Aides pour mieux comprendre l'isolation thermique du batiment.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Aides pour mieux comprendre l'isolation thermique du batiment."

Transcription

1 Aides pour mieux comprendre l'isolation thermique du batiment. Information sur les mots-clés dans le domaine de l'isolation thermique des batiments La conductivité thermique ou Lambda La conductivité thermique est la quantité de chaleur transférée en une unité de temps au travers d'un matériau d'une unité de surface et d'une unité d'épaisseur, quand les deux faces opposées diffèrent d'une unité de température. La conduction thermique est le mode de transfert de chaleur correspondant. Plus la conductivité thermique est grande, plus le matériau est conducteur, plus elle est petite, plus le matériau est isolant. Plus le lambda est faible, plus le matériau est isolant à épaisseur égale. lambda (λ en W/(m.K)) Inertie thermique L'inertie thermique est la capacité physique d'un matériau à conserver sa température. L'inertie thermique d'un bâtiment est recherchée afin de minimiser les apports thermiques à lui apporter pour maintenir une température constante. 1 / 6

2 L'inertie thermique est importante pour assurer une ambiance climatique confortable pour ses occupants. Un bâtiment à forte inertie thermique équilibrera sa température en accumulant le jour, la chaleur qu'il restituera la nuit pour assurer une température moyenne. Les matériaux à forte inertie thermique sont utilisés pour accumuler la chaleur ou la fraîcheur (radiateur à accumulation, radiateur à inertie thermique, isolants à forte densité, briques réfractaires, etc) Isolant Un isolant est un matériau qui permet d'empêcher les échanges d'énergie. Son contraire est un conducteur. Dans le bâtiment, un isolant thermique sert à conserver l'énergie thermique (la température) afin de minimiser la consommation d'énergie nécessaire à maintenir la température requise. Les isolants thermiques sont essentiellement caractérisés par leur résistance thermique et leur inertie thermique. ils permettent d'éviter les déperditions ainsi que le phénomène de pont thermique. Isolant thermique 2 / 6

3 Un isolant thermique est un matériau qui permet d'empêcher la chaleur ou le froid de s'échapper d'une enceinte close. Son contraire est un conducteur thermique. L'isolation thermique permet de minimiser la consommation d'énergie nécessaire à maintenir la température requise. Les isolants thermiques sont essentiellement caractérisés par leur résistance thermique et leur inertie thermique. Ils permettent d'éviter les déperditions ainsi que le phénomène de pont thermique. Les isolants thermiques sont caractérisés par une valeur R de résistance thermique du produit isolant (en m² C/W) en établissant le rapport entre l'épaisseur du matériau en mètres et son coefficient lambda de conductibilité (en W/m C). Pour qu'un produit soit qualifié isolant, il faut que le coefficient R soit au moins égal à 0,5 m² C/W, soit 2 cm d'isolation avec des produits standards de type polystyrène ou laine minérale. Ouate de cellulose Nous préconisons la ouate de cellulose sans obligation pour remplir le caisson IsolTrap. La ouate de cellulose est fabriquée avec des journaux recyclés, ce qui ne nécessite que peu d'énergie et n'engendre aucune pollution environnementale. Son énergie grise est de 6 kwh/m 3 alors que celle du polystyrène est d'environ 850 kwh/m 3. Il existe également une ouate de cellulose fabriquée avec de la pâte à papier non recyclable, laquelle présente l'inconvénient d'avoir une densité deux fois supérieure à celle obtenue avec le papier journal. Sa conductivité thermique, donc son pouvoir isolant, est du même ordre que la laine de verre (environ 0.04 Wm -1 C -1 ) 3 / 6

4 Fabriquée à partir de papier, et comme tous les matériaux organiques, la ouate de cellulose craint le feu, la pourriture et les insectes, rongeurs et autres animaux qui peuvent s'en nourrir. Pour la rendre plus résistante à ces agressions, on traite chimiquement la ouate de cellulose en ajoutant du sel de bore ainsi que différents sulfates comme adjuvant pour améliorer la résistance au feu et la capacité à repousser les rongeurs et les vermines. La ouate de cellulose peut être trouvée en plaque ou en vrac. Elle est idéale pour une pose en toiture, combles, sous-pentes, murs. Elle procure une excellente protection contre le froid en hiver et contre la chaleur en été (très bon déphasage thermique). Comme tous les matériaux fibreux, sa pose doit se faire avec les protections adéquates, en particulier respiratoires. En plus d'être un bon isolant thermique, c'est également un très bon isolant phonique dans les cloisons. Maison passive Une maison passive est une habitation dont les besoins en énergie sont proche de nul. Ce résultat est obtenu grâce a une isolation thermique parfaite et une ventilation à double flux pour éviter les phénoméne de condensation d'eau à l'intérieur. Bâtiment basse consommation En parallèle de l'appellation générique «Bâtiment de basse consommation», un label a été 4 / 6

