UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR"

Transcription

1 UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR SERVICE COMMUN DE LA DOCUMENTATION Bibliothèque Universitaire Présenté par : Mariétou Diongue DIOP, Directrice

2 SOMMAIRE INTRODUCTION Locaux Equipement Horaires Budget Personnel Les Services Internes ) Services Acquisition Traitement Ouvrages DLMS Thèses SLCO Périodiques ) Traitement des périodiques ) Etat général des périodiques ) Services Préservation Conservations des collections ) Services de numérisation ) Etat général des collections Les Services Publics Service des Relation Publiques Accueil Orientation des usagers Inscription des usagers Fréquentation Communication des Collections Prêt à domicile Consultation sur place Service de Valorisation, de la Communication et de la Coopération Service des Références Activités réalisées Activités du Campus Numérique Francophone (CNP) Le Service Informatique Service Général et Assurance Qualité (SEGEAQ) Opérations d envergure pour l inventaire, la sauvegarde et l assainissement Difficultés rencontrées Acquis à consolider Appartenance aux réseaux nationaux et internationaux Souhaits, propositions, recommandations Conclusion Annexes

3 INTRODUCTION La Bibliothèque Centrale de l Université Cheikh Anta DIOP de Dakar est le point focal du Service Commun de la Documentation qui regroupe l ensemble des bibliothèques de l UCAD. Ces bibliothèques installées dans les facultés et Instituts font au total 17 (cf liste en annexe). La bibliothèque centrale à elle seule accueille entre et usagers/jour, ce qui pose, quotidiennement le problème de gestion de flux très importants avec tout ce que cela représente en termes de sécurité des personnes et des biens, mais aussi de surexploitation des collections, de sollicitation du personnel pour la communication des collections dans les magasins et le reclassement continu des ouvrages en libre accès. A cela il faut ajouter les difficultés constantes pour assurer la propreté des locaux de manière générale et des toilettes publiques en particulier. Nous avons l habitude de dire que la bibliothèque est en fait, riche de tous les défis! Au moment où il faut passer le témoin c est un devoir pour nous, de nous soumettre à l exercice d un bilan de fin de mandat pour permettre aux membres du Conseil d Administration de mesurer le chemin parcouru pendant ces six (6) années ( / ) en mettant davantage l accent sur le second mandat, puisque le 1 er a déjà été partagé avec le Conseil, en 2010, lors du C.A. qui m avait proposée pour un second mandat. Il s agit à travers ce bilan de faire un état des lieux assez exhaustif qui permette de mesurer nos faiblesses mais aussi nos forces (en montrant les acquis à consolider). Il s agira enfin de formuler quelques souhaits, propositions et recommandations. 1) LOCAUX Date d inauguration de l ancien bâtiment : 20 novembre 1965 Superficie de l esplanade : 6000 m 2 BATIMENT DONNEES SURFACE TOTALE CAPACITE D ACCUEIL Ancien bâtiment de la bibliothèque 4000 m2 368 places assises Nouveau bâtiment de la bibliothèque m places assises dans les services publics Début des travaux de rénovation et d extension : Novembre 1997 Réouverture de la Bibliothèque au public : 8 mars 2001 Coût total : construction, équipements, collections : 6,75 milliards cfa 2

4 Fréquentation : la fréquentation peut aller de à usagers par jour. 2) EQUIPEMENTS Équipements de bibliothèque : Rayonnages : m (longueur totale des rayonnages occupés) Présentoirs : 38 Chariots : 64 Magnétiseurs-Dé magnétiseurs : 06 Équipements de bureau : Photocopieurs : 13 Risographes : 02 Télécopieur : 01 Téléphones : 75 Équipements d exposition : vitrines d exposition : 18 panneaux d exposition :30 PARC AUTOMOBILE Minéralogie Utilisateurs Etat du Véhicule Observations Peugeot 407 Berline DK 1448 EP96 Renault Mégane Classic 1,4 BUS Hundaï N DK 1340 EP 96 Directeur de la BU Administration Neuf (3 ans) Médiocre. Fait plus que son âge (8 ans) Assure les déplacements de la directrice Service administratif et courrier Administration Bon état (4 ans) Transport du personnel EQUIPEMENTS DE SECURITÉ EQUIPEMENTS QUANTITES OBSERVATIONS Issues de secours fonctionnent sur 08 Portes coupe-feu 08 Fonctionnent Extincteurs 32 Entretien à faire 3

5 Détecteurs de fumée 88 Ne fonctionnent pas Caméras de surveillance 14 Les écrans ne fonctionnent pas Moniteur de surveillance 01 Entretien à faire Portiques électroniques antivol 02 Système détérioré. Installation en cours de nouveaux portiques ne donne pas encore les résultats escomptés Système d alarme 01 Ne fonctionne pas Bouches d incendie 01 A actualiser à la norme française RIA 20 Ok TCAI 01 Ne fonctionne pas 3) HORAIRES Heures d ouverture au public : 75 h 30 mn / semaine (de novembre à juillet) Novembre / juillet : 12h / 22h le Lundi 8h 30 / 22h du Mardi au Vendredi 8h 30 / 20h le Samedi Octobre : 15h / 18h le Lundi 8h 30 / 12h et 15h / 18h du Mardi au Vendredi 8h 30 / 12h le Samedi Septembre : 8h 30 / 12h du Lundi au Samedi Fermeture : Dimanche et jours fériés Fermeture hebdomadaire : Lundi matin Fermeture annuelle : mois d'août pour recollement Si la B.U. assure 75h 30 mn d ouverture au public, le volume horaire de fonctionnement est plus important puisque le personnel est tenu d être en place avant le public et de quitter après le public. Horaire de travail Novembre / juillet : 4

6 08h / 23h Du Lundi au Vendredi, soit 75h 8h / 20h le Samedi, soit 12h Total : 87 heures /semaine La B.U. fonctionne jusqu à 87 h/semaine de novembre à juillet (période correspondant au plein fonctionnement des enseignements et examens). Ceci est possible grâce à la mise en place de groupes de permanences qui se relayent entre 12 h - 15h, 18h 20h, 20h 23h, et le samedi 8h 14h et 14h 20h et le recours à des vacataires (diplômés de l EBAD en recherche d emploi, ou étudiants en fin de formation) Ouverture prolongée du soir : retour sur les péripéties d une expérience Au moment de notre prise de service en 2007, la Bu était ouverte au public jusqu à 20h du lundi au vendredi et le samedi jusqu à 13h et les conservateurs n avaient pas accepté de s impliquer dans les permanences. Après négociations avec les différentes catégories du personnel, nous nous engagions dans une nouvelle aventure, celle de l ouverture sans interruption jusqu à 22h 1, et le samedi jusqu à 18h, à la grande satisfaction de la communauté universitaire et des usagers en dehors de l université. Au bout d une année, au moment où il fallait reconduire l expérience, le personnel a réclamé la hausse du paiement de ces heures supplémentaires de F par mois à F ; ce que l enveloppe budgétaire ne permettait pas. C est ainsi que le personnel a préféré se limiter à effectuer les permanences jusqu à 20h seulement (au lieu de 22h). Ceci nous a amenée à récupérer le différentiel qui leur a été accordé pour les 2 H supplémentaires (20h 22h) pour le redistribuer à une vingtaine d étudiants sous forme de bourses sociales de CFA,en contre partie des prestations allant de 20h à 23h ( donc une heure de plus!) La BU ne pouvant pas fonctionner de nuit avec seulement des étudiants, les collègues conservateurs ont accepté d encadrer ces heures de nuit (20h -23h). L ouverture au public étant assurée jusqu à 22h, la tranche de 22h à 23h permet aux étudiants de reclasser les ouvrages sous la supervision des conservateurs. 1 Il faut noter que la réussite de cette initiative d extension horaire était fortement liée à l obtention d un car neuf, ce qui n était pas prévu dans le budget de la B.U. Cependant le personnel accepta de démarrer avec un car de secours prêté par le doyen de la faculté de Médecine. Je prenais l engagement de trouver rapidement un car neuf par le biais de notre réseau de relations personnelles! C est ainsi que notre ami, Cheikh Tidiane GADIO, ancien Ministre des Affaires Etrangères, s était entièrement impliqué et a pu nous trouver deux (2) cars, auprès de l ambassadeur de Corée. Nous avons proposé de céder le second au CESTI, en solidarité avec notre consœur... (Nos deux instituts étaient les 2 seuls dirigés par de femmes!) 5

