Alimentation du jeune enfant

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Alimentation du jeune enfant"

Transcription

1 Alimentation du jeune enfant I. Alimentation des nourrissons 1. Les besoins alimentaires Besoins nutritionnels moyens : Nouveau-né : 80 cal / Kg 1 er : 120 cal / Kg 3 ème mois : 120 cal / Kg 6 ième : 100 cal / Kg 12 mois : 90 cal / Kg Adulte : cal / Kg Répartition des calories : 40% de glucides 45% de lipides 15% de protéines -> Le petit à un besoin en lipides très important pour que son cerveau fonctionne bien. 2. Le lait maternel D un point de vue nutritionnel le lait maternel est l idéal, de plus il y a le lien affectif qui se créé avec la maman. Ses avantages : - Pauvre en protéines : 3 fois moins que le lait de vache - Riche en acides gras essentiels - Pauvre en sels minéraux - Pauvre en fer, mais présence de lactoferrine - Protection anti-allergique? Jusqu à quand? Jusqu à 6 mois exclusivement -> le lait maternel suffit car il évolue en même temps que le bébé. Après 6 mois ; à la demande. Comparaison lait de vache / mère : Le lait de vache est 3 fois trop riche en protéines pour le bébé, mais pas assez riche en glucides. De plus il est 3 fois trop salé. Donner du lait de vache trop top peu favoriser une obésité infantile. 1

2 3. Les laits pour nourrissons Les laits premiers âge: - De la naissance jusqu à 4 mois au moins voir jusqu à 6 mois - Protéines adaptées - Protéines non modifiées : plus riches en caséine - Enrichis en acide gras essentiels - Enrichis en fer pour certains - Enrichis en pré biotiques, pro biotiques - Contiennent tous de la B-lactoglobuline (protéine présente dans le lait de femme) Le lait 2 ième âge ou préparation de suite: De 6 mois à 12 mois en relai du lait maternel ou du lait premier âge. Plus riche en protéines mais moins que le lait de vache. Tous enrichis en fer Enrichis en acides gras essentiels Presque tous enrichis en vitamine D (évite problèmes de rachitisme) Le lait de croissance ou aliment lacté destiné aux enfants en bas âge : En relai du lait 2 ième âge Riche en fer De 1 an jusqu à 3 ans Mais ce lait n est absolument pas obligatoire, d ailleurs il fait polémique car il développe le gout sucré. Il est généralement conseillé car il est riche en fer. (Il faut éviter le lait de vache jusqu à un an) Les laits aux propriétés particulières (sur prescription médicale) : - Les laits AR (anti-régurgitation) : ces laits sont épaissis - Les laits AH (hypo-allergéniques) : ces laits proviennent du lait de vache dont les protéines ont été «découpées» en acides aminés (ils sont donc moins «agressifs») - Attention aux «jus» végétaux : pas adaptés aux nourrissons et aux jeunes enfants car le soja comporte des phyto-oestrogènes (hormones féminines végétales) 4. Quelques conseils Le lait maternel reste l aliment de choix jusqu à 6 mois Les besoins énergétiques sont très variables d un enfant à un autre L intérêt des laits de suite est d apporter un complément de fer et d acides gras essentiels L apport actuel des protéines chez le nourrisson est excessif (risque de d obésité chez jeune enfant) 2

3 La meilleure boisson est l eau à tout âge La néophobie alimentaire (peur de l aliment nouveau) est un phénomène naturel, tout comme le besoin pour le nourrisson de toucher les aliments. 5. La diversification alimentaire A partir du 6 ième mois mais jamais avant 4 mois. Avantage : Découverte de nouvelles saveurs, textures, habitudes Epaississement : diminution des régurgitations, amélioration de la satiété Inconvénients : Risques de carence si diminution de l apport lacté en : Calcium : apport minimal de 500ml de lait / jour Fer : si limitation des apports protidiques AGE : compensé par l apport d huiles végétales Energie : légumes (faible charge calorique) Excès de fibres : coliques, gaz Excès de protéines Immaturité de l amylase pancréatique jusqu à 3 ans Immaturité rénale : protéines et sodium Risque allergique : multiplié par 3 si plus de 4 aliments avant 4 mois (théorie à l étude) La diversification avec quoi? - introduire les légumes en premier : légumes peu fibreux cuits et mixés - les fruits cuits et mixés - la viande peu grasse ou le jambon - tous les poissons (même gras) - les œufs durs au début De 6 à 8 mois les quantités de viande, poisson, œufs sont de : 10g/j = 1càc = ¼ œuf Au niveau de la diversification il faut faire attention : - aux apports en lipides : Laits ½ écrémés : apport insuffisant Lait entier : trop d AG saturés Apport d huiles végétales dans les légumes Intérêt des laits de suite pour l apport en AGE - supplémentation en fer Lait de suite : teneur 20 fois plus que celle du lait de vache 3

4 Biodisponibilité du fer de la viande et des abats élevée (pas trop de protéines) - apport de calcium Besoins de 400 à 600 mg/ jour : couvert par le lait de suite et les laitages - supplémentassions en vitamines D insuffisante dans les laits de suite 6. A partir de 1 an : Produits laitiers : 3 à 4 fois par jour. Quantité quotidienne = 500 ml Viandes, poissons, œufs : 1 à 2 ans = 25 à 30 g ou ½ œuf 2 à 3 ans = 30 à 40 g ou 1 œuf moyen Légumes et / ou fruits crus : au moins 2 fois par jour Légumes et / ou fruits cuits : aux 2 principaux repas ou en alternance avec le plat de céréales, pomme de terre ou légumes secs Céréales, pain, pomme de terre, légumes secs : à chaque repas sous des formes différentes, en fonction de l appétit Matières grasses ajoutées : à chaque repas en petite quantité et en variant leurs origines Produits sucrés : un minimum 7. Questions diverses Mon enfant ne veut pas gouter d aliments nouveaux, est-ce normal? La néophobie alimentaire existe chez 75% des enfants de 2 à 10 ans Elle évolue avec l âge et avec l éducation Il faut inciter les enfants à gouter les aliments de façon répétée, les impliquer dans la préparation des repas. La restauration scolaire a souvent un effet positif Peut-on bien se nourrir en allant au fast-food? Avantage : Cadre accueillant Les enfants aiment On y trouve des laitages, des salades, des fruits Inconvénient : Hamburger + frites + soda = 1100Kc Riche en graisses On y mange à toute heure du jour et de la nuit. Mon enfant grignote tout le temps, est-ce mauvais pour lui? Oui car il grignote souvent des choses trop caloriques. Il risque de négliger les repas principaux 4

