Présentation des principales conclusions du cinquième rapport d évaluation du GIEC

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation des principales conclusions du cinquième rapport d évaluation du GIEC"

Transcription

1 Présentation des principales conclusions du cinquième rapport d évaluation du GIEC Youba SOKONA Co-Président du GIEC Dakar, Sénégal 01 Mars 2016

2 Messages clés L influence de l homme sur le système climatique est clairement établie Plus nous perturbons notre climat, plus nous risquons des répercussions sévères, dominants et irréversibles Nous avons les moyens de limiter les changements climatiques et de construire un avenir durable et AR5 WGI SPM, AR5 WGII SPM, AR5 WGIII SPM plus prospère

3 Les besoins d adaptation en Afrique Puisque l'afrique est largement exposée à de multiples facteurs de stress qui interagissent avec les changements climatiques, les besoins d'adaptation sont larges et comprennent: Les besoins institutionnels, sociaux, physiques et d infrastructures Les besoins de services écosystémiques et environnementaux Les besoins financiers et des capacités Rendre l'information sur le changement climatique plus fiable et accessible est l'un des besoins intersectorielles d'adaptation les plus urgents AR5 WGII

4 Les expériences d adaptation en Afrique Depuis 2007, l'afrique a commencé à mettre en œuvre des activités d'adaptation et a acquis une expérience en matière de planification de ces activités, du niveau local au niveau national et à travers un nombre de plus en plus important de secteurs Cependant, à travers le continent, la plupart des actions d'adaptation est réactive en réponse à des motivations de court terme au niveau individuel / ménage, et manque de soutien gouvernemental Les besoins urgents d adaptation de l'afrique proviennent avant tout de la sensibilité et la vulnérabilité du continent face au changement climatique, avec ses faibles niveaux de capacité d'adaptation AR5 WGII

5 Les forces inhérentes a l adaptation en Afrique comprennent: La richesse du continent en ressources naturelles Les réseaux sociaux biens développés Les mécanismes traditionnels de longue date de gestion de la variabilité à travers, par exemple, la diversification de l agriculture et les moyens de subsistance, la migration et les petites entreprises Les systèmes de connaissances locales ou autochtones pour la gestion durable des ressources AR5 WGII

6 Limiter l augmentation de la température a 2 C Des mesures susceptible de limiter le réchauffement a 2 C existent Une combinaison de l adaptation et des réductions substantielles et durables des émissions de GES peut limiter les risques lies aux changements climatique La mise en oeuvre des réductions de GES pose d importants défis technologiques, économiques, sociaux et institutionnels Une atténuation ambitieuse est financièrement abordable: la croissance économique sera réduite de ~ 0.06%. Les estimations de couts ne prennent pas en compte les bénéfices tires des réductions des impacts des changements climatiques Mais retarder l atténuation augmentera considérablement les défis lies a limiter le réchauffement a 2 C AR5 WGI SPM, AR5 WGII SPM,AR5 WGIII SPM

7 Mesures d atténuation Utilisation plus efficace de l énergie Utilisation accrue d énergie sobre ou nulle en carbone beaucoup de ces technologies existent aujourd hui près du quadruple d approvisionnement des sources d énergie renouvelables nulle ou sobre en carbone a partir de 2050 Amélioration des puits de carbone Reduction de la deforestation, amelioration de la gestion des forets et plantation de nouvelles forets Bioénergie avec captage et emmagasinement de carbone Changements de comportement et de mode de vie AR5 WGIII SPM

8 Bénéficie d'un avenir sobre en carbone Certaines options de développement à faible intensité de carbone peuvent être moins coûteuses et pourraient offrir de nouvelles possibilités économiques L Afrique peut bénéficier d'approches intégrées d adaptation, d'atténuation, au changement Increased poverty climatique et de développement La coopération internationale est une nécessité vitale Les gouvernements africains peuvent promouvoir une action mondiale AR5 WGII SPM

9 Changement climatique et équité Les questions d équité, de justice et d impartialité se posent avec l atténuation et l adaptation: Contributions différentes passées et futures de l accumulation de GES dans l atmosphère Diversité des défis et des situations Capacités différentes de faire face a l atténuation et a l adaptation. Les options pour le partage équitable des charges peuvent réduire les contraintes potentielles des actions contre le climat sur le développement. AR5 WGIII

10 Cinquième rapport d évaluation du GIEC Rapport de Synthèse

Groupe de travail sur les Objectifs de Développement Durable Spécifiques au Sénégal (MEDD) - points essentiels débattus

Groupe de travail sur les Objectifs de Développement Durable Spécifiques au Sénégal (MEDD) - points essentiels débattus Groupe de travail sur les Objectifs de Développement Durable Spécifiques au Sénégal (MEDD) - points essentiels débattus Le Sénégal s est inscrit, dès l origine, dans la dynamique du développement durable.

Plus en détail

Introduction au Méchanisme pour un Développement Propre (MDP)

Introduction au Méchanisme pour un Développement Propre (MDP) Introduction au Méchanisme pour un Développement Propre (MDP) Renforcement des compétences des cadres du MECV Ouagadougou, 30 Novembre 4 Décembre 2009 Locatelli, B. Analyses préliminaires au développement

Plus en détail

Partie I : La démarche prévisionnelle et la mise en œuvre du contrôle budgétaire

Partie I : La démarche prévisionnelle et la mise en œuvre du contrôle budgétaire Partie I : La démarche prévisionnelle et la mise en œuvre du contrôle budgétaire La démarche prévisionnelle a pour objet de préparer l entreprise à optimiser ses atouts et à affronter les difficultés qu