5 créé, avec la dénomination Bâtiment de basse consommation énergétique (BBC 2005). C'est une norme officielle française qui a été créé par l'arrêté du 8 mai 2007 relatif au contenu et aux conditions d'attribution du label «Haute performance énergétique». Elle s'inspire notamment du label suisse Minergie. La promotion de cette norme et les conseils sur son application sont faits par l' ADEME, le CST B ou ED F. Un référentiel a été établi à l'initiative de l'association française Effinergie. L isolation thermique L isolation thermique représente la protection thermique ou «le manteau» qui protège la maison contre le froid. L isolation thermique par l extérieur ou par l intérieur crée un rempart intérieur/extérieur des flux sortants autrement dits déperditions de chaleur. L isolation thermique est le premier acte en terme de sauvegarde de l énergie, quelle que soit l origine de celle-ci. Les premières règles imposant l isolation thermique dans le bâtiment remontent aux années 75, avec les règles «TH K 77». Un minimum d isolation était exigé sur toutes les parois pour répondre à un coefficient dit «G». Depuis, les règles ont évoluées, avec l intégration des apports solaires (coefficient B), des niveaux de performance des équipements thermique (coefficient C), des autres consommations (eau chaude sanitaire, éclairage, ), pour arriver à la réglementation RT 2000, 2005, et très bientôt Les ponts thermiques Un pont thermique est une partie de l'enveloppe d'un bâtiment où la résistance thermique, par ailleurs uniforme, est affaiblie et offre à la chaleur un moyen de passage plus facile. 5 / 6

6 Les ponts thermiques peuvent représenter 40% des fuites de chaleur du bâtiment et créer des point de condensation propices aux moisissures en cas de ventilation insuffisante. Vitrage isolant C est un vitrage thermique le plus souvent double vitrage constitué de deux feuilles de verre assemblées et scellées en usine, séparées par un espace étanche renfermant de l'air ou un autre gaz déshydraté. C est l épaisseur d air qui crée la résistance thermique du vitrage. Le type de gaz (autre que l air) peut rendre le vitrage encore plus isolant. De même, si l on passe en triple vitrage, la résistance thermique est encore plus améliorée. 6 / 6

Les principes de la thermique

Les principes de la thermique Les principes de la thermique CoursTD 1. L isolation une maison Vidéo «bien isoler sa maison», durée : 5minutes. 1) Depuis 2011, qu impose la réglementation lors de la vente d une maison? 2) Quel est le

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA THERMIQUE

LES PRINCIPES DE LA THERMIQUE LES PRINCIPES DE LA THERMIQUE 1- Introduction : isolation d une maison Après avoir regardé la vidéo «bien isoler sa maison», répondre aux questions suivantes : Depuis 2011, qu impose la réglementation

Plus en détail

L énergie Maîtriser les déperditions énergétiques dans un bâtiment

L énergie Maîtriser les déperditions énergétiques dans un bâtiment L énergie Maîtriser les déperditions énergétiques dans un bâtiment Travaux Dirigés 02 Comment bien isoler une maison? Bien isoler sa maison avec Fred et Jamy Filière Scientifique - Option Sciences de l

Plus en détail

CONFORT THERMIQUE. 1/ La chaudière et la cheminée fonctionnent 2/ La chaudière et la cheminée ne fonctionnent pas

CONFORT THERMIQUE. 1/ La chaudière et la cheminée fonctionnent 2/ La chaudière et la cheminée ne fonctionnent pas CONFORT THERMIQUE I. Pourquoi isolons-nous? 1/ La chaudière et la cheminée fonctionnent 2/ La chaudière et la cheminée ne fonctionnent pas - La température ambiante est agréable - La température ambiante

Plus en détail

Transferts d énergie thermique

Transferts d énergie thermique Transferts d énergie thermique Notions et contenus Transferts d énergie entre systèmes macroscopiques Notions de système et d énergie interne. Interprétation microscopique. Capacité thermique. Transferts

Plus en détail

SALON RÉHABITAT 11 mars 2017

SALON RÉHABITAT 11 mars 2017 SALON RÉHABITAT 11 mars 2017 Le Cluster Eco-Energies Objectif: Favoriser le développement économique des entreprises Domaine d activité: La filière du bâtiment performant (maîtrise de l énergie, efficacité

Plus en détail

Les Besoins calorifiques d un local

Les Besoins calorifiques d un local Les Besoins calorifiques d un local Deux cas sont à considérer : Période d hiver Période d été 1. Période HIVER La quantité de chaleur (positive) à apporter au local est égale à la quantité de chaleur

Plus en détail

Lycée Professionnel Le Chesnois Bains les Bains

Lycée Professionnel Le Chesnois Bains les Bains Quelques exemples choisis de conductivité thermique b - La résistance thermique : R La capacité d'un matériau à résister au froid et au chaud est appelée ou R. Cet indicateur exprime la capacité d'un matériau

Plus en détail

Thermique et matériaux

Thermique et matériaux Thermique et matériaux 1. Variété et performance des matériaux 3. Aperçu de la logique HQE Sources : Oliva Jean-Pierre (2001). L'isolation écologique, Mens : Éd. Terre vivante. 1. Variété et performance

Plus en détail

Première 1er 2ème 3ème COMPORTEMENT THERMIQUE DES EXERCICES NIVEAU 1 1 / 7. Enseignement transversal LES TRANSFERTS THERMIQUES EXERCICES.

Première 1er 2ème 3ème COMPORTEMENT THERMIQUE DES EXERCICES NIVEAU 1 1 / 7. Enseignement transversal LES TRANSFERTS THERMIQUES EXERCICES. 1 / 7 NIVEAU 1 Exercice 1 Soit un vitrage simple d épaisseur 5 mm, de coefficient de conductibilité λ = 1,15 W/m C. La température de surface du vitrage intérieure est 22 C, la température de surface du

Plus en détail

- Calcul : δ air / coefficient μ avec pour unité : mg/(m.h.pa) ou g/(m.h.mmhg)

- Calcul : δ air / coefficient μ avec pour unité : mg/(m.h.pa) ou g/(m.h.mmhg) Perméabilité à la vapeur d eau d un matériau (δ) : C est le rapport de la quantité de vapeur d eau traversant un matériau par unité d épaisseur; par unité de temps et par unité de différence de pression

Plus en détail

ECO Conception dans la maison. Bio détérioration des Surfaces. Matériaux isolants ECO nomie d énergie