5 Il grignote peut-être par ennui, ou pour combler un manque. Mon enfant ne prend pas de petit déjeuner, est-ce grave? Le petit déjeuner apporte de l énergie qui dure, du calcium et des vitamines B et des fibres Les performances scolaires sont meilleures chez les enfants ayant un repas le matin Que faire? Stimuler l appétit par un jus de fruit, ou d autres aliments Se lever plus tôt moins manger le soir Partager le petit déjeuner à deux (au lever et en début de matinée) 5

Cette exposition est proposée par le Service Santé Enfance et la Direction Petite Enfance de la Ville de Rennes. Les illustrations ont été réalisées

Cette exposition est proposée par le Service Santé Enfance et la Direction Petite Enfance de la Ville de Rennes. Les illustrations ont été réalisées Cette exposition est proposée par le Service Santé Enfance et la Direction Petite Enfance de la Ville de Rennes. Les illustrations ont été réalisées par Emmanuelle Houssais. Le choix du lait maternel ou

Plus en détail

CAS CLINIQUE. Dr Lydie CUCHE Diversification alimentaire (1)

CAS CLINIQUE. Dr Lydie CUCHE Diversification alimentaire (1) CAS CLINIQUE 1 Diversification alimentaire (1) HISTOIRE DE LA MALADIE Clara 6 mois est amenée par sa mère pour des conseils sur son alimentation. Elle lui donne depuis quelques jours une préparation de

Plus en détail

Répondre aux besoins des nourrissons avec des laits et farines adaptés. Septembre

Répondre aux besoins des nourrissons avec des laits et farines adaptés. Septembre Répondre aux besoins des nourrissons avec des laits et farines adaptés Septembre 2014 1 3 parties 1 ère partie Adaptation des préparations pour nourrissons (PPN) aux besoins spécifiques du nouveau né et

Plus en détail

Que l on soit grand ou petit L équilibre alimentaire, c est facile!

Que l on soit grand ou petit L équilibre alimentaire, c est facile! Que l on soit grand ou petit L équilibre alimentaire, c est facile! Notre corps a besoin: de lipides qui apportent de l énergie et permettent la croissance des cellules, de glucides qui donnent de l'énergie,

Plus en détail

Mathis a 7 mois. Il est au lait 2 ème âge depuis ses 5 mois et la maman a commencé la diversifica=on depuis l âge de 6 mois avec légumes et compotes.

Mathis a 7 mois. Il est au lait 2 ème âge depuis ses 5 mois et la maman a commencé la diversifica=on depuis l âge de 6 mois avec légumes et compotes. Mathis a 7 mois. Il est au lait 2 ème âge depuis ses 5 mois et la maman a commencé la diversifica=on depuis l âge de 6 mois avec légumes et compotes. Elle demande si elle peut le passer au lait de vache

Plus en détail

Alimentation 2 4 Ans. Dr Decline

Alimentation 2 4 Ans. Dr Decline Alimentation 2 4 Ans Dr Decline 14/12/2016 Répartition des repas chez l'enfant de 1 à 3 ans Répartition de la Valeur Energétique 30% 15% 408 Kcal 204 Kcal 340 Kcal 408 Kcal 25% 30% Petit Déjeuner Déjeuner

Plus en détail

-> Point de repère : Le programme national nutrition santé (PNNS) recommande de consommer 5 fruits et légumes par jour.

-> Point de repère : Le programme national nutrition santé (PNNS) recommande de consommer 5 fruits et légumes par jour. I OUI! Riz, pâtes, pommes de terre, pain, légumes secs, les féculents sont la base de notre alimentation et sont nécessaires à chaque repas, en quantités adaptées à l âge et de l appétit de chacun des

Plus en détail

ALIMENTATION DU JEUNE JOUEUR DE TENNIS

ALIMENTATION DU JEUNE JOUEUR DE TENNIS ALIMENTATION DU JEUNE JOUEUR DE TENNIS LES ENFANTS QUI FONT DU SPORT ET SONT EN PÉRIODE DE CROISSANCE ONT-ILS DES BESOINS NUTRITIONNELS PARTICULIERS? Croissance + Sport = Besoins énergétiques Besoins en

Plus en détail

L'équilibre alimentaire

L'équilibre alimentaire L'équilibre alimentaire entrées sorties POIDS Equilibre alimentaire équilibre alimentaire = couverture des besoins pas de carence pas d'excès équilibre sur la semaine Besoins nutritionnels Sujet sain varie

Plus en détail

Notions De Base En Nutrition. Dr Decline

Notions De Base En Nutrition. Dr Decline Notions De Base En Nutrition Dr Decline 14/12/2016 Composition Du Repas Répartitions Lipides : 25 à 30 % Glucides : 50 à 55 % Protides : 25 a 30 % Répartition des principaux Nutriments Lipides Glucides

Plus en détail

PETITE ENFANCE. Une alimentation équilibrée dans les crèches de Nice. Pour de bonnes habitudes alimentaires favorables à la santé des enfants

PETITE ENFANCE. Une alimentation équilibrée dans les crèches de Nice. Pour de bonnes habitudes alimentaires favorables à la santé des enfants PETITE ENFANCE Une alimentation équilibrée dans les crèches de Nice Pour de bonnes habitudes alimentaires favorables à la santé des enfants Une politique nutritionnelle volontariste pour la santé de vos

