DIAGNOSTIC LOCAL PARTICIPATIF DE LA COMMUNE DE ZIGUINCHOR

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DIAGNOSTIC LOCAL PARTICIPATIF DE LA COMMUNE DE ZIGUINCHOR"

Transcription

1 DIAGNOSTIC LOCAL PARTICIPATIF DE LA COMMUNE DE ZIGUINCHOR DROITS EGALITE CITOYENNETE SOLIDARITE INCLUSION DES PERSONNES HANDICAPEES 1

2 ACRONYME AFD CRAO DECISIPH FRFH ONG OPH PIC PSH RBC SDAPH UE : Agence Française de Développement : Centre Régionale d Appareillage Orthopédique : Droit Egalité Citoyenneté Solidarité Inclusion des Personnes : Fédération Régionale des Femme Handicapées : Organisation Non Gouvernementale : Organisations des Personnes Handicapées : Plan d Investissement Communal : Personnes en Situation de Handicap : Réhabilitation à Base Communautaire : Secrétariat de la Décennie Africaine des Personnes Handicapées : Union Européenne 2

3 SOMMAIRE I METHODOLOGIE... 5 II SYNTHESE DU DIAGNOCTIC DE LA COMMUNE ZIGUINCHOR Le point de vue des personnes handicapées Le point de vue des organisations de personnes handicapées Les acteurs de la commune en matière de handicap Les organismes en lien avec les personnes handicapées Les structures sanitaires (le CRAO, la Villa Psychiatrique Kénia et le Centre Hospitalier) Les structures éducatives (les lycées et le centre universitaire)... 9 III PLANIFICATION DES ACTIONS IDENTIFIEES DANS LA COMMUNE DE ZIGUINCHOR Récapitulatif des contraintes Grilles de priorisations des actions par secteur a. Politique b. Education c. Emploi / Sports Loisirs / Social d. Santé RECOMMANDATIONS

4 INTRODUCTION Handicap International met en œuvre un programme sous-régional, nommé DECISIPH (Droit Egalité CItoyenneté Solidarité Inclusion des Personnes Handicapées), couvrant 6 pays d Afrique de l Ouest, à savoir : Burkina Faso, Mali, Niger, Togo Sierra Léone et Sénégal. Le projet DECISIPH, démarré en 2008 pour une durée de 5 ans, est mis en œuvre par Handicap International, en partenariat avec : o le Secrétariat de la Décennie Africaine des Personnes Handicapées (SDAPH) ; o les Fédérations Nationales d Organisations de Personnes Handicapées (OPH) ; o les OPH nationales et locales ; o les institutions publiques en charge des questions du handicap. DECISIPH est cofinancé par le ministère des Affaires Etrangères français / AFD. Depuis 2010, le programme est également cofinancé par l Union européenne. L objectif global du programme est de contribuer à l'égalité en droit des Personnes Handicapées (PH) aux autres citoyens et à leur pleine participation dans la société en Afrique de l'ouest et plus particulièrement dans chacun des pays concernés. Il s agit grâce à une capacité accrue d'intervention individuelle et collective des Organisations des Personnes Handicapées (OPH) de renforcer leur représentativité et leur participation citoyenne afin d influer sur les politiques publiques nationales et locales et sur les stratégies des acteurs de développement dans les domaines de la promotion et de la mise en œuvre des droits des PH. L atteinte de cet objectif passe par un certain nombre de résultats, notamment la favorisation des échanges d information et la concertation autour de la thématique du handicap et des droits des PH aux niveaux international, sous-régional, national et local. C est précisément dans ce cadre que le DECISIPH a réalisé un diagnostic participatif local sur la situation et les difficultés que rencontrent les PH au Sénégal, essentiellement dans les zones d intervention du projet que sont le département de Pikine, la Région de Saint Louis et la Région de Ziguinchor. L objectif était donc de diagnostiquer et d analyser la situation socio-économique des PH dans chacune des communes des localités précitées et de permettre ainsi au projet d avoir une situation de référence sur les PH. Ce travail s est fait à travers: 4

5 un état des lieux aussi bien des structures chargées de la prise en charge des PH que celui des organismes en lien ou pouvant potentiellement accueillir les PH, une évaluation des relations entre les OPH et les autorités locales de la ville, une analyse de l opérationnalité et du fonctionnement des OPH, une analyse du degré de respect de leur droit, une mesure du degré de participation des PH dans les activités citoyenne et d identifier les facteurs limitant aussi leur participation. Ce présent rapport fait la synthèse de cette activité réalisée dans la commune de Ziguinchor. Après rappel de la méthodologie adoptée, les résultats du diagnostic et de la planification sont présentés, avant d aboutir sur les recommandations. I METHODOLOGIE Le diagnostic local participatif s est déroulé en deux phases distinctes : - une phase de collecte et d analyse des contraintes ; - une phase de restitution suivie de la priorisation et de la planification des actions identifiées. L activité de diagnostic a commencé au niveau de chaque site par un forum de lancement, qui avait pour but d informer les structures étatiques, sanitaires et éducatives, les ONG et les bénéficiaires sur le projet et l activité en question. Cette partie protocolaire a été suivie par une séance de formation et mise à niveau sur les outils et concepts qui allaient être utilisés durant la collecte. L objectif de cette formation était donc de permettre aux participants: - d analyser les forces et faiblesse, les opportunités et menaces au sein des OPH ; - d identifier et de formuler les principaux problèmes liés au secteur du handicap sous forme d arbre à problèmes ; - de formuler des objectifs sous forme d arbre à objectifs. A la suite des ateliers participatifs ont été déroulés pour échanger sur des thématiques telles que : La perception du handicap par les participants, Les causes de la déficience, Les rapports avec la famille, Le regard de la société, L accessibilité (l éducation, à la formation, aux infrastructures), 5

6 L accès au soin ; L accès à l emploi, les relations avec les collègues. Les participants étaient composés respectivement des PH et des autres acteurs de développement (associations/institutions, services publics et privés, collectivités locales). En marge de ces rencontres, des questionnaires ont été administrés à différents acteurs : les PH, les OPH, les organismes en lien avec les PH, les structures sanitaires et d éducation, les organismes pouvant potentiellement accueillir les PH, la Commune et la région Après restitution des résultats, des axes prioritaires d intervention ont été définis pour chaque commune, grâce à la grille d analyse de faisabilité des actions. Elle fait l analyse du niveau de priorité des actions et de faisabilité, en rapport avec les ressources locales existantes. La matrice permet de dégager un plan d action à trois étapes: - le court terme : les actions + prioritaires et + faisables, qui nécessitent peu ou pas d appui extérieur - le moyen terme : les actions + prioritaires et faisables, en plus des actions prioritaires et + faisables - le long terme : les actions prioritaires et faisables Sur l ensemble de cette étude, les techniques de collecte et d analyse utilisées ont été les suivantes: - Les entretiens sur la base d un questionnaire ; - Le focus groupe pour une meilleure analyse des difficultés des PH ; - La méthode SWOT pour identifier les faiblesses et les potentialités ; - La grille de faisabilité des actions pour une planification efficace. II SYNTHESE DU DIAGNOCTIC DE LA COMMUNE ZIGUINCHOR Ziguinchor, situé en Basse Casamance, est le chef-lieu de la région de Ziguinchor qui représente 3,7% du territoire sénégalais. Ziguinchor comptait habitants au recensement de La Casamance est une région avec des atouts non négligeables : son climat et un réseau hydraulique dense lui donne une terre très fertile, et ses paysages en font une zone touristique attractive. Par contre, son enclavement par rapport au reste du territoire national, un conflit qui s éternise, un important exode rural et une crise sociale, économique et politique d importance en font une région en grande difficulté. 6

