Note de présentation du Projet d évaluation d un programme communautaire d hygiène et assainissement au Mali.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Note de présentation du Projet d évaluation d un programme communautaire d hygiène et assainissement au Mali."

Transcription

1 Note de présentation du Projet d évaluation d un programme communautaire d hygiène et assainissement au Mali. Initiative conjointe CEDLAS - DNACPN Février

2 Résumé... 3 Description de l étude... 3 Contexte de l étude... 3 Détails sur le programme communautaire d hygiène et assainissement... 4 Objectifs de l étude... 4 Méthodes... 5 Insertion dans stratégie globale du secteur... 6 Février

3 Résumé Notre étude vise à évaluer un programme d Assainissement Total Piloté par la communauté (ATPC) au Mali. Ce programme vise à ce que chaque ménage ait accès de manière privée à des latrines avec un équipement minimal assurant l hygiène (savon, seau d eau). En effet, dans les régions rurales du Mali, 28% de la population continuent à déféquer à l air libre (contre 4% de la population urbaine). Afin de parvenir à réduire cet écart, les intervenants APTC tentent de faciliter la prise de conscience et l action communautaire de populations rurales vis-à-vis des problèmes d hygiène et de santé reliés à la pratique de la défécation à l air libre. Mettre fin à la défécation à l air libre aidera le pays à atteindre l objectif 7c des objectifs du Millénaire qui est de réduire à moitié, d ici 2015, la proportion de la population n ayant pas accès à des services d assainissement de base. Les leçons tirées de l expérience malienne seront pertinentes pour le reste de la région africaine, où plus d un tiers de la population rurale 200 millions de personnes n ont toujours pas accès à ces services de base. Description de l étude Contexte de l étude Le revenu moyen par habitant au Mali est en 2008 de PPP $ Plus de 50% de la population en 2006 vit avec moins de PPP$1.25 par jour et plus des trois-quarts des Maliens vivent avec moins de PPP$2 par jour. Les résultats en termes de santé sont alarmants. L espérance de vie à la naissance est de 45 (pour les homes), 48 (pour les femmes), l une des plus faibles dans le monde. Le taux de mortalité par mi les enfants de moins de cinq ans est de 217 pour mille, l un des plus élevé dans le monde. La mortalité maternelle est aussi une des plus élevée au monde, à 1200 par 100,000 naissances. Le manque d accès à des infrastructures de base (latrines) est un des facteurs pouvant expliquer les résultats en santé. Selon les données de l Enquête Démographique et de Santé de 2006, 40% des ménages sont équipés de latrines privées basiques, 26% ont accès à des latrines partagées et 28% défèquent à l air libre. L importance du lien entre latrines et santé dépend vraisemblablement d un nombre de facteurs : des facteurs physiques (type d accès à l eau, type de structure d habitation), et de facteurs humains. L adoption de nouvelles pratiques (utilisation des latrines) requiert une mobilisation autour des problèmes (santé, hygiène) liés aux anciennes pratiques (défécation à l air libre). En ce qui concerne l accès à l eau, 86% des ménages ont accès à l eau des puits, 7% à l eau au robinet et 6% à des eaux de surface. Chercher l eau est coûteux en termes de temps: bien que 40% des ménages n ont pas à se déplacer pour chercher l eau, 53% vont entreprendre des déplacements de moins de 30 minutes, et 5% des déplacements de plus de 30 minutes. Les femmes et les filles (dans 41% et 16% des ménages) sont celles qui Février

4 portent le fardeau de la collecte de l eau. Plus de 60% des ménages ne traitent pas l eau avant de la boire. Les dommages en termes de santé liés aux pratiques de défécation à l air dépendent aussi des structures des habitations. On trouve que 70% des ménages ruraux vivent dans des habitations dont les sols sont de terre ou de sable, 20% avec des sols de terre battue et seulement 8% ont des sols en ciments. Détails sur le programme communautaire d hygiène et assainissement L approche standard dans le secteur de l assainissement consiste à offrir des moyens techniques ou monétaires pour la construction d équipement sanitaires de base. Mais, bien souvent, subventionner ou directement construire des latrines est insuffisants si ces équipements sont peu ou pas utilisés. L approche APTC, au contraire, vise à mobiliser la communauté autour du problème et de faciliter la prise de décision collective. Il y a deux phases dans cette intervention. La première est la phase de mobilisation et facilitation communautaire : la communauté est réunie pour une demi-journée et des animateurs facilitent la mobilisation autour de la question de la défécation à l air libre. Le plus souvent, cette mobilisation débouche à une prise d engagement par les membres de la communauté à s équiper de latrines. Dans une deuxième phase, des équipes de suivi sont envoyé sur le terrain pour rendre visites aux membres de la communauté. Le programme de visites est assez intensif (deux fois par semaine pendant une période de 1 à 3 mois) et vise à s assurer que les engagements pris lors de la première phase soient respectés. L intervention en tant que telle s arrête à la fin de cette phase de suivi. Six mois après la première visite à la communauté, les autorités maliennes chargées du secteur de la santé se chargent de la certification de la communauté comme communauté «propre». Pour obtenir la certification, la communauté doit s assurer que chaque ménage soit équipé de latrine privée avec au minimum un seau et un savon. La certification, quand elle est obtenue, donne lieu à une cérémonie qui est médiatisée et est cause de fierté pour la communauté. Objectifs de l étude Nous avons identifié pour cette étude un certain nombre d indicateurs qui potentiellement seront affectés par l intervention. Ceux-ci incluent : 1) Des indicateurs de résultat intermédiaire sur les pratiques d hygiène : construction de latrines, type de latrines, utilisation des latrines, présence d eau et de savon, hygiène des mains. 2) Un indicateur de résultat final sur les pratiques sanitaires : présence de latrine privée équipée de savon et d un seau d eau pour chaque ménage de la communauté. 3) Des indicateurs de santé : maladies diarrhéiques chez les enfants de moins de 2 ans et ceux de moins de 5 ans, données anthropométriques pour les enfants, état de santé reporté pour tous les membres du ménage, état de santé de la Février

