Note de présentation du Projet d évaluation d un programme communautaire d hygiène et assainissement au Mali.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Note de présentation du Projet d évaluation d un programme communautaire d hygiène et assainissement au Mali."

Transcription

1 Note de présentation du Projet d évaluation d un programme communautaire d hygiène et assainissement au Mali. Initiative conjointe CEDLAS - DNACPN Février

2 Résumé... 3 Description de l étude... 3 Contexte de l étude... 3 Détails sur le programme communautaire d hygiène et assainissement... 4 Objectifs de l étude... 4 Méthodes... 5 Insertion dans stratégie globale du secteur... 6 Février

3 Résumé Notre étude vise à évaluer un programme d Assainissement Total Piloté par la communauté (ATPC) au Mali. Ce programme vise à ce que chaque ménage ait accès de manière privée à des latrines avec un équipement minimal assurant l hygiène (savon, seau d eau). En effet, dans les régions rurales du Mali, 28% de la population continuent à déféquer à l air libre (contre 4% de la population urbaine). Afin de parvenir à réduire cet écart, les intervenants APTC tentent de faciliter la prise de conscience et l action communautaire de populations rurales vis-à-vis des problèmes d hygiène et de santé reliés à la pratique de la défécation à l air libre. Mettre fin à la défécation à l air libre aidera le pays à atteindre l objectif 7c des objectifs du Millénaire qui est de réduire à moitié, d ici 2015, la proportion de la population n ayant pas accès à des services d assainissement de base. Les leçons tirées de l expérience malienne seront pertinentes pour le reste de la région africaine, où plus d un tiers de la population rurale 200 millions de personnes n ont toujours pas accès à ces services de base. Description de l étude Contexte de l étude Le revenu moyen par habitant au Mali est en 2008 de PPP $ Plus de 50% de la population en 2006 vit avec moins de PPP$1.25 par jour et plus des trois-quarts des Maliens vivent avec moins de PPP$2 par jour. Les résultats en termes de santé sont alarmants. L espérance de vie à la naissance est de 45 (pour les homes), 48 (pour les femmes), l une des plus faibles dans le monde. Le taux de mortalité par mi les enfants de moins de cinq ans est de 217 pour mille, l un des plus élevé dans le monde. La mortalité maternelle est aussi une des plus élevée au monde, à 1200 par 100,000 naissances. Le manque d accès à des infrastructures de base (latrines) est un des facteurs pouvant expliquer les résultats en santé. Selon les données de l Enquête Démographique et de Santé de 2006, 40% des ménages sont équipés de latrines privées basiques, 26% ont accès à des latrines partagées et 28% défèquent à l air libre. L importance du lien entre latrines et santé dépend vraisemblablement d un nombre de facteurs : des facteurs physiques (type d accès à l eau, type de structure d habitation), et de facteurs humains. L adoption de nouvelles pratiques (utilisation des latrines) requiert une mobilisation autour des problèmes (santé, hygiène) liés aux anciennes pratiques (défécation à l air libre). En ce qui concerne l accès à l eau, 86% des ménages ont accès à l eau des puits, 7% à l eau au robinet et 6% à des eaux de surface. Chercher l eau est coûteux en termes de temps: bien que 40% des ménages n ont pas à se déplacer pour chercher l eau, 53% vont entreprendre des déplacements de moins de 30 minutes, et 5% des déplacements de plus de 30 minutes. Les femmes et les filles (dans 41% et 16% des ménages) sont celles qui Février

4 portent le fardeau de la collecte de l eau. Plus de 60% des ménages ne traitent pas l eau avant de la boire. Les dommages en termes de santé liés aux pratiques de défécation à l air dépendent aussi des structures des habitations. On trouve que 70% des ménages ruraux vivent dans des habitations dont les sols sont de terre ou de sable, 20% avec des sols de terre battue et seulement 8% ont des sols en ciments. Détails sur le programme communautaire d hygiène et assainissement L approche standard dans le secteur de l assainissement consiste à offrir des moyens techniques ou monétaires pour la construction d équipement sanitaires de base. Mais, bien souvent, subventionner ou directement construire des latrines est insuffisants si ces équipements sont peu ou pas utilisés. L approche APTC, au contraire, vise à mobiliser la communauté autour du problème et de faciliter la prise de décision collective. Il y a deux phases dans cette intervention. La première est la phase de mobilisation et facilitation communautaire : la communauté est réunie pour une demi-journée et des animateurs facilitent la mobilisation autour de la question de la défécation à l air libre. Le plus souvent, cette mobilisation débouche à une prise d engagement par les membres de la communauté à s équiper de latrines. Dans une deuxième phase, des équipes de suivi sont envoyé sur le terrain pour rendre visites aux membres de la communauté. Le programme de visites est assez intensif (deux fois par semaine pendant une période de 1 à 3 mois) et vise à s assurer que les engagements pris lors de la première phase soient respectés. L intervention en tant que telle s arrête à la fin de cette phase de suivi. Six mois après la première visite à la communauté, les autorités maliennes chargées du secteur de la santé se chargent de la certification de la communauté comme communauté «propre». Pour obtenir la certification, la communauté doit s assurer que chaque ménage soit équipé de latrine privée avec au minimum un seau et un savon. La certification, quand elle est obtenue, donne lieu à une cérémonie qui est médiatisée et est cause de fierté pour la communauté. Objectifs de l étude Nous avons identifié pour cette étude un certain nombre d indicateurs qui potentiellement seront affectés par l intervention. Ceux-ci incluent : 1) Des indicateurs de résultat intermédiaire sur les pratiques d hygiène : construction de latrines, type de latrines, utilisation des latrines, présence d eau et de savon, hygiène des mains. 2) Un indicateur de résultat final sur les pratiques sanitaires : présence de latrine privée équipée de savon et d un seau d eau pour chaque ménage de la communauté. 3) Des indicateurs de santé : maladies diarrhéiques chez les enfants de moins de 2 ans et ceux de moins de 5 ans, données anthropométriques pour les enfants, état de santé reporté pour tous les membres du ménage, état de santé de la Février

