«Confort d été en 2030 en

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Confort d été en 2030 en"

Transcription

1 «Confort d été en 2030 en Méditerranée : les exigences comparées de 3 régions solidaires d Europe et plus» Montpellier 5 février 2010 LIMA-BDM-ITACA-IISBE 1 1

2 Copenhague. L échec des États, trop habitués à diriger, à travailler seuls (top down) 2

3 Après Copenhague : les communes Les grandes villes au premier rang du combat environnemental Le Monde du 12 décembre 2009 Les maires de Quito, Ouagadougou, Lisbonne, Paris, Mexico,Vienne, Tel Aviv, Kyoto, Manaus, Johannesburg, Stockholm, Rio, Istambul, Berlin signent un appel 3

4 Après Copenhague : les Régions Réchauffement climatique : les régions veulent avancer sans attendre les États Le Monde du 30 décembre 2009 Michèle Sabban, présidente de l assemblée des régions d Europe 4

5 Copenhague. C est le relais pris par les collectivités, habituées à écouter, à travailler en groupe (bottom up) 5

6 Un exemple : 3 démarches régionales en Méditerranée ayant des exigences fortes sur le confort d été LIMA : phase expérimentation BDM : phase évaluation sur une Région Protocolo Itaca : phase évaluation sur les 20 régions d Italie 6

7 Joan Sabaté Directeur de SaAS et Président du cluster LIMA Directeur de l Area de Construction de la Ecole d Architecture de La Salle, URL LIMA : Low Impact Mediterraneen Architecture : Montrer la viabilité technique et économique de la forte réduction de l impact des bâtiments dans l aire méditerranéenne, tout en augmentant le confort et l habitabilité 7

8 matière: ACV matériaux et processus de construction (CO 2 eq, SH 4 ) -1.1 Kg CO 2 eq/m 2 an; 7.3 kw/h m 2 an (embodied energy) énergie: besoins énergétiques (passives + ventilation), performance de touts les systèmes actifs et control et production des renouvelables 1.2 Kg CO 2 eq/m 2 an; 11.3 kw/h m 2 an eaux: captations, évapotranspiration, récupération et chauffage solaire 57.2 lts/personne jour 8

9 LIMA, Low Impact Mediterranean Architecture 9

10 1er model virtuel (energy plus) + statistiques U selon calcul, infiltrations selon références climat archives météo (aéroport BCN) charges internes et électroménagers statistiques consommation d eaux chaude selon statistiques COP des appareils selon caractéristiques prototype + tests U, infiltrations et thermographie testes «in situ» climat réel (station météo sûr place) charges internées selon model virtuel (avec des appareils qui van simuler des utilisateurs) électroménagers en fonctionnement production et consommation d eaux chaude (potable et non) 2on model virtuel, simulation en conditions réelles prototype + 80 points de control et comptage U et infiltrations testes test de U (mur et toit végétal) en permanence climat réel (station météo sûr place) besoins énergétiques (kw/hm 2 an) charges internes réelles électricité (ventilation, électroménagers, équipes ) production et consommation d eaux chaude (potable et non) COP ventilation (flux creuse) et équipes de climatisation 10

11 equip de recerca / research team directors coordinació projecte anàlisis demandes i consums domòtica i control energia incorporada i ACV biohabitabilitat instal lacions clúster d'empreses / companies clusters empreses col laboradores / collaborating companies avec le soutien du Ministère de l Environnement et Logement du Gouvernement de la Catalogne SaAS, Doopelintegral, La Salle, SO, HS, JG Joan Sabaté, Christoph Peters, SaAS Aina Ferrer, SaAS Ursula Aiker, Doopelintegral Sergi Cantos, La Salle Albert Sagrera, Societat Orgànica (SO) Elisabet Silvestre, Mariano Bueno; Hàbitat Saludable (HS) Jaume Cera; JG Consultores KLH; Verdaguer Germans; Fustiland; Siemens; BSH Leako; Mitchubischi Electric; ETAP; Giacomini; Gahelios Graf; Bures; Giscosa; Kaim Farbent; Sol i Clima ; USG; Tuka Bamboo Aquatron; Primateria; Espacio Solar; Roca, Gararró; Grohe; Malvaux; BJC; Rotoblaas; Firestone; Miralles; Biocubiertas; Shako 11

12 Bâtiments Durables Méditerranéens Une démarche sur une région 1212

13 KLIMADES Montpellier 5 février 2010 Démarche BDM (Provence Alpes Méditerranée) : les exigences de notre grille : URBANISME - orientation du terrain et du projet 1313

14 KLIMADES Montpellier 5 février 2010 Démarche BDM (Provence Alpes Méditerranée) : les exigences de notre grille : URBANISME - orientation du terrain et du projet CONCEPTION - PLAN MASSE - espaces extérieurs méditerranéens : patio, loggia, etc - inertie et masse périphérique - surventilation nocturne - choix des espaces intérieurs 1414

15 KLIMADES Montpellier 5 février 2010 Démarche BDM (Provence Alpes Méditerranée) : les exigences de notre grille : URBANISME - orientation du terrain et du projet CONCEPTION - PLAN MASSE - espaces extérieurs méditerranéens : patio, loggia, etc - inertie et masse périphérique - surventilation nocturne - choix des espaces intérieurs CONCEPTION - MISE EN OEUVRE - brise soleil - choix des matériaux 1515

