Que sont les systèmes AIM?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Que sont les systèmes AIM?"

Transcription

1 Que sont les systèmes AIM? Nexans Cabling Solutions Novembre 2014

2 Les systèmes AIM ne sont pas nouveaux, ils existent sous une forme ou une autre depuis le début des années Ils polarisent également le débat dans le monde du câblage structuré comme peut-être aucune autre technologie et suscitent des opinions extrêmes. D un côté, certains seraient prêts à payer presque n importe quel prix pour avoir cette technologie qu ils considèrent comme indispensable, et de l autre, des utilisateurs finaux et consultants IT ne voudraient même pas d un système AIM s il était gratuit. Cet article a pour objectif d expliquer ce que sont les systèmes AIM, de faire le point sur la normalisation applicable et de tenter d expliquer au lecteur pourquoi les systèmes AIM suscitent des réactions aussi extrêmes. Que sont les systèmes AIM? AIM signifie Automated Infrastructure Management gestion d infrastructure automatisée (auparavant appelée Intelligent Infrastructure Management IIM, gestion d infrastructure intelligente). Les systèmes AIM sont une combinaison de matériel et logiciel utilisés pour gérer les systèmes de câblage structuré. Ils sont tous basés sur la capacité à détecter l insertion ou le retrait d un cordon de brassage (ou d équipement). Différentes méthodes sont utilisées pour cette détection, en fonction des divers fabricants de systèmes AIM et très peu, voire aucun, ne sont interopérables avec un matériel tiers. Certains requièrent des cordons spéciaux, d autres des panneaux de brassage spéciaux, et certains utilisent la technologie RFID. La capacité à détecter le retrait ou l insertion d un cordon de brassage (ou d équipement) peut ne pas vous paraître extraordinaire, et en tant que telle, cette technologie n apporte pas une grande valeur ajoutée dans une entreprise. Mais ce qui compte, c est qu il s agit d un «événement» et il existe une grande variété de types «d événements» qui se produisent sur toute infrastructure réseau : l arrivée d une nouvelle adresse MAC, une porte d armoire restée ouverte, le franchissement d un seuil d alimentation, etc. En fait, on pourrait tous en dresser une très longue liste, en un rien de temps. Les systèmes AIM les plus simples ne font pas beaucoup plus que de gérer la détection du brassage, tandis que les systèmes plus évolués sont capables de rapporter tous les «événements» décrits ci-dessus à l infrastructure de câblage et c est précisément cette fonction qui fournit des outils de gestion précieux pour l entreprise.

3 Les freins de son adoption à grande échelle Depuis de nombreuses années, l un des principaux obstacles à l adoption à grande échelle des systèmes AIM a été la difficulté de prescrire, c est-à-dire de définir le cahier des charges, d un système AIM. Le cahier des charges de tout déploiement AIM nécessite une réflexion approfondie et une documentation claire. L utilisateur final ou le consultant doit définir précisément les éléments qu il souhaite et l intégrateur doit comprendre ces exigences pour que la solution prescrite corresponde parfaitement aux besoins. Il existe de nombreux cas de dérives de projets ou d attentes divergentes entre le moment où le projet est octroyé et sa livraison, dus à une carence de définition ou de compréhension des besoins. Ajoutez à cela une tendance de certains fournisseurs à survendre les capacités de leur système AIM... Je suis sûr que je ne suis pas le seul à avoir assisté à une présentation commerciale dans laquelle le système AIM pouvait faire le thé et allumer les lumières de l aquarium... et vous avez tous les ingrédients pour obtenir un utilisateur final insatisfait. Trouver exactement ce que l on veut demande du temps et des efforts, il est facile de se retrouver pris dans un cercle vicieux de questions «Que pourrait-il faire» «Que voulez-vous qu il fasse?». Et l on se heurte alors à l autre obstacle. Normalement, ce travail est confié à un consultant (ce qui n est pas irraisonnable) qui se trouve confronté à un dilemme : s il prescrit un système intégrant des fonctions AIM, sa proposition risque d être beaucoup plus chère que celle de ses concurrents. Cette situation ne vous sera certainement pas inconnue : à la lecture de la dernière ligne d une réponse à un appel d offre de système de câble, vous répondez alors : «oh, et pourriez-vous donner un prix pour un système AIM pendant que vous y êtes?». Chaque interlocuteur a sa propre vision : l utilisateur final envisage une solution qui répondra à tous ses besoins, tandis que l intégrateur ne cherchera à livrer que les éléments facturés (ce qui est compréhensible). Et nous voilà revenus aux «attentes divergentes». Le manque d interopérabilité physique a également un rôle à jouer dans la réticence des consultants IT à spécifier les systèmes AIM, car ils n aiment foncièrement pas enfermer un utilisateur final dans une «solution mono-fournisseur».

