Point sur les projets à besoin de financement (Revue mars 2012)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Point sur les projets à besoin de financement (Revue mars 2012)"

Transcription

1 REPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIC OF CAMEROON ****** ****** Paix Travail Patrie Sommaire Peace Work Fatherland MINISTERE DE L ECONOMIE, DE LA PLANIFICATION, ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ****** MINISTRY OF ECONOMY, PLANNING, AND REGIONAL DEVELOPMENT ****** SECRETARIAT GENERAL ****** Direction Générale de l Economie et de la Programmation des Investissements Publics ****** SECRETARIAT-GENERAL ****** General Directorate of Economy and Public Investments Programming ****** Point sur les s à besoin de financement (Revue mars 2012) Page i

2 Sommaire Sommaire... ii Introduction Générale Présentation de la politique économique du Cameroun Présentation des Projets Infrastructures portuaires Projet de création du port en eaux profondes de Limbé Dragage du Chenal du port de Douala Infrastructures aéroportuaires Rénovation de l aéroport de Douala Infrastructures énergétiques Projet de réhabilitation, de renforcement des infrastructures électriques et d électrification rurale Projet d interconnexion électrique Cameroun-Nigéria (Garoua-Yola) Electrification rurale par mini centrales hydroélectriques dans certaines localités du Cameroun Electrification rurale par énergie solaire de 150 localités du Cameroun Electrification rurale dans quatorze communes du bassin agricole Aménagement hydroélectrique de Njock Aménagement hydroélectrique de Song Dong Barrage hydroélectrique de Birni à Warack Construction d une centrale éolienne à Bamboutos Infrastructures routières Construction de la route Olama-Kribi Construction de la route Maroua-Bogo Construction de la Ring Road Construction de la route EBOLOWA LOLODORF KRIBI Construction de la route EBOLOWA AKOM II KRIBI Construction de la route OLAMA LOLODORF Construction de l AUTOROUTE YAOUNDE--DOUALA Construction du PONT SUR LA SANAGA à NATCHIGAL Réhabilitation de la route YAOUNDE--BAFIA BAFOUSSAM... 24

3 Construction de la route DJOUM-MINTOM-Frontière CONGO Bitumage de la route KUMBA-MAMFE Construction de la route KRIBI-CAMPO Construction de la route BERTOUA-BATOURI-KENZOU-Frontière RCA Bitumage de la route MALTAM-FOTOKOL et de la Bretelle BODOMAKARY-HILE ALIFA-KARENA-KATEKIME Construction d un pont sur le fleuve Ntem à NYABESSANG et de ses accès Construction de la route Dschang-Bakebe Autoroute Yaoundé-Nsimalen Infrastructures ferroviaires Plan Directeur Ferroviaire National (PDFN) Infrastructures socio-économiques Projet de Protection des Berges des fleuves Logone et Chari Programme gouvernemental de construction de logements sociaux et d aménagement de parcelles constructibles Projet de construction et d équipement de l hôpital régional annexe de Mbalmayo spécialisé au traitement des grands brulés Construction et Réhabilitation des ouvrages de franchissement aux carrefours TROPICANA et TROIS STATUES à Yaoundé TROPICANA Constructions urbaines SAWA Beach Mines et industries Projet d exploitation du cobalt et du nickel de Lomié (GEOVIC) Projet d exploitation du fer de Mbalam (y compris la construction de 500 km de voies ferrées) Projet d exploitation du fer à Djoum Projet d exploitation de la bauxite de Minimartap Projet d exploitation de la bauxite à Fongo-Tongo Construction d une usine d engrais chimiques Extension d Alucam Construction d une aluminerie à Kribi Technopole industriel d Edéa Construction d une unité de liquéfaction du gaz naturel à Kribi... 40

4 Introduction Générale Introduction Générale Dans la poursuite des objectifs fixés dans le cadre de sa vision de développement à l horizon 2035 à savoir devenir «Un Pays Emergent, Démocratique et Uni dans sa Diversité», le Cameroun n entend ménager aucun effort dans la modernisation de son tissu productif à travers le développement des infrastructures portuaires, routières ou encore énergétiques. La mise en œuvre de l ensemble de ces grands chantiers requiert de la part de l Etat du Cameroun de : mobiliser le secteur privé local dans le but de susciter de la part de ce dernier une adhésion à la vision de développement ; disposer d importants moyens en vue d assurer le financement de sa politique économique. Afin de répondre à cette dernière contrainte, le Gouvernement entend d une part, relever progressivement la part consacrée aux dépenses d investissement dans le son budget durant les prochaines années et d autre part, mener une politique d endettement prudente axée sur la gestion soutenable de la dette. C est en ce sens que le Cameroun envisage le développement et/ou la consolidation de la coopération avec les partenaires techniques et financiers avec une option sur le partenariat gagnant-gagnant. Le présent document vise la présentation d une gamme de s à soumettre aux potentiels investisseurs désireux d accompagner le Gouvernement dans sa fonction régalienne de fourniture de services publics. Pendant que la première partie s attardera sur la politique économique du Cameroun sur les prochaines années, la deuxième quant à elle présentera respectivement les s à besoin de financement dans une logique sectorielle 1

5 La politique économique du Cameroun 1. Présentation de la politique économique du Cameroun Les orientations stratégiques du Gouvernement s articulent autour de la vision à long terme (2035). Cette vision qui marque la volonté du Cameroun de devenir un pays émergent, démocratique et uni dans sa diversité intègre quatre objectifs généraux à savoir : réduire la pauvreté à un niveau socialement acceptable ; devenir un pays à revenu intermédiaire ; atteindre le stade de Nouveau Pays Industrialisé et ; renforcer l unité nationale et consolider le processus démocratique. Le Document de Stratégie pour la Croissance et l Emploi (DSCE) qui couvre les dix premières années de la vision à long terme est centré sur l accélération de la croissance, la création d emplois formels et la réduction de la pauvreté. La mise en œuvre de ce document devrait permettre au Gouvernement de : porter la croissance à 5,5% de moyenne annuelle entre 2010 et 2020 ; créer entre et emplois par an, avec pour effet de ramener le taux de sous-emploi de 76% à moins de 50% à l horizon 2020 ; ramener le taux de pauvreté monétaire de 40% en 2007 à moins de 28% en 2020 ; réaliser à l horizon 2020, l ensemble des objectifs du millénaire pour le Développement (OMD). Pour atteindre ces objectifs, le Gouvernement camerounais voudrait mettre un accent particulier sur le développement des infrastructures routières et énergétiques. Infrastructures routières Dans le sous-secteur routier, les orientations stratégiques à moyen et long termes du Gouvernement à l horizon de la stratégie sont cohérentes avec le scénario ambitieux du Plan Directeur Routier et la stratégie sectorielle élaborés. A cet effet, le Cameroun ambitionne faire passer la fraction du réseau routier bitumé de 10% actuellement à 17% à l horizon Infrastructures de production d énergie Le Cameroun compte successivement résorber définitivement le déficit structurel, accompagner les besoins énergétiques pour l atteinte des objectifs de croissance escomptés, devenir un exportateur d électricité et contribuer 2

6 La politique économique du Cameroun ainsi à l équilibre de la balance commerciale du pays. Il s agira à l horizon 2020 de porter les capacités de production du pays à MW. Le programme d aménagement dans le sous-secteur énergétique contient des actions de court, moyen et long termes, correspondant à l objectif suscité. 3

7 Les s d Investissement 2. Présentation des Projets 2.1. Infrastructures portuaires Projet de création du port en eaux profondes de Limbé le port sera construit dans la localité de Ngueme, sur route de Sonara et sera constitué de trois terminaux qui recevront uniquement containers en fonction de leurs gabarits. 400 emplois directs et pas moins de 4000 emplois indirects escomptés. Intérêt du promouvoir et réguler le développement économique et social du secteur portuaire à travers construction infrastructures portuaires pouvant accueillir navires de fort tirant d eau. Etudes techniques réalisées notamment études de du faisabilité. Coût du 231 milliards de FCFA. fin travaux : 2015 Financement à rechercher. Source : MINTRANS/MINEPAT 4

8 Les s d Investissement Dragage du Chenal du port de Douala Description du Extraction des matériaux situés sur le fond du plan d eau du port de Douala. Réalisation des travaux de génie portuaire (creusement de bassins ou de chenaux) ; Entretenir les chenaux fluviaux ou maritimes Effectuer des opérations de remblaiement pour reconstituer les plages ou gagner des terres sur la mer Intérêt du Création de près de emplois directs, indirects ou indirects induits. Augmentation du chiffre d affaires du CNIC et des devises grâce aux activités dont il permettra la réalisation. Elargissement tant de la base industrielle du Cameroun que de la palette des métiers pratiqués dans ce pays C est une activité qui se fait périodiquement du Coût du 140 milliards de FCFA. Le dragage du chenal d entrée au port de Douala s inscrit en réalité dans une périodicité de 03 à 05 ans. Mais le actuel envisage des travaux de dragages de grande ampleur Financement du Le financement est à rechercher. Source : MINTRANS/MINEPAT 5

