Point sur les projets à besoin de financement (Revue mars 2012)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Point sur les projets à besoin de financement (Revue mars 2012)"

Transcription

1 REPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIC OF CAMEROON ****** ****** Paix Travail Patrie Sommaire Peace Work Fatherland MINISTERE DE L ECONOMIE, DE LA PLANIFICATION, ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ****** MINISTRY OF ECONOMY, PLANNING, AND REGIONAL DEVELOPMENT ****** SECRETARIAT GENERAL ****** Direction Générale de l Economie et de la Programmation des Investissements Publics ****** SECRETARIAT-GENERAL ****** General Directorate of Economy and Public Investments Programming ****** Point sur les s à besoin de financement (Revue mars 2012) Page i

2 Sommaire Sommaire... ii Introduction Générale Présentation de la politique économique du Cameroun Présentation des Projets Infrastructures portuaires Projet de création du port en eaux profondes de Limbé Dragage du Chenal du port de Douala Infrastructures aéroportuaires Rénovation de l aéroport de Douala Infrastructures énergétiques Projet de réhabilitation, de renforcement des infrastructures électriques et d électrification rurale Projet d interconnexion électrique Cameroun-Nigéria (Garoua-Yola) Electrification rurale par mini centrales hydroélectriques dans certaines localités du Cameroun Electrification rurale par énergie solaire de 150 localités du Cameroun Electrification rurale dans quatorze communes du bassin agricole Aménagement hydroélectrique de Njock Aménagement hydroélectrique de Song Dong Barrage hydroélectrique de Birni à Warack Construction d une centrale éolienne à Bamboutos Infrastructures routières Construction de la route Olama-Kribi Construction de la route Maroua-Bogo Construction de la Ring Road Construction de la route EBOLOWA LOLODORF KRIBI Construction de la route EBOLOWA AKOM II KRIBI Construction de la route OLAMA LOLODORF Construction de l AUTOROUTE YAOUNDE--DOUALA Construction du PONT SUR LA SANAGA à NATCHIGAL Réhabilitation de la route YAOUNDE--BAFIA BAFOUSSAM... 24

3 Construction de la route DJOUM-MINTOM-Frontière CONGO Bitumage de la route KUMBA-MAMFE Construction de la route KRIBI-CAMPO Construction de la route BERTOUA-BATOURI-KENZOU-Frontière RCA Bitumage de la route MALTAM-FOTOKOL et de la Bretelle BODOMAKARY-HILE ALIFA-KARENA-KATEKIME Construction d un pont sur le fleuve Ntem à NYABESSANG et de ses accès Construction de la route Dschang-Bakebe Autoroute Yaoundé-Nsimalen Infrastructures ferroviaires Plan Directeur Ferroviaire National (PDFN) Infrastructures socio-économiques Projet de Protection des Berges des fleuves Logone et Chari Programme gouvernemental de construction de logements sociaux et d aménagement de parcelles constructibles Projet de construction et d équipement de l hôpital régional annexe de Mbalmayo spécialisé au traitement des grands brulés Construction et Réhabilitation des ouvrages de franchissement aux carrefours TROPICANA et TROIS STATUES à Yaoundé TROPICANA Constructions urbaines SAWA Beach Mines et industries Projet d exploitation du cobalt et du nickel de Lomié (GEOVIC) Projet d exploitation du fer de Mbalam (y compris la construction de 500 km de voies ferrées) Projet d exploitation du fer à Djoum Projet d exploitation de la bauxite de Minimartap Projet d exploitation de la bauxite à Fongo-Tongo Construction d une usine d engrais chimiques Extension d Alucam Construction d une aluminerie à Kribi Technopole industriel d Edéa Construction d une unité de liquéfaction du gaz naturel à Kribi... 40

4 Introduction Générale Introduction Générale Dans la poursuite des objectifs fixés dans le cadre de sa vision de développement à l horizon 2035 à savoir devenir «Un Pays Emergent, Démocratique et Uni dans sa Diversité», le Cameroun n entend ménager aucun effort dans la modernisation de son tissu productif à travers le développement des infrastructures portuaires, routières ou encore énergétiques. La mise en œuvre de l ensemble de ces grands chantiers requiert de la part de l Etat du Cameroun de : mobiliser le secteur privé local dans le but de susciter de la part de ce dernier une adhésion à la vision de développement ; disposer d importants moyens en vue d assurer le financement de sa politique économique. Afin de répondre à cette dernière contrainte, le Gouvernement entend d une part, relever progressivement la part consacrée aux dépenses d investissement dans le son budget durant les prochaines années et d autre part, mener une politique d endettement prudente axée sur la gestion soutenable de la dette. C est en ce sens que le Cameroun envisage le développement et/ou la consolidation de la coopération avec les partenaires techniques et financiers avec une option sur le partenariat gagnant-gagnant. Le présent document vise la présentation d une gamme de s à soumettre aux potentiels investisseurs désireux d accompagner le Gouvernement dans sa fonction régalienne de fourniture de services publics. Pendant que la première partie s attardera sur la politique économique du Cameroun sur les prochaines années, la deuxième quant à elle présentera respectivement les s à besoin de financement dans une logique sectorielle 1

5 La politique économique du Cameroun 1. Présentation de la politique économique du Cameroun Les orientations stratégiques du Gouvernement s articulent autour de la vision à long terme (2035). Cette vision qui marque la volonté du Cameroun de devenir un pays émergent, démocratique et uni dans sa diversité intègre quatre objectifs généraux à savoir : réduire la pauvreté à un niveau socialement acceptable ; devenir un pays à revenu intermédiaire ; atteindre le stade de Nouveau Pays Industrialisé et ; renforcer l unité nationale et consolider le processus démocratique. Le Document de Stratégie pour la Croissance et l Emploi (DSCE) qui couvre les dix premières années de la vision à long terme est centré sur l accélération de la croissance, la création d emplois formels et la réduction de la pauvreté. La mise en œuvre de ce document devrait permettre au Gouvernement de : porter la croissance à 5,5% de moyenne annuelle entre 2010 et 2020 ; créer entre et emplois par an, avec pour effet de ramener le taux de sous-emploi de 76% à moins de 50% à l horizon 2020 ; ramener le taux de pauvreté monétaire de 40% en 2007 à moins de 28% en 2020 ; réaliser à l horizon 2020, l ensemble des objectifs du millénaire pour le Développement (OMD). Pour atteindre ces objectifs, le Gouvernement camerounais voudrait mettre un accent particulier sur le développement des infrastructures routières et énergétiques. Infrastructures routières Dans le sous-secteur routier, les orientations stratégiques à moyen et long termes du Gouvernement à l horizon de la stratégie sont cohérentes avec le scénario ambitieux du Plan Directeur Routier et la stratégie sectorielle élaborés. A cet effet, le Cameroun ambitionne faire passer la fraction du réseau routier bitumé de 10% actuellement à 17% à l horizon Infrastructures de production d énergie Le Cameroun compte successivement résorber définitivement le déficit structurel, accompagner les besoins énergétiques pour l atteinte des objectifs de croissance escomptés, devenir un exportateur d électricité et contribuer 2

6 La politique économique du Cameroun ainsi à l équilibre de la balance commerciale du pays. Il s agira à l horizon 2020 de porter les capacités de production du pays à MW. Le programme d aménagement dans le sous-secteur énergétique contient des actions de court, moyen et long termes, correspondant à l objectif suscité. 3

7 Les s d Investissement 2. Présentation des Projets 2.1. Infrastructures portuaires Projet de création du port en eaux profondes de Limbé le port sera construit dans la localité de Ngueme, sur route de Sonara et sera constitué de trois terminaux qui recevront uniquement containers en fonction de leurs gabarits. 400 emplois directs et pas moins de 4000 emplois indirects escomptés. Intérêt du promouvoir et réguler le développement économique et social du secteur portuaire à travers construction infrastructures portuaires pouvant accueillir navires de fort tirant d eau. Etudes techniques réalisées notamment études de du faisabilité. Coût du 231 milliards de FCFA. fin travaux : 2015 Financement à rechercher. Source : MINTRANS/MINEPAT 4

