APPEL des Banques Alimentaires

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "APPEL des Banques Alimentaires"

Transcription

1 APPEL des Banques Alimentaires aux candidats à l élection présidentielle 2012 : VAINCRE l insécurité alimentaire en France. La faim n a pas de couleur politique. La France ne peut plus accepter l insécurité alimentaire sur son territoire! Permettre à chacun de se nourrir correctement doit être un objectif majeur de l action politique de notre pays. La crise économique et sociale pèse d abord sur les populations les plus pauvres et marginalise un nombre croissant de personnes. En France, ils sont 8 millions à vivre sous le seuil de pauvreté, 3 millions ont recours à l aide alimentaire. Les plus pauvres orientent souvent leurs choix vers une alimentation déséquilibrée. La précarité engendre la malnutrition, source de graves problèmes de santé (diabète, obésité). Les Banques Alimentaires combattent l insécurité alimentaire. Elles aident l homme à se restaurer en se fondant sur la gratuité, la lutte contre le gaspillage, le don, le partage et le bénévolat. Elles appliquent les politiques publiques en faveur de l hygiène et de la sécurité alimentaire, la recherche de l équilibre nutritionnel, la lutte contre l obésité. Les Banques Alimentaires travaillent à l intérêt général. En aidant les plus démunis, elles participent au maintien de l équilibre social. Les Banques Alimentaires, c est avant tout un réseau au service des plus démunis: - 79 banques sur le territoire national, y compris les Antilles et la Réunion associations partenaires dont plus de 1000 CCAS en contact direct avec les populations les plus démunies personnes aidées, par la distribution de tonnes de produits alimentaires en 2010 soit l équivalent de 185 millions de repas salariés dont plus de 200 emplois aidés - plus de 4000 bénévoles permanents, et près de lors de la collecte annuelle des Banques Alimentaires auprès du grand public fin novembre Les Banques Alimentaires, c est une distribution sûre et efficace où hygiène et sécurité sont de rigueur Page 1 sur 5

2 Les Banques Alimentaires, c est une politique d accompagnement qui se concrétise quotidiennement par des actions sociales de formation, d insertion et d intégration. Les Banques Alimentaires, par leur travail quotidien de récupération de denrées sauvées de la destruction, ont un impact écologique positif, évalué à tonnes d équivalent CO² économisées chaque année Mesdames et Messieurs les candidats à la présidentielle, les Banques Alimentaires vous appellent à vous engager dès aujourd hui car la crise financière et économique est aussi devenue sociale. L urgence est là. Les frontières de la précarité s élargissent à de nouvelles populations sera une page blanche. A vous, futur(e) Président(e) de la République, d en dessiner les lignes en vous engageant pour vaincre l insécurité alimentaire en France. Engagement n 1 : Faire de l aide alimentaire une priorité de la future politique sociale en faveur des populations défavorisées du/de la prochain(e) Président(e) de la République. La France est un paradoxe. D un côté une offre alimentaire suffisante en quantité et en qualité, de l autre des millions de personnes en pleine insécurité alimentaire. L aide alimentaire telle que la pratiquent les Banques Alimentaires est donc encore aujourd hui pleinement justifiée. 3 millions de personnes y ont eu recours en France en Elle concerne 15% de personnes avec un emploi (CDI, emplois précaires), 11% de retraités dont le nombre est croissant. 53% des bénéficiaires ont des enfants dont presque les 2/3 ont moins de 3 ans. La France ne peut plus accepter cette situation d insécurité alimentaire. L aide alimentaire est un levier essentiel pour mettre en place des actions sociales d insertion et d intégration pour les populations les plus touchées par la précarité. Les Banques Alimentaires sont devenues un acteur significatif de la politique sociale de la France. Elles assurent avec toutes les associations partenaires une véritable mission de service public auprès des plus démunis. Cette mission répond à un devoir de fraternité nationale. Les Français l ont bien compris : chaque année, des millions de citoyens y répondent à l occasion de la collecte des Banques Alimentaires. L Etat ne peut pas s en exempter. Respecter les principes de démocratie, d humanisme, et de fidélité à l esprit de notre Constitution et du Traité de Rome, c est aussi pour les Français vaincre l insécurité alimentaire Page 2 sur 5

3 Engagement n 2 : Garantir les dons de denrées en provenance de de l Etat et de l Union Européenne. Les Banques Alimentaires n achètent pas les produits alimentaires qu elles distribuent. Elles reçoivent uniquement des dons de denrées. Plus de 60 % des volumes proviennent directement de l industrie agroalimentaire, des grands réseaux de distribution et des collectes organisées auprès du public. Les 40 % restants sont couverts par l Union Européenne grâce au «Programme européen d aide aux plus démunis», le PEAD, et par l Etat avec le «Programme national d aide alimentaire», le PNAA, qui complètent le travail quotidien de récupération des denrées exécuté par nos bénévoles. La disparition programmée du PEAD à partir de 2014 fait peser le risque d une crise humanitaire inadmissible sur plus de 18 millions d européens pauvres et 3 millions de français. Les plus démunis n ont pas à supporter les effets de changements qui les dépassent. C est à l Etat de garantir les volumes et les types de denrées qui complètent de manière indispensable ce qui est récolté quotidiennement par les Banques Alimentaires, et ce quelle qu en soit l origine, France ou Union Européenne. Engagement n 3 : Adapter le niveau des subventions aux enjeux des associations d aide alimentaire, et plus encore dans un contexte de crise. Sans relâche, les Banques Alimentaires ont essayé de s adapter à une situation très évolutive en augmentant leurs moyens physiques, en accroissant les denrées récoltées, en améliorant le professionnalisme des équipes, et en aidant les associations partenaires à s adapter. Elles ne pourront cependant poursuivre leur action, si nécessaire face à la croissance des besoins, qu à condition que l Etat luimême continue à apporter appui politique et moyens financiers, car les Banques alimentaires n ont aucun revenu permanent qui leur permettrait de couvrir leurs frais. Aux besoins récurrents des Banques alimentaires pour leur fonctionnement quotidien, s ajoutent aujourd hui les besoins de financement liés à des obligations nouvelles imposées par l Etat au titre de la traçabilité et de la fourniture d indicateurs sur la précarité. La mise en place de nouveaux logiciels de gestion matières, dans les Banques Alimentaires et dans les associations, entraine un accroissement des frais de fonctionnement qui doivent aussi être couverts par l Etat Cette aide de l Etat, pour être efficace, doit aussi être plus lisible. La lutte contre l insécurité alimentaire impose un positionnement clair dans la politique sociale de l Etat et dans les budgets qui l accompagnent Page 3 sur 5

