L eau liquide a des propriétés

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L eau liquide a des propriétés"

Transcription

1 Eau à l état gazeux ELLE EXISTE SOUS DIFFERENTES FORMES OU ETATS Eau à l état solide ELLE PEUT PASSER D UN ETAT À L AUTRE CYCLE DE L EAU Eau à l état liquide Elle dissout Faire des mélanges NOUS UTILISONS L EAU Quantité capacité mesure volume L eau liquide a des propriétés Chute d eau Elle circule Elle a de la force Poussée d archimède Elle coule Elle s infiltre Elle jaillit Flotter NOUS AVONS BESOIN D EAU L eau est indispensable à la vie et à l activité des hommes Nous consommons beaucoup d eau D où vient l eau du robinet La distribution de l eau Le traitement de l eau L EAU = MILIEU DE VIE Le prix de l eau : économisez l eau! L EAU Faune Flore 10

2 L EAU : DE LA TRAME CONCEPTUELLE AUX ACTIVITES ELEVES Je remplis : comment s y prendre ; quels outils choisir pour remplir une bouteille d eau? Je transporte de l eau : comment s y prendre ; quels outils choisir pour amener de l eau d un endroit à un autre? Je transvase de l eau : comment s y prendre et quels outils choisir? Je fais couler de l eau : où faire couler de l eau pour qu elle disparaisse? Comment faire sécher son mouchoir mouillé? où le mettre ; que faire? Comment sécher les cheveux de la poupée? CYCLE 1 CYCLE 2 CYCLE 3 - Faire des mélanges : soluble, non soluble ; plus lourd, plus léger que l eau ; perméable, imperméable. - Des liquides dans des récipients : Plus, moins, autant d eau ; comment faire pour le savoir? - Faire aller de l eau d un point à l autre sans la porter. - Faire des conduites d eau. - Faire des grenadines : faire des grenadines les plus rouges ; les moins rouges ; toutes pareilles. - Faire des boissons colorées. - Faire des glaçons colorés : du plus foncé au plus clair. - Faire des jus de fruits : comment filtrer la pulpe et les pépins? Que d eau, que d eau - Toutes les formes d eau : L eau est partout dans l école ; L eau est partout dans la maison et à quoi sert-elle? - Changement d état : Faire fondre son glaçon le plus vite possible Garder un glaçon le plus longtemps possible La fonte de la neige : où fond-elle le plus vite, comment garder la neige? Suivre l évoluti on des flaques d eau dans la cour (ou provoquer des flaques) Des liquides disparaissent (faire varier les liquides, la forme, l emplacement, la couleur, les récipients). - Dissoudre : qu est ce qui se dissout le plus (sel, sucre, sel de bain) ; comment faire dissoudre davantage (température) ; refaire un cristal. - Flottaison : flotter, couler, pourquoi et comment? Les petits bateaux qui vont sur l eau : - l air et l eau faire des bulles (bulles d eau, d air et de savon). - Tantôt liquide, tantôt gaz : chauffer l eau et suivre la courbe de température de 0 à L eau quantité capacité : mesure, unité, volume, estimation, conversion. -Transporter l eau : Aller plus loin ; Aller plus haut ; Le même niveau, vases communicants ; Niveau de l eau. -L énergie de l eau. -Beaucoup d eaux différentes : Eau ; Eau potable ; Des eaux à boire. -L eau indispensable à la vie : Le cycle de l eau domestique ; Combien consommons-nous d eau? La facture d eau ; D où vient l eau du robinet ; où va l eau du lavabo? -L eau : ressource naturelle à préserver Pollution de l eau ; Laver l eau ; Protéger l eau. 11

3 L EAU DANS TOUS SES ETATS L eau se transforme État liquide État solide (Solidification) Changements de volume (Augmentation) État liquide État solide Échange de chaleur État solide État liquide (Fusion) CONCEPTS Notions visées Notion d isolant conducteur ACTIVITES Déroulement progression A partir d un document (le cycle de l eau : dessin) poser la question : «Comment comprenez-vous ce dessin?» lecture des «Quelles questions vous posez-vous?» textes «Comment fabrique-t-on de la glace?» «Quelles expériences peut-on faire?» Mettre une bouteille remplie d eau au frigo, au congélateur, au freezer. Résultat : la bouteille d eau a éclaté? «Quelle expérience peut-on faire pour vérifier ce changement de volume?» Marquer un niveau d eau sur une bouteille. «Mais à quel moment l eau se transforme en glace?» Expérience avec un mélange réfrigérant (sel) eau / glace eau / glace + sel «Qu est -ce qui fait fondre le glaçon?» Expériences : - dans l eau chaude - dans l eau, glaçon libre - dans l eau, glaçon dans plastique glaçon - sur le radiateur - à l air libre - dans du polystyrène - dans une boîte en fer - dans la laine COMPETENCES Savoir lire un document à caractère scientifique Faire des hypothèses et les vérifier Lecture d un thermomètre Faire un graphique Faire un schéma Faire des hypothèses Faire varier un paramètre (le milieu ambiant) 12

4 L EAU DANS TOUS SES ETATS L eau est solvant. Elle sert à faire des mélanges Il y a des substances solubles dans l eau, d autres sont insolubles La solubilité d une substance dépend de certains facteurs : agitation, température. On peut séparer des mélanges de substances solubles On peut séparer des substances insolubles mises dans l eau Mettons différentes substances en contact avec de l eau. Observons les résultats : Est-ce qu il y a des substances plus solubles que d autres? Comment faire pour le montrer? Est-ce qu on peut augmenter la quantité d une même substance dissoute dans l eau? - certaines substances sont peu solubles dans d autres substances : lesquelles? - comment faire pour séparer deux substances solubles? - comment faire pour séparer des substances non solubles mises dans l eau? - Savoir observer des résultats et savoir les exprimer sous la forme de tableau. - Savoir réaliser des dispositifs expérimentaux - Savoir choisir le matériel - Savoir s organiser - Mettre au point un appareillage en fonction d un but atteindre La distribution de l eau : voir ci-joint analyse d une série de séquences sur le sujet Épuration de l eau : voir aussi ci-joint analyse de quelques séquences 13

5 L EAU DANS TOUS SES ETATS CONCEPTS Notions visées ACTIVITES Déroulement progression COMPETENCES Notion de surface d échange de chaleur Notion de température État liquide État gazeux (Vaporisation) Condensation Notion de matière : les 3 états Notion de mélange 2ème variable épaisseur du glaçon (cube, disque) «Et si on chauffe encore?» Expérience 1 : Faire chauffer casserole d eau chaude et observer les variations de température (stabilisation à 100 C) «Où est partie l eau? Peut-on la retrouver?» Expérience 2 : Même expérience en plaçant un corps froid au-dessus de la casserole. Manipuler pour déterminer des caractéristiques des 3 états de la matière - solide : dureté, garde sa forme - liquide : horizontabilité, change de forme - gaz : invisible - se propage partout Expériences vérifiant ces définitions : liquide - «l eau multiforme» (différents récipients, plan incliné) gaz - «gaz d un briquet dans l eau» «Existe-t-il d autres corps qui se transforment comme l eau?» Expérience avec : plomb, étain, Zinc «Et si on mélange 2 corps différents?» Expérience de distillation (séparation de 2 corps) Faire des hypothèses Faire des mesures Faire un graphique Faire un schéma Faire un schéma Établir des règles 14

