La Tarification des Établissements Hébergeant des Personnes Âgées Dépendantes

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Tarification des Établissements Hébergeant des Personnes Âgées Dépendantes"

Transcription

1 1 La Tarification des Établissements Hébergeant des Personnes Âgées Dépendantes Support collectif EHESP MAJ Janv Le calcul des tarifs 5

2 Le système actuel de tarification (art. R et suivants du CASF) 7 7 tarifs journaliers 1 tarif journalier moyen afférent à l'hébergement 3 tarifs journaliers afférents à la dépendance 1 pour les GIR 1 et 2 1 pour les GIR 3 et 4 1 pour les GIR 5 et 6 1 dotation globale soins A partir de la grille AGGIR fixation de 3 tarifs (partie fixe + partie variable fonction du GIR) 1 tarif visible pour l usager : PJ Hébergement + Tarif Gir 5/6 7 Exemple de calcul du GMP 8 Cotation GIR Valorisation en points GIR Nombre de personnes Total en points GIR GIR GIR 2 0, GIR 3 0, GIR 4 0, GIR 5 0, GIR 6 0, GIR moyen pondéré = points / 143 personnes = 636 8

3 La cotation GIR pour le calcul des tarifs 9 Valorisation en points GIR Points prévent dépendance Cotation corrigée Cotation regroupée Nombre de résidents Nombre de points GIR Nombre de journées GIR GIR GIR GIR GIR GIR Calcul du GMP = 636 Ajout points Nombre de points GIR prévention dépendance Pour le calcul des tarifs 9 1- La section «hébergement» 10 Elle recouvre l'ensemble des prestations : d'administration générale, d'accueil hôtelier, de restauration, d'entretien (70 %), d'animation de la vie sociale de l'établissement. qui ne sont pas liées à l'état de dépendance des personnes accueillies. 10

4 Règlement des exceptions Art R du CASF 11 Hébergement : Possibilité de tarification graduée en fonction du nombre de lits par chambre des chambres pour couples dont l un des membres n est pas dépendant de la localisation et du confort de la chambre de la non-utilisation des services de blanchisserie et de restauration Accueil de jour Accueil temporaire Dispositions qui ne doivent pas générer de recettes supplémentaires par rapport au tarif moyen La section «dépendance» 12 Elle recouvre l'ensemble des prestations d'aide et de surveillance nécessaires à l'accomplissement des actes essentiels de la vie, qui ne sont pas liées aux soins Ces prestations correspondent aux surcoûts hôteliers directement liés à l'état de dépendance : interventions relationnelles, animation et l'aide à la vie quotidienne et sociale Prestations de services hôtelières et fournitures diverses concourant directement à la prise en charge de l état de dépendance 100 % des fournitures pour incontinence 30 % des fournitures hôtelières 30 % des produits d entretien 30 % des prestations de blanchissage et nettoyage 30 % des charges liées aux emplois AS/AMP 12

5 L APA 13 Depuis le 1 er janvier 2002, prestation universelle, versée, sous certaines conditions, aux personnes âgées en perte d autonomie en vue de couvrir tout ou partie des dépenses occasionnées par l aide ou les équipements dont elles ont besoin à domicile ou en établissement : art L CASF. APA en établissement (env 200 par mois) si capacité > 25 lits et GIR moyen > 300. Couvre les dépenses de la section dépendance des GIR 1 à 4. Versée sous la forme d une dotation globale le plus souvent Le tarif des Gir 5/6 est à la charge du résident (talon) APA à domicile (env 700 par mois) ou établissement de capacité < 25 lits ou GIR moyen > 300 (régime spécifique I et II article L CASF), donnant lieu à un plan d aide Le droit d option tarifaire des soins doit obligatoirement figurer dans la convention 15 Les établissements doivent opter en matière de soins : Soit pour un tarif journalier partiel Soit pour un tarif journalier global L'option tarifaire choisie : peut être modifiée par avenant pendant la durée de la convention 15

6 Le tarif journalier partiel 16 Les rémunérations et les charges sociales et fiscales relatives au médecin coordonnateur et aux médecins salariés; aux auxiliaires médicaux salariés; 70 % des charges liées à l emploi des aides-soignants et aux aides médico-psychologiques Les charges correspondant aux rémunérations des infirmiers libéraux intervenant dans l'établissement ; Le petit matériel médical et les fournitures médicales; L'amortissement du matériel médical 16 Le tarif journalier global inclut, outre les charges entrant dans le calcul du tarif journalier partiel 17 Les charges correspondant aux dépenses de rémunération et de prescriptions des médecins généralistes libéraux intervenant dans l'établissement, Les charges correspondant aux dépenses de rémunération des auxiliaires médicaux libéraux, Les examens de biologie et de radiologie, autres que ceux nécessitant le recours à des équipements matériels lourds. 17

7 La convergence tarifaire Lorsque la dotation globale de l établissement est supérieure au tarif plafond, il entre dans le processus de convergence tarifaire. Au 30 juin 2010, 583 établissements sont en situation de convergence, soit 8.5% des 6850 EHPAD: 310 dépassent de moins de 10% (4,5% de l ensemble des EHPAD) 273 dépassent de plus de 10% (4% de l ensemble des EHPAD): 77 ont un taux de + de 30% 23 ont un taux de + de 50% 3 ont un taux de + de 100% JMLR, IdM 18 Répartition des charges dans les 3 sections tarifaires 20 Une comptabilité analytique simplifiée Les charges émargent en grande partie sur une seule section tarifaire : L'accessoire suit le principal. Fixation de clés de répartition pour les charges émargeant sur plusieurs sections tarifaires. 20

8 Ventilation des autres charges Les postes de charges émargent à une seule section tarifaire sauf : Autres fournitures hôtelières 70%H 30%D blanchissage à l extérieur 70%H 30%D nettoyage à l extérieur 70%H 30%D assurance «personnel» par catégorie amortissements par nature Support : JMLR, IdM 21 Répartition des charges de personnel Hébergemt Dépendance Soins DIRECTION ADMINISTRATIVE 100% CUISINE - SERVICES GENERAUX 100% ANIMATION - SERVICE SOCIAL 100% ASH 70% 30% AIDE SOIGNANTE - AMP 30% 70% PSYCHOLOGUE 100% INFIRMIERE 100% AUTRES AUXILIAIRES MEDICAUX 100% PHARMACIEN 100% MEDECIN 100% Support : JMLR, IdM 22