5 communauté selon les guérisseurs traditionnels et le personnel médical local, dépenses en santé. 4) Autres résultats (hors santé) : assiduité à l école, utilisation du temps, sécurité des femmes. 5) Résultats psychologiques : connaissances, perceptions du risque, efficacité personnelle. Nous porterons une attention particulière à la question de la pérennité des effets de l intervention. Nous examinerons les effets une fois le processus de certification complété. Nous nous proposerons aussi une analyse coût-bénéfice qui tiendra compte de tous les coûts liés à l intervention (provenant du budget du programme, mais aussi les coûts nonbudgétisé). Finalement, nous examinerons les possibilités de mise à l échelle de cette intervention. Méthodes Nous emploierons des méthodes mixtes, quantitatives et qualitatives pour évaluer les impacts de ce programme. Il est important afin d identifier l effet causal de l intervention de reconstruire la situation contrefactuelle qui décrirait ce qui se serait produit en l absence du programme. L approche idéale consiste choisir de manière aléatoire, parmi un échantillon de communautés ciblée par le programme mais en liste d attente pour l intervention, un échantillon de communautés où le programme sera mis en œuvre, ou «groupe de traitement». Il sera important alors de faire le suivi des indicateurs de résultats discutés précédemment pour les communautés du «groupe de traitement» mais aussi pour celles pour lesquelles le programme ne sera mis en œuvre que plus tard, le groupe de communauté «témoin». 1 Nous conduirons aussi une évaluation extensive des opérations du programme pour identifier les obstacles, s il y en a, à la mise en œuvre de l intervention. Nous effectuerons aussi une analyse qualitative détaillée pour identifier les défis potentiels à surmonter afin d assurer la pérennité de l intervention, une fois la certification obtenue. Nous planifions une collecte de données à trois points dans le temps : a) entre avril et juin 2011, une enquête de référence avant la mise en œuvre de l intervention, permettant de faire un diagnostic sur les communautés à l étude b) un enquête de suivi entre avril et juin 2012, dès que la fin de l intervention, principalement pour collecter des données sur les opérations du programme, c) une enquête de suivi finale 12 mois après le début de l intervention (débutant en octobre-novembre 2012) qui servira à évaluer la pérennité de 1 Plus précisément, la dernière collecte de données pour cette étude débutera en octobre Il sera nécessaire de maintenir le groupe «témoin» intact jusqu à cette date. Cela implique de repousser la mise en œuvre du programme pour ces communautés à la fin Février

6 l intervention. La collecte de données se fera au niveau des communautés et des ménages. Insertion dans stratégie globale du secteur Depuis 1990, le secteur de l assainissement est considéré au Mali comme un secteur prioritaire pour améliorer le bien-être général des populations rurales. Un certain nombre de mesure visent à réduire l écart entre zones rurales et zones urbaines dans ce secteur. La pérennité et l engagement d acteurs clé (État, ONG et population) est un des piliers des stratégies et programmes du pays vis-à-vis du secteur, notamment pour le développement du Programme Sectoriel Eau-Assainissement (PROSEA). Février

Qu est ce que le Marketing de l assainissement?

Qu est ce que le Marketing de l assainissement? Qu est ce que le Marketing de l assainissement? 1 Ce module porte sur la recherche formative. Les objectifs d apprentissage de ce module visent à : comprendre le cadre conceptuel du WSP pour les initiatives

Plus en détail

Amélioration de l approvisionnement en eau et de l assainissement dans le monde : coûts et avantages

Amélioration de l approvisionnement en eau et de l assainissement dans le monde : coûts et avantages Amélioration de l approvisionnement en eau et de l assainissement dans le monde : coûts et avantages Résumé La déclaration du Millénaire des Nations Unies confirme que l eau et l assainissement jouent

Plus en détail

L égalité des sexes, un atout économique

L égalité des sexes, un atout économique L égalité des sexes, un atout économique Un plan d action du Groupe de la Banque mondiale Banque mondiale l accès aux marchés foncier, du travail, des produits et des capitaux est indispensable pour accroître

Plus en détail

La gratuité des services aux mères et aux enfants au Burkina Faso améliore fortement et durablement l accès et la fréquentation des services

La gratuité des services aux mères et aux enfants au Burkina Faso améliore fortement et durablement l accès et la fréquentation des services COMMISSION EUROPÉENNE Aide humanitaire et Protection civile La gratuité des services aux mères et aux enfants au Burkina Faso améliore fortement et durablement l accès et la fréquentation des services

Plus en détail

RAPPORT FINAL NARRATIF ET FINANCIER POUR LA FONDATION LOUISE GRENIER

RAPPORT FINAL NARRATIF ET FINANCIER POUR LA FONDATION LOUISE GRENIER RAPPORT FINAL NARRATIF ET FINANCIER POUR LA FONDATION LOUISE GRENIER Titre du projet : Construction de trente latrines et d un point d adduction d eau potable Résumé du projet : Le projet consiste à construire

Plus en détail

Evaluation de la Dissémination du Niger. d amélioration des soins obstétricaux et

Evaluation de la Dissémination du Niger. d amélioration des soins obstétricaux et URC/HCI : PROTOCOLE DE RECHERCHE ET D EVALUATION Evaluation de la Dissémination du Niger au Mali des meilleures pratiques de la mise en œuvre du collaboratif d amélioration des soins obstétricaux et néonataux

Plus en détail

AIDER AU RENFORCEMENT DE LA COOPERATION MEDICALE A DISTANCE EN AFRIQUE : UN DEFI DU CLUB SANTE AFRIQUE

AIDER AU RENFORCEMENT DE LA COOPERATION MEDICALE A DISTANCE EN AFRIQUE : UN DEFI DU CLUB SANTE AFRIQUE LE PROGRAMME DE TELEMEDECINE AIDER AU RENFORCEMENT DE LA COOPERATION MEDICALE A DISTANCE EN AFRIQUE : UN DEFI DU CLUB SANTE AFRIQUE OBJECTIFS DU MILLENAIRE POUR LE DEVELOPPEMENT N 4-5-6-8 1 CFAO : Membre