6 1 temps LES DIFFERENTS ETATS DE L EAU ETUDE DU CYCLE DE L EAU AU CP Le maître laisse une trace mouillée sur le tableau. Dans le même temps, le maître colle sa main contre une vitre pour créer de la buée. Questionnement des enfants : Que se passe-t-il? D où vient la buée? Où est passée l eau du tableau? Les enfants lancent des propositions. Le maître essaie de faire formuler des hypothèses. 2 temps Mise en place des expériences : On procède à un exposé des différentes expériences. On constate que des résultats se recoupent. Il y a eu : Mise en évidence du rôle de la chaleur. Mise en évidence du rôle de l air. Mise en évidence de l évaporation. (expérience 5 : le film transparent est couvert de buée.) 4 temps A ce stade, les enfants ont bien intégré les notions de changement d état de l eau. Mais la notion de cycle de l eau n est pas encore acquise. Mise en place d une expérience qui recrée le cycle de l eau : Une source de chaleur pour créer l évaporation. Un système à proximité pour provoquer la condensation. Nécessité de la présence du maître pour cette expérience. (Il faut chauffer l eau.) 1) L eau s en va dans l air. un bocal fermé / un bocal ouvert évaporation? 2) L air transporte l eau. Une assiette remplie d eau disposée au ve nt / Une autre à l abri du courant d air. 3) L eau s en va parce qu il y a de la chaleur. Un bocal ouvert disposé sur le radiateur / un autre ouvert à l abri de la chaleur. L eau s en va parce qu il y a de la chaleur. Mettre la main au-dessus-d un verre plein d eau chaude / un verre plein d eau froide 4) L eau a disparu du tableau parce qu il est sombre. ( de la vitre qui est transparente.) une casserole couverte. 5) L eau est sur la vitre parce qu elle est transparente. Un saladier en verre couvert d un film transparent. 6) La vitre est froide, elle attire la buée. Un verre et des couverts sont mis au frigo. Que voit-on? Chaque groupe dessine l expérience qu il a mise en place. Cécile : «Si on prend sa toilette, l eau, elle coule dans le lavabo. C est le lavabo bleu. Si on n a pas de lavabo, l eau, elle va par terre. On prend un gant de toilette et on se lave avec du savon. J aime bien l eau pas trop chaude, pas trop froide, qui est bonne.» Léo : «Au robinet ; j ai dessiné pour jouer dans la salle de bain, dans la baignoire. On voit le robinet du lavabo. J ai fait «une toilette» avec son bouton, pour tirer la chasse d eau. J ai fait la douche, mais j aime pas la douche, parce que j ai de l eau dans les cheveux.» 3 temps Observation des situations expérimentales ; Que constate-t-on? Que s est - il passé? Les hypothèses de départ sont- elles confirmées ou non? Écriture des conclusions que chaque groupe tire sur l affiche où est dessinée l expérience 15 Elodie : On trouve l eau dans la salle de bains, il y a une douche, une baignoire, ça sert à se laver.» Cyrianne : «C est l eau de la mer avec deux poissons ; à côté, il y a du sable.»

7 Prénoms Sciences CE2 CM1 Prénoms : Sciences CE2 - CM1 On fait des mélanges avec l eau On fait des mélanges avec l eau Ce qu il faut faire : 1. Choisir un des solides ou un des liquides à mélanger (étiquette) 2. Avant l expérience, imaginer ce qu il va se passer ( hypothèse) 3. Essayer. Il faut mettre une cuillerée à café du produit dans un petit pot rempli d eau, regarder et ensuite bien remuer. 4. Laisser reposer 1 minute 5. Après l expérience, noter les observations ( résultats). Vous devez faire l expérience pour les 6 produits de la cuisine. Vous avez environ une heure pour tout faire. Il faut bien vous organiser. Pour noter tout cela, utilisez le tableau Que pouvez-vous conclure de toutes ces observations? Tout ce qu on a mélangé, le sucre a fondu, et c est mélangé avec l eau. L a farine était restée en haut, puis 20 minutes plus tard, ele est descendue. L es produits qu on a mélangé avec l eau ne sont pas pareils que sans l eau. Grégory Ce que je Hypothèse mélange avec (avant d essayer) l eau Sel Le sel va aler au fond parce qu il est plus lourd que l eau. V inaigre Ça reste Huile Huile va rester en haut. Lait Le lait va se mélanger avec l eau. Farine L eau va devenir poudresse Sucre en Il va fondre et rester poudre au fond. R ésultats (après le mélange) Le sel c est dissolue et il est rester au fond. Il a perdu sa couleur après la voire mis dans l eau. C est devenue rose pal et sa reste en haut. Huile va rester en haut et sa fait des rons. Le lait ces mélangé avec l eau et il est plus claire. L eau est devenu poudreseusse et sa fait comme du lait Ce qu on a mélangé avec le sucre a changé, il est alé au fond et a fondu, il a disparu. Le sel s est dissous et il est resté au fond. Il a perdu sa couleur après l avoir mis dans l eau. C est devenu rose pâle et ça reste en haut. L huile va rester en haut et ça fait des ronds. Le lait s est mélangé avec l eau et il est plus clair. L eau est devenue poudreuse et ça fait comme du lait. 16 Fac similé d un cahier d élève

8 Objectifs généraux LA DISTRIBUTION DE L EAU 2 ème et 3 ème séquences Comment faire pour que l eau coule moins? Les savoirs - Comprendre comment est réalisée la distribution d eau dans la réalité. - S apercevoir que la pression de l eau au robinet varie en fonction de plusieurs paramètres : a) la différence de hauteur entre le réservoir et le robinet, b) la position et la longueur du ou des tuyaux, c) le rôle de l air (appel d air). Les savoir-faire -Au niveau expérimental : savoir formuler des hypothèses, imaginer un protocole expérimental pour les vérifier, le respecter au moment de sa réalisation, tirer des conclusions des résultats expérimentaux et formuler de nouvelles hypothèses. -Compétences rédactionnelles : savoir prendre des notes, savoir rédiger un texte explicatif, un texte descriptif, un texte prescriptif, un compte-rendu, savoir choisir la forme rédactionnelle la plus adaptée : schéma, dessin, graphique, texte. -Expression orale : savoir exposer son point de vue, argumenter, expliquer. Les savoir- être savoir travailler en groupe (être actif, jouer un rôle, se répartir les tâches ) ère séquence Comment faire pour transvaser de l eau d une bouteille dans un autre récipient? Objectifs : S apercevoir que la pression de l eau au robinet peut changer. Déroulement : Chaque groupe dispose d une bouteille en plastique, d une perfusion et d une demi -bouteille en plastique. 1. Chaque groupe réalise librement ses expériences, note ses observations et essaie de répondre à la question posée. 2. Présentation à la classe des observations. Pour que l eau s écoule, il faut : renverser la bouteille, ouvrir la molette, de l air dans le tuyau, autant d air que d eau dans la bouteille. La position du tuyau est importante (il doit pencher, ne pas remonter, ) Remarques : La bouteille se compresse quand l ea u s écoule et l eau ne s écoule pas toujours de la même façon. Hypothèse : L air s en va par le tuyau. 3. Formulation d hypothèses pour répondre à la question : Comment faire pour que l eau coule moins? -On ferme plus ou moins la molette (ça compresse le tuyau. Il y a alors moins d air). -On plie le tuyau. -On baisse la bouteille. -On remonte le bout du tuyau. -On modifie la position du tuyau. Objectifs : -Savoir imaginer un protocole expérimental pour vérifier des hypothèses. -Comprendre les raisons des modifications de pression. -Savoir rédiger un compte-rendu d expérience. -Savoir remettre en cause ses hypothèses et en formuler d autres. Déroulement : Les hypothèses formulées par les enfants sont les suivantes : Le changement de pression d eau au robinet dépend de : la hauteur du réservoir, la hauteur du robinet, la position du tuyau, la quantité d eau dans le réservoir 1. Les enfants sont répartis en groupes, chargés chacun de vérifier une hypothèse, avec les consignes suivantes : Comment allons-nous faire pour vérifier si l hypothèse est exacte? Qu allons nous mesurer? Nous devons noter ce que nous faisons. 2. Réalisation des expérimentations. 3. Consigne :Vous devez réaliser une affiche qui doit contenir une description de l expérience, les résultats obtenus et les conclusions du groupe. Vous pouvez écrire des textes, dessiner des schémas ou des graphiques. Cette affiche sert à communiquer à la classe ce que chaque groupe a fait. 4. Déterminer la forme de l affichage en grand groupe : un titre, la liste du matériel, la description du montage, la présentation du déroulement, la rédaction des résultats, la rédaction des conclusions Les formes d écrits utilisables : les graphiques les textes les schémas. Chaque groupe dispose d un lexique : air récipient graduation remplir mesurer quantité entonnoir - bouteille éprouvette pince à tuyau réservoir pression 5. Travail en groupes : reprise des notes, rédaction. 6. Présentation à la classe de l affichage réalisé (questions / réponses entre le groupe et la classe). 7. Les conclusions sont rassemblées. 4 ème séquence Analyser les conclusions avec les enfants. Objectifs : -Savoir avoir un regard critique sur ses expérimentations (notion d erreur possible). Déroulement : Conclusions des enfants : -Quand le tuyau est entortillé, l eau coule moins que quand il est tendu. -Il y a une hauteur de réservoir à partir de laquelle l eau ne coule plus. -Plus on lève le robinet, moins il y a de pression. -Moins il y a d eau dans le réservoir, plus l eau coule vite (mais la bouteille se déforme) Débat en grand groupe sur la validité des résultats et les erreurs possibles. 2. Rechercher collectivement les modifications qui peuvent être apportées aux protocoles ou au matériel à utiliser. 3. Définir les règles à respecter au cours d une expérience. Pour qu une expérience soit valable, il ne faut modifier qu une chose à la fois : taille ou position du tuyau - hauteur du réservoir quantité d eau hauteur du robinet. Si ce n est pas possibl e, on peut utiliser «un témoin» qui permet de comparer immédiatement deux résultats.

