UV Théorie de l Information. Codes à longueur variable

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UV Théorie de l Information. Codes à longueur variable"

Transcription

1 Cours n 5 : UV Théorie de l Information Compression de l information : Codage de source sans distorsion Ex 1 : Code de Shannon Fano Ex 2 : Code de Huffman Ex 3 : Codage par plage Ex 4 : Codage de Lempel Ziv (Welch) Ex 5 : Codage arithmétique 1 Codes à longueur variable Encodage par signe Long. Optimale l i des mots code [nb. de symboles binaires] = Quantité d Information I(s i ) associée au signe s i Encodage par blocs de m signes Long. Optimale l i des mots [nb. de symboles binaires] = Quantité d Information I(s 1,...,s m ) associée au bloc de m signes Mais l i ℵ=> 1 (Longueur sous optimale) c i.e. codage de Shannon Fano, codage de Huffman, codage par plage, codage arithmétique, etc. 2

2 3 Ex 1 : Codage de Shannon Fano Encodage binaire (Q=2) (généralisation possible pour Q>2) : Ordonner les signes s i à encoder dans l ordre non croissant des probabilités p(s i ) ; Diviser l ensemble de ces signes ainsi ordonnés en Q=2 sous ensembles ordonnés, aussi équiprobables que possible ; Attribuer à chaque sous ensemble un symbole binaire d encodage distinct ; Répéter la même procédure pour chaque sous ensemble jusqu à ce que chaque signe possède un code binaire distinct. Remarque : Cette procédure ne garantit pas qu il n existe pas une autre procédure conduisant à une valeur < L sh fano Ex 2 : Codage de Huffman Encodage binaire (Q=2) (généralisation possible pour Q>2) : 0rdonner les signes s i à encoder dans l ordre des probabilités décroissantes ; Construire un arbre d encodage en partant de la fin (attribuer aux 2 signes de plus faibles probabilités s n et s n 1 les symboles d encodage «0» et «1» respectivement) ; Remplacer ces 2 signes par un nouveau signe s (n 1)n (de probabilité p(s n 1 )+p(s n ) ) qui dévient noeud de l arbre d encodage ;( Si N Q+k(Q 1), ajouter de symboles fictifs ayant des probabilités nulles). Recommencer la procédure en combinant de nouveau les 2 signes de plus faibles probabilités après leur avoir attribué à leur tour un symbole d encodage distinct ; Poursuivre jusqu à ce que toutes les probabilités p(s i ) aient été combinées ; l arbre d encodage est alors terminé. Les mots code se lisent en revenant en arrière. 4

3 Ex 2 : Codage de Huffman Code à décodage instantané compact (PPLM) répandu en raison de son gratuité et son efficacité ; préconisé dans de normes de compression d image (JPEG, MPEG) ; efficacité meilleure si encodage par blocs de signes (possibilité L d obtention de m bits signe 1 ) ; m comparé au Code de Shannon Fano, gain en compression parfois mineur devant l augmentation de la complexité des algorithmes de codage/décodage. 5 Vers de codes sans distorsion sous optimum Codages de Shanon Fano et de Huffman Difficiles à utiliser dans un système temps réel (complexité du dictionnaire d encodage) Procédures de codage sans distorsion sous optimales Codeurs décodeurs plus simples et économiques, tout en gardant une efficacité intéressante Exemples : Codage par plage et Codage de Lempel Ziv 6

4 EX 3 : Codage par plage (run length coding) Principe : Rassembler en paquets les signes s i (émis par une source S) qui se suivent et sont identiques Au lieu de coder chaque signe s i, coder des paires de nombres : (plage i, valeur i ) où la plage représente le nombre de signes à valeur identique rassemblés 7 EX 3 : Codage par plage (run length coding) Exemples : Image à peu de niveaux de gris ou de couleurs Ex. de codage d une suite de niveaux de gris prélevés sur une ligne horizontale : 10, 10, 10, 17, 18, 18, 31, 31, 31, 31 => (3,10), (1, 17), (2, 18), (4, 31) Image binaire à 2 niveaux de gris (télécopie) Ex. de codage d une suite d échantillons prélevés selon des lignes horizontales : 0, 0, 0, 1, 1, 1, 1, 1, 0, 1 => (3), (5), (1), (1) 8

5 EX 3 : Codage par plage (run length coding) Remarques : Codage efficace seulement si les plages de signes sont suffisamment grandes Signes issus d une télécopie classique => Codage selon les normes T4, T5 du CCITT Signes issus d une source ne présentant pas la propriété précédente, peuvent être transformés de manière réversible pour qu elle soit vérifiée => Codage selon les normes JPEG, H261, MPEG 9 EX 3 : Codage par plage (run length coding) Adaptation de l algorithme RLC : Considérer une paire (plage i, valeur i ) comme 1 vecteur à 2D Associer à chaque vecteur (paire) possible 1 seul mot binaire Préférer des mots code à longueur variables (ex : algo. de Huffman)!!! Nécessité de répertorier TOUS les vecteurs (paires) possibles, puis de déterminer pour chacun sa probabilité d apparition 10

6 Principe : EX 4 : Codage de Lempel Ziv Repérage des séquences qui se répètent dans un message complet de signes (caractères d un texte, niveaux de gris dans une image, etc.) ; séquences à stocker dans une table de traduction Coder une séquence déjà présente dans la table de traduction par son adresse dans cette table Exemples de telles séquences : Certaines instructions dans un programme écrit en C ; Motifs identiques sur les lignes d une image (surtout si elle est structurée verticalement) EX 4 : Codage de Lempel Ziv Initialisation : Stocker dans la table de traduction tous les signes de l alphabet de la source ; (Remarque : Les adresse des locations serviront à coder tout caractère qui ne pourrait être reconnu comme appartenant à une séquence de plus d un caractère.) Construire la plus longue séquence par concaténation des caractères successifs entrant dans le codeur en vérifiant que tout nouveau caractère associé constitue une séquence déjà présente dans la table de traduction, SINON : Coder la dernière séquence reconnue par son adresse dans la table de traduction Concaténer le caractère innovant à la dernière séquence reconnue, puis stocker cette nouvelle séquence à la 1ère location libre dans la table de traduction Reprendre à partir du caractère innovant