Plus en détail

Eau et Assainissement pour l Afrique TERMES DE REFERENCE

Eau et Assainissement pour l Afrique TERMES DE REFERENCE Eau et Assainissement pour l Afrique 01 BP : 4392 Cotonou Benin; Tel : + 229 21311093 ; Email: wsabenin@wsafrica.org; TERMES DE REFERENCE Services de consultants pour une étude d état des lieux dans le

Plus en détail

CAUSERIE-DEBAT : Marketing de l assainissement, quelle réalité en Côte d Ivoire _ 18-04-2015 _ Bingerville/Abidjan CAUSERIE-DEBAT

CAUSERIE-DEBAT : Marketing de l assainissement, quelle réalité en Côte d Ivoire _ 18-04-2015 _ Bingerville/Abidjan CAUSERIE-DEBAT 1 CAUSERIE-DEBAT Marketing de l assainissement, quelle réalité en Côte d Ivoire 18 avril 2015 Bingerville/Abidjan (Côte d Ivoire) Présentation N GUESSAN Kouamé André, Vice-Président Afrique du Réseau Projection

Plus en détail

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT Mise à jour avec rétroinformation technique de décembre 2012 Chaque jour, près de 800 femmes meurent durant la grossesse ou l accouchement

Plus en détail

La qualité des données analysée à partir de la Chartre africaine de la statistique (CAS)

La qualité des données analysée à partir de la Chartre africaine de la statistique (CAS) Atelier AFRISTAT-INSEE - Produire les indicateurs statistiques nécessaires au suivi des OMD Du 4 au 8 juillet 2011 à Libourne. La qualité des données analysée à partir de la Chartre africaine de la statistique

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LA MESURE DU TAUX D ACCES A L ASSAINISSEMENT AU MALI

COMMUNICATION SUR LA MESURE DU TAUX D ACCES A L ASSAINISSEMENT AU MALI COMMUNICATION SUR LA MESURE DU TAUX D ACCES A L ASSAINISSEMENT AU MALI Direction Nationale de l Assainissement et du Contrôle des Pollutions et des Nuisances Africasan 3, Kigali, le 20 juillet 2011 CONTEXTE

Plus en détail

RAPPORT DE SYNTHESE DES TRAVAUX

RAPPORT DE SYNTHESE DES TRAVAUX ATELIER DE VALIDATION DU PROJET DE PLAN D ACTIONS POUR LA MISE EN ŒUVRE D UNE ASSURANCE MALADIE DE BASE A ACCES UNIVERSEL AU CAMEROUN YAOUNDE, HOTEL MONT FEBE 05-06 FEVRIER 2015 Yaoundé, Cameroun, 04-06

Plus en détail

Aide à la réduction de la Mortalité Maternelle et Néonatale: Participation Communautaire Cas de «Dar Al Oumouma»

Aide à la réduction de la Mortalité Maternelle et Néonatale: Participation Communautaire Cas de «Dar Al Oumouma» Royaume du Maroc Ministère de la santé Direction de la Population المملكة المغربية وزارة الصحة مديرية السكان Aide à la réduction de la Mortalité Maternelle et Néonatale: Participation Communautaire Cas

Plus en détail

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est 28 Objectifs du millénaire pour le développement : rapport de 2013 Objectif 5 Améliorer la santé maternelle Faits en bref XX En Asie de l Est, en Afrique du Nord et en, la mortalité maternelle a diminué

Plus en détail

Marketing Mix: Promotion

Marketing Mix: Promotion Marketing Mix: Promotion 1 Les objectifs d apprentissage de ce module visent à: comprendre les étapes pour développer une stratégie de marketing définir le marketing mix déterminer les principes directeurs

Plus en détail

SANTÉ DE L ENFANT 9 9.1 CARACTÉRISTIQUES DE L ACCOUCHEMENT. Soumana HAROUNA et Ibrahim CHAIBOU

SANTÉ DE L ENFANT 9 9.1 CARACTÉRISTIQUES DE L ACCOUCHEMENT. Soumana HAROUNA et Ibrahim CHAIBOU SANTÉ DE L ENFANT 9 Soumana HAROUNA et Ibrahim CHAIBOU Au cours de la troisième enquête démographique et de santé et à indicateurs multiples, on a enregistré, pour tous les enfants nés au cours des cinq

Plus en détail

Fiche technique sur le projet ATPC de EAA en Mauritanie

Fiche technique sur le projet ATPC de EAA en Mauritanie Fiche technique sur le projet ATPC de EAA en Mauritanie I. Informations générales sur le projet Intitulé du projet : Réalisation du volet Assainissement familial par l approche ATPC dans 100 localités

Plus en détail

OBJECTIFS DE LA FORMATION

OBJECTIFS DE LA FORMATION PRESENTATION DU PROGRAMME DE FORMATION DES ACTEURS MEDICAUX HUMANITAIRES DE LA VIM S CHARGES DES INTERVENTIONS D ASSISTANCES HUMANITAIRE DANS LES SITUATIONS DES URGENCES EPIDEMIOLOGIQUES, DES CATASTROPHES

Plus en détail

L évaluation et le suivi de la performance

L évaluation et le suivi de la performance Royaume du Maroc MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION DU BUDGET Upscaling Gender Responsive Budgeting for Accelerated Action on Gender Equality GRB Phase III Mars 2010 L évaluation et le suivi

Plus en détail

Guide d introduction au marketing de l assainissement

Guide d introduction au marketing de l assainissement Programme Eau et assainissement : Boîte à outils Guide d introduction au marketing de l assainissement Un cadre pour améliorer l assainissement rural à grande échelle Le Programme Eau et assainissement

Plus en détail

Appel à communications

Appel à communications Appel à communications 7 ème Conférence Africaine sur la Population JOHANNESBURG AFRIQUE DU SUD, 30 NOV. 4 DEC. 2015 DIVIDENDE DEMOGRAPHIQUE EN AFRIQUE: PERSPECTIVES, OPPORTUNITES ET DEFIS CONTEXTE Organisée

