7 HtWONS ET 'DEHt EN 117~ ~

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "7 HtWONS ET 'DEHt EN 117~ ~"

Transcription

1 7 HtWONS ET 'DEHt EN 117~ ~ 10 HtWONS ET 'DEHt 1)'HAEf1AN1S 1~fi1.. () % RGP CAM J troun/fnuap

2 Cette publication a été financée en partie par le Fonds des Nations-Unies pour les!'ctivités en matière de Population.

3 1 S 0 H M A I R E Pages Avant-propos Comment le Deuxième Recensement Général de la Population et de l'habitat a-t-il été réalisé? Combien sommes-nous en 1987? Comment se répartit la population par âge? 6 4- Quelle est la situation matrimoniale des personnes âgées de 11 ans et plus? Quel est le niveau d'instruction de la population? Comment la population est-elle occupée? A quoi s'occupent ceux qui travaillent et pour qui travaillent-ils? Combien y a-t-il de personnes par ménage? Comment les ménages sont-ils logés? Quelles autres informations pouvez-vous obtenir? Comment se les procurer? Annexe: Répartition de la population par unit$ administrative Quelques graphiques 24

4 2 AVANT - PROPOS Institué par décret président 1985, le Deuxiène Recensenent Général de l'habitat (2é RGPH) de la République du sur terrain du 14 au 28 avril n /506 du :1 avr Populù.tion et de Ca~ercun s'est déroul Les principaux objectifs v étaient de déterminer: l'effectif de la populat ique; la structure de a popul l' la nationalité et lturelles; p3r cette 8pérat sa rép0rt ion on lon le sexe, caractérist les caractérist de 'habitat. En attendant de se procurer et plus détaillées, ce fascicule généra les sur les principaux démographique d'avril données plus complètes quelques informations du deux iè;ne recensenent

5 1- COMMENT LE DEUXIEME RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION ET DE L'HABITAT A-T-IL ETE REALISE? J 1.1. ORGANISATION Le Deuxième Recensement Général de la Population et de l'habitat (2e RGPH) est placé sous la tutelle du Ministre du Plan et de l'aménagement du Territoire. Un Conseil National, assisté d'un Comité Technique, arrête les orientations générales des actions à entreprendre par le projet. du 2e RGPH. Une Direction Nationale assure l'exécution des travaux 1.. LES PRINCIPALES PHASES Le projet comporte les principales phases suivantes: a)- LES TRAVAUX PREPARATOIRES 1ls ont porté sur la conception, l'élaboration et le test des documents techniques, l'identification et le de tous les sites habit.és, le découpage du territoire nat en unités de dénombrement, le recrutement et la formation du personnel, la sensibilisation de la population. b)- LE DENOMBREMENT Il a eu lieu du 14 au 28 avril 1987, période au cours de laquelle la population a été recensée de maison en maison. Afin de déterminer le taux de couverture du dénombrement, une enquête de contrôle a été mer.ée quelques senaines après cette période. c)- L'EXPLOITATION Elle comporte trois étapes : Le dépouillement manuel à l'issue duauel des résultats provisoires par unité administrative ont été pr.oduits; questionnaires préliminaires de laquelle élaborés. - L'exploitation informatique d'un échantillon de qui a permis d'obtenir rapidement les résultats - L'exploitation informatique les résultats définitifs et exhaustive au ont bout été

6 4 d)- L'ANALYSE Il s'agit à cette étape, d'expliquer et de commenter les résultats obtenus, c'est-à-dire, d'étudier d'une manière approfondie certains aspects tels que la structure par âge, le niveau d'instruction, l'activité économique de la population etc. Cette étape a été précédée de la conception et de l'élaboration des tableaux statistiques. e)- LA PCBLICATION DES RESULTATS Elle se déroule de manière progressive, au fur et à mesure que les travaux d'exploitation et d'analyse avancent. D'abord, illernent premiers résultats provisoires obtenus par manuel ont fait l'objet d'une diffusion Ensuite, chantillon ont ùdministrations, qu'internationaux. les résultats issus de l'exploitation d'un été mis à la diposition de quelques institutior'.s et organismes tant nationaux Enfin, la publication des résultats complets issus de l'exploitation exhaustive des questionnaires a été faite par la ~~uitc:. 1.;. I:ITERVEUTIOilS ET CotlTRIBUTIOtlS Le 2e PGPH a mobil~sé d' importa:1ts moyens humains et matériels. L'exécution du projet a nécessité pour la phase principale de terrain personnes dont 360 contrôleurs, 2812 chefs d'équipec; et 9943 agents recenseurs. Quant à la phase d'exploitation 515 personnes dont 129 agents de saisie et 227 agents de codification ont êtê employés. L'encadrement du personnel de terrain et la supervision des travaux étaient assurés non seulement par le personnel propre au et, mél s <Ju,;si p<1r toutes les autorités administratives, pol tiques et traditionnelles. L'intervention des autorités réligieu es té appréciée pendant l campagne de sensibilisation. Parmi les institutions et organisations étrangères ayant apporté leurs concours techniques au Gouvernement dans le cadre du projet, on peut citer La Corr.mission Economique pour l'afrique, l'institut National de Statistique et des Etudes Economiques de Pari, l'institut de Formation et de Recherche Démogr~phiques de Yaoundé, U.S Bureau of the Census. Les moyens de déplacement étaient composés de 68 véhicules, plus de JGO cyclocjoteurs, près de 800 bicyclettes,

7 5 complétés par un hélicoptère, des zodiacs et des sea-trucks mis à la disposition du projet le Ministère de la Défense pendant le dénombrement. Le parc matériel informatique comprenait 68 micro-ordinateurs et des équipements connexes. Le financement du projet a été rendu possible aux efforts du Gouvernement Camerounais et à la contribution Fonds des Nations-Unies pour les Ac ti vi tés en matière de Population. Cette dernière contribution a surtou~ permis le financement des équipements informatiques, la formation du personnel et la prise en charge des salaires d'une partie du personnel temporaire d 1 exploitation. 2- COMBIF~ SOMMES-NOUS EN 1987? Au mois d 1 avril 1987, la population de la République du Cameroun s'élève à habitants dont 49,2% d'hommes et 50,8% de femmes soit près de 97 hommes pour 100 femmes. Dans cette population, près de 3 personnes sur 100 sont des étrangers et sur 100 étrangers résidant au Cameroun, 94 sont des Africains. La densité observée est un peu plus de 22 habitants au km2. Entre 1976 et 189, la population du Cameroun a augmenté de personnes en chiffre absolu, soit. un taux d'accroissement annuel moyen de 2,9%. A ce taux, on peut estimer la population à en avril On a ville et 62,7 habitants observé que 37,3 en zone --urale. DOUALA YAOUNDE GAROUA ~!AROUA BAFOUSSAI-1 BA:,: EN DA de cette population habitent en Six villes ont pl.us de Cinq d'habitants: province EXTRH1E-NORD CE!J'rRE LITTORAL OC EST NORD-OC EST sur 10 ont plus d'un million La administrative répartition çie figure en annexe. la population par unité

8 3- COMMENT SE REPARTIT LA POPULATION SELON L'AGE? 6 Les personnes de moins de 20 ans représentent 56,3% (ce qui traduit le caractère extrêmement jeune de la population) celles de 20 à 54 ans 36,3% et celles de 55 ans et plus 7,4%. 4- QUELLE EST LA SITUATION MATRIMONIALE DES PERSONNES AGEES DE 11 ANS ET PLUS? Dans la population àgée de 11 ans et plus, on compte 39,8% de personnes célibataires, 51% de mariées, 6,6% de veuves et 2,6% de divorcées ou de séparées. Parmi les hommes âgés de 11 ans et plus, 50, 1% sont célibataires contre JO,J% des femmes dans la même tranche d'âge. Dans la catégorie des hommes mariés, les polygames représentent 22% et les monogames 78%. Parmi les femmes mariées, 39,1% ont déclaré être en polygamie. On a relevé que 11,3% des femmes sont veuves contre 1,5% d'ho::~r:~es. 5- QUEL EST LE NIVEAU D'INSTRUCfiON DE LA POPUI~TION? Sur le plan de l'analphab6tisation, parmi les personnes 5g6es de 11 ans et plus, 4 ni lire ni écrire ' saviez-vous que sur 10 ne savent Cette proportion est encore plus élev6e chez les femmes (5 sur 10) que chez les hommes (3 sur 10). En ce qui concerne le niveau d'instruction, que 4 0, 9 des personnes âgées de J ans et plus ont d'études primaires, et 11,8% le niveau de secondaire. Les personnes n'ayant jamais été à l'école, sulvl seulement les enseignements maternel ou représentent ~6.~~on observe le ni veau ou ayant coranique sexe: Par niveau, ces proportions varient en fonction du - Enseignement Primaire: 44,9% des hommes et 37,3 des femmes; -Enseignement Secondaire: 14,6% des hommes et