8 Les s d Investissement Dragage du Chenal du port de Douala Description du Extraction des matériaux situés sur le fond du plan d eau du port de Douala. Réalisation des travaux de génie portuaire (creusement de bassins ou de chenaux) ; Entretenir les chenaux fluviaux ou maritimes Effectuer des opérations de remblaiement pour reconstituer les plages ou gagner des terres sur la mer Intérêt du Création de près de emplois directs, indirects ou indirects induits. Augmentation du chiffre d affaires du CNIC et des devises grâce aux activités dont il permettra la réalisation. Elargissement tant de la base industrielle du Cameroun que de la palette des métiers pratiqués dans ce pays C est une activité qui se fait périodiquement du Coût du 140 milliards de FCFA. Le dragage du chenal d entrée au port de Douala s inscrit en réalité dans une périodicité de 03 à 05 ans. Mais le actuel envisage des travaux de dragages de grande ampleur Financement du Le financement est à rechercher. Source : MINTRANS/MINEPAT 5

9 Les s d Investissement 2.2. Infrastructures aéroportuaires Rénovation de l aéroport de Douala Description du Réfection et réaménagement de quelques zones de l aéroport de Douala. Intérêt du l amélioration de la qualité des services dans cet aéroport Amélioration le confort de la clientèle Une partie de financement a été trouvée (BM 5,3 du milliards). Requête de financement pour bouclage du financement adressée à la SFI qui avait alors proposé la mise en œuvre d un PPP des aéroports de Douala et de Yaoundé Coût du 15,3 milliards de fcfa. Le ayant démarré en 2011 durera 2 ans. Financement du Recherche des financements additionnels est en cours Source : MINTRANS/MINEPAT 6

10 Les s d Investissement 2.3. Infrastructures énergétiques Projet de réhabilitation, de renforcement des infrastructures électriques et d électrification rurale Intérêt du Améliorer taux accès à électricité des populations. Etudes techniques disponibles. Réhabilitation et renforcement unités production ; Construction et renforcement postes transformation ; Réhabilitation et extension réseaux HT/MT/BT ; Renforcement branchements et éclairage public ; du Coût du 68,7 milliards de FCFA Délai exécution : 48 mois. Intentions financements Acteurs BAD Etat du Cameroun AES Sonel Abonnés Montants (FCFA) Dans cas contraire, le financement entier à rechercher. Source : MINEE/MINEPAT 7

11 Les s d Investissement Projet d interconnexion électrique Cameroun-Nigéria (Garoua-Yola) Développer infrastructures de transport et de distribution énergie électrique dans localités de Adamaoua et du Nord frontalières au Nigéria. Intérêt du Electrification localités Frontalières des deux pays avec augmentation taux accès à énergie électrique ; Amélioration conditions socio-économiques, du cadre vie populations et garantie de essor de tous secteurs de l économie Exportation de l énergie électrique. Etudes techniques en cours. du Coût du 40 milliards de FCFA (Coût estimé) Durée réalisation du : 04 ans. Financement entièrement à recherché. Source : MINEE/MINEPAT 8

12 Les s d Investissement Electrification rurale par mini centrales hydroélectriques dans certaines localités du Cameroun Intérêt du Electrification de 25 localités par petites centrales hydro électriques ; Accès aux services énergétiques modernes (éclairage, audiovisuel, froid médical, etc.) ; Accès à force motrice Réalisation infrastructures d électrification rurale fiable ; Amélioration de gouvernance dans sous-secteur de l électrification rurale ; Amélioration de gestion décentralisée et l appui aux opérateurs privés nationaux ; Formation/création petits métiers liés à technologie d énergie d hydro électrique. Etudes techniques disponibles du Coût du 13,3 milliards de FCFA Mise en œuvre du prévue pour durée de 2 ans. Budget d Investissement Public (BIP) du Gouvernement Camerounais sous forme de Taxes et Droits de douanes ; Partenaires : 13,3 milliards de F CFA. Source : MINEE/MINEPAT 9

13 Les s d Investissement Electrification rurale par énergie solaire de 150 localités du Cameroun Electrification 150 localités par petites centrales d énergie solaire. Formation cadres de suivi du MINEE (DHH, DEL) et populations bénéficiaires aux métiers d énergie. Intérêt du Amélioration taux accès à électricité populations rurales ; Production énergie fiable et continue à moindre coût ; Réalisation infrastructures électrification rurale fiable ; Formation et création de métiers liés à technologie solaire. Etudes techniques disponibles du Coût du 10,3 milliards de FCFA Durée : 2 ans BIP : Taxes et droits de douane ; Les partenaires 10,3 milliards de Fcfa Source : MINEE/MINEPAT 10

14 Les s d Investissement Electrification rurale dans quatorze communes du bassin agricole Intérêt du Electrification de 14 communes du bassin agricole du Mungo (Njombe, Loum, Manjo, Nkongsamba, Malong, Baré, Banwa, Bakou, Bafang, Bana, Kekem, Santchou et Dshang ). Electrification de 04 localités par petites centrales hydroélectrique ; Electrification de 23 localités par raccordement au réseau AES Sonel ; Electrification de 17 localités par central diesel isolées. Améliorer taux d accès à électricité populations concernées Fourniture de électricité pour activités à caractères économique (industrie agricole commerce etc.) Etudes techniques disponibles. du Coût du 7,4 milliards de FCFA. Durée : 4 ans BIP : Taxes et droits de douane Partenaires 7,4 milliards de FCAFA Source : MINEE/MINEPAT 11

15 Les s d Investissement Aménagement hydroélectrique de Njock Le d aménagement hydroélectrique de Njock sur le Nyong couvrira régions du Centre, Sud, Littoral, Ouest, du Sud-Ouest et Nord-Ouest. Le barrage sera doté d une puissance de 200 Mégawatts. Intérêt du Renforcer réseau interconnecté Sud (RIS) ; Augmenter taux accès à l énergie électrique populations ; Améliorer conditions socio-économiques et cadre de vie des populations ; Garantir essor de tous secteurs de l économie. Etudes techniques en cours. du Coût du 180 milliards de FCFA (coût estimé) Durée exécution : 48 mois. Financement à rechercher. Source : MINEE/MINEPAT 12

16 Les s d Investissement Aménagement hydroélectrique de Song Dong La puissance ouvrage 280 Mégawatts. Intérêt du Accroitre taux de desserte en énergie électrique ; Réduction coûts énergie au niveau ménages et industries Etudes techniques en cours. du Coût du 184,2 milliards de FCFA (coût estimé) Durée exécution : 96 mois. Financement à rechercher. Source : MINEE/MINEPAT 13

17 Les s d Investissement Barrage hydroélectrique de Birni à Warack Construction barrage hydroélectrique d une puissance de 75 MW, ainsi qu une ligne évacuation énergie. Intérêt du Augmentation offre en énergie électrique Projet en phase de maturation. du Coût du 85 milliards de FCFA (coût estimé) A déterminer Financement à rechercher. Source : MINEE/MINEPAT 14

18 Les s d Investissement Construction d une centrale éolienne à Bamboutos Intérêt du Construction centrale à partir du vent au moyen d un dispositif aérogénérateur ad hoc dans monts Bamboutos Améliorer couverture et qualité du service en matière accès à électricité. du Etudes préliminaires sur caractéristiques du vent en cours. Coût du Non déterminé Financement à rechercher. Source : MINEE/MINEPAT 15

19 Les s d Investissement 2.4 Infrastructures routières Construction de la route Olama-Kribi Description Seconde phase construction route Yaoundé Kribi ; La première phase, achevée en 2010 (Yaoundé Olama) ; Ce vise à relier capitale au pôle économique Kribi. Il s agit de construction de 204 km route. Intérêt du Raccorder capitale au pôle économique de Kribi. Etat maturité Avant Projet Détaillé et Document de Consultation des Entreprises disponibles Coût du 100 milliards de FCFA (Coût estimé) Durée réalisation : 65 mois Financement à rechercher. Source : MINTP/MINEPAT 16

20 Les s d Investissement Construction de la route Maroua-Bogo Description Le est situé dans région Extrême-Nord. L itinéraire permet de relier Maroua à Bogo en passant par Balaza ; Longue de 37 km, elle fait partie de route nationale N 3 Intérêt Favoriser échanges entre localités ; Le désenclavement de région ; Faciliter brassage populations. Etat maturité Les études techniques sont disponibles. Coût 16,7 milliards de FCFA 24 mois nécessaires pour réaliser ouvrage. 3 milliards alloué dans cadre du dernier emprunt obligataire en guise avance démarrage travaux ; La recherche financement s élève à 13,7 milliards de FCFA. Source : MINTP/MINEPAT 17

