Rapport annuel sur «l école bouge» année scolaire 2012/13

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport annuel sur «l école bouge» année scolaire 2012/13"

Transcription

1 «l école bouge»: rapport annuel de l année scolaire 2012/13 20/03/2014 Rapport annuel sur «l école bouge» année scolaire 2012/13 Structures d accueil de jour 1. Aperçu de l année scolaire 2012/13 Contexte Au cours de l année scolaire 2012/13, les structures d accueil de jour ont eu, pour la seconde fois, la possibilité de participer au programme «l école bouge». Au final, 52 structures romandes, alémaniques et tessinoises se sont engagées certaines pour un semestre, d autres pour deux à bouger au moins 20 minutes par jour grâce aux modules proposés et au matériel fourni. Les responsables de ces activités ne sont toutefois pas tenus d appliquer uniquement les idées de «l école bouge». Cette période d activité physique peut être conçue librement. Evaluation L évaluation soumise à toutes les structures d accueil de jour qui ont participé au programme en 2012/13 a pour but d améliorer l offre de «l école bouge» de façon à mieux répondre à leurs besoins et aux situations spécifiques qu elles connaissent. Une participation plus élevée à l évaluation serait souhaitable l année prochaine.

2 2. Evaluation 2012/13 Gymnase 0% Degré supérieur 3% Degré moyen 10% Degré inférieur 14% Ecole enfantine 15% 0% 2% 4% 6% 8% 10% 12% 14% 16% Graphique 1: Degrés scolaires Les structures d accueil de jour sont principalement représentées à l école enfantine et aux degrés primaire et supérieur. 58% des structures ayant participé à l évaluation sont destinées aux enfants du degré primaire. Les remarques formulées par les responsables indiquent que les structures d accueil de jour accueillent souvent des enfants d âges hétérogènes, de 2 à 12 ans. Maximum 100 Minimum 6 Moyenne 28,8 Graphique 2: Nombre d enfants Les structures d accueil de jour accueillent en moyenne des groupes de 30 enfants. Les plus grandes accueillent plus de cent enfants, tandis que la plus petite structure ayant participé à l évaluation en accueille six. Ces données confirment que la quantité de matériel mis à disposition correspond au nombre d enfants accueillis. Maximum 5 Minimum 1 Moyenne 2,8 Graphique 3: Présence des enfants en jours La présence des enfants dans les structures d accueil est de trois jours à peine. La durée de séjour des enfants et des adolescents peut varier de un à cinq jours. 2

3 Maximum 8,8 Minimum 1 Moyenne 3,8 Graphique 4: Présence des enfants en nombre d heures par jour Les enfants passent en moyenne à peine quatre heures par jour dans la structure d accueil de jour. Les heures de présence varient de une à presque neuf heures par jour. Acceuil le matin 9% Aide aux devoirs 11% Acceuil à midi 19% Acceuil l'après-midi 19% 0% 2% 4% 6% 8% 10% 12% 14% 16% 18% 20% Graphique 5: Types d accueil Les structures d accueil de jour disposent de différentes offres: accueil le matin, à midi, l après-midi et aide aux devoirs. Les offres d accueil à midi et l après-midi sont les plus répandues. 3

4 12% Oui Non 88% Graphique 6: Collaboration entre les structures d accueil de jour et les écoles Dans plus de 90% des cas, il existe une collaboration entre les structures d accueil de jour et les écoles. Dans le canton de Berne par exemple, suite à la révision partielle de la loi sur l école obligatoire en 2008, les communes sont obligées de mettre en place une offre de structure d accueil de jour lorsqu il y a une demande ferme pour dix enfants au minimum. Elles sont libres d aménager cette offre en tenant compte des particularités locales et régionales. Dans certains cantons/communes, l école et la structure d accueil vont de pair, dans d autres cas les écoles permettent aux structures d accueil de jour d utiliser les locaux scolaires. Il se peut également que l école et la structure d accueil soient aménagées indépendamment l une de l autre. Les enseignants collaborent souvent dans les structures d accueil. 4

5 4% 8% 24% Moins de 10 minutes De 10 à 20 minutes De 21 à 30 minutes Plus de 30 minutes 64% Graphique 7: Durée moyenne d activité physique Dans 64% des structures d accueil de jour ayant participé à l évaluation, la durée de l activité physique se situe entre 10 et 20 minutes. Dans 4% d entre elles, les enfants ont pu bénéficier de plus de 30 minutes d activité physique. 16% Oui Non 84% Graphique 8: Application de «l école bouge» dans les structures d accueil de jour Plus de 80% des structures d accueil de jour ayant participé à l évaluation estiment que «l école bouge» peut être bien appliquée dans les structures de jour. Parmi les difficultés invoquées, citons, entre autres, le manque de place, les grands groupes, les classes avec des enfants d âges hétérogènes et aussi les très jeunes enfants (2 à 4 ans). Elles souhaitent que les cartes comportant les exercices physiques soient si possible adaptées à l âge, explicites et stimulantes. 5

6 20% Oui Non 80% Graphique 11: Degré de notoriété de «l école bouge» dans les structures d accueil de jour Courrier postal 6% Site Internet 7% Brochure 8% Courrier électronique 19% 0% 5% 10% 15% 20% Graphique 12: Canaux d information souhaités Les structures d accueil de jour ayant participé à l évaluation estiment que «l école bouge» est un programme d encouragement de l activité physique peu connu des structures d accueil de jour. Il serait souhaitable que ce programme fasse l objet d une plus grande publicité auprès d elles. 6

Défis de la politique de la formation

Défis de la politique de la formation 1 Défis de la politique de la formation D après vous, les principaux défis de la politique de la formation sont-ils présentés? 1 1 1 Avez-vous des remarques à formuler concernant certains des défis de

Plus en détail

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse réalisée pour l Office fédéral de la culture Juillet 2014 Table des matières 1.