5 communauté selon les guérisseurs traditionnels et le personnel médical local, dépenses en santé. 4) Autres résultats (hors santé) : assiduité à l école, utilisation du temps, sécurité des femmes. 5) Résultats psychologiques : connaissances, perceptions du risque, efficacité personnelle. Nous porterons une attention particulière à la question de la pérennité des effets de l intervention. Nous examinerons les effets une fois le processus de certification complété. Nous nous proposerons aussi une analyse coût-bénéfice qui tiendra compte de tous les coûts liés à l intervention (provenant du budget du programme, mais aussi les coûts nonbudgétisé). Finalement, nous examinerons les possibilités de mise à l échelle de cette intervention. Méthodes Nous emploierons des méthodes mixtes, quantitatives et qualitatives pour évaluer les impacts de ce programme. Il est important afin d identifier l effet causal de l intervention de reconstruire la situation contrefactuelle qui décrirait ce qui se serait produit en l absence du programme. L approche idéale consiste choisir de manière aléatoire, parmi un échantillon de communautés ciblée par le programme mais en liste d attente pour l intervention, un échantillon de communautés où le programme sera mis en œuvre, ou «groupe de traitement». Il sera important alors de faire le suivi des indicateurs de résultats discutés précédemment pour les communautés du «groupe de traitement» mais aussi pour celles pour lesquelles le programme ne sera mis en œuvre que plus tard, le groupe de communauté «témoin». 1 Nous conduirons aussi une évaluation extensive des opérations du programme pour identifier les obstacles, s il y en a, à la mise en œuvre de l intervention. Nous effectuerons aussi une analyse qualitative détaillée pour identifier les défis potentiels à surmonter afin d assurer la pérennité de l intervention, une fois la certification obtenue. Nous planifions une collecte de données à trois points dans le temps : a) entre avril et juin 2011, une enquête de référence avant la mise en œuvre de l intervention, permettant de faire un diagnostic sur les communautés à l étude b) un enquête de suivi entre avril et juin 2012, dès que la fin de l intervention, principalement pour collecter des données sur les opérations du programme, c) une enquête de suivi finale 12 mois après le début de l intervention (débutant en octobre-novembre 2012) qui servira à évaluer la pérennité de 1 Plus précisément, la dernière collecte de données pour cette étude débutera en octobre Il sera nécessaire de maintenir le groupe «témoin» intact jusqu à cette date. Cela implique de repousser la mise en œuvre du programme pour ces communautés à la fin Février

6 l intervention. La collecte de données se fera au niveau des communautés et des ménages. Insertion dans stratégie globale du secteur Depuis 1990, le secteur de l assainissement est considéré au Mali comme un secteur prioritaire pour améliorer le bien-être général des populations rurales. Un certain nombre de mesure visent à réduire l écart entre zones rurales et zones urbaines dans ce secteur. La pérennité et l engagement d acteurs clé (État, ONG et population) est un des piliers des stratégies et programmes du pays vis-à-vis du secteur, notamment pour le développement du Programme Sectoriel Eau-Assainissement (PROSEA). Février

Qu est ce que le Marketing de l assainissement?

Qu est ce que le Marketing de l assainissement? Qu est ce que le Marketing de l assainissement? 1 Ce module porte sur la recherche formative. Les objectifs d apprentissage de ce module visent à : comprendre le cadre conceptuel du WSP pour les initiatives

Plus en détail

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT Mise à jour avec rétroinformation technique de décembre 2012 Chaque jour, près de 800 femmes meurent durant la grossesse ou l accouchement

Plus en détail

CAUSERIE-DEBAT : Marketing de l assainissement, quelle réalité en Côte d Ivoire _ 18-04-2015 _ Bingerville/Abidjan CAUSERIE-DEBAT

CAUSERIE-DEBAT : Marketing de l assainissement, quelle réalité en Côte d Ivoire _ 18-04-2015 _ Bingerville/Abidjan CAUSERIE-DEBAT 1 CAUSERIE-DEBAT Marketing de l assainissement, quelle réalité en Côte d Ivoire 18 avril 2015 Bingerville/Abidjan (Côte d Ivoire) Présentation N GUESSAN Kouamé André, Vice-Président Afrique du Réseau Projection

Plus en détail

But du livret «MANUEL DU CHEF ET DES EDUCATEURS PAFI SCOUT DIORANO-WASH»

But du livret «MANUEL DU CHEF ET DES EDUCATEURS PAFI SCOUT DIORANO-WASH» INTRODUCTION Dans le monde entier, les scouts prennent part active à l ensemble des interventions d approvisionnement en eau potable, d assainissement et d hygiène. Il va de soi que la Fédération du Scoutisme

Plus en détail

La gratuité des services aux mères et aux enfants au Burkina Faso améliore fortement et durablement l accès et la fréquentation des services

La gratuité des services aux mères et aux enfants au Burkina Faso améliore fortement et durablement l accès et la fréquentation des services COMMISSION EUROPÉENNE Aide humanitaire et Protection civile La gratuité des services aux mères et aux enfants au Burkina Faso améliore fortement et durablement l accès et la fréquentation des services

Plus en détail

Un Aperçu de la Situation de l'assainissement en Afrique

Un Aperçu de la Situation de l'assainissement en Afrique Un Aperçu de la Situation de l'assainissement en Afrique Extrait de Un Aperçu de la Situation de l Eau Potable et de l'assainissement en Afrique Une perspective régionale s'appuyant sur des données récentes