9 Un logiciel dédié TarifEHPAD Version 4 (Presses de l EHESP) Calcul des tarifs Sections tarifaires GMP et GMPS Résultats par section Compatible HAPI Support : JMLR, IdM 23 Mode de calcul : tarif hébergement 24 Le tarif unique journalier hébergement. montant des charges à financer : exemple : Charges de la section hébergement Nombre de résidents 143 Activité en journées Tarif journalier moyen 55 soit par mois :

10 Attention aux effets de la modulation de tarifs 25 Si l établissement réalise des journées d accueil de jour, les recettes correspondantes doivent être Inscrites en recettes en atténuation du calcul du prix de journée Hébergement complet qui diminue donc. Suivies au sein d un budget annexe qui identifie les charges afférentes. 25 Attention aux effets de la modulation de tarifs 26 Dans l exemple : si 10 places d accueil de jour AJ et jours avec Prix de Journée AJ = la moitié du PJ HC PJ HC x nbre de jours HC + PJ AJ x nbre jours AJ = j x PJ HC j x PJ AJ = j x PJ HC j x ½ PJ HC = Prix Journée HC = / ( ) = 53,12 Prix Journée AJ = 53,12 / 2 = 26,56 et non 55 et 27,5! 26

11 Mode de calcul : Tarif dépendance 28 Valorisation des points GIR par personne GIR 1 et 2 = ( ) / = points GIR 3 et 4 = ( ) / = 660 points GIR 5 et 6 = (250+70) / = 280 points Dans l exemple : 68 résidents GIR 1 et 2 x 1040 = points (67,58 %) 34 résidents GIR 3 et 4 x 660 = points (21,44 %) 41 résidents GIR 5et 6 x 280 = points (10,97 %) 28 Mode de calcul des différents tarifs (suite) 29 Les 3 tarifs dépendance : montant des charges à répartir : exemple euros réparti au prorata du poids des points GIR de chaque groupe Points GIR GIR 1et % GIR 3 et % GIR 5 et % GIR 3 et 4 : euros 21,44% GIR 5 et 6 : euros 10,97% TOTAL % GIR 1et 2 : euros 67,58% 29

12 Mode de calcul : tarif dépendance 30 Détermination des 3 tarifs dépendance Dépenses Activité Tarifs GIR 1 et j GIR 3 et j 9.10 GIR 5 et j 3.85 TOTAL j 30 Calcul de la dotation «Soins» Vers une généralisation du modèle PATHOS et du GMPS 31 Création d un GMP soins (GMPS) avec un ajout de points GIR au GMP pour tenir compte de l effet du traitement des pathologies sur la charge globale des équipes de personnel. Support : JMLR, IdM

13 Gros plan sur le calcul de la dotation soins Gir Moyen Pondéré Soins : GMPS Tarifx [GMP + (PMPx 2.59)] x capacité autorisée Fixé par le ministère suivant option tarifaire choisie : globale ou partielle Coefficient de conversion du PMP en GMP : partie fixe liée aux soins médico-techniques Pathos Moyen Pondéré : Cotation en points de l analyse transversale mesurant le niveau de soins nécessaires pour assurer le traitement des états pathologiques Issue d une étude PATHOS menée sur un échantillon ERNEST de 1029 établissements (1999) JMLR, IdM 32 Tarifs plafonds soins dans les EHPAD Calcul des forfaits soins 2013 (arrêté 24 mai 2013) Globalsans PUI x [GMP + (PMP* x 2.59)] x capacité Globalavec PUI x [GMP + (PMP x 2.59)] x capacité Partielsans PUI 9.75 x [GMP + (PMP*x 2.59)] x capacité Partielavec PUI 9.32 x [GMP + (PMP x 2.59)] x capacité * Pour les établissements hors GMPS un PMP forfaitaire est fixé 168. Support : JMLR, IdM 33

14 Mode de calcul : le forfait global soins 34 La dotation globale soins Nombre de résidents 143 GMP 636 PMP 182 Option tarifaire global sans PUI Tarif x [GMP + (PMP x 2.59)] x capacité 12,44 x [ (182 x 2.59)] x 143 = Dotation plafond et non minimale 34 Les résultats sont déterminés et approuvés par section tarifaire Hébergt Dépend. Soins compensation des déficits compensation des charges d amort Réduction des charges Mesures d exploitation Investissement c/ c/ c/ c/ c/ c/ c/11031 c/11032 c/11033 c/11131 c/11132 c/11133 c/10682 (mutualisé) Attention une erreur d imputation doit conduire à reconstituer les résultats par section et ne constituent pas des dépenses refusées 35

Prix de journée dans les EHPAD

Prix de journée dans les EHPAD Prix de journée dans les EHPAD Connaître la méthode de tarification dans les EHPAD est indispensable pour comprendre la répartition des coûts et des prises en charge. Le tarif hébergement Le prix de journée

Plus en détail

Coût du séjour frais de séjour

Coût du séjour frais de séjour Fiche n 5 Coût du séjour frais de séjour Voir aussi fiche facturation et annexe aide sociale. Exemple de rédaction Les dispositions Le coût du séjour (l ensemble des prestations dont bénéficie la personne

Plus en détail

Code de l action sociale et des familles

Code de l action sociale et des familles Code de l action sociale et des familles Calcul des tarifs journaliers d un EHPAD Annexe 3-1 Modifié par Décret n 2006-584 du 23 mai 2006 - art. 6, v. init. ÉLÉMENTS ET MODES DE CALCUL DES TARIFS JOURNALIERS

Plus en détail

Ministère de la santé et des solidarités

Ministère de la santé et des solidarités Ministère de la santé et des solidarités Direction générale de l action sociale Sous-direction des âges de la vie Bureau des personnes âgées Personne chargée du dossier : Serge CANAPE tél. : 01 40 56 86

Plus en détail

La réforme de la contractualisation et de la tarification des EHPAD et des ESSMS PH Le décret relatif aux forfaits soins et dépendance

La réforme de la contractualisation et de la tarification des EHPAD et des ESSMS PH Le décret relatif aux forfaits soins et dépendance DIRECTION GENERALE DE LA COHESION SOCIALE Sous-direction des affaires financières et de la modernisation La réforme de la contractualisation et de la tarification des EHPAD et des ESSMS PH Le décret relatif

Plus en détail

La réforme de la tarification : principes et bilan. Diplômes interuniversitaires médecin Coordonnateur 22 janvier 2007

La réforme de la tarification : principes et bilan. Diplômes interuniversitaires médecin Coordonnateur 22 janvier 2007 La réforme de la tarification : principes et bilan Diplômes interuniversitaires médecin Coordonnateur 22 janvier 2007 1 La situation initiale Rappel des principes de la réforme de la tarification La situation