Plus en détail

L école obligatoire dans le Canton de Zurich

L école obligatoire dans le Canton de Zurich Französisch L école obligatoire dans le Canton de Zurich Informations pour les parents Objectifs et idées directrices L école publique obligatoire du Canton de Zurich repose sur les valeurs fondamentales

Plus en détail

Résultats de l enquête auprès des semestres de motivation en Suisse

Résultats de l enquête auprès des semestres de motivation en Suisse Résultats de l enquête auprès des semestres de motivation en Suisse Période : 2014/15 Simone Villiger Collaboratrice scientifique Sarah Rabhi-Sidler Collaboratrice scientifique (traduction de l allemand)

Plus en détail

École publique Informations destinées aux parents. Die Volksschule Elterninformation Französisch

École publique Informations destinées aux parents. Die Volksschule Elterninformation Französisch École publique Informations destinées aux parents Die Volksschule Elterninformation Französisch L enseignement public du Canton de Lucerne des chances égales à tous L enseignement public du Canton de Lucerne

Plus en détail

Une école qui répond aux défis du futur. Information concernant la Loi sur l enseignement obligatoire. Votation cantonale du 4 septembre 2011

Une école qui répond aux défis du futur. Information concernant la Loi sur l enseignement obligatoire. Votation cantonale du 4 septembre 2011 département de la formation, de la jeunesse Et de la CUltUrE Information concernant la Loi sur l enseignement obligatoire Contre-projet du Conseil d Etat et du Grand Conseil à l initiative «Ecole 2010»

Plus en détail

QUELLES PORTES S OUVRENT À LA FIN DE LA 11 E (12 E )

QUELLES PORTES S OUVRENT À LA FIN DE LA 11 E (12 E ) SI VOUS CHERCHEZ POUR VOTRE FILLE UNE ÉCOLE SECONDAIRE QUI CONTRIBUE À SA RÉUSSITE ET À SON ÉPANOUISSEMENT, QUI LUI DONNE CONFIANCE EN ELLE-MÊME, QUI STIMULE SON ENVIE D APPRENDRE. QUELLES PORTES S OUVRENT

Plus en détail

École de culture générale et École de commerce

École de culture générale et École de commerce Direction de l instruction publique de la culture et du sport Service de l enseignement secondaire du deuxième degré Département de la formation, de la jeunesse et de la culture Direction de l enseignement

Plus en détail

SUISSE 1) LE SYSTÈME ÉDUCATIF

SUISSE 1) LE SYSTÈME ÉDUCATIF SUISSE 1) LE SYSTÈME ÉDUCATIF Le système d'enseignement suisse étant structuré au niveau cantonal, les disparités sont assez marquées. La répartition des groupes linguistiques exige, à elle seule, une

Plus en détail

Enquête sur le financement des PME en Suisse. réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO)

Enquête sur le financement des PME en Suisse. réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) Enquête sur le financement des PME en Suisse réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) Mai 200 Table des matières 2 Page 1. Descriptif de la recherche 3 2. Profil et mode de financement des

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION

DOCUMENT D INFORMATION DOCUMENT D INFORMATION Devenir citoyens : sondage d opinion auprès des Canadiens et des Canadiennes Commandé par la Fondation Pierre Elliott Trudeau en collaboration avec l Université Dalhousie Objet :

Plus en détail

Soyez paré à une hausse éventuelle des taux.

Soyez paré à une hausse éventuelle des taux. Crédit Agricole CIB (AA- / Aa) Anticipation Bond 06 II STRATÉGIE p. Pendant une durée de 6 ans, Crédit Agricole CIB Anticipation Bond 06 II vous permettra de profiter d une éventuelle remontée des taux

Plus en détail

Règlement intérieur PRESENTATION DE LA STRUCTURE

Règlement intérieur PRESENTATION DE LA STRUCTURE Goutatou 6 bis rue du clos 51390 Pargny-lès-Reims Tel : 03.26.05.87.25 Mail : goutatou@orange.fr Site internet : www.goutatou.fr Règlement intérieur Le règlement intérieur ne saurait se substituer aux

Plus en détail

Nicolas DEPORTE Observatoire du GIS M@rsouin. Août 2013

Nicolas DEPORTE Observatoire du GIS M@rsouin. Août 2013 1 Nicolas DEPORTE Observatoire du GIS M@rsouin Août 2013 Sommaire Contexte... 2 Les équipements TIC des mairies... 3 Les compétences présentes en mairie... 4 Les usages TIC des mairies... 5 La communication

Plus en détail

Circulaire n 4388 du 16/04/2013

Circulaire n 4388 du 16/04/2013 Circulaire n 4388 du 16/04/2013 Stage d'immersion linguistique en langue allemande à SAINT-VITH 7 au 16 août 2013 Réseaux et niveaux concernés Fédération Wallonie- Bruxelles Libre subventionné libre confessionnel

Plus en détail

réglant la fréquentation d une école située dans un canton autre que celui de domicile

réglant la fréquentation d une école située dans un canton autre que celui de domicile Convention intercantonale du 20 mai 2005 réglant la fréquentation d une école située dans un canton autre que celui de domicile Les chefs des départements de l instruction publique, de la formation et

Plus en détail

Sondage nouveaux rythmes scolaires

Sondage nouveaux rythmes scolaires Sondage nouveaux rythmes scolaires Ecoles maternelles et élémentaires de Rambouillet Sondage effectué auprès des parents d élèves en décembre 2014 et janvier 2015 1 Méthodologie Questionnaire papier distribué

Plus en détail

Quels sont les enjeux de l accueil extra-familial des enfants en termes d égalité entre femmes et hommes?