16 Démarche BDM (Provence Alpes Méditerranée) : les exigences de notre grille : URBANISME - orientation du terrain et du projet CONCEPTION - PLAN MASSE - espaces extérieurs méditerranéens : patio, loggia, etc - inertie et masse périphérique - surventilation nocturne - choix des espaces intérieurs CONCEPTION - MISE EN OEUVRE - brise soleil - choix des matériaux TECHNIQUES - puits provençal ou équivalent - pas de climatisation - (éventuellement ventilation double flux) KLIMADES Montpellier 5 février

17 Démarche BDM (Provence Alpes Méditerranée) : les exigences de notre grille : URBANISME - orientation du terrain et du projet CONCEPTION - PLAN MASSE - espaces extérieurs méditerranéens : patio, loggia, etc - inertie et masse périphérique - surventilation nocturne - choix des espaces intérieurs CONCEPTION - MISE EN OEUVRE - brise soleil - choix des matériaux TECHNIQUES - puits provençal ou équivalent - pas de climatisation - (éventuellement ventilation double flux) KLIMADES Montpellier 5 février 2010 CONTRÔLE - simulation thermique dynamique 1717

18 PROTOCOLLO ITACA MONTPELLIER, 2010 Andrea Moro 18

19 Protocollo ITACA: OBJECTIFS Classifier un bâtiment Performance vers des critères énergétiques et environnementales. Être un point de référence pour les acteurs du secteur du bâtiment 19

20 SBMethod Origine: GREEN BUILDING CHALLENGE Développer une méthode internationale qui peut être contextualisée pour générer des outils d évaluation au niveau national ou régional 20

21 Vote de performance 21

22 Pois Contexte local. 22

23 23

24 Résultats relatives 24

25 Domaines d évaluation A Site B Consommations de ressources C Charges environmentalles D Qualité environnemental (dont confort d été) E Qualité de service 25

26 Protocollo ITACA: versions régionales - PIEMONTE - MARCHE - LAZIO - PUGLIA - LIGURIA - VENETO - UMBRIA - FRIULI VENEZIA GIULIA - TOSCANA Coeur commun de critères. 26

27 Contacts Andrea Moro - 27

28 Conclusion : pour réussir l après Copenhague. Sur le confort d été, comme sur tout le reste, toutes les régions d Europe, associées aux professionnels, sont légitimes pour mettre en place des labels ou de démarches, open source, publiques ou coopératives qui concerneront non pas une élite mais TOUT LES PROJETS (*) (*) en cherchant des complémentarités avec les grands labels nationaux ou internationaux comme LEED, BREAM, DGNB, HQE avec 28

29 Une citation à propos du «Un évolutionnaire, c est un révolutionnaire qui n en pas l air» Un philosophe 29

30 Dernière heure La Région Languedoc Roussillon va travailler avec nous et la porte est ouverte à d autres 30

Professeur Jean BRAU Jean BRAU 教 授 INSA de Lyon 里 昂 国 立 应 用 科 学 学 院 Centre de Thermique de Lyon 热 学 研 究 中 心

Professeur Jean BRAU Jean BRAU 教 授 INSA de Lyon 里 昂 国 立 应 用 科 学 学 院 Centre de Thermique de Lyon 热 学 研 究 中 心 Professeur Jean BRAU Jean BRAU 教 授 INSA de Lyon 里 昂 国 立 应 用 科 学 学 院 Centre de Thermique de Lyon 热 学 研 究 中 心 Shanghai 2010 06/07/2010 2 LYON-CONFLUENCE Un projet réel pour des solutions HQE 里 昂 - 罗 纳 索

Plus en détail

RT 2012. Bien comprendre pour mieux s y préparer

RT 2012. Bien comprendre pour mieux s y préparer RT 2012 Bien comprendre pour mieux s y préparer RT2012 Préambule La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) vise, comme les précédentes RT, à limiter les consommations énergétiques des bâtiments neufs

Plus en détail

Assises Européennes du Bâtiment Basse Consommations. Frédéric ric FRUSTA. Président Directeur Général. ENERGIVIE 25 Juin 2010

Assises Européennes du Bâtiment Basse Consommations. Frédéric ric FRUSTA. Président Directeur Général. ENERGIVIE 25 Juin 2010 c1 Assises Européennes du Bâtiment Basse Consommations Frédéric ric FRUSTA Président Directeur Général ENERGIVIE 25 Juin 2010 Diapositive 1 c1 Merci de me fournir le texte complet de la page de titre cql;

Plus en détail

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges SA LE TOIT VOSGIEN BP 31 88100 SAINT-DIE-DES-VOSGES / F. LAUSECKER ARCHITECTE /

Plus en détail

Visuels de références

Visuels de références Visuels de références ENERCOBAT SARL Siège: 640 route du Martelet 74300 Châtillon sur Cluses 04 50 96 02 14 Centre Technique : 3 rue du pré Bénévix 74300 Cluses 04 50 34 79 48 / 06 33 33 44 49 www.enercobat.com

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

La maison gaz naturel basse consommation

La maison gaz naturel basse consommation La maison gaz naturel basse consommation Construction individuelle neuve Pourquoi opter pour une maison basse consommation au gaz naturel? Vous êtes au cœur d un projet important : la construction d une