Plus en détail

Fédération des Mouvements Personne d Abord du Québec

Fédération des Mouvements Personne d Abord du Québec Consultation générale de la Commission des affaires sociales de l Assemblée nationale «Garantir l accès : un défi d équité, d efficience et de qualité» Livre blanc du ministère de la Santé et des Services

Plus en détail

Le plan de développement durable de la collectivité montréalaise

Le plan de développement durable de la collectivité montréalaise PLAN D ACTION Le plan de développement durable de la collectivité montréalaise 2010 2015 ENSEMBLE POUR UNE MÉTROPOLE DURABLE Le Plan de développement durable de la collectivité montréalaise 2010-2015 mobilise

Plus en détail

FISEA FONDS D INVESTISSEMENT ET DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES EN AFRIQUE

FISEA FONDS D INVESTISSEMENT ET DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES EN AFRIQUE FISEA FONDS D INVESTISSEMENT ET DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES EN AFRIQUE PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L EMPLOI EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE Créé en 2009, le Fonds d investissement et de soutien aux entreprises

Plus en détail

Vue d ensemble des programmes de recyclage des minéraux et des métaux et de leurs effets sur le changement climatique. Rapport final Mars 2004

Vue d ensemble des programmes de recyclage des minéraux et des métaux et de leurs effets sur le changement climatique. Rapport final Mars 2004 Vue d ensemble des programmes de recyclage des minéraux et des métaux et de leurs effets sur le changement climatique Rapport final Projet entrepris par le Recycling Council of Alberta en partenariat avec

Plus en détail

Chapitre 2 : Les dynamiques de la population et le développement durable

Chapitre 2 : Les dynamiques de la population et le développement durable Chapitre 2 : Les dynamiques de la population et le développement durable Introduction : rappels sur la démographie Démographie : étude des populations et de leurs dynamiques (à partir de caractéristiques

Plus en détail

Stratégie économique pour la Francophonie

Stratégie économique pour la Francophonie XV e Conférence des chefs d État et de gouvernement des pays ayant le français en partage Dakar (Sénégal), les 29 et 30 novembre 2014 Stratégie économique pour la Francophonie Préambule : La Francophonie

Plus en détail

Avant propos. Les résultats de cette politique se sont traduits par :

Avant propos. Les résultats de cette politique se sont traduits par : Avant propos Depuis le milieu des années 198, la Tunisie s est engagée sur la voie de l amélioration de l efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables. Des mesures ambitieuses

Plus en détail

Enjeux Et Defis De La Formulation Des Politiques Geospatiales Et Arrangements Institutionnels En Afrique*

Enjeux Et Defis De La Formulation Des Politiques Geospatiales Et Arrangements Institutionnels En Afrique* HIGH LEVEL FORUM ON GLOBAL WORKING PAPER GEOSPATIAL INFORMATION MANAGEMENT NO. 10 First Forum Seoul, Republic of Korea, 24-26 October 2011 Enjeux Et Defis De La Formulation Des Politiques Geospatiales

Plus en détail

Observatoire du SCoT. L édito du Président. Pourquoi un observatoire? des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1

Observatoire du SCoT. L édito du Président. Pourquoi un observatoire? des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1 Observatoire du SCoT des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1 L édito du Président SOMMAIRE Edito 1 Activité de construction 2 Approche géographique 4 Construction par type de logements Rappel

Plus en détail

OFFICE INTERNATIONAL

OFFICE INTERNATIONAL OFFICE INTERNATIONAL du Coin de Terre et des Jardins Familiaux association sans but lucratif Regroupement des fédérations européennes des jardins familiaux Statut participatif auprès du Conseil de l Europe

Plus en détail

FONDAMENTAUX DE LA PLANIFICATION DU DEVELOPPEMENT

FONDAMENTAUX DE LA PLANIFICATION DU DEVELOPPEMENT UNITED NATIONS NATIONS UNIES AFRICAN INSTITUTE FOR ECONOMIC DEVELOPMENT AND PLANNING INSTITUT AFRICAIN DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE PLANIFICATION (IDEP) FONDAMENTAUX DE LA PLANIFICATION DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

La gestion des archives à la Compagnie Bancaire de l Afrique Occidentale

La gestion des archives à la Compagnie Bancaire de l Afrique Occidentale La gestion des archives à la Compagnie Bancaire de l Afrique Occidentale Par Abdoulaye THIOYE Responsable des archives CBAO SENEGAL Historique de la CBAO La Compagnie Bancaire de l Afrique Occidentale

Plus en détail

Dynamiques de déforestation dans le bassin du Congo 15-16 mai 2013, Kinshasa

Dynamiques de déforestation dans le bassin du Congo 15-16 mai 2013, Kinshasa Dynamiques de déforestation dans le bassin du Congo 15-16 mai 2013, Kinshasa Perspective de la Banque mondiale Benoît Bosquet, Banque mondiale Aperçu 1. Le rôle des forêts dans le développement 2. Le besoin

Plus en détail

ACCORD D ALGER POUR LA RESTAURATION DE LA PAIX, DE LA SECURITE ET DU DEVELOPPEMENT DANS LA REGION DE KIDAL

ACCORD D ALGER POUR LA RESTAURATION DE LA PAIX, DE LA SECURITE ET DU DEVELOPPEMENT DANS LA REGION DE KIDAL ACCORD D ALGER POUR LA RESTAURATION DE LA PAIX, DE LA SECURITE ET DU DEVELOPPEMENT DANS LA REGION DE KIDAL Réaffirmant notre attachement à la troisième République du Mali ; Réaffirmant également notre

Plus en détail

Index GRI (Global Reporting Initiative)

Index GRI (Global Reporting Initiative) Index GRI (Global Reporting Initiative) RBC a adopté une stratégie à plusieurs volets pour son rapport sur le développement durable et publie son bilan social, environnemental et déontologique à différents

Plus en détail

III. La croissance démographique et le développement durable. 1. Une population en pleine évolution ayant des besoins croissants?

