Que sont les systèmes AIM?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Que sont les systèmes AIM?"

Transcription

1 Que sont les systèmes AIM? Nexans Cabling Solutions Novembre 2014

2 Les systèmes AIM ne sont pas nouveaux, ils existent sous une forme ou une autre depuis le début des années Ils polarisent également le débat dans le monde du câblage structuré comme peut-être aucune autre technologie et suscitent des opinions extrêmes. D un côté, certains seraient prêts à payer presque n importe quel prix pour avoir cette technologie qu ils considèrent comme indispensable, et de l autre, des utilisateurs finaux et consultants IT ne voudraient même pas d un système AIM s il était gratuit. Cet article a pour objectif d expliquer ce que sont les systèmes AIM, de faire le point sur la normalisation applicable et de tenter d expliquer au lecteur pourquoi les systèmes AIM suscitent des réactions aussi extrêmes. Que sont les systèmes AIM? AIM signifie Automated Infrastructure Management gestion d infrastructure automatisée (auparavant appelée Intelligent Infrastructure Management IIM, gestion d infrastructure intelligente). Les systèmes AIM sont une combinaison de matériel et logiciel utilisés pour gérer les systèmes de câblage structuré. Ils sont tous basés sur la capacité à détecter l insertion ou le retrait d un cordon de brassage (ou d équipement). Différentes méthodes sont utilisées pour cette détection, en fonction des divers fabricants de systèmes AIM et très peu, voire aucun, ne sont interopérables avec un matériel tiers. Certains requièrent des cordons spéciaux, d autres des panneaux de brassage spéciaux, et certains utilisent la technologie RFID. La capacité à détecter le retrait ou l insertion d un cordon de brassage (ou d équipement) peut ne pas vous paraître extraordinaire, et en tant que telle, cette technologie n apporte pas une grande valeur ajoutée dans une entreprise. Mais ce qui compte, c est qu il s agit d un «événement» et il existe une grande variété de types «d événements» qui se produisent sur toute infrastructure réseau : l arrivée d une nouvelle adresse MAC, une porte d armoire restée ouverte, le franchissement d un seuil d alimentation, etc. En fait, on pourrait tous en dresser une très longue liste, en un rien de temps. Les systèmes AIM les plus simples ne font pas beaucoup plus que de gérer la détection du brassage, tandis que les systèmes plus évolués sont capables de rapporter tous les «événements» décrits ci-dessus à l infrastructure de câblage et c est précisément cette fonction qui fournit des outils de gestion précieux pour l entreprise.

3 Les freins de son adoption à grande échelle Depuis de nombreuses années, l un des principaux obstacles à l adoption à grande échelle des systèmes AIM a été la difficulté de prescrire, c est-à-dire de définir le cahier des charges, d un système AIM. Le cahier des charges de tout déploiement AIM nécessite une réflexion approfondie et une documentation claire. L utilisateur final ou le consultant doit définir précisément les éléments qu il souhaite et l intégrateur doit comprendre ces exigences pour que la solution prescrite corresponde parfaitement aux besoins. Il existe de nombreux cas de dérives de projets ou d attentes divergentes entre le moment où le projet est octroyé et sa livraison, dus à une carence de définition ou de compréhension des besoins. Ajoutez à cela une tendance de certains fournisseurs à survendre les capacités de leur système AIM... Je suis sûr que je ne suis pas le seul à avoir assisté à une présentation commerciale dans laquelle le système AIM pouvait faire le thé et allumer les lumières de l aquarium... et vous avez tous les ingrédients pour obtenir un utilisateur final insatisfait. Trouver exactement ce que l on veut demande du temps et des efforts, il est facile de se retrouver pris dans un cercle vicieux de questions «Que pourrait-il faire» «Que voulez-vous qu il fasse?». Et l on se heurte alors à l autre obstacle. Normalement, ce travail est confié à un consultant (ce qui n est pas irraisonnable) qui se trouve confronté à un dilemme : s il prescrit un système intégrant des fonctions AIM, sa proposition risque d être beaucoup plus chère que celle de ses concurrents. Cette situation ne vous sera certainement pas inconnue : à la lecture de la dernière ligne d une réponse à un appel d offre de système de câble, vous répondez alors : «oh, et pourriez-vous donner un prix pour un système AIM pendant que vous y êtes?». Chaque interlocuteur a sa propre vision : l utilisateur final envisage une solution qui répondra à tous ses besoins, tandis que l intégrateur ne cherchera à livrer que les éléments facturés (ce qui est compréhensible). Et nous voilà revenus aux «attentes divergentes». Le manque d interopérabilité physique a également un rôle à jouer dans la réticence des consultants IT à spécifier les systèmes AIM, car ils n aiment foncièrement pas enfermer un utilisateur final dans une «solution mono-fournisseur».