Plus en détail

comment procéder? banque assainir l enveloppe de votre bâtiment? quelques pistes par

comment procéder? banque assainir l enveloppe de votre bâtiment? quelques pistes par assainir l enveloppe de votre bâtiment? comment procéder? quelques pistes par en partenariat avec banque présentation du chauffage des bâtimentsyc eau chaude sanitaire (ECS) 50% transports 17% 33% 17%

Plus en détail

Obligations et points règlementaires

Obligations et points règlementaires Travaux d économie d énergie A quoi s attendre en copropriété? Obligations et points règlementaires Vendredi 15 novembre 2013 Vanessa BARO Obligation : Audit Energétique / Diagnostic de Performance Energétique

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains. Valentin TRILLAT-BERDAL, Bernard SOUYRI, Gilbert ACHARD

Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains. Valentin TRILLAT-BERDAL, Bernard SOUYRI, Gilbert ACHARD Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains Synthèse du projet GEOSOL: Intégration énergétique dans les bâtiments par l utilisation combinée de l énergie solaire et de la géothermie basse température

Plus en détail

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Du projet à la réalisation Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Lay Saint Christophe 54 «Notre projet est né en 2006, d une volonté de minimiser notre empreinte écologique. Nous

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

www.infociments.fr www.mamaisondurable-beton.com

www.infociments.fr www.mamaisondurable-beton.com www.infociments.fr www.mamaisondurable-beton.com CARNET de la construction durable en béton Preuves à l appui 1 2 La maison en béton : un impact maîtrisé sur l environnement, page 5 La maison en béton

Plus en détail

3 0La maison BBC, une réalité

3 0La maison BBC, une réalité 3 0La maison BBC, une réalité Dès le 1 er janvier 2013, la maison BBC sera la maison de référence. Innover pour le plus grand nombre Pour tous les futurs propriétaires de maisons individuelles neuves,

Plus en détail

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/7

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/7 Projet Nom Abatia Nom de la variante SHON 127 Haut. sous plafond 2.5 Détails du site Latitude 45.59 Longitude 5.63 Station météo Chambéry Catalogue des parois Nom Type Positionnement Composition Surface

Plus en détail

Cette étude utilise les modèles de l outil d éco-conception Toolbox développé par l ECI.

Cette étude utilise les modèles de l outil d éco-conception Toolbox développé par l ECI. ECO-PROFIL http://fr.leonardo-energy.org/ Chauffage gaz contre chauffage électrique selon différents types de production électrique Septembre 2007 Par Sergio Ferreira 1 Email : saf@eurocopper.org Cet éco-profil

Plus en détail

possibilités et limites des logiciels existants

possibilités et limites des logiciels existants possibilités et limites des logiciels existants Dominique Groleau CERMA, UMR CNRS 1563, Ecole d Architecture de Nantes Journée thématique SFT- IBPSA, Outils de simulation thermo-aéraulique du bâtiment.

Plus en détail

Système d énergie solaire et de gain énergétique

Système d énergie solaire et de gain énergétique Système d énergie solaire et de gain énergétique Pour satisfaire vos besoins en eau chaude sanitaire, chauffage et chauffage de piscine, Enerfrance vous présente Néo[E]nergy : un système utilisant une

Plus en détail

Fiches Techniques Bâtiment

Fiches Techniques Bâtiment Fiches Techniques Bâtiment Bâti Comment faire des économies? Aide Les déperditions par le bâti comptent jusqu à 50% de la consommation énergétique des bâtiments. La performance énergétique est donc une

Plus en détail

solutions et confort d été Inertie thermique Logements Paris École de chimie Bibliothèque et archives municipales Montpellier p.

solutions et confort d été Inertie thermique Logements Paris École de chimie Bibliothèque et archives municipales Montpellier p. solutions B É T O N Inertie thermique et confort d été UNE TROP FORTE CHALEUR À L INTÉRIEUR D UNE HABITATION EST UN Logements Paris FACTEUR D INCONFORT IMPORTANT.SI CELA EST SOUVENT VÉCU COMME UNE FATALITÉ,

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : «Polluants intérieurs: comment les limiter?»

Formation Bâtiment Durable : «Polluants intérieurs: comment les limiter?» Formation Bâtiment Durable : «Polluants intérieurs: comment les limiter?» Bruxelles Environnement VENTILATION: DIAGNOSTICS ET DISPOSITIFS POUR GARANTIR LA QUALITÉ DE L AIR DANS LES ÉCOLES Catherine MASSART

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION. Méthodologie générale...- 2 - Elaboration de l outil et fonctionnalités...- 2 - Documents mis à disposition par l outil...

