L activité physique est un mode de vie dans les pays où les enfants sont les plus actifs.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L activité physique est un mode de vie dans les pays où les enfants sont les plus actifs."

Transcription

1 Être actif doit être la norme canadienne, et non l'exception! La comparaison avec 37 autres pays démontre que les infrastructures et programmes du ne suffisent pas à faire bouger les enfants. L activité physique est un mode de vie dans les pays où les enfants sont les plus actifs. Le indique des résultats au-dessus de la moyenne pour les infrastructures et les programmes d activité physique, mais il fait moins bonne figure au niveau des indicateurs liés à l activité physique et à la sédentarité. Ces comparaisons montrent que les enfants qui bougent le plus vivent dans les pays où l activité physique est une priorité ou fait partie intégrante des habitudes quotidiennes. Pour la première fois, les résultats du Bulletin de l activité physique chez les jeunes de ParticipACTION sont comparés à ceux de 37 autres pays, sur les six continents. La comparaison à l échelle mondiale a été réalisée par le Dr. Mark Tremblay, directeur du Groupe de recherche sur les saines habitudes de vie et l obésité du Centre hospitalier pour enfants de l est de l Ontario (HALO-CHEO) et conseiller scientifique en chef pour le Bulletin de ParticipACTION. L urbanisation, la mécanisation et l utilisation accrue des transports motorisés ont fait diminuer les niveaux d activité physique à l échelle mondiale», a déclaré le Dr. Tremblay. «Le doit résister au déclin des habitudes actives que ces tendances entraînent et il ne suffit pas de créer des politiques, stratégies et pistes cyclables, mais aussi d encourager et de rétablir les standards canadiens selon lesquels être actif à longueur d'année par le jeu extérieur, le transport actif, les sports et loisirs constituent la norme plutôt que l exception. Les pays où les jeunes sont généralement le plus actifs, comme la Slovénie, la Nouvelle-Zélande et le, ont recours à différentes approches pour faire en sorte que les enfants bougent davantage. Il y a cependant un point qui fait l unanimité parmi tous les pays : l activité physique est orientée par des normes culturelles omniprésentes qui incitent les jeunes à bouger. Être actif n est pas seulement un choix, mais bien un mode de vie. La Slovénie indique la meilleure note pour l Activité physique générale (A-): 86 % des garçons et 76 % des filles qui ont entre 6 et 18 ans font les 60 minutes d activité physique d intensité moyenne à élevée recommandées par jour, en comparaison à seulement 9 % des jeunes canadiens de 5 à 17 ans (D-). C est l importance que le système scolaire slovène accorde à l éducation physique (A

2 pour École) qui explique ce comportement : c est une norme culturelle évaluée annuellement et si bien établie qu elle propose des mesures appropriées pour lutter contre les niveaux d inactivité en général, par exemple: Les écoles primaires slovènes offrent un accès quotidien à 77 minutes d éducation physique sous la direction de professionnels. Au : Plus de 80% des enfants zimbabwéens utilisent le transport actif pour aller à l école et en revenir (A- en transport actif), contre seulement 25 pour cent des 5 à 17 ans au (D). Même si la plupart des enfants zimbabwéens n ont probablement pas d autres choix que de marcher ou de prendre leur vélo pour se rendre à l école, ils prennent plaisir à l activité physique et perçoivent celle-ci comme un élément naturel de leur mode de vie et de leur héritage culturel. Aux Pays-Bas, être reconnue comme une nation de cyclistes incite leurs jeunes à faire de l activité physique sur une base quotidienne. Les Néerlandais font du vélo pour se déplacer, mais aussi pour faire du sport et de l exercice : c est leur mode de vie. Pour les enfants canadiens, l activité physique n est pas une priorité. Au, nous avons priorisé la construction d infrastructures, plutôt que de tenter de créer des environnements favorables qui nous feraient passer d une culture d inactivité à un mode de vie actif au quotidien. Plutôt que de ne faire que de l ingénierie de construction, il faut aussi se concentrer sur la réingénierie sociale. Pour atteindre nos objectifs, nous devons créer un environnement au où l option active est le choix facile. Les mauvais résultats attribués au dans cette étude s expliquent par l utilisation du transport motorisé pour se rendre à l école, le grand temps passé devant l écran et le manque de temps pour le jeu libre. Ce sont plusieurs pans de la société canadienne qui doivent travailler ensemble pour parvenir à modifier les comportements et faire en sorte que nos jeunes soient plus actifs. Évitez d être trop protecteurs, et laissez vos enfants être des enfants. Pensons à la vie familiale comme un lieu où nous pouvons faire évoluer les attentes sociales, ajoute M. Antunes, président et chef de la direction chez ParticipACTION. Voici quelques conseils pour les parents: Bouger avec vos enfants dès leur plus jeune âge. Enseigner à vos enfants l importance de l activité physique et d adopter un mode de vie sain. Évitez d être trop protecteurs et laissez aux enfants la liberté de décider comment être actif, principalement à l extérieur, afin de les encourager à jouer librement et s amuser. Les Bulletins de l activité physique provenant de chacun des 38 pays, tout comme les résultats des comparaisons mondiales, ont été présentés à la séance plénière d ouverture de la Conférence internationale sur l activité physique et la santé publique à

3 Bangkok, en Thaïlande, et publiés dans le Journal of Physical Activity and Health le 16 novembre Indicateur Activité physique générale Participation aux sports organisés Note Pourquoi le a-t-il reçu cette note? Canadian D- Le indique une note en dessous de la moyenne, C. Seulement 9 % des jeunes âgés de 5 à 17 ans satisfont aux directives en matière d activité physique. En Slovénie, le pays le mieux classé, 86 % des garçons et 76 % des filles qui ont entre 6 et 18 ans font les 60 minutes d activité physique d intensité moyenne à élevée recommandées par jour. B Le est au-dessus de la moyenne des autres pays, C. Les nouvelles données montrent que plus des trois quarts (77 %) des jeunes canadiens de 5 à 19 ans participent à des sports organisés. Comparativement aux années précédentes, il s agit d une légère amélioration, et d une grande évolution par rapport à la participation aux sports d il y a 10 ans. Jeu actif D+ Les jeunes Canadiens accusent un léger retard par rapport à la moyenne des autres pays, soit C. Nous pouvons apprendre de la Nouvelle-Zélande, qui a une moyenne de 78 minutes de jeu libre par jour. Les jeunes devraient jouer à des jeux non structurés pendant plusieurs heures, ce qui inclut aussi le jeu dans tout type d environnement ou de conditions météorologiques. Transport actif D Une minorité de jeunes canadiens utilisent le transport actif pour se déplacer, ce qui explique la note sous la moyenne, soit C. Avec 1,3 vélos par personne aux Pays-Bas, c est sans surprise qu ils sont les premiers dans le transport actif et que 79% des jeunes se rendent régulièrement à l école à vélo. Seulement 2% des Canadiens de la fin du primaire et du début du secondaire utilisent le vélo pour se déplacer. Comportements sédentaires F Les enfants canadiens reçoivent la note F pour le comportement sédentaire, car seulement 26% respectent les directives de temps d écran. Au, les résultats sont inversés avec 75% des jeunes qui passent moins de 2 heures par jour devant un écran. Famille et les pairs C+ Les Canadiens sont juste au-dessus de la moyenne C. Les parents canadiens comprennent l importance de l activité physique et appliquent des règles plus strictes pour le temps d écran. Néanmoins, seulement 36% des parents indiquent jouer à des jeux actifs avec leurs enfants et seulement 20% des adultes respectent les directives canadiennes en matière d activité physique.

