Page 02 Page 05 Page 08 Page 11 Page 13 Page 15 Page 17 Page 20 Page 28 Page 32 Page 34 Page 36 Page 37

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Page 02 Page 05 Page 08 Page 11 Page 13 Page 15 Page 17 Page 20 Page 28 Page 32 Page 34 Page 36 Page 37"

Transcription

1 Livret pour l Assainissement en Milieu Rural ²²² Communes de Ngogom et de Gainte Kaye

2 Plan du livret Page 02 Présentation du projet Page 05 La mise en œuvre du service public d assainissement Page 08 L exemplarité des différents acteurs Page 11 La sensibilisation et l implication des usagers Page 13 Pour les agents d hygiène Page 15 Pour les agents de santé Page 17 Le recours aux professionnels de l assainissement Page 20 Le financement de l assainissement Page 28 Processus de décaissement par le Client : de la Mutuelle jusqu au début des travaux Page 32 Rôle du projet Page 34 La mise en œuvre du Service public d assainissement par la Commune Page 36 La sensibilisation et l implication des usagers Page 37 La mise en œuvre par les professionnels de 1

3 l'assainissement Page 38 Le financement de l'assainissement Page 39 L évaluation et la valorisation du projet Page 40 Appuis au projet 2

4 1. Présentation du projet Le Projet vise à : - Appliquer la politique nationale d assainissement sur le territoire de la commune. - Encourager la mise en place de mécanismes pérennes, permettant de produire des équipements d assainissement en ayant recours autant que possible aux moyens humains, techniques et financiers locaux. La démarche d appui est constituée de 4 volets d action : la mise en œuvre du service public de l assainissement par la Commune, la sensibilisation et l implication des usagers, le recours aux professionnels de l assainissement, et enfin le financement de l assainissement. La démultiplication des équipements d assainissement reposera essentiellement sur : - une sensibilisation soutenue des Services de Santé et d Hygiène auprès des différents acteurs locaux ; 3

5 - une implication forte des élus et de l institution communale ; - une dynamisation du marché de l assainissement par un rapprochement des professionnels et des ménages propriétaires ; - une facilité de paiement pour les ménages propriétaires par l ouverture du microcrédit à l assainissement par les IMF locales. 4

6 2. La mise en œuvre du service public d assainissement par la Commune L acte 3 de la décentralisation attribue aux Communes un rôle central dans la planification et la promotion de l hygiène et de l assainissement. Le projet propose de renforcer l engagement des deux Communes, par des mesures à leur portée. Les 9 Compétences transférées Domaines Education Culture Santé Jeunesse-Loisirs Environnement 5

7 Urbanisme-Habitat Aménagement du territoire Planification - La mise en place et la formation d une Commission Hygiène et Assainissement (CHA) dans chaque Commune. - La tenue régulière au siège de la Commune, à l initiative des Conseils municipaux de réunions de la Commission Hygiène et Assainissement (CHA) pour organiser la concertation communale et répartir collectivement les actions à mener. 6

8 Les élus en charge de l assainissement Représentants du service régional de l assainissement Représentant des services d hygiène Représentant des maçons et vidangeurs Organisation Communautaire de base Représentant Organismes l locaux de crédit 7

9 - L exemplarité des différents acteurs locaux (élus, agents publics, maçons, etc.) par l installation au domicile de chacun, à leur initiative et à leur charge, d un système d assainissement amélioré Enfin des toilettes dignes de ce nom pour toute la famille Un membre CHA fait construire ses latrines 8

10 - L équipement en dispositifs d assainissement améliorés pour les établissements et lieux publics (marché, gare routière, mairie, école, etc.) et leur entretien régulier ; la possibilité de mixer les moyens publics et privés doit être encouragée. En veillant à ce que les latrines publiques ne remplacent pas les toilettes privées, mais qu elles soient situées là où la population est loin de chez elle, où elle se rassemble. Enfin des toilettes propres et sans encombrements 9

11 La mise en place dans chaque quartier et village d un comité de salubrité chargé d organiser le nettoyage et la propreté des lieux publics ; la salubrité sur le territoire de la commune comprend la collecte des déchets solides et leur stockage sur un périmètre contrôlé, le comblement des bourbiers, le nettoyage régulier des rues, des marchés, etc. Un comité de salubrité en action dans un village 10

12 Comité de salubrité avec charrette et conducteur pour transporter les ordures sur ordre du comité CHA 3. La sensibilisation et l implication des usagers La sensibilisation de la population devrait présenter un caractère permanent, et être portée par tout acteur en mesure de transmettre le message de l hygiène et l assainissement. Les messages directement liés à l amélioration de l hygiène et de la santé. Bien entretenir les latrines 11

13 Les messages portant sur le confort, le statut ou la représentation sociale. Hée booy! paa bi gudi lay dem duus Eviter d aller derrière les arbres Diffuser clairement les messages 12

14 Pour les agents d hygiène : ; - Travailler à la qualité et la diversité des messages pour encourager l assainissement à domicile, et au niveau communal ; - Encourager les messages positifs, et non pas ceux fondés sur la peur ou sur la honte ; - Promouvoir les latrines améliorées à un coût abordable. 13

15 - Encourager toutes les formes d assainissement réalisables sans aide extérieure : ; lavage des mains, usage du savon, évacuation des eaux usées, comblement des bourbiers,. mise en place de compostières, collecte des déchets solides, nettoyage des concessions, etc. - Contribuer à la formation à l assainissement des élus, des maçons et vidangeurs, des comités de salubrité, des organisations communautaires de base Formation par le Service Régional de l Assainissement avec fascicules illustrés 14

16 Pour les agents de santé : Conseiller des mesures préventives comme le lavage des mains, l évacuation des eaux usées, un système d assainissement amélioré pour toutes famille souffrant de maladies liées à l insuffisance d assainissement ;. 15

17 Lavage des mains à la descente ou au retour des champs, en sortant des toilettes, et avant de manger Utilisation de savon et d eau de javel 16

18 4. Le recours aux professionnels de l assainissement Pour les maçons : Un système d assainissement amélioré Se former sur l implantation des latrines Se rapprocher des élus et des agents d hygiène et de santé, participer à des réunions régulières à la mairie. Connaissance des normes nationales S équiper de plans et de matériel standard (gabarits) Proposer un modèle accessible de latrines améliorées à tout propriétaire lui demandant la construction ou la rénovation d une habitation 17

19 Formation des maçons sur les différents modèles 18

20 Pour les vidangeurs : Concertation entre vidangeur et maçon sur différents modèles de latrines Echanger sur les aspects techniques liés à la construction, à l amélioration et à l entretien des latrines ; conclure entre maçons et vidangeurs des accords de fourniture de listes de clientèle avec date de construction des latrines et date de vidange à prévoir ; se former sur les techniques de vidange et sur les mesures de prévention sanitaire ; se former à l utilisation et à la valorisation des excréta ; se rapprocher des élus et des services techniques pour l implantation des zones d épandage des boues de vidange ; se rapprocher d autres vidangeurs (par Commune, département etc.) en vue de la création d associations ou de filières professionnelles ; se faire enregistrer à la Chambre des métiers ; se rapprocher des élus et des agents d hygiène et de santé, et participer aux réunions sur l assainissement au siège de la Commune. 19