4 Trouver une solution Il fallait clairement faire quelque chose pour régler ces problèmes et lors de sa réunion à Madrid en 2011, le comité ISO/CEI JTC1 SC25 a décidé de rédiger des normes régissant les systèmes AIM. Dans un premier temps, leur travail était axé sur l amélioration de l Annexe Explicative de la norme ISO/CEI «Administration d un système de câblage» et ce travail est aujourd hui inclus dans un amendement de la norme, avec l Annexe contenant une spécification des exigences minimum d un système AIM. Ce travail est aujourd hui terminé dans le document EN C est déjà un immense progrès car cela permet au moins à l utilisateur final/au consultant de demander de recevoir des offres incluant un système AIM conformément à ces Annexes, ce qui harmonise les règles du jeu. Mais cette amélioration majeure ne va pas encore assez loin et c est la raison pour laquelle les comités ISO/CEI se sont rapidement rendu compte qu une nouvelle norme était requise. Lors des réunions ISO/CEI à Genève et à Ixtapa, le travail a commencé sur ISO/CEI «Exigences de la gestion d infrastructure automatisée (AIM), échange des données et applications». Cette nouvelle spécification pour les systèmes AIM contient trois sections importantes (en plus des sections habituelles Champ d application, Définitions et Abréviations) : la Clause 5 détaille les exigences et recommandations pour un système AIM «standard», la Clause 6 détaille les applications et avantages de systèmes AIM autonomes et va plus loin en décrivant certains avantages potentiels des systèmes AIM quand ils sont connectés à d autres systèmes de gestion et, enfin, la Clause 7 décrit l interface nécessaire pour permettre l échange d informations avec d autres systèmes. La Clause 5 définit un système AIM comme comprenant deux éléments fonctionnels : le matériel pour détecter les cordons de brassage et le logiciel qui «collecte et stocke les informations de connexion obtenues». Elle impose au système AIM d être capable de rapporter ces informations à des informations provenant d autres sources et aux informations de connectivité du système de câblage, et d être capable de rendre ces informations disponibles à des utilisateurs autorisés ou à d autres systèmes. Le contenu de la Clause 5 répond donc à la plupart des attentes, avec des fonctions comme : détection des cordons de brassage, suivi et localisation d équipement, gestion des flux de travail, génération de texte et d étiquettes, surveillance et gestion et intégration CAO notamment de plans d implantation, baies et agencements. La Clause 6 est quant à elle inhabituelle pour une norme ISO/CEI en ce qu elle ne contient délibérément aucune exigence mais est entièrement «tutorielle», ce qui est généralement à éviter. C est néanmoins cette clause qui explicite les «Pourquoi» d un système AIM et relie les

5 exigences de la Clause 5 à des applications et avantages concrets. Elle traite ainsi d aspects tels que : gestion et utilisation des actifs, documentation et surveillance automatiques de l infrastructure, gestion et alerte d événements, déploiement de nouveaux services. Elle explicite également la gestion de processus, la gestion de la sécurité de l infrastructure et la découverte et configuration d équipements associés. La Clause 7 anime aujourd hui l essentiel des discussions de développement car les deux clauses précédentes sont désormais considérées comme «matures». Conclusions ISO/CEI est perçu comme un document vital pour abattre les obstacles de l adoption des systèmes AIM, ce qui est d autant plus important que les systèmes AIM auront un rôle de plus en plus grand à jouer dans la gestion d infrastructure. Certains experts prédisent que l évolution du câblage pour les services dans les bâtiments (voir EN ou la version préliminaire ISO/CEI ) et l Internet des objets seront les éléments déclencheurs de la percée des systèmes AIM dans d autres secteurs d activités.

6 Nexans Cabling Solutions. All rights reserved. LANmark, LANsense and GG45 are registered trademarks of Nexans. Release date: NOvember Nexans Cabling Solutions Alsembergsesteenweg 2, b3 - B-1501 Buizingen Tel: +32 (0) Fax: +32 (0) Nexans Cabling Solutions UK and Intelligent Enterprise Solutions Competence Centre 2 Faraday Office Park - Faraday Road - Basingstoke - Hampshire RG24 8QQ Tel: +44 (0) Fax: +44 (0)

Top of Rack (ToR) versus Câblage Structuré Harry Forbes

Top of Rack (ToR) versus Câblage Structuré Harry Forbes Top of Rack (ToR) versus Câblage Structuré Harry Forbes Directeur de la Technologie Nexans Cabling Solutions Livre Blanc Nexans Cabling Solutions Juin 2012 Top of Rack (ToR) versus Câblage structuré Harry

Plus en détail

Pourquoi le blindage? Câble écranté ou non écranté

Pourquoi le blindage? Câble écranté ou non écranté Pourquoi le blindage? Câble écranté ou non écranté Livre blanc Nexans Cabling Solutions Mai 2013 Écranté ou non écranté? Outre les catégories et classes de performances utilisées dans un système de câblage

Plus en détail

G E S T I O N I N T E L L I G E N T E D I N F R A S T R U C T U R E P R E N E Z L E C O N T R Ô L E D E V O T R E R É S E A U

G E S T I O N I N T E L L I G E N T E D I N F R A S T R U C T U R E P R E N E Z L E C O N T R Ô L E D E V O T R E R É S E A U G E S T I O N I N T E L L I G E N T E D I N F R A S T R U C T U R E P R E N E Z L E C O N T R Ô L E D E V O T R E R É S E A U 59 % des problèmes de réseau sont directement liés à l infrastructure LAN et

Plus en détail

Procédure de test pour réception câblage LANmark-7

Procédure de test pour réception câblage LANmark-7 Procédure de test pour réception câblage LANmark-7 Document technique Nexans Cabling Solutions Janvier 2012 - Revision 1.34 Table des matières 1 Introduction 3 2 Comment procéder? 4 2.1 Introduction 4

Plus en détail

«Et si tous les employés regardaient les épreuves sportives en streaming cet été?»

