Amroune était entouré de vautours. Ouest info BENCHINOUNE TAYEB EN EXCLUSIVITÉ À OUEST-INFO. Saïd Bouteflika est victime d une campagne de dénigrement

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Amroune était entouré de vautours. Ouest info BENCHINOUNE TAYEB EN EXCLUSIVITÉ À OUEST-INFO. Saïd Bouteflika est victime d une campagne de dénigrement"

Transcription

1 AHMED OUYAHIA Saïd Bouteflika est victime d une campagne de dénigrement _x wüé à wx átäé Ü? Ät Ä uxüà wë ÇyÉÜÅxÜ Ouest info Quotidien National D information Premier quotidien indépendant de l Algérie profonde TIARET DIRECTION DE L EDUCATION Une nouvelle équipe élue à la tête des œuvres sociales N PRIX : ALGERIE : 15 DA - FRANCE : 1 EURO BENCHINOUNE TAYEB EN EXCLUSIVITÉ À OUEST-INFO P.24 P.09 Amroune était entouré de vautours P MOSTAGANEM MAISON DE LA CULTURE OULD ABDERRAHMANE KAKI Emblème national P.03 et prospectus dans les poubelles! P.07

2 02 Mazel y amnou bel ghoula! Bila Houdoud Site web // www. ouest-info.org Souk Enssa, Sahbi! Le directeur fraîchement installé d une institution publique chargée du logement située à Sidi Bel Abbès, a été sidéré par une image autant surprenante, incompréhensible que singulière. A 16 h, à la sortie des bureaux de l institution qu il dirige, c est une cohue majoritaire féminine qui quitte les lieux de travail. Son prédécesseur, dont on a raconté les multiples frasques dans cette rubrique, n a pas lésiné sur les moyens pour... recruter surtout de la gent féminine. Et quand on connaît les penchants scabreux du personnage, le raccourci est vite fait. Son malheureux successeur se trouve dans l embarras. Que faire, ne serait-ce que pour rétablir la parité... dans l autre sens. El Djawel n est pas misogyne, mais il est de nouveau consterné par les agissements de ce lamentable Moudir et leurs conséquences sur la gestion de cette institution publique. Recruter sur le seul critère du...sexe. Hchouma, wallah! Et dire que ce personnage est en train de répéter le même manège dans une wilaya voisine o lila El-Djawal mabrouka _x wüé à wx átäé Ü? Ät Ä uxüà wë ÇyÉÜÅxÜ Ouest info Quotidien National D information Premier quotidien indépendant de l Algérie profonde Coup d'envoi à Alger de la 12eme édition du prix international du Saint Coran La 12eme édition du prix international du Saint Coran a été lancée dans la nuit du lundi à mardi à Alger avec la participation de 50 pays. Etaient présents au coup d'envoi de cette manifestation qui se tient sous le haut patronage du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, le ministre d Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, le ministre des affaires religieuses et des wakf, Mohamed Aissa, le ministre de la communication Hamid Grine, d'autres membres du gouvernement, des représentants du corps diplomatique accrédité à Alger, ainsi que des chouyoukhs, des cadres et des étudiants. Intervenant à l'ouverture de cette édition, le ministre des Affaires religieuses et des wakf a souligné que cette manifestation qui coïncide avec le 53 ème anniversaire de l'indépendance, ghazouat el badr et les dix derniers jours du ramadhan, est devenue une tradition où la compétition est ouverte aux meilleurs récitants du Saint Coran des quatre coins du monde. Rappelant que ce prix a été fondé et parrainé par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika depuis douze ans, M. Aissa a mis en exergue l'attachement du peuple algérien à la récitation et à l'interprétation du Coran à travers les différents écoles coraniques fondées par d'éminents ouléma et érudits. Par ailleurs, des enfants candidats de moins de 15 ans, participeront en parallèle, au concours national d'encouragement des petits récitants du Coran. La remise des prix de ce concours, institué en 2003 par décret présidentiel, aura lieu à la grande mosquée d'alger à l'occasion de la célébration de Leilat El Qadr (27ème jour du mois de Ramadhan). Edité par la SARL AMIN PRESS FONDATEUR Abdelaziz HOUMAD DIRECTEUR DE PUBLICATION Abdelaziz HOUMAD Rédaction Administration Publicité Villa sis à 15, rue Sahel Ibn-Khalifa, Hay El-Badr Sidi-Bel-Abbès B.P n 164 /08 Sidi Yassine- Sidi Bel Abbes Tél : Fax : Site Web : ouest-info.org Publicité 25, rue Commandant FERRADJ Sidi Bel Abbès Tel/Fax: Bureau d Oran Cité des 90/60 logements Bloc B Ilot C Bir El Djir Millénium Panorama Oran Téléphone/Fax : Heures CONCOURS INTERNATIONAL DU PLUS JEUNE RÉCITANT DU SAINT CORAN Distinction du représentant de l'algérie à Djeddah Une cérémonie de distinction a été organisée à Djeddah (Arabie saoudite) en l'honneur du représentant de l'algérie, le jeune Abderrahmane Farah et des participants au concours international du plus jeune récitant du saint Coran, a indiqué lundi un communiqué du Consulat général d'algérie à Djeddah. Les participants au concours organisé par l'instance internationale pour la récitation du saint Coran ont été honorés par les plus grandes instances officielles saoudiennes en présence de l'emir Khaled Al-Faysal, Emir de la région de la Mecque et représentant du Roi d'arabie saoudite, Salmane Ben Abdelaziz, l'emir Mechaal Ben Majid Ben Abdelaziz, Gouverneur de Djeddah et le Secrétaire général de la Ligue islamique, Abdellah Ben Abdel Mohsen At-Turki. Le jeune Abderrahmane Farah a obtenu la 5e place mondiale au concours de récitation et de psalmodie du saint Coran.Le lauréat a également été invité par le Consul général de l'algérie à Djeddah qui l'a également honoré. Photo du jour Ils ont dit... «Le nombre des stations d épuration des eaux usées en Algérie atteindra 272 unités à la fin du quinquennat contre plus de 166 actuellement, afin de garantir un meilleur cadre de vie aux citoyens». Yang Zhiming Vice-ministre chinois des Ressources humaines et de la Sécurité sociale Bureau de Mostaganem Cité 5 Juillet, Bt 68-3 étage, n 16-Face OPOW- Mostaganem Tél /Fax : Mail : br.mosta. Bureau de Chlef centre commercial Tel: Tel/ Fax : Ala balek, Sahbi? NO COMMENT! ANEP 1 Avenue Pasteur- ALGER Tel: / Fax : / ANEP ORAN TEL: Fax: Abdelouahab Nouri Ministre des Ressources en eau et de l environnement «Il faut souligner la solidité et l'excellence des relations de coopération entre l'algérie et la Chine, et le développement rapide des échanges économiques entre les deux pays au cours des dernières années». IMPRESSION SIO-Zone Industrielle Es Sénia-Oran DIFFUSION S.D.P.O Tél : Adresse : 22,Rue Lebesse Houari L'hippodrome.Oran Les manuscrits, lettres et tous documents remis à la Rédaction ne sont pas rendus et ne peuvent faire l objet d une quelconque réclamation.

3 Par A.Ikram ACTUALITÉS LOI DE FINANCES COMPLÉMENTAIRE POUR 2015 Site web // www. ouest-info.org 03 La loi de finances complémentaire pour 2015 sera votée par l Assemblée populaire nationale sous forme d ordonnance présidentielle, et donc ne pourra faire l objet de débats ni d amendements. La session de printemps 2015 des deux Chambres du Parlement (Assemblée populaire nationale et Conseil de la nation) a été clôturée le 7 juillet. Une clôture qui intervient, indique-t-on au niveau de l Assemblée populaire nationale (APN), conformément à l article 118 de la Constitution et l article 5 de la loi organique portant organisation et les relations fonctionnelles entre les deux Chambres du parlement et entre celles-ci et le gouvernement. Ce faisant, la clôture de la session printemps avait été fixée initialement pour le 2 août 2015, une date arrêtée en concertation entre l APN et le Conseil Adoptée sous forme d ordonnance? de la nation. Un changement de date qui implique par conséquent le report de plusieurs activités programmées au niveau de l APN durant le mois de juillet à la session d autonome Il s agit notablement de la présentation de l examen du projet de loi d orientation sur la recherche scientifique et le développement technologique, prévue hier et qui sera reportée à la prochaine session. Ce sera également le cas pour la présentation de l examen du projet de loi modifiant et complétant l ordonnance n portant code de commerce, prévue initialement demain 8 juillet. Notons que le vote des deux projets de lois était fixé pour le 21 juillet prochain. En outre, deux séances devaient être consacrées les 9 et 23 juillet à plusieurs questions orales et qui seront donc déprogrammées. Mais cette déprogrammation implique autre chose. En cours de maturation, le projet de loi de finances complémentaire pour 2015 devrait être finalisé ces jours-ci et présenté à l aval de l exécutif avant d être soumis à l examen de l APN. Une présentation qui aurait pu avoir lieu durant ce mois de juillet. Or, en clôturant ses travaux dès aujourd hui et pour plusieurs semaines, la Chambre basse du Parlement ne pourra examiner donc le projet de LFC Ce projet sera donc adopté par l exécutif sous forme d ordonnance présidentielle, lors d un Conseil des ministres qui devrait intervenir incessamment, d autant que le président de la République a toute latitude de légiférer par ordonnance durant l intersession parlementaire. Une option également justifiée dans la mesure où le contexte économique et financier actuel exige la mise en œuvre rapide de mesures fiscales et budgétaires, au menu justement de cette LFC. Ce faisant, les députés MINISTÈRE DE LA DÉFENSE NATIONALE Le général-major Mohamed Larbi Haouli installé au poste de Commandant des Forces navales Le général-major Mohamed Larbi Haouli a été installé lundi au poste de Commandant des Forces navales, succédant au défunt général-major Abdelmalek Necib, lors d'une cérémonie présidée par le général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'armée nationale populaire (ANP), indique un communiqué du ministère de la Défense nationale. "En exécution du décret présidentiel du 28 juin 2015, portant désignation du Commandant des Forces navales, le général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'armée nationale populaire, a présidé lundi dernier, au siège du commandement des Forces navale à l'amirauté, la cérémonie d'installation officielle du général-major Mohamed Larbi Haouli, nommé au poste de Commandant des Forces navales et succédant au défunt généralmajor Abdelmalek Necib", relève le communiqué. "Après la cérémonie d'accueil et devant les cadres et les éléments des Forces navales, le général de corps d'armée s'est adressé à l'assistance leur demandant de reconnaître leur nouveau Commandant et de suivre ses instructions, selon les lois et l'honneur des Forces armées algériennes", précise la même source. "Au nom de son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, et conformément au décret présidentiel du 28 juin 2015, je nomme officiellement, en ce jour, Commandant des Forces navales, le généralmajor Mohamed Larbi Haouli, en succession au défunt général-major Abdelmalek Necib", a déclaré Gaïd Salah. "Il est ainsi de votre devoir de reconnaître votre Commandant, le général-major Mohamed Larbi Haouli, ici présent devant vous, et de suivre ses ordres dans le cadre du service, conformément aux règlements militaires et selon les lois et l'honneur des Forces armées algériennes", a- t-il souligné. "Je souhaite au nouveau Commandant des Forces navales tout le courage et la réussite devant cette lourde et sensible responsabilité. Il ne me reste, en cette occasion, que de prier miséricorde à l'âme du général-major Abdelmalek Necib qui a fait preuve, au commandement des Forces navales, d'une grande détermination", a-t-il mentionné. "Il était un exemple de discipline, de loyauté et d'abnégation. Nous prions Dieu le Tout-Puissant de lui accorder sa Sainte Miséricorde et de soutenir son successeur, le généralmajor Mohamed Larbi Haouli, pour parfaire le chemin avec toute la rigueur requise afin d'obtenir les résultats souhaités", a poursuivi le chef d'état-major de l'anp. F.Nabila ne pourront qu adopter le texte d ordonnance dans son intégralité, sans pouvoir en débattre en plénière ou y apporter des amendements. En d autres termes, l exécutif entend éviter toute surenchère, toute remise en cause des dispositions de la LFC Et cela même si la Chambre basse n a pas pour habitude d influer sur les projets de lois de finances tels quels, la commission habilitée de l APN exerçant à ce titre une mission de vigilance et de régulation et rejetant généralement toute proposition d amendement considérée comme non idoine. Notons, ce faisant, que le vote de la LFC par ordonnance présidentielle a eu lieu à maintes reprises durant les quinze dernières années. TRAVAIL, EMPLOI ET SECURITE SOCIALE Signature d'un plan d'action de coopération entre l'algérie et la Chine Un plan d'action de coopération entre l'algérie et la Chine dans le domaine du travail, de l'emploi et de la sécurité sociale pour la période a été signé lundi. Le plan d'action a été signé, pour la partie algérienne, par le ministre du Travail, de l'emploi et de la sécurité sociale, Mohamed El Ghazi, et, pour la partie chinoise, par le vice-ministre des Ressources humaines et de la sécurité sociale, Yang Zhiming, qui effectue en visite de travail en Algérie. La signature du plan d'action entre dans le cadre de la mise en œuvre de l'accord de coopération entre les gouvernements des deux pays, signé le 29 avril 2015 à Pékin, dans le domaine du travail, de l'emploi et de la sécurité sociale. Un échange de visites et d'expériences entre responsables et experts des deux pays est prévu à ce titre entre 2015 et Selon les clauses du plan d'action, les deux parties échangeront, lors de la conférence de l'organisation internationale du travail (OIT), des points de vue sur les questions de l'emploi, du travail et du système de sécurité sociale et des réformes engagées dans ce domaine dans les deux pays. Dans une déclaration à la presse, au terme de la cérémonie de signature, M. El Ghazi a précisé que ce plan d'action constituait une "référence" pour l'échange entre l'algérie et la Chine à même, a-t-il dit, de renforcer les "bonnes" relations bilatérales et la coopération dans plusieurs domaines. Cette coopération permettra de faire connaître l'expérience algérienne en matière de promotion de l'emploi et de lutte contre le chômage, notamment par la création de micro-entreprises dans le cadre des dispositifs de soutien à l'emploi, et les réformes engagées dans le secteur de la sécurité sociale, a ajouté le ministre. Le responsable chinois s'est, pour sa part, félicité de la signature du plan d'action de coopération qui contribuera, a-t-il dit, à la mise en œuvre de l'accord signé entre les gouvernements des deux pays et permettra d'accorder des facilités à la main d'œuvre chinoise en Algérie et à la main d'œuvre algérienne en Chine. Yang Zhiming a tenu à souligner "la solidité et l'excellence des relations de coopération" entre l'algérie et la Chine, relevant "le développement rapide des échanges économiques entre les deux pays au cours des dernières années". B.Kader

4 SITE Web // 04 ACTUALITÉS ABSENTÉISME, CONGÉS ET ARRÊTS DE TRAVAIL Les administrations au ralenti Chaque Ramadhan, les administrations et les institutions publiques sont sujettes à caution. Tous les prétextes sont inventés. L absentéisme devient la règle alors que les congés spéciaux et les arrêts de travail se multiplient. L administration fonctionne au programme minimum. Par A.Adel C est un phénomène récurrent que de voir dans durant le mois de carême des responsables ou des agents administratifs quitter avant l heure leur poste de travail. Pis, certains s arrangent pour ne pas venir en présentant des congés de maladie, des arrêts de travail et certains s absentent carrément durant de longues heures. Avec ces comportements qui sont légion, le rendement au travail accuse une baisse significative et se traduit le plus souvent par un piètre accomplissement des prestations de service. Il y a quelques années, l institut Abassa du sondage a effectué une étude de terrain sur le travail des institutions publiques durant le Ramadhan. Les résultats publiés sont significatifs au point où 56 % des Aalgériens travaillent moins que les autres mois. Ils sont 42 % à prendre des congés spéciaux ou de maladie durant ce mois et 77 % estiment que leur rendement baisse au travail et 66 % arrivent en retard sur leurs lieux de travail. Ce sondage renseigne ainsi que le Ramadhan ne rime pas avec une cadence régulière ou normale de la productivité. Et ce sont les citoyens qui en paient le prix avec des prestations qui ne sont pas à la hauteur des exigences attendues. Des témoins affirment que des préposés aux guichets de certaines administrations sont absents ou alors une seule personne exécute la tâche des autres. L exception viendrait des services de la Poste et des impôts qui sont obligés de faire face à l ampleur de la demande où les agents aux guichets accomplissent leurs tâches routinières. Mais à l inverse, dans deux polycliniques d Alger- Centre où nous nous sommes rendus, il n y avait pas de médecins du jour qui devaient prendre en charge les malades. Interrogé, un réceptionniste de l accueil regrette que le seul médecin disponible n ait pu venir sans autre explication. Même constat après la rupture de jeûne où les portes de ces polycliniques sont fermées sans aucune note. Pourtant ce ne sont pas les malades qui manquent durant cette période. Le ministre de la Santé avait affirmé que ces structures hospitalières étaient ouvertes 24 heures sur 24 et que les malades devaient s y présenter pour alléger la pression sur les services d urgence des hôpitaux. Mais pour l heure, les malades n ont pas d autre choix que de se ruer vers les VIOLENCES FAITES AUX FEMMES Une coalition d associations monte au créneau La loi sur les violences faites aux femmes, adoptée il y a quelques mois par l Assemblée populaire nationale, tarde à atterrir sur le bureau du Conseil de la nation. Face à cette situation, pour le moins insolite, plusieurs associations de femmes et des droits de l Homme, militant dans différentes régions du pays, dont le réseau Wassila d aide aux femmes et enfants victimes de violence, le Ciddef, Fard d Oran, Afad d Annaba, Initiatives de protection des droits des femmes de Tébessa, l Association des femmes algériennes pour le développement, SOS Enfance en détresse de Tiaret et Afac Béjaïa, se sont concertées. Elles ont surtout décidé de réagir car elles sont très inquiètes sur le silence installé après les oppositions qu a rencontrées cette loi, lors des débats à l APN, et parce qu elles sont conscientes que des milliers de victimes continuent d être violentées tous les jours. Cette coalition d association organisera une conférence de presse, aujourd hui, au siège de l association Femmes en communication (FEC), à la maison de la presse Tahar-Djaout (Alger). Soumia Salhi, féministe et syndicaliste, que nous avons pu joindre, hier, au téléphone, a laissé entendre que le retard pris dans le traitement de cette loi ne saurait durer encore en raison des souffrances des femmes victimes de violences, en signalant que la démarche des associations est destinée à faire bouger les choses. Les violences à l égard des femmes, phénomène qui touche de nombreux pays dans le monde, sont de plus en plus dénoncées en Algérie, y compris par une partie des victimes. La présence des femmes dans l espace public, à l université, dans la Fonction publique et dans le secteur économique où elles sont nombreuses à occuper des postes qualifiés, a aidé à la prise de conscience des dégâts de ce fléau, et ce, d autant que les violences faites aux femmes se sont parfois terminées par un handicap à vie ou par le décès de certaines d entre elles. Mais, c est également la mobilisation du mouvement associatif, de parlementaires et de citoyens qui a donné de la visibilité à ce phénomène de santé publique. À partir de là, la promulgation d un texte de loi contre la violence envers des femmes s imposait d ellemême. C.Sofiane hôpitaux faute de prise en charge ailleurs. Ce qui aggrave ces cas, ce sont les rixes entre citoyens et préposés à l administration qui remettent en cause tout dialogue ou écoute dont se targuent certaines institutions et entreprises publiques. Ce qui n est pas sans incidence sur la prestation fournie à laquelle s ajoute le comportement négatif de certains agents. Les experts en sociologie et en psychologie nous renseignent dans ces cas sur la montée du «stress et de l agitation» dans ces milieux professionnels qui ont leur impact sur la façon de travailler. On estime selon une étude du Centre de recherches et d étude des populations ABDELOUAHAB NOURI Construction de plus de 100 stations d épuration des eaux usées Le nombre des stations d épuration des eaux usées en Algérie atteindra 272 unités à la fin du quinquennat contre plus de 166 actuellement, afin de garantir un meilleur cadre de vie aux citoyens, a indiqué lundi à Alger le ministre des Ressources en eau et de l environnement, Abdelouahab Nouri. "L Algérie s est engagée à améliorer les conditions de vie des citoyens et c est dans ce cadre que le pays compte augmenter les capacités de traitement des stations d épuration des eaux usées en construisant plus de 100 nouvelles unités", a indiqué le ministre à l occasion de la mise en service de la 2ème tranche de la station d'aïn El Benian à l ouest d Alger. Le ministre qui a aussi procédé à la mise en service de la deuxième tranche de la station de Baraki, a déclaré que ces démarches visent "à maîtriser le problème des eaux usées à Alger qui parviendra à un taux de zéro rejet dans la nature à la fin du quinquennat". La capacité de la station de Baraki passera dans deux mois, à la fin des essais techniques, d une capacité de équivalent habitant à 1,8 million eq/hab et d un débit de m3 par jour à m3. La station d'aïn El Benian passera de eq/hab à eq/hab pour traiter m3 par jour contre la moitié actuellement. C est pour que les services des administrations publiques et les services municipaux se sont détériorés à 84 % durant le mois de jeûne. Or à ce propos, il faut noter l effort de numérisation entrepris dans ces institutions par l Etat, ce qui est censé alléger le fardeau aussi bien pour les administrateurs publiques que les citoyens. faire face à la problématique du rejet des eaux usées dans les oueds et la mer que leur traitement s avère inévitable, selon le ministre, qui a souligné que les projets réceptionnés à Baraki et Aïn El Benian participent à la réalisation de cet objectif notamment avec leurs capacités de traitement qui sont doublées. Lors de sa visite, le ministre a inauguré le collecteur intercommunal de Sidi M hamed de 2,7 km prenant naissance à l avenue Bougara à El Biar et cet ouvrage permettra la lutte contre les inondations au centre d Alger. A.Ikram