III. La croissance démographique et le développement durable. 1. Une population en pleine évolution ayant des besoins croissants? III. La croissance démographique et le développement durable 1. Une population en pleine évolution ayant des besoins croissants? 1. Doc. 1 p. 232 : Comment a évolué la population mondiale depuis 1950?

Plus en détail

Les femmes dans l économie mondiale en temps de crise

Les femmes dans l économie mondiale en temps de crise Point 3 (a) (i) de l ordre du jour provisoire E/CN.6/2010/1 pour la cinquantequatrième session de la Commission de la condition de la femme, du 1 er au 12 mars 2010 : Révision de la mise en œuvre de la

Plus en détail

Résolution adoptée par le Conseil des droits de l homme* 17/4 Les droits de l homme et les sociétés transnationales et autres entreprises

Résolution adoptée par le Conseil des droits de l homme* 17/4 Les droits de l homme et les sociétés transnationales et autres entreprises Nations Unies Assemblée générale Distr. générale 6 juillet 2011 Français Original: anglais A/HRC/RES/17/4 Conseil des droits de l homme Dix-septième session Point 3 de l ordre du jour Promotion et protection

Plus en détail

Promouvoir la croissance verte en Afrique : réflexion sur les points d entrée pour l action et la voie à suivre9chapitre

Promouvoir la croissance verte en Afrique : réflexion sur les points d entrée pour l action et la voie à suivre9chapitre Promouvoir la croissance verte en Afrique : réflexion sur les points d entrée pour l action et la voie à suivre9chapitre 9 Promouvoir la croissance verte en Afrique : réflexion sur les points d entrée

Plus en détail

SIMPLEMENT RESPONSABLE

SIMPLEMENT RESPONSABLE SIMPLEMENT RESPONSABLE POLITIQUE DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DE L ENTREPRISE S Sommaire Préambule 1 Estime portée aux collaborateurs 2 Gestion responsable de la chaîne d approvisionnement 3 Préservation

Plus en détail

FONDS DE PARTENARIAT POUR LE CARBONE FORESTIER (FPCF) SEPTIÈME RÉUNION DU COMITÉ DES PARTICIPANTS 2-3 novembre 2010 Washington, DC

FONDS DE PARTENARIAT POUR LE CARBONE FORESTIER (FPCF) SEPTIÈME RÉUNION DU COMITÉ DES PARTICIPANTS 2-3 novembre 2010 Washington, DC FONDS DE PARTENARIAT POUR LE CARBONE FORESTIER (FPCF) SEPTIÈME RÉUNION DU COMITÉ DES PARTICIPANTS 2-3 novembre 2010 Washington, DC Résolution PC/7/2010/1 Proposition de mesures pour l état de préparation

Plus en détail

International Pharmaceutical Federation Fédération internationale pharmaceutique

International Pharmaceutical Federation Fédération internationale pharmaceutique International Pharmaceutical Federation Fédération internationale pharmaceutique PO Box 84200, 2508 AE La Haye, Pays-Bas DECLARATION DE LA FIP SUR LA POLITIQUE AMELIORER L ACCES AUX MEDICAMENTS DANS LES

Plus en détail

Session 2 27 JANVIER 2005 CADRE POLITIQUE, LEGISLATIF ET INSTITUTIONNEL

Session 2 27 JANVIER 2005 CADRE POLITIQUE, LEGISLATIF ET INSTITUTIONNEL POLITIQUES FONCIERES POUR LA CROISSANCE & LA REDUCTION DE LA PAUVRETE EN AFRIQUE FRANCOPHONE Cours d enseignement à distance développé par l Institut de la Banque Mondiale (WBI) et le Groupe de Recherche

Plus en détail

Acte additionnel n 04/2001 portant adoption de la politique énergétique commune de l'uemoa

Acte additionnel n 04/2001 portant adoption de la politique énergétique commune de l'uemoa Acte additionnel n 04/2001 portant adoption de la politique énergétique commune de l'uemoa LA CONFÉRENCE DES CHEFS D ÉTAT ET DE GOUVERNEMENT DE L UNION ÉCONOMIQUE ET MONÉTAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) VU

Plus en détail

PLAN STRATEGIQUE DE LA CONFERENCE DE LA HAYE SYNTHESE. établie par le Bureau Permanent * * * STRATEGIC PLAN OF THE HAGUE CONFERENCE EXECUTIVE SUMMARY

PLAN STRATEGIQUE DE LA CONFERENCE DE LA HAYE SYNTHESE. établie par le Bureau Permanent * * * STRATEGIC PLAN OF THE HAGUE CONFERENCE EXECUTIVE SUMMARY CONFÉRENCE DE LA HAYE DE DROIT INTERNATIONAL PRIVÉ avril /April 2002 HAGUE CONFERENCE ON PRIVATE INTERNATIONAL LAW PLAN STRATEGIQUE DE LA CONFERENCE DE LA HAYE SYNTHESE établie par le Bureau Permanent

Plus en détail

La santé dans le programme de développement pour l après-2015

La santé dans le programme de développement pour l après-2015 SOIXANTE-SIXIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A66/47 Point 14.1 de l ordre du jour provisoire 1 er mai 2013 La santé dans le programme de développement pour l après-2015 Rapport du Secrétariat 1. Les

Plus en détail

La réforme institutionnelle des déplacements urbains au Maroc Un levier de développement durable

La réforme institutionnelle des déplacements urbains au Maroc Un levier de développement durable ROYAUME DU MAROC Ministère de l Intérieur DGCL DPE La réforme institutionnelle des déplacements urbains au Maroc Un levier de développement durable Par M. Abdellatif CHADALI Directeur de la Planification

