SOMMAIRE OBJET DE LA NOTE : 2 1. DOCUMENTS DE REFERENCES : 2 2. CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES DE L O.A. : 2 3. HYPOTHESES GENERALES : 2

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE OBJET DE LA NOTE : 2 1. DOCUMENTS DE REFERENCES : 2 2. CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES DE L O.A. : 2 3. HYPOTHESES GENERALES : 2"

Transcription

1

2 SOMMAIRE OBJET DE LA NOTE : 2 1. DOCUMENTS DE REFERENCES : 2 2. CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES DE L O.A. : 2 3. HYPOTHESES GENERALES : 2 4. VERIFICATION DU CP20+CP18 DES PANNEAUX COFFRANTS : 3 5. VERIFICATION DES IPE120 DES PANNEAUX COFFRANTS : 3 6. VERIFICATION DE LA STABILITE DES PANNEAUX EN ENCORBELLEMENT : 4 7. VERIFICATION DES PORTEURS HEB600 - TRAVEE I : 5 8. VERIFICATION DES PORTEURS HEB600 - TRAVEE II & V : 6 9. VERIFICATION DES PORTEURS HEB600 - TRAVEE III & IV : VERIFICATION DES PORTEURS HEB600 - TRAVEE VI : VERIFICATION DE LA SABLIERE HEB300 FILE A : VERIFICATION DE LA SABLIERE HEB300 FILES C & G : VERIFICATION DE LA SABLIERE HEB300 FILES D & F : VERIFICATION DE LA SABLIERE HEB300 FILE I : VERIFICATION DE LA SABLIERE HEB600 FILE B : VERIFICATION DE LA SABLIERE HEB600 FILE E : VERIFICATION DE LA SABLIERE HEB300 FILES H : VERIFICATION DES CONSOLES 50T ET DES CONES DE POSE DE TYPE ARTEON, REF : VERIFICATION DE LA PALEE 260T AU FLAMBEMENT : 31

3 Objet de la note : Cette note concerne le dimensionnement du coffrage LOCAPAL pour l Ouvrage d Arts de la déviation de Chabanais (Passage supérieur PS1) de la RN Documents de références : 1101_102 Carnet d implantation et de détails 2. Caractéristiques géométriques de l O.A. : Epaisseur tablier : 1,1 m Largeur tablier : 12,5 m Pente : 2 % Dévers : nul Longueur travée I : 19 m Longueur travée II : 28 m Longueur travée III : 17 m 3. Hypothèses Générales : 3.1. Normes utilisées : Norme de calcul : CM66 + Additifs 80 Hypothèses de chargement : CCTG, Fascicule n 65 : Exécution des ouvrages de Génie Civil en Béton Armé ou Précontraint 3.2. Caractéristiques des matériaux : Poutrelles métalliques : Module d élasticité : E = MPa Classe d acier : S235 Pièce de bois : Résistance à la flexion : σ adm. = 0,6 kg/mm² Résistance au cisaillement : τ adm. = 0,12 kg/mm² 3.3. Définition des charges : P p : Poids propre de la structure S 1 : Poids du béton frais (2600 kg/m3) Charge d une équipe de bétonnage : o S 21 : Surcharge d épandage : 500 kg/m² sur une surface de 3mx3m disposée de la manière la plus défavorable. o S 22 : Surcharge personnel : 75 kg/m² 3.4. Définition des cas de charges : Cas n 1 : Calcul aux E.L.U. 4/3 x (P p + S 1 + S 21 + S 22 ) < 24 kg/mm² Cas n 2 : Calcul aux E.L.S. P p + S 1 = > flèche 2

4 4. Vérification du CP20+CP18 des panneaux coffrants : 5. Vérification des IPE120 des panneaux coffrants : Cas de charge le plus défavorable : Ecartement entre les appuis pour la travée I ou VI : 2,4 m 3

5 6. Vérification de la stabilité des panneaux en encorbellement : Cas de charge le plus défavorable : lors de la mise en place des aciers, les panneaux en encorbellement doivent supporter le poids du personnel dans la zone de circulation sans basculer. Longueur du porte à faux maxi. : 2,5 m Largeur du panneau : 2,54 m Longueur du panneau : 6,1 m Poids du panneaux : (10,4 x 3 + 9) x 2,54 x 6,1 = 623 kg Poids du personnel : 75 x 2,5 x 2,54 = 476 kg 1,25 m 0,35 m P pers. = 476 kg P pann. = 623 kg Moment de basculement : 476 x 1,25 = 595 kg.m Moment stabilisateur : 623 x 0,35 = 220 kg.m Nécessité de mettre 2 brides de fixation de type Ischebeck sur chaque panneaux au niveau des porteurs les plus éloignés de l encorbellement (Effort de préhension : 55 kn) 4

6 7. Vérification des porteurs HEB600 - Travée I : 5

7 8. Vérification des porteurs HEB600 - Travée II & V : 6

8 9. Vérification des porteurs HEB600 - Travée III & IV : 7

9 10. Vérification des porteurs HEB600 - Travée VI : 8

10 11. Vérification de la sablière HEB300 File a : Caractéristiques physiques des sablière HEB300 : Masse linéaire : 117 kg/m Section : 149,1 cm² Inertie : cm 4 Module de flexion : I/v = 1678 cm Définition des cas de charge : Cas n 1 : (E.L.U.) Descente de charge (de la gauche vers la droite) F 1 = kg F 2 = kg F 3 = kg F 4 = kg F 5 = kg F 6 = kg Cas n 2 : (E.L.S.) Descente de charge (de la gauche vers la droite) F 1 = 9000 kg F 2 = kg F 3 = kg F 4 = kg F 5 = kg F 6 = 9000 kg Modèle : 9

11 11.4. Vérification à la flexion (ELU) : M max.pond. = kg.m σ max. = / 1678 = 10,2 kg/mm² < σ adm. = 24 kg/mm² OK Vérification au cisaillement (ELU) : T max.pond. = kg τ max. = / = 1,6 kg/mm² < τ adm. = 15,6 kg/mm² OK 10

12 11.6. Calcul de la flèche (ELS) : Sous poids propre : o f max = négligeable Sous béton frais : o f max = 1,65 mm (au niveau de la passerelle) flèche totale : o f max = 1,65 mm (au niveau de la passerelle) Réaction d appui : 11

13 12. Vérification de la sablière HEB300 Files c & g : Caractéristiques physiques des sablière HEB300 : Masse linéaire : 117 kg/m Section : 149,1 cm² Inertie : cm 4 Module de flexion : I/v = 1678 cm Définition des cas de charge : Cas n 1 : (E.L.U.) Descente de charge (de la gauche vers la droite) F 1 = kg F 2 = kg F 3 = kg F 4 = kg F 5 = kg F 6 = kg F 7 = kg Cas n 2 : (E.L.S.) Descente de charge (de la gauche vers la droite) F 1 = 9000 kg F 2 = kg F 3 = kg F 4 = kg F 5 = kg F 6 = kg F 7 = 9000 kg Modèle : 12

14 12.4. Vérification à la flexion (ELU) : M max.pond. = kg.m σ max. = / 1678 = 7,1 kg/mm² < σ adm. = 24 kg/mm² OK Vérification au cisaillement (ELU) : T max.pond. = kg τ max. = / = 2,6 kg/mm² < τ adm. = 15,6 kg/mm² OK 13

