Rapport annuel sur «l école bouge» année scolaire 2012/13

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport annuel sur «l école bouge» année scolaire 2012/13"

Transcription

1 «l école bouge»: rapport annuel de l année scolaire 2012/13 20/03/2014 Rapport annuel sur «l école bouge» année scolaire 2012/13 Structures d accueil de jour 1. Aperçu de l année scolaire 2012/13 Contexte Au cours de l année scolaire 2012/13, les structures d accueil de jour ont eu, pour la seconde fois, la possibilité de participer au programme «l école bouge». Au final, 52 structures romandes, alémaniques et tessinoises se sont engagées certaines pour un semestre, d autres pour deux à bouger au moins 20 minutes par jour grâce aux modules proposés et au matériel fourni. Les responsables de ces activités ne sont toutefois pas tenus d appliquer uniquement les idées de «l école bouge». Cette période d activité physique peut être conçue librement. Evaluation L évaluation soumise à toutes les structures d accueil de jour qui ont participé au programme en 2012/13 a pour but d améliorer l offre de «l école bouge» de façon à mieux répondre à leurs besoins et aux situations spécifiques qu elles connaissent. Une participation plus élevée à l évaluation serait souhaitable l année prochaine.

2 2. Evaluation 2012/13 Gymnase 0% Degré supérieur 3% Degré moyen 10% Degré inférieur 14% Ecole enfantine 15% 0% 2% 4% 6% 8% 10% 12% 14% 16% Graphique 1: Degrés scolaires Les structures d accueil de jour sont principalement représentées à l école enfantine et aux degrés primaire et supérieur. 58% des structures ayant participé à l évaluation sont destinées aux enfants du degré primaire. Les remarques formulées par les responsables indiquent que les structures d accueil de jour accueillent souvent des enfants d âges hétérogènes, de 2 à 12 ans. Maximum 100 Minimum 6 Moyenne 28,8 Graphique 2: Nombre d enfants Les structures d accueil de jour accueillent en moyenne des groupes de 30 enfants. Les plus grandes accueillent plus de cent enfants, tandis que la plus petite structure ayant participé à l évaluation en accueille six. Ces données confirment que la quantité de matériel mis à disposition correspond au nombre d enfants accueillis. Maximum 5 Minimum 1 Moyenne 2,8 Graphique 3: Présence des enfants en jours La présence des enfants dans les structures d accueil est de trois jours à peine. La durée de séjour des enfants et des adolescents peut varier de un à cinq jours. 2

3 Maximum 8,8 Minimum 1 Moyenne 3,8 Graphique 4: Présence des enfants en nombre d heures par jour Les enfants passent en moyenne à peine quatre heures par jour dans la structure d accueil de jour. Les heures de présence varient de une à presque neuf heures par jour. Acceuil le matin 9% Aide aux devoirs 11% Acceuil à midi 19% Acceuil l'après-midi 19% 0% 2% 4% 6% 8% 10% 12% 14% 16% 18% 20% Graphique 5: Types d accueil Les structures d accueil de jour disposent de différentes offres: accueil le matin, à midi, l après-midi et aide aux devoirs. Les offres d accueil à midi et l après-midi sont les plus répandues. 3

4 12% Oui Non 88% Graphique 6: Collaboration entre les structures d accueil de jour et les écoles Dans plus de 90% des cas, il existe une collaboration entre les structures d accueil de jour et les écoles. Dans le canton de Berne par exemple, suite à la révision partielle de la loi sur l école obligatoire en 2008, les communes sont obligées de mettre en place une offre de structure d accueil de jour lorsqu il y a une demande ferme pour dix enfants au minimum. Elles sont libres d aménager cette offre en tenant compte des particularités locales et régionales. Dans certains cantons/communes, l école et la structure d accueil vont de pair, dans d autres cas les écoles permettent aux structures d accueil de jour d utiliser les locaux scolaires. Il se peut également que l école et la structure d accueil soient aménagées indépendamment l une de l autre. Les enseignants collaborent souvent dans les structures d accueil. 4

5 4% 8% 24% Moins de 10 minutes De 10 à 20 minutes De 21 à 30 minutes Plus de 30 minutes 64% Graphique 7: Durée moyenne d activité physique Dans 64% des structures d accueil de jour ayant participé à l évaluation, la durée de l activité physique se situe entre 10 et 20 minutes. Dans 4% d entre elles, les enfants ont pu bénéficier de plus de 30 minutes d activité physique. 16% Oui Non 84% Graphique 8: Application de «l école bouge» dans les structures d accueil de jour Plus de 80% des structures d accueil de jour ayant participé à l évaluation estiment que «l école bouge» peut être bien appliquée dans les structures de jour. Parmi les difficultés invoquées, citons, entre autres, le manque de place, les grands groupes, les classes avec des enfants d âges hétérogènes et aussi les très jeunes enfants (2 à 4 ans). Elles souhaitent que les cartes comportant les exercices physiques soient si possible adaptées à l âge, explicites et stimulantes. 5