7 2.1 Le point de vue des personnes handicapées Elles ont été une centaine à être interviewées : issues des OPH de la commune, elles ont été choisies en fonction de leur représentativité dans les OPH. Par exemple, si l OPH X compte 30% des membres de toutes les OPH, 30 personnes handicapées de cette OPH ont été rencontrées. Ce sont leurs réponses qui suivent. Les personnes handicapées sont considérées, et appelées, selon les personnes handicapées interviewées, des «moitiés d homme», des «diminués», des «demi intelligent», des «êtres improductifs», des «éternels assistés», des «incapables». Incapables d apprendre et de travailler. Leurs capacités sont sous estimées en permanence, leurs incapacités surestimées. La présence d une personne handicapée fait peur, elle dérange. Ce constat est le fruit de préjugés ancestraux et d un manque de connaissance, et cela conduit à la marginalisation des personnes handicapées. Il existe une relation forte entre marginalisation, pauvreté, dépendance et exclusion des personnes handicapées. Leurs conditions de vie sont difficiles sur bien des plans : - l accès à la santé est rendu improbable du fait des coûts des soins et de la pauvreté des personnes handicapées. - Leur taux de scolarisation est faible, de même que le nombre de ceux qui ont reçu une formation professionnelle. Là aussi, la pauvreté n est pas étrangère à cet état de fait. - L accès à l emploi souffre des discriminations dont les personnes handicapées sont l objet. - Les personnes handicapées n ont pas accès au crédit, ou très peu. - L accès à l information, aux sports et aux loisirs reste problématique notamment à cause des problèmes d accessibilité. 2.2 Le point de vue des organisations de personnes handicapées Elles ont toutes été rencontrées et interrogées à l aide d un questionnaire. C est l analyse de ces réponses qui est présenté ici. Les 11 organisations de personnes handicapées reconnues officiellement (enregistrement en Préfecture, existence d un bureau exécutif, d un règlement intérieur et d un mode d organisation) ont au total 872 membres de tous âges et des 2 sexes. Leurs objectifs sont de trouver des réponses collectives aux problèmes individuels, et d aider à la création d activités génératrices de revenus. Elles sont spécialisées dans un type de handicap, ainsi on trouve des associations pour les personnes handicapés moteurs, pour les personnes avec une déficience visuelles, pour les personnes albinos, pour les personnes avec une déficience 7

8 verbale-auditive et pour les personnes affectées par la lèpre. Enfin, l une d entre elles, regroupent les victimes des mines. Elles se retrouvent toutes au sein de l Union Régionale des Associations de Personnes Handicapées (URAPH). Leurs domaines d intervention sont : A 38%, l éducation et la formation A 28% les activités qui génèrent des revenus (petit commerce, reprographie, multiservices, élevage ) A 15% la promotion et la protection des droits, et à 9% du plaidoyer. Par exemple, les OPH ont organisé des campagnes sur l accessibilité des infrastructures sociales, le développement inclusif ou la santé reproductrice des femmes handicapées. A 6% enfin, le sport et la culture. Dans les bureaux exécutifs des associations mixtes, les femmes sont sous représentées. L analphabétisme de la majorité d entre elles peut expliquer cet état de chose. Chaque OPH a sa section féminine et chacune se retrouve dans la Fédération Régionale des Femmes Handicapées (FRFH). Les mandats des bureaux sont de 3 à 4 ans, mais seules 5 OPH ont déjà renouvelé leur bureau, et ce, une seule fois. Les élections se font à main levée. D une manière générale, les OPH fonctionnent en partenariat, et on relève 23 structures et ONG partenaires de ces OPH. Handicap International est partenaire de 9 d entre elles. Les difficultés rencontrées, et les besoins sont : L absence de budget de fonctionnement et de siège, La faiblesse des moyens financiers et matériels, due aussi à l absence de cotisations, L absence de programme annuel et de plan stratégique. 2.3 Les acteurs de la commune en matière de handicap Des questionnaires leur ont été soumis, c est l analyse de ces résultats qui est présenté ici. Le Conseil Régional et la Mairie Ils sont en réel partenariat avec les OPH et les structures qui interviennent en direction du handicap. Par contre, ils ne sont pas accessibles. Dans le Plan Régional de Développement Intégré du Conseil Régional, il n est pas fait mention de la prise en charge des personnes handicapées ; aucune personne handicapée n apparaît ni dans le personnel ni dans leurs instances de travail, et ils ne disposent d aucune étude, aucun document de référence sur les personnes handicapées. D autre part, à l échelle de la commune, le réseau urbain n est pas accessible. 8

9 2.4 Les organismes en lien avec les personnes handicapées Des questionnaires leur ont été soumis, c est l analyse de ces résultats qui est présenté ici. On note globalement un manque d information de ces organismes vers les personnes handicapées et inversement. De même, les personnes handicapées ne participent jamais à la réflexion et la conception des projets qui les concernent. Enfin, le manque de moyens de ces structures reste un frein aux activités. Malgré tout, ces structures offrent des formations aux personnes handicapées et aux OPH, des assistances diverses, et initient des activités de sensibilisation. 2.5 Les structures sanitaires (le CRAO, la Villa Psychiatrique Kénia et le Centre Hospitalier) Des questionnaires leur ont été soumis, c est l analyse de ces résultats qui est présenté ici. L appui des bailleurs et des ONG a fait connaître des progrès sanitaires importants, le personnel est tout à fait qualifié et sensibilisé à l accueil des personnes handicapées. Par contre, le manque de moyens financiers et humains (surtout sur le plan psychosocial), et le manque de matériel adapté fait défaut pour une meilleure prise en charge. 2.6 Les structures éducatives (les lycées et le centre universitaire) Des questionnaires leur ont été soumis, c est l analyse de ces résultats qui est présenté ici. On note une absence de discrimination dans la sélection des élèves, et dans le déroulement des études, et il existe un quota de personnes handicapées dans la répartition des lits sur le campus universitaire. Par contre, le manque de formation du personnel, d équipement adapté (y compris de matériel pédagogique) et les problèmes de transport sont des freins non négligeables à une meilleure scolarisation des enfants handicapés. 9

10 III PLANIFICATION DES ACTIONS IDENTIFIEES DANS LA COMMUNE DE ZIGUINCHOR Dans la commune de Ziguinchor, il a été présenté le diagnostic proprement dit : les objectifs, la méthodologie, les contraintes identifiées, notamment le problème centrale. La partie pratique qui a suivi a permis de revenir sur la réactualisation des contraintes et l identification de leurs solutions. Le tableau récapitulatif des contraintes par secteur, ci-dessous, a servit de base de travail. 10

11 3.1 Récapitulatif des contraintes Santé Education et formation Emploi Sport et loisir Insuffisance dans la prise en charge médicale Inadaptation des équipements pour la prise en charges de la sante de la reproduction des femmes handicapées Accentuation du handicap pendant la grossesse Non indulgence des sages femmes a l endroit de femmes handicapées Faible niveau d instruction des PH Faibles taux de scolarisation des PH Manque de qualification professionnel Absence de structures de formation spécialisées Absence d un fonds d appui a l éducation et la formation des PH Inaccessibilité de structures de formation Insuffisance de la formation du personnel enseignent dans la prise en charge des enfants handicapes Absence de structures de formation et d éducation spécialisées Absence de structures d éducation spécialisées pour les enfants handicapés Déficit d encadrement des OPH et projets de PH Insuffisance au niveau de la qualification professionnelle Difficultés de déplacement des PH Manque de personnels spécialisés Absence d un P.A Doute sur la compétence des PH Manque de coordination des interventions des partenaires au développement Manque de législation Inaccessibilités aux sports et loisirs