Plus en détail

TOTAL 27, ,65 ############ ,38

TOTAL 27, ,65 ############ ,38 SECTION HEBERGEMENT POUR L'HEBERGEMENT PERMANENT (Hors nouvelle construction à renégocier dans le cadre de l'avenant) charges sociales et fiscales 2016 avant renouvellement de la Valorisation avec mesures

Plus en détail

l'assurance Maladie des salariés sécurité sociale caisse nationale

l'assurance Maladie des salariés sécurité sociale caisse nationale l'assurance Maladie des salariés sécurité sociale caisse nationale &LUFXODLUH&1$076 Date : 14/06/2001 Origine : DDRI MMES et MM les Directeurs - des Caisses Régionales d'assurance Maladie - des Caisses

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PREMIERS RESULTATS DE L ETUDE NATIONALE - DONNEES

DOSSIER DE PRESSE PREMIERS RESULTATS DE L ETUDE NATIONALE - DONNEES PREMIERS RESULTATS DE L ETUDE NATIONALE DE COUTS EN ETABLISSEMENTS D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES - DONNEES 2015-14 juin 2017 Communiqué de presse : Une étude présente la composition du

Plus en détail

Les personnes âgées dépendantes

Les personnes âgées dépendantes Les personnes âgées dépendantes 9 novembre 2005 - Dossier presse Sommaire 1- L augmentation attendue du nombre de personnes âgées dépendantes 2 2 - Des dépenses publiques pour les personnes âgées dépendantes

Plus en détail

Organisation Fonctionnement et Tarification. des Établissements Hébergeant des Personnes Âgées Dépendantes. Support collectif ENSP MAJ Mai

Organisation Fonctionnement et Tarification. des Établissements Hébergeant des Personnes Âgées Dépendantes. Support collectif ENSP MAJ Mai Organisation Fonctionnement et Tarification 1 des Établissements Hébergeant des Personnes Âgées Dépendantes 1 Ont contribué à la réalisation et aux mises à jour du diaporama 2 Michel BAZIN Conseil Général

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES AMBERT LIVRADOIS FOREZ. Classe 6-groupes II et III de produits : 0.00

COMMUNAUTE DE COMMUNES AMBERT LIVRADOIS FOREZ. Classe 6-groupes II et III de produits : 0.00 Prévisionnel - Support normalisé Année N : CADRE NORMALISE DE TRANSMISSION DU BUDGET PREVISIONNEL D'UN ETABLISSEMENT D'HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES (EHPAD) - Section tarifaire soins N FINESS

Plus en détail

LA MAISON DU COMBATTANT : UN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES AGÉES DEPENDANTES

LA MAISON DU COMBATTANT : UN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES AGÉES DEPENDANTES LA MAISON DU COMBATTANT : UN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES AGÉES DEPENDANTES Oeuvre des Anciens Combattants & Victimes de Guerre de la Haute-Saône Initiative du général BETANT crée en 1961

Plus en détail

Conseil général des Hauts-de-Seine. Tout savoir sur l APA. allocation personnalisée d autonomie

Conseil général des Hauts-de-Seine. Tout savoir sur l APA. allocation personnalisée d autonomie Plaquette APA 2 5/11/04 7:42 Page 1 Conseil général des Hauts-de-Seine Tout savoir sur l APA allocation personnalisée d autonomie L allocation personnalisée d autonomie est attribuée et versée par le

Plus en détail

1. Rappel des principes concernant la prescription médicale

1. Rappel des principes concernant la prescription médicale FOIRE AUX QUESTIONS - EHPAD D ALSACE Information destinée aux établissements d hébergement pour personnes âgées dépendantes suite à l arrêté du 30 mai 2008 prévoyant une réintégration du coût des dispositifs

Plus en détail

Projet de DECRET. relatif à l allocation de ressources aux services de soins infirmiers à domicile

Projet de DECRET. relatif à l allocation de ressources aux services de soins infirmiers à domicile RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des solidarités et de la cohésion sociale NOR : Projet de DECRET relatif à l allocation de ressources aux services de soins infirmiers à domicile Le Premier ministre, Sur

Plus en détail

EHPAD/USLD. Quelles sont les ressources mobilisables dans les soins de support en oncogériatrie?

EHPAD/USLD. Quelles sont les ressources mobilisables dans les soins de support en oncogériatrie? Quelles sont les ressources mobilisables dans les soins de support en oncogériatrie? EHPAD/USLD Table ronde 2ème journée d oncogériatrie du Centre Orléans La Source le 1 er décembre 2016 Dr Karine Barilleau

Plus en détail

Formation aux élus gestionnaires des EHPAD publics territoriaux Le 7 juin 2011, à PLERIN

Formation aux élus gestionnaires des EHPAD publics territoriaux Le 7 juin 2011, à PLERIN Partenariat ARIC CDG 22 Formation aux élus gestionnaires des EHPAD publics territoriaux Le 7 juin 2011, à PLERIN La gestion budgétaire des EHPAD : Quelles spécificités? Formation animée par : Jean-Claude

Plus en détail

Enquête de coûts 2013 en EHPAD. Mercredi 9 septembre 2015 FEHAP

Enquête de coûts 2013 en EHPAD. Mercredi 9 septembre 2015 FEHAP Enquête de coûts 2013 en EHPAD Mercredi 9 septembre 2015 FEHAP 1 Les intervenants Delphine Fauchet Chargée de mission Direction établissements et services médico-sociaux Nelly Boulet Ingénieur statisticien

Plus en détail

Ehpad les Ecureuils BUDGET PREVISIONNEL 2018 PRESENTATION SOUS LA FORME DES SECTIONS TARIFAIRES

Ehpad les Ecureuils BUDGET PREVISIONNEL 2018 PRESENTATION SOUS LA FORME DES SECTIONS TARIFAIRES Ehpad les Ecureuils Clé non valide - A saisir sur la page Accueil cellule H5 Tél. : Fax : Clé non valide - A saisir sur la page Accueil ce ETABLISSEMENT HEBERGEANT DES PERSONNES AGEES DEPENDANTES - EHPAD

Plus en détail

«L accompagnement du résident en EHPAD»

«L accompagnement du résident en EHPAD» MAISON MARIE SAINT FRAI «L accompagnement du résident en EHPAD» Présentation du 9 Novembre 2015 Thèmes abordés - Fonctionnement de l EHPAD, contrat de séjour et règlement de fonctionnement - Projet d accompagnement

Plus en détail

Résidences Autonomies (ex-foyer Logement)

Résidences Autonomies (ex-foyer Logement) Comme pour tout logement, il est important de visiter et de comparer plusieurs hébergements avant de faire son choix (le prix, les conditions d'hébergement, la proximité des transports,...) Les admissions

Plus en détail

Comment faire pour Evaluer les indicateurs de facturation?

