Conseil Général de La Réunion / Madagascar

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conseil Général de La Réunion / Madagascar"

Transcription

1 Historique de la coopération Sur le fondement de l article 42 de la Loi d orientation pour l outre-mer (LOOM), le Conseil Général (CG) de la Réunion a signé le 21 octobre 2008 un accord-cadre général de coopération visant à renforcer l ensemble des projets déjà initiés depuis plusieurs années. Les secteurs d intervention portent plus particulièrement sur : L agriculture L éducation Le développement durable La sécurité civile La culture PARTENAIRES Conseil Régional de la Réunion Mairie du Port Mairie de l Entre-Deux Mairie de La Possession Mairie de Saint-Denis Service départemental d incendie et de secours Bibliothèque départemental de La Réunion Ministère des Affaires étrangères et du D.I. Agence nationale du Service civique France Volontaires Ministère malgache de l Agriculture Ministère malgache de l Éducation nationale et lycées malgaches Ministère malgache de la Culture et du Patrimoine Institut français de Madagascar (IFM) Région Vakinankaratra Direction interrégionale de l élevage (DIREL) Direction régionale de la formation professionnelle CCI Vakinankaratra SARL OPAGRI Fédération régionale des coopératives agri. (FRCA) Centre de recherche FIFAMANOR Lycée agricole de Mandotoet de Tombotsoa / Institut privé supérieur des techniciens agricoles Lycées réunionnais : Saint-Denis, La Possession, Saint-Paul (agricole) Centre pour l expérimentation et la formation en fruits et légumes (CEFFEL) Assoc. pour le progrès des paysans FIFATA Association de crédit agricole et rural (ICAR) Association des professionnels des technologies de l information et de la communication Centre international d études pédagogiques Commission de l Océan indien (COI) Association sports et loisirs de l Océan Indien Association Médecins de l Océan Indien ONG Transmad ONG Gret ONG Fert Le Conseil Général intervient également dans l ensemble de la Zone Océan Indien en participant aux projets de la Commission de l Océan Indien (COI). Dans le cadre de sa nouvelle mandature ( ), le CG Réunion a confirmé son ouverture vers l extérieur comme un axe prioritaire de sa politique. L objectif est de renforcer et développer les actions de coopération avec les pays de la zone Océan Indien dans les domaines de compétences du département français. Madagascar a été retenu comme le pays prioritaire. Une représentation a été ouverte à Tananarive en Le Conseil Général poursuit son engagement à Madagascar avec un axe transversal : la coopération comme vecteur de mobilité et d insertion professionnelle des jeunes, qui s articule autour de plusieurs secteurs : Education et francophonie ; Culture et patrimoine ; Protection civile ; Agriculture et développement rural ; Développement local et participation citoyenne. CONTACTS Bruno Lorion Chargé de la coop. décentralisée Basé à la Réunion CONCOURS FINANCIERS Monique Couderc Représentante à Madagascar Basée à Antananarivo

2 Axe transversal : Mobilité internationale et insertion professionnelle des jeunes Le Conseil Général de la Réunion accorde une importante particulière à l insertion et l ouverture des jeunes réunionnais et (co-)finance des programmes suivants plusieurs dispositifs : Volontariat de solidarité internationale (VSI), Volontariat du Service civique (VSC) et Contrat unique d insertion (CUI). Début 2014, 29 volontaires réunionnais sont appuyés par le Conseil général dont : 1 VSI placé auprès de la Fédération malgache de rugby, en cours de réaffectation ; 15 CUI chargés d animer en binôme, les clubs de français dans les huit principaux lycées publics malgaches, en collaboration avec le Ministère malgache de l Education nationale et l Ambassade de France à Madagascar (cf. Rubrique Education & Francophonie) ; 5 CUI directeurs ou directeurs-adjoints au sein du réseau des Alliance française (cf. Rubrique Education & Francophonie) ; 6 VSC en appui à des associations malgaches : Compagnie Aléas de Possibles, ONG L Homme et l environnement, Ferronerie d art de Dieudonné et Violette, association Manda et association Orchidées blanches. 1 CUI éducatrice spécialisée, intégrée au sein de l ONG Aina d aide et de protection de l enfance ; 1 CUI formateur en langue française au sein du Service militaire d aide au développement. Un second formateur sera recruté courant VSI venait en appui aux opérateurs agricoles de la Région Bongolava. Partenaires : SCAC/Ambassade de France à Madagascar, Ministère des Affaires étrangères et du Développement international, Agence nationale du Service civique, France Volontaires, structures accueillant des volontaires. Contribution du CG Réunion : 8000 /an / CUI ou VSC, soit environ pour l année Délégation du Lycée agricole Saint-Paul en mission dans le Région du Vakinankaratra janvier 2014 Boucheries réhabilitées dans la commune d Antanifotsy décembre 2013 Arrivée des Volontaires du Service civique en soutien à des structures associatives malgaches février 2014 Installa tion de la Volontaire en charge de la formation en français au sein du SMAD avril

