IFUCOME Sciences et Technologie en Cycle 3 6 0

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "IFUCOME Sciences et Technologie en Cycle 3 6 0"

Transcription

1 IFUCOME Sciences et Technologie en Cycle 3 6 0

2 La fusion gourmande... ou comment fondre de plaisir! Quitterions-nous le domaine des sciences pour une nouvelle rubrique culinaire? Ce serait, pour le moins, présomptueux. Cependant, ce n est pas seulement pour vous mettre l eau à la bouche que ce titre a été imaginé. La cuisine peut être l antichambre de la chimie! Et puis il en faut pour tous les goûts. Il va s agir de construire avec les enfants le concept de fusion, celui qui est utilisé dans le domaine des sciences physiques. Et comme le titre le laisse fortement penser, la plupart des exemples seront pris dans le domaine culinaire! C est peut-être la voie le plus exploitable, car plus proche de l expérience des élèves. Vous aurez vite fait de remarquer que ce concept est un exemple d un concept plus général, celui de changement d état de la matière, lequel est lui-même un exemple d un concept encore plus général, celui de transformation physique de la matière. L étude de cette filiation permet de mieux cerner les attributs de fusion. C est par là que nous allons débuter avant d étudier une mise en œuvre possible en classe. Mais commençons par le commencement Qu en est-il de la nouvelle cuisine? Vous avez traduit, bien sûr, par nouveaux progrmmes! Consultons-les dans le domaine Sciences et Technologie. A la rubrique La matière, on peut lire : L eau : une ressource - états et changements d états - le trajet de l eau dans la nature -... Cette partie du programme peut s appuyer sur des situations de la vie courante qui offrent aux élèves des occasions de manipuler. C'est sûrement le moment de penser à l'acquisition de certaines compétences, comme le précisent les programmes : "l'élève est capable de pratiquer une démarche d'investigation, de manipuler et expérimenter, formuler une hypothèse et la tester, argumenter, mettre à l'essai plusieurs pistes de solutions. Le trajet de l'eau dans la nature va nécessiter l introduction d autres concepts tels condensation ou fusion qui ne sont pas mentionnés explicitement mais qu on ne peut passer sous silence. La référence explicite à l'eau concernant les états de la matière amène à penser que cette substance est considérée comme l un des premiers exemples illustrant le fait que la matière peut se présenter sous plusieurs aspects. D où la mention d états et changements d états. Quand on lit la suite du programme, il est fait mention de : Mélanges et solutions. Apparemment on change de sujet. mais vous savez, combien, dans le langage journalier, le mot fusion est employé en lieu et place du mot dissolution. Il sera donc nécessaire de séparer ces deux concepts, et au moins, de faire comprendre qu en classe le sens du mot fusion est différent de celui qu on emploie aussi dans la vie de tous les jours. Vous voyez se tisser un faisceau de raisons qui justifie le fait de construire avec les élèves une première approche du concept de fusion, et bien sûr de son compère la solidification. On peut ajouter, s il en était encore besoin, que la rubrique Le ciel et la Terre comporte, entre autres, volcans et séismes. Il est assez évident qu à propos de la lave, le concept de fusion sera nécessairement mentionné, voire utilisé. IFUCOME Sciences et Technologie en Cycle 3 6 1

3 2 - Disposez-vous vous-même de tous les ingrédients nécessaires?... ou qu en est-il de votre compréhension du concept de fusion? A partir de sondages réalisés lors de formation (étudiants de CFP, professeurs des écoles en stages IFUCOME), il est ressorti, par exemple, que : sur 72 PE sur 39 étud 78% 87% pensent que le passage du sucre au caramel est un exemple de fusion 69% 77% disent que la couche superficielle de la dragée fond dans la bouche. Il vient très vite à l esprit une publicité pour les bonbons, que l on a vu, entre autres, à la télévision : Fond dans la bouche, pas dans la main!. C est bien en phase avec le sens commun et le message publicitaire qui vise l efficacité se doit de ne pas le troubler. Cela peut conforter les personnes ci-dessus, mais... Peut-être n est-ce plus très clair pour vous, un doute n est-il pas en train de vous envahir en lisant ces lignes! Alors, sans plus attendre, il faut préciser que scientifiquement ces deux exemples sont incorrects. Certains attributs essentiels sont absents. Il se peut aussi que certaines situations comme les exemples cités ci-dessus, du fait de l imprégnation ambiante, restent assimilés à des fusions, faute pour vous d avoir pris le temps d y réfléchir plus avant. Pour bien approcher le concept de fusion, il faut bien considérer qu il s agit d une transformation de la matière et, qui plus est, d une transformation physique. Et dans ce cas précis, seul l aspect extérieur change, ce qui veut dire que la nature du produit qui subit cette transformation reste strictement identique à elle-même et donc qu il est aisé de revenir en arrière en inversant simplement les conditions. Il n en est pas de même pour les transformations chimiques qui changent la nature des produits obtenus à l issue d une telle transformation. Prenons l exemple du fer qui réagit avec le gaz oxygène et donne ainsi la rouille. Celle-ci est un produit stable qui ne permet pas de régénérer facilement le métal fer et le gaz oxygène de départ. La rouille ne ressemble en rien au fer, il n en a ni la couleur ni les propriétés. La transformation qui permet d arriver à la rouille ne peut donc être une transformation physique. Il en est de même pour les transformations nucléaires au cours desquelles les atomes changent de nature 33. Il s agit donc dans ce cas de transformations encore plus radicales que les précédentes. Fusion / Solidification Ébullition par changement d état Condensation / Vaporisation Évaporation T r a n s f o r m a t i o n s d e l a M A T I È R E Transformations Physiques Transformations Chimiques par dispersion Érosion par action mécanique Formage Fluage etc. Pyrolyse Combustion etc. Transformations Fission Nucléaires Fusion Condensation à l état solide / Sublimation Dissolution Émulsion 3 3 Un exemple d une telle transformation est la fusion nucléaire. En simplifiant, on oblige, par exemple, deux atomes d hydrogène à se réunir de telle sorte qu ils ne forment qu un seul atome d hélium. On dit qu ils ont fusionné. Cette fusion nucléaire se produit naturellement au sein des étoiles. C est un nouveau sens du concept de fusion qui, bien sûr, nest pas au programme du cycle 3.Cela fait 50 ans que nous essayons de maîtriser cette transformation... IFUCOME Sciences et Technologie en Cycle 3 6 2