Quels sont les enjeux de l accueil extra-familial des enfants en termes d égalité entre femmes et hommes? Pavel Losevsky dreamstime.com Quels sont les enjeux de l accueil extra-familial des enfants en termes d égalité entre femmes et hommes? Version abrégée de l étude PNR 60 «Accueil extra-familial des enfants

Plus en détail

Le sondage santé comprend trois parties. Les questions concernent - le système de santé - les assureurs-maladies - les assurés

Le sondage santé comprend trois parties. Les questions concernent - le système de santé - les assureurs-maladies - les assurés Le sondage santé comprend trois parties. Les questions concernent - le système de santé - les assureurs-maladies - les assurés Sur les 1210 personnes interrogées, 1043 personnes sont en âge de voter, soit

Plus en détail

Résultats de l enquête de satisfaction réalisée auprès des usagers. du 17 septembre au 7 octobre 2015. Préfecture de la Vienne

Résultats de l enquête de satisfaction réalisée auprès des usagers. du 17 septembre au 7 octobre 2015. Préfecture de la Vienne Résultats de l enquête de satisfaction réalisée auprès des usagers du 17 septembre au 7 octobre 2015. Préfecture de la Vienne Résultats de l enquête de satisfaction réalisée auprès des usagers de la Préfecture

Plus en détail

Éléments d informations sur les rythmes scolaires au Québec

Éléments d informations sur les rythmes scolaires au Québec Éléments d informations sur les rythmes scolaires au Québec Description du système éducatif québécois (premier et second degrés) Le nombre d années obligatoires L école obligatoire dure dix années : l

Plus en détail

Standards de présentation des comptes dans les hôpitaux suisses

Standards de présentation des comptes dans les hôpitaux suisses Standards de présentation des comptes dans les hôpitaux suisses Un résumé de Simone Weiss (2007), travail de bachelor Université de Zurich, Institut de comptabilité et de controlling (Institut für Rechnungswesen

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

Préparation d une maturité avec mention bilingue français-allemand ou français-anglais

Préparation d une maturité avec mention bilingue français-allemand ou français-anglais Préparation d une maturité avec mention bilingue français-allemand ou français-anglais Dans les écoles de maturité des gymnases du canton de Vaud Edition 2014 Département de la formation, de la jeunesse

Plus en détail

Information aux parents. Elèves de 8 à 12 ans

Information aux parents. Elèves de 8 à 12 ans leo > Degré primaire Années 5P à 8P (numérotation HarmoS) DÉPARTEMENT DE LA FORMATION, DE LA JEUNESSE ET DE LA CULTURE Présentation du Cycle 2 Information aux parents Elèves de 8 à 12 ans Dans le canton

Plus en détail

Suite au diagnostic petite enfance mené en 2011, Saint-Brieuc Agglomération a. sur les familles en horaires atypiques

Suite au diagnostic petite enfance mené en 2011, Saint-Brieuc Agglomération a. sur les familles en horaires atypiques sur les familles en horaires atypiques Suite au diagnostic petite enfance mené en 2011, Saint-Brieuc Agglomération a retenu un axe d étude : les modes de garde en horaires atypiques. Il s agit de rendre

Plus en détail

Résultats de l enquête auprès des semestres de motivation en Suisse

Résultats de l enquête auprès des semestres de motivation en Suisse Résultats de l enquête auprès des semestres de motivation en Suisse Période : 2012/13 Susanne Aeschbach Formatrice et directrice de projets Simone Villiger Collaboratrice scientifique Natalie Benelli Formatrice

Plus en détail

Les entreprises paient avec un retard de 19,3 jours la morale de paiement en berne à cause de l effet domino

Les entreprises paient avec un retard de 19,3 jours la morale de paiement en berne à cause de l effet domino Statistiques des comportements de paiement: le comporte Statistiques des comportements ment de paiement: de paiement le comportement des de entreprises en Suisse 4 ème trimestre et perspectives 2009 Editeur:

Plus en détail

Agnes Weber, spécialiste des sciences de l éducation (selon travail effectué) Rainer Huber, sur base de mandat

Agnes Weber, spécialiste des sciences de l éducation (selon travail effectué) Rainer Huber, sur base de mandat Forum Bildung: Troisième rapport annuel 2010 et perspectives 2011 Remarques préliminaires à l attention de l assemblée générale ordinaire du 28.03.2011 La troisième année d existence du Forum Bildung correspond

Plus en détail

Bachelor of Arts Diplôme d enseignement pour les degrés préscolaire et primaire Guide du candidat au bénéfice d un Brevet d une École Normale

Bachelor of Arts Diplôme d enseignement pour les degrés préscolaire et primaire Guide du candidat au bénéfice d un Brevet d une École Normale EN BP Validation des Acquis d Expérience (VAE) Bachelor of Arts Diplôme d enseignement pour les degrés préscolaire et primaire Guide du candidat au bénéfice d un Brevet d une École Normale 1 Bases juridiques

Plus en détail

Dépouillement questionnaire satisfaction TAP

Dépouillement questionnaire satisfaction TAP Dépouillement questionnaire satisfaction TAP Un questionnaire par élève avait été remis. Il y a eu le retour de 102 questionnaires sur 240 distribués (soit 42.). Ceci est un bon taux de réponse qui permet

Plus en détail

Formation des cadres J+S Evaluation de la formation de base 2007-2008

Formation des cadres J+S Evaluation de la formation de base 2007-2008 Formation des cadres J+S Evaluation de la formation de base 2007-2008 OFSPO 2532 Macolin Office fédéral du sport OFSPO Table des matières L essentiel en bref 2 1. Introduction 4 2. Questions clés 5 3.