9 Les s d Investissement 2.2. Infrastructures aéroportuaires Rénovation de l aéroport de Douala Description du Réfection et réaménagement de quelques zones de l aéroport de Douala. Intérêt du l amélioration de la qualité des services dans cet aéroport Amélioration le confort de la clientèle Une partie de financement a été trouvée (BM 5,3 du milliards). Requête de financement pour bouclage du financement adressée à la SFI qui avait alors proposé la mise en œuvre d un PPP des aéroports de Douala et de Yaoundé Coût du 15,3 milliards de fcfa. Le ayant démarré en 2011 durera 2 ans. Financement du Recherche des financements additionnels est en cours Source : MINTRANS/MINEPAT 6

10 Les s d Investissement 2.3. Infrastructures énergétiques Projet de réhabilitation, de renforcement des infrastructures électriques et d électrification rurale Intérêt du Améliorer taux accès à électricité des populations. Etudes techniques disponibles. Réhabilitation et renforcement unités production ; Construction et renforcement postes transformation ; Réhabilitation et extension réseaux HT/MT/BT ; Renforcement branchements et éclairage public ; du Coût du 68,7 milliards de FCFA Délai exécution : 48 mois. Intentions financements Acteurs BAD Etat du Cameroun AES Sonel Abonnés Montants (FCFA) Dans cas contraire, le financement entier à rechercher. Source : MINEE/MINEPAT 7

11 Les s d Investissement Projet d interconnexion électrique Cameroun-Nigéria (Garoua-Yola) Développer infrastructures de transport et de distribution énergie électrique dans localités de Adamaoua et du Nord frontalières au Nigéria. Intérêt du Electrification localités Frontalières des deux pays avec augmentation taux accès à énergie électrique ; Amélioration conditions socio-économiques, du cadre vie populations et garantie de essor de tous secteurs de l économie Exportation de l énergie électrique. Etudes techniques en cours. du Coût du 40 milliards de FCFA (Coût estimé) Durée réalisation du : 04 ans. Financement entièrement à recherché. Source : MINEE/MINEPAT 8

12 Les s d Investissement Electrification rurale par mini centrales hydroélectriques dans certaines localités du Cameroun Intérêt du Electrification de 25 localités par petites centrales hydro électriques ; Accès aux services énergétiques modernes (éclairage, audiovisuel, froid médical, etc.) ; Accès à force motrice Réalisation infrastructures d électrification rurale fiable ; Amélioration de gouvernance dans sous-secteur de l électrification rurale ; Amélioration de gestion décentralisée et l appui aux opérateurs privés nationaux ; Formation/création petits métiers liés à technologie d énergie d hydro électrique. Etudes techniques disponibles du Coût du 13,3 milliards de FCFA Mise en œuvre du prévue pour durée de 2 ans. Budget d Investissement Public (BIP) du Gouvernement Camerounais sous forme de Taxes et Droits de douanes ; Partenaires : 13,3 milliards de F CFA. Source : MINEE/MINEPAT 9

13 Les s d Investissement Electrification rurale par énergie solaire de 150 localités du Cameroun Electrification 150 localités par petites centrales d énergie solaire. Formation cadres de suivi du MINEE (DHH, DEL) et populations bénéficiaires aux métiers d énergie. Intérêt du Amélioration taux accès à électricité populations rurales ; Production énergie fiable et continue à moindre coût ; Réalisation infrastructures électrification rurale fiable ; Formation et création de métiers liés à technologie solaire. Etudes techniques disponibles du Coût du 10,3 milliards de FCFA Durée : 2 ans BIP : Taxes et droits de douane ; Les partenaires 10,3 milliards de Fcfa Source : MINEE/MINEPAT 10

14 Les s d Investissement Electrification rurale dans quatorze communes du bassin agricole Intérêt du Electrification de 14 communes du bassin agricole du Mungo (Njombe, Loum, Manjo, Nkongsamba, Malong, Baré, Banwa, Bakou, Bafang, Bana, Kekem, Santchou et Dshang ). Electrification de 04 localités par petites centrales hydroélectrique ; Electrification de 23 localités par raccordement au réseau AES Sonel ; Electrification de 17 localités par central diesel isolées. Améliorer taux d accès à électricité populations concernées Fourniture de électricité pour activités à caractères économique (industrie agricole commerce etc.) Etudes techniques disponibles. du Coût du 7,4 milliards de FCFA. Durée : 4 ans BIP : Taxes et droits de douane Partenaires 7,4 milliards de FCAFA Source : MINEE/MINEPAT 11

15 Les s d Investissement Aménagement hydroélectrique de Njock Le d aménagement hydroélectrique de Njock sur le Nyong couvrira régions du Centre, Sud, Littoral, Ouest, du Sud-Ouest et Nord-Ouest. Le barrage sera doté d une puissance de 200 Mégawatts. Intérêt du Renforcer réseau interconnecté Sud (RIS) ; Augmenter taux accès à l énergie électrique populations ; Améliorer conditions socio-économiques et cadre de vie des populations ; Garantir essor de tous secteurs de l économie. Etudes techniques en cours. du Coût du 180 milliards de FCFA (coût estimé) Durée exécution : 48 mois. Financement à rechercher. Source : MINEE/MINEPAT 12

16 Les s d Investissement Aménagement hydroélectrique de Song Dong La puissance ouvrage 280 Mégawatts. Intérêt du Accroitre taux de desserte en énergie électrique ; Réduction coûts énergie au niveau ménages et industries Etudes techniques en cours. du Coût du 184,2 milliards de FCFA (coût estimé) Durée exécution : 96 mois. Financement à rechercher. Source : MINEE/MINEPAT 13

17 Les s d Investissement Barrage hydroélectrique de Birni à Warack Construction barrage hydroélectrique d une puissance de 75 MW, ainsi qu une ligne évacuation énergie. Intérêt du Augmentation offre en énergie électrique Projet en phase de maturation. du Coût du 85 milliards de FCFA (coût estimé) A déterminer Financement à rechercher. Source : MINEE/MINEPAT 14

18 Les s d Investissement Construction d une centrale éolienne à Bamboutos Intérêt du Construction centrale à partir du vent au moyen d un dispositif aérogénérateur ad hoc dans monts Bamboutos Améliorer couverture et qualité du service en matière accès à électricité. du Etudes préliminaires sur caractéristiques du vent en cours. Coût du Non déterminé Financement à rechercher. Source : MINEE/MINEPAT 15

19 Les s d Investissement 2.4 Infrastructures routières Construction de la route Olama-Kribi Description Seconde phase construction route Yaoundé Kribi ; La première phase, achevée en 2010 (Yaoundé Olama) ; Ce vise à relier capitale au pôle économique Kribi. Il s agit de construction de 204 km route. Intérêt du Raccorder capitale au pôle économique de Kribi. Etat maturité Avant Projet Détaillé et Document de Consultation des Entreprises disponibles Coût du 100 milliards de FCFA (Coût estimé) Durée réalisation : 65 mois Financement à rechercher. Source : MINTP/MINEPAT 16

20 Les s d Investissement Construction de la route Maroua-Bogo Description Le est situé dans région Extrême-Nord. L itinéraire permet de relier Maroua à Bogo en passant par Balaza ; Longue de 37 km, elle fait partie de route nationale N 3 Intérêt Favoriser échanges entre localités ; Le désenclavement de région ; Faciliter brassage populations. Etat maturité Les études techniques sont disponibles. Coût 16,7 milliards de FCFA 24 mois nécessaires pour réaliser ouvrage. 3 milliards alloué dans cadre du dernier emprunt obligataire en guise avance démarrage travaux ; La recherche financement s élève à 13,7 milliards de FCFA. Source : MINTP/MINEPAT 17

21 Les s d Investissement Construction de la Ring Road Boucle routière partant de Bamenda pour remonter vers nord jusqu'à Nkambe et redescendre en longeant frontière Nigeria. Bitumage 358 km route. Intérêt du le désenclavement de cette partie du territoire camerounais ; faciliter échanges avec pays voisins (notamment le Nigéria). Le premier lot de cette boucle (Ndop-Kumbo, 60km) du attribué à l entreprise Sogea-Satom Cameroun, est en cours bitumage Les autres appels d offres en cours de préparation. Coût du 155 milliards de FCFA (coût estimatif). durée travaux déterminée après finalisation appels d offres. 12 milliards de FCFA alloué dans emprunt obligataire. Besoin de financement : 143 milliards de FCFA. Source : MINTP/MINEPAT 18

22 Les s d Investissement Construction de la route EBOLOWA LOLODORF KRIBI Intérêt du Bitumage 183 Km de routes dans l optique du désenclavement de la Région du Sud. Réduire les surcouts ainsi engendrés par le contournement ; Améliorer fluidité échanges intra-régional du Sud. Rallier bassin de production Ebolowa à zone portuaire Kribi en passant par Lolodorf ; Augmenter flux commerciaux entre Cameroun, Gabon et Guinée équatoriale à travers marchés frontaliers Abang-Minko et Kyé-Ossi. du Études de faisabilité et autres études topographiques disponibles. Coût du Environ 73,2 milliards de FCFA et 2014 Financement à recherché. Source : MINTP/MINEPAT 19