9 5 ème séquence Analyser les conclusions avec les enfants et modifier les expérimentations. Objectifs : -Savoir imaginer et modifier un protocole expérimental pour vérifier des hypothèses. -Comprendre les raisons des modifications de pression. Déroulement : Chaque groupe est chargé de réaliser une expérience et de prendre des notes : --> groupe 1 et 2 : Comment faire pour que l eau puisse monter dans le tuyau? --> groupe 3 : La quantité d eau dans le réservoir a-t-elle une influence sur la pression (expérimentation avec des bouteilles en verre)? --> groupe 4 : La pression baisse-t-elle quand la différence de hauteur entre le réservoir et le robinet est plus petite? Déroulement de la 7 ème séquence : 1. Les enfants sont répartis en groupes et les expérimentations suivantes leur sont proposées : - La bouteille de verre - Une surprenante fontaine 2.Réaliser les expériences. 3.Passage à l écrit : Écrire un texte qui explique ce qui se passe dans «Une surprenante fontaine». Deux bassines Un flacon muni d un bouchon deux trous Deux tubes de verre. Une surprenante fontaine Expérimentations par groupes + Présentation des résultats obtenus à la classe + débat sur leur valeur. 6 ème et 7 ème séquences Mise en évidence du rôle de l air Objectifs : Comprendre l importance du rôle de l air. Déroulement de la 6 ème séquence : 1. les expérimentations suivantes leur sont proposées : Les vases communicants Le niveau monte mais il peut baisser. Une pompe à eau. 2. Réaliser un schéma légendé sur l expérience «Le niveau monte» montrant le montage et les différents mouvements. 3. Expliquer collectivement pourquoi ces phénomènes se produisent. Une pompe à eau Remplir à moitié le flacon d eau Boucher l orifice du flacon et installer les tubes de verre comme l indique le schéma. Renverser le flacon en le tenant au-dessus des deux cuvettes, comme l indique le schéma du mo ntage. Procéder à un réglage des tubes de verre si c est nécessaire. Le rôle de l air Les vases communicants Que se passe-t-il quand Dans chacun de ces cas, l eau coule -t-elle par un ou deux tuyaux? Je retourne la bouteille en verre? 18

10 8 ème et 9 ème séquences Dernières expériences et retour à la réalité. Objectifs : -Savoir rédiger une explication et représenter des informations chiffrées sur un graphique. -Comprendre le rôle de l air (notion de pompage). -Comprendre l organisation de la distribution de l eau dans la réalité. Déroulement de la 8 ème séquence : Les enfants sont répartis en groupes et réalisent les expériences suivantes : groupe 1 : mesurer la différence de hauteur entre le réservoir et le robinet tous les 10 cm. groupe 2 : quantité d eau dans le réservoir : mesurer le temps que met l eau pour que le réservoir se vide de X ml. groupe 3 : quantité d eau dans le ré servoir : mesurer la quantité d eau évacuée en x secondes. groupe 4 : utiliser la force de l air dans le réservoir (utiliser une seringue et une pompe). Déroulement de la 9 ème séquence : 1. Les schémas représentant les expériences du groupe 4 sont fournis aux enfants : la consigne est d expliquer par écrit et pour chacune des trois expériences pourquoi l eau remonte dans le tuyau. 2. Pour les trois autres groupes, les résultats sont diffusés au reste de la classe : la consigne est de les représenter sur des graphiques (courbes ou histogrammes). 3. Rassembler les conclusions de l ensemble des expérimentations. 4. A partir des conclusions formulées par les enfants, établir un lien avec la distribution réelle de l eau (fiche explicative distribuée aux enfants). Trois méthodes pour faire monter l eau dans le tuyau : 1ère méthode : 3ème méthode : 2ème méthode : 19

11 École de C Année scolaire Classe de CM La main à la pâte : L EAU Première séance : Problème posé : D où vient l eau du robinet, comment y arrive -t-elle? Où va l eau de mon bain? D abord individuellement puis par groupe, les enfants ont répondu à ces questions. Questions des enfants : Deuxième séance : Que devient l eau dans la nature? Apport théorique sur le cycle de l eau, illustré par des diapos et des posters. 1) Annexe : l eau (CM) Troisième séance : Comment l eau monte -t-elle dans les tuyaux? Expériences imaginées par les enfants avec le matériel fourni (récipients et tuyaux) : mise en évidence des principes de siphon et de vases communicants. (difficultés rencontrées au niveau du matériel et de l explication des phénomènes : mise en commun des observations et expériences collectives.) Dispositifs mis en place et observations : (cf. annexe) 2) Quatrième séance : expériences par groupes Cinquième séance : compte-rendu collectif Sixième séance : expériences par groupes Septième séance : compte-rendu collectif Huitième séance : expériences collectives Neuvième séance : synthèse Commentaires : Expérience N 1 ci-contre : Il faut aspirer l eau pour qu elle coule du tuyau (on peut aussi remplir le tuyau d eau et en faire sortir l ai en l immergeant dans le récipient, puis en extraire une extrémité bouchée avec le doigt pour éviter que l air ne rentre de nouveau) ; lorsque l extrémité du tuyau est plus haute que la surface de l eau dans le récipient, l eau ne coule plus. Expérience N 2 ci-contre : L eau monte dans le tuyau en exerçant une pression à la surface du récipient. Expérience N 3 ci-contre : L eau coule dans l autre récipient après qu on ait chassé l air contenu dans le tuyau jusqu à ce qu elle atteigne la même hauteur dans les deux récipients. S ils ne sont pas à la même hauteur, l eau circule de l un à l autre pour tenter d atteindre le même niveau. Expérience N 4 ci-contre : L eau coule plus lentement et atteint difficilement le même niveau dans le deuxième récipient car l air prisonnier exerce une pression sur l eau. 3) 4) 20