6 20% Oui Non 80% Graphique 11: Degré de notoriété de «l école bouge» dans les structures d accueil de jour Courrier postal 6% Site Internet 7% Brochure 8% Courrier électronique 19% 0% 5% 10% 15% 20% Graphique 12: Canaux d information souhaités Les structures d accueil de jour ayant participé à l évaluation estiment que «l école bouge» est un programme d encouragement de l activité physique peu connu des structures d accueil de jour. Il serait souhaitable que ce programme fasse l objet d une plus grande publicité auprès d elles. 6

École publique Informations destinées aux parents. Die Volksschule Elterninformation Französisch

École publique Informations destinées aux parents. Die Volksschule Elterninformation Französisch École publique Informations destinées aux parents Die Volksschule Elterninformation Französisch L enseignement public du Canton de Lucerne des chances égales à tous L enseignement public du Canton de Lucerne

Plus en détail

L école obligatoire dans le Canton de Zurich

L école obligatoire dans le Canton de Zurich Französisch L école obligatoire dans le Canton de Zurich Informations pour les parents Objectifs et idées directrices L école publique obligatoire du Canton de Zurich repose sur les valeurs fondamentales

Plus en détail

Résultats de l enquête de satisfaction réalisée auprès des usagers. du 17 septembre au 7 octobre 2015. Préfecture de la Vienne

Résultats de l enquête de satisfaction réalisée auprès des usagers. du 17 septembre au 7 octobre 2015. Préfecture de la Vienne Résultats de l enquête de satisfaction réalisée auprès des usagers du 17 septembre au 7 octobre 2015. Préfecture de la Vienne Résultats de l enquête de satisfaction réalisée auprès des usagers de la Préfecture

Plus en détail

QUELLES PORTES S OUVRENT À LA FIN DE LA 11 E (12 E )

QUELLES PORTES S OUVRENT À LA FIN DE LA 11 E (12 E ) SI VOUS CHERCHEZ POUR VOTRE FILLE UNE ÉCOLE SECONDAIRE QUI CONTRIBUE À SA RÉUSSITE ET À SON ÉPANOUISSEMENT, QUI LUI DONNE CONFIANCE EN ELLE-MÊME, QUI STIMULE SON ENVIE D APPRENDRE. QUELLES PORTES S OUVRENT

Plus en détail

Résultats de l enquête auprès des semestres de motivation en Suisse

Résultats de l enquête auprès des semestres de motivation en Suisse Résultats de l enquête auprès des semestres de motivation en Suisse Période : 2014/15 Simone Villiger Collaboratrice scientifique Sarah Rabhi-Sidler Collaboratrice scientifique (traduction de l allemand)

Plus en détail

FAQ sur la reconnaissance de la formation continue courte

FAQ sur la reconnaissance de la formation continue courte Système de points ASDD À quoi servent les points ASDD? En quoi les points ASDD me sont-ils utiles en qualité de membre? Selon quels critères les points ASDD sont-ils attribués? Qui est responsable de la

Plus en détail

Règlement intérieur PRESENTATION DE LA STRUCTURE

Règlement intérieur PRESENTATION DE LA STRUCTURE Goutatou 6 bis rue du clos 51390 Pargny-lès-Reims Tel : 03.26.05.87.25 Mail : goutatou@orange.fr Site internet : www.goutatou.fr Règlement intérieur Le règlement intérieur ne saurait se substituer aux

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA PRATIQUE SPORTIVE DES JEUNES

QUESTIONNAIRE SUR LA PRATIQUE SPORTIVE DES JEUNES 1 QUESTIONNAIRE SUR LA PRATIQUE SPORTIVE DES JEUNES (6-20ans) en situation de handicap moteur et/ou sensoriel en Lorraine. Ce questionnaire est réalisé par le Comité Régional Handisport de Lorraine. Il

Plus en détail

5. Information et accès aux moyens de paiement

5. Information et accès aux moyens de paiement 5. Information et accès aux moyens de paiement Cette dernière partie mobilise des méthodes d analyse des données, permettant de mieux comprendre comment s articulent d une part l accès aux différents services

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

La situation des nouveaux diplômés en psychologie sur le marché de l emploi en 2009

La situation des nouveaux diplômés en psychologie sur le marché de l emploi en 2009 Edition CSFO, décembre 2011 La situation des nouveaux diplômés en psychologie sur le marché de l emploi en 2009 Un an après la fin des études, 30 % des psychologues travaillent dans le domaine de la santé,

Plus en détail

Recommandations. Thèses relatives à l accréditation

Recommandations. Thèses relatives à l accréditation Recommandations Thèses relatives à l accréditation Berne, le 17 décembre 2003 Seite 2 Recommandations aux hautes écoles spécialisées suisse 1. Accréditation et processus de Bologne Dans la Déclaration

Plus en détail

Centre d orientation scolaire et professionnelle et de psychologie scolaire (COSP)

Centre d orientation scolaire et professionnelle et de psychologie scolaire (COSP) Assises de la documentation romande 4 septembre 2008 Centre d orientation scolaire et professionnelle et de psychologie scolaire (COSP) Production documentaire Public cible : scolarité obligatoire et transition

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION

DOSSIER D INFORMATION CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE BERNE FRANCOPHONE DOSSIER D INFORMATION ADMISSIONS POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2016 2017 RENSEIGNEMENTS UTILES Filières : Ouverture des cours : Lundi 15 août 2016 A. Etudes