«Et si tous les employés regardaient les épreuves sportives en streaming cet été?» «Et si tous les employés regardaient les épreuves sportives en streaming cet été?» Êtes-vous prêt pour l explosion de bande passante? Livre Blanc Nexans Cabling Solutions Juillet 2012 «Et si tous les employés

Plus en détail

CHOIX INTELLIGENTS POUR INFRASTRUCTURE NUMÉRIQUE

CHOIX INTELLIGENTS POUR INFRASTRUCTURE NUMÉRIQUE CHOIX INTELLIGENTS POUR INFRASTRUCTURE NUMÉRIQUE gth? Length? Length? Plus d espace pour le déploiement Performances optimisées Classe Length? Bande passante Longueur Plus de connections des liens plus

Plus en détail

Wi-Fi très haut débit et Objets connectés. quel impact sur l infrastructure de câblage

Wi-Fi très haut débit et Objets connectés. quel impact sur l infrastructure de câblage Wi-Fi très haut débit et Objets connectés quel impact sur l infrastructure de câblage Nexans Cabling Solutions Article d opinion Février 2015 Vous en reprendrez bien un petit peu? De plus en plus d équipements

Plus en détail

Nexans Cabling Solutions Catalogue de formation

Nexans Cabling Solutions Catalogue de formation Nexans Cabling Solutions Catalogue de formation n doc. 3.2 date rév. : mars 2012 2/11 Introduction «La qualité de transmission d une installation dépend du système de câblage utilisé mais aussi de l installation

Plus en détail

ISO/IEC TR 90006. Première édition 2013-11-01. Numéro de référence ISO/IEC TR 90006:2013(F) ISO/IEC 2013

ISO/IEC TR 90006. Première édition 2013-11-01. Numéro de référence ISO/IEC TR 90006:2013(F) ISO/IEC 2013 RAPPORT TECHNIQUE ISO/IEC TR 90006 Première édition 2013-11-01 Technologies de l information Lignes directrices pour l application de l ISO 9001:2008 pour la gestion des services IT et son intégration

Plus en détail

CQPI Technicien qualité

CQPI Technicien qualité CQPI Technicien qualité Public concerné Salariés ou futurs salariés qui auront pour mission d assurer le contrôle de la qualité et de participer à l amélioration des modes de production et/ou à la mise

Plus en détail

Procédure de test pour réception câblage LANmark-6A

Procédure de test pour réception câblage LANmark-6A Procédure de test pour réception câblage LANmark-6A Document technique Nexans Cabling Solutions Juin 2011 - Revision 1.1 Table des matières 1 Introduction 3 2 Comment procéder? 4 2.1 Introduction 4 2.2

Plus en détail

ISO/CEI 27001. Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Exigences

ISO/CEI 27001. Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Exigences NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 27001 Deuxième édition 2013-10-01 Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Exigences Information technology

Plus en détail

Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Vue d ensemble et vocabulaire

Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Vue d ensemble et vocabulaire NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 27000 Troisième édition 2014-01-15 Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Vue d ensemble et vocabulaire

Plus en détail

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et Conseil de recherches en sciences humaines

Plus en détail

Optimisez vos réseaux locaux

Optimisez vos réseaux locaux Optimisez vos réseaux locaux La compréhension de vos besoins Les réseaux locaux constituent l'environnement invisible du monde interactif d'aujourd'hui. Ils sont omniprésents dans les entreprises, les

Plus en détail

LANmark-6A SOLUTIONS CUIVRE HAUTES PERFORMANCES POUR APPLICATIONS 10 GIGABIT

LANmark-6A SOLUTIONS CUIVRE HAUTES PERFORMANCES POUR APPLICATIONS 10 GIGABIT LANmark-6A SOLUTIONS CUIVRE HAUTES PERFORMANCES POUR APPLICATIONS 10 GIGABIT LANmark-6A Solutions Cuivre Hautes Performances pour Applications 10 Gigabit Depuis le départ, l Ethernet 10G était prévu pour

Plus en détail

Experience N 52. Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Mars 2012

Experience N 52. Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Mars 2012 Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies Experience N 52 Mars 2012 MIGRATIONS Garder la maîtrise lors de migrations GARdER la maîtrise LORS de migrations Lors

Plus en détail

Guide de transfert. Courriel Affaires

Guide de transfert. Courriel Affaires Guide de transfert Courriel Affaires Juin 2013 Table des matières Introduction 3 Transfert par un administrateur Voici ce que vous devez fournir avant de commencer 1. Importation de Fichiers PST 2. Exportation

Plus en détail

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS?

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? INTRODUCTION Aujourd hui, dans un contexte de crises sanitaires et de concurrence internationale croissante au niveau du secteur

Plus en détail

GUIDE DE RACCORDEMENT CONNECTEUR ANAÉROBIC

GUIDE DE RACCORDEMENT CONNECTEUR ANAÉROBIC GUIDE DE RACCORDEMENT CONNECTEUR ANAÉROBIC Nexans Cabling Solutions Valise anaérobic OF : N102.230 Révision C Sommaire Recommandations Santé et Sécurité page 2 Présentation des outils page 4 À propos du

Plus en détail

Qui est concerné par la qualité des données?

