Cartes des résultats du premier tour de l élection présidentielle en RDC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cartes des résultats du premier tour de l élection présidentielle en RDC"

Transcription

1 Cartes des résultats du premier tour de l élection présidentielle en RDC par Léon de SAINT MOULIN et Eléonore WOLFF Les résultats des élections qui ont eu lieu en RDC le 30 juillet 2006 ont été publiés sur le site de la Commission Electorale indépendante (www.cei-rdc.cd). Les résultats principaux sont repris par province, ville et territoire en annexe. Ils concernent les 145 territoires, les 20 autres villes que Kinshasa et les 24 communes de la capitale. Léon de Saint Moulin, consultant de la CEI à Kinshasa, les a rassemblés en tableaux et Eléonore Wolff, chargée de cours en géographie à l Université Libre de Bruxelles les a mises en cartes avec lui. Au total, il y a eu inscrits pour ces élections, sur une population totale estimée à 59,1 millions en 2005, ce qui correspond assez bien à la proportion de personnes de 18 ans et plus dans une population en croissance rapide. Le taux de participation aux élections (Carte 1), de 70,4 des enrôlés pour l ensemble du pays, traduit un réel engouement, sauf dans les deux Kasai où il n a été que de l ordre de 40,. Aucun candidat n a atteint les 50 requis pour être élu au premier tour et ce déficit est essentiellement d ordre géographique. Aucun candidat n a une base suffisante pour avoir une majorité nationale. Carte 1 : taux de participation aux élections présidentielles du 30 juillet 2006 (source : Commission Electorale Indépendante, cartographie : Eléonore Wolff) 1

2 a) L électorat de Joseph Kabila (Carte 2) Le Président sortant, Joseph Kabila, a obtenu 44,8 des suffrages, avec une large majorité dans les provinces de l est : 70,3 en Province Orientale, 77,7 au Nord-Kivu, 78,0 au Katanga, 89,8 au Maniema et 94,6 au Sud-Kivu. Il a la majorité absolue dans toutes les circonscriptions du Maniema, du Nord et du Sud-Kivu, ainsi que dans 16 sur 25 en Province Orientale, 19 sur 25 au Katanga et dans 3 territoires du Kasai Oriental (où le taux de participation n est que de 39,2 ), à Kabinda, Lomela et Lodja. Il obtient en outre plus de 40 des voix dans les territoires de Kole et Katako-Kombe au Sankuru et 25,3 dans le pays Songye à Lubao. Cela lui assure un résultat global de 36,1 au Kasai Oriental. Il y a cependant moins de 10 à Mbuji-Mayi, dans tout le district de Tshilenge et dans les territoires de Ngandajika et de Kamiji. Plus à l ouest, il ne l emporte dans aucune circonscription et il ne recueille même que peu de voix : 14,7 à Kinshasa, 13,9 au Bas-Congo, 11,4 au Kasai Occidental, 2,6 au Bandundu et 1,8 en Equateur. Le fait de ne pas avoir appris le lingala et de ne jamais avoir établi la moindre continuité avec la Conférence Nationale Souveraine pour laquelle l ouest s était particulièrement engagé est sans doute à la base de cet échec cuisant. Carte 2 : pourcentages des votes par territoire pour Joseph Kabila aux élections présidentielles du 30 juillet 2006 (source : Commission Electorale Indépendante, cartographie : Eléonore Wolff) 2

3 b) L électorat de Jean-Pierre Bemba (Carte 3) Jean-Pierre Bemba a obtenu 20,0 des suffrages et la majorité en Equateur (63,7 ), mais il l a frôlée à Kinshasa (49,1 ). Au niveau des territoires et des villes, il a obtenu la majorité absolue dans 14 des 24 communes de Kinshasa, 16 des 27 circonscriptions de l Equateur, 2 des 12 circonscriptions du Bas-Congo (les villes de Matadi et de Boma), 2 aussi des 20 du Bandundu (les territoires d Inongo et de Kiri), 1 du Kasai Oriental (Kabeya- Kamwanga) et 2 du Kasai Occidental (Luebo et Luiza). En dehors de l Equateur et de Kinshasa, il a obtenu un tiers environ des voix au Bas-Congo (36,2 ) et au Kasai Occidental (31,9 ), où il a la majorité absolue dans les territoires de Luiza et de Luebo. Il en a encore 14,7 au Kasai Oriental grâce à la majorité à Kabeya-Kamwanga et à des scores de 14 à 42 dans l ouest du Sankuru et le sud du district de Kabinda. Il obtient 9,7 des suffrages au Bandundu, essentiellement dans les districts du Mai-Ndombe et des Plateaux. Mais son score est médiocre partout ailleurs : 5,2 en Province Orientale (avec un succès limité de 22 dans les territoires d Aketi et de Niangara), 3,4 au Katanga (avec 11,2 à Likasi et 9,5 à Lubumbashi, ainsi que 9,2 dans le territoire de Kaniama et 8,8 dans celui de Kipushi), 0,8 au Nord-Kivu, 0,4 au Maniema et 0,3 au Sud-Kivu. Partout cependant, sauf dans le territoire de Walungu, il obtient un certain nombre de voix. Carte 3 : pourcentages des votes par territoire pour Jean-Pierre Bemba aux élections présidentielles du 30 juillet 2006 (source : Commission Electorale Indépendante, cartographie : Eléonore Wolff) 3

4 c) L électorat d Antoine Gizenga (Carte 4) Antoine Gizenga a seulement obtenu 13,1 des suffrages à l échelle nationale, mais il a la majorité absolue, avec 80,1 des voix, dans la province du Bandundu, où il a la majorité dans 14 des 20 circonscriptions. Il triomphe également dans une commune de Kinshasa (Maluku), où il a pour l ensemble 22,0, et un territoire du Kasai Occidental (Ilebo). Au Kasai Occidental, il recueille encore 14,7 des voix. Mais il n atteint 2 nulle part ailleurs : 1,8 au Bas- Congo, 1,2 au Kasai Oriental, 0,9 en Province Orientale, 0,5 au Katanga, 0,4 au Nord-Kivu, 0,3 en Equateur, 0,2 au Maniema et au Sud-Kivu. Il n y a cependant aucun territoire où il n ait reçu aucune voix. Son échec au niveau national est certainement difficile à accepter par ses partisans de Kinshasa et du Bandundu, mais il met en lumière une grave limite de la vie politique antérieure en RDC et appelle à un niveau plus élevé de conscience nationale. Carte 4 : pourcentages des votes par territoire pour Antoine Gizenga aux élections présidentielles du 30 juillet 2006 (source : Commission Electorale Indépendante, cartographie : Eléonore Wolff) 4