9 7 3,9% des femmes; - Enseignement Supérieur: 1, 3% des hor:mes et o, 3% des femmes; - s~ns niveau: 39,2% des hormes et 53,~ des femnes. S'agissant de la fréquentiltion scolaire, on obc~erve la répartition suivante pilr tranche d'~ge: 3-5 ilns: 19,7% d'enf~nts fréquentent un établissement scolilire (dont 52% des garçons et 43% des filles); 6-14 ans: 73,0% d'enfants fréquentent un établissement scol~ire (dont 53,7 de garçons et 43,3% des filles); ~ns: 35,6% de personnes fréquentent un établissement scolaire (dont 60,1% cle sexe masculin et 39,9 de sexe féminin). A partir cle 25 ans, seulenent 4, J déclaré fréquenter un établissement scolaire. de personnes ont Saviez-vous que sur 20 enf~nts ~gés de G à 14 ans, près de 5 ne vont pas à l'école? Dans la tr~nche d'âge cle personnes en fréquentation scolaire du soir ou par correspondance. 15 ont ans et déclilré plus, suivre 0,4 un des cours 6- COMMENT LA POPULA'l'ION EST-ELLE OCCUPEE? de la 53,6%) Les personnes âgées de 6 ans et plus représente~t 77,6% population totale (celle de 15 ans et plus représente D~ns la première tranche d'âge, lil population ~ctive (l'ensemble des personnes qui travaillent, plus celles qui cherchent du travail) représente 43,2% et la population inactive (élèves, étudiants, ménilgères, rentiers, retraités, vieillards, handicapés et oisifs) représente 51,3%. Dans la tranche d'âge 15 ans et plus, la population active représente 64,95% et la population inactive 35,05%.

10 8 La proportion des actifs est plus élevée en zone rurale (53,3%} qu'en ville (39,6%) dans la population de 6 ans et plus (dans la population de 15 ans et plus, ces proportions sont de 71,05% en campagne contre 55,1 en ville). Au sein de la population active, étaient occupées au moment du recensement d'emploi pour la population de 6 ans et plus. 92,3% de et 7, 7% personnes en quête Les personnes en quête d'emploi représentent 16,4% des actifs en ville et 3,8% en zone rurale. Parmi les personnes sans travail et en quête d'un emploi, 85,2% n'ont jamais travaillé. On a observé que 61,7% de la population inactive sont des élèves et étudiants, 25,3% des ménçtgères et 13 des autres inactifs (retaités, vieillards, handicapés.. ). Le taux spécifique d'activité observé pour la tranche d'âge de 6 ans et plus (nombre total d'actifs d'un groupe d' rapporté au nombre total de personnes du même groupe d'âge) dans le pays est de 48,5% pour les deux sexes, 57,3% pour les hom~es et 38,1% pour les femmes. Cet indice varie en fonction des tranches d'âges, sexe et le secteur de résidence. Quelle que soit la tranche d'âge considérée, le taux d'activité est toujours plus élevé en zone rurale qu'en ville. Dans population occupée, 70,9% se sont déclarés agriculteurs, éleveurs, chasseurs et pécheurs ; 11,3% ouvriers et manoeuvres non agricoles ; 17,8 occupant le reste des emplois. En ville, c'est la proportion des ouvriers et manoeuvres non agricoles qui est la plus importante (28, ), les agriculteurs, éleveurs, chaseurs, pêcheurs représentent quant à eux, 22,7 de la population active. En zone rurale, ces proportions sont respectivement de 4,5% et 89,7 Par ailleurs, près de 2 personnes sont à la charge d'une personne active cccupée.

11 7- A QUOI S'OCCUPENT CEUX QUI TRAVAILLENT ET POUR QUI TRAVAILLENT-ILS? 9 Parmi les actifs occupés, 58,9% ont déclaré travailler pour leur propre compte ; 18, 1% pour un salaire 21,7% comme aide-familiaux ; 0,9% comme apprentis. En ville, les travailleurs indépendants représentent 43,9% des actifs occupés (de 6 ans et plus), les salariés 47,6%, les aide-familiaux 5,2% contre respectivement.64,7%, 66% et 28,1% en milieu rural. 8- COMBIEN Y A-T-IL DE PERSONNES PAR MENAGE? Le nombre moyen de personnes par ménage est de 5,2. Il est sensiblement le méme en ville (4,9) qu'en campagne (5,3). Un chef de ménage sur 5 est une femme. 9- COMMENT LES MENAGES SON1'-ILS LOGES? D'une manière générale, les conditions de logement des ménages se sont nettement améliorées par rapport â la situation observée en 19ï LES MATER~' X DES MURS DES HABITATIONS Dans l'ensemble, 51,8% des logements ont des murs faits de terre ou de briques de terre non cuites ; en ville, ces matériaux sont utilisés pour 1,8% de logements contre 64,3% en zone rurale. Des parpaings, de la pierre de taille, du béton ou des briques de terre cuites entrent dans la construction des murs de 16,7% des logements pour l'ensemble du pays. En ville cette proportion est de 31,9 contre 7,3% en zone rurale. Par r~pport à la situation de 1976, deux fois plus de logements, leurs murs bâtis en ces matériaux. Quant aux autres matériaux, on observe des logements :du pisé (14,1%), du bois (l,1) feuilles ou de li.1 paille (3,7%). pour l'ensemble des nattes des

12 10 LES MATERIAUX DU TOIT Dans 1 'ensemble, 69, 6% des logements ont leurs toits couverts de tôles, de tuiles ou du béton. Cette proportion est respectivement de 94,3% et 54,2% en ville et en zone rurale. rurale tiers. Plus de la sont faits de moitié des toits des logements en zone ces matériaux alors qu'en 1976 c'était le Les nattes, le chaume ou les feuilles couvrent encore le toît de 4% de l'ensemble des logements en ville et 43,4% en zone rurale. LE REVETEMENT DU SOL Le sol de 62, 5% de 1' ensemble des logements est en terre battue. Cette proportion est de 27,3% en ville contre 84% en zone rurale. Le plancher de 3 7% de 1' ensemble des logements est revêtu de ciment ou de carreaux. En ville, ces matériaux servent pour 72,3% des logements contre 14,9% en zone rurale. En 1976, 20% ciment ou carreaux. seulement des logements avaient un sol en COMMENT S'ECLAIRE-T-ON DANS NOS HABITATIONS? Le pétrole (kérosène) constitue la source principale d'energie utilisée pour l'éclairage. On le retrouve dans 74,3% de l'ensemble des ménages. En ville, 47,3% des ménages l'utilisent contre 91,6% en zone rurale. L'électricité vient en deuxième position avec 22,4% de l'ensemble des ménages qui l'utilisent, soit plus de trois fois plus qu'en Toutefois, cette proportion est de 52,3% en ville et 3,7% seulement en zone rurale. D'OU VIENT L'EAU CONSOMMEE DANS LES MENAGES? L'eau consommée par 35,4% des ménages provient d'un puits ou d'une source non aménagée, tandis que 22,2% consomment l'eau d'un cours d'eau (rivière, marigot), 11% l'eau d'un robinet privé, 20,6% l'eau d'une borne fontaine et 9,6% l'eau d'une source aménagée. Ainsi, l'on observe que 8 personnes sur 10 résidant en zone rurale consomment l'eau provenant soit d'un puits, soit d'une rivière~ soit d'une source non aménagée. La proportion des ménages urbains consommant l'eau d'un

