Age nda 21. H e rvé TANGUY. Soph ie PAULM IER. CAH IER N 3 Sch ém as départe m e ntaux de s Côte s d'arm or: Côte s d'arm or 2m il

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Age nda 21. H e rvé TANGUY. Soph ie PAULM IER. CAH IER N 3 Sch ém as départe m e ntaux de s Côte s d'arm or: Côte s d'arm or 2m il"

Transcription

1 Age nda 21 Synth ès e réal is ée pour contribue r à l a réfl e xion Côte s d'arm or 2m il l e 20 Be noîtcado RET Vince ntlelio NNAIS H e rvé TANGUY Til lh ARRES Soph ie PAULM IER CA 2020 juil l e t-août2008 CAH IER N 3 Sch ém as départe m e ntaux de s Côte s d'arm or: Synth ès e réal is ée pour contribue r à l a réfl e xion Côte s d'arm or 2m il l e 20

2 Conscient depuis longtemps de la nécessité d'intervenir face aux enjeux qui se présentent à notre planète et par conséquent à nous-mêmes, le Conseil général des Côtes d'armor, fort d'une expérience de plus de quinze années d'implication dans des politiques environnementales ambitieuses, concrétisée par un Plan Départemental de l'environnement contractualisé avec l'etat en 1995, a décidé en 2003 de s'engager dans une démarche de développement durable. Au titre du contexte général de l'agenda 21 départemental, on peut dire qu'il est né dans un mouvement global de sensibilisation aux problématiques de l'environnement. En 1990 a été créé l'observatoire Départemental de l'environnement, instance consultative dont l'un des buts premiers était de remédier au déficit d'information auprès du public concernant les problématiques environnementales. Il réunissait un certain nombre d'acteurs concernés par ces problématiques. A l'initiative de l'ode, un Plan Départemental pour l'environnement a été créé en 1992, afin d'ajouter à la mutualisation des acteurs une planification des politiques à mettre en place pour rendre plus efficace l'action départementale. Signé en 1995 pour une durée de 5 ans, ce plan donnait la priorité aux actions préventives sur un socle de 4 principes : la priorité au Développement Durable ; la mobilisation de tous les acteurs ; la promotion des réflexes environnementaux et la valorisation de l'environnement. Les actions préconisées par le PDE ont toutes été réalisées, le Conseil Général s'étant même impliqué au-delà de sa durée et des moyens définis au départ. L'Agenda 21 est intervenu à la suite de cette démarche de planification, en 2003, pour poursuivre l'action du Conseil Général dans un contexte en constante évolution. Pour mener à bien cette démarche d'élaboration d'un Agenda 21 local, la démarche a débuté par un état des lieux sous forme de deux études : Une analyse du PDE sous l'angle du Développement Durable permettant d'identifier les acquis du PDE, pouvant servir de support pour la mise en place de l'agenda 21; Un diagnostic des politiques menées par les différents services du Conseil général et portant aussi sur leur prise en compte du Développement Durable.. Ces études ont été réalisées par le bureau d'études "S.C.E." de Nantes, encadré par un chargé de mission en fonction à la Direction Agriculture et Environnement du Conseil Général. Ce diagnostic a donné lieu à la définition d'orientations générales pour l'agenda 21. Ces dernières donnent une idée de la structuration de ce nouveau plan d'action. Elles posent d'une part, dans un volet interne, le Conseil Général comme ayant vocation à devenir une institution exemplaire au regard du respect de l'environnement, et lui donnent d'autre part, dans un volet externe, le rôle d'un acteur participant et impulsant le Développement Durable sur le territoire départemental. Enfin, à partir de ces orientations générales, sont définies un certain nombre d'axes thématiques dans lesquels s'inscrivent les actions concrètes à réaliser L'Agenda 21 relève à la fois des domaines environnemental, économique et social. En cela, il se différencie des planifications traditionnelles des politiques publiques, matérialisées par les Schémas Départementaux. Il se développe à une échelle nettement plus large, allant jusqu'à intégrer totalement des Schémas existants (vélo, aires de co-voiturage, réseau Internet à haut débit ). Il ne doit donc pas être compris comme un plan d'actions supplémentaire mais comme étant une approche transversale sur l'ensemble des politiques du Conseil général. L' Agenda 21, dont les programmes d'actions sont en cours de mise en œuvre depuis 2006, a vocation à se poursuivre pour mener à bien cette tâche de prévention et d'action en faveur de la prise en compte systématique du Développement Durable dans tous les secteurs d'intervention du Conseil Général, mais aussi dans les esprits des Costarmoricains pour que chacun, à son niveau, puisse œuvrer en faveur de la préservation de l'environnement et le développement de l'économie solidaire. L'Agenda 21 propose un certain nombre d'orientations, en matière de Développement durable. Cette synthèse reprend le diagnostic qu'il établit (I), avant d'aborder successivement les enjeux en présence (II), la vision commune vers laquelle il se dirige (III), les axes stratégiques qui sous-tendent les propositions (IV) et les actions concrètes qui en découlent (V). 1