Plus en détail

FACTSHEET FIT FIT EN INFORMATIQUE. sur le programme d encouragement de la Fondation Hasler

FACTSHEET FIT FIT EN INFORMATIQUE. sur le programme d encouragement de la Fondation Hasler FACTSHEET FIT FIT EN INFORMATIQUE sur le programme d encouragement de la Fondation Hasler LA FONDATION HASLER Créée en 1948 par Gustav Hasler, la Fondation Hasler encourage les technologies de l information

Plus en détail

L accompagnement des gens du voyage

L accompagnement des gens du voyage L accompagnement des gens du voyage La deuxième phase de révision du Schéma départemental d accueil des gens du voyage a né- collégialement des enjeux et des orientations d actions à inscrire au Schéma

Plus en détail

Entreprendre en franchise

Entreprendre en franchise Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Question Martin Tschopp Evaluation du personnel enseignant dans le canton de Fribourg

Question Martin Tschopp Evaluation du personnel enseignant dans le canton de Fribourg Question Martin Tschopp Evaluation du personnel enseignant dans le canton de Fribourg QA3123.08 Question De nos jours, dans la plupart des entreprises et organisations, tout comme dans les administrations,

Plus en détail

Combien y a-t-il d'élèves par classe?

Combien y a-t-il d'élèves par classe? Extrait de : Regards sur l'éducation 8 : Panorama Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/978926649-fr Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE (9),, dans Regards sur l'éducation 8 :

Plus en détail

Réseau POLYTECH. Orientation PeiP2 2014

Réseau POLYTECH. Orientation PeiP2 2014 Réseau POLYTECH Orientation PeiP2 2014 1 Intégration en cycle ingénieur Interclassement Calendrier d'orientation Sommaire Vœux d'orientation Propositions d'orientation Première période d'orientation Deuxième

Plus en détail

Instructions concernant le traitement des SwissDRG (données électroniques)

Instructions concernant le traitement des SwissDRG (données électroniques) Instructions concernant le traitement des SwissDRG (données électroniques) Validation et modifications Date Par Description Emetteur (Prénom+nom) Version 23/05/2014 Direction Prestations Mise à jour du

Plus en détail

POTENTIELS DE DEMANDE EN STRUCTURES D ACCUEIL EXTRASCOLAIRE

POTENTIELS DE DEMANDE EN STRUCTURES D ACCUEIL EXTRASCOLAIRE Direction de la santé et des affaires sociales DSAS Direktion für Gesundheit und Soziales GSD SERVICE DE L ENFANCE ET DE LA JEUNESSE POTENTIELS DE DEMANDE EN STRUCTURES D ACCUEIL EXTRASCOLAIRE MANUEL D

Plus en détail

Les salariés et la réforme de la formation professionnelle

Les salariés et la réforme de la formation professionnelle Les salariés et la réforme de la formation professionnelle Sondage Ifop pour Théâtre à la Carte Contacts Ifop : Anne-Sophie VAUTREY - Directrice d études Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

Démarche qualité QUALIPREF 2.0. Enquête de satisfaction auprès des usagers du SII

Démarche qualité QUALIPREF 2.0. Enquête de satisfaction auprès des usagers du SII Démarche qualité QUALIPREF 2.0 Enquête de satisfaction auprès des usagers du SII Octobre 2015 1. Présentation de l étude 1.1 Le contexte général La qualité des services rendus aux usagers est une priorité

Plus en détail

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire 2014 Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire Enquête organisée par l AMF 49 et la ville d Avrillé auprès des du département de Maine et Loire Décembre 2014 1 Résultats de l enquête sur les

Plus en détail

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Le salaire est une composante essentielle du contrat de travail. Dans les banques, les salaires sont en général négociés individuellement. Le fait de

Plus en détail

réglant la fréquentation d une école située dans un canton autre que celui de domicile

réglant la fréquentation d une école située dans un canton autre que celui de domicile Convention intercantonale du 20 mai 2005 réglant la fréquentation d une école située dans un canton autre que celui de domicile Les chefs des départements de l instruction publique, de la formation et

Plus en détail

McKay Savage/Flickr. Classe d école Suisse-Inde. Partenariats entre écoles du secondaire II

McKay Savage/Flickr. Classe d école Suisse-Inde. Partenariats entre écoles du secondaire II McKay Savage/Flickr Classe d école Suisse-Inde Partenariats entre écoles du secondaire II Coopération au-delà des différences culturelles La Fondation ch pour la collaboration confédérale et la Fondation

Plus en détail

2014/2015 - DEPOUILLEMENT DU QUESTIONNAIRE D'EVALUATION DE juin 2015 Objet : les nouveaux rythmes scolaires et les activités périscolaires

2014/2015 - DEPOUILLEMENT DU QUESTIONNAIRE D'EVALUATION DE juin 2015 Objet : les nouveaux rythmes scolaires et les activités périscolaires 2014/2015 - DEPOUILLEMENT DU QUESTIONNAIRE D'EVALUATION DE juin 2015 Objet : les nouveaux rythmes scolaires et les activités périscolaires Maternelle Elémentaire Total Nombre de questionnaires remis 165