7 C est pour dire que l adhésion des conservateurs à cette formule a été déterminante et c est le lieu de saluer fortement cet engagement et cette générosité. En contrepartie, ils prennent une ½ journée pour récupérer. En effet ces heures de nuit sont très contraignantes, surtout pour les collègues qui habitent loin et qui n arrivent chez eux que bien après minuit! Il faut signaler que le car, initialement prévu pour le transport des agents à 22h, assure maintenant le transport du personnel à 20h. Les étudiants vacataires qui logent pour l essentiel sur le campus ne sont pas transportés et les collègues conservateurs (2/soir) assurent eux même leur transport. 3.2 L ouverture prolongée du samedi L ouverture du samedi jusqu à 20h n était pas gagnée d avance car l idée de travailler jusqu à 20h le samedi, était loin de rencontrer l agrément de tout le personnel! C est le fruit d un long processus de négociations entre la Direction, les délégués et le personnel et finalement, on y est arrivé, avec le compromis suivant : 8 H 14 H 14 H 20 H Samedi (1) Samedi (2) Samedi (3) Samedi (4) G1 G3 G5 G1 G2 G4 G6 G2 En mettant en place 6 groupes, composés de conservateurs, Bibliothécaires, informaticiens, commis, renforcés par des étudiants vacataires, nous sommes parvenus à ouvrir tous les samedis jusqu à 20h en concentrant le maximum des effectifs au niveau des services publics. Un compromis dynamique, qui permet sans contre partie financière, en diminuant de moitié le volume horaire de travail de chaque agent (6h tous les trois (3) samedi au lieu de 4h (8h-12h) tous les samedis, d étendre l ouverture du samedi jusqu à 20h et ceci à la grande satisfaction de nos usagers. 4) BUDGET Dans le cadre de sa gestion budgétaire, la bibliothèque universitaire a reçu en crédits ces trois dernières années, les montants de F en 2010, F en 2011 et F en Cela nous donne en valeur absolue une variation moyenne de soit en valeur relative de 1.56%. Le récapitulatif de ces données se fera en deux grandes rubriques : 6

8 4.1 CREDITS ALLOUES : L évolution des crédits Les prévisions de recettes proviennent de la subvention de l Etat du Sénégal et des ressources propres de la bibliothèque. Les crédits alloués se répartissent comme suit : Années Subvention de l Etat du Sénégal : - Ressources propres - Produits des cessions de travaux et services TOTAUX Nous constatons une légère évolution des produits des cessions de travaux et services (Fonctions de services) alors que l apport de l Etat reste statique L évolution des produits des cessions de travaux et services 7

9 Evolution de la fonction de service / La comparaison sur ces 6 ans nous montre que les produits des cessions de travaux et services ont connu une nette percée grâce à la décision que nous avons prise dès notre premier mandat, de rendre obligatoire la carte de bibliothèque, ce qui ne s est pas fait sans heurts, au départ DEPENSES EFFECTUEES Tableau comparatif de l exécution des budgets 2010 à 2012 Libellés Engagements effectués Années Chapitre VIII : Dépenses de personnel Des sondages ont été organisés pour recueillir l avis des étudiants, auxquels a participé un très grand nombre d étudiants, toutes facultés confondues. Le dépouillement a été fait en présence de représentants d étudiants. La grande majorité était favorable à rendre la carte obligatoire pour accéder à la bibliothèque- au tarif de 1000F- Malgré cela, certains dirigeants d amicales s y étaient opposés, faisant même la casse à la bibliothèque Après un arrêt de travail du personnel, qui a duré 5 jours et la poursuite des négociations avec les dirigeants des autres amicales, la mesure a été appliquée 8

10 (18.85%) (17.2%) (15.45)% Chapitre IX : Dépenses de matériel d entretien et d aménagement (28.25%) (30.93%) (35.7)% Chapitre X : Dépenses d enseignement et de Recherche (25.55%) Art 05 Achats ouvrages de biblio. Et de mat.de reliure (20.32%) (1.1)% Chapitre XI : Dépenses à caractère général (2.86%) (0.28 %) Pourcentage d exécution : (75.51%) (68.73%) (52.25%) TOTAUX Nous constatons que le pourcentage d exécution baisse d année en année, en particulier, pour le chapitre dépenses d enseignement et de recherche qui est passé de 25.55%) à (1.1)%! 5) PERSONNEL NATURE DES EMPLOIS E FF E C T I F S Existants Suppression Créations demandées Directeur Conservateurs 10 0 Comptables Attachés d Administration Secrétaires d Administration FONCTIONS EXERCEES OU A EXERCER Direction de la Bibliothèque Gestion des collections des services et du personnel technique Gestion, engagement et liquidation Gestion Administrative et Financière Service Général et administration 9

11 Bibliothécaires Documentalistes 20 0 Traitement et diffusion des collections Ingénieurs Informaticiens Gestion du système informatique Analystes-programmeurs 2 0 Travaux informatiques Technicien en bâtiment Maintenance bâtiment Electricien Travaux électriques Commis 14 0 Gestion des magasins, surveillance des salles de lecture, reclassement et diffusion des collections Secrétaires Sténodactylographe Travaux de secrétariat Relieurs Entretien des documents Agents de Service 3 0 Tâches de soutien dans les services administratifs et techniques Chauffeurs Conduite des véhicules courrier TOTAL 73 0 Contractuels Appui au personnel Vacataires 05 Appui au personnel Étudiants superviseurs 20 Feu contenu 20h- 23h Total Global

12 Statistiques par rapport à l effectif global Libellés Effectifs Pourcentages Temps plein Temps partiel Total 80 Hommes Femmes 76,19 % % 23.75% Total 25 Hommes Femmes 23,81% % 16% Pourcentages 78,10 21, Statistiques concernant le personnel titulaire Groupes d âge Hommes Femmes Total Total NB : la moyenne d âge pour le personnel titulaire est de 44,35 ans. 11

13 NB : la moyenne d âge des conservateurs est de ans NB: la moyenne d âge des bibliothécaires/documentalistes est de 38 ans. 12