7 Remarques : EX 4 : Codage de Lempel Ziv la longueur de la séquence à coder, son code binaire est toujours une adresse mémoire (=> nombre de bits fixe) Augmentation du taux de compression avec la longueur des séquences reconnues Codage mal adapté aux signaux à évolution suffisamment variée (pour qu il soit impossible d y reconnaître de longues séquences identiques) 13 EX 4 : Codage de Lempel Ziv Performances d après Guillois, 1996 : Programme source écrit en C de 832 lignes (commentaires compris) : Avant compression Taille : octets Logo de l ENST : Avant compression Taille : octets Après compression Taille : 9279 octets Après compression Taille : 1083 octets 14

8 EX 4 : Codage de Lempel Ziv Performances d après Guillois, 1996 : «Lena» : image NB sur 256 niveaux de gris, 512 X 512 pixels Avant compression Après compression Taille : octets Taille : octets «Bateaux» : image NB sur 256 niveaux de gris, 512 X 512 pixels Avant compression Après compression Taille : octets Taille : octets 15 EX 4 : Codage de Lempel Ziv Remarques : Gain en compression dépendant du contenu Mise en oeuvre actuelle sur des images en couleurs (24 bits ou 16 millions de couleurs) impossible sans distorsion Algorithme largement répandu : fichiers au format PDF ; fichiers Z, zip, gzip, pkzip (adaptation LZ77) ; images comprimées PNG (adaptation LZ77) ; images comprimées TIF et GIF (adaptation LZWelch brevetée par UNISYS à licence obligatoire depuis 1995). 16

9 Principe : Codage d une suite de signes par une séquence représentant une valeur fractionnaire de l intervalle réel [0,1] Procédure récursive encodant un signe à chaque itération : Réduction de la largeur de l intervalle réel en fonction de la probabilité du nouveau signe à encoder ; réduction d autant plus faible que le signe est probable Nombre de bits de spécification inversement proportionnel avec la probabilité Procédure récursive encodant un signe à chaque itération : Initialisation : Attribuer à chaque signe s i une portion de l intervalle [0, 1] de largeur proportionnelle à sa probabilité 1ère itération : Identifier, pour le 1er signe du message, le sous intervalle correspondant 2ème itération : Diviser cet intervalle partiel selon les règles de partition, puis identifier, pour le 2ème signe du message, le sous sous intervalle correspondant... Répéter la procédure jusqu à la fin du message indiquée par un signe convenu

10 Règle de partition en fraction binaire : ½ >.100, ¼ >.010, ¾ >.110, etc. Décodage : A partir de la séquence binaire entière, en cherchant par comparaisons successives à simuler le fonctionnement de l encodeur qui l a produite. 19 Remarques :!!! Les notions suivantes n ont plus de sens : Codage par signe : C est le message complet qui est codé binairement. Préfixage : C est la séquence binaire entière qui est décodée. 20

11 Remarques (suite) : Couvert par des brevets détenus par IBM, AT&T et MITSUBISHI => utilisation soumise à la détention d une licence Comparé à l algorithme de Huffman : + légèrement plus efficace en terme du taux de compression, car le codage ne nécessite pas un nombre entier de bits par signe (l optimum étant ) l i log P x i plus lourd en termes d implantation logicielle et du temps de calcul 21 Remarques (suite) : Pour une source à alphabet volumineux, la séquence binaire codée n est connue qu au moment de la saisie du dernier signe du message à encoder fort probable qu une retenue vienne modifier la mesure du message à encoder (les bits de PF du résultat d additions) : M sx M s où M(s) = mesure de la séquence «s» N(s) = norme de la séquence «s» sx = «s» concaténée avec le caractère unique «x» Nécessité d une précision croissante des calculs (+ et *) au fur et au mesure que l algorithme avance 22 N s M x

12 Remarques (suite) : Bien adapté au codage adaptatif (où la fréquence relative d apparition est estimée et mise à jour en cours de codage) => Séparer la modélisation de la source de la conception de l algorithme de codage => Appliquer le même algorithme au codage de sources différentes Utilisé pour la compression de données : programmes et fichiers) et prévu pour la compression d images (ex : JPEG) à condition d en détenir la licence 23

THÉORIE DE L'INFORMATION : RAPPELS

THÉORIE DE L'INFORMATION : RAPPELS THÉORIE DE L'INFORMATION : RAPPELS 1920 : premières tentatives de définition de mesure de l'information à partir de 1948 : travaux de Shannon Théorie de l'information discipline fondamentale qui s'applique

Plus en détail

Principes généraux de codage entropique d'une source. Cours : Compression d'images Master II: IASIG Dr. Mvogo Ngono Joseph

Principes généraux de codage entropique d'une source. Cours : Compression d'images Master II: IASIG Dr. Mvogo Ngono Joseph Principes généraux de codage entropique d'une source Cours : Compression d'images Master II: IASIG Dr. Mvogo Ngono Joseph Table des matières Objectifs 5 Introduction 7 I - Entropie d'une source 9 II -

Plus en détail

Compression numérique. Image fixe (et vidéo)