12 LE TRAITEMENT DE L EAU OU COMMENT LAVER L EAU? DÉMARCHE UTILISÉE 1. L eau n est pas inépuisable ; la société en consomme de plus en plus dans les pays industrialisés ; nécessité de retraiter les eaux usées. a) Questionnaire sur l utilisation domestique de l eau et sur sa provenance. b) Les différentes eaux en bouteille : gazeuse, plate. Travail sur les étiquettes : substances dissoutes dans l eau et propres à la consommation. ( tableau comparatif ex : calcium ) étude sur le goût. c) Etude de différents mélanges : Exemple : eau +sel ; eau + sucre ; eau + sirop ; eau + huile Miscible non miscible d) Expérience : Pour enlever l huile de l eau, si on essayait d utiliser un liquide vaisselle? secouer (eau + huile + liquide vaisselle ) mélange trouble et mousseux. laisser reposer le mélange reste laiteux, la mousse diminue. conclure : l eau n est pas propre. 2. Quelles solutions pour nettoyer les eaux usées? a) Idée de filtration (grille, filtre à café, tamis) assez naturelle pour les enfants. Analyses de laboratoire. Poésie inventée par les enfants : Et si vous étiez une goutte d eau? Si j étais une goutte d eau, je me promènerais, Si j étais une goutte d eau, je vivrais dans les nuages, Si j étais une goutte d eau, je tomberais du ciel, Si j étais une goutte d eau, je me laisserais glisser sur les feuiles, Si j étais une goutte d eau, je me laisserais glisser des carreaux, Si j étais une goutte d eau, je tomberais dans une flaque d eau, Si j étais une goutte d eau, je serais dans la rivière, Si j étais une goutte d eau, je nagerais jusqu à la mer. Si j étais une goutte d eau, je boirais, Si j étais une goutte d eau, je serais dans une bouteile, Si j étais une goutte d eau, je glisserais du robinet, Si j étais une goutte d eau, je serais dans un bain, Si j étais une goutte d eau, je serais dans la marmite, Si j étais une goutte d eau, je serais dans les fontaines, Si j étais une goutte d eau, je serais dans un verre, Si j étais une goutte d eau. b) Expérience c) Conclusion : on obtient de l eau plus claire, sans éléments solides, mais pas transparente. Pourquoi cette eau n est -elle pas propre à la consommation? Aura-t-elle besoin d autres traitements? d) Prolongements possibles Analyse chimique de l eau avec bandelettes réactives. Visite de station d épuration. 21

Chauffer l eau avec le soleil Est-ce possible? Première étape :

Chauffer l eau avec le soleil Est-ce possible? Première étape : Chauffer l eau avec le soleil Est-ce possible? Première étape : Peut-on chauffer de l eau avec le soleil? Les différents groupes ont posé un simple récipient au soleil dans la cour. Le constat de l élévation

Plus en détail

Interaction entre l homme et son environnement Cycle 2

Interaction entre l homme et son environnement Cycle 2 Thème en référence au programme : Interaction entre l homme et son environnement Cycle 2 Objectifs généraux : - Existence de stations d épuration pour laver les eaux usées de la maison - Connaître les

Plus en détail

EDUCATION A L ENVIRONNEMENT QUALITE DE L EAU

EDUCATION A L ENVIRONNEMENT QUALITE DE L EAU DOCUMENT D AIDE A LA PREPARATION DE LA CLASSE Plan de Rénovation de l Enseignement des Sciences et de la Technologie A l école au cycle 3. EDUCATION A L ENVIRONNEMENT QUALITE DE L EAU Groupe sciences Isère

Plus en détail

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie.

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie. 1 L eau c est la vie! À l origine était l eau... Lors du refroidissement de la terre, qui était une boule de feu à sa création, les nuages qui l entouraient ont déversé leur eau, formant les mers et les

Plus en détail

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes).

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes). SUJET DE CONCOURS Sujet Exploitation d une documentation scientifique sur le thème de l énergie 2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D,

Plus en détail

Une brique dans le cartable. Isolation Thermique

Une brique dans le cartable. Isolation Thermique Une brique dans le cartable Isolation Thermique Une brique dans le cartable Isolation thermique Quelques éléments théoriques à propos de la propagation de chaleur Fiche I1 : Le chaud et le froid - Expérience

Plus en détail

MANUEL DE L USAGER BRASSEUR À BEURRE D ÉRABLE CDL. Les Équipements d Érablière CDL inc.

MANUEL DE L USAGER BRASSEUR À BEURRE D ÉRABLE CDL. Les Équipements d Érablière CDL inc. MANUEL DE L USAGER BRASSEUR À BEURRE D ÉRABLE CDL Merci d avoir choisi un brasseur à beurre d érable CDL. Nos 40 années d expérience au service des acériculteurs garantis que vous avez acquis un équipement

Plus en détail

Je décide: De faire réaliser aux élèves une tâche complexe. Pour cela, je cherche une situation déclenchante et une démarche d investigation.

Je décide: De faire réaliser aux élèves une tâche complexe. Pour cela, je cherche une situation déclenchante et une démarche d investigation. Je veux : Faire acquérir une connaissance : «les chromosomes sont constitués d A.D.N.» Développer des capacités : «Je ne sais pas lesquelles mais j ai envie de faire un TP, chose peu courante en 3 ème.»

Plus en détail

N : Date : 20 juin 2013 EXAMEN DE PHYSIQUE (SECOND SEMESTRE)

N : Date : 20 juin 2013 EXAMEN DE PHYSIQUE (SECOND SEMESTRE) N : Date : 20 juin 2013 Nom : CORRECTION Classe :2L. EXAMEN DE PHYSIQUE (SECOND SEMESTRE) NOTE : /40 S. I. Définis les termes suivants : série A I. molécule : la plus petite partie d un corps qui en possède

Plus en détail

GUIDE DE L ENSEIGNANT

GUIDE DE L ENSEIGNANT Au ménage! GUIDE DE L ENSEIGNANT 2010-2011 -1- Description de la situation d apprentissage Préparation Activité 1 À leur entrée en classe, les élèves découvrent quatre bouteilles sur le bureau de l enseignante

Plus en détail

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé 600/150-750/200-1000/220-1500/300 V 1.3 SOMMAIRE 1 Description du dispositif... 3 1.1 Série type... 3 1.2 Protection du

Plus en détail

Sommaire de la séquence 8

Sommaire de la séquence 8 Sommaire de la séquence 8 t Séance 1 Mesure de la masse et du volume lors d un changement d état t Séance 2 Fusion et solidification t Séance 3 Vaporisation et liquéfaction Influence de la pression sur

Plus en détail

LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens.

LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens. LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens. Les cinq sens cycle 2 - doc Ecole des Mines de Nantes 1 LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens. PROGRESSION GENERALE Séance n 1 : Recueil

Plus en détail

! " #! $ % & ' ( +! *

!  #! $ % & ' ( +! * Géosciences Animation / 2008 !"! " #! $ % & ' ( ) * +! * # $ "!,-. /,0 % * 1 2 3 / - % & / 1 LES ETATS DE L EAU ' ( + % +! %, 4 4 4, 4 4 4 4! Expérience 1/ La dilatation Remplis le bocal en verre aux trois

Plus en détail

LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 L électricité.

LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 L électricité. LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 v L électricité. L électricité cycle 3 - doc Ecole des Mines de Nantes 1 LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 v L'électricité. PROGRESSION GENERALE Séance n 1

Plus en détail

BO 11 juin 2008 Découvrir le monde Découvrir le vivant. et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions.

BO 11 juin 2008 Découvrir le monde Découvrir le vivant. et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions. BO 11 juin 2008 Découvrir le monde Découvrir le vivant Ils (les élèves) découvrent les parties du corps et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions. Le goût Objectifs : Reconnaitre les

Plus en détail

Fontaine à eau. Manuel d utilisation Modèle : X-16 lg-x52 A. Type de distributeur d eau chaude et froide. Compresseur avec réfrigération.