3 I- Diagnostic Entre 2003 et 2005, un ensemble d'études, de diagnostics et de bilans préalables ont été mis en place en vue de l'élaboration de l'agenda Evaluation de la prise en compte du développement durable dans le PDE Le bilan du PDE, illustré par les six thèmes majeurs prédominants (Communication/sensibilisation, Agriculture, Eau, Espaces naturels, Paysages, Déchets) montre que la prise en compte des deux autres piliers du Développement Durable, l'économie et le social, bien que non explicitement mentionnés, n'étaient pas absents. Par sa filiation avec le PDE, l'agenda 21 va donc utiliser la "porte d'entrée environnementale" pour élaborer sa stratégie et son programme d'actions. Une politique de communication vigoureuse a été engagée pour faire connaître les objectifs du PDE, renforcée par la mise en place d'indicateurs pour en suivre la progression. Pour ce qui concerne les actions techniques, elles ont été le plus souvent réalisées, surtout lorsque le Conseil Général apparaissait comme le moteur de l'action. Le succès du PDE était moins important dans le domaine de l'économie avec des création d'emploi modestes et le maintien d'un découpage entre les questions environnementales et le développement des secteurs d'activité. Concernant l'agriculture, le diagnostic s'est porté sur les directions prises par le Conseil Général, faisant finalement état stratégie d'action judicieuse et exploitant pleinement les marges de manœuvre institutionnelles. Dimension économique : La diversification des productions et des revenus visant à infléchir le monolithisme des productions départementales. Dimension environnementale : la mobilisation de mesures techniques ayant comme effet de réduire la pression sur les actifs naturels. Dimension sociale : la mise en œuvre d'une politique bocagère vigoureuse visant à se réapproprier, conserver et restaurer des unités paysagères homogènes. Dimension recherche : la mobilisation de la recherche afin de conférer une dimension moins contestable aux itinéraires alternatifs. L'étude des problématiques de l'eau a révélé une action départementale d'une grande technicité suivant trois objectifs complémentaires : Une préoccupation de réduction de la pression sur la ressource, visant tant les causes d'altération agricoles que non-agricoles. Un objectif d'intervention de proximité, tant du point de vue des compétences techniques que de celui d'un travail d'information des partenaires. La sécurisation qualitative et quantitative de la ressource, pour renforcer un objectif d'équité des territoires et des activités économiques dans l'accès à l'eau. La politique du Conseil Général intègre aussi bien une logique préventive axée sur le long terme qu'une logique curative visant à répondre aux urgences d'approvisionnement à court terme. La politique de protection et de gestion des espaces naturels s'est considérablement étoffée avec un accroissement des surfaces prises en charge, des compétences mobilisées, mais aussi une augmentation très significative de la fréquentation des sites. Un renforcement des modalités de gestion et de protection permettant des interventions au cas par cas. Une intégration de la politique des espaces naturels sensibles à l'offre touristique et de loisirs costarmoricaine. Un pari de formation des générations futures et un recours accru au secteur associatif. La bonne coordination avec le Conservatoire du Littoral a permis d'élargir les actions aux espaces naturels sensibles à l'intérieur du département. Les actions menées par le PDE sur la question paysagère se résument en trois axes : La mise en place d'outils-cadre fixant les conditions d'exercice de cette compétence. Une politique d'intégration de la dimension paysagère à la revalorisation de l'image globale du département. Une action de sensibilisation de la société civile à la dimension paysagère afin de créer une culture du respect des paysages en Côtes d'armor. 2

4 En matière de gestion des déchets, le Conseil Général a mené un certain nombre d'actions : L'organisation d'une intervention de proximité en direction des communes (dimension environnementale) L'intervention auprès du public pour réduire les déchets à la source (dimension sociale) Le renforcement des économies des flux et matières ainsi que l'appui à leur réutilisation dans les processus productifs (dimension économique) 1.2- Evaluation de la prise en compte du développement durable par les services du Conseil Général Lors d'une rencontre avec les directeurs et chefs de service du Conseil Général, une fiche de trois volets (social, environnemental, économique et logique de choix), a été remplie pour mesurer l'intégration des problématiques de développement durable. On note une réelle prise de conscience par les agents à la fin du Plan Départemental pour l'environnement. Le volet environnement apparaît cependant largement prédominant sur les deux autres points, qui semblent donc à approfondir. La diffusion de l'information sur les initiatives du Conseil passe par la voie numérique. La diffusion de l'information au sein des services se fait par la messagerie interne et des réunions en interne. La connaissance du concept de développement durable et de la finalité de l'agenda 21 est relativement bien maîtrisée. La participation et le fonctionnement des services est satisfaisant, même si une meilleure compréhension des logiques d'action est souhaitable. Un bon respect des clauses relatives à la protection des agents a été noté, des améliorations pouvant intervenir concernant la transversalité sur des missions spécifiques. L'action du Conseil Général bénéficie d'importantes marges sur le thème de l'économie de matières et de fluides Quelques données chiffrées (Etat des lieux en 2007, après deux ans de mise en place) : Energie et réduction des émissions de gaz à effet de serre : 30 % de la flotte Tibus roule au diester passagers en Tibus entre 2006 et % de billets unitaires à 2 et + 20 % d'abonnements mensuels à chaudières bois ont été installées depuis presses à huile pour le biocarburant ont été créées par le FDCUMA et la CUMA de Ménergol. 3 projets de méthanisation à la ferme ont été conduits sur le département et une étude de méthanisation a été financée par le Conseil Général. Eau : Les détecteurs de fuites installés ont repéré une surconsommation globale comprise entre et par an pour 7 collèges. Les actions pour les éliminer sont en cours. Déchets : Au printemps 2006, toutes les grandes surfaces ayant signé ma charte de réduction des déchets avec le Conseil Général ont supprimé les sacs plastiques à usage unique des caisses composteurs individuels ont été fournis en 2007 sur le département. 8 recycleries ont été installées sur le département entre fin 2006 et copies ont été économisées entre 2005 et 2006 grâce à la reprographie au sein du Conseil Général. 200 bureaux sur 250 sont équipés de bacs de récupération papier pour le recycler et 6 récupérateurs de piles sont présents sur le campus administratif. Protection de l'environnement : 25 manifestations de courses d'orientation ont été réalisées en 2007 dans le cadre de la Charte "Sport Nature", garantissant la pratique du sport dans le respect de la préservation des espaces naturels. 75 % des produits d'entretien des bureaux du Campus administratif sont écolabélisés depuis l'été km linéaires de voies vertes touristiques sont traitées par une gestion forestière des bords de chemins (pas d'utilisation de désherbants chimiques. 3

