COURS 470 Série 17. Comptabilité Générale

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COURS 470 Série 17. Comptabilité Générale"

Transcription

1 COURS 470 Série 17 Comptabilité Générale

2 Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE

3 Communauté française de Belgique ENSEIGNEMENT A DISTANCE Série 17 Leçon 17 COMPTABILITÉ GÉNÉRALE ÉCRITURES DE RÉGULARISATION 1. NOTIONS 2. LES AMORTISSEMENTS a. Notions b.rôle des amortissements c. Méthodes d amortissements d.comptabilisation e. Revente d un bien partiellement amorti f. Exercice résolu SYNTHÈSE NOTIONS ESSENTIELLES DE LA LEÇON TEST D AUTOCONTRÔLE TRAVAIL À ENVOYER SOLUTIONS DU TEST D AUTOCONTRÔLE

4 2

5 COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Série 17 Leçon 17 ÉCRITURES DE RÉGULARISATION 1. NOTIONS Nous avons vu au début de ce cours que le bilan est la description du patrimoine de l entreprise à un moment donné de son existence. Pour établir ce bilan, l entreprise doit faire un relevé annuel, détaillé et estimatif des valeurs actives et des valeurs passives de l entreprise. Ce relevé est appelé l inventaire. Toutes les entreprises doivent effectuer, une fois l an au moins, avec bonne foi et prudence, un inventaire des avoirs, dettes, obligations, engagements de toute nature et des moyens propres engagés dans l entreprise. Établir un inventaire, consiste donc à enregistrer, vérifier, examiner, évaluer et résumer dans un état descriptif tous les biens, créances, dettes et obligations de toute nature de l entreprise ainsi que tous les moyens propres mis à sa disposition. L inventaire se doit d être estimatif. Autrement dit, les biens sont évalués à leur valeur exacte au jour de l inventaire. Ainsi, des marchandises démodées ou du matériel usé ou obsolète ne peuvent plus être comptabilisés à leur valeur d acquisition. De même, une partie de certaines charges payées durant l exercice ne seront consommées que durant l exercice suivant (ex : achat de mazout de chauffage) ou inversement, le paiement de certaines charges ne seront dues et payées que pendant l exercice suivant. Le même problème se pose, bien évidemment, avec les produits perçus ou à percevoir par l entreprise. En fin d exercice, l entreprise doit mettre sa comptabilité en concordance avec la réalité, sur base de l inventaire. Les rectifications à apporter sont appelées des écritures de régularisation. Celles-ci seront imputées, suivant leur nature, dans des comptes : d amortissements de réductions de valeur de régularisation Nous allons maintenant voir ces écritures de régularisation plus en détail. 3

6 2. LES AMORTISSEMENTS a. Notions Nous avons déjà vu que les achats d actifs immobilisés tels que les immeubles, le mobilier ou le matériel roulant ne sont pas considérés comme des charges mais sont des investissements enregistrés à l actif dans les comptes de la classe 2 du PCMN. En effet, il s agit de ressources que l entreprise acquiert pour exercer son activité mais qui ne seront pas consommées par l activité de l entreprise. Ce sont des emplois patrimoniaux. Ces investissements ont, néanmoins, une durée de vie limitée dans le temps et perdent de leur valeur. Cette dépréciation peut être due : à l effet de l usure, du fait du vieillissement ou de l usage du bien. à l obsolescence, c est-à-dire à une dépréciation suite aux progrès de la technologie. Exemple : L entreprise achète, en début d exercice, une camionnette pour En fin d exercice, le véhicule s est «usé», cette camionnette a donc perdu de sa valeur. Pour que le bilan reste le reflet de la réalité, la camionnette ne peut donc plus s y retrouver pour sa valeur d acquisition. Pour pouvoir chiffrer cette dépréciation, il nous faut estimer la durée de vie probable du bien, appelée durée économique d utilisation et répartir, sur cette période, la valeur de l immobilisation : ce procédé s appelle l amortissement. Considérons que la durée de vie de la camionnette soit de cinq ans. Si nous répartissons la charge de la dépréciation de façon linéaire (identique), il nous faudra comptabiliser chaque année, comme une charge d exploitation, la perte de valeur du bien, c est-à-dire Remarque : L amortissement porte uniquement sur les biens dont la durée de vie est limitée dans le temps. Certaines immobilisations ne se déprécient pas avec le temps, elles sont donc non amortissables, il s agit des fonds de commerce, terrains et immobilisations financières. L amortissement se pratique tous les ans au moment de l établissement des comptes annuels de l entreprise. 4

7 COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Série 17 Leçon 17 L amortissement est la constatation comptable de la dépréciation réelle d une immobilisation dont la durée de vie est limitée dans le temps. b. Rôle des amortissements Les amortissements constatent la dépréciation des immobilisations dont la durée de vie est limitée dans le temps de façon à : faire apparaître au bilan la valeur réelle du bien. En effet, les comptes annuels doivent être le reflet du patrimoine et des résultats réels de l entreprise à la date de clôture de l exercice comptable. Puisqu un actif immobilisé a, à la fin d un exercice, une valeur inférieure à celle qu il avait au bilan d ouverture de cet exercice, il faut donc constater que le bien immobilisé s est déprécié. Il s agit bien de mettre en concordance la comptabilité avec la réalité. étaler sur plusieurs années la charge de l usure. L amortissement permet ainsi de rattacher à chaque exercice comptable l utilisation du bien et donc, lorsque le bien devient inutilisable, de ne pas faire supporter la charge du remplacement de celui-ci sur un seul exercice. permettre une forme d autofinancement. L amortissement permet à l entreprise de se constituer une réserve de façon à pouvoir remplacer le bien lorsqu il ne pourra plus être utilisé et qu il devra donc être remplacé. permettre d évaluer de façon exacte le résultat de l entreprise. En pratiquant l amortissement des biens immobilisés, on inclut une charge d exploitation qui conduit, bien entendu, à une diminution du bénéfice mais qui rend le résultat de l entreprise plus conforme à la réalité. L amortissement doit donc être pratiqué même si l entreprise ne réalise pas de bénéfice. 5

8 c. Méthodes d amortissements Nous avons vu que l amortissement, c est-à-dire le procédé de répartition de la dépréciation du bien, dépend essentiellement de la durée de vie de ce bien. Il existe deux méthodes d amortissement admises fiscalement : La méthode d amortissement linéaire. La méthode d amortissement dégressive. 1. LA MÉTHODE D AMORTISSEMENT LINÉAIRE. La méthode d amortissement linéaire consiste à amortir, chaque année, un montant constant représentant un certain pourcentage, appelé le taux d amortissement, de la valeur d acquisition du bien à amortir. Taux d amortissement linéaire = 100 % Nombre d années d utilisation du bien Autrement dit, la valeur du bien est diminuée chaque année de la même somme appelée, l annuité d amortissement. Reprenons l exemple de la camionnette : Valeur d acquisition : Durée de vie probable : 5 ans Taux d amortissement : 100 % / 5 = 20 % Annuité = 20 % de = Nous pourrons donc amortir par an pendant 5 ans. 6