4 École B Le a une note supérieure à la moyenne C. Les pays où les revenus sont les plus élevés ont également indiqué des meilleurs résultats. Par exemple, en Slovénie, les jeunes ont un accès à plus de 77 minutes d activité physique planifiée par jour. Au, 69 % des écoles ont pour politique d offrir un accès régulier et/ou quotidien d éducation physique à tous ses élèves. Communauté et l Environnement Stratégies et investissements gouvernementaux A- Le indique les meilleurs résultats et a une note supérieure à la moyenne C. Tous les pays qui indiquent les résultats les plus élevés pour cette catégorie ont des revenus très élevés. Cependant, des résultats très élevés dans cette catégorie signifient habituellement de faibles résultats en termes d Activité physique générale. Il faut ainsi procéder à de la réingénierie sociale, pas seulement de l ingénierie de construction. B- Le reçoit les meilleurs résultats et a une note supérieure à la moyenne C. Plusieurs pays indiquent avoir de bonnes stratégies et politiques en place, mais accusent un retard pour la réalisation complète et l évaluation des programmes pour être optimale.

5 Country results ordered by grade (En anglais seulement). Grade Overall Physical Activity Organized Sport Participation Active Play Active Transportation Sedentary Behaviours Family & Peers School Community & Environment A+ A A- B+ B B- C+ C C- New Zealand Zimbab we Mozambiq ue Africa D+ D D- Hong Kong Netherlan ds Korea, Netherlan ds New Zealand Mozambiq ue Arab Arab Arab Government Strategies & Investments Arab

6 F Arab Arab INC Arab Hong Kong Korea, Africa Arab Denmar Arab

LES ENFANTS CANADIENS SONT-ILS TROP FATIGUÉS POUR BOUGER?

LES ENFANTS CANADIENS SONT-ILS TROP FATIGUÉS POUR BOUGER? LES ENFANTS CANADIENS SONT-ILS TROP FATIGUÉS POUR BOUGER? 2016 Bulletin de l activité physique chez les jeunes de ParticipACTION IL FAUT SE RÉVEILLER! Si vous pensez que vos enfants peuvent faire un peu

Plus en détail

ARGUMENTAIRE «LE GOÛT ET LE PLAISIR DE BOUGER» VERS UNE POLITIQUE NATIONALE DU SPORT, DU LOISIR ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE. Par

ARGUMENTAIRE «LE GOÛT ET LE PLAISIR DE BOUGER» VERS UNE POLITIQUE NATIONALE DU SPORT, DU LOISIR ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE. Par ARGUMENTAIRE «LE GOÛT ET LE PLAISIR DE BOUGER» VERS UNE POLITIQUE NATIONALE DU SPORT, DU LOISIR ET DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE Par Le Regroupement des CPE de l île de Montréal 19 août 2013 ARGUMENTAIRE «LE

Plus en détail

Proposition du directeur de santé publique au milieu scolaire pour contrer le désengagement des jeunes face à la pratique d'activités physiques

Proposition du directeur de santé publique au milieu scolaire pour contrer le désengagement des jeunes face à la pratique d'activités physiques Proposition du directeur de santé publique au milieu scolaire pour contrer le désengagement des jeunes face à la pratique d'activités physiques RÉGIE RÉGIONALE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DIRECTION

Plus en détail

École père-edgar-t.-leblanc. Rapport Automne 2014

École père-edgar-t.-leblanc. Rapport Automne 2014 École père-edgar-t.-leblanc Rapport Automne 2014 Mesurer les ActiviTés des jeunes pour Comprendre leurs Habitudes Ce rapport a été préparé spécifiquement pour votre école. Vous êtes libre de distribuer

Plus en détail

École mgr-françoisbourgeois. Rapport Automne 2014

École mgr-françoisbourgeois. Rapport Automne 2014 École mgr-françoisbourgeois Rapport Automne 2014 Mesurer les ActiviTés des jeunes pour Comprendre leurs Habitudes Ce rapport a été préparé spécifiquement pour votre école. Vous êtes libre de distribuer

Plus en détail

Une langue au cœur de la vie économique

Une langue au cœur de la vie économique 1 Une langue au cœur de la vie économique Survol de l utilisation du français en milieu de travail Introduction La vitalité des communautés francophones et acadiennes ne dépend pas de l usage du français

Plus en détail

LA DÉCLARATION DE BRIGHTON SUR LES FEMMES ET LE SPORT Les femmes, le sport et le défi du changement

LA DÉCLARATION DE BRIGHTON SUR LES FEMMES ET LE SPORT Les femmes, le sport et le défi du changement LA DÉCLARATION DE BRIGHTON SUR LES FEMMES ET LE SPORT Les femmes, le sport et le défi du changement La première conférence internationale sur les femmes et le sport, à laquelle on participé des décisionnaires

Plus en détail

Pour une population plus active. L influence positive des professionnels de la santé

Pour une population plus active. L influence positive des professionnels de la santé Pour une population plus active L influence positive des professionnels de la santé Quelle est la meilleure manière d amener les personnes sédentaires à faire régulièrement de l activité physique? Voilà

Plus en détail

IMPACT DE LA NORME DE QUALITÉ Bienfaits apportés par HIGH FIVE aux organismes et aux communautés. Rapport sommaire, novembre 2016