21 5. Le financement de l assainissement 5.1. Pour l assainissement public Le conseil communal Vote le budget annuel avec une ligne budgétaire pour l assainissement 20

22 La gestion des latrines publiques (entretien courant, nettoyage, etc.) peut être confiée à une personne privée, et financée sur une perception à l entrée des toilettes. On paye maintenant pour se soulager 5.2. Pour l assainissement au domicile des ménages - le financement sur fonds propres 21

23 Le financement direct en numéraire à partir des revenus ou de l épargne des ménages propriétaires est prioritairement recherché dans le cadre du projet. Pour y parvenir, les ménages seront encouragés à engager, seuls ou en groupe, des actions pouvant générer de nouveaux revenus (maraîchage, élevage, champs collectifs ), et augmenter leurs capacités financières pour l assainissement. Groupement de femmes réunissant les bénéfices issus d activités génératrices de revenus en vue de construire des latrines 22

24 - le financement par microcrédit Une attention particulière est portée à la sensibilisation d une part des groupements communautaires d épargne-crédit et d autre part des institutions de micro finance (IMF) présentes sur le territoire. L assainissement n étant pas un investissement directement générateur de revenus, la prudence est requise pour l octroi de microcrédit. Il est considéré comme un «crédit latrine» et doit dans tous les cas être adossé à un prévisionnel de ressources de l emprunteur, soit sur ses activités habituelles, soit sur une activité génératrice de revenus engagée aux fins de remboursement du crédit. 23

25 Pour les groupements communautaires d épargne-crédit (masculins et féminins), il s agit d intégrer les équipements d assainissement dans la gamme des actions pouvant être soutenues au titre de l investissement familial pour la santé. Les groupements sont sensibilisés à l importance de l assainissement, et peuvent ouvrir au cas par cas des prêts à l assainissement auprès des membres offrant de bonnes garanties de remboursement Avec les bénéfices de ce maraichage, je vais financer la construction de mes latrines Activités génératrices de revenus pour soutenir le financement de construction de latrines 24

26 Pour les institutions de micro finance (IMF) : comme pour les groupements communautaires d épargne-crédit, il s agit dans un premier temps de les sensibiliser à l importance de l assainissement pour la santé des ménages, la salubrité du milieu, mais aussi pour le développement d un marché local fondé sur le rapprochement de l offre de maçons qualifiés et la demande des ménages Le projet propose aux IMF d examiner la possibilité d ouvrir un produit financier adapté (intitulé par exemple «Sani-crédit») destiné à l acquisition d équipements d assainissement améliorés par les ménages propriétaires. Le projet peut apporter une facilité financière aux IMF par le dépôt d un fonds de roulement pour augmenter leur capacité de prêt, ou sous la forme d un fonds de garantie, pour améliorer la garantie des prêts accordés par l IMF. Les ouvrages d assainissement éligibles, pouvant faire l objet d un prêt sont les suivants : latrines de type Sanplat, VIP simple ou double fosse, TCM, EcoSan, ainsi que les douches et bacs à laver, dès lors qu ils sont associés à la construction d une latrine précitée. 25

27 Le gérant de l IMF échange avec des membres de la Commission Hygiène Assainissement sur les conditions de prêt en présence du ménage et du maçon Voici les conditionnalités de notre mutuelle pour le Sani-Crédit Moi, je ne veux que des latrines La Mutuelle examine et retient les demandes remplissant les conditions suivantes : Le demandeur est propriétaire de la concession ou détient un accord du propriétaire pour la construction ou la réhabilitation d une latrine ; Il a demandé et obtenu un devis de travaux établi par un maçon qualifié et visé par la Commission Hygiène Assainissement (CHA) de la Commune ; Il dispose déjà d un compte à la Mutuelle et est à jour dans ses comptes ; Il ouvre un compte d épargne-crédit à la Mutuelle s il n est pas encore adhérent. 26

28 - le recouvrement du coût des travaux Le maçon fera son affaire du recouvrement du coût des travaux auprès du ménage, sur la base du devis de travaux qu il aura présenté. - le 1 er versement (avance) au maçon est effectué au démarrage des travaux ; - le paiement du solde du maçon est effectué à la réception de l infrastructure. La prise en charge du coût des travaux par le ménage comprend, en accord préalable avec le maçon : - un apport en matériaux (sable, gravier, eau) conformes à la qualité requise, et une contribution en main d œuvre non qualifiée ; - un financement monétaire du ménage propriétaire sur ses fonds propres ou prêt de l IMF. 27

29 6. Processus de décaissement par le Client : de la Mutuelle, jusqu au début des travaux 1 Réception du carnet de compte par le client CHA SRA. Ménage 28

30 2 Approbation du modèle, du devis et du contrat 3 Signature du contrat et du devis par le maçon 29

31 4 Achat de matériel et paiement par le maçon, après décaissement par le client en présence d un membre de la CHA 5 Stockage du matériel dans un magasin avec le magasinier 6 Bon de sortie matériel visé par SRA et CHA 30

32 7 Début des travaux Processus de décaissement par le maçon, devis, Mutuelle, achat matériel, début de travaux etc. 31

33 7. Rôle du projet Le projet a pour première mission d associer tous les acteurs (élus, services d hygiène, d assainissement et de santé, professionnels du secteur et IMF, services régionaux et nationaux, partenaires techniques et financiers) à la définition et à la mise en œuvre du projet dans chaque commune. L IMF pratiquera l examen des demandes et l ouverture des prêts aux ménages dans les conditions normales de relation avec sa clientèle L l IMF pourra également mettre en œuvre des mécanismes de caution solidaire ou de garantie apportée par des tiers (parents ou relations du client, projets et programmes, bailleurs, fonds publics) Le taux d intérêt annuel est promotionnel. Le prêt accordé sera versé au client en deux temps : 80 % à l accord de prêt ; 20 % sur présentation du bon de réception de l ouvrage, visé par la CHA I.M.F L l IMF pourra, à son initiative, assortir le prêt d une garantie sur un bien ou un compte d épargne de son client Le montant unitaire des prêts accordés pour l assainissement sera en rapport avec le montant des travaux réalisés. La durée du prêt à l assainissement sera adaptée, selon le montant de l emprunt et la capacité de remboursement du ménage Le projet veillera en particulier aux points suivants : 32

34 Répondre aux besoins et à la demande des primo-accédants pour un accès à un système d assainissement amélioré Etre attentif aux ménages disposant déjà d une latrine «non améliorée», en prévoyant un volet spécifique d appui à ces ménages pour une évolution vers un équipement amélioré Soutenir les activités génératrices de revenus pour augmenter ainsi la capacité des ménages à investir dans un équipement d assainissement amélioré. Orienter les objectifs et les moyens vers le développement du marché local de l assainissement et sa pérennisation post programme Soutenir la Commune dans son rôle de maître d ouvrage du service public local de l assainissement Assainissement local Organiser des rencontres régulières d échange avec les représentants d autres Communes Se rapprocher des élus et des agents d hygiène et participer aux réunions régulières au niveau de la commune Promouvoir cette démarche graduelle et pérenne de l assainissement intégré et du marché local dans le cadre des programmes auprès des partenaires de financement 33