13 11 robinet pr1ve, est passée de 5% en 1976 à 25,1% en 1987, soit cinq fois plus. QUELLE EST LA SOURCE D'ENERGIE UTILISEE POUR LA CUISINE DANS LES MENAGES? Le bois, le charbon ou la sciure de bois sont utilisés par 79,8% de l'ensemble des ménages. En ville, 25,5% des ménages utilisent le pétrole (kérosène) et 18,2% le gaz, contre respectivement 2,9% et 0,7% en zone rurale. LE MENAGE EST-IL PROPRIETAIRE DE SON LOGEMENT? Dans l'ensemble, 74,6% des ménages propriétaires; 17,8% locataires et 7,6% l'employeur ou gratuitement. on'!: déclaré logés soit être par Parmi les propriétaires 8,4% seulement déclarent avoir un titre foncier. 10- QUELLES AUTRES INFORMATIONS POUVEZ-VOUS OBTFNIR? A terme, tous ces résultats feront l'objet de publication de données détaillées sous forme de tableaux statistiques par unité adm.inistrative, et d'analyse selon les thèmes spécifiques (structure par sexe et par âge, mouvement de la population, niveau d'instruction, activité économique, ménage et habitat, etc... ). Par ailleurs, supports inforamtiques sur simple demande. d'autres informations sont stockées sur et pourront être consul té es ou obtenues Il est également prévu la publication : D'un fichier national de localités comprenant les informations suivantes par village La population La langue nationale parlée Les infrastructure communautaires Les voies d'accès Les activités productrices dominantes. - D'un rapport général portant sur le déroulement du projet sous tous ses aspects.

14 COMMENT SE LES PROCURER? Toutes ces informations peuvent être obtenues auprês de la Direction Nationale du 2e RGPH, BP 094 YAOUNDE CAMEROUtl, Téléphone (237) , télex MitlPAT 8203 K~l.

15 ANNEXE: Répartition de la population par unité administrative Recensement de la population d'avril POPULATION DU CAMEROUN 13 POPULATION TOTALE: Population urbaine: Population rurale: habitants habitants habitants PROVINCE DE L'A D A M A 0 U A POPULATION TOTALE: habitants Population urbaine: habitants Population rurale: habitants Unité administrative Totale Urbaine Rurale DJEREM Ngaoundal Tibati FARO-ET-DEO Mayo-Baléo Tignère 1916~ Galim-Tignère MAYO-BANYO Bankim Banyo MBERE Meiganga Djohong VZNA BêlÉ Ngar mdéré Mb :

16 14 PROVINCE DU POPULATION TOTALE: Population urbaine: Population rurale: C E N T R E habitants habitants habitants Unité adninistrative Totale Urbaine Rurale : HAUTE-SANAGA Hbandjock Hi:1ta llar:ga-eboko :n:oteng : LF:KlE F:vodoula t':onatélé Obala OY:ola Sa a J'i HBM l Bilfia DcuY: BoY.ito!Jdir: inimd:i t1<:ü: é n 6 né :Jtui Ngor-o Or.1bcsr.;a YoY:o tjgambé-tij.:ar ' , ' ')')2 9 23() OfJG !4 ME FOU Akono Awaé Bikok Essô Mbankomo Mf ou Nqoumou SOCl ï264 1 '_,t, 7 2 l~j-~ GG72 12 J lggo (,

17 15 MFOUNDI Yaoundé Yaoundé Yaoundé Yaoundé NYONG-ET-KELLE Bôt-Makak Eséka Makak Messondo Ngog-Mapubi Di bang Matomb NYONG-ET-MFOù~OU Akonolinga A y os Endom NYONG-ET-SOO Dzeng Mbalmayo Ngomedzap :

18 16 '' '.OVINCZ DE L' E S T POPULATION TOTALE: Population urbaine: Population rurale: habitants habitants habitants Unité administrative Totale Urbaine Rurale : BOUMBA-ET-NGOKO Moloundou Yokadouma Gari-Gombo HAUT-NYONG l,bong-mbang Doumé Lornié Ngoyla Messarnena Nguélérnendouka Dirnako KA DEY Batouri Ndélélé Ketté Mbang LOM-ET-DJERE!1 Bert oua Diang Bétaré-Oya Be labo Garoua-Boulaï ~i ~ \." ",\ ("' 1323&

19 17 PROVINCE DE L' E X T R E M E - N 0 R D POPULATION TOTALE: Population urbaine: Population rurale: habitants habitants habitants Unité administrative Totale Urbaine Rurale : DIAMARE Bogo Maroua Gazawa Méri KAELE Kaélé Moutourwa Guidiguis Mindif Moulvoudaye LOGONE-ET-CHARI Kousséri Makary Fokotol Hilé-Ha 1 if a Logone-Birni Goulfey Blangoua Waza MAYO-DANAY Kar-Hay Kalfou Yagoua Wina Guéré Mag a MAYO-SAVA Mora Tokornbéré Kolofata MAYO-TSANAGA Mokolo Hi na Bourrha Koza :

20 18 PROVINCE DU LITTORAL POPULATION TOTALE: Population urbaine: Population rurale: habitants habitants habitants : Unité administrative Totale Urbaine Rurale : MO UN GO Dibombari Loum Man jo Mbanga Me long Nkongsamba NKAM Nkondjcck Yabassi Yingui SANAGA-MARITIME Dizangué Edéa Ndom Ngambé Pauma Mouanko WOURI Douala 1 Douala 2 Douala 3 Douala :

21 19 PROVINCE DU N 0 R D POPULATION TOTALE: Population urbaine: Population rurale: habitants habitants habitants Unité administrative Totale Urbaine Rurale BENQUE Garoua ibérni.>itoa FARO Poli Béka MAYO-LOUTI G' ider l<f~yo-oulo ll.guil IAYO-REY Rey-Bouba Tcholliré Touboro :

22 20 PROVINCE DU N 0 R D - 0 U E S T POPULATION TOTALE: Population urbaine: Population rurale: habitants habitants habitants : Unité administrative Totale Urbaine Rurale : : BUI Jakiri Kumbo DONGA-MANTUNG Nkambe Ako :. Nwa : MENCHUM Fundong Wum Furu-Awa MEZAM Bali Bamenda Tu bah Nd op MOMO Bat ibo Mbengwi Njikwa

23 21 PROVDICE DE L' 0 U E S T POPULATION TOTALE: Population urbaine: Population rurale: habitants habitants habitants Unité administrative Totale Urbaine Rurale : BAMBOUTOS Ba tcham Galim Mbouda HAUT-NKAM Ba fang Bakou Ban a Bandja Kekem MENOU A Dschang Penka-Michel Sant.chou Fokoué MIFI Bafoussam Bamendjou Bandjoun Bangou Bah am < NDE Bangangté Ba zou Tonga NOUN Foumban!Coutaba Foumbot Mag ba Malantouen Massagam :

24 22 PROVINCE DU S U D POPULATION TOTALE: Population urbaine: Population rurale: habitants habitants 269 ~75 habitants unité administrative Totale Urbaine Rurale : DJA-ET-LOBO Bengbis Djoum Oveng Min tom Sangmélima Zoétêlé ] NTEM Ambam Olamzé Ebolowa Biwong-Bane Mengong Ngoulemakong Ma'an Mvangan OCEAN Akom 2 campo Kribi Lolodorf Mvengué

25 23 PROVINCE DU SUD-OUEST POPULATION TOTALE: Population urbaine: Population rurale: habitants habitants habitants Unité administrative Totale Urbaine Rurale FAKO Bue a Limbe Muyuka Tiko MAN YU Akwaya Eyumodjock Fontem Mamfe MEME Bangem Kumba Nguti Tombel NDIA'N Barnusso Ekondo-Titi Isangele Kombo-Itindi Kombo-Abedimo Idabato Mundernba :