Fontaine à eau. Manuel d utilisation Modèle : X-16 lg-x52 A. Type de distributeur d eau chaude et froide. Compresseur avec réfrigération. Fontaine à eau Manuel d utilisation Modèle : X-16 lg-x52 A Type de distributeur d eau chaude et froide. Compresseur avec réfrigération. Nous vous remercions d avoir acheté notre distributeur d eau. Lisez

Plus en détail

Travaux pratiques de pâtisserie CFA Avignon http://cfa84patis.free.fr

Travaux pratiques de pâtisserie CFA Avignon http://cfa84patis.free.fr Brioche Farine de force type 45 500g Sel 10g Sucre 50g Levure 25g Œufs 7 Eau pour délayer la levure beurre 300g Pétrir doucement en hydratant la pâte petit à petit Eviter de chauffer la pâte en pétrissant

Plus en détail

Mélanges. et solutions DOSSIER MÉLANGES ET SOLUTIONS. par La main à la pâte

Mélanges. et solutions DOSSIER MÉLANGES ET SOLUTIONS. par La main à la pâte DOSSIER MÉLANGES ET SOLUTIONS Mélanges par La main à la pâte et solutions Les mélanges et les solutions sont au programme de sciences du Cycle 3. Ces notions, dont les manifestations dans la vie quotidienne

Plus en détail

Séparation des constituants d un mélange homogène

Séparation des constituants d un mélange homogène chapitre Débat pour préparer la leçon Séparation des constituants d un mélange homogène AU PROGRAMME DE L ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE : Être capable de mettre en évidence, par ébullition, qu une limpide n est pas

Plus en détail

Pour empêcher les bougies de couler, il suffit de les tremper toute une nuit dans un récipient d'eau. Pour qu'une bougie se consume moins vite,

Pour empêcher les bougies de couler, il suffit de les tremper toute une nuit dans un récipient d'eau. Pour qu'une bougie se consume moins vite, Quelques trucs et astuces : Bougies Pour empêcher les bougies de couler, il suffit de les tremper toute une nuit dans un récipient d'eau. Bougies toujours Pour qu'une bougie se consume moins vite, placez

Plus en détail

QUIZZ! C est toi l expert en énergie! Ta mission: Répondre aux questions du cahier en explorant cette maison sur le site energie-environnement.

QUIZZ! C est toi l expert en énergie! Ta mission: Répondre aux questions du cahier en explorant cette maison sur le site energie-environnement. QI! C est toi l expert en énergie! a mission: Répondre aux questions du cahier en explorant cette maison sur le site energie-environnement.ch i tu réponds correctement, tu obtiendras un code secret qui

Plus en détail

Kenwood Limited, New Lane, Havant, Hampshire PO9 2NH, UK www.kenwoodworld.com

Kenwood Limited, New Lane, Havant, Hampshire PO9 2NH, UK www.kenwoodworld.com Kenwood Limited, New Lane, Havant, Hampshire PO9 2NH, UK www.kenwoodworld.com 57774/1 ESP100 series i ii UNFOLD Français Veuillez déplier les illustrations de la première page avant d utiliser votre appareil

Plus en détail

M A N U E L D I N S T R U C T I O N S

M A N U E L D I N S T R U C T I O N S M A N U E L D I N S T R U C T I O N S FR RÈGLES GÉNÉRALES POUR L UTILISATION DE LA MACHINE SOMMAIRE Lire attentivement le manuel d instructions et les limitations de la garantie. La machine doit être branchée

Plus en détail

La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer?

La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer? La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer? L effet de la fonte des glaces sur la variation du niveau de la mer est parfois source d erreur et de confusion. Certains prétendent qu elle est

Plus en détail

Sommaire. Séquence 2. La pression des gaz. Séance 1. Séance 2. Séance 3 Peut-on comprimer de l eau? Séance 4 Je fais le point sur la séquence 2

Sommaire. Séquence 2. La pression des gaz. Séance 1. Séance 2. Séance 3 Peut-on comprimer de l eau? Séance 4 Je fais le point sur la séquence 2 Sommaire La pression des gaz Séance 1 Comprimer de l air Séance 2 Mesurer la pression d un gaz Séance 3 Peut-on comprimer de l eau? Séance 4 Je fais le point sur la séquence 2 24 Cned, Physique - Chimie

Plus en détail

Travaux pratiques de pâtisserie CFA Avignon http://cfa84patis.free.fr

Travaux pratiques de pâtisserie CFA Avignon http://cfa84patis.free.fr CAP chocolatier «stage 6» Familles Techniques abordées Entremets Entremets Opéra Biscuit joconde Ganache Crème au beurre Glaçage chocolat Techniques Fabrication et modelage en chocolat plastique Fabrication

Plus en détail

LES EAUX USÉES. L évacuation des eaux usées. Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC.

LES EAUX USÉES. L évacuation des eaux usées. Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC. L évacuation des eaux usées Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC. Les eaux ménagères (EM) : eaux provenant de la cuisine (évier, lave-vaisselle) et de la salle de bains (lavabo, baignoire,

Plus en détail

Activités de mesures sur la masse à l aide d unités de mesure conventionnelles. L unité de mesure la plus appropriée

Activités de mesures sur la masse à l aide d unités de mesure conventionnelles. L unité de mesure la plus appropriée Activités de mesures sur la masse à l aide d unités de mesure conventionnelles L unité de mesure la plus appropriée Dans cette activité, l élève choisit l unité de mesure la plus appropriée pour déterminer

Plus en détail

Le monde du vivant : les dents

Le monde du vivant : les dents SEANCE 6 Evaluation SEANCE 5 L hygiène dentaire Téléchargé gratuitement sur http://orpheecole.com SEANCE 4 Le différent rôle des dents SEANCE 3 Nos dents sontelles identiques? EANCE 2 Combien avonsnous

Plus en détail

A l heure de Pâques Equipe rouge : Les «monsieur et madame» branchés

A l heure de Pâques Equipe rouge : Les «monsieur et madame» branchés A l heure de Pâques Equipe rouge : Les «monsieur et madame» branchés Temps de Préparation : 2 h environ RECAPITULATIF Monsieur moustache : Œuf noir pulvérisé au flocage noir, moustache pâte amande orange

Plus en détail

Démonstration par l enseignante ou l enseignant/activité par les élèves Le chou rouge comme indicateur

Démonstration par l enseignante ou l enseignant/activité par les élèves Le chou rouge comme indicateur SNC2D/SNC2P Réactions chimiques/réactions chimiques Démonstration par l enseignante ou l enseignant/activité par les élèves Le chou rouge comme indicateur Sujets propriétés des acides et des bases échelle

Plus en détail

Soyez. Pour un logement

Soyez. Pour un logement Soyez Pour un logement Sommaire LE CHAUFFAGE 2 LA VENTILATION 2 LES EQUIPEMENTS MENAGES 3 L ECLAIRAGE ET L ELECTRICITE 4 L EAU 4 TRIE DES DECHETS 5 LA CONSOMMATION DURABLE 6 LE TRANSPORT 7 Ce guide va

Plus en détail

L HYGIENE. Fiche connaissances pour l enseignant

L HYGIENE. Fiche connaissances pour l enseignant Fiche connaissances pour l enseignant L HYGIENE Ce qu il faut savoir Il est capital d avoir une hygiène corporelle appropriée pour éviter de tomber malade ou de rendre malade les autres. Donc on se lave

Plus en détail

Synthèse et propriétés des savons.

Synthèse et propriétés des savons. Synthèse et propriétés des savons. Objectifs: Réaliser la synthèse d'un savon mise en évidence de quelques propriétés des savons. I Introduction: 1. Présentation des savons: a) Composition des savons.

Plus en détail

direct serve EN DE NI ES PT CZ SK www.moulinex.com

direct serve EN DE NI ES PT CZ SK www.moulinex.com FR direct serve EN DE NI ES PT CZ SK www.moulinex.com 4 3 2 1 71mm 5 6 7 1 2 3 4 5 6 OK Click NO 7 8 9 150ml 10 Nous vous remercions d avoir choisi un appareil de la gamme Moulinex. CONSIGNES DE SECURITE

Plus en détail

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Cathéter veineux central avec valve antireflux Vous devez prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable. Cette fiche vous explique comment

Plus en détail

Les médicaments : un médicament générique et un médicament «princeps» contiennent un même principe actif mais se différencient par leur formulation.