5 d) L électorat des autres candidats à l élection présidentielle (Carte 5) Trente-trois candidats se sont engagés dans la course à la présidence, vingt-cinq n'ont même pas obtenu 1 des voix à l'échelle nationale. Sept autres candidats ont obtenu la majorité absolue dans 1 à 11 circonscriptions. Beaucoup mesuraient sans doute mal les limites de leur base électorale en s engageant dans la course pour la présidence. La population a été plus clairvoyante en ne dispersant pas trop ses voix et elle peut gagner beaucoup à la nouvelle prise de conscience que le second tour impose. La vie politique n a guère été durant les dernières années qu un partage du pouvoir et des privilèges auxquels il donne accès, sans véritable débat ni engagement qui s étende à l ensemble du territoire. Mobutu Nzanga, fils du Maréchal, et Oscar Kashala, un médecin revenu des Etats-Unis peu avant les élections, sont les candidats qui viennent ensuite avec 4,8 et 3,5. Azarias Ruberwa et Pierre Pay Pay, qui étaient considérés comme des candidats importants, suivent avec respectivement 1,7 et 1,6 des voix. En Equateur, Mobutu Nzanga est un rude concurrent de Bemba. Il y obtient 30,6 des voix et la majorité absolue dans 10 territoires. Dans la Province Orientale, il a également des scores respectables dans le territoire de Yahuma (30,3 ) et dans les Uele, où il obtient la majorité absolue dans le territoire de Bondo. Mais il n a reçu que 5,1 des voix pour l ensemble de la province. Et en dehors de deux petits succès au Bandundu (34,6 à Yumbi et 26,4 à Bolobo), qui lui donnent un peu plus de 1 dans cette province, il échoue à Kinshasa avec 0,22 et dans le reste du pays, avec un maximum de 0,7 au Bas-Congo. Dans la Province Orientale encore, le Général Likulia obyient la majorité dans le territoire de Basoko et 16,4 dans le territoire voisin de Yahuma. On peut seulement parler de dispersion des voix dans le Bas-Congo et dans les deux Kasai. Au Bas-Congo, seules deux circonscriptions sur 12 ont été gagnées par un candidat : les villes de Matadi et Boma par Bemba. Pour l ensemble de la province, Bemba obtient 36,2 des voix, suivi par Kabila avec 13,9, Justine Mpoyo Kasa- Vubu avec 6,6, Kashala avec 6,5, Matusila avec 6,2, Wivine Nlandu avec 4,5 et Lunda Bululu avec 4,1. Ces sept candidats ne réunissent ensemble que 78,0. D autres ont des scores respectables : Eugène Diomi a 11,9 à Kasangulu, Gizenga 13,9 à Kimvula, Lunda Bululu 15,0 à Tshela, Niemba 14,9 à Madimba. Dans le territoire très isolé de Kimvula, 20 des 33 candidats à l élection présidentielle ont obtenu au moins 1. L isolement, qui a aussi joué dans certains territoires du Katanga, n est cependant pas la seule explication de l émiettement des voix. Le Bas-Congo (et les deux Kasai) n ont manifestement pas eu de leader qui les mobilise. Les divers candidats qui auraient pu être leur leader ne se sont pas entendus et le mouvement fédéraliste, qui a une forte influence au Bas-Congo, n avait pas de tête de file, comme au Kasai où le leader attendu, Etienne Tshisekedi, n a pas participé à l élection. Les grands perdants du scrutin sont Azarias Ruberwa et Pierre Pay Pay. Les seuls résultats du premier qui atteignent 5 sont Djugu (37,3 ) et Irumu (21,2 ) en Province Orientale, Masisi (10,3 ), Rutshuru (7,6 ) et Goma (5,4 ) au Nord-Kivu, Uvira (8,1) et Fizi (5,0 ) au Sud-Kivu. Il n a pas réussi à se défaire de l image d allié du Rwanda pour l agression de 1998 qui lui avait alors été collée par une grande partie de la population. Pierre Pay Pay n a que des succès mitigés et ponctuels : il a la majorité absolue dans le territoire de Moba et il a au Bandundu, à Bolobo 22,5, à Kutu 13,8 et à Mushie 11,1, au Nord-Kivu, à Lubero 21,1, à Butembo 12,2 et au territoire de Beni 9,2, outre 6,0 dans le territoire de Luiza au Kasai Occidental. Parmi les autres candidats qui ont obtenu des succès locaux et qui inscrivent des valeurs relativement foncées sur la carte n 4, nous mentionnons au Kasai Roger Lumbala, Jonas Mukamba, ancien PDG de la Miba, et Olengankoy, au Bandundu Mboso N'Kodia, au Katanga, Lunda Bululu, ancien premier ministre, au Maniema Z'Ahidi Ngoma, et en Province Orientale, Mokonda Bonza, un autre ancien proche de Mobutu. 5

6 Carte 5 : pourcentages des votes par territoire pour les autres candidats aux élections présidentielles du 30 juillet 2006 (source : Commission Electorale Indépendante, cartographie : Eléonore Wolff) e) Conclusion On peut en conclure que la population a dans l ensemble fait preuve de maturité politique, plus que les politiciens. Elle n a en général pas dispersé ses voix sur des candidats qui n avaient pas de chances de l emporter. C est sans doute le fruit d un travail considérable d éducation civique réalisé dans la plupart des circonscriptions. On peut aussi espérer que la population sera la grande gagnante du second tour de l élection présidentielle, qui impose aux candidats de développer leur discours pour qu il soit capable de mobiliser dans un effort commun toutes les forces de la nation. Cela supposerait que les partis se démocratisent, que les discussions politiques à la base ne soient pas de simples relais des décisions prises par les dirigeants supérieurs, mais abordent déjà avec liberté les problèmes généraux et préparent l élaboration des stratégies qui seront adoptées par les cadres et les organes nationaux. 6

7 Annexes Principaux résultats par province Principaux résultats par territoire pour la province du Bas-Congo 7

8 Principaux résultats par territoire pour la province du Bandundu Principaux résultats par territoire pour la province de l Equateur 8

9 Principaux résultats par territoire pour la province Orientale Principaux résultats par territoire pour la province du Maniéma Principaux résultats par territoire pour la province du Nord-Kivu Territoires/villes Inscrits Votants Nuls Blancs Votes Valables Kabila Bemba Gizenga Autres GOMA Nyirangongo BENI ville Beni territoire BUTEMBO Lubero Masisi Walikale Rutshuru Pr. NORD-KIVU

10 Principaux résultats par territoire pour la province du Sud-Kivu Principaux résultats par territoire pour la province du Katanga 10

11 Principaux résultats par territoire pour la province du Kasai Oriental Principaux résultats par territoire pour la province du Kasai Occidental Territoires/villes Inscrits Votants Nuls Blancs Votes Valables Kabila Bemba Gizenga Autres TSHIKAPA Kamonia Dekese Mweka Ilebo Luebo KANANGA Demba Dibaya Dimbelenge Kazumba Luiza Pr.KAS.OCCIDENTAL