ECO Conception dans la maison. Bio détérioration des Surfaces. Matériaux isolants ECO nomie d énergie ECO Matériaux dans la maison: ECO Conception dans la maison ECO Bétons Bio détérioration des Surfaces ECO Matériaux isolants Matériaux isolants ECO nomie d énergie Rencontres innovation du 25 octobre 2007

Plus en détail

Isolation thermique : travaux. Qu'est-il possible de faire soi-même? Guide de l'auto-réhabilitation

Isolation thermique : travaux. Qu'est-il possible de faire soi-même? Guide de l'auto-réhabilitation Isolation thermique : travaux en auto-réhabilitation Qu'est-il possible de faire soi-même? 9 septembre 2016 Guide de l'auto-réhabilitation Sommaire 1. Explication du guide 1.1 Avertissement sur les garanties

Plus en détail

L5C : Environnement thermique et maîtrise énergétique. Cours n 09 > Inertie(s) et régime dynamique

L5C : Environnement thermique et maîtrise énergétique. Cours n 09 > Inertie(s) et régime dynamique L5C : Environnement thermique et maîtrise énergétique Cours n 09 > Inertie(s) et régime dynamique 1. Apports et perditions thermiques 2. Deux principes d inertie thermique 3. Aperçu de la RT 2000 et de

Plus en détail

L inertie thermique : est la capacité d un matériau à stocker l énergie, traduite par sa capacité thermique.

L inertie thermique : est la capacité d un matériau à stocker l énergie, traduite par sa capacité thermique. L inertie thermique : est la capacité d un matériau à stocker l énergie, traduite par sa capacité thermique. Plus l inertie est élevée et plus le matériau restitue des quantités importantes de chaleur

Plus en détail

Synthétiques : ils sont issus de la pétrochimie (polystyrènes, polyuréthanes ),

Synthétiques : ils sont issus de la pétrochimie (polystyrènes, polyuréthanes ), Définition Isolant : Matériau limitant les transferts d énergies entre deux systèmes (cas d un bâtiment : intérieur et extérieur) 1. Il existe différents types d isolants : Synthétiques : ils sont issus

Plus en détail

COEFFICIENT DE TRANSFERT THERMIQUE

COEFFICIENT DE TRANSFERT THERMIQUE FICHE CALCUL CALCUL DES CHARGES S Version 00-203 Page / 6 RESISTANCE La résistance thermique notée «R» est la capacité d un matériau de résister au passage de la chaleur (flux thermique ), de l extérieur

Plus en détail

- lors d une construction neuve. - lors d une rénovation d habitation récente employant des matériaux et systèmes constructifs conventionnels

- lors d une construction neuve. - lors d une rénovation d habitation récente employant des matériaux et systèmes constructifs conventionnels isoler sa maison pourquoi? quand? comment et où? - améliorer le confort intérieur - faire des économies d énergies - respecter la réglementation déperditions toiture 25 à 30 % sol 7 à 15 % murs 15 à 25

Plus en détail

Le principe de «Maison passive»

Le principe de «Maison passive» Le principe de «Maison passive» Développé depuis près de trois décennies par les trois pays Allemagne, Autriche et Suisse parallèlement, avec des différences toutefois minimes, et jusqu ici pratiquement

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves choisi de la

Plus en détail

Comment isoler sa maison?

Comment isoler sa maison? Comment isoler sa maison? Vendredi 22 septembre Elise Longelin Péron Accueil Pourquoi isoler? Avec quoi isoler? Comment isoler? Aides financières Conclusion & questions L Agence Locale de l Energie et

Plus en détail

Synthèse simplifiée (Rendu 1 : 01/08/16) RT 2012

Synthèse simplifiée (Rendu 1 : 01/08/16) RT 2012 Synthèse simplifiée (Rendu 1 : 1/8/16) RT 212 (e4tech Lesosai - Moteur 7.3..) Maitre d'ouvrage 13 - LA TISSOT 7316 - SAINT SULPICE BRUNET DUNAND FRANCK CHEMIN DE LA TESSONNIERE D'EN BAS 7329 - LA MOTTES

Plus en détail

Quelles performances énergétiques viser lors de la rénovation de logements sociaux? L expérience de Fribourg Caroline Botton - Septembre 2008

Quelles performances énergétiques viser lors de la rénovation de logements sociaux? L expérience de Fribourg Caroline Botton - Septembre 2008 Quelles performances énergétiques viser lors de la rénovation de logements sociaux? L expérience de Fribourg Caroline Botton - Septembre 2008 À Fribourg, une société de logements sociaux a décidé de rénover

Plus en détail

Pourquoi une maison passive?

Pourquoi une maison passive? Pourquoi une maison passive? L évolution des réglementations thermiques sous les directives du parlement européen nous amène progressivement vers des bâtiments où les besoins de chauffage sont si faibles

Plus en détail

Corrigé TD Comportement thermique des matériaux. 1 Brique mono mur. Prof

Corrigé TD Comportement thermique des matériaux. 1 Brique mono mur. Prof 1 Brique mono mur Pour une maison à énergie positive, on prévoit d équiper les murs de l extension en brique «mono mur» R = 3,25 m 2 K / W masse : 19 kg 1. Déterminez l épaisseur et la conductivité équivalente

Plus en détail

Quelle est la différence entre la méthode TH-C-E et TH-C-E ex?

Quelle est la différence entre la méthode TH-C-E et TH-C-E ex? Glossaire BBC-Effinergie Qu est-ce que la méthode TH-C-E? La méthode de calcul utilisée par les certificateurs du label BBC-Effinergie, est la méthode réglementaire française TH-C-E établie par le CSTB.