Comment faire pour Evaluer les indicateurs de facturation? BL.Résident Comment faire pour Evaluer les indicateurs de facturation? Conformément au décret n 99-316 du 26 avril 1999, les EHPAD doivent fournir les documents complémentaires suivants : Etat de Production

Plus en détail

LES EHPAD. Etablissement d'hébergement pour Personnes Agées Dépendantes

LES EHPAD. Etablissement d'hébergement pour Personnes Agées Dépendantes LES EHPAD Etablissement d'hébergement pour Personnes Agées Dépendantes I Quelques rappels II Budget : les trois sections et la procédure III Conventionnement tripartite IV Clarification des rôles et Délégations

Plus en détail

X - MONTANT DES PRESTATIONS

X - MONTANT DES PRESTATIONS X - MONTANT DES PRESTATIONS Mise à jour le 01/09/2014 Prestations Allocation d éducation de l enfant handicapé et ses compléments Montant mensuel Allocation de base : 129.99 Compléments mensuels : 1ère

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD : situation au 31 décembre

RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD : situation au 31 décembre RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD : situation au 31 décembre Année concernée par le rapport : Médecin coordonnateur : ATTENTION : PRECISER «0» ou «ND» car tout champ vide est analysé comme

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU VERSEMENT PAR DOTATION GLOBALE DE L ALLOCATION PERSONNALISEE D AUTONOMIE EN ETABLISSEMENT (EHPAD avec AJ)

CONVENTION RELATIVE AU VERSEMENT PAR DOTATION GLOBALE DE L ALLOCATION PERSONNALISEE D AUTONOMIE EN ETABLISSEMENT (EHPAD avec AJ) CONVENTION RELATIVE AU VERSEMENT PAR DOTATION GLOBALE DE L ALLOCATION PERSONNALISEE D AUTONOMIE EN ETABLISSEMENT (EHPAD avec AJ) VU le Code Général des Collectivités Territoriales ; VU le Code de l Action

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES 2012 PASA *** «Fiche récapitulative»

APPEL A CANDIDATURES 2012 PASA *** «Fiche récapitulative» Annexe 3 Conseil Général Nom de l établissement : APPEL A CANDIDATURES 2012 PASA *** «Fiche récapitulative» Gestionnaire de l établissement Commune : Zone de Soins de Proximité : Organisme gestionnaire

Plus en détail

Allocation personnalisée d autonomie (APA) L APA. Pour aider les personnes âgées à faire face à la perte d autonomie

Allocation personnalisée d autonomie (APA) L APA. Pour aider les personnes âgées à faire face à la perte d autonomie Allocation personnalisée d autonomie (APA) L APA Pour aider les personnes âgées à faire face à la perte d autonomie Edition 2017 En vieillissant, il devient parfois difficile d accomplir, seul, les gestes

Plus en détail

ANNEXE N 2 : Composition des titres de l EPRD

ANNEXE N 2 : Composition des titres de l EPRD 1 ANNEXE N 2 : Composition des titres de l EPRD ANNEXE 2.1. : COMPOSITION DES TITRES DU COMPTE DE RESULTAT PREVISIONNEL PRINCIPAL (CRPP) CHARGES TITRE 1 : CHARGES DE PERSONNEL 621 Personnel extérieur à

Plus en détail

Rapport d'activité médicale MAISON DE RETRAITE

Rapport d'activité médicale MAISON DE RETRAITE Rapport d'activité médicale MAISON DE RETRAITE ANNEE : Code d'identification RAMEHPAD de votre établissement 5 Présentation de l'établissement Médecin coordonnateur Richard FASQUELLE Nombre de lits autorisés

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques Tarification : Nouvelle réglementation pour les établissements médicosociaux (Dossier réalisé par Gérald Naegle, In Extenso) Après de longues années d attente, les nouvelles

Plus en détail

RECUEIL REGIONAL D INDICATEURS MEDICO-SOCIAUX ETABLISSEMENTS ET SERVICES POUR PERSONNES AGEES FINANCES PAR L ASSURANCE MALADIE (AVRIL 2014)

RECUEIL REGIONAL D INDICATEURS MEDICO-SOCIAUX ETABLISSEMENTS ET SERVICES POUR PERSONNES AGEES FINANCES PAR L ASSURANCE MALADIE (AVRIL 2014) DIRECTION ACCOMPAGNEMENT ET SOINS Accompagnement médico-social OBJECTIFS DE L ETUDE RECUEIL REGIONAL D INDICATEURS MEDICO-SOCIAUX ETABLISSEMENTS ET SERVICES POUR PERSONNES AGEES FINANCES PAR L ASSURANCE

Plus en détail

Logiciel de gestion administrative des EHPAD. Guide du compte administratif. Société INSIGHT

Logiciel de gestion administrative des EHPAD. Guide du compte administratif. Société INSIGHT GEPSS V14.0 Logiciel de gestion administrative des EHPAD Guide du compte administratif Société INSIGHT Version du 09 Septembre 2016 SOMMAIRE AVANT PROPOS... 2 I) Quelques préconisations avant la réalisation

Plus en détail

Enquête de coûts 2013 et Etude nationale des coûts en EHPAD. Lundi 7 décembre 2015 URIOPSS, FEHAP

Enquête de coûts 2013 et Etude nationale des coûts en EHPAD. Lundi 7 décembre 2015 URIOPSS, FEHAP Enquête de coûts 2013 et Etude nationale des coûts en EHPAD Lundi 7 décembre 2015 URIOPSS, FEHAP 1 Les intervenants Delphine Fauchet Chargée de mission Direction établissements et services médico-sociaux

Plus en détail

vivre en établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad)

vivre en établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) vivre en établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) L allongement de l espérance de vie, les progrès de la médecine et le développement des services à domicile permettent aux

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. Affaire : Département des Pyrénées-Atlantiques c/ Société anonyme «maison de retraite du Beau Manoir»

REPUBLIQUE FRANCAISE. Affaire : Département des Pyrénées-Atlantiques c/ Société anonyme «maison de retraite du Beau Manoir» 1 REPUBLIQUE FRANCAISE COUR NATIONALE DE LA TARIFICATION SANITAIRE ET SOCIALE Contentieux n A.2004.062 Président : M. DURAND-VIEL Rapporteur : Mme WOLF Commissaire du gouvernement : Mme PICARD Séance du