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO LOI PORTANT REPARTITION DES SIEGES PAR CIRCONSCRIPTION ELECTORALE POUR LES ELECTIONS LEGISLATIVES ET PROVINCIALES

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO LOI PORTANT REPARTITION DES SIEGES PAR CIRCONSCRIPTION ELECTORALE POUR LES ELECTIONS LEGISLATIVES ET PROVINCIALES REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO LOI PORTANT REPARTITION DES SIEGES PAR CIRCONSCRIPTION ELECTORALE POUR LES ELECTIONS LEGISLATIVES ET PROVINCIALES Kinshasa, août 2011 EXPOSE DES MOTIFS La loi n 11/003

Plus en détail

Effectifs 46.127 Etudiants/152 Etablissements

Effectifs 46.127 Etudiants/152 Etablissements 1 ANNEXE : Samedi, 26 janvier 2013 Effectifs 46.127 Etudiants/152 Etablissements 1. PROVINCE DE KINSHASA 01 INSTITUT SUPERIEUR DE COMMERCE DE KINSHASA/GOMBE (ISC- KINSHASA/GOMBE) 02 INSTITUT SUPERIEUR

Plus en détail

CAHIER SPECIAL DES CHARGES MARCHE DE SERVICES DE TRANSPORT DE MANUELS SCOLAIRES EN RDC

CAHIER SPECIAL DES CHARGES MARCHE DE SERVICES DE TRANSPORT DE MANUELS SCOLAIRES EN RDC Belgische Technische Coöperatie Naamloze vennootschap van publiek recht met sociaal oogmerk Coopération Technique Belge Société Anonyme de droit public à finalité sociale CAHIER SPECIAL DES CHARGES MARCHE

Plus en détail

Surmonter les contraintes spatiales et politiques du déploiement et de l appropriation de l Internet en République démocratique du Congo?

Surmonter les contraintes spatiales et politiques du déploiement et de l appropriation de l Internet en République démocratique du Congo? 6 Surmonter les contraintes spatiales et politiques du déploiement et de l appropriation de l Internet en République démocratique du Congo? Raphaël NTAMBUE-TSHIMBULU CEAN IEP Bordeaux Université Montesquieu-Bordeaux

Plus en détail

003/CAB/MIN/AFF.FONC/2013

003/CAB/MIN/AFF.FONC/2013 Arrêté interministériel n 003/CAB/MIN/AFF.FONC/2013 et n CAB/MIN/FINANCES/2013/854 du 03 juillet 2013 portant fixation des taux des droits, taxes et redevances à percevoir à l initiative du Ministère des

Plus en détail

Rapport 2, Juin 2015

Rapport 2, Juin 2015 Sondages Consolidation de la Paix et Reconstruction Est de la République Démocratique du Congo Rapport 2, Juin 2015 () Par Patrick Vinck, Phuong Pham, Tino Kreutzer Contenu : p3. Large support pour les

Plus en détail

Répartition des sièges des députés nationaux et provinciaux en fonction de nombre d'électeurs enrôlés au 15 Février 2006

Répartition des sièges des députés nationaux et provinciaux en fonction de nombre d'électeurs enrôlés au 15 Février 2006 Répartition des sièges des députés nationaux et provinciaux en fonction de nombre d'électeurs enrôlés au 15 Février 2006 Annexes au projet de la loi électorale Députés nationaux Répartition des circonscriptions

Plus en détail

EXTRAITS DU RAPPORT ANNUEL

EXTRAITS DU RAPPORT ANNUEL CONTRIBUER à l émergence économique EXTRAITS DU RAPPORT ANNUEL 211 RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO Les dépôts (en millions de CDF) Les crédits par décaissement (en millions de CDF) 25 237 743 12 118 26

Plus en détail

REPERTOIRE DES OPERATEURS DU SECTEUR DES MINES ET CARRIERES (EXERCICE 2011)

REPERTOIRE DES OPERATEURS DU SECTEUR DES MINES ET CARRIERES (EXERCICE 2011) REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DES MINES Cellule Technique de Coordination et de Planification Minière REPERTOIRE DES OPERATEURS DU SECTEUR DES MINES ET CARRIERES (EXERCICE 2011) 2 PREAMBULE

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITES DE LA MICROFINANCE 2012

RAPPORT D ACTIVITES DE LA MICROFINANCE 2012 RAPPORT D ACTIVITES DE LA MICROFINANCE 2012 1 BANQUE CENTRALE DU CONGO RAPPORT D ACTIVITES DE LA MICROFINANCE 2012 Siège de la Banque Centrale du Congo à Kinshasa 2 RAPPORT D ACTIVITES DE LA MICROFINANCE

Plus en détail

RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO UNION EUROPÉENNE MISSION D OBSERVATION ÉLECTORALE République démocratique du Congo 2011 RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO RAPPORT FINAL Élections présidentielle et législatives 28 novembre 2011 MISSION

Plus en détail

Il ne reste plus que 10 millions de dollars

Il ne reste plus que 10 millions de dollars Lettre d information de la MONUC sur le processus électoral en République Démocratique du Congo Le budget du 2 ème tour de la présidentielle bientôt bouclé www.monuc.org Il ne reste plus que 10 millions

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITES DE LA MICROFINANCE 2011

RAPPORT D ACTIVITES DE LA MICROFINANCE 2011 RAPPORT D ACTIVITES DE LA MICROFINANCE 2011 1 BANQUE CENTRALE DU CONGO RAPPORT D ACTIVITES DE LA MICROFINANCE 2011 Siège de la Banque Centrale du Congo à Kinshasa 2 RAPPORT D ACTIVITES DE LA MICROFINANCE

Plus en détail

Ressources disponibles. Décembre 2010. République Démocratique du Congo PROJET D APPUI AU REDRESSEMENT DU SECTEUR DE L ÉDUCATION (PARSE)

Ressources disponibles. Décembre 2010. République Démocratique du Congo PROJET D APPUI AU REDRESSEMENT DU SECTEUR DE L ÉDUCATION (PARSE) République Démocratique du Congo PROJET D APPUI AU REDRESSEMENT DU SECTEUR DE L ÉDUCATION (PARSE) Stratégie nationale pour la réhabilitation et la construction des écoles de qualité au moindre coût 2 Ressources

Plus en détail

NOTICE D INFORMATIONS GENERALES

NOTICE D INFORMATIONS GENERALES REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO FONDS DE PROMOTION DE L INDUSTRIE NOTICE D INFORMATIONS GENERALES Tél. : (243) 81 69 05 362-81 03 83 407 / Fax : (243) 812 616 034 E-mail : fpi@micronet.cd / Site : www.fpirdc.cd

Plus en détail

RELEVE DES CONTRATS, CONVENTIONS ET PROTOCOLES D ACCORDS, SIGNES ENTRE LA REGIDESO ET SES PARTENAIRES AU 11 SEPTEMBRE 2008.