5 SIDI BEL ABBES Site web // www. ouest-info.org 05 L EX BRIQUETERIE DU QUARTIER BOUAZZA EL-GHARBI Le site tant convoité entame sa mue Briguée depuis des années, l ex briqueterie sise au quartier populeux de Bouazza El-Gharbi, est en passe d entamer sa mue. A la délinquance qui a sévi sur les lieux, il y a des années, le site sera destiné, au grand bonheur des riverains, au sport et à la détente publique. Arrachée au nez et à la barbe des gros bonnets, l ancienne briqueterie dont la position géographique ainsi que la superficie non négligeable, ont suscité beaucoup de convoitises, est revenue, in extremis, grâce au wali, à la masse juvénile. Laissé, curieusement, à l abandon, depuis presque 20 ans, le site dont les vestiges se confondaient avec le quartier, est sur le point de changer définitivement de vocation. Converti non sans difficultés en un complexe sportif pourvu de toutes les commodités, le site verra, une fois réceptionné, les jeunes s adonner à cœur joie à leurs sports favoris. Belhadj B. MÉDICAMENTS Le Gaviscon introuvable! L absence de certains médicaments souvent prescrits lors de consultations médicales, est devenue cyclique dans les pharmacies de la wilaya de Sidi Bel Abbès. En effet, le Gaviscon est introuvable dans les officines notamment du chef-lieu, au grand désespoir des patients obligés à des déplacements coûteux vers les régions limitrophes pour acheter le médicament. A signaler que le Gaviscon est efficace pour des maux de l appareil digestif (douleurs et brûlures de l estomac) particulièrement en cette période de grande «bouffe» incontrôlée comme d habitude où les yeux sont plus gros que le ventre. Pour rappel, dernièrement, le sulpiride fabriqué par la firme Saidal avait déserté les étals des pharmacies durant plusieurs jours pour rupture de stocks. Aussi, devant une telle situation qui pénalise les malades, on relève malheureusement un amateurisme flagrant dans la gestion des stocks. D autre part, il a été relevé que les commandes des officines se font au compte-gouttes par crainte de péremption et le malade doit prendre son mal en patience à défaut de médicament de remplacement comme c est souvent le cas pour certaines pathologies. Une question : «Pourquoi a été créée en 2008 l agence du médicament censée de suivre la traçabilité des médicaments et réguler le circuit de distribution?» Mehdi Kada HABITS DE L AÏD Flambée des prix! A quelques jours de la fête de l Aïd, Sidi Bel Abbès vit un véritable rush sur les magasins de vêtements et de chaussures. En effet, au niveau du centre-ville et juste après le F tour, une grande animation envahit les artères commerciales de la ville. La foule s y bouscule, à la recherche de bonnes affaires. Mais cette année, et de l avis de tous, la cherté des articles vestimentaires, surtout pour enfant et jeune garçon, a atteint des seuils vertigineux. Aucun ensemble pour garçons ou fillettes n est cédé à moins de DA. Un jean, de qualité modeste, frise aisément la barre des DA. Le prix d une simple chemise est négociable qu entre et DA. Quant aux produits dit «Made in», c est une autre paire de manches : «Pour satisfaire les besoins de deux enfants seulement, je viens de débourser plus de DA!», avouera un jeune père de famille, rencontré à sa sortie d un magasin, accompagné de ses deux enfants, guère satisfaits de leurs acquisitions. «La ville de Sidi Bel Abbès n a jamais enregistré une cherté pareille! C est une véritable saignée pour les petites et moyennes bourses», ajoute notre interlocuteur. Il faut dire qu en matière d offre, les produits proposés sont alléchants, surtout avec les nouvelles boutiques aux articles «premier choix» qui affiche des prix très élevés. Mais il est une clientèle, triée sur le volet, qui n hésite pas à mettre le prix pour acquérir ce qu elle appelle communément «produits griffés ou produits de marque», à la grande satisfaction de leur progéniture. A noter que pour les moins nantis, il existe le marché hebdomadaire (chaque vendredi), qui est un lieu de prédilection pour ces catégories sociales. Les prix affichés sont abordables, quoique les produits proposés soient de moindre qualité : «Certes, les frais de l Aïd sont venus se greffer à ceux du mois de Ramadhan, mais je ne peux pas laisser les enfants sans vêtements neufs, quitte à emprunter de l argent!», avoue un autre père de famille. A. Hocine AVIS DE PERTE Le docteur Fafa Abdelhakim décline toute responsabilité quant à l utilisation frauduleuse d un cachet humide perdu et portant ses coordonnées. Ouest - Info Le08/07/2015

6 06 Site web // www. ouest-info.org SIDI BEL ABBÈS Les habitants ne supportent plus les tapages nocturnes Les habitants de la cité 96 logements, à la Bremer, vivent au rythme des nuisances nocturnes. A l origine de cette situation, des groupes de personnes qui s installent tout près des blocs pour s adonner à toutes sortes de nocuités. Les habitants sont obligés de supporter les fadaises de ces groupes, même en fermant les fenêtres. Les occupants de la dite cité sont désemparés à cause d'un parking qui incite les personnes de tout âge à former des groupes sous les immeubles et cela les gêne considérablement, notamment en période diurne. L'absence de civisme et le manque de respect aux voisins ont encouragé ces groupes à faire fi de leur quiétude. Aussi, les habitants se plaignent non seulement de ces pratiques mais aussi des véhicules de personnes habitant loin de la cité qui stationnent la nuit dans les alentours des immeubles. Le ronronnement des moteurs, particulièrement tôt le CITÉ 96 LOGEMENTS/ LA BREMER matin, donne du tournis aux habitants. Les responsables concernés sont interpellés pour éradiquer ces dépassements et mettre fin à ce genre de situation. Les habitants de la cité 96 logements se disent exaspérés par leurs conditions de vie au quotidien, sans parler des questions de sécurité, l éclairage public étant détérioré. Ils assistent impuissants au laisseraller qui s'est peu à peu soldé par une dégradation de leurs conditions de vie. Ce n'est pas pour autant que beaucoup d entre eux ont décidé de renoncer au fameux «vivre-ensemble» prôné par les politiques de tous bords. «Nous, on veut bien vivre avec tout le monde à nos côtés, mais nos conditions de vie sont devenues intolérables. Et le droit au sommeil?», confient ils. Les habitants de la cité sont victimes de nuisances sonores dues aux parkings. Nous posons la question simple : est-il normal que des personnes qui gagnent leur vie en gardant les véhiculent dérangent leurs voisins à longueur d année? On est toujours à la merci de ce vrombissement incessant et pénible. Les habitants qui veulent profiter de leurs nuits en toute quiétude sont exaspérés par le phénomène. La réaction des voisins est partagée. Ne mélangeons pas tout et ne tombons pas dans la caricature. Habiter près d'un parking informel «géré» par un voisin ne signifie pas tout accepter. Ce n'est pas le parking qui est en cause mais l'usage qui en fait, et donc ce comportement de personnes qui fait bien souvent parler de lui. Vu le nombre de personnes qui se plaignent régulièrement du bruit, il serait utile que les autorités s impliquent. N y a-t-il pas une loi qui interdit les tapages nocturnes? Ou c est l impunité qui règne en maitre? Les pouvoirs publics sont interpellés. M O Noureddine APRÈS UNE OPÉRATION CHIRURGICALE SUBIE À L EPH Décès d une jeune fille âgée de 16 ans Une adolescente de 16 ans est décédée le 02 juillet dernier des suites d'une opération chirurgicale, selon la directrice de l EPH de Sidi Bel Abbès. Ses parents vont-ils déposer plainte.? C était au départ une opération banale qui s est soldée par un drame. L affaire s est jouée en deux temps. Le 27 juin dernier, la malade portant les initiales H. L, âgée de 16 ans, se plaint de maux de ventre. Elle consulte son médecin traitant qui l oriente vers l EPH de Sidi Bel Abbès, cette dernière a été hospitalisée le même jour. Vu l urgence de son cas, H.L a été programmé par l équipe chirurgicale de l EPH le lendemain. Opérée mais rapidement des complications surviennent, la patiente perd conscience et tombe dans un profond coma, selon la directrice de l EPH, une équipe multidisciplinaire se trouvait sur place pour essayer de réanimer l adolescente, mise sous respiration artificielle au niveau du service de la réanimation, Ne pouvant être transférée au niveau du CHU Abdelkader Hassani de Sidi Bel Abbès car son «état la rendait intransportable», selon la directrice Mme Nouara, «la patiente a subi des analyses quotidiennes ainsi qu un scanner effectué le 01 juillet 2015, où on décèle une insuffisance rénale. La patiente est ensuite transférée vers le centre hospitalo-universitaire Abdelkader Hassani de Sidi Bel Abbès où elle décède le lendemain matin en dépit de l intervention constante des secours et des médecins. Que s est-il passé lors de l opération? Une chose est sûre, les parents de M.M sont décidés de porter plainte contre le chirurgien. Ils estiment qu il y a eu faute médicale. A. Hocine CONFÉRENCE DE PRESSE DE LA DIRECTRICE DE L EPH DE SIDI DJILLALI «L Anapath déterminera les causes du décès de la jeune H. Leila, âgée de 16 ans» La directrice de l EPH de Sidi Djilali Mme Nouara Mariama, a donné une conférence de presse le 6 Juillet 2015, au sujet du décès de la jeune Habbache Leila âgé de 16 ans, dont elle présenta en son nom et au nom du personnel médical et paramédical de l EPH ses vives condoléances aux parents de la jeune fille décédée. L intéressée s est présentée pour subir une intervention chirurgicale à l EPH, dans le cadre des interventions programmées. Elle a subi les examens complémentaires spécialisés auprès de la polyclinique et elle a été auscultée par la réanimatrice et le chirurgien qui ont considéré, que son état n était pas urgent. Vu par le docteur Mokhtar, qui l a introduite dans un programme d intervention chirurgical ordinaire, qui n avait pas un caractère d urgence. Elle avait un kyste, situé sur la partie inférieure de sa colonne vertébrale-elle a été admise le 27 juin et fut programmée pour une intervention chirurgicale par les docteur El Ayachi et Mokhtar, pour le dimanche 28 juin. Elle a été préparé psychologiquement, parce qu elle avait peur de l intervention et fut introduite dans la salle d intervention, pour la préparation de la malade pour l anesthésie et intubation. Elle fut prise en charge par toute une équipe multidisciplinaire dont le médecin chargé de la réanimation et de son équipe. Son bilan opératoire était normal. Mme Nouara Mariama, directrice de l EPH insista pour dire que l intervention n avait pas encore commencé, l équipe se préparait, en attendant que l intéressé soit prête, et permettre au chirurgien de passer à l acte chirurgical. Après l intubation, l équipe de réanimation constata que la patiente, présentait une souffrance respiratoire. C est alors que le médecin spécialiste effectua son impossible pour la réanimer. Elle est rentrée en état de comas -Plusieurs exploration plus poussée avec scanner ont été faite dans l immédiat, d où il est apparu que la patiente avait une insuffisance rénale Les médecins se consultèrent pour son évacuation vers le CHU Hassani Abdelkader en vue d une dialyse, vu qu elle présentait un début d insuffisance rénale., il fut décidé de la transporter dans le service spécialisé du CHU, cependant son état de santé étant intransportable, il fallait attendre que l état s améliore. Le 1 juillet, vers 18h, les médecins chargés de la réanimation ont évacué la malade au CHU, en ambulance médicalisée, une fois que son état s est amélioré. Mais la jeune patiente est décédée le 2 Juillet. La directrice affirmera qu il n y avait aucune défaillance dans le suivi de la malade du début jusqu'à la fin. Elle dira, que l on ne pourra pas dire que rien n a été fait, parce que toute l équipe pluridisciplinaire, les moyens matériels, médicamenteux et humains ont été mobilisés depuis le début. Après avoir questionné le Dr Hattabi qui l avait consulté en prime abord, j ai eu la confirmation qu elle n avait aucun antécédent pathologique. Nous avons appris que la famille a engagé une procédure judiciaire? Suite à la présentation d un certificat stipulant que les conditions de la mort restent indéterminées en attendant les conclusions de l analyse Anapath, dans l autopsie. Nous ne pouvons soutenir l hypothèse qu il s agit d une erreur médicale, tant que les résultats de l autopsie, ne sont pas encore prononcé par l anapath et ce n est que lorsque nous aurons les résultats, que les mesures seront prises, conformément à la réglementation. Cependant je tiens à préciser que depuis mon installation le 8 Mars dernier, aucune défaillance n a été enregistrée auprès de mon personnel et j assume l entière responsabilité de la période ou j ai pris fonction et ceci parce que la passation de consigne entre l ancien directeur et moi, n a pas été faite, aussi je ne peux donner un avis sur un médecin, qui pour moi a toujours été correct Je tiens à préciser que je n ai jamais avancé un avis à l encontre du médecin, tel qu un organe de presse l a stipulé. Je tiens à préciser que notre EPH se charge de toutes les situations chirurgicales qui ne sont pas faites dans d autres lieux hospitaliers. Nous prenons également en charge les pathologies du CAC. Beaucoup de bonne chose sont faite et le seront encore. En conclusion, la directrice soutiendra qu au niveau des services de l EPH, toutes les mesures ont été prises et continueront à l être. A ce jour, un point d interrogation sur le décès de cette malade, se pose et seul l anapth en déterminera les causes. Elle ajoutera «nous sommes curieux de savoir ce qui s est passé, dans cette malheureuse situation». K.Benkhelouf

7 MOSTAGANEM MAISON DE LA CULTURE OULD ABDERRAHMANE KAKI Site web // www. ouest-info.org Emblème national et prospectus dans les poubelles! 07 Si le ministre de la culture Azzeddine Mihoubi n a pas caché son mécontentement lors de la visite de travail qu il a effectuée le 13 juin dernier quant à la gestion de son secteur à Mostaganem, si les artistes se sont soulevés contre la marginalisation, le népotisme et le favoritisme, si la production artistique est presque quasi inexistante, c est que le secteur de la culture à Mostaganem est gangrené jusqu à la moelle épinière par la médiocrité et la mauvaise gestion dont acte. Par Chanez Encore une fois, les responsables de la culture ont montré leurs limites sinon comment expliquer cet acte impardonnable et d une extrême gravité que celui de jeter l emblème national, symbole de fierté de toute une Nation, de tout un Peuple qui a sacrifié plus de 8 millions de chouhada en 132 ans de colonisation (1830/1962) et 1,5 million de chouhada durant la glorieuse guerre de libération nationale (1954/1962), dans les poubelles de la maison de la culture Ould Abderrahmane Kaki, ainsi que des manuscrits sur l histoire de l Algérie jetés et éparpillés à même le sol (voir photos ci-dessus). Tenezvous bien, cette découverte a été faite au moment où le Peuple Algérien célébrait dans la ferveur et le souvenir POUR PROTESTER CONTRE L ABSENCE D EAU POTABLE Les habitants des douars ferment le siège de l'apc de Bouguirat Les habitants de plusieurs douars de la commune de Bouguirat, distante de 27 kilomètres du chef-lieu, ont fermé le siège de l'apc afin de protester contre absence d'eau du robinet en ce mois sacré. Leur calvaire s'es accentué avec la chaleur et le jeûne. Cette situation ne date pas d'aujourd'hui, assurent plusieurs citoyens sur place. Les élus et les responsables locaux sont pointés du doigt par la majorité des protestataires. N'ayant aucune solution, les habitants de ces douars se rabattent sur l'eau des citernes, payée à 1000 dinars! Il aura fallu l'intervention des services de sécurité pour disperser la foule et rouvrir les portes de l'apc. Beaucoup de citoyens regrettent le départ de l ex-directeur des ressources en eau qui avait réussi à relever le pari en menant à bon terme plusieurs projets. Le taux de raccordement en eau potable à Mostaganem est de 95%. Mihoub STATION BALNÉAIRE D OURÉAH Les locaux de la honte démolis Sur décision du wali, les locaux de la plage de Ouréah ont été rasés. Ces commerces de la honte abritaient des soirées indécentes en plein mois sacré. Les riverains ont signalé la situation aux services concernés qui ont transmis un rapport détaillé au chef de l exécutif qui n'a pas tardé à réagir en ordonnant la démolition. Aussi, M.Maabed Ahmed a donné instruction afin de délocaliser la scène abritant les soirées ramadanesque à la Salamandre. Les riverains ont signalé à maintes reprise le vacarme nocturne et les paroles indécentes de certains chanteurs de rai programmés en ce mois sacré. Les habitants de la Salamandre se disent soulagés par une telle décision. Chanez VÉRITABLE JOYAU ARCHITECTURAL La Mosquée El-Badr nécessite une attention soutenue La mosquée El-Badr un véritable joyau architectural située en plein centre de ville Mostaganem, ne cesse de se dégrader au vu et au su de tout un chacun. Cet édifice considéré comme un site historisque, une ancienne église du temps du colonialisme a besoin de des travaux de réhabilitation et d entretien, et d une réelle prise en cgarge des responsables concernés. Sur le vu de l état de dégradation de ce monument historique, fréquenté quotidiennement par des centaines de fidèles et suscitant la curiosité de visiteurs et autres touristes, les autorités locales sont interpellées pour une restauration adéquate. Safia le 53ème anniversaire de son indépendance nationale acquise au prix de très lourds sacrifices. Il est temps aujourd hui pour les autorités centrales de prendre les mesures nécessaires pour mettre fin à cette mascarade qui n a que trop duré. La société civile, les artistes et tous les acteurs concernés ne doivent plus tolérer cette situation. Des dépassements inqualifiables! L emblème national dans une poubelle est un acte condamnable, inacceptable et impardonnable à plus d un titre et implique des sanctions sévères à la hauteur de l acte commis. Une enquête en ce sens est toute indiquée pour délimiter les responsabilités de CITE DU 5 JUILLET tout un chacun dans cette affaire. Basta! Aussi avons-nous appris qu un ancien cadre de la culture se trouve victime d une flagrante injustice. En effet, le cadre en question réhabilité par la justice depuis plus de quatre mois, n a toujours pas été réintégré dans son poste à ce jour malgré la décision de justice. D autres dossiers seront mis à nu concernant la gestion du secteur de la culture qui, de l avis de tous les spécialistes, nécessite une opération de toilettage de fond en comble. Tensions entre policiers et jeunes Depuis le 4 juillet passé, la tension est montée d un cran entre des policiers de la 6ème sûreté urbaine et des jeunes de la cité du 5 juillet. Ce climat délétère avait amené un jeune à tenter à se suicider juste avant la rupture du jeûne, en cet après-midi du 4 juillet. La situation a été maîtrisée après plusieurs minutes de dialogue avec le suicidaire, mais elle a dégénéré une seconde foi, en fin d'après-midi du 5 juillet. De graves heurts se sont produits entre policiers et jeunes de la cité. Des jeunes furieux, nous ont déclaré qu'un autre jeune aurait été maltraité par des hommes en bleu, d'où cette montée de tension. Le problème semble plus complexe et il faut reconnaître que le commerce de la drogue menace sérieusement la quiétude des habitants de la cité. Selon certaines indiscrétions, un laisser-aller flagrant est constaté notamment sur la vente de boissons alcoolisées et de la drogue dans certains immeubles de la cité. Nous reviendrons avec plus de détails. Chanez QUE SE PASSE-T-IL A L HÔPITAL CHE GUEVARA? Un agent de sécurité fait la pluie et le beau temps! A Mostaganem le secteur de la santé ne cesse de susciter des commentaires passionnés à travers la place publique, par le fait où beaucoup de choses se font et se défont au niveau de plusieurs structures, relevant de cet important. Les praticiens et spécialistes dénoncent les mauvaises conditions de travail et exigent des responsables que les promesses soient tenues en matière de logements, alors que les patients prennent leur mal en patience en l absence de l accueil et d une réelle prise en charge. Selon les observateurs et le commun des citoyens, au niveau de l hôpital Che Guevara, un agent de sécurité fait la pluie et le beau temps, il n est un secret pour personne que cet agent fait de l ombre au directeur de l établissement, par le fait de par son comportement où il agit en véritable responsable!! Aujourd hui nul n ignore, que cet établissement hospitalier semble être gérer par cet agent de service. Ces agissements irresponsables portent atteinte à l image de marque de l hôpital et qu il est nécessaire de mettre un terme à ce genre de comportement. Les responsables de l établissement hospitalier et plus particulièrement le directeur sont appelés à plus de rigueur et de sérénité dans la gestion quotidienne de l hôpital, sans cela c est tout le secteur de la santé qui en prendrait un sérieux coup. Safia