15 12.6. Calcul de la flèche (ELS) : Sous poids propre : o f max = négligeable Sous béton frais : o f max = négligeable flèche totale : o f max = négligeable Réaction d appui : 14

16 13. Vérification de la sablière HEB300 Files d & f : Caractéristiques physiques des sablière HEB300 : Masse linéaire : 117 kg/m Section : 149,1 cm² Inertie : cm 4 Module de flexion : I/v = 1678 cm Définition des cas de charge : Cas n 1 : (E.L.U.) Descente de charge (de la gauche vers la droite) F 1 = kg F 2 = kg F 3 = kg F 4 = kg F 5 = kg F 6 = kg F 7 = kg F 8 = kg F 9 = kg F 10 = kg F 11 = kg Cas n 2 : (E.L.S.) Descente de charge (de la gauche vers la droite) F 1 = 9000 kg F 2 = kg F 3 = kg F 4 = kg F 5 = kg F 6 = kg F 7 = kg F 8 = kg F 9 = kg F 10 = kg F 11 = 9000 kg Modèle : 15

17 13.4. Vérification à la flexion (ELU) : M max.pond. = kg.m σ max. = / 1678 = 7,5 kg/mm² < σ adm. = 24 kg/mm² OK Vérification au cisaillement (ELU) : T max.pond. = kg τ max. = / = 2,5 kg/mm² < τ adm. = 15,6 kg/mm² OK Calcul de la flèche (ELS) : 16

18 Sous poids propre : o f max = négligeable Sous béton frais : o f max = négligeable flèche totale : o f max = négligeable Réaction d appui : 14. Vérification de la sablière HEB300 File i : Caractéristiques physiques des sablière HEB300 : Masse linéaire : 117 kg/m Section : 149,1 cm² 17

19 Inertie : cm 4 Module de flexion : I/v = 1678 cm Définition des cas de charge : Cas n 1 : (E.L.U.) Descente de charge (de la gauche vers la droite) F 1 = 9400 kg F 2 = kg F 3 = kg F 4 = kg F 5 = kg F 6 = 9400 kg Cas n 2 : (E.L.S.) Descente de charge (de la gauche vers la droite) F 1 = 7000 kg F 2 = kg F 3 = kg F 4 = kg F 5 = kg F 6 = 7000 kg Modèle : Vérification à la flexion (ELU) : 18

20 M max.pond. = kg.m σ max. = / 1678 = 8,2 kg/mm² < σ adm. = 24 kg/mm² OK Vérification au cisaillement (ELU) : T max.pond. = kg τ max. = / = 1,4 kg/mm² < τ adm. = 15,6 kg/mm² OK Calcul de la flèche (ELS) : 19

21 Sous poids propre : o f max = négligeable Sous béton frais : o f max = 1,3 mm (au niveau de la passerelle) flèche totale : o f max = 1,3 mm (au niveau de la passerelle) Réaction d appui : 15. Vérification de la sablière HEB600 File b : Caractéristiques physiques des sablière HEB600 : Masse linéaire : 212 kg/m 20

22 Section : 270 cm² Inertie : cm 4 Module de flexion : I/v = 5701 cm Définition des cas de charge : Cas n 1 : (E.L.U.) Descente de charge (de la gauche vers la droite) F 1 = 9400 kg F 2 = kg F 3 = kg F 4 = kg F 5 = kg F 6 = kg F 7 = kg F 8 = kg F 9 = kg F 10 = kg F 11 = kg F 12 = kg F 13 = 9400 kg Cas n 2 : (E.L.S.) Descente de charge (de la gauche vers la droite) F 1 = 7000 kg F 2 = 9000 kg F 3 = kg F 4 = kg F 5 = kg F 6 = kg F 7 = kg F 8 = kg F 9 = kg F 10 = kg F 11 = kg F 12 = 9000 kg F 13 = 7000 kg Modèle : Vérification à la flexion (ELU) : 21

23 M max.pond. = kg.m σ max. = / 5701 = 8,9 kg/mm² < σ adm. = 24 kg/mm² OK Vérification au cisaillement (ELU) : T max.pond. = kg τ max. = / = 2,7 kg/mm² < τ adm. = 15,6 kg/mm² OK Calcul de la flèche (ELS) : 22

24 Sous poids propre : o f max = négligeable Sous béton frais : o f max = 4 mm (au niveau de la passerelle) flèche totale : o f max = 4 mm (au niveau de la passerelle) Réaction d appui : Numérotation de la gauche vers la droite : 23

25 16. Vérification de la sablière HEB600 File e : Caractéristiques physiques des sablière HEB600 : Masse linéaire : 212 kg/m Section : 270 cm² Inertie : cm 4 Module de flexion : I/v = 5701 cm Définition des cas de charge : Cas n 1 : (E.L.U.) Descente de charge (de la gauche vers la droite) F 1 = kg F 2 = kg F 3 = kg F 4 = kg F 5 = kg F 6 = kg F 7 = kg F 8 = kg F 9 = kg F 10 = kg F 11 = kg Cas n 2 : (E.L.S.) Descente de charge (de la gauche vers la droite) F 1 = kg F 2 = kg F 3 = kg F 4 = kg F 5 = kg F 6 = kg F 7 = kg F 8 = kg F 9 = kg F 10 = kg F 11 = kg Modèle : 24

26 16.4. Vérification à la flexion (ELU) : M max.pond. = kg.m σ max. = / 5701 = 14,6 kg/mm² < σ adm. = 24 kg/mm² OK Vérification au cisaillement (ELU) : T max.pond. = kg τ max. = / = 4,2 kg/mm² < τ adm. = 15,6 kg/mm² OK Calcul de la flèche (ELS) : 25

27 Sous poids propre : o f max = négligeable Sous béton frais : o f max = 4,3 mm (au niveau de la passerelle) flèche totale : o f max = 4,3 mm (au niveau de la passerelle) Réaction d appui : 26

28 17. Vérification de la sablière HEB300 Files h : Caractéristiques physiques des sablière HEB300 : Masse linéaire : 117 kg/m Section : 149,1 cm² Inertie : cm 4 Module de flexion : I/v = 1678 cm Définition des cas de charge : Cas n 1 : (E.L.U.) Descente de charge (de la gauche vers la droite) F 1 = 9400 kg F 2 = kg F 3 = kg F 4 = kg F 5 = kg F 6 = kg F 7 = kg F 8 = kg F 9 = kg F 10 = kg F 11 = kg F 12 = kg F 13 = 9400 kg Cas n 2 : (E.L.S.) Descente de charge (de la gauche vers la droite) F 1 = 7000 kg F 2 = 9000 kg F 3 = kg F 4 = kg F 5 = kg F 6 = kg F 7 = kg F 8 = kg F 9 = kg F 10 = kg F 11 = kg F 12 = 9000 kg F 13 = 7000 kg Modèle : 27

29 17.4. Vérification à la flexion (ELU) : M max.pond. = kg.m σ max. = / 1678 = 12,5 kg/mm² < σ adm. = 24 kg/mm² OK Vérification au cisaillement (ELU) : T max.pond. = kg τ max. = / = 2,5 kg/mm² < τ adm. = 15,6 kg/mm² OK 28