Compression numérique. Image fixe (et vidéo) Compression numérique Image fixe (et vidéo) 1 Contexte Codage ou compression des images numériques Réduc:on de la quan:té d éléments binaires représentant l informa:on (image, vidéo) Taux de comp. = Qté

Plus en détail

M2 Informatique/Réseaux Université Pierre et Marie Curie UE APMM

M2 Informatique/Réseaux Université Pierre et Marie Curie UE APMM TD TECHNIQUES DE CODAGE ET DE COMPRESSION. LANGAGE / CODAGE / VALENCE.. Rappels Toute fraction intelligible d un message est constituée de symboles. Le langage est l ensemble de ces symboles. Un codage

Plus en détail

TELEVISION NUMERIQUE

TELEVISION NUMERIQUE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

TS214 - Compression/Décompression d une image binaire

TS214 - Compression/Décompression d une image binaire Filière Télécommunications, 2 ème année TS214 - Compression/Décompression d une image binaire De nombreux télécopieurs utilisent la recommandation T.4 Groupe 3 de l International Telecommunications Union

Plus en détail

Réseaux Multimédia 2002 Damien Magoni

Réseaux Multimédia 2002 Damien Magoni Réseaux Multimédia 2002 Damien Magoni Toutes les illustrations 2001 Pearson Education Limited Fred Halsall Contenu Représentation des informations multimédia Numérisation Structure d un encodeur Structure

Plus en détail

COMPRESSION/DECOMPRESSION D UNE IMAGE BINAIRE

COMPRESSION/DECOMPRESSION D UNE IMAGE BINAIRE Le 29 novembre 2013, Rapport projet TS114 COMPRESSION/DECOMPRESSION D UNE IMAGE BINAIRE Par Marc BELLINGER et Antoine BINON. 2eme année Télécommunications. 1 Introduction : Le but de ce projet est d implémenter

Plus en détail

TD : Codage des images

TD : Codage des images TD : Codage des images Les navigateurs Web (Netscape, IE, Mozilla ) prennent en charge les contenus textuels (au format HTML) ainsi que les images fixes (GIF, JPG, PNG) ou animée (GIF animée). Comment

Plus en détail

Codage des images matricielles

Codage des images matricielles La représentation d'une image On distingue 2 grandes catégories de codage d images : - le codage vectoriel : l image est codée par un ensemble de formules mathématiques (cercles, droites,...); - le codage

Plus en détail

Projet d informatique M1BI : Compression et décompression de texte. 1 Généralités sur la compression/décompression de texte

Projet d informatique M1BI : Compression et décompression de texte. 1 Généralités sur la compression/décompression de texte Projet d informatique M1BI : Compression et décompression de texte Le but de ce projet est de coder un programme réalisant de la compression et décompression de texte. On se proposera de coder deux algorithmes

Plus en détail

Schéma de compression vidéo

Schéma de compression vidéo Plan Schéma de compression vidéo G. Laroche 04/0/2006 Introduction Étapes de compression Codage du résiduel Calcul du résiduel Autres étapes Conclusion Questions Plan Introduction Qu est ce qu un codec

Plus en détail

Compression Compression par dictionnaires

Compression Compression par dictionnaires Compression Compression par dictionnaires E. Jeandel Compression par dictionnaire Principe : Avoir une liste des mots fréquents ; Lorsqu on trouve un mot dans la liste, remplacer ce mot par sa position

Plus en détail

Plan. L image en informatique Bitmap vs vectoriel Les principaux modèles d images bitmap. Formats de stockage. Primitives graphiques.

Plan. L image en informatique Bitmap vs vectoriel Les principaux modèles d images bitmap. Formats de stockage. Primitives graphiques. Plan 2 Images L image en informatique Bitmap vs vectoriel Les principaux modèles d images bitmap Primitives graphiques Nicolas SZAFRAN (UJF - UFR IM 2 AG) L3 Info - Image 2014/2015 53 / 86 Fichiers bruts

Plus en détail

D.I.I.C. 3 - INC Module COMV - Contrôle 1

D.I.I.C. 3 - INC Module COMV - Contrôle 1 Université de Rennes 1 année 2009-2010 I.F.S.I.C. 11 Décembre 2009 D.I.I.C. 3 - INC Module COMV - Contrôle 1 cours d Olivier LE MEUR Durée : 2 heures Documents autorisés : documents des cours, TD et TP,

Plus en détail

Langage C/C++ TD 3-4 : Création dynamique d objets. Hubert Godfroy. 27 novembre 2014

Langage C/C++ TD 3-4 : Création dynamique d objets. Hubert Godfroy. 27 novembre 2014 Langage C/C++ TD 3-4 : Création dynamique d objets Hubert Godfroy 7 novembre 014 1 Tableaux Question 1 : Écrire une fonction prenant un paramètre n et créant un tableau de taille n (contenant des entiers).

Plus en détail

Représentation des Nombres

Représentation des Nombres Chapitre 5 Représentation des Nombres 5. Representation des entiers 5.. Principe des représentations en base b Base L entier écrit 344 correspond a 3 mille + 4 cent + dix + 4. Plus généralement a n a n...

Plus en détail

Théorie de l information : historique

Théorie de l information : historique Théorie de l information : historique Développée dans les années quarante par Claude Shannon. Objectif : maximiser la quantité d information pouvant être transmise par un canal de communication imparfait.