9 COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Série 17 Leçon 17 TABLEAU D AMORTISSEMENT Années Valeur à amortir Taux annuels = annuités cumulés Valeur résiduelle = valeur comptable % % % % % La valeur à amortir représente la partie de la valeur d acquisition du bien restant encore à porter en charge, c est-à-dire le montant restant à amortir. Le taux d amortissement dans la méthode linéaire est constant et s applique sur la valeur d acquisition du bien. La valeur comptable, ou valeur résiduelle, correspond à la valeur comptable en fin d exercice, c est-à-dire la valeur pour laquelle un élément apparaît dans la comptabilité et est donc portée au bilan. Il s agit de la valeur d acquisition diminuée des amortissements ou réductions de valeur. Les taux d amortissement linéaire habituels admis par l administration fiscale sont : Bâtiments industriels, garages : 5 % Immeubles commerciaux et à usage de bureaux : 3% Immeubles de banques : 3% Matériel roulant : 20% Petit outillage : 33% Autre matériel et mobilier : 10 % Ordinateur : 20% 7

10 2. LA MÉTHODE D AMORTISSEMENT DÉGRESSIF L amortissement est plus important les premières années et décroît chaque année. Méthode : Le taux normal d amortissement linéaire est doublé. Le taux d amortissement est appliqué sur le solde restant à amortir, c est-à-dire sur la valeur comptable. Lorsque le montant annuel d amortissement dégressif est inférieur au montant d amortissement linéaire, on applique à nouveau l amortissement linéaire. Reprenons l exemple de la camionnette : Valeur d acquisition : Durée de vie probable : 5 ans Taux d amortissement linéaire : 100 / 5 = 20 % Taux d amortissement dégressif = 2 * 20 % = 40 % TABLEAU D AMORTISSEMENT Années Valeur à amortir Taux annuels = annuités cumulés Valeur résiduelle = valeur comptable % % % Année 1 : taux dégressif = 40 % de la valeur à amortir = Année 2 : taux dégressif = 40 % de la valeur à amortir = Année 3 : si nous appliquons le taux dégressif, c est-à-dire 40 % de 7.200, nous obtenons un montant de inférieur au montant de l annuité par la méthode de l amortissement linéaire qui est de Nous devons donc revenir au système linéaire et amortir 20 % de la valeur d acquisition, c est-à-dire Année 4 : il ne reste que à amortir, autrement dit, la valeur comptable du bien est de Nous ne pouvons pas amortir plus que la valeur du bien, nous devons donc porter en compte une annuité de La méthode de l amortissement dégressif permet donc d imputer la charge de la dépréciation d une immobilisation plus rapidement dans la comptabilité. La camionnette est ici amortie en quatre ans au lieu de cinq. 8

11 COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Série 17 Leçon 17 d. Comptabilisation Du point de vue comptable, l amortissement entraîne deux conséquences : la diminution de la valeur du bien amorti. Cette dépréciation pourrait s enregistrer au crédit (diminution d un compte d actif) du compte d immobilisation concerné (ex. pour la camionnette : 241 matériel roulant), mais la loi interdit l amortissement direct car il s agit toujours d une estimation de la dépréciation. Nous devons donc enregistrer l amortissement au crédit d un compte constituant une sorte de dédoublement du compte d immobilisation concerné et intitulé «Amortissement sur.». Ce compte porte toujours le même numéro que le compte d immobilisé concerné ajouté d un 9. Ce type de compte est appelé «compte correctif d actif», il sert à enregistrer les montants à défalquer du compte où a été enregistrée la valeur d acquisition. Ils ont donc un solde de nature opposée à celle de la catégorie de comptes à laquelle ils appartiennent. Dans le PCMN, ils sont signalés par le signe (-) placé à droite de l intitulé du compte. Exemple pour la camionnette : «2419 Amortissement sur matériel roulant» une charge. Les amortissements sont des charges, ils doivent donc être portés au débit d un compte de la classe 6 du PCMN. Un compte de charge qui augmente est débité. Nous allons, dans le cadre de ce cours, nous limiter à l utilisation du compte : «6302 Dotations aux amortissements sur immobilisations corporelles» Exemple : amortissement linéaire de la camionnette D 241 Matériel roulant C D 2419 sur matériel roulant C D 6302 Dotations aux amortissements C 0) (1 1) Comptabilisation de la diminution de valeur. Compte correctif d actif, donc solde créditeur. Comptabilisation de l annuité d amortissement Comptabilisation de l augmentation de charge 9

12 N Date N PCMN D C INTITULÉS DES COMPTES MONTANTS Libellés Débit Crédit Dotations aux amortissements sur immobilisations corporelles 4.000, à sur matériel roulant Amortissement camionnette 4.000,00 La différence entre la valeur d acquisition et la somme des amortissements effectués donne la valeur corrigée du bien immobilisé (valeur comptable ou résiduelle). C est la valeur comptable (et non la valeur d acquisition) qui figurera chaque année au bilan. Exemple : Bilan de clôture en fin de 3 année en cas d application de l amortissement linéaire : Voir tableau d amortissement : = Actif Bilan final (fin 3 année) Passif 241 Matériel roulant

13 COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Série 17 Leçon 17 e. Revente d un bien partiellement amorti Supposons que l entreprise décide de vendre la camionnette après trois ans. Reprenons le tableau d amortissement de la camionnette suivant la méthode linéaire : TABLEAU D AMORTISSEMENT Années Valeur à amortir Taux annuels = annuités cumulés Valeur résiduelle = valeur comptable % % % % % Supposons que l entreprise arrive à vendre la camionnette pour TVA 21%. D une part, après trois ans, le bien a été amorti pour une valeur totale de : 3 * = Ce montant a été enregistré au crédit du compte «2419 amortissement sur matériel roulant», nous allons devoir le transférer au compte d actifs immobilisés «241 matériel roulant». D autre part, la valeur comptable de la camionnette après trois ans étant de : 8.000, l entreprise va donc réaliser une plus-value (un profit) de Cette plus-value devra être comptabilisée dans un compte de produits exceptionnels : «763 Plus-values sur réalisation d actif immobilisés». La comptabilisation se fera donc en deux temps : 11

14 D 241 Matériel roulant C D 2419 Amortissement sur matériel roulant C 0) (1 (2 1) (0 D 4510 TVA sur ventes C D 550 Banque C (2 2) D 763 Plus-values sur réalisation d actifs immobilisés C (2 N Date N PCMN D C INTITULÉS DES COMPTES MONTANTS Libellés Débit Crédit sur matériel roulant À Matériel roulant Banque À Matériel roulant TVA sur ventes Plus-values sur réalisation d actifs immobilisés

15 COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Série 17 Leçon Supposons que l entreprise arrive à vendre la camionnette pour TVA 21%. Comme dans le cas précédent, nous devons transférer le montant amorti de qui se trouve au crédit du compte «2419 amortissement sur matériel roulant», au crédit du compte d actifs immobilisés «241 matériel roulant». D autre part, la valeur comptable de la camionnette après trois ans étant de : 8.000, l entreprise va, dans ce cas, réaliser une moins-value (une perte) de Cette moins-value devra être comptabilisée dans un compte de charges exceptionnelles : «663 Moins-values sur réalisation d actifs immobilisés». D 241 Matériel roulant C D 2419 sur matériel roulant C 0) (1 (2 1) (0 D 4510 TVA sur ventes C D 550 Banque C (2 2) D 663 Moins-values sur réalisation d actifs immobilisés C 2) N Date N PCMN D C INTITULÉS DES COMPTES MONTANTS Libellés Débit Crédit sur Matériel roulant À Matériel roulant Banque Moins-values sur réalisation d actifs immobilisés À Matériel roulant TVA sur ventes