Plus en détail

Règlement d application de. l accueil extrascolaire de la commune de Matran

Règlement d application de. l accueil extrascolaire de la commune de Matran Règlement d application de l accueil extrascolaire de la commune de Matran Article 1 : But et domaine d application du présent règlement 1.1 Le présent règlement décrit l organisation concrète et la gestion

Plus en détail

Une école qui répond aux défis du futur. Information concernant la Loi sur l enseignement obligatoire. Votation cantonale du 4 septembre 2011

Une école qui répond aux défis du futur. Information concernant la Loi sur l enseignement obligatoire. Votation cantonale du 4 septembre 2011 département de la formation, de la jeunesse Et de la CUltUrE Information concernant la Loi sur l enseignement obligatoire Contre-projet du Conseil d Etat et du Grand Conseil à l initiative «Ecole 2010»

Plus en détail

Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Enseignement primaire. Vous souhaitez enseigner à des élèves de 4 à 12 ans?

Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Enseignement primaire. Vous souhaitez enseigner à des élèves de 4 à 12 ans? Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Enseignement primaire Vous souhaitez enseigner à des élèves de 4 à 12 ans? La HEP Vaud vous prépare au Bachelor of Arts et Diplôme d enseignement pour

Plus en détail

Arrêté du Conseil-exécutif concernant la Convention entre Berne, Jura et Neuchâtel sur les contributions aux frais d enseignement (Convention BEJUNE)

Arrêté du Conseil-exécutif concernant la Convention entre Berne, Jura et Neuchâtel sur les contributions aux frais d enseignement (Convention BEJUNE) 1 49.15 1 er juillet 015 Arrêté du Conseil-exécutif concernant la Convention entre Berne, Jura et Neuchâtel sur les contributions aux frais d enseignement (Convention BEJUNE) Le Conseil-exécutif du canton

Plus en détail

Douzième Année Linguistique (DAL) www.fr.ch/coes

Douzième Année Linguistique (DAL) www.fr.ch/coes Douzième Année Linguistique (DAL) www.fr.ch/coes CONSEILS PEDAGOGIQUES Deutsche Fassung: bitte wenden 1 CANTON DE FRIBOURG DIRECTION DE L INSTRUCTION PUBLIQUE, DE LA CULTURE ET DU SPORT (DICS) COORDINATION

Plus en détail

GENEVE / ANNÉE SCOLAIRE 2012-2013

GENEVE / ANNÉE SCOLAIRE 2012-2013 GENEVE / ANNÉE SCOLAIRE 2012-2013 SECTION MATURITÉ ANGLAIS FRANÇAIS ADMISSION PROGRAMME Au 11e degré (selon l accord Harmos ; anciennement 9 e ): s adresse à tous les élèves ayant réussi leur 10 e année

Plus en détail

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 N 5 Février 2008 La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 Le nombre d infirmiers exerçant à la Réunion ne cesse d augmenter,

Plus en détail

Fiche Informative sur l action

Fiche Informative sur l action Fiche Informative sur l action Titre de l action : Bienvenue au collège,accueil des 6èmes par les 4èmes Académie de Poitiers Collège Isaac de Razilly 2, Rue Albert Renaud 86330 Saint-Jean de Sauves tel

Plus en détail

Synthèse programme PS / Enseignement

Synthèse programme PS / Enseignement Synthèse programme PS / Enseignement L école reste un des principaux leviers pour assurer le bien-être des citoyens. Elle doit permettre de développer des compétences qui permettront à chacun de s épanouir

Plus en détail

B.A.-BA de la garde d enfants

B.A.-BA de la garde d enfants B.A.-BA de la garde d enfants pour la région de Berne Vue d ensemble des variantes de garde les plus fréquentes pour les petits enfants - Crèche - Accueil familial de jour - Nounou - Babysitter, Au Pair

Plus en détail

Ils constituent un cadre pour l organisation, le pilotage et l évaluation du dispositif et doivent servir de base à sa «labellisation».

Ils constituent un cadre pour l organisation, le pilotage et l évaluation du dispositif et doivent servir de base à sa «labellisation». COURS NATIONAUX INTEGRES dans la scolarité primaire Circonscription du Pays de Gex Éléments pour une contractualisation du partenariat entre - l Education nationale, - les sections nationales et les associations

Plus en détail

Rappelons ici les 3 enjeux majeurs du plan de réussite qui ont guidé nos actions cette année :

Rappelons ici les 3 enjeux majeurs du plan de réussite qui ont guidé nos actions cette année : FONCTIONNEMENT DE L ÉCOLE Le bilan présenté ici ne peut faire état de tous les événements qui ont eu lieu pendant l année scolaire 2005-2006. Toutefois, nous pouvons affirmer que l implication et le travail

Plus en détail

Brochure d information. L assurance-maladie obligatoire en Suisse

Brochure d information. L assurance-maladie obligatoire en Suisse Brochure d information L assurance-maladie obligatoire en Suisse Direction de la justice, des affaires communales et des affaires ecclésiastiques du canton de Berne Office des assurances sociales L obligation

Plus en détail

La classification suisse des hôtels

La classification suisse des hôtels La classification suisse des hôtels Règlement sur la classification suisse des hôtels et l utilisation des marques de garantie afférentes Le présent règlement a été adopté par l Assemblée des délégués

Plus en détail

Enquête Nationale auprès des Maisons de services au public

Enquête Nationale auprès des Maisons de services au public Enquête Nationale auprès des Maisons de services au public SYNTHESE DES RESULTATS Septembre 2015 Enquête réalisée par Ecins Sommaire L enquête en bref... 3 Qui sont les agents?... 4 Quelles satisfactions?...