Plus en détail

Isolation thermique par l extérieur

Isolation thermique par l extérieur Isolation thermique par l extérieur 8 Diathonite Evolution est un enduit idéal pour réaliser une isolation thermique par l extérieur sur tous les types de maçonnerie. 1 2 3 4 1. Diathonite Finition / Plasterpaint

Plus en détail

RT 2005 : DE BONNES PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT POUR LE PSE

RT 2005 : DE BONNES PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT POUR LE PSE Juin 2006 RT 2005 : DE BONNES PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT POUR LE PSE Conçue pour renforcer les exigences de la Réglementation Thermique 2000 (RT 2000), la RT 2005 s attache à contrôler le bilan énergétique

Plus en détail

Présentation du Béton de Chanvre dans la Construction / Rénovation

Présentation du Béton de Chanvre dans la Construction / Rénovation Présentation du Béton de Chanvre dans la Construction / Rénovation Bureau d Etudes de Maîtrise d Oeuvre sommaire La perfo r m ance auna tu rel 1Qu est ce que le chanvre? 2 Le stockage du Carbone 3 Les

Plus en détail

Les matériaux de l habitat. PECCHIOLI Mathieu

Les matériaux de l habitat. PECCHIOLI Mathieu Les matériaux de l habitat PECCHIOLI Mathieu Sommaire 1. Les matériaux 2. Certaines caractéristique 3. Deux critères de sélection 4. La RT2000 5. Qu est ce que l énergie grise d un matériel? 6. Calcul

Plus en détail

Système constructif B2R+ épaisseur de 20 cm :

Système constructif B2R+ épaisseur de 20 cm : B2R+ Analyse des performances thermiques et environnementales 1. ANALYSE THERMIQUE L analyse qui suit compare le système constructif B2R+ à une paroi traditionnelle ITI d utilisation courante dans le cadre

Plus en détail

Détermination de l'inertie quotidienne par le calcul selon la règle NF EN ISO 13786

Détermination de l'inertie quotidienne par le calcul selon la règle NF EN ISO 13786 Détermination de l'inertie quotidienne par le calcul selon la règle TH-I NF EN ISO 13786 INDEX 1.- DONNÉES GÉNÉRALES 3 2.- CALCUL DE L'INERTIE QUOTIDIENNE SELON LA NORME NF EN ISO 13786 3 2.1.- Données

Plus en détail

Contexte scientifique

Contexte scientifique Contexte scientifique Ces paramètres dépendent : Traité d architecture et d urbanisme bioclimatiques -De la constitution de l enveloppe du bâtiment (matériaux porteurs, isolants, parements ) -Des systèmes

Plus en détail

FICHE MENU : ISOLATION TOITURE

FICHE MENU : ISOLATION TOITURE FICHE MENU : ISOLATION TOITURE Laine de roche Chanvre Laine de mouton Cellulose Polystyrène Liège Laine «minérale»: La plus connue et la plus utilisée. Avantage : A base de produits naturels. Elle est

Plus en détail

Pourquoi le métal semble-t-il plus froid que le bois? ( CME4)

Pourquoi le métal semble-t-il plus froid que le bois? ( CME4) Équilibre thermique des matériaux Conduction thermique Capacité thermique massique d un matériau Quantité de chaleur La résistance thermique d un matériau Pourquoi le métal semble-t-il plus froid que le

Plus en détail

95% REFLEXION. WINCO technologies. La nouvelle façon d isoler les bâtiments Hautement réflectif, INDECHIRABLE CLASSEMENT R3. Une enveloppe continue,

95% REFLEXION. WINCO technologies. La nouvelle façon d isoler les bâtiments Hautement réflectif, INDECHIRABLE CLASSEMENT R3. Une enveloppe continue, R R R ISOLATION INTERIEURE & EXTERIEURE La nouvelle façon d isoler les bâtiments Hautement réflectif, Recouvert d aluminium pur, SKYTECH Pro réfléchit vers l intérieur 95% de la chaleur du rayonnement

Plus en détail

Espace Info Energie. Sur-isolation. Facteur 4. Énergies renouvelables. étanchéité à l air. Gaz à effets de serre. Eco-matériau.

Espace Info Energie. Sur-isolation. Facteur 4. Énergies renouvelables. étanchéité à l air. Gaz à effets de serre. Eco-matériau. Facteur 4 Énergies renouvelables Coût global Eco-matériau Santé. Humidité Matériau «puits de carbone» Eau chaude solaire Label BBC, Effinergie Sur-isolation VMC double flux Conception bioclimatique Développement

Plus en détail

La résistance thermique

La résistance thermique La résistance thermique À l inverse des métaux, les isolants ne conduisent pas la chaleur mais lui opposent, au contraire, une résistance. Plus cette résistance est forte, plus l'isolation thermique est

Plus en détail

Tableaux récapitulatifs des données

Tableaux récapitulatifs des données Tableaux récapitulatifs des données Ce rapport récapitule les données techniques saisies dans le cadre d un projet existant et de projets simulés avec le logiciel Bati-Cube. Vous retrouverez l ensemble

Plus en détail

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air fortement le bilan énergétique d une maison 3 8 Assurer la qualité de l isolation thermique et de l étanchéité à l air Le point sur La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air 2 L

Plus en détail

L énergie thermique. Φ.R th S. λ = ,75 =23,7 C =T 1 = ( 1 3 0,8 + 1

L énergie thermique. Φ.R th S. λ = ,75 =23,7 C =T 1 = ( 1 3 0,8 + 1 Exercice 1 L énergie thermique Soit un vitrage simple d épaisseur 5 mm, de coefficient de conductibilité = 1,15 W/(m.K) La température de surface du vitrage intérieure est 22 C, la température de surface