12 Récapitulatif des contraintes (suites) Crédit Social Politique Difficultés d accès aux aides publiques Insuffisance des crédits et subventions accordes aux PH Pesanteurs sociales Exclusion et stigmatisation Manque de communication La persistance de certaines approches comme la pitié, la charité et l assistantielle envers les PH Réticences des familles à avoir une belle fille ou un gendre handicapé Préjugés socioculturels favorisant des abus sexuels envers les femmes handicapées Abandon de certaines femmes victimes de mines par leur mari Absence de structures régionale adéquates pour la prise en charge des enfants handicapés Difficultés de mener une vie sexuelle normale pour certains types de handicap Accès difficile des PH aux instances de prise de décision (parti politique, etc.) Obsolescence des textes régissant les VRS Insuffisance de programmes/projet de communication sociale sur le handicap Inexistence d une politique nationale incitative pour l emploi et le travail des PH Absence de fonds de suivi des financements RBC Absence de politiques discriminatoire pour l accès des PH aux crédits La non ratification de la convention internationale des droits des PH La non légifération du projet de loi d orientation sociale en faveur des PH La non implication des PH dans la conception, la mise en œuvre et le suivi évaluation des programmes les concernant Faible implication des collectivités locales dans la prise en charge des PH dans les documents de planification (PLD, PIL, PIC, PAI) Après restitution des premiers échanges, chaque groupe est revenu sur ses contraintes pour l identification des solutions ou actions. En dernière étape, les actions ont été priorisées et planifiées, en fonction de leur niveau de faisabilité. Le résultat de cette planification est ci-dessous.

13 3.2 Grilles de priorisations des actions par secteur a. Politique Actions prioritaires et plus faisables Actions prioritaires et faisables Plaider auprès des autorités communales pour la prise en compte des besoins des PH, par leur implication dans la définition des programmes Plaider auprès des collectivités locales, des partenaires au développement pour une meilleure prise en compte de l insertion socioéconomique des PH Plaider auprès des collectivités locales pour une meilleure intégration des OPH dans les instances de décision. Sensibiliser et plaider auprès de certains partenaires pour plus d implication des PH dans les programmes de communication sociale (Unicef, Child fund, Fédération Dimbaya, cap sup, OPH) Actions prioritaires et plus faisables Actions prioritaires et faisables Plaider auprès des autorités administratives locales et bailleurs pour le respect des engagements pris dans le cadre de la mise en œuvre de la Réadaptation à Base Communautaire (RBC)

14 b. Education Actions prioritaires et plus faisables Actions prioritaires et faisables Sensibiliser les parents sur la scolarisation des enfants en situation de handicap Créer des audiences foraines spéciales pour les enfants en situation de handicap Sensibiliser sur l importance de la formation des personnes handicapées Inscrire les enfants en situation de handicap en âge de scolarisation (à la maternelle comme à l élémentaire) Généraliser l accessibilité dans toutes les écoles Augmenter l âge de la scolarisation (18 ans) Intégrer les autres types de handicap Créer des structures de formation spécialisées Envisager la formation des formateurs en privilégiant les enseignants (autant d enseignants formés, autant d instituts de formation) Former des responsables d organisation de personnes handicapées en braille et en langage des signes Actions prioritaires et plus faisables Actions prioritaires et faisables Intégrer et suivre et suivi des enfants en situation de handicap Identifier les besoins en formation des PSH Identifier les PSH diplômées et leur domaine de compétences Identifier les structures d accueil et les possibilités de fréquentation par les PSH Intégrer le suivi post-formation dans les programmes Intégrer les cadres de concertation déjà en place dans la commune Vulgariser l arrêté du Ministre concernant l égalité des chances lors des examens

15 c. Emploi / Sports Loisirs / Social Actions prioritaires et plus faisables Actions prioritaires et faisables Sensibiliser les pouvoirs publics, les familles, la communauté et les personnes handicapées sur qualification professionnelle. Plaider pour la subvention d appareil orthopédique, béquilles, fauteuils roulants, prothèses etc. auprès des structures suivantes : HANDICAP INTERNATIONAL, Unicef, conseil régional et conseil municipal. Sensibiliser pour l application des Droits des personnes handicapées Sensibiliser et informer sur le danger de l abus sexuel en général et les personnes handicapées en particulier. Sensibiliser la communauté sur la promotion du handisports Mener des plaidoyers auprès du conseil régional, du conseil municipal des autorités sportives locales pour l aménagement des infrastructures Faire des plaidoyers auprès des pouvoirs publics, des employeurs et des décideurs locaux sur les capacités réelles des personnes handicapées Sensibiliser les syndicats des transports Sensibiliser les autorités et bailleurs sur les risques des nouveaux aménagements (canaux à ciel ouvert, trottoirs, des routes à pavés, ponts) et sur les constructions sur l emprise des routes. Organiser des assemblés générales de renouvellements des instances associatives (redynamiser, définir les rôles, définir un plan d action Redynamiser les cadres impliquant les OPH pour une meilleure coordination Rendre accessible les centres de formation Faire entretenir les routes par la municipalité pour faciliter le déplacement des personnes handicapées Organiser des journées communales de handisports Actions prioritaires et plus faisables Actions prioritaires et faisables Organisation de journées communales de handisports et information Sensibiliser et informer de la communauté sur l égalité des femmes en situation de handicap ou non Mener un plaidoyer pour l entretien des routes par la municipalité pour faciliter le déplacement des personnes handicapées

16 d. Santé Actions prioritaires et plus faisables Actions prioritaires et faisables Relever le niveau de prise en charge des malades (textes, lois arrêtés identifier et formaliser les textes à l accès gratuit) Sensibiliser et conscientiser le personnel de santé sur la situation des personnes handicapées sur l accueil et la prise en charge Faire intégrer les organisations de personne handicapées dans les comités de santé (instance de décision) Vulgariser les normes de construction des rampes Intégrer les personnes handicapées dans les mutuelles (identification des mutuelles procédure tarifs ) Améliorer la prise en charge des personnes handicapées dans les structures de santé (formation du personnel soignant adaptée aux besoins des PH) Faciliter l accès des personnes handicapées aux soins de santé (normes architecturales adéquates) Adapter et rendre accessible les outils de vulgarisation des informations sur le VIH/ Sida Adapter et rendre accessible les outils de vulgarisation des informations sur le VIH / Sida Actions prioritaires et plus faisables Actions prioritaires et faisables Intégrer les personnes handicapées dans les mutuels (identification des mutuelles procédure et tarifs )

17 RECOMMANDATIONS Les difficultés auxquelles sont confrontées les personnes handicapées sont de manière générale liées à des difficultés d accès à l information et de communication, mais aussi de capacitation. Ainsi les actions identifiées tournent principalement autour des points suivants - La sensibilisation des populations pour une prise de conscience sur la question du handicap - La formation des acteurs de la santé et de l éducation sur la prise en charge des personnes handicapées dans ses secteurs respectifs - L appui aux OPH pour une meilleur structuration des leurs associations - La formation des PH pour une meilleure insertion socio-économique - La mise en place de cadre juridique approprié aux besoins spécifiques des PH - Une harmonisation des actions menées par les différents acteurs En fin l analyse de faisabilité a démontré du niveau d accessibilité des actions aux OPH. En dehors de l accompagnement, l appui extérieur ne semble pas être une condition indispensable pour une amélioration des conditions de vie des personnes handicapées dans les localités intéressées. La majorité des actions portent sur le plaidoyer et la sensibilisation. 17