3 1 - ÉDUCATION ET FRANCOPHONIE Conseil Général de La Réunion - Ministère malgache de l éducation nationale 2006 Le CG Réunion a signé une convention de partenariat avec le Ministère de l Education nationale dans le cadre d un projet de reconditionnement d ordinateurs, opéré par l Association des professionnels des Technologies de l information et de la communication - APTIC/Mada. Remis en état, 280 ordinateurs ont été affectés à des établissements secondaires de Madagascar Le CG contribue au projet de redynamisation de la langue française dans les lycées à Madagascar. Le programme vise à créer, en étroite association avec les équipes de direction et pédagogique des établissements et avec le soutien de l Ambassade de France à Madagascar, des clubs de français dans les 8 principaux lycées de Madagascar. (à Antananarivo, Antsirabe, Tamatave, Mahajanga, Tuléar, Diégo-Suarez et Fianaranstoa), Les clubs sont animés par des binômes de jeunes réunionnais diplômés en français langue étrangère (FLE) et/ou ayant une expérience dans le domaine de l enseignement/éducation. En tout, il est prévu de mettre en place 8 binômes qui bénéficient, pendant toute la durée de leur contrat, d une formation continue. Contribution du CG Réunion : 8000 /an / volontaire Soutien du CG Réunion au Centre international d études pédagogiques (CIEP) pour la formation des maîtres malgaches travaillant auprès des enfants handicapés. Contribution du CG Réunion : (cofinancement UE) Le Conseil général de La Réunion soutient le projet «Exoprof» de formation de 210 heures en présentiel pour le renforcement linguistique et pédagogique du et en français de tous les instituteurs, chefs ZAP et conseillers pédagogiques des écoles primaires publiques malgaches, initié dans le cadre du partenariat entre l'institut français de Madagascar et la Délégation de l'union européenne en général, et de celui entre le FSP MAPEF (Madagascar - Appui à l'enseignement du et en Français) et PASSOBA-Edu en particulier. Appareillements Le CG soutient les appareillements entre établissements secondaires publics d enseignement général des deux territoires. Le lycée de Saint-Denis est jumelé avec le lycée d Andohalo à Antananarivo, qui bénéficie d un club de français. Le lycée de La Possession pourrait devenir partenaire du lycée Resampa d Antirabe. Autres actions Le CG Réunion a soutenu les échanges d étudiants entre les deux îles il y a plusieurs années. Le prix Célimène, décerné à des artistes femmes de La Réunion, a été remis en 2012 par une artiste malgache, invitée d honneur de la cérémonie. Le concours annuel d orthographe à Madagascar est également soutenu par le CG Réunion depuis plus de dix ans. Le finaliste malgache est invité à participer à la grande finale à La Réunion. 3

4 2 - PROTECTION CIVILE Dans le cadre du programme de coopération de protection civile zone océan Indien, quatre conventions ont été signées, depuis 2003, avec trois grandes agglomérations de Madagascar afin de doter des casernes de sapeurs pompiers en véhicules et matériel, et de former les personnels appropriés Deux conventions tripartites (Commune de Saint-Denis/Commune urbaine de Diégo-Suarez/Conseil général de La Réunion et Commune du Port/Commune urbaine de Tamatave/Conseil général de La Réunion) ont permis la constitution de corps de sapeurs pompiers dans les deux villes malgaches, respectivement sur les périodes et Le CG Réunion a contribué, via le Service départemental d incendie et de secours (SDIS), à la formation des futurs cadres sapeurs-pompiers et à à l équipement en matériel de secours. Le partenariat avec la ville du Port s est articulé comme suit : Structuration, formation et équipement des sapeurs-pompiers de Tamatave par le SDIS Réunion ; Réhabilitation de la caserne de Tamatave par un chantier réunissant des jeunes de la ville du Port (jeunes en réinsertion) et de Tamatave (lycée technique), piloté par la Ville du Port. Dans le cadre de la convention tripartite, le CG Réunion a contribué à hauteur de sur un total de ( ). Un partenariat entre le CG Réunion, la Commune de l Entre-Deux et la Commune de Foulpointe a permis en 2012 la construction d une caserne, l équipement et la formation de sapeurs-pompiers à Foulpointe, par les deux villes partenaires. Projets 2014 Le SDIS Réunion pourrait cosigner une convention de partenariat aux côtés des communes d Ambohimanga Rova et de Bras-Panon, pour la construction d une caserne, l équipement en matériel léger et la formation de sapeurs-pompiers. Une action pourrait être programmée dans la commune urbaine d Antsirabe. Conseil Général de La Réunion - Ministère malgache de la Culture, du Patrimoine et de l Artisanat 2009 Le CG Réunion a soutenu le projet Kozman Ti Dalon d échange culturel à Diego-Suarez et Nosy-Be La Direction de la Culture du CG Réunion a été amenée à soutenir diverses actions à l'initiative de la collectivité (accueil des lauréats du prix de la francophonie) ou d'associations locales. Un volet Coopération régionale est également intégré dans les conventions de partenariat conclus par la collectivité avec les théâtres et troupes réunionnaises. Des liens se développent avec les structures compétentes malgaches pour la mise en oeuvre du projet d'iconothèque de l'océan Indien. Projet 2014 Action extérieure des collectivités territoriales - Conseils généraux Dernière mise à jour : Avril CULTURE & PATRIMOINE Outre les diverses initiatives destinées à encourager les jeunes talents, le CG Réunion porte un projet, aux côtés du Ministère malgache de la culture et du patrimoine, de restauration et la réhabilitation d une ancienne bâtisse malgache, qui a autrefois abrité les Beaux-Arts et l École normale pour femmes. Un chantier d insertion mixte franco-malgache pourrait être chargé des travaux.. L idée est de transformer le bâtiment en résidence d artistes pour femmes, pour faciliter les échanges entre les artistes et artisans d art réunionnaises et malgaches (vannerie, ferblanterie, peinture sur soie ) ainsi que les échanges économiques et de savoir-faire. Par ailleurs, quatre agents de la Bibliothèque nationale vont bénéficier d une formation à la Bibliothèque départementale de La Réunion 4

