Rapport annuel sur «l école bouge» année scolaire 2012/13

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport annuel sur «l école bouge» année scolaire 2012/13"

Transcription

1 «l école bouge»: rapport annuel de l année scolaire 2012/13 20/03/2014 Rapport annuel sur «l école bouge» année scolaire 2012/13 Structures d accueil de jour 1. Aperçu de l année scolaire 2012/13 Contexte Au cours de l année scolaire 2012/13, les structures d accueil de jour ont eu, pour la seconde fois, la possibilité de participer au programme «l école bouge». Au final, 52 structures romandes, alémaniques et tessinoises se sont engagées certaines pour un semestre, d autres pour deux à bouger au moins 20 minutes par jour grâce aux modules proposés et au matériel fourni. Les responsables de ces activités ne sont toutefois pas tenus d appliquer uniquement les idées de «l école bouge». Cette période d activité physique peut être conçue librement. Evaluation L évaluation soumise à toutes les structures d accueil de jour qui ont participé au programme en 2012/13 a pour but d améliorer l offre de «l école bouge» de façon à mieux répondre à leurs besoins et aux situations spécifiques qu elles connaissent. Une participation plus élevée à l évaluation serait souhaitable l année prochaine.

2 2. Evaluation 2012/13 Gymnase 0% Degré supérieur 3% Degré moyen 10% Degré inférieur 14% Ecole enfantine 15% 0% 2% 4% 6% 8% 10% 12% 14% 16% Graphique 1: Degrés scolaires Les structures d accueil de jour sont principalement représentées à l école enfantine et aux degrés primaire et supérieur. 58% des structures ayant participé à l évaluation sont destinées aux enfants du degré primaire. Les remarques formulées par les responsables indiquent que les structures d accueil de jour accueillent souvent des enfants d âges hétérogènes, de 2 à 12 ans. Maximum 100 Minimum 6 Moyenne 28,8 Graphique 2: Nombre d enfants Les structures d accueil de jour accueillent en moyenne des groupes de 30 enfants. Les plus grandes accueillent plus de cent enfants, tandis que la plus petite structure ayant participé à l évaluation en accueille six. Ces données confirment que la quantité de matériel mis à disposition correspond au nombre d enfants accueillis. Maximum 5 Minimum 1 Moyenne 2,8 Graphique 3: Présence des enfants en jours La présence des enfants dans les structures d accueil est de trois jours à peine. La durée de séjour des enfants et des adolescents peut varier de un à cinq jours. 2

3 Maximum 8,8 Minimum 1 Moyenne 3,8 Graphique 4: Présence des enfants en nombre d heures par jour Les enfants passent en moyenne à peine quatre heures par jour dans la structure d accueil de jour. Les heures de présence varient de une à presque neuf heures par jour. Acceuil le matin 9% Aide aux devoirs 11% Acceuil à midi 19% Acceuil l'après-midi 19% 0% 2% 4% 6% 8% 10% 12% 14% 16% 18% 20% Graphique 5: Types d accueil Les structures d accueil de jour disposent de différentes offres: accueil le matin, à midi, l après-midi et aide aux devoirs. Les offres d accueil à midi et l après-midi sont les plus répandues. 3

4 12% Oui Non 88% Graphique 6: Collaboration entre les structures d accueil de jour et les écoles Dans plus de 90% des cas, il existe une collaboration entre les structures d accueil de jour et les écoles. Dans le canton de Berne par exemple, suite à la révision partielle de la loi sur l école obligatoire en 2008, les communes sont obligées de mettre en place une offre de structure d accueil de jour lorsqu il y a une demande ferme pour dix enfants au minimum. Elles sont libres d aménager cette offre en tenant compte des particularités locales et régionales. Dans certains cantons/communes, l école et la structure d accueil vont de pair, dans d autres cas les écoles permettent aux structures d accueil de jour d utiliser les locaux scolaires. Il se peut également que l école et la structure d accueil soient aménagées indépendamment l une de l autre. Les enseignants collaborent souvent dans les structures d accueil. 4

5 4% 8% 24% Moins de 10 minutes De 10 à 20 minutes De 21 à 30 minutes Plus de 30 minutes 64% Graphique 7: Durée moyenne d activité physique Dans 64% des structures d accueil de jour ayant participé à l évaluation, la durée de l activité physique se situe entre 10 et 20 minutes. Dans 4% d entre elles, les enfants ont pu bénéficier de plus de 30 minutes d activité physique. 16% Oui Non 84% Graphique 8: Application de «l école bouge» dans les structures d accueil de jour Plus de 80% des structures d accueil de jour ayant participé à l évaluation estiment que «l école bouge» peut être bien appliquée dans les structures de jour. Parmi les difficultés invoquées, citons, entre autres, le manque de place, les grands groupes, les classes avec des enfants d âges hétérogènes et aussi les très jeunes enfants (2 à 4 ans). Elles souhaitent que les cartes comportant les exercices physiques soient si possible adaptées à l âge, explicites et stimulantes. 5