RELEVE DES CONTRATS, CONVENTIONS ET PROTOCOLES D ACCORDS, SIGNES ENTRE LA REGIDESO ET SES PARTENAIRES AU 11 SEPTEMBRE 2008. RELEVE DES S, CONVENTIONS ET PROTOCOLES D ACCORDS, SIGNES ENTRE LA ET SES PARTENAIRES AU 11 SEPTEMBRE 2008. 1. 2. 3. 012/SC/PMURR/BCECO 013/SC/PMURR/BCECO 014/SC/PMURR/BCECO 07.09.2002 Contrat des services

Plus en détail

LA RD-CONGO FACE A LA RECRUDESCENCE DE LA POLIOMYÉLITE, EN 2010

LA RD-CONGO FACE A LA RECRUDESCENCE DE LA POLIOMYÉLITE, EN 2010 MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE République Démocratique du Congo Réunion du Conseil de Surveillance Indépendant pour l Eradication de la Polio Genève, 21-22 Décembre 2010 LA RD-CONGO FACE A LA RECRUDESCENCE

Plus en détail

PROGRAMME NATIONAL D INVESTISSEMENT AGRICOLE DE LA RDC

PROGRAMME NATIONAL D INVESTISSEMENT AGRICOLE DE LA RDC PROGRAMME NATIONAL D INVESTISSEMENT AGRICOLE DE LA RDC PARCS AGRO-INDUSTRIELS POURQUOI ET COMMENT? Une Composante du Plan National d Investissement Agricole 1. Promotion des filières agricoles et de l

Plus en détail

Guide. Les Modes de Scrutin et la PARITÉ entre les FEMMES et les HOMMES

Guide. Les Modes de Scrutin et la PARITÉ entre les FEMMES et les HOMMES Guide Les Modes de Scrutin et la PARITÉ entre les FEMMES et les HOMMES Juin 212 L Observatoire de la parité entre les femmes et les hommes vous propose à travers ce guide de revenir sur les différents

Plus en détail

Constitution d une Commission d Appel d Offres

Constitution d une Commission d Appel d Offres Constitution d une Commission d Appel d Offres ATTENTION : * Pour les collectivités territoriales et les établissements publics locaux, sont constituées une ou plusieurs commissions d appel d offres à

Plus en détail

RAPPORT DU BUREAU CONJOINT DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L HOMME SUR LES DROITS DE L HOMME ET LES LIBERTES

RAPPORT DU BUREAU CONJOINT DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L HOMME SUR LES DROITS DE L HOMME ET LES LIBERTES RAPPORT DU BUREAU CONJOINT DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L HOMME SUR LES DROITS DE L HOMME ET LES LIBERTES FONDAMENTALES EN PERIODE PRE-ELECTORALE EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO Novembre 2011 TABLE

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

Décembre 10, 2011 Contact: Baya Kara, Kinshasa +243 81 240 7659, Deborah Hakes, Atlanta 1 404 420 5124

Décembre 10, 2011 Contact: Baya Kara, Kinshasa +243 81 240 7659, Deborah Hakes, Atlanta 1 404 420 5124 Décembre 10, 2011 Contact: Baya Kara, Kinshasa +243 81 240 7659, Deborah Hakes, Atlanta 1 404 420 5124 Mission d`observation internationale du Centre Carter en RDC Elections présidentielle et législatives

Plus en détail

ANNEXE 3 - INSTITUTIONS AU KIVU

ANNEXE 3 - INSTITUTIONS AU KIVU ANNEXE 3 - INSTITUTIONS AU KIVU Le Kivu désigne ici les provinces du Sud-Kivu et Nord-Kivu telle qu'elle se trouve aujourd'hui amputée du de Lubero érigé en province autonome sous contrôle du RCD/Wamba.

Plus en détail

Plan stratégique 2014 Cluster WASH. République Démocratique du Congo 0/31

Plan stratégique 2014 Cluster WASH. République Démocratique du Congo 0/31 Plan stratégique 2014 Cluster WASH République Démocratique du Congo 0/31 Cluster WASH RDC Coordinateur Co-facilitateur(s) UNICEF Solidarités Internationale Organisations membres AAA,ABC,ACANUD,ACF INTERNATIONAL,ACTED,

Plus en détail

Règlement d organisation pour l Assemblée des délégués de la Caisse d assurance du corps enseignant bernois (ROAD- CACEB)

Règlement d organisation pour l Assemblée des délégués de la Caisse d assurance du corps enseignant bernois (ROAD- CACEB) Bernische Lehrerversicherungskasse Caisse d assurance du corps enseignant bernois Règlement d organisation pour l Assemblée des délégués de la Caisse d assurance du corps enseignant bernois (ROAD- CACEB)

Plus en détail

Lubumbashi, 28-29 Octobre 2014 MIX ENERGETIQUE ET PROMOTION DES NOUVELLES SOURCES DE PRODUCTION POUR L AUGMENTATION DE L OFFRE D ENERGIE ELECTRIQUE

Lubumbashi, 28-29 Octobre 2014 MIX ENERGETIQUE ET PROMOTION DES NOUVELLES SOURCES DE PRODUCTION POUR L AUGMENTATION DE L OFFRE D ENERGIE ELECTRIQUE REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO LUBUMBASHI - RDC Lubumbashi, 28-29 Octobre 2014 MIX ENERGETIQUE ET PROMOTION DES NOUVELLES SOURCES DE PRODUCTION POUR L AUGMENTATION DE L OFFRE D ENERGIE ELECTRIQUE PAR

Plus en détail

Situation Épidémiologique du Choléra au 05 Février 2016

Situation Épidémiologique du Choléra au 05 Février 2016 Ministère de la Santé Publique République Démocratique du Congo (RDC) Situation Épidémiologique du Choléra au 05 Février 2016 Kinshasa, le 05 Février 2016. R. D. Congo Contexte En RDC, l épidémie évolue

Plus en détail

Le vote des musulmans à l élection présidentielle.