GUIDE D UTILISATION. Méthodologie générale...- 2 - Elaboration de l outil et fonctionnalités...- 2 - Documents mis à disposition par l outil... GUIDE D UTILISATION TABLE DES MATIERES Méthodologie générale...- 2 - Elaboration de l outil et fonctionnalités...- 2 - Documents mis à disposition par l outil...- 2 - Cheminement jusqu à l édition de la

Plus en détail

Efficacité énergétique des logements à haute performance énergétique, HPE : Application au site de Béchar

Efficacité énergétique des logements à haute performance énergétique, HPE : Application au site de Béchar Revue des Energies Renouvelables Vol. 15 N 2 (2012) 357-364 Efficacité énergétique des logements à haute performance énergétique, HPE : Application au site de Béchar S. Sami-Mécheri 1*, D. Semmar 2 et

Plus en détail

ACTIV HOME. Confort et bien-être, naturellement, tout simplement, toute l année. www.bubendorff.com LAMES ORIENTABLES ACTIV HOME /LAMES ORIENTABLES

ACTIV HOME. Confort et bien-être, naturellement, tout simplement, toute l année. www.bubendorff.com LAMES ORIENTABLES ACTIV HOME /LAMES ORIENTABLES ACTIV HOME LAMES ORIENTABLES SEPTEMBRE 2012 *selon conditions de garanties commerciales en vigueur sur le site internet www.bubendorff.com, hors marque Nelto. * Confort et bien-être, ACTIV HOME /LAMES

Plus en détail

Bureaux Surface nette : 1850 m²

Bureaux Surface nette : 1850 m² - Concours restreint, 3 participants - Rénovation de bureaux - Début 2007 - Maître de l Ouvrage: CREDIBE - Logement - Démarche environnementale Bureaux Surface nette : 1850 m² Concept architectural Fonction

Plus en détail

ANALYSE DU CYCLE DE VIE APPLIQUEE A LA RENOVATION

ANALYSE DU CYCLE DE VIE APPLIQUEE A LA RENOVATION CYCLECO 1011 avenue Léon Blum 01500 Ambérieu-en-Bugey Tél.: +33 (0)4 37 86 07 12 Marion SIE marion.sie@cycleco.eu ANALYSE DU CYCLE DE VIE APPLIQUEE A LA RENOVATION Aspects méthodologiques Journée technique

Plus en détail

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS mountee: Energy efficient and sustainable building in European municipalities in mountain regions IEE/11/007/SI2.615937 D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS Nom du projet-pilote

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement LES LOGICIELS UTILISÉS DANS LE CADRE DE DÉVELOPPEMENT DE PROJETS PASSIFS OU «TRÈS BASSE ÉNERGIE» : INTRODUCTION. Emmanuel s Heeren PLATE-FORME

Plus en détail

certificat de performance énergétique d un logement?

certificat de performance énergétique d un logement? Quelles informations dans le certificat de performance énergétique d un logement? 1. Introduction Les bâtiments représentent plus de 40% de la consommation d énergie de la Communauté européenne. Il est

Plus en détail

Conseil en Orientation Energétique

Conseil en Orientation Energétique Conseil en Orientation Energétique B A I L L A R G U E S Salle Claude PLAN + CCAS novembre 2008 Diagnostiqueur : Michaël GERBER Salle Bagouet Esplanade Charles de Gaulle 34 000 Montpellier T : 04 67 91

Plus en détail

VENTILATION POUR LE CONFORT D ETE

VENTILATION POUR LE CONFORT D ETE le climat et l'environnement du bâtiment Pourquoi ventiler? VENTILATION POUR LE CONFORT D ETE La ventilation consiste à renouveler l air d une pièce ou d un bâtiment. Elle agit directement sur la température

Plus en détail

Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement

Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement Conçu et équipé pour s adapter aux méthodes de travail et aux exigences de communications des nouvelles technologies, le nouvel immeuble

Plus en détail

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère.

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. «Consommer moins en consommant mieux» 40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. Maîtriser notre consommation en électricité, c est nous engager à adopter des gestes

Plus en détail

VERS DES BÂTIMENTS À ÉNERGIE POSITIVE. Proposition de structuration des actions de recherche

VERS DES BÂTIMENTS À ÉNERGIE POSITIVE. Proposition de structuration des actions de recherche VERS DES BÂTIMENTS À ÉNERGIE POSITIVE Proposition de structuration des actions de recherche Juin 2009 VERS DES BÂTIMENTS À ÉNERGIE POSITIVE Proposition de structuration des actions de recherche Jean Christophe

Plus en détail

GSE AIR SYSTEM V3.0 L indépendance énergétique à portée de mains

GSE AIR SYSTEM V3.0 L indépendance énergétique à portée de mains AÉROVOLTAÏQUE V3.0 L indépendance énergétique à portée de mains Photos non contractuelles www.gseintegration.com L'alliance des économies d'énergie et du confort thermique Édito L énergie solaire est indispensable

Plus en détail

PAYS CHÂTELLERAUDAIS

PAYS CHÂTELLERAUDAIS VOTRE MAISON BIOCLIMATIQUE EN PAYS CHÂTELLERAUDAIS + de confort - d énergie  ÂORIENTEZ votre maison  ÂOPTIMISEZ son agencement ÂÂCHOISISSEZ votre isolation  ÂUTILISEZ votre environnement Madame, Monsieur,

Plus en détail

le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier

le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier Étanchéitéàl air le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier Les rencontres du Groupe PROTEC - CONFERENCE Qui sommes nous? Bureau de mesure et contrôle de la perméabilité à l air Formations en Infiltrométrie

Plus en détail

prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements environnement prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager RENOV LR, le prêt bonifié

Plus en détail

2010/2011 4 - GC La régulation Les principes de base Les organes de réglage

2010/2011 4 - GC La régulation Les principes de base Les organes de réglage 2010/2011 4 - GC La régulation Les principes de base Les organes de réglage La régulation Régulation = maintien d un paramètre à une valeur de consigne Chaîne de régulation Observation Détection d un écart

