Imagerie des sarcomes osseux

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Imagerie des sarcomes osseux"

Transcription

1 Imagerie des sarcomes osseux DU carcinologie, 21 Mars 2014 GUSTAVE ROUSSY Institut de cancérologie VILLEJUIF. Bérénice BOULET, institut Claudius Regaud, TOULOUSE

2 RARE : Entre 0,2 et 0,5 % des cancers Ostéosarcome 0,2 à 0,03 / / an Sarcome d Ewing 3 x moins Enfants et adolescents Chondrosarcome 0,1 / / an Adulte ans

3 DIAGNOSTIC DES TUMEURS OSSEUSES DIFFICILE Nombreux sous types contingents de nature différentes au sein d une méme lésion Contingent quasi identique dans les lésions très différentes (B/M) Polymorphisme de présentation radiologique Ambiguité d un point de vue microscopique Confrontation radiologique et anatomopathologique nécesssaire!

4 Orientation diagnostique tumeur osseuse : - Age -Topographie sur l os - Caractéristiques radiologiques +++ Radiographies standards 2 incidences

5 Age : une lésion osseuse destructrice est - < 5ans : métastase osseuse de neuroblastome - > 5 ans : sarcomes osseux < 20 ans ostéosarcome ou sarcome d Ewing - > 40 ans : myélome ou métastase

6 Topographie sur l os - METAPHYSE OSTEOSARCOME

7 - Os plat, os court SARCOME D EWING

8 Os plat SARCOME D EWING Scanner!!!

9 - DIAPHYSE SARCOME D EWING

10 MÉTA DIAPHYSE SQUELETTE APPENDICULAIRE PROXIMAL CHONDROSARCOME SQUELETTE AXIAL central

11 Caractéristiques radiologiques - Type de matrice : ostéoïde, cartilagineuse? - Rapidité d évolution Ostéolyse +++ Appositions périostées +++ Masse des tissus mous

12 Matrice ostéoformatrice OSTEOSARCOME

13 Matrice cartilagineuse CHONDROSARCOME v

14 Rapidité d évolution Ostéolyse agressive

15 Appositions périostées

16 Lésion très agressive OSTEOSARCOME Éperon de Codman Masse des tissus mous

17 SARCOME D EWING Pas de matrice ostéoformatrice Présentation variable +++ De modérément évolutif À très agressif

18 Appositions périostées!!! Bulbe d oignon SARCOME D EWING poil de brosse Ostéolyse!!!

19 SARCOME D EWING Extension parties molles maximum! Signes radio minimum!

20 CHONDROSARCOME Le plus souvent : grade 1 Croissance très lente!!! Diagnostic difficile : Chondrome de grande taille?

21 Diagnostic différentiel OSTEOSARCOME?

22 OSTEOSARCOME Fracture de stress histologie équivoque!

23 OSTEOSARCOME

24 OSTEOSARCOME Myosite ossifiante circonscrite histologie équivoque!

25 SARCOME D EWING?

26 SARCOME D EWING - Métastase de neuroblastome - localisation osseuse des hémopathies - Hystiocytose X - ostéite

27

28 Bilan d extension sarcomes osseux LOCOREGIONAL IRM - AVANT BIOPSIE Mieux cibler la biopsie (chondrosarcome) Rq : apport diagnostic faible

29 Extension intra osseuse Atteinte articulaire? - SKIP METASTASE?

30 Extension aux tissus mous Extension aux paquets vasculo nerveux

31 Bilan d extension A DISTANCE scanner thoracique Scintigraphie au technétium OSTEOSARCOME poumons 90% SARCOME D EWING MO et poumons TEP!!!

32

33 Evaluation sous chimiothérapie néoadjuvante Cliniques Radiographiques IRM Histologiques : % de cellules résiduelles sur pièce opératoire +++

34 OSTEOSARCOME : critère radiographique délimitation

35 OSTEOSARCOME critères IRM Avant chimio

36 OSTEOSARCOME Sous chimio néoadjuvante Diminution du caractère hypervasculaire

37 SARCOME D EWING Diminution voire disparition de la tumeur des tissus mous

38 Conclusion OSTEOSARCOME : suj jeune + lésion osseuse agressive + Métaphyse + matrice ostéoformatrice EWING : sujet jeune + lésion osseuse d agressivité variable, en priorité si os plat ou court, radio mini-pm maxi. CHONDROSARCOME : adulte d age moyen + lésion osseuse à matrice cartilagineuse + grande taille région métadiaphysaire os long ou squelette axial

39 Diagnostic : radiographies standard +/- scannner BE locorégional : IRM BE à distance : scanner thoracique scinti os Toute suspicion de tumeur osseuse primitive maligne doit etre envoyée en centre spécialisé dans la prise en charge des tumeurs osseuses avant toute biopsie.