4 Trouver une solution Il fallait clairement faire quelque chose pour régler ces problèmes et lors de sa réunion à Madrid en 2011, le comité ISO/CEI JTC1 SC25 a décidé de rédiger des normes régissant les systèmes AIM. Dans un premier temps, leur travail était axé sur l amélioration de l Annexe Explicative de la norme ISO/CEI «Administration d un système de câblage» et ce travail est aujourd hui inclus dans un amendement de la norme, avec l Annexe contenant une spécification des exigences minimum d un système AIM. Ce travail est aujourd hui terminé dans le document EN C est déjà un immense progrès car cela permet au moins à l utilisateur final/au consultant de demander de recevoir des offres incluant un système AIM conformément à ces Annexes, ce qui harmonise les règles du jeu. Mais cette amélioration majeure ne va pas encore assez loin et c est la raison pour laquelle les comités ISO/CEI se sont rapidement rendu compte qu une nouvelle norme était requise. Lors des réunions ISO/CEI à Genève et à Ixtapa, le travail a commencé sur ISO/CEI «Exigences de la gestion d infrastructure automatisée (AIM), échange des données et applications». Cette nouvelle spécification pour les systèmes AIM contient trois sections importantes (en plus des sections habituelles Champ d application, Définitions et Abréviations) : la Clause 5 détaille les exigences et recommandations pour un système AIM «standard», la Clause 6 détaille les applications et avantages de systèmes AIM autonomes et va plus loin en décrivant certains avantages potentiels des systèmes AIM quand ils sont connectés à d autres systèmes de gestion et, enfin, la Clause 7 décrit l interface nécessaire pour permettre l échange d informations avec d autres systèmes. La Clause 5 définit un système AIM comme comprenant deux éléments fonctionnels : le matériel pour détecter les cordons de brassage et le logiciel qui «collecte et stocke les informations de connexion obtenues». Elle impose au système AIM d être capable de rapporter ces informations à des informations provenant d autres sources et aux informations de connectivité du système de câblage, et d être capable de rendre ces informations disponibles à des utilisateurs autorisés ou à d autres systèmes. Le contenu de la Clause 5 répond donc à la plupart des attentes, avec des fonctions comme : détection des cordons de brassage, suivi et localisation d équipement, gestion des flux de travail, génération de texte et d étiquettes, surveillance et gestion et intégration CAO notamment de plans d implantation, baies et agencements. La Clause 6 est quant à elle inhabituelle pour une norme ISO/CEI en ce qu elle ne contient délibérément aucune exigence mais est entièrement «tutorielle», ce qui est généralement à éviter. C est néanmoins cette clause qui explicite les «Pourquoi» d un système AIM et relie les

5 exigences de la Clause 5 à des applications et avantages concrets. Elle traite ainsi d aspects tels que : gestion et utilisation des actifs, documentation et surveillance automatiques de l infrastructure, gestion et alerte d événements, déploiement de nouveaux services. Elle explicite également la gestion de processus, la gestion de la sécurité de l infrastructure et la découverte et configuration d équipements associés. La Clause 7 anime aujourd hui l essentiel des discussions de développement car les deux clauses précédentes sont désormais considérées comme «matures». Conclusions ISO/CEI est perçu comme un document vital pour abattre les obstacles de l adoption des systèmes AIM, ce qui est d autant plus important que les systèmes AIM auront un rôle de plus en plus grand à jouer dans la gestion d infrastructure. Certains experts prédisent que l évolution du câblage pour les services dans les bâtiments (voir EN ou la version préliminaire ISO/CEI ) et l Internet des objets seront les éléments déclencheurs de la percée des systèmes AIM dans d autres secteurs d activités.

6 Nexans Cabling Solutions. All rights reserved. LANmark, LANsense and GG45 are registered trademarks of Nexans. Release date: NOvember Nexans Cabling Solutions Alsembergsesteenweg 2, b3 - B-1501 Buizingen Tel: +32 (0) Fax: +32 (0) Nexans Cabling Solutions UK and Intelligent Enterprise Solutions Competence Centre 2 Faraday Office Park - Faraday Road - Basingstoke - Hampshire RG24 8QQ Tel: +44 (0) Fax: +44 (0)

Procédure de test pour réception câblage LANmark-7

Procédure de test pour réception câblage LANmark-7 Procédure de test pour réception câblage LANmark-7 Document technique Nexans Cabling Solutions Janvier 2012 - Revision 1.34 Table des matières 1 Introduction 3 2 Comment procéder? 4 2.1 Introduction 4

Plus en détail

«Et si tous les employés regardaient les épreuves sportives en streaming cet été?»

«Et si tous les employés regardaient les épreuves sportives en streaming cet été?» «Et si tous les employés regardaient les épreuves sportives en streaming cet été?» Êtes-vous prêt pour l explosion de bande passante? Livre Blanc Nexans Cabling Solutions Juillet 2012 «Et si tous les employés

Plus en détail

Pourquoi le blindage? Câble écranté ou non écranté

Pourquoi le blindage? Câble écranté ou non écranté Pourquoi le blindage? Câble écranté ou non écranté Livre blanc Nexans Cabling Solutions Mai 2013 Écranté ou non écranté? Outre les catégories et classes de performances utilisées dans un système de câblage

Plus en détail

G E S T I O N I N T E L L I G E N T E D I N F R A S T R U C T U R E P R E N E Z L E C O N T R Ô L E D E V O T R E R É S E A U

G E S T I O N I N T E L L I G E N T E D I N F R A S T R U C T U R E P R E N E Z L E C O N T R Ô L E D E V O T R E R É S E A U G E S T I O N I N T E L L I G E N T E D I N F R A S T R U C T U R E P R E N E Z L E C O N T R Ô L E D E V O T R E R É S E A U 59 % des problèmes de réseau sont directement liés à l infrastructure LAN et

Plus en détail

LANmark-6A SOLUTIONS CUIVRE HAUTES PERFORMANCES POUR APPLICATIONS 10 GIGABIT

LANmark-6A SOLUTIONS CUIVRE HAUTES PERFORMANCES POUR APPLICATIONS 10 GIGABIT LANmark-6A SOLUTIONS CUIVRE HAUTES PERFORMANCES POUR APPLICATIONS 10 GIGABIT LANmark-6A Solutions Cuivre Hautes Performances pour Applications 10 Gigabit Depuis le départ, l Ethernet 10G était prévu pour