IMPACT DE LA NORME DE QUALITÉ Bienfaits apportés par HIGH FIVE aux organismes et aux communautés. Rapport sommaire, novembre 2016 IMPACT DE LA NORME DE QUALITÉ Bienfaits apportés par HIGH FIVE aux organismes et aux communautés Rapport sommaire, novembre 2016 PARKS AND RECREATION ONTARIO Table des matières Mesurer les bienfaits de

Plus en détail

Mots clés. Résumé de la recherche. Contexte ou justification de la problématique. Mars 2013

Mots clés. Résumé de la recherche. Contexte ou justification de la problématique. Mars 2013 Centre d études ethniques des universités montréalaises Mars 13 Mots clés La réussite scolaire des jeunes Québécois issus de l immigration au secondaire : Portrait des élèves originaires des Antilles et

Plus en détail

RÉSUMÉ ENQUÊTE DE CONSOMMATION ALIMENTAIRE RAPPORT 3 : ACTIVITÉ PHYSIQUE ET SÉDENTARITÉ

RÉSUMÉ ENQUÊTE DE CONSOMMATION ALIMENTAIRE RAPPORT 3 : ACTIVITÉ PHYSIQUE ET SÉDENTARITÉ ENQUÊTE DE CONSOMMATION ALIMENTAIRE 2014-2015 1 RAPPORT 3 : ACTIVITÉ PHYSIQUE ET SÉDENTARITÉ Enquête de consommation alimentaire 2014-2015 RAPPORT 3 : ACTIVITÉ PHYSIQUE ET SÉDENTARITÉ Les commanditaires

Plus en détail

Comment assurer une éducation de qualité pour tous?

Comment assurer une éducation de qualité pour tous? Comment assurer une éducation de qualité pour tous? BILAN ET PERSPECTIVES EN AFRIQUE FRANCOPHONE Conférence le 10 juillet 2014, à Ouagadougou, Burkina Faso QUALITÉ DE L ENSEIGNEMENT Introduction - Esther

Plus en détail

Premièrement grande question, qu est-ce que c est Gazelle et Potiron?

Premièrement grande question, qu est-ce que c est Gazelle et Potiron? Bonjour à vous, on parle depuis quelque temps du nouveau cadre de référence Gazelle et Potiron du ministère de la famille en lien avec le programme éducatif Donc on commence à vous le faire découvrir!

Plus en détail

Travailler à devenir actif Augmenter l activité physique des Canadiens et Canadiennes en milieu de travail

Travailler à devenir actif Augmenter l activité physique des Canadiens et Canadiennes en milieu de travail Travailler à devenir actif Augmenter l activité physique des Canadiens et Canadiennes en milieu de travail Assurer un environnement favorable à l activité physique en milieu de travail L environnement

Plus en détail

Plan d action en matière de santé mentale Aperçu du sondage en ligne 2015

Plan d action en matière de santé mentale Aperçu du sondage en ligne 2015 Plan d action en matière de santé mentale Aperçu du sondage en ligne 2015 This document is available in English. Le document est accessible au http://www.commissionsantementale.ca. RÉFÉRENCE RECOMMANDÉE

Plus en détail

Déterminants de l abandon

Déterminants de l abandon Déterminants de l abandon Afin d augmenter la participation des jeunes à des activités physiques et sportives, il faut non seulement motiver les sédentaires, mais d abord et avant tout prévenir l abandon

Plus en détail

Programme international de recherche en lecture scolaire, Rapport (2001)

Programme international de recherche en lecture scolaire, Rapport (2001) Association internationale pour l évaluation du rendement scolaire Programme international de recherche en lecture scolaire, Rapport (2001) Rapport de l Ontario Avril 2003 Office de la qualité et de la

Plus en détail

SÉLECTIONS POUR LE PROGRAMME D AIDE AUX ATHLÈTES (PAA) DE SPORT CANADA (BREVETS) Recommandations du cycle d octroi des brevets 2018 du PAA

SÉLECTIONS POUR LE PROGRAMME D AIDE AUX ATHLÈTES (PAA) DE SPORT CANADA (BREVETS) Recommandations du cycle d octroi des brevets 2018 du PAA SÉLECTIONS POUR LE PROGRAMME D AIDE AUX ATHLÈTES (PAA) DE SPORT CANADA (BREVETS) Recommandations du cycle d octroi des brevets 2018 du PAA Programme paralympique de tennis 1. Le programme 1.1 Un athlète

Plus en détail

ARCHIVED. Cessation du tabagisme durant la grossesse

ARCHIVED. Cessation du tabagisme durant la grossesse Cessation du tabagisme durant la grossesse Le mandat de la Santé publique Les Services de santé publique en Ontario ont la responsabilité, en vertu des normes du programme Prévention des maladies chroniques,

Plus en détail

Mise au point de recommandations pour les directives

Mise au point de recommandations pour les directives Contexte Au cours des dernières décennies, les données scientifiques ont montré que le niveau d activité physique et de condition physique de la population canadienne a chuté de façon spectaculaire, et

Plus en détail

Procédure administrative : Devoirs Numéro : PA Catégorie : Élèves Pages : 5. Approuvée : le 4 novembre 2002 Modifiée : le 20 juin 2016

Procédure administrative : Devoirs Numéro : PA Catégorie : Élèves Pages : 5. Approuvée : le 4 novembre 2002 Modifiée : le 20 juin 2016 Procédure administrative : Devoirs Numéro : PA 8.005 Catégorie : Élèves Pages : 5 Approuvée : le 4 novembre 2002 Modifiée : le 20 juin 2016 1. Préambule En accomplissant ses devoirs, l élève peut consolider

Plus en détail

Synthèse des résultats de la

Synthèse des résultats de la Synthèse des résultats de la 2 ème enquête d Assureurs Prévention sur le niveau d activité physique ou sportive (APS) et de sédentarité de la population française adulte ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE ET

Plus en détail

Déclaration d engagement pour les saines habitudes de vie

Déclaration d engagement pour les saines habitudes de vie Déclaration d engagement pour les saines habitudes de vie Préambule Cette déclaration d engagement s inscrit dans la volonté ferme de (nom dc la inimicipalité,) d améliorer la qualité de vie des citoyennes

Plus en détail

DÉCLARATION DE BANGKOK SUR L ACTIVITÉ PHYSIQUE POUR LA SANTÉ MONDIAL ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

DÉCLARATION DE BANGKOK SUR L ACTIVITÉ PHYSIQUE POUR LA SANTÉ MONDIAL ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DÉCLARATION DE BANGKOK SUR L ACTIVITÉ PHYSIQUE POUR LA SANTÉ MONDIAL ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE 6 e CONGRÈS INTERNATIONAL DE L ISPAH SUR L ACTIVITÉ PHYSIQUE ET LA SANTÉ PUBLIQUE Bangkok, Thaïlande 16-19