Plus en détail

F : Construction/ rénovation de bâtiments

F : Construction/ rénovation de bâtiments F : Construction/rénovation de bâtiments 4 Principaux labels correspondants European Flower Ordinateurs, écrans www.eco-label.com Nordic Swan Ordinateurs, imprimantes, fax et appareils multifonctions www.svanen.nu/eng/

Plus en détail

SYNOPTIQUE GTB Architecture Générale

SYNOPTIQUE GTB Architecture Générale STATION METEO TERMINAL EXPLOITATION (local technique) POSTE SUPERVISION (local pôle maintenance) AFFICHAGE PEDAGOGIQUE (Accueil) ACCES WEB GESTION CVC LOCAL TECHNIQUE GESTION EAU GESTION SERRE GESTION

Plus en détail

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton 1 Maison BBC en béton : 2 grands principes, 5 règles d or Une conception pensée en amont Une conception «bioclimatique»

Plus en détail

LOCAUX COMMUNS CREATION D'UNE PEPINIERE D'ENTREPRISES ESQUISSE N 2 RDC R+1 R+2 R+3 TOTAL Accueil 47 473 m2 Bureau administration 15 Local repro/archives 12 Petite salle de réunion 35 Salle de conférence

Plus en détail

Gestion du stockage de l électricité à la convergence des besoins de l habitat et du transport

Gestion du stockage de l électricité à la convergence des besoins de l habitat et du transport Gestion du stockage de l électricité à la convergence des besoins de l habitat et du transport Camille GROSJEAN, CEA Grenoble, Institut National de l Energie Solaire (Chambéry) Ingénieur-chercheur, doctorant

Plus en détail

SOLAIRE BALLERUP LA VILLE CONTEXTE. (Danemark) Ballerup

SOLAIRE BALLERUP LA VILLE CONTEXTE. (Danemark) Ballerup SOLAIRE BALLERUP (Danemark) Utiliser l énergie solaire thermique avec un système de stockage de chaleur classique à accumulation et à régulation sur une longue période est une des alternatives les plus

Plus en détail

Super chauffage. MFZ-KJ / MUFZ-KJ L énergie est notre avenir, économisons-la!

Super chauffage. MFZ-KJ / MUFZ-KJ L énergie est notre avenir, économisons-la! Console Hyper Heating Super chauffage 1 MFZ-KJ / MUFZ-KJ L énergie est notre avenir, économisons-la! 1 Performance énergétique La pompe à chaleur Air/Air MFZ-KJ est constituée d un groupe extérieur et

Plus en détail

l'abcd l'abcdaire onsabilité Empreinte écologique Etalement urbain Facteur 4 Responsabilité so

l'abcd l'abcdaire onsabilité Empreinte écologique Etalement urbain Facteur 4 Responsabilité so ilité Empreinte éc erformance énergétique Plan d a sabilité sociétale de l entreprise Système de mana e du cycle de vie Approche environnementale de l urbanisme Bio écologique Diagnostic de performance

Plus en détail

ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT

ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT Réhabilitation du bâtiment «Mendès France» à Auch 12 logements au standard «BBC Effinergie Rénovation» pour l OPH 32 Octobre 2011

Plus en détail

DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Mercredi de l info du Mercredi 25 Mars 2009 «PERFORMANCE ENERGETIQUE ET BATIMENT A BASSE CONSOMMATION D ENERGIE» Le point sur les réglementations,

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

HÔTEL DE VILLE ALLÉES GASTON RODRIGUES BP 105 33173 GRADIGNAN CEDEX TÉL. : 05 56 75 65 26 FAX : 05 56 75 65 65

HÔTEL DE VILLE ALLÉES GASTON RODRIGUES BP 105 33173 GRADIGNAN CEDEX TÉL. : 05 56 75 65 26 FAX : 05 56 75 65 65 Préservez les ressources naturelles par des constructions écologiques n est qu une étape dans la protection de l environnement. Cela passe aussi par des gestes éco-citoyens au quotidien. Pour en savoir

Plus en détail

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Nouvel internat Lumière livré en 214 : Alexa Brunet Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année

Plus en détail

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS mountee: Energy efficient and sustainable building in European municipalities in mountain regions IEE/11/007/SI2.615937 D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS Nom du projet-pilote

Plus en détail

Devenez Expert Tertiaire Somfy. Et engagez vous sur la voie du succès!

Devenez Expert Tertiaire Somfy. Et engagez vous sur la voie du succès! Devenez Expert Tertiaire Somfy Et engagez vous sur la voie du succès! Valorisez votre savoir-faire et vos compétences avec l appui des chargés d affaires tertiaire Somfy qui s engagent à vos côtés. Votre

Plus en détail

Enjeux du stockage de l énergie

Enjeux du stockage de l énergie Enjeux du stockage de l énergie S. PINCEMIN Doc/Ing Etudes & Recherche - Pôle Energies Renouvelables CleanTuesday -Nice 7 juin 2011 Plan de la présentation 1- Le CSTB en bref 2- Le contexte énergétique

Plus en détail

Expérience et Innovation

Expérience et Innovation Expérience et Innovation solarcentury.com Bonjour. Solarcentury est une société européenne d origine britannique et leader sur son marché. Nous sommes spécialisés dans l énergie solaire intégrée au bâtiment.