DIAGNOSTIC LOCAL PARTICIPATIF DE LA COMMUNE DE PODOR

DIAGNOSTIC LOCAL PARTICIPATIF DE LA COMMUNE DE PODOR DIAGNOSTIC LOCAL PARTICIPATIF DE LA COMMUNE DE PODOR DROITS EGALITE CITOYENNETE SOLIDARITE INCLUSION DES PERSONNES HANDICAPEES 1 ACRONYME ACED SUD AFD ASC AVD CDEPS CDFP CETF CL CPRS DECISIPH FDAPH IDEN

Plus en détail

EXEMPLE DE QUESTIONNAIRE BASE SUR LA CIDPH

EXEMPLE DE QUESTIONNAIRE BASE SUR LA CIDPH 7. EXEMPLE DE QUESTIONNAIRE BASE SUR LA CIDPH EN VUE D UN DIAGNOSTIC LOCAL PARTICIPATIF SUR LA SITUATION DES PERSONNES HANDICAPEES Les questions ci-dessous sont basées sur certains articles de la CIDPH

Plus en détail

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS D 4 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Les spécificités urbanistiques du territoire vélizien soulignent l enjeu de l accessibilité de la ville aux personnes à mobilité

Plus en détail

Résumé Exécutif. Projet de rapport sur : Respect des droits et inclusion des personnes en situation de handicap

Résumé Exécutif. Projet de rapport sur : Respect des droits et inclusion des personnes en situation de handicap Résumé Exécutif Projet de rapport sur : Respect des droits et inclusion des personnes en situation de handicap Juin 2012 Principes généraux Le rapport, intitulé «Respect des droits et inclusion des personnes

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE --00-- MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES --ooo--

REPUBLIQUE TUNISIENNE --00-- MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES --ooo-- REPUBLIQUE TUNISIENNE --00-- MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES --ooo-- REPONSE DU GOUVERNEMENT TUNISIEN AU QUESTIONNAIRE ELABORE PAR LE HAUT COMMISSARIAT DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L HOMME EN VUE

Plus en détail

Les personnes handicapées ont les mêmes droits

Les personnes handicapées ont les mêmes droits Les personnes handicapées ont les mêmes droits La stratégie européenne 2010-2020 en faveur des personnes handicapées Commission européenne Égalité des droits, égalité des chances La valeur ajoutée européenne

Plus en détail

ENFANTS ET SIDA : PROTECTION SOCIALE LE ROLE DES PARLEMENTS

ENFANTS ET SIDA : PROTECTION SOCIALE LE ROLE DES PARLEMENTS ENFANTS ET SIDA : PROTECTION SOCIALE LE ROLE DES PARLEMENTS Atelier parlementaire régional pour l Afrique de l Est et l Afrique australe accueilli par le Parlement namibien, organisé par l Union interparlementaire

Plus en détail

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE)

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) PAYS ET REGION DE MISE EN ŒUVRE DU PROJET Ce projet sera mise en

Plus en détail

ÉVÉNEMENTS PRÉ-SOMMET

ÉVÉNEMENTS PRÉ-SOMMET AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, ETHIOPIA P. O. Box 3243 Telephone : +251-115- 517 700 Fax : +251-115- 517844 website : www. africa-union.org ÉVÉNEMENTS PRÉ-SOMMET FORUM DE LA

Plus en détail

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO ELABORATION D UN PLAN DE DEVELOPPEMENT COMMUNAL Par : LEGONOU François, Directeur SYDEL AFRIQUE, Consultant En guise d introduction La décentralisation

Plus en détail

Appel à Projet unique Contrat de ville intercommunal de Ouest Provence pour 2015

Appel à Projet unique Contrat de ville intercommunal de Ouest Provence pour 2015 Appel à Projet unique Contrat de ville intercommunal de Ouest Provence pour 2015 1 1) Le contexte institutionnel : Conformément à la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine promulguée

Plus en détail

PRÉ-CONFÉRENCE DES FEMMES ÉLUES LOCALES RECOMMANDATIONS Palais des Congrès, Yaoundé, Cameroun 26-27 mai 2008

PRÉ-CONFÉRENCE DES FEMMES ÉLUES LOCALES RECOMMANDATIONS Palais des Congrès, Yaoundé, Cameroun 26-27 mai 2008 PRÉ-CONFÉRENCE DES FEMMES ÉLUES LOCALES RECOMMANDATIONS Palais des Congrès, Yaoundé, Cameroun 26-27 mai 2008 Le séminaire pré-conférence à l intention des femmes leaders élues dans les collectivités locales

Plus en détail

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 DEROULE DE LA MATINEE : 9h30 : accueil et introduction par Bernard Delcros, Président du GAL Leader 1. Le programme

Plus en détail

Coopération internationale dans le domaine de l eau : présentation du projet d adduction d eau en milieu scolaire au Sénégal

Coopération internationale dans le domaine de l eau : présentation du projet d adduction d eau en milieu scolaire au Sénégal Coopération internationale dans le domaine de l eau : présentation du projet d adduction d eau en milieu scolaire au Sénégal Gaïa initiative du Partenariat Sommaire Communiqué de presse Fiche 1 : Présentation

Plus en détail

Association D appui et d Éveil Pugsada (ADEP)

Association D appui et d Éveil Pugsada (ADEP) Association D appui et d Éveil Pugsada (ADEP) Association D appui et d Eveil Pugsada (ADEP) Secteur 14 quartier KALGHONDIN dans l Arrondissement de BOGODOGO, Ouagadougou, Province du KADIOGO 01 BP 6691

Plus en détail

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble STRATÉGIE PATRIMONIALE DE MISE EN ACCESSIBILITÉ DES ERP Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble COTITA 30-01-15-1 Contexte La Ville de Grenoble : 300 équipements

Plus en détail

LA PRISE EN COMPTE DU GENRE DANS LE PROJET «RENFORCEMENT DU SYSTEME DE SANTE DE LA REGION DE MOPTI, MALI» (ETUDE DE FAISABILITE COMPLEMENTAIRE)

LA PRISE EN COMPTE DU GENRE DANS LE PROJET «RENFORCEMENT DU SYSTEME DE SANTE DE LA REGION DE MOPTI, MALI» (ETUDE DE FAISABILITE COMPLEMENTAIRE) LA PRISE EN COMPTE DU GENRE DANS LE PROJET «RENFORCEMENT DU SYSTEME DE SANTE DE LA REGION DE MOPTI, MALI» (ETUDE DE FAISABILITE COMPLEMENTAIRE) RESUME Introduction L étude de faisabilité complémentaire

Plus en détail

Le système de protection sociale en santé en RDC

Le système de protection sociale en santé en RDC REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE Le système de protection sociale en santé en RDC 13/09/2013 1 I. Contexte national Plan II. Mesures de protection

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES RECOPE (Réseau Communautaire Protection de l Enfant)

LIGNES DIRECTRICES RECOPE (Réseau Communautaire Protection de l Enfant) LIGNES DIRECTRICES RECOPE (Réseau Communautaire Protection de l Enfant) Ce document a pour objectif d harmoniser le mandat et le cadre d action des RECOPE ; d orienter et harmoniser l approche des ONG

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Opportune N. SANTOS CV/02/14 1

CURRICULUM VITAE. Opportune N. SANTOS CV/02/14 1 CURRICULUM VITAE Opportune N. SANTOS CV/02/14 1 CURRICULUM VITAE NOM SANTOS PRENOMS Opportune N. DATE DE NAISSANCE 22-04 1953 ADRESSE BP 1996 Lomé TOGO Téléphone:(228) 22278268 ;(228) 90 11 97 97 /99495582

Plus en détail

La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté

La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté 1 - RELATION AU CONTRAT CADRE Afin de préciser les actions qui seront mises en place jusqu en 2003, les partenaires du contrat de ville

Plus en détail

Plan de développement global de la communauté francophone de Terre-Neuve-et-Labrador 2014-2019

Plan de développement global de la communauté francophone de Terre-Neuve-et-Labrador 2014-2019 Plan de développement global de la communauté francophone de Terre-Neuve-et-Labrador 2014-2019 Janvier 2015 Table des matières Contexte... 3 Méthodologie... 3 États des lieux... 4 Hier : de grandes réalisations...