Plus en détail

Présentation du Programme

Présentation du Programme Ministère de l Hydraulique et de l Assainissement République du Sénégal ATELIER DE LANCEMENT SECTORIEL EAU-ASSAINISSEMENT Jeudi 25 septembre 2014, King Fahd Palace Hôtel - Dakar Présentation du Programme

Plus en détail

EVALUATION FINALE MLI/016. Programme d Appui à la Santé de Base

EVALUATION FINALE MLI/016. Programme d Appui à la Santé de Base EVALUATION FINALE MLI/016 Programme d Appui à la Santé de Base FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code LuxDev Mali Programme d Appui à la Santé de Base PASAB MLI/016 Version

Plus en détail

Appel à communications

Appel à communications Appel à communications 7 ème Conférence Africaine sur la Population JOHANNESBURG AFRIQUE DU SUD, 30 NOV. 4 DEC. 2015 DIVIDENDE DEMOGRAPHIQUE EN AFRIQUE: PERSPECTIVES, OPPORTUNITES ET DEFIS CONTEXTE Organisée

Plus en détail

Réduction de la Mortalité Infantile : Expérience de la Tunisie et Perspectives. Présentée par Dr. Mounira Garbouj - Tunisie

Réduction de la Mortalité Infantile : Expérience de la Tunisie et Perspectives. Présentée par Dr. Mounira Garbouj - Tunisie Réduction de la Mortalité Infantile : Expérience de la Tunisie et Perspectives Présentée par Dr. Mounira Garbouj - Tunisie * Superficie 154530 Km2 * Population générale : 9 779 000 habitants * Taux de

Plus en détail

Assainissement rural au Maroc Situation actuelle et perspectives

Assainissement rural au Maroc Situation actuelle et perspectives OFFICE NATIONAL DE L EAU POTABLE DIRECTION ASSAINISSEMENT ET ENVIRONNEMENT Atelier sur "l'assainissement, l'épuration et la réutilisation des eaux usées Assainissement rural au Maroc Situation actuelle

Plus en détail

Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire

Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire Date : L évaluation multisectorielle s est déroulée du 26 au 28/08/2015. Zone d évaluation : Localité

Plus en détail

Les soins de santé de première ligne au Canada : innovations dans la prestation de soins de santé aux populations vulnérables

Les soins de santé de première ligne au Canada : innovations dans la prestation de soins de santé aux populations vulnérables Réseaux canadiens de recherche en politiques publiques inc. (RCRPP) 600 250, rue Albert, Ottawa (Ontario) K1P 6M1 Tél. : 613-567-7500 Téléc. : 613-567-7640 Site Web : www.cprn.org Les soins de santé de

Plus en détail

Evaluation de la Dissémination du Niger. d amélioration des soins obstétricaux et

Evaluation de la Dissémination du Niger. d amélioration des soins obstétricaux et URC/HCI : PROTOCOLE DE RECHERCHE ET D EVALUATION Evaluation de la Dissémination du Niger au Mali des meilleures pratiques de la mise en œuvre du collaboratif d amélioration des soins obstétricaux et néonataux

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

Le Cycle de Programme Humanitaire

Le Cycle de Programme Humanitaire REUNION DU CLUSTER SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 28/10/2014 Le Cycle de Programme Humanitaire Outil principal du système humanitaire pour obtenir une analyse, une stratégie et un plan d action communs. Un cycle

Plus en détail

CONCEPTUELLES DE LA MEO DU PARZDS. d'appui/projets. AIMS Institutionnel. Appui au SYLOS PARZDS SYLOS. Amélioration du B-E Populations

CONCEPTUELLES DE LA MEO DU PARZDS. d'appui/projets. AIMS Institutionnel. Appui au SYLOS PARZDS SYLOS. Amélioration du B-E Populations CADRE CONCEPTUEL DE LA MEO DU PASS Pyramide sanitaire Production Niveaux Central Structures Ministère + Autres acteurs Type d'appui/projets AIMS Institutionnel PNDS Politiques de santé Orientations stratégiques

Plus en détail

Présentation du projet

Présentation du projet Présentation du projet «L énergie solaire, un moteur pour le centre de santé de Dioumanzana» au Mali Pays Lieu d intervention Début du projet Durée du projet Objectif : Nombre de bénéficiaires Budget :

Plus en détail

PLACE DE L ASSURANCE PRIVEE DANS LA MISE EN ŒUVRE D UNE ASSURANCE MALADIE DITE UNIVERSELLE

PLACE DE L ASSURANCE PRIVEE DANS LA MISE EN ŒUVRE D UNE ASSURANCE MALADIE DITE UNIVERSELLE PLACE DE L ASSURANCE PRIVEE DANS LA MISE EN ŒUVRE D UNE ASSURANCE MALADIE DITE UNIVERSELLE 37 ème Assemblée Générale de la FANAF YAOUDE (CAMEROUN) 23-28 Février 1 ASSURANCE MALADIE 2 - Un des principaux

Plus en détail

COUVERTURE ENEAU POTABLE

COUVERTURE ENEAU POTABLE COUVERTURE ENEAU POTABLE En 2002, 83 % de la population mondiale près de 5,2 milliards d individus bénéficiaient d un approvisionnement en eau potable amélioré. Cela comprend l eau courante et le raccordement

Plus en détail

Page 02 Page 05 Page 08 Page 11 Page 13 Page 15 Page 17 Page 20 Page 28 Page 32 Page 34 Page 36 Page 37