Plus en détail

Invitation à la conférence de protection incendie AEAI «Prescriptions de protection incendie 2015»

Invitation à la conférence de protection incendie AEAI «Prescriptions de protection incendie 2015» Invitation à la conférence de protection incendie AEAI «Prescriptions de protection incendie 2015» Conférence de protection incendie AEAI «Prescriptions de protection incendie 2015» Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

PROJET SPORTKIDS VALAIS...ET QUE ÇA BOUGE!

PROJET SPORTKIDS VALAIS...ET QUE ÇA BOUGE! PROJET SPORTKIDS VALAIS...ET QUE ÇA BOUGE! POUR DES COMMUNES EN MOUVEMENT! Favoriser l accès au sport et le plaisir de bouger auprès des enfants peu actifs! Voilà le défi que s est lancé le Centre Alimentation

Plus en détail

5. Information et accès aux moyens de paiement

5. Information et accès aux moyens de paiement 5. Information et accès aux moyens de paiement Cette dernière partie mobilise des méthodes d analyse des données, permettant de mieux comprendre comment s articulent d une part l accès aux différents services

Plus en détail

GENEVE / ANNÉE SCOLAIRE 2012-2013

GENEVE / ANNÉE SCOLAIRE 2012-2013 GENEVE / ANNÉE SCOLAIRE 2012-2013 SECTION MATURITÉ ANGLAIS FRANÇAIS ADMISSION PROGRAMME Au 11e degré (selon l accord Harmos ; anciennement 9 e ): s adresse à tous les élèves ayant réussi leur 10 e année

Plus en détail

Finances et trésorerie : Étude Points de vue de BDC

Finances et trésorerie : Étude Points de vue de BDC Finances et trésorerie : Étude Points de vue de BDC Décembre 2011 Intelligence de marchés (Marketing) à BDC Sommaire Financement collectif Processus de planification Dette et incertitude économique Moins

Plus en détail

Réformedes. rythmes, quel. temps pour. Rythmes scolaires : plus de 80% de participation au questionnaire diffusé par la Ville

Réformedes. rythmes, quel. temps pour. Rythmes scolaires : plus de 80% de participation au questionnaire diffusé par la Ville La réforme nationale des rythmes scolaires pour les enfants des écoles publiques maternelles et écoles publiques élémentaires entrera en vigueur à Seclin en septembre 2014. Afin de bâtir un Projet Éducatif

Plus en détail

Arts visuels et design

Arts visuels et design Arts visuels et design Après les études, les nouveaux diplômés HES en arts visuels et en design travaillent avant tout dans le secteur des services privés, principalement au sein d ateliers de graphisme

Plus en détail

Recherches en faveur d une mobilité plus durable Résultats d une enquête clientèle effectuée par l EPFL

Recherches en faveur d une mobilité plus durable Résultats d une enquête clientèle effectuée par l EPFL Recherches en faveur d une mobilité plus durable Résultats d une enquête clientèle effectuée par l EPFL 1. CarPostal se responsabilise face à l avenir CarPostal Suisse SA se projette dans l avenir et fait

Plus en détail

Etude MIKE - Abstract

Etude MIKE - Abstract www.zhaw.ch/psychologie Etude MIKE - Abstract L étude MIKE a examiné de manière représentative le comportement en matière d utilisation des médias des enfants en âge d aller à l école primaire vivant en

Plus en détail

Demande de sponsoring pour un raccordement standard au réseau de formation cantonal

Demande de sponsoring pour un raccordement standard au réseau de formation cantonal Demande de sponsoring pour un raccordement standard au réseau de formation cantonal Internet à l école 1/5 Demande de sponsoring pour un raccordement standard avec solution de sécurité intégrée. Swisscom

Plus en détail

Orientation professionnelle du canton de Berne francophone Production documentaire

Orientation professionnelle du canton de Berne francophone Production documentaire Assises de la documentation romande 4 septembre 2008 Orientation professionnelle du canton de Berne francophone Production documentaire Public cible : scolarité obligatoire et transition Intitulé Objectif

Plus en détail

MERCREDI 29/04 MARDI 28/04

MERCREDI 29/04 MARDI 28/04 27/04 28/04 29/04 30/04 01/05 MATIN de société et, histoires ou contes, MIDI Contes et histoires et chansons de Le tour du Monde 3è trimestre = les îles 04/05 05/05 06/05 07/05 08/05 MATIN de société et,

Plus en détail

Entre la famille et l école: l accueil extrascolaire à Vevey

Entre la famille et l école: l accueil extrascolaire à Vevey Ville de Vevey Direction des Affaires sociales et familiales Case postale 320 1800 Vevey Année scolaire 2014-2015 Entre la famille et l école: l accueil extrascolaire à Vevey Sommaire : Page 1 : Introduction

Plus en détail

Français langue seconde, FLS

Français langue seconde, FLS Français langue seconde, FLS Lignes directrices pour l organisation de l enseignement du français langue seconde et pour l intégration des enfants, adolescentes et adolescents allophones à l intention