8 Site web // www. ouest-info.org 08 RÉGIONS-INFO AIN-TEMOUCHENT CAMPAGNE MOISSON-BATTAGE quintaux de céréales récoltés Selon les services agricoles de la wilaya d Ain-Temouchent, le lancement de la campagne moisson-battage qui a été lancée le 23 mai 2015, tire à leur fin pour les superficies à moissonner ne dépassant un taux de 25%. Cette saison a connu une production de céréales de quintaux toutes variétés confondues, un record dépassant largement celui de Par A.Benlebna De même, selon toujours les mêmes services, les Coopératives des Céréales et Légumes secs (CCLS) d Ain-Temouchent et de Hammam Bouhadjar ont collecté à ce jour une quantité de quintaux, et les 25% qui restent des travaux de la campagne moissons battages peuvent atteindre plus de quintaux de céréales. La production satisfaisante de la céréaliculture aurait à l origine de la pluviométrie, avec une bonne répartition saisonnière qui a atteint 445 millimètres dont 32 millimètres enregistrés durant le mois de mars de cette année 2015, et les procédés d irrigation à point pour venir au renforcement de la germination des épis de blé en difficultés, dans ces zones ayant connu plus ou moins quelques déficits pluviométriques. A cela s ajoutent, l extension de la superficie emblavée avec l utilisation des semences et des engrais à partir des CCLS, le renforcement des soutiens financiers et matériels agricoles par l Etat, l esprit consciencieux des agriculteurs de la profession céréalière qui ont procédé aux premiers travaux du labour profond et les intrants avec le respect des dispositions et des itinéraires techniques théoriques et pratiques notamment par des séminaires et des journées de vulgarisation, sans épargner le lancement des travaux de s les à partir du mois d octobre 2014, sans aucun retard. Notre source précise que la superficie emblavée a été passée de hectares toutes variétés céréalières confondues, durant l année agricole , pour atteindre hectares. L opération d extension a ACCIDENTS DE LA CIRCULATION 02 morts dont 01 motocycliste et 02 blessés en 48 heures En 48 heures seulement, le phénomène des accidents de la circulation routière a fait 02 morts et 02 blessés. Le premier accident mortel s est produit jeudi dernier, par le dérapage d un véhicule fourgon conduit par le jeune dénommé B.H.S, âgé de 19 ans, demeurant à Hammam-Bouhadjar, en provenance de Mostaganem en compagnie de ses deux amis, où il a chargé des fruits et des légumes. Au retour, alors qu il s apprêtait à regagner son domicile familial, notamment sur l axe routier reliant la localité d Ain-El-Beida à la ville de Hammam-Bouhadjar, le dérapage a eu lieu suite à une crevaison d un pneu du véhicule pour aller percuter un arbre avant de faire des tonneaux, causant le décès du jeune conducteur sur place et des blessures à ses accompagnateurs. Le deuxième accident mortel s est produit avant-hier, sur la route menant de la ville d El-Malah à la ville littorale de Terga, où un jeune motocycliste Y.H, âgé de 22 ans, a trouvé la mort après une collision avec un autre véhicule automobile. Les deux jeunes qui résident tous deux chez leurs parents à Hammam-Bouhadjar sont issus de familles de condition modeste, et jouissant d une estime au sein de la population locale notamment les jeunes de leur quartier. A.Benlebna ciblé également la superficie réservée à la multiplication de 5300 hectares, durant l année agricole à hectares durant celle Rappelons que dans ce même ordre d idées, quintaux de grains ont été stockés au niveau des deux CCLS d Ain-Temouchent et Hammam- Bouhadjar durant l année agricole contre quintaux pour , soit une augmentation quintaux. Les services agricoles, rappelons-le, ont mobilisé pas moins de 550 moissonneuses batteuses, dont une soixantaine relevant des deux CCLS précités, et pour renforcer les travaux de cette campagne, les services agricoles de la wilaya ont acheminé 10 moissonneuses-batteuses travaillant en vrac et sans sacherie des wilayas de Relizane et Tiaret. En ce qui concerne, la RELIZANE collecte et la réception de la production agricole, 21 points existent actuellement au niveau de wilaya et trois autres dont deux à Ain- Kihal (daira d Ain-Kihal) et 01 à Hassi-El-Ghella (daïra d El-Amria), venus renforcer les capacités de stockage, des deux CCLS de quintaux seulement, et peuvent accueillir plus de quintaux.pour combler au déficit de capacités de stockage, les DOUAR BLAÏD services de la DSA comptent lancer dans les meilleurs délais la réalisation de 02 projets de docks-silos d une capacité de quintaux aux chefs-lieux des daïras d Ain-El-Arba et Ain-Kihal, dont les études techniques de construction achevés et les travaux de terrassement effectuées avec, également l octroi des actes de concession. De même, il est suggéré la récupération et la réfection Manque de moyens de transport des anciens docks en voûte des CCLS. Soulignons que selon Monsieur Berkane Naimi le directeur des services agricoles de la wilaya d Ain-Temouchent,, sur les fellahs qui ont livré leur production, un nombre de ont été définitivement régularisés pour un montant global de 02,6 milliards de dinars, et ce après une durée de 48 heures seulement après la livraison de leur production. CELEBRATION DU 53EME ANNIVERSAIRE DE L INDEPENDANCE Les policiers fêtent le 5 juillet La sûreté de wilaya de Relizane a célébré le 6 juillet, la fête de l indépendance et de la jeunesse au niveau du siège de la sûreté de wilaya par la tenue d une exposition et d une conférence sous la présidence de Brahim Benbayazid, chef de la sûreté de wilaya et en présence du personnel policier tous grades confondus ainsi que la famille révolutionnaire ainsi que les membres de la société civile et les correspondants de la presse écrite et audio-visuelle. Ainsi, après la pose d une gerbe de fleurs sur la stèle Les habitants du douar Blaid, situé à 12 km environs de la commune d Oued Djemaa, daïra de H Madna, à l ouest, interpellent les responsables de la direction du transport de la wilaya pour mettre fin au calvaire qu ils endurent depuis une semaine. En effet, chaque jour qui passe, ils sont commémorative à l intérieur du siège central de la police à Relizane et la lecture de la Fatiha, les personnes présentes ont visité l exposition et suivi une communication animée par le Moudjahid Bachir Belbachir qui a axé son intervention sur le coté organique de l armée de libération nationale qui s est caractérisé par une organisation stratégique comme il a parlé des différentes batailles qu a connues la région de Relizane et dont il a pris part. Par la suite, le conférencier et le personnel policier partant en retraite ont été gratifiés par le chef de la sûreté de wilaya lequel leur a remis des cadeaux en guise de reconnaissance pour les efforts consentis. A la fin de cette rencontre, les présents ont suivi la projection d un documentaire historique sur le Chahid Mostefa Benboulaid avant de prendre une photo-souvenir clôturant la cérémonie. Abed Zeggai confrontés au manque de transport urbain pour rejoindre et doivent utiliser tous moyens possibles pour pouvoir s adonner à leurs activités. Cette situation a été l occasion recherchée par les transporteurs clandestins qui n hésitent pas à imposer leur diktat en fixant le prix de la course qui dépasse l entendement, à l exemple des trajets vers H Madna Bourokba et Djdiouia qui sont fixés respectivement à 70 et 100 Da la place et ce, sans tenir compte de la situation du citoyen. Et même les malades sont soumis à cette tarification qui ne dit pas son nom. Et pour mettre un terme définitif à ce calvaire quotidien, les habitants de cette localité demandent aux responsables chargés de gérer ce secteur névralgique d intervenir rapidement en renforçant cette ligne en bus, et ce, pour améliorer leur cadre de vie. A.Wassim

9 Par Hamzaoui Benchohra TLEMCEN TIARET Site web // www. ouest-info.org 09 DIRECTION DE L EDUCATION Une nouvelle équipe élue à la tête des œuvres sociales Enfin une nouvelle équipe a été élue pour gérer les œuvres sociales du secteur de l éducation, selon un communiqué émanant de cette nouvelle structure. Elle sera composée des représentants des différents paliers, ajoute la même source. Ainsi, messieurs Taouch Nacer, Ahmed Yamani et Belguendouz Aek représentant le palier secondaire, Karim Dilmi, Manchour Attallah et Mohamed Belallam le cycle moyen quant au primaire, les électeurs ont bien choisi un trio composé de Khaldi Loumani, Tayeb Boussata et à leur tête l un des vieux routiers du monde syndical en l occurrence candidats sur un total de ont réussi à décrocher le BEM, soit un taux faible de %, qui a reculé de 12 % selon les statistiques avancées par la cellule de communication du secteur de l éducation par rapport à l année dernière. SAIDA de Tires Mohamed. Cette nouvelle équipe fraichement élue, ajoute le communiqué, sera au service de employés du secteur et pour ce, une nouvelle feuille de route sera établie dans les prochains jours. A propos des missions des nouveaux locataires, nous venons d apprendre de source sûre, que le secondaire sera représenté par le syndicat CNA- PEST, le moyen par l UNPEF et le primaire par l UGTA. Comme OULED BRAHIM Arrestation de deux mineurs pour tentative de vol de sacs de blé Les éléments de la police judiciaire relevant de la sûreté urbaine de la commune d Ouled Brahim sise à 45 km du chef-lieu de wilaya, ont pris en flagrant délit deux mineurs âgés de 15 et 17 ans en train de défoncer la porte d un hangar apprend-on par le biais du communiqué de la cellule de communication de la sûreté de wilaya. Selon le document en question, c est suite à un appel à partir du numéro LUTTE CONTRE LA CRIMINALITÉ 8 personnes arrêtées pour jeux prohibés et possession de 74 gr de kif traité vert utilisé par un citoyen qui a vu les deux mis en cause en train de défoncer la porte d un hangar dans lequel se trouvent des sacs de blé. La police a réagi instantanément et a surpris les deux malfaiteurs. Les mis en cause ont été arrêtés et présentés par devant le juge en charge de l affaire qui les remis en liberté provisoire en attendant leur comparution devant le tribunal compétent pour répondre de leur acte. A Lotfi Les éléments de la brigade de recherche et d investigation ont réussi à mettre fin à des pratiques de jeux d argent prohibés organisés dans une maison fréquentée par des dealers apprend-on par le biais du communiqué qui nous a été adressé. Selon le document, c est suite à une communication téléphonique émanant d un citoyen faisant état de l existence d un local situé en plein centre-ville transformé en maison de jeux d argent. La police s est rendue sur les lieux et a surpris les 8 personnes et la découverte de 74 grammes de kif traité, des cartes de jeu et des billets de banque sur la table. Le propriétaire a pris la poudre d escampette avant l arrivée des policiers en abandonnant derrière lui les 8 personnes. Présentées par devant le magistrat instructeur, ce dernier les a placés sous mandat de dépôt alors que le propriétaire des lieux est activement recherché. A Lotfi RÉGIONS-INFO prévu, dans les prochains jours, une rencontre avec les nouveaux élus sera tenue afin de donner le coup de starter au nouveau programme à l issue de la désignation du président et de son conseil. La question qui se pose au milieu du collectif éducatif est l inquiétude qui gagne certains employés du secteur concernant «les prêts à la construction et l achat de logements afin de mettre fin aux dépassements notamment pour ce qui est d El-Omra, des festivités organisées n importe comment et les EXAMEN DU BEM 51,31% de réussite, un taux décevant Le taux le plus élevé et les résultats satisfaisants enregistrés à travers les six collèges, à savoir, le CEM Base 6 de Medrissa avec % suivi de l établissement Allouache Abdelkader à Takhamret avec un taux de %, le CEM baptisé au voyages organisés à l étranger». ACTIVITÉS DOUANIÈRES Saisie d une quantité de 4800 litres de carburant destinés à la contrebande Les éléments des différentes brigades des postes de surveillance des douanes d El Assa, de Boukanoune, celle mobile de Marsat Ben M hidi à Ghazaouet et la brigade polyvalente des douanes du poste El Akid Lotf à Maghnia, ont nom de Boualga Aek à Frenda avec %. Au chef-lieu de wilaya, trois autres établissements ont enregistré les meilleurs taux. Ainsi classé 4ème au niveau de wilaya, le CEM Brahim Belgacem (EPLF) avec un taux de 80 % suivi par les deux établissements Hallouz Feghoul et Bakr Ibn Hamad avec respectivement 79,22 % et Selon le responsable Boudalia slimane, la meilleure moyenne 19,35/20 a été décrochée par une candidate du CEM Issaad Ali de Sougueur, réussi durant la semaine écoulée, à saisir une quantité de 4800 litres répartis à travers 176 jerricans en plastique, transportés à dos des baudets, et à bord de deux véhicules automobiles de marque Mercedes et une Renault suivie de Rania Ait Abdessalam du CEM Benaissa Aek de la même localité avec une moyenne de 19,24/20 et la 3ème place est revenue à la candidate Ançor Rafidha du collège de Bencharak Mansour de Frenda avec 19,18/ 20. Pour 21. Cette marchandise destinée à la contrebande, a été saisie lors des missions de contrôle et des surveillances effectuées sur la bande frontalière dans les zones d El Assa, de Tarmous, d El Biadha, de Boucetta à Ghazaouet et celle de VOIE FERRÉE ÉLECTRIFIÉE TLEMCEN-OUED TLELAT Les travaux avancent à une cadence appréciable Le ministre des Transports, Boudjema Talai a qualifié, lundi à Tlemcen, de "bon" le rythme des travaux de dédoublement de la voie électrifiée du train à grande vitesse Oued Tlélat (Oran)-Tlemcen, qui s'effectuent avec une technologie de pointe. Le ministre a souligné que ce nouveau projet sera d un grand apport pour la wilaya de Tlemcen qui a bénéficié de grands projets en matière de transports maritime, terrestre et aérien. Cette ligne s étend sur une longueur de 132 kilomètres permettant d atteindre une vitesse de 220 km/heure. Le taux d avancement des travaux est de 56 pour cent avec la réalisation de certains ouvrages d art dont des viaducs, des ponts, des trémies, selon le représentant de l Agence nationale des études et du suivi d investissements ferroviaires. Il a signalé que le nombre de viaducs de cette ligne est de 56 dont un ouvrage d art Benhamou-Sidi Senoussi de 1,7 km, en plus de 52 ponts. Le deuxième tronçon de cette ligne débute de Tlemcen vers la station frontalière "Akid Abbès" sur une distance de 66 km comprenant un seul tunnel, 51 ouvrages d art et 52 ponts de transit, selon le même responsable indiquant que les travaux de réalisation démarreront prochainement. Le ministre s est enquis aussi des chantiers de construction d un viaduc à Benhamou Sidi Senoussi, un tunnel à Sidi Aissa où il a exprimé sa satisfaction quant à la qualité du travail exécuté par le groupe italien chargé de la réalisation. En outre, des explications ont été fournies au ministre sur les les détenus, il a été enregistré un taux de 48,65 % soit 108 ont décroché le BEM sur un total de 222 candidats quant aux handicapés le taux est de 20 % sur un total de 5 candidats a indiqué le même responsable. Hamzaoui Benchohra Zerifa à Maghnia. La valeur de la marchandise saisie et des moyens de transport utilisés est estimée à une valeur de dinars tandis que l amende douanière est d un montant de dinars. A.Benlebna projets de la ligne ferroviaire reliant Béni Saf à Ghazaouet (85 km) et celle Ouled Mimoune-Sebdou sur une longueur de 42 km. L étude sera lancée prochainement, selon le représentant de la dite agence. Au port de Ghazaouet, le ministre des Transports s est enquis du projet de la nouvelle gare maritime sur une superficie de 3 hectares pour un coût de 1,7 milliard DA et une capacité d accueil de plus d'un million de passagers par an, a ajouté le représentant du bureau chargé de l étude. R.R

10 Site web // www. ouest-info.org 10 INTERNATIONAL L'ONU se félicite des succès mais note que tout le monde n'en a pas bénéficié CRISE BURUNDAISE Les auteurs du putsch manqué promettent de chasser Nkurunziza «par la force» OBJECTIFS DU MILLÉNAIRE Le secrétaire général de l'onu, Ban Ki-moon, a salué lundi les succès réalisés dans plusieurs domaines mais a noté que les progrès enregistrés n'avaient pas concerné tout le monde, lors de la publication du dernier rapport d'évaluation des Objectifs du Millénaire pour le développement. Par R.I Les Objectifs du Millénaire pour le développement sont huit objectifs adoptés en 2000 par les Etats membres de l'onu, avec pour échéance l'année Ils recouvrent la réduction de l'extrême pauvreté et de la mortalité infantile, l'accès à l'éducation, l'égalité des sexes et la lutte contre des épidémies telles que le VIH/sida. Le rapport d'évaluation "confirme que les efforts mondiaux pour réaliser les objectifs ont sauvé des millions de vies et amélioré les conditions de millions d'autres à travers le monde", a souligné M. Ban depuis Oslo, en Norvège, où il se trouvait lundi en visite. Il a prononcé son discours avec Un des généraux à l'origine du coup d'état manqué en mai au Burundi a affirmé que les putschistes étaient derrière les récentes attaques dans le pays et qu'ils entendaient chasser «par la force», le président Pierre Nkurunziza. «Toutes ces actions en cours dans le pays, nous sommes derrière, et nous allons les intensifier jusqu'à ce que M. Nkurunziza comprenne», a déclaré Léonard Ngendakumana, bras-droit du chef putschiste Godefroid Niyombare, resté, selon lui, au Burundi pour «résister» et «se battre» contre le pouvoir en place, dans un entretien diffusé dimanche soir sur la chaîne de télévision kenyane KTN. La crise politique déclenchée par l'annonce de la candidature du président Pierre Nkurunziza pour un nouveau mandat a été émaillée de violences meurtrières. Un mouvement populaire de contestation a été violemment réprimé par la police. Il a aussi donné lieu à des heurts sanglants avec les jeunes du parti au pouvoir qualifiés de à ses côtés la Première ministre norvégienne Erna Solberg et le président rwandais Paul Kagame. Le secrétaire général a rappelé que plus d'un milliard de personnes étaient sorties de l'extrême pauvreté et que de grands progrès avaient été réalisés dans la lutte contre la faim. Plus de 2,6 milliards de personnes ont désormais accès à une meilleure eau potable et davantage de filles vont à l'école. Le chef de l'onu s'est aussi félicité de la réduction de la mortalité maternelle et infantile et des progrès réalisés pour combattre le VIH/sida, le paludisme et d'autres maladies. Il a noté également l'augmentation du nombre de femmes dans les parlements. "Ces succès doivent être célébrés à travers le monde. En même temps, nous devons être conscients des domaines où nous avons échoué", a-t-il déclaré. "Les progrès n'ont pas concerné tout le monde. Trop de gens ont été laissés de côté, en particulier les plus pauvres et ceux qui sont défavorisés en raison de leur sexe, de leur âge, de leur handicap, de leur ethnie ou de leur zone géographique. Trop de femmes et d'enfants continuent de mourir lors de grossesses ou de complications lors de l'accouchement. Et trop de gens n'ont pas accès à des structures d'assainissement, notamment dans les zones rurales". Le secrétaire général a également noté que la guerre a forcé près de 60 millions de personnes à abandonner leurs maisons, «milice» par l'onu. Au moins 70 personnes sont mortes depuis le début de la crise. Et plus de Burundais ont fui dans les pays voisins Rwanda, République démocratique du Congo et Tanzanie le climat préélectoral délétère. Au volet diplomatique, le chef de l'état burundais, Pierre Nkurunziza, n'a pas assisté hier au sommet des chefs d'état est-africains à Dar es Salam, consacré à la crise politique dans son pays, mais sera représenté par son ministre des Affaires étrangères, selon une source présidentielle. «Le président Pierre Nkurunziza n a pas participé au sommet de Dar es Salam» en Tanzanie, a déclaré le porte-parole de la présidence, Gervais Abahiro, en précisant qu'il a été représenté par son ministre des Affaires étrangères, Aimé-Alain Nyamitwe. Le sommet de la Communauté est-africaine (EAC) est le troisième en moins de deux mois portant sur la crise déclenchée par l'annonce fin avril de la candidature du président Nkurunziza à un troisième mandat jugé anticonstitutionnel par l'opposition. La présidentielle est prévue le 15 juillet. Par ailleurs, le parti au pouvoir et ses alliés ont récusé dimanche le nouveau médiateur dans la crise burundaise, le Sénégalais Abdoulaye Bathily, accusé d'avoir «manqué gravement au respect de la souveraineté du pays». «Le parti CNDD-FDD demande à M. Bathily de démissionner de son poste de facilitateur dans la crise burundaise parce qu'il a manqué gravement au respect de la souveraineté du pays et s'est donc lui-même récusé», a annoncé son porteparole, Gélase-Daniel Ndabirabe. M. Bathily, représentant spécial de l'onu pour l'afrique centrale, a été nommé à la tête de la médiation onusienne mi-juin à la place de Said Djinnit, qui avait démissionné de ce poste le 11 juin. Le CNDD-FDD reproche, notamment à Abdoulaye Bathily, de ne pas «s'être annoncé» chez les plus hautes autorités du Burundi, dont le président Pierre Nkurunziza dès son arrivée, mais d'avoir plutôt privilégié des diplomates et l'opposition et d'avoir demandé un report des élections. Le porte-parole du parti présidentiel a également accusé l'onu «d'avoir fait pression» sur la Mission électorale des Nations unies au Burundi (Menub), «pour refuser la volonté du peuple exprimée à travers des élections». R.I soit le niveau de déplacement le plus élevé depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, et que le changement climatique est devenu une menace existentielle. Alors qu'un nouveau programme de développement pour les 15 prochaines années doit être adopté en septembre à New York, Ban Ki-moon a appelé la communauté internationale à travailler ensemble "pour le finir le travail commencé avec les Objectifs du Millénaire pour le développement et s'appuyer sur leurs succès". "Je suis persuadé que nous pouvons réussir à mettre fin à la pauvreté, à ne laisser personne de côté et à forger un monde de dignité pour tous", a-t-il conclu.. Pékin veut se doter d un bombardier stratégique furtif pour pouvoir frapper au Pacifique La Chine entend doter son armée d un bombardier stratégique furtif, capable d assurer des frappes en profondeur, notamment dans le Pacifique, a rapporté mardi la presse officielle chinoise. L idée aurait reçu le soutien du président Xi Jinping, partisan de bâtir une force aérienne de nature «stratégique», autrement dit «dotée de capacités offensives et non plus simplement défensives comme c était le cas dans le passé», selon un spécialiste cité par le China Daily, Wang Yan an, rédacteur-en-chef adjoint de la revue chinoise Aerospace Knowledge. L aviation de l Armée populaire de libération (APL) «doit donc posséder un bombardier stratégique à long rayon d action, sans lequel on ne peut pas parler de force stratégique», selon cet expert. Les instructions du président chinois «ont été renouvelées en mai par les planificateurs de la stratégie de l APL» dans un livre blanc, selon le journal. Le qualificatif de «stratégique» était jusqu à présent réservé au «Deuxième corps d artillerie» de l APL, en charge des missiles nucléaires. Sur une pleine page, le quotidien officiel développe les défis et les enjeux du projet, qui devrait prendre des années, au vu du retard de l aéronautique militaire chinoise. Le «cahier des charges» du futur appareil devrait lui assurer un rayon d action de kilomètres et une charge de 10 tonnes de bombes. Il serait ainsi à même de frapper jusqu à la «deuxième chaînes d îles», qui définit aux yeux des stratèges chinois «le périmètre de défense maritime du pays», selon le journal. La première chaîne «désigne une série d îles allant du Japon au nord jusqu à Taiwan et les Philippines au sud», tandis que la seconde «va, au nord, des îles Bonin (ndlr: l archipel japonais d Ogasawara) jusque, vers le sud, les Mariannes et Caroline», précise le China Daily, invoquant «une acceptation communément admise», bien que «les frontières exactes de ces chaînes d îles n aient jamais été officiellement définies». La Chine, qui entend contester l hégémonie américaine sur le Pacifique, nourrit de vives rivalités avec le Japon sur l archipel disputé des Senkaku (Diaoyu en chinois) en mer de Chine orientale et suscite l inquiétude de ses voisins en mer de Chine méridionale, où elle est en train d achever une piste d atterrissage longue de mètres dans l archipel disputé des Spratleys. Les forces aériennes chinoises ne disposent pour l heure que d un modèle de bombardier stratégique, le H-6, inspiré de l antique Tu-16 soviétique des années cinquante, le «Badger» dans son appellation Otan. Sa version chinoise modernisée (H-6K), subsonique, est capable d emporter six missiles de croisière. Le journal évoque la possibilité de s inspirer pour son futur appareil du Tu-160 russe, un bombardier lourd supersonique à géométrie variable. Mais il n est pas furtif et le journal exclut la possibilité de concevoir un équivalent du B-2 américain de Northrop Grumman, qui représenterait «un défi technologique et financier» insurmontable pour la Chine. D autres médias chinois avaient estimé à une dizaine d années le temps nécessaire à la mise au point d un tel appareil. R.I

