IFUCOME Sciences et Technologie en Cycle 3 6 0

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "IFUCOME Sciences et Technologie en Cycle 3 6 0"

Transcription

1 IFUCOME Sciences et Technologie en Cycle 3 6 0

2 La fusion gourmande... ou comment fondre de plaisir! Quitterions-nous le domaine des sciences pour une nouvelle rubrique culinaire? Ce serait, pour le moins, présomptueux. Cependant, ce n est pas seulement pour vous mettre l eau à la bouche que ce titre a été imaginé. La cuisine peut être l antichambre de la chimie! Et puis il en faut pour tous les goûts. Il va s agir de construire avec les enfants le concept de fusion, celui qui est utilisé dans le domaine des sciences physiques. Et comme le titre le laisse fortement penser, la plupart des exemples seront pris dans le domaine culinaire! C est peut-être la voie le plus exploitable, car plus proche de l expérience des élèves. Vous aurez vite fait de remarquer que ce concept est un exemple d un concept plus général, celui de changement d état de la matière, lequel est lui-même un exemple d un concept encore plus général, celui de transformation physique de la matière. L étude de cette filiation permet de mieux cerner les attributs de fusion. C est par là que nous allons débuter avant d étudier une mise en œuvre possible en classe. Mais commençons par le commencement Qu en est-il de la nouvelle cuisine? Vous avez traduit, bien sûr, par nouveaux progrmmes! Consultons-les dans le domaine Sciences et Technologie. A la rubrique La matière, on peut lire : L eau : une ressource - états et changements d états - le trajet de l eau dans la nature -... Cette partie du programme peut s appuyer sur des situations de la vie courante qui offrent aux élèves des occasions de manipuler. C'est sûrement le moment de penser à l'acquisition de certaines compétences, comme le précisent les programmes : "l'élève est capable de pratiquer une démarche d'investigation, de manipuler et expérimenter, formuler une hypothèse et la tester, argumenter, mettre à l'essai plusieurs pistes de solutions. Le trajet de l'eau dans la nature va nécessiter l introduction d autres concepts tels condensation ou fusion qui ne sont pas mentionnés explicitement mais qu on ne peut passer sous silence. La référence explicite à l'eau concernant les états de la matière amène à penser que cette substance est considérée comme l un des premiers exemples illustrant le fait que la matière peut se présenter sous plusieurs aspects. D où la mention d états et changements d états. Quand on lit la suite du programme, il est fait mention de : Mélanges et solutions. Apparemment on change de sujet. mais vous savez, combien, dans le langage journalier, le mot fusion est employé en lieu et place du mot dissolution. Il sera donc nécessaire de séparer ces deux concepts, et au moins, de faire comprendre qu en classe le sens du mot fusion est différent de celui qu on emploie aussi dans la vie de tous les jours. Vous voyez se tisser un faisceau de raisons qui justifie le fait de construire avec les élèves une première approche du concept de fusion, et bien sûr de son compère la solidification. On peut ajouter, s il en était encore besoin, que la rubrique Le ciel et la Terre comporte, entre autres, volcans et séismes. Il est assez évident qu à propos de la lave, le concept de fusion sera nécessairement mentionné, voire utilisé. IFUCOME Sciences et Technologie en Cycle 3 6 1

3 2 - Disposez-vous vous-même de tous les ingrédients nécessaires?... ou qu en est-il de votre compréhension du concept de fusion? A partir de sondages réalisés lors de formation (étudiants de CFP, professeurs des écoles en stages IFUCOME), il est ressorti, par exemple, que : sur 72 PE sur 39 étud 78% 87% pensent que le passage du sucre au caramel est un exemple de fusion 69% 77% disent que la couche superficielle de la dragée fond dans la bouche. Il vient très vite à l esprit une publicité pour les bonbons, que l on a vu, entre autres, à la télévision : Fond dans la bouche, pas dans la main!. C est bien en phase avec le sens commun et le message publicitaire qui vise l efficacité se doit de ne pas le troubler. Cela peut conforter les personnes ci-dessus, mais... Peut-être n est-ce plus très clair pour vous, un doute n est-il pas en train de vous envahir en lisant ces lignes! Alors, sans plus attendre, il faut préciser que scientifiquement ces deux exemples sont incorrects. Certains attributs essentiels sont absents. Il se peut aussi que certaines situations comme les exemples cités ci-dessus, du fait de l imprégnation ambiante, restent assimilés à des fusions, faute pour vous d avoir pris le temps d y réfléchir plus avant. Pour bien approcher le concept de fusion, il faut bien considérer qu il s agit d une transformation de la matière et, qui plus est, d une transformation physique. Et dans ce cas précis, seul l aspect extérieur change, ce qui veut dire que la nature du produit qui subit cette transformation reste strictement identique à elle-même et donc qu il est aisé de revenir en arrière en inversant simplement les conditions. Il n en est pas de même pour les transformations chimiques qui changent la nature des produits obtenus à l issue d une telle transformation. Prenons l exemple du fer qui réagit avec le gaz oxygène et donne ainsi la rouille. Celle-ci est un produit stable qui ne permet pas de régénérer facilement le métal fer et le gaz oxygène de départ. La rouille ne ressemble en rien au fer, il n en a ni la couleur ni les propriétés. La transformation qui permet d arriver à la rouille ne peut donc être une transformation physique. Il en est de même pour les transformations nucléaires au cours desquelles les atomes changent de nature 33. Il s agit donc dans ce cas de transformations encore plus radicales que les précédentes. Fusion / Solidification Ébullition par changement d état Condensation / Vaporisation Évaporation T r a n s f o r m a t i o n s d e l a M A T I È R E Transformations Physiques Transformations Chimiques par dispersion Érosion par action mécanique Formage Fluage etc. Pyrolyse Combustion etc. Transformations Fission Nucléaires Fusion Condensation à l état solide / Sublimation Dissolution Émulsion 3 3 Un exemple d une telle transformation est la fusion nucléaire. En simplifiant, on oblige, par exemple, deux atomes d hydrogène à se réunir de telle sorte qu ils ne forment qu un seul atome d hélium. On dit qu ils ont fusionné. Cette fusion nucléaire se produit naturellement au sein des étoiles. C est un nouveau sens du concept de fusion qui, bien sûr, nest pas au programme du cycle 3.Cela fait 50 ans que nous essayons de maîtriser cette transformation... IFUCOME Sciences et Technologie en Cycle 3 6 2