Plus en détail

Information aux parents. Elèves de 8 à 12 ans

Information aux parents. Elèves de 8 à 12 ans leo > Degré primaire Années 5P à 8P (numérotation HarmoS) DÉPARTEMENT DE LA FORMATION, DE LA JEUNESSE ET DE LA CULTURE Présentation du Cycle 2 Information aux parents Elèves de 8 à 12 ans Dans le canton

Plus en détail

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Document synthèse Par Geneviève Rodrigue, en collaboration avec Alain Carpentier, Joanne Munn, Valérie Saysset et Christian

Plus en détail

MODALITES D ACCUEIL REGLEMENT INTERIEUR 2015 / 2016. 50 rue de l Hôtel de ville 63200 MOZAC Renseignements Inscriptions 04 73 74 45 80

MODALITES D ACCUEIL REGLEMENT INTERIEUR 2015 / 2016. 50 rue de l Hôtel de ville 63200 MOZAC Renseignements Inscriptions 04 73 74 45 80 MODALITES D ACCUEIL REGLEMENT INTERIEUR 2015 / 2016 50 rue de l Hôtel de ville 63200 MOZAC Renseignements Inscriptions 04 73 74 45 80 ACCUEILS PERISCOLAIRES : L accueil périscolaire est ouvert le lundi,

Plus en détail

CIRCULAIRE CIR-20/2013. Document consultable dans Médi@m. Date : 26/12/2013 Domaine(s) : à Mesdames et Messieurs les

CIRCULAIRE CIR-20/2013. Document consultable dans Médi@m. Date : 26/12/2013 Domaine(s) : à Mesdames et Messieurs les CIRCULAIRE CIR-20/2013 Document consultable dans Médi@m Date : 26/12/2013 Domaine(s) : dossier client assurés à Mesdames et Messieurs les Directeurs CPAM CARSAT UGECAM CGSS CTI Agents Comptables Nouveau

Plus en détail

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne 2011 Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne Rédaction Marc-Olivier Robert Lambert Collaboration Francis Picotte Mise en page Nathalie Cloutier Révision linguistique

Plus en détail

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR Rapport de sondage Présenté à : Monsieur André Lortie Service des communications Office de la protection du consommateur Évaluation de l impact de la brochure «Vos

Plus en détail

Choisir ensemble Notre projet collectif

Choisir ensemble Notre projet collectif 5 module Choisir ensemble Notre projet collectif p. 01 Pendant les pauses, on ne parle plus de tout et de rien, on parle de notre projet! C est bien de faire un projet ensemble, pour voir les capacités

Plus en détail

V1-15/11/2012. Aperçu des nouvelles mesures relatives aux pensions des mandataires locaux REFORME

V1-15/11/2012. Aperçu des nouvelles mesures relatives aux pensions des mandataires locaux REFORME V1-15/11/2012 Aperçu des nouvelles mesures relatives aux pensions des mandataires locaux REFORME Relèvement de l âge minimal et de la durée minimale de carrière pour la pension anticipée En tant que mandataire

Plus en détail

Tél. privé :... Tél. portable :... Courriel :. Lieu de naissance :... Langue maternelle :.. Religion :.

Tél. privé :... Tél. portable :... Courriel :. Lieu de naissance :... Langue maternelle :.. Religion :. Demande d'admission Gymnases de la ville de Fribourg Ecole de commerce de Fribourg Ecole de culture générale de Fribourg ECOLES DU S2 Gymnase, Ecole de commerce Ecole de culture générale Marquer d'une

Plus en détail

CENTRE D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE FRANCOPHONE POUR LA FORMATION DES ENSEIGNANT-E-S DU SECONDAIRE I ET II

CENTRE D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE FRANCOPHONE POUR LA FORMATION DES ENSEIGNANT-E-S DU SECONDAIRE I ET II MÉMOIRE DE MASTER PRÉSENTÉ À LA FACULTÉ DES LETTRES DE L UNIVERSITÉ DE FRIBOURG (CH) DÉPARTEMENT DES SCIENCES DE L ÉDUCATION CENTRE D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE FRANCOPHONE POUR LA FORMATION DES ENSEIGNANT-E-S

Plus en détail

Etude sur les garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises

Etude sur les garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises Etude sur les garanties et services : les attentes des et des entreprises Résultats du 10 ème Baromètre de la Prévoyance réalisé par le Crédoc pour le CTIP Méthodologie Deux enquêtes téléphoniques auprès

Plus en détail

Le lycée professionnel La nouvelle voie professionnelle : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée professionnel La nouvelle voie professionnelle : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 Le lycée professionnel La nouvelle voie professionnelle : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale 1 ère générale Baccalauréat