26 PYRAMIDE DES AGES CAMEROUN (TOUS SECTEURS) AGES , EFFECTIFS (EN MILLIERS) RECENSEMENT DE

27 ~~-- ~ TAUX DE SCOLARISATION PAR GROUPE D'AGES o/o ---~ ans 6-14 ans ans TRANCHE D'AGES - ENF.SCOL. - ENF. N.SCOL RGPH 1987

28 REPARTITION DE LA POPULATION DE 3 ANS ET PLUS SELON LE NIVEAU D'INSTRUCTION SANS NIVEAU ENS. PRIM. ENS. SEC. ENS. SUP. -DEUX SEXES MASCULIN FEMININ RGPH 1987

29 PROPORTION DES PERSONNES NE SA NI LIRE NI ECRIRE % L TAUX D'ANAPHAB. - 2 SEXES ~ MASCULIN c::j FEMININ RGPH 1987

30 POPULATION ACTIVE DE 6 ANS ET PLUS SELON LE STATUT DANS L'EMPLOI 70 % INDEPEN. SALARIES APPRENTIS AIDE-FAM. STATUT -DEUX SECT. SECT. URB. SECT. RUR. RGPH 1987

31 REPARTITION DES MENAGES SELON LE MODE D'APPROVISIONNEMENT EN EAU 80 o/o ROB.PRIVE BORNE FON. SOURCE AM. PUITS/RIV. AUTRE MODE D'APPROVISIONNEMENT -TOUS SECT. SECT. URB. SECT. RUR. RGPH 1987

32 REPARTITION DES MENAGES SELON LE MODE D'ECLAIRAGE 100 o/o ELECTRICITE PETROLE GAZ AUTRE MODE D'ECLAIRAGE -TOUS SECT. ~l SECT. URB. SECT. RUR. RGPH 1987

33 REPARTITION DES MENAGES SELON LE MODE DE PROPRIETE DU LOGEMENT 80 % PR.+ T.F. PR.S T.F LOCATION LOGE/EMPL LOG. GRATUIT MODE DE PROPRIETE -TOUS SECT. - SECT. URB. CJ SECT. RUR. RGPH 1987

34 POPULATION DE 11 ANS ET PLUS SELON L'ETAT MATRIMONIAL DIV/SEP 2.6 UF RGPH 1987

Indicateurs du Recensement Général de la Population et de l Habitation - 1 -

Indicateurs du Recensement Général de la Population et de l Habitation - 1 - INDICATEURS DU RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION ET DE L HABITATION BENIN 2002 CHITOU FATAHI Intitulé ETAT DE LA POPULATION Effectif de population par sexe Densité de population Taille moyenne des ménages

Plus en détail

Volume 2 RAPPORT D ANALYSE

Volume 2 RAPPORT D ANALYSE REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana - Fahafahana - Fahamarinana MINISTERE DE L ECONOMIE ET DU PLAN DIRECTION GENERALE DE L INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE COMMISSION NATIONALE DU RECENSEMENT GENERAL

Plus en détail

Avis d'appel d'offres pour J'attribution des Permis d'exploitation du bois d'œuvre

Avis d'appel d'offres pour J'attribution des Permis d'exploitation du bois d'œuvre REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix Travail Patrie MINISTERE DES FORETS ET DE LA FAUNE SECRETARIAT GENERAL DIRECTION DES FORETS REPUBlIC OF CAMEROON Peace Work Fatherland MINISTRY OF FORESTRY AND WILDlIFE SECRETARIAT

Plus en détail

CHAPITRE IV : FECONDITE DIFFERENTIELLE

CHAPITRE IV : FECONDITE DIFFERENTIELLE CHAPITRE IV : FECONDITE DIFFERENTIELLE INTRODUCTION Les informations recueillies lors du dénombrement du 3 ème RGPH-2001 permettent d analyser les caractéristiques démographiques, socioéconomiques et culturelles

Plus en détail

PROFIL STATISTIQUE DRUMMONDVILLOIS DÉMOGRAPHIE ET ÉCONOMIE DRUMMONDVILLE

PROFIL STATISTIQUE DRUMMONDVILLOIS DÉMOGRAPHIE ET ÉCONOMIE DRUMMONDVILLE DRUMMONDVILLE Le contenu de ce rapport a été rédigé et produit pour une utilisation par tous les services municipaux. Le Commissariat au commerce a colligé les données relatives au développement économique

Plus en détail

ANNEXE A PLAN DE SONDAGE

ANNEXE A PLAN DE SONDAGE ANNEXE A PLAN DE SONDAGE ANNEXE A PLAN DE SONDAGE A.1 INTRODUCTION La Deuxième Enquête Démographique et de Santé au Cameroun (EDSC-II) a prévu un échantillon d environ 6 000 femmes âgées de 15 à 49 ans

Plus en détail

Le marché du travail en Belgique en 2012

Le marché du travail en Belgique en 2012 1 Le marché du travail en Belgique en 2012 Le marché du travail en Belgique en 2012 1. Le statut sur le marché du travail de la population de 15 ans et plus Un peu moins de la moitié de la population de

Plus en détail

Chapitre 2 : ORGANISATION, INSTITUTIONNELLE, ADMINISTRATIVE ET JUDICIAIRE

Chapitre 2 : ORGANISATION, INSTITUTIONNELLE, ADMINISTRATIVE ET JUDICIAIRE Chapitre 2 : ORGANISATION, INSTITUTIONNELLE, ADMINISTRATIVE ET JUDICIAIRE 1. Presentation... 2 2. Methodologie... 2 3. Sources de documentation... 2 4. Les grands reperes de l'histoire du cameroun... 2

Plus en détail

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR 17 rue Menpenti 13387 MARSEILLE CEDEX 1 Tél. : 4 91 17 57 57 Fax : 4 91 17 59 59 http://www.insee.fr TERRITOIRE CA POLE AZUR PROVENCE 5 communes, 2 chefs lieux de cantons, unité

Plus en détail

CHAPITRE I : PRESENTATION DES INSTRUMENTS DE LA SAISIE

CHAPITRE I : PRESENTATION DES INSTRUMENTS DE LA SAISIE 1.1 Questionnaire ménage CHAPITRE I : PRESENTATION DES INSTRUMENTS DE LA SAISIE Le questionnaire est le document de référence sur lequel figure les données collectées sur le terrain et codifiées au BCR

Plus en détail

ÉTAT MATRIMONIAL ET NUPTIALITÉ

ÉTAT MATRIMONIAL ET NUPTIALITÉ RÉPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR Bureau Central du Recensement RECENSEMENT GÉNÉRAL DE LA POPULATION ET DE L HABITAT DU BURUNDI 2008 VOLUME 3 : ANALYSE TOME 4 ÉTAT MATRIMONIAL ET NUPTIALITÉ

Plus en détail

Phase 1 : Enquête sur l emploi

Phase 1 : Enquête sur l emploi REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix Travail Patrie --------------- INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE REPUBLIC OF CAMEROON Peace Work Fatherland ------------- NATIONAL INSTITUTE OF STATISTICS 1 DEUXIEME ENQUETE

Plus en détail

3.1.- Présentation du contenu du Questionnaire ménage du 3 ème RGP/H.