4 Revenons aux transformations physiques, elles peuvent se produire par changement d état ou par dispersion dans un autre produit (liquide en général). Dans le premier cas pour que la matière change d aspect, un échange de chaleur est nécessaire (apport ou retrait selon les cas), et ceci sans qu il soit besoin d autre chose. En ce qui concerne la transformation par dispersion, la plus connue est la dissolution. Un liquide appelé solvant est nécessaire pour disperser, en son sein, la matière concernée en la faisant disparaître à nos yeux sous son aspect solide (une évaporation peut permettre ensuite de la faire réapparaître sous forme de petits grains ou de cristaux). Un apport de chaleur permet, entre autres, d augmenter la vitesse de dissolution. Il nous faut examiner maintenant la situation du sucre qui devient caramel. Il subit l action de la chaleur, il devient alors liquide (si vous êtes pressé, vous avez rajouté un peu d eau, mais cela n est pas indispensable si on procède très doucement). L argument le plus décisif pour qualifier la transformation est qu il devient marron et a changé de goût... donc ce n est plus du sucre. Autant de raisons pour dire qu il ne s agit pas d une fusion (d ailleurs en refroidissant le produit reste du caramel!). Le produit d arrivée étant différent du produit de départ, vous avez, en fait, réalisé une transformation chimique : la molécule de saccharose a été brisée sous l effet de la chaleur ce qui a entraîné un changement de couleur et de goût. En ce qui concerne le bonbon ou la dragée, la couche superficielle qui fond dans la bouche se dissout en réalité dans la salive. Il ne s agit pas d un fusion car la salive joue le rôle de solvant (même si elle rempit d autres rôles en même temps). La dissolution n est pas la fusion! 3 - Proposition de recettes... Il faut compter avec la prégnance de la confusion entre dissolution et fusion. C est pour cela qu il faut y aller avec méthode. Pour bien ajuster la mise en forme du concept, il faut préparer les exemples qui seront proposés par la suite. Ils vont dépendre bien sûr des attributs que l on décide de retenir pour fusion, à savoir : - Passage d un produit de (l état) solide à (l état) liquide, -... suite à un échauffement, -... sans ajout de produits autres. - En refroidissant, il redevient solide en étant toujours le même produit. 3-1 Au début de cycle 3 (CE2 - CM1) Il est essentiel de faire vivre les différentes situations qui correspondent aux exemples retenus. Ainsi il est possible déjà de suivre les indications du programme sur l eau, par exemple : - étudier la fusion des glaçons (ou de la neige), - fabriquer des glaçons par congélation, - étudier le mélange de diverses substances solides dans l eau. Ensuite ou en parallèle, il est possible aussi de : - réaliser un nappage au chocolat, - fabriquer du caramel à partir du sucre, - faire du jus de pommes, - fabriquer une compote de poires, - manger une raclette. Et si l on veut chercher en dehors de la cuisine, on peut : - fabriquer des bougies. CHOCOLAT P A T I S S I E R La première série peut être étudiée avec vous par toute la classe. La seconde, plus culinaire, pourrait être préparée par petits groupes avec l aide de parents bénévoles, chaque groupe présentant et faisant goûter le résultat aux autres. Vous pourriez aussi très bien faire traduire les recettes, en BD par exemple, pour que tous les élèves de la classe en disposent. IFUCOME Sciences et Technologie en Cycle 3 6 3

5 Vous aurez remarqué que certains exemples sont éloignés du phénomène de fusion comme la fabrication du jus de pomme ou celle de la compote. Ces exemples-non peuvent être intéressants pour faire ressortir le fait qu il leur manque quelques attributs essentiels : absence d échauffement pour le jus de pomme et une impossibilité de revenir à l état solide dans les deux cas. Il est possible d établir une sorte de recette pour vous permettre de rechercher quelques nouveaux exemples-non : au départ un produit à l état solide et à l arrivée du liquide et bien sûr un lien entre les deux... Il y a bien sûr encore d autres exemples possibles à découvrir. Alors pensez-y pour enrichir votre collection! 3-2 Plutôt en fin de cycle 3 Il va s agir de préciser et de structurer le concept de fusion, en utilisant toutes les données accumulées au préalable. Situation initiale Des confusions apparues chez les élèves peuvent être prétextes à annoncer un travail sur le concept de fusion... Étape d élucidation des conceptions Pour ce faire, voici une proposition de liste-sondage (elle peut être, bien sûr, modifiée) Ex n Du point de vue des Sciences, le mot FONDRE est-il bien utilisé dans les phrases suivantes? Avant de se servir de chocolat pour napper un gâteau, il faut le faire FONDRE. Faire une compote de poires cela revient à faire FONDRE les poires. Sucer la couche sucrée de la dragée, c'est une manière de la faire FONDRE. Faire du jus de pomme, c'est une manière de faire FONDRE les pommes. Pour que la neige done de l'eau il faut la faire FONDRE. Mettre du sel dans l'eau, c'est une manière de le faire FONDRE. Pour manger une raclette, faut faire FONDRE le fromage. Faire du caramel à partir du sucre, c'est une façon de faire FONDRE le sucre. Manger une glace (à la vanille, par exemple), c'est une manière de la faire FONDRE. Pour fabriquer une bougie avec de la cire, il faut faire FONDRE la cire. il OUI? NON Le point sera fait en classe, sur les résultats provenant de ce sondage. A l état des lieux centré sur les exemples ci-dessus, succédera une expression des élèves sur ce qui, de leurs points de vue, caractérise l action de fondre dans le langage des sciences. IFUCOME Sciences et Technologie en Cycle 3 6 4