Plus en détail

Lancement officiel de la Plateforme UpM sur le marché régional de l électricité

Lancement officiel de la Plateforme UpM sur le marché régional de l électricité Lancement officiel de la Plateforme UpM sur le marché régional de l électricité Intervention du Docteur Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Rabat, le 12 octobre

Plus en détail

Présentation des terres collectives Définition Importance

Présentation des terres collectives Définition Importance Ministère de l Intérieur Secrétariat Général Direction des Affaires Rurales Division des Systèmes d Information et de la Communication Service de l Information Géographique FIG 2011 Ahmed JKAOUA Présentation

Plus en détail

LES FRANCAIS ET L ENERGIE EN AFRIQUE

LES FRANCAIS ET L ENERGIE EN AFRIQUE LES FRANCAIS ET L ENERGIE EN AFRIQUE Octobre 2015 15 place de la République 75003 Paris Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel: 01 78 94 90 00 Fax : 01 78 94 90 19

Plus en détail

Chapitre 2 : La consommation d énergie

Chapitre 2 : La consommation d énergie Chapitre 2 : La consommation d énergie Évolution de l efficacité énergétique au Canada - de 1990 à 2005 5 Chapitre 2 : La consommation d énergie Vue d ensemble La consommation d énergie et les émissions

Plus en détail

Contribution de la Région wallonne et de la Communauté française de Belgique au débat sur la future stratégie «UE 2020»

Contribution de la Région wallonne et de la Communauté française de Belgique au débat sur la future stratégie «UE 2020» Contribution de la Région wallonne et de la Communauté française de Belgique au débat sur la future stratégie «UE 2020» Introduction L Europe est au carrefour de ses propres ambitions. Le choix des voies

Plus en détail

mêmes droits aux ressources économiques - aux services de base, - au contrôle des terres et à d autres formes de propriété,

mêmes droits aux ressources économiques - aux services de base, - au contrôle des terres et à d autres formes de propriété, Le 25 septembre 2015, 193 dirigeants mondiaux se sont engagés à atteindre 17 objectifs mondiaux, pour réaliser 3 accomplissements extraordinaires au cours des 15 prochaines années: Mettre fin à l extrême

Plus en détail

Positionnement des villes CH

Positionnement des villes CH Positionnement des villes CH De l échange d expériences à la plate-forme urbaine Situation de départ Thèses sur l avenir des villes Mesures pour une politique de développement urbain Une contribution des

Plus en détail

L Empreinte de l eau, source de gouvernance

L Empreinte de l eau, source de gouvernance Mémoire L Empreinte de l eau, source de gouvernance Présenté à l Office de consultation publique de Montréal par Aqua Climax inc. 29 août 2013 Mémoire rédigé par : Bastien Guérard Aqua Climax info@aquaclimax.com

Plus en détail

SYNTHESE DE L EVALUATION

SYNTHESE DE L EVALUATION SYNTHESE DE L EVALUATION I. Contexte de l action II. III. La Guilde avait initié, dans les années 80, des dotations aux actions des petites ONG qui venaient présenter leurs actions dans le cadre du Forum

Plus en détail

ADECCO GROUPE FRANCE. Synthèse Bilan de Gaz à Effet de Serre

ADECCO GROUPE FRANCE. Synthèse Bilan de Gaz à Effet de Serre 2011 ADECCO GROUPE FRANCE Synthèse Bilan de Gaz à Effet de Serre Synthèse BILAN DE GES Adecco Groupe France 2011 L'EFFET DE SERRE est un phénomène naturel nécessaire à la vie sur terre : comme les vitres

Plus en détail

Vieillir et vivre ensemble. Chez soi, dans sa communauté, au Québec

Vieillir et vivre ensemble. Chez soi, dans sa communauté, au Québec Vieillir et vivre ensemble Chez soi, dans sa communauté, au Québec Vieillir et vivre ensemble une vision d avenir La société québécoise vit des changements démographiques importants. Le rythme accéléré

Plus en détail

Les Normesau service de la Responsabilité Sociale de l Entreprise : Le cadre normatif

Les Normesau service de la Responsabilité Sociale de l Entreprise : Le cadre normatif Les Normesau service de la Responsabilité Sociale de l Entreprise : Le cadre normatif Normes RSE dans l espace francophone Marrakech 13-14-15/12/05 1 Les normes marocaines Sommaire Bases de la norme Marocaine

Plus en détail

Perspectives de l industrie tunisienne à l heure des chaînes de valeur mondiales

Perspectives de l industrie tunisienne à l heure des chaînes de valeur mondiales Perspectives de l industrie tunisienne à l heure des chaînes de valeur mondiales Souhir TAKTAK, Présidente - Directrice Générale de la Banque de Financement des Petites et Moyennes Entreprises (BFPME)

Plus en détail

Electrification de. Dossier Projet. l école d Issaogo. La Fondation Akuo s engage à soutenir le projet d électrification de l école

Electrification de. Dossier Projet. l école d Issaogo. La Fondation Akuo s engage à soutenir le projet d électrification de l école Dossier Projet Electrification de l école d Issaogo La Fondation Akuo s engage à soutenir le projet d électrification de l école d Issaogo au Burkina Fasso, projet porté par les élèves et professeurs du

Plus en détail

Union interparlementaire 128 ème Assemblée et Réunions connexes Quito (Equateur), 22 27 mars 2013 www.ipu2013ecuador.ec

Union interparlementaire 128 ème Assemblée et Réunions connexes Quito (Equateur), 22 27 mars 2013 www.ipu2013ecuador.ec Union interparlementaire 128 ème Assemblée et Réunions connexes Quito (Equateur), 22 27 mars 2013 www.ipu2013ecuador.ec COMMERCE EQUITABLE ET MECANISMES NOVATEURS DE FINANCEMENT POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