5 4 - AGRICULTURE & DEVELOPPEMENT RURAL Conseil Général de La Réunion - Ministère malgache de l agriculture (de l élevage et de la pêche) et du développement rural En octobre 2008, un accord cadre de coopération agricole avec le Ministère de l Agriculture malgache a été contractualisé avec pour objectif de favoriser la coopération agricole dans les domaines prioritaires identifiés conjointement.. Des actions concrètes comme le soutien aux projets de structurations agricoles (production - exportation - commercialisation) des filières oignons, maïs et lait impliquant des groupements de producteurs réunionnais et malgaches s inscrivent dans ces accords. Les projets ont permis aux producteurs réunionnais de valoriser leur ingénierie dans le domaine agricole mais également de profiter de la maîtrise du coût d approvisionnement des produits travaillés sur le sol malgache. Total volet agriculture : Action Coût / Mode de financement Échéancier / Freins éventuels 2009 : Echange de matériels agricoles : le CG a cédé 2 bulls à la SOPAGRI en échange de 2 tracteurs au profit des communes de Diégo-Suarez et d Antanifotsy (suite aux missions du CG sur ces 2 communes). La SOPAGRI s est engagée à former les paysans malgaches à l utilisation des tracteurs Structuration de la filière laitière par la FRCA Appui technique à la production de lait Appui à l'organisation optimale de 8 centres de collecte de lait 2008 : Soutien à la production de maïs par la Coopérative des Avirons. Financement plantation de maïs pour l alimentation et l élevage (1600 tonnes réalisées en 2008) : Soutien à la production d'oignons par la FRCA Appui technique à la plantation d'oignon 3 années d'intervention : cumul de 685 tonnes récoltées sur l'ensemble des 3 sites de production non liquidé Coût total : Dotation CG 974 accordée en 2008 : Contribution CG 974 : Contribution CG 974 de 2006 à 2008 : Les événements à Madagascar ont figé la poursuite du projet (de nombreux actionnaires étaient des proches du Prédisent Ravalomanana) Terminé en 2008, le projet se poursuit depuis sans intervention de fonds publics. Terminé en Vivéa continue de produire sans fonds publics Soutien de projets de structuration de filières agricoles et d appui au développement des agricultures familiales. Ces projets visent à améliorer les rendements afin de lutter contre la pauvreté et garantir la sécurité alimentaire des communautés ciblées. A ce titre, un volontaire réunionnais est venu en appui à une exploitation agricole à Babetville, dans la Sakay en Un micro-projet d appui au développement de l agriculture dans la Région de Sofia, porté par l association Aida, a été soutenu par le CG Réunion en Contribution du CG Réunion sur fonds propres:

6 Projet de coopération Conseil Général de La Réunion - Région du Vakinankaratra La Région Vakinankaratra est l une des plus fertiles et économiquement des plus dynamiques de Madagascar. Elle est soutenue par la Norvège depuis 40 ans, le Conseil Régional d Auvergne depuis 2005 à travers la coopération décentralisée, et la ville de la Possession (La Réunion) via son appui à la ville d Antanifotsy. Dans un souci de cohérence et d efficacité, le Conseil Général de la Réunion souhaite donc concentrer ses efforts dans la Région Vakinankaratra et répondre à l une des priorités de la Région en choisissant de soutenir le développement agricole et rural. La Région Vakinankaratra porte deux grands projets en matière de développement : 1) la construction d un marché de gros en fruits et légumes, doté de lieux de stockage et de chambre froide, qui permette la rencontre entre l offre (les producteurs) et la demande ; 2) l appui aux petits producteurs, pour renforcer les capacités productives et commerciales et améliorer les conditions de vie. 20 communes, dont Antanifotsy, sur les 86 communes que compte la Région ont été ciblées par l équipe régionale. Le Conseil général de La Réunion entend s intégrer dans les orientations fixées par la Région Vakinankaratra. Une première mission d expertise, menée par l ONG Transmad début 2014, devait permettre de lancer un premier projet, notamment dans la commune d Antanifotsy. Appareillements entre établissement agricoles Grâce au soutien du lycée agricole de Saint-Paul, le lycée agricole et Institut supérieur privé des techniciens agricoles de Tombotsoa (Antsirabe) vient d intégrer le Réseau des établissements agricoles de l Océan Indien (REAP-OI) début Le récent appareillement entre les deux établissements vise à faciliter les échanges pédagogiques et de jeunes ainsi que les missions d expertises et de formation. 5 - DÉVELOPPEMENT LOCAL La Présidente du Conseil Général, Mme Nassimah Dindar, a signé, le 17 février 2006, deux conventions avec les communes de Mahajamba et d Antonibe situées au nord-ouest de la Grande Ile. Les actions ont concerné l amélioration de l alimentation en eau, l assainissement ainsi que l extension d une école et d un dispensaire pendant deux chantiers d insertion (8 personnes en contrat unique d insertion) Soutien à la réalisation de deux chantiers d'insertion afin de construire ou réhabiliter des équipements collectifs : Chantier d insertion mené par l ONG Transmad pour la construction de deux boucheries au profit de la ville d Antanifotsy (ville jumelée avec la ville de La Possession) dans la Région Vakinankaratra. Contribution du CG Réunion : (subvention de fonctionnement de prise en charge en partie des salaires à hauteur de prise en charge des billets d'avion à hauteur de prise en charge de la formation théorique à hauteur de ). En partenariat avec l ONG Gret et le programme Nutrizaza, le CG Réunion prend en charge la construction d un restaurant pour bébés Zazakely, la formation du personnel et une campagne de sensibilisation à destination des jeunes parents à Antanifotsy. Contribution du CG Réunion : Chantier d insertion mené par l Association Sport et loisirs Océan Indien pour la réhabilitation de la mairie de Joffreville. Contribution du CG Réunion : environ (subvention de fonctionnement, prise en charge des billets d avion, des indemnités et de la formation continue des jeunes). 6