23 Les s d Investissement Construction de la route EBOLOWA AKOM II KRIBI Le est situé dans la région du Sud. L itinéraire permet de relier Ebolowa, chef lieu de la région du Sud, à Kribi, chef lieu du département de l Océan et terminal maritime, en passant par la riche zone forestière, agricole et piscicole du pays. Il s agira ainsi de bitumer 170 Km de routes suivant les tronçons Abolowa-Akom II (85 km) et Akom II-Kribi (85 km). Intérêt du Renforcement de l unité nationale par l établissement des liaisons permanentes avec les autres régions du Cameroun ; Désenclavement de la région ; Faciliter les mouvements des biens et personnes dans une zone à fortes potentialités agricoles. du Avant Projet Détaillé et Document de Consultation des Entreprises sont pris en charge par le BIP Ces études seront disponibles avent la fin de l année. Coût du 68 milliards de FCFA (coût estimé) La durée de réalisation des travaux est de 30 mois. Financement recherché. Source : MINTP/MINEPAT 20

24 Les s d Investissement Construction de la route OLAMA LOLODORF Bitumage 95 Km de routes dans Région Sud Cameroun Intérêt du Désenclavement d un important bassin de production ; Études de faisabilité et techniques disponibles. du Coût du 38 milliards de FCFA Financement à rechercher. Source : MINTP/MINEPAT 21

25 Les s d Investissement Construction de l AUTOROUTE YAOUNDE--DOUALA Autoroute 2x2 voies avec aire de stationnement Intérêt du améliorer trafic entre capitales politique et économique du Cameroun. Un Comité interministériel de Suivi du désigné du par le MINTP. Les termes de références pour réalisation études techniques élaborés. Poursuite études techniques Coût du 500 milliards de FCFA (coût estimé) Le financement à rechercher. 22

26 Les s d Investissement Construction du PONT SUR LA SANAGA à NATCHIGAL Pont de 850 m entre Batchenga et Ntui coule Intérêt du Désenclavement des zones à fortes productions agricoles et/ou pastorales. Etudes disponibles depuis Septembre du Coût du 24 milliards de FCFA Le financement à rechercher. Source : MINTP/MINEPAT 23

27 Les s d Investissement Réhabilitation de la route YAOUNDE--BAFIA BAFOUSSAM Réhabilitation axe routier reliant grand Centre et grand ouest (240 km). Fermeture des creux sur la chaussée ; Elargissement chaussée à certains endroits Relèvement des virages où besoin est. Intérêt du Améliorer qualité chaussée État de maturité Études de faisabilité disponibles. du Coût du d environ 84,35 milliards de FCFA Le financement à rechercher. Source : MINTP/MINEPAT 24

28 Les s d Investissement Construction de la route DJOUM-MINTOM-Frontière CONGO L itinéraire permet de relier Yaoundé à Brazzaville, les chefs lieux de départements du Dja et Lobo à Yaoundé en passant par Mbalmayo. La route Mintom-frontière Congo longue de 132 km comporte deux lots pouvant être ramené à un seul à savoir Mintom-Lele (62 km) et Lele-Frontière Congo (71 km). Intérêt du Sur le plan national Améliorer niveau de service de cette partie du réseau prioritaire ; Faciliter mouvement produits de cette région à fortes potentialités agricoles. Sur le plan international Renforcement intégration sous régionale entre Yaoundé et Brazzaville à travers développement échanges entre les deux pays État de maturité Études de faisabilité disponibles. du Coût du 79,6 milliards de FCFA. Le temps de réalisation : 48 mois. Le financement à rechercher. Source : MINTP/MINEPAT 25

29 Les s d Investissement Bitumage de la route KUMBA-MAMFE Infrastructures à réaliser dans cadre du TIPAC (Transit Inter Etats des Pays de l Afrique centrale) Construction de (108 km) entre villes Kumba et Mamfé ; Intérêt du Renforcement intégration régionale ; Développement d un réseau routier national intégré. État de maturité Etudes techniques réalisées en du Actualisation imminent et sera financée par le FED. Coût du 44,024 milliards de FCFA (coût estimé). Le temps de réalisation : 48 mois. Le financement à rechercher. Source : MINTP/MINEPAT 26

30 Les s d Investissement Construction de la route KRIBI-CAMPO L itinéraire permet de relier chef lieu département Océan et terminal Maritime Campo, en passant par riche zone forestière, agricole et piscicole du pays. Cet axe de 75 km permettra, avec construction du port en eaux profondes de Kribi, de desservir Guinée équatoriale. Intérêt du Désenclavement de région à forte densité de population ; Faciliter le mouvement produits dans cette région à forte potentialités agricoles ; Intensifier échanges avec pays voisins (Gabon, Guinée équatoriale) État de maturité L Avant Projet Détaillé à produire. du L étude de faisabilité y relative est en cours de passation. Coût du 26,5 milliards de FCFA (coût estimé) Le temps de réalisation : 48 mois. Le financement à rechercher. Source : MINTP/MINEPAT 27

31 Les s d Investissement Construction de la route BERTOUA-BATOURI-KENZOU-Frontière RCA Longue de 215 km, cette route permet de relier Bertoua, capitale de la région de l Est à Kenzou (frontière RCA). Longue de 215 km. Le est composé de trois lots : Bertoua-Akokan (46,3 km) ; Akokan-Batouri (49,1 km) ; Batouri-Kenzou-Frontière RCA (120 km). Intérêt du Désenclavement : principalement les départements de la Kadey et du Lom et Djerem ; Développement du réseau routier national en assurant les liaisons avec les autres régions ; Faciliter mouvement produits dans cette région à forte potentialités agricoles ; Intensifier échanges avec pays voisins (Gabon, Guinée équatoriale) État de maturité du Etudes techniques sur les deux premiers tronçons disponibles. Coût du 70 milliards de FCFA (coût estimé). Temps de réalisation : 72 mois. Le financement à rechercher. Source : MINTP/MINEPAT 28

32 Les s d Investissement Bitumage de la route MALTAM-FOTOKOL et de la Bretelle BODO-MAKARY-HILE ALIFA-KARENA-KATEKIME Route reliant République Fédérale du Nigéria à République du Tchad en passant par République du Cameroun. Bitumage de 143 km dont 73 km pour le tronçon Maltam-Fotokol et 70 km pour le reste. Intérêt du Désenclavement de zone du lac Tchad ; Renforcement de l intégration sous régionale (TchadCameroun-Nigéria) Faciliter mouvement produits dans région à forte potentialités agricoles ; État de maturité du Etudes techniques réalisées dans années 80 en cours d actualisation et prises en charge par Budget Investissement Cameroun. Coût du 72,6 milliards de FCFA (coût estimé) Le temps de réalisation : 36 mois. Financement à rechercher. Source : MINTP/MINEPAT 29

33 Les s d Investissement Construction d un pont sur le fleuve Ntem à NYABESSANG et de ses accès Projet situé dans région du Sud, dans département Vallée du Ntem à Nyabessang vers frontière avec Guinée Equatoriale. Construction pont bipoutre mixte acier/béton et 1,5 km de longueur. Intérêt du Régulariser trafic de part et d autre de ce pont tout au long de l année; Redynamiser échanges. État de maturité Avant Projet Détaillé disponible du Coût du 11 milliards de FCFA (coût estimé). Temps de réalisation : 24 mois. Financement à rechercher. Source : MINTP/MINEPAT 30

34 Les s d Investissement Construction de la route Dschang-Bakebe Itinéraire permettant de relier dans région Ouest villes de Dschang et Bakebe en passant par Minji. Les travaux consistent principalement à la réhabilitation de cette route. Intérêt du Amélioration du trafic ; Intensification des échanges entre les différentes localités desservies État de maturité Etudes techniques en cours Coût du A déterminer A déterminer financement à rechercher. du Source : MINTP/MINEPAT 31

35 Les s d Investissement Autoroute Yaoundé-Nsimalen Description du Il permettra de relier le centre ville et l aéroport international de Nsimalen au centre ville. Intérêt du Faciliter accès à l aréroport de Yaoundé Nsimalen Etudes de faisabilité disponibles du Coût du 64,9 milliards de fcfa (coût estimé) Financement du Recherche financements en cours Source : MINHDU/MINEPAT 32

36 Les s d Investissement 2.5 Infrastructures ferroviaires Plan Directeur Ferroviaire National (PDFN) Description du Ce propose un nouveau tracé qui permettra d interconnecter le Cameroun avec les pays voisins tout en désenclavant les bassins de production agricoles et miniers Intérêt du Relier les principaux ports aux zones minières du pays pour faire émerger l industrie camerounaise et ainsi, boosté les exportations dans la sous région. du Le plan directeur a déjà été réalisé et il s agit de procéder à la mise en œuvre. Coût du 14976,5 milliards de FCFA (coût estimé) Horizon : Financement du Recherche financements en cours Source : MINEPAT 33