Les médicaments : un médicament générique et un médicament «princeps» contiennent un même principe actif mais se différencient par leur formulation. Document du professeur 1/8 Niveau 2 nde THEME : LA SANTE Physique Chimie PRINCIPE DE LA CHROMATOGRAPHIE Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 LA SANTE NOTIONS ET CONTENUS COMPETENCES ATTENDUES Les médicaments

Plus en détail

Le capteur solaire thermique : un exemple concret

Le capteur solaire thermique : un exemple concret Le capteur solaire thermique : un exemple concret Une utilisation possible du soleil est le chauffage de l eau sanitaire, utilisée pour se laver, pour faire la vaisselle ou encore le ménage. Il s agit

Plus en détail

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Cathéter veineux central sans valve (irrigation avec héparine) Vous devez prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable. Cette fiche vous

Plus en détail

L eau dans ma maison. Livret 1. Mise en situation, cadre et ressenti

L eau dans ma maison. Livret 1. Mise en situation, cadre et ressenti Livret 1 L eau dans ma maison Mise en situation, cadre et ressenti Les activités de ce livret permettent d introduire le sujet de l eau dans la maison et de susciter l expression chez l enfant de son ressenti

Plus en détail

Atelier animé par : Cottereau Laurent 5 Troben 22 260 Ploëzal 02 96 95 18 49/06 70 96 01 15. «Quelque part sur la terre»

Atelier animé par : Cottereau Laurent 5 Troben 22 260 Ploëzal 02 96 95 18 49/06 70 96 01 15. «Quelque part sur la terre» Atelier animé par : Cottereau Laurent 5 Troben 22 260 Ploëzal 02 96 95 18 49/06 70 96 01 15 «Quelque part sur la terre» 1 Sommaire -Recettes en tout genre -Lexique -Bibliographie/ Sites Recettes en tout

Plus en détail

- Les êtres vivants dans leur environnement, rôle et place des êtres vivants - Lecture de textes documentaires

- Les êtres vivants dans leur environnement, rôle et place des êtres vivants - Lecture de textes documentaires Titre de l atelier : Les vers de terre Domaines d activité Les êtres vivants dans leur environnement, rôle et place des êtres vivants Lecture de textes documentaires Motsclés Vers de terre Vie du sol Compétences

Plus en détail

Mesure du volume d'un gaz, à pression atmosphérique, en fonction de la température. Détermination expérimentale du zéro absolu.

Mesure du volume d'un gaz, à pression atmosphérique, en fonction de la température. Détermination expérimentale du zéro absolu. Mesure du volume d'un gaz, à pression atmosphérique, en fonction de la température. Détermination expérimentale du zéro absolu. Auteur : Dr. Wulfran FORTIN Professeur Agrégé de Sciences Physiques TZR -

Plus en détail

Salle de bains FICHE TECHNIQUE

Salle de bains FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Salle de bains 2 4 7 CONNAÎTRE > Une pièce humide > Les équipements > Production d eau chaude sanitaire > Les revêtements du sol et des murs > L installation électrique > Les réseaux d

Plus en détail

2 Trucs et Astuces 2

2 Trucs et Astuces 2 Trucs et Astuces 2 2 Le chauffe-eau solaire 1.Les capteurs 2.Les circuits solaires 3.Le circuit sanitaire 4.Les systèmes d appoint 5.Fiches synthèse 6.Bon à savoir Trucs et Astuces 3 1 Les capteurs Trucs

Plus en détail

DS de Spécialité n o 4 Extraction & identification de la caféine

DS de Spécialité n o 4 Extraction & identification de la caféine DS de Spécialité n o 4 Extraction & identification de la caféine Selon la légende, le café fut remarqué pour la première fois quelques 850 ans avant notre è r e : u n b e r g e r d u Y é m e n n o t a

Plus en détail

Etudier le diagramme température-pression, en particulier le point triple de l azote.

Etudier le diagramme température-pression, en particulier le point triple de l azote. K4. Point triple de l azote I. BUT DE LA MANIPULATION Etudier le diagramme température-pression, en particulier le point triple de l azote. II. BASES THEORIQUES Etats de la matière La matière est constituée

Plus en détail

Janvier 2011 CHIMIE. Camille de BATTISTI. Acquérir la démarche expérimentale en chimie. ACADEMIE DE MONTPELLIER

Janvier 2011 CHIMIE. Camille de BATTISTI. Acquérir la démarche expérimentale en chimie. ACADEMIE DE MONTPELLIER CHIMIE Camille de BATTISTI Janvier 2011 Acquérir la démarche expérimentale en chimie. ACADEMIE DE MONTPELLIER TABLE DES MATIERES Pages 1. LES OBJECTIFS VISÉS ET LE SOCLE COMMUN 2 1.1. Objectifs disciplinaires

Plus en détail

Les caramels mous, les pâtes de fruits, la guimauve, les bonbons de chocolat LES CARAMELS MOUS

Les caramels mous, les pâtes de fruits, la guimauve, les bonbons de chocolat LES CARAMELS MOUS LA CONFISERIE Les caramels mous, les pâtes de fruits, la guimauve, les bonbons de chocolat Préambule LES CARAMELS MOUS Du latin «cannamella» qui signifie «canne à sucre» Proprement dit, le caramel est

Plus en détail

ANNEXE 1: Entretien de la filie re

ANNEXE 1: Entretien de la filie re ANNEXE 1: Entretien de la filie re 1 A ) ENTRETIEN DE LA COLLECTE DES EAUX USEES : Objectif : assurer un bon écoulement des eaux usées. Vérifier le bon écoulement par les tés ou regards de visite Nettoyer

Plus en détail

ENCASTREZ UN EVIER ET POSEZ UN MITIGEUR A DOUCHETTE

ENCASTREZ UN EVIER ET POSEZ UN MITIGEUR A DOUCHETTE ENCASTREZ UN EVIER ET POSEZ UN MITIGEUR A DOUCHETTE ETAPE 1 LE PLAN DE TRAVAIL 1.a Repères Repères Mettez en place provisoirement le plan de travail et tracez au crayon effaçable deux repères qui correspondent

Plus en détail

Emission 2 1 ère épreuve : Baba

Emission 2 1 ère épreuve : Baba Emission 2 1 ère épreuve : Baba Gaelle et Cédric: «Babatomic» Pour 4 personnes Temps de Préparation : 3 h environ Temps de Cuisson : 60 minutes PREPARATION Pâte à baba au chocolat - 500 g de farine - 13

Plus en détail

Un plan départemental de prévention des déchets

Un plan départemental de prévention des déchets Un plan départemental de prévention des déchets Le Conseil Général s est engagé, accompagné de l Agence De l Environnement et de la Maîtrise de l Energie (ADEME), dans une démarche de réduction de la production

Plus en détail

Règlement grand-ducal du 12 juillet 1995 relatif aux générateurs d'aérosols,

Règlement grand-ducal du 12 juillet 1995 relatif aux générateurs d'aérosols, ATMOSPHÈRE 1. Dispositions générales 1 Règlement grand-ducal du 12 juillet 1995 relatif aux générateurs d'aérosols, (Mém. A - 57 du 14 juillet 1995, p. 1440; doc. parl. 4045; dir. 75/324 et 94/1) modifié

Plus en détail

Les solutions. Chapitre 2 - Modèle. 1 Définitions sur les solutions. 2 Concentration massique d une solution. 3 Dilution d une solution

Les solutions. Chapitre 2 - Modèle. 1 Définitions sur les solutions. 2 Concentration massique d une solution. 3 Dilution d une solution Chapitre 2 - Modèle Les solutions 1 Définitions sur les solutions 1.1 Définition d une solution : Une solution est le mélange homogène et liquide d au moins deux espèces chimiques : Le soluté : c est une