30 17.6. Calcul de la flèche (ELS) : Sous poids propre : o f max = négligeable Sous béton frais : o f max = 2,5mm (au niveau des passerelles) flèche totale : o f max = 2,5mm (au niveau des passerelles) Réaction d appui : 29

31 18. Vérification des consoles 50T et des cônes de pose de type Arteon, ref : Caractéristiques des consoles 50 T et des cônes Arteon, ref : Cf. Annexe 1 : Note de calcul des consoles 50T Cas de charge le plus défavorable : Le cas de charge le plus défavorable se trouve sur les appuis d-6 et f-2. Effort de cisaillement dans le cône : F = 43 / 2 = 21,5 T < 25 T OK Effort de traction : T = (220 / 410) x 21 = 11 T < 14 T OK 30

32 19. Vérification de la palée 260T au flambement : Caractéristiques des fourches en tête de palée : Section du noyau de la tige filetée : 33,18 cm² Inertie : 87,62cm 4 Rayon de giration : 1,625 cm Longueur de flambement : 0,5 m Classe Caractéristiques des montant de la palée en HEB300 : Section : 149,1 cm² Inertie : cm 4 Rayon de giration : 12,99 cm Longueur de flambement : 7,03 m Cas de charge le plus défavorable : Le cas de charge le plus défavorable se trouve sur les appuis e-1 et e-4. Effort de compression pondéré : F = x 1,5 = kg Vérification de la fourche : λ = 60 / 1,625 = 37 k = 1,056 k.σ = 1,056 x / 3318 = 55 < 64 kg/mm² OK Vérification du montant : λ = 703 / 12,99 =55 k = 1,151 k.σ = 1,151 x / = 13,3 < 24 kg/mm² OK Pression maximum sous le peigne : Pression répartie sous 3 profilés HEB220 du peigne au droit de chaque montant vertical. S = 3 x (22 x 220) = mm² P max. = / = 8 bars Vérification des consoles légères + ancrages : Cf. Annexe 2 : Note de calcul des consoles légères Vérification des potelets pour Garde-Corps : Cf. Annexe 3 : Note de calcul des poteaux GC. 31

33

34

35

36

37

38

39

40

41

42

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION...5

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION...5 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1. OBJET...3 2. DOMAINE D APPLICATION...5 3. PRÉSENTATION SUCCINCTE SUR LA CONCEPTION ET LE CALCUL DES POUTRES MIXTES...7 3.1 Généralités sur les planchers...7 3.2 Rappels sur les actions

Plus en détail

NOTE DE CALCUL D UN DALOT 3x4.00x4.00m

NOTE DE CALCUL D UN DALOT 3x4.00x4.00m NOTE DE CALCUL D UN DALOT 3x4.00x4.00m A- DESCRIPTION DE L OUVRAGE Epaisseur de la dalle : Epaisseur du radier : Epaisseur des voiles : Hauteur piédroits : Largeur roulable : Largeur chargeable : Nombre

Plus en détail

Affaire Gradins Cie LARDENOIS NOTE DE CALCULS N 001A

Affaire Gradins Cie LARDENOIS NOTE DE CALCULS N 001A Affaire 10-005 Gradins Cie LARDENOIS NOTE DE CALCULS N 001A 1 I. PRELIMINAIRES...3 I.1 OBJET...3 I.2 DOCUMENTS DE REFERENCE UTILISES...3 II. DESCRIPTION DU SYSTEME...3 III. HYPOTHESES...3 III.1 CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Exercice n 1 la potence. Exercice n 2 clou de soutènement

Exercice n 1 la potence. Exercice n 2 clou de soutènement 3a 4a @ Remarque : on néglige le poids propre devant la force P. TD : Contraintes normales et tangentielles C 2a Exercice n 1 la potence D P près avoir tracé les diagrammes des sollicitations ; déterminez

Plus en détail

POUTRELLES IPN IPE HEA HEB UPN UPE

POUTRELLES IPN IPE HEA HEB UPN UPE 19 3 IPN IPE HEA HEB UPN UPE Nous pouvons fournir l ensemble de ces poutrelles : - en longueurs standard (6-10-12-14-15 m) - coupées à vos dimensions (coupes droites, coupes, biaises) - grenaillées - peintes

Plus en détail

VIADUC DE CARONTE LES ETUDES D EXECUTION

VIADUC DE CARONTE LES ETUDES D EXECUTION LES ETUDES D EXECUTION Cyril COTTEY 1 LES ETUDES D EXECUTION SOMMAIRE 1. HYPOTHESES 2. MODELES DE CALCUL 3. ETUDES DE FLEXION LONGITUDINALE 4. ETUDES DES MASSIFS D ANCRAGE 2 1. HYPOTHESES DE CALCUL Normes

Plus en détail

RdM Le Mans version 6

RdM Le Mans version 6 RdM Le Mans version 6 module Flexion calcul de poutre droite en flexion module Ossatures calcul d'ossatures planes ou 3D module EF calcul Éléments Finis 2D 1 RdM 6 module Flexion outils généraux et affichage

Plus en détail

AFIX Ter Woestijne 13 B-8310 St-Kruis Brugge Tel: 0(032) 9 / Fax: 0(032) 9 /

AFIX Ter Woestijne 13 B-8310 St-Kruis Brugge Tel: 0(032) 9 / Fax: 0(032) 9 / AFIX Ter Woestijne 13 B-8310 St-Kruis Brugge Tel: 0(032) 9 / 381.61.01 Fax: 0(032) 9 / 381.61.00 http://www.afixgroup.com NOTE DE CALCUL ECHAFAUDAGE EN 12810 5N SW09 / 257 H2 A - LA HAUTEUR = 24,,50 M

Plus en détail

NOTE DE CALCULS C1. Ponts carrés 500 Alu standard m

NOTE DE CALCULS C1. Ponts carrés 500 Alu standard m ABACA 5 rue Marceau - 34000 Montpellier - France Bureau d'études techniques Tel : 0 467 58 93 03 - Fax : 0 467 92 07 43 bet.abaca@wanadoo.fr S.A.R.L au capital de 7622. - R.C. Montpellier 422 734 764 00026

Plus en détail

Florent IMBERTY Razel

Florent IMBERTY Razel Florent IMBERTY Razel 1 / 20 Sommaire Les types de dalles couverts par les Eurocodes Matériaux, durabilité, enrobages Les paramètres essentiels du calcul Maîtrise de la fissuration Résistance en fatigue

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET...3

SOMMAIRE 1. OBJET...3 SOAIRE 1 SOAIRE 1. OBJET...3 2. DOAINE D APPLICATION...5 2.1 Généralités...5 2.2 Profilés à section en I ou H...6 2.3 Profils creux carrés ou circulaires...6 3. ÉTABLISSEENT DES TABLEAUX...9 3.1 Généralités...9

Plus en détail

ENSA Nantes Examen TD Analyse de structures 3 ème a. 1 er semestre Janv. 2013

ENSA Nantes Examen TD Analyse de structures 3 ème a. 1 er semestre Janv. 2013 ENSA Nantes Examen TD Analyse de structures 3 ème a. 1 er semestre Janv. 2013 Documents autorisés. Répondre directement sur la feuille. Préciser systématiquement les unités. EXERCICE 1 : Questions diverses

Plus en détail

EXERCICES : TRACTION - COMPRESSION (Version du 24 décembre 2016 (14h43)) Remarque : Sont supposés connus : Eacier