37 Les s d Investissement 2.6 Infrastructures socio-économiques Projet de Protection des Berges des fleuves Logone et Chari Restauration des berges pour éviter apparition des dommages ayant des conséquences irréversibles (ruptures digues, inondation villages entiers, destruction infrastructures sociales et routières, destruction aménagement hydro agricoles, destruction habitats, destruction environnement, changement du lit des fleuves avec leur corolaire de perte portions du territoire national etc.) Intérêt du du Sécurité personnes et biens de zone, fortement peuplée. Maintien des potentialités économiques offertes par le fleuve dans toute la zone (cultures pluviales et des zones de maraîchage ; pêche ; élevage ; etc.) Eviter incidents politiques et diplomatiques que pourrait créer déplacement progressif en cours du fleuve Logone (frontière naturelle avec Tchad) vers intérieur du Cameroun. Etudes techniques, financières, socio économiques et environnementales sont disponibles. Coût du 22,1 milliards de FCFA. Le peut être exécuté en 36 mois (3 ans). Pour année 2012, 950 millions de FCFA ont été alloués à ce (Zone de Kousseri et Mara à Velé) dans le Budget du MINEPAT. Le reste du financement, soit 21,1 milliards de FCFAà rechercher. Source : MINEPAT 34

38 Les s d Investissement Programme gouvernemental de construction de logements sociaux et d aménagement de parcelles constructibles Il vise construction logements sociaux répartis dans les deux métropoles (Yaoundé et Douala), ainsi que Chefs lieux régions, des départements et les villes universitaires. Intérêt du Résorption du problème de déficit en logements décent au Cameroun ; Amélioration des conditions de vie des populations ; du Etudes préliminaires disponibles. Coût du 907,1 milliards de FCFA (coût estimé). phase pilote de 2500 (1300 à Yaoundé et 1200 à Douala) logements lancée en 2011 pour livraison en Le calendrier pour logements restants (environ 7500) sera produit dès la disponibilité d un partenaire pour mettre en œuvre la suite logements : financement recherchés (environ 725,7 milliards) ; et partenaire Source : MINHDU/MINEPAT 35

39 Les s d Investissement Projet de construction et d équipement de l hôpital régional annexe de Mbalmayo spécialisé au traitement des grands brulés Ce vise la construction dans la ville de Mbalmayo, d un hôpital de référence à Mbalmayo, spécialisé dans le traitement des grands brûlés et de le doter d un plateau technique complet moderne. Intérêt du Réduction taux de mortalité au Cameroun, et plus spécifiquement par brûlure; du Etudes de préfaisabilité sont disponibles. Coût du 15 milliards de FCFA. Durée exécution : 3 ans. Le financement du est à rechercher. Source : MINSANTE/MINEPAT 36

Le secteur de l électricité au Cameroun. Forum Minier 27 Mai 2009 Yaoundé

Le secteur de l électricité au Cameroun. Forum Minier 27 Mai 2009 Yaoundé Le secteur de l électricité au Cameroun Forum Minier 27 Mai 2009 Yaoundé 1 Introduction Insuffisance en approvisionnement de l énergie est estimée de réduire la croissance du PIB par 2% L électricité est

Plus en détail

LE TRENTENAIRE DU RENOUVEAU

LE TRENTENAIRE DU RENOUVEAU 1982 2012 : LE TRENTENAIRE DU RENOUVEAU ACQUIS ECONOMIQUES ET INFRASTRUCTURELS POUR UN CAMEROUN EMERGENT MINISTERE DE L ECONOMIE, DE LA PLANIFICATION ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE 1 Sommaire A. Le

Plus en détail

REUNION DES MINISTRES DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DES PAYS DE LA ZONE FRANC (PARIS, LE 02 OCTOBRE 2015)

REUNION DES MINISTRES DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DES PAYS DE LA ZONE FRANC (PARIS, LE 02 OCTOBRE 2015) REUNION DES MINISTRES DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DES PAYS DE LA ZONE FRANC (PARIS, LE 02 OCTOBRE 2015) CONJONCTURE ECONOMIQUE, FINANCIERE ET MONETAIRE DES ETATS MEMBRES DE LA COMMUNAUTE ECONOMIQUE ET

Plus en détail

LA BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ET LE DEFI DES INFRASTRUCTURES DE DEVELOPPEMENT

LA BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ET LE DEFI DES INFRASTRUCTURES DE DEVELOPPEMENT LA BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ET LE DEFI DES INFRASTRUCTURES DE DEVELOPPEMENT 1 PLAN I. LA BOAD EN BREF II. LE ROLE DES INFRASTRUCTURES DANS LE DEVELOPPEMENT III. LE FINANCEMENT DES INFRASTRUCTURES

Plus en détail

Les opportunités d investissement au Togo

Les opportunités d investissement au Togo Les opportunités d investissement au Togo Forum Economique Afrique - Japon 10-11 Juin 2014 République du Togo 1 SURVOL DES AXES DE DEVELOPPEMENT MAJEURS DU TOGO Infrastructures : Construction et Renforcement

Plus en détail

Banque africaine de Développement

Banque africaine de Développement Banque africaine de Développement Sommaire Stratégies de la Banque au Cameroun pour la période 2010-2014 2014 Engagements de la Banque au Cameroun Portefeuille actif du secteur énergie et programme de

Plus en détail

Séminaire régional sur l Engagement parlementaire sur la question du Lac Tchad

Séminaire régional sur l Engagement parlementaire sur la question du Lac Tchad Séminaire régional sur l Engagement parlementaire sur la question du Lac Tchad Hotel Kempinski N Djamena, Tchad 19 février 2013 Par: Ahmed SEDICK Hydrologue Principal CBLT 1 ETAT DE LIEUX DU PROJET DE

Plus en détail

STRATEGIE DE L AUTORITE PORTUAIRE POUR LE DEVELOPPEMENT DU PORT DE SAN PEDRO

STRATEGIE DE L AUTORITE PORTUAIRE POUR LE DEVELOPPEMENT DU PORT DE SAN PEDRO HOTEL PULLMAN ABIDJAN JUIN 2009 STRATEGIE DE L AUTORITE PORTUAIRE POUR LE DEVELOPPEMENT DU PORT DE SAN PEDRO Présentation DESIRE DALLO Directeur Général Port Autonome de San Pedr Port Autonome de San Pedr

Plus en détail

SOMMAIRE 1 LE PLAN DIRECTEUR CONSENSUEL DES TRANSPORTS EN AFRIQUE CENTRALE (PDCT-AC)...15

SOMMAIRE 1 LE PLAN DIRECTEUR CONSENSUEL DES TRANSPORTS EN AFRIQUE CENTRALE (PDCT-AC)...15 SOMMAIRE 1 LE PLAN DIRECTEUR CONSENSUEL DES TRANSPORTS EN AFRIQUE CENTRALE (PDCT-AC)...15 1.1 LES 31 PROJETS DONT LES FINANCEMENTS SONT PRESSENTIS... 15 1.2 LES 24 PROJETS EN RECHERCHE DE FINANCEMENT...

Plus en détail

Enjeux et défis du financement des infrastructures - Études de cas sur les partenariats public-privé (PPP)

Enjeux et défis du financement des infrastructures - Études de cas sur les partenariats public-privé (PPP) Enjeux et défis du financement des infrastructures - Études de cas sur les partenariats public-privé (PPP) Yves Boudot, Directeur du département Afrique de l AFD Conference régionale FMI, Yaoundé, Cameroun

Plus en détail

9 ème REUNION DU COMITE CONSULTATIF REGIONAL DU PARTENARIAT POUR LES FORÊTS DU BASSIN DU CONGO (PFBC)

9 ème REUNION DU COMITE CONSULTATIF REGIONAL DU PARTENARIAT POUR LES FORÊTS DU BASSIN DU CONGO (PFBC) Banque de Développement des Etats de l Afrqiue Centrale 9 ème REUNION DU COMITE CONSULTATIF REGIONAL DU PARTENARIAT POUR LES FORÊTS DU BASSIN DU CONGO (PFBC) «Mise en place d un Fonds pour l Economie Verte

Plus en détail

Chapitre 31 : COOPERATION INTERNATIONALE

Chapitre 31 : COOPERATION INTERNATIONALE Chapitre 31 : COOPERATION INTERNATIONALE SOMMAIRE I. LISTE DES GRAPHIQUES... 421 II. LISTE DES TABLEAUX... 421 III. PRESENTATION... 422 IV. MÉTHODOLOGIE... 422 V. SOURCES DE DOCUMENTATION... 422 Chapitre

Plus en détail

SOUS THEME : LES INFRASTRUCTURES

SOUS THEME : LES INFRASTRUCTURES REPUBLIQUE DU CAMEROUN PAIX-TRAVAIL-PATRIE ---------------------- MINISTERE DU DEVELOPPEMENT URBAIN ET DE L HABITAT ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROON PEACE-WORK-FATHERLAND ----------------------

Plus en détail

8 è FORUM GERMANO AFRICAIN SUR L ENERGIE Hamburg, 13-15 avril 2014

8 è FORUM GERMANO AFRICAIN SUR L ENERGIE Hamburg, 13-15 avril 2014 8 è FORUM GERMANO AFRICAIN SUR L ENERGIE Hamburg, 13-15 avril 2014 DEFIS, ATOUTS ET OPPORTUNITES D INVETISSEMENT DANS LE SECTEUR DE L ENERGIE AU CAMEROUN PAR DR. BASILE ATANGANA KOUNA, MINISTRE DE L EAU

Plus en détail

Répertoire des fiches signalétiques PROJETS D INFRASTRUCTURES STRATEGIQUES E D I T I O N D E JANVIER 2008, VOLUME I