14 Commentaires : Quand on considère le personnel travaillant à temps plein, il est majoritairement masculin en raison de 76, 25% H contre 23,75% F). Quand on considère l effectif global (personnel travaillant à temps plein ou partiel) l écart est encore plus marqué en raison de % H contre % F. Le personnel travaillant à temps partiel représente 23.81% de l effectif global et contribue très largement au fonctionnement des services, ce qui pose des problèmes d'encadrement, de mise à niveau et d'intégration à chaque fois qu'il faut renouveler les contrats Parmi ce personnel à temps partiel, il faut noter la donnée importante que représente le recours aux étudiants. Moyenne d âge du personnel titulaire La comparaison des deux tableaux nous montre que cinq (05) conservateurs sur onze (11) se situent dans la tranche d âge de 50 à 60 ans et se rapprochent de la retraite alors que les bibliothécaires sont relativement jeunes (entre ans), d où la nécessité de préparer d ores et déjà la relève par la promotion interne des jeunes bibliothécaires. La politique de formation continue menée depuis plusieurs années a permis déjà de former de jeunes bibliothécaires compétents, qui par le biais de la promotion interne pourront assurer la relève. Encore faut-il, parallèlement à la formation reçue au 2 e cycle de l EBAD, veiller à l élévation du niveau universitaire de ces agents en encourageant les formations académiques. Recours aux étudiants vacataires De plus en plus, toutes les universités au plan international sollicitent en appoint les prestations d étudiants (reclassement, surveillance des salles, retour des prêts) et cela se fait souvent (exemple de la France) avec l appui financier des collectivités locales (mairies, notamment) dans le cadre de leur politique de promotion de l emploi partiel des étudiants. Nous sommes partis de «bourses sociales» accordées aux étudiants en fin de formation à des vacations plus formelles, avec engagements réciproques des 2 parties (Administration/ Etudiants) Chaque année, lors de rencontres avec les étudiants vacataires, ils nous posent leurs problèmes et en même temps, mettent en exergue les dysfonctionnements qu ils ont identifiés pour qu on y apporte des solutions... 13

15 La réunion de concertation tenue cette année (le samedi 20 Avril) a été l occasion, pour eux de demander une 2 ème augmentation de leurs émoluments (actuellement à 25000F) Ils souhaitent également une meilleure intégration «dans la famille» de la bibliothèque, une sorte de tutorat par le personnel scientifique de la BU, leur assurant un suivi de proximité, les encadrant dans leur plan de carrière etc.. Toutes ces revendications nous paraissent légitimes et la Direction étudie tout cela de manière très favorable pour une solution diligente. D ores et déjà, il est retenu de leur confectionner des badges leur permettant d être identifiés facilement et aussi de leur attribuer gratuitement des codes barres lecteurs qui leur permettent de bénéficier du prêt à domicile Nous avons toujours eu pour souci de montrer aux étudiants vacataires que cette expérience, avec la BU, même si elle n était pas rentable (financièrement) est pour eux une opportunité formidable d acquérir une expérience professionnelle, et de se faire recruter à la B.U. en cas de disponibilité de poste. En effet sur les six (6) bibliothécaires que nous avons eu à recruter, cinq (5) ont été choisis parmi les étudiants vacataires. La seule exception étant le recrutement pour le service de numérisation qui nécessitait des compétences techniques particulières, permettant d être immédiatement opérationnel pour la numérisation. Cette politique de fidélisation permet d établir un pacte de confiance avec les étudiants et les encourage dans leurs efforts. 14

16 Les vigiles dans le dispositif de sécurité de la BU La BU est un ERP, où le taux de fréquentation est tout simplement impressionnant (entre 6000 et 10000). Assurer la sécurité des personnes (personnel et usagers) et des biens est un volet important de notre mission qui ne peut être du seul ressort de l Administration. Aussi la sécurité de la BU est elle-assurée par 3 brigades de vigiles (de 4 éléments) qui se relaient sans discontinuité : Brigade «A» : Chef de poste : Sakir DIENG ; Adjoint : Ousmane Gning ; Matar DIENG ; Youssoupha DRAME Brigade «B» : Chef de poste : Seckou COLY ; Adjoint : Idrissa Diedhiou ; Cheikh Tidiane SALL ; Michel FAYE Brigade «C» : Chef de poste : Daouda DIEME ; Adjoint : Pape Obeye FALL Gora SALL ; Mame Thierno Birahim DIOP Superviseur : Mamadou PAYE Initialement les brigades étaient tournantes, à l instar de toutes les autres brigades de l UCAD. Très rapidement on a attiré l attention des autorités sur la nécessité d avoir une équipe fixe, vu les spécificités de la BU. En effet les vigiles à la BU doivent avoir une bonne connaissance de l environnement pour participer à l orientation des usagers. Ils doivent avoir un bon comportement relationnel (pour éviter des heurts avec les usagers, surtout étudiants). Ceux qui n avaient pas cette disposition ont été remplacés progressivement. En ce moment on a une équipe fidèle, constamment formée «aux méthodes» de la BU et qui suivent régulièrement les sessions de formation aux gestes de secours d urgence, organisées pour le personnel. Nous avons pu mesurer leur fidélité et leur attachement à l Institution car chaque fois qu il y a des AG, ou mouvements de protestation organisés par les vigiles de l UCAD, la brigade du jour est bien présente aux postes pour assurer la sécurité (avec des brassards rouges, certes!) mais ils font leur travail. Les différentes brigades ont un superviseur à la personne de Mamadou PAYE, homme courtois, sérieux et disponible qui est l interface entre l Administration et les vigiles. La BU a fait beaucoup d efforts pour soutenir les vigiles (négociations avec le COUD pour leur trouver des tickets de restauration, mais au bout d un an, difficultés pour reconduire cette disposition ; caisse sociale de soutien etc.) NB : Les vigiles de la BU s impliquent également dans les permanences du soir (23h) où la sécurité est particulièrement importante. Cette implication doit être formalisée et rémunérée en conséquence Il est également important que les équipes soient renforcées au moins à 5 ou 6 agents par brigade. 15

17 ORGANIGRAMME CONSEIL DE LA DOCUMENTATION DIRECTION Services administratifs Commissions du Service Commun de la Documentation Service de la valorisation de la communication et de la coopération (VC2) Service Général et Assurance Qualité (CGAQ) Service informatique SERVICES INTERNES SERVICES PUBLI CS Service des Acquisitions et du Traitement Médecine/Science Service des Acquisitions et du Traitement Droit/Lettres Service des Acquisitions et du Traitement des Périodiques Service des Langues et des Civilisations Orientales Service de Numérisation des Publications Académiques Service de Préservation et de Conservation des Collections Service des Relations Publiques Services de Référence Campus Numérique Francophone Nouvelles dénominations-nouvelles misions Nouvelles créations 16

18 6) LES SERVICES INTERNES 6.1 Service Acquisition Traitement Ouvrages DLMS Les services d acquisition D-L-M-S et les services de traitement DLMS ont été ainsi réorganisés : 1) Service d Acquisition et de traitement Droit Lettres, 2) Service d Acquisition et de Traitement Médecine Sciences En effet, avec les difficultés financières auxquelles est confrontée la BU., les acquisitions onéreuses étaient en baisse absolue (ce qui fait que le personnel de ce service avait très peu d activités) contrairement au service Traitement qui avait toujours beaucoup de travail (des milliers d ouvrages reçus en dons - avec même des passifs à résorber) sans compter les corrections à faire dans le catalogue. Pour équilibrer le travail et utiliser toutes les ressources de manière optimale, les deux nouveaux services font en même temps de l acquisition (peu) et du traitement (beaucoup) mais en séparant le secteur Droit Lettres du secteur Médecine Sciences. Ce qui permet aux équipes de maitriser davantage les disciplines concernées et de se spécialiser dans leurs domaines d acquisition et de traitement. DROIT-LETTRES 1 Conservateur : Mme Ramatoulaye D. Pouye DIAW 4 bibliothécaires MEDECINE-SCIENCES 1 Conservateur : M. Adama BARRY 3 bibliothécaires Missions : Définition des politiques de développement des collections Sélection et Acquisition des ouvrages Catalogage, Indexation, Corrections (modifications) des notices locales ou importées de la Bibliothèque nationale de France ou de Moccam (logiciel de récupération de notices gratuit et à temps réel) Nettoyage du catalogue (suppression des doubles et autres anomalies). Le personnel est également impliqué dans les activités comme l accueil-orientation ou les permanences. STATISTIQUES DES ACQUISITIONS DOCUMENTAIRES. ANNEES TOTAL Achats Dons TOTAL