Plus en détail

l admission en EHPAD : le rôle du médecin coordonnateur Dr Heddi BOUTI médecin généraliste médecin coordonnateur EHPAD

l admission en EHPAD : le rôle du médecin coordonnateur Dr Heddi BOUTI médecin généraliste médecin coordonnateur EHPAD l admission en EHPAD : le rôle du médecin coordonnateur Dr Heddi BOUTI médecin généraliste médecin coordonnateur EHPAD www.association-age.fr un EHPAD établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes,

Plus en détail

Pour qui et pour quoi? Conditions d âge. Conditions de perte d autonomie. Conditions d accès : revenus et participation financière des bénéficiaires

Pour qui et pour quoi? Conditions d âge. Conditions de perte d autonomie. Conditions d accès : revenus et participation financière des bénéficiaires Pour qui et pour quoi? La PCH est une aide destinée aux personnes qui ont besoin d une aide dans la réalisation des actes de la vie quotidienne du fait d un handicap La PCH peut prendre en charge en totalité

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE 4/06 1 CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE Séance du 18 décembre 2009 Commission n 4 Solidarités, Santé Publique et Logement Commission n 7 Finances DIRECTION DES PERSONNES AGEES ET DES ADULTES HANDICAPES

Plus en détail

Présentation synthétique de l ENC Ehpad

Présentation synthétique de l ENC Ehpad Présentation synthétique de l ENC Ehpad 1 Éléments de contexte 2 Préparation du guide méthodologique de l ENC 2017 Réunions régulières d un comité technique et d un comité de pilotage Participants DGCS,

Plus en détail

Enquête EHPAD mai 2012

Enquête EHPAD mai 2012 Enquête EHPAD mai 2012 Enquête réalisée du 20 avril au 11 mai 2012 par questionnaire en ligne adressé à 4.200 kinésithérapeutes libéraux d Île-de-France 162 répondants, répartis sur l ensemble de la région,

Plus en détail

Novembre La situation des EHPAD en 2016 Analyse budgétaire de la prise en charge des résidents en EHPAD

Novembre La situation des EHPAD en 2016 Analyse budgétaire de la prise en charge des résidents en EHPAD Novembre 2017 La situation des EHPAD en 2016 Analyse budgétaire de la prise en charge des résidents en EHPAD Sommaire Synthèse... 4 Introduction... 7 1. Méthode d analyse... 9 1.1. Constitution de la base

Plus en détail

l'assurance Maladie des salariés sécurité sociale caisse nationale

l'assurance Maladie des salariés sécurité sociale caisse nationale l'assurance Maladie des salariés sécurité sociale caisse nationale &LUFXODLUH&1$076 Date : 30/01/2001 Origine : DDRI DSE - des Caisses Primaires d'assurance Maladie - des Caisses Régionales d'assurance

Plus en détail

OBJET : liste des maisons de retraite, non habilitées au titre de l'aide sociale, dans le Val-de-Marne, avec nombre de places autorisées.

OBJET : liste des maisons de retraite, non habilitées au titre de l'aide sociale, dans le Val-de-Marne, avec nombre de places autorisées. Direction des services aux personnes âgées et aux personnes handicapées Service «Accueil - Information» 01.43.99.75.75 FICHE INFORMATION n 1bis Mise à jour Mai 2012 OBJET : liste des maisons de retraite,

Plus en détail

INVESTISSEMENT E.H.P.A.D.

INVESTISSEMENT E.H.P.A.D. NOTE EXPLICATIVE DE SYNTHESE CONSEIL D ADMINISTRATION Séance du 19 décembre 2016 ------------------------------ BUDGET PRIMITIF 2017 Il vous est proposé d'arrêter le budget de l EHPAD. aux montants suivants

Plus en détail

ANNEXE N 2 : Composition des titres de l EPRD

ANNEXE N 2 : Composition des titres de l EPRD ANNEXE N 2 : Composition des titres de l EPRD ANNEXE 2.1. : COMPOSITION DES TITRES DU COMPTE DE RESULTAT PREVISIONNEL PRINCIPAL (CRPP) CHARGES TITRE 1 :CHARGES DE PERSONNEL 621 Personnel extérieur à l'établissement

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 1 er septembre 2006 fixant le modèle de décision modificative de l état des prévisions de recettes et de

Plus en détail

OBJET : liste des maisons de retraite, non habilitées au titre de l'aide sociale, dans le Val-de-Marne, avec nombre de places autorisées.

OBJET : liste des maisons de retraite, non habilitées au titre de l'aide sociale, dans le Val-de-Marne, avec nombre de places autorisées. Direction des services aux personnes âgées et aux personnes handicapées Service «Accueil - Information» 01.43.99.75.75 FICHE INFORMATION n 1bis www.reperage 94.fr Mise à jour Avril 2010 OBJET : liste des

Plus en détail

4 ème Commission N CP

4 ème Commission N CP Rapport du Président Commission Permanente du vendredi 3 juillet 2015 Service instructeur 4 ème Commission N CP-2015-7-4-1 Service consulté TARIFICATION 2016 DES ETABLISSEMENTS ET SERVICES SOCIAUX ET MEDICO-SOCIAUX

Plus en détail

La filière gériatrique à l AP-HP. Focus Soins de Longue Durée (SLD)

La filière gériatrique à l AP-HP. Focus Soins de Longue Durée (SLD) La filière gériatrique à l AP-HP Focus Soins de Longue Durée (SLD) CME 15 mai 2012 Effectifs médicaux en gériatrie : 390 ETP médicaux seniors 170 PH 12 PU-PH Affectés à : 660 lits de court séjour gériatrique

Plus en détail

LIVRET VOTRE ACCUEIL. EHPAD Pierre Masseboeuf NOUS CONTACTER. Plan. Nos coordonnées : EHPAD Pierre Masseboeuf

LIVRET VOTRE ACCUEIL. EHPAD Pierre Masseboeuf NOUS CONTACTER. Plan. Nos coordonnées : EHPAD Pierre Masseboeuf ACCUEIL VOTRE NOUS CONTACTER LIVRET Plan EHPAD Pierre Masseboeuf Nos coordonnées : EHPAD Pierre Masseboeuf 7 Chemin des tribles 03700 BELLERIVE SUR ALLIER Tel : 04 70 58 81 00 Fax : 04 70 58 81 29 Mail

Plus en détail

Qu est-ce qu évaluer?