4 Revenons aux transformations physiques, elles peuvent se produire par changement d état ou par dispersion dans un autre produit (liquide en général). Dans le premier cas pour que la matière change d aspect, un échange de chaleur est nécessaire (apport ou retrait selon les cas), et ceci sans qu il soit besoin d autre chose. En ce qui concerne la transformation par dispersion, la plus connue est la dissolution. Un liquide appelé solvant est nécessaire pour disperser, en son sein, la matière concernée en la faisant disparaître à nos yeux sous son aspect solide (une évaporation peut permettre ensuite de la faire réapparaître sous forme de petits grains ou de cristaux). Un apport de chaleur permet, entre autres, d augmenter la vitesse de dissolution. Il nous faut examiner maintenant la situation du sucre qui devient caramel. Il subit l action de la chaleur, il devient alors liquide (si vous êtes pressé, vous avez rajouté un peu d eau, mais cela n est pas indispensable si on procède très doucement). L argument le plus décisif pour qualifier la transformation est qu il devient marron et a changé de goût... donc ce n est plus du sucre. Autant de raisons pour dire qu il ne s agit pas d une fusion (d ailleurs en refroidissant le produit reste du caramel!). Le produit d arrivée étant différent du produit de départ, vous avez, en fait, réalisé une transformation chimique : la molécule de saccharose a été brisée sous l effet de la chaleur ce qui a entraîné un changement de couleur et de goût. En ce qui concerne le bonbon ou la dragée, la couche superficielle qui fond dans la bouche se dissout en réalité dans la salive. Il ne s agit pas d un fusion car la salive joue le rôle de solvant (même si elle rempit d autres rôles en même temps). La dissolution n est pas la fusion! 3 - Proposition de recettes... Il faut compter avec la prégnance de la confusion entre dissolution et fusion. C est pour cela qu il faut y aller avec méthode. Pour bien ajuster la mise en forme du concept, il faut préparer les exemples qui seront proposés par la suite. Ils vont dépendre bien sûr des attributs que l on décide de retenir pour fusion, à savoir : - Passage d un produit de (l état) solide à (l état) liquide, -... suite à un échauffement, -... sans ajout de produits autres. - En refroidissant, il redevient solide en étant toujours le même produit. 3-1 Au début de cycle 3 (CE2 - CM1) Il est essentiel de faire vivre les différentes situations qui correspondent aux exemples retenus. Ainsi il est possible déjà de suivre les indications du programme sur l eau, par exemple : - étudier la fusion des glaçons (ou de la neige), - fabriquer des glaçons par congélation, - étudier le mélange de diverses substances solides dans l eau. Ensuite ou en parallèle, il est possible aussi de : - réaliser un nappage au chocolat, - fabriquer du caramel à partir du sucre, - faire du jus de pommes, - fabriquer une compote de poires, - manger une raclette. Et si l on veut chercher en dehors de la cuisine, on peut : - fabriquer des bougies. CHOCOLAT P A T I S S I E R La première série peut être étudiée avec vous par toute la classe. La seconde, plus culinaire, pourrait être préparée par petits groupes avec l aide de parents bénévoles, chaque groupe présentant et faisant goûter le résultat aux autres. Vous pourriez aussi très bien faire traduire les recettes, en BD par exemple, pour que tous les élèves de la classe en disposent. IFUCOME Sciences et Technologie en Cycle 3 6 3

5 Vous aurez remarqué que certains exemples sont éloignés du phénomène de fusion comme la fabrication du jus de pomme ou celle de la compote. Ces exemples-non peuvent être intéressants pour faire ressortir le fait qu il leur manque quelques attributs essentiels : absence d échauffement pour le jus de pomme et une impossibilité de revenir à l état solide dans les deux cas. Il est possible d établir une sorte de recette pour vous permettre de rechercher quelques nouveaux exemples-non : au départ un produit à l état solide et à l arrivée du liquide et bien sûr un lien entre les deux... Il y a bien sûr encore d autres exemples possibles à découvrir. Alors pensez-y pour enrichir votre collection! 3-2 Plutôt en fin de cycle 3 Il va s agir de préciser et de structurer le concept de fusion, en utilisant toutes les données accumulées au préalable. Situation initiale Des confusions apparues chez les élèves peuvent être prétextes à annoncer un travail sur le concept de fusion... Étape d élucidation des conceptions Pour ce faire, voici une proposition de liste-sondage (elle peut être, bien sûr, modifiée) Ex n Du point de vue des Sciences, le mot FONDRE est-il bien utilisé dans les phrases suivantes? Avant de se servir de chocolat pour napper un gâteau, il faut le faire FONDRE. Faire une compote de poires cela revient à faire FONDRE les poires. Sucer la couche sucrée de la dragée, c'est une manière de la faire FONDRE. Faire du jus de pomme, c'est une manière de faire FONDRE les pommes. Pour que la neige done de l'eau il faut la faire FONDRE. Mettre du sel dans l'eau, c'est une manière de le faire FONDRE. Pour manger une raclette, faut faire FONDRE le fromage. Faire du caramel à partir du sucre, c'est une façon de faire FONDRE le sucre. Manger une glace (à la vanille, par exemple), c'est une manière de la faire FONDRE. Pour fabriquer une bougie avec de la cire, il faut faire FONDRE la cire. il OUI? NON Le point sera fait en classe, sur les résultats provenant de ce sondage. A l état des lieux centré sur les exemples ci-dessus, succédera une expression des élèves sur ce qui, de leurs points de vue, caractérise l action de fondre dans le langage des sciences. IFUCOME Sciences et Technologie en Cycle 3 6 4