Plus en détail

À VÉLO SOUS ZÉRO Le vélo d hiver à Montréal

À VÉLO SOUS ZÉRO Le vélo d hiver à Montréal Le vélo d hiver à Montréal Le vélo comme mode de trport Le vélo est de plus en plus reconnu comme un MODE DE TRANSPORT à part entière. Il offre de nombreux AVANTAGES, autant sur le plan écologique que

Plus en détail

La sédentarité dans tous ses états

La sédentarité dans tous ses états La sédentarité dans tous ses états 12 octobre 2016, Ministère des affaires sociales, Paris Colloque organisé par l Observatoire national de l activité physique et de la sédentarité En partenariat avec

Plus en détail

Rendement des élèves en Nouvelle-Écosse : Une compilation des résultats des évaluations nationales et internationales

Rendement des élèves en Nouvelle-Écosse : Une compilation des résultats des évaluations nationales et internationales Rendement des élèves en Nouvelle-Écosse : Une compilation des résultats des évaluations nationales et internationales Document préparé pour l Association des conseils scolaires de la Nouvelle-Écosse février

Plus en détail

Donner aux collectivités du Canada un Bon départ :

Donner aux collectivités du Canada un Bon départ : Donner aux collectivités du Canada un Bon départ : Recommandations budgétaires 2017 présentées au ministère des Finances, au Comité permanent des finances par la Fondation Bon départ de Canadian Tire La

Plus en détail

Tableau 1. Objectifs de l étude PAREA, réalisée au Collège Shawinigan.

Tableau 1. Objectifs de l étude PAREA, réalisée au Collège Shawinigan. Étude sur les influences des cours d éducation physique au collégial Quels sont les impacts des cours d éducation physique sur la pratique d activités physiques, la condition physique et la santé des jeunes?

Plus en détail

Kino-Québec Le modèle québécois pour la promotion de l activité physique JASP 2006 Véronique Martin, M.A. Diane Boudreault, M.A.

Kino-Québec Le modèle québécois pour la promotion de l activité physique JASP 2006 Véronique Martin, M.A. Diane Boudreault, M.A. Kino-Québec Le modèle québécois pour la promotion de l activité physique JASP 2006 Véronique Martin, M.A. Diane Boudreault, M.A. Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport Gouvernement du Québec 1

Plus en détail

SÉLECTIONS POUR LE PROGRAMME D AIDE AUX ATHLÈTES DE SPORT CANADA (BREVETS) Mise en candidature pour le cycle 2017 du PAA

SÉLECTIONS POUR LE PROGRAMME D AIDE AUX ATHLÈTES DE SPORT CANADA (BREVETS) Mise en candidature pour le cycle 2017 du PAA SÉLECTIONS POUR LE PROGRAMME D AIDE AUX ATHLÈTES DE SPORT CANADA (BREVETS) Mise en candidature pour le cycle 2017 du PAA Programme paralympique de tennis 1. Le programme 1.1 Pour bénéficier du programme

Plus en détail

Récurrence des préoccupations en matière de protection de la famille pour les cas fermés lors de l'enquête 16% 16% 15% 15% 15% 84% 84% 85% 85% 85%

Récurrence des préoccupations en matière de protection de la famille pour les cas fermés lors de l'enquête 16% 16% 15% 15% 15% 84% 84% 85% 85% 85% Résultats de sécurité Récurrence des préoccupations en matière de protection de la famille pour les cas fermés lors de l enquête Le pourcentage de dossiers familiaux fermés au stade d enquête au cours

Plus en détail

Guide. enseignant. 2 heures pour changer le monde

Guide. enseignant. 2 heures pour changer le monde ouv&co Guide enseignant 2 heures pour changer le monde Sommaire Contexte... p. 2 Objectifs / Les messages... p. 2 Matériel pédagogique... p. 3 Déroulé pédagogique... p. 4 Sur le chemin de l école... p.

Plus en détail

LES SAINES HABITUDES DE VIE (SHV)

LES SAINES HABITUDES DE VIE (SHV) LES SAINES HABITUDES DE VIE (SHV) UN AXE STRATÉGIQUE DE LA POLITIQUE FAMILIALE MUNICIPALE (PFM) PRÉSENTATION SUR L INTÉGRATION DE L AXE DES SHV DANS LES PFM 2011 CAMF. Tous droits réservés - PPT- PFM-SHV.

Plus en détail

L investissement direct étranger à Taïwan en 2013

L investissement direct étranger à Taïwan en 2013 L investissement direct étranger à Taïwan en 213 Résumé Taiwan se classe au 5ème rang des économies d Asie détentrices d IDE dans le monde (246 Mds USD). Ces IDE sont principalement localisés en Chine

Plus en détail

MAXIMISER SON IMPACT : L ÉVOLUTION D UNE MISSION La Fondation des Canadiens pour l enfance

MAXIMISER SON IMPACT : L ÉVOLUTION D UNE MISSION La Fondation des Canadiens pour l enfance MAXIMISER SON IMPACT : L ÉVOLUTION D UNE MISSION La Fondation des Canadiens pour l enfance ORGANISATION PHILANTHROPIQUE EN ENTREPRISE Historique du Club dans la communauté L engagement philanthropique

Plus en détail

Mots clés. Résumé de la recherche. Contexte ou justification de la problématique. Mars 2013

Mots clés. Résumé de la recherche. Contexte ou justification de la problématique. Mars 2013 Centre d études ethniques des universités montréalaises Mars 213 La réussite scolaire des jeunes Québécois issus de l immigration au secondaire : Portrait des élèves originaires de l Asie de l Est au secteur

Plus en détail

LE BULLETIN DE PROGRÈS SCOLAIRE À L ÉLÉMENTAIRE (Exigences et explications)

LE BULLETIN DE PROGRÈS SCOLAIRE À L ÉLÉMENTAIRE (Exigences et explications) LE BULLETIN DE PROGRÈS SCOLAIRE À L ÉLÉMENTAIRE (Exigences et explications) Il existe deux versions courantes du bulletin de progrès scolaire de l élémentaire : celle destinée aux élèves de la 1 re à la

Plus en détail

Comportement en matière d activité physique des enfants et des adolescents en Suisse

Comportement en matière d activité physique des enfants et des adolescents en Suisse Feuille d information 18 Comportement en matière d activité physique des enfants et des adolescents en Suisse Résumé Les enfants et les adolescents passent plus de 90 % de leur temps quotidien en position