Le vote des musulmans à l élection présidentielle. Le vote des musulmans à l élection présidentielle. L islam constitue aujourd hui la seconde religion de France et ses fidèles représentent environ 5 % du corps électoral français 1. Alors que la question

Plus en détail

La représentativité syndicale

La représentativité syndicale La représentativité syndicale La loi du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail refonde les bases du système des relations sociales dans les entreprises,

Plus en détail

Olivier-Bernard Lona Mala. Idée sur le Tourisme

Olivier-Bernard Lona Mala. Idée sur le Tourisme Olivier-Bernard Lona Mala Idée sur le Tourisme 2 2 Avant-propos Pays situé au cœur du continent africain, la république démocratique du Congo, lorsqu on le contemple sous un angle humain et scientifique

Plus en détail

La qualité des services mobiles en France métropolitaine

La qualité des services mobiles en France métropolitaine Juin 2014 La qualité des services mobiles en France métropolitaine Synthèse de l enquête 2014 ISSN : 2258-3106 Synthèse des résultats de l enquête 2014 de l ARCEP sur la qualité des services mobiles Ce

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/MP.PP/WG.1/2010/8 Distr. générale 17 mai 2010 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Réunion des Parties à la Convention sur l accès

Plus en détail

1- Dénomination. 2- Objet

1- Dénomination. 2- Objet Association déclarée en préfecture du Nord le 4 décembre 1987- Parue au JO du 30 décembre 1987. Statuts validés en assemblée générale extraordinaire le 19 mai 2015. La Maison Des Associations a été créée

Plus en détail

Plan d urgence pour l interruption de la circulation du poliovirus sauvage en RDC

Plan d urgence pour l interruption de la circulation du poliovirus sauvage en RDC REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE Plan d urgence pour l interruption de la circulation du poliovirus sauvage en RDC Deuxième Semestre 2012 Elaboré par le Ministère de la Santé

Plus en détail

Compte rendu de la séance du 29 mars 2014

Compte rendu de la séance du 29 mars 2014 Compte rendu de la séance du 29 mars 2014 Secrétaire(s) de la séance: Laëtitia MICHON Ordre du jour: - Election du Maire - Détermination du nombre d'adjoint - Election du ou des adjoints Délibérations

Plus en détail

AVIS DE MARCHÉ DE TRAVAUX. Pool Ouest PROVINCES DU KASAI ORIENTAL ET OCCIDENTAL REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

AVIS DE MARCHÉ DE TRAVAUX. Pool Ouest PROVINCES DU KASAI ORIENTAL ET OCCIDENTAL REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO AVIS DE MARCHÉ DE TRAVAUX Construction et réhabilitation des infrastructures sanitaires dans les provinces du Kasaï oriental et occidental en République démocratique du Congo Pool Ouest PROVINCES DU KASAI

Plus en détail

Gens d affaires immigrants Entrepreneurs Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM)

Gens d affaires immigrants Entrepreneurs Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM) Documents de recherche de la BDIM 2008 Catégorie économique Pour usage interne seulement Profils des catégories d immigration d après la BDIM 2008 Gens d affaires immigrants Entrepreneurs Résultats tirés

Plus en détail

Après la Grèce, l Italie doit désigner son nouveau président de la République

Après la Grèce, l Italie doit désigner son nouveau président de la République PRÉSIDENTIELLE EN ITALIE 29 janvier 2015 Observatoire des Élections en Europe Après la Grèce, l Italie doit désigner son nouveau président de la République Corinne Deloy Analyse Résumé : Le président de

Plus en détail

N COMPTE SOURCES DE PROVENANCE MONTANT Apport de l AM BLM ASS.NAT, (Deputés) Apport de mbres Fonds

N COMPTE SOURCES DE PROVENANCE MONTANT Apport de l AM BLM ASS.NAT, (Deputés) Apport de mbres Fonds Parti Politique enregistré par l Arrêté Ministériel n 151/010 du 03 Novembre 010 www.afdcrdc.com Le présent Rapport de Trésorerie de l Alliance des Forces Démocratique du Congo, AFDC en sigle, couvre l

Plus en détail

Les résultats des élections dans les fonctions publiques : chiffres et commentaires. Un dossier de clés du social

Les résultats des élections dans les fonctions publiques : chiffres et commentaires. Un dossier de clés du social Les résultats des élections dans les fonctions publiques : chiffres et commentaires Un dossier de clés du social SOMMAIRE 1/ Présentation 2/ Résultats globaux des comités techniques 3/ Fonction publique

Plus en détail

Les principes généraux

Les principes généraux Les principes généraux L élection des conseillers départementaux aura lieu le dimanche 22 mars 2015 et en cas de second tour le dimanche 29 mars 2015, dans les départements (à l exception de Paris, de

Plus en détail

Projet d aménagement de la route Batshamba-Tshikapa - Section Lovua- Tshikapa RESUME DE L ETUDE D IMPACT ENVIRONNEMENTAL ET SOCIAL (EIES)

Projet d aménagement de la route Batshamba-Tshikapa - Section Lovua- Tshikapa RESUME DE L ETUDE D IMPACT ENVIRONNEMENTAL ET SOCIAL (EIES) PROJET: Projet d aménagement de la route Batshamba-Tshikapa - Section Lovua- Tshikapa PAYS: REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO RESUME DE L ETUDE D IMPACT ENVIRONNEMENTAL ET SOCIAL (EIES) Equipe du projet

Plus en détail

Dette et Aide publique au développement. Luc MUKENDI CADTM Lubumbashi

Dette et Aide publique au développement. Luc MUKENDI CADTM Lubumbashi Dette et Aide publique au développement Luc MUKENDI CADTM Lubumbashi I. La dette Dette RDC = archétype d'une dette odieuse (dette contractée par une élite dictatoriale à son propre profit et qui n'a jamais

Plus en détail

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

3.1. Statuts de l'ufr Lettres, langues et sciences humaines Commission des statuts du 10 octobre 2014

3.1. Statuts de l'ufr Lettres, langues et sciences humaines Commission des statuts du 10 octobre 2014 3.1. Statuts de l'ufr Lettres, langues et sciences humaines Commission des statuts du 10 octobre 2014 STATUTS DE l UFR LETTRES, LANGUES, SCIENCES HUMAINES DE L'UNIVERSITE D'ANGERS APPROUVES PAR LE CONSEIL

Plus en détail

Présentation globale des comptes de campagne de l élection présidentielle de 2002 après réformation par le Conseil constitutionnel

Présentation globale des comptes de campagne de l élection présidentielle de 2002 après réformation par le Conseil constitutionnel Présentation globale des comptes de campagne de l élection présidentielle de 2002 après réformation par le Conseil constitutionnel Source : services du Conseil constitutionnel En vertu du cinquième alinéa

Plus en détail

OBJET : Organisation des élections cantonales et municipales partielles.