21 Les s d Investissement Construction de la Ring Road Boucle routière partant de Bamenda pour remonter vers nord jusqu'à Nkambe et redescendre en longeant frontière Nigeria. Bitumage 358 km route. Intérêt du le désenclavement de cette partie du territoire camerounais ; faciliter échanges avec pays voisins (notamment le Nigéria). Le premier lot de cette boucle (Ndop-Kumbo, 60km) du attribué à l entreprise Sogea-Satom Cameroun, est en cours bitumage Les autres appels d offres en cours de préparation. Coût du 155 milliards de FCFA (coût estimatif). durée travaux déterminée après finalisation appels d offres. 12 milliards de FCFA alloué dans emprunt obligataire. Besoin de financement : 143 milliards de FCFA. Source : MINTP/MINEPAT 18

22 Les s d Investissement Construction de la route EBOLOWA LOLODORF KRIBI Intérêt du Bitumage 183 Km de routes dans l optique du désenclavement de la Région du Sud. Réduire les surcouts ainsi engendrés par le contournement ; Améliorer fluidité échanges intra-régional du Sud. Rallier bassin de production Ebolowa à zone portuaire Kribi en passant par Lolodorf ; Augmenter flux commerciaux entre Cameroun, Gabon et Guinée équatoriale à travers marchés frontaliers Abang-Minko et Kyé-Ossi. du Études de faisabilité et autres études topographiques disponibles. Coût du Environ 73,2 milliards de FCFA et 2014 Financement à recherché. Source : MINTP/MINEPAT 19

23 Les s d Investissement Construction de la route EBOLOWA AKOM II KRIBI Le est situé dans la région du Sud. L itinéraire permet de relier Ebolowa, chef lieu de la région du Sud, à Kribi, chef lieu du département de l Océan et terminal maritime, en passant par la riche zone forestière, agricole et piscicole du pays. Il s agira ainsi de bitumer 170 Km de routes suivant les tronçons Abolowa-Akom II (85 km) et Akom II-Kribi (85 km). Intérêt du Renforcement de l unité nationale par l établissement des liaisons permanentes avec les autres régions du Cameroun ; Désenclavement de la région ; Faciliter les mouvements des biens et personnes dans une zone à fortes potentialités agricoles. du Avant Projet Détaillé et Document de Consultation des Entreprises sont pris en charge par le BIP Ces études seront disponibles avent la fin de l année. Coût du 68 milliards de FCFA (coût estimé) La durée de réalisation des travaux est de 30 mois. Financement recherché. Source : MINTP/MINEPAT 20

24 Les s d Investissement Construction de la route OLAMA LOLODORF Bitumage 95 Km de routes dans Région Sud Cameroun Intérêt du Désenclavement d un important bassin de production ; Études de faisabilité et techniques disponibles. du Coût du 38 milliards de FCFA Financement à rechercher. Source : MINTP/MINEPAT 21

25 Les s d Investissement Construction de l AUTOROUTE YAOUNDE--DOUALA Autoroute 2x2 voies avec aire de stationnement Intérêt du améliorer trafic entre capitales politique et économique du Cameroun. Un Comité interministériel de Suivi du désigné du par le MINTP. Les termes de références pour réalisation études techniques élaborés. Poursuite études techniques Coût du 500 milliards de FCFA (coût estimé) Le financement à rechercher. 22

26 Les s d Investissement Construction du PONT SUR LA SANAGA à NATCHIGAL Pont de 850 m entre Batchenga et Ntui coule Intérêt du Désenclavement des zones à fortes productions agricoles et/ou pastorales. Etudes disponibles depuis Septembre du Coût du 24 milliards de FCFA Le financement à rechercher. Source : MINTP/MINEPAT 23

27 Les s d Investissement Réhabilitation de la route YAOUNDE--BAFIA BAFOUSSAM Réhabilitation axe routier reliant grand Centre et grand ouest (240 km). Fermeture des creux sur la chaussée ; Elargissement chaussée à certains endroits Relèvement des virages où besoin est. Intérêt du Améliorer qualité chaussée État de maturité Études de faisabilité disponibles. du Coût du d environ 84,35 milliards de FCFA Le financement à rechercher. Source : MINTP/MINEPAT 24

28 Les s d Investissement Construction de la route DJOUM-MINTOM-Frontière CONGO L itinéraire permet de relier Yaoundé à Brazzaville, les chefs lieux de départements du Dja et Lobo à Yaoundé en passant par Mbalmayo. La route Mintom-frontière Congo longue de 132 km comporte deux lots pouvant être ramené à un seul à savoir Mintom-Lele (62 km) et Lele-Frontière Congo (71 km). Intérêt du Sur le plan national Améliorer niveau de service de cette partie du réseau prioritaire ; Faciliter mouvement produits de cette région à fortes potentialités agricoles. Sur le plan international Renforcement intégration sous régionale entre Yaoundé et Brazzaville à travers développement échanges entre les deux pays État de maturité Études de faisabilité disponibles. du Coût du 79,6 milliards de FCFA. Le temps de réalisation : 48 mois. Le financement à rechercher. Source : MINTP/MINEPAT 25

29 Les s d Investissement Bitumage de la route KUMBA-MAMFE Infrastructures à réaliser dans cadre du TIPAC (Transit Inter Etats des Pays de l Afrique centrale) Construction de (108 km) entre villes Kumba et Mamfé ; Intérêt du Renforcement intégration régionale ; Développement d un réseau routier national intégré. État de maturité Etudes techniques réalisées en du Actualisation imminent et sera financée par le FED. Coût du 44,024 milliards de FCFA (coût estimé). Le temps de réalisation : 48 mois. Le financement à rechercher. Source : MINTP/MINEPAT 26

30 Les s d Investissement Construction de la route KRIBI-CAMPO L itinéraire permet de relier chef lieu département Océan et terminal Maritime Campo, en passant par riche zone forestière, agricole et piscicole du pays. Cet axe de 75 km permettra, avec construction du port en eaux profondes de Kribi, de desservir Guinée équatoriale. Intérêt du Désenclavement de région à forte densité de population ; Faciliter le mouvement produits dans cette région à forte potentialités agricoles ; Intensifier échanges avec pays voisins (Gabon, Guinée équatoriale) État de maturité L Avant Projet Détaillé à produire. du L étude de faisabilité y relative est en cours de passation. Coût du 26,5 milliards de FCFA (coût estimé) Le temps de réalisation : 48 mois. Le financement à rechercher. Source : MINTP/MINEPAT 27

31 Les s d Investissement Construction de la route BERTOUA-BATOURI-KENZOU-Frontière RCA Longue de 215 km, cette route permet de relier Bertoua, capitale de la région de l Est à Kenzou (frontière RCA). Longue de 215 km. Le est composé de trois lots : Bertoua-Akokan (46,3 km) ; Akokan-Batouri (49,1 km) ; Batouri-Kenzou-Frontière RCA (120 km). Intérêt du Désenclavement : principalement les départements de la Kadey et du Lom et Djerem ; Développement du réseau routier national en assurant les liaisons avec les autres régions ; Faciliter mouvement produits dans cette région à forte potentialités agricoles ; Intensifier échanges avec pays voisins (Gabon, Guinée équatoriale) État de maturité du Etudes techniques sur les deux premiers tronçons disponibles. Coût du 70 milliards de FCFA (coût estimé). Temps de réalisation : 72 mois. Le financement à rechercher. Source : MINTP/MINEPAT 28

32 Les s d Investissement Bitumage de la route MALTAM-FOTOKOL et de la Bretelle BODO-MAKARY-HILE ALIFA-KARENA-KATEKIME Route reliant République Fédérale du Nigéria à République du Tchad en passant par République du Cameroun. Bitumage de 143 km dont 73 km pour le tronçon Maltam-Fotokol et 70 km pour le reste. Intérêt du Désenclavement de zone du lac Tchad ; Renforcement de l intégration sous régionale (TchadCameroun-Nigéria) Faciliter mouvement produits dans région à forte potentialités agricoles ; État de maturité du Etudes techniques réalisées dans années 80 en cours d actualisation et prises en charge par Budget Investissement Cameroun. Coût du 72,6 milliards de FCFA (coût estimé) Le temps de réalisation : 36 mois. Financement à rechercher. Source : MINTP/MINEPAT 29