Plus en détail

fiche de synthèse Description du projet maison passive Misweb synthèse du bureau d'études Viheriö

fiche de synthèse Description du projet maison passive Misweb synthèse du bureau d'études Viheriö Depuis février 2010, le bureau d'études thermiques Viheriö accompagne le maître d'œuvre Evolia ainsi que les maîtres de l'ouvrage dans la conception du projet de maison passive certifiée MISWEB. Cette

Plus en détail

Performance énergétique et thermique des bâtiments

Performance énergétique et thermique des bâtiments Performance énergétique et thermique des bâtiments recueil sur CD-ROM Référence : 3135311CD ISBN : 978-2-12-135311- Année d édition : 2010 Analyse Un diagnostic de Performance Energétique (DPE) est désormais

Plus en détail

TD de transfert thermique. Série N 1

TD de transfert thermique. Série N 1 TD de transfert thermique Série N 1 Méthodologie Comprendre l'énoncé et voir les données du problèmes comprendre la question et ce qu'on cherche à déterminer? Faire un schéma et identifier les modes et

Plus en détail

Dans cette zone appelée couche limite, la température de l'air ainsi que sa vitesse varient rapidement en fonction de la distance à la paroi.

Dans cette zone appelée couche limite, la température de l'air ainsi que sa vitesse varient rapidement en fonction de la distance à la paroi. 3 L'air en tant qu'isolant L'air immobile possède une conductivité thermique très faible (λ = 0.024 W/mK). Cette propriété est utilisée dans tous les matériaux isolants dont la fonction principale est

Plus en détail

Publié sur Knauf Bâtiment (http://www.knauf-batiment.fr) S00001501 Le produit : présentation XTherm ULTRA 32 est un complexe de doublage qui combine les performances thermiques des polystyrènes expansés

Plus en détail

Exemple de Compte rendu Audit Énergie Personnalisé

Exemple de Compte rendu Audit Énergie Personnalisé 1 mercredi 10 novembre 2010 Exemple de Compte rendu Audit Énergie Personnalisé Compte rendu Sommaire Sommaire... 1 État des lieux:... 2 Besoin thermique du bâtiment :... 2 État des lieux :... 2 Pistes

Plus en détail

ATELIER. Communauté d agglomération des Portes de l Eure. Rénovation énergétique. 15 décembre ALEC27 - CAUE27

ATELIER. Communauté d agglomération des Portes de l Eure. Rénovation énergétique. 15 décembre ALEC27 - CAUE27 Communauté d agglomération des Portes de l Eure Conseil d Architecture, d Urbanisme et d Environnement de l Eure ATELIER Rénovation énergétique 15 décembre 2015 - ALEC27 - CAUE27 SOMMAIRE TYPOLOGIES DE

Plus en détail

Physique du Bâtiment Caractéristiques thermi -ques dynamiques

Physique du Bâtiment Caractéristiques thermi -ques dynamiques Déphasage et amortissement Définitions Thermique dynamique Etude thermique dans laquelle les paramètres de calcul sont variables. Par exemple : les températures extérieure (données météorologiques) et

Plus en détail

Première STI2D /STL Tronc commun Exercices Isolation thermique

Première STI2D /STL Tronc commun Exercices Isolation thermique Première STI2D /STL Tronc commun Exercices Isolation thermique Classe : Première Enseignement : Sciences physiques THEME du programme : HABITAT / VÊTEMENT et REVÊTEMENT Résumé du contenu de la ressource.

Plus en détail

RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE. C est le moment... Isolez votre logement et réalisez des économies d énergie

RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE. C est le moment... Isolez votre logement et réalisez des économies d énergie RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE C est le moment... Isolez votre logement et réalisez des économies d énergie Une bonne isolation pourquoi? L isolation est la première solution à envisager pour réduire vos factures

Plus en détail

Analyse du label E+C- en maison individuelle Partie I : Résultats énergie E +

Analyse du label E+C- en maison individuelle Partie I : Résultats énergie E + Analyse du label E+C- en maison individuelle Partie I : Résultats énergie E + TBC Innovations Robin Cartier, Stagiaire Génie Civil et Construction Durable Bérenger Favre, Responsable étude et projet de

Plus en détail

Architecte : Jacques Ripault RT La réponse béton

Architecte : Jacques Ripault RT La réponse béton Architecte : Jacques Ripault RT 2000 La réponse béton La nouvelle réglementation thermique RT 2000 Architecte : Michel Kagan introduction La nouvelle réglementation thermique "RT 2000" s inscrit dans le

Plus en détail

ISOLATION BELGE POUR DEMAIN

ISOLATION BELGE POUR DEMAIN ISOLATION BELGE POUR DEMAIN ININTERROMPUE - IGNIFUGE - UNIVERSELLE - FIABLE BÉNÉFICES CUMULÉS Qu est-ce qui est important pour vous lorsque vous choisissez un matériau d isolation? De bonnes valeurs d

Plus en détail

ALEC Agence Locale de l Énergie et du Climat. EIE Espace Info Énergie Un service spécifique pour le particulier. Les Habiles 05/12/11

ALEC Agence Locale de l Énergie et du Climat. EIE Espace Info Énergie Un service spécifique pour le particulier. Les Habiles 05/12/11 ALEC Agence Locale de l Énergie et du Climat EIE Espace Info Énergie Un service spécifique pour le particulier Les Habiles 05/12/11 4 rue Voltaire, 38000 Grenoble 04 76 00 19 09 www.alec grenoble.org L