Plus en détail

Arbres binaires et codage de Huffman

Arbres binaires et codage de Huffman MP Option Informatique Premier TP Caml Jeudi 8 octobre 2009 Arbres baires et codage de Huffman 1 Arbres baires Soit E un ensemble non vide. On défit la notion d arbre baire étiqueté (aux feuilles) par

Plus en détail

Travaux pratiques. Compression en codage de Huffman. 1.3. Organisation d un projet de programmation

Travaux pratiques. Compression en codage de Huffman. 1.3. Organisation d un projet de programmation Université de Savoie Module ETRS711 Travaux pratiques Compression en codage de Huffman 1. Organisation du projet 1.1. Objectifs Le but de ce projet est d'écrire un programme permettant de compresser des

Plus en détail

Compression d images format JPEG

Compression d images format JPEG Compression d images format JPEG 1) Introduction (système de compression, les normes) 2) Formats des images (les couleurs, formats 4:2:0, QCIF ) 3) JPEG (schéma de codage, modes de fonctionnement) D après

Plus en détail

Introduction à la compression des images

Introduction à la compression des images Introduction à la compression des images Sylvain Argentieri (ISIR) sylvain.argentieri@upmc.fr Plan Généralités Techniques de compression non-destructives Techniques de compression destructives Compression

Plus en détail

Protocole Remote Telnet Viewer. Manuel d administration

Protocole Remote Telnet Viewer. Manuel d administration Protocole Remote Telnet Viewer V1.0 12/06/2015 Sommaire PROTOCOLE REMOTE TELNET VIEWER... 2 1 Généralités... 2 1.1 Etapes... 2 2 Trames... 3 2.1 Initialisation... 3 2.2 Mise à jour de l écran... 4 2.3

Plus en détail

LES IMAGES NUMERIQUES

LES IMAGES NUMERIQUES LES IMAGES NUMERIQUES Baccalauréat S -Spécialité Informatique et Sciences du Numérique 4.1 : Représentation de l'information : Images numériques Objectifs L'apprenant doit être capable de o numériser une

Plus en détail

Traitement du signal et Applications cours 6

Traitement du signal et Applications cours 6 Traitement du signal et Applications cours 6 Master Technologies et Handicaps 1 ère année Philippe Foucher 1 Introduction Potentialités du traitement du signal sont énormes Mais traitement du signal n

Plus en détail

Chaîne d additions ATTENTION!

Chaîne d additions ATTENTION! Chaîne d additions Épreuve pratique d algorithmique et de programmation Concours commun des écoles normales supérieures Durée de l épreuve: 3 heures 30 minutes Juin 2012 ATTENTION! N oubliez en aucun cas

Plus en détail

Sommaire. Introduction au codage multimédia et la compression. Forme d un fichier. Introduction

Sommaire. Introduction au codage multimédia et la compression. Forme d un fichier. Introduction Sommaire au codage multimédia et la compression Sebastien.Kramm@univ-rouen.fr IUT SRC Rouen 2012-2013 Codage des images Format matriciel (bitmap) Codage du son Compression de données Compression avec pertes

Plus en détail

Machines composées de (depuis 1940 env.) : http://cui.unige.ch/isi/cours/std/

Machines composées de (depuis 1940 env.) : http://cui.unige.ch/isi/cours/std/ données pr ogramme 11111101 11001101 01000101 b us disque ma gnétique processeur écran Structures de données et algorithmes Ordinateurs Gilles Falquet, printemps-été 2002 Machines composées de (depuis

Plus en détail

Formats d images. 1 Introduction

Formats d images. 1 Introduction Formats d images 1 Introduction Lorsque nous utilisons un ordinateur ou un smartphone l écran constitue un élément principal de l interaction avec la machine. Les images sont donc au cœur de l utilisation

Plus en détail

Compression Compression par dictionnaires

Compression Compression par dictionnaires Compression Compression par dictionnaires E. Jeandel Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr E. Jeandel, Lif CompressionCompression par dictionnaires 1/25 Compression par dictionnaire Principe : Avoir une

Plus en détail

Semaine 10 : Série d exercices sur la compression de données [Solutions]

Semaine 10 : Série d exercices sur la compression de données [Solutions] Information, calcul et communication (SMA/SPH) EPFL MA/PH Automne 26 Semaine : Série d exercices sur la compression de données [Solutions] Algorithme de compression 39 7 6 5 3 39 7 6 5 3 5 3 39 7 6 5 3

Plus en détail

Numérisation de l information

Numérisation de l information Numérisation de l Une est un élément de connaissance codé à l aide de règles communes à un ensemble d utilisateurs. Le langage, l écriture sont des exemples de ces règles. 1 Comment les s sont-elles transmises?

Plus en détail

Transmission d informations sur le réseau électrique

Transmission d informations sur le réseau électrique Transmission d informations sur le réseau électrique Introduction Remarques Toutes les questions en italique devront être préparées par écrit avant la séance du TP. Les préparations seront ramassées en

Plus en détail

Traitement Numérique de l Image

Traitement Numérique de l Image ESIAL 2A TRS - SIE Traitement Numérique de l Image Numérisation - Mémorisation (MdC 6ème Section) Centre de Recherche en Automatique de Nancy -UMR CNRS 7039- Équipe : SYstèMes de Production Ambiants E.R.T.

Plus en détail

Algorithmique P2. HeapSort et files de priorité Ulg, 2009-2010 Renaud Dumont

Algorithmique P2. HeapSort et files de priorité Ulg, 2009-2010 Renaud Dumont Algorithmique P2 HeapSort et files de priorité Ulg, 2009-2010 Renaud Dumont Structure de tas - arbre Un tas est une structure de données qui Permet un nouveau type de tri (Tri par tas) Permet l'implémentation

Plus en détail

Compression de données. Vincent Vajnovszki

Compression de données. Vincent Vajnovszki ls tdnts ntllgnts cmprnnnt fclmnt c txt sns vlls Si, au lieu de dépenser 150 euros pour acheter un nouveau disque dur vous pouviez garder cette somme pour vos vacances? Le codage MP3 des données musicales

Plus en détail

Cours 4 : algorithmes de codage de source adaptatifs

Cours 4 : algorithmes de codage de source adaptatifs Cours 4 : algorithmes de codage de source adaptatifs 7 octobre 26 Théorie de l information Plan du cours 1. Motivation ; 2. Huffman adaptatif ; 3. Méthode de Gallager et Knuth ; 4. Méthode par dictionnaire

Plus en détail

La notion de format. Représenter des images et des sons

La notion de format. Représenter des images et des sons La notion de format Exercice 1 Créer avec un éditeur de texte simple (comme Notepad) un fichier au format PBM de dimensions 20x20 qui affiche le logo ISN. A quel problème d affichage est-on confronté?