19 ACQUISITIONS L histogramme ci-dessus nous montre le déséquilibre qu il y a au niveau de nos acquisitions, où les achats ont été presque insignifiants par rapport aux dons ce qui montre la pertinence des options que nous avons prises. PLACE DES DONS DANS LE DEVELOPPEMENT DES COLLECTIONS DE LA B.U. Faute d achats réguliers de livres qu aurait pu autoriser la mobilisation des crédits alloués à la Bibliothèque, cette dernière est amenée à recourir fortement au don de livres. A travers une politique de partenariat fécond, des donations importantes de livres, de grand intérêt ont été réceptionnées à la BU, ce qui a permis d enrichir de manière non négligeable les fonds de la bibliothèque. Cela a été le cas pour le fonds Ibnou Diagne qui nous a été légué par sa famille, un des fonds les plus riches en Afrique, plus d un millier d ouvrages dans les domaines de l archéologie et de la Préhistoire, sans compter ses propres cours qui peuvent encore profiter aux étudiants Il y a eu aussi le fonds Vieyra, offert par la famille de Paulin Soumanou Vieyra, couvrant différents domaines comme le cinéma, la littérature, la musique, l histoire, etc.., près de 800 références. Nous avons pu démarcher des organismes et des particuliers pour recevoir des donations importantes. Cela a été le cas avec le CNRS par l entremise du Recteur, SALL et de Gilles Boescht : un total de 2504 livres de très grande qualité et qui constitue le Fonds CNRS, disponible au niveau des services de référence. L IRD, vient également de décider (par l entremise du Recteur Saliou NDiaye) de nous offrir un fonds témoin de toutes leurs publications disponibles), ce qui va rejoindre le fonds CNRS dans les services de référence. La bibliothèque a hérité du fonds de la Bibliothèque Suffolk après sa fermeture. Plus de 5000 ouvrages de donateurs divers (Ambassade de Thaïlande, Présence Africaine, CREPOS, Institut français Senghor, l Université virtuelle africaine) des particuliers comme Amady Aly Dieng, Lilian Kesteloot, le doyen Alassane Ndao, Pathé Diagne, le Maire Mamadou Diop. 18

20 Pour encourager cette dynamique et assurer la préservation de ces fonds, une réserve appelée Fonds Particuliers a été créé, où les livres sont en sécurité. Pour leur donner toute la visibilité requise, les fonds peuvent être identifié à distance et consultés sur note catalogue en ligne au nom du donateur STATISTIQUES TRAITEMENT DES MONOGRAPHIES ANNEES / TOTAL Notices bibliographiques Créations Modifications ANNEES TOTAL / Exemplaires Créations Catalogage express Changement de codes à barres ) Thèses Nombre de thèses reçues par faculté ( ) FACULTE ANNEE NOMBRE FMPOS (Médecine) FMPOS (Pharmacie) FMPOS (Chirurgie Dentaire) Médecine vétérinaire FLSH FASEG T = 576 T = 389 T = 95 T = 96 T =

21 T = FSJP T = FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES T = TOTAL 1403 Nombre de mémoires reçus par Facultés de FACULTE ANNEE NOMBRE FMPOS / MEDECINE VETERINAIRE (Mem. CES) FLSH FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES FASEG FSJP TOTAL 1750 T= 77 T = 978 T = 689 T = 03 T= 03 Thèses numérisés FACULTES FMPOS (Médecine, chirurgie dentaire, pharmacie) NOMBRE 3267 SCIENCES ET TECHNIQUES 500 LETTRES MODERNES 707 FSJP 114 TOTAL

22 6.1.3) Service des Langues et Civilisations Orientales (SLCO) Personnel 1 Conservateur chef de service (maitrise d'arabe) : M. Mandiaye NDIAYE 1 bibliothécaire et un commis Le SLCO a été crée pour une meilleure prise en compte des besoins de acteurs des enseignants-chercheurs, étudiants, élèves-professeurs et spécialistes de la langue arabe et de la civilisation arabo-islamique. (La B.U. ne comptait aucun spécialiste dans ce domaine) Il s agissait aussi d accompagner la dynamique de création de nouvelles filières (introduction du Persan et d'autres langues orientales, création de l Institut Confucius, etc.) Le Laboratoire d Islamologie de l'ifan/cad et le Département d'arabe de la FLSH, par l'implication des professeurs Khadim MBACKE, Thierno KA et Abdoul Aziz KEBE ont participé à la création de ce service, à la définition de ses missions et au processus de recrutement. Le SLCO gère la politique d acquisition et de traitement des documents relevant de ce domaine, assure une veille informative (identification des ressources électroniques libres pour en faciliter un large accès aux usagers) identifie les partenaires pour optimiser les ressources et opportunités dans ce secteur. Par l entremise de l un de nos partenaires(wamy) la B.U. a reçu un don important de milliers d ouvrages universitaires et de matériel informatique. Le conservateur a bénéficié aussi d un séjour professionnel de 6 semaines à Ryad dans les bibliothèques universitaires et centres de recherche. C est à la suite de ce séjour que la classification arabe de DEWEY a été adoptée pour le fonds arabe. Acquisitions ACHAT - Commande 2010 : néant - Commande 2011 : 224 titres - Commande 2012 : 231 titres DON - Centre Culturel Iranien : 460 titres - Direction du Livre et de la Lecture : 366 exemplaires - Ambassade Algérie : 79 exemplaires de périodiques. Traitement Le traitement des documents se fait à travers le logiciel PMB administré par le Conservateur, chef de service, l arabe n étant pas pris en compte par le système Advance de gestion intégré de la B.U. Base de données PMB à la date du 18 décembre 2012 Nombre total de notices 4741 Nombre total d'exemplaires 5525 L acquisition de la version full web d Advance permettra de prendre en compte le traitement des documents en arabe. 21

23 CIRCULATION Inscription des lecteurs L inscription des lecteurs dans la base de données se fait par le personnel du SLCO sur présentation de la carte de lecteur de la BU de l année en cours. Nombre de lecteurs par catégorie Catégorie Nombre lecteurs inscrits Elèves professeurs 21 Etudiants 90 Lecteurs inscrits Elèves professeurs 19% Etudiants 81% Total 111 Prêts-retour Nombre total de prêts archivés 413 Nombre de prêt par catégorie de lecteurs par année Année Elèves professeurs Etudiants Prêt par catégorie de lecteur par année Elèves professeurs Etudiants 22

POINT SUR LES ACTIVITES DU PROJET PADTICE (593 RAF 600) DEPUIS SON TRANSFERT A DAKAR (MARS 2013)

POINT SUR LES ACTIVITES DU PROJET PADTICE (593 RAF 600) DEPUIS SON TRANSFERT A DAKAR (MARS 2013) POINT SUR LES ACTIVITES DU PROJET PADTICE (593 RAF 600) DEPUIS SON TRANSFERT A DAKAR (MARS 2013) FICHE TECHNIQUE DU PROJET Numéro du projet : 593 RAF 6000 Nom du projet «Projet d appui au développement

Plus en détail

MANUEL DE GESTION GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION

MANUEL DE GESTION GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION SCECR-DIR-07-01 MANUEL DE GESTION TITRE : GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE ET PROCÉDURE Expéditeur : Conseillère-cadre à l évaluation, aux communications et à la recherche