Plus en détail

MAISON VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET CUGAND (85) - CLISSON (44) www.c-3-p.fr

MAISON VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET CUGAND (85) - CLISSON (44) www.c-3-p.fr MAISON www.c-3-p.fr VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET CUGAND (85) - CLISSON (44) MAISON Construire avec C3P MAISON c est choisir la tranquillité et un interlocuteur unique pour mener à bien

Plus en détail

Forum Scientifique: Bâtir Eco-SMART

Forum Scientifique: Bâtir Eco-SMART Chambre de Commerce et d Industrie de Sfax Forum Scientifique: Bâtir Eco-SMART Sfax, 06 mars 2015 Bâtiment Eco-Smart : DEFIS TECHNOLOGIQUES ET REGLEMENTAIRES HASSEN BEN HASSINE EXPERT EN EFFICACITE ENERGETIQUE

Plus en détail

Audit Énergétique Résidence Le Belvédère à Paris 19 ème

Audit Énergétique Résidence Le Belvédère à Paris 19 ème Audit Énergétique Résidence Le Belvédère à Paris 19 ème Partie concernant les bâtiments de logements Thermique et Scénarios de rénovation 10, rue des Bluets 75011 Paris Tél : 01 55 43 97 07 37-39 Avenue

Plus en détail

Solutions logicielles de gestion énergétique coopérante smart building in smart grid

Solutions logicielles de gestion énergétique coopérante smart building in smart grid Séminaire «Les jeunes entreprises innovantes au service de l habitat et de la ville du futur» Solutions logicielles de gestion énergétique coopérante smart building in smart grid Sébastien Cadeau-Belliard

Plus en détail

ACTIV HOME. Confort et bien-être, naturellement, tout simplement, toute l année. www.bubendorff.com LAMES ORIENTABLES ACTIV HOME /LAMES ORIENTABLES

ACTIV HOME. Confort et bien-être, naturellement, tout simplement, toute l année. www.bubendorff.com LAMES ORIENTABLES ACTIV HOME /LAMES ORIENTABLES ACTIV HOME LAMES ORIENTABLES MARS 2012 *selon conditions de garanties commerciales en vigueur sur le site internet www.bubendorff.com, hors marque Nelto. * Confort et bien-être, ACTIV HOME /LAMES ORIENTABLES

Plus en détail

Etude de cas : PIXEL Site Web : http://www.construction21.eu/france/

Etude de cas : PIXEL Site Web : http://www.construction21.eu/france/ Etude de cas : PIXEL Site Web : http://www.construction21.eu/france/ PIXEL PUBLIé PAR BNP PARIBAS REAL ESTATE 28 FEBRUARY 14 Type de projet : Construction Neuve Type de bâtiment : Immeuble de bureaux Année

Plus en détail

La place des vitrages dans la démarche de qualité environnementale

La place des vitrages dans la démarche de qualité environnementale La place des vitrages dans la démarche de qualité environnementale Des créations architecturales sans oublier les performances Contexte Un produit verrier impacte de différentes façons le bilan environnemental

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 4% de la consommation d énergie

Plus en détail

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS mountee: Energy efficient and sustainable building in European municipalities in mountain regions IEE/11/007/SI2.615937 D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS Nom du projet-pilote

Plus en détail

1) Campagnes de mesures

1) Campagnes de mesures campagnes de mesures 1) Campagnes de mesures P.1... - Mesures sur 1 an et 3 mois d assistance à la mise au point des installations CVC sur 30 logement à Joues les Tours (37) P.2... - Mesures sur 3 mois

Plus en détail

Aujourd hui, nous pouvons intervenir auprès de vous :

Aujourd hui, nous pouvons intervenir auprès de vous : Maîtres d Ouvrages ou Architectes, Vous cherchez un Bureau d Études tous fluides qui puisse vous accompagner dans la conception et la réalisation des projets que vous menez, que ce soit dans le secteur

Plus en détail

Réduire sa facture énergétique, panorama complet. Obligations réglementaires, aides, etc.

Réduire sa facture énergétique, panorama complet. Obligations réglementaires, aides, etc. Réduire sa facture énergétique, panorama complet Obligations réglementaires, aides, etc. VILLE DE SAINT-MANDE: LES ACTIONS EN DIRECTION DES COPROPRIETES CONSTAT: 80% du parc immobilier de Saint-Mandé est

Plus en détail

Les formations pour le bâtiment en Picardie

Les formations pour le bâtiment en Picardie 2nd semestre 2013 Les formations pour le bâtiment en Picardie ECONOMIE D ENERGIE NOUVELLES ENERGIES CONSTRUIRE DURABLEMENT DIRECTION D ENTREPRISE IFRB PICARDIE 33, Mail Albert 1er - CS 51 111-80011 AMIENS

Plus en détail

Facteur 4. Développement durable. Samuel Courgey - Technicien référent, Formateur, Auteur Académie de la terre 23 Mai 2012

Facteur 4. Développement durable. Samuel Courgey - Technicien référent, Formateur, Auteur Académie de la terre 23 Mai 2012 Comment s y Eco-matériau Sur-isolation retrouver et?? après Énergies renouvelables Comment avoir un VMC double bâtiment flux performant?? Matériau «puits de carbone» Gaz à effets de serre Besoin de repères!