16 f. Exercice résolu L entreprise a acquis en début de l exercice comptable du mobilier de bureau pour la somme de ) Sachant que la durée de vie probable de ce mobilier est de 10 ans, présentez le tableau d amortissement en cas : 1. d amortissement linéaire ; 2. d amortissement dégressif. 2) Comptabilisez l amortissement en fin d exercice d après la méthode linéaire dans les comptes et sous forme d articles au livre journal. 3) L entreprise a choisi l amortissement linéaire. Après quatre ans, elle revend le mobilier pour la somme de TVA 21%. 1) Calcul du taux d amortissement et de l annuité : Valeur d acquisition : Durée de vie probable : 10 ans Taux d amortissement linéaire : 100 / 10 = 10 % Annuité = 10 % de = Taux d amortissement dégressif : 2 x taux linéaire = 2 x 10 % = 20 % TABLEAU D AMORTISSEMENT MÉTHODE LINÉAIRE Années Valeur à amortir Taux annuels = annuités cumulés Valeur résiduelle = valeur comptable % % % % % % % % % %

17 COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Série 17 Leçon 17 TABLEAU D AMORTISSEMENT MÉTHODE DÉGRESSIVE Années Valeur à amortir Taux annuels = annuités cumulés Valeur résiduelle = valeur comptable % % % % % % % % ) Comptabilisation de l amortissement, sur base de la méthode linéaire : D 240 Mobilier C D 2409 sur mobilier C D 6302 Dotations aux amortissements C VI (1 1) N Date N PCMN D C INTITULÉS DES COMPTES MONTANTS Libellés Débit Crédit Dotations aux amortissements sur immobilisations corporelles 3.000, À sur mobilier Amortissement mobilier de bureau 3.000,00 15

18 3) Revente du mobilier après quatre ans pour la somme de TVA 21%. D 240 Mobilier C D 2409 Amortissement sur mobilier C 0) (1 (2 1) (0 D 4510 TVA sur ventes C D 550 Banque C (2 2) D 763 Plus-values sur réalisation d actifs immobilisés C (2 N Date N PCMN D C INTITULÉS DES COMPTES MONTANTS Libellés Débit Crédit Amortissement sur mobilier À Mobilier Banque À Mobilier TVA sur ventes Plus-values sur réalisation d actifs immobilisés

19 COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Série 17 Leçon 17 SYNTHÈSE Chaque année, en fin d exercice, l entreprise doit mettre sa comptabilité en concordance avec la réalité sur base de l inventaire. Les actifs immobilisés, c est-à-dire les immobilisations, se déprécient avec le temps. Cette perte de valeur est due à l usure ou à l obsolescence. L amortissement est la constatation comptable de la dépréciation réelle d une immobilisation dont la durée de vie est limitée dans le temps. Le rôle des amortissements est de : faire apparaître au bilan la valeur réelle du bien. étaler sur plusieurs années la charge de l usure. permettre une forme d autofinancement. permettre d évaluer de façon exacte le résultat de l entreprise. Il existe deux méthodes d amortissement admises fiscalement : La méthode d amortissement linéaire. Cette méthode d amortissement consiste à amortir, chaque année, un montant constant représentant un certain pourcentage, appelé le taux d amortissement, de la valeur d acquisition du bien à amortir. Autrement dit, la valeur du bien est diminuée chaque année de la même somme appelée, l annuité d amortissement. La méthode d amortissement dégressive. L amortissement est plus important les premières années et décroît chaque année. Méthode : Le taux normal d amortissement linéaire est doublé. Le taux d amortissement est appliqué sur le solde restant à amortir, c est-àdire sur la valeur comptable. Lorsque le montant annuel d amortissement dégressif est inférieur au montant d amortissement linéaire, on applique à nouveau l amortissement linéaire. Le taux d amortissement est fixé en fonction de la dépréciation probable subie par l immobilisation, soit par l usure ou l obsolescence (dépréciation suite à des progrès technologiques). Il dépend de la durée de vie probable du bien. Du point de vue comptable, l amortissement entraîne deux conséquences : la diminution de la valeur comptable du bien amorti : le compte qui porte le même numéro que le compte d immobilisé concerné ajouté d un 9 sera donc crédité. une charge : le compte de charge : «6302 Dotations aux amortissements sur immobilisations corporelles» sera débité. En cas de revente d un bien partiellement amorti, nous devons d abord transférer le montant des amortissements cumulés vers le compte d immobilisation. Si le montant de la vente est supérieur à la valeur comptable, il y a plus-value. Si le montant de la vente est inférieur à la valeur comptable, il y a moins-value. 17

20 NOTIONS ESSENTIELLES DE LA LEÇON Inventaire Écritures de régularisation Actifs immobilisés Emplois patrimoniaux Dépréciation Usure Obsolescence Durée économique d utilisation Amortissement Biens amortissables Amortissement linéaire Amortissement dégressif Taux d amortissement Annuité d amortissement Valeur à amortir annuels Amortissement cumulés Valeur comptable Valeur résiduelle Comptes correctifs Comptes «sur» Compte «Dotations aux amortissements sur immobilisations corporelles» Plus-values sur réalisation d actifs immobilisés Moins-values sur réalisation d actifs immobilisés 18

21 COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Série 17 Leçon 17 TEST D AUTOCONTRÔLE 1) L amortissement consiste à répartir le coût de toute valeur active en l étalant sur une période correspondant à sa durée de vie probable. VRAI FAUX 2) La valeur comptable d une immobilisation est la valeur d acquisition diminuée des amortissements ou réductions de valeurs. VRAI FAUX 3) Le taux d amortissement est fonction de la durée de vie probable du bien à amortir. VRAI FAUX 4) Quels sont les facteurs qui influencent la dépréciation des valeurs immobilisées dans l entreprise? a) L usure des immobilisations b) La mode c) Le renouvellement et le perfectionnement des techniques d) Le résultat de l entreprise 5) L annuité d amortissement linéaire est égale : a) Au taux d amortissement multiplié par la valeur comptable. b) Au taux d amortissement multiplié par la valeur d acquisition de l immobilisation. c) À la valeur d acquisition divisée par le taux d amortissement. d) À la valeur comptable divisée par le taux d amortissement. 6) L amortissement représente une charge et une diminution d une valeur de l actif. VRAI FAUX 7) La diminution de la valeur du bien amorti s enregistre au crédit du compte immobilisé concerné. VRAI FAUX 19

22 8) Quel sera le taux d amortissement d une machine d une valeur de et dont la durée de vie probable est de 8 ans? Quelle sera l annuité d amortissement linéaire? 9) Achat d un ordinateur pour 2.000, la durée de vie probable est de cinq ans, la méthode d amortissement dégressif sera appliquée. Présentez le tableau d amortissement. 10) L entreprise revend l ordinateur de l exercice précédent après deux ans pour TVA 21 %. 20