7 Commission de l Océan Indien (COI) Dans le cadre de ses activités avec la COI, le CG Réunion participe à plusieurs projets concernant l ensemble des pays de la Zone : Observatoire des Droits de l'enfant de la Région de l'océan Indien (ODEROI) : Étude sur la pauvreté et les disparités touchant les enfants de l Océan Indien : par an jusqu en 2010 / action poursuivie Étude sur les flux migratoires dans l Océan Indien (action poursuivie) Mobilisation de la diaspora en France : Rencontre avec les associations des îles de l Océan indien en France Création du réseau des Amis des enfants de l Océan indien Identification de personnalités de référence des îles pour promouvoir la cause des enfants. Élargissement et Pérennisation du Programme régional de protection des végétaux (EPRPV) : en 2010, en Réseau des Femmes en Politiques de l Océan indien (FPOI), dont la présidente est Mme Nassimah Dindar, Présidente du CG Réunion : en 2010 / en AUTRES ACTIONS Soutien aux missions médico-humanitaires réalisées par l association locale Médecins de l'océan Indien à Antsohihy à hauteur de en 2012 À Manjakandriana, Antanifotsy et Maravoay à hauteur de en Attribution d'aides d'urgence et à la reconstruction après le passage du cyclone Giovanna dans la région de Brickaville en lien avec une association réunionnaise : en Contribution financière aux missions d expertise des praticiens du Centre hospitalier départemental de Saint-Denis depuis

8 FINANCEMENT DES PROJETS Actions Avant 2008 Depuis Projet «oignon» Projet «lait» Projet «maïs» Projet «ordinateur» 280 ordinateurs cédés Projet SDIS 3 camions citerne, 1 ambulance et 1 véhicule léger + formation Cession d un tracteur Soutien aux associations chantiers d insertion à Diego (hors salaires) Agriculture (contre partie nationale des fonds européens) Projet COI ODEROI Projet COI EPRPV Projet COI Plateforme Femmes politiques de l OI Projet COI Plateforme lutte contre les violences faites aux femmes En 2012 : Volontariat : Solidarité internationale et santé : Développement agricole : ( en attente) Développement local et chantier d insertion : Education et francophonie : En 2013 : Affectation d une éducatrice spécialisée au sein de l association AINA d aide à l enfance : 8000 Soutien à des missions humanitaires et médicales d opérateurs réunionnais : Affectation de 6 volontaires du Service civique au sein d associations malgaches : Affectation de 5 directeurs et directeurs adjoints d Alliances françaises : Affectation d animateurs en langue française : Affectation d un formateur au sein du SMAD : Affectation d un volontaire en soutien aux opérateurs du secteur agricole : 4500 Projet dans le domaine de la sécurité civile : Financements extérieurs : Les projets du CG Réunion s intégrant dans le cadre de la Commission de l Océan indien (COI) sont cofinancés par la COI. Le CG Réunion mobilise des fonds européens à travers le Programme Opérationnel de Coopération Territoriale du Fonds européen de développement régional (FEDER /POCT) pour le cofinancement des projets, et notamment pour l envoi de volontaires. Le Ministère français des Affaires étrangères et du Développement international et l Agence nationale du service civique soutiennent financièrement l envoi des volontaires. 8

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Partenariat. la Ville de Paris et. le Conseil Général de La Réunion. Convention de. Dossier de presse. entre

Partenariat. la Ville de Paris et. le Conseil Général de La Réunion. Convention de. Dossier de presse. entre Samedi 3 septembre 2011 Convention de Partenariat entre la Ville de Paris et le Conseil Général de La Réunion Dossier de presse Communication du Conseil Général Tél. : 0262 21 86 30 Fax : 0262 21 39 45

Plus en détail

Les nouvelles orientations de la politique de coopération internationale de la Ville sont :

Les nouvelles orientations de la politique de coopération internationale de la Ville sont : La Ville de la Possession est engagée depuis plus de 30 ans dans des actions de coopération décentralisée. Elle est la ville pionnière de La Réunion à développer des actions de coopération avec des villes

Plus en détail

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC o CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA CREATION D UN CENTRE D'EXCELLENCE FRANCO xxxxxxxxxxxx DE FORMATION AUX METIERS DE XXXXXXXXXX LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC A) MISSION

Plus en détail

De l Eau de Là CALA 2009. En partenariat avec la communauté Urbaine d Antalaha. Et en collaboration avec :

De l Eau de Là CALA 2009. En partenariat avec la communauté Urbaine d Antalaha. Et en collaboration avec : De l Eau de Là Madagascar 2009 Le Chantier Ecole d Ambodikakaze Projet présenté par CALA (Comité d'aide aux Lépreux d'antalaha) Côte de la vanille Madagascar janvier 2009 De l Eau de Là Chantier Ecole

Plus en détail

Effectifs : 3 personnes

Effectifs : 3 personnes DÉLÉGATION RÉGIONALE AU COMMERCE ET À L'ARTISANAT Déléguée : Mme Dominique DURAND (depuis janvier 2007) Madame Joselyne FORTEA SANZ (jusqu en décembre 2006) 39 boulevard de la Trémouille 21 000 DIJON Tél.