Plus en détail

Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage

Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage Christophe Bresson, CLCV Emilie Oddos, CNL 38 David Gonnelaz, ALE Christophe Weber, Maison de l Habitant Maison de l Habitant AU PROGRAMME

Plus en détail

BATIMAT 7 novembre 2007

BATIMAT 7 novembre 2007 Le programme de recherche pour la réduction r par quatre des émissions de gaz à effet de serre dans l habitat individuel existant BATIMAT 7 novembre 2007 ADELIE ADELIE, une belle aventure 1840 : Dumont

Plus en détail

DuPont Energain, panneaux à inertie thermique: Ils réduisent les pics de température et donc de surchauffe dans les bâtiments de faible inertie

DuPont Energain, panneaux à inertie thermique: Ils réduisent les pics de température et donc de surchauffe dans les bâtiments de faible inertie DuPont Energain, panneaux à inertie thermique: Ils réduisent les pics de température et donc de surchauffe dans les bâtiments de faible inertie Basés sur le changement de phase d un matériau à base de

Plus en détail

SBA Smart Buildings Alliance for Smart Cities

SBA Smart Buildings Alliance for Smart Cities SBA Smart Buildings Alliance for Smart Cities Rencontre autour du manifeste Emmanuel FRANCOIS Président de l association SBA Serge LE MEN Vice Président de l association SBA Les nouveaux acteurs, les nouveaux

Plus en détail

Commission d évaluation : REALISATION du 14 octobre 2014

Commission d évaluation : REALISATION du 14 octobre 2014 Commission d évaluation : REALISATION du 14 octobre 2014 65 St Barnabé, (13) Rédacteur : Jérôme Solari / Clara Foussat 1 - Bâtiment tertiaire bioclimatique à l entrée du village de Saint Barnabé à Marseille.

Plus en détail

Direction de la Communication - Hôtel de Ville de Cholet - Photos : Shutterstock - Phovoir- janvier 2010. C est quoi la HQE et le BBC?

Direction de la Communication - Hôtel de Ville de Cholet - Photos : Shutterstock - Phovoir- janvier 2010. C est quoi la HQE et le BBC? Direction de la Communication - Hôtel de Ville de Cholet - Photos : Shutterstock - Phovoir- janvier 2010 C est quoi la HQE et le BBC? VILLE DE CHOLET Eco construction 1- Relation du bâtiment avec son environnement

Plus en détail

L ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES DU CONSEIL GENERAL EN FAVEUR DE LA RENOVATION DES BATIMENTS

L ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES DU CONSEIL GENERAL EN FAVEUR DE LA RENOVATION DES BATIMENTS L ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES DU CONSEIL GENERAL EN FAVEUR DE LA RENOVATION DES BATIMENTS Rénovation du centre médico-social de SAINT-LO. Crédits CG50 Avril 2012 1. Qu est ce que l éco-conditionnalité

Plus en détail

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS LIEU : SURFACE D INTERVENTION: COÛT : LIVRAISON : ARCHITECTES : ARCHITECTES ASSOCIES : B.E.T. : MAÎTRE DE L OUVRAGE : MISSION : TOURS 3 000 m² (SHON) 3 845 000

Plus en détail

Et pourquoi (pas) un BEPOS(AC)?

Et pourquoi (pas) un BEPOS(AC)? Et pourquoi (pas) un BEPOS(AC)? Bâtiment 6NERGY+ Siège du Groupe GAMBA et Associés Colloque Chambéry 30 mars 2010 Le plan Le Groupe GAMBA Les objectifs du projet Le projet Les aspects financiers Les aides

Plus en détail

Evaluation des performances énergétiques et du confort d un bâtiment tertiaire rénové

Evaluation des performances énergétiques et du confort d un bâtiment tertiaire rénové Evaluation des performances énergétiques et du confort d un bâtiment tertiaire rénové Virginie Renzi 1, Françoise Burgun 1 1 INES RDI / CEA Institut National de l Energie Solaire Savoie Technolac, BP 332,

Plus en détail

COPENHAGUE, AVANT ET APRÈS ENJEUX ET PERSPECTIVES POUR LES ENTREPRISES. Novembre 2009

COPENHAGUE, AVANT ET APRÈS ENJEUX ET PERSPECTIVES POUR LES ENTREPRISES. Novembre 2009 COPENHAGUE, AVANT ET APRÈS ENJEUX ET PERSPECTIVES POUR LES ENTREPRISES Novembre 2009 Copenhague, avant et après enjeux et perspectives pour les entreprises 2 Copenhague, avant et après enjeux et perspectives

Plus en détail

Ecole Montessori d Avignon, (84)

Ecole Montessori d Avignon, (84) Commission d évaluation : Réalisation/Fonctionnement du 14 octobre 2014 V1 Ecole Montessori d Avignon, (84) 1 Ce projet contraint par l aspect économique (financement du projet par l association) permet

Plus en détail

Leader belge en énergies renouvelables. Etudes de financement, conception, installation, exploitation et maintenance

Leader belge en énergies renouvelables. Etudes de financement, conception, installation, exploitation et maintenance Leader belge en énergies renouvelables Etudes de financement, conception, installation, exploitation et maintenance Structure de GDF SUEZ Energie Services BU Power & Gas Companies BU Tractebel Engineering