33 Les s d Investissement Construction d un pont sur le fleuve Ntem à NYABESSANG et de ses accès Projet situé dans région du Sud, dans département Vallée du Ntem à Nyabessang vers frontière avec Guinée Equatoriale. Construction pont bipoutre mixte acier/béton et 1,5 km de longueur. Intérêt du Régulariser trafic de part et d autre de ce pont tout au long de l année; Redynamiser échanges. État de maturité Avant Projet Détaillé disponible du Coût du 11 milliards de FCFA (coût estimé). Temps de réalisation : 24 mois. Financement à rechercher. Source : MINTP/MINEPAT 30

34 Les s d Investissement Construction de la route Dschang-Bakebe Itinéraire permettant de relier dans région Ouest villes de Dschang et Bakebe en passant par Minji. Les travaux consistent principalement à la réhabilitation de cette route. Intérêt du Amélioration du trafic ; Intensification des échanges entre les différentes localités desservies État de maturité Etudes techniques en cours Coût du A déterminer A déterminer financement à rechercher. du Source : MINTP/MINEPAT 31

35 Les s d Investissement Autoroute Yaoundé-Nsimalen Description du Il permettra de relier le centre ville et l aéroport international de Nsimalen au centre ville. Intérêt du Faciliter accès à l aréroport de Yaoundé Nsimalen Etudes de faisabilité disponibles du Coût du 64,9 milliards de fcfa (coût estimé) Financement du Recherche financements en cours Source : MINHDU/MINEPAT 32

36 Les s d Investissement 2.5 Infrastructures ferroviaires Plan Directeur Ferroviaire National (PDFN) Description du Ce propose un nouveau tracé qui permettra d interconnecter le Cameroun avec les pays voisins tout en désenclavant les bassins de production agricoles et miniers Intérêt du Relier les principaux ports aux zones minières du pays pour faire émerger l industrie camerounaise et ainsi, boosté les exportations dans la sous région. du Le plan directeur a déjà été réalisé et il s agit de procéder à la mise en œuvre. Coût du 14976,5 milliards de FCFA (coût estimé) Horizon : Financement du Recherche financements en cours Source : MINEPAT 33

37 Les s d Investissement 2.6 Infrastructures socio-économiques Projet de Protection des Berges des fleuves Logone et Chari Restauration des berges pour éviter apparition des dommages ayant des conséquences irréversibles (ruptures digues, inondation villages entiers, destruction infrastructures sociales et routières, destruction aménagement hydro agricoles, destruction habitats, destruction environnement, changement du lit des fleuves avec leur corolaire de perte portions du territoire national etc.) Intérêt du du Sécurité personnes et biens de zone, fortement peuplée. Maintien des potentialités économiques offertes par le fleuve dans toute la zone (cultures pluviales et des zones de maraîchage ; pêche ; élevage ; etc.) Eviter incidents politiques et diplomatiques que pourrait créer déplacement progressif en cours du fleuve Logone (frontière naturelle avec Tchad) vers intérieur du Cameroun. Etudes techniques, financières, socio économiques et environnementales sont disponibles. Coût du 22,1 milliards de FCFA. Le peut être exécuté en 36 mois (3 ans). Pour année 2012, 950 millions de FCFA ont été alloués à ce (Zone de Kousseri et Mara à Velé) dans le Budget du MINEPAT. Le reste du financement, soit 21,1 milliards de FCFAà rechercher. Source : MINEPAT 34

38 Les s d Investissement Programme gouvernemental de construction de logements sociaux et d aménagement de parcelles constructibles Il vise construction logements sociaux répartis dans les deux métropoles (Yaoundé et Douala), ainsi que Chefs lieux régions, des départements et les villes universitaires. Intérêt du Résorption du problème de déficit en logements décent au Cameroun ; Amélioration des conditions de vie des populations ; du Etudes préliminaires disponibles. Coût du 907,1 milliards de FCFA (coût estimé). phase pilote de 2500 (1300 à Yaoundé et 1200 à Douala) logements lancée en 2011 pour livraison en Le calendrier pour logements restants (environ 7500) sera produit dès la disponibilité d un partenaire pour mettre en œuvre la suite logements : financement recherchés (environ 725,7 milliards) ; et partenaire Source : MINHDU/MINEPAT 35

39 Les s d Investissement Projet de construction et d équipement de l hôpital régional annexe de Mbalmayo spécialisé au traitement des grands brulés Ce vise la construction dans la ville de Mbalmayo, d un hôpital de référence à Mbalmayo, spécialisé dans le traitement des grands brûlés et de le doter d un plateau technique complet moderne. Intérêt du Réduction taux de mortalité au Cameroun, et plus spécifiquement par brûlure; du Etudes de préfaisabilité sont disponibles. Coût du 15 milliards de FCFA. Durée exécution : 3 ans. Le financement du est à rechercher. Source : MINSANTE/MINEPAT 36

Le secteur de l électricité au Cameroun. Forum Minier 27 Mai 2009 Yaoundé

Le secteur de l électricité au Cameroun. Forum Minier 27 Mai 2009 Yaoundé Le secteur de l électricité au Cameroun Forum Minier 27 Mai 2009 Yaoundé 1 Introduction Insuffisance en approvisionnement de l énergie est estimée de réduire la croissance du PIB par 2% L électricité est

Plus en détail

8 è FORUM GERMANO AFRICAIN SUR L ENERGIE Hamburg, 13-15 avril 2014

8 è FORUM GERMANO AFRICAIN SUR L ENERGIE Hamburg, 13-15 avril 2014 8 è FORUM GERMANO AFRICAIN SUR L ENERGIE Hamburg, 13-15 avril 2014 DEFIS, ATOUTS ET OPPORTUNITES D INVETISSEMENT DANS LE SECTEUR DE L ENERGIE AU CAMEROUN PAR DR. BASILE ATANGANA KOUNA, MINISTRE DE L EAU

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Table Ronde pour le financement du développement du Bénin. 17-19 juin 2014 - Paris. www.tablerondebenin2014.org

DOSSIER DE PRESSE. Table Ronde pour le financement du développement du Bénin. 17-19 juin 2014 - Paris. www.tablerondebenin2014.org Table Ronde pour le financement du développement du Bénin 17-19 juin 2014 - Paris www.tablerondebenin2014.org LE MOT DU PRÉSIDENT La Table Ronde, occasion unique d échanges et de partage sur les opportunités

Plus en détail

9 ème REUNION DU COMITE CONSULTATIF REGIONAL DU PARTENARIAT POUR LES FORÊTS DU BASSIN DU CONGO (PFBC)

9 ème REUNION DU COMITE CONSULTATIF REGIONAL DU PARTENARIAT POUR LES FORÊTS DU BASSIN DU CONGO (PFBC) Banque de Développement des Etats de l Afrqiue Centrale 9 ème REUNION DU COMITE CONSULTATIF REGIONAL DU PARTENARIAT POUR LES FORÊTS DU BASSIN DU CONGO (PFBC) «Mise en place d un Fonds pour l Economie Verte

Plus en détail

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC Sommaire de la présentation MAROC EN CONSTANTE EVOLUTION DES RÉFORMES ET DES VISIONS STRATÉGIQUES TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: ENJEUX ET DÉFIS

Plus en détail

Projet Nador West Med

Projet Nador West Med ROYAUME DU MAROC Projet Nador West Med NOTE DE PRESENTATION SOMMAIRE Mai 2014 Sommaire EXECUTIVE SUMMARY 3 PARTIE I - PRESENTATION GENERALE DU PROJET NWM 5 1. Positionnement stratégique du Projet 2. Composantes

Plus en détail

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN ATELIER REGIONAL AFRIQUE SUR LE FONDS POUR L ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES: POUR UNE MEILLEURE INTEGRATION DES COMMUNAUTES VULNERABLES BÉNIN ATLANTIQUE BEACH HÔTEL, COTONOU, 29 ET 30 AVRIL 2012