Plus en détail

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr Pour la mise en place d une bibliothèque numérique au sein de la Faculté des Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication à l Université de Constantine (Algérie) RIHANE Abdelhamid Maitre

Plus en détail

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES 1 FINALITÉ 1 Soutien à la communication et aux relations internes et externes L assistant facilite la communication à tous les niveaux (interpersonnel,

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES ANNEXE PROJET ENTRE : Le Département des Deux-Sèvres, représenté par M. Eric GAUTIER, Président

Plus en détail

BIBLIOTHEQUE UNIVERSITAIRE MOHAMED SEKKAT Km 7, Route d Eljadida Campus Universitaire Oasis- Casablanca Tel : +212 22 98 56 17 Email:

BIBLIOTHEQUE UNIVERSITAIRE MOHAMED SEKKAT Km 7, Route d Eljadida Campus Universitaire Oasis- Casablanca Tel : +212 22 98 56 17 Email: BIBLIOTHEQUE UNIVERSITAIRE MOHAMED SEKKAT Km 7, Route d Eljadida Campus Universitaire Oasis- Casablanca Tel : +212 22 98 56 17 Email: bibliosekkat@uh2c.ac.ma Le 01 avril 2006, Sa Majesté le Roi Mohammed

Plus en détail

Stages en documentation pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle

Stages en documentation pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle Stages en documentation pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle De nombreux documentalistes se sont déjà interrogés sur la manière d organiser un stage en documentation

Plus en détail

Missions de la documentation... 2. Public concerné... 2. Horaires et conditions d accès... 2. Services aux usagers... 3. Obligations des usagers...

Missions de la documentation... 2. Public concerné... 2. Horaires et conditions d accès... 2. Services aux usagers... 3. Obligations des usagers... CENTRE NATIONAL DE RESSOURCES POUR LES HANDICAPS RARES À COMPOSANTE ÉPILEPSIE SÉVÈRE - FAHRES RÈGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DE LA DOCUMENTATION Tout usager des services documentaires du Centre National de

Plus en détail

SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités

SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités Synthèse des résultats de l enquête menée par le Groupe accueil des bibliothèques

Plus en détail

DISPOSITIONS FACULTAIRES FORMATION DOCTORALE ET DOCTORAT

DISPOSITIONS FACULTAIRES FORMATION DOCTORALE ET DOCTORAT DISPOSITIONS FACULTAIRES FORMATION DOCTORALE ET DOCTORAT Ce texte spécifie des dispositions propres à la Faculté de Psychologie et des Sciences de l Education (FPSE). Ces dispositions ne dérogent en aucune

Plus en détail

Librairies francophones à l étranger

Librairies francophones à l étranger Centre national du livre Hôtel d Avejan - 53, rue de Verneuil - 75343 Paris Cedex 07 Tél. 00 33 (0)1 49 54 68 43 Fax 00 33 (0)1 45 49 10 21 site Internet : http://www.centrenationaldulivre.fr Librairies

Plus en détail

CHARTE DES DONS. Bibliothèque universitaire des langues et civilisations. Pôle Collections. Version : 26 janvier 2012

CHARTE DES DONS. Bibliothèque universitaire des langues et civilisations. Pôle Collections. Version : 26 janvier 2012 CHARTE DES DONS Bibliothèque universitaire des langues et civilisations Pôle Collections Version : 26 janvier 2012 65 rue des Grands Moulins F-75013 Paris www.bulac.fr T +33 (0)1 81 69 18 00 F +33 (0)1

Plus en détail

Plan stratégique 2015-2017. Horizon 2017

Plan stratégique 2015-2017. Horizon 2017 Service des bibliothèques et archives Plan stratégique 2015-2017 Horizon 2017 Mise en contexte L environnement dans lequel évoluent les bibliothèques universitaires est en mutation depuis plusieurs années.

Plus en détail

NOTE SUR LA GESTION DES HEURES COMPLÉMENTAIRES. À l UNIVERSITÉ D AVIGNON ET DES PAYS DE VAUCLUSE SOMMAIRE

NOTE SUR LA GESTION DES HEURES COMPLÉMENTAIRES. À l UNIVERSITÉ D AVIGNON ET DES PAYS DE VAUCLUSE SOMMAIRE Université d Avignon et des Pays de Vaucluse UAPV, le 20/12/2006 NOTE SUR LA GESTION DES HEURES COMPLÉMENTAIRES À l UNIVERSITÉ D AVIGNON ET DES PAYS DE VAUCLUSE SOMMAIRE ÉTAPES DE LA PROCÉDURE DE GESTION

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE. SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure

UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE. SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure Novembre 2008 SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure I MISSION Le Service des bibliothèques

Plus en détail

Assemblée de l Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Institut de Technologie Nucléaire Appliquée ( ITNA)

Assemblée de l Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Institut de Technologie Nucléaire Appliquée ( ITNA) Université Cheikh Anta Diop de Dakar Institut de Technologie Nucléaire Appliquée ( ITNA) Assemblée de l Université Cheikh Anta Diop de Dakar 8 Décembre 2009, Dakar Rapport d Activité: année 2008-2009 Pr

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE III 1/5

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE III 1/5 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE III 1/5 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE III (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et

Plus en détail

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» 2015 2016 Sommaire : 1. Affectation 2. Principes généraux de la formation L alternance intégrative Formation disciplinaire

Plus en détail

REGLEMENT GENERAL DES STAGES DE 2 e MASTER ET DES TRAVAUX DE FIN D ETUDES

REGLEMENT GENERAL DES STAGES DE 2 e MASTER ET DES TRAVAUX DE FIN D ETUDES COMMUNAUTE FRANÇAISE DE BELGIQUE Haute Ecole Paul-Henri SPAAK INSTITUT SUPERIEUR INDUSTRIEL DE BRUXELLES Enseignement supérieur de type long et de niveau universitaire CONSEIL DE CATEGORIE ISIB-CC-DR-04,

Plus en détail

Bibliothèques publiques. Formulaire de demande d agrément individuel

Bibliothèques publiques. Formulaire de demande d agrément individuel LE GOUVERNEMENT DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG Ministère de la Culture Bibliothèques publiques Loi du 24 juin 2010 relative aux bibliothèques publiques Règlement grand-ducal du 4 juillet 2010 portant exécution

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

et le Ministère délégué auprès du Ministre de l Economie et des Finances chargé du budget,

et le Ministère délégué auprès du Ministre de l Economie et des Finances chargé du budget, Arrêté Conjoint du Ministre de la Communication Porte parole du Gouvernement et du Ministère délégué auprès du Ministre de l Economie et des Finances chargé du budget, N 2491.12 du 2 Doulkeada 1433 (19

Plus en détail

Stages en archives pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle

Stages en archives pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle Stages en archives pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle De nombreux archivistes se sont déjà interrogés sur la manière d organiser un stage en archives pour des

Plus en détail

Déplacement de Najat VALLAUD-BELKACEM en Seine-Saint-Denis

Déplacement de Najat VALLAUD-BELKACEM en Seine-Saint-Denis Mardi 8 septembre 2015 Déplacement de Najat VALLAUD-BELKACEM en Seine-Saint-Denis Mise en œuvre du plan d action pour les écoles de Seine-Saint-Denis Dossier de presse 1 SOMMAIRE - Déplacement de Najat

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et suivants)

Plus en détail

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE Charte du réseau «boutique métiers d art» PREAMBULE La FNAA, soutenue par des institutionnels publics, a lancé un réseau de

Plus en détail

1. Introduction. Description du programme de maîtrise en administration

1. Introduction. Description du programme de maîtrise en administration Re sume de l e valuation pe riodique de la maı trise en administration: concentrations en finance, en intervention et changement organisationnel, en gestion du commerce e lectronique et en marketing Description

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2011 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france SCHEMA DES FORMATIONS TOUT AU LONG DE LA VIE,

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. (mise à jour du 22/09/2014)

REGLEMENT INTERIEUR. (mise à jour du 22/09/2014) UNIVERSITE MONTPELLIER 2 Sciences et Techniques REGLEMENT INTERIEUR (mise à jour du 22/09/2014) Sommaire 1. Champ d application 2. Assemblée générale, Direction de l Unité et Conseil de laboratoire 3.