35 8. La mise en œuvre du Service public d'assainissement par la Commune - Le vote d un budget annuel de la Commune pour l assainissement (1% ou plus), pour financer le fonctionnement de la CHA et subventionner l équipement des ménages les plus pauvres ; - L organisation par commune d un concours annuel du village le plus propre. Malheur, on m a marqué Un agent communal verbalisant le chef de famille pour insalubrité 34

36 Un agent com Village propre récompensé par un lot d équipement : pelles, poubelles, brouettes 35

37 9. La sensibilisation et l implication des usagers - L identification des moyens de communication disponibles (radio, journaux, théâtre), le rapprochement avec les journalistes ; - La réflexion partagée sur les messages de sensibilisation et de promotion de l assainissement. Hé! On parle de nous dans le journal 36

38 10. La mise en œuvre par les professionnels de l'assainissement Compostage Fascicules de Démonstration Vidangeurs Implication de tous les usagers 37

39 11. Le financement de l'assainissement Maintenant comment financer nos latrines? Je vais épargner pour financer nos latrines! Je vais compléter mon épargne par un prêt pour les latrines 38

40 12. L évaluation et la valorisation du projet. 39

41 Appuis au Projet Pilote - Le Projet pilote assainissement est soutenu par la fondation FARM par l Agence de l Eau Seine Normandie, Direction Seine-Amont et par Eau Vive - Eau Vive accompagne depuis 35 ans les communautés rurales du Sahel, principalement au Burkina Faso, au Mali, Niger, Sénégal, Togo, pour réaliser leurs projets d accès à l eau, à l assainissement, à la santé, à l éducation, leurs projets économiques et d organisation. EAU VIVE - Bureau Afrique Direction Générale Avenue Zamsé route de Fada BP: 9329 Ouagadougou 06/ Burkina Faso Tel: (226) Fax: (226) EAU VIVE - 27 Rue Léon Loiseau Montreuil - France Tél. : (33) (0) Fax : (33) (0) E. mail : Site web: EAU VIVE - BP 300 Thiès RP - Sénégal Bureau : cité Malick Sy, n 54 A Tél. : (221) Fax : (221) E. mail : 40

42 Conception Réalisation Aly Nguer Diop Graphiste Conseiller en communication de proximité / Site web : www. nguer.populus.org Edition sept

Guide de la Commission Hygiène et Assainissement pour l Assainissement en Milieu Rural Pour l Accès à l Assainissement

Guide de la Commission Hygiène et Assainissement pour l Assainissement en Milieu Rural Pour l Accès à l Assainissement Guide de la Commission Hygiène et Assainissement pour l Assainissement en Milieu Rural Pour l Accès à l Assainissement Communes de Ngogom et de Gainté Kaye 1 Plan du guide Page 02 Contexte Page 03 Mission

Plus en détail

Projet Pilote Assainissement

Projet Pilote Assainissement Projet Pilote Assainissement Origine du projet En 2009, Eau Vive a réalisé une étude sur l assainissement en milieu rural auprès de 3.400 ménages au Burkina Faso, Mali, Niger et Sénégal. Les DirecFons

Plus en détail

Module de formation. L assainissement en milieu rural

Module de formation. L assainissement en milieu rural Module de formation L assainissement en milieu rural Sur la base des retours d expérience de programmes d assainissement réalisés dans quatre pays du Sahel (Burkina Faso, Mali, Niger, Sénégal), Eau Vive

Plus en détail

QUELS FINANCEMENTS POUR LA FILIERE ASSAINISSEMENT?

QUELS FINANCEMENTS POUR LA FILIERE ASSAINISSEMENT? QUELS FINANCEMENTS POUR LA FILIERE ASSAINISSEMENT? Christian HOUDUS Eau Vive 5ièmes Assises de la coopération décentralisée et de la solidarité internationale Yvelines - Conseil général Marly-le-Roi 12

Plus en détail

LE PROJET VIMAPRO «VIdange MAnuelle PROpre»

LE PROJET VIMAPRO «VIdange MAnuelle PROpre» LE PROJET VIMAPRO «VIdange MAnuelle PROpre» Dans le cadre du projet SANI TSAPTA, le réseau Projection a entrepris diverses actions de réflexion et de soutien des petits entrepreneurs privés de l assainissement.

Plus en détail

LE SERVICE PUBLIC NON COLLECTIF DANS LA COMMUNE D ANEHO (LE SPANC)

LE SERVICE PUBLIC NON COLLECTIF DANS LA COMMUNE D ANEHO (LE SPANC) REGION MARITIME REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail- Liberté-Patrie LE SERVICE PUBLIC NON COLLECTIF DANS LA COMMUNE D ANEHO (LE SPANC) Introduction De part l ampleur de la problématique de l assainissement et

Plus en détail

CONCEPTUELLES DE LA MEO DU PARZDS. d'appui/projets. AIMS Institutionnel. Appui au SYLOS PARZDS SYLOS. Amélioration du B-E Populations

CONCEPTUELLES DE LA MEO DU PARZDS. d'appui/projets. AIMS Institutionnel. Appui au SYLOS PARZDS SYLOS. Amélioration du B-E Populations CADRE CONCEPTUEL DE LA MEO DU PASS Pyramide sanitaire Production Niveaux Central Structures Ministère + Autres acteurs Type d'appui/projets AIMS Institutionnel PNDS Politiques de santé Orientations stratégiques

Plus en détail

PROGRAMME WOP AFRICA ATELIER DE PRESENTATION DES RESULTATS DU PROJET FAE/BAD-AAE:

PROGRAMME WOP AFRICA ATELIER DE PRESENTATION DES RESULTATS DU PROJET FAE/BAD-AAE: PROGRAMME WOP AFRICA ATELIER DE PRESENTATION DES RESULTATS DU PROJET FAE/BAD-AAE: apprentissage par paire et évaluation des performances des opérateurs d eau en Afrique Présenté par SYLLA Soualiho, Maire

Plus en détail

Fiche technique du projet AIDMV dans plusieurs communes de la Côte d Ivoire

Fiche technique du projet AIDMV dans plusieurs communes de la Côte d Ivoire Fiche technique du projet AIDMV dans plusieurs communes de la Côte d Ivoire I. Informations générales sur le projet Intitulé du projet : Assainissement intégré et durable des ménages vulnérables et d un

Plus en détail

DIRECTIVE TECHNIQUE. Spécificités propres aux toilettes en milieu scolaire 2.2.1 DIT1. Date de rédaction de la 1 ière version : jeudi 31 mai 2012