6 20% Oui Non 80% Graphique 11: Degré de notoriété de «l école bouge» dans les structures d accueil de jour Courrier postal 6% Site Internet 7% Brochure 8% Courrier électronique 19% 0% 5% 10% 15% 20% Graphique 12: Canaux d information souhaités Les structures d accueil de jour ayant participé à l évaluation estiment que «l école bouge» est un programme d encouragement de l activité physique peu connu des structures d accueil de jour. Il serait souhaitable que ce programme fasse l objet d une plus grande publicité auprès d elles. 6

Résultats de l enquête de satisfaction réalisée auprès des usagers. du 17 septembre au 7 octobre 2015. Préfecture de la Vienne

Résultats de l enquête de satisfaction réalisée auprès des usagers. du 17 septembre au 7 octobre 2015. Préfecture de la Vienne Résultats de l enquête de satisfaction réalisée auprès des usagers du 17 septembre au 7 octobre 2015. Préfecture de la Vienne Résultats de l enquête de satisfaction réalisée auprès des usagers de la Préfecture

Plus en détail

École publique Informations destinées aux parents. Die Volksschule Elterninformation Französisch

École publique Informations destinées aux parents. Die Volksschule Elterninformation Französisch École publique Informations destinées aux parents Die Volksschule Elterninformation Französisch L enseignement public du Canton de Lucerne des chances égales à tous L enseignement public du Canton de Lucerne

Plus en détail

L école obligatoire dans le Canton de Zurich

L école obligatoire dans le Canton de Zurich Französisch L école obligatoire dans le Canton de Zurich Informations pour les parents Objectifs et idées directrices L école publique obligatoire du Canton de Zurich repose sur les valeurs fondamentales

Plus en détail

5. Information et accès aux moyens de paiement

5. Information et accès aux moyens de paiement 5. Information et accès aux moyens de paiement Cette dernière partie mobilise des méthodes d analyse des données, permettant de mieux comprendre comment s articulent d une part l accès aux différents services

Plus en détail

Résultats de l enquête auprès des semestres de motivation en Suisse

Résultats de l enquête auprès des semestres de motivation en Suisse Résultats de l enquête auprès des semestres de motivation en Suisse Période : 2014/15 Simone Villiger Collaboratrice scientifique Sarah Rabhi-Sidler Collaboratrice scientifique (traduction de l allemand)

Plus en détail

Réseau POLYTECH. Orientation PeiP2 2014

Réseau POLYTECH. Orientation PeiP2 2014 Réseau POLYTECH Orientation PeiP2 2014 1 Intégration en cycle ingénieur Interclassement Calendrier d'orientation Sommaire Vœux d'orientation Propositions d'orientation Première période d'orientation Deuxième

Plus en détail

McKay Savage/Flickr. Classe d école Suisse-Inde. Partenariats entre écoles du secondaire II

McKay Savage/Flickr. Classe d école Suisse-Inde. Partenariats entre écoles du secondaire II McKay Savage/Flickr Classe d école Suisse-Inde Partenariats entre écoles du secondaire II Coopération au-delà des différences culturelles La Fondation ch pour la collaboration confédérale et la Fondation

Plus en détail

FAQ sur la reconnaissance de la formation continue courte

FAQ sur la reconnaissance de la formation continue courte Système de points ASDD À quoi servent les points ASDD? En quoi les points ASDD me sont-ils utiles en qualité de membre? Selon quels critères les points ASDD sont-ils attribués? Qui est responsable de la

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Enseignement primaire. Vous souhaitez enseigner à des élèves de 4 à 12 ans?

Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Enseignement primaire. Vous souhaitez enseigner à des élèves de 4 à 12 ans? Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Enseignement primaire Vous souhaitez enseigner à des élèves de 4 à 12 ans? La HEP Vaud vous prépare au Bachelor of Arts et Diplôme d enseignement pour

Plus en détail

Se conformer à la Loi Informatique et Libertés

Se conformer à la Loi Informatique et Libertés Se conformer à la Loi Informatique et Libertés Le cadre législatif Loi n 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l informatique, aux fichiers et aux libertés modifiée par la loi du 6 août 2004 dite loi Informatique

Plus en détail

QUELLES PORTES S OUVRENT À LA FIN DE LA 11 E (12 E )

QUELLES PORTES S OUVRENT À LA FIN DE LA 11 E (12 E ) SI VOUS CHERCHEZ POUR VOTRE FILLE UNE ÉCOLE SECONDAIRE QUI CONTRIBUE À SA RÉUSSITE ET À SON ÉPANOUISSEMENT, QUI LUI DONNE CONFIANCE EN ELLE-MÊME, QUI STIMULE SON ENVIE D APPRENDRE. QUELLES PORTES S OUVRENT

Plus en détail

LA FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS DE VENTE DE L ÉLECTRICITÉ POUR LES ENTREPRISES

LA FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS DE VENTE DE L ÉLECTRICITÉ POUR LES ENTREPRISES Septembre 2015 ID Comprendre le secteur de l électricité en un seul clic LA FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS DE VENTE DE L ÉLECTRICITÉ POUR LES ENTREPRISES Note de conjoncture À partir du 1er janvier 2016, les

Plus en détail

Ils constituent un cadre pour l organisation, le pilotage et l évaluation du dispositif et doivent servir de base à sa «labellisation».