Plus en détail

REPÈRES MÉDICAUX. Annexe n 1 Le mot de la Diet

REPÈRES MÉDICAUX. Annexe n 1 Le mot de la Diet REPÈRES MÉDICAUX Activités Physiques et Sportives et Alimentation Annexe n 1 Le mot de la Diet 1. Et si on goûtait! Après un séjour dans le liquide amniotique, l allaitement constitue pour le bébé une

Plus en détail

«La Suggestion Equilibre du jour»

«La Suggestion Equilibre du jour» «La Suggestion Equilibre du jour» L équilibre alimentaire Les principes de base Ce document est conforme au Mise à jour Février 2008 www.sodexho.com www.sodexo.com SOMMAIRE 1 La composition des aliments

Plus en détail

NUTRITION EN RESTAURATION SCOLAIRE EXIGENCES REGLEMENTAIRES. Nicole MINATCHY - Frédérique STEIN DAAF de la Réunion / Service Alimentation

NUTRITION EN RESTAURATION SCOLAIRE EXIGENCES REGLEMENTAIRES. Nicole MINATCHY - Frédérique STEIN DAAF de la Réunion / Service Alimentation NUTRITION EN RESTAURATION SCOLAIRE EXIGENCES REGLEMENTAIRES Nicole MINATCHY - Frédérique STEIN DAAF de la Réunion / Service Alimentation EXIGENCES REGLEMENTAIRES EN RESTAURATION SCOLAIRE Décret n 2011-1227

Plus en détail

Alimentation du nourrisson

Alimentation du nourrisson Alimentation du nourrisson Pr Régis HANKARD, CHU TOURS -Laits -Diversification -Vitamine D Alimentation du Nourrisson LES LAITS Allaitement maternel Recommandations OMS ANAES 2002 Objectifs a. Texte écrit

Plus en détail

Les besoins essentiels pour notre corps et notre bien être

Les besoins essentiels pour notre corps et notre bien être Les besoins essentiels pour notre corps et notre bien être Herman Julie Diététicienne VIVALIA - Clinique St Joseph Arlon Le 18 Mars 2014 1 Besoins nutritionnels Le besoin énergétique d'un individu correspond

Plus en détail

L ALIMENTATION DE L ENFANT ET ADOLESCENT SPORTIF. le 29/03/08 WIECZOREK Valérie 1

L ALIMENTATION DE L ENFANT ET ADOLESCENT SPORTIF. le 29/03/08 WIECZOREK Valérie 1 L ALIMENTATION DE L ENFANT ET ADOLESCENT SPORTIF le 29/03/08 WIECZOREK Valérie 1 PLAN LES NUTRIMENTS MACRONUTRIMENTS MICRONUTRIMENTS HYDRATATION LA JOURNEE ALIMENTAIRE DU JEUNE SPORTIF DEPISTAGE DES TCA

Plus en détail

Alimentation et besoins nutritionnels

Alimentation et besoins nutritionnels Alimentation et besoins nutritionnels Du nourrisson et de l enfant F Maurin IFIP 2013 1 Les besoins nutritionnels Besoins et apports conseillés : 2 notions différentes Les besoins en nutriments : c est

Plus en détail

L ALIMENTATION DE L ENFANT DE 5-6 MOIS :

L ALIMENTATION DE L ENFANT DE 5-6 MOIS : L ALIMENTATION DE L ENFANT DE 5-6 MOIS : 4 OU 5 REPAS ; PERIODE DE TRANSITION Composition d un biberon : Soit : 180 ml d eau + 6 mesurettes de poudre de lait pour nourrisson (ou lait de suite) Soit : 210

Plus en détail

Adaptation de la nutrition: Femme enceinte et Croissance. Réalisé par Dr BENREKIA. Y

Adaptation de la nutrition: Femme enceinte et Croissance. Réalisé par Dr BENREKIA. Y Adaptation de la nutrition: Femme enceinte et Croissance Réalisé par Dr BENREKIA. Y 2015-2016 I/ Alimentation de la femme enceinte 1- Adaptation physiologique à la grossesse: Lors de la grossesse, une

Plus en détail

Nutrition en restauration scolaire Exigences réglementaires et bilan des contrôles

Nutrition en restauration scolaire Exigences réglementaires et bilan des contrôles Nutrition en restauration scolaire Exigences réglementaires et bilan des contrôles Novembre 2016 Nicole MINATCHY 9 repères A chacun sa portion La restauration collective Les acteurs publics Repas/jour

Plus en détail

Prévenir... par une alimentation équilibrée

Prévenir... par une alimentation équilibrée Prévenir... par une alimentation équilibrée 12 Qu est-ce que l équilibre alimentaire? Un apport suffisant en nutriments Les aliments apportent à l organisme diverses substances dénommées nutriments (glucides,

Plus en détail

Je veille sur l'alimentation de mon bébé, mois après mois

Je veille sur l'alimentation de mon bébé, mois après mois Je veille sur l'alimentation de mon bébé, mois après mois Cabinet medical : 84 rue docteur albert barraud Adresse du site : www.docvadis.fr/docteurcarrera Validé par le Comité Scientifique Médecine générale

Plus en détail

Prévenir... par une alimentation équilibrée

Prévenir... par une alimentation équilibrée Prévenir... par une alimentation équilibrée 12 L alimentation, la meilleure alliée pour notre santé Notre alimentation joue un rôle essentiel pour construire notre santé. En revanche, une «alimentation

Plus en détail

SERVICE DE PEDIATRIE DU MANSOURAH Médecin chef de service : Pr H. ALLAS HUITIÈME SÉANCE RÉGIMES LACTÉS DIETÉTIQUES

SERVICE DE PEDIATRIE DU MANSOURAH Médecin chef de service : Pr H. ALLAS HUITIÈME SÉANCE RÉGIMES LACTÉS DIETÉTIQUES SERVICE DE PEDIATRIE DU MANSOURAH Médecin chef de service : Pr H. ALLAS HUITIÈME SÉANCE RÉGIMES LACTÉS DIETÉTIQUES Pourquoi allaiter? UN «PLUS» POUR L ENFANT Le lait maternel est parfaitement adapté aux

Plus en détail

Nutrition et Ostéoporose

Nutrition et Ostéoporose Objectifs Nutrition et Ostéoporose Que faut-il savoir? Savoir conseiller une alimentation adéquate pour prévenir l ostéoporose Identifier les patients à risque Intégrer à une consultation au cabinet une

Plus en détail

L ALIMENTATION SANTÉ JEUDI 23 OCTOBRE LES HALLES SOLANID - LODÈVE

L ALIMENTATION SANTÉ JEUDI 23 OCTOBRE LES HALLES SOLANID - LODÈVE L ALIMENTATION SANTÉ JEUDI 23 OCTOBRE 2014 - LES HALLES SOLANID - LODÈVE LA CHARTE DES HALLES SOLANID Une origine des produits : frais, de saison, à maturité, prioritairement locaux, de bonnes filières

Plus en détail

SCIENCES. L équilibre alimentaire I) QUE MANGEONS-NOUS?