T I T R E D U P R O J E T

T I T R E D U P R O J E T SECRETARIAT DU FONDS FRANÇAIS POUR L ENVIRONNEMENT MONDIAL RAPPORT D EVALUATION (Spécifier à mi-parcours ou finale) (Ce modèle de rapport doit être annexé aux TDR des évaluations) T I T R E D U P R O J

Plus en détail

OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE CE QUE LES GOUVERNEMENTS LOCAUX DOIVENT SAVOIR

OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE CE QUE LES GOUVERNEMENTS LOCAUX DOIVENT SAVOIR OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT DURABLE CE QUE LES GOUVERNEMENTS LOCAUX DOIVENT SAVOIR CE QUE LES GOUVERNEMENTS LOCAUX DOIVENT SAVOIR Préface Le 25 septembre 2015, les États membres des Nations Unies ont adopté

Plus en détail

INTRODUCTION A LA GIRE : DEFINITION ET PRINCIPES

INTRODUCTION A LA GIRE : DEFINITION ET PRINCIPES SESSION DE FORMATION «EXPERTISE HYDROLOGIQUE ET GESTION INTEGREE DE L'EAU AUX ECHELLES NATIONALE ET REGIONALE» Ouagadougou, du 26 au 30 mars 2007 INTRODUCTION A LA GIRE : DEFINITION ET PRINCIPES Dr. Harouna

Plus en détail

Coopération et mutualisation autour de la filière bois-énergie

Coopération et mutualisation autour de la filière bois-énergie L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE UN LEVIER POUR LE DEVELOPPEMENT DES TERRITOIRES RURAUX Coopération et mutualisation autour de la filière bois-énergie L exemple de la Cuma Ecovaloris et de l association

Plus en détail

DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE DES NATIONS UNIES

DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE DES NATIONS UNIES DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE DES NATIONS UNIES Préambule : Le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) est au sein des Nations Unies l organisation qui, au niveau mondial, est chargée

Plus en détail

Pour une intégration accrue des préoccupations de développement durable

Pour une intégration accrue des préoccupations de développement durable 2008-2015 Pour une intégration accrue des préoccupations de développement durable 2008-2015 MISE À JOUR DU PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE En février 2012, le gouvernement du Québec a autorisé le

Plus en détail

SITUATION DE MADAGASCAR FACE A L AFLATOXINE

SITUATION DE MADAGASCAR FACE A L AFLATOXINE SITUATION DE MADAGASCAR FACE A L AFLATOXINE MADAGASCAR EST L UN DES PAYS QUI NE POSSEDE PAS NI REGLEMENTATION, NI LEGISLATION SUR L AFLATOXINE CEPENDANT, IL EXISTE UNE LOI ( CODE DE SANTE) QUI OBLIGENT

Plus en détail

Mécanismes d évaluation et de sélection des sources internationales de MEG Activités du «Groupe Inter-Agences»

Mécanismes d évaluation et de sélection des sources internationales de MEG Activités du «Groupe Inter-Agences» Mécanismes d évaluation et de sélection des sources internationales de MEG Activités du «Groupe Inter-Agences» J Daviaud Responsible Assurance Qualité des produits pharmaceutiques SPE/PMU/QADM AEDES -Journées

Plus en détail

Microgrids : quelle segmentation et quels projets pilotes?

Microgrids : quelle segmentation et quels projets pilotes? Microgrids : quelle segmentation et quels projets pilotes? Jeudi 28 octobre de 9h30 à 10h30 Réunion en webconférence. Type de réseau faisant l objet de plus en plus d expérimentations, le microgrid se

Plus en détail

Etat des lieux du droit à l eau en Haïti: Quels accès à l eau et à l Assainissement?

Etat des lieux du droit à l eau en Haïti: Quels accès à l eau et à l Assainissement? Etat des lieux du droit à l eau en Haïti: Quels accès à l eau et à l Assainissement? Edwige PETIT Directrice de l Assainissement DINEPA HAITI HAITI Superficie : 27,200 km2 Population: 10,413,211 hab. en

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE AU BÉNIN : STRATÉGIES DE GESTION ET D ADAPTATION DES EXPLOITATIONS AGRICOLES

LE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE AU BÉNIN : STRATÉGIES DE GESTION ET D ADAPTATION DES EXPLOITATIONS AGRICOLES LE FINANCEMENT DE L AGRICULTURE AU BÉNIN : STRATÉGIES DE GESTION ET D ADAPTATION DES EXPLOITATIONS AGRICOLES SOSSOU Comlan Hervé Dissertation originale présentée en vue de l obtention du grade de docteur

Plus en détail

Outils. traiter. concrets. climatique. changement. pour

Outils. traiter. concrets. climatique. changement. pour climat du Outils concrets traiter pour changement climatique Surveiller le changement climatique, quantifier les émissions de gaz à effet de serre (GES) et promouvoir les bonnes pratiques de management

Plus en détail

7ème CONFÉRENCE MINISTÉRIELLE EUROMED DU COMMERCE Marseille, le 2 juillet 2008. Conclusions du Président

7ème CONFÉRENCE MINISTÉRIELLE EUROMED DU COMMERCE Marseille, le 2 juillet 2008. Conclusions du Président PARTENARIAT EUROMED DOC. DE SÉANCE N : 203/08 [FR] EN DATE DU : 03.07.2008 ORIGINE : GSC 7ème CONFÉRENCE MINISTÉRIELLE EUROMED DU COMMERCE Marseille, le 2 juillet 2008 Conclusions du Président La 7ème