Plus en détail

Chapitre 5 LA COMPRESSION DES IMAGES NUMÉRIQUES

Chapitre 5 LA COMPRESSION DES IMAGES NUMÉRIQUES Chapitre 5 LA COMPRESSION DES IMAGES NUMÉRIQUES 91 PROBLÈMES TRANSMISSION / STOCKAGE Problèmes : Non compressée (c est-à-dire sous forme d un fichier BMP par exemple), une image couleur (en RVB) haute

Plus en détail

ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR

ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR DM4 Page 北 航 中 法 工 程 师 学 院 ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR Année académique 24-25 Devoir à la maison n 4 À rendre le vendredi 2 juin 25 Numéro d étudiant à 8 chiffres :

Plus en détail

Problème pratique: les limites théoriques de systèmes de communication. Codeur Source

Problème pratique: les limites théoriques de systèmes de communication. Codeur Source Cours n 7 Caractérisation d un codage Efficacité d un codage Codage par blocs et extension de la source er Théorème de Shannon Codage par plages Codage de Shannon-Fano Codage de Huffman Problème pratique:

Plus en détail

A. Résolution et codage d une image en noir et blanc

A. Résolution et codage d une image en noir et blanc Nom :. Comment encoder une image Coéquipier :. Objectifs : étudier différents modes d encodage d une image (ou numérisation une image) Une image se caractérise par plusieurs propriétés : a) Sa défintion

Plus en détail

FICHIER d' IMAGE & Compression/Compactage

FICHIER d' IMAGE & Compression/Compactage Partie 1 - Section 2 FICHIER d' IMAGE & Compression/Compactage Guy Kivits - p. 1 Fichier - Contexte Pour conserver une information, ou la transmettre, dans un système informatique il faut " l' emballer

Plus en détail

codage correcteur d erreurs convolutionnel 1. Définition...2 2. représentation en treillis...3 3. Décodage : algorithme de Viterbi...3 4.

codage correcteur d erreurs convolutionnel 1. Définition...2 2. représentation en treillis...3 3. Décodage : algorithme de Viterbi...3 4. codage correcteur d erreurs convolutionnel. éfinition.... représentation en treillis...3 3. écodage : algorithme de Viterbi...3 4. istance libre...5 5. iagramme d état. Fonction de transfert...5 6. écodage

Plus en détail

Conversion d un entier. Méthode par soustraction

Conversion d un entier. Méthode par soustraction Conversion entre bases Pour passer d un nombre en base b à un nombre en base 10, on utilise l écriture polynomiale décrite précédemment. Pour passer d un nombre en base 10 à un nombre en base b, on peut

Plus en détail

TS 34 Le poids des images

TS 34 Le poids des images FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 34 Le poids des images Type d'activité Activité Notions et contenus du programme de Terminale S Compétences exigibles du programme de Terminale S Images numériques

Plus en détail

CHAPITRE 3. PROTOCOLES DE CRYPTOGRAPHIE À

CHAPITRE 3. PROTOCOLES DE CRYPTOGRAPHIE À CHAPITRE 3. PROTOCOLES DE CRYPTOGRAPHIE À CLÉ SECRÈTE http://math.univ-lyon1.fr/~roblot/masterpro.html Propriétés Propriétés Clés. La clé de cryptage et la clé de décryptage sont les mêmes et donc doivent

Plus en détail

COMPRESSION BINAIRE. Compression et décompression d une image binaire suivant la recommandation T.4 de l ITU-T

COMPRESSION BINAIRE. Compression et décompression d une image binaire suivant la recommandation T.4 de l ITU-T COMPRESSION BINAIRE Compression et décompression d une image binaire suivant la recommandation T.4 de l ITU-T Auteurs: KASTTET Ahmed, SALIM Eliass ENSEIRB. T2. 2007/2008 SOMMAIRE I.Introduction... 3 II.Codage...

Plus en détail

Compression méthode de Huffman

Compression méthode de Huffman Compression méthode de Huffman Thierry Lecroq Université de Rouen FRANCE La méthode de Huffman consiste à remplacer les caractères les plus fréquents par des codes courts et les caractères les moins fréquents

Plus en détail

Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES

Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES n 3 p528 Le signal a est numérique : il n y a que deux valeurs possibles pour la tension. Le signal b n est pas numérique : il y a alternance entre des signaux divers

Plus en détail

Théorie de l information

Théorie de l information Théorie de l information Exercices Dpt. Génie Electrique Théorie de l information T. Grenier Exercices A Exercice n A. Dans un processus d'automatisation, une source génère de façon indépendante quatre

Plus en détail

Cours d introduction à l informatique. Partie 2 : Comment écrire un algorithme? Qu est-ce qu une variable? Expressions et instructions

Cours d introduction à l informatique. Partie 2 : Comment écrire un algorithme? Qu est-ce qu une variable? Expressions et instructions Cours d introduction à l informatique Partie 2 : Comment écrire un algorithme? Qu est-ce qu une variable? Expressions et instructions Qu est-ce qu un Une recette de cuisine algorithme? Protocole expérimental

Plus en détail

Capacité d un canal Second Théorème de Shannon. Théorie de l information 1/34

Capacité d un canal Second Théorème de Shannon. Théorie de l information 1/34 Capacité d un canal Second Théorème de Shannon Théorie de l information 1/34 Plan du cours 1. Canaux discrets sans mémoire, exemples ; 2. Capacité ; 3. Canaux symétriques ; 4. Codage de canal ; 5. Second

Plus en détail

Notes sur la compression de signaux video.