Plus en détail

Madagascar. Madagascar. Formation de gendarmes motocyclistes Sécurité-Justice 19 novembre 2012 24 novembre 2012

Madagascar. Madagascar. Formation de gendarmes motocyclistes Sécurité-Justice 19 novembre 2012 24 novembre 2012 Madagascar ACTEURS ACTIONS THEMATIQUES DATE DE DEBUT DATE DE FIN COUT GLOBAL Formation des élus professionnels et cadres des CAR-OI réseaux de Microcrédit FIAVO (Fianarantsoa) et Mars 2012 Juin 2014 FIVOY

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. RDV POINT PRESSE 17/10 à 10h20. Déjà la quatrième édition de la Journée du Volontariat Français

COMMUNIQUE DE PRESSE. RDV POINT PRESSE 17/10 à 10h20. Déjà la quatrième édition de la Journée du Volontariat Français COMMUNIQUE DE PRESSE RDV POINT PRESSE 17/10 à 10h20 Déjà la quatrième édition de la Journée du Volontariat Français Cette année, elle sera célébrée le vendredi 17 octobre à l Institut Français de Bobo-Dioulasso

Plus en détail

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 18/12/2014. ILE-DE-FRANCE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Les

Plus en détail

COMPTE-RENDU 2 ND ATELIER DU CLUB DES COOPERATIONS DECENTRALISEES DE LA REUNION 17 OCTOBRE 2013 CONFERENCE DE COOPERATION REGIONALE SAINT-DENIS

COMPTE-RENDU 2 ND ATELIER DU CLUB DES COOPERATIONS DECENTRALISEES DE LA REUNION 17 OCTOBRE 2013 CONFERENCE DE COOPERATION REGIONALE SAINT-DENIS COMPTE-RENDU 2 ND ATELIER DU CLUB DES COOPERATIONS DECENTRALISEES DE LA REUNION 17 OCTOBRE 2013 CONFERENCE DE COOPERATION REGIONALE SAINT-DENIS Participants : - Claudine DILOIS Cabinet mairie de Bras Panon

Plus en détail

mobiliser les acteurs et assurer le risque

mobiliser les acteurs et assurer le risque Prix OCIRP Acteurs Economiques & Handicap mobiliser les acteurs et assurer le risque pour faire avancer la cause du handicap Le Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap Un prix référence un jury reconnu

Plus en détail

Grégoire Duband : duband@pseau.org Bertrand Brohon : bertrand.brohon@mayotte.pref.gouv.fr

Grégoire Duband : duband@pseau.org Bertrand Brohon : bertrand.brohon@mayotte.pref.gouv.fr Les fonds FEDER de Coopération Territoriale Européenne entrent dans leur dernière phase de préparation. A Mayotte, la proposition a été transmise à la commission européenne fin 2014 pour les dernières

Plus en détail

LE PORT (974) / TAMATAVE (Toamasina)

LE PORT (974) / TAMATAVE (Toamasina) Historique de la coopération La ville du Port mène depuis 1994 un programme de coopération décentralisée avec la ville de Tamatave, dont la proximité géographique et culturelle est à l origine. Un accord

Plus en détail

Point sur la Coopération bilatérale Conseil Général de La

Point sur la Coopération bilatérale Conseil Général de La Point sur la Coopération bilatérale Conseil Général de La Réunion/Madagascar Conférence de presse du 1 er Vice Président du Conseil Général Délégué à la Coopération et à l Europe Mercredi 21 mars 2012

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique PDRH Mesure 121 : «Modernisation des exploitations agricoles» C. Dispositifs régionaux complémentaires d aides à la modernisation 121 C4.

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER Page 1 Axe Axe 2 : développer l économie réunionnaise dans l environnement international Service instructeur Région Direction des Affaires Economiques Dates agréments CLS 6 août 2009 4 mars 2010 05 novembre

Plus en détail

table ronde La part de la production locale dans la restauration collective

table ronde La part de la production locale dans la restauration collective LA RÉUNION, TERRE D AVENIR table ronde La part de la production locale dans la restauration collective dossier de presse 12 décembre 2014 table ronde - enjeux et perspectives Préambule La Réunion est riche

Plus en détail

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre COMMISSION DE LA CEDEAO Note méthodologique Task Force «Instrument de financement des intrants» Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plus en détail

Taux d admission. Débouchés supposés. Aix-Mars. III. M2 mixte Droit et gouvernance des énergies

Taux d admission. Débouchés supposés. Aix-Mars. III. M2 mixte Droit et gouvernance des énergies Universités Intitulés Taux d admission Débouchés supposés Aix-Mars. III M2 mixte Droit et gouvernance des énergies M2 mixte Droit international et européen de l environnement Agent des services juridiques

Plus en détail

P L AT E - F O R M E C O O P É R AT I O N E T T O U R I S M E R E S P O N S A B L E

P L AT E - F O R M E C O O P É R AT I O N E T T O U R I S M E R E S P O N S A B L E P L AT E - F O R M E C O O P É R AT I O N E T T O U R I S M E R E S P O N S A B L E www.cooperation-tourisme.org Un outil au service du développement territorial Échanger, partager et construire des partenariats

Plus en détail

Promouvoir et coordonner l expertise technique française à l international

Promouvoir et coordonner l expertise technique française à l international Promouvoir et coordonner l expertise technique française à l international Opérateur du ministère des Affaires étran gères et européennes (MAEE) et du ministre de l Immi gration, de l Intégration, de l

Plus en détail

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 1. L expérience analysée L animation de la concertation dans le processus d élaboration du Plan Communal de Développement (PCD) de Jean

Plus en détail

L Association pour l Apprentissage Adapté en Languedoc Roussillon

L Association pour l Apprentissage Adapté en Languedoc Roussillon L Association pour l Apprentissage Adapté en Languedoc Roussillon A pour but de promouvoir l insertion professionnelle et sociale des personnes handicapées en favorisant leur accès à la formation et la

Plus en détail

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1)

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) LIENS FONCTIONNELS : - Direction Outremer (DIROM) -