Page 02 Page 05 Page 08 Page 11 Page 13 Page 15 Page 17 Page 20 Page 28 Page 32 Page 34 Page 36 Page 37 Livret pour l Assainissement en Milieu Rural ²²² Communes de Ngogom et de Gainte Kaye Plan du livret Page 02 Présentation du projet Page 05 La mise en œuvre du service public d assainissement Page 08 L

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DU SECTEUR DE LA SANTE/PROJETS. Ministre de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida Hon. Dr. Sabine NTAKARUTIMANA

DEVELOPPEMENT DU SECTEUR DE LA SANTE/PROJETS. Ministre de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida Hon. Dr. Sabine NTAKARUTIMANA DEVELOPPEMENT DU SECTEUR DE LA SANTE/PROJETS Ministre de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida Hon. Dr. Sabine NTAKARUTIMANA Plan de présentation Introduction Etat des lieux du secteur Stratégies

Plus en détail

COLLECTION PROGRÉS ET IMPACT. Lutte contre le paludisme et vies sauvées : sur la voie des Objectifs du Millénaire pour le Développement

COLLECTION PROGRÉS ET IMPACT. Lutte contre le paludisme et vies sauvées : sur la voie des Objectifs du Millénaire pour le Développement COLLECTION PROGRÉS ET IMPACT Lutte contre le paludisme et vies sauvées : sur la voie des Objectifs du Millénaire pour le Développement RÉSUMÉ DU RAPPORT Décembre 21 sera l heure du bilan de la décennie

Plus en détail

Le marketing de l assainissement en pratique! Paris 16/06/2015

Le marketing de l assainissement en pratique! Paris 16/06/2015 Le marketing de l assainissement en pratique! Paris 16/06/2015 Le marketing de l assainissement 2 1. Le Gret et les projets d eau et d assainissement 2. Le marketing, c est quoi? 3. Le marketing de l assainissement

Plus en détail

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement Agence de Développement Social Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement SOMMAIRE 1. vision 2. Mission de l ADS dans le domaine de la Protection de l Environnement,

Plus en détail

Tableau : Réponse aux besoins en matière de santé sexuelle et reproductive des adolescents

Tableau : Réponse aux besoins en matière de santé sexuelle et reproductive des adolescents Tableau : Réponse aux besoins en matière de santé sexuelle et reproductive des adolescents Le tableau suivant est destiné à donner un aperçu des principales actions à entreprendre pour répondre aux besoins

Plus en détail

SERVICES AUX PERSONNES

SERVICES AUX PERSONNES Pays du Grand Beauvaisis Fiche sectorielle Edition 2013 SERVICES AUX PERSONNES Définition du secteur Les services à la personne regroupent l ensemble des services contribuant au mieux-être des citoyens

Plus en détail

La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance)

La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance) La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance) Pour plus d'informations, veuillez visiter le site: http://www.mop.gov.eg/vision/egyptvision.aspx La culture La stratégie

Plus en détail

Comment les pratiques en milieu scolaire agissent-elles au regard des inégalités sociales de santé? Regard sur trois continents

Comment les pratiques en milieu scolaire agissent-elles au regard des inégalités sociales de santé? Regard sur trois continents Comment les pratiques en milieu scolaire agissent-elles au regard des inégalités sociales de santé? Regard sur trois continents Rencontre francophone internationale sur les inégalités sociales de santé

Plus en détail

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE)

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) PAYS ET REGION DE MISE EN ŒUVRE DU PROJET Ce projet sera mise en

Plus en détail

POURQUOI LE GABON A-T-IL BESOIN DE STATISTIQUES FIABLES?

POURQUOI LE GABON A-T-IL BESOIN DE STATISTIQUES FIABLES? Mai 2010 POURQUOI LE GABON A-T-IL BESOIN DE STATISTIQUES FIABLES? Direction Générale des Statistiques Ministère de l Economie, du Commerce, de l Industrie et du Tourisme Pourquoi le Gabon a-t-il besoin

Plus en détail

Cameroun. Projet de descriptif de programme de pays 2013-2017

Cameroun. Projet de descriptif de programme de pays 2013-2017 Cameroun Projet de descriptif de programme de pays 2013-2017 Le projet de descriptif de programme de pays relatif au Cameroun (E/ICEF/2012/P/L.35) a été présenté au Conseil d administration pour examen

Plus en détail

Thématique: sécurité humaine et Développement en Afrique

Thématique: sécurité humaine et Développement en Afrique Sujet: «Santé et sécurité humaine en milieu rural: stratégie de prise en charge des problèmes d accessibilité aux soins de santé des populations dans la zone du Ferlo au Sénégal» Thématique: sécurité humaine

Plus en détail

EC Gender Help Desk Help Desk pour l égalité des genres de la Commission européenne CÔTE D IVOIRE. Fiche d Information sur le genre

EC Gender Help Desk Help Desk pour l égalité des genres de la Commission européenne CÔTE D IVOIRE. Fiche d Information sur le genre EC Gender Help Desk Help Desk pour l égalité des genres de la Commission européenne CÔTE D IVOIRE Fiche d Information sur le genre Les Fiches d Information sur le genre, rédigés par le Help Desk pour l

Plus en détail

Centre pour la promotion des importations en provenance des pays en développement

Centre pour la promotion des importations en provenance des pays en développement Centre pour la promotion des importations en provenance des pays en développement CBI : L expert en exportations à partir de pays en développement Depuis une quarantaine d années, le CBI contribue à la

Plus en détail

Directive opérationnelle

Directive opérationnelle Page 1 Populations autochtones Introduction 1. Cette directive décrit les politiques et les procédures d instruction de la Banque 1 pour les projets qui touchent les populations autochtones. Elle présente