Plus en détail

Plaidoyer relatif à l offre de formation qualifiante de courte durée dans les Instituts Nationaux de Jeunesse et de Sports

Plaidoyer relatif à l offre de formation qualifiante de courte durée dans les Instituts Nationaux de Jeunesse et de Sports Plaidoyer relatif à l offre de formation qualifiante de courte durée dans les Instituts Nationaux de Jeunesse et de Sports 1 PRéambule 2 PRoblématique Les Instituts Nationaux de Jeunesse et de Sports ont

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

Evaluation du projet FAIR Mali Rapport de mission

Evaluation du projet FAIR Mali Rapport de mission Evaluation du projet FAIR Mali Rapport de mission pg 1/5 1 Fact sheet (français) Contexte de l évaluation Objectifs du mandat Durée du projet Type évaluation Budget planifié Budget estimatif de réalisation

Plus en détail

Accessibilité. Mots-clés de l aide à l autonomie

Accessibilité. Mots-clés de l aide à l autonomie Mots-clés de l aide à l autonomie Accessibilité L accessibilité désigne «la conception de produits, d équipements, de programmes et de services qui puissent être utilisés par tous, dans la mesure du possible,

Plus en détail

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel

Plus en détail

Couverture du risque maladie dans les pays en développement: qui doit payer? (Paris, 7 mai 2008)

Couverture du risque maladie dans les pays en développement: qui doit payer? (Paris, 7 mai 2008) Couverture du risque maladie dans les pays en développement: qui doit payer? (Paris, 7 mai 2008) Excellences, Chers collègues, Mesdames et Messieurs, Chers amis, Quelles méthodes, quels instruments pour

Plus en détail

OMD 2015 : Comment débloquer le potentiel des collectivités territoriales?

OMD 2015 : Comment débloquer le potentiel des collectivités territoriales? OMD 2015 : Comment débloquer le potentiel des collectivités territoriales? À seulement cinq ans de l échéance de 2015 fixée pour les OMD, de nombreux pays ont réalisé d importants progrès quant à la réalisation

Plus en détail

PLAN D ACTION CSRP GROUPES VULNERABLES

PLAN D ACTION CSRP GROUPES VULNERABLES PLAN D ACTION CSRP GROUPES VULNERABLES Objectifs clés CSRP 1 Actions préalables en gras CSRP II Déclencheurs en gras CSRP III Déclencheurs en gras CSRP IV Résultats de moyen terme/indicateurs Global :

Plus en détail

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1 LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES CONSACRÉE À L EXAMEN ET À L ÉVALUATION D ENSEMBLE DE L APPLICATION DU PROGRAMME POUR L HABITAT LE MILLÉNAIRE Chacun a droit URBAIN...

Plus en détail

Evaluation des performances sociales

Evaluation des performances sociales Evaluation des performances sociales Evaluation SPI 3.0/CERISE pour Taanadi (Août 2008) Historique de l institution La coopérative de services Taanadi a été créée en Avril 2003 à la suite de l institutionnalisation

Plus en détail

Secteur d activité : Santé Nombre de projets en cours : 47 Evolution : Stable

Secteur d activité : Santé Nombre de projets en cours : 47 Evolution : Stable Médecins du Monde http://www.medecinsdumonde.org/ Secteur d activité : Santé Nombre de projets en cours : 47 Evolution : Stable Nombre de projets de santé en cours : 100% Nombre de projets en cours portant

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE SUR LES POLITIQUES ET PROGRAMMES REGIONAUX RELATIFS AUX DROITS ET ACTIVITES DES FEMMES EN AFRIQUE DE L OUEST

NOTE DE SYNTHESE SUR LES POLITIQUES ET PROGRAMMES REGIONAUX RELATIFS AUX DROITS ET ACTIVITES DES FEMMES EN AFRIQUE DE L OUEST Afrique Nourricière re NOTE DE SYNTHESE SUR LES POLITIQUES ET PROGRAMMES REGIONAUX RELATIFS AUX DROITS ET ACTIVITES DES FEMMES EN AFRIQUE DE L OUEST Secrétariat Exécutif ROPPA Atelier Collège des Femmes

Plus en détail

PRESENTATION CELLULE FILETS SOCIAUX

PRESENTATION CELLULE FILETS SOCIAUX PRESENTATION CELLULE FILETS SOCIAUX Nom du projet: PROJET FILETS SOCIAUX Secteur: Rural Autorité de Tutelle: Cabinet du Premier Ministre PRINCIPES DE BASE DE LA PROTECTION SOCIALE : Définitions et concepts

Plus en détail

Les Jeunes, Acteurs du Développement

Les Jeunes, Acteurs du Développement Nations Unies Commission économique pour l Afrique Bureau pour l Afrique du Nord Les Jeunes, Acteurs du Développement Le dialogue et la compréhension mutuelle Note conceptuelle UNFPA Tunis (Tunisie), 8-10

Plus en détail

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 EXPERIENCE SENEGALAISE DE LA MICROASSURANCE: DEFIS ET OPPORTUNITES Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 2 INTRODUCTION Le thème sera abordé en cinq

Plus en détail

Conférence internationale sur la population et le développement

Conférence internationale sur la population et le développement Conférence internationale sur la population et le développement Conférence ministérielle Projet de Document d engagement Document d'engagement du troisième examen quinquennal de la mise en œuvre du Programme

Plus en détail

La Fondation Air France en Afrique

La Fondation Air France en Afrique La Fondation Air France en Afrique Décembre 2010 SOMMAIRE 3 I. La Fondation Air France Présentation. 5 Programme 2010.......................... 6 Sélection des projets. 7 II. Afrique Projets financés.

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS. +de 200. 100ène. 1 mission. + de 700. + de 80. 150 apprentis au CFAAM. enfants parrainés. forages chaque année

CHIFFRES CLÉS. +de 200. 100ène. 1 mission. + de 700. + de 80. 150 apprentis au CFAAM. enfants parrainés. forages chaque année CHIFFRES CLÉS +de 200 enfants accueillis chaque année + de 60 Une 100ène d écoliers à la maternelle patients en régime interne à la rééducation 80 forages chaque année 1000 enfants parrainés 60 salles

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE

DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE JANVIER 2014 INTRODUCTION Le CAMO pour personnes handicapées souhaitait établir un portrait de la situation de la formation des personnes

Plus en détail

Annexe - Résolution 1 Déclaration Ensemble pour l humanité

Annexe - Résolution 1 Déclaration Ensemble pour l humanité Annexe - Résolution 1 Déclaration Ensemble pour l humanité Réunis à Genève pour la XXX e Conférence internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, nous, membres de ladite Conférence, avons centré

Plus en détail

RAPPORT D ETUDE. Mission de vérification des conditions préalables en vue de la mise en place d une mutuelle de santé à Mengong