3.1.- Présentation du contenu du Questionnaire ménage du 3 ème RGP/H. Chapitre 3 : Elaboration des Documents Techniques Ce chapitre traitera de l élaboration du questionnaire qui a servi à la collecte des données sur le terrain et des autres documents techniques, notamment

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

Diagnostic portant sur la situation de l emploi des jeunes et des seniors

Diagnostic portant sur la situation de l emploi des jeunes et des seniors Diagnostic portant sur la situation de l emploi des jeunes et des seniors Branche professionnelle des entreprises du froid et connexes Commission Mixte Paritaire 19 septembre 2013 Service Observatoires

Plus en détail

Licence professionnelle Systèmes informatiques et logiciels spécialité développement d'applications Internet/Intranet

Licence professionnelle Systèmes informatiques et logiciels spécialité développement d'applications Internet/Intranet IUT - Institut Universitaire de Technologie Licence professionnelle Systèmes informatiques et logiciels spécialité développement d'applications Internet/Intranet / Objectifs de cette licence professionnelle

Plus en détail

REPUBLIQUE DU CAMEROUN

REPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix- Travail - Patrie ------------------- INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE REPUBLIC OF CAMEROON Peace - Work - Fatherland ------------------- NATIONAL INSTITUTE OF STATISTICS

Plus en détail

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne Mendès France Croix Bonneau - Bourderies auriers Mairie de Chantenay Plessis Cellier - Roche Maurice Boucardière - MallèveJean Macé Salorges - Cheviré - zone portuaire E QUARTIER Sainte- Anne, contrasté,

Plus en détail

HORUS. Entreprises ÉTUDE D ÉVALUATION DES BESOINS EN MATIÈRE D INFRASTRUCTURES DE MARCHÉS DÉCENTRALISÉS AU CAMEROUN -----------------

HORUS. Entreprises ÉTUDE D ÉVALUATION DES BESOINS EN MATIÈRE D INFRASTRUCTURES DE MARCHÉS DÉCENTRALISÉS AU CAMEROUN ----------------- HORUS Entreprises ÉTUDE D ÉVALUATION DES BESOINS EN MATIÈRE D INFRASTRUCTURES DE MARCHÉS DÉCENTRALISÉS AU CAMEROUN ----------------- RAPPORT DE SYNTHÈSE Septembre 2009 39, rue La Fayette - 75009 PARIS

Plus en détail

Enquête Handicaps-Incapacités-Dépendance de fin 1999 auprès des personnes vivant à domicile

Enquête Handicaps-Incapacités-Dépendance de fin 1999 auprès des personnes vivant à domicile I.n.s.e.e. République Française Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques 18, Bd Adolphe Pinard, 75675 PARIS Cédex 14 Enquête Handicaps-Incapacités-Dépendance de fin 1999 auprès des

Plus en détail

REPUBLIQUE DU TCHAD UNITE - TRAVAIL PROGRES ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DU PLAN ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALE

REPUBLIQUE DU TCHAD UNITE - TRAVAIL PROGRES ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DU PLAN ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALE REPUBLIQUE DU TCHAD UNITE - TRAVAIL PROGRES ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DU PLAN ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALE ------------------ INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE, DES ETUDES ECONOMIQUES

Plus en détail

La révolution de l'activité féminine. Hervé Le Bras EHESS

La révolution de l'activité féminine. Hervé Le Bras EHESS La révolution de l'activité féminine Hervé Le Bras EHESS En cinquante années, d'un point de vue démographique, le travail a changé de nature. On pouvait craindre que l'allongement de la vie et celui des

Plus en détail

PRÉSENTATION DES QUESTIONS DE LA FEUILLE DE LOGEMENT

PRÉSENTATION DES QUESTIONS DE LA FEUILLE DE LOGEMENT PRÉSENTATION DES QUESTIONS DE LA FEUILLE DE LOGEMENT Chacune des questions de la feuille de logement fait l'objet d'une fiche recto-verso. Ces fiches ont vocation à être mises en ligne sur le site web

Plus en détail

Attentes et transitions vers les études postsecondaires : sondage auprès des élèves de 12 e année des Maritimes

Attentes et transitions vers les études postsecondaires : sondage auprès des élèves de 12 e année des Maritimes : sondage auprès des élèves de 12 e année des Maritimes Introduction Collaboration CESPM N.-B. N.-É. Î.-P.-É. Description du projet Dans le cadre de son programme de sondages auprès des diplômés, la Commission

Plus en détail

Point sur les projets à besoin de financement (Revue mars 2012)

Point sur les projets à besoin de financement (Revue mars 2012) REPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIC OF CAMEROON ****** ****** Paix Travail Patrie Sommaire Peace Work Fatherland MINISTERE DE L ECONOMIE, DE LA PLANIFICATION, ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ****** MINISTRY

Plus en détail

La mobilité professionnelle revêt

La mobilité professionnelle revêt Mobilité professionnelle 17 Du changement de poste au changement d entreprise, en passant par la promotion : la mobilité des Franciliens Les salariés franciliens, notamment les cadres, ont une propension

Plus en détail

TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE

TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE 14 TÉTANOS ET LA ROUGEOLE 14.1 INTRODUCTION Soumaïla MARIKO Comme on l a déjà précisé au chapitre 1, des tests de dépistage de l immunité contre le tétanos et

Plus en détail

Septembre 2010 - N 87 L édition 2010 du Game Fair en Loir-et-Cher Profil des visiteurs et impact économique. Enquête réalisée du 18 au 20 juin 2010

Septembre 2010 - N 87 L édition 2010 du Game Fair en Loir-et-Cher Profil des visiteurs et impact économique. Enquête réalisée du 18 au 20 juin 2010 Septembre 10 - N 87 L édition 10 du Game Fair en Loir-et-Cher Profil des visiteurs et impact économique Enquête réalisée du 18 au juin 10 Depuis 1987, le Game Fair a élu domicile dans le cadre prestigieux

Plus en détail

CHAPITRE 2. Population, ménages et familles

CHAPITRE 2. Population, ménages et familles CHAPITRE 2 Population, ménages et familles Les faits saillants Enquête sur les conditions de vie en Haïti Distribution spatiale, structure par âge et par sexe de la population Le taux d urbanisation de

Plus en détail

vue par le recensement

vue par le recensement République et Canton de Genève Département de l Economie, de l Emploi et des affaires Extérieures La ville de Versoix Le recensement de la population de 2000 : une photographie de la Suisse Les recensements

Plus en détail

KAMOTA RESPONSABLE DU SERVICE DES DROITS HUMAINS/CAURWA.

KAMOTA RESPONSABLE DU SERVICE DES DROITS HUMAINS/CAURWA. ENQUETE SUR LES CONDITIONS DE VIE SOCIO- ECONOMIQUE DES MENAGES BENEFICIAIRES DE LA COMMUNAUTE DES AUTOCHTONES RWANDAIS (CAURWA) Kigali, Janvier 2004 AVANT PROPOS Pour remplir sa mission d aider ses bénéficiaires

Plus en détail

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Communauté locale de la Vallée de la Missisquoi Nord MRC de Memphrémagog Ce que les chiffres

Plus en détail

Centre Mohammed VI de Soutien à la Microfinance Solidaire

Centre Mohammed VI de Soutien à la Microfinance Solidaire Centre Mohammed VI de Soutien à la Microfinance Solidaire Observatoire de la Microfinance Novembre 2011 Hay Chabab, Rue Baamrani Ain Sebaa Casablanca-Maroc Tel +212 522 739 089/ +212 522 739 124 Fax +212

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPLOYEURS DE BLIND RIVER

ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPLOYEURS DE BLIND RIVER ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPLOYEURS DE BLIND RIVER 2 ENQUÊTE AUPRÈS DES EMPLOYEURS DE BLIND RIVER Un groupe d'entreprises locales prospère apporte non seulement un avantage économique à une communauté, mais

Plus en détail

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 Activités juridiques, comptables,

Plus en détail

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre Quartier situé sur la commune de IFS 2 977 habitants en 2011, soit 1,3 % de la mer solida territ rités oriales ui n 2015 J O RVATO I RE Portraits de quartiers en veille active de la mer BSE Au sortir de

Plus en détail

PRÉFET DE LA RÉGION. Septembre 2013

PRÉFET DE LA RÉGION. Septembre 2013 La formation aux professions de santé en Ile-de-France Exploitation statistique de l enquête 2011 Septembre 2013 PRÉFET DE LA RÉGION Sommaire Introduction 1 Présentation des résultats Ensemble des formations

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012)

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Février 2014 DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES MOUVEMENTS D EMPLOI D DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Délégation au DéveloppementD Économique, à l Emploi, à la Formation

Plus en détail

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal FICHE SIGNALETIQUE Pays Cœur de Flandre Consultable sur www.sigale.nordpasdecalais.fr Le pays a été reconnu le 9 mars 2004 et le premier contrat a été signé le 15 décembre 2004. Il comporte 45 communes

Plus en détail

Les parents occupés et le partage des travaux domestiques

Les parents occupés et le partage des travaux domestiques Automne 1993 (Vol. 5, N o 3) numéro d'article 4 Les parents occupés et le partage des travaux domestiques Katherine Marshall Si la division du travail au sein de la main-d'œuvre rémunérée a reçu beaucoup