5 Alimentation et agriculture : Progression de 70 % des achats de produits équitables pour les manifestations du Conseil général entre 2004 et repas bio par mois ont été servis dans les cantines du département des Côtes d'armor depuis le lancement du programme R.A.F.A.E.L. Intégration de la DD-Conditionnalité pour l'agriculture. Amélioration vie sociale / bien être : heures de travail ont été demandées par le Conseil Général auprès d'entreprises de réinsertion. Les personnes du service de nettoyage du campus administratif travaillent aujourd'hui en horaire "classique" (de 7h à 15h). 60 km de pistes cyclables ont été réalisées sur le département depuis appels ont été enregistrés pour la centrale de mobilité entre septembre 2006 et août Le soutien aux emplois en milieux associatifs a permis la création de 27 postes entre 2006 et Accessibilité : personnes handicapées sont suivies et accompagnées dans leurs démarches depuis la création de la Maison départementale des personnes handicapées à Saint-Brieuc en Les 6 maisons nature appliquent un tarif social pour leur entrée et ses maisons ont été aménagées et permettent l'accès aux personnes handicapées. II- Définition des enjeux On peut signaler un total de cinq enjeux auxquels répond cet Agenda 21 départemental. Ils peuvent être formulés comme suit : 2.1- La lutte contre le changement climatique et la protection de l'atmosphère La préservation de la biodiversité et la protection des milieux et des ressources naturels L'épanouissement de tous les êtres humains La cohésion sociale et la solidarité entre les territoires et entre les générations La dynamique de développement suivant des modes de productions et de consommation responsables. III- Construction de la vision commune On peut définir un total de 5 principes au fondement de l'agenda 21 des Côtes d'armor : La solidarité : Renforcer l'équité et la solidarité nécessite de favoriser la qualité, la mixité et la diversité dans l'habitat, de renforcer les solidarités et l'intergénérationnel et d'améliorer l'accessibilité aux services, aux équipements, aux droits et biens communs. La citoyenneté et la démocratie participative : il importe de faciliter la démocratie participative et la concertation avec les acteurs et les citoyens, ainsi que développer une information et une éducation de la société civile. L'attractivité : ce principe a trait à l'agriculture durable, le tourisme vert et solidaire, les solidarités entre les territoires et l'attractivité et l'innovation sur le territoire. L'accessibilité : Pour permettre l'accessibilité à tous sur tout le territoire, il est nécessaire d'adapter et d'aménager les locaux et services publics aux personnes handicapées, permettre au plus grand nombre l'accès aux transports, à la culture, à l'information, aux sports et aux nouvelles technologies. La prévention : la prévention fait référence à la préservation de la ressource en eau, la protection et la valorisation du patrimoine naturel, la gestion active des déchets et la lutte contre le changement climatique et la dégradation de la qualité de l'air. Ces principes mènent à la construction d'une vision commune, qui peut être présentée comme suit, sous forme de souhaitables : 4

6 3.1- La solidarité La solidarité est entendue dans ses dimensions sociale (intégration des personnes défavorisées, soutien à l'enfance et à la famille ), économique (soutien aux secteurs en difficulté, appui à l'économie sociale et solidaire ) et territoriale (approche intégrée du territoire, équilibre urbain / rural ). La solidarité entre les territoires au sein même du département se développe, les plus favorisés venant en aide à ceux qui éprouvent des difficultés. La solidarité entre les personnes est une valeur fondamentale dans les relations entre costarmoricains, notamment au niveau intergénérationnel La citoyenneté et la démocratie participative Les collectivités assurent une information optimale des citoyens sur leurs activités. Les citoyens costarmoricains sont conscients des problématiques du développement durable et y participent activement L'attractivité L'agriculture se développe dans le respect de l'environnement, par la mise en place de projets innovants et l'extension des cultures biologiques. La consommation des produits biologiques est en augmentation grâce à une politique volontaire de promotion de ces produits. Le développement économique en général et celui du tourisme en particulier sont des acteurs-clé dans la politique de respect de l'environnement, notamment grâce au développement du tourisme vert. Les problématiques paysagères sont présentes dans les politiques départementales L'accessibilité L'accessibilité géographique et physique de tout le territoire départemental est assurée grâce à la réalisation d'aménagements spécifiques et à la mise à disposition d'une offre d'équipements de proximité La prévention La consommation de l'eau et de l'énergie sont raisonnées les citoyens limitent leur production de déchets et participent activement à leur traitement. Le patrimoine naturel départemental est préservé IV- Désignation des axes stratégiques Au-delà des cinq orientations évoquées ci-dessus, l'agenda 21 repose sur trois autres point forts : Une attention constante portée à l'information et à la sensibilisation Un engagement fort pour l'évaluation continue de l'action Une démarche à la fois interne et externe : La démarche interne fait référence au fonctionnement même du Conseil Général, qui se doit d'être exemplaire. Elle conditionne l'efficacité des actions mises en place dans le cadre de l'agenda 21. Deux structures servent cet objectif d'exemplarité : la Mission Agenda 21, qui conseille et accompagne les directions du Conseil Général pour l'intégration du Développement durable, et les référents Agenda 21, qui assurent la transmission d'informations entre la mission et les directions auxquelles ils sont rattachés. Les axes prioritaires de cette démarche sont les suivants : Agir sur les bâtiments départementaux (gestion des fluides) Améliorer la gestion des déchets Renforcer la communication et la sensibilisation des agents départementaux Agir sur la commande publique Agir sur les déplacements professionnels La démarche externe vise à définir une stratégie territoriale globale et intégrée, orientant les politiques et interventions du Conseil Général et des acteurs du département pour tendre vers le Développement Durable. Deux dimensions sont à noter : L'Observatoire Départemental du Développement Durable (O3D), instance participative réunissant les acteurs environnementaux, sociaux et économiques des Côtes d'armor La DD-conditionnalité dans les politiques du CG (conditionnement du soutien du CG au respect de critères de Développement Durable) 5

7 Les axes stratégiques de l'action départementale dans le cadre de l'agenda 21 sont au nombre de 22 et peuvent s'énoncer comme suit : 4.1- Promouvoir l'économie sociale et solidaire, locale et internationale Assurer un égal accès à l'eau Promouvoir le développement durable et solidaire auprès des costarmoricains Promouvoir et renforcer les dispositifs de concertation Développer les outils et les compétences du Conseil Général pour promouvoir et intégrer des principes de Développement Durable Elaborer les plans, schémas et programmes selon les principes du Développement durable 4.7- Soutenir l'égalité hommes-femmes Promouvoir les systèmes agricoles durables Initier un projet de Développement Durable exemplaire Soutenir les démarches d'agenda 21 locaux Inscrire le Développement Durable et Solidaire dans le fonctionnement du Conseil Général Promouvoir la qualité sociale et environnementale de l'activité économique Améliorer l'accessibilité aux espaces pour les personnes handicapées Renforcer l'accessibilité sociale Favoriser le développement et l'usage des modes de développement propres et doux Développer les nouvelles technologies au profit de tous Maîtriser les consommations d'énergie et promouvoir les énergies renouvelables Maîtriser les consommations d'eau et inciter aux économies Optimiser la gestion des déchets Promouvoir la qualité environnementale des infrastructures Agir pour une commande publique durable Gérer la propriété départementale de façon écologique. V- Choix des actions concrètes Les actions concrètes, présentées ci-après sous forme de tableaux, peuvent être organisées suivant les enjeux auxquels elles répondent et les axes stratégiques qu'elles concrétisent. Ces préconisations s'inscrivent à une échelle d'action nettement supérieure à celle, sectorielle, des schémas départementaux. Partant, elles intègrent un certain nombre d'actions que planifient, à leur niveau, certains services du Conseil Général, sans s'y limiter. 6