Qu est-ce qu évaluer? Qu est-ce qu évaluer? Évaluer consiste à mesurer ou à estimer une valeur. C est un processus dynamique permettant de faire le point sur une situation donnée afin de se situer par rapport à des objectifs

Plus en détail

Principales catégories d'établissements et services sociaux et médico-sociaux : financement et autorisation

Principales catégories d'établissements et services sociaux et médico-sociaux : financement et autorisation Principales catégories d'établissements et services sociaux et médico-sociaux : financement et autorisation Catégories d'essms IME ONDAM MEDICO-SOCIAL Enfance Handicapée Signification Public pris en charge

Plus en détail

Numéro SIRET : POSTE COMPTABLE : TRESORERIE DU GRAND BESANCON M. 14. Compte administratif. voté par nature

Numéro SIRET : POSTE COMPTABLE : TRESORERIE DU GRAND BESANCON M. 14. Compte administratif. voté par nature REPUBLIQUE FRANCAISE VILLE DE BESANCON Numéro SIRET : 21250056500016 POSTE COMPTABLE : TRESORERIE DU GRAND BESANCON M. 14 Compte administratif voté par nature BUDGET : 05 SERVICE DE SOINS A DOMICILE POUR

Plus en détail

Les EHPAD : Grands principes de la tarification

Les EHPAD : Grands principes de la tarification Les EHPAD : Grands principes de la tarification La médicalisation : un peu d histoire Une politique publique symbolisée par la création de la création d une prestation individuelle universelle : l APA

Plus en détail

Profil de l'ehpad - année 2012

Profil de l'ehpad - année 2012 Identification de l'ehpad Raison sociale : xx N FINESS géographique : XXXXXXXXX Profil de l'ehpad - année 212 L'Assurance maladie vous propose un profil individualisé vous permettant de situer la consommation

Plus en détail

Chiffres clés ASSURANCE MALADIE

Chiffres clés ASSURANCE MALADIE 1/5 Chiffres clés ASSURANCE MALADIE (p.1) Aide à l'acquisition d'une complémentaire santé (ACS) Allocation d'accompagnement d'une personne en fin de vie Couverture maladie universelle (CMU) complémentaire

Plus en détail

Une présentation sous forme de fiches thématiques a été retenue car elle permet une plus grande souplesse dans la mise à jour du guide.

Une présentation sous forme de fiches thématiques a été retenue car elle permet une plus grande souplesse dans la mise à jour du guide. GUIDE sur la réforme des Etablissements Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes PREAMBULE Ce guide a été réalisé en 2002, dans le cadre du Programme Régional Hospitalier, par un groupe de travail piloté

Plus en détail

Établissements d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes

Établissements d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes Établissements d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) non habilités au titre de l'aide sociale, dans le Val-de-Marne EHPAD Un établissement est qualifié d EHPAD lorsqu'il a signé une convention

Plus en détail

L ALLOCATION PERSONNALISEE D AUTONOMIE APA

L ALLOCATION PERSONNALISEE D AUTONOMIE APA Département de la Sarthe CIDPA CIDPA - Janvier 2016 L ALLOCATION PERSONNALISEE D AUTONOMIE APA L Allocation Personnalisée d Autonomie - APA - est destinée aux personnes âgées de 60 ans et plus qui ont

Plus en détail

Enquête trimestrielle sur l'allocation personnalisée d'autonomie (APA)

Enquête trimestrielle sur l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) Enquête trimestrielle sur l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) A01 - Etablissements du département Nombre d établissements Capacité autorisée de ces établissements Nombre de personnes concernées

Plus en détail

OBJET : liste des maisons de retraite, non habilitées au titre de l'aide sociale, dans le Val-de-Marne, avec nombre de places autorisées.

OBJET : liste des maisons de retraite, non habilitées au titre de l'aide sociale, dans le Val-de-Marne, avec nombre de places autorisées. Direction des services aux personnes âgées et aux personnes handicapées Service «Accueil - Information» 01.43.99.75.75 FICHE INFORMATION n 1bis avril 2008 www.reperage 94.fr OBJET : liste des maisons de

Plus en détail

Droit budgétaire et financier des établissements publics de santé

Droit budgétaire et financier des établissements publics de santé Droit budgétaire et financier des établissements publics de santé Olivier BOSSARD Directeur du Pôle Hospitalier Mutualiste Jules Verne à Nantes Préface de Jean-Bernard MATTRET Magistrat Financier 2010

Plus en détail

ACCOMPAGNER L ALLOCATION PERSONNALISEE D AUTONOMIE A DOMICILE

ACCOMPAGNER L ALLOCATION PERSONNALISEE D AUTONOMIE A DOMICILE ACCOMPAGNER L ALLOCATION PERSONNALISEE D AUTONOMIE A DOMICILE La loi du 20 juillet 2001 relative à la prise en charge de la perte d autonomie des personnes âgées met en place l allocation personnalisée

Plus en détail

La réforme de la tarification des EHPAD et généralisation des CPOM dans le médico-social

La réforme de la tarification des EHPAD et généralisation des CPOM dans le médico-social La réforme de la tarification des EHPAD et généralisation des CPOM dans le médico-social Paris healthcare week 17 mai 2017 Boris MINOT - Chef de bureau de la gouvernance du secteur social et médico-social

Plus en détail

LISTE DES COMPTES DU PLAN COMPTABLE DES ÉTABLISSEMENTS ET SERVICES SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX PRIVES. 17 e édition mise à jour 2017

LISTE DES COMPTES DU PLAN COMPTABLE DES ÉTABLISSEMENTS ET SERVICES SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX PRIVES. 17 e édition mise à jour 2017 LISTE DES COMPTES DU PLAN COMPTABLE DES ÉTABLISSEMENTS ET SERVICES SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX PRIVES 17 e édition mise à jour 2017 INCLUS dans cette édition les principaux cadres de l EPRD MODÈLES DE DOCUMENTS

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT CANTOU ST LOUIS

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT CANTOU ST LOUIS REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT CANTOU ST LOUIS PREAMBULE L accueil de jour est un établissement public accueillant des personnes dépendantes et désorientées. Ce règlement de fonctionnement a pour objet de

Plus en détail

Annexe à la délibération n 4/05

Annexe à la délibération n 4/05 Annexe à la délibération n 4/05 ANNEXE 2 1) EHPAD public La Chocolatière Noisiel. L EHPAD public départemental La Chocolatière de Noisiel compte 120 lits. Le GIR moyen pondéré, indicateur du niveau de