SCIENCES. L équilibre alimentaire I) QUE MANGEONS-NOUS? I) QUE MANGEONS-NOUS? 1. Citez des exemples d aliments que vous avez l habitude de manger. 2. Peut-on trouver des points communs entre ces aliments? Peut-on regrouper ces aliments par famille? Pyramide

Plus en détail

Alimentation de l enfant de 0 à 3 ans

Alimentation de l enfant de 0 à 3 ans Alimentation de l enfant de 0 à 3 ans 9 février 2016 Bénéfices : - évolue en fonction de ses besoins - réduit le risque d infection (gastro-intestinales+++) - diminuerait le risque d allergie - diminuerait

Plus en détail

LA DENSITE CALORIQUE. Damien GALTIER, diététicien

LA DENSITE CALORIQUE. Damien GALTIER, diététicien LA DENSITE CALORIQUE LA DENSITE CALORIQUE 1. Diététique et équilibre alimentaire 2. Balance calorique et régulation pondérale 3. Manger plus pour contrôler son poids 4. La régulation de la prise alimentaire

Plus en détail

SERVICE DE PEDIATRIE DU MANSOURAH Médecin chef de service : Pr H. ALLAS NEUVIÈME SÉANCE RÉGIMES DIÉTÉTIQUES DIVERSIFIÉS

SERVICE DE PEDIATRIE DU MANSOURAH Médecin chef de service : Pr H. ALLAS NEUVIÈME SÉANCE RÉGIMES DIÉTÉTIQUES DIVERSIFIÉS SERVICE DE PEDIATRIE DU MANSOURAH Médecin chef de service : Pr H. ALLAS NEUVIÈME SÉANCE RÉGIMES DIÉTÉTIQUES DIVERSIFIÉS Alimentation de l enfant de 6 mois à 3 ans Le début de la diversification A PARTIR

Plus en détail

Qu est-ce que l équilibre alimentaire?

Qu est-ce que l équilibre alimentaire? Je m'informe sur l'équilibre alimentaire Notre bonne santé est en grande partie liée à notre alimentation. Il est donc essentiel d avoir une alimentation équilibrée, même lorsqu on ne souffre d aucune

Plus en détail

Principes du régime hypocalorique chez le sujet âgé. A. Baptiste et L. Gindre-Poulvelarie* *réseau LINUT Réunion LINUT du 15 mai 2008 Bonnac la Côte

Principes du régime hypocalorique chez le sujet âgé. A. Baptiste et L. Gindre-Poulvelarie* *réseau LINUT Réunion LINUT du 15 mai 2008 Bonnac la Côte Principes du régime hypocalorique chez le sujet âgé A. Baptiste et L. Gindre-Poulvelarie* *réseau LINUT Réunion LINUT du 15 mai 2008 Bonnac la Côte A qui s adresse t-il? ➄ Aux sujets âgés souffrant d obésité,

Plus en détail

Au moins 5 par jour. A chaque repas selon l appétit. 3 par jour. 1 à 2 fois par jour

Au moins 5 par jour. A chaque repas selon l appétit. 3 par jour. 1 à 2 fois par jour UNE ALIMENTATION EQUILIBREE ET DIVERSIFIEE POUR LES INSUFFISANTS RENAUX CHRONIQUES DEFINITI ION Une alimentation équilibrée consiste à privilégier les aliments permettant de couvrir les besoins nutritionnels

Plus en détail

non adaptée : que devrais-je savoir?

non adaptée : que devrais-je savoir? Alimentation de mon bébé non adaptée : que devrais-je savoir? De nombreuses boissons sont substituées aux laits infantiles. Elles ne couvrent pas les besoins des nourrissons et entraînent des carences

Plus en détail

LES GROUPES ALIMENTAIRES

LES GROUPES ALIMENTAIRES LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 16 HERBANEWS SOMMAIRE LES GROUPES ALIMENTAIRES chiffres clefs Présentation de chaque groupe conseils dans le cadre d'un contrôle de poids Contexte A retenir

Plus en détail

- Votre lettre d information n 24 - Juillet 2014 Caisse primaire d Assurance Maladie de l Allier

- Votre lettre d information n 24 - Juillet 2014 Caisse primaire d Assurance Maladie de l Allier AM@llier - Votre lettre d information n 24 - Juillet 2014 Caisse primaire d Assurance Maladie de l Allier U ne alimentation variée et équilibrée, associée à une activité physique régulière, aide à rester

Plus en détail

L équilibre alimentaire

L équilibre alimentaire L équilibre alimentaire L équilibre alimentaire Les apports nutritionnels conseillés (ANC) Exemples d équivalences alimentaires La Pyramide alimentaire et les différents groupes d aliments Les recommandations

Plus en détail

Les Repères de consommation

Les Repères de consommation GEMRCN et NUTRITION Les Repères de consommation Lait et produits laitiers (fromages, yaourts) A chaque repas 3 à 4 fois par jour Les Produits sucrés Limiter la consommation Les Matières grasses Limiter

Plus en détail

au soja s Document à destination des Professionnels Tout apprendre sur la composition nutritionnelle des aliments

au soja s Document à destination des Professionnels Tout apprendre sur la composition nutritionnelle des aliments Tout apprendre sur la composition nutritionnelle des aliments au soja s Document à destination des Professionnels de la Santé, de la Nutrition et de la Restauration. Sommaire 2 Présentation du soja et