Plus en détail

Forum Scientifique: Bâtir Eco-SMART

Forum Scientifique: Bâtir Eco-SMART Chambre de Commerce et d Industrie de Sfax Forum Scientifique: Bâtir Eco-SMART Sfax, 06 mars 2015 Les isolants écologiques Mohamed Zied Gannar Chef de Service de l Efficacité Energétique dans les Bâtiments

Plus en détail

Bilan énergétique global

Bilan énergétique global Bilan énergétique global I - Caractéristiques du projet Rapport 3 juin 2012 à 17:42 Fichier C:\Users\cedric\Desktop\maison natura\productions numériques\archiwizard\simulation BBC avec Archiwizard.awz

Plus en détail

CONDUCTIVITE THERMIQUE (TEST)

CONDUCTIVITE THERMIQUE (TEST) CONDUCTIVITE THERMIQUE (TEST) Définir un protocle expérimetal et réaliser une expérimentation Situation problème : Comment déterminer si un matériaux conduit la chaleur ou non? Hypothèses (à établir en

Plus en détail

COMPRENDRE LES NIVEAUX DE PERFORMANCE

COMPRENDRE LES NIVEAUX DE PERFORMANCE PASSIF, RÈGLEMENTATION THERMIQUE, BEPOS : COMPRENDRE LES NIVEAUX DE PERFORMANCE GUILLAUME MENET PASSIPHILE PAUL LIRET - DIAGOBAT Acteurs du Passif Collectif pour un bâtiment performant et confortable 13

Plus en détail

Exercices Thermiques BTS EEC

Exercices Thermiques BTS EEC BTS EEC 1993 On se propose d étudier les problèmes d isolation thermique pour les simples et doubles vitrages. Simple vitrage : glace plane d épaisseur e 1 = 8 mm. Double vitrage : 2 glaces planes d épaisseur

Plus en détail

Synthèse simplifiée (Rendu 1 : 25/01/17) RT 2012

Synthèse simplifiée (Rendu 1 : 25/01/17) RT 2012 Synthèse simplifiée (Rendu 1 : 25/1/17) RT 212 (e4tech Lesosai - Moteur 7.5..) Maitre d'ouvrage AH188 et AI27-42 Impasse de la Combe du Bois 115 - BLYES Anne et Nathael Pajani 35 rue du Champ Blanc 6933

Plus en détail

Les déperditions thermiques

Les déperditions thermiques Objectif de la séance : Identifier les différents isolants thermiques dans la construction et calculer les déperditions thermiques d une construction. Problématique a - Les crises énergétiques Plus de

Plus en détail

ETUDE THERMIQUE RT2012

ETUDE THERMIQUE RT2012 2014 ETUDE THERMIQUE RT2012 Ce document comporte : Une copie de l attestation de conformité qui a été jointe au permis de construire La synthèse de l étude thermique réalisée comprenant : - La composition

Plus en détail

Plan de la séance. L5C : Environnement thermique et maîtrise énergétique. Cours n 03 > Bases physiques (I)

Plan de la séance. L5C : Environnement thermique et maîtrise énergétique. Cours n 03 > Bases physiques (I) L5C : Environnement thermique et maîtrise énergétique Cours n 03 > Bases physiques (I) Salle de test à l échelle 1 > CSTB Nantes http://aerodynamique.cstb.fr Nicolas.Tixier@grenoble.archi.fr! Les illustrations

Plus en détail

Conception d une maison passive

Conception d une maison passive L ASDER Association Savoyarde pour le Développement des Energies Renouvelables ASDER LA MAISON DES ENERGIES Association sans but lucratif créée en 1981, 20 salariés - Conseil en matière d énergie et habitat

Plus en détail

Publié sur Knauf Bâtiment (http://www.knauf-batiment.fr) SP71265564 Le produit : présentation XTherm ULTRA 32 est un complexe de doublage qui combine les performances thermiques des polystyrènes expansés

Plus en détail

RETOUR D EXPERIENCE SUR UNE MAISON PASSIVE

RETOUR D EXPERIENCE SUR UNE MAISON PASSIVE RETOUR D EXPERIENCE SUR UNE MAISON PASSIVE Les ingénieurs conseil d HELIASOL ont fait une visite de 3 jours dans une maison passive dont ils ont fait l étude et l optimisation thermique. L objectif était

Plus en détail

knauf XTherm Ultra 32 Le nouveau standard

knauf XTherm Ultra 32 Le nouveau standard knauf XTherm Ultra 32 Le nouveau standard Le produit : pour quoi faire? Isolation thermique en neuf ou rénovation Maisons individuelles, logements collectifs ou Établissements Recevant du Public (ERP)

Plus en détail

La RT2005. Pourquoi? Pour qui? Quand? Comment?

La RT2005. Pourquoi? Pour qui? Quand? Comment? La RT2005 Pourquoi? Pour qui? Quand? Comment? «L idéal de la performance énergétique est une maison passive qui ne consomme pas d autres énergies que celles qu elle produit. Tel est l objectif vers lequel

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE et RESSOURCES

DOSSIER TECHNIQUE et RESSOURCES MENTION COMPLEMENTAIRE TECHNICIEN EN ENERGIES RENOUVELABLES EPREUVE E1 PREPARATION D UNE INTERVENTION SESSION 2017 DOSSIER TECHNIQUE et RESSOURCES «CONSTRUCTION D UNE MAISON INDIVIDUELLE, LOTISSEMENT GAUMET»

Plus en détail

Prise en compte des nœuds constructifs dans la PEB

Prise en compte des nœuds constructifs dans la PEB 1. Introduction 3. Exercices 4. Règles de base 5. Encodage 6. Cas particuliers 7. Conclusion Prise en compte des nœuds constructifs dans la PEB 0 Définition du noeud constructif 1 1 2 formes de noeuds

Plus en détail

LA CONSTRUCTION PASSIVE POURQUOI ET COMMENT?