Plus en détail

ENQUETE AUPRES DES SERVICES PUBLICS FEDERAUX, PARTENAIRES DES ARCHIVES DE L ETAT

ENQUETE AUPRES DES SERVICES PUBLICS FEDERAUX, PARTENAIRES DES ARCHIVES DE L ETAT ENQUETE AUPRES DES SERVICES PUBLICS FEDERAUX, PARTENAIRES DES ARCHIVES DE L ETAT RAPPORT Janvier 2011 Surveillance archivistique, avis, et coordination de la collecte et de la sélection/ Observatoire des

Plus en détail

Accord cadre et contrats de prestations avec les organisations missionnaires

Accord cadre et contrats de prestations avec les organisations missionnaires 8 Assemblée des délégué e s des 6 et 7 novembre 2006 à Berne Accord cadre et contrats de prestations avec les organisations missionnaires Propositions L Assemblée des délégués: 1. prend connaissance du

Plus en détail

Arts visuels et design

Arts visuels et design Arts visuels et design Après les études, les nouveaux diplômés HES en arts visuels et en design travaillent avant tout dans le secteur des services privés, principalement au sein d ateliers de graphisme

Plus en détail

Statuts. Av. de Rumine 2 1005 Lausanne Tel. 021 341 90 78 Mobil 078 891 95 96 www.horairecontinu.ch

Statuts. Av. de Rumine 2 1005 Lausanne Tel. 021 341 90 78 Mobil 078 891 95 96 www.horairecontinu.ch Statuts Av. de Rumine 2 1005 Lausanne Tel. 021 341 90 78 Mobil 078 891 95 96 www.horairecontinu.ch Statuts de l Association suisse des écoles à horaire continu I. Généralités Art. 1 Désignation, siège

Plus en détail

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse réalisée pour l Office fédéral de la culture Juillet 2014 Table des matières 1.

Plus en détail

Préparation d une maturité avec mention bilingue français-allemand ou français-anglais

Préparation d une maturité avec mention bilingue français-allemand ou français-anglais Préparation d une maturité avec mention bilingue français-allemand ou français-anglais Dans les écoles de maturité des gymnases du canton de Vaud Edition 2014 Département de la formation, de la jeunesse

Plus en détail

Cours Collectifs Adultes

Cours Collectifs Adultes Cours Collectifs Adultes Initiation // Perfectionnement // Compétition Saison 2015-2016 Tél : 03 80 65 14 96 www.tennis-club-dijonnais.com tcdijonnais@gmail.com Fonctionnement Les cours collectifs sont

Plus en détail

Certification en fin de 11 e année. Information aux parents

Certification en fin de 11 e année. Information aux parents leo > Degré secondaire I Année 11S DÉPARTEMENT DE LA FORMATION, DE LA JEUNESSE ET DE LA CULTURE Certification en fin de 11 e année Information aux parents L école obligatoire se déroule sur onze ans. Elle

Plus en détail

Les taux de rendement actuels en agriculture canadienne par type d exploitation agricole

Les taux de rendement actuels en agriculture canadienne par type d exploitation agricole Séries sur l examen du renment s exploitations agricoles /Volume No. Les taux renment actuels en agriculture canadienne par type d exploitation agricole Introduction Ce bulletin présente nouvelles mesures

Plus en détail

Vous allez prochainement être hospitalisé? Important à savoir. L essentiel en bref

Vous allez prochainement être hospitalisé? Important à savoir. L essentiel en bref Vous allez prochainement être hospitalisé? Important à savoir. L essentiel en bref 2 Vous devez vous faire hospitaliser? Un certain nombre de choses ont changé suite au nouveau financement hospitalier.

Plus en détail

Tableaux comparatifs. Année scolaire 2014-2015

Tableaux comparatifs. Année scolaire 2014-2015 VERSION ÉLECTRONIQUE SEPTEMBRE 2015 PRATIQUES CANTONALES CONCERNANT L ORGANISATION D EPREUVES DE REFERENCE, D EXAMENS, DE TESTS AINSI QUE L OBTENTION DE CERTIFICATS OU DIPLOMES DEGRE PRIMAIRE DEGRE SECONDAIRE

Plus en détail

but lucratif organisée corporativement au sens des articles 60 et suivants du Code civil suisse.

but lucratif organisée corporativement au sens des articles 60 et suivants du Code civil suisse. Titre préliminaire AEAG : Association des Etudiants Albanais de Genève Art. - CONSTITUTION L Association des Etudiants Albanais de Genève (AEAG) est une association sans but lucratif organisée corporativement

Plus en détail

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire présentant une déficience langagière Document d information et critères d admissibilité du service Document révisé : Juin 2014 1. Présentation

Plus en détail

Sommaire. Intégration en cycle ingénieur Interclassement

Sommaire. Intégration en cycle ingénieur Interclassement 1 Intégration en cycle ingénieur Interclassement Sommaire Calendrier Vœux Propositions Première période Deuxième période Orientation des PeiP2 sans orientation Documentation 2 Règlement intérieur du réseau

Plus en détail

Prolongation!!! A chacun son rythme!!!!! FEVRIER 2013. Vacances de. Le fonctionnement d un club de vacances dans votre accueil de loisirs