EXERCICES : TRACTION - COMPRESSION (Version du 24 décembre 2016 (14h43)) Remarque : Sont supposés connus : Eacier EXERCICES : TRACTION - COMPRESSION (Version du 4 décembre 016 (14h4)) Remarque : Sont supposés connus : Eacier 10000 N mm ; acier 110 6 C 1..01. Une bague en acier AE 40 B de 100 mm de longueur, de 50

Plus en détail

M E C A N D A R F N I E COFFRAGE DE DALLE MODULAIRE DALUTEC NOTICE TECHNIQUE J u i n

M E C A N D A R F N I E COFFRAGE DE DALLE MODULAIRE DALUTEC NOTICE TECHNIQUE J u i n MADE IN FRANCE COFFRAGE DE DALLE MODULAIRE DALU TEC NOTICE TECHNIQUE J u i n 2 0 1 6 PRÉSEN TATI ON Sûr et léger. Ergonomique. Productif. Polyvalent. Tout les éléments sont repérés par un code couleur

Plus en détail

Les essais de Convenances

Les essais de Convenances Les essais de Convenances Club Régional Ouvrages d Art 14 juin 2005 à Vitré Epreuves préalables à l exécution Dossier d études de béton complet pour confirmer les caractéristiques retenues sur le matériau

Plus en détail

Pratique du BAEL 91. Cours avec exercices corrigés. Groupe Eyrolles, 2002 ISBN : QUATRIÈME ÉDITION 2002

Pratique du BAEL 91. Cours avec exercices corrigés. Groupe Eyrolles, 2002 ISBN : QUATRIÈME ÉDITION 2002 Pratique du BAEL 91 Cours avec exercices corrigés Jean Perchat Jean Roux QUATRIÈME ÉDITION 2002 ISBN : 2-212-11049-9 SOMMAIRE CHAPITRE 1 : RAPPELS DE RÉSISTANCE DES MATÉRIAUX... 1 I. RAPPELS DE COURS...

Plus en détail

Exercice n 6 : Pont suspendu

Exercice n 6 : Pont suspendu Page 1 sur 18 Exercice n 6 : Pont suspendu [Sergio Torres] Sergio Antonio Torres Escobar logout cours myfolder aide -> exercices -> table des matières -> glossaire Contact - Questions - Commentaire Exercice

Plus en détail

JOURNÉES OUVRAGES D ART

JOURNÉES OUVRAGES D ART LILLE - 16 ET 17 JUIN 2010 Nouveaux abaques de prédimensionnement de ponts- types Renaud LEGLISE, CETE Nord-Picardie Renaud LEGLISE Page 2/X POURQUOI DE NOUVEAUX ABAQUES? L arrivée des Eurocodes Fin de

Plus en détail

Laurence DAVAINE Setra / CTOA

Laurence DAVAINE Setra / CTOA Les méthodes d analyse des ponts mixtes selon les Eurocodes Laurence DAVAINE Setra / CTOA 1 / 30 Les méthodes d analyse Analyse globale M, V, N Analyse des sections M Ed M Rd (sollicitation) σ Ed f y /γ

Plus en détail

Journée technique Dispositifs de Retenue Routiers

Journée technique Dispositifs de Retenue Routiers Journée technique Dispositifs de Retenue Routiers Cas des ouvrages existants Judith BARES-MENCIA SIROA Nantes Saint-Médard-en-Jalles 4 décembre 2013 COTITA du Sud-Ouest www.cete-sud-ouest@developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Trois gammes pour tous les chantiers. Conception française

Trois gammes pour tous les chantiers.  Conception française Trois gammes pour tous les chantiers www.alphi.fr Conception française Trois gammes pour tous les chantiers Trois gammes de poutrelles de coffrage sont proposées par Alphi pour répondre aux différentes

Plus en détail

POUTRELLE ALU. étaiement. vente. location. montage

POUTRELLE ALU. étaiement. vente. location. montage POUTREE AU ECHAFAUDAGE étaiement vente location montage PROFIS PROFI 60/165 PROFI 68/200 Section : 11 cm2 Moment d inertie xx : 359 cm4 Module d inertie xx : 43,5 cm3 Moment de flexion xx : 615 dan.m T

Plus en détail

PCB 60 Plancher collaborant. Fiche technique Avis technique CSTB N 3/10-662

PCB 60 Plancher collaborant. Fiche technique Avis technique CSTB N 3/10-662 Plancher collaborant 60 Néo PCB Fiche technique Avis technique CSTB N 3/10-662 V3/2011 caractéristiques du profil 60 61 107 207 828 Détail géométrique de la tôle Détail géométrique de l embossage épaisseur

Plus en détail

Pour les grandes surfaces et balcons. Conception française

Pour les grandes surfaces et balcons.  Conception française Pour les grandes surfaces et balcons www.alphi.fr Conception française Pour les grandes surfaces et balcons Les tables de coffrage Alphi sont utilisées pour le coffrage de grandes surfaces ou de balcons.

Plus en détail

Plates-formes de travail en encorbellement du bâtiment (P.T.E.) - Mise en œuvre -

Plates-formes de travail en encorbellement du bâtiment (P.T.E.) - Mise en œuvre - Fiche de sécurité B5 F 02 97 Tour Amboise 204, rond-point du Pont-de-Sèvres 92516 BOULOGNE-BILLANCOURT CEDEX Tél.: 01 46 09 26 91 Tél.: 08 25 03 50 50 Fax : 01 46 09 27 40 http://www.oppbtp.fr Plates-formes

Plus en détail

Maîtrise de l eurocode 2

Maîtrise de l eurocode 2 Maîtrise de l eurocode 2 Jean Roux AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009. ISBN AFNOR : 978-2-12-273212-0 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12160-5 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... 1 1. Présentation des eurocodes et

Plus en détail

Zone tendue Béton fissuré. Haute résistance à la corrosion. Couple de serrage. Ouverture sur plats. Epaisseur maxi. pièce à fixer

Zone tendue Béton fissuré. Haute résistance à la corrosion. Couple de serrage. Ouverture sur plats. Epaisseur maxi. pièce à fixer Goujon de sécurité Hilti pour ancrage dans le béton fissuré ou non fissuré Présentation Domaine d utilisation version acier électrozingué Béton Pose au travers Pose avant pièce à fixer Fixation mâle -R

Plus en détail

Schöck Rutherma module ES

Schöck Rutherma module ES Schöck Rutherma module Contenu Page Exemples de disposition des éléments/coupes 58 Tableaux de dimensionnement/coupes/vues en plan 59 Exemple de dimensionnement 60 Remarques 61 Liste de vérification 62

Plus en détail

NOTE DE CALCUL MUR EN AILE

NOTE DE CALCUL MUR EN AILE NOTE DE CALCUL MUR EN AILE A- DESCRIPTION DE L OUVRAGE Hauteur totale Cohésion Coefficient de poussée de terre Angle de frottement interne Parement lisse Différence épaisseur du voile Poids volumique des

Plus en détail

Exemple : Panne sur deux appuis en profilé IPE

Exemple : Panne sur deux appuis en profilé IPE Réf. document : SX01a-FR-EU Page 1 de Réf. Eurocode Réalisé par Mladen Lukic Date Janvier 006 Vérifié par Alain Bureau Date Janvier 006 Cet exemple donne les détails de la vérification conformément à l'en