4 Engagement n 4 : Soutenir le développement des Banques Alimentaires dans le cadre d un contrat pluriannuel, en restituant une partie des économies fiscales réalisées par l Etat sur la collecte annuelle. Chaque année la collecte nationale organisée auprès du grand public par les Banques Alimentaires fait bénéficier à l État d un double avantage : - près de 2 millions d euros de TVA sont récoltés - aucun bulletin de reconnaissance de don n est émis à l occasion de cette collecte nationale. A l inverse, les Banques Alimentaires ne recueillent aucun fruit ni de la TVA générée, ni de l absence de bulletins de reconnaissance de dons,.alors que l économie réalisée par l Etat approche, globalement, 15 millions d euros. Si l Etat consentait, par équité, à compenser en partie cette injustice en reversant 3 millions d euros supplémentaires par an aux Banques Alimentaires, celles ci seraient susceptibles, selon leur modèle économique éprouvé, d augmenter le tonnage de denrées collectées de 19% et de distribuer l équivalent de 35 millions de repas supplémentaires par an. Leurs effectifs salariés pourraient également augmenter de 13%. Engagement n 5 : Associer les acteurs de l aide alimentaire aux travaux du «Conseil économique, social et environnemental» et du «Conseil national de la lutte contre l exclusion». Le «Conseil Economique, Social et Environnemental», le CESE, et le «Conseil national de la lutte contre l exclusion», le CNLE, éclairent par leurs avis les décideurs politiques sur les questions économiques, sociales et environnementales de la nation. Les acteurs de l aide alimentaires ont une situation originale d intermédiaire entre les institutionnels, les associations-partenaires et les plus démunis. Ils représentent une expertise de premier plan utile à la réflexion menée sur toutes les problématiques sociales relatives aux populations pauvres. Les acteurs de l aide alimentaires ont toute légitimité pour demander de siéger en tant que membre à part entière, d une part au CESE et d autre part au CNLE Page 4 sur 5

5 Le/la candidat(e) à la présidentielle s engage à: 1 Faire de l aide alimentaire une priorité de la future politique sociale en faveur des populations défavorisées du/de la prochain(e) Président(e) de la République. 2 - Garantir les dons de denrées en provenance de l Etat et de l Union Européenne. 3 - Adapter le niveau des subventions aux enjeux des associations d aide alimentaire, et plus encore dans un contexte de crise. 4 - Soutenir le développement des Banques Alimentaires dans le cadre d un contrat pluriannuel, en restituant une partie des économies fiscales réalisées par l Etat sur la collecte annuelle. 5 - Associer les acteurs de l aide alimentaire aux travaux du «Conseil économique, social et environnemental» et du «Conseil national de la lutte contre l exclusion». Contact Alain Seugé Président de la Fédération Française des Banques Alimentaires Tél. : Page 5 sur 5

Collecte Automne Les 27, 28 et 29 Novembre 2015

Collecte Automne Les 27, 28 et 29 Novembre 2015 Collecte Automne Les 27, 28 et 29 Novembre 2015 Banque Alimentaire de Rouen et sa Région 165 Rue du Général de Gaulle 76770 LE HOULME Tél. 02.35.08.44.04 ba.rouen@barrouen.fr www.banquealimentaire.org

Plus en détail

ANNEXE FINANCIÈRE 2015

ANNEXE FINANCIÈRE 2015 ANNEXE FINANCIÈRE 43 ANNEXE FINANCIÈRE 2015 Les Banques Alimentaires se sont construites autour de valeurs fortes : solidarité, partage, lutte contre le gaspillage alimentaire et gratuité. Cette dernière

Plus en détail

REPUBLIQUE DE GUINEE Mme Jacqueline SULTAN, Ministre de l Agriculture

REPUBLIQUE DE GUINEE Mme Jacqueline SULTAN, Ministre de l Agriculture 1 REPUBLIQUE DE GUINEE Mme Jacqueline SULTAN, Ministre de l Agriculture REPUBLIQUE DE GUINEE Travail Justice - Solidarité COMMUNICATION DE MME JACQUELINE SULTAN MINISTRE DE L AGRICULTURE II ème CONFERENCE

Plus en détail

Pour assurer le renouvellement des installations et du matériel, la BABG a besoin de euros par an pendant 3 ans.

Pour assurer le renouvellement des installations et du matériel, la BABG a besoin de euros par an pendant 3 ans. Favoriser une alimentation de qualité et créatrice de lien pour les personnes en situation de précarité, tel est l engagement de solidarité de la Banque Alimentaire de Bordeaux et de la Gironde qui fonctionne

Plus en détail

LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE

LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE Concours de l Affiche d Or 11 ème édition LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE BRIEF & RÈGLEMENT À lire attentivement Toute affiche ne respectant pas l un des points de ce règlement ne pourra être retenue.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Banque Alimentaire du Havre et de la Pointe de Caux

DOSSIER DE PRESSE. Banque Alimentaire du Havre et de la Pointe de Caux DOSSIER DE PRESSE Responsable de l événement Responsable Communication Danielle Haspot Caroline Leblond 06 98 93 15 27 06 62 17 59 01 ba.havre.evenementiel@gmail.com ba766.communication@banquealimentaire.org

Plus en détail

Rapprocher l aide alimentaire et les petits producteurs locaux

Rapprocher l aide alimentaire et les petits producteurs locaux Le réseau des épiceries solidaires A.N.D.E.S. Assurer la sécurité alimentaire des populations précaires. Soutenir une agriculture durable et locale. Rapprocher l aide alimentaire et les petits producteurs

Plus en détail

Devenir Entreprise Amie de l UNICEF 2013

Devenir Entreprise Amie de l UNICEF 2013 Devenir Entreprise Amie de l UNICEF 2013 Sommaire 1/ L UNICEF en quelques mots 2/ L initiative «Entreprise Amie de l UNICEF» 3/ Participez au financement d un programme de l UNICEF 4/ Devenez «Entreprise

Plus en détail

Groupe de travail B Accès aux droits, aux biens essentiels, minimas sociaux, santé, accès aux soins

Groupe de travail B Accès aux droits, aux biens essentiels, minimas sociaux, santé, accès aux soins Suivi du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l inclusion sociale Année 2016 Groupe de travail B Accès aux droits, aux biens essentiels, minimas sociaux, santé, accès aux soins Groupe de travail

Plus en détail

MARSEILLE / Les "Restos du Coeur" et EDF intensifient leur partenariat

MARSEILLE / Les Restos du Coeur et EDF intensifient leur partenariat MARSEILLE / Les "Restos du Coeur" et EDF intensifient leur partenariat MARSEILLE / Jacques-Thierry MONTI, Directeur EDF Commerce Méditerranée et Délégué Régional EDF en PACA et Luc VÉZINET, Président des

Plus en détail

Pourquoi faire de la sécurité alimentaire la priorité dans la lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale?