Plus en détail

La République du Congo perd 72,5 milliards XAF chaque année à cause d un mauvais assainissement

La République du Congo perd 72,5 milliards XAF chaque année à cause d un mauvais assainissement RÉPUBLIQUE DU CONGO IMPACTS ÉCONOMIQUES D UN MAUVAIS ASSAINISSEMENT EN AFRIQUE La République du Congo perd 72,5 milliards XAF chaque année à cause d un mauvais assainissement mars 2012 La République du

Plus en détail

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Numéro WHH du projet: AF 1519 / COD 1063-07 Numéro KfW du projet : KfW 2007 65 537

Plus en détail

Indicateurs du Recensement Général de la Population et de l Habitation - 1 -

Indicateurs du Recensement Général de la Population et de l Habitation - 1 - INDICATEURS DU RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION ET DE L HABITATION BENIN 2002 CHITOU FATAHI Intitulé ETAT DE LA POPULATION Effectif de population par sexe Densité de population Taille moyenne des ménages

Plus en détail

MANUEL DE BASE A L INTENTION DES DIRECTEURS D ECOLE, DES ENSEIGNANTS, DES ELEVES, DES PARENTS ET DES ADMINISTRATEURS

MANUEL DE BASE A L INTENTION DES DIRECTEURS D ECOLE, DES ENSEIGNANTS, DES ELEVES, DES PARENTS ET DES ADMINISTRATEURS MANUEL DE BASE A L INTENTION DES DIRECTEURS D ECOLE, DES ENSEIGNANTS, DES ELEVES, DES PARENTS ET DES ADMINISTRATEURS ECOLES AMIES DE WASH 2010 Le présent ouvrage a été publié pour l Agence Américaine pour

Plus en détail

Résumé du Cadre stratégique anti-pauvreté des TNO

Résumé du Cadre stratégique anti-pauvreté des TNO Résumé du Cadre stratégique anti-pauvreté des TNO Novembre 2013 Résumé du Cadre stratégique anti-pauvreté des TNO 1 Résumé du Cadre stratégique anti-pauvreté des TNO Le présent document est un résumé

Plus en détail

D un G8 à l autre : suivi des engagements de l Aquila sur la sécurité alimentaire

D un G8 à l autre : suivi des engagements de l Aquila sur la sécurité alimentaire Note Oxfam France juin 2010 D un G8 à l autre : suivi des engagements de l Aquila sur la sécurité alimentaire Analyse de l APD française au secteur agriculture et sécurité alimentaire La crise alimentaire

Plus en détail

Promotion de l hygiène en milieu scolaire. Guide pratique pour les ONG

Promotion de l hygiène en milieu scolaire. Guide pratique pour les ONG Promotion de l hygiène en milieu scolaire Guide pratique pour les ONG 1 Ce guide a été développé en novembre 2012 par l équipe Eau-Hygiène-Assainissement (WASH) de l UNICEF-Mali. Il est destiné aux ONG

Plus en détail

Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM)

Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM) Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM) FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PN-PTFM I. INFORMATIONS

Plus en détail

Projet de suivi et plaidoyer budgétaire des fonds alloués aux politiques de gratuité des soins de santé dans le cercle de Kati

Projet de suivi et plaidoyer budgétaire des fonds alloués aux politiques de gratuité des soins de santé dans le cercle de Kati Projet de suivi et plaidoyer budgétaire des fonds alloués aux politiques de gratuité des soins de santé dans le cercle de Kati Termes de référence de l étude sur la mobilisation, la gestion et l impact

Plus en détail

Le système de protection sociale en santé en RDC

Le système de protection sociale en santé en RDC REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE Le système de protection sociale en santé en RDC 13/09/2013 1 I. Contexte national Plan II. Mesures de protection

Plus en détail

Guide d introduction au marketing de l assainissement

Guide d introduction au marketing de l assainissement Programme Eau et assainissement : Boîte à outils Guide d introduction au marketing de l assainissement Élaborer une campagne de communication Le Programme Eau et assainissement est un partenariat multidonateur

Plus en détail

Expérience du Maroc en matière de lutte contre la pauvreté. Forces, limites et options stratégiques

Expérience du Maroc en matière de lutte contre la pauvreté. Forces, limites et options stratégiques Expérience du Maroc en matière de lutte contre la pauvreté Forces, limites et options stratégiques Lahcen ACHY Economiste Principal, Centre Carnegie du Moyen Orient Septembre 2010 Le Maroc a enregistré

Plus en détail

En Afrique, les opportunités d emploi offertes aux femmes proviennent à 92 % de l économie informelle (estimation). JORGEN SCHYTTE/Still Pictures

En Afrique, les opportunités d emploi offertes aux femmes proviennent à 92 % de l économie informelle (estimation). JORGEN SCHYTTE/Still Pictures En Afrique, les opportunités d emploi offertes aux femmes proviennent à 92 % de l économie informelle (estimation). JORGEN SCHYTTE/Still Pictures 1 Introduction I Cette étude considère l urbanisation comme

Plus en détail

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1 LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES CONSACRÉE À L EXAMEN ET À L ÉVALUATION D ENSEMBLE DE L APPLICATION DU PROGRAMME POUR L HABITAT LE MILLÉNAIRE Chacun a droit URBAIN...