Ils constituent un cadre pour l organisation, le pilotage et l évaluation du dispositif et doivent servir de base à sa «labellisation». COURS NATIONAUX INTEGRES dans la scolarité primaire Circonscription du Pays de Gex Éléments pour une contractualisation du partenariat entre - l Education nationale, - les sections nationales et les associations

Plus en détail

FACTSHEET FIT FIT EN INFORMATIQUE. sur le programme d encouragement de la Fondation Hasler

FACTSHEET FIT FIT EN INFORMATIQUE. sur le programme d encouragement de la Fondation Hasler FACTSHEET FIT FIT EN INFORMATIQUE sur le programme d encouragement de la Fondation Hasler LA FONDATION HASLER Créée en 1948 par Gustav Hasler, la Fondation Hasler encourage les technologies de l information

Plus en détail

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire 2014 Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire Enquête organisée par l AMF 49 et la ville d Avrillé auprès des du département de Maine et Loire Décembre 2014 1 Résultats de l enquête sur les

Plus en détail

Pourquoi l ACEP a-t-elle renouvelé le bail du 100, rue Queen?

Pourquoi l ACEP a-t-elle renouvelé le bail du 100, rue Queen? Pourquoi l ACEP a-t-elle renouvelé le bail du 100, rue Queen? Un comité sur les locaux à bureaux composé de plusieurs membres du Conseil exécutif national a été mis sur pied. Des représentants de la gestion

Plus en détail

Résultats de l enquête auprès des semestres de motivation en Suisse

Résultats de l enquête auprès des semestres de motivation en Suisse Résultats de l enquête auprès des semestres de motivation en Suisse Période : 2012/13 Susanne Aeschbach Formatrice et directrice de projets Simone Villiger Collaboratrice scientifique Natalie Benelli Formatrice

Plus en détail

«Identités numériques et gestion des identités (IDm)»

«Identités numériques et gestion des identités (IDm)» «Identités numériques et gestion (IDm)» Enquête du CTIE, été 2012 auprès des cantons au sujet de : Résultats de l enquête auprès des cantons au sujet numériques 1. Observations générales concernant l enquête

Plus en détail

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire présentant une déficience langagière Document d information et critères d admissibilité du service Document révisé : Juin 2014 1. Présentation

Plus en détail

réglant la fréquentation d une école située dans un canton autre que celui de domicile

réglant la fréquentation d une école située dans un canton autre que celui de domicile Convention intercantonale du 20 mai 2005 réglant la fréquentation d une école située dans un canton autre que celui de domicile Les chefs des départements de l instruction publique, de la formation et

Plus en détail

Démarche qualité QUALIPREF 2.0. Enquête de satisfaction auprès des usagers du SII

Démarche qualité QUALIPREF 2.0. Enquête de satisfaction auprès des usagers du SII Démarche qualité QUALIPREF 2.0 Enquête de satisfaction auprès des usagers du SII Octobre 2015 1. Présentation de l étude 1.1 Le contexte général La qualité des services rendus aux usagers est une priorité

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA PRATIQUE SPORTIVE DES JEUNES

QUESTIONNAIRE SUR LA PRATIQUE SPORTIVE DES JEUNES 1 QUESTIONNAIRE SUR LA PRATIQUE SPORTIVE DES JEUNES (6-20ans) en situation de handicap moteur et/ou sensoriel en Lorraine. Ce questionnaire est réalisé par le Comité Régional Handisport de Lorraine. Il

Plus en détail

Douzième Année Linguistique (DAL) www.fr.ch/coes

Douzième Année Linguistique (DAL) www.fr.ch/coes Douzième Année Linguistique (DAL) www.fr.ch/coes CONSEILS PEDAGOGIQUES Deutsche Fassung: bitte wenden 1 CANTON DE FRIBOURG DIRECTION DE L INSTRUCTION PUBLIQUE, DE LA CULTURE ET DU SPORT (DICS) COORDINATION

Plus en détail

BILAN ANNEE 2014 ACTIONS 2015 OBJET. A/ Bilan des opérations de qualité de service mises en place en 2014.

BILAN ANNEE 2014 ACTIONS 2015 OBJET. A/ Bilan des opérations de qualité de service mises en place en 2014. Page 1 sur 5 OBJET Le bilan annuel constitue une des actions de suivi et de pilotage du respect des engagements du référentiel Qualipref. En application du paragraphe VI du référentiel Qualipref sur les

Plus en détail

Les salariés et la réforme de la formation professionnelle

Les salariés et la réforme de la formation professionnelle Les salariés et la réforme de la formation professionnelle Sondage Ifop pour Théâtre à la Carte Contacts Ifop : Anne-Sophie VAUTREY - Directrice d études Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Entreprendre en franchise

Entreprendre en franchise Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

POTENTIELS DE DEMANDE EN STRUCTURES D ACCUEIL EXTRASCOLAIRE

POTENTIELS DE DEMANDE EN STRUCTURES D ACCUEIL EXTRASCOLAIRE Direction de la santé et des affaires sociales DSAS Direktion für Gesundheit und Soziales GSD SERVICE DE L ENFANCE ET DE LA JEUNESSE POTENTIELS DE DEMANDE EN STRUCTURES D ACCUEIL EXTRASCOLAIRE MANUEL D