6 Étape de construction Le point de vue scientifique sera donné par vous à travers l affirmation de quelques exemples-oui (il peut s agir des exemples n 1, 7, 10) et de quelques exemples-non (les n 2, 3, 4, 6) (les exemples n 5, 8, 9 seront mis en réserve pour la fin de cette étape). A charge pour les élèves de déterminer les caractéristiques communes du concept de fusion à travers ces exemples. Une fois les attributs ou caractéristiques essentielles établis, vous pourrez demander aux élèves de se prononcer sur les exemples mis de côté. La n 5 (la fonte des neiges) et le n 9 (manger une glace) posent parfois problème. Cela se manifeste, par exemple, lorsque le terme chauffer a été utilisé pour la formulation de l un des attributs. Certains élèves associent au verbe chauffer la présence de flamme. Dès lors, après que les arguments aient été exprimés par les uns et les autres, le maître peut affirmer que l un de ses exemples est un exemple-oui. Cela va obliger les élèves à ajuster (à négocier) le vocabulaire avec lequel les attributs seront formulés (cela pourrait se traduire par l abandon de chauffer au profit de réchauffer ). Il est important que les attributs soient opératoires pour les élèves. Il faut donc être attentif à tout ce qui perturbe... et lever les ambiguïtés que vous avez pu déceler. Le n 8 (l obtention du caramel), pourrait donner lieu à débat contradictoire : dans ce cas aussi, une fois les différents points de vue présentés par les élèves, il vous faudra encore prendre parti devant les élèves en affirmant que pour les scientifiques ce n est pas un exemple de fusion. Cela devrait permettre de faire ressortir que dans la fusion il ne faut pas absolument que le produit final change de nature... au sens de la physique. Étape de transfert Des exemples qui n ont pas été abordés en classe peuvent être proposés par la suite. Les élèves devront prendre position et préciser leurs arguments : - Pour souder un objet faut-il faire fondre la soudure? (oui). - Pour mettre l or en forme de lingot, faut-il le faire fondre? (oui). - Le bonbon-caramel qu on a mis dans la bouche, va-t-il fondre? (non si l on considère l action de la salive, mais oui, si l on considère l action de la chaeur de la bouche : ily a à la fois dissolution et fusion partielle). - Est-il vrai qu une viande, tendre et cuite comme il faut, peut fondre dans la bouche? (non). - Le chocolat en poudre sur une crêpe chaude va-t-il fondre? (oui). Ils nécessiteront, pour certains d entre eux, quelque recherches ou quelques expériences et si vous vouliez poursuivre dans ce sens? Il serait possible de travailler de la même façon le concept de solidification : - Passage d un produit de (l état) liquide à (l état) solide, -... suite à un refroidissement -... en l absence d utres produits. - en le réchauffement, il redevient liquide en étant toujours le même produit. Quelques exemples possibles pour établir la liste-sondage : - La formation de stalagmite et de stalactite (ex. non) - La fabrication de glaçons (ex. oui) - L obtention de sel à partir de l eau de mer (ex. non) - Le lait qui caille (ex. non) - L obtention d un ligot d or (ex. oui) - etc. IFUCOME Sciences et Technologie en Cycle 3 6 5

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques C est Niveau la représentation 4 ème 2. Document du professeur 1/6 Physique Chimie LES ATOMES POUR COMPRENDRE LA TRANSFORMATION CHIMIQUE Programme Cette séance expérimentale illustre la partie de programme

Plus en détail

Un gâteau au yaourt pour le goûter!

Un gâteau au yaourt pour le goûter! Un gâteau au yaourt pour le goûter! (adapté de la séquence pédagogique "Let's make scones!" publiée sur le site Primlangues) http://www.primlangues.education.fr/php/sequence_detail.php?id_sequence=83 Niveau

Plus en détail

N : Date : 20 juin 2013 EXAMEN DE PHYSIQUE (SECOND SEMESTRE)

N : Date : 20 juin 2013 EXAMEN DE PHYSIQUE (SECOND SEMESTRE) N : Date : 20 juin 2013 Nom : CORRECTION Classe :2L. EXAMEN DE PHYSIQUE (SECOND SEMESTRE) NOTE : /40 S. I. Définis les termes suivants : série A I. molécule : la plus petite partie d un corps qui en possède

Plus en détail

Gâteau à la mousse au chocolat. Recette par Adriano Zumbo

Gâteau à la mousse au chocolat. Recette par Adriano Zumbo 1. Pâte du sablé à la cannelle 285 g de beurre froid en cubes 185 g de sucre en poudre 375 g de farine blanche 1 œuf 2 g de cannelle moulue ¼ de gousse de vanille râpée 1. Préchauffer le four à 160 ºC.

Plus en détail

Fusion Nipponne (01) 1. Composition. Mode opératoire. 2. Caramel. Mode opératoire. 3. Ganache Chocolate. Mode opératoire. Finition

Fusion Nipponne (01) 1. Composition. Mode opératoire. 2. Caramel. Mode opératoire. 3. Ganache Chocolate. Mode opératoire. Finition Fusion Nipponne (01) 1. Composition - Beurre 225 g - Sucre glace 140 g - Oeufs 65 g - Patisfrance Amande Blanchies râpées 60 g - Farine 375 g - Poudre à lever 2 g Fondre le beurre et incorporer le sucre

Plus en détail

Sommaire. Séquence 2. La pression des gaz. Séance 1. Séance 2. Séance 3 Peut-on comprimer de l eau? Séance 4 Je fais le point sur la séquence 2

Sommaire. Séquence 2. La pression des gaz. Séance 1. Séance 2. Séance 3 Peut-on comprimer de l eau? Séance 4 Je fais le point sur la séquence 2 Sommaire La pression des gaz Séance 1 Comprimer de l air Séance 2 Mesurer la pression d un gaz Séance 3 Peut-on comprimer de l eau? Séance 4 Je fais le point sur la séquence 2 24 Cned, Physique - Chimie

Plus en détail

Etudier le diagramme température-pression, en particulier le point triple de l azote.

Etudier le diagramme température-pression, en particulier le point triple de l azote. K4. Point triple de l azote I. BUT DE LA MANIPULATION Etudier le diagramme température-pression, en particulier le point triple de l azote. II. BASES THEORIQUES Etats de la matière La matière est constituée

Plus en détail

Soupe aux lentilles Virginia Freynet

Soupe aux lentilles Virginia Freynet Soupe aux lentilles Virginia Freynet Donne 6 portions_ 1 os de jambon ou un jambon fumé 6 tasses d'eau 1.5 tasse de lentilles sèches, lavées 1 gros oignon coupé en dés 2 bâtons de céleri avec feuilles,

Plus en détail

BO 11 juin 2008 Découvrir le monde Découvrir le vivant. et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions.

BO 11 juin 2008 Découvrir le monde Découvrir le vivant. et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions. BO 11 juin 2008 Découvrir le monde Découvrir le vivant Ils (les élèves) découvrent les parties du corps et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions. Le goût Objectifs : Reconnaitre les

Plus en détail

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY «Cette action contribue au PNNS». «IL FAIT BIO À CHÂTEAU THIERRY A Chateau Thierry, la Municipalité souhaite développer les produits BIO et issus de filières de proximité dans les menus de la restauration

Plus en détail

Comment expliquer ce qu est la NANOTECHNOLOGIE

Comment expliquer ce qu est la NANOTECHNOLOGIE Comment expliquer ce qu est la NANOTECHNOLOGIE Vous vous souvenez que tout est constitué d atomes, non? Une pierre, un stylo, un jeu vidéo, une télévision, un chien et vous également; tout est fait d atomes.