Plus en détail

Choisir l école de langue française

Choisir l école de langue française Choisir l école de langue française Objectifs Renseigner le parent sur les facteurs à considérer dans leur choix d une école de langue française pour leur enfant. Les avantages de choisir l école de langue

Plus en détail

Le déclin de la marche pour aller à l école 1

Le déclin de la marche pour aller à l école 1 Le déclin de la marche pour aller à l école 1 Sébastien Gagné et Paul Lewis 2 http://www.villeetmobilite.ca Résumé 1 Le transport actif a beaucoup décliné, durant les dernières décennies ; c est notamment

Plus en détail

Basketball en fauteuil roulant Canada (BFRC) femmes Processus de recommandation du Programme d aide aux athlètes (PAA) Année de brevet

Basketball en fauteuil roulant Canada (BFRC) femmes Processus de recommandation du Programme d aide aux athlètes (PAA) Année de brevet Basketball en fauteuil roulant Canada (BFRC) femmes Processus de recommandation du Programme d aide aux athlètes (PAA) Année de brevet 2017-2018 1. Introduction Le présent document a pour but de décrire

Plus en détail

SUBVENTION COMMUNAUTAIRE DIRECTIVES POUR LA DEMANDE DE FINANCEMENT

SUBVENTION COMMUNAUTAIRE DIRECTIVES POUR LA DEMANDE DE FINANCEMENT SUBVENTION COMMUNAUTAIRE DIRECTIVES POUR LA DEMANDE DE FINANCEMENT MERCI À NOS PARTENAIRES. Aperçu Le Palmarès 150 de ParticipACTION est un programme national conçu pour encourager les Canadiens à s asseoir

Plus en détail

Analyse de la demande et de la capacité pour services en santé mentale et lutte contre la. toxicomanie. Sommaire

Analyse de la demande et de la capacité pour services en santé mentale et lutte contre la. toxicomanie. Sommaire Analyse de la demande et de la capacité pour services en santé mentale et lutte contre la toxicomanie. Sommaire RLISS du Nord-Ouest Août 2013 toxicomanie : Sommaire 1 toxicomanie : Sommaire 2 1.0. Sommaire

Plus en détail

Fiche d arrière plan Indice européen des consommateurs de soins cardiaques

Fiche d arrière plan Indice européen des consommateurs de soins cardiaques Fiche d arrière plan Indice européen des consommateurs de soins cardiaques Introduction : En réponse à un besoin d informations sur les zones d endémie spécifiques, Health Consumer Powerhouse (HCP) a développé

Plus en détail

PLAN D EVALUATION DE LA PROMOTION DE LECTURE DANS L ECOLE INTEGRAL

PLAN D EVALUATION DE LA PROMOTION DE LECTURE DANS L ECOLE INTEGRAL PLAN D EVALUATION DE LA PROMOTION DE LECTURE DANS L ECOLE INTEGRAL Cochez la boîte qui décrit mieux la promotion de dans votre Vous pouvez cocher seulement une boîte dans chaque ligne. promotion de Stratégie

Plus en détail

LES OUTILS POUVANT VOUS AIDER Plan de lutte contre l intimidation et la violence à l école

LES OUTILS POUVANT VOUS AIDER Plan de lutte contre l intimidation et la violence à l école 2.3.1 LES OUTILS POUVANT VOUS AIDER Plan de lutte contre l intimidation et la violence à l école DATE D APPROBATION DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT : 11 juin 2014 NOM DE L ÉCOLE du Beau-Séjour ÉCOLE : X PRIMAIRE

Plus en détail

Résumé. Effets de l'environnement scolaire, des attitudes, compétences et pratiques des

Résumé. Effets de l'environnement scolaire, des attitudes, compétences et pratiques des Résumé Effets de l'environnement scolaire, des attitudes, compétences et pratiques des enseignants sur l'engagement des garçons et des filles en milieux défavorisés : contributions directes et indirectes.

Plus en détail

Sécurité des élèves du primaire lors des déplacements à pied et à vélo entre la maison et l école au Québec

Sécurité des élèves du primaire lors des déplacements à pied et à vélo entre la maison et l école au Québec Sécurité des élèves du primaire lors des déplacements à pied et à vélo entre la maison et l école au Québec Guillaume Burigusa Michel Lavoie Pierre Maurice Denis Hamel Alexandra Duranceau JASP 2011 La

Plus en détail

Association canadienne des optométristes Mémoire prébudgétaire 2016

Association canadienne des optométristes Mémoire prébudgétaire 2016 Association canadienne des optométristes Mémoire prébudgétaire 2016 Faire croître notre économie ensemble Tenir compte des répercussions que les soins de la vue pour les Canadiens ont sur l économie et

Plus en détail

Advocating for Grandmothers, Vulnerable Children and Youth in Africa Soutien aux grands-mères, enfants et jeunes vulnérables en Afrique

Advocating for Grandmothers, Vulnerable Children and Youth in Africa Soutien aux grands-mères, enfants et jeunes vulnérables en Afrique Advocating for Grandmothers, Vulnerable Children and Youth in Africa Soutien aux grands-mères, enfants et jeunes vulnérables en Afrique STRATÉGIE DE REVENDICATION DANS UN MONDE ET DANS UN CANADA EN MUTATION

Plus en détail

Politique sur le port de casques renseignements pour les clubs, les entraîneurs et les parents

Politique sur le port de casques renseignements pour les clubs, les entraîneurs et les parents Politique sur le port de casques renseignements pour les clubs, les entraîneurs et les parents Le 1 er juillet 2011, la politique sur le port de casques de Patinage Canada est entrée en vigueur. Cette

Plus en détail

La sédentarité : un danger pour la santé

La sédentarité : un danger pour la santé Progrès en Prévention ISSN 1205-7037 La sédentarité : un danger pour la santé Quel est l impact de l inactivité physique sur les Canadiennes et les Canadiens? Quelles sont les personnes les plus touchées

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE DE L APEX

PLAN STRATÉGIQUE DE L APEX PLAN STRATÉGIQUE DE L APEX 2015-2018 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 COUP D OEIL SUR L APEX... 3 Mission et vision... 3 Membres... 3 CONTEXTE... 4 OBJECTIFS STRATÉGIQUES 2015-2018 DE L APEX... 6 Offrir

Plus en détail

Comptage des usagers du vélo à Crest (pont Mistral) en septembre 2005 et septembre 2012