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS

POUR DIFFUSION AUX AGENTS MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/SEC/BR/LL/FG/DEJ/SPEJ/N 12-15 Lila LALAM 01 43 93 89 65 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : CHARGE DE LA MUTUALISATION DES ACHATS

Plus en détail

AGENCE BELGE DE DÉVELOPPEMENT LE PARTENARIAT BÉNIN-BELGIQUE

AGENCE BELGE DE DÉVELOPPEMENT LE PARTENARIAT BÉNIN-BELGIQUE AGENCE BELGE DE DÉVELOPPEMENT LE PARTENARIAT BÉNIN-BELGIQUE FAITS ET CHIFFRES 1 NOMBRE D HABITANTS : 9,2 millions (estimation World Gazetteer) 2 POURCENTAGE DE LA POPULATION VIVANT AVEC MOINS DE 1,25 $

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES FORMATION

CAHIER DES CHARGES FORMATION CAHIER DES CHARGES FORMATION 1. INTITULE (COMPLETE) DE LA FORMATION : Gestion financière, planification, suivi et évaluation des programmes/projets de 2. CONTEXTE : La stratégie actuelle de l Agence de

Plus en détail

COOPERATION DECENTRALISEE. CESR 5 octobre 2007

COOPERATION DECENTRALISEE. CESR 5 octobre 2007 COOPERATION DECENTRALISEE CESR 5 octobre 2007 La coopération internationale et décentralisée S insère dans le cadre plus large de l action extérieure des collectivités Regroupe les actions de coopération

Plus en détail

Dans ce numéro. La programmation 2014-2015 de la Section des Amériques en Haïti. Activités avec le Ministère de la Santé Publique et de la Population

Dans ce numéro. La programmation 2014-2015 de la Section des Amériques en Haïti. Activités avec le Ministère de la Santé Publique et de la Population Juin 2014 Volume 13, numéro 4 La programmation 2014-2015 de la Section des Amériques en Haïti Dans ce numéro Activités avec le Ministère de la Santé Publique et de la Population - Mise en œuvre de la Politique

Plus en détail

Institut Automobile du Mans

Institut Automobile du Mans Dossier de presse Institut Automobile du Mans Le 24 février 2005 Sommaire : P2. Communiqué de synthèse P3. L institut IAM un projet pour développer les formations et l innovation de la filière automobile

Plus en détail

Communication de M. Dakpè SOSSOU, Maire de Lokossa

Communication de M. Dakpè SOSSOU, Maire de Lokossa Colloque Villes et Universités au service du développement local Lausanne, 20 octobre 2010 Association Internationale des Maires Francophones Communication de M. Dakpè SOSSOU, Maire de Lokossa Introduction

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

FRANCE VETERINAIRE INTERNATIONAL

FRANCE VETERINAIRE INTERNATIONAL FRANCE VETERINAIRE INTERNATIONAL Une large palette de compétences au service de la santé publique vétérinaire Protection animale Formation Elevage, Médecine vétérinaire, Santé Publique Vétérinaire en régions

Plus en détail

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02 FINANCÉ PAR : PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» En décembre 2013, le Commissariat général aux Investissements d Avenir a lancé un appel à projet «Territoire

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement Agence de Développement Social Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement SOMMAIRE 1. vision 2. Mission de l ADS dans le domaine de la Protection de l Environnement,

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

COOPERATION ANGERS - BAMAKO

COOPERATION ANGERS - BAMAKO 1 COOPERATION ANGERS - BAMAKO RAPPORT D ACTIVITES 2013 SOMMAIRE 2 Préambule I. Actions Ville d Angers 1) Education - Jeunesse 2) Santé 3) Sports et Loisirs 4) La Maison du Partenariat Angers-Bamako 5)

Plus en détail

CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES

CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES Point d étape à mi-parcours du PRDF Note spécifique CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES Institué par la loi du 23 juillet 1987, le Contrat d objectifs de branche professionnelle est

Plus en détail

Espace-test maraichage bio Les Prés d'amont (41)

Espace-test maraichage bio Les Prés d'amont (41) Thème Territoire Fiche-bonne pratique Sol Blois Référence : 41_S_01 Date : janvier 2013 Espace-test maraichage bio Les Prés d'amont (41) http://www.centre.developpement-durable.gouv.fr/ 1 Historique/Contexte

Plus en détail

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance Appel à projets 2011 Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire En partenariat avec le ministère de l Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative Avec

Plus en détail

France Active, un réseau au service des personnes, de l emploi et des territoires

France Active, un réseau au service des personnes, de l emploi et des territoires RAPPORT D ACTIVITE 2012 Le mot du Président Depuis 2005, nous accompagnons et finançons des personnes à la recherche d un emploi, qui créent leur propre entreprise, et des entreprises solidaires qui créent

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

PO COOPERATION TERRITORIALE 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER

PO COOPERATION TERRITORIALE 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER Page 1 Axe 2 : Intégration économique régionale Service instructeur DRRT Dates agréments CLS 04 Décembre 2008 POURSUITE D UNE MESURE D UN PROGRAMME PRÉCÉDENT Non X Oui, partiellement Oui, en totalité I.