8 5.1- La solidarité 1- Solidarité 1.A- Promouvoir l'économie sociale et solidaire, locale et internationale 1.B- Assurer un égal accès à l'eau 1.A.1- Développement du FIDESS 1.A.2- Soutien à la mise en place de recycleries 1.A.3- Maintien du commerce de proximité rurale 1.A.4- Mise en place du dispositif d'emplois associatifs locaux (EAL) 1.A.5- Insertion de clauses sociales dans les marchés publics 1.A.6- Développement de la citoyenneté mondiale et promotion des droits sociaux, économiques et culturels des peuples 1.A.7- Promotion du commerce équitable 1.A.8- Préparation d'une coopération avec le Gouvernorat de Gabès pour la mise en œuvre d'un Agenda 21 1.A.9- Organisation d'un forum "entrepreunariat au féminin et développement territorial" 1.A.10- Conditionnalité des aides aux entreprises (grands projets) 1.B.1- Mise en place du 1 % solidarités eau 1.B.2- Réflexion sur la modulation des aides à l'assainissement 1.B.3- Renforcement des dispositifs d'évaluation dans le cadre du fonds de Solidarité Logement 5.2- La citoyenneté et la démocratie participative 2.A.1- Mise en place d'une rubrique régulière sur le développement 2- Citoyenneté et démocratie participative 2.A- Promouvoir le développement durable et solidaire auprès des costarmoricains 2.B- Promouvoir et renforcer les dispositifs de concertation 2.C- Développer les outils et les compétences du CG pour promouvoir et intégrer des principes de développement durable 2.D- Elaborer les plans, schémas et programmes selon les principes du DD 2.E- Soutenir l'égalité hommes-femmes durable dans le magazine CG22 2.A.2- Mise en place d'une rubrique régulière sur le développement durable sur le site Internet du CG22 2.A.3- Soutien aux actions de sensibilisation au développement durable 2.A.4- Sensibilisation et communication pendant la semaine du développement durable 2.A.5- Séjour expérimental à destination des ans 2.A.6- Espace d'information touristique Aire Nord Saint Gilles (35) 2.B.1- Développement de structures de concertation : O3D, CDCI, CDVA 2.B.2- Réflexion sur la Charte du débat public 2.B.3- Réflexion et prospective dans le cadre de l'o3d pour la démarche Côtes d'armor C.1- Formation et sensibilisation des personnels départementaux au développement durable 2.C.2- Guide interne des bonnes pratiques 2.C.3- Grille de lecture développement durable 2.C.4- Veille sur les coûts non financiers induits 2.C.5- L'événementiel dans le cadre de semaine de la mobilité 2.C.6- Faire évoluer le Tableau de Bord Environnement vers un Tableau de Bord du Développement Durable 2.C.7- Co-construction d'une grille de lecture DD, adaptée au CG22, en formation avec les référents Agenda 21 2.C.8- Plan qualité 2.C.9- Définition d'une stratégie d'intégration de la DD-Conditionnalité 2.C.10- Indicateurs globaux du développement durable : emprunte écologique et autres 2.D.1- plan départemental d'élimination des déchets 2.D.2- Mise en place d'un plan de déplacement des administrations 2.D.3- Schéma des personnes âgées 2.D.4- Schéma des personnes handicapées 2.E.1- Adopter une approche "genre" dans les actions issues de la démarche Côtes d'armor E.2- Bilan social sexué 2.E.3- Journée Internationale des Femmes 7

9 5.3- L'attractivité et l'exemplarité 3- Attractivité et exemplarité 3.A- Promouvoir les systèmes agricoles durables 3.B- Initier un projet de développement durable exemplaire 3.C- Soutenir les démarches d'agenda 21 locaux 3.D- Inscrire le développement durable dans le fonctionnement du Conseil Général 3.A.1- Abondement du FARP 3.A.2- Programme R.A.F.A.E.L. 3.A.3- Promotion d'une alimentation issue de l'agriculture durable dans les collèges et au sein du CG22 3.A.4- Systèmes durables en agriculture 3.A.5- Redéfinition globale des politiques d'intervention du CG dans le domaine agricole 3.B.1- Avaugour forêt citoyenne et durable 3.B.2- DD-Conditionnalité dans le label "Maison Nature" 3.B.3- Modernisation du port départemental d'erquy 3.C.1- Soutien technique et financier aux collectivités locales pour la mise en place d'agenda 21 locaux 3.C.2-Création d'un réseau départemental des Agenda 21 et des démarches de développement durable 3.D.1- Modification des horaires de travail atypique du personnel d'entretien 3.D.2- Dématérialisation des procédures administratives 3.D.3- Rationnaliser les moyens d'impression 3.D.4- Pratiquer les sports-nature dans le respect de l'environnement 3.E.1- Amélioration des capacités épuratoires des espaces d'activité 3.E.2- Intégrer les préoccupations environnementales dans l'aménagement des espaces d'activité (Bretagne Qualiparc) 3.E.3- DD- Confidentialité des aides aux équipements de tourisme 5.4- L'accessibilité 4- Accessibilité 4.A- Améliorer l'accessibilité aux espaces pour les personnes handicapées 4.B- Renforcer l'accessibilité sociale 4.C- Favoriser le développement et l'usage des modes de déplacement propres et doux 4.D- Développer les nouvelles technologies au profit de tous 4.A.1- Création de la Maison de l'handicap 4.A.2- Amélioration des bâtis touristiques pour l'accueil des personnes à mobilité réduite 4.A.3- Accessibilité aux espaces naturels gérés par le CG22 aux personnes à mobilité réduite 4.A.4- Mise aux normes W3C/WAI du site Internet du CG22 4.B.1- Instauration d'un tarif unique de 2 dans les transports interurbains 4.B.2- Mise en place d'une centrale de mobilité 4.B.3- Poursuite de la réflexion d'habitat social et qualité environnementale 4.B.4- Soutien de la qualité environnementale de l'habitat social 4.C.1- Développement du co-voiturage 4.C.2- Mise en œuvre du schéma vélo 4.C.3- Ticoto 4.C.4- Schéma opérationnel des aires de co-voiturage 4.C.5- Aménagement du port du Légué pour un système de transport de fret alternatif (maritime et ferroviaire) 4.D.1-Systèmes de transports intelligents 4.D.2- Réseau Haut Débit 4.D.3-ITS : alerte en temps réel des incidents sur les transports scolaires 4.C.4- ITS : information en temps réel des usagers Tibus 4.D.5- Réflexion sur une gestion globale du réseau routier départemental selon les principes du développement durable 4.D.6- Mutualiser les infrastructures pour le très haut débit 8