Plus en détail

Procédure de test pour réception câblage LANmark-6A

Procédure de test pour réception câblage LANmark-6A Procédure de test pour réception câblage LANmark-6A Document technique Nexans Cabling Solutions Juin 2011 - Revision 1.1 Table des matières 1 Introduction 3 2 Comment procéder? 4 2.1 Introduction 4 2.2

Plus en détail

LANmark-7A SOLUTIONS CUIVRE HAUTES PERFORMANCES POUR FUTURES APPLICATIONS 40 GIGABIT

LANmark-7A SOLUTIONS CUIVRE HAUTES PERFORMANCES POUR FUTURES APPLICATIONS 40 GIGABIT LANmark-7A SOLUTIONS CUIVRE HAUTES PERFORMANCES POUR FUTURES APPLICATIONS 40 GIGABIT LANmark-7A Solutions cuivre hautes performances pour futures applications 40 Gigabit et au delà La solution LANmark-7A

Plus en détail

Guide de mise à la terre des systèmes de câblage structuré et du matériel associé

Guide de mise à la terre des systèmes de câblage structuré et du matériel associé Guide de mise à la terre des systèmes de câblage structuré et du matériel associé Livre blanc Nexans Cabling Solutions Sommaire 1 Normes & documents associés :... 2 2 Mise à la terre de protection et mise

Plus en détail

Optimisez vos réseaux locaux

Optimisez vos réseaux locaux Optimisez vos réseaux locaux La compréhension de vos besoins Les réseaux locaux constituent l'environnement invisible du monde interactif d'aujourd'hui. Ils sont omniprésents dans les entreprises, les

Plus en détail

Une nouvelle façon de travailler

Une nouvelle façon de travailler Connect to tomorrow Une nouvelle façon de travailler Votre infrastructure IT est-elle assez flexible? Connaissez-vous l emplacement et l utilisation de chaque appareil? Vos utilisateurs sont-ils toujours

Plus en détail

Gérez vos coûts de projet intelligemment

Gérez vos coûts de projet intelligemment Gérez vos coûts de projet intelligemment À propos de De nos jours, les projets en immobilisation sont de plus en plus gros, de plus en plus complexes. Sans une analyse exhaustive de la valeur acquise,

Plus en détail

Améliorer la Performance des Fournisseurs

Améliorer la Performance des Fournisseurs Les Solutions SQA de Solumina L Assurance Qualité Fournisseur Figure 1 Influence sur les affaires de nos clients actuels. Réduire des Stocks lors des Inspections Le Système de Contrôle Qualité Fournisseurs

Plus en détail

Chaque réseau doit être géré.

Chaque réseau doit être géré. SYSTIMAX Solutions imvisiontm. Gestion d infrastructure simplifiée. Chaque réseau doit être géré. La question est de savoir COMMENT? La vision : La réussite des entreprises passe par des réseaux mieux

Plus en détail

Les avis de la Chambre des Métiers. Mobilité électrique

Les avis de la Chambre des Métiers. Mobilité électrique Les avis de la Chambre des Métiers Mobilité électrique Projet de règlement grand-ducal relatif à l infrastructure publique liée à la mobilité électrique I. Exposé des motifs p. 2 II. Texte du

Plus en détail

ISO/IEC TR 90006. Première édition 2013-11-01. Numéro de référence ISO/IEC TR 90006:2013(F) ISO/IEC 2013

ISO/IEC TR 90006. Première édition 2013-11-01. Numéro de référence ISO/IEC TR 90006:2013(F) ISO/IEC 2013 RAPPORT TECHNIQUE ISO/IEC TR 90006 Première édition 2013-11-01 Technologies de l information Lignes directrices pour l application de l ISO 9001:2008 pour la gestion des services IT et son intégration

Plus en détail

imvision System Manager

imvision System Manager SYSTIMAX Solutions imvision System Manager Logiciel de Gestion de l Infrastructure www.commscope.com imvision System Manager Vision imvision System Manager peut vous donner une vue complète de votre infrastructure

Plus en détail

ISO/CEI 19770-1. Technologies de l information Gestion des actifs logiciels. Partie 1: Procédés et évaluation progressive de la conformité

ISO/CEI 19770-1. Technologies de l information Gestion des actifs logiciels. Partie 1: Procédés et évaluation progressive de la conformité NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 19770-1 Deuxième édition 2012-06-15 Technologies de l information Gestion des actifs logiciels Partie 1: Procédés et évaluation progressive de la conformité Information technology

Plus en détail

Partagez plus avec Christie Brio

Partagez plus avec Christie Brio Partagez plus avec Christie Brio Plus de productivité. Plus de travail en équipe. Plus de choix Sommaire Christie Brio Enterprise Guide de déploiement Présentation..2 Où installer le boitier sur le réseau..

Plus en détail

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS?

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? INTRODUCTION Aujourd hui, dans un contexte de crises sanitaires et de concurrence internationale croissante au niveau du secteur

Plus en détail

Protégez votre base de données des enregistrements en double. QAS Match et QAS Unify

Protégez votre base de données des enregistrements en double. QAS Match et QAS Unify Protégez votre base de données des enregistrements en double QAS Match et QAS Unify Votre base de données contient-elle des doublons? Vous assurer que votre base de données ne contient pas d enregistrements

Plus en détail

CHAPITRE 4. APPLICATION DE LA NOTION D ETABLISSEMENT STABLE

CHAPITRE 4. APPLICATION DE LA NOTION D ETABLISSEMENT STABLE COMMERCE ELECTRONIQUE ET IMPOTS @ OCDE CLARIFICATION POUR L APPLICATION DE LA DÉFINITION D ÉTABLISSEMENT STABLE DANS LE CADRE DU COMMERCE ÉLECTRONIQUE : MODIFICATIONS DES COMMENTAIRES SUR L ARTICLE 5 22

Plus en détail

Alerte audit et certification

Alerte audit et certification Alerte audit et certification AUDIT DES COMPTES D UN CANDIDAT À UNE ÉLECTION FÉDÉRALE AOÛT 2015 Modèle de lettre de mission d audit, modèle de lettre d acceptation et modèle de rapport de l auditeur indépendant

Plus en détail

Choix d un réflectomètre optique (OTDR) adapté à vos besoins Seymour Goldstein, Fluke Networks

Choix d un réflectomètre optique (OTDR) adapté à vos besoins Seymour Goldstein, Fluke Networks Livre blanc Choix d un réflectomètre optique (OTDR) adapté à vos besoins Seymour Goldstein, Fluke Networks Résumé Quelle est la fonction d un réflectomètre optique? Comment choisir un réflectomètre optique?