Plus en détail

GENEVE / ANNÉE SCOLAIRE 2012-2013

GENEVE / ANNÉE SCOLAIRE 2012-2013 GENEVE / ANNÉE SCOLAIRE 2012-2013 SECTION MATURITÉ ANGLAIS FRANÇAIS ADMISSION PROGRAMME Au 11e degré (selon l accord Harmos ; anciennement 9 e ): s adresse à tous les élèves ayant réussi leur 10 e année

Plus en détail

Diplômes professionnels pour adultes

Diplômes professionnels pour adultes Diplômes professionnels pour adultes Quatre manières d obtenir le certificat fédéral de capacité ou l attestation fédérale de formation professionnelle Direction de l instruction publique du canton de

Plus en détail

Sommaire. Intégration en cycle ingénieur Interclassement

Sommaire. Intégration en cycle ingénieur Interclassement 1 Intégration en cycle ingénieur Interclassement Sommaire Calendrier Vœux Propositions Première période Deuxième période Orientation des PeiP2 sans orientation Documentation 2 Règlement intérieur du réseau

Plus en détail

Information aux parents. Elèves de 8 à 12 ans

Information aux parents. Elèves de 8 à 12 ans leo > Degré primaire Années 5P à 8P (numérotation HarmoS) DÉPARTEMENT DE LA FORMATION, DE LA JEUNESSE ET DE LA CULTURE Présentation du Cycle 2 Information aux parents Elèves de 8 à 12 ans Dans le canton

Plus en détail

Les clients changent d'assureur à cause des prix bas, mais un service de qualité les incite à rester fidèles

Les clients changent d'assureur à cause des prix bas, mais un service de qualité les incite à rester fidèles bonus.ch : enquête de satisfaction sur les assurances auto 2013 Les Suisses sont satisfaits de leur assureur auto : à l issue de l enquête de bonus.ch, la note moyenne tout assureur confondu est de 5.1

Plus en détail

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 N 5 Février 2008 La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 Le nombre d infirmiers exerçant à la Réunion ne cesse d augmenter,

Plus en détail

2014/2015 - DEPOUILLEMENT DU QUESTIONNAIRE D'EVALUATION DE juin 2015 Objet : les nouveaux rythmes scolaires et les activités périscolaires

2014/2015 - DEPOUILLEMENT DU QUESTIONNAIRE D'EVALUATION DE juin 2015 Objet : les nouveaux rythmes scolaires et les activités périscolaires 2014/2015 - DEPOUILLEMENT DU QUESTIONNAIRE D'EVALUATION DE juin 2015 Objet : les nouveaux rythmes scolaires et les activités périscolaires Maternelle Elémentaire Total Nombre de questionnaires remis 165

Plus en détail

Les règles spéciales décrites dans les articles qui suivent s appliquent en particulier au pari Sporttip One.

Les règles spéciales décrites dans les articles qui suivent s appliquent en particulier au pari Sporttip One. x Annexe 2 au règlement Sporttip 2e édition - novembre 2012 Sporttip One est l un des types de participation proposés par la Loterie Romande. Il s agit pour le participant de pronostiquer l issue, respectivement

Plus en détail

Principaux résultats du questionnaire «Les Villes-Santé : quels enjeux pour les politiques urbaines?»

Principaux résultats du questionnaire «Les Villes-Santé : quels enjeux pour les politiques urbaines?» Nombre de réponses Principaux résultats du questionnaire «Les Villes-Santé : quels enjeux pour les politiques urbaines?» Erwan Le Goff Doctorant en Géographie aménagement de l espace UMR 9 CNRS Espaces

Plus en détail

La situation des nouveaux diplômés en psychologie sur le marché de l emploi en 2009

La situation des nouveaux diplômés en psychologie sur le marché de l emploi en 2009 Edition CSFO, décembre 2011 La situation des nouveaux diplômés en psychologie sur le marché de l emploi en 2009 Un an après la fin des études, 30 % des psychologues travaillent dans le domaine de la santé,

Plus en détail

Etude sur les garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises

Etude sur les garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises Etude sur les garanties et services : les attentes des et des entreprises Résultats du 10 ème Baromètre de la Prévoyance réalisé par le Crédoc pour le CTIP Méthodologie Deux enquêtes téléphoniques auprès

Plus en détail

Top 10 des marques dans toute la Suisse 6.6% 6.2% 5.9% 5.9% 5.7% 5.6% 4.5% 4.0% 4.0% TOYOTA MERCEDES PEUGEOT 11.0% 10% 8% 6% 4% VOLVO FORD 14% 12.