Notes sur la compression de signaux video. Compression Vidéo Novembre 2006 1 Notes sur la compression de signaux video. Numérisation des signaux video Le CCIR (Comité Consultatif International des Radiotélécommunications) publie en 1982 le standard

Plus en détail

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés I Introduction On cherche à moduler des données binaires dans le but de les transmettre sur des canaux vocodés. Afin de transmettre

Plus en détail

École Polytechnique de Montréal Département de Génie Informatique

École Polytechnique de Montréal Département de Génie Informatique École Polytechnique de Montréal Département de Génie Informatique INF8500 Automne 2012 Laboratoire #2, Partie 1 Transformation des couleurs dans le MJPEG 1. Objectif L objectif de ce laboratoire est de

Plus en détail

3 : LA COMPRESSION DE DONNEES

3 : LA COMPRESSION DE DONNEES 3 : LA COMPRESSION DE DONNEES Représentation de l information Algorithmique Langages et programmation Architectures matérielles CONNAISSANCES ABORDEES Numérisation : Coder sous forme d'un code standard

Plus en détail

Compression d images et de vidéo: pourquoi, comment? Aline ROUMY Chercheur, INRIA Rennes

Compression d images et de vidéo: pourquoi, comment? Aline ROUMY Chercheur, INRIA Rennes Compression d images et de vidéo: pourquoi, comment? Aline ROUMY Chercheur, INRIA Rennes Octobre 2014 SOMMAIRE 1. Pourquoi compresser une vidéo? 2. Comment compresser? 3. Compression avec pertes 4. Compression

Plus en détail

Codage Compression d images

Codage Compression d images Codage Compression d images E. Jeandel Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr E. Jeandel, Lif CodageCompression d images 1/1 Une image Une image est un tableau de w h pixels, chaque pixel étant représenté

Plus en détail

ENSEIGNER Transmettre et Stocker l Information en TS. Un exemple d information numérique: L image numérique

ENSEIGNER Transmettre et Stocker l Information en TS. Un exemple d information numérique: L image numérique Un exemple d information numérique: L image numérique 1. Les deux types d images numériques Les images bitmap (ou matricielles) Les images vectorielles Les images bitmap (littéralement «plan de bits» c

Plus en détail

Langage C et aléa, séance 4

Langage C et aléa, séance 4 Langage C et aléa, séance 4 École des Mines de Nancy, séminaire d option Ingénierie Mathématique Frédéric Sur http://www.loria.fr/ sur/enseignement/courscalea/ 1 La bibliothèque GMP Nous allons utiliser

Plus en détail

Compression multimédia

Compression multimédia Compression multimédia 1/21 Compression multimédia Théorie des réseaux nils.schaefer@sn-i.fr Compression multimédia 2/21 Limites de la compression générique Méthodes de compression génériques Aucune connaissance

Plus en détail

Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits

Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits 1 Rappel : un peu de logique Exercice 1.1 Remplir la table de vérité suivante : a b a + b ab a + b ab a b 0 0 0 1 1 0 1 1 Exercice

Plus en détail

IMAGES ET VIDEOS COMPRESSION ET FORMATS EXAMEN

IMAGES ET VIDEOS COMPRESSION ET FORMATS EXAMEN Images et Vidéos : Compression et Formats, 12/13. 1 Sujet 1 Filière ICN 212/213 IMAGES ET VIDEOS COMPRESSION ET FORMATS EXAMEN Sans document Toute manifestation d'un équipement électronique entraîne 2

Plus en détail

II. Conversions. I. Initialisation. III. Méthode point. TD Python Traitement d images MP*

II. Conversions. I. Initialisation. III. Méthode point. TD Python Traitement d images MP* Le but de ce TD est d utiliser les procédures et fonctions Python pour traiter des fichiers images. II. Conversions I. Initialisation Importer le module numpy sous l appellation np. On utilise le module

Plus en détail

Implémentation des systèmes de fichiers. Didier Verna. didier@lrde.epita.fr http://www.lrde.epita.fr/ didier. Systèmes d Exploitation

Implémentation des systèmes de fichiers. Didier Verna. didier@lrde.epita.fr http://www.lrde.epita.fr/ didier. Systèmes d Exploitation 1/25 Implémentation des systèmes de fichiers didier@lrde.epita.fr http://www.lrde.epita.fr/ didier 2/25 Table des matières 1 2 Méthodes d allocation 3 Implémentation des répertoires 4 Implémentation du

Plus en détail

Compression et Transmission des Signaux. Samson LASAULCE Laboratoire des Signaux et Systèmes, Gif/Yvette

Compression et Transmission des Signaux. Samson LASAULCE Laboratoire des Signaux et Systèmes, Gif/Yvette Compression et Transmission des Signaux Samson LASAULCE Laboratoire des Signaux et Systèmes, Gif/Yvette 1 De Shannon à Mac Donalds Mac Donalds 1955 Claude Elwood Shannon 1916 2001 Monsieur X 1951 2 Où

Plus en détail

LE CONTROLE D ERREURS LES CODES AUTOVERIFICATEURS OU AUTOCORRECTEURS. Les codes de blocs

LE CONTROLE D ERREURS LES CODES AUTOVERIFICATEURS OU AUTOCORRECTEURS. Les codes de blocs LE CONTROLE D ERREURS LES CODES AUTOVERIFICATEURS OU AUTOCORRECTEURS Les codes de blocs Le principe employé dans les codes de blocs consiste à construire le mot de code en «sectionnant» l information utile