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

VOITURE A REACTION. Kart à réaction réalisé par un bricoleur «fou» (Bruce Simpson)

VOITURE A REACTION. Kart à réaction réalisé par un bricoleur «fou» (Bruce Simpson) VOITURE A REACTION Kart à réaction réalisé par un bricoleur «fou» (Bruce Simpson) 1 Introduction BUT DE L ACTIVITE Fabriquer une voiture à réaction originale et sans danger Jouer avec et essayer plein

Plus en détail

L énergie dans notre quotidien

L énergie dans notre quotidien 4 5 6 7 8 L énergie dans notre quotidien QUE SAIS-TU SUR L ÉNERGIE? Sur ton cahier de sciences, essaie de répondre par VRAI ou FAUX aux phrases ou expressions qui suivent. A. 1. Nous utilisons de plus

Plus en détail

Gâteau à la mousse au chocolat. Recette par Adriano Zumbo

Gâteau à la mousse au chocolat. Recette par Adriano Zumbo 1. Pâte du sablé à la cannelle 285 g de beurre froid en cubes 185 g de sucre en poudre 375 g de farine blanche 1 œuf 2 g de cannelle moulue ¼ de gousse de vanille râpée 1. Préchauffer le four à 160 ºC.

Plus en détail

LE SPECTRE D ABSORPTION DES PIGMENTS CHLOROPHYLLIENS

LE SPECTRE D ABSORPTION DES PIGMENTS CHLOROPHYLLIENS Fiche sujet-élève Les végétaux chlorophylliens collectent l énergie lumineuse grâce à différents pigments foliaires que l on peut classer en deux catégories : - les chlorophylles a et b d une part, - les

Plus en détail

A B C Eau Eau savonneuse Eau + détergent

A B C Eau Eau savonneuse Eau + détergent 1L : Physique et chimie dans la cuisine Chapitre.3 : Chimie et lavage I. Les savons et les détergents synthétiques 1. Propriétés détergentes des savons Le savon est un détergent naturel, les détergents

Plus en détail

Soupe aux lentilles Virginia Freynet

Soupe aux lentilles Virginia Freynet Soupe aux lentilles Virginia Freynet Donne 6 portions_ 1 os de jambon ou un jambon fumé 6 tasses d'eau 1.5 tasse de lentilles sèches, lavées 1 gros oignon coupé en dés 2 bâtons de céleri avec feuilles,

Plus en détail

Quel Sont les 7 couleurs de l arc en ciel?

Quel Sont les 7 couleurs de l arc en ciel? Quel Sont les 7 couleurs de l arc en ciel? Rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo et violet Pourquoi a on défini 7 couleurs pour l arc an ciel A cause de l'analogie entre la lumière et le son, la gamme

Plus en détail

Produits pour hygiène en cuisine nettoyage de bâtiments détergents pour textiles

Produits pour hygiène en cuisine nettoyage de bâtiments détergents pour textiles Produits vaisselle HalaGastro F11 Détergent pour lave-vaisselle avec chlore actif. Concentration d'utilisation: 0.3 0.5%, ph à 1.0%: 11.7 10600410-0002 10600410-0004 10600410-0007 Bidon 12 kg Bidon 25

Plus en détail

Installations de plomberie

Installations de plomberie Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement Installations de plomberie Guide à l intention des propriétaires pour l interprétation des règlements municipaux de la ville de Winnipeg concernant

Plus en détail

MODES D EMPLOI DES APPAREILS

MODES D EMPLOI DES APPAREILS MODES D EMPLOI DES APPAREILS MEDELA VARIO S:\00 Direction\Mes documents\site internet\docus word et pdf\appareils emploi\mode d'emploi Proximos Vario.doc/27/10/2011 1/7 En cas de questions ou de problèmes,

Plus en détail

IFUCOME Sciences et Technologie en Cycle 3 6 0

IFUCOME Sciences et Technologie en Cycle 3 6 0 IFUCOME Sciences et Technologie en Cycle 3 6 0 La fusion gourmande... ou comment fondre de plaisir! Quitterions-nous le domaine des sciences pour une nouvelle rubrique culinaire? Ce serait, pour le moins,

Plus en détail

Fiches conseils «Je fabrique mes produits maison»

Fiches conseils «Je fabrique mes produits maison» Fiches conseils «Je fabrique mes produits maison» Fiche n 1 : Les produits de base p 1 ~ 6 Fiche n 2 : Les produits pour la cuisine p 7 ~ 8 Fiche n 3 : Les produits pour la salle de bains p 9 ~ 14 Fiche

Plus en détail

GUIDE D ENTRETIEN DE VOTRE SPA A L OXYGENE ACTIF

GUIDE D ENTRETIEN DE VOTRE SPA A L OXYGENE ACTIF Actualisé 22/02/2008 - FL GUIDE D ENTRETIEN DE VOTRE SPA A L OXYGENE ACTIF Un bon entretien de votre spa comporte 2 étapes indissociables : le traitement mécanique et le traitement chimique. TRAITEMENT

Plus en détail

Le traitement des eaux usées

Le traitement des eaux usées GALDIN 4 B Anaïs SNE Le traitement des eaux usées La station d épuration de Lacer Mr Lamarque, technicien du service des eaux et responsable de la station d épuration du Mézinais, est venu nous expliquer

Plus en détail

Guide du monteur Thermostats

Guide du monteur Thermostats Refrigeration and Air Conditioning Controls Guide du monteur R E F R I G E R A T I O N A N D A I R C O N D I T I O N I N G Contenu Page Montage... 3 Thermostat KP avec sonde d ambiance... 4 Thermostat

Plus en détail

Bleu comme un Schtroumpf Démarche d investigation

Bleu comme un Schtroumpf Démarche d investigation TP Bleu comme un Schtroumpf Démarche d investigation Règles de sécurité Blouse, lunettes de protection, pas de lentilles de contact, cheveux longs attachés. Toutes les solutions aqueuses seront jetées

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION ASPIRATEUR SANS SAC COMPACT REF ZW1011S23010 Puissance NOM. : 1000W / Puissance MAX. : 1200W / 220-240V 50hz NOTICE D UTILISATION LIRE ATTENTIVEMENT LES INSTRUCTIONS SUIVANTES AVANT TOUTE PREMIERE UTILISATION

Plus en détail

DOMAİNES D USAGE DOMAINES D USAGE INDUSTRIEL

DOMAİNES D USAGE DOMAINES D USAGE INDUSTRIEL DOMAİNES D USAGE Dans le but d observer le rendement à l instant même de notre appareil magnétique à stopper la calcification, montez le, s il vous plait, sur un congélateur. Les blocs de glace obtenus

Plus en détail

Activités à faire en présence d un adulte

Activités à faire en présence d un adulte Activités à faire en présence d un adulte Présenté par le volet jeunesse d Option consommateurs grâce à la participation financière du programme ÉcoAction d Environnement Canada et de la Fondation du Grand

Plus en détail

Sommaire. Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire

Sommaire. Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire Sommaire 1. Généralités 7 2. Réseaux d alimentation d eau dans les bâtiments 8 2.1 Généralités 8 2.2 Dimensionnement du réseau d alimentation - Méthode générale 8 2.2.1 Principes généraux 8 2.2.2 Données

Plus en détail

«Le peu, le très peu que l on peut faire, il faut le faire quand même» Théodore Monod. ECO GESTES AU QUOTIDIEN - Mercredi du Développement Durable

«Le peu, le très peu que l on peut faire, il faut le faire quand même» Théodore Monod. ECO GESTES AU QUOTIDIEN - Mercredi du Développement Durable «Le peu, le très peu que l on peut faire, il faut le faire quand même» Théodore Monod «La terre n appartient pas à l homme, c est l homme qui appartient à la terre» Sitting Bull L habitat est le premier

Plus en détail

5 ème COURS Chimie Chapitre 4 MESURER LES VOLUMES ET LES MASSES CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.