RAPPORT D ETUDE. Mission de vérification des conditions préalables en vue de la mise en place d une mutuelle de santé à Mengong PROGRAMME GERMANO-CAMEROUNAIS DE SANTE / SIDA (PGCSS) VOLET MICRO ASSURANCE / MUTUELLES DE SANTE ET PVVS B.P. 7814 / YAOUNDE / CAMEROUN TEL. ( 00237 ) 2221 18 17 FAX ( 00237 ) 2221 91 18 Email komi.ahawo@gtz.de

Plus en détail

ETUDE SUR LE GENRE AU SAHEL : LES CONDITIONS SOCIO- ECONOMIQUES DES FEMMES DANS LA REGION DU SAHEL

ETUDE SUR LE GENRE AU SAHEL : LES CONDITIONS SOCIO- ECONOMIQUES DES FEMMES DANS LA REGION DU SAHEL ETUDE SUR LE GENRE AU SAHEL : LES CONDITIONS SOCIO- ECONOMIQUES DES FEMMES DANS LA REGION DU SAHEL AVIS À MANIFESTATION D INTÉRÊT (SERVICES DE CONSULTANT) BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT Département

Plus en détail

La plateforme de propositions de la FNASEPH. Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine

La plateforme de propositions de la FNASEPH. Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine La plateforme de propositions de la FNASEPH Le Grenelle de la formation et de l accès à la vie sociale des Jeunes Handicapés Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine De la scolarisation aux

Plus en détail

Plan d action de la deuxième année de RUMI

Plan d action de la deuxième année de RUMI Plan d action de la deuxième année de RUMI Itxaso CIORDIA UNICA Project manager EC Tempus Structural Measures grant agreement number 544134-TEMPUS-1-2013-1-BE-TEMPUS-SMGR Lot 5 : journées d études inclusion

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt

Appel à manifestation d intérêt Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Appel à manifestation d intérêt Recrutement d

Plus en détail

Cycle des Conférences Régionales SUR La Promotion du Leadership Féminin au niveau des Collectivités Territoriales Marocaines

Cycle des Conférences Régionales SUR La Promotion du Leadership Féminin au niveau des Collectivités Territoriales Marocaines PROJET: UN CODE ELECTORAL AU SERVICE DE LA PARITE : TERMES DE REFERENCES : Cycle des Conférences Régionales SUR La Promotion du Leadership Féminin au niveau des Collectivités Territoriales Marocaines 2013-2014

Plus en détail

Jeunesse Loisirs Sport - Social

Jeunesse Loisirs Sport - Social Jeunesse Loisirs Sport - Social Renforcer les dynamiques de professionnalisation et de structuration des filières de la jeunesse, des loisirs, du sport et du social sur les territoires ruraux de la Région

Plus en détail

REPUBLIQUE DU SENEGAL PROJET D AMELIORATION DE L ENVIRONNEMENT SCOLAIRE - PHASE II (PAES2)

REPUBLIQUE DU SENEGAL PROJET D AMELIORATION DE L ENVIRONNEMENT SCOLAIRE - PHASE II (PAES2) REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un but Une foi MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE DIRECTION DE L ENSEIGNEMENT ELEMENTAIRE PROJET D AMELIORATION DE L ENVIRONNEMENT SCOLAIRE - PHASE II (PAES2) MODELE DE

Plus en détail

Budget Participatif, Décentralisation et Démocratie locale : de l expérience africaine

Budget Participatif, Décentralisation et Démocratie locale : de l expérience africaine Journée «Promotion d une économie territoriale coopérante pour lutter contre la pauvreté et l exclusion sociale.» Vers des P Actes européens. Réunion accueillie par le Comité des Régions européennes Bruxelles,

Plus en détail

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence ministérielle sur la migration et le développement. Plan d Action

Plus en détail

Les Français et le handicap visuel

Les Français et le handicap visuel Janvier 015 Enquête TNS Sofres pour la Fédération des Aveugles de France Rapport de résultats 48UA53 Rappel méthodologique Echantillon Enquête réalisée par téléphone auprès d un échantillon de 1005 personnes

Plus en détail

CARRIÈRES SOCIALES MODALITÉS DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES ET DES APTITUDES

CARRIÈRES SOCIALES MODALITÉS DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES ET DES APTITUDES 1 2 CARRIÈRES SOCIALES SOMMAIRE PRÉAMBULE - Organisation des études - Adaptation locale MODALITÉS DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES ET DES APTITUDES OPTION ANIMATION SOCIALE ET SOCIO-CULTURELLE 1 - Méthodologie,

Plus en détail

Formation pour les acteurs travaillant sur le financement de la santé et la sécurité sociale au Sénégal

Formation pour les acteurs travaillant sur le financement de la santé et la sécurité sociale au Sénégal Formation pour les acteurs travaillant sur le financement de la santé et la sécurité sociale au Sénégal www.coopami.org FINANCEMENT et GESTION des systèmes d assurance maladie MODULE 1 THIES 12 mai 2012

Plus en détail

L ÉRADICATION DE LA PAUVRETÉ : MISSION POSSIBLE?

L ÉRADICATION DE LA PAUVRETÉ : MISSION POSSIBLE? Compte-rendu de l Atelier 8 Animateur : Youba SOKONA, ENDA, Sénégal Secrétaire : Hotense BADO, COPROD, Burkina Faso L ÉRADICATION DE LA PAUVRETÉ : MISSION POSSIBLE? Cet atelier a regroupé une trentaine

Plus en détail

Formation agricole et rurale Quelques exemples d appui à la définition de rôles et à la construction de partenariats au Sénégal

Formation agricole et rurale Quelques exemples d appui à la définition de rôles et à la construction de partenariats au Sénégal Atelier pour l Afrique Subsaharienne FORMATION DE MASSE EN MILIEU RURAL, ÉLÉMENT DE RÉFLEXION POUR LA DÉFINITION D UNE POLITIQUE NATIONALE Ouagadougou, Burkina Faso 30 mai au 3 juin 2005 Formation agricole

Plus en détail

Urbanisme Durable BILAN. AEU & Quartiers Durables

Urbanisme Durable BILAN. AEU & Quartiers Durables Urbanisme Durable BILAN AEU & Quartiers Durables Historique Un accompagnement commun entre l ADEME et le Conseil Régional de Lorraine dans le cadre du CPER 2007-2013 Pour le Conseil Régional : 2007-2011

Plus en détail

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap.

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. D é l é g a tion d é p a rtementale ardéchoise Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. Rhône-Alpes-Auvergne,

Plus en détail

Annexe 5 Glossaire Aménagement raisonnable Advocacy Assemblée générale Comité des droits des personnes handicapées Convention des Nations Unies

Annexe 5 Glossaire Aménagement raisonnable Advocacy Assemblée générale Comité des droits des personnes handicapées Convention des Nations Unies Annexe 5 Glossaire Aménagement raisonnable On entend par «aménagement raisonnable» les modifications et ajustements nécessaires et appropriés n imposant pas de charge disproportionnée ou indue apportés,

Plus en détail

Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles

Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET Recrutement d

Plus en détail

SYNTHESE DU SCHEMA D ORGANISATION SOCIALE ET MEDICO-SOCIALE DU DEPARTEMENT DES YVELINES 2010-2015 - VOLET AUTONOMIE -

SYNTHESE DU SCHEMA D ORGANISATION SOCIALE ET MEDICO-SOCIALE DU DEPARTEMENT DES YVELINES 2010-2015 - VOLET AUTONOMIE - SYNTHESE DU SCHEMA D ORGANISATION SOCIALE ET MEDICO-SOCIALE DU DEPARTEMENT DES YVELINES 2010-2015 - VOLET AUTONOMIE - Le schéma d organisation sociale et médico-sociale est un outil de planification essentiel

Plus en détail

Le projet Centres des Métiers Ruraux «CMR»

Le projet Centres des Métiers Ruraux «CMR» Atelier pour l Afrique Subsaharienne FORMATION DE MASSE EN MILIEU RURAL, ÉLÉMENT DE RÉFLEXION POUR LA DÉFINITION D UNE POLITIQUE NATIONALE Ouagadougou, Burkina Faso 30 mai au 3 juin 2005 Le projet Centres

Plus en détail

Guide de poche sur la législation du handicap au sénégal

Guide de poche sur la législation du handicap au sénégal Guide de poche sur la législation du handicap au sénégal DK 230 H Guide de poche sur la législation du handicap au sénégal RESPONSABILITÉS ET MENTIONS LÉGALES Cette publication fait partie d un plus vaste

Plus en détail

NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA

NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA MFW4A La finance au service de l afrique

Plus en détail

!NEWSLETTER!APPEHL!!