LA CONSTRUCTION PASSIVE POURQUOI ET COMMENT? LA CONSTRUCTION PASSIVE POURQUOI ET COMMENT? Atelier d Architecture Delsinne Concepteur Maisons Passives CEPH www.delsinnearchitecte.fr Acteurs du Passif Collectif pour un bâtiment performant et confortable

Plus en détail

Le comportement thermique du bâti ancien

Le comportement thermique du bâti ancien Le comportement thermique du bâti ancien CAUE de Meurthe et Moselle Le 16 septembre 2009 Julien BURGHOLZER Responsable du groupe Construction au Centre d Études Techniques de l Équipement (CETE) de l Est

Plus en détail

LES INDICATEURS DE LA RENOVATION BBC-EFFINERGIE

LES INDICATEURS DE LA RENOVATION BBC-EFFINERGIE LES INDICATEURS DE LA RENOVATION BBC-EFFINERGIE Cette étude, destinée aux partenaires de l Observatoire BBC, a pour objectifs de présenter les principaux modes constructifs, équipements et performances

Plus en détail

Matinée A. Le Grenelle de l environnement B. Les grandeurs caractéristiques C. Le confort D. Les déperditions thermiques Après midi E.

Matinée A. Le Grenelle de l environnement B. Les grandeurs caractéristiques C. Le confort D. Les déperditions thermiques Après midi E. Matinée A. Le Grenelle de l environnement B. Les grandeurs caractéristiques C. Le confort D. Les déperditions thermiques Après midi E. Applications sur un pavillon F. Exemples de mises en évidence 1 Ne

Plus en détail

Nous nous tenons à votre disposition pour tout complément d information que vous jugerez souhaitable.

Nous nous tenons à votre disposition pour tout complément d information que vous jugerez souhaitable. Benoît DARRE Route de Tarbes 65220 LALANNE TRIE A l attention de Monsieur VAN ZWYNSVOORDE A LALANNE TRIE, le 4 Mai 2016 Objet : Expertise Crédit d Impôt Innovation Monsieur Van Zwynsvoorde, Suite à votre

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Isolation multicouches destinés aux

Isolation multicouches destinés aux Isolation multicouches destinés aux Isolation thermique dans une membrane multi-couche, mince et flexible Conforme aux exigences de la BR443 Isolation de toit en pente Entièrement certifié Testé au boîte

Plus en détail

L énergie interne U d un système macroscopique résulte de contributions microscopiques.

L énergie interne U d un système macroscopique résulte de contributions microscopiques. LES TRANSFERTS THERMIQUES Energie interne L énergie interne U d un système macroscopique résulte de contributions microscopiques. Les particules qui constituent le système sont en mouvement perpétuel :

Plus en détail

GRANDEURS THERMIQUES - ITE Version n 2

GRANDEURS THERMIQUES - ITE Version n 2 GRANDEURS THERMIQUES - ITE Version n 2 1/6 Sommaire INTRODUCTION 1- GRANDEURS THERMIQUES 2 - COMPARAISONS DES ISOLANTS LES PLUS USUELS - APPROCHE SIMPLIFIÉE 3 - COMPARAISONS DES ISOLANTS LES PLUS USUELS

Plus en détail

Le BLOC Béton et la MAISON BBC

Le BLOC Béton et la MAISON BBC Le BLOC Béton et la MAISON BBC Bureau d Etude Thermique Calculs réglementaires BBC Tests d étanchéité à l air Effinergie Calculs thermiques réglementaires Tests d étanchéité à l air (BBC ) Le BLOC Béton

Plus en détail

K ISOL Revêtement céramique de DJP Energy. DJP Energy SAS Capital de rue des Carmes CAEN

K ISOL Revêtement céramique de DJP Energy. DJP Energy SAS Capital de rue des Carmes CAEN K ISOL Revêtement céramique de DJP Energy Capital de 2 015 300 6 rue des Carmes 14000 CAEN www.djpenergy.com Les céramiques : un isolant remarquable Les céramiques sont utilisées comme réfractaire dans

Plus en détail

ENERPHIT : ANALYSE ECONOMIQUE D UNE RENOVATION DE MAISON INDIVIDUELLE

ENERPHIT : ANALYSE ECONOMIQUE D UNE RENOVATION DE MAISON INDIVIDUELLE LA MAISON PASSIVE LA MAISON PASSIVE ENERPHIT : ANALYSE ECONOMIQUE D UNE RENOVATION DE MAISON INDIVIDUELLE AVRIL 2016 La Maison Passive France 110 rue Réaumur - 75002 Paris 01 45 08 13 35 www.lamaisonpassive.fr

Plus en détail

DEVELOPPER UNE ARCHITECTURE BIOCLIMATIQUE MEDITERRANEENNE INERTIE THERMIQUE INERTIE THERMIQUE DANS LE BATIMENT. Principe

DEVELOPPER UNE ARCHITECTURE BIOCLIMATIQUE MEDITERRANEENNE INERTIE THERMIQUE INERTIE THERMIQUE DANS LE BATIMENT. Principe DANS LE BATIMENT Principe L'inertie thermique d un bâtiment est sa capacité à stocker et à déstocker de l énergie thermique dans sa structure, quelle que soit la saison. Elle est caractérisée par sa capacité