40 Merci de votre attention, GUSTAVE ROUSSY Institut de cancérologie VILLEJUIF.

Imagerie des ostéosarcomes

Imagerie des ostéosarcomes Imagerie des ostéosarcomes GETO-GSF Nantes 27 Juin 2014 Bérénice BOULET Institut Universitaire du Cancer Toulouse. Oncopole Institut Claudius Regaud Ostéosarcome : - ostéo : produisant de l os - sarcome

Plus en détail

154. Tumeurs des os, primitives et secondaires

154. Tumeurs des os, primitives et secondaires Sommaire 154. Tumeurs des os, primitives et secondaires diagnostic Imagerie Clichés standards 2 incidences (indispensables) - En faveur d une tumeurs maligne primitive : localisation «autour du genou»,

Plus en détail

Criteres d une tumeur aggressive rapidement evolutive

Criteres d une tumeur aggressive rapidement evolutive Criteres d une tumeur aggressive rapidement evolutive Une ostéolyse type Ic, II, III dans la classification de Lodwick Une réaction périostée plurilamellaire, spiculée ou discontinue avec triangle de Codman

Plus en détail

Les tumeurs osseuses. Dr David GONNELLI Dr Thomas GUIDICELLI

Les tumeurs osseuses. Dr David GONNELLI Dr Thomas GUIDICELLI Les tumeurs osseuses Dr David GONNELLI Dr Thomas GUIDICELLI Tumeurs osseuses Tumeurs productrices de tissu osseux Tumeurs productrices de tissu cartilagineux Tumeurs à cellules géantes Tumeurs de la moelle

Plus en détail

Les tumeurs osseuses

Les tumeurs osseuses Les tumeurs osseuses Tumeurs osseuses Tumeurs productrices de tissu osseux Tumeurs productrices de tissu cartilagineux Tumeurs à cellules géantes Tumeurs de la moelle osseuse Tumeurs du tissu conjonctif

Plus en détail

Cancers osseux primitifs : ostéosarcomes (154a) Jean-Yves Blay, Isabelle Ray-Coquard Juin 2006 (mise à jour juin 2006)

Cancers osseux primitifs : ostéosarcomes (154a) Jean-Yves Blay, Isabelle Ray-Coquard Juin 2006 (mise à jour juin 2006) Cancers osseux primitifs : ostéosarcomes (154a) Jean-Yves Blay, Isabelle Ray-Coquard Juin 2006 (mise à jour juin 2006) 1. Epidémiologie Les ostéosarcomes ou sarcomes ostéogèniques sont des tumeurs rares,

Plus en détail

27 avril Tumeurs osseuses. malignes. A. Larbi L. Sibille

27 avril Tumeurs osseuses. malignes. A. Larbi L. Sibille 27 avril 2016 Tumeurs osseuses malignes A. Larbi L. Sibille Tumeurs osseuses malignes primitives 0,2-1% des cancers 50% myélome multiple Ostéosarcome > chondrosarcome > fibrosarcome et HFM / Ewing Associations

Plus en détail

UE appareil locomoteur Ronéo n : 31

UE appareil locomoteur Ronéo n : 31 Date : 22/03/2012 Professeur : Trojani Nombre de pages : 6 UE appareil locomoteur Ronéo n : 31 Intitulé du cours : Tumeurs osseuses Chef Ronéo : Sarah Binôme : Emilien et Camille Corporation des Carabins

Plus en détail

Quels examens prescrire quand on suspecte une tumeur osseuse ou des parties molles?

Quels examens prescrire quand on suspecte une tumeur osseuse ou des parties molles? Quels examens prescrire quand on suspecte une tumeur osseuse ou des parties molles? Dr Zoé Cambon Assistante Service de Radiologie Hopital Pierre Paul Riquet Plan I ) Tumeurs des tissus mous II) Tumeurs

Plus en détail

L IMAGERIE EN PATHOLOGIE OSTÉO-ARTICULAIRE

L IMAGERIE EN PATHOLOGIE OSTÉO-ARTICULAIRE L IMAGERIE EN PATHOLOGIE OSTÉO-ARTICULAIRE I- Radiographies standard I.1- Généralités I.2- Anomalie de densité I.3- Calcifications I.4- Anomalies de structure Plan de cours II- Arthrographie III- Tomodensitométrie

Plus en détail

Tumeurs osseuses. leur incidence est faible < 1/ elles représentent entre 0,2 et 0,5% des cancers. la mortalité en diminution depuis 1950

Tumeurs osseuses. leur incidence est faible < 1/ elles représentent entre 0,2 et 0,5% des cancers. la mortalité en diminution depuis 1950 Tumeurs osseuses leur incidence est faible < 1/100.000 elles représentent entre 0,2 et 0,5% des cancers la mortalité en diminution depuis 1950 prédominance masculine deux pics 15-19 ans puis après 60 ans

Plus en détail

Les tumeurs osseuses du RACHIS

Les tumeurs osseuses du RACHIS Les tumeurs osseuses du RACHIS Tumeurs osseuses Tumeurs productrices de tissu osseux Tumeurs productrices de tissu cartilagineux Tumeurs à cellules géantes Tumeurs de la moelle osseuse Tumeurs du tissu