Plus en détail

Diagnostic stratégique. Programme 2012-14

Diagnostic stratégique. Programme 2012-14 Diagnostic stratégique Programme 2012-14 Version 5, lundi 11 avril 2011 1 Diagnostic stratégique Rappel de l objectif Première étape de l élaboration d une programmation pluriannuelle, parfois appelée

Plus en détail

Joël Darius Eloge ZODJIHOUE

Joël Darius Eloge ZODJIHOUE La gestion axée sur la Performance et les Résultats appliquée à la gestion des Finances Publiques: Préparation et Mise en place du Budget axée sur la performance et les résultats Joël Darius Eloge ZODJIHOUE

Plus en détail

Savon, toilettes et robinets LES BASES FONDAMENTALES POUR DES ENFANTS EN BONNE SANTE

Savon, toilettes et robinets LES BASES FONDAMENTALES POUR DES ENFANTS EN BONNE SANTE Savon, toilettes et robinets LES BASES FONDAMENTALES POUR DES ENFANTS EN BONNE SANTE L APPUI DE L UNICEF EN MATIERE D EAU, D HYGIÈNE et D ASSAINISSEMENT La mission de l UNICEF L UNICEF est chargé par l

Plus en détail

STRATEGIE NATIONALE D ASSAINISSEMENT LIQUIDE

STRATEGIE NATIONALE D ASSAINISSEMENT LIQUIDE REPUBLIQUE DU CAMEROUN PAIX TRAVAIL PATRIE MINISTERE DE L ENERGIE ET DE L EAU REPUBLIQUE OF CAMEROON PEACE WORK FATHERLAND MINISTRY OF ENERGY AND WATER RESOURCES STRATEGIE NATIONALE D ASSAINISSEMENT LIQUIDE

Plus en détail

Nations Unies Haut Commissariat aux Droits de l Homme, réf: NVebU mes 2011

Nations Unies Haut Commissariat aux Droits de l Homme, réf: NVebU mes 2011 Nations Unies Haut Commissariat aux Droits de l Homme, réf: NVebU mes 2011 Initiatives montrant des bonnes pratiques ainsi que des pratiques efficaces dans l adoption d une approche fondée sur les droits

Plus en détail

5.6 Concertation pour l emploi

5.6 Concertation pour l emploi 5.6 Concertation pour l emploi Soutien à la gestion des ressources humaines 5.6 CONCERTATION POUR L EMPLOI 2012-07-12 Table des matières Section 4 : p. 2 sur 13 Table des matières RÉFÉRENCE Table des matières...

Plus en détail

T H I E S SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Thiès

T H I E S SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Thiès T H I REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE Service Régional la Statistique et la Démographie

Plus en détail

Présentation du programme ANO et de la démarche de capitalisation

Présentation du programme ANO et de la démarche de capitalisation Présentation du programme ANO et de la démarche de capitalisation Le programme ANO (Assainissement Nord Ouest) a été mis en œuvre par un consortium de trois associations : o Action contre la Faim (ACF),

Plus en détail

ASSAINISSEMENT TOTAL PILOTÉ PAR LA COMMUNAUTÉ (ATPC)

ASSAINISSEMENT TOTAL PILOTÉ PAR LA COMMUNAUTÉ (ATPC) Boîte à Outils : ASSAINISSEMENT TOTAL PILOTÉ PAR LA COMMUNAUTÉ (ATPC) Photo: Erin Stearns Bénin Mars 2014 Table des Matières 1. Introduction... 1 2. Assainissement Total Piloté par La Communauté... 3 3.

Plus en détail

LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE :

LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE : LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE : Résultats du séminaire de Sikasso 4-7 mars 2002 www.afriquefrontieres.org WABI/DT/04/03 2 LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE»

Plus en détail

L de l IDA PARITÉ HOMMES-FEMMES. Le Fonds de la Banque mondiale pour les plus pauvres

L de l IDA PARITÉ HOMMES-FEMMES. Le Fonds de la Banque mondiale pour les plus pauvres L de l IDA PARITÉ HOMMES-FEMMES Le Fonds de la Banque mondiale pour les plus pauvres L de l IDA PARITÉ HOMMES-FEMMES Le Fonds de la Banque mondiale pour les plus pauvres Promotion de l égalité des sexes

Plus en détail

La République centrafricaine perd 13,2 milliards XAF chaque année à cause d un mauvais assainissement

La République centrafricaine perd 13,2 milliards XAF chaque année à cause d un mauvais assainissement LA RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE IMPACTS ÉCONOMIQUES D UN MAUVAIS ASSAINISSEMENT EN AFRIQUE La République centrafricaine perd 13,2 milliards XAF chaque année à cause d un mauvais assainissement mars 2012 La

Plus en détail

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 novembre 2012 Cadre de mieux-être en Le cadre de notre

Plus en détail

ARRÊTÉ du. Projet d arrêté fixant le programme d'enseignement de santé et social en classe de seconde générale et technologique

ARRÊTÉ du. Projet d arrêté fixant le programme d'enseignement de santé et social en classe de seconde générale et technologique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l Éducation nationale NOR : MENE1007267A ARRÊTÉ du Projet d arrêté fixant le programme d'enseignement de santé et social en classe de générale et technologique Le Ministre

Plus en détail

Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins

Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins Sommaire de gestion À la demande du Groupe de travail national sur

Plus en détail

Activité n 8.2.5 du PAA 2014

Activité n 8.2.5 du PAA 2014 République du Niger Fraternité Travail Progrès MINISTÈRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE Secrétariat Général DIRECTION DES ETUDES ET DE LA PROGRAMMATION DIVISION DES ETUDES, RECHERCHES Termes de références pour la

Plus en détail

Evaluation du Projet «Pour un service d hydraulique pérenne» dans l Atacora au Bénin

Evaluation du Projet «Pour un service d hydraulique pérenne» dans l Atacora au Bénin Evaluation réalisée avec l appui du F3E pour ELECTRICIENS SANS FRONTIERES (257 Ev) Evaluation du Projet «Pour un service d hydraulique pérenne» dans l Atacora au Bénin Date : Mai 2008 Auteur : Daniel THIEBA

Plus en détail

FACTSHEET HAITI DEUX ANS APRES

FACTSHEET HAITI DEUX ANS APRES HAITI DEUX ANS APRES Les actions de la Commission européenne pour reconstruire le pays Janvier 2012 Table of contents 1 L aide de l UE en bref 3 2 L aide humanitaire de la Commission européenne à Haïti.