Qui est concerné par la qualité des données? INTRODUCTION Qui est concerné par la qualité des données? Plus que jamais, les entreprises sont confrontées à des marchés de plus en plus exigeants, réclamant une réponse immédiate et adaptée à des besoins

Plus en détail

LANmark-7A SOLUTIONS CUIVRE HAUTES PERFORMANCES POUR FUTURES APPLICATIONS 40 GIGABIT

LANmark-7A SOLUTIONS CUIVRE HAUTES PERFORMANCES POUR FUTURES APPLICATIONS 40 GIGABIT LANmark-7A SOLUTIONS CUIVRE HAUTES PERFORMANCES POUR FUTURES APPLICATIONS 40 GIGABIT LANmark-7A Solutions cuivre hautes performances pour futures applications 40 Gigabit et au delà La solution LANmark-7A

Plus en détail

ISO/CEI 17065 NORME INTERNATIONALE. Évaluation de la conformité Exigences pour les organismes certifiant les produits, les procédés et les services

ISO/CEI 17065 NORME INTERNATIONALE. Évaluation de la conformité Exigences pour les organismes certifiant les produits, les procédés et les services NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 17065 Première édition 2012-09-15 Évaluation de la conformité Exigences pour les organismes certifiant les produits, les procédés et les services Conformity assessment Requirements

Plus en détail

Nettoyage de fibre meilleure pratique essentielle : 2ème partie. Livre blanc Août 2016

Nettoyage de fibre meilleure pratique essentielle : 2ème partie. Livre blanc Août 2016 Nettoyage de fibre meilleure pratique essentielle : 2ème partie Livre blanc Août 2016 Nettoyage de fibre meilleure pratique essentielle : 2ème partie Recommandations générales Toujours inspecter les connecteurs

Plus en détail

DOUZIÈME CONFÉRENCE DE NAVIGATION AÉRIENNE PROJET DE RAPPORT DU COMITÉ SUR LE POINT 3 DE L ORDRE DU JOUR

DOUZIÈME CONFÉRENCE DE NAVIGATION AÉRIENNE PROJET DE RAPPORT DU COMITÉ SUR LE POINT 3 DE L ORDRE DU JOUR 23/11/12 Révision 26/11/12 DOUZIÈME CONFÉRENCE DE NAVIGATION AÉRIENNE Montréal, 19 30 novembre 2012 PROJET DE RAPPORT DU COMITÉ SUR LE POINT 3 DE L ORDRE DU JOUR Le projet ci-joint de rapport sur le point

Plus en détail

DOCUMENTATION ASSOCIEE A UN PROJET LOGICIEL

DOCUMENTATION ASSOCIEE A UN PROJET LOGICIEL DOCUMENTATION ASSOCIEE A UN PROJET LOGICIEL 31 août 2004 Plate-Forme Opérationnelle de modélisation INRA ACTA ICTA http://www.modelia.org FICHE DU DOCUMENT 10 mai 04 N.Rousse - : Création : version de

Plus en détail

Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP. Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique

Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP. Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP // Introduction Introduction

Plus en détail

ISO/IEC 25051. Deuxième édition 2014-02-15. Numéro de référence ISO/IEC 25051:2014(F) ISO/IEC 2014

ISO/IEC 25051. Deuxième édition 2014-02-15. Numéro de référence ISO/IEC 25051:2014(F) ISO/IEC 2014 NORME INTERNATIONALE ISO/IEC 25051 Deuxième édition 2014-02-15 Ingénierie du logiciel Exigences de qualité pour le logiciel et son évaluation (SQuaRE) Exigences de qualité pour les progiciels et instructions

Plus en détail

Pour devenir Microsoft Security Software Advisor, vous devez suivre ces étapes :

Pour devenir Microsoft Security Software Advisor, vous devez suivre ces étapes : Guide du programme Microsoft Security Software Advisor Le programme Microsoft Security Software Advisor est un avantage fourni dans le cadre du Microsoft Programme Partenaires. Il apporte aux partenaires

Plus en détail

Brevet + Diplôme fédéraux d Informaticienne / Informaticien

Brevet + Diplôme fédéraux d Informaticienne / Informaticien Brevet + Diplôme fédéraux d Informaticienne / Informaticien F i c h e d i n f o r m a t i o n 01.2008 1/8 Brevet fédéral: profil Développement Domaines de qualification Business Engineering Data Management

Plus en détail

Sage BTP. Angoulême Bordeaux La Rochelle Poitiers Saintes Tours

Sage BTP. Angoulême Bordeaux La Rochelle Poitiers Saintes Tours Sage BTP Je vous prie de trouver ci-après le descriptif des ajouts fonctionnels de la version 5.20 de Sage Multi Devis Entreprise. Je reste à votre entière disposition pour tout complément d information.

Plus en détail

MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES

MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES LOT 2 Fourniture et installation d un système de GED pour la Mairie de La Wantzenau. Fiche technique Cahier des Charges

Plus en détail

Catalogue de services standard Référence : CAT-SERVICES-2010-A

Catalogue de services standard Référence : CAT-SERVICES-2010-A Catalogue de services standard Référence : CAT-SERVICES-2010-A Dans ce catalogue, le terme Client désigne l entité légale intéressée à l achat de services délivrés par ITE- AUDIT, que cet achat soit un

Plus en détail

Chef de projet H/F. Vous avez au minimum 3 ans d expérience en pilotage de projet de préférence dans le monde du PLM et de management d équipe.

Chef de projet H/F. Vous avez au minimum 3 ans d expérience en pilotage de projet de préférence dans le monde du PLM et de management d équipe. Chef de projet H/F Dans le cadre de nos activités pour un de nos clients, CIMPA recherche un chef de projet H/F. - Planifier l ensemble des phases du projet - Piloter l équipe dédiée au projet - Garantir

Plus en détail

Puissantes applications pour l entreprise. Pensées pour les utilisateurs. Conçues pour le changement.