Répertoire des fiches signalétiques PROJETS D INFRASTRUCTURES STRATEGIQUES E D I T I O N D E JANVIER 2008, VOLUME I REPUBLIQUE DU CAMEROUN SERVICES DU PREMIER MINISTRE SECRETARIAT GENERAL REPUBLIC OF CAMEROON PRIME MINISTER S OFFICE SECRETARIAT GENERAL PROJETS D INFRASTRUCTURES STRATEGIQUES Répertoire des fiches signalétiques

Plus en détail

L AFD AU CAMEROUN. La mise en œuvre du Contrat de Désendettement et de Développement (C2D)

L AFD AU CAMEROUN. La mise en œuvre du Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) L AFD AU CAMEROUN La mise en œuvre du Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) LUTTER CONTRE LA PAUVRÉTÉ ET FAVORISER UNE CROISSANCE ÉCONO Le groupe de l AFD intervient au Cameroun depuis les

Plus en détail

LE SECTEUR DU TRANSPORT. Situation Général. Le transport routier au Togo

LE SECTEUR DU TRANSPORT. Situation Général. Le transport routier au Togo LE SECTEUR DU TRANSPORT Situation Général Le Togo est une bande de terre d une superficie de 56 600 km 2 avec une façade maritime de 50km de longueur environ. En matière d infrastructures de transports,

Plus en détail

Chapitre 17: EAU ET ENERGIE

Chapitre 17: EAU ET ENERGIE Chapitre 17: EAU ET ENERGIE SOMMAIRE I. LISTE DES TABLEAUX... 245 II. PRESENTATION... 246 III. METHODOLOGIE... 246 IV. SOURCES DE DOCUMENTATION... 246 Chapitre 17: Eau et énergie Page 244 I. LISTE DES

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Table Ronde pour le financement du développement du Bénin. 17-19 juin 2014 - Paris. www.tablerondebenin2014.org

DOSSIER DE PRESSE. Table Ronde pour le financement du développement du Bénin. 17-19 juin 2014 - Paris. www.tablerondebenin2014.org Table Ronde pour le financement du développement du Bénin 17-19 juin 2014 - Paris www.tablerondebenin2014.org LE MOT DU PRÉSIDENT La Table Ronde, occasion unique d échanges et de partage sur les opportunités

Plus en détail

Général1 Secteur électrique2

Général1 Secteur électrique2 Général 1 Le Cameroun est le pays le plus peuplé de la région CEMAC et connaît une forte croissance démographique. La plupart de sa population vit dans les régions Centrale et Littorale. Sa croissance

Plus en détail

Infrastructures Energie

Infrastructures Energie Septembre/Octobre 2012 - N 6 GRANDS CHANTIERS AGRICULTURE ENERGIE MINES INDUSTRIE SERVICES FINANCE Spécial projets Infrastructures Energie Au Sommaire 6 15 000 milliards FCFA pour mettre en œuvre le Plan

Plus en détail

1. Stratégie maritime du Québec 1,5 milliard sur 5 ans (Plan économique du Québec, page B.158 (page 256 du PDF))

1. Stratégie maritime du Québec 1,5 milliard sur 5 ans (Plan économique du Québec, page B.158 (page 256 du PDF)) 26 mars 2015 Budget 2015-2016 Faits saillants 1. Stratégie maritime du Québec 2. Mise en valeur des ressources naturelles 3. Allègement du fardeau fiscal des sociétés 4. Nouveau congé fiscal bonifié pour

Plus en détail

PROJET D ELECTRIFICATION PAR CENTRALE HYBRIDE SOLAIRE-DIESEL A DJENNE ------ TERMES DE REFERENCE

PROJET D ELECTRIFICATION PAR CENTRALE HYBRIDE SOLAIRE-DIESEL A DJENNE ------ TERMES DE REFERENCE MINISTERE DE L ENERGIE ET REPUBLIQUE DU MALI DE L HYDRAULIQUE Un Peuple Un But Une Foi ***** ***** DIRECTION NATIONALE DE L ENERGIE ***** PROJET D ELECTRIFICATION PAR CENTRALE HYBRIDE SOLAIRE-DIESEL A

Plus en détail

Dossier de presse. Fortement présent dans les pays émergents, Necotrans est le 2ème réseau de logistique en Afrique.

Dossier de presse. Fortement présent dans les pays émergents, Necotrans est le 2ème réseau de logistique en Afrique. Dossier de presse Présentation du Groupe Créé en 1985 le groupe Necotrans est un acteur clé de la logistique internationale avec un chiffre d affaires de plus de 950 millions d euros et 3500 collaborateurs

Plus en détail

Augmentation du taux d électricité en Afrique par l utilisation des énergies renouvelables

Augmentation du taux d électricité en Afrique par l utilisation des énergies renouvelables Augmentation du taux d électricité en Afrique par l utilisation des énergies renouvelables Par Jean Pierre BEYOKO LOKU, Secrétaire Permanent CNE/Ministère de l Energie/RDC Sommaire I. Introduction II.

Plus en détail

Diapositive 1. U1 Utilisateur; 05/03/2008 U2 Utilisateur; 05/03/2008

Diapositive 1. U1 Utilisateur; 05/03/2008 U2 Utilisateur; 05/03/2008 U1 U2 8 ème Séminaire du FRATEL «Le rôle central du consommateur dans la définition des actions du régulateur» Comment favoriser un accès équitable pour tous les consommateurs? Accès aux services des communications

Plus en détail

Neuvième Partie Transport

Neuvième Partie Transport Neuvième Partie Transport d Transport aørien Transport routier Transport ferroviaire Transport maritime I - Transport aérien L INFRASTRUCTURE AÉROPORTUAIRE Sept aéroports réalisent l essentiel du trafic

Plus en détail

JOURNAL. OFFICIEL de la. naturelles en République Démocratique du Congo et, SOMMAIRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE

JOURNAL. OFFICIEL de la. naturelles en République Démocratique du Congo et, SOMMAIRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE Première partie 55 e année n spécial JOURNAL OFFICIEL de la République Démocratique du Congo Cabinet du Président de la République Kinshasa 18 février 2014 SOMMAIRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE 11 février

Plus en détail

Superficie: 475 442 km² Capitale: Yaoundé Population: 19,4 millions d'habitants PIB par habitant: 462 700 F CFA ($CAN 1,115) CLIMAT : Tropical Humide

Superficie: 475 442 km² Capitale: Yaoundé Population: 19,4 millions d'habitants PIB par habitant: 462 700 F CFA ($CAN 1,115) CLIMAT : Tropical Humide Superficie: 475 442 km² Capitale: Yaoundé Population: 19,4 millions d'habitants PIB par habitant: 462 700 F CFA ($CAN 1,115) CLIMAT : Tropical Humide dans le Sud et sec dans le Nord ; avec en moyenne 25

Plus en détail

AVIS DE LA REGION BRETAGNE SUR LE PROJET DE SCHEMA NATIONAL DES INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT

AVIS DE LA REGION BRETAGNE SUR LE PROJET DE SCHEMA NATIONAL DES INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT Direction de la Mobilité et des Transports 4 ième réunion 21 et 22 octobre 2010 AVIS DE LA REGION BRETAGNE SUR LE PROJET DE SCHEMA NATIONAL DES INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT Merci de prendre en compte ce

Plus en détail

Note de synthèse du Projet du Budget Citoyen de l année 2016

Note de synthèse du Projet du Budget Citoyen de l année 2016 Note de synthèse du Projet du Budget Citoyen de l année 2016 L élaboration du Projet de Budget Citoyen au titre de l année 2016 s inscrit dans le cadre de la consécration des droits garantis par la Constitution

Plus en détail

Title of presentation

Title of presentation Title of presentation Guy-Robert LUKAMA, Administrateur délégué, Ashanti Goldfields Kilo (AGK),Ituri, République Démocratique du Congo Le projet Mongbwalu, un catalyseur d investissement à long terme en

Plus en détail

TAXATION DES SERVICES DE TELECOMMUNICATIONS AU CAMEROUN

TAXATION DES SERVICES DE TELECOMMUNICATIONS AU CAMEROUN ITU Workshop on Taxation of Telecommunications Services and Related Products (Geneva, Switzerland, 1 2 September 2011 ) TAXATION DES SERVICES DE TELECOMMUNICATIONS AU CAMEROUN TSAFAK DJOUMESSI Pauline,

Plus en détail

Etat des lieux du cadre politique et juridique des énergies renouvelables au Cameroun, rapprochement avec la situation dans d autres pays

Etat des lieux du cadre politique et juridique des énergies renouvelables au Cameroun, rapprochement avec la situation dans d autres pays Etat des lieux du cadre politique et juridique des énergies renouvelables au Cameroun, rapprochement avec la situation dans d autres pays Constats, problématiques, hypothèses Principaux constats: Déficit

Plus en détail

ENERGIE. Ministère de l Energie. par Mr. Ibrahima NIANE Directeur de l Electricité

ENERGIE. Ministère de l Energie. par Mr. Ibrahima NIANE Directeur de l Electricité République du Sénégal Un peuple Un but Une foi - - - - - - - - - - - Ministère de l Energie ENERGIE par Mr. Ibrahima NIANE Directeur de l Electricité Dakar, le 10 mars 2014 CONTEXTE Important retard d

Plus en détail

ENJEUX DE LA CONSTRUCTION DES POINTS D ATTERISSEMENT DES CABLES SOUS-MARINS A FIBRE OPTIQUE SUR LES COTES CAMEROUNAISES

ENJEUX DE LA CONSTRUCTION DES POINTS D ATTERISSEMENT DES CABLES SOUS-MARINS A FIBRE OPTIQUE SUR LES COTES CAMEROUNAISES ENJEUX DE LA CONSTRUCTION DES POINTS D ATTERISSEMENT DES CABLES SOUS-MARINS A FIBRE OPTIQUE SUR LES COTES CAMEROUNAISES Yaoundé, 22 mars 2012 S O M M A I R E I. DESCRIPTION DU POINT D ATTERISSEMENT II.