Plus en détail

Œuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté au Bénin. La pauvreté rurale à Bénin

Œuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté au Bénin. La pauvreté rurale à Bénin FIDA/E. Piquion Œuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté au Bénin La pauvreté rurale à Bénin Situé en Afrique de l Ouest, le Bénin couvre une superficie d environ 110

Plus en détail

Voies d engagements en matière de RHS BENIN

Voies d engagements en matière de RHS BENIN Voies d engagements en matière de RHS BENIN 1) Quelles sont les actions voies en matière de ressources humaines pour la santé (RHS) sur lesquels votre pays/institution peut s engager? Les femmes au Bénin

Plus en détail

L allocataire dans un couple : l homme ou la femme?

L allocataire dans un couple : l homme ou la femme? L allocataire dans un couple : l homme ou la femme? par Alain Jacquot CNAF-Bureau des Prévisions Les CAF versent une trentaine de prestations (prestations familiales stricto sensu, aides au logement, et

Plus en détail

Rapport 2014 sur la lutte contre la tuberculose dans le monde

Rapport 2014 sur la lutte contre la tuberculose dans le monde Rapport 2014 sur la lutte contre la tuberculose dans le monde Résumé d orientation La tuberculose reste l une des maladies transmissibles causant le plus de décès dans le monde. En 2013, selon les estimations,

Plus en détail

Journal d apprentissage. Centre de recherche médecine, sciences, santé et société (CERMES)

Journal d apprentissage. Centre de recherche médecine, sciences, santé et société (CERMES) Journal d apprentissage Centre de recherche médecine, sciences, santé et société (CERMES) Faisabilité de la mobilisation de ressources des diasporas pour développer la micro-assurance de santé dans les

Plus en détail

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 DÉVELOPPEMENT LOCAL MENÉ PAR LES ACTEURS LOCAUX POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 Les nouvelles règles et la législation régissant le prochain financement de la politique européenne de cohésion pour la période

Plus en détail

BOITE A IMAGES POUR LA COMMUNICATION SUR LA PREVENTION ET LA LUTTE CONTRE LE CHOLERA

BOITE A IMAGES POUR LA COMMUNICATION SUR LA PREVENTION ET LA LUTTE CONTRE LE CHOLERA BOITE A IMAGES POUR LA COMMUNICATION SUR LA PREVENTION ET LA LUTTE CONTRE LE CHOLERA Qu est-ce la boite à images? Cette boite à images est un appui visuel pour les relais communautaires, agents de santé,

Plus en détail

INTERPRETER UN RAPPORT ACTUARIEL Sélection des hypothèses actuarielles dans le contexte africain Par Papa Babou NDIAYE, Directeur des Etudes

INTERPRETER UN RAPPORT ACTUARIEL Sélection des hypothèses actuarielles dans le contexte africain Par Papa Babou NDIAYE, Directeur des Etudes INTERPRETER UN RAPPORT ACTUARIEL Sélection des hypothèses actuarielles dans le contexte africain Par Papa Babou NDIAYE, Directeur des Etudes IPRES_SENEGAL Responsabilité d un administrateur Les évaluations

Plus en détail

Collecte de données auprès des refuges pour femmes battues et enfants

Collecte de données auprès des refuges pour femmes battues et enfants Collecte de données auprès des refuges pour femmes battues et enfants Kirstina Stenager, consultante auprès du Conseil National des Services sociaux, Ministère de l'enfance, de l'égalité des genres, de

Plus en détail

POURQUOI C EST LE MOMENT D AGIR EN AFRIQUE

POURQUOI C EST LE MOMENT D AGIR EN AFRIQUE L INVESTISSEMENT DANS LA SANTE POUR LE DEVELOPPEMENT SOCIOECONOMIQUE DE L AFRIQUE ARRIERE-PLAN La Commission macroéconomie et santé (CMS), qui réunit des économistes de premier plan et des experts de la

Plus en détail

CARTOGRAPHIE ET ANALYSE DES ETUDES D IMPACT DU COMMERCE EQUITABLE

CARTOGRAPHIE ET ANALYSE DES ETUDES D IMPACT DU COMMERCE EQUITABLE CARTOGRAPHIE ET ANALYSE DES ETUDES D IMPACT DU COMMERCE EQUITABLE SYNTHESE Une étude à l initiative de la Plate-forme pour le Commerce Equitable Réalisée par Isabelle Vagneron et Solveig Roquigny CIRAD

Plus en détail

S.A.E.I.F - Bureau d Études

S.A.E.I.F - Bureau d Études La société Africaine d Études & d Ingénierie Financière est un bureau d Études multidisciplinaire qui travaille depuis 1997 dans le domaine de l appui au développement en Afrique. La SAEIF Bureau d Études

Plus en détail

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Contexte de la fistule obstétricale Situation en Mauritanie Progrès au niveau Pays/ Mise en œuvre Défis pour les années à

Plus en détail

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 EXPERIENCE SENEGALAISE DE LA MICROASSURANCE: DEFIS ET OPPORTUNITES Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 2 INTRODUCTION Le thème sera abordé en cinq

Plus en détail

CONTEXTE ET JUSTIFICATION

CONTEXTE ET JUSTIFICATION CONTEXTE ET JUSTIFICATION Le tabagisme est l une des plus grandes menaces actuelles pour la santé mondiale. Il crée une forte dépendance chez les consommateurs habituels qu il finit par tuer, et présente

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE DEVELOPPEMENT LOCAL INCLUSIF?