Plus en détail

TABLEAU DE BORD au 1 er Avril 2016

TABLEAU DE BORD au 1 er Avril 2016 TABLEAU DE BORD au 1 er Avril 2016 Dernière mise à jour ENFANTS DE MOINS DE 20 ANS Allocation d Education de l Enfant Handicapé (AEEH) Allocation de base : 130.12 /mois Compléments mensuels (a) et majoration

Plus en détail

LA LOZÈRE SOLIDAIRE PERSONNES AGÉES. en perte d autonomie # Aides à domicile / Aides en établissement. lozere.fr

LA LOZÈRE SOLIDAIRE PERSONNES AGÉES. en perte d autonomie # Aides à domicile / Aides en établissement. lozere.fr LA LOZÈRE SOLIDAIRE PERSONNES AGÉES en perte d autonomie # Aides à domicile / Aides en établissement lozere.fr L accompagnement des personnes âgées occupe une place essentielle dans la mission de solidarité

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE SEINE-ET-MARNE

CONSEIL GENERAL DE SEINE-ET-MARNE 4/14 1 CONSEIL GENERAL DE SEINE-ET-MARNE Séance du 27 Juin 2008 Commission n 4 - Solidarités, Santé Publique et Logement Commission n 7 - Finances DIRECTION DES PERSONNES AGÉES ET DES ADULTES HANDICAPÉS

Plus en détail

Mise à jour du plan comptable M22 au 1 er janvier 2013

Mise à jour du plan comptable M22 au 1 er janvier 2013 DGFIP Bureau CL1B Mise à jour du plan comptable M22 au 1 er janvier 2013 1) Mise à jour des comptes de bilan : a) supprimés : d exécution 2012 2816 Collections, œuvre d art 2826 Collections, œuvre d art

Plus en détail

BAREME N 1 ALLOCATION D EDUCATION DE L ENFANT HANDICAPE ET COMPLÉMENTS

BAREME N 1 ALLOCATION D EDUCATION DE L ENFANT HANDICAPE ET COMPLÉMENTS BAREME N 1 ALLOCATION D EDUCATION DE L ENFANT HANDICAPE ET COMPLÉMENTS DATE SALAIRE DE BASE MENSUEL A.F. AEEH 32 % * C1 24 % * C2 65 % * C3 92 % C4 142,57 %* C5 182,21 % * C6 MTP 01.09.10 389,20 124,54

Plus en détail

EHPAD SAINT-PHILIPPE. Existant et adapté. oui. Existant et adapté. Absent. Existant et adapté

EHPAD SAINT-PHILIPPE. Existant et adapté. oui. Existant et adapté. Absent. Existant et adapté EHPAD SAINT-PHILIPPE Finess juridique : 95 Finess géographique : 97849 RUE PRINCIPALE 94 ERCE Tél :56668344 Statut : privé lucratif Tarification partielle Habilité Aide sociale : Lits autorisés : 65 Lits

Plus en détail

Infirmier(re) coordinateur, IDEC : retour d expérience. Maryline THEROUIN Cadre de santé EHPAD Du Sacré Cœur ATHIS DE L ORNE (61)

Infirmier(re) coordinateur, IDEC : retour d expérience. Maryline THEROUIN Cadre de santé EHPAD Du Sacré Cœur ATHIS DE L ORNE (61) Infirmier(re) coordinateur, IDEC : retour d expérience Maryline THEROUIN Cadre de santé EHPAD Du Sacré Cœur ATHIS DE L ORNE (61) ATHIS DE L ORNE : c est où? EHPAD Du Sacré Cœur ATHIS DE L ORNE Directrice

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : DGFIP TVA - Liquidation - Prestations de services imposables au taux réduit

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR HEBERGEMENT PERMANENT

CONTRAT DE SEJOUR HEBERGEMENT PERMANENT CONTRAT DE SEJOUR HEBERGEMENT PERMANENT L'établissement est habilité à recevoir des bénéficiaires de l'aide Sociale et a signé la convention tripartite de tarification. Le présent contrat est conclu entre

Plus en détail

BAREME N 1 ALLOCATION D EDUCATION DE L ENFANT HANDICAPE ET COMPLÉMENTS

BAREME N 1 ALLOCATION D EDUCATION DE L ENFANT HANDICAPE ET COMPLÉMENTS BAREME N 1 ALLOCATION D EDUCATION DE L ENFANT HANDICAPE ET COMPLÉMENTS DATE BMAF* AEEH 32 % * C1 24 % * C2 65 % * C3 92 % C4 142,57 %* C5 182,21 % * C6 MTP 01.04.12 399 127,68 95,76 259,35 367,08 568,85

Plus en détail

Votre maison de retraite à Evrecy. Les Coteaux d Evrecy. Lits en chambres individuelles Séjour permanent ou temporaire

Votre maison de retraite à Evrecy. Les Coteaux d Evrecy. Lits en chambres individuelles Séjour permanent ou temporaire Votre maison de retraite à Evrecy Les Coteaux d Evrecy Lits en chambres individuelles Séjour permanent ou temporaire Située à 20 km de la ville de Caen, la résidence «Les Coteaux d Evrecy» offre un environnement

Plus en détail

Formation pour les médecins coordonnateurs en EHPAD

Formation pour les médecins coordonnateurs en EHPAD Cycle gérontologie Formation pour les médecins coordonnateurs en EHPAD Décret du 27/05/2005 Décret relatif à la qualification, aux missions et aux modes de rémunération du médecin coordonnateur exerçant

Plus en détail

RAPPORT N COMMISSION : COHESION SOCIALE, SOLIDARITE ET HANDICAP DIRECTION GENERALE DES SERVICES POLE SOLIDARITES

RAPPORT N COMMISSION : COHESION SOCIALE, SOLIDARITE ET HANDICAP DIRECTION GENERALE DES SERVICES POLE SOLIDARITES RAPPORT N 07.397 OBJECTIF ANNUEL D'EVOLUTION DES DEPENSES DES ETABLISSEMENTS ET SERVICES SOCIAUX ET MEDICO-SOCIAUX CONTRÔLES ET TARIFES PAR LE PRESIDENT DU CONSEIL GENERAL ANNEE 2008 COMMISSION : COHESION

Plus en détail

Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux. Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014

Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux. Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014 Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014 Définition de l HAD Définition L HAD s adresse à tous les patients quelques soit

Plus en détail

FINANCEMENT DES ETABLISSEMENTS DE SANTE. Marie-Hélène BERTOCCHIO

FINANCEMENT DES ETABLISSEMENTS DE SANTE. Marie-Hélène BERTOCCHIO FINANCEMENT DES ETABLISSEMENTS DE SANTE Marie-Hélène BERTOCCHIO MCO Le financement de l'activité MCO défini dans l objectif de dépenses en médecine chirurgie obstétrique (ODMCO) est décomposé en trois

Plus en détail

Conditions. Être assuré maladie en MSA. Ressources comprises entre le plafond de l AACS et plus 10% de ce plafond. Avoir au moins 60 ans.