Comptage des usagers du vélo à Crest (pont Mistral) en septembre 2005 et septembre 2012 VÉLO DANS LA VILLE 11 rue Paramente 26 400 Crest 04 75 40 65 32 crest@fubicy.org Comptage des usagers du vélo à Crest (pont Mistral) en septembre 2005 et septembre 2012 «Semaine de la mobilité» Septembre

Plus en détail

RÉDUIRE LA VULNÉRABILITÉ À LA VIOLENCE DES FEMMES ET DES ENFANTS : LA PHILOSOPHIE DU COPA

RÉDUIRE LA VULNÉRABILITÉ À LA VIOLENCE DES FEMMES ET DES ENFANTS : LA PHILOSOPHIE DU COPA RÉDUIRE LA VULNÉRABILITÉ À LA VIOLENCE DES FEMMES ET DES ENFANTS : LA PHILOSOPHIE DU COPA Depuis presque trente ans, les personnes activement impliquées dans la mise en oeuvre du Projet ESPACE 1 le programme

Plus en détail

Natation pour tous. Tous les enfants doivent savoir nager! Enseignement de la natation à l école obligatoire dans le canton de Berne

Natation pour tous. Tous les enfants doivent savoir nager! Enseignement de la natation à l école obligatoire dans le canton de Berne Natation pour tous Tous les enfants doivent savoir nager! Enseignement de la natation à l école obligatoire dans le canton de Berne Direction de l instruction publique du canton de Berne Enseignement de

Plus en détail

Domaine du loisir et de la culture synthèse et faits saillants

Domaine du loisir et de la culture synthèse et faits saillants Domaine du loisir et de la culture synthèse et faits saillants La participation à des activités récréatives et culturelles, que ce soit dans le domaine des arts, de la culture ou du loisir, contribue au

Plus en détail

Dr Yves Léger Médecin-hygiéniste, région est Ministère de la Santé du Nouveau-Brunswick

Dr Yves Léger Médecin-hygiéniste, région est Ministère de la Santé du Nouveau-Brunswick Divers facteurs influencent l état de santé d une population. L évidence actuelle attribue un rôle accru à deux groupes de facteurs: ceux de nature socio-économique (l emploi, le revenu, l éducation, le

Plus en détail

Aperçu Cadre d indicateurs de l activité physique, du comportement sédentaire et du sommeil (APCSS)

Aperçu Cadre d indicateurs de l activité physique, du comportement sédentaire et du sommeil (APCSS) https://doi.org/10.24095/hpcdp.37.8.04f Aperçu Cadre d indicateurs de l activité physique, du comportement sédentaire et du sommeil (APCSS) Karen C. Roberts, M. Sc.; Gregory Butler, M. Sc.; Brenda Branchard;

Plus en détail

Approche globale de la santé en milieu scolaire

Approche globale de la santé en milieu scolaire Approche globale de la santé en milieu scolaire La participation des élèves : élément important d une communauté scolaire en santé Les élèves sont des membres importants des équipes qui ont pour objectif

Plus en détail

Does a Rising Tide Lift All Boats? Low-paid Workers in Canada

Does a Rising Tide Lift All Boats? Low-paid Workers in Canada Does a Rising Tide Lift All Boats? Low-paid Workers in Canada Ron Saunders Résumé Mai 2005 Collection sur les travailleurs vulnérables Le Document n o 4 est accessible depuis le site http://www.rcrpp.org

Plus en détail

LES ENFANTS CANADIENS SONT-ILS TROP FATIGUÉS POUR BOUGER?

LES ENFANTS CANADIENS SONT-ILS TROP FATIGUÉS POUR BOUGER? LES ENFANTS CANADIENS SONT-ILS TROP FATIGUÉS POUR BOUGER? 2016 Le Bulletin de l activité physique chez les jeunes de ParticipACTION Le Bulletin de l activité physique chez les jeunes de ParticipACTION

Plus en détail

MÉMOIRE SUR L IMPACT DES CHANGEMENTS RÉCEMMENT APPORTÉS À L ASSURANCE-EMPLOI ET À L ACCÈS AU PROGRAMME

MÉMOIRE SUR L IMPACT DES CHANGEMENTS RÉCEMMENT APPORTÉS À L ASSURANCE-EMPLOI ET À L ACCÈS AU PROGRAMME MÉMOIRE SUR L IMPACT DES CHANGEMENTS RÉCEMMENT APPORTÉS À L ASSURANCE-EMPLOI ET À L ACCÈS AU PROGRAMME Présenté au : Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement

Plus en détail

Infrastructure de transport actif au Canada

Infrastructure de transport actif au Canada Infrastructure de transport actif au Canada Mémoire prébudgétaire présenté par la Federal Active Transportation Coalition Le 19 février 2016 À propos de la Federal Active Transportation Coalition La Federal

Plus en détail

«S initier pour mieux jouer»

«S initier pour mieux jouer» Guide de développement du hockey mineur Programme d initiation Atelier pour l administrateur Porte-parole nationaux, Jayna Hefford et Paul Kariya «S initier pour mieux jouer» Le Programme d initiation

Plus en détail

TABLE DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL CENTRE-SUD

TABLE DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL CENTRE-SUD TABLE DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL CENTRE-SUD Portrait de la population du Centre-Sud Avril 2015 Source : Statistique Canada Avertissement Les données indiquées sont pour 2011, sauf mention contraire. Les données

Plus en détail

Mots clés. Résumé de la recherche. Contexte ou justification de la problématique. Mars 2013

Mots clés. Résumé de la recherche. Contexte ou justification de la problématique. Mars 2013 Centre d études ethniques des universités montréalaises Mars 213 La réussite scolaire des jeunes Québécois issus de l immigration au secondaire : Portrait des élèves originaires des Antilles et de l Afrique

Plus en détail

Les saines habitudes de vie au CPE La cigale et la fourmi

Les saines habitudes de vie au CPE La cigale et la fourmi Les saines habitudes de vie au CPE La cigale et la fourmi Au CPE La cigale et la fourmi nous valorisons et privilégions les saines habitudes de vie tel que la saine alimentation, le jeu actif, la motricité

Plus en détail

L investisseur Point de vue Gestion de placements mondiaux

L investisseur Point de vue Gestion de placements mondiaux L investisseur Point de vue Gestion de placements mondiaux Est-il temps d explorer les stratégies immobilières mondiales? Les investisseurs institutionnels canadiens ont manifesté un intérêt accru pour

Plus en détail

Titre : Recommandations pour le développement des qualités physiques des enfants en bonne santé

Titre : Recommandations pour le développement des qualités physiques des enfants en bonne santé Publié sur : Plateforme Activités Physiques et Sportives Ressource : Synthèse conférence du 12/10/2015 intitulée : le développement des qualités physiques chez l enfant Auteur : Michael GOUFIER Date :

Plus en détail

Commentaires sur le projet de loi 23 Des garderies pour les riches et la maternelle pour les pauvres?