Pourquoi faire de la sécurité alimentaire la priorité dans la lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale? Pourquoi faire de la sécurité alimentaire la priorité dans la lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale? Marie-Paule Duquette Dispensaire diététique de Montréal Journée de réflexion 8 octobre Comité

Plus en détail

PLANS D ACTIONS REGIONAUX POUR UNE POLITIQUE DE L OFFRE ALIMENTAIRE

PLANS D ACTIONS REGIONAUX POUR UNE POLITIQUE DE L OFFRE ALIMENTAIRE PLANS D ACTIONS REGIONAUX POUR UNE POLITIQUE DE L OFFRE ALIMENTAIRE Contexte Décret n 2008 1406 du 19 décembre relatif à l organisation et aux attributions des Directions Régionales de l Alimentation,

Plus en détail

Ministère des affaires sociales et de la santé

Ministère des affaires sociales et de la santé Direction générale de la cohésion sociale Sous-direction de l inclusion sociale, de l insertion et de la lutte contre la pauvreté Bureau accès aux droits et insertion Personne chargée du dossier : Céline

Plus en détail

Exemple mécénat de compétences Orange. Mars 2015

Exemple mécénat de compétences Orange. Mars 2015 Exemple mécénat de compétences Orange Mars 2015 Quelques chiffres sur le mécénat de compétences 2 interne Orange quelques chiffres sur le mécénat de compétences Le mécénat de compétences est en hausse

Plus en détail

FILIERE DE RECUPERATION ET RECYCLAGE TEXTILE : QUELLE PLACE ET QUEL POTENTIEL DE DEVELOPPEMENT POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE?

FILIERE DE RECUPERATION ET RECYCLAGE TEXTILE : QUELLE PLACE ET QUEL POTENTIEL DE DEVELOPPEMENT POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE? Communiqué de presse 25 avril 2013 FILIERE DE RECUPERATION ET RECYCLAGE TEXTILE : QUELLE PLACE ET QUEL POTENTIEL DE DEVELOPPEMENT POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE? Le Boston Consulting Group, cabinet

Plus en détail

Identifier et qualifier les modèles socio-économiques des associations

Identifier et qualifier les modèles socio-économiques des associations Lorsque humanisme et efficacité se rencontrent! Identifier et qualifier les modèles socio-économiques des associations 10 novembre 2015 Le RAMEAU Association loi 1901, déclarée à la Préfecture du Val-de-Marne,

Plus en détail

Une méthode inédite de due diligence et d évaluation. A consulter en ligne, l Evaluation de notre «Cause témoin» : L Aide Alimentaire en France

Une méthode inédite de due diligence et d évaluation. A consulter en ligne, l Evaluation de notre «Cause témoin» : L Aide Alimentaire en France Une méthode inédite de due diligence et d évaluation A consulter en ligne, l Evaluation de notre «Cause témoin» : L Aide Alimentaire en France Une méthode inédite de due diligence et d évaluation L Aide

Plus en détail

CAPUCINE BATAILLE 120 av du Général Leclerc Paris ssvp.fr

CAPUCINE BATAILLE 120 av du Général Leclerc Paris ssvp.fr 2 capucine.bataille@ 3 capucine.bataille@ La Société de Saint-Vincent-de-Paul est un réseau de charité de proximité, au service des personnes seules ou démunies. Elle est présente dans 150 pays avec 800

Plus en détail

Portrait des personnes accueillies et situation et attentes des associations et C.C.A.S. partenaires

Portrait des personnes accueillies et situation et attentes des associations et C.C.A.S. partenaires Portrait des personnes accueillies et situation et attentes des associations et C.C.A.S. partenaires - Synthèse de l'institut CSA - N 61377 Mai 6 22, rue du 4 Septembre BP 6571 7565 Paris cedex 2 Tél.

Plus en détail

Dispositif de formation et d accompagnement méthodologique

Dispositif de formation et d accompagnement méthodologique Appui au plan Alimentation et insertion - PAI Dispositif de formation et d accompagnement méthodologique pour les intervenants de l aide alimentaire Dispositif de formation et d accompagnement méthodologique

Plus en détail

Leçon n 4 : L engagement associatif

Leçon n 4 : L engagement associatif Leçon n 4 : L engagement associatif Introduction : La France compte plus d un million d associations qui emploient 1,8 millions de salariés et auxquelles adhèrent environ 16 millions de personnes de plus

Plus en détail

PRéSENTATION BUDGET PRIMITIF 2014

PRéSENTATION BUDGET PRIMITIF 2014 PRéSENTATION BUDGET PRIMITIF 2014 Lundi 9 décembre 2013 - Hôtel du Département Conférence de presse Communication du Conseil Général Tél. : 0262 21 86 30 Fax : 0262 21 39 45 www.cg974.fr le mot de la présidente

Plus en détail

Dossier de presse. Les enjeux de la cobotique pour les industries agroalimentaires

Dossier de presse. Les enjeux de la cobotique pour les industries agroalimentaires Dossier de presse Les enjeux de la cobotique pour les industries agroalimentaires Département Communication-Documentation, le 11 mars 2015 Contact presse : Ghislaine Le Roux Mél. : ghislaine.le-roux@carsat-bretagne.fr

Plus en détail

DES PROGRAMMES INNOVANTS POUR DES SOLUTIONS DURABLES DANS L INDUSTRIE ALIMENTAIRE

DES PROGRAMMES INNOVANTS POUR DES SOLUTIONS DURABLES DANS L INDUSTRIE ALIMENTAIRE DES PROGRAMMES INNOVANTS POUR DES SOLUTIONS DURABLES DANS L INDUSTRIE ALIMENTAIRE EST LA PLUS GRANDE BANQUE ALIMENTAIRE AU CANADA Grâce à son centre de récupération, de tri et de distribution de denrées

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE LE CHU DE BREST ACTEUR DE LA 7 ème SEMAINE DU DEVELOPPEMENT DURABLE Engagé depuis 2007 dans une démarche de développement durable, le CHU de Brest sensibilise, autour d'un comité de