10 5.5- La prévention 5- Prévention 5.A- Maîtriser les consommations d'énergie et promouvoir les énergies renouvelables Maîtriser les consommations d'eau et inciter aux économies 5.C- Optimiser la gestion des déchets Promouvoir la qualité environnementale des infrastructures Agir pour une commande publique durable Gérer la propriété départementale de façon écologique 5.A.1- Aides aux particuliers pour le solaire et le photovoltaïque 5.A.2- Aides aux collectivités pour les énergies renouvelables 5.A.3- Installation d'une chaufferie bois pour le campus administratif de St Brieuc 5.A.4- Structuration de la filière bois énergie 5.A.5- Soutien au développement des biocarburants 5.A.6- Maîtrise et production d'énergie en agriculture 5.A.7- Aide aux économies de flux et à la réduction des déchets des entreprises (dispositif écoarmor) 5.B.1- Aide aux collectivités pour la maîtrise des consommations d'eaux publiques 5.B.2- Recrutement d'un économe des flux 5.B.3- Elaboration et mise en place d'un plan d'économie de flux dans les bâtiments départementaux 5.C.1- Mise en place d'un volet déchets interne à l'administration 5.C.2- PDED : promouvoir la prévention des déchets par un conseil (création d'un poste) 5.C.3- Développement d'une politique de "ports propres" 5.C.4- Généralisation de vaisselle réutilisable 5.C.5- Généralisation des sacs en papier ou recyclables 5.C.6- Améliorer la diffusion des produits éditoriaux 5.D.1- Prise en compte de la HQE dans les bâtiments départementaux 5.D.2- Aide aux collectivités pour la prise en compte de la HQE 5.D.3- Participation aux réflexions pour un centre d'écoconstruction 5.D.4- Gestion différenciée des bords de route et alternatives aux traitements phytosanitaires 5.D.5- Prise en compte du concept HQE dans les nouveaux projets routiers 5.D.6- Optimiser les mesures compensatoires liées aux travaux routiers 5.E.1- Intégration des clauses environnementales et éthiques dans les marchés publics du CG22 5.E.2- Prise en compte du développement durable dans l'achat des lots promotionnels 5.E.3- Intégrer le développement durable dans les marchés publics du Conseil Général 5.F.1- Forum d'échange des gestionnaires d'espaces verts et naturels 5.F.2- Atlas merveilleux Programme "Réenchanter les sites naturels" 5.F.3- Développer des modes d'entretien respectueux de l'environnement pour les voies vertes touristiques (VFIL, rigole d'hilvern) 5.F.4- Gestion différenciée ou alternative respectueuse de l'environnement au domaine de la Roche Jagu 9

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région Agenda 21 Île-de-France Le référentiel de l Eco-Région Un Agenda 21 pour renforcer l'eco-région 2008 Forum de lancement de l Agenda 21 Île-de-France Le choix d un agenda 21 interne : périmètre de l institution

Plus en détail

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011 L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme Visite de progrès du 21 mars 2011 Développement durable «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur la dimension stratégique du patrimoine culturel pour une Europe durable

Conclusions du Conseil sur la dimension stratégique du patrimoine culturel pour une Europe durable COSEIL DE L'UIO EUROPÉEE Conclusions du Conseil sur la dimension stratégique du patrimoine culturel pour une Europe durable Conseil ÉDUCATIO, JEUESSE, CULTURE ET SPORT Bruxelles, 21 mai 2014 Le Conseil

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Charte francilienne pour un Tourisme Responsable Ici et Là- bas

Charte francilienne pour un Tourisme Responsable Ici et Là- bas Charte francilienne pour un Tourisme Responsable Ici et Là- bas Préambule «Le voyage est pourtant d'abord une rencontre humaine, un cheminement vers soi et une quête de l'autre grâce au détour de l'ailleurs.

Plus en détail

Charte de tourisme solidaire. Palabres Sans Frontières

Charte de tourisme solidaire. Palabres Sans Frontières Charte de tourisme solidaire Palabres Sans Frontières Préambule L'association Palabres Sans Frontières se positionnant comme un acteur du tourisme solidaire et équitable, elle souhaite par la présente

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

Réalisation 1. Réalisation 2. Réalisation 3. Réalisation 4. 3 formations internes. visites chez les locataires

Réalisation 1. Réalisation 2. Réalisation 3. Réalisation 4. 3 formations internes. visites chez les locataires L évaluation des actions Agenda 21 Mardi 22 mai 2012 Définition des indicateurs d évaluation «Indicateur de suivi» - «Indicateur de Réalisation» : vérifier si les actions sont réalisées, et dans quelle

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Guide sur les thématiques liées au développement durable

Guide sur les thématiques liées au développement durable Guide sur les thématiques liées au développement durable De manière spontanée, les organisations de l ESS doivent s interroger, d une part sur la finalité poursuivie et d autre part sur les moyens, actions,

Plus en détail

LE DIAGNOSTIC TERRITORIAL AU REGARD DU DEVELOPPEMENT DURABLE

LE DIAGNOSTIC TERRITORIAL AU REGARD DU DEVELOPPEMENT DURABLE LE DIAGNOSTIC TERRITORIAL AU REGARD DU DEVELOPPEMENT DURABLE Le développement durable relève aujourd'hui du droit public : Traité d'amsterdam pour l Europe, et pour la France, LOADDT, Loi d'orientation

Plus en détail

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 CONTEXTE Les «pauses du renouvellement urbain», temps d'échange multipartenarial, se sont tenues tout au long de l année 2012.