6 Étape de construction Le point de vue scientifique sera donné par vous à travers l affirmation de quelques exemples-oui (il peut s agir des exemples n 1, 7, 10) et de quelques exemples-non (les n 2, 3, 4, 6) (les exemples n 5, 8, 9 seront mis en réserve pour la fin de cette étape). A charge pour les élèves de déterminer les caractéristiques communes du concept de fusion à travers ces exemples. Une fois les attributs ou caractéristiques essentielles établis, vous pourrez demander aux élèves de se prononcer sur les exemples mis de côté. La n 5 (la fonte des neiges) et le n 9 (manger une glace) posent parfois problème. Cela se manifeste, par exemple, lorsque le terme chauffer a été utilisé pour la formulation de l un des attributs. Certains élèves associent au verbe chauffer la présence de flamme. Dès lors, après que les arguments aient été exprimés par les uns et les autres, le maître peut affirmer que l un de ses exemples est un exemple-oui. Cela va obliger les élèves à ajuster (à négocier) le vocabulaire avec lequel les attributs seront formulés (cela pourrait se traduire par l abandon de chauffer au profit de réchauffer ). Il est important que les attributs soient opératoires pour les élèves. Il faut donc être attentif à tout ce qui perturbe... et lever les ambiguïtés que vous avez pu déceler. Le n 8 (l obtention du caramel), pourrait donner lieu à débat contradictoire : dans ce cas aussi, une fois les différents points de vue présentés par les élèves, il vous faudra encore prendre parti devant les élèves en affirmant que pour les scientifiques ce n est pas un exemple de fusion. Cela devrait permettre de faire ressortir que dans la fusion il ne faut pas absolument que le produit final change de nature... au sens de la physique. Étape de transfert Des exemples qui n ont pas été abordés en classe peuvent être proposés par la suite. Les élèves devront prendre position et préciser leurs arguments : - Pour souder un objet faut-il faire fondre la soudure? (oui). - Pour mettre l or en forme de lingot, faut-il le faire fondre? (oui). - Le bonbon-caramel qu on a mis dans la bouche, va-t-il fondre? (non si l on considère l action de la salive, mais oui, si l on considère l action de la chaeur de la bouche : ily a à la fois dissolution et fusion partielle). - Est-il vrai qu une viande, tendre et cuite comme il faut, peut fondre dans la bouche? (non). - Le chocolat en poudre sur une crêpe chaude va-t-il fondre? (oui). Ils nécessiteront, pour certains d entre eux, quelque recherches ou quelques expériences et si vous vouliez poursuivre dans ce sens? Il serait possible de travailler de la même façon le concept de solidification : - Passage d un produit de (l état) liquide à (l état) solide, -... suite à un refroidissement -... en l absence d utres produits. - en le réchauffement, il redevient liquide en étant toujours le même produit. Quelques exemples possibles pour établir la liste-sondage : - La formation de stalagmite et de stalactite (ex. non) - La fabrication de glaçons (ex. oui) - L obtention de sel à partir de l eau de mer (ex. non) - Le lait qui caille (ex. non) - L obtention d un ligot d or (ex. oui) - etc. IFUCOME Sciences et Technologie en Cycle 3 6 5

Les Raconte-tapis. 1. Note à l attention des bibliothécaires. 2. Note d intention. 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis?

Les Raconte-tapis. 1. Note à l attention des bibliothécaires. 2. Note d intention. 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis? Les Raconte-tapis Sommaire 1. Note à l attention des bibliothécaires 3 2. Note d intention 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis? 4 5 4. A qui s adressent les Raconte tapis? 6 5. Comment bien préparer une séance

Plus en détail

Utilisation des nombres pour résoudre des problèmes Aspect cardinal Maternelle MS-GS. Francette Martin

Utilisation des nombres pour résoudre des problèmes Aspect cardinal Maternelle MS-GS. Francette Martin Utilisation des nombres pour résoudre des problèmes Aspect cardinal Maternelle MS-GS Francette Martin Voici une situation fondamentale faisant intervenir le nombre cardinal : l enfant doit aller chercher

Plus en détail

Les glaçons et l eau - Cycle 1

Les glaçons et l eau - Cycle 1 Points du programme Les glaçons et l eau - Cycle 1 Exploration du monde de la matière [...] En rapprochant l eau du robinet, la pluie, la neige, la glace, il commence à élaborer un premier niveau, très

Plus en détail

Document de préparation Examen chapitre 1 et 2

Document de préparation Examen chapitre 1 et 2 Document de préparation Examen chapitre 1 et 2 Qui suis-je? Chapitre 1 et 2 1. Représentation imagée d une vérité inaccessible par les sens. Modèle scientifique 2. Plus petite partie possible de la matière

Plus en détail

À l attention des parents (Le conseil étudiant travaillera à produire un questionnaire pour les élèves de l école.)

À l attention des parents (Le conseil étudiant travaillera à produire un questionnaire pour les élèves de l école.) À l attention des parents (Le conseil étudiant travaillera à produire un questionnaire pour les élèves de l école.) REMETTRE CE DOCUMENT AU SECRÉTARIAT DE L ÉCOLE OU NOUS LE FAIRE PARVENIR PAR COURRIEL

Plus en détail

La Banque de France teste Wallstreet Suite version 7.2 pour la communauté des banques centrales

La Banque de France teste Wallstreet Suite version 7.2 pour la communauté des banques centrales La Banque de France teste Wallstreet Suite version 7.2 pour la communauté des banques centrales La Banque de France est un des principaux membres du Système européen de banques centrales (SEBC). En tant

Plus en détail

Activité 1 : Ecrire en chiffres en utilisant les mots «cent» «vingt» «quatre» et «mille» - Ré apprentissage

Activité 1 : Ecrire en chiffres en utilisant les mots «cent» «vingt» «quatre» et «mille» - Ré apprentissage Thème : NUMERATION Intentions pédagogiques : ré apprentissage de la numération par des activités ludiques, retour sur des notions connues autrement qu en situation de révision afin de permettre un nouveau

Plus en détail

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques C est Niveau la représentation 4 ème 2. Document du professeur 1/6 Physique Chimie LES ATOMES POUR COMPRENDRE LA TRANSFORMATION CHIMIQUE Programme Cette séance expérimentale illustre la partie de programme

Plus en détail

Tirée du site http://www.crisisriskmanagement.com/, 25 novembre 2010.

Tirée du site http://www.crisisriskmanagement.com/, 25 novembre 2010. Tirée du site http://www.crisisriskmanagement.com/, 25 novembre 2010. Qu est-ce qu un danger? La signification du mot danger peut porter à confusion puisque les définitions combinent souvent le danger

Plus en détail

L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire

L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire Rencontres Pédagogiques du Kansaï 2007 Thème 2 L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire Seïtaro YAMAKAWA Université d Economie d Osaka bpr5000?saturn.dti.ne.jp De nos jours, dans beaucoup

Plus en détail

Projet Sciences : Le volcanisme

Projet Sciences : Le volcanisme Projet Sciences : Le volcanisme Sources : http://www.ac-bordeaux.fr/ia64/index.php?id=1547 et http://cenicienta.eklablog.com Niveau : Cycle 3 Pilier n 3 : Les principaux éléments de la culture scientifique

Plus en détail

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression.

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression. Roland CHARNAY, professeur honoraire de mathématiques en IUFM, chercheur associé à l'inrp «Apprentissage des tables : quelques étapes du CE1 au CM2» Roland Charnay pose un certain nombre de points de repères

Plus en détail

EDUCATION PAR LA TECHNOLOGIE - LE PRESENTOIR NOMINATIF. Education par la Technologie - LE PRESENTOIR NOMINATIF

EDUCATION PAR LA TECHNOLOGIE - LE PRESENTOIR NOMINATIF. Education par la Technologie - LE PRESENTOIR NOMINATIF EDUCATION PAR LA TECHNOLOGIE - LE PRESENTOIR NOMINATIF Education par la Technologie - LE PRESENTOIR NOMINATIF 1 OUTILS D ACCOMPAGNEMENT DU NOUVEAU PROGRAMME. «MODE D EMPLOI». Education Par la Technologie.