Plus en détail

LA THERMIQUE DU BÂTIMENT

LA THERMIQUE DU BÂTIMENT LA THERMIQUE DU BÂTIMENT Malek Jedidi Omrane Benjeddou LA THERMIQUE DU BÂTIMENT Du confort thermique au choix des équipements de chauffage et de climatisation Illustrations intérieures : Maud Warg Photographie

Plus en détail

CI 4 : DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES ET CHOIX DES MATÉRIAUX Comportement des matériaux

CI 4 : DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES ET CHOIX DES MATÉRIAUX Comportement des matériaux INTRODUCTION Ce premier exercice constitue sensibilisation à un Diagnostic de Performance énergétique. Il s agira donc ici de relever les éléments entrant en compte dans un DPE ; nous utiliserons un logiciel

Plus en détail

Présentation du logiciel. Kephi 2.2

Présentation du logiciel. Kephi 2.2 Présentation du logiciel Kephi 2.2 Ce logiciel de dimensionnement thermique utilise les algorithmes de calcul du PHI (Passiv Haus Institut) avec de nombreuses fonctionnalités en plus: Adaptation à la réglementation

Plus en détail

Collège Saint-Guibert

Collège Saint-Guibert Collège Saint-Guibert Présentation technique du projet de construction basse énergie axée sur les aspects énergétiques BSolutions répond au concours lancé par le collège Saint-Guibert : Demande de s intégrer

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive à haute performance energétique : détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive à haute performance energétique : détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive à haute performance energétique : détails techniques Bruxelles Environnement EXEMPLE DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE ET DURABLE: BATEX [120] RUE DU VERGER Thomas

Plus en détail

Tout d'abord : BIEN CHOISIR SON TERRAIN

Tout d'abord : BIEN CHOISIR SON TERRAIN Tout d'abord : BIEN CHOISIR SON TERRAIN Peu importe la taille ou la forme, il y a toujours une solution d'implantation personnalisée. Ce qui compte c'est l'exposition. Si vous souhaitez profitez d'une

Plus en détail

Dôme de paille Étude et plans de construction

Dôme de paille Étude et plans de construction Dôme de paille Étude et plans de construction 1 Présentation architecturale du projet et principe constructif Illustration 1: structure de la coupole vue par transparence L'idée initiale est de s'approcher

Plus en détail

Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants PREMIUM

Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants PREMIUM Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants PREMIUM 1 - Politiques climat et efficacité énergétique des bâtiments Les engagements européens L efficacité

Plus en détail

La construction/rénovation

La construction/rénovation La construction/rénovation Le projet de construction consiste à rénover une ancienne ferme et ses dépendances et le transformer en gîte confortable. À l'intérieur 1 / 5 Les matériaux de base sont la pierre,

Plus en détail

Un exemple de Mixité Bois-Béton

Un exemple de Mixité Bois-Béton Jean marie HAQUETTE Gilles Amblard Un exemple de Mixité Bois-Béton Résidence 'La Belle Estelle' à Candillargues Conception: Crouzet Jaumes Architectes Assistés de: Calder (structure bois béton) Alabiso

Plus en détail

COUPON-RÉPONSE. Nom. Prénom. Adresse. Ville.

COUPON-RÉPONSE. Nom. Prénom. Adresse. Ville. COUPON-RÉPONSE Dans le cadre d un projet de construction de type : L Maison individuelle L J ai un terrain L Je n ai pas de terrain L Rénovation/Extension Nom Prénom Adresse J envisage de réaliser ce projet

Plus en détail

AMELIORATIONS ENERGETIQUES D UN LOGEMENT

AMELIORATIONS ENERGETIQUES D UN LOGEMENT AMELIORATIONS ENERGETIQUES D UN LOGEMENT 1 OBJECTIFS : Recherche d indications dans des Textes officiels Recherche des caractéristiques des matériaux de construction et des équipements de chauffage Evaluation

Plus en détail

Loi vaudoise sur l énergie. Concept de l enveloppe du bâtiment

Loi vaudoise sur l énergie. Concept de l enveloppe du bâtiment Loi vaudoise sur l énergie Concept de l enveloppe du bâtiment Pourquoi isoler avec la laine minérale Loi vaudoise sur l énergie (01/03/08) Les produits et solutions Les applications Engagements Agenda

Plus en détail

BONUS DE CONSTRUCTIBILITÉ

BONUS DE CONSTRUCTIBILITÉ BONUS DE CONSTRUCTIBILITÉ Des bâtiments exemplaires avec la brique 17 rue Letellier 75O15 Paris Email : fftb@fftb.org @_FFTB_ www.briques.org Quelle est la pertinence de la maçonnerie en briques terre

Plus en détail

isoler de façon étanche au vent et à l air, et pourtant ouverte à la diffusion

isoler de façon étanche au vent et à l air, et pourtant ouverte à la diffusion isoler de façon étanche au vent et à l air, et pourtant ouverte à la diffusion les règles de base pour isoler d une façon durable et efficace Confédération de la Construction 6 novembre 2008 Pourquoi isoler?

Plus en détail

[1] ETUDE DE L EFFICACITE ENERGETIQUE D UN BATIMENT MULTIZONE A DEUX NIVEAUX DANS LA REGION DE TUNIS

[1] ETUDE DE L EFFICACITE ENERGETIQUE D UN BATIMENT MULTIZONE A DEUX NIVEAUX DANS LA REGION DE TUNIS [1] ETUDE DE L EFFICACITE ENERGETIQUE D UN BATIMENT MULTIZONE A DEUX NIVEAUX DANS LA REGION DE TUNIS ABBASSI FAKHREDDINE 1, DEHMANI LEILA 2 1,2. Laboratoire des Procédés Thermiques, Centre de Recherche

Plus en détail