11 ÉCONOMIE Site web // www. ouest-info.org Mercredi 08Juillet ELECTROMÉNAGER Pourquoi le made in Algeria s est imposé Pour certains spécialistes, en sus de la création de milliers de postes d emploi, les différents produits proposés aux clients algériens s alignent, aujourd hui, en termes de qualité, dans le rang des produits fabriqués à l étranger. Si l industrie des produits électroménagers a certes connu, ces dernières années, un regain d activité suite à l implication du secteur privé, la construction de ce type d industrie a débuté en Algérie dans les années 1970 par la création de la Sonelec (Société nationale de fabrication et de montage de matériel électrique). En 1983, la restructuration organique de cette dernière a donné lieu à la naissance de plusieurs autres entreprises publiques. Aujourd hui, beaucoup de ces entreprises ont disparu. On peut citer Enapat, Prometal, Edime ), et il n en reste que trois entreprises qui activent dans ce secteur d activité. Il s agit de l Entreprise nationale des industries de l électroménager (Eniem), Sonaric (Société nationale de réalisation des industries connexes) et Enapem (Entreprise nationale d approvisionnement et de production électrique et électroménager) qui est spécialisée principalement dans l équipement professionnel (fours pour boulangers par exemples). Ces trois entreprises font partie de la société de gestion des participations SGP I-ndilec (industrie électro domestique). Plus de 40 ans après sa création, cette industrie qui s est affrontée, bon an mal an, aux effets néfastes de la privatisation et de La «bonne bataille»? Les pouvoirs publics n ont certainement pas l intention de laisser faire les fraudeurs De la réussite de cette mesure dépendent, en effet, les prochains succès du gouvernement dans sa démarche économique future. Aux premiers jours de l obligation de l usage du chèque pour toute transaction financière dépassant le million de dinars, il semble que les opérations se font sans de gros dégâts. Les opérateurs économiques se plient donc à cette mesure, du moins pour les transactions qui ont été enregistrées, aux deux premiers jours. Il reste sans doute beaucoup d acteurs qui ne tiennent toujours pas compte du décret exécutif, mais des sources dignes de foi ont affirmé que les pouvoirs publics n ont certainement pas l intention de laisser faire les fraudeurs. Cependant, devant l ampleur de la tâche, les autorités financières ont décidé de procéder par étapes et centrer leur contrôle sur les plus importantes transactions, celles qui se chiffrent en dizaines de millions de dinars. Concrètement, le contrôle s effectue sur les opérations que réalisent quelque exportateurs sur les que compte le commerce extérieur algérien. Des directives fermes ont été données aux établissements financiers pour une surveillance efficace des transactions effectuées par ces importateurs, notamment sur les aspects financiers. Ainsi, les banques ont reçu l instruction ferme de refuser tout dépôt en espèces destiné à payer une marchandise ou un service. Il reste qu à côté de cette fermeté, les banques ont également été instruites de prendre en considération la spécificité de certaines activités commerciales, dont la nature rendrait très difficile une application immédiate de la mesure de l usage obligatoire du chèque. Ainsi, certains opérateurs peuvent PAIEMENT PAR CHÈQUE l ouverture irréfléchie du marché algérien, s en est globalement bien sortie. Sétif et Bordj Bou-Arréridj comme véritables pôles industriels D ailleurs, actuellement, et de l avis de plusieurs intervenants, l industrie algérienne de l électroménager et de l électronique est en plein essor. Si dans le passé, cette filière est centrée principalement sur les régions Ouest (Sidi Bel Abbès) et au centre du pays (Tizi- Ouzou) où est implantée l un des fleurons de l industrie électroménagère ENIEM et l ENIE, actuellement c est plutôt dans les zones industrielles de Sétif et de Bordj Bou-Arréridj qui ont vu l implantation de plusieurs marques privées (Cristor, Condor, Samsung et tout récemment Fagor- Brandt ). Pour certains spécialistes, en sus de la création de milliers de postes d emploi, les différents produits proposés aux clients algériens s alignent, aujourd hui, en termes de qualité, dans le rang des produits fabriqués à l étranger. Les différents producteurs publics (ENIE, ENIEM) ou privés ne lésinent pas sur les moyens pour fabriquer, ou monter des produits aux standards internationaux. Des téléviseurs aux machines à laver, en passant par modèles d écran de téléviseur et les computers, sans oublier les réfrigérateurs et cuisinières, l amélioration de la qualité des produits électroménagers et électroniques a été, en effet, au cœur de la politique de ces entreprises. D ailleurs, l industrie de ce type de produits évolue chaque jour au rythme du marché mondial et de la demande du consommateur algérien qui recherche la qualité. En d autres termes, les entreprises algériennes dans leur ensemble respectent les normes de sécurité et de qualité imposées par l Etat et ne peuvent, de ce fait, commercialiser des produits de moindre qualité ou nuisibles à la santé du consommateur. Du côté des consommateurs, la qualité incontestable des produits locaux et qui répondent aux normes internationales de sécurité notamment, contrairement aux produits importés qui se sont souvent révélés inefficaces, voire dangereux après leur utilisation, est souvent mise en valeur. Et c est d ailleurs l argument qui pousse le consommateur à revenir, même d une manière graduelle, aux produits fabriqués localement qui ont prouvé leur résistance. Si la production électroménagère et électronique s est imposée sur le marché national grâce à sa qualité et son efficacité, il n en demeure pas moins que la compétitivité de ce type d industrie s est heurtée à la non exploitation des capacités de sous-traitances disponibles. Sans oublier au passage, les importateurs qui se multiplient comme des champignons, mettant en péril les produits locaux. dans un délai assez court procéder au paiement traditionnel, mais à charge pour ces commerçants de se conformer à l esprit et à la lettre du décret exécutif au plus tôt. En fait, cette flexibilité est rendue nécessaire pour éviter une hausse brutale et artificielle des prix des produits de large consommation, comme cela avait été constaté en Pour l heure, les observateurs qui notent une absence de «réaction épidermique» des milieux d affaires, à l exception de la sortie médiatique du chef du groupe parlementaire du FLN, estiment qu il est encore trop tôt pour juger du succès ou pas de la décision du ministre des Finances, très engagé contre la lutte de la circulation de l argent liquide dans la sphère commerciale nationale. De la réussite de cette mesure dépendent, en effet, les prochains succès du gouvernement dans sa démarche économique future. Et pour cause, c est bien l argent de la «chkara» qui pourrit la vie aux acteurs de la sphère économique réelle. La concurrence déloyale que leur pratiquent les tenants du marché parallèle a conduit à une situation inquiétante, à savoir que l Algérie a beaucoup d atouts pour amorcer un démarrage économique efficient, mais reste engluée dans une logique d import-import qui fragilise son économie. Aussi, on affirme au ministère des Finances que l actuel virage est, de loin, l acte le plus important de l Etat contre les lobbies de l importation. Il s agit de siphonner une partie de la puissance financière du marché parallèle et favoriser dans le paysage économique national un mode de transaction moderne qui assure une traçabilité. Ce n est pas gagné d avance, mais beaucoup d observateurs affirment que l Algérie engage, cette fois, la bonne bataille.

12 12 13 BENCHINOUNE TAYEB EN EXCLUSIVITÉ À OUEST-INFO Amroune était entouré de vautours L actuel président de CR Benbadis et artisan de l accession de l USMBA en ligue 1, a gros sur le cœur. Il nous parle dans cet entretien de ses satisfactions et ses déboires, et aussi des raisons ayant conduit à la relégation de l USMBA, écoutons- le : Entretien réalisé par Belhadj B. Ouest Info : Pouvezvous nous donner un aperçu sur votre arrivée au club? Benchinoune Tayeb : Je suis arrivé lors du mercato hivernal Il y avait un différend entre Bensenada alors président directeur général et Bira entraineur en chef, soit entre l employeur et l employé. Un conflit latent, pour ainsi dire, qui s est étalé, au grand dam, des fans, sur la place publique. Ce différend a débouché, ensuite, sur la démission de Bensenada, actionnaire majoritaire qui m a cédé, à 140 millions, 51 % de ses actions. Après une entrevue avec le wali, j ai commencé, donc, mon travail sans faire de calcul, nous étions premiers et j avais dans ma tête une seule et unique idée, à savoir l accession et seulement l accession. Je n'ai pas cherché les passations de consignes, les bilans, non plus. Pour moi, c était une question de principe, il fallait préserver, d abord, la première place léguée par Bensenada Djillali que je remercie au passage pour tous les efforts qu il a consenti et pour avoir défendu crânement notre chance d accession et Dieu merci nos efforts ont été couronnés par une accession méritée. O.I : Vous avez débuté par un stage à Blida? B.T : Effectivement, j ai entamé mon travail par un stage à Blida avec Bira. il (le stage) s est déroulé après une longue période d agitation et de turbulence, dans d excellentes conditions. Pour «corser» davantage nos chances d accession, j ai renforcé le groupe par le transfuge de Médéa, Tchikou, le seul joueur à qui j ai signé, durant le mercato hivernal, car les autres recrutements ont été approuvés l équipe sortante. par O.I : Qu est-ce que vous avez fait dès votre prise de fonction? B.T : J ai ouvert un nouveau compte au nom de l USMBA ainsi qu à tous les employés, staff médical, technique, administratif. J ai opté pour un travail d équipe afin «d absorber» le maximum possible d adhérents et de fans autour de mon projet et Dieu merci, les résultats ont suivi. O.I : Pourquoi avezvous quitté le club alors? B.T : Dès le début, j avais une mission limitée dans le temps. Il n y avait pas de preneur, j ai pris l équipe en main par amour au club. La preuve, j ai abandonné presque mon club fétiche de Benbadis pour prendre l USMBA et c était un honneur pour moi. Pour revenir à votre question qui est d une extrême pertinence, mon départ est venu suite aux mouvements de protestation répétés observés par les supporters qui avaient réclamé Serra. Il y avait des supporters qui ont passé, si vous vous rappeliez, même la nuit dehors pour exiger l arrivée de Serrar. Et comme, ils insistaient, j ai dû quitter, sans faire de bruits, le club, en lui laissant 500 millions de centimes et une équipe en nationale 1. O.I : Donc, vous avez quitté le club sans la moindre consécration? B.T : Ecoutez-moi, j ai senti un moment donné qu au niveau de l équipe voire dans le milieu sportif, une situation ingrate, sinon comment ne pas évoquer du tout, ne serait-ce que par une invitation ou encore une récompense q u e l c o n q u e quelqu un qui est venu au moment où tout le monde cherchait des fauxfuyants. J ai pris à mes risques et périls, un club qui occupait la première place. C était un véritable challenge à relever. Il était question de préserver, d abord, la première place et ensuite, tenté, dans des conditions les plus difficiles, l accession. Ce n était point une sinécure car un petit faux pas pourrait alors effacer d un trait mes deux accessions d affilée avec Benbadis et aussi et surtout de voir les supporters remontés contre moi. Nous avons dirigé le club avec une peur bleue et ce, jusqu à l accession. O.I : Maintenant l équipe est en nationale 1, dirigée par Serrar, Ouyahia et Amroune, est-ce que vous avez senti un moment donné que le club allait descendre en D 2? B.T : Oui, j avais un pressentiment en ce sens et vous allez peut-être me dire comment. On ne peut diriger un club à trois têtes. Il y avait Serrar qui disait une chose, Amroune, une autre et Ouyahia aussi. Pour réussir dans n importe quel domaine, il faut tirer dans le même sens. Avoir un seul dirigeant, cela ne veut pas dire que c est lui qui dirige unilatéralement le club mais tout le monde doit apporter sa pierre à l édifice sans en provoquer pour autant une scission. Car le dernier mot revient, toujours, au commandant de bord. Ce qui n était pas malheureusement le cas à l USMBA dont les joueurs ont profité de la dispersion des rangs pour créer, chacun, son propre clan. En disant cela, je n accuse personne, mais l expérience m a appris en tant que président du club de Benbadis que les dirigeants doivent jouer la même partition et une petite fausse note pourrait provoquer un climat malsain dans le groupe. Et je pense que le départ de Serrar en début de saison s inscrit dans cet ordre d idées. O.I : C est la politique que vous avez adopté à Benbadis pour réaliser deux accessions successives? B.T : En effet, à Benbadis, tout le monde accorde les mêmes violons. Certes, les dirigeants peuvent parler avec les joueurs mais pas ou point de se mêler des affaires du premier responsable. Ils peuvent même évoquer des sujets importants mais ont toujours dans la tête que c est le président qui décide. Dans l avion, il y a un seul pilote et s il y en a deux, il y a risque de crash, et c est ce qui s est produit, malheureusement, à l USMBA. O.I : La confiance est très importante dans les relations entre joueurs et dirigeants? B.T : Bien sûr, elle est la pierre angulaire de l équipe sur laquelle repose l évolution de l ensemble du groupe. Un exemple édifiant que j ai vécu, il y a un mois. Il y avait le cas de Tchikou dont les responsables ont perdu sa décharge de signature de deux ans contre une somme de 330 millions de centimes. Je l ai appelé au téléphone et je lui ai relaté les faits. Imaginez, 24 heures après, il m a envoyé une autre décharge signée et approuvée. Tout cela pour vous dire que la confiance est primordiale dans la relation joueurs-dirigeants. O.I : Vous ne pensez pas qu Amroune était mal entouré? B.T : Pire. Amroune était entouré de vautours. Il s est recroquevillé sur lui-même. Il aurait dû s ouvrir sur son entourage, s asseoir avec les anciens présidents, ne serait-ce que quelques heures par semaine pour bénéficier de leurs expériences respectives. Il avait, aussi, commis l erreur fatale d avoir laissé Serrar signer aux joueurs pour ensuite prendre la présidence. il ignorait, peut-être, que le joueur a toujours dans sa tête, comme président, celui qui lui a fait signer le contrat de recrutement. Il n avait pas, donc, de prise sur les joueurs dont la plupart ne le considérait pas comme président à part entière. Le remaniement à 80% de l effectif au moment où toutes les équipes prônaient comme devise la stabilité, avait sonné le glas de l équipe qui a enregistré un départ en cascade des artisans de l accession. Il y avait, également, ce limogeage douloureux de Bira dont Serrar voulait, à dédain, lui confier les jeunes catégories. On aurait pu le préserver, ne serait-ce que pour éviter ses coups de gueule sur les plateaux de télévision. O.I : Nous avons constaté que vous étiez complètement absent du stade cette année? B.T : J avais de la peine de voir une équipe que j ai contribuée à son accession s acheminer inéluctablement vers la relégation. C était, somme toute, prévisible au vu des problèmes qui rongeaient le club. Ce qui m a écœuré, davantage, c est que Amroune que je considère comme frère, n a pas daigné m envoyer une seule invitation alors que moi lorsque j étais président, je descendais jusqu à la porte d entrée pour le «ramener» à la tribune officielle et le faire avec tout le respect à côtés des autorités. C était pour moi une ingratitude pure et simple. mais maâlich, j ai dû ruminer ma colère car je savais qu il est en difficulté et n avait pas le temps de le faire. O.I : Avec Serrar, vous êtes arrivés un certain moment aux mains? B.T : Pas aux mains, mais à chaque fois je pique une colère à cause de son comportement belliqueux. Il faisait des choses que je n ai pas acceptées. imaginez une fois, il m a sorti de mes gonds quand il retourna vers moi, comme pour me discréditer, en pleine réunion et m a dit pourquoi tu ne paies pas Belkhir, (le joueur qui revendiquait son dû), et j ai répliqué d une manière très violente! Des histoires pareilles, il y en avait assez, mais dans l intérêt du club, j ai dû prendre mon mal en patience. O.I : Vous êtes de retour à Benbadis et vous avez entamé le recrutement? B.T : Oui, je suis à Benbadis, je m attelle à peaufiner le recrutement. L équipe est fin prête et elle va effectuer, après ramadhan, un stage en Tunisie. Depuis un certain temps, les dirigeants de l USMBA s attellent à préparer le prochain exercice en réfléchissant à la manière et les moyens pour convaincre les joueurs à endosser le maillot bel-abbésien. Il est vrai aussi que Bouchalghem Noureddine et Djilali Bensenada comptent préserver quelques joueurs de l effectif notamment ceux qui sont en mesure de donner le plus souhaité à l équipe en ligue 2. Il faut dire que la stabilité est gage de réussite cependant les deux hommes sont parfaitement conscients qu avec l effectif actuel, l USMBA ne fera pas long feu en ligue 2. Il faut savoir qu'à l'exception de quelques éléments l USMBA aura besoin d un renfort de poids. Le chantier des dirigeants. En prévision du prochain exercice, l'opération recrutement semble battre de l'aile depuis, déjà, un certain temps. Les raisons de cette démarche demeurent évidentes. C'est du moins ce que laisse entendre la sphère du club bel-abbésien. Cependant, le premier responsable du CA et son bureau se veulent sereins. C'est dire que la pression est montée d'un cran aussi bien chez les fans que les dirigeants. Il faut dire qu'un véritable chantier attend les dirigeants en matière de reconstruction de l'effectif. Une bonne équipe pour marquer la ligue 2. Cependant, bien avant l'entame de la préparation d'intersaison, que l'on soulève, déjà, chez la famille de l'usmba, notamment ses inconditionnels, plusieurs interrogations autour des réelles arrivées, eux qui souhaitent que la saison prochaine ne soit pas un simple passage. Il est vrai que pour une frange de fans Boughelaghem et Bensenada sont un acquis considérable pour l'usmba, notamment en matière de «connaissances». En dépit de cela, les supporters ne rêvent pas d'une dream-team. D'ailleurs, on est vite allés en besogne pour dénoncer les noms de quelques recrues qui ne font pas l unanimité. Cela nous donne un avant-goût de ce qui attend les responsables de l équipe. Ces derniers vont, désormais, se retrouver face à plusieurs difficultés ayant trait au renforcement de l'effectif. Les aléas du mercato. Pour tous les clubs, l'opération recrutement pourrait s'avérer un véritable casse-tête car engager des joueurs de qualité n'est pas une démarche acquise à l'avance. Une thèse qui s'appuie sur le fait que dans la majorité des formations, le recrutement est presque ficelé avec, en sus, un renfort des plus avisés. Situation oblige, les choses avancent au petit trot à l'usmba dont les dirigeants sont en train de mettre de l'ordre pour se débarrasser des tares et résidus mais surtout trouver les ressources indispensables pour parvenir à assurer un bon recrutement. Il est vrai que la situation n'est pas au point d'être inquiétante puisque le CA a, déjà, entrepris les contacts avec les joueurs USMBA Le grand chantier dont certains ont signé des contrats. En tout état de cause, les dirigeants ne comptent pas dormir sur leurs lauriers. Recruter juste et utile les dirigeants, agissant dans le secret, ont pris, déjà, les devants en sollicitant plusieurs joueurs. Néanmoins, et en dépit de cela, les supporters se montrent préoccupés. L effectif de la saison écoulée ayant démontré ses limites, Bouchelaghem et Bensenada devront faire en sorte de procéder pour un recrutement à la fois quantitatif et qualitatif. Il semble bien que cela ne leur a pas échappé même si sa conception des choses aura changé. Les garants de l'usmba ne veulent garder que la crème de l'ossature de l'effectif. Le nouveau bureau va devoir trouver le bon interlocuteur, mais surtout, les bons arguments pour convaincre ces éléments. Pour faire honneur au statut du club. Pour les anti-bensenada, c'est peine perdue puisque celui ci ne fait que dans les discours et le verbe facile. Pour disconvenir à ce prétexte, Bensenada n'aura qu'une seule et unique option : recruter judicieux pour pouvoir gérer le club dans la sérénité, loin de la pression des supporters devenus de plus en plus exigeants. Il est certain que le comité actuel ne veut pas un effectif en deçà des ambitions du club. Mais pour ce faire, il faut que ces dirigeants s'activent et s'engagent dans les pourparlers avec les joueurs convoités et les convaincre à opter pour l USMBA. La situation actuelle du club est tout simplement la résultante d'une succession de ratages en tous genres. Ce sont là autant de faussetés qui ne doivent plus se répéter par les dirigeants de l'usmba s'ils veulent éviter d'autres ratages et perpétuer dans le haut niveau. Un défi à relever. Bouchelaghem et Bensenada ont été catégorique en ce sens. Bâtir une équipe d'avenir suppose s'attacher les services d'un bon entraîneur et d une flopée de joueurs. Même si les deux hommes ont anticipé dans l opération de recrutement, ils ont affirmé qu ils ne pourront rien faire sans l'accord du patron de la barre technique. Le nouvel entraîneur aura à donner son aval en ce qui concerne les joueurs à maintenir et à recruter, et ce sera lui qui arrêtera l'effectif. Il est certain qu'il y aura un tout autre groupe qui va défendre les couleurs de l'usmba en Ligue 2. Et pour ce faire, il faut mettre les grands moyens pour mener à bien l'opération recrutement. Celle-ci, au vu des nombreux départs et du nécessaire dégraissage, sera d'envergure et pour la mener à bien. Les deux hommes forts de la SSPA USMBA mettront sur la table les moyens dont ils disposent mais sans aller à faire de grandes folies. Ils ont pour cela le soutien de quelques «donateurs», qui veulent associer leur image et celles de leurs firmes à celle de l USMBA. M O Noureddine. LIGUE DES CHAMPIONS D AFRIQUE Des arbitres maliens pour le match USMA-El-Merrikh du Soudan Un trio d'arbitres malien a été désigné par la Confédération africaine de football (CAF) pour officier la rencontre USM Alger-El Merrikh du Soudan, vendredi prochain (22h30) au stade Omar-Hamadi de Bologhine (Alger) en ouverture de la 2e journée du groupe B de la phase de poules de la Ligue des champions..mohamed Keita sera l'arbitre principal du match, assisté de Bala Diarra et Drissa Camori Niari..Le Tunisien, Mourad Edaâmi, a été choisi comme commissaire au match, alors que le Marocain Abdellah Othmane fera office de coordinateur général.l'usma sera privée pour la circonstance des services de deux joueurs clés : Kaddour Beldjilali, blessé, et Zineddine Ferhat, suspendu. Les Soudanais, quant à eux, se déplaceront à Alger sans leur défenseur Alaâeddine Youcef, suspendu lui aussi.les deux équipes se partagent la première place de leur groupe grâce à leurs victoires lors de la première journée. L'USMA s'est imposée sur le terrain du tenant du titre l'es Sétif (2-1), alors qu'el-merrikh a battu à domicile le MC El Eulma, troisième représentant algérien dans cette compétition (2-0). R.S