Plus en détail

Profil statistique drummondvillois ----- démographie et économie

Profil statistique drummondvillois ----- démographie et économie -- Profil statistique drummondvillois ----- démographie et économie 0 Le contenu de ce rapport a été rédigé et produit pour une utilisation par tous les services municipaux. Le Commissariat au commerce

Plus en détail

CONCOURS 2015-2016. MINESUP/MINSEP/UD/IUT/club journal IUT Douala. Université de Bamenda. Université de Buéa

CONCOURS 2015-2016. MINESUP/MINSEP/UD/IUT/club journal IUT Douala. Université de Bamenda. Université de Buéa CONCOURS -2016 Arrêté n0 14/0037/MINESUP/DAUQ/SDEAC/SE du 11 mars fixant le calendrier des concours d'entrée dans les établissements des universités d'état du Cameroun, au titre de l'année académique 2014-

Plus en détail

Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF. www.ccrvc.ca

Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF. www.ccrvc.ca Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF Le camping est une belle occasion de passer du temps en famille, de créer de beaux souvenirs qui dureront

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale et solidaire

Les salariés de l économie sociale et solidaire L'Économie sociale et solidaire Les salariés de l économie sociale et solidaire L'EMPLOI SALARIÉ L ESS, un employeur déterminant de l économie régionale 20 Relative précarité de l emploi dans l ESS 22

Plus en détail

MODULE SOCIO-DEMOGRAPHIQUE

MODULE SOCIO-DEMOGRAPHIQUE 10 MODULE SOCIO-DEMOGRAPHIQUE (questions posées seulement en vague 1 (lire le nom et le prénom de l enquêté sur la liste mise à disposition) S0 Je vais maintenant vous poser quelques questions concernant

Plus en détail

2010/2011 Licence professionnelle Systèmes Informatiques et logiciels (SIL) spécialité génie logiciel, base de données réparties

2010/2011 Licence professionnelle Systèmes Informatiques et logiciels (SIL) spécialité génie logiciel, base de données réparties IUT - Institut Universitaire de Technologie / Licence professionnelle Systèmes Informatiques et logiciels (SIL) spécialité génie logiciel, base de données réparties Objectifs de cette licence professionnelle

Plus en détail

RÉPUBLIQUE DU CAMEROUN

RÉPUBLIQUE DU CAMEROUN 1 RÉPUBLIQUE DU CAMEROUN MINISTÈRE DE L ADMINISTRATION TERRITORIALE ET DE LA DÉCENTRALISATION MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE LA PLANIFICATION, ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE PROGRAMME NATIONAL DE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

RAPPORT D ETUDE. Mission de vérification des conditions préalables en vue de la mise en place d une mutuelle de santé à Mengong

RAPPORT D ETUDE. Mission de vérification des conditions préalables en vue de la mise en place d une mutuelle de santé à Mengong PROGRAMME GERMANO-CAMEROUNAIS DE SANTE / SIDA (PGCSS) VOLET MICRO ASSURANCE / MUTUELLES DE SANTE ET PVVS B.P. 7814 / YAOUNDE / CAMEROUN TEL. ( 00237 ) 2221 18 17 FAX ( 00237 ) 2221 91 18 Email komi.ahawo@gtz.de

Plus en détail

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN Quartier situé sur la commune de CAEN 4 611 habitants en 2011, soit 2 % de la population de solida territ rités oriales ui n 2015 J La Grâce de Dieu O RVATO I RE Portraits de quartiers prioritaires de

Plus en détail

Définitions. Les Dossiers de Profils n 75 - Avril 2004 69 Insee Nord-Pas-de-Calais

Définitions. Les Dossiers de Profils n 75 - Avril 2004 69 Insee Nord-Pas-de-Calais Logement Un logement est défini par son utilisation : c est un local séparé et indépendant utilisé pour l habitation. Il doit être séparé d autres locaux par des murs ou cloisons et doit disposer d un

Plus en détail

Population active et pauvreté en région Centre

Population active et pauvreté en région Centre Population active et pauvreté en région Centre Conseil Economique et Social Régional du Centre Janvier 2010 Partie I. Périmètre de l étude quatre ménages touchant le SMIC ou le RSA Nombre potentiel de

Plus en détail

PRESENTATION DE L ECAM4

PRESENTATION DE L ECAM4 ATELIER DE RESTITUTION DES RESULTATS DE L APPROCHE MODELISATION POUR INFORMER SUR L ETABLISSEMENT DES STRATEGIES ET POLITIQUES REDD+ AU CAMEROUN Yaoundé, Falaise Hôtel 21 et 22 mai 2015 PRESENTATION DE

Plus en détail

B Le diplôme est-il un bon passeport pour l'emploi?

B Le diplôme est-il un bon passeport pour l'emploi? B Le diplôme est-il un bon passeport pour l'emploi? a) Le diplôme facilite l'accès à l'emploi typique 1. Les sortants du système éducatif sont de plus en plus diplômés. En 1979, sur 742 000 sortants du

Plus en détail

Programme d Appui au Développement du Secteur Privé (PADSP) du Cameroun. Le 5 novembre 2013

Programme d Appui au Développement du Secteur Privé (PADSP) du Cameroun. Le 5 novembre 2013 Programme d Appui au Développement du Secteur Privé (PADSP) du Cameroun Le 5 novembre 2013 Plan de la présentation 1. Contexte du Programme 2. Objectifs et méthode du Programme 3. Activités prévues dans

Plus en détail

DEMANDE D'AUTORISATION DE TRAVAIL POUR UN SALARIÉ ÉTRANGER - CONTRAT DE TRAVAIL SIMPLIFIÉ art. L.5221-1 et suiv et R.5221-1 et suiv du code du travail

DEMANDE D'AUTORISATION DE TRAVAIL POUR UN SALARIÉ ÉTRANGER - CONTRAT DE TRAVAIL SIMPLIFIÉ art. L.5221-1 et suiv et R.5221-1 et suiv du code du travail Demande d'autorisation de travail tendant la délivrance : d'une d'une d'une de jeune fille Né(e) le de la personne contacter bre de salariés avant l'embauche Type de contrat de travail durée indéterminée

Plus en détail

ENTENTE EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ SOCIALE ENTRE LE QUÉBEC ET LE ROYAUME DU MAROC. Demande de prestations du Régime de rentes du Québec

ENTENTE EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ SOCIALE ENTRE LE QUÉBEC ET LE ROYAUME DU MAROC. Demande de prestations du Régime de rentes du Québec MAR / QUE 5 ENTENTE EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ SOCIALE ENTRE LE QUÉBEC ET LE ROYAUME DU MAROC Demande de prestations du Régime de rentes du Québec Rentes d'invalidité et d'enfant de personne invalide Q-114-INV

Plus en détail

Etude sur l équipement des TPE / PME. en complémentaire santé

Etude sur l équipement des TPE / PME. en complémentaire santé Département Évaluation des Politiques Sociales Etude sur l équipement des TPE / PME en complémentaire santé Synthèse des résultats Léopold GILLES Pauline JAUNEAU Juillet 2012 1 Contexte et objectifs Dans

Plus en détail

Qui sont les enseignants?