Plus en détail

Recommandations du comité CIIS relatives à la soumission d'institutions à la CIIS du 1 er décembre 2005

Recommandations du comité CIIS relatives à la soumission d'institutions à la CIIS du 1 er décembre 2005 Recommandations du comité CIIS relatives à la soumission d'institutions à la CIIS du 1 er décembre 2005 1. Bases Les recommandations ci-après sont basées sur les dispositions de la CIIS concernant - les

Plus en détail

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR Rapport de sondage Présenté à : Monsieur André Lortie Service des communications Office de la protection du consommateur Évaluation de l impact de la brochure «Vos

Plus en détail

Démarche qualité QUALIPREF 2.0. Enquête de satisfaction auprès des usagers du SII

Démarche qualité QUALIPREF 2.0. Enquête de satisfaction auprès des usagers du SII Démarche qualité QUALIPREF 2.0 Enquête de satisfaction auprès des usagers du SII Octobre 2015 1. Présentation de l étude 1.1 Le contexte général La qualité des services rendus aux usagers est une priorité

Plus en détail

Bureau de l enquêteur correctionnel. L isolement préventif et le système correctionnel fédéral. Tendance sur 10 ans

Bureau de l enquêteur correctionnel. L isolement préventif et le système correctionnel fédéral. Tendance sur 10 ans Bureau de l enquêteur correctionnel L isolement préventif et le système correctionnel fédéral Tendance sur 10 ans 28 mai 2015 NO DE CAT: PS104-12/2015F-PDF ISSN: 978-0-660-02227-7 Sa Majesté la Reine du

Plus en détail

presentation BIENVENUE

presentation BIENVENUE presentation ECOLE SAINT-EXUPERY BIENVENUE ENCADREMENT PARASCOLAIRE : MATIN/SOIR MERCREDI APRES-MIDI CAMPS DE VACANCES: EN ÉTÉ, EN AUTOMNE, EN FEVRIER ET A PÂQUES www.saint-exupery.ch ECOLE SAINT-EXUPERY

Plus en détail

ECOLE SAINT-EXUPERY. 5 ch. de Terre Bonne CH-1262 Eysins-Nyon Suisse. Tél: 022 / 361 82 24. E:info@saint-exupery.ch

ECOLE SAINT-EXUPERY. 5 ch. de Terre Bonne CH-1262 Eysins-Nyon Suisse. Tél: 022 / 361 82 24. E:info@saint-exupery.ch ECOLE SAINT-EXUPERY 5 ch. de Terre Bonne CH-1262 Eysins-Nyon Suisse Tél: 022 / 361 82 24 E:info@saint-exupery.ch SOMMAIRE Description De l ecole saint-exupéry La philosophie HARMOS ET Structures de la

Plus en détail

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire présentant une déficience langagière Document d information et critères d admissibilité du service Document révisé : Juin 2014 1. Présentation

Plus en détail

Délibération n 2010-288 du 13 décembre 2010

Délibération n 2010-288 du 13 décembre 2010 Délibération n 2010-288 du 13 décembre 2010 Délibération faisant suite à un refus d embauche en raison de la grossesse de la réclamante Grossesse - Emploi Emploi privé Rappel à la loi La haute autorité

Plus en détail

Demande de sponsoring pour un raccordement «Extra» (Sécurité Swisscom) au réseau de formation cantonal

Demande de sponsoring pour un raccordement «Extra» (Sécurité Swisscom) au réseau de formation cantonal Demande de sponsoring pour un raccordement «Extra» (Sécurité Swisscom) au réseau de formation cantonal Internet à l école 1/6 Demande de sponsoring pour un raccordement «Extra» avec solution de sécurité

Plus en détail

Enquête auprès des personnes favorables au don d organes

Enquête auprès des personnes favorables au don d organes Enquête auprès des personnes favorables au don d organes Cécile BAZIN - Jacques MALET Centre d étude et de recherche sur la Philanthropie Objectifs de l enquête L enquête s adresse exclusivement aux personnes

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague 3 Septembre 2009

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague 3 Septembre 2009 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague 3 Septembre 2009 Baromètre annuel vague 3-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

Maturité professionnelle technique multilingue

Maturité professionnelle technique multilingue Maturité professionnelle technique multilingue 3 titres en 3 ans: un métier, une maturité professionnelle, une certification en langue étrangère La voie royale pour entrer en HES! Concept général Les termes

Plus en détail

Évaluation de la campagne «Feel Your Power» 2002 Rapport succinct

Évaluation de la campagne «Feel Your Power» 2002 Rapport succinct Évaluation de la campagne «Feel Your Power» 2002 Rapport succinct Situation initiale La campagne «Feel Your Power» a été lancée au début de l année 2000 par Promotion Santé Suisse. Elle a pour objectif

Plus en détail

Concept de filière bilingue (FiBi) v1.0

Concept de filière bilingue (FiBi) v1.0 Concept de filière bilingue (FiBi) v1.0 (29 janvier 2010) Élaboré par Christine Le Pape Racine, Christian Merkelbach, Claire-Lise Salzmann et Peter Walther. Le Canton de Berne a émis un avis positif. Sommaire

Plus en détail

Formulaire d inscription à l Accueil Extra-Scolaire

Formulaire d inscription à l Accueil Extra-Scolaire Association de Grolley Formulaire d inscription à l Accueil Extra-Scolaire Version au Pour l année scolaire 2015-2016 Merci de bien vouloir remplir avec soin un talon d inscription par enfant, le signer

Plus en détail

Centre d orientation scolaire et professionnelle et de psychologie scolaire (COSP)