Plus en détail

2014 DPE 1044 Subvention ( euros) et convention avec la recyclerie Rejoué (14e). PROJET DE DÉLIBÉRATION EXPOSE DES MOTIFS

2014 DPE 1044 Subvention ( euros) et convention avec la recyclerie Rejoué (14e). PROJET DE DÉLIBÉRATION EXPOSE DES MOTIFS Direction de la Propreté et de l Eau 2014 DPE 1044 Subvention (20.000 euros) et convention avec la recyclerie Rejoué (14e). PROJET DE DÉLIBÉRATION EXPOSE DES MOTIFS Mesdames, Messieurs, Dans le cadre de

Plus en détail

Une puissance internationale

Une puissance internationale Séance 1 1 Une puissance internationale Grâce à ses territoire d outre-mer et à ses zones marines, la France se situe au troisième rang mondial des puissances maritimes. Elle dispose d une présence stratégique

Plus en détail

APPEL D OFFRES DE STAGES : Postulez avant le 20 novembre 2016

APPEL D OFFRES DE STAGES : Postulez avant le 20 novembre 2016 APPEL D OFFRES DE STAGES : Programmation Communications Administration Évaluation et développement de projets Postulez avant le 20 novembre 2016 Que recherchez-vous? Table des matières Qui sommes-nous?...2

Plus en détail

Présentation de Plan. Depuis 70 ans au service des enfants et de leur communauté.

Présentation de Plan. Depuis 70 ans au service des enfants et de leur communauté. Présentation de Plan Depuis 70 ans au service des enfants et de leur communauté Qui sommes-nous? Une organisation humanitaire internationale, apolitique et sans appartenance religieuse Fondée en 1993 en

Plus en détail

Synthèse cogitation insoumise n 3. I. Traduire l esprit citoyen et populaire de notre mouvement

Synthèse cogitation insoumise n 3. I. Traduire l esprit citoyen et populaire de notre mouvement Synthèse cogitation insoumise n 3 La cogitation insoumise concernant les législatives a suscité de nombreuses réponses, toutes très intéressantes, qui dessinent dans l ensemble un projet national cohérent

Plus en détail

RADIO BANQUE ALIMENTAIRE JANVIER 2013

RADIO BANQUE ALIMENTAIRE JANVIER 2013 Avec ce Radio Banque Alimentaire, nous reprenons une habitude qui s était un peu perdue, celle de nous tenir informés de façon régulière de la vie à la Banque Alimentaire. Que pour chacun, notre engagement

Plus en détail

Mécénat d entreprise pour l Environnement et le Développement Durable. DREAL Aquitaine, 29 avril 2011

Mécénat d entreprise pour l Environnement et le Développement Durable. DREAL Aquitaine, 29 avril 2011 Mécénat d entreprise pour l Environnement et le Développement Durable DREAL Aquitaine, 29 avril 2011 Le mécénat Définition arrêté du 6 janvier 1989 Le soutien matériel apporté sans contrepartie directe

Plus en détail

2.1. Rôle des clubs sportifs. Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers,

2.1. Rôle des clubs sportifs. Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers, Plus de cinquante clubs assurent une offre sportive large et diversifiée à Nyon. Environ 7'000 personnes, dont plus de 3'000 jeunes, pratiquent

Plus en détail

PROJET DE DECRET RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. relatif à la direction de la prévision et de l analyse économique LE PREMIER MINISTRE,

PROJET DE DECRET RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. relatif à la direction de la prévision et de l analyse économique LE PREMIER MINISTRE, MINISTERE DE L'ECONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE ----------- NOR ECO RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ~~~~~~~~~~~~~~ PROJET DE DECRET relatif à la direction de la prévision et de l analyse économique LE PREMIER

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES MÉDICO-SOCIALES SESSION Épreuve pratique de communication en santé et action sociale

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES MÉDICO-SOCIALES SESSION Épreuve pratique de communication en santé et action sociale BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES MÉDICO-SOCIALES SESSION 2007 Épreuve pratique de communication en santé et action sociale Partie écrite : 2 heures Coefficient 3 L utilisation de la calculatrice n est

Plus en détail

FÖRDERGELDER. Programmation des fonds européens Séance d information : 10 février 2015

FÖRDERGELDER. Programmation des fonds européens Séance d information : 10 février 2015 FÖRDERGELDER Programmation des fonds européens 2014-2020 Séance d information : 10 février 2015 Le cadre financier européen Nouvelles opportunités de financement Programme 2014-2020 L Union européenne

Plus en détail

Pour un contrat écologique et social avec nos agriculteurs

Pour un contrat écologique et social avec nos agriculteurs Élection présidentielle 23 avril et 7 mai 2017 Pour un contrat écologique et social avec nos agriculteurs Nous vivons une crise agricole sans précédent qui laisse de plus en plus d agriculteurs démunis

Plus en détail

Grenelle Environnement. Signature de la convention d engagements sur la réduction des emballages, le recyclage et l information DOSSIER DE PRESSE

Grenelle Environnement. Signature de la convention d engagements sur la réduction des emballages, le recyclage et l information DOSSIER DE PRESSE Grenelle Environnement Signature de la convention d engagements sur la réduction des emballages, le recyclage et l information DOSSIER DE PRESSE Paris, le Jeudi 23 octobre 2008 Hôtel de Roquelaure 246,

Plus en détail

Stimuler le secteur caritatif canadien. Plan d incitatif fiscal pour les dons d aliments à des fins de charité

Stimuler le secteur caritatif canadien. Plan d incitatif fiscal pour les dons d aliments à des fins de charité Stimuler le secteur caritatif canadien Plan d incitatif fiscal pour les dons d aliments à des fins de charité Janvier 2012 Stimuler le secteur caritatif canadien Plan d incitatif fiscal pour les dons d

Plus en détail

*=*=*=*=*=*=*=*=*=* Un Peuple- Un But- Une Foi SECRETARIAT GENERAL *=*=*=*=*=*=*=*=*

*=*=*=*=*=*=*=*=*=* Un Peuple- Un But- Une Foi SECRETARIAT GENERAL *=*=*=*=*=*=*=*=* MINISTERE DU DEVELOPPEMENT RURAL REPUBLIQUE DU MALI *=*=*=*=*=*=*=*=*=* Un Peuple- Un But- Une Foi SECRETARIAT GENERAL ---------------------------- *=*=*=*=*=*=*=*=* PROJET DE DISCOURS DU MINISTRE DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

NOTE COORACE / groupe de travail financement du CNIAE : positionnement sur la modulation (critères et principes) de l aide aux postes

NOTE COORACE / groupe de travail financement du CNIAE : positionnement sur la modulation (critères et principes) de l aide aux postes Juin 03 NOTE COORACE / groupe de travail financement du CNIAE : positionnement sur la modulation (critères et principes) de l aide aux postes Contexte L aide au poste modulable est l option principale

Plus en détail

2015 D O S S I E R D E P R E S S E

2015 D O S S I E R D E P R E S S E 2015 DOSSIER DE PRESSE LE RESTO DU CŒUR VA AU-DELA DU REPAS CHAUD ET DE L ACCUEIL CHALEUREUX. IL OFFRE AUSSI LA POSSIBILITE AUX PERSONNES DEMUNIES DE SE REINSERER SOCIALEMENT. Nous comptons aujourd hui

Plus en détail

Ce document présente les renseignements exigés pour la constitution d un dossier soumis au financement PISCCA.