Plus en détail

Axes stratégiques ANNEXE 2

Axes stratégiques ANNEXE 2 Contrat de Ville de l agglomération Bergeracoise Axes stratégiques ANNEXE 2 Validés par le Comité de Pilotage du 29 janvier 2015 1 PILIER DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Orientation

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour l organisation des territoires FICHE ACTION N 17-3

Plus en détail

ANNEXES A LA DELIBERATION

ANNEXES A LA DELIBERATION 3 ANNEXES A LA DELIBERATION 4 Annexe 1 : Organisation des Etats généraux Structuré par le dialogue entre les parties prenantes, le processus de concertation des Etats Généraux sera continu et se prolongera

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Charte régionale de la commande publique responsable La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Préambule Dès 1987 la Commission Mondiale sur l Environnement et le Développement des Nations

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

Le plan régional pour le climat et son articulation avec l Agenda21. METROPOLIS 15 décembre 2010

Le plan régional pour le climat et son articulation avec l Agenda21. METROPOLIS 15 décembre 2010 Le plan régional pour le climat et son articulation avec l Agenda21 METROPOLIS 15 décembre 2010 Vue d ensemble de la démarche Plan Climat 2 Livre Vert Etat des lieux des enjeux Information et implication

Plus en détail

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010 République Tunisienne Ministère de l Environnement et du Développement Durable Coopération Technique Allemande Elaboration de la stratégie nationale d adaptation au changement climatique du secteur touristique

Plus en détail

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement Agence de Développement Social Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement SOMMAIRE 1. vision 2. Mission de l ADS dans le domaine de la Protection de l Environnement,

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence La Déclaration de Rio et les textes européens et français encouragent les collectivités territoriales à adopter des plans d actions en faveur

Plus en détail

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015 La franche-comté, une région grande par ses talents Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015 PRÉFET DE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE,

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention, de protection et d insertion, aide au développement de

Plus en détail

Plan de développement durable à Saint-Quentin-en- Yvelines

Plan de développement durable à Saint-Quentin-en- Yvelines Plan de développement durable à Saint-Quentin-en- Yvelines Mise en oeuvre 2010 / 2012 2 ème édition Mise à jour du calendrier Définition du développement durable : La terminologie officielle le définit

Plus en détail

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Le séminaire technique international sur «Le développement rural en Méditerranée», organisé

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

Projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement

Projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère délégué aux personnes âgées et à l autonomie Projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement Réunion

Plus en détail

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse M e r c r e d i 1 e r O c t o b r e 2 0 1 4 Dossier de presse Signature du Contrat Enfance Jeunesse Départemental par Solange BERLIER, Vice- Présidente du Conseil général, chargée de la petite enfance,

Plus en détail

Lancement d une démarche de développement durable. Agenda 21 et Plan Climat Energie Territorial

Lancement d une démarche de développement durable. Agenda 21 et Plan Climat Energie Territorial Lancement d une démarche de développement durable Agenda 21 et Plan Climat Energie Territorial Le développement durable «Un développement qui répond aux besoins du présent sans comprome6re la capacité

Plus en détail

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. Agir pour favoriser l'inclusion et la cohésion sociale sur le territoire des Côtes d'armor

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. Agir pour favoriser l'inclusion et la cohésion sociale sur le territoire des Côtes d'armor APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Agir pour favoriser l'inclusion et la cohésion sociale sur le territoire des Côtes d'armor Janvier 2013 Contexte et objectifs généraux Le Programme

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. EXTRAIT DES DÉLIBÉRATIONS Séance du 14 décembre 2006 DOSSIER N 2007 BP I 1e04. Objet : Adoption de l'agenda 21 départemental

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. EXTRAIT DES DÉLIBÉRATIONS Séance du 14 décembre 2006 DOSSIER N 2007 BP I 1e04. Objet : Adoption de l'agenda 21 départemental RÉPUBLIQUE FRANÇAISE EXTRAIT DES DÉLIBÉRATIONS Séance du 14 décembre 2006 DOSSIER N 2007 BP I 1e04 Politique : - ECONOMIE Secteur d'intervention : Energie Programme(s) : développement durable Objet : Adoption

Plus en détail

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR PRESENTATION 2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR L ECO-RESPONSABILITE Les actions soutenues

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE PRÉAMBULE Le présent document est la première politique de développement durable du Musée Stewart, développée et mise en œuvre en collaboration avec le Musée McCord.

Plus en détail

Les politiques de développement durable dans les collectivités : Agenda 21

Les politiques de développement durable dans les collectivités : Agenda 21 Les politiques de développement durable dans les collectivités : Agenda 21 Master 1 Science du Management «Gestion des Ressources Humaines» Exposé Management des organisations publiques 23 juin 2014 Groupe

Plus en détail

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation FORMATIONS Europe Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation 1. Démocratie locale, participation des citoyens : enjeux et réponses européens NOUVEAU p.2 2. Europe : actualité et

Plus en détail

POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE. Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009

POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE. Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009 POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009 1 Une politique régionale concertée Le 20 Mai 2008, le CRIF organise une large concertation

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PLAN I. PRESENTATION 1. Réseau Carbone 2. Alliance Climat II. PARTENAIRES 1. Mairie du District

Plus en détail

CONVENTION POUR LA PROMOTION DE L'EGALITE ENTRE HOMMES ET FEMMES

CONVENTION POUR LA PROMOTION DE L'EGALITE ENTRE HOMMES ET FEMMES CONVENTION POUR LA PROMOTION DE L'EGALITE ENTRE HOMMES ET FEMMES Entre : LE MINISTERE DE LA PARITE ET DE L'EGALITE PROFESSIONNELLE représenté par Nicole Ameline, Ministre de la Parité et de l'egalité professionnelle

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

La santé, un facteur d insertion

La santé, un facteur d insertion La santé, un facteur d insertion Anne Danibert - Chef de projets prévention et promotion de la santé Mutuelle Atlantique Une orientation politique de la Mutuelle En 1996, la mutuelle inscrit comme orientation

Plus en détail

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE RELATIVE À L'INTERNATIONALISATION ET À L'ÉDUCATION INTERCULTURELLE ET CITOYENNE 1055, 116 e rue Ville Saint-Georges (Québec)