Plus en détail

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif? Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?» Jeudi 21 mars 2013, Maison du sport français (PARIS) Discours

Plus en détail

Les personnes handicapées ont les mêmes droits

Les personnes handicapées ont les mêmes droits Les personnes handicapées ont les mêmes droits La stratégie européenne 2010-2020 en faveur des personnes handicapées Commission européenne Égalité des droits, égalité des chances La valeur ajoutée européenne

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

Les Fondations du groupe Bouygues

Les Fondations du groupe Bouygues Les Fondations du groupe Bouygues Depuis près de 20 ans, le groupe Bouygues participe au développement économique et social des régions et pays dans lesquels il est implanté, que ce soit par des initiatives

Plus en détail

JEUNES AIDES ET DEMARCHES POUR PREPARER SON AVENIR

JEUNES AIDES ET DEMARCHES POUR PREPARER SON AVENIR JEUNES AIDES ET DEMARCHES POUR PREPARER SON AVENIR Familles de France 28 Place Saint-Georges 75009 PARIS Fax : 01 45 96 07 88 http://www.familles-de-france.org accueil@familles-de-france.org Bourses universitaires

Plus en détail

Les grandes orientations du PEL jusqu en 2014

Les grandes orientations du PEL jusqu en 2014 Dans une ville, de multiples intervenants apportent aux familles aide et soutien dans l éducation des enfants. Pour donner plus de cohérence à ces actions, pour les renforcer, nous avons choisi à Brest

Plus en détail

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement)

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Sommaire 1. Cadre de l étude...1 2. Objectif de l étude...2 3. Questionnements à étudier...2 4. Méthodologie...3

Plus en détail

CHARTE «NETPUBLIC» (Internet pour tous)

CHARTE «NETPUBLIC» (Internet pour tous) CHARTE «NETPUBLIC» (Internet pour tous) Entre l État, représenté par Bernard BENHAMOU, Délégué aux usages de l Internet (Ministère de l Enseignement supérieur et de la Recherche) Et Il est convenu ce qui

Plus en détail

Délégation interministérielle à la famille

Délégation interministérielle à la famille Délégation interministérielle à la famille Circulaire Interministérielle DIF/DGAS/DGS/DGESCO/ DGER/DGEFP No 2006-556 du 22 décembre 2006 relative à la mise en place de plates-formes de formation aux métiers

Plus en détail

Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020

Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020 l Europe se mobilise Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020 L action de l Union européenne Une action commune... L Union européenne met en œuvre, depuis

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs

Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs Le Prix OCIRP Acteurs Économiques

Plus en détail

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr OPERATION «POMPIERS JUNIORS» DOSSIER DE PRESSE Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr Service Départemental d Incendie et de Secours

Plus en détail

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant La présence artistique en Ile-de-France est constituée par la présence régulière et perceptible au sein des lieux du spectacle vivant,

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est Convention de Partenariat entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : L Etat, représenté par le Recteur de l'académie d'aix-marseille, Jean-Paul DE

Plus en détail

Prix. mobiliser les acteurs et assurer le risque OCIRP. pour faire avancer la cause du handicap. Acteurs Economiques & Handicap

Prix. mobiliser les acteurs et assurer le risque OCIRP. pour faire avancer la cause du handicap. Acteurs Economiques & Handicap Prix OCIRP Acteurs Economiques & Handicap mobiliser les acteurs et assurer le risque pour faire avancer la cause du handicap Le Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap Un prix référence un jury reconnu

Plus en détail

22 juin 2011. L AFD en Outre-mer en 2010

22 juin 2011. L AFD en Outre-mer en 2010 22 juin 2011 L AFD en Outre-mer en 2010 Qui sommes-nous? Un EPIC, sous tutelle des ministères : des Affaires Etrangères et Européennes de l Economie, des Finances et de l Industrie de l Intérieur, de l

Plus en détail

Formation à la gestion des banques céréalières

Formation à la gestion des banques céréalières Formation à la gestion des banques céréalières Organisation interne - PROGRAMME ~CSOQ~~ Appui associatif et coopératif aux initiatives de développement à la base Bureau international du Travail or,.lliutltlll

Plus en détail

L Académie des Dalons

L Académie des Dalons L L est un projet expérimental d insertion sociale et professionnelle dans un dispositif global de soutien de jeunes en difficulté. Il s adresse aux volontaires âgés de 18 à 25 ans qui, sans formation

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/LL/FG/DEJ/N 13-25 (1 bis) Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. Agir pour favoriser l'inclusion et la cohésion sociale sur le territoire des Côtes d'armor

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. Agir pour favoriser l'inclusion et la cohésion sociale sur le territoire des Côtes d'armor APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Agir pour favoriser l'inclusion et la cohésion sociale sur le territoire des Côtes d'armor Janvier 2013 Contexte et objectifs généraux Le Programme

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour l organisation des territoires FICHE ACTION N 17-3

Plus en détail

Les Ateliers prospectifs de l ARENE. Atelier n 5 du 12 mars 2015

Les Ateliers prospectifs de l ARENE. Atelier n 5 du 12 mars 2015 Les Ateliers prospectifs de l ARENE Atelier n 5 du 12 mars 2015 ARENE/C. Bertolin Le développement du mode coopératif autour d une économie locale Ce compte-rendu reprend les propos et propositions des

Plus en détail

Étude de la filière légumes sur les Hautes Terres de Madagascar [Résumé]

Étude de la filière légumes sur les Hautes Terres de Madagascar [Résumé] Étude de la filière légumes sur les Hautes Terres de Madagascar [Résumé] Régions Analamanga, Itasy, Vakinankaratra et Amoron i Mania Filières pomme de terre, tomate, oignon, carotte, haricot vert et chou

Plus en détail

APPEL A PROJETS pour la mise en œuvre du programme annuel 2013 du Fonds européen pour les Réfugiés

APPEL A PROJETS pour la mise en œuvre du programme annuel 2013 du Fonds européen pour les Réfugiés Fonds européen pour les Réfugiés 2008-2013 APPEL A PROJETS pour la mise en œuvre du programme annuel 2013 du Fonds européen pour les Réfugiés 1 Introduction : La décision n 573/2007/CE du Parlement européen