Plus en détail

THÈME. Méthodologie. 1 Les conditions de l épreuve. 2 L étude d une situation pratique. A En quoi consiste l étude de cas?

THÈME. Méthodologie. 1 Les conditions de l épreuve. 2 L étude d une situation pratique. A En quoi consiste l étude de cas? Méthodologie THÈME 1 1 Les conditions de l épreuve Les conditions d examen : «épreuve écrite portant sur l étude d une ou de plusieurs situations pratiques et/ou le commentaire d un ou plusieurs documents

Plus en détail

Rallye mathématique 2006/2007 des écoles de Haute-Loire Cycle 3 Première manche Eléments de solutions 1. Les œufs de Pâques (10 points)

Rallye mathématique 2006/2007 des écoles de Haute-Loire Cycle 3 Première manche Eléments de solutions 1. Les œufs de Pâques (10 points) Rallye mathématique 2006/2007 des écoles de Haute-Loire Cycle 3 Première manche Eléments de solutions 1. Les œufs de Pâques (10 points) Il s'agit d'un problème qui fait appel aux connaissances sur la numération.

Plus en détail

La conduction électrique dans les solutions aqueuses Pourquoi l eau de mer est-elle conductrice?

La conduction électrique dans les solutions aqueuses Pourquoi l eau de mer est-elle conductrice? La conduction électrique dans les solutions aqueuses Pourquoi l eau de mer est-elle conductrice? Type d'activité : Démarche d investigation 1) Compétences En réponse à une situation-problème (le problème

Plus en détail

Ordinateur, programme et langage

Ordinateur, programme et langage 1 Ordinateur, programme et langage Ce chapitre expose tout d abord les notions de programme et de traitement de l information. Nous examinerons ensuite le rôle de l ordinateur et ses différents constituants.

Plus en détail

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES LES CARTES A POINTS POUR VOIR LES NOMBRES INTRODUCTION On ne concevrait pas en maternelle une manipulation des nombres sans représentation spatiale. L enfant manipule des collections qu il va comparer,

Plus en détail

LES 7 SECRETS DE SORCIERS

LES 7 SECRETS DE SORCIERS Auteur : Michel MAGIE & SORCIERS LES 7 SECRETS DE SORCIERS www.magie-sorciers.com et www.devenir-sorciers.fr Michel Préface Lorsque l on pratique la magie, ou encore plus lorsque l on désire pratiquer

Plus en détail

BASES DE DONNEES Formation initiale Première année Département INFORMATIQUE Année 2002/2003. Travail nécessaire après l interrogation numéro 3

BASES DE DONNEES Formation initiale Première année Département INFORMATIQUE Année 2002/2003. Travail nécessaire après l interrogation numéro 3 Travail nécessaire après l interrogation numéro 3 Durée 3h Le but de ce document est de vous montrer quel est le travail nécessaire à faire après une interrogation afin de tirer profit d un bonne ou d

Plus en détail

Remarques sur le premier contrôle de TD :

Remarques sur le premier contrôle de TD : Remarques sur le premier contrôle de TD : Démêlons les confusions en tous genres... Licence 1 MASS semestre 2, 2006/2007 La première remarque est qu il faut apprendre le cours, faire les exercices et poser

Plus en détail

MentorPlace au Collège de Kerbellec

MentorPlace au Collège de Kerbellec MentorPlace au Collège de Kerbellec I LES ACTEURS a) du Collège Kerbellec Monsieur NEDELLEC directeur adjoint Monsieur GUILLERME professeur principal classe de 4 ème Monsieur SOURRICE surveillant du collège

Plus en détail

Le ciel et la Terre : lumière et ombres.

Le ciel et la Terre : lumière et ombres. Fiche De Préparation Séance Discipline : SCIENCES / Le ciel et la Terre : lumière et ombres. Niveau : Cycle 3 / CM1. Séance 1 Durée : 1h. Pour l enseignant : OBJECTIFS Prise de représentations sur la lumière

Plus en détail

VADE-MECUM du JOUEUR - PARENT. Version 29/08/2013. 1. Introduction

VADE-MECUM du JOUEUR - PARENT. Version 29/08/2013. 1. Introduction VADE-MECUM du JOUEUR - PARENT Version 29/08/2013 1. Introduction Le comité de direction de votre club ASUB Waterloo a pris la décision d améliorer la manière de communiquer entre les différents membres

Plus en détail

Un outil pour fabriquer des règles de vie avec les enfants et garder un respect du matériel pendant l accueil temps libre.

Un outil pour fabriquer des règles de vie avec les enfants et garder un respect du matériel pendant l accueil temps libre. Un outil pour fabriquer des règles de vie avec les enfants et garder un respect du matériel pendant l accueil temps libre. Contenu : Un mode d emploi Un panneau 50/70 cm Un rouleau de papier collant 30

Plus en détail

Description du système. Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle.

Description du système. Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle. Description du système Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle. La vitesse de la pompe varie de façon à ce que la température de l eau qui reparte vers le poêle soit toujours de 60 C. Le débit

Plus en détail

L utilisation et le contenu d un devis d événement

L utilisation et le contenu d un devis d événement Chapitre 4 Annexe B L utilisation et le contenu d un devis d événement Les formules de gestion pour la réalisation ont été discutées à l annexe 4A. Une de ces formules est le lancement, par le promoteur,

Plus en détail

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption»

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» «Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» 1- Rejoindre le jeune sur son chemin : Les jeunes que je reçois en séance de méthodologie viennent me voir

Plus en détail

Interprétation d une analyse de variance avec mesures répétées

Interprétation d une analyse de variance avec mesures répétées Approche quantitative Interprétation d une analyse de variance avec mesures répétées «Les faits sont têtus. Il est plus facile de s arranger avec les statistiques.» Mark Twain L objectif de ce document

Plus en détail

Votre enfant a aimé faire partie du programme de l anglais intensif. Votre enfant parle mieux anglais qu'avant 4% 4% 100% 92% 1 élève déjà bilingue

Votre enfant a aimé faire partie du programme de l anglais intensif. Votre enfant parle mieux anglais qu'avant 4% 4% 100% 92% 1 élève déjà bilingue Votre enfant a aimé faire partie du programme de l anglais intensif Votre enfant parle mieux anglais qu'avant 10 4% 4% 92% 1 élève déjà bilingue 3 Votre enfant comprend mieux l'anglais qu'avant 4% 4% Votre

Plus en détail

<Faites un remue-méninges avec les participants Quelles sont les activités qu ils considèrent comme faisant partie de l évaluation d un client?