Plus en détail

E4 : Analyse et Calcul des Structures. U4.2 Note de calculs BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONSTRUCTIONS MÉTALLIQUES SESSION 2014

E4 : Analyse et Calcul des Structures. U4.2 Note de calculs BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONSTRUCTIONS MÉTALLIQUES SESSION 2014 REVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONSTRUCTIONS MÉTLLIQUES SESSION 2014 E4 : nalyse et Calcul des Structures U4.2 Note de calculs Durée : 4 h Coefficient : 3 Le dossier technique d'étude est commun aux épreuves

Plus en détail

SOMMAIRE SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION...5

SOMMAIRE SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION...5 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1. OBJET...3 2. DOMAINE D APPLICATION...5 3. GUIDE DE DIMENSIONNEMENT...7 3.1 Assemblages en double cisaillement par boulons ou broches...7 3.2 Assemblage en simple cisaillement par

Plus en détail

NOM :.. Devoir 8 : DÉFLEXION ET CALCUL DES POUTRES S wl =

NOM :.. Devoir 8 : DÉFLEXION ET CALCUL DES POUTRES S wl = NOM :.. À compléter avant : Devoir 8 : DÉFLEXION ET CALCUL DES POUTRES Eercice 8A La poutre ci-dessous est le profilé d acier en I S 100 11. Déterminer la valeur de la flèche maimale qu elle subit en tenant

Plus en détail

LGW Coffrage modulaire léger

LGW Coffrage modulaire léger LGW Coffrage modulaire léger // Résistant et polyvalent // Table des matières Caractéristiques Avantages Solutions Eléments de base 2 2 4 7 // Caractéristiques Coffrage vertical léger (30 kg/m 2 ) pour

Plus en détail

ELEMENT FLECHI : Déversement

ELEMENT FLECHI : Déversement ELEMENT FLECHI : Déversement Données Poutre IPE330 uniformément chargée, bi-articulée, et maintenue latéralement aux 2 extrémités. Facteur de sécurité ELU γ G =1.35, γ Q =1.5 γ M0 =1, γ M1 =1 Longueur

Plus en détail

Etude de faisabilité. 1) Pré dimensionnement du bloc «observatoire»

Etude de faisabilité. 1) Pré dimensionnement du bloc «observatoire» Etude de faisabilité La tour est composée de deux blocs : un bloc «bâti», fermé et allant jusqu à R+10 fabriqué en panneaux de bois laminé croisé (CLT), et un bloc «observatoire» formé par l ensemble des

Plus en détail

Les maçonneries parasismiques en pierre. Olivier Chèze

Les maçonneries parasismiques en pierre. Olivier Chèze Les maçonneries parasismiques en pierre Olivier Chèze Quels sont les nouveaux référentiels? Commençons par les anciens : - Règles PS 92 : tous les bâtiment - PSMI 92 : petits bâtiments (maisons individuelles

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION DÉFINITIONS...7

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION DÉFINITIONS...7 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1. OBJET...3 2. DOMAINE D APPLICATION...5 3. DÉFINITIONS...7 4. RAPPEL DE LA MÉTHODOLOGIE DE L EN 1998-3...9 4.1 Démarche générale...9 4.2 Investigations préalables...11 4.3 Détermination

Plus en détail

RÉSISTANCE DES BARRES AUX INSTABILITÉS

RÉSISTANCE DES BARRES AUX INSTABILITÉS Projet SKILLS RÉSISTANCE DES BARRES AUX INSTABILITÉS OBJECTIFS DU MODULE DE FORMATION Connaître la méthodologie de vérification des barres aux instabilités (flambement, déversement) Connaître le domaine

Plus en détail

Effet de levier dans une attache tendue

Effet de levier dans une attache tendue 1 Assemblage éprouvette mors Partie 1 : présentation de l effet de levier Partie 2 : présentation de l essai de laboratoire Partie 3 : Analyse des résultats expérimentaux Conclusions Annexes : Annexe 1

Plus en détail

LES PLANCHERS COLLABORANTS PCB 60

LES PLANCHERS COLLABORANTS PCB 60 PCB 60 60 61 107 207 828 Détail géométrique de la tôle Détail géométrique de l embossage épaisseur (mm) 0,75 0,88 1 poids (dan/m 2 ) 8,67 10,18 11,57 Application conseillée Coffrage et armature de dalles

Plus en détail

RESISTANCE DES ELEMENTS D'ECHAFAUDAGE Multi System / Multi Reto RETOTUB

RESISTANCE DES ELEMENTS D'ECHAFAUDAGE Multi System / Multi Reto RETOTUB Date de Revision: Janvier 2014 RESISTANCE DES ELEMENTS D'ECHAFAUDAGE Multi System / Multi Reto RETOTUB Certificat de conformité Vierzon, Février 2012 L échafaudage préfabriqué multidirectionnel RETOTUB

Plus en détail

L'utilisation des fibres métalliques amorphes dans les travaux de réhabilitation des ouvrages souterrains visitables dans le domaine de l eau et l

L'utilisation des fibres métalliques amorphes dans les travaux de réhabilitation des ouvrages souterrains visitables dans le domaine de l eau et l L'utilisation des fibres métalliques amorphes dans les travaux de réhabilitation des ouvrages souterrains visitables dans le domaine de l eau et l assainissement 1 Sommaire Présentation du produit et de

Plus en détail

BLOCS BETON A MACONNER

BLOCS BETON A MACONNER BLOCS BETON A MACONNER Dossier Techniques et commerciales Siège social : 1 rue du Tertre 25580 ETALANS Tél : 03.81.59.23.65 Fax: 03.81.59.26.08 Usine: 25660 Merey sous Montrond Tél : 03.81.86.71.09 Fax:

Plus en détail

Matériels de coffrage

Matériels de coffrage Matériels de coffrage Matériels de coffrage Panneau de coffrage bois Sans ferrures aux extrémités (bois supérieur) Désignation Réf. ép. 27 mm / 1.00 x 0.50 ml 14724 ép. 27 mm / 1.50 x 0.50 ml 14725 ép.

Plus en détail

Ingénierie SNCF 28/11/08 1

Ingénierie SNCF 28/11/08 1 Ingénierie SNCF 28/11/08 1 28/11/08 2 Viaduc de la Savoureuse Études d exécution 28/11/08 3 Viaduc de la Savoureuse études d exécution SNCF / IGOA est intervenu pour le compte du groupement Eiffel-Eiffage

Plus en détail

RÈGLES MAGNÉTIQUES «RMP» POUR ATTENTES START ET PRÉDALLES SUSPENDUES

RÈGLES MAGNÉTIQUES «RMP» POUR ATTENTES START ET PRÉDALLES SUSPENDUES 2014 RÈGLES MAGNÉTIQUES «RMP» POUR ATTENTES START ET PRÉDALLES SUSPENDUES SOMMAIRE DESCRIPTION ET AVANTAGES DU PROCÉDÉ...1 DISPOSITION CONSTRUCTIVE TRADITIONNELLE...2 DISPOSITION CONSTRUCTIVE AVEC L EMPLOI

Plus en détail

Introduction au béton armé selon l Eurocode 2

Introduction au béton armé selon l Eurocode 2 Jean-Louis Granju Introduction au béton armé selon l Eurocode 2 Afnor et Groupe Eyrolles, 2012 ISBN Afnor : 978-2-12-465375-1 ISBN Eyrolles : 978-2-212-13528-2 Table des matières Avant-propos... 1 Remerciements...