Puissantes applications pour l entreprise. Pensées pour les utilisateurs. Conçues pour le changement. Plateforme, applications et développement d applications Les applications Onit conçues pour votre entreprise appli /apli/ nom Informatique, familier 1. Une application, généralement un petit programme

Plus en détail

Solutions pour le gardiennage à l intérieur et l extérieur des bâtiments.

Solutions pour le gardiennage à l intérieur et l extérieur des bâtiments. Solutions pour le gardiennage à l intérieur et l extérieur des bâtiments. Le gardiennage sera toujours nécessaire Dans notre société, des personnes auront toujours besoin de protéger et de faire garder

Plus en détail

LE CRM À L ÈRE DU CLIENT. façons de satisfaire vos clients et de stimuler la croissance de votre entreprise grâce à un CRM moderne.

LE CRM À L ÈRE DU CLIENT. façons de satisfaire vos clients et de stimuler la croissance de votre entreprise grâce à un CRM moderne. LE CRM À L ÈRE DU CLIENT façons de satisfaire vos clients et de stimuler la croissance de votre entreprise grâce à un CRM moderne ebook 1 SOMMAIRE Résumé analytique Mieux aligner les ventes et le marketing

Plus en détail

Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits combinés

Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits combinés EA-7/05 Guide EA pour l application de la norme ISO/CEI 17021:2006 pour les audits combinés Référence de la publication Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits

Plus en détail

Présentation Journée d information technique AFIAP CLAP 18 mai 2010

Présentation Journée d information technique AFIAP CLAP 18 mai 2010 Présentation Journée d information technique AFIAP CLAP 18 mai 2010 1 Sommaire 2 Sommaire 3 Chiffres clés de la robinetterie industrielle Marché mondial de la robinetterie industrielle : > 32 Mds USD (2009,

Plus en détail

10 contrats pour votre prochain Projet Logiciel Agile

10 contrats pour votre prochain Projet Logiciel Agile 10 contrats pour votre prochain Projet Logiciel Agile Auteur : Peter Stevens Son article du 29 avril 2009 : http://agilesoftwaredevelopment.com/blog/peterstev/10-agile-contracts Son blog : http://www.scrum-breakfast.com/

Plus en détail

ISO/CEI 27005 NORME INTERNATIONALE. Technologies de l'information Techniques de sécurité Gestion des risques liés à la sécurité de l'information

ISO/CEI 27005 NORME INTERNATIONALE. Technologies de l'information Techniques de sécurité Gestion des risques liés à la sécurité de l'information NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 27005 Deuxième édition 2011-06-01 Technologies de l'information Techniques de sécurité Gestion des risques liés à la sécurité de l'information Information technology Security

Plus en détail

MMA - Projet Capacity Planning LOUVEL Cédric. Annexe 1

MMA - Projet Capacity Planning LOUVEL Cédric. Annexe 1 Annexe 1 Résumé Gestion Capacity Planning Alternance réalisée du 08 Septembre 2014 au 19 juin 2015 aux MMA Résumé : Ma collaboration au sein de la production informatique MMA s est traduite par une intégration

Plus en détail

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE Charte du réseau «boutique métiers d art» PREAMBULE La FNAA, soutenue par des institutionnels publics, a lancé un réseau de

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU PROGRAMME ET BUDGET. Session informelle Genève, 20 22 juillet 2009

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU PROGRAMME ET BUDGET. Session informelle Genève, 20 22 juillet 2009 OMPI WO/PBC/IM/1/09/6 ORIGINAL : français DATE : 14 mai 2009 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU PROGRAMME ET BUDGET Session informelle Genève, 20 22 juillet 2009 AUDIT

Plus en détail

RAMOS. Etude d Application. www.conteg.com. All rights reserved, CONTEG 2013

RAMOS. Etude d Application. www.conteg.com. All rights reserved, CONTEG 2013 RAMOS Etude d Application 2012 CONTEG, spol. s r.o. All rights reserved. No part of this publication may be used, reproduced, photocopied, transmitted or stored in any retrieval system of any nature, without

Plus en détail

Guide de mise à la terre des systèmes de câblage structuré et du matériel associé

Guide de mise à la terre des systèmes de câblage structuré et du matériel associé Guide de mise à la terre des systèmes de câblage structuré et du matériel associé Livre blanc Nexans Cabling Solutions Sommaire 1 Normes & documents associés :... 2 2 Mise à la terre de protection et mise

Plus en détail

Chef de projet ou expert systèmes informatiques, réseaux et télécommunications

Chef de projet ou expert systèmes informatiques, réseaux et télécommunications Chef de projet ou expert systèmes informatiques, réseaux et télécommunications E1C23 Systèmes informatiques, réseaux et télécommunications - IR Le chef de projet ou l expert systèmes informatiques, réseaux

Plus en détail

Lexmark Transforme son Organisation IT avec l aide de CA Agile Operations Suite

Lexmark Transforme son Organisation IT avec l aide de CA Agile Operations Suite Customer success story Juillet 2015 Lexmark Transforme son Organisation IT avec l aide de CA Agile Operations Suite Profil Client Secteur : Services informatiques Société : Lexmark Effectifs : 12 000 Chiffre

Plus en détail

ISIO 200. Terminal d entrées / Sorties Binaires (I/O) avec interface GOOSE CEI 61850