<Faites un remue-méninges avec les participants Quelles sont les activités qu ils considèrent comme faisant partie de l évaluation d un client? Bienvenue à la Formation en gestion de cas dans le LaMPSS. Cette séance en salle de classe est offerte au personnel de gestion de cas qui se servira directement du cycle de gestion de cas dans le LaMPSS.

Plus en détail

Créer une CARTE sous ZatYoo

Créer une CARTE sous ZatYoo Créer une CARTE sous ZatYoo Pour créer une carte, il faut d abord en comprendre le fonctionnement. Une carte propose des produits (articles), mais aussi l accès aux menus, l accès à des sous écrans ou

Plus en détail

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES. AU SERVICE DES ENSEIGNANTS DU 1 er DEGRE SECONDAIRE

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES. AU SERVICE DES ENSEIGNANTS DU 1 er DEGRE SECONDAIRE GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES AU SERVICE DES ENSEIGNANTS DU 1 er DEGRE SECONDAIRE I. CADRE LÉGAL Développer des compétences, telle est désormais la mission de l école. Le

Plus en détail

CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ. Quelques conseils

CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ. Quelques conseils CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ Quelques conseils 1 LA FINALITE, LA «PHILOSOPHIE» D UN RAPPORT D ACTIVITE Le rapport d activité a pour fonction de convaincre le jury que vous êtes

Plus en détail

Guide ESLC destiné aux élèves pour le test sur ordinateur [FR]

Guide ESLC destiné aux élèves pour le test sur ordinateur [FR] Guide ESLC destiné aux élèves pour le test sur ordinateur [FR] Table des matières 1 INTRODUCTION 3 2 PASSATION DES TESTS 3 2.1 Ouverture de session 3 2.2 2.3 Vérification du son pour le test de compréhension

Plus en détail

Inventaire classique

Inventaire classique Fiche Inventaire classique Préambule L inventaire consiste à saisir l ensemble des produits composant notre stock. La difficulté est de bien maîtriser ce qui nous appartient et ne nous appartient pas.

Plus en détail

PROGRAMME D ENTRAÎNEMENT 2015

PROGRAMME D ENTRAÎNEMENT 2015 2015 OBJECTIF Ce programme d entraînement a comme objectif de vous préparer à réaliser un défi unique et ambitieux : courir des relais de 1 km et 2 km pendant plus de 30 heures consécutives, en reliant

Plus en détail

Activité 53 : Dynamique du volcan et structure de la roche volcanique

Activité 53 : Dynamique du volcan et structure de la roche volcanique Activité 53 : Dynamique du volcan et structure de la roche volcanique 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : L activité interne du globe 2. PLACE DE L ACTIVITE DANS UNE PROGRESSION Chapitre I. Les séismes

Plus en détail

// Enquête de satisfaction. Résultats 2014-2015

// Enquête de satisfaction. Résultats 2014-2015 // Enquête de satisfaction Résultats 2014-2015 Des résultats encourageants Nos clients ont eu l amabilité de bien vouloir répondre à notre enquête de satisfaction annuelle et nous les en remercions chaleureusement.

Plus en détail

Fini d être à la bourre tous les jours! Teste ton temps avec Internet

Fini d être à la bourre tous les jours! Teste ton temps avec Internet Fini d être à la bourre tous les jours! Teste ton temps avec Internet Les deux grilles présentées dans cette fiche, provenant d un site internet 1, permettent d entrer le nombre d heures consacrées aux

Plus en détail

Cours/TD n 3bis : les boucles

Cours/TD n 3bis : les boucles Cours/TD n 3bis : les boucles Découpons le problème Nous avons plusieurs utilisations des boucles C est précisément ce qui rend difficile leur création. Vu la difficulté, nous allons séparer les différentes

Plus en détail

Sphinx : utilisation simple

Sphinx : utilisation simple Gilles Droniou 1 Sphinx : utilisation simple Attention : ce document a été réalisé à partir de document Sphinx pour les versions 4.0, 4.5 (appelé aussi Sphinx me ou Sphinx Millenium) ou la version 2000.

Plus en détail

CHAPITRE 1 PREMIERS PAS. Créer un premier projet... 17 Écrire un programme... 18 Compiler, exécuter... 20 Mieux comprendre... 22

CHAPITRE 1 PREMIERS PAS. Créer un premier projet... 17 Écrire un programme... 18 Compiler, exécuter... 20 Mieux comprendre... 22 CHAPITRE 1 PREMIERS PAS Créer un premier projet... 17 Écrire un programme... 18 Compiler, exécuter... 20 Mieux comprendre... 22 15 1.1. Créer un premier projet Pour commencer, lancez Visual Basic Express.

Plus en détail

Triangles. I - Définition du triangle. II - Somme des angles d un triangle

Triangles. I - Définition du triangle. II - Somme des angles d un triangle Triangles Un chapitre complet sur les triangles. Ne pensez pas que puisqu il n y a qu un mot dans le titre, il sera court, au contraire. Beaucoup de nouvelles notions vont être énoncées dans ce cours sur

Plus en détail

Site Internet. Tapez «www.loisirsactifamille.com» dans la barre d adresse d Internet Explorer

Site Internet. Tapez «www.loisirsactifamille.com» dans la barre d adresse d Internet Explorer Site Internet Tapez «www.loisirsactifamille.com» dans la barre d adresse d Internet Explorer Inscriptions en ligne Vous voici maintenant sur le site d inscriptions. C est ici que vous pouvez voir toutes

Plus en détail

Rapport d activité des écoles de devoirs. Mode d emploi pour remplir le questionnaire

Rapport d activité des écoles de devoirs. Mode d emploi pour remplir le questionnaire Rapport d activité des écoles de devoirs Mode d emploi pour remplir le questionnaire 1 Mode d emploi à destination des écoles de devoirs en vue de la rédaction de leur rapport d activité via un formulaire

Plus en détail

Premiers Pas. avec. le lecteur NVDA

Premiers Pas. avec. le lecteur NVDA Premiers Pas avec le lecteur NVDA 2 Table des matières Introduction 3 Comment ouvrir NVDA? 4 Sous Windows 8 4 Sous Windows 7 4 Comment et pourquoi épingler NVDA à la barre de tâches? 5 Comment modifier

Plus en détail

Cap Maths : Fiches séquences. Unité 12. Ce1. Séance 1

Cap Maths : Fiches séquences. Unité 12. Ce1. Séance 1 Cap Maths : Fiches séquences Séance 1 Unité 12 1. Problèmes dictés. Problème a : Lisa voit 3 moutons dans un pré. Elle compte les pattes. Combien en trouve-t-elle? Problème b : Alex lance 4 dés. Tous les