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. Un secrétariat général, trois directions, un service et trois missions lui sont directement rattachés.

REPUBLIQUE FRANCAISE. Un secrétariat général, trois directions, un service et trois missions lui sont directement rattachés. REPUBLIQUE FRANCAISE Décision n 2014.0019/DP/SG du 30 avril 2014 du président de la Haute Autorité de santé portant organisation générale des services de la Haute Autorité de santé Le président de la Haute

Plus en détail

PROCEDURE STAGES. L objet de cette procédure Stages est de décrire l organisation des activités permettant la gestion des stages.

PROCEDURE STAGES. L objet de cette procédure Stages est de décrire l organisation des activités permettant la gestion des stages. PROCEDURE 1. Objet & Finalité L objet de cette procédure Stages est de décrire l organisation des activités permettant la gestion des stages. Sa finalité est de définir les activités permettant de rendre

Plus en détail

Le règlement intérieur du Centre d Etudes Doctorales (CED) de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l Université Hassan II de Casablanca

Le règlement intérieur du Centre d Etudes Doctorales (CED) de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l Université Hassan II de Casablanca Le règlement intérieur du Centre d Etudes Doctorales (CED) de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l Université Hassan II de Casablanca 1. Dispositions communes : Article 1: Identification

Plus en détail

FORMATION ET ASSISTANCE TECHNIQUE. Mieux comprendre le système commercial de l OMC

FORMATION ET ASSISTANCE TECHNIQUE. Mieux comprendre le système commercial de l OMC FORMATION ET ASSISTANCE TECHNIQUE Mieux comprendre le système commercial de l OMC Le saviez vous? Plus de 14 7 participants issus de pays en développement ont bénéficié des cours de formation et des programmes

Plus en détail

Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants

Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants Auteur : Université Paris-Est Rédacteurs : Isabelle Gautheron, Ecole des Ponts ParisTech,

Plus en détail

Programme détaillé BTS ASSISTANT DE MANAGER. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS ASSISTANT DE MANAGER. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT Programme détaillé BTS ASSISTANT DE MANAGER Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur d'assistant de Manager est un diplôme national de l enseignement supérieur dont le titulaire exerce

Plus en détail

Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité»

Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité» Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité» Objectifs : Le Conseil Régional de Lorraine, la DRAC de Lorraine et

Plus en détail

Fiche Expérience Février 2008 Guide d accès aux soins- Bron. Parilly Terraillon Bron Grand Lyon Nombre. 45% NR 34% 37% isolées Familles

Fiche Expérience Février 2008 Guide d accès aux soins- Bron. Parilly Terraillon Bron Grand Lyon Nombre. 45% NR 34% 37% isolées Familles Fiche Expérience Février 2008 Guide d accès aux soins- Bron Contexte 1. La commune de Bron : 39 000 habitants 2 quartiers ZUS Parilly Terraillon Bron Grand Lyon Nombre 6 000 9 500 39 000 d habitants Plus

Plus en détail

BOURSES D ETUDES ET DE RECHERCHE EN DROIT FONDATION KEBA MBAYE MANUEL DE PROCEDURES

BOURSES D ETUDES ET DE RECHERCHE EN DROIT FONDATION KEBA MBAYE MANUEL DE PROCEDURES BOURSES D ETUDES ET DE RECHERCHE EN DROIT FONDATION KEBA MBAYE MANUEL DE PROCEDURES 2 I. Objectifs La FONDATION KEBA MBAYE, consciente du rôle que peuvent jouer le Droit, l Ethique, l Education et le Sport

Plus en détail

BANQUE DE CANDIDATURES

BANQUE DE CANDIDATURES BANQUE DE CANDIDATURES POSTES À LA DIRECTION D ÉTABLISSEMENT (liste d admissibilité) 2010-2011-C-01 (Secteur jeune) ou 2010-2011-C-02 (Secteur adulte) La Commission scolaire De La Jonquière étudiera, au

Plus en détail

Communication de M. Dakpè SOSSOU, Maire de Lokossa

Communication de M. Dakpè SOSSOU, Maire de Lokossa Colloque Villes et Universités au service du développement local Lausanne, 20 octobre 2010 Association Internationale des Maires Francophones Communication de M. Dakpè SOSSOU, Maire de Lokossa Introduction

Plus en détail

DELEGATION DU SERVICE PUBLIC DEPARTEMENTALE DE TELEASSISTANCE TELEASSISTANCE 77

DELEGATION DU SERVICE PUBLIC DEPARTEMENTALE DE TELEASSISTANCE TELEASSISTANCE 77 DELEGATION DU SERVICE PUBLIC DEPARTEMENTALE DE TELEASSISTANCE TELEASSISTANCE 77 Rapport présentant les caractéristiques de la délégation de service public DPAAH 03/12/2010 Page 1 sur 6 1. Contexte du projet

Plus en détail

Direction générale PROGRAMME PRINCIPAL 02

Direction générale PROGRAMME PRINCIPAL 02 PROGRAMME PRINCIPAL 02 WO/PBC/4/2 page 33 Direction générale 02.1 Cabinet du directeur général 02.2 Conseiller spécial et commissions consultatives 02.3 Supervision interne Résumé 61. La propriété intellectuelle

Plus en détail

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général Secrétariat général Le texte que vous consultez est une codification administrative des Politiques de l'uqam. Leur version officielle est contenue dans les résolutions adoptées par le Conseil d'administration

Plus en détail

INFORMATISER UNE BIBLIOTHÈQUE

INFORMATISER UNE BIBLIOTHÈQUE INFORMATISER UNE BIBLIOTHÈQUE Pourquoi informatiser sa bibliothèque? L informatisation permet : - de proposer un service plus performant aux usagers (suivi des prêts, recherche documentaire plus efficace,

Plus en détail

COMMUNICATION RAPPORT D ACTIVITES 2008

COMMUNICATION RAPPORT D ACTIVITES 2008 RAPPORT D ACTIVITES 2008 MISSION ZOOM SUR En rapport avec le Ministère de l Enseignement Supérieur et la RTS Présentation des nouveaux chantiers de l UCAD : o FASEG ; o Nouveau bâtiment de la FLSH ; o

Plus en détail

1. Code de la sécurité sociale

1. Code de la sécurité sociale Points-clés de la loi du 17 décembre 2010 portant réforme du système de soins de santé et modifiant : 1. le Code de la sécurité sociale ; 2. la loi modifiée du 28 août 1998 sur les établissements hospitaliers.