Ce document présente les renseignements exigés pour la constitution d un dossier soumis au financement PISCCA. Ambassade de France Service de Coopération et d Action Culturelle BP 898 N Djaména République du Tchad Projets Innovants de la Société Civile et des Coalitions d Acteurs (PISCCA) Demande de financement

Plus en détail

Être producteurcommerçant. un atout pour lutter efficacement contre le gaspillage alimentaire

Être producteurcommerçant. un atout pour lutter efficacement contre le gaspillage alimentaire Être producteurcommerçant : un atout pour lutter efficacement contre le gaspillage alimentaire Décembre 2015 Sommaire Le Groupement des Mousquetaires Un engagement global dans la lutte contre le gaspillage

Plus en détail

SUN is a unique Movement founded on the principle that all people have a right to food & good nutrition.

SUN is a unique Movement founded on the principle that all people have a right to food & good nutrition. SUN is a unique Movement founded on the principle that all people have a right to food & good nutrition. 23 ème série de conférences téléphoniques des pays du Mouvement SUN Renforcer et soutenir l'engagement

Plus en détail

ACTE CONSTITUTIF DU RESEAU PLANET'ERE /RDC

ACTE CONSTITUTIF DU RESEAU PLANET'ERE /RDC ACTE CONSTITUTIF DU RESEAU PLANET'ERE /RDC Préambule Nous, signataires du présent acte, membres fondateurs et futurs adhérant, conscients de la place et du rôle de l éducation relative à l environnement

Plus en détail

L I D A I R E S U N A N I M E M E N T S O L I A N I M E M E N T S O L I D A I R E S U N A

L I D A I R E S U N A N I M E M E N T S O L I A N I M E M E N T S O L I D A I R E S U N A A N I M E M E N T S O L I D A I R E S U N A N I M E M E N T S O L I D A I R E S U N A N L I D A I R E S U N A N I M E M E N T S O L I A N I M E M E N T S O L I D A I R E S U N A L I D A I R E S U N A N

Plus en détail

Mobilité au Mené ETUDE-ACTION MOBILITÉ _ CC MENÉ

Mobilité au Mené ETUDE-ACTION MOBILITÉ _ CC MENÉ Mobilité au Mené POUR DE NOUVEAUX SERVICES DE MOBILITÉS AVEC LES ACTEURS DU TERRITOIRE. ETUDE-ACTION MOBILITÉ _ CC MENÉ 2014 1 Une nouvelle ruralité = Une nouvelle mobilité ETUDE-ACTION MOBILITÉ _ CC MENÉ

Plus en détail

FEDERATION FRANCAISE DES BANQUES ALIMENTAIRES Gentilly, le 15 novembre 2002 N/Réf : BD/YB/JMD/MFQ

FEDERATION FRANCAISE DES BANQUES ALIMENTAIRES Gentilly, le 15 novembre 2002 N/Réf : BD/YB/JMD/MFQ FEDERATION FRANCAISE DES BANQUES ALIMENTAIRES Gentilly, le 15 novembre 2002 N/Réf : BD/YB/JMD/MFQ PREAMBULE La Fédération Française des Banques Alimentaires est une association qui a pour membres en NOVEMBRE

Plus en détail

Le cas du Sénégal Par Barama SARR, Directeur Général de l Association sénégalaise de Normalisation ( ASN)

Le cas du Sénégal Par Barama SARR, Directeur Général de l Association sénégalaise de Normalisation ( ASN) Normes et responsabilité sociétale pour le Développement durable dans l espace Francophone 13-15 décembre 2005 Marrakech,Maroc ------------- La problématique Nord/Sud dans la normalisation Le cas du Sénégal

Plus en détail

Comme les nombreuses ONG qui interviennent à Madagascar, Esperanza

Comme les nombreuses ONG qui interviennent à Madagascar, Esperanza Esperanza Joie des Enfants Depuis 1996, Esperanza Joie des Enfants, association française à vocation humanitaire, déclarée sous le régime de la loi de 1901, poursuit sa mission de lutte contre la faim

Plus en détail

Signature officielle de convention entre l UDAF des Côtes d Armor et ses partenaires :

Signature officielle de convention entre l UDAF des Côtes d Armor et ses partenaires : Dossier de presse Signature officielle de convention entre l UDAF des Côtes d Armor et ses partenaires : la Caisse de Dépôts et Consignations la Caisse d Épargne de Bretagne, l association «Parcours Confiance

Plus en détail

PARTIE II DES SOCIÉTÉS INÉGALEMENT DÉVELOPPÉES

PARTIE II DES SOCIÉTÉS INÉGALEMENT DÉVELOPPÉES PROGRAMME DE GÉOGRAPHIE 5 ème PARTIE II DES SOCIÉTÉS INÉGALEMENT DÉVELOPPÉES Thème 4 : La pauvreté dans le monde (thème obligatoire de cette partie II) Durée : 35% du temps consacré à la géographie, soit

Plus en détail

A L ECHELLE NATIONALE

A L ECHELLE NATIONALE PARTICIPATION DE LA TUNISIE DANS L ELABORATION DE L AGENDA POST 2015 - ODD A L ECHELLE NATIONALE La consultation Nationale sur «LA TUNISIE QUE NOUS VOULONS» Dans le cadre du processus de réflexion sur

Plus en détail

Charte de référence du mécénat. Actions de mécénat Dons de médicaments et vaccins

Charte de référence du mécénat. Actions de mécénat Dons de médicaments et vaccins Charte de référence du mécénat Actions de mécénat Dons de médicaments et vaccins Périmètre et procédure 2008 Sanofi-aventis : un acteur de santé responsable et solidaire Santé et développement sont étroitement