Plus en détail

Présentation du Programme

Présentation du Programme Ministère de l Hydraulique et de l Assainissement République du Sénégal ATELIER DE LANCEMENT SECTORIEL EAU-ASSAINISSEMENT Jeudi 25 septembre 2014, King Fahd Palace Hôtel - Dakar Présentation du Programme

Plus en détail

PROGRAMME VILLES VERTES

PROGRAMME VILLES VERTES PROGRAMME VILLES VERTES FINALITÉ DU PROGRAMME L OCDE a lancé un programme intitulé Villes vertes afin d évaluer dans quelle mesure les politiques de croissance verte au sein des villes et de développement

Plus en détail

Étude de capitalisation d expériences EHA et propositions de choix technologiques et d approches adaptées au contexte insulaire

Étude de capitalisation d expériences EHA et propositions de choix technologiques et d approches adaptées au contexte insulaire Étude de capitalisation d expériences EHA et propositions de choix technologiques et d approches adaptées au contexte insulaire La zone étudiée Les infrastructures EHA Les modes de gestion Proposition

Plus en détail

Une mission commune au service de la protection sociale universelle

Une mission commune au service de la protection sociale universelle Une mission commune au service de la protection sociale universelle Note conceptuelle En ce début de XXI e siècle, c est avec fierté que nous faisons nôtre le consensus qui s est dégagé: la protection

Plus en détail

WT21 Impact des évolutions démographiques

WT21 Impact des évolutions démographiques Session 1 La vision chinoise La taille de la population, un problème toujours aussi important : - dans l hypothèse de 2 enfants par femme, la population augmente, - objectif de la politique démographique

Plus en détail

Stratégies pour la gestion sans risque de l eau de boisson destinée à la consommation humaine

Stratégies pour la gestion sans risque de l eau de boisson destinée à la consommation humaine CONSEIL EXÉCUTIF EB127/6 Cent vingt-septième session 22 avril 2010 Point 5.4 de l ordre du jour provisoire Stratégies pour la gestion sans risque de l eau de boisson destinée à la consommation humaine

Plus en détail

Irriguer des projets pour demain Projet AGIRE Projet d Amélioration de la Gestion Intégrée des Ressources en Eau

Irriguer des projets pour demain Projet AGIRE Projet d Amélioration de la Gestion Intégrée des Ressources en Eau Irriguer des projets pour demain Projet AGIRE Projet d Amélioration de la Gestion Intégrée des Ressources en Eau Une coopération entre le Grand Lyon et la Haute-Matsiatra à Madagascar Les partenaires du

Plus en détail

Un Aperçu de la Situation de l'assainissement en Afrique

Un Aperçu de la Situation de l'assainissement en Afrique Un Aperçu de la Situation de l'assainissement en Afrique Extrait de Un Aperçu de la Situation de l Eau Potable et de l'assainissement en Afrique Une perspective régionale s'appuyant sur des données récentes

Plus en détail

Un Aperçu de la Situation de l Eau

Un Aperçu de la Situation de l Eau Un Aperçu de la Situation de l Eau Potable en Afrique Extrait de Un Aperçu de la Situation de l Eau Potable et de l'assainissement en Afrique Une perspective régionale s'appuyant sur des données récentes

Plus en détail

Compte Rendu - Réunion Générale du Cluster WASH Mali - Salle de réunion Grenier de UNICEF - Mercredi, 25 Février 2015-14 :30 16:30

Compte Rendu - Réunion Générale du Cluster WASH Mali - Salle de réunion Grenier de UNICEF - Mercredi, 25 Février 2015-14 :30 16:30 Compte Rendu - Réunion Générale du Cluster WASH Mali - Salle de réunion Grenier de UNICEF - Mercredi, 25 Février 2015-14 :30 16:30 PARTENAIRES PRESENTS Oxfam, IRC, ACF-E, UNICEF, ACTED, AEN, CICR, ASDAP,

Plus en détail

10 th World Telecommunication/ICT Indicators Meeting (WTIM-12) Bangkok, Thailand, 25-27 September 2012

10 th World Telecommunication/ICT Indicators Meeting (WTIM-12) Bangkok, Thailand, 25-27 September 2012 10 th World Telecommunication/ICT Indicators Meeting (WTIM-12) Bangkok, Thailand, 25-27 September 2012 Information document Document INF/8-F 31 August 2012 French SOURCE: TITLE: Centre National de la Statistique

Plus en détail

COUVERTURE ENEAU POTABLE

COUVERTURE ENEAU POTABLE COUVERTURE ENEAU POTABLE En 2002, 83 % de la population mondiale près de 5,2 milliards d individus bénéficiaient d un approvisionnement en eau potable amélioré. Cela comprend l eau courante et le raccordement

Plus en détail

République du Burundi

République du Burundi République du Burundi Ministère: Santé Publique et lutte contre le SIDA Agence nationale d exécution : Cellule Technique Nationale FBP Accès financier aux soins de santé pour la couverture universelle

Plus en détail

But du livret «MANUEL DU CHEF ET DES EDUCATEURS PAFI SCOUT DIORANO-WASH»

But du livret «MANUEL DU CHEF ET DES EDUCATEURS PAFI SCOUT DIORANO-WASH» INTRODUCTION Dans le monde entier, les scouts prennent part active à l ensemble des interventions d approvisionnement en eau potable, d assainissement et d hygiène. Il va de soi que la Fédération du Scoutisme

Plus en détail

Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire

Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire Date : L évaluation multisectorielle s est déroulée du 26 au 28/08/2015. Zone d évaluation : Localité

Plus en détail

CONFERENCE ECONOMIQUE AFRICAINE 2012

CONFERENCE ECONOMIQUE AFRICAINE 2012 CONFERENCE ECONOMIQUE AFRICAINE 2012 Hôtel Serena Kigali, Rwanda 30 octobre-2 novembre 2012 Promouvoir le développement inclusif et durable en Afrique dans une période d incertitude pour l économie mondiale

Plus en détail

ASSAINISSEMENT ET EAU POUR TOUS : Un cadre d action global

ASSAINISSEMENT ET EAU POUR TOUS : Un cadre d action global ASSAINISSEMENT ET EAU POUR TOUS : Un cadre d action global Mettre en place les instruments pour réaliser un accès universel viable à l assainissement et à l eau potable ASSAINISSEMENT ET EAU POUR TOUS