DIRECTIVE TECHNIQUE. Spécificités propres aux toilettes en milieu scolaire 2.2.1 DIT1. Date de rédaction de la 1 ière version : jeudi 31 mai 2012 DIRECTIVE TECHNIQUE Spécificités propres aux toilettes en milieu scolaire 2.2.1 DIT1 Date de rédaction de la 1 ière version : jeudi 31 mai 2012 Version : lundi 26 août 2013 Version validée en COPIL Note

Plus en détail

PRESENTATION SYNOPTIQUE DE COOPERATION DECENTRALISEE ORSAY-DOGONDOUTCHI

PRESENTATION SYNOPTIQUE DE COOPERATION DECENTRALISEE ORSAY-DOGONDOUTCHI PRESENTATION SYNOPTIQUE DE COOPERATION DECENTRALISEE ORSAY-DOGONDOUTCHI Date de démarrage : 1993 Maître d œuvre Actuel : RAIL Zone d intervention : Commune urbaine de Partenaires Financiers : Conseil General

Plus en détail

FORMATION DES JURYS Rhône-Alpes / Lundi 10 février 2014

FORMATION DES JURYS Rhône-Alpes / Lundi 10 février 2014 FORMATION DES JURYS Rhône-Alpes / Lundi 10 février 2014 INTRODUCTION ACCUEIL Daniel Boulens Directeur du service des espaces verts de Lyon Membre du jury régional INTRODUCTION LE FORMATEUR Mathieu Battais

Plus en détail

Guide d utilisation et d entretien d une installation d assainissement non collectif

Guide d utilisation et d entretien d une installation d assainissement non collectif Guide d utilisation et d entretien d une installation d assainissement non collectif Conseils d utilisation Afin d assurer la pérennité et le bon fonctionnement de la filière d assainissement non collectif

Plus en détail

Marketing Mix: Produit

Marketing Mix: Produit Marketing Mix: Produit 1 Les objectifs d apprentissage de ce module visent à: comprendre les étapes pour développer une stratégie de marketing définir le marketing mix déterminer les principes directeurs

Plus en détail

Projet Gouvernance, Politiques de gestion des ressources marines et réduction de la pauvreté dans l'écorégion WAMER

Projet Gouvernance, Politiques de gestion des ressources marines et réduction de la pauvreté dans l'écorégion WAMER Projet Gouvernance, Politiques de gestion des ressources marines et réduction de la pauvreté dans l'écorégion WAMER RAPPORT DU DIAGNOSTIC PARTICIPATIF DE LA MISSION EN GUINEE BISSAU POUR LES MUTUELLES

Plus en détail

Service Public d Assainissement Non Collectif

Service Public d Assainissement Non Collectif Service Public d Assainissement Non Collectif SIVO - Syndicat Intercommunal de la Vallée de l Ondaine 44, rue de la Tour de Varan - 42700 FIRMINY Le contexte réglementaire La loi sur l eau du 3 janvier

Plus en détail

Facilité de financement des collectivités territoriales françaises (FICOL)

Facilité de financement des collectivités territoriales françaises (FICOL) Facilité de financement des collectivités territoriales françaises (FICOL) janvier 2015 Appel à idées FICOL TERMES DE REFERENCE 2015 L Agence Française de Développement (AFD) expérimente depuis 2014 une

Plus en détail

Eau et Assainissement pour l Afrique TERMES DE REFERENCE

Eau et Assainissement pour l Afrique TERMES DE REFERENCE Eau et Assainissement pour l Afrique 01 BP : 4392 Cotonou Benin; Tel : + 229 21311093 ; Email: wsabenin@wsafrica.org; TERMES DE REFERENCE Services de consultants pour une étude d état des lieux dans le

Plus en détail

T H I E S SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Thiès

T H I E S SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Thiès T H I REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE ------------------

Plus en détail

ACHAT / VENTE / REHABILITATION

ACHAT / VENTE / REHABILITATION ACHAT / VENTE / REHABILITATION Vos obligations en termes d assainissement L assainissement a pour objectif de protéger la santé et la salubrité publique ainsi que l environnement contre les risques liés

Plus en détail

L entretien régulier de l assainissement individuel est à la charge de l usager! Il s agit d une obligation réglementaire!

L entretien régulier de l assainissement individuel est à la charge de l usager! Il s agit d une obligation réglementaire! N OUBLIEZ PAS! L entretien régulier de l assainissement individuel est à la charge de l usager! Il s agit d une obligation réglementaire! En entretenant régulièrement votre assainissement, vous participez

Plus en détail

LA RÉGLEMENTATION. Code des Collectivités Territoriales (articles L2224-8 et suivants)

LA RÉGLEMENTATION. Code des Collectivités Territoriales (articles L2224-8 et suivants) Conseils et gestes éco citoyens à appliquer Une installation défectueuse ou mal entretenue peut présenter un risque pour la santé et l environnement. LA RÉGLEMENTATION Code de la Santé Publique (articles

Plus en détail

Marketing Mix: Distribution

Marketing Mix: Distribution Marketing Mix: Distribution 1 Les objectifs d apprentissage de ce module visent à: comprendre les étapes pour développer une stratégie de marketing définir le Marketing mix déterminer les principes directeurs

Plus en détail

PERFORMANCES ET EFFICACITE DU SFD A LA REDUCTION DE LA PAUVRETE AU NIGER

PERFORMANCES ET EFFICACITE DU SFD A LA REDUCTION DE LA PAUVRETE AU NIGER PERFORMANCES ET EFFICACITE DU SFD A LA REDUCTION DE LA PAUVRETE AU NIGER COLLOQUE UEMOA-CRDI OUAGADOUGOU- BURKINA FASO NOUFOU Insa, MACROECONOMISTE PLAN DE PRESENTATION Introduction et Problématique Les

Plus en détail

58 74 21 35 tél. 05 58 90 97 97 - Fax 05

58 74 21 35 tél. 05 58 90 97 97 - Fax 05 Informations Régie des Eaux Renseignements Accueil Téléphonique ipale des eaux siège de la Régie munic et de l Assainissement 58 74 21 35 tél. 05 58 90 97 97 - Fax 05 8h00 à 12h30 vendredi de Bureau ouvert

Plus en détail

S.P.A.N.C DU S.S.E SYNDICAT D EAU ET D ASSAINISSEMENT DU SUD-EST DES ARDENNES MISE EN PLACE D UN SERVICE ENTRETIEN

S.P.A.N.C DU S.S.E SYNDICAT D EAU ET D ASSAINISSEMENT DU SUD-EST DES ARDENNES MISE EN PLACE D UN SERVICE ENTRETIEN S.P.A.N.C DU S.S.E SYNDICAT D EAU ET D ASSAINISSEMENT DU SUD-EST DES ARDENNES MISE EN PLACE D UN SERVICE ENTRETIEN SOMMAIRE Présentation générale du S.S.E ; Présentation générale du S.P.A.N.C ; Le service

Plus en détail

Evaluation des performances sociales

Evaluation des performances sociales Evaluation des performances sociales Evaluation SPI 3.0/CERISE pour Taanadi (Août 2008) Historique de l institution La coopérative de services Taanadi a été créée en Avril 2003 à la suite de l institutionnalisation