Plus en détail

Temps de transmission du document compressé

Temps de transmission du document compressé École de technologie supérieure INF-145 Travail pratique #3 Frédérick Henri Travail en équipe de 2 L algorithme de compression de LZW 1 Objectifs Retour sur les notions de pointeur, d enregistrement et

Plus en détail

Codes correcteurs d erreurs

Codes correcteurs d erreurs Codes correcteurs d erreurs 1 Partie théorique 1.1 Définition Un code correcteur est une technique de codage de l information basée sur la redondance, qui vise à détecter et corriger des éventuelles erreurs

Plus en détail

CODE BARRES ET QR CODE. Rencontre de l Orme 2013 - Marseille Jean-Baptiste CIVET

CODE BARRES ET QR CODE. Rencontre de l Orme 2013 - Marseille Jean-Baptiste CIVET CODE BARRES ET QR CODE Rencontre de l Orme 2013 - Marseille Jean-Baptiste CIVET 2 Au départ Un QR Code floral. Code Barres et QR Code 3 Oui mais voilà 4 Avant de comprendre la 2D, petit détour par la 1D

Plus en détail

PhotoFiltre 7 : formats des images

PhotoFiltre 7 : formats des images PhotoFiltre 7 : formats des images L'enregistrement consiste à sauver votre image dans un fichier en utilisant un format de stockage compressé ou non. PhotoFiltre est capable d'enregistrer une image dans

Plus en détail

Question 1 : Sur votre compte-rendu, indiquer les réponses pour les positions a et b des interrupteurs.

Question 1 : Sur votre compte-rendu, indiquer les réponses pour les positions a et b des interrupteurs. 2 nde MPI Le Binaire 1 / 8 I) Le codage 1) Présentation du L informatique utilise des courants électriques, des aimantations, des rayons lumineux... Chacun de ces phénomènes met en jeu deux états possibles

Plus en détail

Projet codage de texte

Projet codage de texte Formation ISN Professeurs de Terminale Denis Bouhineau, Éric Gaussier, Alexandre Termier, Cyril Labbé, Philippe Bizard, Anne Rasse, Jean-Marc Vincent UFR IM 2 AG email Jean-Marc.Vincent@imag.fr Formation

Plus en détail

EXAMEN FINAL. 2 Février 2006-2 heures Aucun document autorisé

EXAMEN FINAL. 2 Février 2006-2 heures Aucun document autorisé MIE - E ANNÉE ALGORITHMIQUE GÉNÉRALE Vincent Mousseau EXAMEN FINAL Février 006 - heures Aucun document autorisé Exercice : On s intéresse à la gestion informatique des réservations sur l année d une salle

Plus en détail

INF4420: Sécurité Informatique Cryptographie I

INF4420: Sécurité Informatique Cryptographie I INF4420: Cryptographie I José M. Fernandez M-3109 340-4711 poste 5433 Aperçu du module Cryptographie (3 sem.) Définitions et histoire Notions de base (théorie de l'information) Chiffrement Méthodes "classiques"

Plus en détail

Codage d information. Codage d information : -Définition-

Codage d information. Codage d information : -Définition- Introduction Plan Systèmes de numération et Représentation des nombres Systèmes de numération Système de numération décimale Représentation dans une base b Représentation binaire, Octale et Hexadécimale

Plus en détail

Certificat Informatique et Internet

Certificat Informatique et Internet Certificat Informatique et Internet Référentiel B4 Réaliser des documents destinés à être imprimés Intégrer les informations (image, fichiers, graphiques, ) C2i3 - Référentiel B4 - intégrer les informations

Plus en détail

Projet Matlab : un logiciel de cryptage

Projet Matlab : un logiciel de cryptage Projet Matlab : un logiciel de cryptage La stéganographie (du grec steganos : couvert et graphein : écriture) consiste à dissimuler une information au sein d'une autre à caractère anodin, de sorte que

Plus en détail

La compression des données numériques

La compression des données numériques La compression des données numériques PASSADE Service Commun Formation Continue Université Stendhal Copyright avril 03 - SCFC - Université Stendhal - Grenoble 3 1 Technologies numériques Compression des

Plus en détail

Algorithmique avancée en Python TDs

Algorithmique avancée en Python TDs Algorithmique avancée en Python TDs Denis Robilliard sept. 2014 1 TD 1 Révisions 1. Ecrire un programme qui saisit un entier, et détermine puis affiche si l entier est pair où impair. 2. Ecrire un programme

Plus en détail

Sommaire. Intérêt de la compression d image Une courte introduction à la théorie de l information Compression sans perte Compression avec perte

Sommaire. Intérêt de la compression d image Une courte introduction à la théorie de l information Compression sans perte Compression avec perte COMPRESSION D IMAGE Sommaire Intérêt de la compression d image Une courte introduction à la théorie de l information Compression sans perte Compression avec perte 2 Compression d image Une image numérique

Plus en détail

Quantification Scalaire et Prédictive

Quantification Scalaire et Prédictive Quantification Scalaire et Prédictive Marco Cagnazzo Département Traitement du Signal et des Images TELECOM ParisTech 7 Décembre 2012 M. Cagnazzo Quantification Scalaire et Prédictive 1/64 Plan Introduction

Plus en détail

Représenter les images

Représenter les images Représenter les images 4/1/01 1 Travail La séance de travail du 4/1 consiste à travailler l ensemble de ce document Les résolutions des exercices 3 et 11 sont à déposer dans les casiers numériques de vos