23 COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Série 17 Leçon 17 TRAVAIL À ENVOYER L entreprise possède un camion dont la valeur d acquisition est de ) Présentez le tableau d amortissement, sachant que la durée de vie du camion est estimée à cinq ans et que l entreprise a choisi la méthode d amortissement linéaire. 2) Après trois ans, l entreprise revend le camion pour TVA 21 %. Enregistrez la vente sous forme d article au livre journal. 21

24 SOLUTIONS DU TEST D AUTOCONTRÔLE 1) La réponse correcte est : FAUX Il n y a que les actifs immobilisés dont la durée de vie est limitée dans le temps qui peuvent être amortis. 2) La réponse correcte est : VRAI 3) La réponse correcte est : VRAI Le taux d amortissement est égal à 100 % divisé par le nombre d années d utilisation du bien. 4) Les réponses correctes sont : a - b -c Les amortissements doivent être actés quel que soit le résultat de l entreprise, donc même en cas de perte,, car la comptabilité doit refléter la réalité. 5) La réponse correcte est : b L annuité d amortissement linéaire est égale au taux d amortissement multiplié par la valeur d acquisition de l immobilisation. 6) La réponse correcte est : VRAI 7) La réponse correcte est : FAUX La diminution de la valeur du bien amorti s enregistre au crédit d un compte qui porte toujours le même numéro que le compte immobilisé concerné ajouté d un 9. ex : «2419 Amortissement sur matériel roulant». 8) La réponse correcte est : Valeur d acquisition : Durée de vie probable : 8 ans Taux d amortissement : 100 % x 8 ans = 12.5 % Annuité d amortissement : x 12.5 % = ) La réponse correcte est : Valeur d acquisition : Durée de vie probable : 5 ans Taux d amortissement linéaire : 100 % / 5 ans = 20 % Taux d amortissement dégressif = 2 x 20 % = 40 % 22

25 COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Série 17 Leçon 17 TABLEAU D AMORTISSEMENT DÉGRESSIF Années Valeur à amortir Taux annuels = annuités cumulés Valeur résiduelle = valeur comptable % % % ) Comptabilisation de la vente de l ordinateur après 2 ans pour TVA 21%. : D 240 Matériel de bureau C D 2409 Amortissement sur matériel de bureau C VI (1 (2 1) VI D 4510 TVA sur ventes C D 550 Banque C 105 (2 2) 605 D 663 Moins-values sur réalisation d actifs immobilisés C 2) 220 N Date N PCMN D C INTITULÉS DES COMPTES MONTANTS Libellés Débit Crédit sur matériel de bureau À Matériel de bureau Banque Moins-values sur réalisation d actifs immobilisés À Matériel de bureau TVA sur ventes

26 Communauté française de Belgique ENSEIGNEMENT A DISTANCE COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Série 17 Corrigé 17 SÉRIE 17 Valeur d acquisition : Durée de vie probable : 5 ans Taux d amortissement : 100 %/ 5 = 20 % Annuité = 20 % de = TABLEAU D AMORTISSEMENT - MÉTHODE LINÉAIRE Années Valeur à amortir Taux annuels = annuités cumulés Valeur résiduelle = valeur comptable % % % % % Comptabilisation de la vente du camion après trois ans N Date N PCMN D C INTITULÉS DES COMPTES MONTANTS Libellés Débit Crédit sur matériel roulant À Matériel roulant Banque À Matériel roulant TVA sur ventes Plus-values sur réalisation d actifs immobilisés

COURS 470 Série 09. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 09. Comptabilité Générale COURS 470 Série 09 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

COURS 470 Série 07. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 07. Comptabilité Générale COURS 470 Série 07 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

COURS 470 Série 19. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 19. Comptabilité Générale COURS 470 Série 19 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

L amortissement des immobilisations

L amortissement des immobilisations L amortissement des immobilisations Une entreprise qui souhaite acquérir une immobilisation a plusieurs possibilités de financement : Elle puise dans ses fonds propres pour s autofinancer Elle recourt

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 20 : LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 20 : LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION 1. PRINCIPES COMPTABILITE GENERALE ETAPE 20 : LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION Certaines immobilisations se déprécient de manière continue, irréversible, avec le temps : usure, obsolescence. Les amortissements

Plus en détail

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION. Classe de terminale technologique hôtellerie IMMOBILISATIONS. 1/3 l amortissement linéaire

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION. Classe de terminale technologique hôtellerie IMMOBILISATIONS. 1/3 l amortissement linéaire FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION Classe de terminale technologique hôtellerie L AMORTISSEMENT DES IMMOBILISATIONS 1/3 l amortissement linéaire OBJECTIF DU DOSSIER : «ETRE CAPABLE D ETABLIR LE PLAN

Plus en détail

Comptabilité Générale II

Comptabilité Générale II Université IBN ZOHR Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales Agadir Economie et Gestion Semestre 2 Sections G H I Comptabilité Générale II Mohamed LAABOUBI Année universitaire 2014-2015

Plus en détail

LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES

LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES I. Les achats d immobilisations Les immobilisations sont des biens matériels et immatériels qui sont achetés par l entreprise afin de servir de façon durable à son exploitation

Plus en détail

le document justificatif (facture, avoir, reçu, relevé, ticket ) l activité de l entreprise qui est à l origine de l opération.

le document justificatif (facture, avoir, reçu, relevé, ticket ) l activité de l entreprise qui est à l origine de l opération. Le Système d Information Comptable 6 Le traitement des informations comptables 6.1 L information comptable L information comptable externe comporte : la date (le jour de l événement comptable) la nature

Plus en détail

COURS 470 Série 08. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 08. Comptabilité Générale COURS 470 Série 08 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Sommaire PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Thème 1 Les notions de patrimoine et d activité de l entreprise 15 1 Bilan de départ simplifié 15 2 Bilans successifs et détermination

Plus en détail

Le principe de prudence : Les amortissements

Le principe de prudence : Les amortissements Le principe de prudence : Les s Chapitre 13 Introduction La mise en situation comprend 5 parties I Le principe de prudence II L III Plan d IV Enregistrement V Les cessions d immobilisations Il faut garder

Plus en détail

Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Semestre II Matière : Comptabilité Générale II Pr.

Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Semestre II Matière : Comptabilité Générale II Pr. Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Semestre II Matière : Comptabilité Générale II Pr. EJBARI Abdelbar LES AMORTISSEMENTS Définitions et Notions L entreprise doit, dans le

Plus en détail

COURS 470 Série 03. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 03. Comptabilité Générale COURS 470 Série 03 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

COURS 470 Série 04. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 04. Comptabilité Générale COURS 470 Série 04 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

Les travaux de fin de gestion Ecritures d inventaire Séquence 2 Opérations relatives aux immobilisations

Les travaux de fin de gestion Ecritures d inventaire Séquence 2 Opérations relatives aux immobilisations Les travaux de fin de gestion Ecritures d inventaire Séquence 2 Opérations relatives aux immobilisations Sommaire Opérations d inventaire Rappels sur la notion d immobilisation Les amortissements Les dépréciations

Plus en détail

COURS 470 Série 20. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 20. Comptabilité Générale COURS 470 Série 20 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE COMPTABILITÉ GÉNÉRALE -

Plus en détail

L AMORTISSEMENT DÉGRESSIF ET LA DÉPRÉCIATION DES IMMOBILISATIONS

L AMORTISSEMENT DÉGRESSIF ET LA DÉPRÉCIATION DES IMMOBILISATIONS 13 DOSSIER 2 L AMORTISSEMENT DÉGRESSIF ET LA DÉPRÉCIATION DES IMMOBILISATIONS SARL LAURIQUE Ravalement de façades 19 place de Gavarnie 65110 CAUTERETS Cette entreprise termine son exercice comptable tous

Plus en détail

Comptabilité Générale - Résumé blocus 08. 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats,

Comptabilité Générale - Résumé blocus 08. 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats, Comptabilité Générale - Résumé blocus 08 1. Chapitres 1,2,3 : Bilan, Compte de résultats, Fonds de tiers = Provisions + Dettes. Fonds de tiers à long terme = Provisions + Dettes à plus d un an. Capitaux

Plus en détail

CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE

CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE La comptabilité financière d une entreprise s organise de la façon suivante : PIECES JUSTIFICATIVES Factures, pièce de caisse, livre de paye,

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS. Définition. Base d amortissement. Amortissement linéaire

LES AMORTISSEMENTS. Définition. Base d amortissement. Amortissement linéaire LES AMORTISSEMENTS Définition L amortissement est la constatation comptable de la dépréciation d un bien. Cette dépréciation résulte de l usure (diminution physique) ou de l obsolescence du bien (vieillissement

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS I- NOTION D AMORTISSEMENT

LES AMORTISSEMENTS I- NOTION D AMORTISSEMENT LES AMORTISSEMENTS I- NOTION D AMORTISSEMENT La plupart des immobilisations corporelles qui figurent à l actif de l entreprise se déprécient soit à cause de l usure qu elles subissent (c est le cas des

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS LINÉAIRES

LES AMORTISSEMENTS LINÉAIRES LES AMORTISSEMENTS LINÉAIRES Les amortissements correspondent à la perte de valeur d'une immobilisation due à son usure ou son obsolescence. 1- COMPTABILISATION DE LA DOTATION ANNUELLE Compte Dotations

Plus en détail

CHAPITRE 5 L AMORTISSEMENT DEGRESSIF

CHAPITRE 5 L AMORTISSEMENT DEGRESSIF CHAPITRE 5 L AMORTISSEMENT DEGRESSIF Afin de présenter les comptes annuels de la SARL MACCABI dont il est le comptable, M. Magee a commencé à réaliser, dés le 31/12, les travaux d inventaire. Il vous demande

Plus en détail

ENREGISTREMENTS COMPTABLES DES FLUX RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L'ENTREPRISE

ENREGISTREMENTS COMPTABLES DES FLUX RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L'ENTREPRISE ENREGISTREMENTS COMPTABLES DES FLUX RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L'ENTREPRISE Rappels des cours précédents : Tout flux réel ou financier doit être enregistré en comptabilité. Les enregistrements

Plus en détail

L E S A M O R T I S S E M E N T S. www.bassam.be.ma. Ce type d amortissement répartie de manière égale les dépréciations sur la durée de vie du bien.

L E S A M O R T I S S E M E N T S. www.bassam.be.ma. Ce type d amortissement répartie de manière égale les dépréciations sur la durée de vie du bien. I L E S A M O R T I S S E M E N T S I - NOTIONS GENERALES : A - Définition : L amortissement d un emprunt correspond à un remboursement d argent. L amortissement désigne également l étalement d un coût

Plus en détail

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT UFR SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES COURS DE GESTION ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 INTERVENANT : Isabelle Kei Boguinard THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT SENS ET PORTEE DE L ETUDE

Plus en détail

Première partie : Les travaux d inventaire. Fiches Mr Cisternino : Les travaux d inventaire 1 / 24

Première partie : Les travaux d inventaire. Fiches Mr Cisternino : Les travaux d inventaire 1 / 24 Première partie : Les travaux d inventaire Fiches Mr Cisternino : Les travaux d inventaire 1 / 24 Premier dossier : Les activités liées aux immobilisations et à leurs amortissements Chapitre 1 : Les travaux

Plus en détail

CHAPITRE 3 L AMORTISSEMENT LINEAIRE

CHAPITRE 3 L AMORTISSEMENT LINEAIRE CHAPITRE 3 L AMORTISSEMENT LINEAIRE Afin de présenter les comptes annuels de la SARL MACCABI dont il est le comptable, M. Magee a commencé à réaliser, dés le 31/12, les travaux d inventaire. Il vous demande

Plus en détail

Chapitre 9 : Amortissement des immobilisations.

Chapitre 9 : Amortissement des immobilisations. Économie et management. Analyse comptable. 2013-2014 Chapitre 9 : Amortissement des immobilisations. Sylvie Gerbaix. I _ Acquisition des immobilisations. 1 _ Exemple. Acquisition d'un matériel. Valeur

Plus en détail

COMPTES ET CLASSES IUT GRENOBLE FEVRIER 2013. OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr

COMPTES ET CLASSES IUT GRENOBLE FEVRIER 2013. OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr COMPTES ET CLASSES IUT GRENOBLE FEVRIER 2013 OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr Vocabulaire : Débiter un compte signifie inscrire une somme au débit de ce compte Créditer un compte

Plus en détail

Eléments de cours Régularisation des charges et produits Provisions pour dépréciation

Eléments de cours Régularisation des charges et produits Provisions pour dépréciation Comptabilité générale Semestre 2 Tronc commun Gestion/Logistique/Informatique Eléments de cours Régularisation des charges et produits Provisions pour dépréciation REGULARISATION DES COMPTES DE CHARGES

Plus en détail

ENREGISTREMENTS COMPTABLES RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L ENTREPRISE

ENREGISTREMENTS COMPTABLES RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L ENTREPRISE ENREGISTREMENTS COMPTABLES RELATIFS AUX OPERATIONS REALISEES PAR L ENTREPRISE Rappels des cours précédents : Tout flux réel ou financier doit être enregistré en comptabilité. Les enregistrements se font

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif

UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DCG session 2008 UE9 Introduction à la comptabilité Corrigé indicatif DOSSIER 1 - OPÉRATIONS ÉCONOMIQUES COURANTES A. OPÉRATIONS DIVERSES. A l aide de l annexe 1, comptabiliser au journal de la SARL PROGOLF

Plus en détail

3- Les amortissements

3- Les amortissements PARTIE I : Les travaux de fin d exercice 3- Les amortissements 3-1 Généralités sur les amortissements 3-1-1 Définition : Certaines immobilisations se déprécient de manière continue, certaine, irréversible,

Plus en détail

L INVESTISSEMENT. 1-Les différents types d investissements. On distingue 4 types d investissements :

L INVESTISSEMENT. 1-Les différents types d investissements. On distingue 4 types d investissements : L INVESTISSEMENT L investissement est le placement de sommes importantes par rapport à l activité courante d exploitation, dans un but d en retirer des bénéfices ou des économies. L investissement se distingue

Plus en détail

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE Fiche technique réglementaire Version du 18 juillet 2008 COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE 1. DEFINITION La comptabilité peut être définie comme une technique normalisée d enregistrement des flux (achats