OBJET : Organisation des élections cantonales et municipales partielles. Secrétariat général DIRECTION DE LA MODERNISATION ET DE L ACTION TERRITORIALE Sous-direction des affaires politiques et de la vie associative Bureau des élections et des études politiques CIRCULAIRE N

Plus en détail

Résumé. United Nations Department of Economic and Social Affairs/Population Division Living Arrangements of Older Persons Around the World

Résumé. United Nations Department of Economic and Social Affairs/Population Division Living Arrangements of Older Persons Around the World Résumé Dans le Plan d action de Madrid sur le vieillissement, 2002, 1 la deuxième Assemblée mondiale sur le vieillissement appelait à étudier les avantages et les inconvénients de diverses conditions de

Plus en détail

Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada

Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada F É D É R A T I O N D E L H A B I T A T I O N C O O P É R A T I V E D U C A N A D A Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada Rapport produit par Will Dunning Inc. pour la Fédération de l habitation

Plus en détail

CHAPITRE III : PRESENTATION DE L ENTREPRISE TIGO

CHAPITRE III : PRESENTATION DE L ENTREPRISE TIGO CHAPITRE III : PRESENTATION DE L ENTREPRISE TIGO Section 1 : Aperçu géographique ( 1 ) L entreprise des télécommunications TIGO a son siège social à Kinshasa sur l avenue Mondjiba n 372, dans la commune

Plus en détail

Rapport de force aux élections départementales

Rapport de force aux élections départementales Rapport de force aux élections départementales Sondage réalisé par pour Publié le lundi 2 mars 2015 Levée d embargo le dimanche 1 er mars 23H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL. de la République Démocratique du Congo CABINET DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Journal Officiel - Numéro Spécial - 09 mai 2009

JOURNAL OFFICIEL. de la République Démocratique du Congo CABINET DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Journal Officiel - Numéro Spécial - 09 mai 2009 JOURNAL OFFICIEL de la République Démocratique du Congo CABINET DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE - LOI N 09/002 DU 07 MAI 2009 PORTANT DELIMITATION DES ESPACES MARITIMES DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE. 1. Introduction Contexte général

TERMES DE REFERENCE. 1. Introduction Contexte général REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE, URBANISME, HABITAT, INFRASTRUCTURES, TRAVAUX PUBLICS ET RECONSTRUCTION CELLULE INFRASTRUCTURES Projet d Appui à la Réouverture

Plus en détail

Un enfant, une allocation: De la nécessité d allocations familiales à l échelle suisse pour les personnes exerçant une activité indépendante

Un enfant, une allocation: De la nécessité d allocations familiales à l échelle suisse pour les personnes exerçant une activité indépendante Berne, août 2007 Un enfant, une allocation: De la nécessité d allocations familiales à l échelle suisse pour les personnes exerçant une activité indépendante Document de fond sur l initiative parlementaire

Plus en détail

ASSOCIATION KERAUNOS

ASSOCIATION KERAUNOS ASSOCIATION KERAUNOS ARTICLE 1 : CONSTITUTION ET DENOMINATION Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie conformément aux dispositions de l'article 5 de la loi du 1 er

Plus en détail

Département intercommunalité et territoires 18 mars 2013 MCG-HG. Principales dispositions concernant les communes et les intercommunalités

Département intercommunalité et territoires 18 mars 2013 MCG-HG. Principales dispositions concernant les communes et les intercommunalités Département intercommunalité et territoires 18 mars 2013 MCG-HG Principales dispositions concernant les communes et les intercommunalités Projet de loi relatif à l élection des conseillers départementaux,

Plus en détail

LA COLLECTIVITE TERRITORIALE DE MARTINIQUE : QUESTIONS ET REPONSES PAR. Emmanuel JOS Professeur émérite de droit public

LA COLLECTIVITE TERRITORIALE DE MARTINIQUE : QUESTIONS ET REPONSES PAR. Emmanuel JOS Professeur émérite de droit public LA COLLECTIVITE TERRITORIALE DE MARTINIQUE : QUESTIONS ET REPONSES PAR Emmanuel JOS Professeur émérite de droit public La création de la Collectivité Territoriale de Martinique pouvait-elle se faire sans

Plus en détail

Journal d'afrique Centrale - R.D.C. du 16 au 31 Juin 2014 n 246. Chronique réalisée par Luc de l'arbre

Journal d'afrique Centrale - R.D.C. du 16 au 31 Juin 2014 n 246. Chronique réalisée par Luc de l'arbre Journal d'afrique Centrale - R.D.C. du 16 au 31 Juin 2014 n 246 Chronique réalisée par Luc de l'arbre Lundi 16 juin. RDC-Rwanda : calme précaire à la frontière, selon les retournés. Après les affrontements

Plus en détail

ELECTION PRÉSIDENTIELLE 2012 SONDAGE JOUR DU VOTE SECOND TOUR

ELECTION PRÉSIDENTIELLE 2012 SONDAGE JOUR DU VOTE SECOND TOUR ELECTION PRÉSIDENTIELLE 2012 SONDAGE JOUR DU VOTE SECOND TOUR Sondage CSA exclusif Le 7 mai 2012 Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 20252 Contacts CSA Jérôme SAINTE-MARIE, Directeur

Plus en détail

RAPPORT TRIMESTRIEL. Quatrième trimestre 2013 08/05/2014

RAPPORT TRIMESTRIEL. Quatrième trimestre 2013 08/05/2014 RAPPORT TRIMESTRIEL Quatrième trimestre 2013 08/05/2014 FPM ASBL Villa n 5, Avenue Bandoma; Q/GB, Commune Ngaliema Kinshasa, RD CONGO Tel. +243 (0) 99 200 61 39 www.fpm.cd PARTIE DESTINEE AU PUBLIC RAPPORT

Plus en détail

Règlement pour l élection des délégués de la Caisse d assurance du corps enseignant bernois (READ- CACEB)

Règlement pour l élection des délégués de la Caisse d assurance du corps enseignant bernois (READ- CACEB) Bernische Lehrerversicherungskasse Caisse d assurance du corps enseignant bernois Règlement pour l élection des délégués de la Caisse d assurance du corps enseignant bernois (READ- CACEB) Table des matières

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION À BUT NON LUCRATIF SAINT LOUIS FRITIDSVERKSAMHET Nº d enregistrement au RC 802422-1999

STATUTS DE L ASSOCIATION À BUT NON LUCRATIF SAINT LOUIS FRITIDSVERKSAMHET Nº d enregistrement au RC 802422-1999 STATUTS DE L ASSOCIATION À BUT NON LUCRATIF SAINT LOUIS FRITIDSVERKSAMHET Nº d enregistrement au RC 802422-1999 1 Nom de l association L association porte le nom de «Saint Louis Fritidsverksamhet». 2 Objectifs

Plus en détail

CONVOCATION DES MEMBRES DU COMITE

CONVOCATION DES MEMBRES DU COMITE REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE DE SECURITE ET DE CONDITIONS DE TRAVAIL DE L UNIVERSITE DE REIMS CHAMPAGNE ARDENNE Document validé par le CHSCT au cours de sa séance du 18 septembre 2012 Mis à

Plus en détail

Commission des finances Distr. GÉNÉRALE

Commission des finances Distr. GÉNÉRALE AUTORITÉ INTERNATIONALE DES FONDS MARINS Commission des finances Distr. GÉNÉRALE ISBA/5/FC/1 30 septembre 1999 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS AUTORITÉ INTERNATIONALE DES FONDS MARINS Cinquième session Kingston

Plus en détail

Chapitre 4. Impacts sur les personnes admissibles de l assuranceemploi

Chapitre 4. Impacts sur les personnes admissibles de l assuranceemploi Chapitre 4 Impacts sur les personnes admissibles de l assuranceemploi 4.1 Ensemble des participants Parmi les 3 347 personnes interrogées dans le cadre de cette étude, 616 (18 %) étaient des personnes