Plus en détail

www.gauff.net Ingénierie Acquisition Gestion de projets GAUFF Engineering GAUFF GmbH & Co. Engineering KG Luanda Angola gauff-lad@gauff.

www.gauff.net Ingénierie Acquisition Gestion de projets GAUFF Engineering GAUFF GmbH & Co. Engineering KG Luanda Angola gauff-lad@gauff. www.gauff.net GAUFF Engineering Ingénierie Acquisition Gestion de projets GAUFF GmbH & Co. Engineering KG Headquarter Passauer Str. 7 90480 Nuremberg Germany +49 911 42465-0 gauff-nue@gauff.net Luanda

Plus en détail

PROJET D ELECTRIFICATION PAR CENTRALE HYBRIDE SOLAIRE-DIESEL A DJENNE ------ TERMES DE REFERENCE

PROJET D ELECTRIFICATION PAR CENTRALE HYBRIDE SOLAIRE-DIESEL A DJENNE ------ TERMES DE REFERENCE MINISTERE DE L ENERGIE ET REPUBLIQUE DU MALI DE L HYDRAULIQUE Un Peuple Un But Une Foi ***** ***** DIRECTION NATIONALE DE L ENERGIE ***** PROJET D ELECTRIFICATION PAR CENTRALE HYBRIDE SOLAIRE-DIESEL A

Plus en détail

Mini réseau hybride en Afrique Central. Joseph KENFACK ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE UNIVERSITE DE YAOUNDE I

Mini réseau hybride en Afrique Central. Joseph KENFACK ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE UNIVERSITE DE YAOUNDE I Mini réseau hybride en Afrique Central Joseph KENFACK ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE UNIVERSITE DE YAOUNDE I SOMMAIRE DONNEES SUR L AFRIQUE CENTRALE ENERGIE RENOUVELABLE EN AFRIQUE CENTRALE ETUDE

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

ENERGIE. Ministère de l Energie. par Mr. Ibrahima NIANE Directeur de l Electricité

ENERGIE. Ministère de l Energie. par Mr. Ibrahima NIANE Directeur de l Electricité République du Sénégal Un peuple Un but Une foi - - - - - - - - - - - Ministère de l Energie ENERGIE par Mr. Ibrahima NIANE Directeur de l Electricité Dakar, le 10 mars 2014 CONTEXTE Important retard d

Plus en détail

Forum d EL MOUDJAHID. Mr Ali Hached. Conseiller du Ministre

Forum d EL MOUDJAHID. Mr Ali Hached. Conseiller du Ministre Forum d EL MOUDJAHID Intervention du Ministère de l Energie et des Mines présentée par Mr Ali Hached Conseiller du Ministre 26 août 2012 Monsieur le Directeur Général, Je vous remercie pour l invitation

Plus en détail

Synthèse du diagnostic territorial Stratégique

Synthèse du diagnostic territorial Stratégique CE2 Synthèse du diagnostic territorial Stratégique Instance de concertation 14 mars 2013 Diapositive 1 CE2 Cabinet E.C.s.-AC; 06/12/2012 I DYNAMISME, VOLONTARISME ET AMBITION D UNE REGION ULTRA MARINE

Plus en détail

Ministère de l Industrie

Ministère de l Industrie Ministère de l Industrie ZONES INDUSTRIELLES BILAN ET PERSPECTIVES Présentée par M. ABIDI Benaissa PDG AFI Site Web: http ://www.afi.nat.tn Juin 2013 1 Sommaire : I- Présentation de L AFI II- Réalisations

Plus en détail

GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT

GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT Langue: Français Original : Français REPUBLIQUE DU CAMEROUN RAPPORT D ACHÈVEMENT AMENAGEMENT ROUTIER DANS LES PROVINCES DE L OUEST, DU LITTORAL ET DU SUD

Plus en détail

Centre Droite Vaudois Une vision de société pour 2012 2017 6 priorités 51 idées - forces

Centre Droite Vaudois Une vision de société pour 2012 2017 6 priorités 51 idées - forces Centre Droite Vaudois Une vision de société pour 2012 2017 6 priorités 51 idées - forces Centre Droite Vaudois : Une vision de société pour 2012-2017 1 Centre Droite vaudois : une vision de société Grâce

Plus en détail

NOUVEL AÉROPORT INTERNATIONAL BLAISE DIAGNE

NOUVEL AÉROPORT INTERNATIONAL BLAISE DIAGNE NOUVEL AÉROPORT INTERNATIONAL BLAISE DIAGNE Révision : 16/04/07 Impression : 16/04/07 NOUVEL AÉROPORT INTERNATIONAL BLAISE DIAGNE 2 JUSTIFICATION DU PROJET Le Sénégal a connu depuis la dévaluation de 1994

Plus en détail

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT CONTEXTE GÉNÉRAL L amélioration de la compétitivité logistique des flux import-export, en termes de développement

Plus en détail

HORUS. Entreprises ÉTUDE D ÉVALUATION DES BESOINS EN MATIÈRE D INFRASTRUCTURES DE MARCHÉS DÉCENTRALISÉS AU CAMEROUN -----------------

HORUS. Entreprises ÉTUDE D ÉVALUATION DES BESOINS EN MATIÈRE D INFRASTRUCTURES DE MARCHÉS DÉCENTRALISÉS AU CAMEROUN ----------------- HORUS Entreprises ÉTUDE D ÉVALUATION DES BESOINS EN MATIÈRE D INFRASTRUCTURES DE MARCHÉS DÉCENTRALISÉS AU CAMEROUN ----------------- RAPPORT DE SYNTHÈSE Septembre 2009 39, rue La Fayette - 75009 PARIS

Plus en détail

Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC

Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC EUROPEAID/ 119860/C/SV/multi LOT N 11 REQUEST N Termes de Référence Spécifiques Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC 1 ANTECEDENTS : La Communauté

Plus en détail

Fiche d information 3 OÙ IRA L ARGENT?

Fiche d information 3 OÙ IRA L ARGENT? Fiche d information 3 OÙ IRA L ARGENT? Le plan d investissement pour l Europe sera constitué d un ensemble de mesures visant à libérer au moins 315 milliards d euros d investissements publics et privés

Plus en détail

L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT AU CAMEROUN. Le secteur privé

L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT AU CAMEROUN. Le secteur privé L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT AU CAMEROUN Le secteur privé LE SECTEUR PRIVE : UN VECTEUR ESSENTIEL DU DÉVELOPPEMENT Promouvoir une croissance durable et partagée... La croissance économique est un

Plus en détail

POLITIQUE DES ENERGIES RENOUVELABLES

POLITIQUE DES ENERGIES RENOUVELABLES République du Sénégal Un peuple un but une foi POLITIQUE DES ENERGIES RENOUVELABLES février 2012 1 Introduction A l instar des autres pays du monde, le Sénégal s est engagé depuis quelques années dans

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS,

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, ( Le système ÉLECTRIQUE français Le nouveau groupe de production qui serait implanté à Flamanville s inscrit dans l ensemble du système électrique français dont

Plus en détail

Résumé. 1 Les chiffres du recensement général de la population et de l habitat (RGPH2) de 2009 sont en cours exploitation. Les données seront rendues

Résumé. 1 Les chiffres du recensement général de la population et de l habitat (RGPH2) de 2009 sont en cours exploitation. Les données seront rendues Résumé Cette étude a été lancée par l Organisation Internationale pour les Migrations à la demande du Gouvernement du Tchad par le biais du Ministère des Affaires Etrangères et de l Intégration Africaine.

Plus en détail

Incarner un aéroport différent, à taille humaine

Incarner un aéroport différent, à taille humaine Incarner un aéroport différent, à taille humaine Notre aéroport dispose d un des plus forts potentiels de développement en Europe. Notre ambition est d incarner un aéroport différent. A taille humaine.