Plus en détail

Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement rural Fonds européen pour la pêche

Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement rural Fonds européen pour la pêche Comité de suivi des programmes européens de la période 2007-2013 Dossier de Presse FSE FEDER FEADER FEP Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement

Plus en détail

Page 1. Juin 2015. RADDHO, Mermoz x Pyrotechnie, Villa N 11 Email: raddho@orange.sn, Tél : 33 865 00 30

Page 1. Juin 2015. RADDHO, Mermoz x Pyrotechnie, Villa N 11 Email: raddho@orange.sn, Tél : 33 865 00 30 Organisation Non Gouvernementale ayant Statut spécial à l ECOSOC aux Nations Unies, membre observateur à la Commission Africaine des Droits de l Homme et des Peuples (CADHP) de l Union Africaine Juin 2015

Plus en détail

FEDRE Forum européen

FEDRE Forum européen FEDRE Forum européen Changements climatiques: Energie et Mobilité Genève, 23-27 janvier 2006 1. Introduction Développement des biocarburants en Europe: situation actuelle et perspectives Dr E. Gnansounou

Plus en détail

Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire?

Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire? Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire? Dr Jean-Bernard Gay Privat docent EPFL LESO Pour sa construction, son exploitation et son entretien toute construction nécessite une

Plus en détail

RAPPORT NATIONAL SUR L EDUCATION ET LA SITUATION ACTUELLE DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION DES ADULTES

RAPPORT NATIONAL SUR L EDUCATION ET LA SITUATION ACTUELLE DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION DES ADULTES RAPPORT NATIONAL SUR L EDUCATION ET LA SITUATION ACTUELLE DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION DES ADULTES Bilan synthèse : Pays GABON Plan : Introduction I- Situation du pays II- Nouvelles orientations III-

Plus en détail

DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE»

DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE» DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE» WANG Haiyuing, directeur général adjoint du département de recherches de la China Law Society L énergie est la base matérielle importante pour

Plus en détail

World café / Les co-bénéfices des PCET

World café / Les co-bénéfices des PCET World café / Les co-bénéfices des PCET Comment une collectivité peut-elle faire de son Plan climat-énergie territorial (PCET) un projet fédérateur sur le climat et l énergie mais également un outil permettant

Plus en détail

Agriculture et changement climatique au Sénégal : stratégies de réponse de la recherche

Agriculture et changement climatique au Sénégal : stratégies de réponse de la recherche INSTITUT SENEGALAIS DE RECHERCHES AGRICOLES Agriculture et changement climatique au Sénégal : stratégies de réponse de la recherche Dr Mbaye DIOP Maurizio BACCI Ziguinchor 15-17 juin 2015 Comprendre le

Plus en détail

Résultats 2009. Depuis la mise en place par la Métro, en 2005, du Plan Climat

Résultats 2009. Depuis la mise en place par la Métro, en 2005, du Plan Climat ENVIRONNEMENT GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE Communauté d agglomération GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE OBSERVATOIRE janvier 2012 Suivi des Consommations d Energie, des émissions de GAZ À EFFET DE SERRE et de la production

Plus en détail

Les rapports de genre dans l'accès à la terre et son contrôle

Les rapports de genre dans l'accès à la terre et son contrôle Les rapports de genre dans l'accès à la terre et son contrôle G.T. 1 : le Monde selon les Femmes Document issu de 3 sources : 1. Recommandations du groupe GESA de la CFD sur " l'accès et le contrôle des

Plus en détail

Consultation pour le plan stratégique de réduction de la dépendance au pétrole Centre-du-Québec

Consultation pour le plan stratégique de réduction de la dépendance au pétrole Centre-du-Québec Consultation pour le plan stratégique de réduction de la dépendance au pétrole Centre-du-Québec Plan de la rencontre 1. Portrait sectoriel de la dépendance au pétrole 2. Atelier 1: Diagnostic sectoriel

Plus en détail

L OBSERVATOIRE 2013. DES DIAGNOSTICS GAZ À EFFET DE SERRE 3 ème édition. Transition carbone : Élément clé de la compétitivité des entreprises

L OBSERVATOIRE 2013. DES DIAGNOSTICS GAZ À EFFET DE SERRE 3 ème édition. Transition carbone : Élément clé de la compétitivité des entreprises L OBSERVATOIRE 2013 DES DIAGNOSTICS GAZ À EFFET DE SERRE 3 ème édition Transition carbone : Élément clé de la compétitivité des entreprises Le 17 juin 2014 Caline Jacono, Directrice de l Association Bilan

Plus en détail

ACCES AUX RESSOURCES DU FONDS VERT POUR LE CLIMAT (GCF)

ACCES AUX RESSOURCES DU FONDS VERT POUR LE CLIMAT (GCF) REPUBLQUE DU SENEGAL Un Peuple, un But, une Foi MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE CENTRE DE SUIVI ECOLOGIQUE ENTITÉ NATIONALE DEMISE EN ŒUVRE FORUM REGIONAL DE LA CONSERVATION EN

Plus en détail

POSITION POLITIQUE DU CAE 2016 LE RÔLE DE L ARCHITECTURE DANS LA CONSTRUCTION ÉCO-ÉNERGÉTIQUE

POSITION POLITIQUE DU CAE 2016 LE RÔLE DE L ARCHITECTURE DANS LA CONSTRUCTION ÉCO-ÉNERGÉTIQUE POLITIQUE ARCHITECTS COUNCIL OF EUROPE CONSEIL DES ARCHITECTES D EUROPE Points clés L architecture d un bâtiment a un impact majeur sur sa performance énergétique. La configuration spatiale et matérielle

Plus en détail

Lutte contre la pauvreté. Atelier pour Afrique de l Ouest francophone Dakar, 24-27 mars 2003

Lutte contre la pauvreté. Atelier pour Afrique de l Ouest francophone Dakar, 24-27 mars 2003 Lutte contre la pauvreté Questions budgétaires et calcul du coût des DSRP, analyse de l impact des politiques sur la pauvreté et liens entre commerce international et pauvreté Atelier pour Afrique de l

Plus en détail

Le Futur se construit aujourd hui!