Plus en détail

FFLOAT (Ferroviaire, Fluvial, Lacustre, Opérations Aériennes Task Force)

FFLOAT (Ferroviaire, Fluvial, Lacustre, Opérations Aériennes Task Force) FFLOAT (Ferroviaire, Fluvial, Lacustre, Opérations Aériennes Task Force) Une plateforme logistique au service de la communauté humanitaire Notre but: vous assister face aux défis logistiques en RDC Introduction

Plus en détail

Search for Common Ground en RDC

Search for Common Ground en RDC Search for Common Ground en RDC RAPPORT DE L EVALUATION FINALE DES ACTIVITES DU CINEMA MOBILE DANS LES PROVINCES DU NORD-KIVU et DU SUD-KIVU PROJET AMNESTY INTERNATIONAL Mai 2013 Contacts: Marie Coutin

Plus en détail

RÉSOLUTION N 99/4 SUR LA COMMUNICATION EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE [CM(99)16/FINAL]

RÉSOLUTION N 99/4 SUR LA COMMUNICATION EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE [CM(99)16/FINAL] RÉSOLUTION N 99/4 SUR LA COMMUNICATION EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE 1 RÉSOLUTION N 99/4 SUR LA COMMUNICATION EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE [CM(99)16/FINAL] Le Conseil des Ministres des Transports de la CEMT, réuni à Varsovie,

Plus en détail

Règlement relatif à la désignation des membres de la Commission du personnel de l Université

Règlement relatif à la désignation des membres de la Commission du personnel de l Université Règlement relatif à la désignation des membres de la Commission du personnel de l Université Le rectorat, vu l'article du règlement sur le personnel de l Université du 9 mars 009 (entré en vigueur le 7

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/14/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 8 SEPTEMBRE 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Quatorzième session Genève, 10 14 novembre 2014 RÉSUMÉ DU RAPPORT D ÉVALUATION DU

Plus en détail

Croissance comparée Europe/Etats-Unis : Le rôle de la recherche développement (RD) et de l éducation (Séquence I)

Croissance comparée Europe/Etats-Unis : Le rôle de la recherche développement (RD) et de l éducation (Séquence I) Séquence pédagogique préparée dans le cadre de la session de formation continue APSES / Ecole d économie de Paris : Innovation, Concurrence et Croissance Croissance comparée Europe/Etats-Unis : Le rôle

Plus en détail

CHARTE CONSEIL CITOYEN 2015-2020

CHARTE CONSEIL CITOYEN 2015-2020 CHARTE CONSEIL CITOYEN 2015-2020 ARTICLE 1 er OBJET ET ROLE DES CONSEILS CITOYENS Le Conseil Citoyen, instance de démocratie participative, créé en application des dispositions de l article L2143-1 du

Plus en détail

Le sort du projet de loi sur les villes. www.lesoftonline.net since 1989 www.lesoft.be. Dialogue fondateur

Le sort du projet de loi sur les villes. www.lesoftonline.net since 1989 www.lesoft.be. Dialogue fondateur Le sort du projet de loi sur les villes i n t e r Le plus n fort tirage a la plus forte t vente i la plus o forte audience n de tous a les temps l www.lesoftonline.net since 1989 www.lesoft.be N 1319 1èRe

Plus en détail

Le délégué syndical. Document SPIF-CFTC (extrait de travail.gouv.fr) fiche n 1 Page 1

Le délégué syndical. Document SPIF-CFTC (extrait de travail.gouv.fr) fiche n 1 Page 1 Le délégué syndical Chaque syndicat représentatif dans une entreprise ou un établissement d au moins 50 salariés peut désigner un délégué syndical (DS). Nommé pour une durée indéterminée, le délégué syndical

Plus en détail

L assurance-emprunteur

L assurance-emprunteur 26 ème rapport annuel L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES L assurance-emprunteur présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université Paris Ouest - Vendredi 24 janvier 214-1 L Observatoire

Plus en détail

Deuxième partie Audit externe, budget programme pour l exercice 2012 et documents relatifs

Deuxième partie Audit externe, budget programme pour l exercice 2012 et documents relatifs Deuxième partie Audit externe, budget programme pour l exercice 2012 et documents relatifs A. Introduction 1. L Assemblée des États Parties («l Assemblée») a été saisie du projet de budgetprogramme pour

Plus en détail

Résultats des élections professionnelles pour les comités techniques dans la fonction publique en 2014

Résultats des élections professionnelles pour les comités techniques dans la fonction publique en 2014 MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE STATS RAPIDES Décembre 2014 Résultats des élections professionnelles pour les comités techniques dans la fonction publique en 2014 Répartition

Plus en détail

ORGANISATION ET PREPARATION DES ELECTIONS

ORGANISATION ET PREPARATION DES ELECTIONS LES ELECTIONS DES REPRESENTANTS DES PARENTS D ELEVES AU CONSEIL D ECOLE ORGANISATION ET PREPARATION DES ELECTIONS Constitution du bureau des élections A la fin de l année scolaire précédente ou au début

Plus en détail

RÈGLEMENT D ÉLECTION 01.2011 INDEX. 1 Généralités 2 1.1 Objet 2 1.2 Termes relatifs aux personnes 2

RÈGLEMENT D ÉLECTION 01.2011 INDEX. 1 Généralités 2 1.1 Objet 2 1.2 Termes relatifs aux personnes 2 01.2011 RÈGLEMENT D ÉLECTION INDEX 1 Généralités 2 1.1 Objet 2 1.2 Termes relatifs aux personnes 2 2 Élection du conseil de fondation 2 2.1 Composition du conseil de fondation 2 2.2 Représentants des salariés

Plus en détail

L USAGE DES TOPONYMES EN RD CONGO : Pour une nécessaire normalisation *

L USAGE DES TOPONYMES EN RD CONGO : Pour une nécessaire normalisation * UNITED NATIONS GROUP OF EXPERTS ON GEOGRAPHICAL NAMES WORKING PAPER CRP.1 Twenty-sixth session 29 April 2011 Vienna, 2-6 May 2011 Item 6 of the Provisional Agenda Activities of the Task Team for Africa

Plus en détail

Check upon delivery. Discours. prononcé par. Monique Barbut, directrice générale et présidente. Fonds pour l environnement mondial

Check upon delivery. Discours. prononcé par. Monique Barbut, directrice générale et présidente. Fonds pour l environnement mondial Check upon delivery Fonds pour l environnement mondial Discours prononcé par Monique Barbut, directrice générale et présidente Fonds pour l environnement mondial Conférence africaine des ministres de l