13 14 Site web // www. ouest-info.org LUTTE/CHAMPIONNATS DU MONDE SPORT Les sélections nationales (juniors et seniors) en stage à Souidania Les sélections algériennes de lutte garçons (juniors et seniors) effectuent à partir de mercredi un stage au Centre de préparation des équipes nationales à Souidania (Alger) en prévision des championnats du monde, prévus du 7 au 16 septembre aux Etats- Unis, a-t-on appris auprès de la Fédération algérienne des luttes associées (FALA).Le staff technique de la sélection des seniors, conduit Bendjada Maazouz (lutte gréco-romaine) et Aoune Fayçal (lutte libre) a sélectionné 24 athlètes pour prendre part à ce stage qui se poursuivra jusqu'au 15 juillet."ce stage de 10 jours servira spécialement de préparation en vue des championnats du monde prévus du 7 au 16 septembre aux Etats-Unis ainsi que les jeux africains de Brazzaville (14-23 septembre)", a indiqué Idriss Haoues, Directeur des équipes nationales (DEN).Le Directeur des équipes nationales (DEN) a également précisé que "ce nouveau cycle de préparation va permettre au staff technique de continuer son travail entamé au niveau du centre de Tikjda et évaluer l'état physique des lutteurs. "Les sélections algériennes masculine et féminine de lutte (cadets, juniors et seniors) avaient pris part aux championnats d'afrique de la discipline, organisés du 27 au 31 mai à ATHLÉTISME/MONDIAUX-2015 "CADETS" Alexandrie en Egypte. Liste des lutteurs convoqués :Laouni Abdennour (55 Kg/Gréco-romaine), Boudjemline Adem (85 Kg/Gréco-romaine), Sid Azara Bachir (85 Kg/Gréco-romaine), Haloui Hamza (96 Kg /Gréco-romaine), Benaissa Tarek Azziz (66 Kg/Gréco-romaine), Boudjemline Akrem (71 Kg/Gréco-romaine), Boudraa Mohamed (74 Kg/Libre), Bouzid Lounas (97 Kg/ Lutte libre), Sayeh Abderrahim (61 Kg/Libre), Lallouche Neserellah (65 Kg/Lutte libre), Kherbache Abdelhak (55 Kg/LL), Ait Amrane Mehdi (66 Kg/LL), Siramdane Rabah (74 Kg/LL), Moussaoui Hamza (74 Kg/LL), Fergat Abdelkrim (59 Kg/GR), Djidaa Ahmed, Bouachioum Ali (130 Kg/GR), Hamel Ayoub (75 Kg/GR), Beldjilali Mohamed (125 Kg/LL), Hadri Bilel ((86 Kg/LL), Khelil mohamed Bilel (126 Kg/LL), Dehri Hamid (130 Kg/GR). La sélection nationale espère décocher Les neuf athlètes composant la sélection algérienne cadette d'athlétisme participeront aux championnats du monde 2015 de la catégorie, du 15 au 19 juillet courant à Cali (Colombie), avec l'ambition d'atteindre "un maximum de finales" a-t-on appris mardi auprès de la Fédération algérienne d'athlétisme (FAA)."Le stage bloqué que nous effectuons à Alger (du 26 juin au 8 juillet, ndlr) a été un maximum de finales une totale réussite. Nos athlètes présentent un meilleur niveau par rapport à celui qu'ils avaient au début de la préparation" a affirmé à l'aps le Directeur des jeunes talents de la FAA, Djamel Belaid.Le 2 juillet dernier, pour jauger les capacités de la sélection algérienne après une semaine de préparation, les entraîneurs nationaux ont soumis les neuf athlètes concernés par les prochains championnats du monde en Colombie à toute une série de tests et les résultats ont été "très concluants"."pendant ces tests Abderezzak Abed a amélioré son chrono de 4 secondes sur 3000m plat, au moment où Anis Bensititi, pourtant spécialisé dans le 1500 mètres, a bouclé le 800m en 1:57.00, qui est un très bon chrono. Même les autres athlètes ont montré de belles choses et c'est de bon augure" a ajouté la même source. La sélection algérienne, en stage bloqué depuis deux semaines à Alger, embarquera pour la Colombie tard dans la soirée du 8 juillet suivant le plan de vol : Alger - Francfort - Bogota - Cali. Les jeunes Algériens seront donc à pied d'oeuvre six jours avant le coup d'envoi de la compétition. Une période qu'elle "mettra à profit pour s'adapter au climat local", mais aussi "à apporter les derniers réglages à sa préparation" a ajouté Belaïd, qui fera office de chef de délégation en Colombie. Les 9 athlètes qui composent la sélection algérienne des "cadets" sont: Ali-Benat Fouad (400m haies), Bakhtaoui Akram (400m haies), Tahar Lazhar (800m), Anis Bensititi, Mohamed Bouaziza (1500m), Ali Djoudar, Abderezzak Abed (3000m plat), Mohamed Ghalem (2000m steeple), Saïd Touche (marche). Ces athlètes ont été retenus pour les Championnats du monde 2015, à Cali, après avoir réalisé les minima nécessaires lors du championnat national (cadets / juniors) disputé du 14 au 16 juin à Béjaïa. MERCATO Mourad Meghni dit oui au CS Constantine L ancien footballeur international Mourad Meghni a répondu "oui" aux dirigeants du CS Constantine pour porter le maillot des "Verts et Noir", a annoncé lundi à l APS le porte-parole de l administration du club de Ligue 1 de football, Rafaa Bendoukhane. L ex-meneur de jeu de la Lazio de Rome avait demandé, vendredi dernier, quelques heures après avoir été accueilli en star par les Sanafir, trois jours de réflexion pour voir dans quelle mesure il pourrait s adapter dans la ville de Constantine, ainsi que pour d autres raisons d ordre personnel. Selon M. Bendoukhane, Mourad Meghni retournera à Constantine dans deux jours pour effectuer la traditionnelle visite médicale avant la signature d un contrat de deux saisons. La nouvelle recrue du CSC, qui a raté le stage d Ain Draham (Tunisie) où se trouve actuellement l équipe, sera présente au second stage prévu à partir du 27 juillet au Maroc, a encore indiqué le porte-parole du club. TENNIS/WIMBLEDON "JUNIORS" (1ER TOUR) Ibbou éliminée par la N 2 mondiale Shilin Xu La joueuse de tennis algérienne Inès Ibbou a été éliminée au premier tour du tableau final de Wimbledon "juniors" organisé du 4 au 12 juillet à Londres (Angleterre) suite à sa défaite lundi (7-6, 6-0) contre la Chinoise Shilin Xu, classée 2e mondiale.ibbou (43e mondiale) était pourtant bien entrée dans ce match, menant 5-3 devant la Chinoise, avant de céder progressivement du terrain, jusqu'à s'incliner (7-6) au premier set, et de s'effondrer littéralement (6-0) au 2e set.plusieurs participantes à ce tournoi étaient passées par le tableau des qualifications, ayant débuté dans la matinée du 4 juillet, mais en sa qualité de championne d'afrique en titre chez les moins de 18 ans, Ibbou a intégré directement le tableau final, ayant débuté le lundi 6 du même mois.la jeune algérienne (16 ans) reste en lice dans le tableau double, qu'elle disputera en compagnie de l'ukrainienne Katarina Zavatska.Ibbou et Zavatska seront opposées mardi à une paire australienne, composée de Destanee Aiava et Olivia Tjandramulia.

14 SPORT LE TRANSFERT CONCRÉTISÉ Arda Turan au Barça Le FC Barcelone a officialisé lundi la signature d'arda Turan pour les cinq prochaines saisons. Le club catalan a versé 34 millions d'euros à l'atlético Madrid pour s'attacher les services du milieu international turc, qui ne pourra pas jouer avant janvier prochain et la fin de l'interdiction de recruter des Blaugrana. Convoité par de nombreuses écuries européennes, Arda Turan a finalement choisi le Barça. Le club catalan a officialisé la signature de l international turc sur son site internet. Le Barça débourse 34 millions dans l opération et pourrait avoir à verser 7 millions supplémentaires à l Atlético sous différentes conditions. Le joueur, lui, signe pour 5 ans (jusqu'en 2020) sous le maillot blaugrana qu il ne pourra officiellement endosser qu à l hiver prochain Petite subtilité de l accord entre les deux clubs : le Barça aura la possibilité de revendre le joueur aux Colchoneros. Les Catalans, en pleine élection présidentielle, ont tenu à introduire cette clause afin d attendre la validation du prochain président. Si celui qui est choisi par les socios le 18 juillet ne veut pas conserver Turan, il pourra le renvoyer à l Atlético avant le 20 juillet qui le rachètera au même montant moins 10%(soit une perte de 3,4 millions d euros pour le Barça). Une Liga au compteur Si le Barça s est précipité pour conclure LA CIBLE DE MONACO ET DU PSG Les 5 choses à savoir sur Mastour À 17 ans, Hachim Mastour attise les convoitises. Manchester City, mais aussi le PSG et Monaco, s'intéressent de très près à la pépite de l'ac Milan. Milan l'a acheté euros à 14 ans En juillet 2012, l'ac Milan a annoncé le recrutement d'hachim Mastour, jeune espoir de 14 ans. Le montant : euros. Si le club lombard a misé autant pour l'arracher au Reggina, c'est parce qu'il n'était pas seul à suivre l'italo-marocain. Arsenal, Manchester City, le Real Madrid, le Barça, l'inter et la Juventus se sont tous intéressés à sa progression. Le Real a essayé de le récupérer l'hiver dernier Avec Martin Odegaard, recruté en janvier, le Real Madrid a frappé fort. Mais il ne s'était pas arrêté là. Dario Paolillo, agent de Mastour, a déclaré à la Gazzetta dello Sport que le club merengue l'avait approché pour le jeune attaquant. "Oui, en janvier il y a eu des contacts avec le Real Madrid, c'est un club qui l'estime énormément, a-til expliqué. Pour l'instant, il reste à Milan. On verra ensuite." Il est déjà international Avec la doublenationalité, Mastour avait le choix entre l'italie et le Maroc. International avec la Squadra azzurra en équipe de jeunes, il a finalement opté pour le Maroc en juin dernier : "J'ai choisi le Maroc parce que je me sens plus Marocain qu'italien, même si je suis né dans ce pays (à Reggio Emilia en 1998, ndlr). Je suis très heureux d'avoir pris cette décision." Le 12 juin dernier, trois jours avant ses 17 ans, il a connu ses deux premières minutes avec les Lions de l'atlas face à la Libye (1-0) en qualifications pour la CAN Il n'a pas encore joué pour Milan en match officiel Hachim Mastour a suivi les étapes dans l'ordre au Milan. Intégré à l'équipe de jeunes, il a participé à son premier entraînement avec les pros le 31 décembre Le 18 mai 2014, il est appelé par Clarence Seedorfpour la rencontre face à Sassuolo (2-1), la dernière de la saison en Serie A, sans entrer en jeu. Un mois plus tard, il signe son premier contrat pro avec les Rossoneri. Mais il n'a toujours pas disputé de match officiel avec l'ac Milan. S'il part cet été, il n'en aura pas l'occasion. Il a déjà porté le maillot de l'inter Avant de signer au Milan, Mastour n'a pas joué que pour le Reggina. Le club de Calabre, très lié à l'inter, a prêté sa pépite aux Nerazzurri avec lesquels il a disputé des compétitions de jeunes. L'Inter pensait même lui faire signer son premier contrat pro, mais l'ac Milan l'a coiffé au poteau. Le derby de la Madonnina ne se joue pas que sur le terrain. E.S après de longs mois de négociations, c est que l intérêt d autres clubs (Chelsea, Manchester United) se faisait de plus en plus pressant. Face à la concurrence de grosses écuries européennes, il a donc préféré officialiser le transfert. Le joueur quant à lui, ne pourra pas jouer sous ses nouvelles couleurs avant 2016 et la levée de l interdiction de recrutement qui pèse sur les Blaugrana. Une condition qu il a apparemment acceptée, comme Aleix Vidal avant lui. Formé à Galatasaray, le milieu de 28 ans a d abord explosé avec le club de ses débuts avant d acquérir une renommée européenne sous le maillot de l Atlético. Il a notamment été un des grands artisans de la saison 2014 prolifique du club madrilène, vainqueur de la Liga et finaliste de la C1 cette année-là. Par sa technique, la précision de ses gestes et sa hargne, il s'est imposé comme un des hommes-clé du système de Diego Simeone. Son départ devrait laisser un vide chez les Colchoneros. E.S Site web // www. ouest-info.org Mercredi 08 juillet MATHIEU FLAMINI A BASTIA? Fou mais pas irrealiste Selon nos informations, Bastia tenterait de faire venir Mathieu Flamini alors même que la DNCG a provisoirement rétrogradé le club en Ligue 2. Sous contrat jusqu en 2016 avec Arsenal, le milieu de terrain pourrait être libéré par les Gunners. Le club corse souhaite cependant prendre son temps. Si son avenir s écrit encore en pointillés, Bastia continue de travailler sur plusieurs dossiers. Relégué provisoirement par la DNCG à l échelon inférieur à cause d un problème de trésorerie, le club corse n imagine pas une seule seconde ne pas évoluer en Ligue 1 la saison prochaine. Et poursuit donc son recrutement comme si la décision de l instance dirigeante était déjà actée. Le transfert de Ryad Boudebouz vers Montpellierdevrait régulariser la situation du club corse. Selon nos informations, le Sporting serait entré en négociation avec Mathieu Flamini pour tenter de rapatrier le natif de Marseille en Ligue 1. La rumeur d une signature du Français en Corse n est pas nouvelle. Depuis deux ans, à chaque fenêtre de transfert, le milieu de terrain d Arsenal est annoncé à Bastia. Sans jamais que cela ne se fasse réellement. Le milieu de terrain a perdu sa place à Arsenal A 31 ans, le joueur originaire du petit village de Guagno sur l Ile de Beauté n est cependant plus indiscutable chez les Gunners. Sur les sept dernières rencontres de Premier League, l ancien joueur de l OM n a disputé qu une seule petite minute avec Arsenal. Trop peu pour un joueur qui avait commencé la saison comme titulaire. La faute à une blessure à la cuisse qui a profité à Francis Coquelin. Seul problème pour le SC Bastia et il est de taille : le salaire de Mathieu Flamini. Estimés à 1,5 million d euros par saison, les émoluments du milieu de terrain sont très loin de ce que peut offrir le 12e du dernier championnat de Ligue 1. Surtout que le joueur est encore sous contrat jusqu en 2016 avec le club anglais. Deux conditions devront donc être réunis pour qu un tel transfert puisque être acté : qu Arsenal libère son joueur et qu il accepte une baisse significative de salaire. Rien d impossible selon des proches du club bastiais. Mais rien ne devrait bouger avant la toute fin du mercato. E.S Le Top 10 des défenseurs les plus chers de la Ligue 1 Française Inflation sur le marché des défenseurs en Ligue 1. En trois ans, le classement des transferts les plus élevés a été bouleversé Mario Yepes Pilier de Nantes pendant trois saisons, Mario Yepes débarque à Paris dès l'ouverture du mercato estival Le Colombien s'impose rapidement comme un titulaire indiscutable dans la défense du PSG. En 2005, il était même le plus gros salaire de la Ligue 1 selon France Football avec euros par mois, soit à peu près 7 fois moins que Thiago Silva cette saison. 9 - Edmilson Au début du millénaire, Lyon a parié sur Edmilson pour solidifier sa défense. Un succès puisque c'est aussi le moment où Lyon a débuté sa période de domination sur la Ligue 1 avec sept titres entre 2001 et Le Brésilien, parti à Barcelone en 2004, n'est pas resté jusqu'au bout mais il a été l'un des piliers de l'ogre rhodanien avec 104 matches de Ligue 1 en 4 ans. 8 - Daniel Van Buyten Son palmarès avec l'om est resté vierge, mais il n'en a pas moins été l'un des éléments clés du club au début des années Arrivé du Standard de Liège en 2001, Daniel Van Buyten a disputé 76 matches de Ligue 1 avec Marseille en deux ans et demi avant de partir à Manchester City, Hambourg et enfin le Bayern Munich où il a terminé sa carrière il y a un an. 7 - Serge Aurier Sa première saison en prêt au PSG n'a pas été exceptionnelle, la faute à des blessures à répétition, mais le club a quand même levé l'option d'achat. Il faut dire que le latéral ivoirien avait impressionné pour sa dernière saison sous les couleurs du Téfécé en 2013/2014 avec 6 buts et 7 passes décisives. Paris croit en lui. 6 - Aymen Abdennour Lui aussi a joué à Toulouse, lui aussi a été prêté un an avant d'être acheté. L'AS Monaco n'a pas hésité longtemps au moment de payer l'option d'achat d'aymen Abdennour l'été dernier. Le défenseur tunisien s'est imposé dans la charnière centrale monégasque aux côtés de Ricardo Carvalho. À tel point que l'asm espère désormais le revendre pour 25 millions d'euros cet été. De quoi faire une belle plus-value. 5 - Lucas Digne l'été En balance avec Maxwell, le latéral gauche n'obtient pas une place de titulaire, mais il en fait suffisamment pour se montrer aux yeux dedidier Deschamps, qui l'emmène à la Coupe du monde. Sa deuxième saison à Paris est bien moins encourageante. 4 - Aly Cissokho Été Lyon vient de perdre le titre de champion de France au profit de Bordeaux, alors il cherche à se renforcer. En trois mois, il dépensera 82 millions d'euros sur le marché des transferts, dont 16,2 pour Aly Cissokho à Porto. Le latéral gauche, âgé de 21 ans au moment de sa signature, disputera 136 matches de Ligue 1 en trois ans, sans vraiment confirmer les attentes placées en lui. En 2012, il est vendu pour 9 millions d'euros à Valence. 3 - Marquinhos Débarquer dans une équipe où évoluent déjà Alex et Thiago Silva, ce n'est jamais évident. Marquinhos ne s'est pourtant pas démonté, et a su montrer qu'il valait bien le prix misé par le PSG quand il en a eu l'occasion. La saison dernière, il a passé un nouveau palier. Solide pour suppléer Thiago Silva ou David Luiz, il a aussi rendu de fiers services au PSG sur le flanc droit de la défense. 2 - Thiago Silva Débarqué de Milan avec le statut de meilleur défenseur du monde, Thiago Silva a vite pris ses marques au PSG où il est un incontournable en défense centrale. Nommé capitaine par Laurent Blanc, il est une des figures du club de la capitale. 1 - David Luiz Pour s'offrir ses services l'été dernier, le PSG a dépensé la quasi-totalité de son enveloppe de transfert, limitée par les sanctions de l'uefa dans le cadre du fair-play financier. Un an plus tard, le Brésilien sort d'une première saison prolifique avec le club de la capitale, avec un quadruplé inédit en France. Il y a grandement participé, même s'il a toujours quelques absences sur le terrain.