Plus en détail

Dispositif de formation et d accompagnement méthodologique des intervenants de l aide alimentaire

Dispositif de formation et d accompagnement méthodologique des intervenants de l aide alimentaire Alimentation, santé et précarité : dispositif de formation et d accompagnement des intervenants de l aide alimentaire Dispositif de formation et d accompagnement méthodologique des intervenants de l aide

Plus en détail

Direction du Développement Economique, de l Emploi et de l Enseignement Supérieur

Direction du Développement Economique, de l Emploi et de l Enseignement Supérieur Direction du Développement Economique, de l Emploi et de l Enseignement Supérieur 2013 DDEEES 36 G / 2013 DASES 670 G Convention cadre avec l association Emmaüs Défi. Mesdames, Messieurs, PROJET DE DELIBERATION

Plus en détail

2017 DEVE 24 Lancement de l élaboration concertée d une stratégie de Paris pour une alimentation durable. PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

2017 DEVE 24 Lancement de l élaboration concertée d une stratégie de Paris pour une alimentation durable. PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS Direction des Espaces Verts et de l Environnement Agence d Écologie Urbaine 2017 DEVE 24 Lancement de l élaboration concertée d une stratégie de Paris pour une alimentation durable. PROJET DE DELIBERATION

Plus en détail

PROJET ET FONDS FIDUCIAIRE FAO/OMS A L APPUI DE LA PARTICIPATION AU CODEX APPEL À CANDIDATURES POUR L ANNÉE 2012

PROJET ET FONDS FIDUCIAIRE FAO/OMS A L APPUI DE LA PARTICIPATION AU CODEX APPEL À CANDIDATURES POUR L ANNÉE 2012 PROJET ET FONDS FIDUCIAIRE FAO/OMS A L APPUI DE LA PARTICIPATION AU CODEX APPEL À CANDIDATURES POUR L ANNÉE 2012 (CANDIDATURE A Pays remplissant les conditions requises pour une aide ordinaire du Fonds

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS Direction de l'action Sociale, de l'enfance et de la Santé Sous Direction de l'insertion et de la Solidarité Bureau de l Insertion par le logement et de la Veille sociale 2015 DASES 394G : Participations

Plus en détail

Partenariat entre la ville de Montreuil (France) et les migrants originaires de Yélimané (Mali)

Partenariat entre la ville de Montreuil (France) et les migrants originaires de Yélimané (Mali) Dialogue international sur les migrations, Genève, Mars 2010 Étude de cas: Partenariat entre la ville de Montreuil (France) et les migrants originaires de Yélimané (Mali) Ville de Montreuil (France) Avec

Plus en détail

35 projets humanitaires et sociaux

35 projets humanitaires et sociaux FONDACIO UN MOUVEMENT AU SERVICE DE l humain L aventure naît à Poitiers en 1974, à l initiative de jeunes adultes qui souhaitaient s engager au service d un monde plus humain. Fondacio se déploie rapidement

Plus en détail

Le groupe thématique «précarité et alimentation»

Le groupe thématique «précarité et alimentation» Appel à projets 2015 1. Contexte et objectifs de l appel à projets Le Fonds français pour l alimentation et la santé (FFAS) est une structure de mécénat scientifique qui finance des travaux de recherche

Plus en détail

CHARTE DU BENEVOLAT L ASSOCIATION LEDA LES ESPACES D AVENIRS

CHARTE DU BENEVOLAT L ASSOCIATION LEDA LES ESPACES D AVENIRS CHARTE DU BENEVOLAT DE L ASSOCIATION LEDA LES ESPACES D AVENIRS LEDA Siège social : Domaine des Frileuses 41150 CHAUMONT SUR LOIRE Tél : (02) 54 51 27 27 Association Loi 1901 Préfecture de Blois n 3 8

Plus en détail

Intervention du Secrétaire-General de l Union pour la Méditerranée, Fathallah Sijilmassi à la 17ème Réunion du Bureau (Élargie) d ARLEM

Intervention du Secrétaire-General de l Union pour la Méditerranée, Fathallah Sijilmassi à la 17ème Réunion du Bureau (Élargie) d ARLEM Intervention du Secrétaire-General de l Union pour la Méditerranée, Fathallah Sijilmassi à la 17ème Réunion du Bureau (Élargie) d ARLEM Murcia, 3 Mai 2016 M. le Président de la Région de Murcia, M. le

Plus en détail

Une prestation Terre de Lombric Accompagnement sur la lutte contre le Gaspillage Alimentaire

Une prestation Terre de Lombric Accompagnement sur la lutte contre le Gaspillage Alimentaire Une prestation Terre de Lombric Accompagnement sur la lutte contre le Gaspillage Alimentaire Terre de Lombric SARL à capital variable 8750 Siège 8 rue Ernest Renan 95600 EAUBONNE T : 09 50 08 58 55 / F

Plus en détail

Mission Agriculture Innovation Philippe Lecouvey

Mission Agriculture Innovation Philippe Lecouvey Mission Agriculture Innovation 2025 Philippe Lecouvey 1 Contexte Deux ministères commanditaires Ministère de l Agriculture de l Alimentation et de la forêt Ministère de l Education, de la Recherche et

Plus en détail

ETAT DU LOGEMENT SOCIAL A FIN Rapport d étude réalisé par l AORIF Et présentation faite à la fédération des Directeurs d Office

ETAT DU LOGEMENT SOCIAL A FIN Rapport d étude réalisé par l AORIF Et présentation faite à la fédération des Directeurs d Office ETAT DU LOGEMENT SOCIAL A FIN 2009 Rapport d étude réalisé par l AORIF Et présentation faite à la fédération des Directeurs d Office SOURCES Presse (Les Echos, Le Moniteur, Le Monde) ; Documents de l Union

Plus en détail

Fiche presse. Conférence régionale «Économie sociale et solidaire» ; Signature de la convention d agrément. Le 10 juin 2015

Fiche presse. Conférence régionale «Économie sociale et solidaire» ; Signature de la convention d agrément. Le 10 juin 2015 Le 10 juin 2015 Fiche presse Conférence régionale «Économie sociale et solidaire» ; Signature de la convention d agrément Qu est-ce que l économie sociale et solidaire? Source : www.economie.gouv.fr/cedef/economie-sociale-et-solidaire

Plus en détail

Journée Alimentation et activité physique : Pour des politiques territorialisées. Déclinaison du Programme National pour l Alimentation en Rhône-Alpes