Plus en détail

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service AGBF 1 Préambule L élaboration du présent projet de service est le fruit d un travail collaboratif et de concertation

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/14/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 8 SEPTEMBRE 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Quatorzième session Genève, 10 14 novembre 2014 RÉSUMÉ DU RAPPORT D ÉVALUATION DU

Plus en détail

PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION

PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION MISSIONS ESSENTIELLES : Le cadre de santé des filières infirmière, de rééducation et médico-techniques, exerce l ensemble de ses missions sous l

Plus en détail

RECTORAT CENTRE DE CALCUL INFORMATIQUE RAPPORT D ACTIVITÉS 2007-2008

RECTORAT CENTRE DE CALCUL INFORMATIQUE RAPPORT D ACTIVITÉS 2007-2008 Université Cheikh Anta Diop de Dakar RECTORAT CENTRE DE CALCUL INFORMATIQUE RAPPORT D ACTIVITÉS 2007-2008 2008 MISSIONS DU CENTRE DE CALCUL Service de support pédagogique et de soutien à l enseignement

Plus en détail

ORGANISME DE FORMATION

ORGANISME DE FORMATION ORGANISME DE FORMATION Jean-François Ferraille Email : jeanfrancois.ferraille@idetic.fr http://www.idetic.fr Tél : 01 75 50 56 04 / 06 86 56 10 44 Catalogue 2014 Logiciels libres en bibliothèque, centre

Plus en détail

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Le développement du numérique dans la sphère de l édition, les mutations induites par la dématérialisation des supports ont profondément influencé

Plus en détail

Validation par l Ecole doctorale de 30 crédits. Validation par le laboratoire de 30 crédits

Validation par l Ecole doctorale de 30 crédits. Validation par le laboratoire de 30 crédits MAQUETTE DE LA FORMATION DOCTORALE DE L ED SHS N 473 (Offre pour 2014-2015) Le doctorat équivaut à 180 crédits dont 60 crédits pour la formation doctorale et 120 crédits pour la thèse La maquette ci-dessous

Plus en détail

SECRETARIAT : INTEGRATION DE LOGICIELS BUREAUTIQUES

SECRETARIAT : INTEGRATION DE LOGICIELS BUREAUTIQUES MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION SECRETARIAT

Plus en détail

PREFET DE LA HAUTE-GARONNE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

PREFET DE LA HAUTE-GARONNE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS PREFET DE LA HAUTE-GARONNE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 2015-09-310-313 publié le 04 SEPTEMBRE 2015 SOMMAIRE 31 Université Toulouse Jean-Jaurès DRH Pôle Gestion des Personnels BIATSS Bureau des concours

Plus en détail

Les Commissions, garantes de l'auto-gestion de Locaux Motiv'

Les Commissions, garantes de l'auto-gestion de Locaux Motiv' Les Commissions, garantes de l'auto-gestion de Locaux Motiv' Chaque adhésion engage le nouveau membre à participer à la vie associative via son implication dans une commission. Forces vives de l association,

Plus en détail

Rapports du Corps commun d inspection

Rapports du Corps commun d inspection COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Vingt et unième réunion Point 3.5 de l ordre du jour provisoire EBPBAC21/6 31 octobre 2014 Rapports du Corps commun d inspection

Plus en détail

THÈSE DE DOCTORAT : SOUTENANCE 1. AVANT LA SOUTENANCE DE LA THÈSE

THÈSE DE DOCTORAT : SOUTENANCE 1. AVANT LA SOUTENANCE DE LA THÈSE École doctorale n 265 ED «Langues, littératures et civilisations du monde» D.R.E.D. INALCO 2 rue de Lille 75007 PARIS Tél : 01 81 70 12 16 Direction de la Recherche et des Études Doctorales THÈSE DE DOCTORAT

Plus en détail

EXPERTISE COMPTABLE CTB-66152

EXPERTISE COMPTABLE CTB-66152 FACULTÉ DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION PLAN DE COURS Été 2006 Le 2 mai 2006 EXPERTISE COMPTABLE CTB-66152 Professeur : Patrick Couture 5240, pavillon Palasis-Prince 656-2131, poste 7696 patrick.couture@fsa.ulaval.ca

Plus en détail

Programme Promotion de l enseignement collégial : productions étudiantes. Guide d attribution des subventions 2015-2016

Programme Promotion de l enseignement collégial : productions étudiantes. Guide d attribution des subventions 2015-2016 Programme Promotion de l enseignement collégial : productions étudiantes Guide d attribution des subventions 2015-2016 Le présent document a été produit par le ministère de l Enseignement supérieur, de

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2012-2015

Plan d action de développement durable 2012-2015 Plan d action de développement durable 2012-2015 1 contexte Avec l adoption de sa Politique de développement durable par le Conseil d administration le 15 mai 2008, l École de technologie supérieure (ÉTS)

Plus en détail

----------------------- PROJET C2D EMPLOI DES JEUNES. (Convention d Affectation N CCI 1201 02 Y)

----------------------- PROJET C2D EMPLOI DES JEUNES. (Convention d Affectation N CCI 1201 02 Y) Le C2D, un Partenariat au service du développement Union Discipline -Travail MINISTERE D ETAT, MINISTERE DE L EMPLOI, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ----------------------- Unité

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

Production Scientifique et Formation Diplômante : BILAN DE L ANNEE 2011

Production Scientifique et Formation Diplômante : BILAN DE L ANNEE 2011 REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Direction Générale de la Recherche Scientifique IMPORTANT - Le formulaire du «Bilan 2011» et le document «Annexes»

Plus en détail

DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS. Adresse :

DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS. Adresse : DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS DE Adresse : SOMMAIRE I BILAN DE LA PERIODE D AGREMENT DU AU 1. LE RELAIS 2. LE PERSONNEL DU RELAIS 3. L EMPLOI DU TEMPS DE L ANIMATEUR

Plus en détail

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH Juillet 2012 Contexte Les prix et les bourses spéciales du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) forment

Plus en détail

L Université de Strasbourg en chiffres

L Université de Strasbourg en chiffres L Université de Strasbourg en chiffres 46 627 étudiants dont 6 178 nouveaux bacheliers 2 778 enseignants et enseignants-chercheurs 2 033 personnels des bibliothèques, ingénieurs, administratifs, techniciens,

Plus en détail

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR DIRECTION DES AFFAIRES FINANCIERES RAPPORT D ACTIVITES 2008-2009

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR DIRECTION DES AFFAIRES FINANCIERES RAPPORT D ACTIVITES 2008-2009 UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR DIRECTION DES AFFAIRES FINANCIERES RAPPORT D ACTIVITES 2008-2009 2009 1 ) ACTIVITES GENERALES Danslecadredesesactivitéscourantes,laDAFa eu àparticiper àdeuxséminairessurlenouveau

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE :

TERMES DE REFERENCE : MINISTERE D ETAT, MINISTERE DE L EMPLOI, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ----------------------- Unité de Coordination des Programmes Emploi (UCP-Emploi) -----------------------

Plus en détail

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES GUIDE DES ETUDIANTS Ce guide est destiné à vous introduire au fonctionnement du Collège et du Département d études économiques européennes, en présentant les

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Statistique et informatique décisionnelle pour la santé de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne

Plus en détail

Du personnel d encadrement des commissions scolaires

Du personnel d encadrement des commissions scolaires DE S C R I P T IO N D E S E M P L O I S G É NÉ R I Q U E S Du personnel d encadrement des commissions scolaires Direction générale des relations du travail Ministère de l Éducation Juillet 2002 TABLE DES

Plus en détail

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Manuel Qualité de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Finalité et gestion du manuel qualité Déclaration de politique qualité Organisation et responsabilités

Plus en détail

LA BIBLIOTHÈQUE VIRTUELLE DE LA SHQ : contraintes, défis, occasions

LA BIBLIOTHÈQUE VIRTUELLE DE LA SHQ : contraintes, défis, occasions LA BIBLIOTHÈQUE VIRTUELLE DE LA SHQ : contraintes, défis, occasions PLAN DE LA PRÉSENTATION Congrès des milieux documentaires 25 novembre 2013 1. Introduction 2. Le SDIH de la Société d habitation du Québec