Conditions. Être assuré maladie en MSA. Ressources comprises entre le plafond de l AACS et plus 10% de ce plafond. Avoir au moins 60 ans. Conditions d accès Il faut avoir un droit propre majoritaire en MSA ou droit de réversion majoritaire en MSA (le nombre de trimestres validés en MSA doit être le plus important) selon le type de la demande.

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ PROTECTION SOCIALE. Direction de la sécurité sociale. Sous-direction du financement du système de soins

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ PROTECTION SOCIALE. Direction de la sécurité sociale. Sous-direction du financement du système de soins MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ _ PROTECTION SOCIALE Sécurité sociale : organisation, financement Direction de la sécurité sociale _ Sous-direction du financement du système de soins _ Mission

Plus en détail

Maison de Retraite Médicalisée Les Acacias 16 Rue de la Clinique Marseille

Maison de Retraite Médicalisée Les Acacias 16 Rue de la Clinique Marseille Maison de Retraite Médicalisée Les Acacias 16 Rue de la Clinique 13004 Marseille Tél: 04 91 50 87 37 Fax: 04 91 50 52 27 Mail : lesacacias13range.fr www.residencelesacacias.fr La maison de retraite Les

Plus en détail

Procès-verbal du Conseil d Administration du jeudi 20 octobre 2016

Procès-verbal du Conseil d Administration du jeudi 20 octobre 2016 Procès-verbal du Conseil d Administration du jeudi 20 octobre 2016 PRESENTS : 13 EXCUSES CHAMBON OLIVIER ; GENEST CHRISTIAN ; SECHAL CHRISTINE ; GIRY MARIE- FRANCE ; BALISONI DANIEL ; DELAIRE JEAN-FRANCOIS

Plus en détail

EHPAD «Résidence Vauban» 11, Rue Georges Pompidou BELFORT

EHPAD «Résidence Vauban» 11, Rue Georges Pompidou BELFORT Document individuel de prise en charge EHPAD «Résidence Vauban» 11, Rue Georges Pompidou 90000 BELFORT Tél : 03 84 55 91 00 Fax : 03 84 22 72 61 Mél : residence.vauban@pompidou-belfort.com Site internet

Plus en détail

Enquête auprès des services de soins à domicile (SSIAD) en 2008

Enquête auprès des services de soins à domicile (SSIAD) en 2008 Enquête auprès des services de soins à domicile (SSIAD) en 2008 La direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques (DREES) des ministères chargés de la santé et de la solidarité

Plus en détail

LE COMPARATEUR OFFICIEL DES PRIX DES MAISONS DE RETRAITE

LE COMPARATEUR OFFICIEL DES PRIX DES MAISONS DE RETRAITE POUR-LES-PERSONNES-AGEES.GOUV.FR LE COMPARATEUR OFFICIEL DES PRIX DES MAISONS DE RETRAITE D O S S I E R D E P R E S S E M e r c r e d i 1 4 d é c e m b r e 2 0 1 6 SOMMAIRE LE COMPARATEUR OFFICIEL DES

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2009

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2009 Centre Communal d Action Sociale 1 Rapport d activités 2009 Le CCAS, un établissement public 2 L organisation 8 membres élus : 8 membres nommés par le Maire : dont un représentant parmi les : Conseil Municipal

Plus en détail

Ministère du travail, des relations sociales et de la solidarité

Ministère du travail, des relations sociales et de la solidarité Ministère du travail, des relations sociales et de la solidarité 29 janvier 2008 DIRECTION GENERALE DE L ACTION SOCIALE Sous-direction des âges de la vie Bureau des personnes âgées (2C) Personnes chargées

Plus en détail

RAPPORT DE M. LE PRESIDENT

RAPPORT DE M. LE PRESIDENT Direction du Budget et des Finances - 10DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil départemental Réunion du 27 juin 2016 DM1 Privilégier le maintien à domicile des personnes dépendantes

Plus en détail

CADRE DE PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L'EPRD EPRD SYNTHETIQUE PREVISIONS N

CADRE DE PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L'EPRD EPRD SYNTHETIQUE PREVISIONS N CADRE DE PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L'EPRD Lettres mnémotechniques : A : Dotation non affectée et services industriels et commerciaux (DNA et SIC) B : Unités de soins de longue durée (USLD) C : Ecoles

Plus en détail

VOTRE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE avec Mutex et ses mutuelles partenaires

VOTRE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE avec Mutex et ses mutuelles partenaires Convention Collective Nationale de la Coiffure et des professions connexes IDCC n 2596 VOTRE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE avec Mutex et ses mutuelles partenaires LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ OBLIGATOIRE

Plus en détail

USLD Unité de Soins de Longue Durée

USLD Unité de Soins de Longue Durée USLD Unité de Soins de Longue Durée L ADMISSION Elle est prononcée après accord médical par le Directeur et après constitution du dossier administratif. Les frais de séjours sont décrits dans le contrat

Plus en détail

Analyse des rapports d activité médicale 2013 des médecins coordonnateurs des EHPAD de Midi-Pyrénées

Analyse des rapports d activité médicale 2013 des médecins coordonnateurs des EHPAD de Midi-Pyrénées Janvier 2015 des rapports d activité médicale 2013 des médecins coordonnateurs des EHPAD de Midi-Pyrénées OBSERVATOIRE RÉGIONAL DE LA SANTÉ DE MIDI-PYRÉNÉES Faculté de Médecine 37 allées Jules Guesde 31073

Plus en détail

BAREME N 1 ALLOCATION D EDUCATION DE L ENFANT HANDICAPE ET COMPLÉMENTS C2 65 % * C3 92 %

BAREME N 1 ALLOCATION D EDUCATION DE L ENFANT HANDICAPE ET COMPLÉMENTS C2 65 % * C3 92 % BAREME N 1 ALLOCATION D EDUCATION DE L ENFANT HANDICAPE ET COMPLÉMENTS DATE BMAF* AEEH 32 % * C1 24 % * C2 65 % * C3 92 % C4 142,57 %* C5 182,21 % * C6 MTP 01.01.15 406,21 129,99 97,49 264,04 373,71 579,13

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2017-500 du 6 avril 2017 relatif à la réforme du financement des établissements de soins de suite

Plus en détail