Plus en détail

LE PROGRAMME D AUTO ASSISTANCE DE L AMBASSADE DOSSIER DE DEMANDE

LE PROGRAMME D AUTO ASSISTANCE DE L AMBASSADE DOSSIER DE DEMANDE AMBASSADE DES ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE LE PROGRAMME D AUTO ASSISTANCE DE L AMBASSADE DOSSIER DE DEMANDE UN INSTRUMENT POUR APPUYER LES INITIATIVES LOCALES PAR LES COMMUNAUTES POUR

Plus en détail

PARTICIPATION DES COLLECTIVITÉS AUX ACTION S DE DÉVELOPPEMENT: EXPÉRIENCE DE LA COOPÉRATION DÉCENTRALISÉE AU NIGER

PARTICIPATION DES COLLECTIVITÉS AUX ACTION S DE DÉVELOPPEMENT: EXPÉRIENCE DE LA COOPÉRATION DÉCENTRALISÉE AU NIGER PARTICIPATION DES COLLECTIVITÉS AUX ACTION S DE DÉVELOPPEMENT: EXPÉRIENCE DE LA COOPÉRATION DÉCENTRALISÉE AU NIGER 1. Définition 2. Finalités PLAN 3. La coopération décentralisée au Niger 4. Les actions

Plus en détail

Rappels règlementaires

Rappels règlementaires Réunion du 23 avril 2015 SPANC ORDRE DU JOUR 1 Rappels règlementaires 2 Les compétences du SPANC Service de vidanges groupées Service de réhabilitation 3 Service du Département 4 Gestion du SPANC 5 Zonage

Plus en détail

EAU ET ASSAINISSEMENT POUR TOUS. Guide méthodologique. n 6. Financer la filière assainissement

EAU ET ASSAINISSEMENT POUR TOUS. Guide méthodologique. n 6. Financer la filière assainissement EAU ET ASSAINISSEMENT POUR TOUS Guide méthodologique n 6 Financer la filière assainissement sommaire 7. Préambule. De quel type d assainissement parle-t-on dans ce guide, quels sont ses objectifs? 13.

Plus en détail

Demande de financement. Tel : 40771390 BP 241

Demande de financement. Tel : 40771390 BP 241 Demande de financement Tel : 40771390 BP 241 1 Institution de Microfinance Association Base Fandima 1. Présentation de l Association Base Fandima 2. Les besoins de l Association Base Fandima 3. L Association

Plus en détail

Les services communaux d assainissement. Voyage d étude, Fada N Gourma, 9 au 11 mai 2012

Les services communaux d assainissement. Voyage d étude, Fada N Gourma, 9 au 11 mai 2012 Les services communaux d assainissement Voyage d étude, Fada N Gourma, 9 au 11 mai 2012 1 1. Introduction En Afrique de l Ouest, le transfert des compétences en assainissement de l État vers les communes

Plus en détail

PPILDA. Guide des maires sur l assainissement productif dans le contexte de la décentralisation au Niger. Rapport définitif

PPILDA. Guide des maires sur l assainissement productif dans le contexte de la décentralisation au Niger. Rapport définitif PPILDA Guide des maires sur l assainissement productif dans le contexte de la décentralisation au Niger Rapport définitif Mamane BARAGE, Consultant Indépendant Janvier 2010 SOMMAIRE i ABRÉVIATIONS... 1

Plus en détail

Implication des acteurs non étatiques et des collectivités locales dans la gestion des services d'assainisse ment en milieu urbain

Implication des acteurs non étatiques et des collectivités locales dans la gestion des services d'assainisse ment en milieu urbain Implication des acteurs non étatiques et des collectivités locales dans la gestion des services d'assainisse ment en milieu urbain Revue Annuelle Conjointe RAC 2013 Malick Gaye Rufisque, Sénégal Enda,

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. des opérateurs privés. Edition 2015. Guide pratique - BOAD 1 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

GUIDE PRATIQUE. des opérateurs privés. Edition 2015. Guide pratique - BOAD 1 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés Edition 2015 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT Guide pratique - BOAD 1 GUIDE PRATIQUE DESTINE AUX OPERATEURS ECONOMIQUES PRIVES 1. PRESENTATION La Banque Ouest

Plus en détail

PRÉSENTATION DOCUMENT DE TRAVAIL DU SÉMINAIRE TECHNIQUE SUR LA MISE EN PLACE AGENCE FINANCIÈRE POUR LE DÉVELOPPEMENT D EMPLOIS DÉCENTS

PRÉSENTATION DOCUMENT DE TRAVAIL DU SÉMINAIRE TECHNIQUE SUR LA MISE EN PLACE AGENCE FINANCIÈRE POUR LE DÉVELOPPEMENT D EMPLOIS DÉCENTS PRÉSENTATION DOCUMENT DE TRAVAIL DU SÉMINAIRE TECHNIQUE SUR LA MISE EN PLACE AGENCE FINANCIÈRE POUR LE DÉVELOPPEMENT D EMPLOIS DÉCENTS Présenté par Dr Alpha AYANDE Tél. +41 79 358 26 12 Email: syfodip@gmail.com

Plus en détail

Devoirs et obligations des exploitants d ouvrages d assainissement

Devoirs et obligations des exploitants d ouvrages d assainissement Devoirs et obligations des exploitants d ouvrages d assainissement Charles BALTZER Conseil Général du Bas-Rhin Jean-Sébastien CHLOSTA Communauté de Communes de Cattenom et Environs La finalité de l assainissement

Plus en détail

GUIDE DU MAIRE POUR LA PROMOTION DE L ASSAINISSEMENT DURABLE DANS LES COMMUNES

GUIDE DU MAIRE POUR LA PROMOTION DE L ASSAINISSEMENT DURABLE DANS LES COMMUNES Représentation Nationale du Burkina Faso NŒUD DE CONNAISSANCES EN ASSAINISSEMENT DURABLE (N.C.A.D) An EcoSanRes Knowledge Node/Burkina Faso GUIDE DU MAIRE POUR LA PROMOTION DE L ASSAINISSEMENT DURABLE

Plus en détail

PROJET D ELECTRIFICATION SOLAIRE D UNE DIZAINE DE LOCALITES DE LA RÉGION DU CENTRE-EST (BURKINA FASO) PRÉSENTATION SOMMAIRE

PROJET D ELECTRIFICATION SOLAIRE D UNE DIZAINE DE LOCALITES DE LA RÉGION DU CENTRE-EST (BURKINA FASO) PRÉSENTATION SOMMAIRE PROJET D ELECTRIFICATION SOLAIRE D UNE DIZAINE DE LOCALITES DE LA RÉGION DU CENTRE-EST (BURKINA FASO) PRÉSENTATION SOMMAIRE Mai - Juin 2008 CONTEXTE BURKINABE Fondation Énergies pour le Monde 1 PROJET

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD - Guide pratique GUIDE PRATIQUE DESTINE AUX OPERATEURS ECONOMIQUES PRIVES 1. PRESENTATION La Banque Ouest