Plus en détail

SOCIETE DE MEDECINE ET SANTE AU TRAVAIL DE LYON STATUTS

SOCIETE DE MEDECINE ET SANTE AU TRAVAIL DE LYON STATUTS SOCIETE DE MEDECINE ET SANTE AU TRAVAIL DE LYON STATUTS TITRE I CONSTITUTION-DENOMINATION-DUREE-SIEGE-OBJET Article 1 : Constitution et Dénomination Il est formé entre les personnes qui ont adhéré ou qui

Plus en détail

STATUTS. Tennis Club Municipal du Tampon 1. OBJET ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION

STATUTS. Tennis Club Municipal du Tampon 1. OBJET ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION Tennis Club Municipal du Tampon STATUTS 1. OBJET ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION Article premier L association dite Tennis Club Municipal du Tampon, fondée en 1962, a pour objet la pratique physique du

Plus en détail

Gratuité et qualité de l enseignement primaire en République Démocratique du Congo

Gratuité et qualité de l enseignement primaire en République Démocratique du Congo [1] Introduction Gratuité et qualité de l enseignement primaire en République Démocratique du Congo Gratien Mokonzi Bambanota 1 D après l article 43 de la Constitution actuelle de la République Démocratique

Plus en détail

En quête de justice Poursuivre les auteurs de violences sexuelles commises pendant la guerre au Congo

En quête de justice Poursuivre les auteurs de violences sexuelles commises pendant la guerre au Congo Human Rights Watch Mars 2005 Vol. 17, No. 1(A) En quête de justice Poursuivre les auteurs de violences sexuelles commises pendant la guerre au Congo Résumé... 1 Recommandations... 3 Au gouvernement congolais:...

Plus en détail

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE Que vous puissiez voter ou non, vous pouvez contribuer à façonner l avenir de notre pays : Dites aux autres pourquoi il est important de voter. Organisez

Plus en détail

Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012

Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012 Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012 La dernière étude de Lightspeed Research décrypte comment les Français suivent et participent

Plus en détail

Représenter son Unité à l'assemblée Générale du Mouvement

Représenter son Unité à l'assemblée Générale du Mouvement Publications SGP SGP - P904006 - P904074 Mensuel - Mensuel - Numero - Numéro Spécial Spécial - N 157 - N - Août 157 2009 - Août (Ne 2009 paraît (Ne pas paraît en juillet) pas en - Ed. juillet) resp. -

Plus en détail

Réforme «Spécialiste du commerce de détail»

Réforme «Spécialiste du commerce de détail» Réforme «Spécialiste du commerce de détail» Directives relatives au déroulement des examens de validation des modules pour les futurs spécialistes du commerce de détail (Les dénominations de personnes

Plus en détail

STATUTS CISS BRETAGNE. Article 1. Forme et dénomination. Article 2. Buts. Article 3. Moyens.

STATUTS CISS BRETAGNE. Article 1. Forme et dénomination. Article 2. Buts. Article 3. Moyens. STATUTS CISS BRETAGNE Article 1. Forme et dénomination Il est créé une association loi 1901 dont la dénomination est : «Collectif inter associatif sur la santé de Bretagne» (CISS Bretagne). Elle a son

Plus en détail

Centre d Appel «Tukinge Watoto»

Centre d Appel «Tukinge Watoto» RAPPORT ANNUEL 2014 INTRODUCTION Les violations des droits de l enfant continuent à être régulières dans l ensemble de la République Démocratique du Congo (RDC). L impact des conflits armés sur les enfants

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION CULTUELLE DE L ÉGLISE PROTESTANTE ÉVANGÉLIQUE DE LA GARENNE COLOMBES

STATUTS DE L ASSOCIATION CULTUELLE DE L ÉGLISE PROTESTANTE ÉVANGÉLIQUE DE LA GARENNE COLOMBES STATUTS DE L ASSOCIATION CULTUELLE DE L ÉGLISE PROTESTANTE ÉVANGÉLIQUE DE LA GARENNE COLOMBES Texte des statuts votés à l Assemblée Générale Constitutive du 25 janvier 2008. Article 1 : Titre de l Association

Plus en détail

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO 1 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO COMMISSION ELECTORALE INDEPENDANTE C.E.I GUIDE DU CANDIDAT AUX ELECTIONS PRESIDENTIELLES ET LEGISLATIVES KINSHASA MARS 2006 2 I. De la présentation de la candidature

Plus en détail

Association «Réseau ONCOLOR»

Association «Réseau ONCOLOR» Association «Réseau ONCOLOR» Conseil d administration (second mandat) Compte rendu de la séance du 13 juin 2003 (19 h 30 20 h 00) Les membres du Conseil d administration de l association «Réseau ONCOLOR»

Plus en détail

RAPPORT FINAL D ENQUÊTE CONCERNANT LA CIRCULATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS RELATIVE AU PERSONNEL ÉLECTORAL AYANT TRAVAILLÉ

RAPPORT FINAL D ENQUÊTE CONCERNANT LA CIRCULATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS RELATIVE AU PERSONNEL ÉLECTORAL AYANT TRAVAILLÉ RAPPORT FINAL D ENQUÊTE CONCERNANT LA CIRCULATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS RELATIVE AU PERSONNEL ÉLECTORAL AYANT TRAVAILLÉ AUX ÉLECTIONS 2001 DE LA VILLE DE QUÉBEC DOSSIER 01 17 24 FÉVRIER 2002 LAURENT

Plus en détail

Rapports du Corps commun d inspection

Rapports du Corps commun d inspection COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Vingt et unième réunion Point 3.5 de l ordre du jour provisoire EBPBAC21/6 31 octobre 2014 Rapports du Corps commun d inspection

Plus en détail

Département de formation Licence de Sciences et Technologies Mention Sciences du Vivant

Département de formation Licence de Sciences et Technologies Mention Sciences du Vivant Département de formation Licence de Sciences et Technologies Mention Sciences du Vivant STATUTS DU DEPARTEMENT DE FORMATION DE LA LICENCE MENTION SCIENCES DE LA VIE Vu le Code de l Education Vu les statuts

Plus en détail

Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CI/RGL) Rencontre Spéciale des Coordonnateurs Nationaux. Nairobi, le 20 mai 2004

Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CI/RGL) Rencontre Spéciale des Coordonnateurs Nationaux. Nairobi, le 20 mai 2004 Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CI/RGL) Rencontre Spéciale des Coordonnateurs Nationaux Nairobi, le 20 mai 2004 Résumé des Discussions et Recommandations 1. Il s est tenu à Nairobi,

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DE DOLLOT SÉANCE DU 29 MARS 2014

PROCÈS-VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DE DOLLOT SÉANCE DU 29 MARS 2014 PROCÈS-VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DE DOLLOT SÉANCE DU 29 MARS 2014 Le Samedi Vingt Neuf Mars Deux Mil Quatorze à 10h00, le Conseil Municipal régulièrement convoqué s est réuni en séance publique dans

Plus en détail