Plus en détail

Ecritures d inventaire

Ecritures d inventaire Date début :.. Date fin : Problématique : L exercice comptable découpe la vie de l entreprise. A chaque fin d exercice, il est nécessaire de procéder à un inventaire comptable qui permettra d élaborer

Plus en détail

1 Introduction à la comptabilité des entreprises et à la lecture des états financiers 1.1 Préambule : la formation des comptes annuels

1 Introduction à la comptabilité des entreprises et à la lecture des états financiers 1.1 Préambule : la formation des comptes annuels 1 Introduction à la comptabilité des entreprises et à la lecture des états financiers 1.1 Préambule : la formation des comptes annuels L objectif principal de ce premier chapitre est de vous initier à

Plus en détail

COURS 470 Série 11. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 11. Comptabilité Générale COURS 470 Série 11 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

COURS 470 Série 02. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 02. Comptabilité Générale COURS 470 Série 02 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

Module 2 : les opérations courantes

Module 2 : les opérations courantes Comptabilité financière A1 A2 Module 2 : les opérations courantes Chapitre 4 : La taxe sur la valeur ajoutée Chapitre 5 : Les achats et les ventes Chapitre 6 : Les charges de personnel Chapitre 7 : Les

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS : CALCULS ENREGISTREMENTS

LES AMORTISSEMENTS : CALCULS ENREGISTREMENTS LES AMORTISSEMENTS : CALCULS ENREGISTREMENTS PRESENTATION DES MODES D AMORTISSEMENT Exemple 1 : CAS D UN AMORTISSEMENT VARIABLE On acquiert le 04/08/N une machine-outil pour une valeur HT de. Cette machine,

Plus en détail

Chapitre 15 La détermination du résultat et l établissement des comptes annuels

Chapitre 15 La détermination du résultat et l établissement des comptes annuels Chapitre 15 La détermination du résultat et l établissement des comptes annuels Introduction La mise en situation comprend 2 parties : I La détermination et l imposition du résultat II Les comptes de synthèse

Plus en détail

Pratique du Droit et du système comptable OHADA

Pratique du Droit et du système comptable OHADA Jacques Njampiep Pratique du Droit et du système comptable OHADA Volume 1 : Solutions aux Exercices & Etudes de cas de Comptabilité générale Editions ECC/RFA Du même auteur Déjà parus : Pratique du Droit

Plus en détail

L E S A M O R T I S S E M E N T S

L E S A M O R T I S S E M E N T S I - NOTIONS GENERALES : A - Définition : L E S A M O R T I S S E M E N T S L amortissement d un emprunt correspond à un remboursement d argent. L amortissement désigne également l étalement d un coût ou

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION

LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION Les travaux d inventaire : les amortissements pour dépréciation Page 1 LES AMORTISSEMENTS POUR DEPRECIATION L'amortissement est la constatation comptable de la perte définitive de valeur que subissent

Plus en détail

Chap 10 : Le financement des investissements

Chap 10 : Le financement des investissements I. Le financement interne A. Les amortissements Chap 10 : Le financement des investissements Les amortissements concernent les immobilisations corporelles sauf les terrains, les fonds de commerce et les

Plus en détail

P6C10 Le financement externe de l entreprise

P6C10 Le financement externe de l entreprise P6C10 Le financement externe de l entreprise I. Les emprunts indivis Emprunts indivis : souscrit par une seule personne juridique. Emprunt obligataire : souscrit par plusieurs personnes juridiques (hors

Plus en détail

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE Qu est ce que la comptabilité? La comptabilité est un ensemble d enregistrement, de traitement, au niveau interne elle permet aux dirigeants de faire des choix.

Plus en détail

Comptabilité. 4- Les provisions

Comptabilité. 4- Les provisions 4- Les provisions 4-1 Définition : En vertu du principe de prudence : - Les produits ne sont pris en compte que s ils sont définitivement acquis à l entreprise ; - Les charges sont comptabilisées dès lors

Plus en détail

L AMORTISSEMENT III NOUVEAUTE AVEC L INSTRUCTION CODIFICATRICE M9.6

L AMORTISSEMENT III NOUVEAUTE AVEC L INSTRUCTION CODIFICATRICE M9.6 L AMORTISSEMENT I DEFINITION L amortissement est la constatation comptable de l amoindrissement de la valeur d un élément d actif sur sa durée probable de vie. Les immobilisations demeurent les éléments

Plus en détail

Filière : Sciences économiques Matière : Comptabilité

Filière : Sciences économiques Matière : Comptabilité 0202 Filière : Sciences économiques Matière : Comptabilité I PROGRAMME 1 ère PARTIE : LES TRAVAUX DE FIN D EXERCICE ص 0 من 00 PROGRAMME RECOMMANDATIONS & PRÉCISIONS 1. INTRODUCTION AUX TRAVAUX DE FIN D

Plus en détail

Partie I : Les travaux de fin d exercice 3- Les amortissements

Partie I : Les travaux de fin d exercice 3- Les amortissements Partie I : Les travaux de fin d exercice 3- Les amortissements 3-1 Généralités sur les amortissements ü Définition : L amortissement correspond à la perte de la valeur jugée irréversible en raison du temps,

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES

LES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES LES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES L'ETUDE DES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES NE FIGURE PAS DANS LE REFERENTIEL DES BACCALAUREAT PROFESSIONNEL. L'amortissement dérogatoire ne correspond pas à l objet normal

Plus en détail

Le tableau de financement

Le tableau de financement 1 ORGANISATION COMPTABLE Le tableau de financement Par Abderraouf YAICH Très souvent, le chef d entreprise s étonne des évolutions disconcordantes de ses résultats qui enregistrent une augmentation de

Plus en détail

INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ. DCG - Session 2008 Corrigé indicatif

INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ. DCG - Session 2008 Corrigé indicatif INTRODUCTION À LA COMPTABILITÉ DCG - Session 2008 Corrigé indicatif DOSSIER 1 - OPÉRATIONS ÉCONOMIQUES COURANTES A. OPÉRATIONS DIVERSES A l aide de l annexe 1, comptabiliser au journal de la SARL PROGOLF

Plus en détail

Manuel de formation «initiation à la comptabilité» MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS.

Manuel de formation «initiation à la comptabilité» MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS. MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS Sommaire INTRODUCTION PARTIE 1 INITIATION A LA COMPTABILITE 1- règles de base de la comptabilité 2- l activité courante de l

Plus en détail

Parc des Bois de Grasse - 1 rue Louison Bobet - 06130 GRASSE

Parc des Bois de Grasse - 1 rue Louison Bobet - 06130 GRASSE OPERATIONS DE FIN D EXERCICE COMPTABLE Sommaire L INVENTAIRE... 2 LA DETERMINATION DES CHARGES ET DES PROVISIONS... 3 LES IMMOBILISATIONS... 3 LES AMORTISSEMENTS... 4 LES PROVISIONS POUR DEPRECIATION...