Prolongation!!! A chacun son rythme!!!!! FEVRIER 2013. Vacances de. Le fonctionnement d un club de vacances dans votre accueil de loisirs Prolongation!!! Vacances de FEVRIER 2013 A chacun son rythme!!!!! Le fonctionnement d un club de vacances dans votre accueil de loisirs 1 SOMMAIRE I. L organisateur 1) Intentions 2) Lieu d accueil 3) Jours

Plus en détail

Recommandations du comité CIIS relatives à la soumission d'institutions à la CIIS du 1 er décembre 2005

Recommandations du comité CIIS relatives à la soumission d'institutions à la CIIS du 1 er décembre 2005 Recommandations du comité CIIS relatives à la soumission d'institutions à la CIIS du 1 er décembre 2005 1. Bases Les recommandations ci-après sont basées sur les dispositions de la CIIS concernant - les

Plus en détail

BILAN ANNEE 2014 ACTIONS 2015 OBJET. A/ Bilan des opérations de qualité de service mises en place en 2014.

BILAN ANNEE 2014 ACTIONS 2015 OBJET. A/ Bilan des opérations de qualité de service mises en place en 2014. Page 1 sur 5 OBJET Le bilan annuel constitue une des actions de suivi et de pilotage du respect des engagements du référentiel Qualipref. En application du paragraphe VI du référentiel Qualipref sur les

Plus en détail

Présentation du projet éducatif

Présentation du projet éducatif Présentation du projet éducatif Mot du président du conseil d établissement - M. Steve Labranche Le conseil d'établissement tient à remercier toutes les personnes qui ont contribué à la conception, à l'analyse

Plus en détail

MUNICIPALITE DE GLAND

MUNICIPALITE DE GLAND MUNICIPALITE DE GLAND Préavis municipal no 60 relatif à l agrandissement et l aménagement de la bibliothèque pour accueillir les classes de l établissement primaire de Gland Madame la présidente, Mesdames,

Plus en détail

Management de club. Modules de formation en management pour les collaborateurs bénévoles et professionnels des clubs sportifs suisses

Management de club. Modules de formation en management pour les collaborateurs bénévoles et professionnels des clubs sportifs suisses Management de club Modules de formation en management pour les collaborateurs bénévoles et professionnels des clubs sportifs suisses V 06.2008 Formation en management de club INITIATIVE La formation en

Plus en détail

Éléments d informations sur les rythmes scolaires au Québec

Éléments d informations sur les rythmes scolaires au Québec Éléments d informations sur les rythmes scolaires au Québec Description du système éducatif québécois (premier et second degrés) Le nombre d années obligatoires L école obligatoire dure dix années : l

Plus en détail

La situation des jeunes sur le marché du travail lors de la dernière récession

La situation des jeunes sur le marché du travail lors de la dernière récession La situation des jeunes sur le marché du travail lors de la dernière récession Quand le marché de l emploi marque le pas, le chômage touche particulièrement les jeunes, car nombre d entre eux doivent surmonter

Plus en détail

L ORIENTATION PROFESSIONNELLE

L ORIENTATION PROFESSIONNELLE Guide pratique MDPH Partie 1 Fiche n IV-2 CNSA - DGEFP Version 1 sept/2008 L ORIENTATION PROFESSIONNELLE Plan : 1. Les principes de l orientation professionnelle... 1 2. Vers quels lieux peut se faire

Plus en détail

- SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE -

- SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE - - SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE - 1. OBJECTIFS 1.1 Préciser les orientations de la Commission scolaire quant à la mise en place, à l organisation et au fonctionnement des services de garde en milieu

Plus en détail

«Identités numériques et gestion des identités (IDm)»

«Identités numériques et gestion des identités (IDm)» «Identités numériques et gestion (IDm)» Enquête du CTIE, été 2012 auprès des cantons au sujet de : Résultats de l enquête auprès des cantons au sujet numériques 1. Observations générales concernant l enquête

Plus en détail

SERVICE DE GARDE ET SERVICE ALIMENTAIRE

SERVICE DE GARDE ET SERVICE ALIMENTAIRE SERVICE DE GARDE ET SERVICE ALIMENTAIRE Définition Les services de garde en milieu scolaire assurent la garde des élèves de l éducation préscolaire et de l enseignement primaire d une commission scolaire,

Plus en détail

Cas pratique ETRE ET RESTER MOBILE

Cas pratique ETRE ET RESTER MOBILE Cas pratique ETRE ET RESTER MOBILE Etabli le : 15.03.2004 Actualisé le : 24.01.2007 Soutenu par: Mobilservice Pratique c/o beco Economie bernoise Protection contre les immissions Laupenstrasse 22, 3011

Plus en détail

MATURITÉ PROFESSIONNELLE

MATURITÉ PROFESSIONNELLE MATURITÉ PROFESSIONNELLE technique (MPT) La maturité professionnelle complète une formation par apprentissage, afin de permettre l accès aux niveaux supérieurs de formation. Il existe différentes orientations

Plus en détail

Aide-mémoire 08. Le stage d observation. Mémento à l usage de l entreprise pour la conduite de stages d observation