Plus en détail

Modalités. Sage-femme psychosiocologue à l origine de ce projet. Dossier présenté aux médecins et cadre supérieur de l HME. !""#

Modalités. Sage-femme psychosiocologue à l origine de ce projet. Dossier présenté aux médecins et cadre supérieur de l HME. !# !""# C L A N Modalités Sage-femme psychosiocologue à l origine de ce projet. Dossier présenté aux médecins et cadre supérieur de l HME.!""# Particularités de l alimentation durant la grossesse Besoins

Plus en détail

APPROCHE DIETETIQUE. 1. Les glucides ou hydrates de carbones ou sucres lents

APPROCHE DIETETIQUE. 1. Les glucides ou hydrates de carbones ou sucres lents APPROCHE DIETETIQUE L équilibre alimentaire au quotidien fait partie des règles de base de la pratique d un sport. Il est important d avoir une alimentation naturelle, équilibrée, et variée. Le poids doit

Plus en détail

L ALIMENTATION DU FOOTBALLEUR. Docteur Stéphane CASCUA Médecine et Nutrition du sport

L ALIMENTATION DU FOOTBALLEUR. Docteur Stéphane CASCUA Médecine et Nutrition du sport L ALIMENTATION DU FOOTBALLEUR Docteur Stéphane CASCUA Médecine et Nutrition du sport LA PYRAMIDE ALIMENTAIRE LES FECULENTS Pour courir plus vite, mangez des «vrais sucres lents» Pourquoi «lents»? Pourquoi

Plus en détail

Alimentation, le petit déjeuner

Alimentation, le petit déjeuner Alimentation, le petit déjeuner Action d éducation et de prévention Séance avec les Secondes SEN Groupe EIE et ASI Généralités sur l alimentation I-LES NUTRIMENTS Les Protéines ==> Nutriments qui composent

Plus en détail

En entrée ou en produit laitier 8 repas avec fromage > ou = 150mg calcium/portion 4 repas avec fromages de 100 à 150mg calcium/portion

En entrée ou en produit laitier 8 repas avec fromage > ou = 150mg calcium/portion 4 repas avec fromages de 100 à 150mg calcium/portion Décret N 2011-1227 et Arrêté interministériel correspondant du 30 septembre 2011 relatif à la qualité nutritionnelle des repas servis dans le cadre de la restauration scolair Les déjeuners servis en restauration

Plus en détail

Groupe cardiaque INFORMATION AUX PATIENTS. Les clés d une bonne alimentation

Groupe cardiaque INFORMATION AUX PATIENTS. Les clés d une bonne alimentation Groupe cardiaque INFORMATION AUX PATIENTS Les clés d une bonne alimentation Pour mieux choisir son alimentation, il est rassurant de savoir qu aucun aliment, ni aucune famille d'aliments, ne réalise à

Plus en détail

LES CRITERES DE LA GRILLE DES FREQUENCES. Nicole MINATCHY - Frédérique STEIN DAAF de la Réunion / Service Alimentation

LES CRITERES DE LA GRILLE DES FREQUENCES. Nicole MINATCHY - Frédérique STEIN DAAF de la Réunion / Service Alimentation LES CRITERES DE LA GRILLE DES FREQUENCES Nicole MINATCHY - Frédérique STEIN DAAF de la Réunion / Service Alimentation PRINCIPES D ÉLABORATION DES MENUS Un outil pour concevoir des menus équilibrés : LE

Plus en détail

L ALIMENTATION DU SPORTIF EN COMPÉTITION

L ALIMENTATION DU SPORTIF EN COMPÉTITION L ALIMENTATION DU SPORTIF EN COMPÉTITION La compétition pour un sportif est l aboutissement de nombreux efforts. C est pourquoi il est important d avoir une alimentation appropriée afin de mette toutes

Plus en détail

Bioénergétique II. Rations alimentaires. Introduction. Lebilan énergétique. Perte de poids

Bioénergétique II. Rations alimentaires. Introduction. Lebilan énergétique. Perte de poids Bioénergétique II Rations alimentaires Introduction Lebilan énergétique protides Prise de poids Perte de poids ADS 10% Lipides Glucides Activité physique Métabolisme de base 15-20% 70-75% Apports Dépenses

Plus en détail

Alimentation De La Naissance À 2 Ans. Dr Decline

Alimentation De La Naissance À 2 Ans. Dr Decline Alimentation De La Naissance À 2 Ans Dr Decline 14/12/2016 Choisir Un Lait Le lait maternel est le seul aliment parfaitement adapté au nouveau-né et petit nourrisson Mais il n est pas toujours possible

Plus en détail

Recommandations pour une saine alimentation pour votre bébé végétarien âgé de 6 à 12 mois

Recommandations pour une saine alimentation pour votre bébé végétarien âgé de 6 à 12 mois Recommandations pour une saine alimentation pour votre bébé végétarien âgé de 6 à 12 mois Le terme végétarien n a pas la même signification pour tout le monde. Les ovo-lacto-végétariens ne mangent pas

Plus en détail

Le petit pot..... Une alternative aux petits plats des mamans. Journée de Nutrition infantile Gosnay Laurence BUSSIERE

Le petit pot..... Une alternative aux petits plats des mamans. Journée de Nutrition infantile Gosnay Laurence BUSSIERE Le petit pot..... Une alternative aux petits plats des mamans Journée de Nutrition infantile Gosnay Laurence BUSSIERE 1 ETAT DES LIEUX DU MARCHE Une réelle demande de la maman: Le marché français de la

Plus en détail

VIN Boissons vin - thé jus d orange - café - eau - soda

VIN Boissons vin - thé jus d orange - café - eau - soda VIN Boissons vin - thé jus d orange - café - eau - soda THE Boissons vin - thé jus d orange - café - eau - soda JUS D ORANGE Boissons vin - thé jus d orange - café - eau - soda CAFE Boissons vin - thé