Plus en détail

Quantification Vectorielle

Quantification Vectorielle Quantification Vectorielle Marco Cagnazzo Département Traitement du Signal et des Images TELECOM ParisTech 14 Décembre 2012 M. Cagnazzo Quantification Vectorielle 1/65 Plan Introduction 1 Introduction

Plus en détail

Les ordinateurs dispositifs électroniques fonctionnant sur la principe de création, transmission et conversion d impulses électriques

Les ordinateurs dispositifs électroniques fonctionnant sur la principe de création, transmission et conversion d impulses électriques Les ordinateurs dispositifs électroniques fonctionnant sur la principe de création, transmission et conversion d impulses électriques Les informations traitées par l ordinateur (nombres, instructions,

Plus en détail

COMRESSION. www.univ-rouen.fr/psi/paquet/ Thierry.Paquet@univ-rouen.fr Compression Master IGIS - GEII 1

COMRESSION. www.univ-rouen.fr/psi/paquet/ Thierry.Paquet@univ-rouen.fr Compression Master IGIS - GEII 1 COMRESSION I. Introduction II. Méthodes statistiques Introduction à la théorie de l information Codes à taille variable Codage d Huffman Codage de Shannon-Fano III. Méthodes de compression avec mémoire

Plus en détail

ATELIER ALGORITHME PREMIERS PAS Journée d information sur les nouveaux programmes de Première S-ES 2010-2011

ATELIER ALGORITHME PREMIERS PAS Journée d information sur les nouveaux programmes de Première S-ES 2010-2011 Pour me contacter : irene.rougier@ac-clermont.fr 1. Introduction ATELIER ALGORITHME PREMIERS PAS Journée d information sur les nouveaux programmes de Première S-ES 2010-2011 De nombreux documents et informations

Plus en détail

Le mot «algorithme» vient du nom de l auteur persan Al-Khuwarizmi (né vers 780 - mort vers 850) Une définition: «un algorithme est une suite finie de

Le mot «algorithme» vient du nom de l auteur persan Al-Khuwarizmi (né vers 780 - mort vers 850) Une définition: «un algorithme est une suite finie de Le mot «algorithme» vient du nom de l auteur persan Al-Khuwarizmi (né vers 780 - mort vers 850) Une définition: «un algorithme est une suite finie de règles à appliquer dans un ordre déterminé à un nombre

Plus en détail

ISO/CEI 11172-3 NORME INTERNATIONALE

ISO/CEI 11172-3 NORME INTERNATIONALE NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 11172-3 Première édition 1993-08-01 Technologies de l information - Codage de l image animée et du son associé pour les supports de stockage numérique jusqu à environ Ii5 Mbit/s

Plus en détail

Chargement de processus Allocation contigüe Allocation fragmentée Gestion de pages. Gestion mémoire. Julien Forget

Chargement de processus Allocation contigüe Allocation fragmentée Gestion de pages. Gestion mémoire. Julien Forget Julien Forget Université Lille 1 École Polytechnique Universitaire de Lille Cité Scientifique 59655 Villeneuve d Ascq GIS 3 2011-2012 1 / 46 Rôle du gestionnaire de mémoire Le gestionnaire de mémoire a

Plus en détail

Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine

Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine Introduction La mémoire des ordinateurs est constituée d une multitude de petits circuits électroniques qui ne peuvent être que dans deux états : sous

Plus en détail

Notions sur la compression des images

Notions sur la compression des images Notions sur la compression des images dernière modification : 25 mars 2000 Les encyclopédies les plus complètes comportent environ 25 000 pages contenant du texte et des images. On peut considérer chaque

Plus en détail

Algorithme de compression de Burrows-Wheeler

Algorithme de compression de Burrows-Wheeler Algorithme de compression de Burrows-Wheeler Sujet proposé par Jean-Pierre Tillich email : jean-pierre.tillich@inria.fr Difficulté : ** (moyenne) 1 Quelques mots sur le sujet Le but de ce projet est de

Plus en détail

Codage et traitement formel

Codage et traitement formel Codage et traitement formel Centre pour la Formation à l'informatique dans le Secondaire CODAGE ET TRAITEMENT FORMEL Codes et algorithmes associés Qui ne s est pas adonné, dans sa jeunesse, au cours d

Plus en détail

Structure du format BMP, sa lecture, sa construction et son écriture

Structure du format BMP, sa lecture, sa construction et son écriture Structure du format BMP, sa lecture, sa construction et son écriture Claude Parisel Mars 2003 Table des matières : 1. Le choix du format 2. Commentaires sur les autres formats 3. Format BMP pour noir&blanc,

Plus en détail

2012/2013 Le codage en informatique

2012/2013 Le codage en informatique 2012/2013 Le codage en informatique Stéphane Fossé/ Marc Gyr Lycée Felix Faure Beauvais 2012/2013 INTRODUCTION Les appareils numériques que nous utilisons tous les jours ont tous un point commun : 2 chiffres

Plus en détail

Théorie et codage de l information

Théorie et codage de l information Théorie et codage de l information Mesure quantitative de l information - Chapitre 2 - Information propre et mutuelle Quantité d information propre d un événement Soit A un événement de probabilité P (A)

Plus en détail

Informatique. Programmation en Python.

Informatique. Programmation en Python. BCPST 1 B 13 septembre 2015 Informatique. Programmation en Python. Ce document est un support de cours, il vous permet d avoir sa structure et ses éléments les plus importants. Au cours des séances en

Plus en détail

Menu Fichier de SalsaJ

Menu Fichier de SalsaJ Menu Fichier de SalsaJ Nouvelle image : ouvre une fenêtre «nouvelle image» ou pile d images. Cette fenêtre vous permet de spécifier le nom de l image, son type, ses dimensions et le nombre d images qu

Plus en détail