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime Contribution écrite de la Caisse d Allocations Familiales de Seine Maritime La loi n 2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine fixe les principes de la nouvelle

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

De MOBILEO à une politique départementale pro-pde

De MOBILEO à une politique départementale pro-pde De MOBILEO à une politique départementale pro-pde 1 Plan de présentation 1 Emergence de la politique PDE du CG67 2 Réalisations concrètes du PDE Mobiléo 3 Enseignements et réflexions prospectives 2 1 Un

Plus en détail

Politiques d accueil des territoires de projets et Agendas 21 : Mise en évidence des complémentarités et des bonnes pratiques

Politiques d accueil des territoires de projets et Agendas 21 : Mise en évidence des complémentarités et des bonnes pratiques Politiques d accueil des territoires de projets et Agendas 21 : Mise en évidence des complémentarités et des bonnes pratiques Contribution Réseau Rural Français Groupe de travail «Politique d accueil et

Plus en détail

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry PRE-REQUIS DES BACHELIERS ST2S Pôle méthodologie : Comment les organisations sanitaires et sociales mettent en place un plan d action pour améliorer la santé ou le bien être social des populations? Notion

Plus en détail

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DU REPRESENTANT DU PERSONNEL AU CHSCT (DOCUMENT DE BASE : HORS RIME) Annexe 8 Référentiel de formation

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

Marie BONNIN (C3ED-IRD, Guyancourt), Mireille JARDIN (MAB France) Proposition de modèle de loi

Marie BONNIN (C3ED-IRD, Guyancourt), Mireille JARDIN (MAB France) Proposition de modèle de loi Traduction juridique du concept de réserve de biosphère en droit national Marie BONNIN (C3ED-IRD, Guyancourt), Mireille JARDIN (MAB France) Proposition de modèle de loi Ce projet de modèle de loi a été

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP)

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) CDCPP (2012) 9 le 20 mars 2012 lère Session Plénière Strasbourg, 14-16 mai 2012 CONVENTION EUROPEENNE DU PAYSAGE 10e Réunion du Conseil

Plus en détail

EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN

EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN LE DÉPARTEMENT La stratégie d intervention du Fonds Social Européen pour 2014-2020 vise à corriger les déséquilibres structurels

Plus en détail

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un diagnostic? d- Comment appliquer la méthode Bilan Carbone?

Plus en détail

Des Plans Habitat en Entreprise?

Des Plans Habitat en Entreprise? Des Plans Habitat en Entreprise? Concept et opportunité Journées Territoires Habitat Entreprises 20 & 21 novembre 2008 Une expérimentation interne Étudier la transposabilité des démarches de PDE aux problématique

Plus en détail

Elle aboutira à la rédaction d un cahier des charges pour le lancement d une campagne de communication.

Elle aboutira à la rédaction d un cahier des charges pour le lancement d une campagne de communication. Axe 1.1 : Création d une destination «Gironde» Action 1.1.1 : Lancement d une étude sur l image et le positionnement marketing de la Gironde La Gironde a des images, des sites touristiques Cependant, il

Plus en détail

«Mon École 21» dans les écoles de Chevilly-Larue

«Mon École 21» dans les écoles de Chevilly-Larue «Mon École 21» dans les écoles de Chevilly-Larue Préambule Les agenda 21 pour les établissements scolaires Ratifié en 1992 au Sommet de la Terre de Rio, l'agenda 21 est un programme d'actions pour le XXIe

Plus en détail

Rareté de la ressource, étiages sévères / Crues soudaines parfois dévastatrices

Rareté de la ressource, étiages sévères / Crues soudaines parfois dévastatrices 1 Rareté de la ressource, étiages sévères / Crues soudaines parfois dévastatrices Les constats sont les suivants : Une eau globalement abondante à l échelle de la Région mais très inégalement répartie

Plus en détail

SOMMAIRE EDITO. Agenda 21. Objectifs et moyens. Plan de lutte contre le changement climatique Atténuation Adaptation. Outils

SOMMAIRE EDITO. Agenda 21. Objectifs et moyens. Plan de lutte contre le changement climatique Atténuation Adaptation. Outils PLAN CLIMAT-ENERGIE TERRITORIAL DE Poitiers Février 2013 SOMMAIRE Agenda 21 Objectifs et moyens Plan de lutte contre le changement climatique Atténuation Adaptation Outils EDITO Une collectivité pionnière

Plus en détail

Danielle Sarlet Secrétaire générale f.f.

Danielle Sarlet Secrétaire générale f.f. Le Plan de développement durable (PDD) du Service public de Wallonie (SPW), approuvé par le Comité stratégique fin 2011, représente l implication concrète de l administration face aux nombreux défis actuels

Plus en détail

Action SociAle orientations 2015 / 2017

Action SociAle orientations 2015 / 2017 Action Sociale Orientations 2015 / 2017 Action sociale personnes agées Les orientations de la Carsat Centre 2015 / 2017 L action sociale de la Carsat est développée au profit des retraités du régime général

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Les Contrats de Développement Durable Rhône-Alpes

Les Contrats de Développement Durable Rhône-Alpes Les Les CDDRA, c'est quoi? Les Contrats de Développement Durable Rhône-Alpes (CDDRA) constituent la nouvelle génération de Contrats de Développement. Ce dispositif s inscrit dans la continuité de la stratégie

Plus en détail

Comment favoriser l'accès aux services à la population dans les territoires ruraux?