Plus en détail

www.gauff.net Ingénierie Acquisition Gestion de projets GAUFF Engineering GAUFF GmbH & Co. Engineering KG Luanda Angola gauff-lad@gauff.

www.gauff.net Ingénierie Acquisition Gestion de projets GAUFF Engineering GAUFF GmbH & Co. Engineering KG Luanda Angola gauff-lad@gauff. www.gauff.net GAUFF Engineering Ingénierie Acquisition Gestion de projets GAUFF GmbH & Co. Engineering KG Headquarter Passauer Str. 7 90480 Nuremberg Germany +49 911 42465-0 gauff-nue@gauff.net Luanda

Plus en détail

TANGER MED PORT AUTHORITY

TANGER MED PORT AUTHORITY CONTRIBUTION DE L UNION EUROPÉENNE À L AMÉLIORATION DE L ACCESSIBILITÉ DES TERRITOIRES SESSION 4 RENFORCER LA CONNEXION ENTRE LES DEUX RIVES DE LA MEDITERRANEE TANGER MED PORT AUTHORITY Marseille, jeudi

Plus en détail

CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LES MECANISMES DE FINANCEMENT DE LA GESTION DURABLE DES ECOSYSTEMES FORESTIERS DU BASSIN DU CONGO

CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LES MECANISMES DE FINANCEMENT DE LA GESTION DURABLE DES ECOSYSTEMES FORESTIERS DU BASSIN DU CONGO BURUNDI - CAMEROUN - CONGO - REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE - GABON GUINEE EQUATORIALE - REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO - RWANDA SAO-TOME & PRINCIPE - TCHAD CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LES MECANISMES DE

Plus en détail

2.06 RÉSEAU DES ROUTES CANTONALES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Service des infrastructures

2.06 RÉSEAU DES ROUTES CANTONALES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Service des infrastructures RÉSEAU DES ROUTES CANTONALES INSTANCE RESPONSABLE Service des infrastructures INSTANCE DE COORDINATION Service des infrastructures AUTRES INSTANCES CONCERNÉES Service de l aménagement du territoire Office

Plus en détail

Ministère de l Industrie

Ministère de l Industrie Ministère de l Industrie ZONES INDUSTRIELLES BILAN ET PERSPECTIVES Présentée par M. ABIDI Benaissa PDG AFI Site Web: http ://www.afi.nat.tn Juin 2013 1 Sommaire : I- Présentation de L AFI II- Réalisations

Plus en détail

Maxime KAMDEM KAMDEM. Economiste de l énergie. Ancienneté

Maxime KAMDEM KAMDEM. Economiste de l énergie. Ancienneté Nom Nationalité Âge Fonction Ancienneté Maxime KAMDEM KAMDEM Camerounaise 37 ans Economiste de l énergie 8 ans P R I N C I P A L E S Q U A L I F I C A T I O N S Maxime KAMDEM KAMDEM est Docteur en économie

Plus en détail

NOTE SUR LA POLITIQUE NATIONALE EN MATIERE DE L ENERGIE ET L ENVIRONNEMENT, LA GESTION DES PRODUITS CHIMIQUES ET LE TOURISME ET L ENVIRONNEMENT.

NOTE SUR LA POLITIQUE NATIONALE EN MATIERE DE L ENERGIE ET L ENVIRONNEMENT, LA GESTION DES PRODUITS CHIMIQUES ET LE TOURISME ET L ENVIRONNEMENT. REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE, DU TOURISME ET DE L ENVIRONNEMENT CABINET DU MINISTRE NOTE SUR LA POLITIQUE NATIONALE EN MATIERE DE L ENERGIE ET L ENVIRONNEMENT, LA GESTION

Plus en détail

UN ACTEUR INCONTOURNABLE DE LA CONSTRUCTION DU FUTUR MARCHÉ DE L ENERGIE EN AFRIQUE DE L OUEST

UN ACTEUR INCONTOURNABLE DE LA CONSTRUCTION DU FUTUR MARCHÉ DE L ENERGIE EN AFRIQUE DE L OUEST ORGANISATION POUR LA MISE EN VALEUR DU FLEUVE SÉNÉGAL (OMVS) SOCIÉTÉ DE GESTION DE L ENERGIE DE MANANTALI (SOGEM) UN ACTEUR INCONTOURNABLE DE LA CONSTRUCTION DU FUTUR MARCHÉ DE L ENERGIE EN AFRIQUE DE

Plus en détail

le développement de l entreprise et de l initiative privée

le développement de l entreprise et de l initiative privée DISCOURS DU MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES AUX CITOYENS A L OCCASION DE LA TRANSMISSION A L ASSEMBLEE NATIONALE DU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR LA GESTION 2014 Béninoises et Béninois, Concitoyennes

Plus en détail

Une Politique Economique et Financière, la Relance,, les Qualités requise pour le Premier Ministre

Une Politique Economique et Financière, la Relance,, les Qualités requise pour le Premier Ministre Une Politique Economique et Financière, la Relance,, les Qualités requise pour le Premier Ministre conférencier Hugues RAJAONSON Cercle de Réflexions des Économistes de Madagascar (CREM) Confiance Rationalité

Plus en détail

Ouverture route Kisangani-Banalia-Buta

Ouverture route Kisangani-Banalia-Buta Située dans le Nord Est, la Province Orientale est l une des 11 provinces de la RDC. Elle a une superficie de 503.239 km² (1 ère place, soit 22% du territoire national). L effectif de sa population avoisine

Plus en détail

L AFD ET LE GABON. B. Lardit. Un partenariat pour le développement durable

L AFD ET LE GABON. B. Lardit. Un partenariat pour le développement durable L AFD ET LE GABON B. Lardit Un partenariat pour le développement durable LE GABON Avec un sous-sol particulièrement riche (pétrole, manganèse, fer ) et 22 millions d hectares de forêts, le Gabon est classé

Plus en détail

Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC

Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC EUROPEAID/ 119860/C/SV/multi LOT N 11 REQUEST N Termes de Référence Spécifiques Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC 1 ANTECEDENTS : La Communauté

Plus en détail

L AFD ET LA MICROFINANCE

L AFD ET LA MICROFINANCE L AFD ET LA MICROFINANCE 1988 2008 Vingt ans déjà! Paul Kabre LA MICROFINANCE, POURQUOI? Dans de nombreux pays, l immense majorité de la population n a pas accès au secteur bancaire classique : sa capacité

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES

TERMES DE REFERENCES REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix- Travail -Patrie -------------- MINISTERE DE L EAU ET DE L ENERGIE ---------------- SECRETARIAT GENERAL ----------------- DIRECTION DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE LA MAITRISE

Plus en détail

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN ATELIER REGIONAL AFRIQUE SUR LE FONDS POUR L ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES: POUR UNE MEILLEURE INTEGRATION DES COMMUNAUTES VULNERABLES BÉNIN ATLANTIQUE BEACH HÔTEL, COTONOU, 29 ET 30 AVRIL 2012

Plus en détail

ANNEXE 6 CADRE D ASSISTANCE DES NATIONS UNIES AU DEVELOPPEMENT D HAÏTI (UNDAF) ET AGENDAS DES PARTENAIRES EN HAITI 1

ANNEXE 6 CADRE D ASSISTANCE DES NATIONS UNIES AU DEVELOPPEMENT D HAÏTI (UNDAF) ET AGENDAS DES PARTENAIRES EN HAITI 1 ANNEXE 6 CADRE D ASSISTANCE DES NATIONS UNIES AU DEVELOPPEMENT D HAÏTI (UNDAF) ET AGENDAS DES PARTENAIRES EN HAITI 1 Cadre Stratégique Intégré des Nations Unies en Haïti (ISF) Le Cadre Stratégique Intégré

Plus en détail

La Banque mondiale et ses interventions. Par Hervé Assah, Représentant Résident de la Banque mondiale au Togo Lomé, 17 février 2011

La Banque mondiale et ses interventions. Par Hervé Assah, Représentant Résident de la Banque mondiale au Togo Lomé, 17 février 2011 La Banque mondiale et ses interventions Par Hervé Assah, Représentant Résident de la Banque mondiale au Togo Lomé, 17 février 2011 Banque mondiale : Généralités Institution financière internationale, ayant

Plus en détail

Newsletter presse n 26

Newsletter presse n 26 Direction des Relations avec les Médias N 107/DRM/2013 Newsletter presse n 26 Point sur les réalisations Passage été 2013, projets en cours pour satisfaire la demande à l horizon 2017 et stratégie de réalisation