Plus en détail

Gastronome Distribution RCS Nantes. la NUTRITION & SES ENJEUX

Gastronome Distribution RCS Nantes. la NUTRITION & SES ENJEUX Gastronome Distribution - 309 707 214 RCS Nantes 1 la NUTRITION & SES ENJEUX Pourquoi s intéresser à la nutrition? L alimentation joue un rôle prépondérant dans la santé afin d éviter l apparition de pathologies

Plus en détail

Centre Inter Services de Santé au Travail GIE regroupant les 5 services de Santé au Travail de la Métropole Lilloise

Centre Inter Services de Santé au Travail GIE regroupant les 5 services de Santé au Travail de la Métropole Lilloise nutrijeu Centre Inter Services de Santé au Travail GIE regroupant les 5 services de Santé au Travail de la Métropole Lilloise Selon le temps dont vous disposez et des consignes qui vous seront proposées,

Plus en détail

mon enfant en surpoids?

mon enfant en surpoids? Comment doit s'alimenter mon enfant en surpoids? De mauvaises habitudes alimentaires (trop de calories, grignotages toute la journée) ainsi qu une trop grande sédentarité contribuent au surpoids et à l

Plus en détail

Charte Alimentaire. Centres de Vacances de Jemeppe-sur-Sambre

Charte Alimentaire. Centres de Vacances de Jemeppe-sur-Sambre 2017-2019 Charte Alimentaire Centres de Vacances de Jemeppe-sur-Sambre Page 1 Pour bien réaliser un menu équilibré, il suffit de suivre quelques règles très simples. Aussi, il faut choisir : a) Le féculent

Plus en détail

Lifestyle Balanced Solutions

Lifestyle Balanced Solutions Lifestyle Balanced Solutions Un programme proposé par Amway Connaissances générales et informations détaillées Dr. Claudia Osterkamp Parcours professionnel : Diplômée de l Université de Munich en Nutrition

Plus en détail

EQUILIBRE ALIMENTAIRE & ACTIVITÉ PHYSIQUE

EQUILIBRE ALIMENTAIRE & ACTIVITÉ PHYSIQUE EQUILIBRE ALIMENTAIRE & ACTIVITÉ PHYSIQUE 2 3 4 L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE 5 LE RYTHME ALIMENTAIRE JOURNALIER D UN ADOLESCENT EN FRANCE 6 LE RYTHME ALIMENTAIRE JOURNALIER D UN ADOLESCENT

Plus en détail

LE BUREAU Présidente Vices-Présidents Secrétaire Trésorier Nathalie Vallognes Christophe Rohée Gisèle Riou Jacques Riou Patrick Lamothe

LE BUREAU Présidente Vices-Présidents Secrétaire Trésorier Nathalie Vallognes Christophe Rohée Gisèle Riou Jacques Riou Patrick Lamothe L LE BUREAU Présidente Vices-Présidents Secrétaire Trésorier Nathalie Vallognes Christophe Rohée Gisèle Riou Jacques Riou Patrick Lamothe LES COMMISSIONS Financière Statuts et Règlements Arbitrage Jacques

Plus en détail

Lifestyle Balanced Solutions

Lifestyle Balanced Solutions Programme Amway Lifestyle Balanced Solutions Informations de fond Dr. Claudia Osterkamp Parcours professionnel : Diplômée de l Université de Munich en Nutrition et Science de l Alimentation. Nutritionniste

Plus en détail

Le végétarisme. Végétarisme

Le végétarisme. Végétarisme Le Le végétarisme Végétarisme Pourquoi être végétarien? Où pouvons-nous trouver les protéines? Ces chaussures sont-elles en cuir? Le végétarisme est-il une alimentation complète? Le mot «végétarisme» vient

Plus en détail

Savoir lire les étiquettes nutritionnelles. Session 7

Savoir lire les étiquettes nutritionnelles. Session 7 Savoir lire les étiquettes nutritionnelles Session 7 Challenge de la semaine Faisons le point sur notre semaine 2 Quel est l intérêt des mentions repères présentes sur les étiquettes de produits alimentaires?

Plus en détail

Les éviter? Oui, mais pourquoi? Où se trouvent-ils? Comment puis-je m en passer?

Les éviter? Oui, mais pourquoi? Où se trouvent-ils? Comment puis-je m en passer? Fiche Pratique - Les Produits Sucrés Les Produits Sucrés Les éviter? Oui, mais pourquoi? Où se trouvent-ils? Comment puis-je m en passer? Le premier des objectifs de la prise en charge de votre diabète

Plus en détail

Savoir lire les étiquettes nutritionnelles

Savoir lire les étiquettes nutritionnelles Savoir lire les étiquettes nutritionnelles Document élaboré par La Cuisine Éducative Mapleton 2011 CONSEILS ET RESSOURCES À L INTENTION DES MENTORS COMMUNAUTAIRES EN ALIMENTATION COMPRENDRE L ÉTIQUETAGE

Plus en détail

alimentaires Remerciements La bonne alimentation

alimentaires Remerciements La bonne alimentation Les groupes alimentaires Remerciements La bonne alimentation Qu est-ce qu une bonne alimentation? Une bonne alimentation obéit à plusieurs principes qui sont la diversité, l équilibre, la qualité et la

Plus en détail

Partie I : DESCRIPTIF DE L'ETABLISSEMENT

Partie I : DESCRIPTIF DE L'ETABLISSEMENT ETAT DES LIEUX DES 'REGIMES' DANS LES ETABLISSEMENTS DE SANTE / EHPAD. Le questionnaire s'intéresse aux 'régimes' figurant dans un répertoire papier ou informatisé mis à disposition des soignants. Le recours

Plus en détail

Ces fiches sont à adapter et peuvent constituer une référence pour conduire des activités adaptées au niveau des enfants.