Commentaires sur le projet de loi 23 Des garderies pour les riches et la maternelle pour les pauvres? CCE 012M C.P. P.L. 23 Instruction publique Commentaires sur le projet de loi 23 Des garderies pour les riches et la maternelle pour les pauvres? La Coalition des garderies privées non subventionnées du

Plus en détail

Lignes directrices de pratique - Tarifs et facturation

Lignes directrices de pratique - Tarifs et facturation Lignes directrices de pratique - Tarifs et facturation Introduction Les kinésiologues inscrits doivent offrir des services appropriés conformes aux normes de sécurité et de déontologie. Il est important

Plus en détail

RAPPORT SPÉCIAL. sur la retraite AUJOURD HUI. La vie est plus radieuse sous le soleil

RAPPORT SPÉCIAL. sur la retraite AUJOURD HUI. La vie est plus radieuse sous le soleil 2016 RAPPORT SPÉCIAL sur la retraite AUJOURD HUI La vie est plus radieuse sous le soleil Rapport 2016 sur la retraite aujourd hui de la Financière Sun Life : pleins feux sur le marché intermédiaire Peu

Plus en détail

CARNET DE MOTIVATION POURQUOI VOULEZ-VOUS CHANGER?

CARNET DE MOTIVATION POURQUOI VOULEZ-VOUS CHANGER? CARNET DE MOTIVATION POURQUOI VOULEZ-VOUS CHANGER? Commencez par déterminer vos raisons personnelles qui vous motivent à vouloir changer vos habitudes. Voici quelques faits intéressants pour vous aider

Plus en détail

Pour qui : Adultes d âge moyen et plus âgés, peu actifs physiquement.

Pour qui : Adultes d âge moyen et plus âgés, peu actifs physiquement. Fiche No 14 But de l intervention Description de l intervention Promouvoir l activité physique assistée par un assistant personnel numérique King AC, Ann DK,, Oliweira BM, Alienza AA, Castro CM, Gardner

Plus en détail

Si l effort sportif dure plus d une heure, il faut prendre une collation légère après la séance (un yaourt, une compote, 1 à 2 biscuits).

Si l effort sportif dure plus d une heure, il faut prendre une collation légère après la séance (un yaourt, une compote, 1 à 2 biscuits). L ACTIVITÉ PHYSIQUE o Points de repère Les modes de vie ont évolué. Les enfants sont plus sédentaires : voiture, jeux vidéos, télévisions font économiser 200 à 300 kcal par jour. Cela entraîne une prise

Plus en détail

Bilan de la mise en œuvre de la Politique-cadre pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif Pour un virage santé à l école

Bilan de la mise en œuvre de la Politique-cadre pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif Pour un virage santé à l école Bilan de la mise en œuvre de la Politique-cadre pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif Pour un virage santé à l école Thème 2 : Éducation, promotion et communication Thème 3 :

Plus en détail

JOUER DEHORS : LES PRÉOCCUPATIONS DES PARENTS D ENFANTS DE 3 À 12 ANS

JOUER DEHORS : LES PRÉOCCUPATIONS DES PARENTS D ENFANTS DE 3 À 12 ANS JOUER DEHORS : LES PRÉOCCUPATIONS DES PARENTS D ENFANTS DE 3 À 12 ANS Guylaine Chabot, Ph.D., Richard Larouche, Ph.D., Michel Rousseau, Ph.D., Maude Dionne, M.Sc. 20th IPA Triennial World Conference Calgary,

Plus en détail

MODÈLE DE PRATIQUE DES SAGES-FEMMES DE L ONTARIO

MODÈLE DE PRATIQUE DES SAGES-FEMMES DE L ONTARIO MODÈLE DE PRATIQUE DES SAGES-FEMMES DE L ONTARIO Objectif L objectif principal de ce document est de définir le modèle de pratique des sagesfemmes. Définition L Ordre des sages-femmes adopte la définition

Plus en détail

Présentation au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances. Association canadienne des banques alimentaires.

Présentation au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances. Association canadienne des banques alimentaires. Présentation au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances août 2008 «Améliorer le système fiscal pour aider les Canadiens à faible revenu à entrer et à rester dans la population active»

Plus en détail

But de la présentation

But de la présentation La participation sociale des personnes handicapées au Québec : principaux constats Forum national À parts égales, levons les obstacles 29 septembre 2006 Office des personnes handicapées du Québec Introduction

Plus en détail

La présence syndicale au Québec en 2015

La présence syndicale au Québec en 2015 La présence syndicale au Québec en 2015 Alexis Labrosse Direction de l information sur le travail Septembre 2016 Table des matières Introduction... 4 Les sources de données, la population visée et la période

Plus en détail

#MTLPhysActive Politique du sport et de l activité physique

#MTLPhysActive Politique du sport et de l activité physique #MTLPhysActive Politique du sport et de l activité physique Plan d action régional Novembre 2014 #MTLPhysActive Politique du sport et de l activité physique Plan d action régional Mot de Monsieur le maire

Plus en détail

Claude Dugas Ph.D. Département des sciences de l activité physique Université du Québec à Trois-Rivières

Claude Dugas Ph.D. Département des sciences de l activité physique Université du Québec à Trois-Rivières Claude Dugas Ph.D. Département des sciences de l activité physique Université du Québec à Trois-Rivières http://www.childrensgamesproject.com/ Le jeune enfant bouge avec une grande persévérance pour s

Plus en détail

E. Enquête de mobilité sur les objectifs du PCM

E. Enquête de mobilité sur les objectifs du PCM E. Enquête de mobilité sur les objectifs du PCM E.1. Introduction La première phase de participation citoyenne a eu lieu la semaine du 12 15 novembre 2002. A cette occasion une exposition présentant les

Plus en détail

Document d information La 48 ème Conférence internationale de l éducation : accent mis sur la région arabe

Document d information La 48 ème Conférence internationale de l éducation : accent mis sur la région arabe Atelier de renforcement des capacités en matière d éducation pour l inclusion et de curricula inclusifs Commission nationale du Maroc pour l UNESCO, Centre UNESCO-San Sébastian et BIE-UNESCO Rabat, Maroc,