Plus en détail

(epc) Conformité avec les Global Trade

(epc) Conformité avec les Global Trade Des solutions de gestion des informations produit Pour vous aider à atteindre vos objectifs métier IBM WebSphere Product Center Points forts Offre une solution globale de gestion des informations produit

Plus en détail

UserReplay. UserReplay. Départments ecommerce et Marketing. Service Client. Web Ops/ Infrastructure: Développement du site et Support technique

UserReplay. UserReplay. Départments ecommerce et Marketing. Service Client. Web Ops/ Infrastructure: Développement du site et Support technique E-Commerce Augmenter la conversion, le montant du panier et la réten on Marke ng/ux Identifier et résoudre les freins à la conversion Service Client Diminuer les temps de résolution des appels et documenter

Plus en détail

PARTIE 2 EXIGENCES A RESPECTER PAR LE DEMANDEUR/TITULAIRE

PARTIE 2 EXIGENCES A RESPECTER PAR LE DEMANDEUR/TITULAIRE REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF 315 NF Petite Enfance PARTIE 2 EXIGENCES A RESPECTER PAR LE DEMANDEUR/TITULAIRE SOMMAIRE 2.1. Exigences concernant les produits 2.2. Exigences concernant le système de

Plus en détail

Installation du logiciel

Installation du logiciel Installation du logiciel Si l ordinateur possède plusieurs identifiants, vérifier que l identifiant sélectionné dispose des privilèges Administrateur. Il est nécessaire de disposer des privilèges Administrateur

Plus en détail

des systèmes d'information

des systèmes d'information Responsable du pilotage de systèmes d information E1A21 Pilotage, administration et gestion des systèmes d information - IR Le responsable du pilotage de système d'information définit et fait évoluer un

Plus en détail

Document de synthèse. Coût total de possession Comparaison des systèmes de surveillance sur IP et analogiques

Document de synthèse. Coût total de possession Comparaison des systèmes de surveillance sur IP et analogiques Document de synthèse Coût total de possession Comparaison des systèmes de surveillance sur IP et analogiques Table des matières 1. Introduction 3 2. Méthode suivie 4 3. Coût total : définition et validation

Plus en détail

MPS Roll Handling Système automatisé de logistique et de suivi des bobines

MPS Roll Handling Système automatisé de logistique et de suivi des bobines MPS Roll Handling Système automatisé de logistique et de suivi des bobines Que vous soyez à la recherche d un système entièrement automatisé de logistique des bobines ou que vous désiriez tout simplement

Plus en détail

Chef de projet ou expert systèmes informatiques, réseaux et télécommunications

Chef de projet ou expert systèmes informatiques, réseaux et télécommunications Chef de projet ou expert systèmes informatiques, réseaux et télécommunications E1C23 Systèmes informatiques, réseaux et télécommunications - IR Le chef de projet ou l expert systèmes informatiques, réseaux

Plus en détail

Kofax Livre blanc. Technologie mobile d automatisation avancée pour la Comptabilité Fournisseurs. Résumé

Kofax Livre blanc. Technologie mobile d automatisation avancée pour la Comptabilité Fournisseurs. Résumé Kofax Livre blanc Livre blanc Kofax Technologie mobile d automatisation avancée pour la Comptabilité Fournisseurs Résumé De nos jours, l interaction en entreprise avec les applications métier disponibles

Plus en détail

Solutions pour le gardiennage à l intérieur et l extérieur des bâtiments.

Solutions pour le gardiennage à l intérieur et l extérieur des bâtiments. Solutions pour le gardiennage à l intérieur et l extérieur des bâtiments. Le gardiennage sera toujours nécessaire Dans notre société, des personnes auront toujours besoin de protéger et de faire garder

Plus en détail

Architecte d infrastructures informatiques

Architecte d infrastructures informatiques Architecte d infrastructures informatiques E1C23 Infrastructures informatiques - IR L architecte d infrastructures informatiques pilote la conception, le déploiement et la mise en oeuvre d'architectures

Plus en détail

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance P RO - enfance Plateforme Romande pour l accueil de l enfance Rapport de la phase d analyse 1. Résumé Le présent document contient la description du déroulement et des résultats de la phase d analyse des

Plus en détail

En fait, la notion d automatisation logistique se compose de quatre éléments :

En fait, la notion d automatisation logistique se compose de quatre éléments : COMMENT CONDUIRE UN PROJET D AUTOMATISATION D ENTREPOT Pierre Freydier Directeur de Projet Groupe GCL Europe, Conseil logistique Il est d usage de dire que la France est à la traîne en matière d automatisation

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification Évaluation EAL 2 + du produit EMC Symmetrix VMAX Series with Enginuity Operating Environment 5875, Solutions Enabler 7.2.0 and Symmetrix Management Console 7.2.0 Préparé par :