Plus en détail

Avis sur investir pour la Vallée de la Seine : vers un premier contrat de plan interrégional 2015-2020

Avis sur investir pour la Vallée de la Seine : vers un premier contrat de plan interrégional 2015-2020 Décembre 2014 Avis sur investir pour la Vallée de la Seine : vers un premier contrat de plan interrégional 2015-2020 Résultat du vote : UNANIMITÉ Rapporteur : M Antoine LAFARGE Initié en 2009 sous sa forme

Plus en détail

SESSION EXTRAORDINAIRE DE LA CONFERENCE AFRICAINE DE LA DECENTRALISATION ET DU DEVELOPPEMENT LOCAL (CADDEL)

SESSION EXTRAORDINAIRE DE LA CONFERENCE AFRICAINE DE LA DECENTRALISATION ET DU DEVELOPPEMENT LOCAL (CADDEL) REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix Travail Patrie MINISTERE DE L ADMINISTRATION TERRITORIALE ET DE LA DECENTRALISATION COMITE AD HOC CHARGE DE L ORGANISATION DE LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE LA CONFERENCE AFRICAINE

Plus en détail

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid Réseau de transport suisse Mission et défis de Swissgrid 2 La mission de Swissgrid La mission de Swissgrid: la sécurité de l approvisionnement Qui est Swissgrid? La société nationale pour l exploitation

Plus en détail

Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013

Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013 Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013 E-LGVPACA.1-PRG-CPI.C08-PRD-RFF-00001 Comité de Pilotage du 23 septembre 2013 Ordre du jour du COPIL : Conclusions du rapport de

Plus en détail

LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE :

LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE : LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE : Résultats du séminaire de Sikasso 4-7 mars 2002 www.afriquefrontieres.org WABI/DT/04/03 2 LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE»

Plus en détail

FORUM INTERNATIONAL DE L ELECTRICITE (FINELEC) DU 29 MARS AU 1 er AVRIL 2011. PALAIS DES CONGRES DE YAOUNDE, CAMEROUN.

FORUM INTERNATIONAL DE L ELECTRICITE (FINELEC) DU 29 MARS AU 1 er AVRIL 2011. PALAIS DES CONGRES DE YAOUNDE, CAMEROUN. FORUM INTERNATIONAL DE L ELECTRICITE (FINELEC) DU 29 MARS AU 1 er AVRIL 2011. PALAIS DES CONGRES DE YAOUNDE, CAMEROUN. LES RECOMMANDATIONS ISSUES DES ATELIERS Ateliers 1.1 Création d un cadre incitatif

Plus en détail

République de Guinée. Ministère de l Economie et des Finances. Unité de Coordination et d Exécution des Projets

République de Guinée. Ministère de l Economie et des Finances. Unité de Coordination et d Exécution des Projets République de Guinée Ministère de l Economie et des Finances Unité de Coordination et d Exécution des Projets PROJET D APPUI AU RENFORCEMENT DES CAPACITES DE GESTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (PARCGEF)

Plus en détail

Un plan d action pour les infrastructures au Burundi

Un plan d action pour les infrastructures au Burundi Un plan d action pour les infrastructures au Burundi Accélérer l intégration régionale Résumé analytique Banque africaine de développement Un plan d action pour les infrastructures au Burundi Accélérer

Plus en détail

Session 9: Suivi de la mise en œuvre de plans nationaux large bande

Session 9: Suivi de la mise en œuvre de plans nationaux large bande Forum Régional de l UIT/BDT sur les aspects économiques et financiers des Télécommunications/TIC pour l'afrique Brazzaville, Republic of Congo 18-19 February 2014 Session 9: Suivi de la mise en œuvre de

Plus en détail

MESURES PRISES OU A PRENDRE EN AFRIQUE POUR FAIRE FACE A LA CRISE ÉCONOMIQUE

MESURES PRISES OU A PRENDRE EN AFRIQUE POUR FAIRE FACE A LA CRISE ÉCONOMIQUE CENTRE AFRICAIN DE FORMATION ET DE RECHERCHE ADMINISTRATIVE POUR LE DÉVELOPPEMENT MESURES PRISES OU A PRENDRE EN AFRIQUE POUR FAIRE FACE A LA CRISE ÉCONOMIQUE INTERNATIONALE Par: Pierre Vincent NGAMBO

Plus en détail

Phase 1 : Enquête sur l emploi

Phase 1 : Enquête sur l emploi REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix Travail Patrie --------------- INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE REPUBLIC OF CAMEROON Peace Work Fatherland ------------- NATIONAL INSTITUTE OF STATISTICS 1 DEUXIEME ENQUETE

Plus en détail

Promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable en Europe

Promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable en Europe Promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable en Europe L une des priorités stratégiques de l Union européenne consiste à promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable pour l Europe. La BEI

Plus en détail

Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010. Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC

Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010. Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010 Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC 1. Présentation... 328 2. Méthodologie... 328 3. Définitions... 328 4. Sources de

Plus en détail

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale GRANDS AXES DE LA POLITIQUE ENERGÉTIQUE DU MAROC Le renforcement de la sécurité d approvisionnement en energies à travers la diversification des sources et ressources,

Plus en détail

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 DÉVELOPPEMENT LOCAL MENÉ PAR LES ACTEURS LOCAUX POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 Les nouvelles règles et la législation régissant le prochain financement de la politique européenne de cohésion pour la période

Plus en détail

SIGNATURE DE L ACCORD DE DON EN FAVEUR DU MALI

SIGNATURE DE L ACCORD DE DON EN FAVEUR DU MALI UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- La Commission ------------ SIGNATURE DE L ACCORD DE DON EN FAVEUR DU MALI POUR LE FINANCEMENT DE LA BONIFICATION PARTIELLE DES INTERETS

Plus en détail

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe «Société Électrique de l Our» Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe Pour un meilleur équilibre entre production d électricité et pointes de consommation Afin d'augmenter

Plus en détail

Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM)

Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM) Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM) FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PN-PTFM I. INFORMATIONS

Plus en détail

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7.1. Méthodologie 7.1.1. Calcul des coûts socio-économiques L intérêt du projet de prolongement de la ligne T1 vers Val de Fontenay est évalué

Plus en détail

rendement réel de formation et effectivite, examens et contrôles, l enseignement spécifique dans les domaines

rendement réel de formation et effectivite, examens et contrôles, l enseignement spécifique dans les domaines Centre de formation de Heftsiba 90 ans d expérience prouvée Introduction Dans un monde en constante évolution, rien ne saurait remplacer l étude. En effet, l importance des ressources humaines au sein

Plus en détail

Energies renouvelables et développement durable

Energies renouvelables et développement durable Energies renouvelables et développement durable Christian de Gromard AFD/TED, Transport et Energie Durable «Les Energies Renouvelables au service de l humanité» 40 ème anniversaire du congrès international

Plus en détail

Avenant àla Convention avec l Etat

Avenant àla Convention avec l Etat Avenant àla Convention avec l Etat 14 septembre 2010 1 20 années d un partenariat sans précédent : 1987 à aujourd hui Une Convention signée le 24 mars 1987 entre TWDC, l Etat français, la Région Ile de

Plus en détail

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 25 AVRIL 2015. Pour l unité, pour le progrès, pour le Togo, je vote

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 25 AVRIL 2015. Pour l unité, pour le progrès, pour le Togo, je vote ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 25 AVRIL 2015 Pour l unité, pour le progrès, pour le Togo, je vote Chers Citoyens, Chers Compatriotes, Ce 25 avril 2015, notre pays sera appelé à élire la personnalité la plus apte

Plus en détail

PRESENTATION DU PROGRAMME D ACTION NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA DEGRADATION DES TERRES ET DES FORETS EN RDC

PRESENTATION DU PROGRAMME D ACTION NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA DEGRADATION DES TERRES ET DES FORETS EN RDC PRESENTATION DU PROGRAMME D ACTION NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA DEGRADATION DES TERRES ET DES FORETS EN RDC 1. INTRODUCTION 2. ETAT DES LIEUX PLAN 3. PROBLEMATIQUE DE LA DEGRADATION DES TERRES ET DE LA

Plus en détail

Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays

Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays Office National de l Electricité et de l Eau Potable (ONEE) Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays Novembre 2014 PARC DE PRODUCTION DIVERSIFIE Tiers nationaux

Plus en détail

FORMATION D EXPERTS REGIONAUX POUR UNE GESTION DURABLE DES FORETS DU BASSIN DU CONGO

FORMATION D EXPERTS REGIONAUX POUR UNE GESTION DURABLE DES FORETS DU BASSIN DU CONGO ANNEE UNIVERSITAIRE 2005-2006 FORMATION D EXPERTS REGIONAUX POUR UNE GESTION DURABLE DES FORETS DU BASSIN DU CONGO Informations générales, conditions d admission, frais de participation et dossier de candidature.