Plus en détail

Atelier 2 renforcement des compétences et formations

Atelier 2 renforcement des compétences et formations Atelier 2 renforcement des compétences et formations 1 er thème: L eau potable Titre de la formation: La gestion intégrée des ressources en eau Cibles: les exploitants, les élus, les maîtres d ouvrages

Plus en détail

FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES :

FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES : FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES : EXPERIENCE DU RCPB Du 27 au 30 mars 2012 0 KAMPALA/OUGANDA PLAN 1- Contexte 2- Entreprises agricoles au Burkina 3- Besoins de financement des

Plus en détail

CONVENTION POUR L ENTRETIEN D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

CONVENTION POUR L ENTRETIEN D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF CONVENTION POUR L ENTRETIEN D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Entre : - La COMMUNAUTÉ DES COMMUNES GIENNOISES, propriétaire des ouvrages d'assainissement, représentée par son Président

Plus en détail

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE)

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) PAYS ET REGION DE MISE EN ŒUVRE DU PROJET Ce projet sera mise en

Plus en détail

Assainissement rural au Maroc Situation actuelle et perspectives

Assainissement rural au Maroc Situation actuelle et perspectives OFFICE NATIONAL DE L EAU POTABLE DIRECTION ASSAINISSEMENT ET ENVIRONNEMENT Atelier sur "l'assainissement, l'épuration et la réutilisation des eaux usées Assainissement rural au Maroc Situation actuelle

Plus en détail

GUIDE D ENTRETIEN. de votre dispositif d Assainissement Non Collectif SPANC. Service Public d Assainissement Non Collectif

GUIDE D ENTRETIEN. de votre dispositif d Assainissement Non Collectif SPANC. Service Public d Assainissement Non Collectif Décider, construire et vivre le Saulnois SPANC Service Public d Assainissement Non Collectif GUIDE D ENTRETIEN de votre dispositif d Assainissement Non Collectif Sommaire Introduction p 3 Les ouvrages

Plus en détail

Grand Projet de Ville d Orléans

Grand Projet de Ville d Orléans Grand Projet de Ville d Orléans quartier de La Source La Gestion Urbaine de Proximité Signature d un convention de Gestion urbaine de proximité autour de 7 thématiques 1 - Veiller à la qualité des investissements

Plus en détail

PROJET DE CONSTRUCTION DE 6 LATRINES ECOLOGIQUES (ECOSAN)

PROJET DE CONSTRUCTION DE 6 LATRINES ECOLOGIQUES (ECOSAN) PROJET DE CONSTRUCTION DE 6 LATRINES ECOLOGIQUES (ECOSAN) Appui à la protection de l environnement et au développement de l agriculture Date du projet Juillet 2016. LOCALISATION Région Maritime, Togo /

Plus en détail

BUDGET PARTICIPATIF ET MOBILISATION DES RESSOURCES POUR LE FINANCEMENT DE LA LOCALISATION DES OMD

BUDGET PARTICIPATIF ET MOBILISATION DES RESSOURCES POUR LE FINANCEMENT DE LA LOCALISATION DES OMD REPUBLIQUE DU SENEGAL COMMUNE DE MATAM BUDGET PARTICIPATIF ET MOBILISATION DES RESSOURCES POUR LE FINANCEMENT DE LA LOCALISATION DES OMD PRESENTEE PAR Mr Abdoulaye Drame Maire de Matam Ouagadougou du 24

Plus en détail

Module 2 : Principes directeurs de la Microfinance: Structures Institutionnelles et Méthodologies

Module 2 : Principes directeurs de la Microfinance: Structures Institutionnelles et Méthodologies Module 2 : Principes directeurs de la Microfinance: Structures Institutionnelles et Méthodologies Cours de microfinance pour les non-spécialistes Laurence Hart, CEFEB & Said Bourjij, ESF Le 17 mai 2002

Plus en détail

Inades Formation. Secrétariat Général FONSDEV

Inades Formation. Secrétariat Général FONSDEV Inades Formation Secrétariat Général FONSDEV Inades-Formation Secrétariat Général 08 B. P. : 8 Abidjan 08 Côte d Ivoire - Tél. (225) 22 40 02 16 - Fax (225) 22 40 02 30 - E-mail : ifsiege@inadesfo.net

Plus en détail

Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée

Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée Territoire concerné >> Ville des Mureaux (78) Date de mise

Plus en détail

Groupe de travail «options techniques», réunion 2, 20 mai 2013

Groupe de travail «options techniques», réunion 2, 20 mai 2013 Groupe de travail «options techniques», réunion 2, 20 mai 2013 Phase 1 État des lieux Octobre 2012 Phase 2 Options stratégiques Février 2013 Phase 3 Formulation Mai 2013 Phase 4 Mesures d accompagnement

Plus en détail

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service de l assainissement non collectif pour l année 2011

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service de l assainissement non collectif pour l année 2011 SERVICE DEVELOPPEMENT ET PROTECTION DU TERRITOIRE Rapport annuel sur le prix et la qualité du service de l assainissement non collectif pour l année 2011 Application du CGCT art. 2224 1 à 5 relatif à la

Plus en détail

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif. Missions du SPANC. Fonctionnement d un ANC. Procédures et Règlementation

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif. Missions du SPANC. Fonctionnement d un ANC. Procédures et Règlementation S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif Missions du SPANC Fonctionnement d un ANC Procédures et Règlementation Campagnes de vidanges Missions du SPANC Le SPANC? C est le Service Public

Plus en détail

COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011

COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011 COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011 Objet : Demande de subvention Chaufferie bois Conseil Régional du Limousin FEDER DETR Le Maire expose au Conseil Municipal qu'il

Plus en détail

La micro-finance: une opportunité pour l amélioration des moyens d existence des communautés de pêche artisanale

La micro-finance: une opportunité pour l amélioration des moyens d existence des communautés de pêche artisanale Bulletin 11 Publications - Bulletins La micro-finance: une opportunité pour l amélioration des moyens d existence des communautés de pêche artisanale A. Cissé, UCN Sénégal D. Sarr, UCN Sénégal M. Kébé,

Plus en détail

REPUBLIQUE DU SENEGAL

REPUBLIQUE DU SENEGAL REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un but Une Foi MINISTÈRE DE LA PRÉVENTION, DE L HYGIÈNE PUBLIQUE, DE L ASSAINISSEMENT ET DE L HYDRAULIQUE URBAINE DIRECTION DE L ASSAINISSEMENT ET DE L HYDRAULIQUE URBAINE

Plus en détail

REGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

REGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF REGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF SPANC Communauté de Communes de Ventadour Carrefour de l Epinette 19550 LAPLEAU Tel : 05 55 27 69 26 o-gaudy@cc-ventadour.fr CHAPITRE I : DISPOSITIONS

Plus en détail

Le SPANC. Communauté de communes des Versants d Aime

Le SPANC. Communauté de communes des Versants d Aime Le SPANC Communauté de communes des Versants d Aime Créé en 2012, le Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) de la communauté de communes des Versants d Aime est un service industriel et