15 16 Site web // www. ouest-info.org CULTURE CONSTANTINE L association El Belliri de retour avec «la symphonie» La générale d une pièce de théâtre intitulée "La symphonie de Constantine", produite par l association constantinoise El Belliri pour les arts et les lettres, sera présentée à Constantine, a annoncé, lundi, son metteur en scène, Wahid Achour. Tirée d un texte de Chafika Loucif et adaptée pour les planches par Wahid Achour, également président de l association El Belliri, la pièce propose des "tableaux de l histoire de l antique Cirta", a précisé le metteur en scène au cours d'une conférence de presse organisée au théâtre régional de Constantine. "Des histoires d ici et de là, racontant des choses de la vie, des histoires d amour, de haine, de jalousie et de fidélité" seront traitées par cette pièce de 70 minutes, a indiqué Wahid Achour, avant de souligner que "la symphonie de Constantine" donnera lieu, en filigrane, à "une balade au c ur de la ville du Rocher pour détailler ses petites habitudes et ses grandes histoires". La pièce narrera l histoire de la belle Redah, ainsi que celle de Jeannette, attisera la curiosité du spectateur autour du personnage de la soeur du Vizir et dévoilera la passion de la "Boukala" chez la femme constantinoise, a encore précisé le metteur en scène. Il a également indiqué que le montage de cette pièce était dicté par la volonté de "célébrer, l antique Cirta, la ville bimillénaire, de revisiter ses rues et ses ruelles, et de mettre en lumière ses petites histoires plurielles". La distribution de cette pièce, programmée dans le cadre de la manifestation "Constantine, capitale 2015 de la culture arabe", comprend dix comédiens, a signalé l'animateur de la conférence de presse. R.C RAMADHAN La ville de Boumerdes au rythme de soirées animées et d'une ambiance joviale Une ambiance joviale et des soirées très animées marquent cette année les soirées de ramadhan dans la ville de Boumerdes caractérisée par la chaleur caniculaire accompagnée d'un fort taux d'humidité. Dès la rupture du jeûne, les espaces publics, désertés durant le jour, sont assaillis par des grappes humaines de jeunes et de familles qui y créent, ainsi, une intense animation, atteignant son pic après les prières Tarawih (surérogatoires). Les familles, en quête de détente et d ambiance, et fuyant la chaleur étouffante de leurs appartements, viennent dans ces espaces et y restent jusqu à des heures tardives de la nuit. Le front de mer de la ville de Boumerdes fait partie des lieux les plus fréquentés en ces soirées du mois de ramadhan. Réputé pour être un espace de complicité pour les rencontres et discussions entre intimes, il constitue la destination préférée des familles et autres groupes d amis et d intimes désirant faire une marche pour digérer, tout en écoutant le clapotis des vagues s écrasant sur la rive, et respirant la brise marine. L attraction de ce lieu, surplombé par la maison de la culture, dont la belle architecture rayonne sur tout l espace environnant, où une multitude de crémeries proposent des glaces de divers arômes et des boissons rafraîchissantes, ainsi que des vendeurs de thé saharien. Le jardin pittoresque des "800 logements", offrant une imprenable vue panoramique sur la grand bleue et sur le front de mer, à droite, et sur la forêt de Corso, à gauche, attire également beaucoup de monde en ces soirées de ramadhan, et ce jusqu à des heures très tardives de la nuit. La large et belle avenue de l indépendance du centre-ville, appelée communément "Boulevard" et débouchant sur la plage, est l autre endroit préféré des promeneurs noctambules, qui l apprécient pour son esthétique, mais surtout pour son étendue. Pour les amateurs de détente et de cures d oxygénation, la forêt de Corso représente l endroit idéal, en ces soirées caniculaires du mois sacré, particulièrement de par la luxuriance de son couvert végétal et sa proximité de la mer, ainsi que sa dotation d aires de jeux pour enfants, notamment. R.C La pièce "Lalla Aziza" chaleureusement accueillie Le public constantinois a chaleureusement accueilli, dimanche soir au théâtre régional (TRC), la Générale de la pièce "Lalla Aziza" de la coopérative culturelle et artistique Asdika El Fen de Chlef. Tirée de l histoire d Aziza Bent Merouane El Bahri, protecteur de la ville de Ténès, la pièce, mise en scène par Missoum Laroussi d après un texte d Abdelkrim Houari, retrace dans une succession de scènes captivantes le parcours de la belle princesse, devenue une légende populaire dans la ville de Ténès. Les vingt comédiens distribués dans cette pièce se sont donnés à fond tout au long des 70 minutes du spectacle qui s ouvre sur une scène de souk, à Ténès. La ville est présentée comme un hameau paisible, à l économie prospère, privilégiant les échanges commerciaux avec la Sicile et Venise. Cependant, la nouvelle de la chute de Grenade, dernier bastion musulman de la péninsule Ibérique, inquiète beaucoup Merouane El Bahri et fait gronder les tambours de la guerre à Ténès où le souverain ordonne de préparer l armée pour aider les gens fuyant d Anda- TR CONSTANTINE lousie et qui bravent la mer. Pendant ce temps, Aziza, jeune fille à la santé fragile, est consciente du danger qui guette sa ville. Ténès prépare son armée et le palais fait appel à Slimane, un jeune commerçant, pour assurer l approvisionnement en munitions, mais, devant la rareté de la matière en ces temps de guerre, l homme, peu scrupuleux, tente de tricher et conspire contre l armée et la ville. Aziza, campée par l actrice Latifa Kaben, ayant eu vent de la manigance, se déguise en homme et part travailler chez Slimane. Elle finit par découvrir le pot aux roses et surprend Slimane en train de mélanger du sable à du charbon pour le vendre comme baroud à l armée. Confondu, le conspirateur séquestre et torture la jeune femme qui finit par succomber. Le rideau tombe sur une ancienne et belle chanson de la région de Ténès, perpétuant le souvenir de la belle Aziza et rendant hommage à son sacrifice pour sa ville. Le metteur en scène, ravi de la réceptivité du public, a fait part à l APS, à l issue de la pièce, de sa "fierté" de diriger des artistes issus des ateliers d apprentissage du jeu théâtral dans lesquels Asdika El Fen puise ses acteurs. Pas moins de trente représentations de la pièce "Lalla Aziza", jouée au TRC dans le cadre de la manifestation "Constantine capitale de la culture arabe 2015", sont programmées durant les mois de juillet et d août dans une vingtaine de wilayas du pays. R.C

16 Site web // www. ouest-info.org Mardi 07 Juillet PARIS Célébration du 23ème anniversaire de l assassinat de feu Boudiaf Comme nous l annoncions dans notre édition d hier, l appel lancé par Danya Zerouky, Fatiha Hassanine et Farid Yaker tous les trois militants dans l humanitaire, avait bien eu un écho favorable de la part de la diaspora établie à Paris. En effet une foule nombreuse avait répondu présente pour une veillée émouvante samedi dernier au restaurant El- Marsa situé à la Chapelle (Paris) et ce pour marquer le 23ème anniversaire du lâche assassinat du président Mohamed Boudiaf. «Si nous avons décalé la date à aujourd hui 4 juillet, c est suite aux vœux de nos compatriotes qui ne pouvaient pas venir assister le lundi 29 juin, vu que c était le premier jour de la semaine et que nombreux parmi eux travaillent, nous sommes là pour le devoir de mémoire» nous confiait Danya, l initiatrice de la veillée depuis plus de quatre ans au niveau de Paris. Le restaurant El- Marsa était en effet plein à craqué de membres de la diaspora Algérienne installée à Paris Malgré la chaleur torride que connait Paris ces derniers temps, des artistes, poètes, médecins, des anciens cadres de la nation, des jeunes et moins jeunes, femmes et hommes, ont tenu à être présents pour parler de la situation politique actuelle du pays, pour évoquer le porteur d espoir qu était Tayeb El-Watani lâchement assassiné en ce fatidique 29 juin 1992 au centre culturel d Annaba et d échanger aussi les idées autour d un succulent ftour. Pendant qu El Hadja, la propriétaire temporaire des lieux et le jeune sympathique Mohamed servaient du thé, café et les gâteaux orientaux aux présents après la diffusion d un court métrage retraçant le parcours du Président Boudiaf, Farid Yaker et Danya Zerouky prennent la parole pour remercier l assistance d avoir répondu à l appel avant de demander comme prévu au Dr Mourad Boudiaf, Abdou Bendjoudi, Samir Oussedik, Samir Yahyaoui de prendre la parole. Ils étaient unanimes à dire que l espoir a été assassiné ce 19 juin 1992 La sourate El Fatiha a été lue juste après le discours des intervenants ainsi qu une minute de silence à la mémoirede Si Tayeb El-Watani, avant que Nacer Boudiaf, le fils ait fini sa conférence téléphonique où il a tenu à remercier tout le monde pour cette initiative et plus particulièrement les infatigables Fatiha Hassanine, Danya Zerrouky et Farid Yaker. El Hadja la locataire du restaurant El-Marsa ne s est pas arrêtée de pleurer pendant toute la durée de la projection du film documentaire sur Feu Boudiaf, «je n en pouvais pas, c est plus fort que moi, je suis originaire de Annaba et à chaque fois que je passe devant le centre culturel je pleure et il n y a pas que moi d ailleurs Ils l ont tué de dos, c est lâche», nous explique-telle. Il est important de signaler que c est la première fois que des médias tels que Radio Orient, Radio France-Maghreb 2 Radio Mediterranée- Gujratlink et ILM média sont venues couvrir cet événement qui se fait maintenant chaque année à Paris et ce depuis quatre années et toujours par les mêmes organisateurs (es). Pour la nouvelle génération qui n a pas connue notre vaillant président ; Feu Boudiaf au bout de six mois seulement à la tête du Haut Comité d Etat (HCE), a su convaincre tout le peuple y compris les islamistes de suivre son projet qui consistait à construire un Etat de droit D emblée d ailleurs, Boudiaf affichait son souhait, voire son rêve de bâtir une Algérie forte et démocratique tournée vers la modernité Feu Boudiaf voulait s attaquer en premier lieu à la corruption qui gangrenait l État Algérien car il savait déjà comment ça fonctionnait au niveau des appareils politiques Malheureusement six mois après, son rêve et celui de tout un peuple est cassé, puisqu il a été lâchement assassiné et de surcroît en direct sur la seule chaine de télévision publique qui transmettait le meeting tenu au centre culturel de la wilaya de Annaba à l est du pays 23 années sont déjà passées et bien que Boumâarafi Lembarek ait reconnu son geste abominable et impardonnable en déclarant que c était un acte isolé, on ne saura pas plus! Avant cette cérémonie de recueillement émouvante Nacer Boudiaf nous a affirmé en aparté que le projet du parti Rassemblement Patriotique National (RPN) ô combien cher à son père, feu Mouhamed Boudiaf, est bel et bien ficelé et qu il va déposer le dossier d agrément officiellement au mois d août, au niveau du ministère de l Intérieur. De Paris, Hadj Hamiani L INSTITUT FRANÇAIS D ORAN CINÉMA SOUS LES ÉTOILES Ouest - Info Le08/07/2015 Ouest - Info Le08/07/2015 DU MARDI 07 JUILLET AU JEUDI 09 JUILLET Pour son 7ème anniversaire, Cinéma sous les Etoiles revient dans format resserré avec une direction artistique des plus sérieuses : Le rire. Des films, uniquement des films : Certains très connus, d autres un peu oubliés, à revoir et à faire découvrir aux plus jeunes

17 Site web // www. ouest-info.org 18 FEMME La cannel et ses vertus Il abaisse et régularise le taux de glycémie dans le sang en plus d être un antioxydant puissant. Les capacités de guérison unique de la cannelle proviennent des trois composantes actives de son huile essentielle: cinnamaldéhyde, l acétate de cinnamyle, et l alcool cinnamique. Elle est carminative et donc à utiliser contre la diarrhée et les maux d estomac. Elle active la circulation et vous aidera si vous avez des extrémités froides. La cannelle est de plus antiseptique, antifongique et anti-bactérienne. On l utilise en cas de rhumes et e grippes en aromathérapie. TAJINE DE KEFTA AUX OEUFS Ingredients 200 gr de viande hachée ½ oignon haché 1 gousses d'ail en purée quelques brin de persil haché. 1 c a café de cumin en poudre 1 cc de paprika sel et poivre noir 2 a 3 oeufs 2 a 3 tomates fraiches, ou une boite de tomate en morceaux. 2 a 3 c a soupe d huile de table Etapes de réalisation Dans un récipient, mélangez la viande hachee, l ail ecrasee, le persil hachees le sel et le poivre noir pour préparer boulettes de viande. Réserver. dans une poêle, ou si vous utilisez un tajine marocain, faites revenir l oignon râpee et la gousse d'ail dans un peu l'huile. Ajoutez les tomates coupées en petits dés, ajoutez du sel, poivre noir et une peu de cumin Ajoutez le persil hache et laisser mijoter une quinzaine de minutes. Incorporez les boulettes de kefta. quand les boulettes sont cuites, cassez les oeufs dessus, en saupoudrez d une touche de sel. SPECIALE RAMADAN Ingrédients Pour la pâte : (2 h de repos) 1 Kg de farine 250g de beure fondu 400ml d'eau (mais j'en n'ai utilisé moins) 1 pincée de sel 1 sac de congélation Pour la Farce : 500g d'amandes en poudre ou entières mais les griller, les peler et les passer au moulin(ou 300g d'amande et 200g de noisette) 250g de sucre 1/8 l de fleur d'oranger (8 cuil. à soupe) 1 sachet de sucre vanillé Pour le sirop : (dès ébulition laisser 15mn) 500g de sucre 1/2 l d'eau 1/2 citron jaune sans zeste 1/2 cuil. à soupe de fleur d'oranger mélanger à 250ml de miel Et : 500g de beurre fondu à étaler sur chaque couche de pâte (j'en nai utilisé que 300g) Quelques amandes entières pour la décoration En plus : papier sulfurisé (facultatif) 1 pinceau Préparation : Dans un récipient, mettre la farine tamisée, le sel, faire une fontaine au milieu et verser le beurre. Mouiller petit à petit avec l'eau jusqu'à obtenir une pâte malléable. Pétrir pendant 15 bonne mn. Laisser reposer 2h dans un sac de congélation Faire griller les fruits secs au four Baklawas durant 15 mn, les peler puis les passer au moulin (uniquement pour celle qui ont acheté les fruits entier) Pendant ce temps préparer la farce avec les ingrédients indiqués, bien mélanger avec les doigts. Etaler la pâte à l'aide d'un rouleau à pâtisserie, couper des bandes que l'on passe dans la machine à pâte n 4 puis n 7, de façon à obtenir des bandes très fines. Etaler la première de pâte dans un moule rond (le mien était de 40 cm), prélablement recouverte de papier sulfurisé (moi j'en n'ai pas mit), puis étaler la 2ème bande à côté, puis la 3è...jusqu'à recouvrir entièrement le fond du moule dans le sens horizontale. Utiliser un pinceau pour beurrer chaque couche de pâte Répéter l'oparation en alternant les couches verticales puis horizontales jusqu'à former 6 couches de pates. Etaler la farce que toute la surface, de manière à former une couche homogène. Puis continuer d'étaler les bandes de pâte en beurrant à chaque couche, juesqu'à obtenir 6 autres couches. La 6è couche doit être aussi beurré. Couper les Baklawa en losange de 4cm de côté. Disposer au milieu de chaque pièce une amande. Mettre au four th. 6 pendant une 1h, jusqu'à obtenir une surface dorée. Dès la sortie du four, humecter de sirop tiède tout le moule. Laisser absorber 24h ou 48h. Boukalate algérienne Andna chedjra m3amra bel yakout, Ou 3andna fouara m3amra bel hout, A3touni bentkoum wella ntih enmout.

18 RAMADANIETTES Site web // www. ouest-info.org 19 Obligation du Voile en Islam «Dis aux croyantes de préserver leurs regards et de préserver leurs sexes et de ne montrer de leurs corps que le visage et les mains et de couvrir avec leurs voiles le haut de leur poitrine et de ne dévoiler cela qu à leurs maris ou à leurs pères ou aux pères de leurs maris ou à leurs enfants ou les enfants de leurs maris ou à leurs frères ou aux fils de leurs frères ou aux fils de leurs sœurs». La louange est à Dieu le Créateur du monde Celui Qui existe sans début, sans fin, sans endroit, sans comment et ne dépend pas du temps, rien n est tel que Lui et Il est Celui Qui entend et Qui voit, quoi que tu puisses imaginer Dieu en est différent, et que l élévation en degré et la préservation de sa communauté de ce qu il craint pour elle soient accordées à notre maitre MouHammad Al- Amîn, l Honnête, celui qui a appelé à la religion de vérité, l Islam la religion de tous les Prophètes du premier Adam au dernier Mou- Hammad. Dans tout ce que Dieu ordonne et interdit il y a une sagesse, ainsi Dieu a ordonné à la femme de couvrir sa zone de pudeur devant les hommes qui ne sont pas ses mahram ; les mahram sont les personnes interdits en mariage à jamais pour elle à cause des liens de sang, d allaitement ou de mariage.a cause des liens de sang tel que son père ou son frère (mais pas son cousin ni le mari de sa tante ni le mari de sa sœur), des liens de mariage tel que le père de son mari ou son grand père (mais pas le frère de son mari ou l oncle de son mari). Couvrir à lieu par ce qui couvre la couleur de la peau, ainsi ce qui laisse voir la couleur de la peau n est pas suffisant et ceci est obligatoire selon l unanimité des savants de l Islam. Porter ce qui est serré est très déconseillé et dans certains cas cela est interdit, comme si la femme vise par cela d attirer les hommes dans le péché.allâh Ta`âlâ dit dans le Qour ân «Et elles ne montrent de leurs corps que les mains et le visage».par ailleurs Abôu Dâwôud a rapporté dans son recueil As-sounan que Asmâ la fille de Abôu Bakr est rentrée auprès du Prophète avec des vêtements fins alors le Messager de Allâh, Salla l-lâhou `alayhi wa sallam s est détourné d elle et il a dit : Ce qui signifie : «Ô Asmâ la femme quand elle devient pubère il n est valable de voire d elle que cela et cela» et il a indiqué son visage et ses mains (du Prophète), [rapporté par Abôu Dâwôud ]. Le Messager de Allâh, Salla l-lâhou `alayhi wa sallam a dit : (lâ Tâ`ata limakhlôuqin fî ma`siyati l-khâliq) ce qui signifie : «Pas d obéissance à une créature en désobéissance au Créateur» [rapporté par At-Tirmîdhiyy]. On doit obéir en priorité à Dieu le créateur du monde, Qui nous a accordé le fait d exister, de respirer, de voire, d entendre et des bienfaits que nous ne pouvons dénombrer, voir : La Foi Musulmane et ce qui l Annule Par ailleurs il faut savoir que renier une obligation connu d évidence selon les musulmans, ceci comporte un démenti de la religion et démentir la religion invalide l Islam de la personne, or le voile pour la femme est une obligation selon l unanimité. Le fait de ne pas le porter est un petit péché mais le fait de renier son obligation, ceci comporte un démentit de la religion et annule l islam de la personne, de même le fait de le rabaisser ou le dénigrer. Voir : Comment le Musulman Préserve sa Foi C est obligatoire de porter le voile donc celle qui le met puis l enlève puis le remet a moins de péché que celle qui ne le met pas du tout et le mieux est de le mettre tout le temps. Si la personne ne le met pas pendant une période dans la journée commet un péché pendant ce temps et quand elle le remet après elle a des récompenses. Couvrir le visage et les mains en Islam (Porter le Niqab en Islam) Porter le Niqab qui couvre le visage n est pas obligatoire en Islam, mais recommandé. Comme cela est cité précédemment, ce qui est obligatoire en Islam c est de couvrir tout le corps sauf le visage et les mains. Donc ce n est pas obligatoire sur la femme de couvrir son visage et ses mains. Ceci est uniquement obligatoire sur les femmes du Prophète Salla llâhou `alayhi wa sallam. Cependant si elle couvre son visage sans que cela ne lui entraîne une nuisance, ceci est recommandé pour elle. Aussi il n est pas obligatoire de porter le jilbab ou le voile intégral ou la burka. Mais il n est pas permis de rabaisser le port du Niqab (qui couvre le visage), car le fait de rabaisser les sujets de la religion est une mécréance, voir : Comment le Musulman Préserve sa Foi. Éviter Apostasie, Mécréance, Blasphème. Poème sur le voile Sais-tu ce qu est le tissu des milles merveilles? Un voile précieux sur un visage aux milles splendeurs Ainsi l éclat de la lune a éclipsé le soleil Afin que seules les étoiles demeurent, Elles illuminent et émerveillent Le visage éclatant de ma sœur ; La louange est à Dieu le Créateur ; Lui Qui créa la femme, et Lui accorda une grâce Et de sa pudeur, Il fit une source de noblesse Ma sœur est gracieuse sans besoin d audace Ma sœur est gracieuse, pudique, pleine de liesse Couverte par milles fils de coutures Semblables à milles étoiles filantes C est là certes la meilleure des couvertures Qui embellit toute femme croyante