ISIO 200. Terminal d entrées / Sorties Binaires (I/O) avec interface GOOSE CEI 61850 ISIO 200 Terminal d entrées / Sorties Binaires (I/O) avec interface GOOSE CEI 61850 Compact et simple ISIO 200 Vos E/S binaires là où vous en avez besoin L ISIO 200 est un terminal d E/S binaires simple

Plus en détail

Logiciels de gestion FAC. Analyste AgExpert. Guide de démarrage rapide 2014

Logiciels de gestion FAC. Analyste AgExpert. Guide de démarrage rapide 2014 Logiciels de gestion FAC Analyste AgExpert Guide de démarrage rapide 2014 Analyste AgExpert Guide de démarrage rapide Explorez ce qu Analyste AgExpert peut faire pour vous et votre exploitation et configurez

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

Installation de Mac OS 9

Installation de Mac OS 9 apple Installation de Mac OS 9 K Apple Computer Inc. 1999 Apple Computer Inc. Tous droits réservés. Ce manuel est protégé par la loi du 11 mars 1957 sur la propriété littéraire et artistique, complétée

Plus en détail

annexe 6.2.4 - description détaillée du service de Colocalisation Dédiée

annexe 6.2.4 - description détaillée du service de Colocalisation Dédiée annexe 6.2.4 - description détaillée du service de Colocalisation Dédiée 1. description technique du Service (voir schémas explicatifs en fin de document) 1.1 pré-requis : débit minimal par prestation

Plus en détail

Comité du programme et budget

Comité du programme et budget F WO/PBC/24/12 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 10 JUILLET 2015 Comité du programme et budget Vingt-quatrième session Genève, 14 18 septembre 2015 RAPPORT FINAL SUR LE PROJET RELATIF AU RENFORCEMENT DES NORMES

Plus en détail

Acheter des actions de formation

Acheter des actions de formation L achat, quel enjeu? Acheter une action, c est acheter une prestation de services intellectuels qui nécessite un certain formalisme pour optimiser l achat au regard des enjeux. C est pourquoi, en complément

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

PROFILER GESTION DE RISQUES FONDEE SUR L EXPERIENCE

PROFILER GESTION DE RISQUES FONDEE SUR L EXPERIENCE PROFILER GESTION DE RISQUES FONDEE SUR L EXPERIENCE PROFILER CONCILIER FACILITATION DU COMMERCE ET EFFICACITE DES CONTROLES DOUANIERS La solution Profiler est proposée par SGS afin de réduire les risques

Plus en détail

Spécification des exigences de l'examen

Spécification des exigences de l'examen Spécification des exigences de l'examen Practitioner s Certificate in IT Service Management: Release & Control (based on ITIL ) Date de publication 1-1-2008 Date de lancement 1-9-2006 Groupe cible L examen

Plus en détail

CA Oblicore Guarantee On Demand

CA Oblicore Guarantee On Demand FICHE PRODUIT : CA Oblicore Guarantee on Demand CA Oblicore Guarantee On Demand agility made possible CA Oblicore Guarantee On Demand est une solution de SaaS (Software-as-a-Service) extensible pour la

Plus en détail

LA NORME ISO 9001:2008

LA NORME ISO 9001:2008 LA NORME ISO 9001:2008 Culture d entreprise (261) 32 11 225 25 culturedentreprise@univers.mg www.univers.mg www.univers.mg LA NORME ISO 9001:2008 Page 1 sur 11 Comprendre la norme ISO 9001 ne peut se faire

Plus en détail

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION N 2009-03-0030

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION N 2009-03-0030 ANNEXE 1 A LA DELIBERATION N 2009-03-0030 Le texte ci-après a été rédigé collectivement par le groupe de réflexion «lecture publique et nouvelles technologies», constitué de bibliothécaires essonniennes

Plus en détail

Yphise optimise en Coût Valeur Risque l informatique d entreprise

Yphise optimise en Coût Valeur Risque l informatique d entreprise Gérer le risque opérationnel ORM - Operational Risk Management Juin 2008 Xavier Flez yphise@yphise.com Propriété Yphise GM Gouvernance PR Projets IS Systèmes d Information SO Service Management 1 Le risque

Plus en détail

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation Livre blanc Le pragmatisme de votre système d information Rédacteur : Marc LORSCHEIDER / Expert ITIL Mise à jour : 05/06/2013 ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques Pourquoi

Plus en détail

Document de synthèse. Coût total de possession Comparaison des systèmes de surveillance sur IP et analogiques

Document de synthèse. Coût total de possession Comparaison des systèmes de surveillance sur IP et analogiques Document de synthèse Coût total de possession Comparaison des systèmes de surveillance sur IP et analogiques Table des matières 1. Introduction 3 2. Méthode suivie 4 3. Coût total : définition et validation

Plus en détail

Logiciel de gestion de parc multimarque TOUTES LES INFORMATIONS POUR GÉRER VOTRE PARC EFFICACEMENT.