Plus en détail

Monitoring THPE. Soutien au projet. Présentation du projet

Monitoring THPE. Soutien au projet. Présentation du projet Monitoring THPE Le projet Monitoring THPE a donné lieu à l un des premiers systèmes innovants de suivi des performances énergétiques et de confort des bâtiments. Informations générales Localisation : Région

Plus en détail

Robert Guichet. Conférence DERBI Juin 2008

Robert Guichet. Conférence DERBI Juin 2008 Robert Guichet Conférence DERBI Juin 2008 Plan de l exposé 1) Introduction le bâtiment et l énergie les enjeux 2) Le projet Monitoring THPE les partenaires la réglementation l indicateur de performance

Plus en détail

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous SEPTEMBRE 2011 DOSSIER de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous Maison AA Natura Inscrite dans une démarche de développement

Plus en détail

Le Hive L amélioration énergétique d un bâtiment neuf

Le Hive L amélioration énergétique d un bâtiment neuf Le Hive L amélioration énergétique d un bâtiment neuf Présentation de Thierry DJAHEL, Schneider Electric Dans le cadre de la matinée technique IFPEB CSTB du 28 novembre 2012. 28/11/2012 1 En chiffres 35

Plus en détail

Réhabilitation des bâtiments universitaires : vers des campus plus durables?

Réhabilitation des bâtiments universitaires : vers des campus plus durables? Réhabilitation des bâtiments universitaires : vers des campus plus durables? Retours sur l opération campus de Bordeaux Première phase : campus sciences et technologies 1 Présentation de l opération L

Plus en détail

15/07/2010 REFERENCES

15/07/2010 REFERENCES 15/07/2010 REFERENCES Qualité environnementale du bâtiment BBC et BEPOS Optimisation thermique Energies renouvelables Arche Jacques Cœur - 266, place Ernest Granier F-34000 Montpellier Standard : 04 99

Plus en détail

Consultation CQFD LOGEMENTS OPTIMISES : COUTS, QUALITE, FIABILITE, DELAIS. NOTE ENVIRONNEMENTALE ET TECHNIQUE

Consultation CQFD LOGEMENTS OPTIMISES : COUTS, QUALITE, FIABILITE, DELAIS. NOTE ENVIRONNEMENTALE ET TECHNIQUE NOTE ENVIRONNEMENTALE ET TECHNIQUE A- UNE CONCEPTION BIOCLIMATIQUE DU PROJET (Confort dans les espaces extérieurs et dans le bâtiment) Choix morphologique du bâtiment La conception du bâtiment de logements

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 43% de la consommation d énergie

Plus en détail

bioclimatique? Comment concevoir sa maison Guide-conseil I Union Régionale des CAUE des Pays-de-la-Loire

bioclimatique? Comment concevoir sa maison Guide-conseil I Union Régionale des CAUE des Pays-de-la-Loire Petites Machines à Habiter Projet Radiaterre de Arnaud Schelstraete et Frédérik Garrigues-Cortina Guide-conseil I Union Régionale des CAUE des Pays-de-la-Loire Comment concevoir sa maison bioclimatique?

Plus en détail

ASHRAE Montréal STM Construction du centre de transport Stinson. 16 mars 2015

ASHRAE Montréal STM Construction du centre de transport Stinson. 16 mars 2015 ASHRAE Montréal STM Construction du centre de transport Stinson 16 mars 2015 Plan de présentation Présentation générale du projet Par M. Jocelyn Leblanc, directeur de projets STM Lignes directrices conception

Plus en détail

Les labels de rénovation thermique. Journée rénovation du patrimoine des Collectivités. Frédéric SAILLY

Les labels de rénovation thermique. Journée rénovation du patrimoine des Collectivités. Frédéric SAILLY Les labels de rénovation thermique Journée rénovation du patrimoine des Collectivités Frédéric SAILLY Les actions de l ARCAD/PQE sont financés par Quels labels en rénovation? Arrêté du 29 septembre 2009

Plus en détail

Les maisons à énergie positive

Les maisons à énergie positive Conférence dans le cadre du projet VallEnergie Les maisons à énergie positive Attert, le 11 mars 2014 VallEnergie Atteindre l autonomie énergétique de la Vallée de l Attert belgo-luxembourgeoise gérée

Plus en détail

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building Bruxelles - 13 avril 2011 David JUIN Chef de projet réglementation thermique Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 34 Maître d Ouvrage d Insertion : Pact Métropole Nord 25 rue de Lille 59 057 Roubaix Adresse logement : 32 quai de Rouen 59 100 ROUBAIX Informations

Plus en détail

Eau. Chaude. Gratuite. La nouvelle génération des solutions solaires compactes design

Eau. Chaude. Gratuite. La nouvelle génération des solutions solaires compactes design Eau. Chaude. Gratuite. La nouvelle génération des solutions solaires compactes design Eau. Chaude. Gratuite. Voici la vision de Solcrafte - une vision tournée vers l avenir. Le prix des ressources fossiles

Plus en détail

Comment une entreprise peut-elle trouver et choisir la formation dont elle a besoin? Marie-Françoise FOURNIER

Comment une entreprise peut-elle trouver et choisir la formation dont elle a besoin? Marie-Françoise FOURNIER Comment une entreprise peut-elle trouver et choisir la formation dont elle a besoin? Marie-Françoise FOURNIER Sommaire Pratique des entreprises du bâtiment Recherche de formations Formations recensées

Plus en détail