Centre d orientation scolaire et professionnelle et de psychologie scolaire (COSP) Assises de la documentation romande 4 septembre 2008 Centre d orientation scolaire et professionnelle et de psychologie scolaire (COSP) Production documentaire Public cible : scolarité obligatoire et transition

Plus en détail

PAL PROGRAMME D ASSISTANTS DE LANGUE SUISSE LAP LANGUAGE ASSISTANT PROGRAMME SWITZERLAND SAP SPRACHASSISTENZ-PROGRAMM SCHWEIZ

PAL PROGRAMME D ASSISTANTS DE LANGUE SUISSE LAP LANGUAGE ASSISTANT PROGRAMME SWITZERLAND SAP SPRACHASSISTENZ-PROGRAMM SCHWEIZ PAL PROGRAMME D ASSISTANTS DE LANGUE SUISSE LAP LANGUAGE ASSISTANT PROGRAMME SWITZERLAND SAP SPRACHASSISTENZ-PROGRAMM SCHWEIZ Assistantes et assistants de langue en Suisse Définition et objectifs Dans

Plus en détail

L industrie suisse de la construction: évolution cyclique et problèmes structurels

L industrie suisse de la construction: évolution cyclique et problèmes structurels L industrie suisse de la construction: évolution cyclique et problèmes structurels La construction est toujours l une des principales branches de l économie suisse, même si son importance est souvent sous-estimée,

Plus en détail

Dossier d inscription

Dossier d inscription Partie réservée au service : N d arrivée : Ville de Digne-les-Bains Service éducation education@dignelesbains.fr Ecole : Classe : Année scolaire 2015/2016 Services d accueil pour les enfants des écoles

Plus en détail

L éducation sexuelle dans l école publique jurassienne

L éducation sexuelle dans l école publique jurassienne Delémont, le 25 octobre 2006 / EBS/nb L éducation sexuelle dans l école publique jurassienne A. Les bases légales A.1. Les textes de référence A.1.1. Loi scolaire du 20 décembre 1990 (art. 59) A.1.2. Ordonnance

Plus en détail

Berne, mai 2007. Questions fréquentes au sujet de l aide sociale

Berne, mai 2007. Questions fréquentes au sujet de l aide sociale 1 Berne, mai 2007 Questions fréquentes au sujet de l aide sociale 2 Pourquoi la CSIAS en tant qu association privée peut-elle établir des normes en matière d aide sociale? La CSIAS est l association professionnelle

Plus en détail

Recommandations. Thèses relatives à l accréditation

Recommandations. Thèses relatives à l accréditation Recommandations Thèses relatives à l accréditation Berne, le 17 décembre 2003 Seite 2 Recommandations aux hautes écoles spécialisées suisse 1. Accréditation et processus de Bologne Dans la Déclaration

Plus en détail

Observatoire OPSIS. Lieux d accès public à Internet en Bretagne : un état des lieux de l offre proposée. Adrien Souquet, OPSIS.

Observatoire OPSIS. Lieux d accès public à Internet en Bretagne : un état des lieux de l offre proposée. Adrien Souquet, OPSIS. Observatoire OPSIS Lieux d accès public à Internet en Bretagne : un état des lieux de l offre proposée Adrien Souquet, OPSIS Avril 2011 Cet article vise à décrire les différents lieux d accès public à

Plus en détail

Brochure d information. L assurance-maladie obligatoire en Suisse

Brochure d information. L assurance-maladie obligatoire en Suisse Brochure d information L assurance-maladie obligatoire en Suisse Direction de la justice, des affaires communales et des affaires ecclésiastiques du canton de Berne Office des assurances sociales L obligation

Plus en détail

Les contenus télévisuels Information aux enseignants

Les contenus télévisuels Information aux enseignants Information aux enseignants 1/5 Ordre de travail Les élèves étudient des informations, des programmes de télévision et des statistiques et savent les interpréter. Ce faisant, ils abordent leurs propres

Plus en détail

De grandes différences en ce qui concerne les émoluments perçus pour les permis de construire

De grandes différences en ce qui concerne les émoluments perçus pour les permis de construire Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche DEFR Surveillance des prix SPR Novembre 2014 De grandes différences en ce qui concerne les émoluments perçus pour les permis de construire

Plus en détail

Politiques canadiennes de soins de santé primaires L évolution de la réforme. www.fcrss.ca. Janvier 2012. John Marriott

Politiques canadiennes de soins de santé primaires L évolution de la réforme. www.fcrss.ca. Janvier 2012. John Marriott Politiques canadiennes de soins de santé primaires L évolution de la réforme www.fcrss.ca Janvier 2012 Ann L. Mable John Marriott La présente synthèse est la première d une série d études que publiera

Plus en détail

1-2 octobre 2014. Canopé Grenoble / Centre de jeunesse Autrans

1-2 octobre 2014. Canopé Grenoble / Centre de jeunesse Autrans 1-2 octobre 2014 Canopé Grenoble / Centre de jeunesse Autrans Les assistants en France Environ 4500 assistants de langue en France cette année, 256 à Grenoble. 15 langues enseignées. 50 pays représentés.