Plus en détail

(PROJET) POLITIQUE DE GESTION DOCUMENTAIRE

(PROJET) POLITIQUE DE GESTION DOCUMENTAIRE (PROJET) POLITIQUE DE GESTION DOCUMENTAIRE I ORIENTATIONS GÉNÉRALES La Bibliothèque joue un rôle fondamental en étant au cœur même des activités pédagogiques du Cégep de l Abitibi Témiscamingue (CAT) et

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D ETUDES DOCTORALES : SCIENCES ET TECHNIQUES

REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D ETUDES DOCTORALES : SCIENCES ET TECHNIQUES Université Moulay Ismail Faculté des Sciences et Techniques Errachdia REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE D ETUDES DOCTORALES : SCIENCES ET TECHNIQUES CEDOC-ST DENOMINATION DU CEDOC Article 1: Le Centre d Etudes

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENT. Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION

CHARTE D ENGAGEMENT. Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION CHARTE D ENGAGEMENT Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION Le SYCOPARC s engage à mettre en œuvre la programmation via son service de médiation culturelle. Il veille à la cohérence et à la pertinence des

Plus en détail

Management des Ressources Humaines et réformes: les engagements mutuels. Présenté par M. Driss KARIM, DAGL 26 mars 2011

Management des Ressources Humaines et réformes: les engagements mutuels. Présenté par M. Driss KARIM, DAGL 26 mars 2011 Management des Ressources Humaines et réformes: les engagements mutuels Présenté par M. Driss KARIM, DAGL 26 mars 2011 1 Sommaire - Management des RH : orientations et principes - Management des RH : réalisations

Plus en détail

Programme des experts associés des Nations Unies

Programme des experts associés des Nations Unies Programme des experts associés des Nations Unies Descriptif de poste Expert associé INT-150-13-P099-01-V I. Généralités Titre : Expert associé en ressources humaines Secteur d affectation : Service du

Plus en détail

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3 Paris, le 21 juillet 2009 Le ministre de la culture et de la communication à Mesdames et Messieurs les préfets de régions Mesdames et Messieurs les préfets de départements Mesdames et Messieurs les présidents

Plus en détail

Yourcegid Fiscalité On Demand

Yourcegid Fiscalité On Demand Yourcegid Fiscalité On Demand LS -YC Fiscalité - OD - 06/2012 LIVRET SERVICE YOURCEGID FISCALITE ON DEMAND ARTICLE 1 : OBJET Le présent Livret Service fait partie intégrante du Contrat et ce conformément

Plus en détail

Commune mixte de Valbirse ANNEXE AU REGLEMENT CONCERNANT LES COMMISSIONS COMMUNALES. Cahier des charges de la COMMISSION DE GESTION ET DE SURVEILLANCE

Commune mixte de Valbirse ANNEXE AU REGLEMENT CONCERNANT LES COMMISSIONS COMMUNALES. Cahier des charges de la COMMISSION DE GESTION ET DE SURVEILLANCE Commune mixte de Valbirse ANNEXE AU REGLEMENT CONCERNANT LES COMMISSIONS COMMUNALES Cahier des charges de la COMMISSION DE GESTION ET DE SURVEILLANCE 2015 Terminologie Tous les termes de fonction au masculin

Plus en détail

1. Recevabilité administrative et scientifique de la demande

1. Recevabilité administrative et scientifique de la demande PROCEDURE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE pour l obtention d un Doctorat à l Université SHS Lille 3, au sein de l Ecole doctorale SHS Lille Nord de France (adoptée au Conseil Scientifique du10

Plus en détail

CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX ET DES DIRECTEURS DES RESSOURCES HUMAINES DES INSTITUTIONS DE L ETAT:

CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX ET DES DIRECTEURS DES RESSOURCES HUMAINES DES INSTITUTIONS DE L ETAT: Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement (CAFRAD) Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX

Plus en détail

Expérience de la Coopération Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne Ecole Supérieure Polytechnique d Antsiranana. 1. Cadre 2.

Expérience de la Coopération Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne Ecole Supérieure Polytechnique d Antsiranana. 1. Cadre 2. THEMATIQUE A Titre : Expérience de la Coopération Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne Ecole Supérieure Polytechnique d Antsiranana. Présenté par : Professeur Chrysostôme RAMINOSOA, Directeur de l

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

Plan stratégique 2004-2007

Plan stratégique 2004-2007 Plan stratégique 2004-2007 Mot du directeur général Au cours des dernières années, plusieurs travaux importants et consultations tant à l interne qu à l externe ont conduit le Collège à l adoption de nombreux

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail

1. Réactions des participants suite aux éléments de synthèses des ateliers et rencontres de sites

1. Réactions des participants suite aux éléments de synthèses des ateliers et rencontres de sites ATELIER «Besoins de la vie étudiante» du 22 février 2011 1. Réactions des participants suite aux éléments de synthèses des ateliers et rencontres de sites Axe de réflexion : Les manques sur le campus Différents

Plus en détail

Bibliothèque Universitaire de Médecine-Pharmacie GUIDE DU LECTEUR 2009-2010

Bibliothèque Universitaire de Médecine-Pharmacie GUIDE DU LECTEUR 2009-2010 Bibliothèque Universitaire de Médecine-Pharmacie GUIDE DU LECTEUR 2009-2010 http://sicd1.ujf-grenoble.fr Horaires d ouverture septembre - octobre et juin du lundi au vendredi 8h45 à 19h00 de novembre à

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

Bilan de l activité 1996 1997

Bilan de l activité 1996 1997 Université de Paris 8 Vincennes Saint-Denis Bibliothèque Bilan de l activité 1996 1997 Conception et réalisation Cécile Robert (Évaluation des services et statistiques) Bibliothèque de l Université de

Plus en détail

UTILISATION DES CARTES DE CRÉDIT PROFESSIONNELLES

UTILISATION DES CARTES DE CRÉDIT PROFESSIONNELLES UTILISATION DES CARTES DE CRÉDIT PROFESSIONNELLES PRINCIPE : L utilisation des cartes de crédit professionnelles devrait renforcer l efficacité en simplifiant l acquisition, la réception et le paiement

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management et gestion des activités de logistique internationale de l Université de Perpignan Via Domitia - UPVD

Plus en détail

STATUTS DE LA FoND~TIoN NATIONALE ALFRED KAsTLER

STATUTS DE LA FoND~TIoN NATIONALE ALFRED KAsTLER STATUTS DE LA FoND~TIoN NATIONALE ALFRED KAsTLER 28décembre 1993 L Académie des Sciences, 23 quai de Conti, 75006 - Paris, représentée par ses Secrétaires perpétuels, MM. Paul Germain et François Gros,

Plus en détail

Association d Accueil aux Médecins et Personnels de Santé Réfugiés en France (APSR)

Association d Accueil aux Médecins et Personnels de Santé Réfugiés en France (APSR) Association d Accueil aux Médecins et Personnels de Santé Réfugiés en France (APSR) POUVOIR EXERCER LA PHARMACIE EN FRANCE POUR LES PHARMACIENS À DIPLOME NON COMMUNAUTAIRE ET POUR LES PHARMACIENS À DIPLOME

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION

PROGRAMMES DE GESTION RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION DIRECTION GÉNÉRALE DU CYCLE PREPARATOIRE & DE L'ENSEIGNEMENT SECONDAIRE Direction de la Pédagogie & des Normes du cycle préparatoire et de l'enseignement

Plus en détail

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE»

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE» APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE» INTRODUCTION Pourquoi un appel à projets «Technologies numériques pour les nouveaux usages

Plus en détail