Qui sont les enseignants? Extrait de : Regards sur l'éducation 2008 : Panorama Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264040649-fr Qui sont les enseignants? Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE (2009),

Plus en détail

CONFÉRENCE INTERAFRICAINE DES MARCHÉS D'ASSURANCES. C () N SEI L n E S M l!\ 1 S T l{ l': S J) E S A S S II [{ A NeE S

CONFÉRENCE INTERAFRICAINE DES MARCHÉS D'ASSURANCES. C () N SEI L n E S M l!\ 1 S T l{ l': S J) E S A S S II [{ A NeE S I~,0:.----------, c 1 M A CONFÉRENCE INTERAFRICAINE DES MARCHÉS D'ASSURANCES.'.- 1. ~ 0 0 0 SI: C () N SEI L n E S M l!\ 1 S T l{ l': S J) E S A S S II [{ A NeE S REGLEMENT N,.ICIMAlPCMA/ CE/ SG/ 2DD9

Plus en détail

Forum Régional du CTCN pour les Entités Nationales Désignées Région: Afrique Francophone

Forum Régional du CTCN pour les Entités Nationales Désignées Région: Afrique Francophone Forum Régional du CTCN pour les Entités Nationales Désignées Région: Afrique Francophone Date: 24-26 Juin 2015 Lieu: Hôtel les Filaos, Saly, Sénégal Réseau des technologies climatiques : Quelle place pour

Plus en détail

Collections Statistiques N 183 Série S : Statistiques Sociales. - Par - La Direction technique chargée des statistiques sociales et des revenus

Collections Statistiques N 183 Série S : Statistiques Sociales. - Par - La Direction technique chargée des statistiques sociales et des revenus Collections Statistiques N 183 Série S : Statistiques Sociales ENQUÊTE SUR LES DÉPENSES DE CONSOMMATION ET LE NIVEAU DE VIE DES MÉNAGES 2011 Dépenses de consommation des ménages algériens en 2011 - Par

Plus en détail

Les données urbaines

Les données urbaines Les données urbaines Pour les études de faisabilité, le STIF a chargé l Institut d Aménagement et d Urbanisme d Ile-de- France (IAU IdF), d analyser et d'estimer les évolutions urbaines possibles du territoire

Plus en détail

Enquête commandée par le Jeune Théâtre National Réalisée par l institut de sondages ISL Analyse réalisée en collaboration avec le CESTA (EHESS-CNRS)

Enquête commandée par le Jeune Théâtre National Réalisée par l institut de sondages ISL Analyse réalisée en collaboration avec le CESTA (EHESS-CNRS) Analyse de l enquête sur le devenir professionnel des artistes issus des écoles supérieures d art dramatique signataires de la plateforme de l enseignement supérieur pour la formation du comédien Enquête

Plus en détail

Catalogue d Interconnexion et d Accès Au Réseau de Orange Cameroun Année 2015. Offre pour les Opérateurs Concessionnaires

Catalogue d Interconnexion et d Accès Au Réseau de Orange Cameroun Année 2015. Offre pour les Opérateurs Concessionnaires Catalogue d Interconnexion et d Accès Au Réseau de Orange Cameroun Année 2015 Offre pour les Opérateurs Concessionnaires Orange Cameroun S.A Adresse Postale BP 1864 Douala (Cameroun) Tél. : +237 333 41

Plus en détail

Vu la constitution, notamment ses articles 151, 154 et 155;

Vu la constitution, notamment ses articles 151, 154 et 155; Loi n 83-12 du 2 juillet 1983 relative à la retraite Le Président de la République, Vu la charte nationale, notamment son titre sixième V. Vu la constitution, notamment ses articles 151, 154 et 155; Vu

Plus en détail

Les vacances sont un thème

Les vacances sont un thème Que font les jeunes pendant les vacances d été? Fabienne Rosenwald Sous-direction des études statistiques Magda Tomasini Bureau des études statistiques sur l enseignement supérieur Direction de l évaluation

Plus en détail

Définitions. Définitions sur le logement

Définitions. Définitions sur le logement Définitions sur le logement Logement Un logement est défini par son utilisation : c est un local séparé et indépendant utilisé pour l habitation. Il doit être séparé d autres locaux par des murs ou cloisons

Plus en détail

INFORMATIONS CONCERNANT LES CONDITIONS DU DROIT AUX PRESTATIONS DU PLAN DE RETRAITE SUIVANT LES RÈGLEMENTS TCHÈQUES EN MATIÈRE D'ASSURANCE SOCIALE

INFORMATIONS CONCERNANT LES CONDITIONS DU DROIT AUX PRESTATIONS DU PLAN DE RETRAITE SUIVANT LES RÈGLEMENTS TCHÈQUES EN MATIÈRE D'ASSURANCE SOCIALE INFORMATIONS CONCERNANT LES CONDITIONS DU DROIT AUX PRESTATIONS DU PLAN DE RETRAITE SUIVANT LES RÈGLEMENTS TCHÈQUES EN MATIÈRE D'ASSURANCE SOCIALE L'assurance sociale couvre les pensions suivantes : -

Plus en détail

Famille multirésidence : recensement et sources alternatives

Famille multirésidence : recensement et sources alternatives Famille multirésidence : recensement et sources alternatives Groupe de travail sur la rénovation du questionnaire de recensement Pascale BREUIL Chef de l Unité des Etudes Démographiques et sociales 28/09/2011

Plus en détail

Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire

Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire Date : L évaluation multisectorielle s est déroulée du 26 au 28/08/2015. Zone d évaluation : Localité

Plus en détail

COMMENT CONSTRUIRE UN CRIB A MAÏS?

COMMENT CONSTRUIRE UN CRIB A MAÏS? COMMENT CONSTRUIRE UN CRIB A MAÏS? Par Philippe et Marie-Noëlle LENOIR Un couple du Volontaires du Progrès qui travaille à GALIM Département des Bamboutos, Province de l Ouest, nous adresse cette fiche

Plus en détail

PREMIERE DEMANDE OU RENOUVELLEMENT DE CARTE DE SEJOUR TEMPORAIRE VOUS PRESENTER PERSONNELLEMENT

PREMIERE DEMANDE OU RENOUVELLEMENT DE CARTE DE SEJOUR TEMPORAIRE VOUS PRESENTER PERSONNELLEMENT PRÉFET DU VAL-D OISE SOUS-PREFECTURE DE SARCELLES Bureau des Ressortissants étrangers Mise à jour le 24/04/2013 PREMIERE DEMANDE OU RENOUVELLEMENT DE CARTE DE SEJOUR TEMPORAIRE VOUS PRESENTER PERSONNELLEMENT

Plus en détail

construction État des lieux du secteur Construction version n 1 - juin 2011 emploi formation insertion Franche-Comté 1 - juin 2011 - Efigip

construction État des lieux du secteur Construction version n 1 - juin 2011 emploi formation insertion Franche-Comté 1 - juin 2011 - Efigip État des lieux du secteur Construction version n 1 - juin 2011 emploi formation insertion Franche-Comté 1 - juin 2011 - Efigip Composition du secteur Du fait du changement de la nomenclature d'activités,

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et entrepreneuriat

Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et entrepreneuriat Promotion / Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et entrepreneuriat Objectif de cette licence professionnelle : Former des cadres intermédiaires du

Plus en détail

Demandeurs d'emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi en Guyane en janvier 2015

Demandeurs d'emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi en Guyane en janvier 2015 DIECCTE DR Pôle emploi Demandeurs d'emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi en en janvier 2015 Demandeurs d'emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi Catégories A et A, B, C (en cvs) 24

Plus en détail

Association Le Père Aussi

Association Le Père Aussi LA PENSION ALIMENTAIRE - REUNION DU 16/01/2002 Définition : Obligation d'entretien qui comprend tout ce qui est nécessaire à la vie de l'enfant au quotidien. Elle est supportée par les deux époux de manière

Plus en détail

Demandeurs d'emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi en Guadeloupe en février 2015

Demandeurs d'emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi en Guadeloupe en février 2015 DIECCTE DR Pôle emploi et Îles du Nord Demandeurs d'emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi en en février 2015 Demandeurs d'emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi Catégories A et A,

Plus en détail

Commission de la condition de la femme

Commission de la condition de la femme Commission de la condition de la femme la garde des enfants et autres personnes à charge, y compris le partage des tâches et des CSW40 Conclusions concertées (1996/3) Nations Unies, mars 1996 la garde

Plus en détail

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes Quadrat-Études 45 rue de Lyon, Paris 12 ème Contact : Laurent POUQUET Tél : 17551427-6 82 69 25 94 laurent.pouquet@quadrat-etudes.fr Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des

Plus en détail

L évolution de l illettrisme en France

L évolution de l illettrisme en France une comparaison dans le temps établie avec les mêmes outils de mesure L évolution de l illettrisme en France Agence Nationale de Lutte Contre l Illettrisme Pour l accès de tous à la lecture, à l écriture