Journée Alimentation et activité physique : Pour des politiques territorialisées. Déclinaison du Programme National pour l Alimentation en Rhône-Alpes RÉFET Journée limentation et activité physique : our des politiques territorialisées Déclinaison du rogramme ational pour l limentation en Rhône-lpes F Direction Régionale de l limentation, de l griculture

Plus en détail

Un nouveau cadre politique pour une agriculture européenne plus durable. Pierre Bascou DG Agriculture et développement rural Commission européenne

Un nouveau cadre politique pour une agriculture européenne plus durable. Pierre Bascou DG Agriculture et développement rural Commission européenne Un nouveau cadre politique pour une agriculture européenne plus durable Pierre Bascou DG Agriculture et développement rural Commission européenne Objectifs de la future PAC Objectifs politiques Objectifs

Plus en détail

L Eure au cœur de la proximité solidaire

L Eure au cœur de la proximité solidaire Session plénière mai 2014 L Eure au cœur de la proximité solidaire «La solidarité et la proximité sont deux piliers des politiques menées par le Département de l Eure au service des Eurois», a rappelé

Plus en détail

Pour sa part, la Ville de Lyon a fait le choix de conduire une politique sociale dont elle a préalablement défini quatre axes :

Pour sa part, la Ville de Lyon a fait le choix de conduire une politique sociale dont elle a préalablement défini quatre axes : 2015/1222 Direction de l'action Sociale PROJET DE DELIBERATION AU CONSEIL MUNICIPAL DU 9 JUILLET 2015 Conseil(s) d'arrondissement(s) saisi(s) pour avis : 1 er, 3 e, 7 e et 9 e Commission Affaires Sociales,

Plus en détail

Politiques fiscales et politiques sociales: des instruments de lutte à la pauvreté

Politiques fiscales et politiques sociales: des instruments de lutte à la pauvreté Politiques fiscales et politiques sociales: des instruments de lutte à la pauvreté Présentation par Ruth Rose Département de sciences économiques Université du Québec à Montréal Journée nationale de réflexion,

Plus en détail

JOURNEE MONDIALE DES DROITS CONSOMMATEUR 2016

JOURNEE MONDIALE DES DROITS CONSOMMATEUR 2016 JOURNEE MONDIALE DES DROITS CONSOMMATEUR 2016 Déclaration liminaire de la CONFERENCE DE PRESSE DU 15 MARS 2016 Mesdames et Messieurs les journalistes, Au nom du Bureau National de l ADC, je vous remercie

Plus en détail

PYRÉNÉES-ATLANTIQUES - CHARTE DÉPARTEMENTALE. CHARTE DÉPARTEMENTALE ENTRE LES ACTEURS DE L AIDE ALIMENTAIRE des Pyrénées-Atlantiques

PYRÉNÉES-ATLANTIQUES - CHARTE DÉPARTEMENTALE. CHARTE DÉPARTEMENTALE ENTRE LES ACTEURS DE L AIDE ALIMENTAIRE des Pyrénées-Atlantiques PYRÉNÉES-ATLANTIQUES - CHARTE DÉPARTEMENTALE CHARTE DÉPARTEMENTALE ENTRE LES ACTEURS DE L AIDE ALIMENTAIRE des Pyrénées-Atlantiques Année 2014 PRÉAMBULE La présente charte s inscrit dans un principe d

Plus en détail

LA CRÉATION D ENTREPRISE

LA CRÉATION D ENTREPRISE LA CRÉATION D ENTREPRISE DANS LES QUARTIERS PRIORITAIRES Une entité de SENSIBILISER LES PERSONNES LES PLUS ÉLOIGNÉES DE L EMPLOI ET PRINCIPALEMENT ISSUES DES QUARTIERS PRIORITAIRES Donner l envie d entreprendre

Plus en détail

ENVIE AUTONOMIE, L offre solidaire de matériel médical

ENVIE AUTONOMIE, L offre solidaire de matériel médical ENVIE AUTONOMIE, L offre solidaire de matériel médical L autonomie, un problème quotidien pour plus d un million de français avec des perspectives alarmantes. En 2013, 850 000 personnes en France sont

Plus en détail

Les femmes de l artisanat alimentaire au Sénégal : un défi pour la sécurité alimentaire L exemple du milieu urbain dakarois

Les femmes de l artisanat alimentaire au Sénégal : un défi pour la sécurité alimentaire L exemple du milieu urbain dakarois Les femmes de l artisanat alimentaire au Sénégal : un défi pour la sécurité alimentaire L exemple du milieu urbain dakarois Fatou Ndoye Yamoussoukro, Juin 2013 Contexte Depuis très longtemps le Sénégal

Plus en détail

Ancrage définitif du taux spécial pour les prestations d hébergement dans la loi sur la TVA

Ancrage définitif du taux spécial pour les prestations d hébergement dans la loi sur la TVA Ancrage définitif du taux spécial pour les prestations d hébergement dans la loi sur la TVA Résumé de la position d hotelleriesuisse hotelleriesuisse demande d ancrer définitivement dans la loi le taux

Plus en détail

SENEGAL DAKAR - Médecin de desk H/F

SENEGAL DAKAR - Médecin de desk H/F SENEGAL DAKAR - Médecin de desk H/F L ASSOCIATION ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a pour objectif de produire

Plus en détail

Lancement du Passeport Accession Logement 4 décembre 2013

Lancement du Passeport Accession Logement 4 décembre 2013 Dossier de presse Lancement du Passeport Accession Logement 4 décembre 2013 I/ L habitat, un enjeu essentiel II/ L action du Grand Dax en faveur de l habitat III/ La démarche du passeport accession IV/

Plus en détail

MOT DE MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE COOPERATION CI/UE

MOT DE MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE COOPERATION CI/UE REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE PRIMATURE COOPERATION CI/UE CEREMONIE DE SIGNATURE DES PROGRAMMES D APPUI BUDGETAIRE DE BONNE GOUVERNANCE ET DE DEVELOPPEMENT ET D APPUI AU SECTEUR VIVRIER EN CI MOT DE MONSIEUR

Plus en détail

Dégradation de la qualité de l eau. Dégradation de la qualité de l eau. Dégradation de la qualité de l eau. Dégradation de la qualité de l eau

Dégradation de la qualité de l eau. Dégradation de la qualité de l eau. Dégradation de la qualité de l eau. Dégradation de la qualité de l eau Dégradation de la qualité de l eau Dégradation de la qualité de l eau Dégradation de la qualité de l eau Dégradation de la qualité de l eau Le troupeau national bovin est responsable d au moins 25 % de