Plus en détail

I. Comptabilité générale

I. Comptabilité générale I. Comptabilité générale I.A. Documents de la comptabilité générale : Le bilan Le bilan est un document de synthèse qui récapitule à un moment donné le total des emplois et le total des ressources. Selon

Plus en détail

Le système comptable. Le système comptable Obligations légales. Le système comptable Obligations légales

Le système comptable. Le système comptable Obligations légales. Le système comptable Obligations légales Obligations légales Plan comptable Les documents de synthèse Obligations légales Obligation de tenir une comptabilité : tout commerçant doit tenir une comptabilité de ses recettes et dépenses. il doit

Plus en détail

RAPPEL : LE PRINCIPE DE PRUDENCE (Article 120-3 du Plan Comptable Général)

RAPPEL : LE PRINCIPE DE PRUDENCE (Article 120-3 du Plan Comptable Général) CHAPITRE8 LE PRINCIPE DE PRUDENCE LES DEPRECIATIONS ET LES PROVISIONS RAPPEL : LE PRINCIPE DE PRUDENCE (Article 120-3 du Plan Comptable Général) «La comptabilité est établie sur la base d appréciations

Plus en détail

DOSSIER 1 RÉPARTITION DE BÉNÉFICES

DOSSIER 1 RÉPARTITION DE BÉNÉFICES DCG session 2012 UE10 Comptabilité approfondie Corrigé indicatif DOSSIER 1 RÉPARTITION DE BÉNÉFICES 1. Expliquer la raison pour laquelle la constitution d une réserve légale est obligatoire et rappeler

Plus en détail

Les immobilisations. Laurent Dorey

Les immobilisations. Laurent Dorey Laurent Dorey Mardi 24 Mars 2015 Programme : Introduction La notion d inventaire Objectifs des travaux d inventaire Phases de travaux d inventaire Tableau des immobilisations Tableau des amortissements

Plus en détail

INITIATION A LA COMPTABILITE GENERALE

INITIATION A LA COMPTABILITE GENERALE INITIATION A LA COMPTABILITE GENERALE SOMMAIRE... 5 Première partie : LES FONDEMENTS DU SYSTEME COMPTABLE Chapitre 1 : LE BILAN DE L'ENTREPRISE 9 I. L'ENTREPRISE... 9 II. LE PATRIMOINE... 10 1. Définition...

Plus en détail

Exercices en comptabilité générale

Exercices en comptabilité générale Exercices en comptabilité générale Exercice 1 : Cas Eval : immobilisation acquise par voie d échange Au mois de mars, le président d Eval a déjeuné avec le dirigeant de la société Moineau, entreprise voisine

Plus en détail

Introduction à la Comptabilité Générale des Entreprises

Introduction à la Comptabilité Générale des Entreprises Introduction à la Comptabilité Générale des Entreprises Structure du cours Introduction à la comptabilité Comptabilité générale et comptabilité analytique: Objectifs, définition et champ d action Du patrimoine

Plus en détail

S.A W T ~~~~~~ PLAQUETTE DES COMPTES AU 31/03/2011

S.A W T ~~~~~~ PLAQUETTE DES COMPTES AU 31/03/2011 S.A W T ~~~~~~ PLAQUETTE DES COMPTES AU 31/03/2011 S.A W T 16 avenue Charles DE GAULLE 31130 BALMA Sommaire BILAN ET COMPTE DE RESULTAT 2 SOLDES INTERMEDIAIRES DE GESTION 16 ANNEXE 18 LIASSE FISCALE 26

Plus en détail

NORMES IFRS LES AMORTISSEMENTS Page 1 sur 6

NORMES IFRS LES AMORTISSEMENTS Page 1 sur 6 LES AMORTISSEMENTS 1. DEFINITION Règlement n 2002-10 du CRC Article 322.1 3. Le montant amortissable d un actif est sa valeur brute sous déduction de sa valeur résiduelle. L amortissement d un actif est

Plus en détail

Planning des cours. Comptabilité II. Quelques règles du jeu. Système d'évaluation. Ponctualité Pas de pause élastique Calculatrice Travail régulier

Planning des cours. Comptabilité II. Quelques règles du jeu. Système d'évaluation. Ponctualité Pas de pause élastique Calculatrice Travail régulier Comptabilité II Thomas Jeanjean jeanjean@hec.fr Bureau 47, 7286 Planning des cours Cours Partie 1: Introduction et rappels (3 h) Partie 2: Politique et actualité comptable (6 h) Partie 3: Opérations de

Plus en détail

Compte de résultat simplifié de l'entreprise "Image et son" au 31/12/2013. Produits. Produits exceptionnels

Compte de résultat simplifié de l'entreprise Image et son au 31/12/2013. Produits. Produits exceptionnels Première STMG Sciences de gestion Thème 3 : Gestion et création de Valeur Chapitre 2 : Les différentes formes de valeur Séquence 1 : La valeur financière COMMENT LA GESTION D UNE ORGANISATION CONTRIBUE-T-ELLE

Plus en détail

L apport d une créance en présence d un passif net 1

L apport d une créance en présence d un passif net 1 L apport d une créance en présence d un passif net 1 Claude Janssens Expert-comptable, analyste financier et économiste d entreprises Comme dans le numéro 4/2007, nous allons vous présenter un exemple

Plus en détail

Chapitre 1. La mise en œuvre du système d information comptable.

Chapitre 1. La mise en œuvre du système d information comptable. Chapitre 1 La mise en œuvre du système d information comptable. L analyse des opérations économiques Missions et rôle de la comptabilité Le système comptable Droit et comptabilité Une entreprise est une

Plus en détail

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION DUT GEA IMMOBILISATIONS. 2/3 l amortissement dégressif OBJECTIF DU DOSSIER :

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION DUT GEA IMMOBILISATIONS. 2/3 l amortissement dégressif OBJECTIF DU DOSSIER : FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION DUT GEA L AMORTISSEMENT DES IMMOBILISATIONS 2/3 l amortissement dégressif OBJECTIF DU DOSSIER : «ETRE CAPABLE D ETABLIR LE PLAN D AMORTISSEMENT D UNE IMMOBILISATION

Plus en détail

Examen de baccalauréat 2004,

Examen de baccalauréat 2004, Examen de baccalauréat 2004, Sciences économiques et droit (partie comptabilité et gestion) (durée 4h) Matériel autorisé : calculatrice de poche Structure de l examen durée prévisible points attribués

Plus en détail

Les nouvelles normes comptables : les actifs

Les nouvelles normes comptables : les actifs Les nouvelles normes comptables : les actifs Les objectifs de la mesure Maintenir la conformité de la comptabilité des SPIC locaux au plan comptable général, prescrite par le CGCT. Affiner la détermination

Plus en détail

Les écritures de régularisation Les travaux relatifs aux stocks

Les écritures de régularisation Les travaux relatifs aux stocks Chapitre VI Les écritures de régularisation Les travaux relatifs aux stocks Introduction A la fin d un exercice comptable, la nouvelle situation de l entreprise doit être résumée dans un nouveau bilan.