Plus en détail

Analyse et exploitation des données du rapport. du PNUD sur le développement humain

Analyse et exploitation des données du rapport. du PNUD sur le développement humain Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Analyse et exploitation des données du rapport du PNUD sur le développement humain Novembre 1995 Document de travail n 02 Analyse et

Plus en détail

23 ème Edition de la Commission des Statistiques Agricoles pour l Afrique (AFCAS)

23 ème Edition de la Commission des Statistiques Agricoles pour l Afrique (AFCAS) 23 ème Edition de la Commission des Statistiques Agricoles pour l Afrique (AFCAS) Rabat (Maroc) du 04 au 07 décembre 2013 PLAN DE PRÉSENTATION (1/2) La description du 4 ème RNA; La méthodologie utilisée;

Plus en détail

VILLAGE DE CABANE PERCHEE www-cabanes-ardeche.com

VILLAGE DE CABANE PERCHEE www-cabanes-ardeche.com 1 VILLAGE DE CABANE PERCHEE www-cabanes-ardeche.com DOSSIER DE CANDIDATURE LICENCE DE MARQUE LES CABANES DE LABROUSSE REILLER 07440 BOFFRES RCS ANNONAY : 512 361 973 - Code APE : 9329 Z Copyright LES CABANES

Plus en détail

GRÈCE. Les dépenses sociales sont exprimées en millions d Euros (EUR).

GRÈCE. Les dépenses sociales sont exprimées en millions d Euros (EUR). GRÈCE Nomenclature IKA LAEK OAED OGA TEAM TEBE Organisme d assurance sociale Fonds pour l'emploi et la formation professionnelle Agence pour l emploi et la main-d œuvre Organisme d assurance de l agriculture

Plus en détail

Les indicateurs socio-démographiques

Les indicateurs socio-démographiques Les indicateurs socio-démographiques Introduction Depuis les années cinquante, et plus récemment en Afrique, des politiques de population ont été élaborées et des programmes ont été mis sur pied et réalisés

Plus en détail

NOR: SPSS9510404C. (BO Affaires sociales et Santé ) Le ministre de la santé publique et de l'assurance maladie

NOR: SPSS9510404C. (BO Affaires sociales et Santé ) Le ministre de la santé publique et de l'assurance maladie Circulaire n DSS/4B du 06 novembre 1995 relative à la protection en matière d'accidents du travail et de maladies professionnelles des assistantes maternelles et des particuliers qui hébergentà domicile

Plus en détail

Enquête Ménages Déplacements réalisée dans l agglomération Bordelaise en 2008-2009. Rapport d analyse

Enquête Ménages Déplacements réalisée dans l agglomération Bordelaise en 2008-2009. Rapport d analyse Enquête Ménages Déplacements réalisée dans l agglomération Bordelaise en 2008-2009 Rapport d analyse Décembre 2009 2 Sommaire 1 CARACTERISTIQUESGENERALES...7 2 3 MODALITESDEREALISATION...8 2.1 LAPREPARATIONDEL

Plus en détail

Bédarrides. Le Pontet. Vedène. Avignon. Morièreslès-Avignon. Châteaurenard

Bédarrides. Le Pontet. Vedène. Avignon. Morièreslès-Avignon. Châteaurenard CA du Grand PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR 17 rue Menpenti 13387 MARSEILLE CEDEX 10 Tél. : 04 91 17 57 57 Fax : 04 91 17 59 59 http://www.insee.fr Territoire Cartographie de la zone 13 communes, 4 chefs-lieux

Plus en détail

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP P opulation Photo : Philippe Desmazes/AFP Près de 40 % des immigrés résidant en métropole vivent en Ile-de-France en 1999. Environ 15 % de la population francilienne est immigrée, c est une proportion

Plus en détail

Le fonctionnement et l importance des agences de recrutement et de placement de personnel

Le fonctionnement et l importance des agences de recrutement et de placement de personnel Le fonctionnement et l importance des agences de recrutement et de placement de personnel Annexe technique à la Note économique sur les avantages d un marché du travail flexible Dans la Note économique

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

SOMMAIRE. Ce document sur le RGPH 2014 comporte des fiches sur :

SOMMAIRE. Ce document sur le RGPH 2014 comporte des fiches sur : SOMMAIRE Ce document sur le RGPH 2014 comporte des fiches sur : 1. les textes réglementaires régissant cette opération ; 2. l état d avancement des travaux ; 3. la population concernée par le recensement

Plus en détail

APPLICATION DU SCN A L'EVALUATION DES REVENUS NON DECLARES DES MENAGES

APPLICATION DU SCN A L'EVALUATION DES REVENUS NON DECLARES DES MENAGES 4 mars 1996 FRANCAIS Original : RUSSE COMMISSION DE STATISTIQUE et COMMISSION ECONOMIQUE POUR L'EUROPE CONFERENCE DES STATISTICIENS EUROPEENS OFFICE STATISTIQUE DES COMMUNAUTES EUROPEENNES (EUROSTAT) ORGANISATION

Plus en détail

En emploi et poursuivant des études 2/23 3/26

En emploi et poursuivant des études 2/23 3/26 Ensemble du 1 er cycle - Emplois MAÎTRISE EN ADMINISTRATION DES AFFAIRES (MBA) MBA ET BACCALAURÉAT EN DROIT,RÉGIME COOPÉRATIF (COURS) (6), RÉGIME COOPÉRATIF (COURS) (7), RÉGIME RÉGULIER(COURS) (16) Personnes

Plus en détail

Licence professionnelle Systèmes Industriels Automatisés et Maintenance (SIAM)

Licence professionnelle Systèmes Industriels Automatisés et Maintenance (SIAM) Promotion / Site : Clermont-Ferrand / Aubière Licence professionnelle Systèmes Industriels Automatisés et Maintenance (SIAM) Objectif de cette licence professionnelle : Le but de la formation est de fournir

Plus en détail

PRESENTATION DU RESEAU INTERUNIVERSITAIRE DU CAMEROUN(RIC)

PRESENTATION DU RESEAU INTERUNIVERSITAIRE DU CAMEROUN(RIC) RENCONTRE AFRINIC 15 PRESENTATION DU RESEAU INTERUNIVERSITAIRE DU CAMEROUN(RIC) INSTITUT DE LA GOUVERNANCE NUMERIQUE UNIVERSITAIRE (IGNU) 19-25 Novembre 2011, Yaounde 23/11/11 MINESUP/IGNU www.citi.cm

Plus en détail

Le logement dans tous ses états. Définition : le logement et l'habitat

Le logement dans tous ses états. Définition : le logement et l'habitat Le logement dans tous ses états 17/10/ 2012 Définition : le logement et l'habitat Le logement est un produit : une maison, un appartement, un type 3, un duplex L'habitat est un service : l'espace produit

Plus en détail

MENTION ADMINISTRATION DES TERRITOIRES ET DES ENTREPRISES

MENTION ADMINISTRATION DES TERRITOIRES ET DES ENTREPRISES MENTION ADMINISTRATION DES TERRITOIRES ET DES ENTREPRISES Les spécialités : MASTER PROFESSIONNEL 00 Management des activités tertiaires () Management public : métiers de l administration territoriale ()

Plus en détail

Société anonyme de droit Camerounais, NBS SA exerce ses activités : climatisation, froid industriel, tuyauterie, plomberie, électricité depuis 1980.

Société anonyme de droit Camerounais, NBS SA exerce ses activités : climatisation, froid industriel, tuyauterie, plomberie, électricité depuis 1980. Introduction Société anonyme de droit Camerounais, NBS SA exerce ses activités : climatisation, froid industriel, tuyauterie, plomberie, électricité depuis 1980. Son sérieux, sa fiabilité, son savoir faire,

Plus en détail

TOUT DOSSIER INCOMPLET SERA REFUSÉ

TOUT DOSSIER INCOMPLET SERA REFUSÉ PRÉFECTURE Ouverture du guichet au public DE L'ORNE de 8 h 30 à 12 h 15 Bureau des étrangers du lundi au vendredi et de la nationalité Accueil et renseignements téléphoniques 54, rue Saint-Blaise de 8

Plus en détail