Plus en détail

Guide Démarrage, inscription et connexion Version BE-Loginterne (domaine interne)

Guide Démarrage, inscription et connexion Version BE-Loginterne (domaine interne) Démarrage, inscription et connexion Direction des finances du canton de Berne Introduction BE-Login est la plateforme électronique du canton de Berne. Après votre inscription, il suffit de vous connecter

Plus en détail

Appel d offres pour la mise en place de cursus intégrés franco-allemands binationaux et trinationaux à compter de l année universitaire 2015-2016

Appel d offres pour la mise en place de cursus intégrés franco-allemands binationaux et trinationaux à compter de l année universitaire 2015-2016 Appel d offres pour la mise en place de cursus intégrés franco-allemands binationaux et trinationaux à compter de l année universitaire 2015-2016 Date limite pour l annonce du dépôt d une demande de soutien

Plus en détail

REVISION ET CONTROLE DU FONCTIONNEMENT DES TUNNELS DE SECHAGE TEXTILES

REVISION ET CONTROLE DU FONCTIONNEMENT DES TUNNELS DE SECHAGE TEXTILES REVISION ET CONTROLE DU FONCTIONNEMENT DES TUNNELS DE SECHAGE TEXTILES Les encres plastisol sèchent lorsqu on les soumet à une température durant un certain laps de temps. En bref, on peut dire que le

Plus en détail

Règlement de l'institution

Règlement de l'institution : L'institution des Ecureuils accueille des enfants à temps complet ou partiel depuis l'âge de 3 mois à celui de l'entrée à l'école primaire. Elle offre un service d'accueil aux familles tout en favorisant

Plus en détail

PREMIÈRE LANGUE ÉTRANGÈRE AU NIVEAU PRIMAIRE : LANGUE NATIONALE OU ANGLAIS?

PREMIÈRE LANGUE ÉTRANGÈRE AU NIVEAU PRIMAIRE : LANGUE NATIONALE OU ANGLAIS? THÈME : ENSEIGNEMENT DES LANGUES ÉTRANGÈRES PREMIÈRE LANGUE ÉTRANGÈRE AU NIVEAU PRIMAIRE : LANGUE NATIONALE OU ANGLAIS? La Suisse ne connaît pas de réglementation uniforme en matière d enseignement des

Plus en détail

Combien y a-t-il d'élèves par classe?

Combien y a-t-il d'élèves par classe? Extrait de : Regards sur l'éducation 8 : Panorama Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/978926649-fr Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE (9),, dans Regards sur l'éducation 8 :

Plus en détail

Assistant-e en gestion du personnel avec certificat SEC Suisse / HR Swiss. Formation janvier - août 2015. version 1.0

Assistant-e en gestion du personnel avec certificat SEC Suisse / HR Swiss. Formation janvier - août 2015. version 1.0 Assistant-e en gestion du personnel avec certificat SEC Suisse / HR Swiss Formation janvier - août 2015 version 1.0 Table des matières Table des matières... 2 Le profil professionnel d assistant en gestion

Plus en détail

Nouvelles exigences pour les entreprises et les réviseurs

Nouvelles exigences pour les entreprises et les réviseurs Nouvelles exigences pour les entreprises et les réviseurs Modifications du droit des sociétés et introduction d une surveillance de la révision Décembre 2005 Modifications du droit des sociétés En décembre

Plus en détail

AU NOM DE: L Association canadienne pour l avancement des femmes, du sport et de l activité physique (ACAFS)

AU NOM DE: L Association canadienne pour l avancement des femmes, du sport et de l activité physique (ACAFS) Programmes d activités physiques s parascolaires pour les filles et les jeunes femmes POLITIQUE ET RECOMMANDATIONS DROIT D AUTEUR 2011 ACAFS Octobre 2011 Les fournisseurs de programmes d activités physiques

Plus en détail

Sondage Swisscom Business Booster. Une enquête de l'institut LINK, réalisée à la demande de Swisscom (Suisse) SA, mars/avril 2015

Sondage Swisscom Business Booster. Une enquête de l'institut LINK, réalisée à la demande de Swisscom (Suisse) SA, mars/avril 2015 Sondage Swisscom Business Booster Une enquête de l'institut LINK, réalisée à la demande de Swisscom (Suisse) SA, mars/avril 2015 Inhalt 2 1. Situation initiale 3 2. Objectif 4 3. Présentation de l enquête

Plus en détail

Eigerplatz 5 CH-3000 Bern 14 T +41(31)-376 04 01 T +41(31)-376 04 04 www.infodrog.ch office@infodrog.ch

Eigerplatz 5 CH-3000 Bern 14 T +41(31)-376 04 01 T +41(31)-376 04 04 www.infodrog.ch office@infodrog.ch Eigerplatz 5 CH-3000 Bern 14 T +41(31)-376 04 01 T +41(31)-376 04 04 www.infodrog.ch office@infodrog.ch Impressum Editeur INFODROG Centrale nationale de coordination des addictions Rédaction Franziska

Plus en détail

ère Nous vous prions de remplir ce formulaire de manière complète, précise et lisible. Il sera traité confidentiellement.

ère Nous vous prions de remplir ce formulaire de manière complète, précise et lisible. Il sera traité confidentiellement. Photo à coller Soins infirmiers Physiothérapie Sage-femme Technique en radiologie médicale Av. de Beaumont 21 1011 Lausanne t : +41 21 316 80 00 f : +41 21 316 80 01 www.hesav.ch admissions@hesav.ch ère

Plus en détail

Les tendances alimentaires sous la loupe Une initiative de Coop réalisée avec le soutien technique de la Société Suisse de Nutrition

Les tendances alimentaires sous la loupe Une initiative de Coop réalisée avec le soutien technique de la Société Suisse de Nutrition Les tendances alimentaires sous la loupe Une initiative de Coop réalisée avec le soutien technique de la Société Suisse de Nutrition Sujet «Manger rapidement et sainement» juin 2009 Coop Thiersteinerallee