Plus en détail

Remplacement de l autocommutateur

Remplacement de l autocommutateur Remplacement de l autocommutateur Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P. Remplacement de l autocommutateur p.1 SOMMAIRE OBJET DU DOCUMENT Désignation des intervenants Périmètre géographique

Plus en détail

DIRECTION DES SERVICES PROFESSIONNELS GESTION DES STUPÉFIANTS ET DES DROGUES CONTRÔLÉES EN PHARMACIE COMMUNAUTAIRE

DIRECTION DES SERVICES PROFESSIONNELS GESTION DES STUPÉFIANTS ET DES DROGUES CONTRÔLÉES EN PHARMACIE COMMUNAUTAIRE NUMÉRO 152 : JUIN 2005 DIRECTION DES SERVICES PROFESSIONNELS GESTION DES STUPÉFIANTS ET DES DROGUES CONTRÔLÉES EN PHARMACIE COMMUNAUTAIRE Depuis quelques années, le Bureau des substances contrôlés (BSC)

Plus en détail

Atelier " Gestion des Configurations et CMDB "

Atelier  Gestion des Configurations et CMDB Atelier " Gestion des Configurations et CMDB " Président de séance : François MALISSART Mercredi 7 mars 2007 (Nantes) Bienvenue... Le thème : La Gestion des Configurations et la CMDB Le principe : Échanger

Plus en détail

Un SIRH, par où commencer? Le 17/03/2014

Un SIRH, par où commencer? Le 17/03/2014 Un SIRH, par où commencer? Le 17/03/2014 2 Un SIRH, par où commencer? Les 3 premières étapes vers un SIRH: 2. Rédiger un cahier des charges 3. Confronter votre besoin aux offres des éditeurs 3 Avant d

Plus en détail

DOUZIÈME CONFÉRENCE DE NAVIGATION AÉRIENNE PROJET DE RAPPORT DU COMITÉ SUR LE POINT 3 DE L ORDRE DU JOUR

DOUZIÈME CONFÉRENCE DE NAVIGATION AÉRIENNE PROJET DE RAPPORT DU COMITÉ SUR LE POINT 3 DE L ORDRE DU JOUR 23/11/12 Révision 26/11/12 DOUZIÈME CONFÉRENCE DE NAVIGATION AÉRIENNE Montréal, 19 30 novembre 2012 PROJET DE RAPPORT DU COMITÉ SUR LE POINT 3 DE L ORDRE DU JOUR Le projet ci-joint de rapport sur le point

Plus en détail

ISO/CEI 27001. Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Exigences

ISO/CEI 27001. Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Exigences NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 27001 Deuxième édition 2013-10-01 Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Exigences Information technology

Plus en détail

Eye-box 4.0 : Guide d installation rapide

Eye-box 4.0 : Guide d installation rapide Eye-box 4.0 : Guide d installation rapide INTRODUCTION... 2 CONSEILS ET PRINCIPES GENERAUX... 2 INSTALLATION D UNE EYE-BOX EN 8 ETAPES... 2 ETAPE 1 : MISE EN ROUTE ET CONNEXION AU RESEAU LAN... 2 ETAPE

Plus en détail

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Définition Le terme organisation dans le contexte d un modèle de gestion de la qualité est utilisé pour indiquer

Plus en détail

Guide d installation rapide pour surveillance de température V2.1

Guide d installation rapide pour surveillance de température V2.1 Newsteo Télémétrie Guide d installation rapide pour surveillance de température V2.1 Informations Ce document décrit comment installer et utiliser le kit de surveillance de température en version Affichage

Plus en détail

Brochure Datacenter. www.novell.com. Novell Cloud Manager. Création et gestion d un cloud privé. (Faire du cloud une réalité)

Brochure Datacenter. www.novell.com. Novell Cloud Manager. Création et gestion d un cloud privé. (Faire du cloud une réalité) Brochure Datacenter Novell Cloud Manager Création et gestion d un cloud privé (Faire du cloud une réalité) Novell Cloud Manager : le moyen le plus simple de créer et gérer votre cloud WorkloadIQ est notre

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2006 PFA/ICTS POUR INFORMATION. Système intégré d information sur les ressources (IRIS) Introduction

Conseil d administration Genève, novembre 2006 PFA/ICTS POUR INFORMATION. Système intégré d information sur les ressources (IRIS) Introduction BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.297/PFA/ICTS/2 297 e session Conseil d administration Genève, novembre 2006 Sous-comité des technologies de l'information et de la communication PFA/ICTS POUR INFORMATION

Plus en détail

RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS

RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS Lamas-Technologies Siège social 27, avenue de l Opéra 75001 Paris France Tél:+33 (0) 611 532 281 - Fax: +33 (0) 170 247 109 Email : info@lamas-tech.com Eurl au capital de

Plus en détail

Le rôle des technologies de l information dans la performance logistique

Le rôle des technologies de l information dans la performance logistique Le rôle des technologies de l information dans la performance logistique Prof. Dr. Werner DELFMANN Département planification opérationnelle et logistique, Université de Cologne (Allemagne) Dipl- Kfm. Martin

Plus en détail

ISO/CEI 20000-1 NORME INTERNATIONALE. Technologies de l'information Gestion des services Partie 1: Exigences du système de management des services

ISO/CEI 20000-1 NORME INTERNATIONALE. Technologies de l'information Gestion des services Partie 1: Exigences du système de management des services NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 20000-1 Deuxième édition 2011-04-15 Technologies de l'information Gestion des services Partie 1: Exigences du système de management des services Information technology Service

Plus en détail

Catalogue de services standard Référence : CAT-SERVICES-2010-A

Catalogue de services standard Référence : CAT-SERVICES-2010-A Catalogue de services standard Référence : CAT-SERVICES-2010-A Dans ce catalogue, le terme Client désigne l entité légale intéressée à l achat de services délivrés par ITE- AUDIT, que cet achat soit un