!NEWSLETTER!APPEHL!! NEWSLETTERAPPEHL N 3%Septembre2014% Journal du Projet Agir pour la Pleine Participation des Enfants Handicapés par l Education (APPEHL) en Afrique de l Ouest EDITORIAL L éducationtransformenosvies. Cette

Plus en détail

Comité régional d économie sociale

Comité régional d économie sociale Comité régional d économie sociale 2 GUIDE DE REDACTION D UN PLAN D AFFAIRE D UNE ENTREPRISE COLLECTIVE 1.1 À QUOI CORRESPOND UNE ENTREPRISE COLLECTIVE? Une entreprise d économie sociale est une entité

Plus en détail

LES ESPACES AMIS D ENFANTS LIGNES DIRECTRICES

LES ESPACES AMIS D ENFANTS LIGNES DIRECTRICES LES ESPACES AMIS D ENFANTS LIGNES DIRECTRICES Introduction : les Espaces Amis d Enfants (EAE) sont des structures communautaires utilisées dans les situations d urgence comme première réponse aux besoins

Plus en détail

recommandations d autisme suisse romande en matière de qualité des services/prestations destinés aux personnes avec Troubles du Spectre Autistique

recommandations d autisme suisse romande en matière de qualité des services/prestations destinés aux personnes avec Troubles du Spectre Autistique recommandations d autisme suisse romande en matière de qualité des services/prestations destinés aux personnes avec Troubles du Spectre Autistique recommandations 1 préambule L autisme est un trouble neuro-développemental

Plus en détail

PRÉSENTATION DOCUMENT DE TRAVAIL DU SÉMINAIRE TECHNIQUE SUR LA MISE EN PLACE AGENCE FINANCIÈRE POUR LE DÉVELOPPEMENT D EMPLOIS DÉCENTS

PRÉSENTATION DOCUMENT DE TRAVAIL DU SÉMINAIRE TECHNIQUE SUR LA MISE EN PLACE AGENCE FINANCIÈRE POUR LE DÉVELOPPEMENT D EMPLOIS DÉCENTS PRÉSENTATION DOCUMENT DE TRAVAIL DU SÉMINAIRE TECHNIQUE SUR LA MISE EN PLACE AGENCE FINANCIÈRE POUR LE DÉVELOPPEMENT D EMPLOIS DÉCENTS Présenté par Dr Alpha AYANDE Tél. +41 79 358 26 12 Email: syfodip@gmail.com

Plus en détail

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 1. L expérience analysée L animation de la concertation dans le processus d élaboration du Plan Communal de Développement (PCD) de Jean

Plus en détail

RAPPORT SUR LE PLAIDOYER POUR UN MEILLEUR ACCÈS DE L AGRICULTURE URBAINE AU FINANCEMENT. LE CAS DE BOBO-DIOULASSO

RAPPORT SUR LE PLAIDOYER POUR UN MEILLEUR ACCÈS DE L AGRICULTURE URBAINE AU FINANCEMENT. LE CAS DE BOBO-DIOULASSO RAPPORT SUR LE PLAIDOYER POUR UN MEILLEUR ACCÈS DE L AGRICULTURE URBAINE AU FINANCEMENT. LE CAS DE BOBO-DIOULASSO Juillet 2011 1 SIGLES ET ABBREVIATIONS APIPAC BRS FCFA IAGU-BAU PMA PROFAUP RUAF URCPO

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI152

TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI152 TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI152 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Renforcement des capacités de l Association Dounia Solidarité, en gestion

Plus en détail

Les projets de coopération en faveur de l enfance vulnérable au Vietnam

Les projets de coopération en faveur de l enfance vulnérable au Vietnam MISSION DE L ADOPTION INTERNATIONALE - AMBASSADE DE FRANCE AU VIETNAM Les projets de coopération en faveur de l enfance vulnérable au Vietnam Par Mélanie Biraghi Chargée de mission Adoption & Protection

Plus en détail

Agir auprès des personnes, soutenir ceux qui aident, préparer l avenir.

Agir auprès des personnes, soutenir ceux qui aident, préparer l avenir. La solidarité : UNE RICHESSE POUR LE QUÉBEC Agir auprès des personnes, soutenir ceux qui aident, préparer l avenir. Depuis la Révolution tranquille, l État québécois a grandement contribué à bâtir une

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI116

TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI116 TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI116 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Subventions FM concernées Renforcement des capacités stratégiques et

Plus en détail

UNION DES COMORES Unité solidarité - développement

UNION DES COMORES Unité solidarité - développement UNION DES COMORES Unité solidarité - développement PROJET DE CREATION D UNE ASSURANCE MALADIE OBLIGATOIRE POUR LES FONCTIONNAIRES EN UNION DES COMORES - Ministère de la Santé Publique et de la Solidarité

Plus en détail

Françoise TRUFFY, Présidente de la CDAPH 94. Bonjour,

Françoise TRUFFY, Présidente de la CDAPH 94. Bonjour, Françoise TRUFFY, Présidente de la CDAPH 94 Bonjour, Je me présente : J ai une formation de base d ergothérapeute et d infirmièreassistante sociale spécialisée en psychiatrie et comme pour faire, j ai

Plus en détail

Scolarisation des filles en Afrique de l Ouest et du Centre. Bilan de l expérience UNICEF

Scolarisation des filles en Afrique de l Ouest et du Centre. Bilan de l expérience UNICEF Scolarisation des filles en Afrique de l Ouest et du Centre Bilan de l expérience UNICEF Pourquoi est-il important de se focaliser sur l éducation, en particulier celles des filles? Bénéfices individuels

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC METTRE EN PLACE UNE GPEC Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Cette fiche technique aborde la mise en place d une démarche GPEC sous l angle de la description d un processus. Elle présente

Plus en détail

ANNEXE 1 2011-2015 PLAN OPERATIONNEL LA POLITIQUE NATIONALE DE LUTTE CONTRE LE VIH ET LE SIDA DANS LE MONDE DU TRAVAIL. Bujumbura, 19 mai 2011.

ANNEXE 1 2011-2015 PLAN OPERATIONNEL LA POLITIQUE NATIONALE DE LUTTE CONTRE LE VIH ET LE SIDA DANS LE MONDE DU TRAVAIL. Bujumbura, 19 mai 2011. ANNEXE 1 PLAN OPERATIONNEL LA POLITIQUE NATIONALE DE LUTTE CONTRE LE VIH ET LE SIDA DANS LE MONDE DU TRAVAIL 211-215 Bujumbura, 19 mai 211. . Introduction Le Burundi s est doté d une politique lutte contre

Plus en détail

Identifier les enjeux. de recul car un diagnostic sans enjeux serait un diagnostic sans conclusion!