Plus en détail

ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS

ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES SPÉCIALITÉ : GÉNIE CIVIL SESSION 2012 ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS DURÉE : 6 HEURES COEFFICIENT : 8 Ce sujet comprend : - Un Dossier

Plus en détail

Pour réaliser les 3810m² de plancher, votre entreprise a demandé des prix à différents fournisseurs (voir Annexe 2)

Pour réaliser les 3810m² de plancher, votre entreprise a demandé des prix à différents fournisseurs (voir Annexe 2) Chapitre 3 Etude comparative de plancher TD n 6 1 Présentation Votre entreprise vient de recevoir un Dossier de Consultation des Entreprises (DCE) concernant la réalisation de l extension d un bâtiment

Plus en détail

INSTRUCTIONS DE MONTAGE COFFRAGE DE DALLE

INSTRUCTIONS DE MONTAGE COFFRAGE DE DALLE INSTRUCTIONS DE MONTAGE COFFRAGE DE DALLE AVANT PROPOS Coffrage pour dalles, nouveaux formats Aluminium plus légers avec peau composite. Montage en toute sécurité à partir du sol. Système simple: 3 pièces

Plus en détail

Diagrammes de pré-dimensionnement VERSION 02/2008

Diagrammes de pré-dimensionnement VERSION 02/2008 VERSION / Panneau KLH en mur Panneau KLH de plancher une seule travée (L/, pleine charge) Panneau KLH de plancher deux travées (L/, propre poids, charge utile défavorable par travée) Panneau KLH de plancher

Plus en détail

Damien CHAMPENOY. Conception. La conception générale et détaillée des ponts mixtes. CETE de l Est / D.O.A

Damien CHAMPENOY. Conception. La conception générale et détaillée des ponts mixtes. CETE de l Est / D.O.A Conception La conception générale et détaillée des ponts mixtes Damien CHAMPENOY CETE de l Est / D.O.A Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement du territoire

Plus en détail

CALCUL DES CONTRAINTES DANS UN ÉLÉMENT SOUMIS À DE LA TORSION

CALCUL DES CONTRAINTES DANS UN ÉLÉMENT SOUMIS À DE LA TORSION Revue Construction Métallique Référence CALCUL DES CONTRAINTES DANS UN ÉLÉMENT SOUMIS À DE LA TORSION par S. Baraka et A. Bureau 1 Le calcul des contraintes dues à la torsion constitue pour le projeteur,

Plus en détail

La POUTRELLE REUNIONNAISE en béton armé, manuportable, LA PLUS LEGERE DU MARCHÉ!!

La POUTRELLE REUNIONNAISE en béton armé, manuportable, LA PLUS LEGERE DU MARCHÉ!! La POUTRELLE REUNIONNAISE en béton armé, manuportable, LA PLUS LEGERE DU MARCHÉ!! FACE AUX CONTRAINTES DE POIDS, VOUS AVEZ À PRÉSENT LE CHOIX! Plus de légèreté, plus de facilité pour le transport, la manutention

Plus en détail

Rocade nord est de Carcassonne. Club CDOA du 15 juin 2004

Rocade nord est de Carcassonne. Club CDOA du 15 juin 2004 Rocade nord est de Carcassonne Club CDOA du 15 juin 2004 Le projet a pour but de terminer le contournement de Carcassonne en reliant la rocade nord existante à la RN 113 (direction Narbonne). Ces principales

Plus en détail

TC T H C MAT A ÉR É I R A I U A X U

TC T H C MAT A ÉR É I R A I U A X U TCH 006 MATÉRIAUX Notions de résistance des matériaux La résistance des matériaux(rdm) est une branche de la mécanique des milieux continus adaptée aux déformations des structures Machines/pièces Génie

Plus en détail

S W. Type HSA/ HSA-BW (acier au carbone) HSA-R2 (acier inoxydable A2) HSA-R (acier inoxydable A4) Classe de corrosion Hilti I II III

S W. Type HSA/ HSA-BW (acier au carbone) HSA-R2 (acier inoxydable A2) HSA-R (acier inoxydable A4) Classe de corrosion Hilti I II III Goujon Hilti pour ancrage dans le béton non fissuré Présentation Domaine d utilisation Béton Pose au travers Fixation mâle Faible épaisseur béton/ fixation courte Description version acier électrozingué

Plus en détail

Comportement des structures dans l architecture

Comportement des structures dans l architecture 1 Introduction Les structures porteuses rencontrées dans le domaine de la construction sont principalement de deux types : les bâtiments (à usages individuels ou collectifs) et les ouvrages d'aménagement

Plus en détail

Association Béton-Acier: Le Béton Armé

Association Béton-Acier: Le Béton Armé Séminaire sur le thème: «Le Béton Armé: Armatures et Béton» Association Béton-Acier: Le Béton Armé Karim Miled Maître Assistant, ENIT Le 25 novembre 2008 1 Béton Bonne résistance à la compression Résistance

Plus en détail

Exemple d application du EN : Poutre mixte

Exemple d application du EN : Poutre mixte Exemple d application du EN 1994-1: Poutre mixte P. Schaumann, T. Trautmann University of Hannover Institute for Steel Construction, Hannover, Germany 1 OBJECTIF Il s agit de vérifier la résistance au

Plus en détail

Ce logiciel permet le dimensionnement de fixations bénéficiant d un Agrément Technique Européen (ATE), telles que:

Ce logiciel permet le dimensionnement de fixations bénéficiant d un Agrément Technique Européen (ATE), telles que: Version 1 Préambule Ce logiciel permet le dimensionnement de fixations bénéficiant d un Agrément Technique Européen (ATE), telles que: - Scellement chimique SOMMAIRE «X-PRO» (ATE n 10/0262), «FIRST» (ATE

Plus en détail

LES NOUVEAUTES DE LA NF P Michel GLANDY & J.-Paul VOLCKE

LES NOUVEAUTES DE LA NF P Michel GLANDY & J.-Paul VOLCKE LES NOUVEAUTES DE LA NF P 94-262 Michel GLANDY & J.-Paul VOLCKE 01 2IÈME PARTIE: ANNEXE Michel Glandy 02 SOMMAIRE Traction ELS qp Dispositions constructives Sismiques Prise en compte des tolérances d excentrement

Plus en détail

Goujon HSA pour ancrage dans le béton non fissuré

Goujon HSA pour ancrage dans le béton non fissuré Goujon pour ancrage dans le béton non fissuré (rondelle standard) Béton Pose au travers Fixation mâle Faible épaisseur béton/ fixation courte BW (grande rondelle) faible faible Corrosion Versions version

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION...5

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION...5 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1. OBJET...3 2. DOMAINE D APPLICATION...5 3. DIMENSIONNEMENT DES POUTRES SEULES...7 3.1 Préambule...7 3.2 La précontrainte...7 3.3 Exemple de calcul des pertes pour une poutre de bâtiment

Plus en détail

BANQUE D EPREUVES DUT-BTS -SESSION É P R E U V E DE G É N I E C I V I L E T P H Y S I Q U E D U B Â T I M E N T CODE ÉPREUVE : 971