Plus en détail

CCNA Discovery Travailler dans une PME ou chez un fournisseur de services Internet

CCNA Discovery Travailler dans une PME ou chez un fournisseur de services Internet Curriculum Name Guide du participant CCENT 3 Section 9.3 Dépannage de l adressage IP de la couche 3 Cette section consacrée au dépannage vous permettra d étudier les conditions nécessaires à l obtention

Plus en détail

Ingénieur de recherche en statistique

Ingénieur de recherche en statistique Ingénieur de recherche en statistique E1D24 Statistique - IR Dans le cadre d une étude ou d un projet de recherche, l ingénieur de recherche en statistique conçoit le plan d analyse statistique et prend

Plus en détail

VIPA Green Solution. Conformément à la norme DIN EN ISO 50001

VIPA Green Solution. Conformément à la norme DIN EN ISO 50001 VIPA Green Solution Conformément à la norme DIN EN ISO 50001 VIPA GREEN SOLUTION Consommations élevées Activités intensives Rendements Depuis 2011 la certifi cation ISO 50001 fournit un cadre permettant

Plus en détail

Guide de démarrage du système modulaire Sun Blade 6000

Guide de démarrage du système modulaire Sun Blade 6000 Guide de démarrage du système modulaire Sun Blade 6000 Ce document contient des informations de base sur la configuration du système modulaire Sun Blade 6000. Vous trouverez des informations détaillées

Plus en détail

DE L INGÉNIERIE AU PILOTAGE DES FLUX

DE L INGÉNIERIE AU PILOTAGE DES FLUX DE L INGÉNIERIE AU PILOTAGE DES FLUX Qu est-ce que c'est? FLOWORKS est l outil informatique permettant d appliquer la méthode GOPAL. Il regroupe en un seul logiciel toutes les fonctions allant de l ingénierie

Plus en détail

Intelligence d affaires nouvelle génération

Intelligence d affaires nouvelle génération Intelligence d affaires nouvelle génération Sept étapes vers l amélioration de l intelligence d affaires par l entremise de la recherche de données À PROPOS DE CETTE ÉTUDE Les approches traditionnelles

Plus en détail

Optimisez vos processus informatiques, maximisez le taux de rendement de vos actifs et améliorez les niveaux de service

Optimisez vos processus informatiques, maximisez le taux de rendement de vos actifs et améliorez les niveaux de service Solutions de gestion des actifs et services Au service de vos objectifs d entreprise Optimisez vos processus informatiques, maximisez le taux de rendement de vos actifs et améliorez les niveaux de service

Plus en détail

Guide de démarrage rapide

Guide de démarrage rapide Guide de démarrage rapide McAfee Email and Web Security Appliance Ce guide complet de démarrage rapide vous accompagnera lors de la configuration de votre appliance McAfee Email and Web Security Appliance.

Plus en détail

STAGE : ELECTRICIEN INSTALLATEUR-MONTEUR

STAGE : ELECTRICIEN INSTALLATEUR-MONTEUR MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION STAGE

Plus en détail

LIVRE BLANC. Cinq piliers pour gérer les listes ACL et les règles de pare-feu

LIVRE BLANC. Cinq piliers pour gérer les listes ACL et les règles de pare-feu LIVRE BLANC Cinq piliers pour gérer les listes ACL et les règles de pare-feu Résumé Les meilleurs experts en réseau et en sécurité à travers le monde entier doivent tous faire face au même défi : essayer

Plus en détail

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION N 2009-03-0030

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION N 2009-03-0030 ANNEXE 1 A LA DELIBERATION N 2009-03-0030 Le texte ci-après a été rédigé collectivement par le groupe de réflexion «lecture publique et nouvelles technologies», constitué de bibliothécaires essonniennes

Plus en détail

1 Certificats - 3 points

1 Certificats - 3 points Université de CAEN Année 2008-2009 U.F.R. de Sciences le 23 mars 2009 Master professionnel RADIS UE4 - module réseaux - Spécialisation Durée : 2h. - Tous documents autorisés 1 Certificats - 3 points Lors

Plus en détail

SEPIC. Support Expertise Performance Innovation Consultance * ** Expertise. Consulting

SEPIC. Support Expertise Performance Innovation Consultance * ** Expertise. Consulting SEPIC Support Expertise Performance Innovation Consultance * ** Support Expertise Performance Innovation Consulting Sepic 2015 1 de 12 Table des matières Portefeuille de services IT...3 Aperçu...3 Support...4

Plus en détail

(Actes non législatifs) DÉCISIONS

(Actes non législatifs) DÉCISIONS 15.12.2012 Journal officiel de l Union européenne L 345/1 II (Actes non législatifs) DÉCISIONS DÉCISION DE LA COMMISSION du 14 novembre 2012 concernant la spécification technique d interopérabilité relative

Plus en détail

Unitt www.unitt.com. Zero Data Loss Service (ZDLS) La meilleure arme contre la perte de données

Unitt www.unitt.com. Zero Data Loss Service (ZDLS) La meilleure arme contre la perte de données Zero Data Loss Service (ZDLS) La meilleure arme contre la perte de données La meilleure protection pour les données vitales de votre entreprise Autrefois, protéger ses données de manière optimale coûtait

Plus en détail

Pratiques de gestion du risque de change des entreprises canadiennes

Pratiques de gestion du risque de change des entreprises canadiennes Recherches en marketing Pratiques de gestion du risque de change des entreprises canadiennes Les résultats du sondage du mois de Juin du Panel de recherche d EDC démontrent que la fluctuation des taux