Identifier les enjeux. de recul car un diagnostic sans enjeux serait un diagnostic sans conclusion! Liens vers d'autres fiches A quel moment de la démarche? Fiche 5 «Structurer le diagnostic» Fiche 6 «Inclure une dimension transversale» Fiche 9 «Mobiliser les acteurs» A la fin du diagnostic, en conclusion

Plus en détail

AIDER AU RENFORCEMENT DE LA COOPERATION MEDICALE A DISTANCE EN AFRIQUE : UN DEFI DU CLUB SANTE AFRIQUE

AIDER AU RENFORCEMENT DE LA COOPERATION MEDICALE A DISTANCE EN AFRIQUE : UN DEFI DU CLUB SANTE AFRIQUE LE PROGRAMME DE TELEMEDECINE AIDER AU RENFORCEMENT DE LA COOPERATION MEDICALE A DISTANCE EN AFRIQUE : UN DEFI DU CLUB SANTE AFRIQUE OBJECTIFS DU MILLENAIRE POUR LE DEVELOPPEMENT N 4-5-6-8 1 CFAO : Membre

Plus en détail

DÉMARCHE MÉTHODOLOGIQUE

DÉMARCHE MÉTHODOLOGIQUE DÉMARCHE MÉTHODOLOGIQUE ÉTAPE 1 Cerner le projet C est le premier temps du projet : il permet d identifier une situation-problème qui questionne et nécessite la mise en œuvre d une réponse. Le projet peut

Plus en détail

Mes droits et devoirs Droits fondamentaux. HES-SO Valais-Wallis Page 31

Mes droits et devoirs Droits fondamentaux. HES-SO Valais-Wallis Page 31 Droits fondamentaux Page 31 Autonomie Etre capable de décider Savoir choisir Pouvoir faire soi-même ou avec de l aide Indépendance Pouvoir faire seul Savoir faire seul Autodétermination Etre autorisé à

Plus en détail

Programme EDUCATION Guinée-UNICEF 2013-2017

Programme EDUCATION Guinée-UNICEF 2013-2017 Programme EDUCATION Guinée-UNICEF 2013-2017 1 PLAN DE LA PRESENTATION Structure du Programme Guinée-UNICEF Décentralisation du Programme de Coopération Contexte du pays Situation globale des enfants Situation

Plus en détail

Diagnostic santé du Pays Charolais-Brionnais. : première étape vers une démarche territoriale de santé. Mai 2010

Diagnostic santé du Pays Charolais-Brionnais. : première étape vers une démarche territoriale de santé. Mai 2010 Diagnostic santé du Pays Charolais-Brionnais : première étape vers une démarche territoriale de santé Mai 2010 Sommaire La méthodologie Les caractéristiques des acteurs interrogés Les problématiques pointées

Plus en détail

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES MAI 2008 POLITIQUE D EGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES 1. LE CONTEXTE L égalité entre les femmes et les hommes est une condition essentielle au développement

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

http://jaga.afrique-gouvernance.net La gestion adaptée et inclusive des affaires publiques en Afrique

http://jaga.afrique-gouvernance.net La gestion adaptée et inclusive des affaires publiques en Afrique Compte-rendu de l'atelier 4 http://jaga.afrique-gouvernance.net La gestion adaptée et inclusive des affaires publiques en Afrique Contexte et problématique La gestion des affaires publiques en Afrique

Plus en détail

GRILLE DE PROGRAMMATION DE L UNITÉ SENIORS ACTIFS VERSION INTERMÉDIAIRE

GRILLE DE PROGRAMMATION DE L UNITÉ SENIORS ACTIFS VERSION INTERMÉDIAIRE Le cadre de planification proposé par l unité de concertation «Seniors actifs 1» comprend : - six objectifs spécifiques à atteindre endéans les cinq ans ; - une série d objectifs intermédiaires, à initier

Plus en détail

L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre

L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre DOSSIER DE PRESSE Mardi 11 décembre 2012 L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre - 12 décembre 2012 de 10h à 12h Point presse à 12h Médiathèque d Orléans

Plus en détail

Améliorer les conditions de réussite des parcours d insertion

Améliorer les conditions de réussite des parcours d insertion Améliorer les conditions de réussite des parcours d insertion Fiche Action 1 : Action sur la levée des freins et des difficultés pouvant constituer un frein à une reprise d emploi ou de formation Fiche

Plus en détail

Module 2 : Planification / Exécution / Contrôle / Intranets de gestion des projets Minimum requis par session

Module 2 : Planification / Exécution / Contrôle / Intranets de gestion des projets Minimum requis par session MANAGEMENT ET STRATEGIES D ENTREPRISES Module 2 : Planification / Exécution / Contrôle / Intranets de gestion des projets Minimum par Développer une démarche logique de planification de projet. Se perfectionner

Plus en détail

Les centres de réadaptation

Les centres de réadaptation Les centres en déficience physique et en déficience intellectuelle ont pour mission d'offrir des services d'adaptation ou de réadaptation et d'intégration sociale à des personnes qui ont des besoins particuliers

Plus en détail

LE PROJET EDUCATIF L ACCUEIL QUOTIDIEN DU JEUNE ENFANT A LA MAISON DE LA PETITE ENFANCE. Sommaire. 1 - Les principes... 2

LE PROJET EDUCATIF L ACCUEIL QUOTIDIEN DU JEUNE ENFANT A LA MAISON DE LA PETITE ENFANCE. Sommaire. 1 - Les principes... 2 LE PROJET EDUCATIF L ACCUEIL QUOTIDIEN DU JEUNE ENFANT A LA MAISON DE LA PETITE ENFANCE Sommaire 1 - Les principes... 2 2 - Les objectifs... 3 A - Favoriser la conciliation Vie familiale Vie professionnelle...

Plus en détail

BRIANÇON VILLE - SANTÉ OMS Mai 2010

BRIANÇON VILLE - SANTÉ OMS Mai 2010 BRIANÇON VILLE - SANTÉ OMS Mai 2010 BRIANÇON LA VILLE QUI GRIMPE BRIANÇON BRIANÇON VILLE-SANTE OMS LES DETERMINANTS SOCIAUX DE LA SANTÉ BRIANÇON VILLE-SANTE OMS La santé concerne les soignants mais aussi

Plus en détail

Présentation Burkina Faso

Présentation Burkina Faso SEMINAIRE SUR LE RENFORCEMENT DU PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT HUMAIN DANS LES DSRPs EN AFRIQUE Présentation Burkina Faso Addis-Abeba, 15 novembre 2002 Présentatrice : Madame Bernadette BONKOUNGOU Directrice

Plus en détail

Le projet associatif décline et précise la raison

Le projet associatif décline et précise la raison association pour adultes et jeunes handicapés du Val-de-Marne Projet associatif Le projet associatif décline et précise la raison d être et les statuts de l association. Il constitue le document de référence

Plus en détail

L accès aux services des personnes handicapées à Dapaong, Togo. D s / RE. 06 - n 3. Document satellite Collection Recherche et Études

L accès aux services des personnes handicapées à Dapaong, Togo. D s / RE. 06 - n 3. Document satellite Collection Recherche et Études Document satellite Collection Recherche et Études L accès aux services des personnes handicapées à Dapaong, Togo Projet DECISIPH 2010-2011 D s / RE 06 - n 3 Auteur Sophie PILLERON Appui technique Dr Patrick

Plus en détail