BANQUE D EPREUVES DUT-BTS -SESSION É P R E U V E DE G É N I E C I V I L E T P H Y S I Q U E D U B Â T I M E N T CODE ÉPREUVE : 971 BANQUE D EPREUVES DUT-BTS -SESSION 2014- É P R E U V E DE G É N I E C I V I L E T P H Y S I Q U E D U B Â T I M E N T CODE ÉPREUVE : 971 L usage de calculatrices électroniques de poche à alimentation autonome,

Plus en détail

14/04 des fondation a la toiture

14/04 des fondation a la toiture LE BOIS DE CONSTRUCTION qualité mécanique du bois, On classe les matériaux selon les résistances aux efforts. grande catégorie de bois, résineux souvent utiliser. ex : en compression on pourrait mettre

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION... 5

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION... 5 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1. OBJET... 3 2. DOMAINE D APPLICATION... 5 3. PROGRAMME DE CALCUL DE SECTIONS QUELCONQUES EN BÉTON ARMÉ EN FLEXION SIMPLE OU COMPOSÉE EN ÉTAT-LIMITE ULTIME... 7 3.1 Actions et combinaisons

Plus en détail

INTERMETAL ETUDE COMPARATIVE. En vue d évaluer l économie réalisée En utilisant l acier RB400 d une part et l acier RB 500 d autre part

INTERMETAL ETUDE COMPARATIVE. En vue d évaluer l économie réalisée En utilisant l acier RB400 d une part et l acier RB 500 d autre part 1 INTERMETAL ETUDE COMPARATIVE En vue d évaluer l économie réalisée En utilisant l acier RB400 d une part et l acier RB 500 d autre part Réalisée par : Mohamed Badreddine DAMAK Ingénieur Conseil Mai 2007

Plus en détail

NT Tir. 01/12. De nouvelles solutions pour vos chantiers

NT Tir. 01/12. De nouvelles solutions pour vos chantiers NT 0007- Tir. 01/12 De nouvelles solutions pour vos chantiers 2 Échelle de toit en Aluminium réf: 003200 46 cm Accessoires 150 cm 1 2 Suspension chaîne (sans crochet). Suspension pour toit Bac acier. 3

Plus en détail

Résistance des matériaux Cours et exercices corrigés

Résistance des matériaux Cours et exercices corrigés Résistance des matériaux Cours et exercices corrigés La Résistance des matériaux RDM est une partie de la mécanique des solides. Elle s intéresse à l étude, de manière théorique, de la réponse mécanique

Plus en détail

Pont de St-Nazaire St-Brévin. Renforcement tabliers viaduc Sud

Pont de St-Nazaire St-Brévin. Renforcement tabliers viaduc Sud Pont de St-Nazaire St-Brévin Renforcement tabliers viaduc Sud 1. 2. Les désordres et les réparations entreprises 3. Etude de faisabilité 4. Phase : choix de la solution de renforcement: Tubes Métalliques

Plus en détail

Poutres de pont Liaison rigide en poussée entre les poutrelles Alu TITAN 225 à l'aide de coupleurs. Statique homologuée. Passages pour la circulation

Poutres de pont Liaison rigide en poussée entre les poutrelles Alu TITAN 225 à l'aide de coupleurs. Statique homologuée. Passages pour la circulation Passages pour la circulation Couvertures Poutres de pont Liaison rigide en poussée entre les poutrelles Alu TITAN 225 à l'aide de coupleurs Statique homologuée Restauration et transformation d un bâtiment

Plus en détail

Chapitre 9. Application à un cas de bâtiment

Chapitre 9. Application à un cas de bâtiment Application à un cas de bâtiment Chapitre 9 Application à un cas de bâtiment 1- Description du bâtiment - Conception de la structure 3- Plans des coffrages : (planchers et fondations) 4- Etude de certains

Plus en détail

Calcul du mur armé Données d'entrée

Calcul du mur armé Données d'entrée Calcul du mur armé Données d'entrée Projet Date : 0.08.006 Paramètres (saisie pour l'étude actuelle) Matériaux et normes Structures en béton : Coefficients EN 99-- : Maçonnerie armée : Calcul des murs

Plus en détail

COF - FIBRE La gamme de coffrage en panneaux bois-ciment

COF - FIBRE La gamme de coffrage en panneaux bois-ciment COF - FIBRE La gamme de coffrage en panneaux bois-ciment Fabrication Française Fabrication Grand Nord www.accessbat.com COF FIBRE La gamme de coffrage perdu en panneau bois-ciment avec profils d ancrage

Plus en détail

Résine d injection HIT-HY 110 avec tige HIT-V et HAS pour ancrage dans le béton non fissuré

Résine d injection HIT-HY 110 avec tige HIT-V et HAS pour ancrage dans le béton non fissuré Fiche technique Résine d injection HIT-HY 110 avec tige HIT-V et HAS pour ancrage dans le béton non fissuré Béton Pose au travers Pose avant pièce à fixer Fixation mâle Implantation variable Entraxe faible

Plus en détail

Pré-dimensionnement et étude structurale d une aile d avion

Pré-dimensionnement et étude structurale d une aile d avion Travail Intégré 2004-2005 Cours de Structures Aéronautiques : Pré-dimensionnement et étude structurale d une aile d avion Professeur Claude Fleury Dans cette première partie du travail intégré, relative

Plus en détail

ZENITH de STRASBOURG

ZENITH de STRASBOURG 1 ZENITH de STRASBOURG L OSSATURE METALLIQUE Joseph NOC BET Charpente métallique Le 26 Novembre 2007 2 L ossature métallique du ZENITH de Strasbourg a été créée en 2 parties différentes. L ossature des

Plus en détail

Les prédalles sont des plaques en béton précontraint par armatures adhérentes. Associées au béton coulé en œuvre, elles sont à la fois :

Les prédalles sont des plaques en béton précontraint par armatures adhérentes. Associées au béton coulé en œuvre, elles sont à la fois : Présentation Les prédalles sont des plaques en béton précontraint par armatures adhérentes. Associées au béton coulé en œuvre, elles sont à la fois : Coffrage du plancher, Constituant du plancher fini,

Plus en détail

PAVAPLAN 3-F Panneau de fibres de bois pour le contreventement des constructions à ossatures bois, posé sur trois travées Panneaux suisses de fibres de bois. Matériaux de la nature. PAVAPLAN 3-F Les panneaux

Plus en détail

Montant de garde-corps Doka 1,10m

Montant de garde-corps Doka 1,10m 05/2006 Instructions de montage et d utilisation 999430003 F B L Montant de garde-corps Doka 1,10m Référence 584384000 9430-200-01 Conseils généraux pour une utilisation conforme aux directives Ces informations

Plus en détail

Le système de coffrage métallique pour murs et poteaux

Le système de coffrage métallique pour murs et poteaux Le système de coffrage métallique pour murs et poteaux Système modulé adaptable à chaque construction Sten offre des solutions de coffrage pour les murs de toutes les dimensions et de toutes les formes,

Plus en détail

SSLL111 - Réponse statique d une poutre béton armé (section en T) à comportement linéaire

SSLL111 - Réponse statique d une poutre béton armé (section en T) à comportement linéaire Titre : SSLL111 - Réponse statique d une poutre béton armé[...] Date : 28/02/2013 Page : 1/8 SSLL111 - Réponse statique d une poutre béton armé (section en T) à comportement linéaire Résumé : Le problème

Plus en détail

Homologations. produits sélectionnés uniquement ; reportez-vous aux documents pour plus Contrôle de pose par repère d enfoncement. de détails.