19 Site web//www. ouest-info.org 20 PUBLICITÉ REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA D EL BAYADH DAIRA DE BOUALEM COMMUNE DE SIDI TAIFFOUR NIF : Avis D'appel d'offre National Restreint N 07/ 2015 Un Avis D'appel d'offre National Restreint est lancer pour : 01 Réhabilitation Du Réseau d'aep Et Des Equipements Hydrauliques A SIDI TAIFFOUR. *Les entreprises qualifiées dans le Secteur de L'Hydraulique activité principale catégorie minimale Trois(III) Intéressées par cette appel, peuvent retirer le Cahier des charges personnellement ou par son représentant dûment désigné, Auprès de la commune de SIDI TAIFFOUR (secrétariat générale), Dés la première Publication de L'Avis D'appel d'offre dans le Bulletin officiel des marchés de l'opérateur public ( BOMOP) ou la presse contre paiement D'une Somme de ; Dix Mille (10.000,00) DA. Les Offres doivent comporter une offre Technique et une offre financière, Chaque offre est insérée dans une enveloppe fermé et Cacheté, indiquant la Référence et l'objet de l Avis D'appel d'offre ainsi que la mention «technique» ou «financière», Selon le cas. Les deux enveloppes sont mises Dans une autre enveloppe Anonyme, comportant la mention«à ne pas ouvrir» Avis D'appel National Restreint N 07/2015 L'objet de L'opération, 01- Une offre technique qui contient : La déclaration à souscrire dûment remplie et signée.,le cahier des charges et l'instruction aux soumissionnaires dûment signée et paraphée sur chaque page, ;le casier judiciaire valide datant de moins de trois mois du responsable de l'entreprise signataire copie. ;Le registre de commerce (nouvelle immatriculation) copie. ; Le certificat de qualification et classification professionnelle catégorie minimale Trois(III) activité principale : Hydraulique. Copie. ; Attestation de mise à jour (CNAS - CASNOS - CACOBATPH) actualisée (copies). ; Un extrait de rôle apuré ou avec échéancier de paiement datant da moins de 3 mois (copie) : Les statuts de l'entreprise ou protocole d'accord pour les groupements, copie ; Planning prévisionnel des travaux signé avec délai de réalisation. ; La déclaration de probité dûment remplie et signée. La liste de matériel dûment justifiés (cartes grises, factures et assurances), ou contrat de location du matériel doit être justifié par un acte notarié et couvert la période de réalisation du projet avec cartes grises et assurances ( copie ). La liste des moyens humains qui seront chargés de l'exécution des travaux dûment justifiés par la déclaration annuelle des salaries, copie ; Références professionnelles (Attestations de Bonne Exécution Numéroté et daté) en travaux Similaires (Equipement Des Forage Et Travaux D AEP) délivrés par les différents maîtres de l'ouvrage, copie Cahier des prescriptions spéciales dûment paraphées. ; Attestation de dépôt des comptes sociaux pour les sociétés délivrée par le CNRC année considérée copie. ; Bilans financiers des trois dernières années copie. ; Le numéro d'identification fiscale (NIF) copie, Attestation de visite des lieux signée par le soumissionnaire (pièce jointe, modele page 49) 2) UNE Offre financière qui contient : " Lettre de soumission dûment remplie et signée ; - Bordereau des prix unitaires dûment rempli et signé (Les prix unitaires doivent être clairs et lisibles et ne Contiennent pas des surcharges ou ratures.le devis quantitatif et estimatif dûment rempli et signé, (les chiffres doivent être clairs et lisibles et ne contiennent pas de surcharge Ou ratures)., *les offres doivent parvenir au contractant à l'adresse figurant ci-dessous, *la durée de préparation des offres est fixée à Vingt Un (21) Jours à compter de la première Parution de L'Avis d'appel d'offre dans les quotidiens nationaux ou BOMOP), *l'heure limite dépôt des offres est fixée avant H du dernier jour de la durée de Préparation des offres. *Le jour et l'heure d'ouverture des plis techniques et financiers Correspondent au dernier jour de la durée de la préparation des offres à (14.00 H., Si ce jour coïncide Avec un jour férié OU un Jour de repos légal, la durée de préparation des offres est prorogée jusqu'au jour Ouvrable suivant, *Le soumissionnaire devra cacheter son offre indiquant la référence et l'objet de l'avis d'appel offre Anonyme Comportant la mention «A NE PAS OUVRIRE» Avis D'appel d'offre National Restreint N 07,/2015, L'objet de L'Avis D'appel, elle sera visé par la poste et adressé A Monsieur le P/APC de la commune SIDI TAIFFOUR (W EL BAYADH Les soumissionnaires ou leurs représentants intéressés par cet appel d'offre peuvent assister à la séance de l ouverture des plis Les candidats resteront engagés par leur offre pendant 90 jours à compter de la première parution de l avis d appel d offre dans l un des quotidiens nationaux ou le BOMOP. LE P/APC REPUBLIQUE ALGERIENNE DE M OCRATIQUE ET POPULAIRE WILAYA DE SIDI BEL ABBES DAIRA DE SIDI ALI BENYOUB COMMUNE DE TABIA N : AVIS D INFRUCTIOSITE DE L D'APPEL D'OFFRE NATIONAL OUVERT N 01/2015 En appliquant les dispositions de l'article 44 du présidentiel n 10/236 du 07/10/2010 modifier et compléter portant réglementation des marchés publics. Et suite à la réunion de la commission communale d'ouverture des plis du : 01/07/2015 ou la commission a décidé l'infructuosité de l appel d'offre pour le motif: réception d une seule offre. Le président de l'assemblée populaire communal de TABIA lance un avis d'infructuosité de l d'appel d'offre national ouvert n 01/2015 publié en langue arabe dans le journal : et en langue française dans le journal : ouest info le 17/06/2015. concernant réalisation du projet ci-dessous rentrant dans le cadre PSD 2011 : SUIVI, CONSTRUCTION ET EQUIPEMENT D'UN GROUPE SCOLAIRE TYPE B1 A TABIA (LOTISSEMENT 158 LGTS) PR0JET:C0NSTRUCTI0N D'UN GROUPE SCOLAIRE TYPE B1A TABIA (LOTISSEMENT 158 LGTS ) LOTN.BLOC ADMINISTRATIF ET PEDAGOGIQUE Motif d'infructuosité : réception d une seule offre LE PAPC ANEP Ouest-Info Le 08/07/2015 ANEP Ouest-Info Le 08/07/2015 _x wüé à wx átäé Ü Ät Ä uxüà wë ÇyÉÜÅxÜ REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE LA WILAYA D'EL BAYADH DIRECTION DE L'ENVIRONNEMENT (NIF: ) Ouestinfo PUBLICITE Conformément aux dispositions du décret présidentiel N 10/236 du 07/10/2010 modifié et complété portant réglementation des marchés publics, la direction de l'environnement de la wilaya d'el Bayadh annonce l annulation l'attribution provisoire paru dans les quotidiens ; OUEST INFO le 14/04/2015 et EL MASAA LE 11/04/2015 relatif à l opération «réalisation et équipement d'un parc citadin» pour motif d'erreur d'évaluation AVIS D'ANNULATION D'AVIS D'ATTRIBUTION PROVISOIRE Pour toutes vos annonces contactez nous à l adresse suivante : Villa sis à 15, rue Sahel Ibn-Khalifa, Hay El-Badr Sidi-Bel-Abbès Tél /Fax : ANEP Ouest-Info Le 08/07/2015

20 PROGRAMME TV Site web // www. ouest-info.org Mercredii 08Juillet :45 15:35 taqdar tarbah 21 Les enfants contre-attaquent 09h00 : bonjour d'algérie 11h00 : studio 27 11h15 : caméra cachée 11h30 : boudhou 3 12h25 : chitaa bared 13h10 : bouyout el rahmane 13h35 : mon beau pays 15h00 : el tawre el khariq 17h50 : maximes juridique 18h25 : el ghira 18h 45 : taqdar tarbah 19h30 : le ramadhan et le rire 4 22h15 : chitaa bared 23h00 : safar fi el khayal 23h15 : lemmet lahbab 0h00 : noudjoum khalida 22:35 23:20 Le Roi Lear 08:50 : M6 boutique 10:00 : Un mari sur Internet 11:45 : Super Hero Family 13:05 : Scènes de ménages 13:45 : On ne prête qu'aux riches 15:35 : Les enfants contre-attaquent 17:30 : Les reines du shopping 18:40 : Chasseurs d'appart' 19:40 : Météo 19:45 : Le :10 : Scènes de ménages 20:55 : Qui est la taupe? 22:45 : Murder Quatre ans après le décès de sa femme, Herbert, un riche et brillant avocat, propose à Felicitas de l'épouser. Mais ses quatre enfants, Benny, Janina, Micha et Moana, détestent leur future belle-mère. Un village empoisonné par la CIA? 08:00 : Journal 09:36 : Dans quelle éta-gère 09:40 : Des jours et des vies 10:00 : Amour, gloire et beauté 10:25 : L'amour à 200 mètres 11:00 : Motus 11:30 : Les Z'amours 13:00 : Journal 13:45 : Consomag 13:50 : Toute une histoire 14:50 : Tour de France à la voile 14:55 : Cyclisme 17:30 : Vélo club 19:25 : N'oubliez pas les paroles 20:40 : Parents mode d'emploi 20:48 : Alcaline l'instant 20:50 : Image du Tour 20:56 : Nina 22:35 : Le Roi Lear Au crépuscule de son règne, le roi britannique Lear entend connaître l'affection que lui portent ses trois filles, Goneril, Régane et la cadette Cordélia. Aussi décide-t-il que celle qui exprimera le mieux son amour pour lui aura la plus importante part d'héritage. 10:40 : Consomag 10:45 : Pétanque 11:50 : Météo 12:00 : 12/13 : Journal régional 12:55 : Village départ 13:45 : Au tour de l'emploi 15:10 : Questions au gouvernement 16:05 : Un livre, un jour 16:15 : Des chiffres et des lettres 16:55 : Harry 17:30 : Slam 18:10 : Questions pour un champion 18:50 : Le Tour de France à la voile 20:00 : Tout le sport 20:10 : Le film du Tour 20:12 : Beau travail 20:20 : Plus belle la vie 20:50 : Des racines et des ailes 22:50 : Soir 3 23:20 : Un village empoisonné par la CIA? L'affaire du «pain maudit» de Pont-Saint-Esprit commence le 17 août Pendant une semaine, ce bourg du Gard est pris de folie. 23:45 Terre en ébullition 23:30 Flash 09:28 : Les Monsieur Madame 09:35 : Les Monsieur Madame 09:45 : La maison France 5 10:50 : L'hôpital des koalas 11:45 : La quotidienne 14:40 : La cité disparue de Pompéi 15:45 : Hélène et les animaux 16:45 : En attendant la pluie 17:45 : C dans l'air 19:00 : Silence, ça pousse! 20:10 : Des trains pas comme les autres 21:40 : Silence, ça pousse! 22:30 : C dans l'air 23:45 : Terre en ébullition Grâce à des plongées virtuelles dans le manteau ou au cœur des mécanismes des volcans, Richard Hammond explore les mystères de l'activité terrestre. 08:48 : Téléshopping 09:20 : Météo 09:25 : Petits secrets entre voisins 10:20 : Au nom de la vérité 11:55 : Petits plats en équilibre été 12:00 : Les douze coups de midi 12:50 : L'affiche du jour 13:40 : Au coeur des Restos du coeur 15:35 : Nos chers voisins 17:00 : L'addition, s'il vous plaît 19:00 : Wish List, la liste de vos envies 19:55 : Météo 20:30 : Tirage du Loto 20:45 : Pep's 20:55 : Arrow 23:30 : Flash Joe propose à Barry de passer en revue tous les éléments de l'enquête sur le meurtre de sa mère, que le jeune homme est bien décidé à élucider.

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux A l occasion du mois de Ramadhan 2015, le Ministère du Commerce et l Union Général des travailleurs Algériens ont organisé une cérémonie pour le lancement d une opération visant l organisation de marchés

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE --00-- MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES --ooo--

REPUBLIQUE TUNISIENNE --00-- MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES --ooo-- REPUBLIQUE TUNISIENNE --00-- MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES --ooo-- REPONSE DU GOUVERNEMENT TUNISIEN AU QUESTIONNAIRE ELABORE PAR LE HAUT COMMISSARIAT DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L HOMME EN VUE

Plus en détail

REGLEMENT DES TRANSPORTS SCOLAIRES. Approuvé par délibération n A 01 du 26 avril 2013.

REGLEMENT DES TRANSPORTS SCOLAIRES. Approuvé par délibération n A 01 du 26 avril 2013. REGLEMENT DES TRANSPORTS SCOLAIRES Approuvé par délibération n A 01 du 26 avril 2013. Le Règlement des transports scolaires TITRE II : Le transport scolaire des élèves handicapés 1. Instruction des demandes

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

Journal : Nass Bladi Titre : L heureuse grande gagnante de Ram TV à Nass Bladi : «Je veux acheter un appartement»

Journal : Nass Bladi Titre : L heureuse grande gagnante de Ram TV à Nass Bladi : «Je veux acheter un appartement» Journal : Liberté Titre : Hassi R Mel, La téléphonie arrive à Bellil Page : 09 Organe : Commission technique daïra de Hassi R Mel La commission technique de la daïra de Hassi R mel s'est déplacée dernièrement

Plus en détail

OAIC. EPIC OAIC. Office Algérien Interprofessionnel des Céréales

OAIC. EPIC OAIC. Office Algérien Interprofessionnel des Céréales OAIC. EPIC OAIC Office Algérien Interprofessionnel des Céréales Office Algérien Interprofessionnel des Céréales OFFICE ALGERIEN INTEPROFESSIONNEL DES CEREALES OAIC OAIC/ EPIC Office Algérien Interprofessionnel

Plus en détail

Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport

Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport La mission première du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport est de s assurer que des services éducatifs de qualité sont dispensés au Québec.

Plus en détail

Séminaire sur les violences commises à l égard des femmes

Séminaire sur les violences commises à l égard des femmes Séminaire sur les violences commises à l égard des femmes A l occasion de la journée internationale des droits de l Homme, le 10 décembre 2013, le ministère des Affaires étrangères a organisé un séminaire

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA GOUVERNANCE DEMOCRATIQUE EN MEDITERRANEE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

OBSERVATOIRE DE LA GOUVERNANCE DEMOCRATIQUE EN MEDITERRANEE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE OBSERVATOIRE DE LA GOUVERNANCE DEMOCRATIQUE EN MEDITERRANEE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE L ALGÉRIE est définie dans sa Constitution comme une République démocratique et populaire. L

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES RÉPUBLIQUE DU BÉNIN COUR CONSTITUTIONNELLE REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Le présent Règlement Intérieur est pris en application des dispositions de la Loi n 90-032

Plus en détail

RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS POLICIÈRES DU 14 AU 21 JUIN 2011

RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS POLICIÈRES DU 14 AU 21 JUIN 2011 SÛRETÉ DU QUÉBEC MRC DES MASKOUTAINS Saviez-vous que? Mercredi le 15 juin, des policiers de la MRC des Maskoutains se sont présentés au parc des Pins, situé sur la rue Viger à Saint-Hyacinthe sur l heure

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR 4 ème et 3 ème Nature

REGLEMENT INTERIEUR 4 ème et 3 ème Nature REGLEMENT INTERIEUR 4 ème et 3 ème Nature Année scolaire 2015/2016 1. Activités pédagogiques a. Horaires des activités pédagogiques Toutes les activités pédagogiques sont obligatoires : Lundi Mardi à Jeudi

Plus en détail

RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS POLICIÈRES POUR LA PÉRIODE DU 12 AU 18 NOVEMBRE 2013. La Sûreté du Québec souligne la Semaine de la prévention de la toxicomanie

RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS POLICIÈRES POUR LA PÉRIODE DU 12 AU 18 NOVEMBRE 2013. La Sûreté du Québec souligne la Semaine de la prévention de la toxicomanie Saviez-vous que? La Sûreté du Québec souligne la Semaine de la prévention de la toxicomanie La Sûreté du Québec souligne la 26 e semaine de la prévention de la toxicomanie, qui se déroule du 17 au 24 novembre

Plus en détail

Enfant Haïtien mon Frère

Enfant Haïtien mon Frère Enfant Haïtien mon Frère 141 Avenue Christophe Port-au-Prince, HAITI TEL (509)3733-6624 Enfanthaitien_monfrere@yahoo.fr CONTEXTE Le tremblement du 12 janvier 2010 a profondément secoué le peuple haïtien.

Plus en détail

MarocHebdo. Photo MHI. Maroc 15 DH - France 3 Euros - Espagne, Belgique, Allemagne et Italie 3,90 Euros - Canada 5,95 $ - USA 6,75 $

MarocHebdo. Photo MHI. Maroc 15 DH - France 3 Euros - Espagne, Belgique, Allemagne et Italie 3,90 Euros - Canada 5,95 $ - USA 6,75 $ MarocHebdo Photo MHI Maroc 15 DH - France 3 Euros - Espagne, Belgique, Allemagne et Italie 3,90 Euros - Canada 5,95 $ - USA 6,75 $ Une1055_1 4.indd 1 15/01/14 22:43:19 EN COUVERTURE LES RÉSEAUX MAFIEUX

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 42 11

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 42 11 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 42 11 Décret présidentiel n 14-196 du 8 Ramadhan 1435 correspondant au 6 juillet 2014 portant organisation et gestion de la formation et du perfectionnement

Plus en détail

LES HABITANTS DE LA RUE VILLA HERMOSA VOUDRAIENT DORMIR TRANQUILLES

LES HABITANTS DE LA RUE VILLA HERMOSA VOUDRAIENT DORMIR TRANQUILLES !"#$%%$ Communiqué de presse du mercredi 21 décembre 2005 LES HABITANTS DE LA RUE VILLA HERMOSA VOUDRAIENT DORMIR TRANQUILLES LA RÉGION DOIT DEMANDER UN PERMIS D URBANISME POUR LES TRAVAUX EN COURS SUR

Plus en détail

L HUMAIN. AVANT TOUT.

L HUMAIN. AVANT TOUT. L HUMAIN. AVANT TOUT. Mémoire de l Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec dans le cadre des consultations particulières portant sur le projet de loi 56 Loi modifiant

Plus en détail

Risques psychosociaux, des représentants du personnel sous tension!

Risques psychosociaux, des représentants du personnel sous tension! Risques psychosociaux, des représentants du personnel sous tension! Résultats de l enquête auprès des élus 2 octobre 2014 32, rue de Chabrol 75010 Paris Tél. 01 53 72 00 10 Site : www.isast.fr Mel : contact@isast.fr

Plus en détail

COMMISSION AUTEUR DES VIOLENCES CAS PRATIQUE COMPARATIF

COMMISSION AUTEUR DES VIOLENCES CAS PRATIQUE COMPARATIF CARTA EUROPEA avec le soutien de la Commission Européenne et des barreaux des Programmes EUROMED DROIT et EURODROIT SUD EST MEDITERRANEE Siège social Maison de l Europe à Montpellier Adresse administrative

Plus en détail

Faites partie des solutions

Faites partie des solutions COMMENCE PAS TA VIE PAR LA FIN! Faites partie des solutions Vos jeunes et l alcool au volant Il y a plusieurs solutions pour éviter que nos jeunes prennent le volant sous l effet de l alcool. Découvrez-les

Plus en détail

CEREMONIE D INAUGURATION DE L HOPITAL SOMINE DOLO DE MOPTI

CEREMONIE D INAUGURATION DE L HOPITAL SOMINE DOLO DE MOPTI CEREMONIE D INAUGURATION DE L HOPITAL SOMINE DOLO DE MOPTI Discours de Monsieur Ousmane KONE Ministre de la Santé et de l Hygiène Publique ******************************************** Mardi 18 mars 2014

Plus en détail

TEXTES REGISSANT LE FGA

TEXTES REGISSANT LE FGA TEXTES REGISSANT LE FGA CNA-SP/DTN JUILLET 2008 Sommaire Article 117 de la Loi de finances pour 2003 ; Décret exécutif n 04-103 du 05 avril 2004 portant création et fixant les statuts du fonds de garantie

Plus en détail

Source : site web de la présidence de la république http://www.elmouradia.dz/francais/president/activites/presidentacti.htm

Source : site web de la présidence de la république http://www.elmouradia.dz/francais/president/activites/presidentacti.htm Source : site web de la présidence de la république http://www.elmouradia.dz/francais/president/activites/presidentacti.htm REUNION RESTREINTE CONSACREE AU SECTEUR DU COMMERCE 8 septembre 2008 Dans le

Plus en détail

Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris Tél : 01 40 01 06 51 contact@liguedesconducteurs.org

Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris Tél : 01 40 01 06 51 contact@liguedesconducteurs.org Avril 2014 Contact : Christiane Bayard Secrétaire générale 06 11 29 47 69 Contact : Christiane Bayard Secrétaire générale 06 11 29 47 69 Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris

Plus en détail

RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS POLICIÈRES POUR LA PÉRIODE DU 7 AU 13 JANVIER 2014

RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS POLICIÈRES POUR LA PÉRIODE DU 7 AU 13 JANVIER 2014 Saviez-vous que? Dans le cadre de l opération «VACCIN» se déroulant durant tout le mois de décembre, les policiers de la MRC des Maskoutains ont érigé différents points de contrôle routier afin de vérifier

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 60. ETAT ANNEXE (suite) L I B E L L E S. 7ème Partie. Dépenses diverses

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 60. ETAT ANNEXE (suite) L I B E L L E S. 7ème Partie. Dépenses diverses 12 Dhou El Kaada 1431 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 60 5 ETAT ANNEXE (suite) N os DES CHAPITRES L I B E L L E S CREDITS OUVERTS EN DA 37-02 7ème Partie Dépenses diverses Premier ministre

Plus en détail

Délégation syndicale EVAM RAPPORT SUR L'ENQUETE DE SATISFACTION A L'ATTENTION DU PERSONNEL DE L'EVAM "LA PAROLE AU PERSONNEL!"

Délégation syndicale EVAM RAPPORT SUR L'ENQUETE DE SATISFACTION A L'ATTENTION DU PERSONNEL DE L'EVAM LA PAROLE AU PERSONNEL! Région Vaud Délégation syndicale EVAM RAPPORT SUR L'ENQUETE DE SATISFACTION A L'ATTENTION DU PERSONNEL DE L'EVAM "LA PAROLE AU PERSONNEL" 1. Commentaires généraux L'enquête "La parole au personnel" a été

Plus en détail

N 372. Votre Revue de Presse Du 07/ 04 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015

N 372. Votre Revue de Presse Du 07/ 04 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 N 372 By Votre Revue de Presse Du 07/ 04 /2015 press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 Emploi et Formation professionnelle Les cinq priorités Cap sur l initiative privée

Plus en détail

Nous avons le choix:

Nous avons le choix: Nous avons le choix: être en exercice illégal ou exercer illégalement! C est l alternative qui s offre aux kinésithérapeutes salariés depuis la publication du code de déontologie. Art. R. 4321-56. - Le

Plus en détail

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR :

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : IDENTIFICATION DU POSTE : Titre de la fonction : Conducteur Ambulancier SMUR*. Etablissement : Centre Hospitalier Régional Universitaire de Brest. Service

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 378 rectifié bis SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2007-2008 Annexe au procès-verbal de la séance du 10 juin 2008 PROPOSITION DE LOI tendant à assurer une plus grande équité dans notre politique de sécurité

Plus en détail

«Ce n est pas correct!»