Plus en détail

Les caramels mous, les pâtes de fruits, la guimauve, les bonbons de chocolat LES CARAMELS MOUS

Les caramels mous, les pâtes de fruits, la guimauve, les bonbons de chocolat LES CARAMELS MOUS LA CONFISERIE Les caramels mous, les pâtes de fruits, la guimauve, les bonbons de chocolat Préambule LES CARAMELS MOUS Du latin «cannamella» qui signifie «canne à sucre» Proprement dit, le caramel est

Plus en détail

Préparer sa visite au Scientastic Les 5 sens au cycle 5/8

Préparer sa visite au Scientastic Les 5 sens au cycle 5/8 Préparer sa visite au Scientastic Les 5 sens au cycle 5/8 Afin de profiter au mieux de la visite au Scientastic, nous vous conseillons de donner aux enfants un bagage minimum sur les 5 sens avant votre

Plus en détail

Livret de recettes. de Rigolo Comme La Vie. Préparez vos papilles, les «masters chefs» mettent leurs toques pour vous épater».

Livret de recettes. de Rigolo Comme La Vie. Préparez vos papilles, les «masters chefs» mettent leurs toques pour vous épater». Livret de recettes de Rigolo Comme La Vie Préparez vos papilles, les «masters chefs» mettent leurs toques pour vous épater». Des recettes à réaliser en famille pour le plaisir. Tarte au potimarron Soupe

Plus en détail

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1 Généralités, l'écoute active : présentation et techniques... 3 Introduction... 3 Plan... 3 La présentation de l'écoute active... 4 Définition... 4 Fondement... 4 Application... 4 de l'écoute active...

Plus en détail

Emission 2 1 ère épreuve : Baba

Emission 2 1 ère épreuve : Baba Emission 2 1 ère épreuve : Baba Gaelle et Cédric: «Babatomic» Pour 4 personnes Temps de Préparation : 3 h environ Temps de Cuisson : 60 minutes PREPARATION Pâte à baba au chocolat - 500 g de farine - 13

Plus en détail

Biscuits de Noël. Milan

Biscuits de Noël. Milan Biscuits de Noël Milan - 225 g de beurre - 150 g de sucre - 75 g d œufs - 300 g de farine - 1 pincée de sel - 1 zeste de citron - 1 pincée de poudre de vanille - Battre le beurre et le sucre - Ajouter

Plus en détail

Cake aux fruits. Pastis Landais

Cake aux fruits. Pastis Landais Cake aux fruits Couper les fruits secs en cubes (taille au-dessus de la brunoise). r des moules à cake. Chemiser les moules de papier cuisson prévu à cet effet. Tamiser la farine et la poudre à lever.

Plus en détail

STAGE CUISINE MARDI 6 OCTOBRE 2009 CUISINE DU MARCHE

STAGE CUISINE MARDI 6 OCTOBRE 2009 CUISINE DU MARCHE STAGE CUISINE MARDI 6 OCTOBRE 2009 CUISINE DU MARCHE RECETTE N 1 Escalope de foie gras rôti, pommes de terre confite, oignon rouge et jus au vin rouge. 100 g d échalotes 4 g poivre mignonnette 2 g de coriandre

Plus en détail

ATELIER DE CUISINE - ANNÉE 2014

ATELIER DE CUISINE - ANNÉE 2014 ATELIER DE CUISINE - ANNÉE 2014 Cours n 2 Restaurant CASSINI PLAN DU VAR Murielle MARTIN Menu Croustillant de galette, jambon et oignon doux, et champignons de Paris Pavé de Loup juste poêlé, galette de

Plus en détail

GUIDE DE L ENSEIGNANT

GUIDE DE L ENSEIGNANT Au ménage! GUIDE DE L ENSEIGNANT 2010-2011 -1- Description de la situation d apprentissage Préparation Activité 1 À leur entrée en classe, les élèves découvrent quatre bouteilles sur le bureau de l enseignante

Plus en détail

PNL & RECRUTEMENT IMPACT SUR LES ENTRETIENS Présentation du 10/06/03

PNL & RECRUTEMENT IMPACT SUR LES ENTRETIENS Présentation du 10/06/03 PNL & RECRUTEMENT IMPACT SUR LES ENTRETIENS Présentation du 10/06/03 Introduction : Questions/réponses : Qu est-ce que pour vous un bon recrutement? Cela dépend de quoi? Qu est-ce qui est sous votre contrôle?

Plus en détail

GANACHE AU CHOCOLAT BLANC. Lait Selection 33,5% Lait Caramel 34,5% Crème fraîche à 35% 250 250 250 250 250 250 250 250

GANACHE AU CHOCOLAT BLANC. Lait Selection 33,5% Lait Caramel 34,5% Crème fraîche à 35% 250 250 250 250 250 250 250 250 Ganac h e pour enrobage Préparation : Chauffer la crème et le sucre inverti à 80 C. Verser ensuite la crème chauffée directement sur le chocolat (+ beurre de cacao si nécessaire), et bien mélanger. Ajouter

Plus en détail

L École nationale des pompiers du Québec. Dans le cadre de son programme de formation Pompier I

L École nationale des pompiers du Québec. Dans le cadre de son programme de formation Pompier I L École nationale des pompiers du Québec Dans le cadre de son programme de formation Pompier I QUATRIÈME ÉDITION MANUEL DE LUTTE CONTRE L INCENDIE EXPOSÉ DU PROGRAMME D ÉTUDES POMPIER 1 SUJET 4 Énergie

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES ~--------------~~-----~- ----~-- Session 2009 BREVET DE TECNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES U22 - SCIENCES PYSIQUES Durée: 2 heures Coefficient : 3 Les calculatrices

Plus en détail

Sommaire de la séquence 8

Sommaire de la séquence 8 Sommaire de la séquence 8 t Séance 1 Mesure de la masse et du volume lors d un changement d état t Séance 2 Fusion et solidification t Séance 3 Vaporisation et liquéfaction Influence de la pression sur

Plus en détail

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes).