Plus en détail

Dossier de Presse Lancement Projet NETS / octobre 2009 Page 1

Dossier de Presse Lancement Projet NETS / octobre 2009 Page 1 Dossier de Presse Lancement Projet NETS / octobre 2009 Page 1 SOMMAIRE Dossier de Presse Lancement Projet NETS / octobre 2009 Page 2 COMMUNIQUE DE PRESSE LANCEMENT OFFICIEL DU PROJET NETS A SEDHIOU Dans

Plus en détail

DES RESTOS LES RESTOS DU CŒUR L ESSENTIEL

DES RESTOS LES RESTOS DU CŒUR L ESSENTIEL L ESSENTIEL DES RESTOS Toutes les informations de ce document sont issues du rapport annuel disponible sur le site www.restosducoeur.org rubrique Communiqués et publications ou nos comptes ou sur simple

Plus en détail

REPUBLIQUE DE GUINEE CNUCED XII

REPUBLIQUE DE GUINEE CNUCED XII REPUBLIQUE DE GUINEE CNUCED XII Déclaration de Son Excellence Monsieur Mamady TRAORE, Ministre de l Industrie, du Commerce, du Tourisme et de l Artisanat de la République de Guinée Accra 24 avril 2008

Plus en détail

Présentation et signature du Pacte Territorial d Insertion

Présentation et signature du Pacte Territorial d Insertion m e r c r e d i 3 0 j u i n 2 0 1 0 dossier de presse Présentation et signature du Pacte Territorial d Insertion par Jean-François BARNIER, conseiller général délégué à l Insertion Le premier Pacte Territorial

Plus en détail

LA CHAMPAGNE-ARDENNE AU CŒUR DE L EUROPE

LA CHAMPAGNE-ARDENNE AU CŒUR DE L EUROPE LA CHAMPAGNE-ARDENNE AU CŒUR DE L EUROPE Comme les 274 régions des 28 États membres de l Union européenne, la Champagne-Ardenne bénéficie d un soutien financier de l Europe : un budget d environ 430 M

Plus en détail

Devenir Entreprise Amie de l UNICEF 2012

Devenir Entreprise Amie de l UNICEF 2012 Devenir Entreprise Amie de l UNICEF 2012 Sommaire 1/ L UNICEF en quelques mots 2/ L initiative «Entreprise Amie de l UNICEF» 3/ Participez au financement d un programme de l UNICEF 4/ Devenez «Entreprise

Plus en détail

La cohérence des politiques pour le développement: qu est-ce que c est?

La cohérence des politiques pour le développement: qu est-ce que c est? La cohérence des politiques pour le développement: qu est-ce que c est? par Christine Dahm / Cercle de Coopération Tout d abord, la cohérence est une question de bon sens. Et elle fait d autant plus de

Plus en détail

2 DEMARCHE D'ELABORATION DU PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT RURAL LANGUEDOC-ROUSSILLON :

2 DEMARCHE D'ELABORATION DU PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT RURAL LANGUEDOC-ROUSSILLON : 2 DEMARCHE D'ELABORATION DU PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT RURAL LANGUEDOC-ROUSSILLON 2014-2020 : L objectif du Plan de Développement Rural (PDR) est de développer durablement la ruralité et l hyper-ruralité

Plus en détail

Emmaüs Cahors VERS DE NOUVEAUX HORIZONS

Emmaüs Cahors VERS DE NOUVEAUX HORIZONS Emmaüs Cahors VERS DE NOUVEAUX HORIZONS SOMMAIRE 1- Le mot du président.. p2 2- Emmaüs Cahors en dates.. p3 3- Emmaüs Cahors en chiffres..p4 4- Emmaüs Cahors : les activités économiques...p5 5- Emmaüs

Plus en détail

Contributions du CESE à la politique européenne du tourisme. Comité économique et social européen

Contributions du CESE à la politique européenne du tourisme. Comité économique et social européen Contributions du CESE à la politique européenne du tourisme Comité économique et social européen Introduction à la notion de tourisme Selon la définition établie par l Organisation mondiale du tourisme,

Plus en détail

N 1605 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 1605 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 1605 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 8 avril 2009. PROPOSITION DE LOI visant à créer un livret d épargne

Plus en détail

VISION PLAN STRATÉGIQUE Aider la vie et porter la voix des personnes vivant avec une maladie hémorragique rare

VISION PLAN STRATÉGIQUE Aider la vie et porter la voix des personnes vivant avec une maladie hémorragique rare VISION 2019 PLAN STRATÉGIQUE 2017-2019 Aider la vie et porter la voix des personnes vivant avec une maladie hémorragique rare PLAN STRATÉGIQUE DE L ASSOCIATION FRANÇAISE DES HÉMOPHILES 2017-2019 Aider

Plus en détail

Deuxième Conférence internationale sur la nutrition (ICN2),

Deuxième Conférence internationale sur la nutrition (ICN2), Deuxième Conférence internationale sur la nutrition (ICN2), Intervention de Monsieur Serge TOMASI, Ambassadeur, Représentant permanent de la France auprès de la FAO, du PAM et du FIDA Rome, 21 novembre

Plus en détail

Entreprendre autrement. Lancement des trois Fonds régionaux d'investissement solidaire. par Ségolène Royal, Présidente de la Région Poitou-Charentes

Entreprendre autrement. Lancement des trois Fonds régionaux d'investissement solidaire. par Ségolène Royal, Présidente de la Région Poitou-Charentes Entreprendre autrement Lancement des trois Fonds régionaux d'investissement solidaire par Ségolène Royal, Présidente de la Région Poitou-Charentes 14 h - Maison de la Région-Poitiers (86) *** Dossier de

Plus en détail

Présentation dans le cadre de la semaine des Nations Unies «Tous ensemble contre la pauvreté» du volontariat dans la lutte contre la pauvreté

Présentation dans le cadre de la semaine des Nations Unies «Tous ensemble contre la pauvreté» du volontariat dans la lutte contre la pauvreté Présentation dans le cadre de la semaine des Nations Unies 2006 «Tous ensemble contre la pauvreté» Le rôle r du volontariat dans la lutte contre la pauvreté Concepts de pauvreté et stratégies de lutte

Plus en détail

Les aides d Etats de minimis

Les aides d Etats de minimis Les aides d Etats de minimis Moins de bureaucratie pour les aides financières de faible ampleur Réponse du CCRE à la consultation concernant le règlement de minimis Juin 2013 Conseil des Communes et Régions

Plus en détail