Plus en détail

web Ergonomie Pour des sites web efficaces Préface d Élie Sloïm Avec la contribution de Sandrine Burriel

web Ergonomie Pour des sites web efficaces Préface d Élie Sloïm Avec la contribution de Sandrine Burriel A m é l i e B o u c h e r Ergonomie web Pour des sites web efficaces Préface d Élie Sloïm Avec la contribution de Sandrine Burriel Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-12158-2 12 règles pour optimiser

Plus en détail

A1-1 L eau dans tous ces états Extraire des infos d un texte. I. Omniprésence de l eau sur la Terre

A1-1 L eau dans tous ces états Extraire des infos d un texte. I. Omniprésence de l eau sur la Terre A1-1 L eau dans tous ces états Extraire des infos d un texte Eau constituants nécessaire à la vie Pourquoi l eau est-elle si importante? Comment l eau est répartie sur la Terre? Sous quelle forme existe

Plus en détail

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com À l origine, en 2011, je voulais créer le site sous la forme d une communauté interactive. Plusieurs rédacteurs pour partager des conseils sur l écriture et la

Plus en détail

SEQUENCE : LES 5 SENS

SEQUENCE : LES 5 SENS SEQUENCE : LES 5 SENS Groupe concerné : Groupe sciences Nombre de séances prévues : 8 Compétence 3 du Palier 2 du socle commun : La culture scientifique et technologique - Pratiquer une démarche scientifique

Plus en détail

PLAN DE SEQUENCE La proportionnalité au CM2

PLAN DE SEQUENCE La proportionnalité au CM2 PLAN DE SEQUENCE La proportionnalité au CM2 Introduction pour l enseignant Cette séquence sur la proportionnalité au CM2 s articule avec un travail préparatoire en CM1 permettant d introduire la notion

Plus en détail

Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain

Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain ORLY CHAMPIGNY-SUR-MARNE NOGENT-SUR-MARNE VILLECRESNES VILLEJUIF Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain Synthèse des résultats du questionnaire BONNEUIL-SUR-MARNE SUCY-EN-BRIE

Plus en détail

Recommandations pour MS event!

Recommandations pour MS event! Recommandations pour MS event! I) BILAN ET DIAGNOSTIC A- BILAN MS com!, agence de communication spécialisée dans l édition et la communication globale, souhaite mettre en place une stratégie de communication

Plus en détail

Analyse de deux séquences d apprentissage 1

Analyse de deux séquences d apprentissage 1 hs.c om Ce fichier, corrigé du fichier D22, aborde le vaste domaine du traitement de l information, de la gestion de données et des représentations couramment utilisées. Nous vous proposons deux séquences

Plus en détail

Chanson pour les enfants l hiver. Dans la nuit de l hiver Galope un grand homme blanc Galope un grand homme blanc

Chanson pour les enfants l hiver. Dans la nuit de l hiver Galope un grand homme blanc Galope un grand homme blanc NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : ÉCOLE - COURS PRÉPARATOIRE MAÎTRISE DU LANGAGE LANGAGE EN SITUATION ET COMMUNICATION Comprendre des consignes avec un support écrit Barrer ; ; Entourer

Plus en détail

comprendre un message adressé aux parents rapporter un message

comprendre un message adressé aux parents rapporter un message comprendre un message adressé aux parents rapporter un message 1. TRANSMETTRE UN MESSAGE 226 1.1. Les différentes façons de demander de transmettre un message 1.2. Donne ce mot à tes parents 2. LIRE LES

Plus en détail

COMMENT FAIRE UN PLAN DE COMMUNICATION. Présentation : Chrystel Skowron Responsable communication à Côte-d Or Tourisme

COMMENT FAIRE UN PLAN DE COMMUNICATION. Présentation : Chrystel Skowron Responsable communication à Côte-d Or Tourisme COMMENT FAIRE UN PLAN DE COMMUNICATION Présentation : Chrystel Skowron Responsable communication à Côte-d Or Tourisme Introduction Définition Globalement un plan de communication, c est : «Un outil qui

Plus en détail

Activité 1: Feuilleter votre dictionnaire

Activité 1: Feuilleter votre dictionnaire Le verbe anglais_new principes 140x200 lundi11/02/13 13:28 Page357 9. Activités à gogo! Activité 1: Feuilleter votre dictionnaire Pourquoi est-ce important? C est assez simple : aucune base de vocabulaire

Plus en détail

Semaine nationale des mathématiques 2015. Action académique liaison CM2-6 e

Semaine nationale des mathématiques 2015. Action académique liaison CM2-6 e Descriptif de l action : Semaine nationale des mathématiques 2015 Action académique liaison CM2-6 e Il s agit de proposer aux élèves d une classe de CM2 et d une classe de sixième associées de résoudre

Plus en détail

Educanet 2 (complément pour l administrateur d une institution)

Educanet 2 (complément pour l administrateur d une institution) Educanet 2 (complément pour l administrateur d une institution) http://www.educanet2.ch L administration d une institution Ce document s adresse à l administrateur d une institution educanet². C est un

Plus en détail

CONSULTATION OUVERTE «PARTAGEONS NOS EXPERIENCES POUR AGIR SUR LES INEGALITES

CONSULTATION OUVERTE «PARTAGEONS NOS EXPERIENCES POUR AGIR SUR LES INEGALITES CONSULTATION OUVERTE «PARTAGEONS NOS EXPERIENCES POUR AGIR SUR LES INEGALITES SOCIALES DE SANTE» MODE D EMPLOI POUR DEPOSER LES CONTRIBUTIONS EN LIGNE SUR LE SITE INTERNET DE LA SFSP Les contributions

Plus en détail

1- Ce que pensent beaucoup d adultes

1- Ce que pensent beaucoup d adultes LE MOUVEMENT APPARENT DU SOLEIL SOUS NOS LATITUDES ET SES CONSEQUENCES 1- Ce que pensent beaucoup d adultes Avec un tel modèle on ne peut avoir la durée du jour deux fois plus longue le 21 juin que le

Plus en détail

Concevoir une base de données

Concevoir une base de données Concevoir une base de données http://vanconingsloo.be/les-cours/bureautique/access/concevoir-une-base-de-donnees En fonction de vos besoins, il existe deux façons de travailler. Si vous souhaitez créer

Plus en détail

Commentaires de la Banque Nationale

Commentaires de la Banque Nationale Commentaires de la Banque Nationale Livre blanc de l OCRCVM Modifications apportées aux règles concernant l obligation de mise à niveau des compétences et le versement direct de commissions Le 29 avril

Plus en détail

REMISE EN ETAT AVANT OU APRES LA VENTE?