Plus en détail

REPUBLIQUE DU CAMEROUN

REPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix- Travail - Patrie ------------------- INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE REPUBLIC OF CAMEROON Peace - Work - Fatherland ------------------- NATIONAL INSTITUTE OF STATISTICS

Plus en détail

Factsheet sur le programme de développement rural 2014-2020 de Mayotte (France)

Factsheet sur le programme de développement rural 2014-2020 de Mayotte (France) Factsheet sur le programme de développement rural 2014-2020 de Mayotte (France) La Commission européenne a formellement adopté le Programme de développement rural (PDR) de Mayotte le 13 février 2015 qui

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

Promotion des investissements au Maroc

Promotion des investissements au Maroc Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 Document de travail n 08 Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 L objet de la

Plus en détail

STRATÉGIE NATIONALE DE DÉVELOPPEMENT DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE

STRATÉGIE NATIONALE DE DÉVELOPPEMENT DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE STRATÉGIE NATIONALE DE DÉVELOPPEMENT DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE Contrat programme 2010-2015 entre l Etat et le secteur privé, signé en avril 2010, sous la Présidence Effective de Sa Majesté le Roi

Plus en détail

RAZEL-BEC et le groupe FAYAT acteurs sur le marché des PPP

RAZEL-BEC et le groupe FAYAT acteurs sur le marché des PPP Travaux souterrains Génie civil industriel Ouvrages d art Infrastructures linéaires Barrages Travaux maritimes et fluviaux Environnement et qualitatif Génie urbain Travaux Publics RAZEL-BEC, expert en

Plus en détail

ATTRACTIVITÉ DU MAROC :

ATTRACTIVITÉ DU MAROC : ATTRACTIVITÉ DU MAROC : À LA DÉCOUVERTE DES OCCASIONS D AFFAIRES DANS LES SECTEURS PORTEURS DE CE PAYS Une présentation de : Mohcine Chougrad, spécialiste de l'information d affaires Mai 2015 Qui sommes-nous?

Plus en détail

Conférence «Les contrats de PPP : Alliances Publics-Privés pour le développement économique et social»

Conférence «Les contrats de PPP : Alliances Publics-Privés pour le développement économique et social» Conférence «Les contrats de PPP : Alliances Publics-Privés pour le développement économique et social» Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 14 octobre 2014 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Quarante-deuxième session Vienne, 25-27 novembre

Plus en détail

Guide de l importation et de l exportation 2011

Guide de l importation et de l exportation 2011 Guide de l importation et de l exportation 2011 Ministry of Jobs, Tourism and Innovation Guide sur l importation et l exportation 2011 GUIDE DE L IMPORTATION ET DE L EXPORTATION COLOMBIE-BRITANNIQUE Import/Export

Plus en détail

GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT CAMEROUN PROJET DORSALE A FIBRE OPTIQUE D AFRIQUE CENTRALE (CAB) COMPOSANTE CAMEROUN

GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT CAMEROUN PROJET DORSALE A FIBRE OPTIQUE D AFRIQUE CENTRALE (CAB) COMPOSANTE CAMEROUN GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT Publication autorisée Publication autorisée CAMEROUN PROJET DORSALE A FIBRE OPTIQUE D AFRIQUE CENTRALE (CAB) COMPOSANTE CAMEROUN DEPARTEMENT OOITC Juin 2015

Plus en détail

Le futur compteur communicant gaz. Tout savoir sur...

Le futur compteur communicant gaz. Tout savoir sur... Le futur compteur communicant gaz Tout savoir sur... Votre distributeur de gaz naturel GrDF, Gaz Réseau Distribution France, est la filiale du groupe GDF SUEZ chargée de la gestion du réseau de distribution

Plus en détail

Edy K. ANTHONY Secrétariat Exécutif, OCAL

Edy K. ANTHONY Secrétariat Exécutif, OCAL PRESENTATION DU PROJET/PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT PAR L'OCAL Edy K. ANTHONY Secrétariat Exécutif, OCAL Tunis, 22 24 Avril 2014 SOMMAIRE Introduction ti OCAL Expériences Description du projet Cadre de mise

Plus en détail

Le système de protection sociale en santé en RDC

Le système de protection sociale en santé en RDC REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE Le système de protection sociale en santé en RDC 13/09/2013 1 I. Contexte national Plan II. Mesures de protection

Plus en détail

Centre International de Développement et de Recherche

Centre International de Développement et de Recherche Publication UNGANA 1096 CIDR Tous droits de reproduction réservés Centre International de Développement et de Recherche PROMOTION DE DEVELOPPEMENT LOCAL ET D APPUI AU PROCESSUS DE DECENTRALISATION AU TOGO

Plus en détail

acérola - plessis-grammoire

acérola - plessis-grammoire acérola - plessis-grammoire oap aménagement Le secteur d Acérola se situe au cœur de la commune du Plessis-Grammoire et couvre une surface d environ 5 hectares au coeur du tissu urbain. Il est délimité

Plus en détail

[RISQUE PAYS : COTE D IVOIRE]

[RISQUE PAYS : COTE D IVOIRE] 2015 8 10 Rue Lamblin, Tour BIAO-CI 15ème étage BP 1888 Abidjan 06 Côte d Ivoire www.bloomfield-investment.com Département D Analyses Economiques et Boursières [RISQUE PAYS : COTE D IVOIRE] Le département

Plus en détail

Présenté par Jean Claude Ngbwa, Secrétaire Général de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009

Présenté par Jean Claude Ngbwa, Secrétaire Général de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 PERSPECTIVES DES MARCHES D ASSURANCES AFRICAINS Présenté par Jean Claude Ngbwa, Secrétaire Général de la CIMA DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 2 INTRODUCTION Le thème qui nous a été confié porte sur les

Plus en détail

SYSTEME DES TRANSPORTS EN COMMUN A FORTE CAPACITE DANS LES GRANDES VILLES AFRICAINES ET MECANISMES DE FINANCEMENT (Cas de Kinshasa)

SYSTEME DES TRANSPORTS EN COMMUN A FORTE CAPACITE DANS LES GRANDES VILLES AFRICAINES ET MECANISMES DE FINANCEMENT (Cas de Kinshasa) SYSTEME DES TRANSPORTS EN COMMUN A FORTE CAPACITE DANS LES GRANDES VILLES AFRICAINES ET MECANISMES DE FINANCEMENT (Cas de Kinshasa) Présent senté par: Charles LUTUTA ILONGOSI Président Administrateur DéléguD

Plus en détail

Newsletter presse n 27

Newsletter presse n 27 Direction des Relations avec les Médias N 26/DRM/2014 Newsletter presse n 27 Nos projets Leviers de développement économique Edition électronique Mars 2014 Manel AIT-MEKIDECHE Newsletter n 27 Mars 2014

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

L AFD et LA MICROFINANCE

L AFD et LA MICROFINANCE AFD André Pouillès-Duplaix L AFD et LA MICROFINANCE Plus de vingt ans d expérience Encourager l extension géographique et la diversification des services de microfinance en République Démocratique du Congo

Plus en détail

Travaux du Grand Paris Express PRÉSENTATION DE LA FUTURE GARE DE SAINT-DENIS PLEYEL EN PRÉSENCE DE KENGO KUMA

Travaux du Grand Paris Express PRÉSENTATION DE LA FUTURE GARE DE SAINT-DENIS PLEYEL EN PRÉSENCE DE KENGO KUMA COMMUNIQUE DE PRESSE Travaux du Grand Paris Express PRÉSENTATION DE LA FUTURE GARE DE SAINT-DENIS PLEYEL EN PRÉSENCE DE KENGO KUMA Saint-Denis, mardi 22 septembre 2015 Philippe Yvin, président du directoire

Plus en détail

Du diagnostic au Plan d Actions

Du diagnostic au Plan d Actions PDU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE ROYAN ATLANTIQUE (CARA) 2013-2022 Du diagnostic au Plan d Actions Réunions Publiques Automne 2012 1 Déroulé de la séance Rappel de la démarche (loi, diagnostic,