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes). SUJET DE CONCOURS Sujet Exploitation d une documentation scientifique sur le thème de l énergie 2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D,

Plus en détail

Synthèse «Le Plus Grand Produit»

Synthèse «Le Plus Grand Produit» Introduction et Objectifs Synthèse «Le Plus Grand Produit» Le document suivant est extrait d un ensemble de ressources plus vastes construites par un groupe de recherche INRP-IREM-IUFM-LEPS. La problématique

Plus en détail

Séparation des constituants d un mélange homogène

Séparation des constituants d un mélange homogène chapitre Débat pour préparer la leçon Séparation des constituants d un mélange homogène AU PROGRAMME DE L ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE : Être capable de mettre en évidence, par ébullition, qu une limpide n est pas

Plus en détail

LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens.

LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens. LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens. Les cinq sens cycle 2 - doc Ecole des Mines de Nantes 1 LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens. PROGRESSION GENERALE Séance n 1 : Recueil

Plus en détail

Travaux pratiques de pâtisserie CFA Avignon http://cfa84patis.free.fr

Travaux pratiques de pâtisserie CFA Avignon http://cfa84patis.free.fr Brioche Farine de force type 45 500g Sel 10g Sucre 50g Levure 25g Œufs 7 Eau pour délayer la levure beurre 300g Pétrir doucement en hydratant la pâte petit à petit Eviter de chauffer la pâte en pétrissant

Plus en détail

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Auteur : Renate Schemp Box 90612 Luanshya Zambie Traduction : SECAAR Service Chrétien d Appui à l Animation Rurale 06 BP 2037 Abidjan 06 Côte d Ivoire

Plus en détail

SOUPE A L OIGNON (façon Marcel)

SOUPE A L OIGNON (façon Marcel) SOUPE A L OIGNON (façon Marcel) Ingrédients pour 10 litres - Couper les oignons finement 1 kg d'oignons - Par petite quantité faire revenir les oignons dans une poêle avec du beurre 250 g de beurre pour

Plus en détail

Diesel. Véhicules légers, suivez le bon itinéraire! DÉCOUVREZ LA SOLUTION ADBLUE

Diesel. Véhicules légers, suivez le bon itinéraire! DÉCOUVREZ LA SOLUTION ADBLUE Diesel Véhicules légers, suivez le bon itinéraire! DÉCOUVREZ LA SOLUTION ADBLUE Sommaire # 02 L ESSENTIEL Qu est-ce qu AdBlue?.... 3 À quoi ça sert?.... 4 Comment ça marche?.... 5 ADBLUE EN PRATIQUE Quelles

Plus en détail

Séminaire de gastronomie moléculaire Janvier 2013. Thème : Le grainage des blancs en neige

Séminaire de gastronomie moléculaire Janvier 2013. Thème : Le grainage des blancs en neige Séminaire de gastronomie moléculaire Janvier 2013 Thème : Le grainage des blancs en neige 1. Introduction : Les séminaires de gastronomie moléculaire sont des rencontres où nous discutons et testons des

Plus en détail

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent 1 Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent Mini livre gratuit Sherpa Consult Bruxelles, Mai 2012 Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction

Plus en détail

L ÉNERGIE C EST QUOI?

L ÉNERGIE C EST QUOI? L ÉNERGIE C EST QUOI? L énergie c est la vie! Pourquoi à chaque fois qu on fait quelque chose on dit qu on a besoin d énergie? Parce que l énergie est à l origine de tout! Rien ne peut se faire sans elle.

Plus en détail

LA QUALITE DES CROQUANTES OU NOUGATINES:

LA QUALITE DES CROQUANTES OU NOUGATINES: DOSSIER NOUGATINE LA QUALITE DES CROQUANTES OU NOUGATINES: La qualité des nougatines, est variable en fonction de la quantité d'amandes par rapport aux matières édulcorantes(saccharose, glucose, fondant,

Plus en détail

Petit guide pédagogique

Petit guide pédagogique Petit guide pédagogique des 1. Peux-tu résoudre cette énigme? Mon premier se trouve dans un musée; mon deuxième est le petit de la biche; mon troisième a six faces et est utile dans un jeu; mon quatrième

Plus en détail

Sommaire du dossier d exploitation «Le Palais des 5 sens»

Sommaire du dossier d exploitation «Le Palais des 5 sens» Sommaire du dossier d exploitation «Le Palais des 5 sens» Page 1 : Page de garde Page 2 : Sommaire du dossier Page 3 : Nos organes de sens Page 4 : Les 5 sens Page 5 : Nos 5 sens Page 6 : Le vocabulaire

Plus en détail

Petite Ballade du déjeuner (uniquement le midi) 25

Petite Ballade du déjeuner (uniquement le midi) 25 Pour votre plaisir gourmand, Jean-Sébastien, Anthony & Benoît, vous reçoivent dans leur restaurant «Confins des Sens» POUR BIEN COMMENCER VOTRE REPAS, QUELQUES SUGGESTIONS APERITIVES! Apéritif Maison Pétillant

Plus en détail

Nouveau. nouveaux produits 100 % constants. pour des desserts 100 % réussis. zéro compromis, 100 % goût

Nouveau. nouveaux produits 100 % constants. pour des desserts 100 % réussis. zéro compromis, 100 % goût Nouveau 3 nouveaux produits 100 % constants pour des desserts 100 % réussis zéro compromis, 100 % goût Vos pâtisseries suscitent la gourmandise Des couleurs gourmandes, des textures onctueuses et des saveurs

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

Description du système. Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle.

Description du système. Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle. Description du système Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle. La vitesse de la pompe varie de façon à ce que la température de l eau qui reparte vers le poêle soit toujours de 60 C. Le débit

Plus en détail

Céréales à cuisson rapide Inspirations faciles

Céréales à cuisson rapide Inspirations faciles Céréales à cuisson rapide Inspirations faciles Naturel, savoreux et sain! Céréales à cuisson rapide Inspirations faciles Le gusto vous aide à faire un choix sain, rapide et facile!grâce à une pré-cuisson

Plus en détail

APPRENDRE LA CHIMIE EN ZEP

APPRENDRE LA CHIMIE EN ZEP Résumé du rapport de recherche destiné au Centre Alain Savary, INRP APPRENDRE LA CHIMIE EN ZEP Martine Méheut, Olivier Prézeau INRP, Centre Alain Savary Apprendre la chimie en ZEP Résumé 1 Dans une perspective

Plus en détail

Dépistage de la dénutrition et prise en charge nutritionnelle

Dépistage de la dénutrition et prise en charge nutritionnelle Dépistage de la dénutrition et prise en charge nutritionnelle Etat résultant d un apport alimentaire insuffisant par rapport aux besoins de l organisme Réduction des apports nutritionnels et/ou Augmentation

Plus en détail

BUTS : Découvrir ce qu est un mythe et comment cela se forme. Trouver une explication scientifique confirmant ou infirmant un énoncé.