Le Futur se construit aujourd hui! Transport en Commun en Haïti : Enjeux et Défis de la Modernisation CONFÉRENCE SUR LE TRANSPORT TERRESTRE EN HAÏTI SEPTEMBRE 2015 La recherche de viabilité pour une structure du transport et de la mobilité

Plus en détail

AGROGAS. Plan de diffusion et de Communication

AGROGAS. Plan de diffusion et de Communication Plan de diffusion et de Communication Octobre 2012 Rédigé par : Claire VIALLE (LCAI) Validé par : Mireille VIGNOLES (LCAI) Caroline SABLAYROLLES (LCAI) Diffusion : AGENEX USAL FNDGRO ESTIA CVR Francisco

Plus en détail

Centre d Innovation et de Management Euroméditerranée. Mastère spécialisé MIQE. Soutenance de stage et thèse professionnelle

Centre d Innovation et de Management Euroméditerranée. Mastère spécialisé MIQE. Soutenance de stage et thèse professionnelle Centre d Innovation et de Management Euroméditerranée Mastère spécialisé MIQE Soutenance de stage et thèse professionnelle Thomas Pelletier Lundi 30 janvier 2006 Sommaire I/ Stage Pellenc Selective Technologies

Plus en détail

Situation énergétique de l Eurométropole de Strasbourg

Situation énergétique de l Eurométropole de Strasbourg PLAN-ER Landau 5 juin 2015 Situation énergétique de l Eurométropole de Strasbourg 1. Etat des lieux énergétique et objectifs Les facteurs pour atteindre les objectifs Situation énergétique actuelle 2.

Plus en détail

Financement des infrastructures d eau potable a d assainissement

Financement des infrastructures d eau potable a d assainissement TABLE RONDE DE HAUT NIVEAU Financement des infrastructures d eau potable a d assainissement Gouvernements organisateurs (1) Ministere de l'energie et de l'eau, Mali (2) Gouvernement de la Tunisie 1. Introduction

Plus en détail

PLANIFICATION PAR ÉTAPES : UTILISATION DES COMMUNIQUÉS POUR DES RP À INCIDENCE ÉLEVÉE SUR LE RENDEMENT ET LA GÉNÉRATION DE DEMANDE

PLANIFICATION PAR ÉTAPES : UTILISATION DES COMMUNIQUÉS POUR DES RP À INCIDENCE ÉLEVÉE SUR LE RENDEMENT ET LA GÉNÉRATION DE DEMANDE PLANIFICATION PAR ÉTAPES : UTILISATION DES COMMUNIQUÉS POUR DES RP À INCIDENCE ÉLEVÉE SUR LE RENDEMENT ET LA GÉNÉRATION DE DEMANDE Les professionnels des relations publiques (RP) et du marketing ont d

Plus en détail

REPONSES AUX QUESTIONS ET THEMES DE REFLEXION DE L'OUVRAGE : CHAPITRE

REPONSES AUX QUESTIONS ET THEMES DE REFLEXION DE L'OUVRAGE : CHAPITRE REPONSES AUX QUESTIONS ET THEMES DE REFLEXION DE L'OUVRAGE : CHAPITRE 2 : p.0 Question La démarche de planification rationnelle, basée sur une stricte logique faisant appel à des méthodes et des théories

Plus en détail

Le gouvernement d entreprise de (ré)assurance dans la région. Michel Plécy FAIR - Marrakech 19 Octobre 2007

Le gouvernement d entreprise de (ré)assurance dans la région. Michel Plécy FAIR - Marrakech 19 Octobre 2007 Le gouvernement d entreprise de (ré)assurance dans la région Michel Plécy FAIR - Marrakech 19 Octobre 2007 PLAN 1) Face à l inertie d un système fondé essentiellement sur des relations interpersonnelles,

Plus en détail

Télétravail Proposition de groupe de travail sur le télétravail Section de l Ifen, version 16 septembre 2010

Télétravail Proposition de groupe de travail sur le télétravail Section de l Ifen, version 16 septembre 2010 Télétravail Proposition de groupe de travail sur le télétravail Section de l Ifen, version 16 septembre 2010 1/ Introduction : pourquoi s intéresser au télétravail? 2 / Définition du télétravail 3/ Etat

Plus en détail

LA MICROFINANCE Un levier de développement mais à quelles conditions?

LA MICROFINANCE Un levier de développement mais à quelles conditions? LA MICROFINANCE Un levier de développement mais à quelles conditions? Abderrahim BOUAZZA Directeur de la Supervision Bancaire La microcrédit dans la région: un secteur encadré et orienté vers le tissu

Plus en détail

Plan stratégique 2013 2016

Plan stratégique 2013 2016 Plan stratégique 2013 2016 Siège social : 50, rue Sainte-Catherine Ouest, bureau 340, Montréal (Québec) H2X 3V4 www.equiterre.org Tél. 514 522-2000 sans frais 1 888 272-6656 téléc. 514 522-1227 info@equiterre.org

Plus en détail

Dossier de Presse. Mise en oeuvre de la gestion expérimentale du Registre du Commerce et des Sociétés par la CCI Martinique