Logiciel de gestion de parc multimarque TOUTES LES INFORMATIONS POUR GÉRER VOTRE PARC EFFICACEMENT. Logiciel de gestion de parc multimarque TOUTES LES INFORMATIONS POUR GÉRER VOTRE PARC EFFICACEMENT. COMBIEN DE PÉRIPHÉRIQUES POSSÉDEZ-VOUS? CES PÉRIPHÉRIQUES SONT-ILS ADAPTÉS À VOS BESOINS? COMBIEN DE

Plus en détail

PREMIER MINISTRE PROCEDURE TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION

PREMIER MINISTRE PROCEDURE TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION PREMIER MINISTRE Secrétariat général de la défense nationale Paris, le 9 février 2004 000309/SGDN/DCSSI/SDR Référence : CER/P/01.1 Direction centrale de la sécurité des systèmes d information PROCEDURE

Plus en détail

MAITRISE de la TECHNIQUE et de la QUALITE

MAITRISE de la TECHNIQUE et de la QUALITE 6 MAITRISE de la TECHNIQUE et de la QUALITE 1 6.1 MAITRISE de la TECHNIQUE 2 MAITRISE DE LA TECHNIQUE 1 UN BON DEPART 2 DES MOYENS D OBSERVATION ET D ANALYSE 3 UN SUIVI EFFICACE 3 MAITRISE DE LA TECHNIQUE

Plus en détail

L e-commerce, tout le monde en parle. Pas moi je le pratique...

L e-commerce, tout le monde en parle. Pas moi je le pratique... L e-commerce, tout le monde en parle. Pas moi je le pratique... ...grâce au portail nexmart en ligne, c est tout simplement plus rapide. Le portail de commerce en ligne nexmart est devenu la solution privilégiée

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11734-5

Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11734-5 Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11734-5 Introduction.................................................. 1 Mesurer l efficacité des services informatiques................. 1 La réduction des coûts......................................

Plus en détail

2. Technique d analyse de la demande

2. Technique d analyse de la demande 1. Recevoir et analyser une requête du client 2. Sommaire 1.... Introduction 2.... Technique d analyse de la demande 2.1.... Classification 2.2.... Test 2.3.... Transmission 2.4.... Rapport 1. Introduction

Plus en détail

Guide de démarrage rapide

Guide de démarrage rapide Guide de démarrage rapide McAfee Email and Web Security Appliance Ce guide complet de démarrage rapide vous accompagnera lors de la configuration de votre appliance McAfee Email and Web Security Appliance.

Plus en détail

Travaux pratiques 8.4.3 Analyse de la vulnérabilité

Travaux pratiques 8.4.3 Analyse de la vulnérabilité Travaux pratiques 8.4.3 Analyse de la vulnérabilité ATTENTION : ces travaux pratiques peuvent violer les mesures de sécurité juridiques et organisationnelles. L analyseur de sécurité téléchargé dans ces

Plus en détail

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Définition Le terme organisation dans le contexte d un modèle de gestion de la qualité est utilisé pour indiquer

Plus en détail

Guide de configuration. Logiciel de courriel

Guide de configuration. Logiciel de courriel Guide de configuration Logiciel de courriel Août 2013 Table des matières 1. Logiciels de courriel Mac 1.1 Télécharger, installer et mettre à niveau Microsoft Outlook (Utilisateurs du Courriel Affaires

Plus en détail

eframe pour optimiser les reportings métiers et réglementaires

eframe pour optimiser les reportings métiers et réglementaires eframe pour optimiser les reportings métiers et réglementaires TIME WINDOW DRIVEN REPORTING POUR DES ANALYSES ET DES RAPPORTS COMPLETS ET EXACTS, À TEMPS TOUT LE TEMPS www.secondfloor.com eframe pour optimiser

Plus en détail

Convention sur la lutte contre la désertification

Convention sur la lutte contre la désertification NATIONS UNIES Convention sur la lutte contre la désertification Distr. GÉNÉRALE 29 juillet 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMITÉ CHARGÉ DE L EXAMEN DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONVENTION Septième session

Plus en détail

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET 109 Gestion de projet METHODOLOGIE ET PROJET Durée 3 jours Conduite de projet COND-PRO s Intégrer les conditions de réussite d une démarche de management par projet. Impliquer

Plus en détail

Architecte d infrastructures informatiques

Architecte d infrastructures informatiques Architecte d infrastructures informatiques E1C23 Infrastructures informatiques - IR L architecte d infrastructures informatiques pilote la conception, le déploiement et la mise en oeuvre d'architectures

Plus en détail

L ABC du Cloud Computing

L ABC du Cloud Computing L ABC du Cloud Computing Apprendre à démystifier le Cloud Computing Bien en saisir les avantages Comment aide-t-il votre entreprise? Le Cloud Computing démystifié L infonuagique, plus connue sous le nom

Plus en détail

Système d'information Page 1 / 7

Système d'information Page 1 / 7 Système d'information Page 1 / 7 Sommaire 1 Définition... 1 2 Fonctions du système d information... 4 2.1 Recueil de l information... 4 2.2 Mémorisation de l information... 4 2.3 Traitement de l information...

Plus en détail

Un SIRH, par où commencer? Le 17/03/2014

Un SIRH, par où commencer? Le 17/03/2014 Un SIRH, par où commencer? Le 17/03/2014 2 Un SIRH, par où commencer? Les 3 premières étapes vers un SIRH: 2. Rédiger un cahier des charges 3. Confronter votre besoin aux offres des éditeurs 3 Avant d

Plus en détail

C.C.T.P CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES

C.C.T.P CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES MISE EN CONCURRENCE DU 25 OCTOBRE 2010 C.C.T.P CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES CONCERNANT UN MARCHÉ À PROCÉDURE ADAPTÉE Objet du marché : Marché à procédure adaptée pour l'acquisition d'extensions

Plus en détail

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base SOA et Services Web 23 octobre 2011 1 SOA: Concepts de base 2 Du client serveur à la SOA N est Nest pas une démarche entièrement nouvelle: années 1990 avec les solutions C/S Besoins d ouverture et d interopérabilité