Top 10 des marques dans toute la Suisse 6.6% 6.2% 5.9% 5.9% 5.7% 5.6% 4.5% 4.0% 4.0% TOYOTA MERCEDES PEUGEOT 11.0% 10% 8% 6% 4% VOLVO FORD 14% 12. Auto - bien assuré au meilleur prix! Quelles sont les marques et les modèles de voiture les plus populaires en Suisse? Au volant, le comportement des hommes diffère-t-il de celui des femmes? Suisses romands

Plus en détail

Management de club. Modules de formation en management pour les collaborateurs bénévoles et professionnels des clubs sportifs suisses

Management de club. Modules de formation en management pour les collaborateurs bénévoles et professionnels des clubs sportifs suisses Management de club Modules de formation en management pour les collaborateurs bénévoles et professionnels des clubs sportifs suisses V 06.2008 Formation en management de club INITIATIVE La formation en

Plus en détail

Directives internes sur les choix possibles de bilinguisme

Directives internes sur les choix possibles de bilinguisme Service de l enseignement secondaire du deuxième degré Amt für Unterricht der Sekundarstufe 2 Collège Sainte-Croix Kollegium Heilig Kreuz 02.12.14 Directives internes sur les choix possibles de bilinguisme

Plus en détail

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Le salaire est une composante essentielle du contrat de travail. Dans les banques, les salaires sont en général négociés individuellement. Le fait de

Plus en détail

Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête

Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête 1. Les faits L enquête sous forme de questionnaire a été menée durant le mois d octobre 2011 auprès des assistants diplômés

Plus en détail

Les taux de rendement actuels en agriculture canadienne par type d exploitation agricole

Les taux de rendement actuels en agriculture canadienne par type d exploitation agricole Séries sur l examen du renment s exploitations agricoles /Volume No. Les taux renment actuels en agriculture canadienne par type d exploitation agricole Introduction Ce bulletin présente nouvelles mesures

Plus en détail

Présentation du projet éducatif

Présentation du projet éducatif Présentation du projet éducatif Mot du président du conseil d établissement - M. Steve Labranche Le conseil d'établissement tient à remercier toutes les personnes qui ont contribué à la conception, à l'analyse

Plus en détail

Recommandations du comité CIIS relatives à la soumission d'institutions à la CIIS du 1 er décembre 2005

Recommandations du comité CIIS relatives à la soumission d'institutions à la CIIS du 1 er décembre 2005 Recommandations du comité CIIS relatives à la soumission d'institutions à la CIIS du 1 er décembre 2005 1. Bases Les recommandations ci-après sont basées sur les dispositions de la CIIS concernant - les

Plus en détail

Tableau de Bord Mobile

Tableau de Bord Mobile Instance Nationale des Télécommunications Tableau de Bord Mobile Suivi des principaux indicateurs du marché de la téléphonie mobile en Tunisie - - Sommaire 1. Parc global......... 2 2. Taux de pénétration......

Plus en détail

Règlement intérieur PRESENTATION DE LA STRUCTURE

Règlement intérieur PRESENTATION DE LA STRUCTURE Goutatou 6 bis rue du clos 51390 Pargny-lès-Reims Tel : 03.26.05.87.25 Mail : goutatou@orange.fr Site internet : www.goutatou.fr Règlement intérieur Le règlement intérieur ne saurait se substituer aux

Plus en détail

Analyse des questionnaires des parents

Analyse des questionnaires des parents Bourgbarré, le 23 février 2015 Analyse des questionnaires des parents Rythmes éducatifs Dossier suivi par : Karine RICARD Un questionnaire sur le bilan des temps d activités péri-éducatives à mi-parcours

Plus en détail

Certification en fin de 11 e année. Information aux parents

Certification en fin de 11 e année. Information aux parents leo > Degré secondaire I Année 11S DÉPARTEMENT DE LA FORMATION, DE LA JEUNESSE ET DE LA CULTURE Certification en fin de 11 e année Information aux parents L école obligatoire se déroule sur onze ans. Elle

Plus en détail

Éléments d informations sur les rythmes scolaires au Québec

Éléments d informations sur les rythmes scolaires au Québec Éléments d informations sur les rythmes scolaires au Québec Description du système éducatif québécois (premier et second degrés) Le nombre d années obligatoires L école obligatoire dure dix années : l

Plus en détail

Résultats enquête Représentants de Parents Sept. 2011

Résultats enquête Représentants de Parents Sept. 2011 1. Généralités Dans le cadre du PRS, l (ADQS) a organisé, en mars 2011, une tournée nationale auprès des représentants de parents d élèves (RPE) afin de les éclairer sur leur rôle et leur implication dans

Plus en détail

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN POLITIQUE : 5-12 Services éducatifs Entrée en vigueur : 19 avril 2011 (CC110419-10) TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

Plus en détail

Arts visuels et design

Arts visuels et design Arts visuels et design Après les études, les nouveaux diplômés HES en arts visuels et en design travaillent avant tout dans le secteur des services privés, principalement au sein d ateliers de graphisme

Plus en détail

REGLEMENT APPLICABLE AU DISPOSITIF D AIDE A LA RESTAURATION SCOLAIRE

REGLEMENT APPLICABLE AU DISPOSITIF D AIDE A LA RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT APPLICABLE AU DISPOSITIF D AIDE A LA RESTAURATION SCOLAIRE Conscient des enjeux liés à la restauration, le Département de l Isère met en œuvre un schéma de la restauration scolaire selon 5 priorités

Plus en détail

Vous allez prochainement être hospitalisé? Important à savoir. L essentiel en bref

Vous allez prochainement être hospitalisé? Important à savoir. L essentiel en bref Vous allez prochainement être hospitalisé? Important à savoir. L essentiel en bref 2 Vous devez vous faire hospitaliser? Un certain nombre de choses ont changé suite au nouveau financement hospitalier.