Ces fiches sont à adapter et peuvent constituer une référence pour conduire des activités adaptées au niveau des enfants. Éducation à la santé Pique nique et goûter équilibré. Voir livret manger bouger pour la santé C2 (p10) et C3 (p17) et fiches en complément du livret sur le site USEP. Vous trouverez en annexe : Une fiche

Plus en détail

Les alternatives à la viande. Me GOESSENS Morane Diététicienne agréée SPF

Les alternatives à la viande. Me GOESSENS Morane Diététicienne agréée SPF Les alternatives à la viande Me GOESSENS Morane Diététicienne agréée SPF Les différents régimes alimentaires Semi végétarien Végétarien mixte Végétarien = ovo-lacto végétarien Végétalien = végan Viandes

Plus en détail

Programme de l après midi

Programme de l après midi Journée de Nutrition Infantile 17 octobre 2002 Gosnay Programme de l après midi 14h30 : Pratiques et habitudes en pédiatrie P. GIARD 15h15 : Euro de la diversification JC REQUILLART - J MARX 1 L EURO DE

Plus en détail

La planification des repas à l aide du Guide alimentaire canadien 2

La planification des repas à l aide du Guide alimentaire canadien 2 La planification des repas à l aide du Guide alimentaire canadien 2 Peu importe votre âge, il est important d adopter une alimentation saine. Le fait de bien manger vous aidera à vous sentir bien tous

Plus en détail

TOUTE LA VÉRITÉ SUR CE QUE VOUS MANGEZ

TOUTE LA VÉRITÉ SUR CE QUE VOUS MANGEZ TOUTE LA VÉRITÉ SUR CE QUE VOUS MANGEZ Cora Loomis, diététiste-nutritionniste 13 mars, 2012 Mars, le mois de la nutrition www.nutrition2012.ca AU MENU... 1. Le mythemania 2. Utiliser l étiquetage nutritionnel

Plus en détail

Traitement des obésites en pratique

Traitement des obésites en pratique Traitement des obésites en pratique Dr A.H. Brahimi Médecin acupuncteur nutritionniste @: brahimihamid@yahoo.fr ASA TCM-Kongress. Solothurn 1-3 Dec 2016 Acupuncture Protocole de points standard: VE 20

Plus en détail

La Nutrition. Les aliments et leurs fonctions

La Nutrition. Les aliments et leurs fonctions La Nutrition Les aliments et leurs fonctions Les aliments Les constituants alimentaires Les besoins alimentaires La valeur énergétique des aliments La valeur nutritive des aliments Les constituants aliments

Plus en détail

Bannir, substituer un groupe d aliments quelles conséquences nutritionnelles? Exemple des produits laitiers

Bannir, substituer un groupe d aliments quelles conséquences nutritionnelles? Exemple des produits laitiers Bannir, substituer un groupe d aliments quelles conséquences nutritionnelles? Exemple des produits laitiers Brigitte Coudray diététicienne nutritionniste, Les groupes d aliments Groupes d aliments Produits

Plus en détail

GEM RCN. Groupement d Etudes des Marchés de Restauration Collective et de Nutrition

GEM RCN. Groupement d Etudes des Marchés de Restauration Collective et de Nutrition GEM RCN Groupement d Etudes des Marchés de Restauration Collective et de Nutrition Marie-Aimée KUCHLY et Virginie GOMEZ Diététiciennes Nutritionnistes Sommaire Historique Naissance GEMRCN Objectifs généraux

Plus en détail

2 nde CGEA LEGTA La Vinadie - Figeac. De la fourche à la fourchette - Céline RAVELLO Legta La Vinadie

2 nde CGEA LEGTA La Vinadie - Figeac. De la fourche à la fourchette - Céline RAVELLO Legta La Vinadie 2 nde CGEA LEGTA La Vinadie - Figeac De la fourche à la fourchette - Céline RAVELLO - 2017-03-07 - Legta La Vinadie 1 Sommaire Pourquoi je mange? Qu est-ce que je mange? Qu est-ce que l équilibre alimentaire?

Plus en détail

La composition du pique-nique

La composition du pique-nique Les repas La composition du pique-nique Salle avec tableau extérieur Objectifs de l atelier : Déterminer l origine et classer les aliments. Connaître les aliments préconisés pour un pique-nique. Équilibrer

Plus en détail

LES 7 GROUPES ALIMENTAIRES. Nicole MINATCHY - Frédérique STEIN DAAF de la Réunion / Service Alimentation

LES 7 GROUPES ALIMENTAIRES. Nicole MINATCHY - Frédérique STEIN DAAF de la Réunion / Service Alimentation LES 7 GROUPES ALIMENTAIRES Nicole MINATCHY - Frédérique STEIN DAAF de la Réunion / Service Alimentation Les groupes d'aliments Aucun aliment n est complet aucun des aliments que nous mangeons ne nous apporte

Plus en détail

Menu type du sportif

Menu type du sportif Menu type du sportif On ne mange pas de la même façon en période d entraînement, avant l effort, pendant l effort, ou même après. tous les jours et lors de l entraînement Petit déjeuner Un produit laitier

Plus en détail

Différentes catégories d aliments.

Différentes catégories d aliments. Différentes catégories d aliments. 1 Les aliments prtéïques Groupe I : Viandes, Poissons, OEufs Ces produits ont l intérêt d'un apport protéique important. Ils sont riches en fer et pauvres en calcium.