BUTS : Découvrir ce qu est un mythe et comment cela se forme. Trouver une explication scientifique confirmant ou infirmant un énoncé. Fiche pédagogique Magazine Les Débrouillards Conception: MarieClaire Daneault Septembre 2014 Titre : Mythes ou réalités? Que dit la science de ces croyances? Rubrique : Dossier Pages : 6 à 9 Thème : Croyances

Plus en détail

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière Loin de mes yeux Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière expérience une dimension unique. Voici un guide tout simple, une carte routière pour vous montrer les chemins

Plus en détail

en glacerie TABLEAUX D UTILISATION DES PURÉES DE FRUITS ET DE LÉGUMES SURGELÉES 100 % goût zéro compromis, my-vb.com

en glacerie TABLEAUX D UTILISATION DES PURÉES DE FRUITS ET DE LÉGUMES SURGELÉES 100 % goût zéro compromis, my-vb.com en glacerie TABLEAUX D UTILISATION DES PURÉES DE FRUITS ET DE LÉGUMES SURGELÉES zéro compromis, 100 % goût my-vb.com SORBETS (en grammes) Recettes réalisées par O. Christien Chef pâtissier, E. Ryon MOF

Plus en détail

Le contexte de mise en place

Le contexte de mise en place Le contexte de mise en place Depuis 2006, l Ecole des mines de Saint-Etienne collabore avec la main à la pâte, la direction des services départementaux de l éducation nationale de la Loire, et les autorités

Plus en détail

Chauffer l eau avec le soleil Est-ce possible? Première étape :

Chauffer l eau avec le soleil Est-ce possible? Première étape : Chauffer l eau avec le soleil Est-ce possible? Première étape : Peut-on chauffer de l eau avec le soleil? Les différents groupes ont posé un simple récipient au soleil dans la cour. Le constat de l élévation

Plus en détail

LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC. Description des produits

LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC. Description des produits LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC 04.03 Babeurre, lait et crème caillés, yoghourt, képhir et autres laits et crèmes fermentés ou acidifiés, même concentrés ou additionnés de sucre ou d'autres édulcorants ou

Plus en détail

Leçon 10. Je quitte la maison - par où commencer? Matériel : Niveaux : Buts : Vocabulaire : Temps requis :

Leçon 10. Je quitte la maison - par où commencer? Matériel : Niveaux : Buts : Vocabulaire : Temps requis : SECONDAIRE Leçon 10 Je quitte la maison - par où commencer? Niveaux : S1, S2 (9 e, 10 e ) Buts : Aider les élèves à se préparer lorsqu ils quittent l école pour vivre seul ou avec un locataire. Vocabulaire

Plus en détail

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF 10 REPÈRES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 MEN-DGESCO 2013 Sommaire 1. LES OBJECTIFS DU DISPOSITIF 2. LES ACQUISITIONS PRIORITAIREMENT VISÉES 3. LES LIEUX

Plus en détail

SEQUENCE LES 5 SENS. LA VUE L œil, La lumière La vision. L ODORAT, Le nez Les substances à l état gazeux L olfaction

SEQUENCE LES 5 SENS. LA VUE L œil, La lumière La vision. L ODORAT, Le nez Les substances à l état gazeux L olfaction SEQUENCE LES 5 SENS COMPETENCES Découverte du monde du vivant - Découvrir les parties du corps et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonction (organes associés) - Observer, décrire, manipuler

Plus en détail

Fiche 19 La couleur des haricots verts et cuisson

Fiche 19 La couleur des haricots verts et cuisson Fiche 19 La couleur des haricots verts et cuisson Objectif : Valider ou réfuter des «précisions culinaires»* permettant de "conserver une belle couleur verte" lors la cuisson des haricots verts frais (gousses

Plus en détail

Des activités mathématiques à l école primaire

Des activités mathématiques à l école primaire 564 Atelier Dm 25 I. Introduction Des activités mathématiques à l école primaire Pourquoi? Quand? Comment? Brigitte Morel Dimanche matin, 8h30, nous cherchons la salle, nous nous installons, première bonne

Plus en détail

LES PUISSANCES EN 4 E. Parcours d études et de recherche autour des puissances en classe de 4 e

LES PUISSANCES EN 4 E. Parcours d études et de recherche autour des puissances en classe de 4 e LES PUISSANCES EN 4 E Parcours d études et de recherche autour des puissances en classe de 4 e PARCOURS SUR LES PUISSANCES : 2 ACTIVITÉS Situation sur les bactéries issue de la SVT Travail en 2 parties

Plus en détail

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES Par Marie-Christine Parent, stagiaire en diététique AU MENU Retour sur le sondage Vision de la saine alimentation Qu est-ce que l étiquetage nutritionnel?

Plus en détail

Une brique dans le cartable. Isolation Thermique

Une brique dans le cartable. Isolation Thermique Une brique dans le cartable Isolation Thermique Une brique dans le cartable Isolation thermique Quelques éléments théoriques à propos de la propagation de chaleur Fiche I1 : Le chaud et le froid - Expérience

Plus en détail

SMA Solar Technology AG Avenir Solaire pour les enfants. À la maison

SMA Solar Technology AG Avenir Solaire pour les enfants. À la maison À la maison Combien d énergie consommons-nous réellement à la maison? Comment la mesurer? Solarine et L Ourson Soleil vont te donner quelques astuces pour faire des économies d énergie chez toi, afi n

Plus en détail

Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE

Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE PARTIE 1 Complétez les pointillés par une des réponses ci-dessus de manière que les phrases obtenues

Plus en détail

Qu est-ce qu une tâche?

Qu est-ce qu une tâche? Qu est-ce qu une tâche? «Tâches», «Perspective actionnelle», «activités centrées sur le sens» Ce sont des concepts dont on entend beaucoup parler dans notre profession, mais que signifient-ils exactement?

Plus en détail

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère.