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 21 : LES PROVISIONS POUR DEPRECIATION

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 21 : LES PROVISIONS POUR DEPRECIATION COMPTABILITE GENERALE ETAPE 21 : LES PROVISIONS POUR DEPRECIATION Elles constatent les moins-values potentielles des immobilisations, des stocks, des créances ou des titres : pertes de valeurs réversibles,

Plus en détail

Chapitre 14 Le principe de prudence : Les dépréciations et les provisions

Chapitre 14 Le principe de prudence : Les dépréciations et les provisions Chapitre 14 Le principe de prudence : Les dépréciations et les provisions Introduction La mise en situation comprend 5 parties : I Les dépréciations d actif Dépréciation de l actif Dépréciations des terrains

Plus en détail

4. La méthode comptable

4. La méthode comptable 4. La méthode comptable ACC3001 Comptabilité d entreprise Jennifer Malet Définitions Flux : grandeur économique correspondant à la circulation de produits, de services, de revenus, de monnaie, entre agents

Plus en détail

Filière : Sciences économiques Matière : Comptabilité

Filière : Sciences économiques Matière : Comptabilité آتابة الدولة المكلفة بالتعليم المدرسي الا طار المرجعي للامتحان الموحد الوطني للبكالوريا شعبة العلوم الاقتصادية والتدبير: مسلك العلوم الاقتصادية المادة: المحاسبة Filière : Sciences économiques Matière :

Plus en détail

LE PRINCIPE DE PRUDENCE : LES AMORTISSEMENTS

LE PRINCIPE DE PRUDENCE : LES AMORTISSEMENTS CHAPITRE 7 LE PRINCIPE DE PRUDENCE : LES AMORTISSEMENTS RAPPELS SUR LE PRINCIPE DE PRUDENCE Article L 123-14 du Code de commerce «La comptabilité est basée sur des principes qui permettent de produire

Plus en détail

LES AJUSTEMENTS OU REGULARISATIONS DES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS

LES AJUSTEMENTS OU REGULARISATIONS DES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS LES AJUSTEMENTS OU REGULARISATIONS DES COMPTES DE CHARGES ET DE PRODUITS Objectif(s) : o Traitement comptable des régularisations des charges et des produits. Pré-requis : o Principes généraux de la comptabilité,

Plus en détail

PREMIERE PARTIE 5points

PREMIERE PARTIE 5points Lycée secondaire de Haffouz DEVOIR DE CONTROLE N 3 NIVEAU : 3 ème ECONOMIE & GESTION 3 & 1 ANNEE SCOLAIRE 2014-2015 EPREUVE : GESTION 02Heures COEF : 4 Professeurs : HABLI SALAH Première partie : Exercice1

Plus en détail

Programme de Comptabilité Financière Première Année (Semestre 1)

Programme de Comptabilité Financière Première Année (Semestre 1) Classes Préparatoires en Sciences Economiques, Commerciales et Sciences de Gestion Programme de Comptabilité Financière Première Année (Semestre 1) Introduction générale : *Historique et intérêt de la

Plus en détail

Fondamentaux de la Finance L3 Econométrie

Fondamentaux de la Finance L3 Econométrie Fondamentaux de la Finance Travaux dirigés par Rim AYADI 2013-2014 Université Lumière Lyon2 2013/2014-1- Feuille de TD n 1 Exercice1 Sur la base de la balance après inventaire fournie en Annexe 1 pour

Plus en détail

Chapitre 6 : La dépréciation des immobilisations

Chapitre 6 : La dépréciation des immobilisations Comptabilité générale IG 3 Cours et TD : Marie Musard Année 2007-2008 Chapitre 6 : La dépréciation des immobilisations Cours et exercices Note : Ce chapitre étudie la dépréciation des immobilisations corporelles

Plus en détail

CHAPITRE 2 L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS

CHAPITRE 2 L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS CHAPITRE 2 L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS Il s agit d une révision rapide d un cours de première afin de mieux aborder le cours sur les amortissements. Ne seront pas vus l acquisition d immobilisations

Plus en détail

CESSIONS D'ELEMENTS D ACTIF - IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES

CESSIONS D'ELEMENTS D ACTIF - IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES CESSIONS D'ELEMENTS D ACTIF - IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES Objectif(s) : o Conséquences comptables des opérations de cessions, o Aspects fiscaux. Pré-requis : o Maîtrise des amortissements et provisions,

Plus en détail

4 Choix d investissement

4 Choix d investissement cterrier 1/8 26/01/2011 Cours Mathématiques financières Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre

Plus en détail

Préface 3. Avant-propos 5. Cadre général du droit comptable en Belgique 15

Préface 3. Avant-propos 5. Cadre général du droit comptable en Belgique 15 Table des matières Préface 3 Avant-propos 5 Cadre général du droit comptable en Belgique 15 1. Le professionnel comptable et fiscal, le réviseur d entreprises : intervenants privilégiés de la société à

Plus en détail

Comptabilité générale m.ka$h ^^!!

Comptabilité générale m.ka$h ^^!! Journal 1 LE JOURNAL LE JOURNAL, LE GRAND LIVRE, LA BALANCE Au lieu d être présentées dans des comptes schématiques les opérations commerciales sont enregistrées chronologiquement dans un registre appelé

Plus en détail

Quelle durée retenir?

Quelle durée retenir? 5 Quelle durée retenir? C est désormais aux caractéristiques propres de l entreprise qu il convient de se référer pour déterminer la durée et le mode d amortissement d une immobilisation. En pratique,

Plus en détail

VALEUR D UN ELEMENT DU PARC INFORMATIQUE

VALEUR D UN ELEMENT DU PARC INFORMATIQUE VALEUR D UN ELEMENT DU PARC INFORMATIQUE [Texte] Page 1 1 Définitions de certaines notions de comptabilité : - Actif immobilisé : - L actif immobilisé correspond à l actif destiné à rester durablement

Plus en détail

CH X Intérêts composés - Amortissements

CH X Intérêts composés - Amortissements CH X Intérêts composés - Amortissements I) Les intérêts composés : 1) Situation : Un capital de 20 000,00 est placé à un taux d intérêts de 4 % l an pendant 5 ans. Chaque année les intérêts produits viennent

Plus en détail

Questionnaire examen intra SSH5201. Sigle du cours. Identification de l étudiant(e) Nom : Prénom : Signature : Matricule : Groupe :

Questionnaire examen intra SSH5201. Sigle du cours. Identification de l étudiant(e) Nom : Prénom : Signature : Matricule : Groupe : Questionnaire examen intra SSH5201 Sigle du cours Identification de l étudiant(e) Nom : Prénom : Signature : Matricule : Groupe : Sigle et titre du cours Groupe Trimestre SSH5201 Économique de l ingénieur

Plus en détail

COMPTE DE RESULTAT BILAN

COMPTE DE RESULTAT BILAN COMPTE DE RESULTAT COMPTE DE RESULTAT Par définition, il permet de déterminer le résultat financier d une date à une autre. Il résulte de la différence entre les recettes et les dépenses réalisées pendant

Plus en détail

COURS 470 Série 01. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 01. Comptabilité Générale COURS 470 Série 01 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance Editeur responsable : Denis Van Lerberghe Directeur

Plus en détail

Comptabilité générale. Prof. Jean-Pierre Chardonnens

Comptabilité générale. Prof. Jean-Pierre Chardonnens Comptabilité générale Prof. Jean-Pierre Chardonnens Éléments et processus de la comptabilité sont répertoriées dans Les transactions la comptabilité des rapports et les informations sont résumées dans

Plus en détail