Plus en détail

Alimentation du sportif

Alimentation du sportif Alimentation du sportif Séverine Chédel, diététicienne diplômée HES, Neuchâtel www.espace-nutrition.ch Fédération suisse de ski nautique et wakeboard Macolin, 5 avril 2014 Ma formation et mes expériences

Plus en détail

Fin de vie et alimentation. Diététique

Fin de vie et alimentation. Diététique Fin de vie et alimentation Diététique Ne plus parler de régimes : Pour les personnes en fin de vie, il n y a aucune raison de prendre en compte les régimes hypolipémiants, hyposodés, hypocaloriques, Pour

Plus en détail

0-6 mois : l étape du lait exclusif

0-6 mois : l étape du lait exclusif 0-6 mois : l étape du lait exclusif Bébé vient de naître, se nourrir est une de ses activités préférées. Qu il soit au sein ou au biberon, c est l occasion pour lui de retrouver un moment d échange tendre

Plus en détail

L alimentation du sportif

L alimentation du sportif L alimentation du sportif L'alimentation apporte les matériaux nécessaires à la construction et à la réparation des structures de l'organisme, et assure la restauration des réserves énergétiques. La pratique

Plus en détail

Livret Nutritionnel destiné aux Femmes enceintes et aux Mamans

Livret Nutritionnel destiné aux Femmes enceintes et aux Mamans Livret Nutritionnel destiné aux Femmes enceintes et aux Mamans Pendant la grossesse Durant cette période, il est important de privilégier une alimentation variée et équilibrée qui vous apportera tout ce

Plus en détail

LA NUTRITION Tirée du S. Volodalen L'EQUIPE PREPAR

LA NUTRITION Tirée du S. Volodalen L'EQUIPE PREPAR LA NUTRITION Tirée du S. Volodalen L'EQUIPE PREPAR .A quoi sert l alimentation? 1. Besoin d énergie destinée à permettre la réalisation des fonctions de l organisme 2. Besoin de substances (vitamines,minéraux,

Plus en détail

L alimentation de mon enfant, de sa naissance à 3 ans

L alimentation de mon enfant, de sa naissance à 3 ans L alimentation de mon enfant, de sa naissance à 3 ans Cette brochure concerne l enfant né à terme avec un poids de naissance normal, en bonne santé. www.programme-malin.com Pourquoi mon enfant a-t-il besoin

Plus en détail

FAO A. BESOINS NUTRITIONNELS

FAO A. BESOINS NUTRITIONNELS 1 FAO A. BESOINS NUTRITIONNELS Energétique alimentaire : Le corps humain a besoin d énergie pour accomplir toutes ses fonctions physiologiques, y compris le travail et autres activités, le maintien de

Plus en détail

L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE OU LE «SAVOIR MANGER»

L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE OU LE «SAVOIR MANGER» L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE OU LE «SAVOIR MANGER» évolution de notre mode de vie est à l origine de quelques erreurs alimentaires qui Lpeuvent s ajouter à de mauvaises habitudes. S il est évident que manger

Plus en détail

pour votre santé Étape 1 Les sportifs sont-ils en meilleure santé que les non sportifs? Est-ce que notre santé dépend aussi de ce que l on mange?

pour votre santé Étape 1 Les sportifs sont-ils en meilleure santé que les non sportifs? Est-ce que notre santé dépend aussi de ce que l on mange? Mangez et bougez Les sportifs sont-ils en meilleure santé que les non sportifs? Étape 1 pour votre santé aussi de ce que l on mange? Est-ce que notre santé dépend L alimentation agit-elle sur les performances

Plus en détail

La composition des menus

La composition des menus La composition des menus Guide pratique de la restauration collective dans les lycées www.iledefrance.fr Sommaire La structure des repas 4 L élaboration des menus 8 Le contrôle 11 Ce guide pratique a été

Plus en détail

INTRODUCTION 7 L ANÉMIE 9

INTRODUCTION 7 L ANÉMIE 9 TABLE des matières INTRODUCTION 7 L ANÉMIE 9 Petit cours de biologie 10 Les principaux types d anémie et leurs causes 11 Les symptômes de l anémie 14 Les personnes à risque 15 Les facteurs de risque 15

Plus en détail

Partie 2 - Alimentation et environnement.

Partie 2 - Alimentation et environnement. Partie 2 - Alimentation et environnement. Chapitre 1 Comportement alimentaire et satisfaction des besoins. 1. Les aliments. Comme tous les animaux, l Homme se nourrit de matière issue d autres êtres vivants,

Plus en détail

Les Glucides. Session 4

Les Glucides. Session 4 Les Glucides Session 4 Challenge de la semaine Faisons le point sur notre semaine 2 Répartition de l énergie Dans le cadre d'un programme de contrôle de poids, il est recommandé d'augmenter la proportion

Plus en détail

ANIMER UN ATELIER DE PREVENTION Alimentation et cancers

ANIMER UN ATELIER DE PREVENTION Alimentation et cancers ANIMER UN ATELIER DE PREVENTION Alimentation et cancers Objectifs pour les personnes en situation de handicap Apporter des informations adaptées sur la prévention des cancers par l alimentation. Susciter

Plus en détail

VISIO. Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W. Le lait en questions

VISIO. Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W. Le lait en questions VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W Le lait en questions Le lait et les produits laitiers font parfois l objet de phénomènes de rejet. Cette attitude hostile s accompagne même parfois de l

Plus en détail

DIABETE ET ALIMENTATION. Amiel Christine Antoni Hadrien Asri Latifa Aygret Caroline

DIABETE ET ALIMENTATION. Amiel Christine Antoni Hadrien Asri Latifa Aygret Caroline DIABETE ET ALIMENTATION Amiel Christine Antoni Hadrien Asri Latifa Aygret Caroline 1 PLAN I.INTRODUCTION II.DIABETE ET ALIMENTATION 1.Généralités sur l alimentation 2.Définition du diabète 3.Les régimes

Plus en détail

LE MOT DE LA DIÉTÉTICIENNE

LE MOT DE LA DIÉTÉTICIENNE LE MOT DE LA DIÉTÉTICIENNE 1. Et si on goûtait! L apprentissage du goût passe par la découverte des aliments. Il est important de prendre le temps de faire découvrir à votre enfant les aliments entiers

Plus en détail

100% 0,33 CL. De l eau de source finement pétillante et des fruits N A T U R E L. Servir frais 6% 31% 0% 0% 0% 6%* dont saturés 0 g.

100% 0,33 CL. De l eau de source finement pétillante et des fruits N A T U R E L. Servir frais 6% 31% 0% 0% 0% 6%* dont saturés 0 g. 114 Kcal 6%* INFORMATION NUTRITIONNELLE: Valeur énergétique pour 100 ml : 45.6 kcal Proteines glycides 11,4 g, acides gras, sucres 11,4 g, fibres alimentaires, lipides, sodium 114 Kcal 28g 6% 31% 0% 0%

Plus en détail