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. «Consommer moins en consommant mieux» 40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. Maîtriser notre consommation en électricité, c est nous engager à adopter des gestes

Plus en détail

Module 3 : L électricité

Module 3 : L électricité Sciences 9 e année Nom : Classe : Module 3 : L électricité Partie 1 : Électricité statique et courant électrique (chapitre 7 et début du chapitre 8) 1. L électrostatique a. Les charges et les décharges

Plus en détail

Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils?

Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils? Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils? Les glucides sont des éléments nutritifs indispensables au bon fonctionnement de l organisme. Ils sont présents dans les aliments aux côtés des protéines (viande,

Plus en détail

Techniques d accueil clients

Techniques d accueil clients Techniques d accueil clients L accueil est une des phases capitales lors d un entretien de vente. On se rend tout à fait compte qu un mauvais accueil du client va automatiquement engendrer un état d esprit

Plus en détail

2.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid

2.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid Chapitre Les bétons courants.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid.7.1 - Le bétonnage par temps chaud 3 Granulats Les conditions climatiques lors de la mise en œuvre ont une grande influence sur

Plus en détail

LA QUALITE DE LA PRODUCTION

LA QUALITE DE LA PRODUCTION LA QUALITE DE LA PRODUCTION ET DES SERVICES Leçon 1 : Présenter le concept qualité Leçon 2 : Présenter le système HACCP Leçon 3 : Caractériser les autocontrôles C.M.P Chapitre : 1/17 Objectif 1 : Identifier

Plus en détail

FICHE DE TRAVAIL EN LABORATOIRE POUR L'ÉLÈVE EXPÉRIENCE A : NANOMATÉRIAUX NATURELS

FICHE DE TRAVAIL EN LABORATOIRE POUR L'ÉLÈVE EXPÉRIENCE A : NANOMATÉRIAUX NATURELS FICHE DE TRAVAIL EN LABORATOIRE POUR L'ÉLÈVE EXPÉRIENCE A : Nom de l'élève : Date :.. NANOMATÉRIAUX NATURELS OBJECTIF : - Découvrir l'existence des nanomatériaux naturels. - Procéder à une légère interaction

Plus en détail

Le capteur solaire thermique : un exemple concret

Le capteur solaire thermique : un exemple concret Le capteur solaire thermique : un exemple concret Une utilisation possible du soleil est le chauffage de l eau sanitaire, utilisée pour se laver, pour faire la vaisselle ou encore le ménage. Il s agit

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire éduscol Découverte du monde Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement

Plus en détail

Exercices Alternatifs. Quelqu un aurait-il vu passer un polynôme?

Exercices Alternatifs. Quelqu un aurait-il vu passer un polynôme? Exercices Alternatifs Quelqu un aurait-il vu passer un polynôme? c 2004 Frédéric Le Roux, François Béguin (copyleft LDL : Licence pour Documents Libres). Sources et figures: polynome-lagrange/. Version

Plus en détail

Exercices Alternatifs. Quelqu un aurait-il vu passer un polynôme?

Exercices Alternatifs. Quelqu un aurait-il vu passer un polynôme? Exercices Alternatifs Quelqu un aurait-il vu passer un polynôme? c 2004 Frédéric Le Roux, François Béguin (copyleft LDL : Licence pour Documents Libres). Sources et figures: polynome-lagrange/. Version

Plus en détail

3 nouvelles collations diététiques pour aborder les beaux jours en toute liberté! Dossier de Presse

3 nouvelles collations diététiques pour aborder les beaux jours en toute liberté! Dossier de Presse 3 nouvelles collations diététiques pour aborder les beaux jours en toute liberté! Dossier de Presse 3 nouvelles collations diététiques pour aborder les beaux jours en toute liberté! Beaux jours riment

Plus en détail

Introduction au Tage Mage

Introduction au Tage Mage Introduction au Tage Mage «La chance aide parfois, le travail toujours» Vous vous apprêtez à vous lancer dans cette course contre la montre qu est l admission parallèle en école de commerce et vous avez

Plus en détail

pumpkin crumble Bons petits plus des fruits confits Potiron / Bigarreau / Pavot 1 > Pâte à Cake 2 > Base Crumble 3 > Cake potiron fruits confits

pumpkin crumble Bons petits plus des fruits confits Potiron / Bigarreau / Pavot 1 > Pâte à Cake 2 > Base Crumble 3 > Cake potiron fruits confits Cake potiron fruits confits - (28 pièces) > Base cake neutre 200 gr > Purée potiron 75 gr > Cubes de pastèque rouge confit 70 gr > Bigarreaux rouges confits 50 gr > Quatre épices-gingembre 1.5 gr > Pavot

Plus en détail

Le nouveau programme en quelques mots :

Le nouveau programme en quelques mots : Le nouveau programme en quelques mots : Généralités Le programme est constituéde trois thèmes qui doivent tous être traités. L ordre de traitement des trois thèmes est libre, tout en respectant une introduction

Plus en détail

déversements de pétrole? convertisseur catalytique? convertisseur catalytique? catalytique en bon état?

déversements de pétrole? convertisseur catalytique? convertisseur catalytique? catalytique en bon état? Des oxydes d azote se forment à haute température Les gaz d échappement contiennent aussi des oxydes d azote comme NO(g) et NO2(g) (section 5.1). L azote gazeux est normalement très peu réactif. Par contre,

Plus en détail

Un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner!

Un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner! Un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner! Le grand livre des petits chefs : un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner! Le grand livre

Plus en détail

Pour empêcher les bougies de couler, il suffit de les tremper toute une nuit dans un récipient d'eau. Pour qu'une bougie se consume moins vite,

Pour empêcher les bougies de couler, il suffit de les tremper toute une nuit dans un récipient d'eau. Pour qu'une bougie se consume moins vite, Quelques trucs et astuces : Bougies Pour empêcher les bougies de couler, il suffit de les tremper toute une nuit dans un récipient d'eau. Bougies toujours Pour qu'une bougie se consume moins vite, placez

Plus en détail

Guide francophone d analyse systématique des articles scientifiques (GFASAS) S. Tétreault 1, E. Sorita, A. Ryan & A. Ledoux (2013)

Guide francophone d analyse systématique des articles scientifiques (GFASAS) S. Tétreault 1, E. Sorita, A. Ryan & A. Ledoux (2013) Guide francophone d analyse systématique des articles scientifiques (GFASAS) S. Tétreault 1, E. Sorita, A. Ryan & A. Ledoux (2013) Considérant le nombre d articles scientifiques disponibles, il est essentiel

Plus en détail

La Fabrique à menus : La santé dans votre assiette en quelques clics

La Fabrique à menus : La santé dans votre assiette en quelques clics La Fabrique à menus : La santé dans votre assiette en quelques clics Dossier de presse Avril 2013 Contacts presse Inpes : Vanessa Lemoine tél : 01 49 33 22 42 email : vanessa.lemoine@inpes.sante.fr TBWA\Corporate

Plus en détail

Les Confitures. Photo : M.Seelow / Cedus. Dossier CEDUS Avec la collaboration de l Université de Reims : Prof Mathlouthi, MC Barbara Rogè.