Plus en détail

OUTIL 3 SONDAGE RÉALISÉ AUPRÈS DES PARENTS DE NOS ÉLÈVES. À retourner à. Pour le. Direction générale

OUTIL 3 SONDAGE RÉALISÉ AUPRÈS DES PARENTS DE NOS ÉLÈVES. À retourner à. Pour le. Direction générale OUTIL 3 SONDAGE RÉALISÉ AUPRÈS DES PARENTS DE NOS ÉLÈVES À retourner à Pour le Direction générale Date : OUTIL 3 SONDAGE RÉALISÉ AUPRÈS DES PARENTS DE NOS ÉLÈVES OBJECTIF DE CE SONDAGE Ce sondage a pour

Plus en détail

RÉSULTATS DE LA CONSULTATION SUR LA RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES QUESTIONNAIRE CONCERNANT LES ÉLEVES DES ÉCOLES PRIMAIRES

RÉSULTATS DE LA CONSULTATION SUR LA RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES QUESTIONNAIRE CONCERNANT LES ÉLEVES DES ÉCOLES PRIMAIRES RÉSULTATS DE LA CONSULTATION SUR LA RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES QUESTIONNAIRE CONCERNANT LES ÉLEVES DES ÉCOLES PRIMAIRES 980 QUESTIONNAIRES TRAITÉS 1404 ENFANTS CONCERNÉS SUR 2465 soit 56.96 % DES PRIMAIRES

Plus en détail

Votre enfant et les tests standardisés Comprendre le score standard

Votre enfant et les tests standardisés Comprendre le score standard Votre enfant et les tests standardisés Comprendre le score standard Au cours de ses études en école primaire, votre enfant sera soumis à des tests standardisés en lecture de l anglais et en mathématiques.

Plus en détail

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse réalisée pour l Office fédéral de la culture Juillet 2014 Table des matières 1.

Plus en détail

Rapport triennal sur la gestion des ressources humaines dans les entreprises adaptées

Rapport triennal sur la gestion des ressources humaines dans les entreprises adaptées Rapport triennal sur la gestion des ressources humaines dans les entreprises adaptées 2006-2009 Direction régionale d Emploi-Québec du Centre-du-Québec Direction de la planification et des services aux

Plus en détail

Programmes d occupation et d insertion proposés dans le cadre de l aide sociale (POIAS) Reporting 2014 : résultats et évaluation

Programmes d occupation et d insertion proposés dans le cadre de l aide sociale (POIAS) Reporting 2014 : résultats et évaluation Gesundheitsund Fürsorgedirektion des Kantons Bern Sozialamt Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale du canton de Berne Office des affaires sociales Rathausgasse 1 3011 Berne Tél. +41

Plus en détail

VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL

VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL à l'appui de l arrêté d acceptation du barème cantonal de facturation pour l accueil en crèche et garderie (du 4 novembre 2002) AU CONSEIL GENERAL

Plus en détail

CIRCULAIRE CIR-20/2013. Document consultable dans Médi@m. Date : 26/12/2013 Domaine(s) : à Mesdames et Messieurs les

CIRCULAIRE CIR-20/2013. Document consultable dans Médi@m. Date : 26/12/2013 Domaine(s) : à Mesdames et Messieurs les CIRCULAIRE CIR-20/2013 Document consultable dans Médi@m Date : 26/12/2013 Domaine(s) : dossier client assurés à Mesdames et Messieurs les Directeurs CPAM CARSAT UGECAM CGSS CTI Agents Comptables Nouveau

Plus en détail

Cas pratique ETRE ET RESTER MOBILE

Cas pratique ETRE ET RESTER MOBILE Cas pratique ETRE ET RESTER MOBILE Etabli le : 15.03.2004 Actualisé le : 24.01.2007 Soutenu par: Mobilservice Pratique c/o beco Economie bernoise Protection contre les immissions Laupenstrasse 22, 3011

Plus en détail

La Note. Mars 2015. Le CICE : quels enseignements en termes de réalité économique et de dialogue social?