Plus en détail

SOCIÉTÉ CANADIENNE DE LA SCLÉROSE EN PLAQUES SONDAGE NATIONAL SUR LES SERVICES RÉSUMÉ ET RAPPORT SUR LES RÉSULTATS

SOCIÉTÉ CANADIENNE DE LA SCLÉROSE EN PLAQUES SONDAGE NATIONAL SUR LES SERVICES RÉSUMÉ ET RAPPORT SUR LES RÉSULTATS ? SOCIÉTÉ CANADIENNE DE LA SCLÉROSE EN PLAQUES SONDAGE NATIONAL SUR LES SERVICES RÉSUMÉ ET RAPPORT SUR LES RÉSULTATS À l écoute des personnes aux prises avec la SP RÉSUMÉ Le 8 octobre 2003, Kelly & Associates

Plus en détail

SÉLECTIONS POUR LE PROGRAMME D AIDE AUX ATHLÈTES DE SPORT CANADA (BREVETS) Mise en candidature pour le cycle 2016 du PAA

SÉLECTIONS POUR LE PROGRAMME D AIDE AUX ATHLÈTES DE SPORT CANADA (BREVETS) Mise en candidature pour le cycle 2016 du PAA SÉLECTIONS POUR LE PROGRAMME D AIDE AUX ATHLÈTES DE SPORT CANADA (BREVETS) Mise en candidature pour le cycle 2016 du PAA Programme paralympique de tennis 1. Le programme 1.1 Pour bénéficier du programme

Plus en détail

École primaire Forest Hill Senior : une école où il fait bon vivre, grandir et s épanouir!

École primaire Forest Hill Senior : une école où il fait bon vivre, grandir et s épanouir! École primaire Forest Hill Senior : une école où il fait bon vivre, grandir et s épanouir! La petite histoire du «Energy Club Énergie» La parution d un article dans le magazine L Actualité, («Éducation

Plus en détail

Résumé. Interactions transports - économie

Résumé. Interactions transports - économie Résumé L objectif de ce projet de recherche est d analyser les interactions à court et à moyen termes entre les transports et l économie et de développer un système d objectifs et d indicateurs permettant

Plus en détail

MESSAGE AUX LECTEURS Les termes définis dans la section Terminologie sont écrits en caractères gras. Le Comité Consultatif du MDLTA de Judo Canada

MESSAGE AUX LECTEURS Les termes définis dans la section Terminologie sont écrits en caractères gras. Le Comité Consultatif du MDLTA de Judo Canada Table des matières Développement à Long Terme de l Athlète - JUDO Introduction 2 Les Étapes du Développement 5 Enfant Actif U7 6 S amuser grâce au sport U9 8 Apprendre à s entraîner 9 Apprendre à s entraîner

Plus en détail

L activité physique chez les enfants

L activité physique chez les enfants Progrès en Prévention ISSN 1205-7037 L activité chez les enfants D après les résultats du Sondage indicateur de l activité en 1995, les enfants de 1 à 17 ans font de l activité pendant un peu plus de 16

Plus en détail

RECHERCHER LES BESOINS DES CLIENTS. OBJECTIFS : Vous apprenez comment faire pour rechercher les besoins du client

RECHERCHER LES BESOINS DES CLIENTS. OBJECTIFS : Vous apprenez comment faire pour rechercher les besoins du client CHAPITRE 2.4 RECHERCHER LES BESOINS DES CLIENTS OBJECTIFS : Vous apprenez comment faire pour rechercher les besoins du client RÉVISION! Les 3 formes de vente Les 3 phases de l entretien INTRODUCTION De

Plus en détail

Place(s) et rôle(s) de l éducateur physique dans la société contemporaine

Place(s) et rôle(s) de l éducateur physique dans la société contemporaine Place(s) et rôle(s) de l éducateur physique dans la société contemporaine Le sport, véritable phénomène social et économique Marc CLOES Département des Sciences de la Motricité Université de Liège Liège

Plus en détail

ÉTAPES POUR RÉUSSIR LE PROJET PERSONNEL DU PEI

ÉTAPES POUR RÉUSSIR LE PROJET PERSONNEL DU PEI ÉTAPES POUR RÉUSSIR LE PROJET PERSONNEL DU PEI Le projet personnel du PEI permet aux élèves de prendre confiance en leur capacité à apprendre tout au long de leur vie en faisant preuve d intégrité. Sur

Plus en détail

BURKINA FASO IV E REPUBLIQUE SEPTIEME LEGISLATURE UNITE-PROGRES-JUSTICE ASSEMBLEE NATIONALE LOI N /AN

BURKINA FASO IV E REPUBLIQUE SEPTIEME LEGISLATURE UNITE-PROGRES-JUSTICE ASSEMBLEE NATIONALE LOI N /AN BURKINA FASO IV E REPUBLIQUE ------------ SEPTIEME LEGISLATURE UNITE-PROGRES-JUSTICE ------------ ASSEMBLEE NATIONALE LOI N 024-2016/AN PORTANT PROTECTION ET PROMOTION DES DROITS DES PERSONNES AGEES ASSEMBLEE

Plus en détail

Mémoire sur l examen de la Loi sur la protection des fonctionnaires divulgateurs d actes répréhensibles

Mémoire sur l examen de la Loi sur la protection des fonctionnaires divulgateurs d actes répréhensibles 1, rue Nicholas, bureau 1510, C.P. 821, succursale B, Ottawa K1P 5P9 Téléphone : 613-241-5179 Télécopieur : 613-241-4758 Courriel : info@democracywatch.ca Internet : http://democracywatch.ca Mémoire sur

Plus en détail

réal onte M itaine d ol rop ét unauté mm

réal onte M itaine d ol rop ét unauté mm Transport Perspective Grand Montréal 19 n o mai 2012 Bulletin de la Communauté métropolitaine de Montréal Croissance de la distance moyenne des déplacements depuis 1998, en particulier pour les déplacements

Plus en détail

PLAN GLOBAL DE DÉPLACEMENT. Réunion publique Mercredi 5 octobre 2016

PLAN GLOBAL DE DÉPLACEMENT. Réunion publique Mercredi 5 octobre 2016 PLAN GLOBAL DE DÉPLACEMENT Réunion publique Mercredi 5 octobre 2016 1 UN PLAN GLOBAL pour faciliter les mobilités 2016-2030 1 UN PLAN GLOBAL pour faciliter les mobilités UN TERRITOIRE AVEC DES PARTICULARITÉS

Plus en détail