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Maitrise de l énergie et énergies renouvelables de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

Une formation d adaptation à l emploi. Cycle de préparation aux engagements humanitaires et à la solidarité internationale

Une formation d adaptation à l emploi. Cycle de préparation aux engagements humanitaires et à la solidarité internationale Centre Régional d Education Populaire et Sportive de la Réunion Etablissement Public de Formation Une formation d adaptation à l emploi Cycle de préparation aux engagements humanitaires et à la solidarité

Plus en détail

L approche territoriale pour répondre à la demande et à l organisation des soins de premier recours

L approche territoriale pour répondre à la demande et à l organisation des soins de premier recours Direction adjointe de l'offre ambulatoire et de la coordination des acteurs Pôle organisation des soins Juin 2012 Affaire suivie par : Arnaud GANNE L approche territoriale pour répondre à la demande et

Plus en détail

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Cluj-Napoca / Transylvanie http://www.institutfrancais-roumanie.com Appel à contribution

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT Logos Sdis Inspection Union académique départementale CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT La présente convention intervient : entre Le Service Départemental d Incendie et de Secours de représenté par :, Président

Plus en détail

POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE. Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009

POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE. Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009 POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009 1 Une politique régionale concertée Le 20 Mai 2008, le CRIF organise une large concertation

Plus en détail

FONDATION L ÉCHIQUIER DE LA RÉUSSITE. Fondation sous l égide de la Fondation de France

FONDATION L ÉCHIQUIER DE LA RÉUSSITE. Fondation sous l égide de la Fondation de France FONDATION L ÉCHIQUIER DE LA RÉUSSITE 14, rue d Ouessant - 75015 Paris. Tél : 01 78 09 88 00 Mail : fondationechiquierdelareussite@a2consulting.fr Fondation sous l égide de la Fondation de France Pourquoi

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE POUR DIFFUSION AUX AGENTS PPRS/DGP/ERH4/CB/SC/DEJ/N 16-03 POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE GRADE : FONCTION DE RATTACHEMENT :

Plus en détail

DELIBERATION LA COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE

DELIBERATION LA COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 1 CP 13-807 DELIBERATION DU ATTRIBUTION DE SUBVENTIONS DANS LE CADRE DE LA POLITIQUE REGIONALE DE SOUTIEN AUX ACTIONS DE DEMOCRATISATION DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR TROISIEME

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem 6 ème séance plénière lundi 14 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE La commission départementale de la démographie médicale : l instance incontournable en Lot-et-Garonne pour mettre en place un nouvel exercice

Plus en détail

COOPERATION ENTRE LE PAYS DE GALLES ET LA BRETAGNE PLAN D ACTION

COOPERATION ENTRE LE PAYS DE GALLES ET LA BRETAGNE PLAN D ACTION COOPERATION ENTRE LE PAYS DE GALLES ET LA BRETAGNE PLAN D ACTION Le Pays de Galles et la Bretagne ont signé le 15 janvier 2004 à Rennes un Protocole d Accord en trois versions (anglaise, française et galloise).

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D'IDENTIFICATION DES ACTEURS DE LA COOPERATION ET DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE

QUESTIONNAIRE D'IDENTIFICATION DES ACTEURS DE LA COOPERATION ET DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE QUESTIONNAIRE D'IDENTIFICATION DES ACTEURS DE LA COOPERATION ET DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE CENTRES RITIMO DE LA REGION BRETAGNE 1. IDENTIFICATION ET COORDONNEES DE L ORGANISME (! ATTENTION IL S'AGIT

Plus en détail

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051)

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051) 4.13 Politique culturelle et linguistique (Résolution : CC.2014-051) PRÉAMBULE La nouvelle politique culturelle et linguistique favorise la dimension culturelle comme levier incontournable pour mettre

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE 2008-2009 SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET A L ECO-CITOYENNETE EDUQUER POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE { Le Conseil général vous soutient pour conduire } un projet de classe ou de collège sur le temps scolaire

Plus en détail

Plan régional de soutien à l économie

Plan régional de soutien à l économie Plan régional de soutien à l économie Le 23 mars 2009 La crise financière mondiale qui s est déclarée à l été 2008 se double d une crise économique et sociale. L onde de choc de ce phénomène a des effets

Plus en détail

CONVENTION de PARTENARIAT entre

CONVENTION de PARTENARIAT entre CONVENTION de PARTENARIAT entre La Direction des services départementaux de l Education Nationale de Haute- Savoie L Union Sportive de l Enseignement du Premier degré de Haute-Savoie La Fédération des

Plus en détail

«Accompagnement des femmes migrantes»

«Accompagnement des femmes migrantes» Soutien du Processus Euro-africain sur la Migration et le Développement («Processus de Rabat») Réunion d experts sur les GroupesVulnérables (Rabat, 27-29 Juillet 2010) «Accompagnement des femmes migrantes»

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

LE DISPOSITIF FÉDÉRAL DE FORMATION ou DFF

LE DISPOSITIF FÉDÉRAL DE FORMATION ou DFF LE DISPOSITIF FÉDÉRAL DE FORMATION ou DFF La formation constitue un outil au service du projet politique décliné au niveau local. Elle contribue au rayonnement de l USEP au sein des départements et des

Plus en détail

LA JEUNESSE, UNE PRIORITE TRANSVERSALE

LA JEUNESSE, UNE PRIORITE TRANSVERSALE 1 Cadre de référence LA JEUNESSE, UNE PRIORITE TRANSVERSALE août 2014 1 Le comité interministériel de la jeunesse du 21 février 2013 conçoit la jeunesse comme une priorité transversale de l action gouvernementale.

Plus en détail