Plus en détail

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC Sommaire de la présentation MAROC EN CONSTANTE EVOLUTION DES RÉFORMES ET DES VISIONS STRATÉGIQUES TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: ENJEUX ET DÉFIS

Plus en détail

Conforter la place de la ville centre dans l agglomération

Conforter la place de la ville centre dans l agglomération Page 2 Conforter la place de la ville centre dans l agglomération Avec une population estimée à 116 700 habitants au mois de juillet 2004, soit une progression de l'ordre de 11 000 habitants sur près de

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

UN PROJET SANS PRECEDENT EN FAVEUR DU TRANSPORT PAR VOIE D EAU

UN PROJET SANS PRECEDENT EN FAVEUR DU TRANSPORT PAR VOIE D EAU CONFERENCE DE PRESSE MULTIMODALITE 5 juillet 2013 UN PROJET SANS PRECEDENT EN FAVEUR DU TRANSPORT PAR VOIE D EAU La Compagnie Nationale du Rhône, la CCI de la Drôme et Valence Agglo s associent pour un

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. LES SUPERFICIES ET PRODUCTIONS DES CULTURES VIVRIERES DE 2001 à 2005... 8

TABLE DES MATIERES. LES SUPERFICIES ET PRODUCTIONS DES CULTURES VIVRIERES DE 2001 à 2005... 8 TABLE DES MATIERES LES ERFICIES ET UCTIONS DES CULTURES VIVRIERES DE 2001 à 2005... 8 RESULTATS DEFINITIFS 1999 2004... 9 L ANANAS... 9 L'ARACHIDE... 10 LA BANANE DOUCE... 13 LA BANANE-PLANTAIN... 15 LE

Plus en détail

Chapitre 19 : TRANSPORTS

Chapitre 19 : TRANSPORTS Chapitre 19 : TRANSPORTS 1. Présentation... 2. 2-Méthodologie... 3. Sources de données... 4. Graphiques... 5. Tableaux... LISTE DES GRAPHIQUES Graphique 19 1: Evolution du trafic portuaire à Douala...

Plus en détail

Le Cameroun face au défi de l accès à l énergie électrique

Le Cameroun face au défi de l accès à l énergie électrique Le Cameroun face au défi de l accès à l énergie électrique Communication du Directeur Général D ENEO Cameroon S.A. à la 4è assise de l université du GICAM sur le thème: «L Entreprise Offensive» DOUALA

Plus en détail

RESUME CODE DES INVESTISSEMENTS ET DISPOSITIFS INCITATIFS DU CGI

RESUME CODE DES INVESTISSEMENTS ET DISPOSITIFS INCITATIFS DU CGI RESUME CODE DES INVESTISSEMENTS ET DISPOSITIFS INCITATIFS DU CGI Révision : 26/02/13 Impression : 23/04/13 RESUME CODE DES INVESTISSEMENTS ET DISPOSITIFS INCITATIFS DU CGI RESUME CODE DES INVESTISSEMENTS

Plus en détail

Energie pour un développement durable de l Afrique

Energie pour un développement durable de l Afrique Energie pour un développement durable de l Afrique Abdoussalam Ba Directeur général du CNES, Niamey, Niger L énergie est le soubassement de toute activité économique. Or, lors de l élaboration du Plan

Plus en détail

Centre Droite Vaudois Une vision de société pour 2012 2017 6 priorités 51 idées - forces

Centre Droite Vaudois Une vision de société pour 2012 2017 6 priorités 51 idées - forces Centre Droite Vaudois Une vision de société pour 2012 2017 6 priorités 51 idées - forces Centre Droite Vaudois : Une vision de société pour 2012-2017 1 Centre Droite vaudois : une vision de société Grâce

Plus en détail

Mini réseau hybride en Afrique Central. Joseph KENFACK ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE UNIVERSITE DE YAOUNDE I

Mini réseau hybride en Afrique Central. Joseph KENFACK ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE UNIVERSITE DE YAOUNDE I Mini réseau hybride en Afrique Central Joseph KENFACK ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE UNIVERSITE DE YAOUNDE I SOMMAIRE DONNEES SUR L AFRIQUE CENTRALE ENERGIE RENOUVELABLE EN AFRIQUE CENTRALE ETUDE

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 12 octobre 2015 Français Original: anglais Conférence générale Seizième session Vienne, 30 novembre-4 décembre 2015 Point

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS DU GOUVERNEMENT -------

LES RENDEZ-VOUS DU GOUVERNEMENT ------- MINISTERE AUPRES DU PREMIER MINISTRE CHARGE DU BUDGET --------- CABINET REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ------------ Union-Discipline- Travail LES RENDEZ-VOUS DU GOUVERNEMENT ------- Présenté par Monsieur

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES. Projet d Appui au Programme Élargi de Formation en Gestion des Ressources Naturelles dans le Bassin du Congo (PEFOGRN-BC)

TERMES DE REFERENCES. Projet d Appui au Programme Élargi de Formation en Gestion des Ressources Naturelles dans le Bassin du Congo (PEFOGRN-BC) Projet d Appui au Programme Élargi de Formation en Gestion des Ressources Naturelles dans le Bassin du Congo (PEFOGRN-BC) TERMES DE REFERENCES ASSISTANTE / SECRETAIRE DE DIRECTION 1 1. CONTEXTE Le Réseau

Plus en détail

TOUR D HORIZON. Bâtir des logements, c est bâtir des familles et des nations. C est notre engagement envers le peuple africain.

TOUR D HORIZON. Bâtir des logements, c est bâtir des familles et des nations. C est notre engagement envers le peuple africain. Brochure D entreprise 2012 1 2 TOUR D HORIZON Nous sommes une institution panafricaine de développement dédiée au financement de l immobilier, en particulier à la promotion de l habitat à prix abordables,

Plus en détail

Transportation Data Africa. Core Measures for Burkina Faso Indicateurs synthétiques & Données. (Initial Outputs)

Transportation Data Africa. Core Measures for Burkina Faso Indicateurs synthétiques & Données. (Initial Outputs) Transportation Data Africa Core Measures for Burkina Faso Indicateurs synthétiques & Données (Initial Outputs) Indicator Unit Required data[1] and comments Indicateurs synthétiques État des routes Pourcentage

Plus en détail

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers U Etude réalisée sous la direction d IDEFIE par Charline Jacob-Nassimian Juillet 2010 UI. La situation économique

Plus en détail

Power Focus Day Lubumbashi, 19 Octobre 2015 SITUATION DE LA REFORME DU SECTEUR DE L ELECTRICITE DE LA RDC

Power Focus Day Lubumbashi, 19 Octobre 2015 SITUATION DE LA REFORME DU SECTEUR DE L ELECTRICITE DE LA RDC REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO Power Focus Day Lubumbashi, 19 Octobre 2015 SITUATION DE LA REFORME DU SECTEUR DE L ELECTRICITE DE LA RDC PAR VIKA di PANZU Vincent Noel DG de KATen Octobre 2015 1 SOMMAIRE

Plus en détail

PROJET D ELECTRIFICATION SOLAIRE D UNE DIZAINE DE LOCALITES DE LA RÉGION DU CENTRE-EST (BURKINA FASO) PRÉSENTATION SOMMAIRE

PROJET D ELECTRIFICATION SOLAIRE D UNE DIZAINE DE LOCALITES DE LA RÉGION DU CENTRE-EST (BURKINA FASO) PRÉSENTATION SOMMAIRE PROJET D ELECTRIFICATION SOLAIRE D UNE DIZAINE DE LOCALITES DE LA RÉGION DU CENTRE-EST (BURKINA FASO) PRÉSENTATION SOMMAIRE Mai - Juin 2008 CONTEXTE BURKINABE Fondation Énergies pour le Monde 1 PROJET

Plus en détail

«Résultats et financements» Les opérations de la BEI à l extérieur de l UE

«Résultats et financements» Les opérations de la BEI à l extérieur de l UE «Résultats et financements» Les opérations de la BEI à l extérieur de l UE La Banque européenne d investissement (BEI) est la banque de l Union européenne. Elle appuie les objectifs prioritaires de l UE

Plus en détail

DESCRIPTIF DETAILLE DU PROJET BÉNIN : Projet e-bénin

DESCRIPTIF DETAILLE DU PROJET BÉNIN : Projet e-bénin DESCRIPTIF DETAILLE DU PROJET BÉNIN : Projet e-bénin Le projet propose une approche intégrée du développement du secteur des TIC considérée sous trois aspects différents : promouvoir l accès aux TIC, favoriser

Plus en détail

Newsletter presse n 14

Newsletter presse n 14 Direction des Relations avec les Médias N 183 /DRM/2011 Newsletter presse n 14 Edition électronique Septembre 2011 Manel AIT-MEKIDECHE Newsletter n 14- Septembre 2011 Page 1 Sommaire Programmes de Distribution

Plus en détail

Rapport Final. Volume 4 : PLAN DE DEVELOPPEMENT PRODUCTION

Rapport Final. Volume 4 : PLAN DE DEVELOPPEMENT PRODUCTION REPUBLIQUE DU CAMEROUN MINISTERE DE L ENERGIE ET DE L EAU Assistance au Ministère de l Energie et de l'eau dans l élaboration du Plan de Développement à long terme du Secteur de l Électricité Horizon 2030