Homologations. produits sélectionnés uniquement ; reportez-vous aux documents pour plus Contrôle de pose par repère d enfoncement. de détails. et tige HAS Capsule avec tige HAS pour ancrage dans le béton non fissuré Capsule Béton Pose au travers Pose avant pièce à fixer Fixation mâle Tige filetée HAS (avec embout hexagonal) Entraxe faible Distance

Plus en détail

COFFRAGES T POIDS. Référence Générique

COFFRAGES T POIDS. Référence Générique COFFRAGES T10-2000 POIDS NOV. 2003 015 1. POIDS DES BANCHES (en Kilogrammes) Hauteur Longueur (en m) Référence Générique Tôle de 4mm Tôle de 5mm Protection Frontale Banche ht 2.90 m 2.40 F5603 881 908

Plus en détail

«La Vague» Centre aquatique de Palaiseau

«La Vague» Centre aquatique de Palaiseau Agrégation S 2013 ngénierie des constructions «La Vague» Centre aquatique de Palaiseau Plan de la présentation. Le centre aquatique de Palaiseau. 1. Analyse fonctionnelle de la charpente 2. Solution proposée

Plus en détail

Introduction à l Eurocode 3

Introduction à l Eurocode 3 Code EC3/0 - Niveaux I et II Introduction à l Eurocode 3 Les objectifs de ce module sont : - d appréhender le contenu des principales parties de l EN 1993, l esprit des nouvelles règles et, en particulier,

Plus en détail

BATIMENTS INDUSTRIELS WILLY NAESSENS KOUTER 3, B-9790 WORTEGEM-PETEGEM, TEL (0) , FAX 0032 (0) ,

BATIMENTS INDUSTRIELS WILLY NAESSENS KOUTER 3, B-9790 WORTEGEM-PETEGEM, TEL (0) , FAX 0032 (0) , BATIMENTS INDUSTRIELS WILLY NAESSENS KOUTER 3, B-9790 WORTEGEM-PETEGEM, TEL. 0032 (0)56 694 111, FAX 0032 (0)56 689 466, E-mail: info@naessensw.be Bâtiments industriels WILLY NAESSENS Colophon Photographie:

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre du masque. ferraillage

Cliquez pour modifier le style du titre du masque. ferraillage Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour Contrôle modifier d exécution les styles du texte du masque Rappels de Béton Armé et principes de Deuxième niveau Troisième niveau Quatrième

Plus en détail

Chapitre 3. Modélisation et règles de prédimensionnement

Chapitre 3. Modélisation et règles de prédimensionnement Modélisation et règles de prédimensionnement Chapitre 3 Modélisation et règles de prédimensionnement - Modélisation d une structure en béton -. Déinition -. Classiication des structures -3. Portées des

Plus en détail

Nos produits Service de Coffrage + Etaiement

Nos produits Service de Coffrage + Etaiement Nos produits Circulaire TTR Coffrage circulaire à poutres trapézoïdales avec peau bois Coffrage circulaire à rayons réglables pour stations d épuration, construction de bassins, piscines de loisirs, tours,

Plus en détail

ELEMENTS COMPRIMES : Flambement

ELEMENTS COMPRIMES : Flambement ELEMENTS COMPRIMES : Flambement Exposé de la méthode de vérification des éléments soumis au flambement simple. Exemple d'application pour une section en profilé laminé de classe 1. Dans un premier temps,

Plus en détail

COFFRAGES T STABILITE AU VENT MANUTENTION LEVAGE. Pression du vent sur la surface totale d'un coffrage de hauteur h et de longueur L :

COFFRAGES T STABILITE AU VENT MANUTENTION LEVAGE. Pression du vent sur la surface totale d'un coffrage de hauteur h et de longueur L : COFFRAGES T10-2000 STABILITE AU VENT MANUTENTION LEVAGE MAI 2005 113 1. HYPOTHESES DE CALCUL (pour les structures et les stabilités au vent) Formules pour module Lg. 1,20 m Vitesse du vent : V = 85 Km/h

Plus en détail

E5 : Analyse et Calcul des Structures. U5.1 : Conception

E5 : Analyse et Calcul des Structures. U5.1 : Conception BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONSTRUCTIONS MÉTALLIQUES SESSION 2014 E5 : Analyse et Calcul des Structures U5.1 : Conception Durée : 4 h coefficient : 3 Le dossier technique d étude est commun aux épreuves

Plus en détail

ÉTAI SÉRIE STANDARD...4 ÉTAI SÉRIE KOLOS...6 ÉTAI SÉRIE SUPER...8 ÉTAI NORME EUROPÉENNE...10 ÉTAI SÉRIE GOLIATH DROIT ET TIRANT POUSSANT...

ÉTAI SÉRIE STANDARD...4 ÉTAI SÉRIE KOLOS...6 ÉTAI SÉRIE SUPER...8 ÉTAI NORME EUROPÉENNE...10 ÉTAI SÉRIE GOLIATH DROIT ET TIRANT POUSSANT... 2-31 32-53 54-65 66-5 6-1 2-5 6-103 104-111 112-160 2 ÉTAI SÉRIE STANDARD...4 ÉTAI SÉRIE KOLOS...6 ÉTAI SÉRIE SUPER... ÉTAI NORME EUROPÉENNE...10 ÉTAI SÉRIE GOLIATH DROIT ET TIRANT POUSSANT...12 ÉTAI ALUMINIUM...14

Plus en détail

Les rails FTA sont disponibles en diverses exécutions : galvanisé à chaud, acier inox A2, acier inox A4.

Les rails FTA sont disponibles en diverses exécutions : galvanisé à chaud, acier inox A2, acier inox A4. RAILS D ANCRAGE FTA INDEX 1. DESCRIPTION... 2 2. AVANTAGES... 3 3. MONTAGE DES BOULONS A TÊTE MARTEAU... 3 4. GAMME DE RAILS... 4 5. CHARGES ADMISSIBLES DES RAILS... 5 6. BOULONS A TÊTE MARTEAU... 6 7.

Plus en détail

X-TEND : Technique X-TEND. Materiau

X-TEND : Technique X-TEND. Materiau : Technique Materiau Le filet est fabriqué à partir de câbles en acier inoxydable, qualité AISI 316, dans différents diamètres, ainsi que de manchons de fixation en cuivre étamé ou en acier inoxydable,

Plus en détail

Exercice n 7 : Câbles avec plusieurs forces : Papeterie Burgo

Exercice n 7 : Câbles avec plusieurs forces : Papeterie Burgo Page 1 sur 19 Exercice n 7 : Câbles avec plusieurs forces : Papeterie Burgo [Sergio Torres] Sergio Antonio Torres Escobar logout cours myfolder aide -> exercices -> table des matières -> glossaire Contact

Plus en détail

Application BAEP 1 Instabilités élastiques Calcul d un poteau au flambement

Application BAEP 1 Instabilités élastiques Calcul d un poteau au flambement Application BAEP Instabilités élastiques Calcul d un poteau au flambement On considère un poteau carré de 6 cm de côté en béton C5. Les efforts à l ELU qui s appliquent sur ce poteau sont N = 3,MN et M

Plus en détail