La Note. Mars 2015. Le CICE : quels enseignements en termes de réalité économique et de dialogue social? 1 Sociale S La Note Sociale Mars 2015 Le CICE : quels enseignements en termes de réalité économique et de dialogue social? L objectif de cette note est de faire le point sur le CICE, notamment à partir

Plus en détail

L application de la Psu : premiers éléments de bilan. Comité partenarial petite enfance, Le 25 septembre 2015

L application de la Psu : premiers éléments de bilan. Comité partenarial petite enfance, Le 25 septembre 2015 L application de la Psu : premiers éléments de bilan Comité partenarial petite enfance, Le 25 septembre 2015 1. Réaliser un premier constat après un an de mise en œuvre des ajustements de la Psu Un meilleur

Plus en détail

CENTRE D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE FRANCOPHONE POUR LA FORMATION DES ENSEIGNANT-E-S DU SECONDAIRE I ET II

CENTRE D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE FRANCOPHONE POUR LA FORMATION DES ENSEIGNANT-E-S DU SECONDAIRE I ET II MÉMOIRE DE MASTER PRÉSENTÉ À LA FACULTÉ DES LETTRES DE L UNIVERSITÉ DE FRIBOURG (CH) DÉPARTEMENT DES SCIENCES DE L ÉDUCATION CENTRE D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE FRANCOPHONE POUR LA FORMATION DES ENSEIGNANT-E-S

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2014-2015 École : St-Antoine L école et son milieu Desservant une population de 2003 habitants dont le revenu est de 97 902 $ par famille. Une école en

Plus en détail

EHPAD La Vasselière Enquêtes de satisfaction résidents 2015 / familles 2015

EHPAD La Vasselière Enquêtes de satisfaction résidents 2015 / familles 2015 1 Introduction Au début de l année 2015, l EHPAD La Vasselière a réalisé une enquête de satisfaction auprès des résidents et des familles. Celle-ci s est articulée autour de 6 thèmes : Situation personnelle

Plus en détail

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS becret OGER INTERNATIONAL [Sélectionnez la date] Service Ressources Humaines OGER INTERNATIONAL Avril 2012 PREAMBULE Constatant que le taux d emploi des 55-64

Plus en détail

POLITIQUE DE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «JEUNES ET ADULTES»

POLITIQUE DE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «JEUNES ET ADULTES» Code : 2900-02-15-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE POLITIQUE DE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «JEUNES ET ADULTES» Date d approbation : 17 mars 2015 Service dispensateur : Services

Plus en détail

bonus.ch : les assurances auto en ligne ont atteint 15% de part de marché

bonus.ch : les assurances auto en ligne ont atteint 15% de part de marché bonus.ch : les assurances auto en ligne ont atteint 15% de part de marché Les Suisses sont satisfaits de leur assureur auto : à l issue de l enquête du site comparateur bonus.ch, la note moyenne tout assureur

Plus en détail

Brochure d information. L assurance-maladie obligatoire en Suisse

Brochure d information. L assurance-maladie obligatoire en Suisse Brochure d information L assurance-maladie obligatoire en Suisse Direction de la justice, des affaires communales et des affaires ecclésiastiques du canton de Berne Office des assurances sociales L obligation

Plus en détail

COURS DE LANGUE A BARCELONE 13-17 ANS

COURS DE LANGUE A BARCELONE 13-17 ANS COURS DE LANGUE A BARCELONE 13-17 ANS 14 jours 13 nuits en familles Ce devis est valable jusqu'au 31 décembre 2013 Prestation Prix Forfait 1255,00 Semaine supplémentaire 570,00 Notre prix comprend : 15

Plus en détail

CHARTE DE L ACTION SOCIALE

CHARTE DE L ACTION SOCIALE CHARTE DE L ACTION SOCIALE Préambule En adhérant au CNAS, votre collectivité ou établissement a choisi de mettre en place une politique d action sociale pour son personnel conformément aux dispositions

Plus en détail

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne 2011 Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne Rédaction Marc-Olivier Robert Lambert Collaboration Francis Picotte Mise en page Nathalie Cloutier Révision linguistique

Plus en détail

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Laure BERTHELEMY Mars 2013 L enquête : Le développement de l usage des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) au sein

Plus en détail

Information et communication

Information et communication Information et communication Pour les nouveaux diplômés HES en information documentaire, en communication ainsi qu en traduction, l insertion professionnelle s avère difficile. Près de la moitié d entre

Plus en détail

Enseignement spécialisé

Enseignement spécialisé Enseignement spécialisé 1 1. Définitions du handicap Dans la prise en charge globale d'un enfant on distingue généralement trois champs d'intervention : l'éducatif (renvoyant à l'éducation spécialisée),

Plus en détail

Dossier de candidature Créacap

Dossier de candidature Créacap Dossier de candidature Créacap Session du 14/03/2014 au 21/05/2014 T o u t p r o j e t d e c r é a t i o n d ' e n t r e p r i s e, comme le vôtre, c o m m e n c e p a r u n e i d é e. Qu'elle soit née

Plus en détail

Enquête Nationale auprès des Maisons de services au public

Enquête Nationale auprès des Maisons de services au public Enquête Nationale auprès des Maisons de services au public SYNTHESE DES RESULTATS Septembre 2015 Enquête réalisée par Ecins Sommaire L enquête en bref... 3 Qui sont les agents?... 4 Quelles satisfactions?...