Plus en détail

Ameliorer la Nutrition au Moyen d Approches Multisectorielles Santé

Ameliorer la Nutrition au Moyen d Approches Multisectorielles Santé Ameliorer la Nutrition au Moyen d Approches Multisectorielles Santé Les liens entre la dénutrition et la santé La dénutrition est la cause de mortalité infantile la plus importante dans la plupart des

Plus en détail

Note d information sur les transferts en espèces pour lutter contre la malnutrition

Note d information sur les transferts en espèces pour lutter contre la malnutrition Note d Information 3 République Islamique de Mauritanie Cas d investissement sur la nutrition en Mauritanie Note d information sur les transferts en espèces pour lutter contre la malnutrition Produit par

Plus en détail

Protocole d identification, d enquête et de gestion des risques pour la santé

Protocole d identification, d enquête et de gestion des risques pour la santé Protocole d identification, d enquête et de gestion des risques pour la santé Préambule Les Normes de santé publique de l Ontario (normes) sont publiées par le ministère de la Santé et des Soins de longue

Plus en détail

Assainissement rural au Maroc Situation actuelle et perspectives

Assainissement rural au Maroc Situation actuelle et perspectives OFFICE NATIONAL DE L EAU POTABLE DIRECTION ASSAINISSEMENT ET ENVIRONNEMENT Atelier sur "l'assainissement, l'épuration et la réutilisation des eaux usées Assainissement rural au Maroc Situation actuelle

Plus en détail

Projet Pilote Assainissement

Projet Pilote Assainissement Projet Pilote Assainissement Origine du projet En 2009, Eau Vive a réalisé une étude sur l assainissement en milieu rural auprès de 3.400 ménages au Burkina Faso, Mali, Niger et Sénégal. Les DirecFons

Plus en détail

Evaluateur du projet : Ecole d économie de Paris (EEP) Laboratoire d action contre la pauvreté (J-PAL)

Evaluateur du projet : Ecole d économie de Paris (EEP) Laboratoire d action contre la pauvreté (J-PAL) Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE PAR

Plus en détail

Le système de protection sociale en santé en RDC

Le système de protection sociale en santé en RDC REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE Le système de protection sociale en santé en RDC 13/09/2013 1 I. Contexte national Plan II. Mesures de protection

Plus en détail

Module 2 : Planification / Exécution / Contrôle / Intranets de gestion des projets Minimum requis par session

Module 2 : Planification / Exécution / Contrôle / Intranets de gestion des projets Minimum requis par session MANAGEMENT ET STRATEGIES D ENTREPRISES Module 2 : Planification / Exécution / Contrôle / Intranets de gestion des projets Minimum par Développer une démarche logique de planification de projet. Se perfectionner

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DU SECTEUR DE LA SANTE/PROJETS. Ministre de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida Hon. Dr. Sabine NTAKARUTIMANA

DEVELOPPEMENT DU SECTEUR DE LA SANTE/PROJETS. Ministre de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida Hon. Dr. Sabine NTAKARUTIMANA DEVELOPPEMENT DU SECTEUR DE LA SANTE/PROJETS Ministre de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida Hon. Dr. Sabine NTAKARUTIMANA Plan de présentation Introduction Etat des lieux du secteur Stratégies

Plus en détail

CHAPITRE 2 CARACTÉRISTIQUE DES MÉNAGES ET DES ENQUÊTÉS

CHAPITRE 2 CARACTÉRISTIQUE DES MÉNAGES ET DES ENQUÊTÉS CHAPITRE 2 CARACTÉRISTIQUE DES MÉNAGES ET DES ENQUÊTÉS Célestin L. Sagnon Ce chapitre présente les résultats concernant les principales caractéristiques des ménages, des femmes et des hommes enquêtés individuellement.

Plus en détail

«Protection Sociale à Madagascar: Cadre international et Politique nationale»

«Protection Sociale à Madagascar: Cadre international et Politique nationale» Southern African Social Protection Experts Network SASPEN www.saspen.org Rencontre des experts sur la Protection Sociale «Protection Sociale à Madagascar: Cadre international et Politique nationale» 18

Plus en détail

Le Cycle de Programme Humanitaire

Le Cycle de Programme Humanitaire REUNION DU CLUSTER SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 28/10/2014 Le Cycle de Programme Humanitaire Outil principal du système humanitaire pour obtenir une analyse, une stratégie et un plan d action communs. Un cycle

Plus en détail

COLLOQUE SCIENTIFIQUE «DYNAMIQUES RURALES A MADAGASCAR : PERSPECTIVES SOCIALES, ECONOMIQUES ET DEMOGRAPHIQUES» ANTANANARIVO 23-24 AVRIL 2007

COLLOQUE SCIENTIFIQUE «DYNAMIQUES RURALES A MADAGASCAR : PERSPECTIVES SOCIALES, ECONOMIQUES ET DEMOGRAPHIQUES» ANTANANARIVO 23-24 AVRIL 2007 COLLOQUE SCIENTIFIQUE «DYNAMIQUES RURALES A MADAGASCAR : PERSPECTIVES SOCIALES, ECONOMIQUES ET DEMOGRAPHIQUES» ANTANANARIVO 23-24 AVRIL 2007 Colloque organisé conjointement par : l Institut National de

Plus en détail

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES POPULATION REFERENCE BUREAU AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES SCÉNARIO DE LA PRÉSENTATION UNE PRÉSENTATION > La présentation commencera par

Plus en détail

Les relations entre les Normes minimales de l INEE et les Normes minimales de SPHERE

Les relations entre les Normes minimales de l INEE et les Normes minimales de SPHERE Les relations entre les Normes minimales de l INEE et les Normes minimales de SPHERE PARTICIPATION COMMUNAUTAIRE Norme INEE #1 sur la Participation communautaire : la participation Les membres des communautés

Plus en détail

Réduction de la Mortalité Infantile : Expérience de la Tunisie et Perspectives. Présentée par Dr. Mounira Garbouj - Tunisie