Plus en détail

IBM Maximo Asset Management for IT

IBM Maximo Asset Management for IT Gérez de manière économique l ensemble du cycle de vie de vos équipements et ressources informatiques IBM Points forts Aide à contrôler les coûts et l impact financier des équipements informatiques avec

Plus en détail

l Association pour le progrès des communications Plan d action stratégique 2013 2016

l Association pour le progrès des communications Plan d action stratégique 2013 2016 Version courte du guide pour le l Association pour le progrès des communications Plan d action stratégique 2013 2016 APC présente une version courte de notre plan d'action stratégique destiné à nos membres,

Plus en détail

Lecteurs de cartes à puce PC-Link. Pour la sécurisation des accès au réseau

Lecteurs de cartes à puce PC-Link. Pour la sécurisation des accès au réseau Lecteurs de cartes à puce PC-Link Pour la sécurisation des accès au réseau L offre lecteur de carte à puce du numéro 1 mondial Tandis que le nombre d usurpations d identité ne cesse de croître, de plus

Plus en détail

Sommaire. Le quotidien du Service informatique. Qu est-ce que Panda Cloud Systems Management? Le cercle vertueux

Sommaire. Le quotidien du Service informatique. Qu est-ce que Panda Cloud Systems Management? Le cercle vertueux 1 Sommaire Le quotidien du Service informatique Qu est-ce que Panda Cloud Systems Management? Le cercle vertueux Avantages de Panda Cloud Systems Management Infrastructure et ressources nécessaires 2 Le

Plus en détail

Clavier codé AEI DK 9523. Pour contrôle d accès

Clavier codé AEI DK 9523. Pour contrôle d accès Clavier codé AEI DK 9523 Pour contrôle d accès Lycée de l Aa 1 Mise en situation Vous êtes technicien de l entreprise SENINSTAL, et vous devez installer un contrôle d accès dans la société de L Aa. Le

Plus en détail

LES AVANTAGES DU CLOUD

LES AVANTAGES DU CLOUD 1 INTRODUCTION Toutes les entreprises ont un point en commun : la volonté d accroître leurs revenus et leur productivité. Mais beaucoup d entreprises ne profitent pas des ressources à leur disposition

Plus en détail

Groupe d experts-conseils de Solutions de décision. Solutions de pointe pour entreprises de pointe

Groupe d experts-conseils de Solutions de décision. Solutions de pointe pour entreprises de pointe Groupe d experts-conseils de Solutions de décision Solutions de pointe pour entreprises de pointe Vue d ensemble Les entreprises d aujourd hui font face à de nombreux défis. Problèmes Tandis que le comportement

Plus en détail

Qui est concerné par la qualité des données?

Qui est concerné par la qualité des données? INTRODUCTION Qui est concerné par la qualité des données? Plus que jamais, les entreprises sont confrontées à des marchés de plus en plus exigeants, réclamant une réponse immédiate et adaptée à des besoins

Plus en détail

Service de conception et de mise en œuvre des volumes virtuels de stockage HP

Service de conception et de mise en œuvre des volumes virtuels de stockage HP Service de conception et de mise en œuvre des volumes virtuels de stockage HP Services HP Care Pack Données techniques Il est important de bien configurer votre matériel de stockage pour à améliorer l'efficacité

Plus en détail

Formation + Certification (5 jours)

Formation + Certification (5 jours) THE ITIL INTERMEDIATE QUALIFICATION CAPABILITY RCV CERTIFICATE Formation + Certification (5 jours) Objectifs La certification de la qualification ITIL Release Control and Validation (RCV) est une qualification

Plus en détail

SERVICES DE TELECOMMUNICATION INTERNET

SERVICES DE TELECOMMUNICATION INTERNET SERVICES DE TELECOMMUNICATION INTERNET CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) CCTP N : 07-06 du 10 mai 2007 Etabli en application du Code des Marchés Publics et relatif au service de connexion

Plus en détail

Urbanisation de salles de Datacenter Retour d expérience. Fabrice COUSIN FTOTEAM

Urbanisation de salles de Datacenter Retour d expérience. Fabrice COUSIN FTOTEAM Urbanisation de salles de Datacenter Retour d expérience Fabrice COUSIN FTOTEAM Introduction Parmi les leviers de modernisation du datacenter, un facteur existe dont beaucoup de responsables IT n ont pas

Plus en détail

Livre banc. Contrôle de trajet dynamique : la base de votre WAN hybride

Livre banc. Contrôle de trajet dynamique : la base de votre WAN hybride Contrôle de trajet dynamique : la base de votre WAN hybride Le réseau étendu (WAN, wide area network) a connu bien peu d innovations pendant une grande partie de la dernière décennie. Alors que le reste

Plus en détail

Propriété intellectuelle en informatique

Propriété intellectuelle en informatique 47 Chapitre 4 Propriété intellectuelle en informatique 1. Introduction Propriété intellectuelle en informatique Nous avons été amenés précédemment à examiner les principes relatifs à la propriété intellectuelle.