Plus en détail

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Document synthèse Par Geneviève Rodrigue, en collaboration avec Alain Carpentier, Joanne Munn, Valérie Saysset et Christian

Plus en détail

La formation en alternance recommandée par les TPE-PME

La formation en alternance recommandée par les TPE-PME Votre Conseiller Emploi-Formation, partout en France La formation en alternance recommandée par les TPE-PME Enquête sur l activité, l emploi et l alternance dans les TPE-PME Planète PME - 16 juin 2011

Plus en détail

L ECOLE D AUXILIAIRES DE PUERICULTURE DE LA FONDATION LENVAL

L ECOLE D AUXILIAIRES DE PUERICULTURE DE LA FONDATION LENVAL L ECOLE D AUXILIAIRES DE PUERICULTURE DE LA FONDATION LENVAL L Ecole d Auxiliaires de Puériculture de la Fondation LENVAL à Nice assure la formation des auxiliaires de puériculture depuis 2010. A cette

Plus en détail

Tableau de Bord Mobile

Tableau de Bord Mobile Instance Nationale des Télécommunications Tableau de Bord Mobile Suivi des principaux indicateurs du marché de la téléphonie mobile en Tunisie Sommaire 1. Parc global......... 2 2. Taux de pénétration......

Plus en détail

Manuel sur la formation continue Octroi des titres, modularités et transition entre l ancien modèle (CPG/EPG) et le nouveau (CAS/DAS/MAS/EMBA)

Manuel sur la formation continue Octroi des titres, modularités et transition entre l ancien modèle (CPG/EPG) et le nouveau (CAS/DAS/MAS/EMBA) Manuel sur la formation continue Octroi des titres, modularités et transition entre l ancien modèle (CPG/EPG) et le nouveau (CAS/DAS/MAS/EMBA) Version 1.0 Juin 08 Document adopté par le Conseil Enseignement,

Plus en détail

À besoins particuliers, solutions particulières. Prévoyance complémentaire

À besoins particuliers, solutions particulières. Prévoyance complémentaire À besoins particuliers, solutions particulières Prévoyance complémentaire Table des matières À besoins particuliers, solutions particulières 3 Identifier et combler les lacunes de prévoyance 4 Prévoyance

Plus en détail

la gestion immobilière est avant tout une question de confiance et de proximité ROSSET & CIE ROSSET S.A. ROSSET S.A.

la gestion immobilière est avant tout une question de confiance et de proximité ROSSET & CIE ROSSET S.A. ROSSET S.A. la gestion immobilière est avant tout ROSSET & CIE Rue des Charmilles 28, 1203 Genève Tél. 022 339 39 39, Fax 022 339 39 00 E-mail: info@rosset.ch Internet: www.rosset.ch ROSSET S.A. Avenue de Tivoli 2,

Plus en détail

Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013

Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013 Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013 Principes généraux L académie de Caen accueille cette année 142 professeurs et CPE stagiaires dont

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

Travailler à Ville-Evrard

Travailler à Ville-Evrard Psychiatrie publique en Seine-Saint-Denis Secteurs adultes et adolescents. G01, G02, G03, G04, G05, G06, G09, G10, G11, G12, G13, G14, G15, G16, G18 Secteurs infanto-juvénile I02, I03, I05 Travailler à

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits -

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - PollingVox 67, rue Saint-Jacques 75005 Paris pollingvox.com SOMMAIRE Note technique... 3 Synthèse des résultats...

Plus en détail

Alors que les postes de contrôleurs. Carrières. de gestion : une rémunération à géométrie variable. ENQUÊTE - Contrôleurs

Alors que les postes de contrôleurs. Carrières. de gestion : une rémunération à géométrie variable. ENQUÊTE - Contrôleurs Carrières ENQUÊTE - Contrôleurs de gestion : une rémunération à géométrie variable Le baromètre des fonctions financières DFCG - Michael Page - Option Finance Combien d années d ancienneté avez-vous dans

Plus en détail

Mission, vision, objectifs et stratégie

Mission, vision, objectifs et stratégie Chapitre 1 Mission, vision, objectifs et stratégie Chapitre 1. Mission, vision, objectifs et stratégie Conclusions clés - La majorité des hôpitaux déclare disposer d une mission, d une vision et d objectifs

Plus en détail

Programme Passeport pour ma réussite : Soutien en matière de défense. Éléments principaux de Passeport pour ma réussite

Programme Passeport pour ma réussite : Soutien en matière de défense. Éléments principaux de Passeport pour ma réussite Programme Passeport pour ma réussite : Soutien en matière de défense Éléments principaux de Passeport pour ma réussite Passeport pour ma réussite est un programme communautaire intégré qui fournit un soutien

Plus en détail

Programme de formation continue (PFC) de la Société suisse de de gynécologie et obstétrique (SSGO)

Programme de formation continue (PFC) de la Société suisse de de gynécologie et obstétrique (SSGO) Programme de formation continue (PFC) de la Société suisse de de gynécologie et obstétrique (SSGO) 1. Bases légales et réglementaires Le présent règlement a pour base la Réglementation pour la formation

Plus en détail

Guide de bonnes pratiques pour employeurs et employeuses

Guide de bonnes pratiques pour employeurs et employeuses Guide de bonnes pratiques pour employeurs et employeuses Direction de la sécurité et de la justice DSJ Sicherheits- und Justizdirektion SJD Introduction Ce guide a été élaboré par la Commission cantonale

Plus en détail