«Ce n est pas correct!» Pour de plus amples renseignements Pour vous renseigner sur ce que fait le gouvernement du Canada pour les aînés ou pour trouver des services et des programmes de soutien offerts dans votre province ou

Plus en détail

LES DROITS DES AGENTS DANS LA FONCTION PUBLIQUE COMMUNALE

LES DROITS DES AGENTS DANS LA FONCTION PUBLIQUE COMMUNALE République française Polynésie française www.cgf.pf LES DROITS DES AGENTS DANS LA FONCTION PUBLIQUE COMMUNALE (Mode d emploi FPC) SOMMAIRE I Les droits liés à la personne A La définition générale des droits

Plus en détail

L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945. Exposé des motifs

L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945. Exposé des motifs L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945 Exposé des motifs Il est peu de problèmes aussi graves que ceux qui concernent la protection de l enfance, et parmi eux, ceux qui ont trait au sort de l enfance traduite

Plus en détail

D I R E C T I O N D E S RESSOURCES HUMAINES

D I R E C T I O N D E S RESSOURCES HUMAINES D I R E C T I O N D E S RESSOURCES HUMAINES BILAN SOCIAL EXERCICE 22 Place de l O.I.T. Colobane BP. 102 Dakar Sénégal Tél. (221) 889 19 89 Ninéa 20219210C0 1 AVANT PROPOS Outil de gestion prévisionnelle

Plus en détail

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance FONDATION NATIONALE DE GERONTOLOGIE Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance La vieillesse est une étape de l existence pendant laquelle chacun poursuit

Plus en détail

Comité des avocates et avocats de l Administration publique et parapublique

Comité des avocates et avocats de l Administration publique et parapublique Comité des avocates et avocats de l Administration publique et parapublique Rapport sur le sondage effectué auprès des membres du Barreau du Québec exerçant leur profession dans les domaines publics et

Plus en détail

Votre Revue de Presse Du 22 / 12 /2014 N 301. www.conect.org.tn

Votre Revue de Presse Du 22 / 12 /2014 N 301. www.conect.org.tn conect Votre Revue de Presse Du 22 / 12 / By N 301 Suivez nos actualités www.conect.org.tn technique.conect@hexabyte.tn // technique@conect.org.tn tel : +216 71231 402 // Fax : +216 71231059 Marché financier

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2006)8 du Comité des Ministres aux Etats membres sur l assistance aux victimes d infractions (adoptée par le Comité des Ministres le 14 juin

Plus en détail

Analyse du sondage. Vandalisme Environnement Vol habitation

Analyse du sondage. Vandalisme Environnement Vol habitation Analyse du sondage A. Les problématiques Les personnes sondées ont été questionnées sur divers problèmes et un classement a été établi sur base de ce qu elles considèrent être la problématique la plus

Plus en détail

Les 7 enjeux de la loi du 5 mars 2007 réformant la protection de l enfance ----

Les 7 enjeux de la loi du 5 mars 2007 réformant la protection de l enfance ---- Les 7 enjeux de la loi du 5 mars 2007 réformant la protection de l enfance ---- La réforme de la Protection de l Enfance a été précédée de nombreux rapports (10 entre novembre 2004 et janvier 2006 parmi

Plus en détail

DECRET N 64-013 Portant réglementation générale en matière d opération d énergie électrique à usage public (JO N 334 du 18 janvier 1964, p.

DECRET N 64-013 Portant réglementation générale en matière d opération d énergie électrique à usage public (JO N 334 du 18 janvier 1964, p. DECRET N 64-013 Portant réglementation générale en matière d opération d énergie électrique à usage public (JO N 334 du 18 janvier 1964, p.144) Le Président de la République, Chef du Gouvernement, Vu la

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

Le Livret du Citoyen

Le Livret du Citoyen Le Livret du Citoyen Bienvenue à l âge de la majorité! Vous venez d avoir 18 ans et à l occasion de la remise de votre carte d électeur, l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes

Plus en détail

QUIZZ DE LA PERMANENCE DES SOINS. 1)-LA PDS libérale coûte cher.

QUIZZ DE LA PERMANENCE DES SOINS. 1)-LA PDS libérale coûte cher. QUIZZ DE LA PERMANENCE DES SOINS 1)-LA PDS libérale coûte cher. -vrai : 360 millions d euro en 2007 Coût des astreintes 140 millions d euro -faux : un médecin libéral est un professionnel de santé bac+10

Plus en détail

Renforcement de la sécurité dans les transports en commun à Bruxelles

Renforcement de la sécurité dans les transports en commun à Bruxelles Renforcement de la sécurité dans les transports en commun à Bruxelles I. Introduction L accord du gouvernement fédéral, la note de politique générale de la Ministre de l intérieur et le Plan national de

Plus en détail

Règlement APE SIVOM enfance jeunesse du Canton de Cozes Mairie de Meschers

Règlement APE SIVOM enfance jeunesse du Canton de Cozes Mairie de Meschers Règlement APE SIVOM enfance jeunesse du Canton de Cozes Mairie de Meschers Sommaire 1. DISPOSITIONS GÉNÉRALES... 2 1.1. Objet du règlement... 2 1.2. Application du présent règlement... 2 2. MODALITÉS D

Plus en détail

Patrimoines. Intégrez l assurance soins de longue durée à votre plan financier. Protégez-vous et préservez la sécurité financière de vos proches

Patrimoines. Intégrez l assurance soins de longue durée à votre plan financier. Protégez-vous et préservez la sécurité financière de vos proches MD Patrimoines Intégrez l assurance soins de longue durée à votre plan financier Protégez-vous et préservez la sécurité financière de vos proches Florence et Jean sont âgés de 57 ans; ils ont deux fils

Plus en détail

Soirée de lancement du guide d organisation soirées étudiantes. Le vendredi 11 février 2011. A partir de 18h

Soirée de lancement du guide d organisation soirées étudiantes. Le vendredi 11 février 2011. A partir de 18h Soirée de lancement du guide d organisation soirées étudiantes Le vendredi 11 février 2011 A partir de 18h - Communiqué de presse Page 2 - La MEP Page 3 - Le guide d organisation de soirées étudiantes

Plus en détail

EVALUATION DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONSOLIDATION DU PROGRAMME DE

EVALUATION DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONSOLIDATION DU PROGRAMME DE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL EVALUATION DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONSOLIDATION DU PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT AGRICOLE Evaluation

Plus en détail

Amnesty International

Amnesty International Amnesty International DOCUMENT PUBLIC HALTE A LA VIOLENCE CONTRE LES FEMMES! RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO Le combat d une femme en quête de justice Index AI : AFR 62/001/2004 ÉFAI Résolue à défendre

Plus en détail

Services Aux Victimes

Services Aux Victimes Services Aux Victimes I n i t i a t i v e s Avez-vous besoin d un plan de sécurité? Guide à l intention des personnes qui se trouvent dans des relations abusives Qu est-ce qu un plan de sécurité? Il s

Plus en détail

de la Banque Centrale de Tunisie Présentée à Monsieur le Président de la République

de la Banque Centrale de Tunisie Présentée à Monsieur le Président de la République Lettre introductive au 53 ème Rapport annuel de la Banque Centrale de Tunisie Présentée à Monsieur le Président de la République au nom du Conseil d Administration de la Banque Centrale de Tunisie Par

Plus en détail

DEFINITION DE LA FONCTION INFIRMIER(E)

DEFINITION DE LA FONCTION INFIRMIER(E) Mai 2002 DEFINITION DE LA FONCTION INFIRMIER(E) Réalisation : Direction Département infirmier A. DESCRIPTION DU CONTENU DE LA FONCTION 1. Utilité de la fonction - Mission générale Participer à la prise

Plus en détail

PROJET DE CONSEIL DE LA RÉPUBLIQUE. authentique de ce projet de loi, dont je vous prie de vouloir N 368

PROJET DE CONSEIL DE LA RÉPUBLIQUE. authentique de ce projet de loi, dont je vous prie de vouloir N 368 N 368 CONSEIL DE LA RÉPUBLIQUE SESSION ORDINAIRE DE 1957-1958 Annexe au procès-verbal de la séance du 20 mars 1958. PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE portant amnistie dans les Territoires

Plus en détail

Au fil des ans, l association a organisé des expositions : 2003 : «Une ville, des hommes : Petites histoires Jarnacaises».

Au fil des ans, l association a organisé des expositions : 2003 : «Une ville, des hommes : Petites histoires Jarnacaises». 1 Historique Depuis les élections municipales de 2014, les critiques ont fusé de toutes parts pour fustiger la gestion de l ancienne équipe de Jérôme Royer et plus particulièrement la cession de la Maison

Plus en détail

conseil de la vie étudiante

conseil de la vie étudiante dossier de PRESSE 16 février 2012 conseil de la vie étudiante Les étudiants ont la parole! CONTACT PRESSE Agnès BARANGER 03 83 91 84 25 / 06 21 90 53 00 agnes.baranger@grand-nancy.org Les enjeux du développement

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire

République Algérienne Démocratique et Populaire République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Travail, de l Emploi, et de la Sécurité Sociale Allocution de Monsieur Mohamed EL GHAZI Ministre du Travail, de l Emploi et de la Sécurité Sociale

Plus en détail

L'union de services, une garantie coopérative en copropriété

L'union de services, une garantie coopérative en copropriété L'union de services, une garantie coopérative en copropriété Article juridique publié le 19/03/2015, vu 754 fois, Auteur : Maître POULICHOT Dès sa rédaction originelle, la loi du 10 juillet 1965 a autorisé

Plus en détail

Interview de Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France Europe 1 8 juillet 2015

Interview de Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France Europe 1 8 juillet 2015 Interview de Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France Europe 1 8 juillet 2015 MAXIME SWITEK L interview politique, Jean-Pierre ELKABBACH vous recevez ce matin Christian NOYER, le gouverneur de

Plus en détail

RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS POLICIÈRES POUR LA PÉRIODE DU 19 AU 25 NOVEMBRE 2013

RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS POLICIÈRES POUR LA PÉRIODE DU 19 AU 25 NOVEMBRE 2013 Saviez-vous que? Conditions routières problématiques? Je réduis ma vitesse, c est automatique! La Sûreté du Québec rappelle aux usagers de la route qu ils doivent impérativement adapter leur conduite aux

Plus en détail

SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION

SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION ÉPREUVE de Droit et d'économie Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 5 Indications de correction La commission de choix de sujets a rédigé

Plus en détail

Règlement de maison. La Résidence. Institution Sociale Vaudoise de l Armée du Salut

Règlement de maison. La Résidence. Institution Sociale Vaudoise de l Armée du Salut Règlement de maison Table des matières 1. Visites... 3 2. Vie communautaire... 3 3. Fumée dans le foyer... 4 4. Consommation, trafic de produits non autorisés et illictes... 4 5. Vie intime... 4 6. Absences...

Plus en détail

DISPOSITIONS LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES DANS LE SECTEUR DE LA DISTRIBUTION ET DE LA GESTION DES CENTRES COMMERCIAUX

DISPOSITIONS LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES DANS LE SECTEUR DE LA DISTRIBUTION ET DE LA GESTION DES CENTRES COMMERCIAUX DISPOSITIONS LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES DANS LE SECTEUR DE LA DISTRIBUTION ET DE LA GESTION DES CENTRES COMMERCIAUX Monsieur AIT ABDERRAHMANE Abdelaziz Directeur Général de la Régulation et de l Organisation

Plus en détail

Un nouveau départ pour servir l économie nationale

Un nouveau départ pour servir l économie nationale LA PROFESSION COMPTABLE ALGERIENNE : LA LOI 10/01 DU 29 JUIN 2010 Un nouveau départ pour servir l économie nationale Ali MAZOUZ, Expert Comptable et Commissaire aux Comptes. La loi sur la profession comptable

Plus en détail

FICHE ETABLIE PAR LE CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES SAGES-FEMMES

FICHE ETABLIE PAR LE CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES SAGES-FEMMES FICHE ETABLIE PAR LE CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES SAGES-FEMMES LES CERTIFICATS MEDICAUX ETABLIS PAR LES SAGES-FEMMES EN VUE DE CONSTATER DES LESIONS ET SIGNES QUI TEMOIGNENT DE VIOLENCES Article R.4127-316

Plus en détail

SEMINAIRE SSF DU 19 AU 23 MAI 2015 TARGU MURES (ROUMANIE) Jean-Paul WACK (France)

SEMINAIRE SSF DU 19 AU 23 MAI 2015 TARGU MURES (ROUMANIE) Jean-Paul WACK (France) SEMINAIRE SSF DU 19 AU 23 MAI 2015 TARGU MURES (ROUMANIE) Jean-Paul WACK (France) LES PERSONNES TRES AGEES EN SITUATION D ISOLEMENT Au préalable, quelle est la définition de «solitude» dans le petit Larousse

Plus en détail

Guide du Règlement sur les mesures d assurancede la qualité

Guide du Règlement sur les mesures d assurancede la qualité Guide du Règlement sur les mesures d assurancede la qualité Décharge de responsabilité : Le présent document est un guide en langage simple destiné à vous aider à mieux comprendre le Règlement sur les

Plus en détail

INDICATIONS DE CORRECTION

INDICATIONS DE CORRECTION Sujet national pour l ensemble des Centres de gestion organisateurs CONCOURS EXTERNE DE RÉDACTEUR TERRITORIAL SESSION 2013 Des réponses à une série de questions portant sur LE DROIT PUBLIC en relation

Plus en détail

NOTES. Horaires de visites: Tous les jours de 12h30 à 14h et de 17h30 à 19h30. Téléphones : Secrétariat : 05 65 75 17 70 Service : 05 65 75 17 76

NOTES. Horaires de visites: Tous les jours de 12h30 à 14h et de 17h30 à 19h30. Téléphones : Secrétariat : 05 65 75 17 70 Service : 05 65 75 17 76 NOTES Horaires de visites: Tous les jours de 12h30 à 14h et de 17h30 à 19h30 Téléphones : Secrétariat : 05 65 75 17 70 Service : 05 65 75 17 76 PLAN DU SERVICE LEXIQUE Pour vous aider à mieux comprendre

Plus en détail

OBLIGATION D INFORMATION DU MEDECIN DANS LA JURISPRUDENCE RECENTE MOYEN D INDEMNISER LES VICTIMES

OBLIGATION D INFORMATION DU MEDECIN DANS LA JURISPRUDENCE RECENTE MOYEN D INDEMNISER LES VICTIMES OBLIGATION D INFORMATION DU MEDECIN DANS LA JURISPRUDENCE RECENTE MOYEN D INDEMNISER LES VICTIMES A l occasion de l exercice de sa profession, le médecin est soumis aux obligations définies par la loi,

Plus en détail

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Monsieur le Président du Conseil du commerce de France ;

Plus en détail

RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS POLICIÈRES DU 28 SEPTEMBRE AU 5 OCTOBRE 2010

RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS POLICIÈRES DU 28 SEPTEMBRE AU 5 OCTOBRE 2010 Saviez-vous que? Le 29 septembre dernier, la sergente Ingrid Asselin du poste de la MRC des Maskoutains a animé un stand d information pour la 3 e Édition du Salon de la Fédération de l Âge d Or du Québec

Plus en détail

Ligue Algérienne pour la Défense des droits de l Homme الرابطة الجزائرية للدفاع عن حقوق السنسان. Le calvaire sans fin des malades du cancer

Ligue Algérienne pour la Défense des droits de l Homme الرابطة الجزائرية للدفاع عن حقوق السنسان. Le calvaire sans fin des malades du cancer Ligue Algérienne pour la Défense des droits de l Homme الرابطة الجزائرية للدفاع عن حقوق السنسان http://droitdelhomme.over-blog.com laddhchlef@yahoo.fr laddhchlef@gmail.com http://facebook.com/laddhchlef

Plus en détail

STATUTS* APPROUVÉS LORS DE

STATUTS* APPROUVÉS LORS DE STATUTS* APPROUVÉS LORS DE Association Lucé Espace S p o r t i f S c i e n t i f i q u e Culturel d Animations d e L o i s i r s E d u c a t i f s L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EXTRAORDINAIRE DU 9 MARS 2013 (*Modifiant

Plus en détail

Thèmes de formation en Droit du travail

Thèmes de formation en Droit du travail Thèmes de formation en Droit du travail Actualisation des connaissances en droit social (Formation organisée tous les ans) 2 Réagir face à un accident du travail ou une maladie professionnelle 2 Faut-il

Plus en détail

contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :...

contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :... contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :... RENSEIGNEMENTS ÉLÈVE Nom Prénom Adresse Classe Tél. / L élève est autorisé à quitter l institut

Plus en détail

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE)

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) PAYS ET REGION DE MISE EN ŒUVRE DU PROJET Ce projet sera mise en

Plus en détail

Parti Libéral du Canada. 1. Le soutien aux proches aidants

Parti Libéral du Canada. 1. Le soutien aux proches aidants Parti Libéral du Canada 1. Le soutien aux proches aidants Les proches aidants constituent l épine dorsale de notre système de santé; ils fournissent en effet des soins non payés dont la valeur a été estimée

Plus en détail

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Guide d enseignement et Feuilles d activité de l élève DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Qu est-ce que l intimidation (bullying)? L intimidation est le fait de tourmenter de façon

Plus en détail

Avis de la Fédération des commissions scolaires du Québec

Avis de la Fédération des commissions scolaires du Québec Avis de la Fédération des commissions scolaires du Québec dans le cadre de la consultation de la Commission des relations avec le citoyen sur le deuxième plan d action gouvernemental pour l égalité entre

Plus en détail

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE stop-violences-femmes.gouv.fr Les violences au sein du couple diffèrent des disputes ou conflits conjugaux où deux points de vue s opposent dans un rapport d égalité.

Plus en détail

Comment un. accident. peut-il engager la. responsabilité pénale. des élus locaux et des fonctionnaires territoriaux?

Comment un. accident. peut-il engager la. responsabilité pénale. des élus locaux et des fonctionnaires territoriaux? Les cahiers de l Observatoire Comment un accident peut-il engager la responsabilité pénale des élus locaux et des fonctionnaires territoriaux? table des matières Avant-propos de Bernard Bellec... P. 5

Plus en détail

Un contrat de respect mutuel au collège

Un contrat de respect mutuel au collège Apprentissage du respect - Fiche outil 01 Un contrat de respect mutuel au collège Objectifs : Décrire une action coopérative amenant élèves et adultes à s interroger sur leurs propres comportements en

Plus en détail

Modèle de règlement intérieur

Modèle de règlement intérieur Modèle de règlement intérieur Article 1 er : Objet Le présent règlement est destiné à organiser la vie et les conditions d exécution du travail dans la collectivité. Il est complété, le cas échéant, par

Plus en détail

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc Bienvenue à l âge de la majorité! l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes fondamentaux de la République à travers «Le Livret du Citoyen» Nom... Prénom... Date de naissance...

Plus en détail

Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce

Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce Source APS 19/10/10 Mustapaha Benbada présente un exposé sur son secteur devant la commission

Plus en détail

Le coup en valait-il la peine de prison?

Le coup en valait-il la peine de prison? Les peines pour adolescents Le coup en valait-il la peine de prison? Mise en situation Salut, je m appelle Jason et j ai 16 ans. Cet été, j étais au palais de justice. C était mon procès. J ai été déclaré

Plus en détail

LE PROCESSUS DE PLAINTE RELATIF AUX MAISONS DE SOINS DE LONGUE DURÉE. Jane E. Meadus, B.A., LL.B. Avocate & notaire Intervenante institutionnelle

LE PROCESSUS DE PLAINTE RELATIF AUX MAISONS DE SOINS DE LONGUE DURÉE. Jane E. Meadus, B.A., LL.B. Avocate & notaire Intervenante institutionnelle LE PROCESSUS DE PLAINTE RELATIF AUX MAISONS DE SOINS DE LONGUE DURÉE Jane E. Meadus, B.A., LL.B. Avocate & notaire Intervenante institutionnelle INTRODUCTION En tant qu'intervenante institutionnelle au

Plus en détail

Amis et Sympathisants d El Aioun Orientale. Parrainage Scolaire : Bilan de la saison 2014/2015. www.asso-aseo.fr

Amis et Sympathisants d El Aioun Orientale. Parrainage Scolaire : Bilan de la saison 2014/2015. www.asso-aseo.fr Amis et Sympathisants d El Aioun Orientale Parrainage Scolaire : Bilan de la saison 2014/2015 Sommaire? Parrainage scolaire : Pourquoi? Parrainage 2014/2015 : Aperçu du projet Parrainage 2014/2015 : Les

Plus en détail

CHU de Nantes Le nouveau Plateau Technique Médico-Chirurgical : une étape supplémentaire dans la perspective du projet Île de Nantes

CHU de Nantes Le nouveau Plateau Technique Médico-Chirurgical : une étape supplémentaire dans la perspective du projet Île de Nantes CHU de Nantes Le nouveau Plateau Technique Médico-Chirurgical : une étape supplémentaire dans la perspective du projet Île de Nantes Le Centre Hospitalier Universitaire de Nantes est un hôpital en mouvement

Plus en détail

27 e CONFÉRENCE DES MINISTRES EUROPÉENS DE LA JUSTICE

27 e CONFÉRENCE DES MINISTRES EUROPÉENS DE LA JUSTICE MJU-27(2006) 3 27 e CONFÉRENCE DES MINISTRES EUROPÉENS DE LA JUSTICE Érevan (12-13 octobre 2006) LA PLACE, LES DROITS ET L AIDE AUX VICTIMES Rapport présenté par le Ministre de la Justice d ALLEMAGNE www.coe.int/minjust

Plus en détail

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau. Politique pour contrer le harcèlement

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau. Politique pour contrer le harcèlement Centre de la petite enfance Le Petit Réseau Politique pour contrer le harcèlement Février 2008 2 A- Énoncé et application L objectif premier de cette politique est de consacrer notre souci de prévenir

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES Mercredi 30 décembre 2009 Le Président de la République, Monsieur Abdelaziz BOUTEFLIKA, a

Plus en détail

Troisième conseil d école de l élémentaire Anatole France 2011-2012

Troisième conseil d école de l élémentaire Anatole France 2011-2012 Troisième conseil d école de l élémentaire Anatole France 2011-2012 présentation des membres participant au Conseil d école de ce jour questions des parents violence Les parents élus demandent qu un réel

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT. des. Appartements de Coordination Thérapeutique

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT. des. Appartements de Coordination Thérapeutique REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT des Appartements de Coordination Thérapeutique de l Apparté - 1 - Fonctionnement de L Apparté 1.1 - Admission L étude du dossier de candidature est effectuée par l équipe pluridisciplinaire,

Plus en détail

Règlement concernant l administration des entrées et sorties des ressortissants étrangers du territoire de la République Populaire de Chine.

Règlement concernant l administration des entrées et sorties des ressortissants étrangers du territoire de la République Populaire de Chine. Règlement relatif à l administration des entrées et sorties des ressortissants étrangers du territoire de la République Populaire de Chine. Conseil des Affaires d Etat chinois Date de publication :12 juillet

Plus en détail

Article II. ORGANISATION DES INSCRIPTIONS

Article II. ORGANISATION DES INSCRIPTIONS Adopté au Conseil Municipal du 9 février 2015 Article I. PRÉSENTATION La Mairie de Montmorency propose aux enfants montmorencéens de partir en séjour pendant les vacances scolaires. Les vacances constituent

Plus en détail

Les relations parents-enfants au quotidien

Les relations parents-enfants au quotidien Délégation interministérielle à la Famille Les relations parents-enfants au quotidien 7 janvier 2007 Ipsos / DIF Contacts : Etienne MERCIER : 01 41 98 92 79 Christelle CRAPLET : 01 41 98 94 32 etienne.mercier@ipsos.com

Plus en détail