Plus en détail

MÉMORANDUM D INFORMATION TECHNOPÔLE D OUJDA PLACEMENT DES ZONES D ACTIVITÉS DE LA RÉGION DE L ORIENTAL

MÉMORANDUM D INFORMATION TECHNOPÔLE D OUJDA PLACEMENT DES ZONES D ACTIVITÉS DE LA RÉGION DE L ORIENTAL MÉMORANDUM D INFORMATION TECHNOPÔLE D OUJDA PLACEMENT DES ZONES D ACTIVITÉS DE LA RÉGION DE L ORIENTAL TABLE DES MATIÈRES Localisation du site.......... 3 Caractéristiques du site............ 4 Structure

Plus en détail

Convention sur la protection et l utilisation des cours d eau transfrontières et des lacs internationaux

Convention sur la protection et l utilisation des cours d eau transfrontières et des lacs internationaux Convention sur la protection et l utilisation des cours d eau et des lacs internationaux Groupe de travail de la gestion intégrée des ressources en eau Dixième réunion Genève, 24 et 25 juin 2015 Point

Plus en détail

Conseil des Ministres du 06 Juillet 2011

Conseil des Ministres du 06 Juillet 2011 Conseil des Ministres du 06 Juillet 2011 Le Conseil des Ministres s est réuni en session ordinaire, le mercredi 06 juillet 2011 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence du

Plus en détail

Projet Nador West Med

Projet Nador West Med ROYAUME DU MAROC Projet Nador West Med NOTE DE PRESENTATION SOMMAIRE Mai 2014 Sommaire EXECUTIVE SUMMARY 3 PARTIE I - PRESENTATION GENERALE DU PROJET NWM 5 1. Positionnement stratégique du Projet 2. Composantes

Plus en détail

REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE CABINET DU PREMIER MINISTRE, MINISTRE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU BUDGET

REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE CABINET DU PREMIER MINISTRE, MINISTRE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU BUDGET REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE CABINET DU PREMIER MINISTRE, MINISTRE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU BUDGET MOT DE S.E.M. DANIEL KABLAN DUNCAN, PREMIER MINISTRE, MINISTRE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET

Plus en détail

ORGANIGRAMME DE LA COMMISSION DE LA CEMAC

ORGANIGRAMME DE LA COMMISSION DE LA CEMAC DE LA COMMISSION DE LA CEMAC PRESIDENCE VICE-PRESIDENCE DEPARTEMENT des Politiques Économique, Monétaire et Financière DEPARTEMENT du Marché Commun DEPARTEMENT de l Education, de la Recherche et du Développement

Plus en détail

NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC

NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC Marrakech, 19 mai 2011 Stratégie logistique : Cadre général Développement de la logistique = priorité stratégique pour renforcer

Plus en détail

République tunisienne Ministère de l Equipement et de l Environnement

République tunisienne Ministère de l Equipement et de l Environnement ÉTUDE DE FAISABILITÉ D UNE LIAISON PERMANENTE ENTRE L AUTOROUTE A4 ET LA VILLE DE BIZERTE BIZERTE, 6 AVRIL 2013 INTRODUCTION ÉTUDE DE FAISABILITÉ D UNE LIAISON PERMANENTE ENTRE L AUTOROUTE OU A4 ET LA

Plus en détail

Forum d EL MOUDJAHID. Mr Ali Hached. Conseiller du Ministre

Forum d EL MOUDJAHID. Mr Ali Hached. Conseiller du Ministre Forum d EL MOUDJAHID Intervention du Ministère de l Energie et des Mines présentée par Mr Ali Hached Conseiller du Ministre 26 août 2012 Monsieur le Directeur Général, Je vous remercie pour l invitation

Plus en détail

Le secteur primaire. Agriculture pour l industrie et l exportation: Baisse générale de la production

Le secteur primaire. Agriculture pour l industrie et l exportation: Baisse générale de la production REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix Travail Patrie --------------- INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE REPUBLIC OF CAMEROON Peace Work Fatherland -------------- NATIONAL INSTITUTE OF STATISTICS Evolution de l

Plus en détail

Les Comptes Nationaux 2008 et estimation 2009

Les Comptes Nationaux 2008 et estimation 2009 REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie ---------- INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ---------- REPUBLIC OF CAMEROON Peace - Work Fatherland ---------- NATIONAL INSTITUTE OF STATISTICS ----------

Plus en détail

Boîte à outils pour les entreprises

Boîte à outils pour les entreprises Boîte à outils pour les entreprises A chacun de s en saisir Je suis spécialisé dans le secteur du bâtiment 1. Secteur du bâtiment stimulé par la rénovation énergétique Les règles d'urbanisme sont simplifiées

Plus en détail

La Région investit 30 M pour moderniser le canal du Rhône à Sète et développer ses capacités

La Région investit 30 M pour moderniser le canal du Rhône à Sète et développer ses capacités Fanny Dupuis 04 67 22 86 46 /// 06 07 75 52 82 dupuis.fanny@cr-languedocroussillon.fr Vendredi 15 octobre 2010 La Région investit 30 M pour moderniser le canal du Rhône à Sète et développer ses capacités

Plus en détail

NOUVEL AÉROPORT INTERNATIONAL BLAISE DIAGNE

NOUVEL AÉROPORT INTERNATIONAL BLAISE DIAGNE NOUVEL AÉROPORT INTERNATIONAL BLAISE DIAGNE Révision : 16/04/07 Impression : 16/04/07 NOUVEL AÉROPORT INTERNATIONAL BLAISE DIAGNE 2 JUSTIFICATION DU PROJET Le Sénégal a connu depuis la dévaluation de 1994

Plus en détail

Formulation des enjeux du SRIT

Formulation des enjeux du SRIT Formulation des enjeux du SRIT Pour le transport de voyageurs Le SRIT : une contribution au SRADT dans le domaine des transports Le schéma doit répondre à des enjeux de désenclavement intra et inter régional.

Plus en détail

Pour ceux qui voient loin, l Alg tout près. Le climat de l Investissement

Pour ceux qui voient loin, l Alg tout près. Le climat de l Investissement Pour ceux qui voient loin, l Alg Algérie c est tout près Le climat de l Investissement l en Algérie Situation macroéconomique conomique Des conditions d attractivité Retour à la stabilité politique Stabilisation

Plus en détail

DEUXIEME SESSION DE LA CONFERENCE DE L UNION AFRICAINE DES MINISTRES EN CHARGE DU TRANSPORT LUANDA, ANGOLA, 21 25 NOVEMBRE 2011

DEUXIEME SESSION DE LA CONFERENCE DE L UNION AFRICAINE DES MINISTRES EN CHARGE DU TRANSPORT LUANDA, ANGOLA, 21 25 NOVEMBRE 2011 AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA P. O. Box 3243, Addis Ababa, ETHIOPIA Tel.: (251-11) 5525849 Fax: (251-11) 5525855 Website: www.africa-union.org DEUXIEME SESSION DE LA CONFERENCE DE L UNION

Plus en détail

SIGNING TSANGO Yves Spécialiste en Communication d Entreprise, Ressources Humaines et Management. 12 ans d expérience

SIGNING TSANGO Yves Spécialiste en Communication d Entreprise, Ressources Humaines et Management. 12 ans d expérience SIGNING TSANGO Yves Spécialiste en Communication d Entreprise, Ressources Humaines et Management. 12 ans d expérience I) IDENTITE ET ADRESSE Nom : SIGNING TSANGO Yves Nationalité : Camerounaise Adresse

Plus en détail

MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION DIRECTION DU BUDGET

MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION DIRECTION DU BUDGET Royaume du Maroc MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION DIRECTION DU BUDGET I CONTEXTE II OBJECTIFS DE LA REFORME III AXES DE LA REFORME IV MISE EN ŒUVRE DE LA REFORME V FACTEURS DE SUCCES 2 Modernisation

Plus en détail

NOTRE ZONE D INTERVENTION : L UEMOA

NOTRE ZONE D INTERVENTION : L UEMOA 1 MGE CONSEIL 2 NOTRE ZONE D INTERVENTION : L UEMOA L Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) est une organisation de l Afrique de l ouest, qui a comme mission la réalisation de l'intégration

Plus en détail

PERSPECTIVES D AMÉNAGEMENT

PERSPECTIVES D AMÉNAGEMENT PERSPECTIVES D AMÉNAGEMENT DU NORD / NORD-EST Présentation au Président et au Premier Ministre Palais National 9 novembre 2012 RÉPUBLIQUE D HAÏTI PRIMATURE CIAT Comité Interministériel d Aménagement du

Plus en détail

ENGIE EST LE RÉSULTAT DE 150 ANNÉES DE DÉVELOPPEMENTS DANS LES MÉTIERS DE L'ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ SUR TOUS LES CONTINENTS

ENGIE EST LE RÉSULTAT DE 150 ANNÉES DE DÉVELOPPEMENTS DANS LES MÉTIERS DE L'ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ SUR TOUS LES CONTINENTS L HISTOIRE D ENGIE ENGIE EST LE RÉSULTAT DE 150 ANNÉES DE DÉVELOPPEMENTS DANS LES MÉTIERS DE L'ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ SUR TOUS LES CONTINENTS C est dans la continuité de ces traditions industrielles nationales

Plus en détail