola pour tout ce plaisir

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON

Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON Dans la collection Visages du monde : Les enfants des rues (Marc Cantin) Du même auteur chez d autres éditeurs : Têtes de mule, Seuil Jeunesse Pourquoi c est interdit?, Oxygène

Plus en détail

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières Discours d ouverture Andrew J. Kriegler Président et chef de la direction Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières 25

Plus en détail

Je dis «célébrer», car il s agit bel et bien d une célébration, d une fête, et d une fête à caractère religieux.

Je dis «célébrer», car il s agit bel et bien d une célébration, d une fête, et d une fête à caractère religieux. 1 Prédication de mariage de Ginette DARBOUX et de Roland OUFFOUE Mission libanaise, à Dakar Samedi 26 avril 2008 Pasteur Vincent BRU De l Eglise Réformée Evangélique (France) Chers frères et sœurs en Christ,

Plus en détail

Discours du Colonel Eric FAURE, Président de la FNSPF

Discours du Colonel Eric FAURE, Président de la FNSPF Discours du Colonel Eric FAURE, Président de la FNSPF Remise d insignes de Chevalier dans l Ordre National du Mérite - Capitaine Hubert DEGREMONT - GUEUX (51) jeudi 7 mai 2015 (prononcé) Monsieur le Député,

Plus en détail

Dessins : Nicolas J. 1

Dessins : Nicolas J. 1 Dessins : Nicolas J. 1 Dans ce numéro «Il était une fois dans le Bâtiment...», nous vous proposons des interviews et articles, notamment sur Mme Crozon, une chef d'entreprise spécialisée dans la construction

Plus en détail

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Bachir-Ahmed AHMED Bonjour, je vais vous relater ce que moi j appel : «le

Plus en détail

Gilles Villeneuve. Q ui était... ORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS S

Gilles Villeneuve. Q ui était... ORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS S ORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS SPORTS S Q ui était... Textes : Élise Bouthillier et Sylvain Croteau Illustrations : Gabrielle Pleau Gilles Villeneuve CHAPITRE 1 L ENFANCE

Plus en détail

DOSSIER PRESSE Réalisé par le club des Pandas Montauban Handisport

DOSSIER PRESSE Réalisé par le club des Pandas Montauban Handisport DOSSIER PRESSE Réalisé par le club des Pandas Montauban Handisport SOMMAIRE 1. PROGRAMME DE LA FINALE (page 3) 2. PRESENTATION DE LA FINALE (page 4) 3. PRESENTATION DES EQUIPES FINALISTES : - Diables Cadurciens

Plus en détail