REMISE EN ETAT AVANT OU APRES LA VENTE? CHAPITRE 8 REMISE EN ETAT AVANT OU APRES LA VENTE? Ce que vous allez apprendre dans ce chapitre Préparer vos VO après leur vente coûte plus cher Estimez combien... Pourquoi il est essentiel de vérifier

Plus en détail

Ma 1 séance d EPS TOUS en sport avec l USEP!

Ma 1 séance d EPS TOUS en sport avec l USEP! Moment 2 (Présentation - Mise en train) Présentation : Le moment 2 de la «séance» est le temps de l' activité physique et sportive. Un parti pris : Une activité à conduire sans matériel spécifique réalisable

Plus en détail

Concevoir et analyser des tâches mathématiques dans un environnement logiciel : Quels objectifs d apprentissage? Quels choix de conception?

Concevoir et analyser des tâches mathématiques dans un environnement logiciel : Quels objectifs d apprentissage? Quels choix de conception? Concevoir et analyser des tâches mathématiques dans un environnement logiciel : Quels objectifs d apprentissage? Quels choix de conception? Semaine 2, auteurs Maha Abboud-Blanchard (ESPE de Versailles,

Plus en détail

Département de la Drôme

Département de la Drôme Département de la Drôme Mise en place des Programmes Personnalisés de Réussite Educative. Comment cibler les élèves? Les procédures de choix des élèves sont essentielles Certaines interprétations peuvent

Plus en détail

Marquage CE / Productions non en série / Projet de norme «portes et fenêtres» Position de EBC sur le projet révisé de «Guidance Paper M» (déc.

Marquage CE / Productions non en série / Projet de norme «portes et fenêtres» Position de EBC sur le projet révisé de «Guidance Paper M» (déc. 11 mars 2005 Marquage CE / Productions non en série / Projet de norme «portes et fenêtres» Position de EBC sur le projet révisé de «Guidance Paper M» (déc. 2004) Introduction Tous les produits de construction

Plus en détail

RECHERCHE EXPÉRIMENTALE SUR L ACIDITÉ

RECHERCHE EXPÉRIMENTALE SUR L ACIDITÉ RECHERCHE EXPÉRIMENTALE SUR L ACIDITÉ CAHIER DE BORD Version B Brigitte Loiselle Janvier 2006 CAPSULE THEORIQUE : L ACIDITE L eau pure est une substance composée de particules formées de deux atomes d

Plus en détail

Actu-français : Quel régal! Niveau préconisé (A2) Durée de l activité : 30 mn.

Actu-français : Quel régal! Niveau préconisé (A2) Durée de l activité : 30 mn. I COMPRENDRE le document Niveau préconisé (A2) Durée de l activité : 30 mn. Compréhension orale : fiche individuelle (1 page) 1. Devinette. a. Avant de regarder la vidéo, lisez les mots ci-dessous. Qu

Plus en détail

Leçon N 2C Fonctions de calcul

Leçon N 2C Fonctions de calcul Leçon N 2C Fonctions de calcul Cette deuxième leçon concerne les fonctions de calcul dans les tableurs. 1 Structure des formules de calcul Que vous utilisiez EXCEL ou que vous utilisiez CALC, la méthode

Plus en détail

Rapport de Conception Préliminaire MESSAGERIE

Rapport de Conception Préliminaire MESSAGERIE Rapport de Conception Préliminaire MESSAGERIE Conception préliminaire du logiciel demandé en projet, illustré par les diagrammes des cas d utilisation, des classes du domaine et de séquence. Maxime SUARD,

Plus en détail

Jeu de simulation 5S. Guide d'animation. Guide d animation du jeu de simulation 5S - Kaos Factory

Jeu de simulation 5S. Guide d'animation. Guide d animation du jeu de simulation 5S - Kaos Factory Jeu de simulation 5S Guide d'animation page 1 INTRODUCTION L objet de ce guide est de servir de support pour l'animation du jeu de simulation 5S «Chaos Factory». La jeu permettra aux participants de prendre

Plus en détail

Le Système d Exploitation Windows 8

Le Système d Exploitation Windows 8 Le Système d Exploitation Windows 8 La page d accueil... 1 Une Visite dans les angles de l écran.... 3 Le Menu Rechercher.... 4 Pour sortir d une page et revenir sur une autre.... 5 Depuis un site Internet....

Plus en détail

Projet de représentation des connaissances 2008 Simulation de traitement médical

Projet de représentation des connaissances 2008 Simulation de traitement médical Projet de représentation des connaissances 2008 Simulation de traitement médical Gauvain Bourgne February 27, 2008 1 Description du contexte On considère un ensemble de maladies. Chacune de ces maladies

Plus en détail

L adresse de référence

L adresse de référence Version n : 1 Dernière actualisation : 18-12-2006 1) À quoi sert cette fiche? 2) Qu est-ce qu une adresse de référence? 3) Quels sont les avantages d une adresse de référence? 4) Qui peut s inscrire en

Plus en détail

6.3 - Séq.2 / Jeu de rôle («ABCD») / Étude de cas / paramédicaux et équipes professionnelles

6.3 - Séq.2 / Jeu de rôle («ABCD») / Étude de cas / paramédicaux et équipes professionnelles 01 Cas n o 1 Thème : Annonce d une mauvaise nouvelle : Madame S. FICHE À REMETTRE AU «PROFESSIONNEL» Vous êtes aide-soignante dans un établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes. Mme S.

Plus en détail

LES PUISSANCES EN 4 E. Parcours d études et de recherche autour des puissances en classe de 4 e

LES PUISSANCES EN 4 E. Parcours d études et de recherche autour des puissances en classe de 4 e LES PUISSANCES EN 4 E Parcours d études et de recherche autour des puissances en classe de 4 e PARCOURS SUR LES PUISSANCES : 2 ACTIVITÉS Situation sur les bactéries issue de la SVT Travail en 2 parties

Plus en détail

Organiser des séances de jeux en mathématiques

Organiser des séances de jeux en mathématiques Organiser des séances de jeux en mathématiques Jouer, est-ce bien sérieux? De nombreux travaux ont montré le rôle du jeu dans le développement de l enfant. L objet de ce travail n est pas de traiter du

Plus en détail

PROGRAMME D ENTRAÎNEMENT 2014

PROGRAMME D ENTRAÎNEMENT 2014 2014 OBJECTIF Ce programme d entraînement a comme objectif de vous préparer à réaliser un défi unique et ambitieux : courir des relais de 1 à 2 km pendant environ 30 heures, sur une distance totalisant

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS. Que veut dire «étalement»? Que veut dire «valeur au rôle»? Que veut dire «valeur uniformisée»? Que veut dire «valeur ajustée»?