Plus en détail

Mairie de Mallemoisson

Mairie de Mallemoisson Mairie de Mallemoisson Place de la République - B.P 28 Tél : 04.92.34.65.03 04510 MALLEMOISSON Fax : 04.92.34.77.23 E-mail : mairiemallemoisson@wanadoo.fr Site internet : www.mairie-mallemoisson.fr REGLEMENT

Plus en détail

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE TRANSFORMATION INSTITUTIONNELLE ASIENA

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE TRANSFORMATION INSTITUTIONNELLE ASIENA SELECTION DE CONSULTANT DOSSIER DE DEMANDE DE PROPOSITIONS MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE TRANSFORMATION INSTITUTIONNELLE ASIENA BURKINA FASO SEPTEMBRE 2014 Avec l appui financier de DDP N : ASI/04/2014

Plus en détail

Valeur ajoutée et rentabilité

Valeur ajoutée et rentabilité 6 e Forum Mondial de l Eau Solutions Existantes Titre de la Solution : Gestion sociale des forages en zone rurale Cas d étude : Tchad Groupe-cible 1.1.2: D ici à 20xx, garantir que la population rurale

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

équitable à l assainissement

équitable à l assainissement Note succincte équitable à l assainissement Accès équitable Offrir des technologies d assainissement qui répondent aux besoins des personnes vivant avec un handicap WaterAid au Burkina Faso WaterAid au

Plus en détail

CONTRôLES DE RéCEPTION DES TRAVAUX DE RéALISATION DE LA PARTIE PRIVATIVE DES BRANCHEMENTS PARTICULIERS

CONTRôLES DE RéCEPTION DES TRAVAUX DE RéALISATION DE LA PARTIE PRIVATIVE DES BRANCHEMENTS PARTICULIERS L agence de l eau Seine-Normandie est un établissement public du Ministère de l Ecologie, de l Energie et du Développement durable et de la mer. Sa mission est de financer les ouvrages et les actions qui

Plus en détail

L AFD ET LA MICROFINANCE

L AFD ET LA MICROFINANCE L AFD ET LA MICROFINANCE 1988 2008 Vingt ans déjà! Paul Kabre LA MICROFINANCE, POURQUOI? Dans de nombreux pays, l immense majorité de la population n a pas accès au secteur bancaire classique : sa capacité

Plus en détail

Communauté de Communes Bugeat-Sornac, Millevaches au Coeur Le bourg 19170 St Merd les Oussines

Communauté de Communes Bugeat-Sornac, Millevaches au Coeur Le bourg 19170 St Merd les Oussines Marchés Publics de Services Communauté de Communes Bugeat-Sornac, Millevaches au Coeur Le bourg 19170 St Merd les Oussines Entretien des installations d assainissement non collectif du territoire Cahier

Plus en détail

Le marketing de l assainissement en pratique! Paris 16/06/2015

Le marketing de l assainissement en pratique! Paris 16/06/2015 Le marketing de l assainissement en pratique! Paris 16/06/2015 Le marketing de l assainissement 2 1. Le Gret et les projets d eau et d assainissement 2. Le marketing, c est quoi? 3. Le marketing de l assainissement

Plus en détail

«Des toilettes dans mon école» au Cambodge

«Des toilettes dans mon école» au Cambodge «Des toilettes dans mon école» au Cambodge Proposition de projet Localisation : Début du projet : Objectif : Nombre de bénéficiaires : Budget : 5 441 Durée : Le village de Boeng Kieb dans la commune de

Plus en détail

PLAN STRATEGIQUE DE COMMUNICATION

PLAN STRATEGIQUE DE COMMUNICATION COMMUNE DE KOUDOUGOU BURKINA FASO Unité Progrès - Justice BP 48 Koudougou Tel : 50 44 06 95 Fax : 50 44 08 46 Email : epcd@fasonet.bf PLAN STRATEGIQUE DE COMMUNICATION Rapport définitif Mathieu VALEA Jean-Marie

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION ET D ENTRETIEN DE VOTRE SYSTEME

GUIDE D UTILISATION ET D ENTRETIEN DE VOTRE SYSTEME SIAEPA des Sources de la Varenne et de la Béthune Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) Siège : Mairie 76680 Saint Martin Osmonville Bureau : 11 Chemin de la Varenne 76680 SAINT MARTIN

Plus en détail

Réunion d information

Réunion d information Réunion d information Le rôle de la Mairie est au centre de la réforme de l urbanisme Contexte L assainissement non collectif Les missions du SPANC Réforme de l urbanisme et ses conséquences pour les mairies

Plus en détail

ANNEXE. Le Projet. Augmenter l Accès à une Education de Qualité en Haïti

ANNEXE. Le Projet. Augmenter l Accès à une Education de Qualité en Haïti LEG/SGO-HA-37219927 ANNEXE Le Projet Augmenter l Accès à une Education de Qualité en Haïti I. Objectif 1.01 Les objectifs généraux du Projet sont d appuyer les objectifs suivants du Plan Opérationnel de

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LA MESURE DU TAUX D ACCES A L ASSAINISSEMENT AU MALI

COMMUNICATION SUR LA MESURE DU TAUX D ACCES A L ASSAINISSEMENT AU MALI COMMUNICATION SUR LA MESURE DU TAUX D ACCES A L ASSAINISSEMENT AU MALI Direction Nationale de l Assainissement et du Contrôle des Pollutions et des Nuisances Africasan 3, Kigali, le 20 juillet 2011 CONTEXTE

Plus en détail

EVALUATION FINALE SEN/024. Programme d Appui à la Mise en Œuvre de la Réforme de l Enseignement technique et Formation professionnelle

EVALUATION FINALE SEN/024. Programme d Appui à la Mise en Œuvre de la Réforme de l Enseignement technique et Formation professionnelle EVALUATION FINALE SEN/024 Programme d Appui à la Mise en Œuvre de la Réforme de l Enseignement technique et Formation professionnelle FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code

Plus en détail

Centre d Appui à la Microfinance et au Développement. Du micro-crédit au meso-crédit

Centre d Appui à la Microfinance et au Développement. Du micro-crédit au meso-crédit Centre d Appui à la Microfinance et au Développement Du micro-crédit au meso-crédit Contexte Région de Kayes: Population de 1,6M d habitants 7 cercles, 129 communes regroupant 1564 villages Villages bien

Plus en détail

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique PDRH Mesure 121 : «Modernisation des exploitations agricoles» C. Dispositifs régionaux complémentaires d aides à la modernisation 121 C4.