QU EST-CE QUE LE DEVELOPPEMENT LOCAL INCLUSIF? 4. QU EST-CE QUE LE DEVELOPPEMENT LOCAL INCLUSIF? Un cadre pour une politique de développement local inclusif Le fait de rendre le développement local inclusif pour tous est essentiel pour garantir l égalité

Plus en détail

LES OMD EN CHIFFRES. Par Raulin Lincifort CADET INTRODUCTION

LES OMD EN CHIFFRES. Par Raulin Lincifort CADET INTRODUCTION 1 LES OMD EN CHIFFRES Par Raulin Lincifort CADET INTRODUCTION Faisant suite à la Déclaration du Millénaire, le bureau du PNUD en Haïti s est attelé à faire la promotion des Objectifs du Millénaire pour

Plus en détail

ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES AU TOGO : PARTAGE DES CONNAISSANCES ET DES EXPERIENCES

ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES AU TOGO : PARTAGE DES CONNAISSANCES ET DES EXPERIENCES Programme A -TERMES DE REFERENCE- ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES AU TOGO : PARTAGE DES CONNAISSANCES ET DES EXPERIENCES I. CONTEXTE Le Togo possède une variété

Plus en détail

Innovation Sociale & apprentissage mutuel en matière de microépargne

Innovation Sociale & apprentissage mutuel en matière de microépargne Innovation Sociale & apprentissage mutuel en matière de microépargne en Europe FR Assurer à chaque citoyen en Europe l accès à des produits d épargne appropriés et à l utilisation de ces produits : résultats

Plus en détail

TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE

TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE 14 TÉTANOS ET LA ROUGEOLE 14.1 INTRODUCTION Soumaïla MARIKO Comme on l a déjà précisé au chapitre 1, des tests de dépistage de l immunité contre le tétanos et

Plus en détail

EVOLUTION DE LA VULNERABILITE DES MENAGES DE

EVOLUTION DE LA VULNERABILITE DES MENAGES DE Système des Nations Unies UN Multi-cluster Rapid Assessment Mechanism McRAM EVOLUTION DE LA VULNERABILITE DES MENAGES DE LA VILLE DE TOLIARY PENDANT LA PERIODE DE CRISE POLITIQUE MCRAM JUILLET 2012 MADAGASCAR

Plus en détail

PROGRAMME BOURSES D'ETUDES ET DE STAGES «HORS PROJET»

PROGRAMME BOURSES D'ETUDES ET DE STAGES «HORS PROJET» PROGRAMME BOURSES D'ETUDES ET DE STAGES «HORS PROJET» Cette brochure présente les différentes possibilités de financement octroyées par l Agence belge de développement aux ressortissants maliens qui désirent

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

Harmonisation pour la santé en Afrique (HHA) Cadre d action

Harmonisation pour la santé en Afrique (HHA) Cadre d action Bureau régional pour l Afrique Harmonisation pour la santé en Afrique (HHA) Cadre d action - 2 - Historique 1.1 En Afrique, sous l effet conjugué de la pauvreté et des faibles investissements dans la santé,

Plus en détail

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé Adie et vous. Nos Missions: Des missions qui traduisent les valeurs de l ADIE fondées sur la confiance dans les capacités de chacun et le droit fondamental d entreprendre Financer les créateurs d entreprise

Plus en détail

La priorité est donnée aux secteurs de concentration de la coopération belge au développement et aux thèmes transversaux suivants:

La priorité est donnée aux secteurs de concentration de la coopération belge au développement et aux thèmes transversaux suivants: Bourses belges La notion de "bourse d études et de stages hors projet" se rapporte aux bourses d études et de stages obtenues en dehors du cadre de la mise en œuvre d un projet ou programme de coopération

Plus en détail

Bénin. Enquête Démographique et de Santé 2006. Rapport de synthèse

Bénin. Enquête Démographique et de Santé 2006. Rapport de synthèse Bénin Enquête Démographique et de Santé 2006 Rapport de synthèse Ce rapport résume les principaux résultats de l Enquête Démographique et de Santé (EDSB-III), réalisée au Bénin du 3 août au 18 novembre

Plus en détail

Couverture du risque maladie dans les pays en développement: qui doit payer? (Paris, 7 mai 2008)

Couverture du risque maladie dans les pays en développement: qui doit payer? (Paris, 7 mai 2008) Couverture du risque maladie dans les pays en développement: qui doit payer? (Paris, 7 mai 2008) Excellences, Chers collègues, Mesdames et Messieurs, Chers amis, Quelles méthodes, quels instruments pour

Plus en détail

Conférence technique internationale de la FAO

Conférence technique internationale de la FAO Décembre 2009 ABDC-10/7.2 F Conférence technique internationale de la FAO Biotechnologies agricoles dans les pays en développement: choix et perspectives pour les cultures, les forêts, l élevage, les pêches

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSSS/15/044 DÉLIBÉRATION N 15/020 DU 7 AVRIL 2015 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL CODÉES AU

Plus en détail

Programme d Application de la Réforme du système de gestion des infrastructures d alimentation en eau potable en milieux rural et semi urbain

Programme d Application de la Réforme du système de gestion des infrastructures d alimentation en eau potable en milieux rural et semi urbain CONVENTION DE DELEGATION DE GESTION DES POMPES A MOTRICITE HUMAINE (PMH) ENTRE UNE COMMUNE ET UNE ASSOCIATION DES USAGERS DE L EAU ENTRE D UNE PART, La Commune de... (province de..) Représentée par le

Plus en détail