Dossier de Presse. Mise en oeuvre de la gestion expérimentale du Registre du Commerce et des Sociétés par la CCI Martinique Dossier de Presse Mise en oeuvre de la gestion expérimentale du Registre du Commerce et des Sociétés par la CCI Martinique 16 décembre 2015 Siège de la CCI Martinique MISE EN OEUVRE DE LA GESTION EXPÉRIMENTALE

Plus en détail

Vers un éco-système Open Source

Vers un éco-système Open Source Vers un éco-système Open Source GéoEvénement 2007 www.camptocamp.com www.waynasoft.com Introduction à l'économie logicielle libre Une industrie logicielle en pleine mutation depuis 2000 Une industrie logicielle

Plus en détail

PLAN DE PRÉSENTATION CONTEXTE RÉFORMES ENTREPRISES RÉSULTATS OBTENUS PERSPECTIVES (PND 2016-2020)

PLAN DE PRÉSENTATION CONTEXTE RÉFORMES ENTREPRISES RÉSULTATS OBTENUS PERSPECTIVES (PND 2016-2020) 1 EDBI 2016 Nairobi PLAN DE PRÉSENTATION CONTEXTE RÉFORMES ENTREPRISES RÉSULTATS OBTENUS PERSPECTIVES (PND 2016-2020) 2 3 CONTEXTE Superficie : 322.462 km², avec un littoral de 520 km Population : 22.4

Plus en détail

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES Délai de réponse : 1 ère tranche : 19 novembre 2009 2 ème tranche : 4 décembre 2009

Plus en détail

Mrd EUR20,6 pour les infrastructures

Mrd EUR20,6 pour les infrastructures Investir dans les infrastructures pour promouvoir la croissance économique Mrd EUR20,6 pour les infrastructures La BEI est un partenaire majeur pour les investissements liés aux infrastructures dans les

Plus en détail

Agenda territorial de l Union européenne. Vers une Europe plus compétitive et durable avec des régions diverses

Agenda territorial de l Union européenne. Vers une Europe plus compétitive et durable avec des régions diverses Agenda territorial de l Union européenne Vers une Europe plus compétitive et durable avec des régions diverses Accepté à l occasion de la Réunion informelle des ministres du Développement urbain et de

Plus en détail

ACCOMPAGNER LE CHANGEMENT ET DEVELOPPER LES COMPETENCES DES COLLABORATEURS 14 H A-6A CONTEXTUALISATION

ACCOMPAGNER LE CHANGEMENT ET DEVELOPPER LES COMPETENCES DES COLLABORATEURS 14 H A-6A CONTEXTUALISATION PUBLIC Responsable(s) d agence(s) / secteur ou unité technique ACCOMPAGNER LE CONTEXTUALISATION OBJECTIFS GENERAUX Identifier les évolutions du secteur des voyages et de son entreprise et leurs impacts

Plus en détail

Rapport final (Sommaire)

Rapport final (Sommaire) Évaluation de la Base de données en alphabétisation des adultes (BDAA) Rapport final (Sommaire) Préparé pour : Le Conseil d'administration de la BDAA Préparé par : Goss Gilroy Inc. Conseillers en gestion

Plus en détail

Comment rédiger une proposition de financement

Comment rédiger une proposition de financement Comment rédiger une proposition de financement (Comment élaborer un projet qui sera une réussite) 19 avril 2010 Vous avez une idée de projet Tracez les grandes lignes du projet, clarifiez-le dans votre

Plus en détail

10/03/2016. Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment

10/03/2016. Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment 10/03/2016 Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment Les politiques publiques de la performance énergétique et environnementale et l innovation José Caire Directeur Villes

Plus en détail

Note Conceptuelle et Programme

Note Conceptuelle et Programme PROMOUVOIR DES INVESTISSEMENTS AGRICOLES DURABLES : LES OPTIONS JURIDIQUES ET POLITIQUES Atelier de Formation pour l Afrique Centrale 11-13 mars 2015 Yaoundé, Cameroun Note Conceptuelle et Programme 1.

Plus en détail

Algérie - Cadre de résultat détaillé avec indicateurs intermédiaires (milestones) des effets (à revoir en 2012)

Algérie - Cadre de résultat détaillé avec indicateurs intermédiaires (milestones) des effets (à revoir en 2012) Algérie - Cadre de résultat détaillé avec indicateurs intermédiaires (milestones) des effets (à revoir en 2012) NATIONAL PRIORITY OR GOAL: Renforcer la confiance entre gouvernés et gouvernants à travers

Plus en détail

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION ET DE LA FORMATON DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES ET DE LA FORMATION CONTINUE -------------------------- DIRECTION DES PROGRAMMES ET DES MANUELS SCOLAIRES

Plus en détail

Thème : Intégration du marketing social dans les programmes de promotion du produit «Made in Alegria»

Thème : Intégration du marketing social dans les programmes de promotion du produit «Made in Alegria» Journée d'information portant sur la thématique "Consommons Algérien" Thème : Intégration du marketing social dans les programmes de promotion du produit «Made in Alegria» Présentation : M. Kamal KHEFFACHE,

Plus en détail

Décret d application du VI de l article 173 de la loi n 2015-992 du 17 aout 2015

Décret d application du VI de l article 173 de la loi n 2015-992 du 17 aout 2015 Décret d application du VI de l article 173 de la loi n 2015-992 du 17 aout 2015 Nos valeurs : l'ouverture, la loyauté, l'engagement, l'esprit d'équipe Introduction Article 173 de la loi n 2015-992 du

Plus en détail

Objectif «+2 C» et biodiversité

Objectif «+2 C» et biodiversité Objectif «+2 C» et biodiversité Franck Lecocq, CIRED UMR 8568 ENPC, CNRS, EHESS, CIRAD, AgroParisTech Auteur principal du Groupe III du GIEC Conférence «climat et biodiversité : rencontre avec les experts

Plus en détail