Comment favoriser l'accès aux services à la population dans les territoires ruraux? Association pour le Développement en REseau des Territoires et des Services Comment favoriser l'accès aux services à la population dans les territoires ruraux? 7 Rue Bayard 05000 GAP adrets@adrets-asso.fr

Plus en détail

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Le tableau ci-après décline : - dans la colonne «Tronc commun», le profil de base, à travers la finalité du poste, les missions,

Plus en détail

Action 30 : Renforcer la politique d'achat durable de la commune et accompagner cette démarche dans les associations

Action 30 : Renforcer la politique d'achat durable de la commune et accompagner cette démarche dans les associations Objectif 5.1 Favoriser le développement d activités économiques impliquées dans une démarche de développement durable Pilote de l'action Direction des finances Direction des Affaires Culturelles (service

Plus en détail

PLAN DE FORMATION BPJEPS

PLAN DE FORMATION BPJEPS PLAN DE FORMATION BPJEPS Technique de l Information et de la Communication LE METIER L animateur réalise des prestations d animation, d initiation, d accompagnement ou de médiation. Pour cela, il s appuie

Plus en détail

ACCORD-CADRE POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE entre le Département des Pyrénées-Orientales ET L'ADAPEI 66

ACCORD-CADRE POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE entre le Département des Pyrénées-Orientales ET L'ADAPEI 66 ACCORD-CADRE POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE entre le Département des Pyrénées-Orientales ET L'ADAPEI 66 L'association ADAPEI 66, représentée par son Président en vertu de la délibération du conseil d'administration

Plus en détail

Identifier des actions pédagogiques d'éducation à l'environnement et au développement durable dans une structure d'accueil collectif de mineurs

Identifier des actions pédagogiques d'éducation à l'environnement et au développement durable dans une structure d'accueil collectif de mineurs Identifier des actions pédagogiques d'éducation à l'environnement et au développement durable dans une structure d'accueil collectif de mineurs Des enjeux planétaires : Comprendre ce qu'est le développement

Plus en détail

entre la Caisse Nationale d'assurance Vieillesse et l'association MONALISA

entre la Caisse Nationale d'assurance Vieillesse et l'association MONALISA CONVENTION PARTENARIAT entre la Caisse Nationale d'assurance Vieillesse et l'association MONALISA ENTRE LA CAISSE NATIONALE D'ASSURANCE VIEILLESSE (CNAV), établissement public administratif regl articles

Plus en détail

Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012

Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012 Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012 La présente note établit le bilan pour l année 2012 de la convention entre la Région et la Safer Rhône- Alpes. S agissant de la première année d application,

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

La démarche d. développement durable à Bourg-la

La démarche d. développement durable à Bourg-la La démarche d développement d durable à Bourg-la la-reine 8 février f 2010 Ordre du jour La démarche développement durable à Bourg-la-Reine Convention des Maires Bilan carbone Agenda 21 Bilan Carbone :

Plus en détail

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais Offres et besoins de formations : les Vers une définition concertée des enjeux de développement des formations professionnelles en région Nord-pas de Calais Région Nord-Pas de Calais Mission d Appui aux

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme?

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme? Cap France et le label Chouette Nature Le label, une solution au développement durable du tourisme? Historique de Cap France En 1949, naît la Fédération des Maisons Familiales regroupant des structures

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE La région Haute-Normandie présente des atouts multiples et variés, qu ils soient d ordre sociodémographique, économique, géographique ou environnemental.

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

TOURISME VOS CONTACTS : Denise SEDMAK Assistante de formation denise.sedmak@cnfpt.fr

TOURISME VOS CONTACTS : Denise SEDMAK Assistante de formation denise.sedmak@cnfpt.fr TOURISME VOS CONTACTS : Patrick MAGNIER Conseiller Formation Domaines formation professionnelle et tourisme patrick.magnier@cnfpt.fr Denise SEDMAK Assistante de formation denise.sedmak@cnfpt.fr 03 28 51

Plus en détail

Enjeux et problématiques du soutien à l emploi associatif

Enjeux et problématiques du soutien à l emploi associatif Enjeux et problématiques du soutien à l emploi associatif Support de présentation - Animation n 1 Guide «Structurer une offre territoriale d accompagnement des petites et moyennes associations employeuses»

Plus en détail

Le plan/schéma vélo pour un usage utilitaire. Réunion des agents de développement des Pays et PNR - 18 septembre 2008 -

Le plan/schéma vélo pour un usage utilitaire. Réunion des agents de développement des Pays et PNR - 18 septembre 2008 - Le plan/schéma vélo pour un usage utilitaire Réunion des agents de développement des Pays et PNR - 18 septembre 2008 - Contexte général La part modale de la voiture augmente malgré une progression des

Plus en détail

Révision générale du plan local d urbanisme

Révision générale du plan local d urbanisme Révision générale du plan local d urbanisme Qu est ce qu un plan local d urbanisme? Le PLU est un outil d'aménagement et de gestion de l'espace qui permet de planifier, maîtriser et ordonner l'organisation

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

DREAL. Champagne-Ardenne. Agenda 21 en Champagne Ardenne. Education au Développement Durable Reims le 28 avril 2010

DREAL. Champagne-Ardenne. Agenda 21 en Champagne Ardenne. Education au Développement Durable Reims le 28 avril 2010 DREAL Champagne-Ardenne Agenda 21 en Champagne Ardenne Education au Développement Durable Reims le 28 avril 2010 1 Agenda 21 en Champagne-Ardenne Présentation de la DREAL Présentation de la démarche A21

Plus en détail

Conseil de développement du Grand Dax Collège Environnement et Développement Durable 3 Avril 2007

Conseil de développement du Grand Dax Collège Environnement et Développement Durable 3 Avril 2007 Conseil de développement du Grand Dax Collège Environnement et Développement Durable 3 Avril 2007 1 Election Présentation I) Les orientations de nos partenaires - Schéma Régional d Aménagement et de Développement

Plus en détail

1ERE PARTIE : BILAN EVALUATIF DES POLITIQUES PUBLIQUES ET PROGRAMME DE VITRE COMMUNAUTE EN MATIERE DE DEVELOPPEMENT DURABLE

1ERE PARTIE : BILAN EVALUATIF DES POLITIQUES PUBLIQUES ET PROGRAMME DE VITRE COMMUNAUTE EN MATIERE DE DEVELOPPEMENT DURABLE 1ERE PARTIE : BILAN EVALUATIF DES POLITIQUES PUBLIQUES ET PROGRAMME DE VITRE COMMUNAUTE EN MATIERE DE DEVELOPPEMENT DURABLE Pour un développement économique équilibré favorisant l emploi durable Pour un

Plus en détail

Plan d'action de la 2ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe

Plan d'action de la 2ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe Plan d'action de la ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe 1. Objectifs Sur le long terme, le projet vise à consolider une démarche

Plus en détail

Signature «Contrat Objectif Territorial»

Signature «Contrat Objectif Territorial» Dossier de presse 19 novembre 2015 Signature «Contrat Objectif Territorial» Limoges Métropole s engage avec l ADEME CONTACTS PRESSE Hélène VALLEIX Communauté d agglomération Limoges Métropole helene_valleix@agglo-limoges.fr

Plus en détail