Plus en détail

La gestion déléguée. l expérience de la LYDEC

La gestion déléguée. l expérience de la LYDEC NOT AN OFFICIAL UNCTAD RECORD Partenariat Public-Privé Privé pour le développement du secteur énergétique en Afrique Vendredi 30 avril 2004 - Marrakech La gestion déléguée de la distribution de l'électricité

Plus en détail

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT The New Climate Economy Report EXECUTIVE SUMMARY La Commission Mondiale sur l Économie et le Climat a été établie pour déterminer s il est possible de parvenir

Plus en détail

Programme d Appui au Développement du Secteur Privé (PADSP) du Cameroun. Le 5 novembre 2013

Programme d Appui au Développement du Secteur Privé (PADSP) du Cameroun. Le 5 novembre 2013 Programme d Appui au Développement du Secteur Privé (PADSP) du Cameroun Le 5 novembre 2013 Plan de la présentation 1. Contexte du Programme 2. Objectifs et méthode du Programme 3. Activités prévues dans

Plus en détail

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD en Bref Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT LA BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT EN BREF 1. CRÉATION ET OBJET La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) est l institution

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES BOURSES MASTERS RECHERCHES POLES D EXCELLENCE

TERMES DE REFERENCES BOURSES MASTERS RECHERCHES POLES D EXCELLENCE TERMES DE REFERENCES BOURSES MASTERS RECHERCHES POLES D EXCELLENCE 1 1. CONTEXTE Le Réseau des Institutions de Formation Forestière et Environnementale d Afrique Centrale a obtenu un don de la Banque Africaine

Plus en détail

CADRAGE DU PROGRAMME D INVESTISSEMENTS PUBLICS 2013 2015

CADRAGE DU PROGRAMME D INVESTISSEMENTS PUBLICS 2013 2015 REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail CADRAGE DU PROGRAMME D INVESTISSEMENTS PUBLICS 2013 2015 Avec l appui de l ensemble de ses partenaires au développement, notamment www.gcpnd.gouv.ci

Plus en détail

Monsieur le président, Mesdames, Messieurs les conseillers généraux,

Monsieur le président, Mesdames, Messieurs les conseillers généraux, Commune de Bevaix Conseil général Rapport du Conseil communal au Conseil général relatif à une demande de crédit de Fr. 1 100 000.- pour la réfection de la rue Monchevaux : Infrastructure et superstructure

Plus en détail

GUIDE D ORIENTATION AUX ORGANISATIONS DE BASE

GUIDE D ORIENTATION AUX ORGANISATIONS DE BASE FONDS D APPUI AUX INITIATIVES RAPPROCHEES (FAIR) GUIDE D ORIENTATION AUX ORGANISATIONS DE BASE I. Contexte/justification II. Eligibilité des actions 1 III. IV. Eligibilité des demandeurs Durée d exécution

Plus en détail

Travail- Justice- Solidarité. Ministère des Mines et de la Géologie. Projet PAGSEM- GUINEE TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT DU CONSULTANT

Travail- Justice- Solidarité. Ministère des Mines et de la Géologie. Projet PAGSEM- GUINEE TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT DU CONSULTANT REPUBLIQUE DE GUINEE Travail- Justice- Solidarité Ministère des Mines et de la Géologie Projet PAGSEM- GUINEE TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT DU CONSULTANT CHARGÉ DE FOURNIR LE LOGICIEL DE GESTION

Plus en détail

GUIDE DE L OPERATEUR PRIVE POUR LE FINANCEMENT DIRECT

GUIDE DE L OPERATEUR PRIVE POUR LE FINANCEMENT DIRECT GUIDE DE L OPERATEUR PRIVE POUR LE FINANCEMENT DIRECT Le présent guide a pour vocation, de fournir aux entreprises, aux PME/PMI, aux Etats, aux collectivités locales et aux entreprises publiques (dans

Plus en détail

VERS UNE NOUVELLE VISION NATIONALE

VERS UNE NOUVELLE VISION NATIONALE VERS UNE NOUVELLE VISION NATIONALE Les occasions et les restrictions du Canada face au transport mondial des marchandises Rapport du Comité sénatorial permanent des transports et des communications Juin

Plus en détail

Œuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté au Bénin. La pauvreté rurale à Bénin

Œuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté au Bénin. La pauvreté rurale à Bénin FIDA/E. Piquion Œuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté au Bénin La pauvreté rurale à Bénin Situé en Afrique de l Ouest, le Bénin couvre une superficie d environ 110

Plus en détail

République de Côte D Ivoire

République de Côte D Ivoire République de Côte D Ivoire LES RENDEZ-VOUS DU GOUVERNEMENT Politiques industrielle et minière pour l émergence de la Cote d Ivoire 1 Jean-Claude BROU, Ministre de l Industrie et des Mines Abidjan, 10

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD - Guide pratique GUIDE PRATIQUE DESTINE AUX OPERATEURS ECONOMIQUES PRIVES 1. PRESENTATION La Banque Ouest

Plus en détail

RAPPORT SUR LES INDICATEURS DE PERFORMANCE DU SECTEUR DES TRANSPORTS AU CAMEROUN

RAPPORT SUR LES INDICATEURS DE PERFORMANCE DU SECTEUR DES TRANSPORTS AU CAMEROUN REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix Travail - Patrie RAPPORT SUR LES INDICATEURS DE PERFORMANCE DU SECTEUR DES TRANSPORTS AU CAMEROUN Réalisé par : M. NGOUMBE Zacharie Consultant Indépendant Yaoundé-Cameroun Sous

Plus en détail

Vision de la planification «TOD Bois-Franc» Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises

Vision de la planification «TOD Bois-Franc» Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises Vision de la planification «TOD Bois-Franc» Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises S O M M A I R E La gare de train Bois-Franc deviendra la troisième station intermodale (métro/gare)

Plus en détail

Ministère des Mines et de la Géologie Comité Technique des Titres

Ministère des Mines et de la Géologie Comité Technique des Titres Ministère des Mines et de la Géologie Comité Technique des Titres MISE SUR LE MARCHE DE TROIS BLOCS BAUXITIQUES EN RÉPUBLIQUE DE GUINÉE APPEL D OFFRES PHASE 1 : APPEL INTERNATIONAL A MANIFESTATION D INTÉRÊT

Plus en détail

Casablanca - Maroc Pour un système de Transport moderne

Casablanca - Maroc Pour un système de Transport moderne Casablanca - Maroc Pour un système de Transport moderne 1 GRANDE METROPOLE AFRICAINE Grands projets de développements Cité Financière Internationale. Hub Pour l Afrique 1 200 Km² avec 70 Km de littoral

Plus en détail

PRESENTATION DE L AGENCE NATIONALE DES PORTS. Avril 2011

PRESENTATION DE L AGENCE NATIONALE DES PORTS. Avril 2011 PRESENTATION DE L AGENCE NATIONALE DES PORTS Avril 2011 1 Mise en place d un cadre législatif et réglementaire L instauration par la Loi 15-02 de: l obligation d exercice des activités portuaires dans

Plus en détail

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E Conclusion d un accord de partenariat pour l implantation d une usine au sein d Atlantic Free Zone à Kénitra De gauche à droite : M. Abdellatif Hadj Hamou, Président du Directoire de MEDZ, M. Alexandre

Plus en détail

AUTORITÉ DU BASSIN DU NIGER (ABN)

AUTORITÉ DU BASSIN DU NIGER (ABN) Langue: Français Original: Français Diffusion: Restreinte AUTORITÉ DU BASSIN DU NIGER (ABN) PROGRAMME INTÉGRÉ DE DÉVELOPPEMENT AGRICOLE ET D ADAPTATION AU CHANGEMENT CLIMATIQUE DANS LE BASSIN DU NIGER

Plus en détail

Le cadre juridique de la fibre optique au Sénégal? Baye Samba DIOP Chef service affaires juridiques ARTP Sénégal baye.diop@artp.sn

Le cadre juridique de la fibre optique au Sénégal? Baye Samba DIOP Chef service affaires juridiques ARTP Sénégal baye.diop@artp.sn Le cadre juridique de la fibre optique au Sénégal? Baye Samba DIOP Chef service affaires juridiques ARTP Sénégal baye.diop@artp.sn PLAN EN TROIS QUESTIONS OU? QUOI? COMMENT? Ou? Le Sénégal se situe à l

Plus en détail