Plus en détail

PASSAGE. Projet d'approche Solidaire en SAnté GEnésique

PASSAGE. Projet d'approche Solidaire en SAnté GEnésique PASSAGE Projet d'approche Solidaire en SAnté GEnésique EuropeAid/120804/C/G/Multi Compte rendu de l assemblée générale de la mutuelle de santé communautaire de Meskine (MuSaCoM) Maroua, Cameroun 27 mai

Plus en détail

Règlement no 144-2014 02 décembre 2014

Règlement no 144-2014 02 décembre 2014 Règlement no 144-2014 02 décembre 2014 Règlement 144-2014 décrétant les règles de contrôle et de suivi budgétaire et la délégation d autorisation de dépenses 2015 ATTENDU QU en vertu du deuxième alinéa

Plus en détail

Communauté de Communes de Bruyères, Vallons des Vosges REGLEMENT. Entre Usagers et Collectivité

Communauté de Communes de Bruyères, Vallons des Vosges REGLEMENT. Entre Usagers et Collectivité REGLEMENT Entre Usagers et Collectivité Entretien des installations d assainissement non collectif 1 Sommaire PREAMBULE... 3 TITRE I - DISPOSITIONS GENERALES... 3 ARTICLE 1- OBJET DU REGLEMENT... 3 ARTICLE

Plus en détail

DEMANDE DE CONTROLE DE BONNE EXECUTION D UN DISPOSITIF D'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

DEMANDE DE CONTROLE DE BONNE EXECUTION D UN DISPOSITIF D'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) ZAC des Terrasses de la Sarre 3, Terrasse Normandie BP 50157 57403 SARREBOURG CEDEX Téléphone 03 87 03 05 16 Télécopie 03 87 03 83 49 DEMANDE DE CONTROLE

Plus en détail

Contribution de la Microfinance au Développement Humain au Maroc Bilan et perspectives

Contribution de la Microfinance au Développement Humain au Maroc Bilan et perspectives UNIVERSITE HASSAN II JOURNEES D ETUDES Faculté des Sciences Juridiques, 20 Mars 2015 Economiques, et Sociales Casablanca Contribution de la Microfinance au Développement Humain au Maroc Bilan et perspectives

Plus en détail

SPANC. Service Public d Assainissement Non Collectif

SPANC. Service Public d Assainissement Non Collectif SPANC Service Public d Assainissement Non Collectif sommaire 1) Pourquoi assainir? 2) Les lois et les obligations. 3) Technique de l ANC. 4) Déroulement de la visite. 1) Pourquoi assainir? Pour restituer

Plus en détail

POUR TOUTE INFORMATION

POUR TOUTE INFORMATION Installation d Assainissement Non Collectif Fiche de renseignements Mairie de PLOUGOURVEST Bourg 29400 PLOUGOURVEST Téléphone : 02 98 68 53 49 Télécopie : 02 98 68 55 89 mairie.plougourvest@wanadoo.fr

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2014 :

APPEL A PROJETS 2014 : APPEL A PROJETS 2014 : ASSAINISSEMENT ET ENERGIE REDUIRE L IMPACT ENERGETIQUE DES SYSTEMES D ASSAINISSEMENT DOMESTIQUES RÈGLEMENT Date d ouverture de l appel à projet : 20 janvier 2014 Date limite d envoi

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2011 Date limite d'envoi des dossiers : 31 mars 2011

APPEL A PROJETS 2011 Date limite d'envoi des dossiers : 31 mars 2011 APPEL A PROJETS 2011 Date limite d'envoi des dossiers : 31 mars 2011 Dans le cadre de cet appel à projets 2011, la Fondation GlaxoSmithKline soutiendra des programmes en direction d équipes soignantes

Plus en détail

AVEC VOUS pour un assainissement autonome de qualité

AVEC VOUS pour un assainissement autonome de qualité AVEC VOUS pour un assainissement autonome de qualité Intervenants Communes : Mr ou Mme le Maire de la commune Communauté de communes: Mr le Président : M. DURET Chargée de mission : Mme BEAL Entreprises

Plus en détail

SPANC. Service Public d Assainissement Non Collectif. Réunion publique du 25 février 2013 CHATENOY

SPANC. Service Public d Assainissement Non Collectif. Réunion publique du 25 février 2013 CHATENOY SPANC Service Public d Assainissement Non Collectif Réunion publique du 25 février 2013 CHATENOY Plan 1) Contexte réglementaire 2) Le SPANC Parc 3) Processus de réhabilitation 1- Contexte réglementaire

Plus en détail

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du Le budget 2013 Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances Conseil Municipal du 8 février 2013 Les documents budgétaires : Le budget selon la nomenclature M14; Les documents annexes; Le budget

Plus en détail

Demande d Installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif

Demande d Installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif COMMUNAUTE DE COMMUNES DU TARDENOIS Un territoire, une volonté Demande d Installation d un dispositif Ce document est à remplir par le pétitionnaire et à remettre à la Mairie du lieu où se situe l habitation.

Plus en détail

Fiche technique sur le projet ATPC de EAA en Mauritanie

Fiche technique sur le projet ATPC de EAA en Mauritanie Fiche technique sur le projet ATPC de EAA en Mauritanie I. Informations générales sur le projet Intitulé du projet : Réalisation du volet Assainissement familial par l approche ATPC dans 100 localités

Plus en détail

l association Toilettes Du Monde? Coordonnées de la personne référent sur le projet «assainissement»

l association Toilettes Du Monde? Coordonnées de la personne référent sur le projet «assainissement» Vous avez un projet dans le domaine de l assainissement et vous souhaitez solliciter l appui technique de l association Toilettes Du Monde? Ce questionnaire va nous permettre de mieux cibler votre demande.

Plus en détail

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 ECONOMIES D ENERGIE PERSONNES AGEES ENERGIES RENOUVELABLES MAINTIEN A DOMICILE ADAPTATION INSALUBRITE HANDICAP LOYERS MODERES LOCATION CHARGES

Plus en détail

POUR TOUTE INFORMATION

POUR TOUTE INFORMATION Installation d Assainissement Non Collectif Fiche de renseignements (à remplir recto/verso) Communauté de Communes du Pays Léonard, 29 rue des Carmes, B.P. 116, 29250 Saint Pol de Léon Téléphone : 02.98.69.10.44

Plus en détail

COOPERATION DECENTRALISEE. CESR 5 octobre 2007

COOPERATION DECENTRALISEE. CESR 5 octobre 2007 COOPERATION DECENTRALISEE CESR 5 octobre 2007 La coopération internationale et décentralisée S insère dans le cadre plus large de l action extérieure des collectivités Regroupe les actions de coopération

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) 3. Dépôt et date de clôture des candidatures

AVIS DE RECRUTEMENT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) 3. Dépôt et date de clôture des candidatures UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) AVIS DE RECRUTEMENT N 008/2013/DSAF/DRH La Commission de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) ayant son siège à Ouagadougou, Burkina

Plus en détail

PRESENTATION SYNOPTIQUE DE COOPERATION DECENTRALISEE CCFG/TERA

PRESENTATION SYNOPTIQUE DE COOPERATION DECENTRALISEE CCFG/TERA Réseau d Appui aux Initiatives Locales BP 11 468 Tél. : 00 227 96 29 18 55 Fax: 00 227 09 75 29 66 Niamey NIGER Email: railniger@yahoo.fr PRESENTATION SYNOPTIQUE DE COOPERATION DECENTRALISEE CCFG/TERA

Plus en détail