Réduction de la Mortalité Infantile : Expérience de la Tunisie et Perspectives. Présentée par Dr. Mounira Garbouj - Tunisie Réduction de la Mortalité Infantile : Expérience de la Tunisie et Perspectives Présentée par Dr. Mounira Garbouj - Tunisie * Superficie 154530 Km2 * Population générale : 9 779 000 habitants * Taux de

Plus en détail

LIVRET DES LATRINES ET PRATIQUE D ASSAINISSEMENT

LIVRET DES LATRINES ET PRATIQUE D ASSAINISSEMENT REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana LIVRET DES LATRINES ET PRATIQUE D ASSAINISSEMENT VICE PRIMATURE CHARGEE DE LA SANTE PUBLIQUE 1 Introduction L accès à l eau potable et à l

Plus en détail

BUDGET PROGRAMME PAR OBJECTIF (BPO) 2011-2013 DU SECTEUR DE L EAU POTABLE ET DE L ASSAINISSEMENT MILIEU RURAL

BUDGET PROGRAMME PAR OBJECTIF (BPO) 2011-2013 DU SECTEUR DE L EAU POTABLE ET DE L ASSAINISSEMENT MILIEU RURAL Ministère de l'agriculture et de l'hydraulique.. Secrétariat Général.. Burkina Faso Unité - Progrès - Justice -------- Direction Générale des Ressources en Eau Direction Générale de l Assainissement EUE

Plus en détail

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE ------------------

Plus en détail

Administration contractante: Commission Européenne au Burkina Faso. Formulaire de demande de subvention

Administration contractante: Commission Européenne au Burkina Faso. Formulaire de demande de subvention Administration contractante: Commission Européenne au Burkina Faso Programme d'appui à la politique sectorielle Eau potable et assainissement. Composante "assainissement familial eaux usées/excréta en

Plus en détail

Principaux Indicateurs du Développement Social En Tunisie

Principaux Indicateurs du Développement Social En Tunisie République Tunisienne Ministère des Affaires Sociales Bureau des Etudes, de la Planification et de la Programmation Principaux Indicateurs du Développement Social En Tunisie Novembre 2012 1 Indicateurs

Plus en détail

EVALUATION FINALE MLI/016. Programme d Appui à la Santé de Base

EVALUATION FINALE MLI/016. Programme d Appui à la Santé de Base EVALUATION FINALE MLI/016 Programme d Appui à la Santé de Base FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code LuxDev Mali Programme d Appui à la Santé de Base PASAB MLI/016 Version

Plus en détail

Tableau : Réponse aux besoins en matière de santé sexuelle et reproductive des adolescents

Tableau : Réponse aux besoins en matière de santé sexuelle et reproductive des adolescents Tableau : Réponse aux besoins en matière de santé sexuelle et reproductive des adolescents Le tableau suivant est destiné à donner un aperçu des principales actions à entreprendre pour répondre aux besoins

Plus en détail

Coopération internationale dans le domaine de l eau : présentation du projet d adduction d eau en milieu scolaire au Sénégal

Coopération internationale dans le domaine de l eau : présentation du projet d adduction d eau en milieu scolaire au Sénégal Coopération internationale dans le domaine de l eau : présentation du projet d adduction d eau en milieu scolaire au Sénégal Gaïa initiative du Partenariat Sommaire Communiqué de presse Fiche 1 : Présentation

Plus en détail

Présentation 2012 au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances. 1. Reprise économique et croissance

Présentation 2012 au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances. 1. Reprise économique et croissance Présentation 2012 au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances 1. Reprise économique et croissance Compte tenu du climat d austérité budgétaire actuel au sein du gouvernement fédéral

Plus en détail

Atelier 2 renforcement des compétences et formations

Atelier 2 renforcement des compétences et formations Atelier 2 renforcement des compétences et formations 1 er thème: L eau potable Titre de la formation: La gestion intégrée des ressources en eau Cibles: les exploitants, les élus, les maîtres d ouvrages

Plus en détail

LIVRET DES LATRINES ET PRATIQUE D ASSAINISSEMENT

LIVRET DES LATRINES ET PRATIQUE D ASSAINISSEMENT REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Fitiavana - Tanindrazana - Fandrosoana LIVRET DES LATRINES ET PRATIQUE D ASSAINISSEMENT VICE PRIMATURE CHARGEE DE LA SANTE PUBLIQUE 1 Introduction L accès à l eau potable et à

Plus en détail

Document de la A USAGE OFFICIEL BANQUE INTERNATIONALE POUR LA RECONSTRUCTION ET LE DEVELOPPEMENT ET SOCIETE FINANCIERE INTERNATIONALE

Document de la A USAGE OFFICIEL BANQUE INTERNATIONALE POUR LA RECONSTRUCTION ET LE DEVELOPPEMENT ET SOCIETE FINANCIERE INTERNATIONALE Document de la Banque mondiale A USAGE OFFICIEL Rapport No. 50316-MA Traduction non officielle du texte anglais qui seul fait foi BANQUE INTERNATIONALE POUR LA RECONSTRUCTION ET LE DEVELOPPEMENT ET SOCIETE

Plus en détail

Comment les pratiques en milieu scolaire agissent-elles au regard des inégalités sociales de santé? Regard sur trois continents

Comment les pratiques en milieu scolaire agissent-elles au regard des inégalités sociales de santé? Regard sur trois continents Comment les pratiques en milieu scolaire agissent-elles au regard des inégalités sociales de santé? Regard sur trois continents Rencontre francophone internationale sur les inégalités sociales de santé

Plus en détail

COLLECTION PROGRÉS ET IMPACT. Lutte contre le paludisme et vies sauvées : sur la voie des Objectifs du Millénaire pour le Développement

COLLECTION PROGRÉS ET IMPACT. Lutte contre le paludisme et vies sauvées : sur la voie des Objectifs du Millénaire pour le Développement COLLECTION PROGRÉS ET IMPACT Lutte contre le paludisme et vies sauvées : sur la voie des Objectifs du Millénaire pour le Développement RÉSUMÉ DU RAPPORT Décembre 21 sera l heure du bilan de la décennie