Plus en détail

Projet Professionnel Encadré 1 er Semestre

Projet Professionnel Encadré 1 er Semestre BTS SIO 1 Leclerc Axel INFOSUP Lyon 2014-2015 Projet Professionnel Encadré 1 er Semestre Nature de l activité : Contexte : L association Maison des Ligues (M2L) a constaté que de nombreuses données numériques

Plus en détail

GC.12/11 Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

GC.12/11 Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr.: Générale 19 octobre 2007 Français Original: Anglais Conférence générale Douzième session Vienne, 3-7 décembre 2007 Point 10 d) de

Plus en détail

Vendre. Concevoir. Réaliser. La suite logicielle des installateurs

Vendre. Concevoir. Réaliser. La suite logicielle des installateurs Vendre Concevoir Réaliser La suite logicielle des installateurs L outil terrain pour mieux vendre La conception intelligente et intuitive L assistant multifonction pour piloter votre entreprise Produits,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ASSISTANCE UTILISATEUR ET MAINTENANCE INFORMATIQUE

CAHIER DES CHARGES ASSISTANCE UTILISATEUR ET MAINTENANCE INFORMATIQUE WEST AFRICAN HEALTH ORGANISATION ORGANISATION OUEST AFRICAINE DE LA SANTE ORGANIZAÇÃO OESTE AFRICANA DA SAÚDE CAHIER DES CHARGES ASSISTANCE UTILISATEUR ET MAINTENANCE INFORMATIQUE 1 Sommaire 1. INTRODUCTION...

Plus en détail

Livre banc. Contrôle de trajet dynamique : la base de votre WAN hybride

Livre banc. Contrôle de trajet dynamique : la base de votre WAN hybride Contrôle de trajet dynamique : la base de votre WAN hybride Le réseau étendu (WAN, wide area network) a connu bien peu d innovations pendant une grande partie de la dernière décennie. Alors que le reste

Plus en détail

RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS

RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS Lamas-Technologies Siège social 27, avenue de l Opéra 75001 Paris France Tél:+33 (0) 611 532 281 - Fax: +33 (0) 170 247 109 Email : info@lamas-tech.com Eurl au capital de

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

Dossier de Candidature

Dossier de Candidature 1 Dossier de Candidature Fiche signalétique d inscription Votre projet Contexte Objectifs du projet Technologies et solutions mises en œuvre Descriptif du projet Résultats obtenus Innovation du projet

Plus en détail

Systèmes Radio-Fréquence SYSTÈME NG MONO SYSTÈME HF MONO SYSTÈME NG DUAL SYSTÈME EASYDET DUAL. www.amersec.com www.aesprotection.

Systèmes Radio-Fréquence SYSTÈME NG MONO SYSTÈME HF MONO SYSTÈME NG DUAL SYSTÈME EASYDET DUAL. www.amersec.com www.aesprotection. Systèmes Radio-Fréquence SYSTÈME NG MONO SYSTÈME HF MONO SYSTÈME NG DUAL SYSTÈME EASYDET DUAL www.amersec.com www.aesprotection.com A propos d AMERSEC AMERSEC offre depuis 1996 des solutions de protection

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION REGLEMENT DE LA CONSULTATION Objet de la consultation : Achat d une embarcation et de matériel nautique DATE et HEURE LIMITES DE REMISE DES OFFRES : Le 15 mars 2013 à 12h00 1 Article 1 Pouvoir adjudicateur

Plus en détail

QUALITE LOGICIELLE. 1- Norme NF ISO/CEI 9126 2-6 sigma (6 σ) 3- CMMI. UV IF 05 - printemps 08 - M4

QUALITE LOGICIELLE. 1- Norme NF ISO/CEI 9126 2-6 sigma (6 σ) 3- CMMI. UV IF 05 - printemps 08 - M4 QUALITE LOGICIELLE 1- Norme NF ISO/CEI 9126 2-6 sigma (6 σ) 3- CMMI QUALITE LOGICIELLE : Norme NF ISO/CEI 9126 Qualité logicielle : Définition Identifier les forces et les faiblesses d un produit logiciel

Plus en détail

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE Le programme de centres d'appui à la technologie et à l'innovation (CATI), mis en place par l'ompi, permet aux innovateurs

Plus en détail

ITIL : Une longue quête. Etienne TAROT Lactalis

ITIL : Une longue quête. Etienne TAROT Lactalis ITIL : Une longue quête Etienne TAROT Lactalis Historique De la veille 1ère réflexion autour d ITIL 2004 2008 2009 2011 Développement de la stratégie autour d ITIL Développement des process Première externalisation

Plus en détail

CA Mainframe Chorus for Security and Compliance Management version 2.0

CA Mainframe Chorus for Security and Compliance Management version 2.0 FICHE PRODUIT CA Mainframe Chorus for Security and Compliance CA Mainframe Chorus for Security and Compliance Management version 2.0 Simplifiez et rationalisez vos tâches de gestion de la sécurité et la

Plus en détail

MCO : Maintien en Conditions Opérationnelles

MCO : Maintien en Conditions Opérationnelles Les différentes stratégies de pérennisation : étude menée par Edf avec ISO Ingénierie MCO : Maintien en Conditions Opérationnelles Par Matthieu Bresciani 10/06/2010 Journée Club Automation MCO des systèmes

Plus en détail

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Débutez un voyage vers la modernisation et l évolutivité : Elevez le niveau de votre performance commerciale Pour moderniser votre centre de contact : Passez

Plus en détail