Les Confitures. Photo : M.Seelow / Cedus. Dossier CEDUS Avec la collaboration de l Université de Reims : Prof Mathlouthi, MC Barbara Rogè. Photo : M.Seelow / Cedus Dossier CEDUS Avec la collaboration de l Université de Reims : Prof Mathlouthi, MC Barbara Rogè. LES CONFITURES TABLE DES MATIERES DYNAMIQUE INTRODUCTION I. DEFINITION DES CONFITURES

Plus en détail

Solvants au Travail. Guide pour travailler en sécurité avec les solvants.

Solvants au Travail. Guide pour travailler en sécurité avec les solvants. Solvants au Travail Guide pour travailler en sécurité avec les solvants. Qu est-ce qu un solvant? De nombreux produits chimiques utilisés pour dissoudre ou diluer d autres produits ou matériaux sont appelés

Plus en détail

Livre de Recettes *** Tracy Allesina

Livre de Recettes *** Tracy Allesina Livre de Recettes Tracy Allesina Entremets Sablé Noisettes, crémeux à la passion Pâte sablée à la noisettes - 250 g de farine - 100 g de sucre - 50 g de poudre de noisettes - 125 g de beurre - 1 oeuf -

Plus en détail

Production industrielle de crèmes glacées et autres produits glacés

Production industrielle de crèmes glacées et autres produits glacés produits FICHE TECHNIQUE Intitulé du métier ou de l activité : Production industrielle de crèmes glacées et autres produits Codification NAA : DA.15.52 Codification ONS : 15.52 Observation : Codification

Plus en détail

L eau liquide a des propriétés

L eau liquide a des propriétés Eau à l état gazeux ELLE EXISTE SOUS DIFFERENTES FORMES OU ETATS Eau à l état solide ELLE PEUT PASSER D UN ETAT À L AUTRE CYCLE DE L EAU Eau à l état liquide Elle dissout Faire des mélanges NOUS UTILISONS

Plus en détail

Conditions de participation

Conditions de participation Conditions de participation Participants Sont autorisés à participer toutes les cuisinières et cuisiniers ayant obtenu leur examen de fin d apprentissage suisse / procédure de qualification suisse entre

Plus en détail

Barry Callebaut et Bevanar. Martin Diez

Barry Callebaut et Bevanar. Martin Diez Barry Callebaut et Bevanar Vous présente une démonstration de artin Diez Vendredi 17 Janvier 2014 - Glion Institute of Higher Education ENTREETS ELODIE ALUNGA cettes pour 6 moules entremets Tourbillon,

Plus en détail

Pour ou contre le gluten? Qu est-ce que le gluten?

Pour ou contre le gluten? Qu est-ce que le gluten? Pour ou contre le gluten? C est un peu la grande mode du moment : «ouaih moi, une semaine avant la course, je supprime tous les aliments contenant du gluten parce que c est mauvais» hum hum. Savez-vous

Plus en détail

La carie dentaire. Chaque fois que tu manges, les bactéries transforment les sucres en acide.

La carie dentaire. Chaque fois que tu manges, les bactéries transforment les sucres en acide. La carie dentaire Halte au grignotage! Chaque fois que tu manges, les bactéries transforment les sucres en acide. Cet acide peut ronger et abîmer l émail de tes dents. Si cette attaque par l acide se renouvelle

Plus en détail

Notions physiques Niveau 2

Notions physiques Niveau 2 14 novembre 2011 Contenu 1. Les pressions Les différentes pressions 2. La loi de Mariotte (Autonomie en air) 2.1. Principes 2.2. Applications à la plongée 3. Le théorème d Archimède (Flottabilité) 3.1.

Plus en détail

Les Ressources énergétiques

Les Ressources énergétiques AGIR : Défis du XXIème siècle Chapitre 17 Partie : Convertir l énergie et économiser les ressources Compétences attendues : - Recueillir et exploiter des informations pour identifier des problématiques

Plus en détail

Hygiène des Denrées et des Préparations Culinaires

Hygiène des Denrées et des Préparations Culinaires Hygiène des Denrées et des Préparations Culinaires Objectifs : Citer les traitements thermiques et de conservation, leurs caractéristiques et leurs effets sur la flore microbienne Justifier les modes de

Plus en détail

Diagramme de phases binaire liquide-solide

Diagramme de phases binaire liquide-solide hivebench francoise PROTOCOL ENSCM_S5_INORG Diagramme de phases binaire liquide-solide https://www.hivebench.com/protocols/6885 Created by francoise (user #1271) the Tue 30 June 2015 1. Introduction Diagramme

Plus en détail

Je vais être maman. et je fume encore!? J ai décidé d arrêter de fumer. Pour ma santé et pour celle de mon enfant.

Je vais être maman. et je fume encore!? J ai décidé d arrêter de fumer. Pour ma santé et pour celle de mon enfant. Je vais être maman et je fume encore!? J ai décidé d arrêter de fumer. Pour ma santé et pour celle de mon enfant. Ligue suisse contre le cancer, Ligue pulmonaire suisse, Association suisse pour la prévention

Plus en détail

Entremet. Crémeux chocolat : 500 gr lait 500 gr crème 160 gr sucre 240 gr jaunes d œufs 80 gr cacao en poudre

Entremet. Crémeux chocolat : 500 gr lait 500 gr crème 160 gr sucre 240 gr jaunes d œufs 80 gr cacao en poudre Par Caroline Bays Entremet Crémeux chocolat : 500 gr lait 500 gr crème 160 gr sucre 240 gr jaunes d œufs 80 gr cacao en poudre Faire bouillir le lait avec la crème. Dans une bassine, mélanger le sucre,

Plus en détail

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Objectifs Matériel Matériel Découvrir Connaître les la différentes signification sources du mot d énergie.. Fiche image 1

Plus en détail