Plus en détail

L assurance maladie communautaire comme voie vers la couverture maladie universelle: les leçons de l Éthiopie

L assurance maladie communautaire comme voie vers la couverture maladie universelle: les leçons de l Éthiopie L assurance maladie communautaire comme voie vers la couverture maladie universelle: les leçons de l Éthiopie Hailu Zelelew 28 avril 2015 Port-au-Prince Abt Associates Inc. In collaboration with: Broad

Plus en détail

Thématique: sécurité humaine et Développement en Afrique

Thématique: sécurité humaine et Développement en Afrique Sujet: «Santé et sécurité humaine en milieu rural: stratégie de prise en charge des problèmes d accessibilité aux soins de santé des populations dans la zone du Ferlo au Sénégal» Thématique: sécurité humaine

Plus en détail

La région du Centre-Sud en chiffres

La région du Centre-Sud en chiffres MINISTĖRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES BURKINA FASO Unité - Progrès - Justice La région du Centre-Sud en chiffres Edition 2014 Géographie GÉOGRAPHIE ET ORGANISATION ADMINISTRATIVE 0rganisation administrative

Plus en détail

Analyse sur le statut social des travailleurs indépendants

Analyse sur le statut social des travailleurs indépendants Les Analyses du Centre Jean Gol Analyse sur le statut social des travailleurs indépendants Octobre 2014 Administrateur délégué : Richard Miller Directrice : Laurence Glautier Directeur scientifique : Corentin

Plus en détail

PLACE DE L ASSURANCE PRIVEE DANS LA MISE EN ŒUVRE D UNE ASSURANCE MALADIE DITE UNIVERSELLE

PLACE DE L ASSURANCE PRIVEE DANS LA MISE EN ŒUVRE D UNE ASSURANCE MALADIE DITE UNIVERSELLE PLACE DE L ASSURANCE PRIVEE DANS LA MISE EN ŒUVRE D UNE ASSURANCE MALADIE DITE UNIVERSELLE 37 ème Assemblée Générale de la FANAF YAOUDE (CAMEROUN) 23-28 Février 1 ASSURANCE MALADIE 2 - Un des principaux

Plus en détail

Punaises de lit, logement et santé publique à Montréal

Punaises de lit, logement et santé publique à Montréal Punaises de lit, logement et santé publique à Montréal Stéphane Perron, M.D., M.Sc., F.R.C.P.C. Réunion de planification du CCNSE à Vancouver pour la lutte contre les punaises de lit 29 novembre 2013 Logement

Plus en détail

ZOOM SUR LES AIDANTS PRINCIPAUX NON PROFESSIONNELS

ZOOM SUR LES AIDANTS PRINCIPAUX NON PROFESSIONNELS LES AIDES ET LES AIDANTS DES PERSONNES AGEES VIVANT A DOMICILE A LA REUNION Ce document s intéresse aux aides et aux aidants de la population des personnes âgées de 60 ou plus. Il utilise les résultats

Plus en détail

Élaborer des preuves relatives à l impact de l information sur le marché du travail

Élaborer des preuves relatives à l impact de l information sur le marché du travail Élaborer des preuves relatives à l impact de l in sur le Présentation de Jean-Pierre Voyer (SRSA) et Cathleen Johnson (Université de l Arizona) à la Conférence du FMMT sur l IMT Winnipeg, 14 février 2007

Plus en détail

PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES

PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES Centre de Recherche-action pour l Environnement et le Développement Intégré CREDI PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES BP : 80450 Lomé TOGO Tél. /Fax (228) 22.25.37.60 Email : credi@laposte.tg Site web:

Plus en détail

Réf. : 811.1 Date : 07 09 10 Cadre stratégique pour le champ d activités Santé Introduction

Réf. : 811.1 Date : 07 09 10 Cadre stratégique pour le champ d activités Santé Introduction Bureau de la coopération suisse au Bénin Réf. : 811.1 Date : 07 09 10 Cadre stratégique pour le champ d activités Santé Introduction Selon l Organisation Mondiale de la Santé «la santé est un état complet

Plus en détail

Guide de dépôt de projets Fonds québécois d initiatives sociales (FQIS)

Guide de dépôt de projets Fonds québécois d initiatives sociales (FQIS) La Mauricie en action! Ensemble contre la pauvreté! Guide de dépôt de projets Fonds québécois d initiatives sociales (FQIS) Date limite : dépôt des dossiers complets à la CRÉ 23 août 2013 25 octobre 2013

Plus en détail

Cameroun. Projet de descriptif de programme de pays 2013-2017

Cameroun. Projet de descriptif de programme de pays 2013-2017 Cameroun Projet de descriptif de programme de pays 2013-2017 Le projet de descriptif de programme de pays relatif au Cameroun (E/ICEF/2012/P/L.35) a été présenté au Conseil d administration pour examen

Plus en détail

La République Démocratique du Congo perd 192 milliards CDF chaque année à cause d un mauvais assainissement

La République Démocratique du Congo perd 192 milliards CDF chaque année à cause d un mauvais assainissement REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO IMPACTS ÉCONOMIQUES D UN MAUVAIS ASSAINISSEMENT EN AFRIQUE La République Démocratique du Congo perd 192 milliards CDF chaque année à cause d un mauvais assainissement mars

Plus en détail

LA TUBERCULOSE DANS LE MONDE, 2007

LA TUBERCULOSE DANS LE MONDE, 2007 LA SITUATION DE LA TUBERCULOSE DANS LE MONDE ET EN AFRIQUE Par le Professeur Pierre Chaulet Alger 29 Novembre 2009 LA TUBERCULOSE DANS LE MONDE, 2007 En millions Taux Population mondiale 6.668 100% Personnes

Plus en détail

Les soins de santé de première ligne au Canada : innovations dans la prestation de soins de santé aux populations vulnérables

Les soins de santé de première ligne au Canada : innovations dans la prestation de soins de santé aux populations vulnérables Réseaux canadiens de recherche en politiques publiques inc. (RCRPP) 600 250, rue Albert, Ottawa (Ontario) K1P 6M1 Tél. : 613-567-7500 Téléc. : 613-567-7640 Site Web : www.cprn.org Les soins de santé de