Plus en détail

Les enfants scolarisés à 2 ans vont à l école surtout le matin et rarement l après-midi

Les enfants scolarisés à 2 ans vont à l école surtout le matin et rarement l après-midi ét udes résultats et N 779 octobre 2011 Les enfants scolarisés à 2 ans vont à l école surtout le matin et rarement l après-midi D après l enquête Modes de garde et d accueil des jeunes enfants de 2007,

Plus en détail

LES CONDITIONS DE PROMOTION ET D ORIENTATION AU COURS DE LA SCOLARITE OBLIGATOIRE ET CONDITIONS D ACCES AU SECONDAIRE 2 SUISSE ROMANDE ET TESSIN

LES CONDITIONS DE PROMOTION ET D ORIENTATION AU COURS DE LA SCOLARITE OBLIGATOIRE ET CONDITIONS D ACCES AU SECONDAIRE 2 SUISSE ROMANDE ET TESSIN VERSION ÉLECTRONIQUE SEPTEMBRE 2015 LES CONDITIONS DE PROMOTION ET D ORIENTATION AU COURS DE LA SCOLARITE OBLIGATOIRE ET CONDITIONS D ACCES AU SECONDAIRE 2 SUISSE ROMANDE ET TESSIN Tableaux comparatifs

Plus en détail

À votre service...? Let s drive business

À votre service...? Let s drive business À votre service...? Analyse du marché : L entreprise satisfaitelle les attentes des consommateurs européens en ce qui concerne la prise de rendez-vous et les délais de livraison? Étude de marché : Prestation

Plus en détail

Statuts. Av. de Rumine 2 1005 Lausanne Tel. 021 341 90 78 Mobil 078 891 95 96 www.horairecontinu.ch

Statuts. Av. de Rumine 2 1005 Lausanne Tel. 021 341 90 78 Mobil 078 891 95 96 www.horairecontinu.ch Statuts Av. de Rumine 2 1005 Lausanne Tel. 021 341 90 78 Mobil 078 891 95 96 www.horairecontinu.ch Statuts de l Association suisse des écoles à horaire continu I. Généralités Art. 1 Désignation, siège

Plus en détail

Moins 5. Lorsqu on donne l heure en utilisant le «moins» pour les minutes, on lira l heure sur laquelle l aiguille des heures va arriver.

Moins 5. Lorsqu on donne l heure en utilisant le «moins» pour les minutes, on lira l heure sur laquelle l aiguille des heures va arriver. et demi 49 48 47 46 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 /0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 quart 9 11 8 12 20 7 13 25 14 Moins 5 11 6 et quart 45 15 44 16 Pour découvrir les minutes, utilise le livret 5. Par exemple, si

Plus en détail

Le système scolaire Genevois

Le système scolaire Genevois Le système scolaire Genevois Enseignement primaire Enseignement secondaire I Enseignement secondaire II Enseignement Supérieur (Tertiaire) 4 à 8 ans 8 à 12 ans 12 à 15 ans Cycle élémentaire 4 ans (1P,

Plus en détail

Résultats d Etude. N 1053: Rencontres professionnelles. L étude de marché. Résultats d Etude 1053: Rencontres professionnelles

Résultats d Etude. N 1053: Rencontres professionnelles. L étude de marché. Résultats d Etude 1053: Rencontres professionnelles Résultats d Etude N L étude de marché Testez la fiabilité de votre projet 1 Sommaire : Introduction... 4 Question 1/14... 5 Etes-vous...... 5 Question 2/14... 7 Dans le but de trouver de nouveaux partenaires

Plus en détail

Formation professionnelle supérieure Enquête 2014 auprès des diplômés sortant de formation commerciale et d économie d entreprise

Formation professionnelle supérieure Enquête 2014 auprès des diplômés sortant de formation commerciale et d économie d entreprise Formation professionnelle supérieure Enquête 2014 auprès des diplômés sortant de formation commerciale et d économie d entreprise Connaissances, objectifs et exigences Lieu, Date Zurich, 19 Août 2014 Projet

Plus en détail

Analyse des questionnaires des parents

Analyse des questionnaires des parents Bourgbarré, le 23 février 2015 Analyse des questionnaires des parents Rythmes éducatifs Dossier suivi par : Karine RICARD Un questionnaire sur le bilan des temps d activités péri-éducatives à mi-parcours

Plus en détail

CALCUL DU COUT MOYEN DES PRESTATIONS

CALCUL DU COUT MOYEN DES PRESTATIONS CALCUL DU COUT MOYEN DES PRESTATIONS CADRE LEGAL La loi vaudoise sur l accueil de jour des enfants (LAJE), adoptée par le Grand Conseil en juin 2006, prévoit notamment que l accueil de jour des enfants

Plus en détail

recommandations d autisme suisse romande en matière de qualité des services/prestations destinés aux personnes avec Troubles du Spectre Autistique

recommandations d autisme suisse romande en matière de qualité des services/prestations destinés aux personnes avec Troubles du Spectre Autistique recommandations d autisme suisse romande en matière de qualité des services/prestations destinés aux personnes avec Troubles du Spectre Autistique recommandations 1 préambule L autisme est un trouble neuro-développemental

Plus en détail

Directives. Ce bulletin est un complément à la brochure éditée par le DFS, la FRAPEV et la SPVAL

Directives. Ce bulletin est un complément à la brochure éditée par le DFS, la FRAPEV et la SPVAL Directives Cette page reprend in extenso le document «Informations aux parents ainsi que directives et dispositions légales» remis à tous les parents des élèves de l école à la rentrée 2015-2016. Ce bulletin

Plus en détail