5 ème COURS Chimie Chapitre 4 MESURER LES VOLUMES ET LES MASSES CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 5 ème COURS Chimie Chapitre 4 MESURER LES VOLUMES ET LES MASSES CORRECTION DES EXERCICES Correction : Exercice 2 p 43 1 L = 100 cl 33 cl = 0,33 dm 3 1,31 dm

Plus en détail

Manuel d instruction Cafetière filtre. art.n 7174.101 19. 90

Manuel d instruction Cafetière filtre. art.n 7174.101 19. 90 Manuel d instruction Cafetière filtre art.n 7174.101 19. 90 Félicitations En achetant cet appareil vous venez d acquérir un appareil de qualité, fabriqué avec soin. Bien entre-tenu, cet appareil vous rendra

Plus en détail

PHILIPS HD7860/10. Mode d emploi

PHILIPS HD7860/10. Mode d emploi PHILIPS HD7860/10 Mode d emploi HD7860 A B 1 C 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 H I D E J F G K L U S M N Q R T O P Français Introduction Félicitations

Plus en détail

Dossier pédagogique Destiné aux enseignants et aux professionnels de l éducation s adressant à un public âgé de 8 à 14 ans

Dossier pédagogique Destiné aux enseignants et aux professionnels de l éducation s adressant à un public âgé de 8 à 14 ans Dossier pédagogique Destiné aux enseignants et aux professionnels de l éducation s adressant à un public âgé de 8 à 14 ans Bon voyage, l eau Conforme aux référentiels pédagogiques et agréé par la Commission

Plus en détail

TECHNIQUES DE BASE EN CHIMIE ORGANIQUE

TECHNIQUES DE BASE EN CHIMIE ORGANIQUE TECHNIQUES DE BASE EN CHIMIE ORGANIQUE La synthèse organique suit en général le schéma suivant : Synthèse Séparation des produits Caractérisation du produit Pur? Oui Fin. Evaluation du rendement Non Purification

Plus en détail

Savoir écouter, assimiler : s approprier

Savoir écouter, assimiler : s approprier PCSI TP-DI Chimie organique INITIATION A LA CHIMIE ORGANIQUE Travail élève : savoirs et actions Compétences attendues Au début du TP, quelques explications orales sur le déroulement de la séance, sur le

Plus en détail

33-Dosage des composés phénoliques

33-Dosage des composés phénoliques 33-Dosage des composés phénoliques Attention : cette manip a été utilisée et mise au point pour un diplôme (Kayumba A., 2001) et n a plus été utilisée depuis au sein du labo. I. Principes Les composés

Plus en détail

CONSIGNES D'UTILISATION ET D'ENTRE TIEN VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT LES CONSIGNES DE CE DOCUMENT AVANT D UTILISER VOTRE MACHINE À ESPRESSO.

CONSIGNES D'UTILISATION ET D'ENTRE TIEN VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT LES CONSIGNES DE CE DOCUMENT AVANT D UTILISER VOTRE MACHINE À ESPRESSO. The Else CONSIGNES D'UTILISATION ET D'ENTRE TIEN VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT LES CONSIGNES DE CE DOCUMENT AVANT D UTILISER VOTRE MACHINE À ESPRESSO. www.adrianos.ch Hey! Ces consignes contiennent toutes

Plus en détail

COMPOSANTS DE LA MACHINE

COMPOSANTS DE LA MACHINE FR COMPOSANTS DE LA MACHINE Voyant vapeur prête Interrupteur vapeur Interrupteur de distribution de café Voyant café prêt Couvercle du réservoir à eau Figure A Bouton de distribution vapeur et eau chaude

Plus en détail

MANUEL DE L USAGER MACHINE À SUCRE D ÉRABLE CDL. Les équipements d érablière CDL inc.

MANUEL DE L USAGER MACHINE À SUCRE D ÉRABLE CDL. Les équipements d érablière CDL inc. MANUEL DE L USAGER MACHINE À SUCRE D ÉRABLE CDL Merci d avoir choisi une machine à sucre d érable CDL. Nos 40 années d expérience au service des acériculteurs garantis que vous avez acquis un équipement

Plus en détail

Une brique dans le cartable. Du Plan à l Ouvrage

Une brique dans le cartable. Du Plan à l Ouvrage Une brique dans le cartable Du Plan à l Ouvrage Une brique dans le cartable Du plan à l ouvrage Visites et rencontres possibles - Rencontre avec un architecte o Voir la création des plans (orientation

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE PAGE 1/7 DATE DE MISE A JOUR : 16/11/2011 1/ - IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Identification du produit : Gaines, films, housses, et/ou sacs transparents et colorés en polyéthylène. Famille

Plus en détail

Questions pratiques: Comment éviter la condensation sur la vitre intérieur de ma fenêtre?

Questions pratiques: Comment éviter la condensation sur la vitre intérieur de ma fenêtre? Questions pratiques: Comment éviter la condensation sur la vitre intérieur de ma fenêtre? Qu est-ce que la condensation? L air contient de la vapeur d eau en suspension. Des études spécialisées démontrent

Plus en détail

Kenwood Limited, New Lane, Havant, Hampshire PO9 2NH, UK www.kenwood.co.uk 56117/2

Kenwood Limited, New Lane, Havant, Hampshire PO9 2NH, UK www.kenwood.co.uk 56117/2 Kenwood Limited, New Lane, Havant, Hampshire PO9 2NH, UK www.kenwood.co.uk 56117/2 O I MG510 a b c o n d O I m l e k i j f g h p q r s t Français Avant de lire, dépliez la première page pour voir les illustrations

Plus en détail

Un gâteau au yaourt pour le goûter!

Un gâteau au yaourt pour le goûter! Un gâteau au yaourt pour le goûter! (adapté de la séquence pédagogique "Let's make scones!" publiée sur le site Primlangues) http://www.primlangues.education.fr/php/sequence_detail.php?id_sequence=83 Niveau

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Auteur : Renate Schemp Box 90612 Luanshya Zambie Traduction : SECAAR Service Chrétien d Appui à l Animation Rurale 06 BP 2037 Abidjan 06 Côte d Ivoire

Plus en détail

Les caractéristiques d'une bonne cave à vin

Les caractéristiques d'une bonne cave à vin L'aération Une bonne cave est une cave aérée. Pour éviter un taux d'humidité trop important et le développement de champignons un léger courant d'air suffit, mais trop d'aération peut aussi nuire à la

Plus en détail

Marquage laser des métaux

Marquage laser des métaux 62 Colorer Marquage laser des métaux TherMark Produit à base aqueuse pour un nettoyage rapide. Appliquer une fine couche de produit sur le métal, laisser sécher moins de 2 minutes et graver au laser. L

Plus en détail

Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées

Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées Fiche pratique Personnes âgées Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées Accéder à son logement - utiliser les escaliers - prendre l ascenseur - accéder aux équipements Profiter de son

Plus en détail

Les repères de temps familiers

Les repères de temps familiers séquence 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Les repères de temps familiers Je me repère dans le temps séance 1 A. Observe bien chacune de ces séries de deux photographies. À chaque fois, indique dans quel ordre elles

Plus en détail

ACADEMIE DU JEUDI 61 rue Falguière 75015 Paris 01 45 48 75 55

ACADEMIE DU JEUDI 61 rue Falguière 75015 Paris 01 45 48 75 55 ACADEMIE DU JEUDI 61 rue Falguière F-75015 Paris Tél. (+33) 01 45 48 75 55 Fax : (+33) 09 56 60 78 66 es@arnostern.com DEVIS D EQUIPEMENT MATERIEL FIXE Prix TTC (TVA 20%) ADJ 01 Table-Palette 500 Godets

Plus en détail