FOIRE AUX QUESTIONS. Que veut dire «étalement»? Que veut dire «valeur au rôle»? Que veut dire «valeur uniformisée»? Que veut dire «valeur ajustée»? Que veut dire «étalement»? FOIRE AUX QUESTIONS Lorsque l augmentation de la valeur foncière de la propriété depuis la dernière mise à jour du rôle peut être répartie sur plus d une année, on dit qu elle

Plus en détail

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Une mère, parlant à ses enfants : Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Vous savez que papa ne se sent pas très bien et qu il a des problèmes depuis un certain temps. Eh bien, le docteur nous a dit

Plus en détail

Avez-vous des prédispositions à manipuler votre entourage?

Avez-vous des prédispositions à manipuler votre entourage? I Avez-vous des prédispositions à manipuler votre entourage? Le milieu interne de l entreprise est un milieu où la négociation est nécessaire et permanente. On a besoin de convaincre son équipe et ses

Plus en détail

Experience N 52. Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Mars 2012

Experience N 52. Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Mars 2012 Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies Experience N 52 Mars 2012 MIGRATIONS Garder la maîtrise lors de migrations GARdER la maîtrise LORS de migrations Lors

Plus en détail

=FONCTION(DONNEE1;DONNEE2;DONNEE3;.)

=FONCTION(DONNEE1;DONNEE2;DONNEE3;.) EXCEL 2010 Page 1/9 Les formules 03 EXCEL LES FONCTIONS Pour toutes les formules, on va utiliser ce que l'on appelle des «fonctions». Ce sont des mots écrits en majuscule dans les formules et qui sont

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Informations sur les objectifs et l organisation de la validation des acquis de l expérience à Télécom Bretagne

Informations sur les objectifs et l organisation de la validation des acquis de l expérience à Télécom Bretagne Informations sur les objectifs et l organisation de la validation des acquis de l expérience à Télécom Bretagne Qu est-ce que la VAE? De quoi s agit-il? La Validation des Acquis de l Expérience (VAE) est

Plus en détail

Découvrez ce que votre enfant peut voir

Découvrez ce que votre enfant peut voir 23 Chapitre 4 Découvrez ce que votre enfant peut voir De nombreux enfants qui ont des problèmes de vue ne sont pas totalement aveugles. Ils peuvent voir un peu. Certains enfants peuvent voir la différence

Plus en détail

PROJET PREVENTION DES RISQUES MAJEURS. Classes maternelles Petite et moyenne section, moyenne et grande section 2 classes. Phase 1

PROJET PREVENTION DES RISQUES MAJEURS. Classes maternelles Petite et moyenne section, moyenne et grande section 2 classes. Phase 1 PROJET PREVENTION DES RISQUES MAJEURS Classes maternelles Petite et moyenne section, moyenne et grande section 2 classes Réalisation d un jeu sur la base du trivial pursuit. Objectifs généraux: Faire prendre

Plus en détail

Programme de rééducation de la vessie

Programme de rééducation de la vessie Programme de rééducation de la vessie 1 2 Introduction Ce à quoi vous devriez vous attendre : vous lever la nuit pour aller uriner à une ou Lorsque vous urinez, vous éliminez l équivalent d une à deux

Plus en détail

Nouveaux programmes de la filière STI2D : ingénierie didactique - former et se former en produisant

Nouveaux programmes de la filière STI2D : ingénierie didactique - former et se former en produisant Mise en place de la formation Ce diaporama est conçu à l attention des professeurs de Sciences et Techniques Industrielles, qu ils soient formateurs ou qu ils soient formés Son objectif est de contribuer,

Plus en détail

BONJOUR À TOUS ET MERCI D ÊTRE PRÉSENTS POUR CE WEBINAR CONCERNANT LES INDICATEURS DE RÉSILIENCE.

BONJOUR À TOUS ET MERCI D ÊTRE PRÉSENTS POUR CE WEBINAR CONCERNANT LES INDICATEURS DE RÉSILIENCE. BONJOUR À TOUS ET MERCI D ÊTRE PRÉSENTS POUR CE WEBINAR CONCERNANT LES INDICATEURS DE RÉSILIENCE. DANS UN PREMIER TEMPS, J AIMERAIS REMERCIER LE BUSINESS CONTINUITY INSTITUTE ET PLUS PARTICULIÈREMENT MONSIEUR

Plus en détail

[SECONDAIRE] ACTIVITÉ PÉDAGOGIQUE DROIT DE VOTE : HISTORIQUE ET LIGNE DE TEMPS

[SECONDAIRE] ACTIVITÉ PÉDAGOGIQUE DROIT DE VOTE : HISTORIQUE ET LIGNE DE TEMPS >> OBJECTIFS D APPRENTISSAGE DROIT DE VOTE : HISTORIQUE ET LIGNE Description : Au fil du présent module, l élève sera amené à découvrir l évolution du droit de vote au Canada. À l aide de scénarios, l

Plus en détail

Réseaux et partage de connexion

Réseaux et partage de connexion Réseaux et partage de connexion 1- La théorie des réseaux. 2- Les réseaux avec un PC hôte. 3- Les réseaux avec un routeur. 4- Préparation des ordinateurs. 5- L ouverture d un port sur un réseau. 1- La

Plus en détail

Atelier de biochimie : réalisation de modèles moléculaires

Atelier de biochimie : réalisation de modèles moléculaires Atelier de biochimie : réalisation de modèles moléculaires Titre du document Réalisation de modèles moléculaires à partir de kits de construction Matériel Kit de construction de molécules (1 par groupe

Plus en détail

Lycée polyvalent Langevin-Wallon Champigny sur Marne Val de Marne

Lycée polyvalent Langevin-Wallon Champigny sur Marne Val de Marne Ministère de l éducation nationale Académie de Créteil LW JEAN-MICHEL NICOLAS CHEF DE TRAVAUX : 01 48 81 25 02 : 01 48 81 31 83 jean-michel.nicolas@ac-creteil.fr Version 2015.0 2015-08-23 Lycée polyvalent

Plus en détail

VADE-MECUM Adapter un écrit pour le rendre accessible aux enfants

VADE-MECUM Adapter un écrit pour le rendre accessible aux enfants VADE-MECUM Adapter un écrit pour le rendre accessible aux enfants Synthèse du document proposé par l Observatoire de l enfance et la jeunesse du ministère de la Communauté française de Belgique Introduction

Plus en détail