Aide-mémoire 08. Le stage d observation. Mémento à l usage de l entreprise pour la conduite de stages d observation Aide-mémoire 08 Le stage d observation Mémento à l usage de l entreprise pour la conduite de stages d observation But d un stage d observation Par le travail pratique et en se forgeant sa propre opinion,

Plus en détail

POLITIQUE D ARCHIVAGE

POLITIQUE D ARCHIVAGE DGAL 136 POLITIQUE D ARCHIVAGE 1. CONTEXTE...1 2. OBJECTIFS...2 3. ENVIRONNEMENT RÉGLEMENTAIRE POUR L ARCHIVAGE DE L INFORMATION TOUT AU LONG DE SON CYCLE DE VIE...2 4. MISE EN OEUVRE DE LA POLITIQUE D

Plus en détail

Direction de l Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports

Direction de l Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports Direction de l Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports Les bourses d études constituent une contribution de l État aux frais engagés par les familles et les étudiants en vue de l éducation, de

Plus en détail

Circulaire n 4388 du 16/04/2013

Circulaire n 4388 du 16/04/2013 Circulaire n 4388 du 16/04/2013 Stage d'immersion linguistique en langue allemande à SAINT-VITH 7 au 16 août 2013 Réseaux et niveaux concernés Fédération Wallonie- Bruxelles Libre subventionné libre confessionnel

Plus en détail

Office cantonal d orientation scolaire et professionnelle (OCOSP) Production documentaire

Office cantonal d orientation scolaire et professionnelle (OCOSP) Production documentaire Assises de la documentation romande 4 septembre 2008 Office cantonal d orientation scolaire et professionnelle (OCOSP) Production documentaire Public cible : scolarité obligatoire et transition Intitulé

Plus en détail

VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL

VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL à l'appui de l arrêté d acceptation du barème cantonal de facturation pour l accueil en crèche et garderie (du 4 novembre 2002) AU CONSEIL GENERAL

Plus en détail

Mission, vision, objectifs et stratégie

Mission, vision, objectifs et stratégie Chapitre 1 Mission, vision, objectifs et stratégie Chapitre 1. Mission, vision, objectifs et stratégie Conclusions clés - La majorité des hôpitaux déclare disposer d une mission, d une vision et d objectifs

Plus en détail

Les tendances alimentaires sous la loupe Une initiative de Coop réalisée avec le soutien technique de la Société Suisse de Nutrition

Les tendances alimentaires sous la loupe Une initiative de Coop réalisée avec le soutien technique de la Société Suisse de Nutrition Les tendances alimentaires sous la loupe Une initiative de Coop réalisée avec le soutien technique de la Société Suisse de Nutrition Sujet «Manger rapidement et sainement» juin 2009 Coop Thiersteinerallee

Plus en détail

REGLEMENT, HORAIRES ET TARIFS Année scolaire 2015-2016

REGLEMENT, HORAIRES ET TARIFS Année scolaire 2015-2016 REGLEMENT, HORAIRES ET TARIFS Année scolaire 2015-2016 Admission - Inscription 1. L accueil extrascolaire est ouvert à tous les enfants des classes enfantines et primaires de la commune de Cottens (même

Plus en détail

Sondage nouveaux rythmes scolaires

Sondage nouveaux rythmes scolaires Sondage nouveaux rythmes scolaires Ecoles maternelles et élémentaires de Rambouillet Sondage effectué auprès des parents d élèves en décembre 2014 et janvier 2015 1 Méthodologie Questionnaire papier distribué

Plus en détail

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS becret OGER INTERNATIONAL [Sélectionnez la date] Service Ressources Humaines OGER INTERNATIONAL Avril 2012 PREAMBULE Constatant que le taux d emploi des 55-64

Plus en détail

LES FORMATIONS INTER- ENTREPRISES. Programme 2 ème semestre 2012. www.arventis.ch

LES FORMATIONS INTER- ENTREPRISES. Programme 2 ème semestre 2012. www.arventis.ch LES FORMATIONS INTER- ENTREPRISES Programme 2 ème semestre 2012 www.arventis.ch Sommaire Le recrutement de vos collaborateurs, tout un art! Déjouez les pièges de vos embauches... 3 Optimisez votre accueil

Plus en détail

FINANCEMENT DE «PARTENAIRE PILOTE»

FINANCEMENT DE «PARTENAIRE PILOTE» Manuel de mise en œuvre de la communication pour le changement social et comportemental (CCSC) à destination des adolescents en milieu urbain en matière de santé sexuelle et reproductive (SSR) Organisation

Plus en détail

Acceptation des paiements via PaySquare. Vos paiements entre de bonnes mains

Acceptation des paiements via PaySquare. Vos paiements entre de bonnes mains Acceptation des paiements via Vos paiements entre de bonnes mains Des paiements sûrs Facilitez la vie de vos clients Les paiements par carte bancaire sont sûrs et économiques, ils permettent également

Plus en détail

Sous l arc-en-ciel...

Sous l arc-en-ciel... 6 appartements de vendus en 15 jours! Sous l arc-en-ciel... Bulle, un art de vivre * i m a g e n o n - c o n t r a c t u e l l e Bulle * i m a g e n o n - c o n t r a c t u e l l e Projet et réalisation

Plus en détail