Plus en détail

Livre blanc relatif à iclass SE et multiclass SE OSDP avec SCP

Livre blanc relatif à iclass SE et multiclass SE OSDP avec SCP Livre blanc relatif à iclass SE et multiclass SE OSDP avec SCP Livre blanc relatif à OSDP OSDP est l'acronyme de «Open Supervised Device Protocol» SCP est l'acronyme de «Secure Channel Protocol» Le secteur

Plus en détail

Guide de transfert. Courriel Affaires

Guide de transfert. Courriel Affaires Guide de transfert Courriel Affaires Juin 2013 Table des matières Introduction 3 Transfert par un administrateur Voici ce que vous devez fournir avant de commencer 1. Importation de Fichiers PST 2. Exportation

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION (DI)

DEMANDE D INFORMATION (DI) DEMANDE D INFORMATION (DI) Objet : Initiative du Système de gestion des documents et des documents électroniques Date de publication : Date de communication de l information : N o de la DI : SEN-015 13/14

Plus en détail

PROFILER GESTION DE RISQUES FONDEE SUR L EXPERIENCE

PROFILER GESTION DE RISQUES FONDEE SUR L EXPERIENCE PROFILER GESTION DE RISQUES FONDEE SUR L EXPERIENCE PROFILER CONCILIER FACILITATION DU COMMERCE ET EFFICACITE DES CONTROLES DOUANIERS La solution Profiler est proposée par SGS afin de réduire les risques

Plus en détail

Système d'information Page 1 / 7

Système d'information Page 1 / 7 Système d'information Page 1 / 7 Sommaire 1 Définition... 1 2 Fonctions du système d information... 4 2.1 Recueil de l information... 4 2.2 Mémorisation de l information... 4 2.3 Traitement de l information...

Plus en détail

User Documentation. Documentation utilisateur. version 0.2b 04-2009

User Documentation. Documentation utilisateur. version 0.2b 04-2009 User Documentation Documentation utilisateur version 0.2b 04-2009 Table des matières 3 French Version....4 English Version.22 Table des matières 4 Table des matières TABLE DES MATIERES 3 A PROPOS DE CE

Plus en détail

Bac Pro SEN TR - Session 2013 évaluation : Active Directory

Bac Pro SEN TR - Session 2013 évaluation : Active Directory Nom : Prénom : Classe : TSEN2 Date : Bac Pro SEN TR - Session 2013 évaluation : Active Directory Appréciation : Note : Objectifs : Le candidat, en autonomie, doit préparer et installer un système propre

Plus en détail

Drive Pièces 2.2/2.3 Bulletin de lancement

Drive Pièces 2.2/2.3 Bulletin de lancement Dans ce numéro Drive Pièces 2.2/2.3 Bulletin de lancement Améliorations apportées à la version Pièces 2.2 et 2.3 Fermeture rapide des factures des Pièces (fonction IQC) Configurer la fonction SCLW d amélioration

Plus en détail

simple à installer convivial souple pour une ambiance parfaite DIGIDIM Router System l i g h t i n g t h e w a y f o r w a r d

simple à installer convivial souple pour une ambiance parfaite DIGIDIM Router System l i g h t i n g t h e w a y f o r w a r d simple à installer convivial souple pour une ambiance parfaite DIGIDIM Router System l i g h t i n g t h e w a y f o r w a r d Un pas de plus vers la souplesse Helvar est une entreprise leader dans le

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2002 LILS

Conseil d administration Genève, novembre 2002 LILS BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.285/LILS/1 285 e session Conseil d administration Genève, novembre 2002 Commission des questions juridiques et des normes internationales du travail LILS PREMIÈRE QUESTION

Plus en détail

DOCUMENTATION ASSOCIEE A UN PROJET LOGICIEL

DOCUMENTATION ASSOCIEE A UN PROJET LOGICIEL DOCUMENTATION ASSOCIEE A UN PROJET LOGICIEL 31 août 2004 Plate-Forme Opérationnelle de modélisation INRA ACTA ICTA http://www.modelia.org FICHE DU DOCUMENT 10 mai 04 N.Rousse - : Création : version de

Plus en détail

NORMALISATION DES ADAS ET DES ITS LIÉS A LA SECURITÉ SYSTEMES COOPERATIFS

NORMALISATION DES ADAS ET DES ITS LIÉS A LA SECURITÉ SYSTEMES COOPERATIFS NORMALISATION DES ADAS ET DES ITS LIÉS A LA SECURITÉ SYSTEMES COOPERATIFS SYNTHESE 1. Contexte Les systèmes coopératifs ou Systèmes de Transport Intelligent Coopératifs (C-ITS) font partie de la Directive

Plus en détail

Les GPO 2012 server R2 (appliqués à Terminal Serveur Edition)

Les GPO 2012 server R2 (appliqués à Terminal Serveur Edition) Les GPO 2012 server R2 (appliqués à Terminal Serveur Edition) Par LoiselJP Le 01/08/2014 Rev. : 01/03/2015 1 Objectifs Dès qu il s agit de placer des paramètres particuliers, on annonce «il suffit d utiliser

Plus en détail

> livre blanc. Mettez-vous vos données et celles de vos clients en danger?

> livre blanc. Mettez-vous vos données et celles de vos clients en danger? > livre blanc Mettez-vous vos données et celles de vos clients en danger? QU EST-CE QUE CELA SIGNIFIE? VOTRE ENTREPRISE N EST PAS TROP GRANDE NI TROP PETITE POUR ÊTRE PIRATÉE Revenons dix ans en arrière,

Plus en détail

Guide rapide destiné aux fournisseurs Supplier Portal (May 2013)

Guide rapide destiné aux fournisseurs Supplier Portal (May 2013) Guide rapide destiné aux fournisseurs Supplier Portal (May 2013) Copyright 1999-2012 Basware Corporation. All rights reserved. 1 Enregistrement et connexion Avant de pouvoir gérer des produits, des commandes

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION RÉSUMÉ DE L'ANALYSE D'IMPACT. accompagnant le document: Recommandation de la Commission

DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION RÉSUMÉ DE L'ANALYSE D'IMPACT. accompagnant le document: Recommandation de la Commission COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 14.7.2014 SWD(2014) 233 final DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION RÉSUMÉ DE L'ANALYSE D'IMPACT accompagnant le document: Recommandation de la Commission

Plus en détail