Plus en détail

Problématique de la qualité des données statistiques Alexandre BIAOU, DG/INSAE

Problématique de la qualité des données statistiques Alexandre BIAOU, DG/INSAE Problématique de la qualité des données statistiques Alexandre BIAOU, DG/INSAE La qualité : «ensemble des propriétés et caractéristiques d un produit ou d un service qui lui confèrent l aptitude à satisfaire

Plus en détail

ALGÉRIE. Aperçu Environnement opérationnel

ALGÉRIE. Aperçu Environnement opérationnel ALGÉRIE APPE L GLOBAL Présence du HCR prévue en 2014 Nombre de bureaux 2 Total personnel 58 Effectif international 12 Effectif national 41 JEA 2 Volontaires des Nations Unies 3 Aperçu Environnement opérationnel

Plus en détail

Mesurer le développement durable pour l après-2015 au Sénégal Points saillants du rapport

Mesurer le développement durable pour l après-2015 au Sénégal Points saillants du rapport ---------------------------------- ---------------------------------- ------------------------------ Mesurer le développement durable pour l après-2015 au Sénégal Points saillants du rapport Dr Maam Suwadu

Plus en détail

CONCEPTUELLES DE LA MEO DU PARZDS. d'appui/projets. AIMS Institutionnel. Appui au SYLOS PARZDS SYLOS. Amélioration du B-E Populations

CONCEPTUELLES DE LA MEO DU PARZDS. d'appui/projets. AIMS Institutionnel. Appui au SYLOS PARZDS SYLOS. Amélioration du B-E Populations CADRE CONCEPTUEL DE LA MEO DU PASS Pyramide sanitaire Production Niveaux Central Structures Ministère + Autres acteurs Type d'appui/projets AIMS Institutionnel PNDS Politiques de santé Orientations stratégiques

Plus en détail

Rôle des services nationaux de statistique concernant la mesure du développement durable

Rôle des services nationaux de statistique concernant la mesure du développement durable Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 27 mars 2015 Français Original: anglais ECE/CES/2015/19 Commission économique pour l Europe Conférence des statisticiens européens Soixante-troisième

Plus en détail

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1 LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES CONSACRÉE À L EXAMEN ET À L ÉVALUATION D ENSEMBLE DE L APPLICATION DU PROGRAMME POUR L HABITAT LE MILLÉNAIRE Chacun a droit URBAIN...

Plus en détail

POURQUOI LE GABON A-T-IL BESOIN DE STATISTIQUES FIABLES?

POURQUOI LE GABON A-T-IL BESOIN DE STATISTIQUES FIABLES? Mai 2010 POURQUOI LE GABON A-T-IL BESOIN DE STATISTIQUES FIABLES? Direction Générale des Statistiques Ministère de l Economie, du Commerce, de l Industrie et du Tourisme Pourquoi le Gabon a-t-il besoin

Plus en détail

Selon ce sondage en ligne mené à l échelle nationale du 10 au 23 septembre 2014 :

Selon ce sondage en ligne mené à l échelle nationale du 10 au 23 septembre 2014 : SOMMAIRE À LA DIRECTION Dans un nouveau sondage mené à l échelle nationale auprès de 3 000 Canadiens par Greenberg Quinlan Rosner Canada pour le compte de l Institut Broadbent, on a posé des questions

Plus en détail

Présentation du projet

Présentation du projet Présentation du projet «L énergie solaire, un moteur pour le centre de santé de Dioumanzana» au Mali Pays Lieu d intervention Début du projet Durée du projet Objectif : Nombre de bénéficiaires Budget :

Plus en détail

DOCUMENT DE METHODOLOGIE ENQUETE SUR LES CONDITIONS DE VIE EN HAITI

DOCUMENT DE METHODOLOGIE ENQUETE SUR LES CONDITIONS DE VIE EN HAITI DOCUMENT DE METHODOLOGIE ENQUETE SUR LES CONDITIONS DE VIE EN HAITI Il existe actuellement très peu d indicateurs sociaux pour apprécier objectivement le niveau de vie en Haïti. Les données de base disponibles

Plus en détail

FINANCER LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

FINANCER LE DÉVELOPPEMENT DURABLE FINANCER LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Grandes orientations et rôle du FMI AVRIL 2015 2015 est une année cruciale une année où la communauté internationale s engagera à poursuivre une vision commune des objectifs

Plus en détail

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 1. L expérience analysée L animation de la concertation dans le processus d élaboration du Plan Communal de Développement (PCD) de Jean

Plus en détail

PROJET DE CONSTRUCTION DE 6 LATRINES ECOLOGIQUES (ECOSAN)

PROJET DE CONSTRUCTION DE 6 LATRINES ECOLOGIQUES (ECOSAN) PROJET DE CONSTRUCTION DE 6 LATRINES ECOLOGIQUES (ECOSAN) Appui à la protection de l environnement et au développement de l agriculture Date du projet Juillet 2016. LOCALISATION Région Maritime, Togo /

Plus en détail

Energie pour un développement durable de l Afrique

Energie pour un développement durable de l Afrique Energie pour un développement durable de l Afrique Abdoussalam Ba Directeur général du CNES, Niamey, Niger L énergie est le soubassement de toute activité économique. Or, lors de l élaboration du Plan

Plus en détail

Colloque du CIQSS et de l ISQ sur le vieillissement 80 e Congrès de l ACFAS, Montréal, 7 mai 2012

Colloque du CIQSS et de l ISQ sur le vieillissement 80 e Congrès de l ACFAS, Montréal, 7 mai 2012 Les différences entre les sexes dans la prise de décision en matière d épargne et d investissement : résultats tirés de l ECCF de 2 0 0 9 Carole Vincent Colloque du CIQSS et de l ISQ sur le vieillissement

Plus en détail

Présentation du projet

Présentation du projet Présentation du projet «L énergie solaire pour soutenir l éducation des enfants de Dioumanzana» Carte du Mali Pays : Mali Lieu d intervention : Village de Dioumanzana, unité de développement 721, commune

Plus en détail