Plus en détail

CAS 1 os. H. Chiavassa-Gandois, A. Gomez Brouchet, P. Bonnevialle. Imagerie Médicale PPR; Anatomopathologie IUCT; Orthopédie PPR

CAS 1 os. H. Chiavassa-Gandois, A. Gomez Brouchet, P. Bonnevialle. Imagerie Médicale PPR; Anatomopathologie IUCT; Orthopédie PPR CAS 1 os H. Chiavassa-Gandois, A. Gomez Brouchet, P. Bonnevialle Imagerie Médicale PPR; Anatomopathologie IUCT; Orthopédie PPR Femme 38 ans Douleurs cheville gauche depuis plusieurs mois sans traumatisme

Plus en détail

Tumeurs Squelettiques Malignes. de l Enfant

Tumeurs Squelettiques Malignes. de l Enfant 1 Tumeurs Squelettiques Malignes de l Enfant Philippe VIOLAS 1, Virginie GANDEMER 2 Item n 294 : Cancer de l Enfant Particularités épidémiologiques, diagnostiques et thérapeutiques - Expliquer les particularités

Plus en détail

Cancers osseux primitifs : ostéosarcomes (154a) Jean-Yves Blay, Isabelle Ray-Coquard Juin 2006 (mise à jour juin 2006)

Cancers osseux primitifs : ostéosarcomes (154a) Jean-Yves Blay, Isabelle Ray-Coquard Juin 2006 (mise à jour juin 2006) Cancers osseux primitifs : ostéosarcomes (154a) Jean-Yves Blay, Isabelle Ray-Coquard Juin 2006 (mise à jour juin 2006) 1. Epidémiologie Les ostéosarcomes ou sarcomes ostéogèniques sont des tumeurs rares,

Plus en détail

TEP au 18 F-FDG et Sarcomes osseux

TEP au 18 F-FDG et Sarcomes osseux TEP au 18 F-FDG et Sarcomes osseux Epidémiologie Histologie Fréquence (en %) Ostéosarcome 58,4 Sarcome d Ewing 27 Lymphome 5,6 Chondrosarcome 3,8 Fibrosarcome 2,6 Hémangioendothéliome 1 Ostéosarcome parostéal

Plus en détail

Critères d agressivité ou de bénignité des tumeurs osseuses. DIU ostéo-articulaire 15/02/2013 M. LOUIS

Critères d agressivité ou de bénignité des tumeurs osseuses. DIU ostéo-articulaire 15/02/2013 M. LOUIS Critères d agressivité ou de bénignité des tumeurs osseuses DIU ostéo-articulaire 15/02/2013 M. LOUIS Service d Imagerie Guilloz Hôpital Central - NANCY Pré-test Quel est le type d ostéolyse? Image 1 Image

Plus en détail

Tumeurs osseuses malignes primitives de l enfant Prise en charge chirurgicale

Tumeurs osseuses malignes primitives de l enfant Prise en charge chirurgicale Tumeurs osseuses malignes primitives de l enfant Prise en charge chirurgicale Joël Lechevallier Saad Abu Amara Clinique Chirurgicale Infantile Chantal Michot Service d Anatomopathologie Cécile Cellier

Plus en détail

Armelle RENAUD Département d imagerie Centre Oscar Lambret, Lille

Armelle RENAUD Département d imagerie Centre Oscar Lambret, Lille Armelle RENAUD Département d imagerie Centre Oscar Lambret, Lille Chez l enfant et l adolescent RADIOGRAPHIES Traumatisme + ++ Douleur osseuse Tuméfaction «Anomalie» osseuse Tumeurs bénignes >>> malignes

Plus en détail

IMAGERIE des TUMEURS OSSEUSES BENIGNES

IMAGERIE des TUMEURS OSSEUSES BENIGNES DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Mars 2008 - PARIS IMAGERIE des TUMEURS OSSEUSES BENIGNES M. PANUEL 1 Données cliniques Age Circonstances de découverted - fortuite - traumatisme - douleurs ++ Tableau

Plus en détail

PLACE DE L IMAGERIE DANS LE DIAGNOSTIC DE L INFECTION OSSEUSE CHEZ L ADULTE

PLACE DE L IMAGERIE DANS LE DIAGNOSTIC DE L INFECTION OSSEUSE CHEZ L ADULTE PLACE DE L IMAGERIE DANS LE DIAGNOSTIC DE L INFECTION OSSEUSE CHEZ L ADULTE Jean-Luc Drapé Service de Radiologie B INTRODUCTION IMAGERIE ADAPTÉE CHEZ L ADULTE Stade évolutif Localisation Ostéite d inoculation

Plus en détail

Tumeurs osseuses en radiographie standard

Tumeurs osseuses en radiographie standard Tumeurs osseuses en radiographie standard Ernestho-ghoud IM, Rakotonirainy OH USFR RHUMATOLOGIE «Après-midi Rhumato», juillet 2014 Objectif Faire la différence entre une tumeur osseuse maligne et une tumeur

Plus en détail

Tumeurs Bénignes 2. TCG Kyste Anévrysmal. Kyste osseux essentiel Fibrome non ossifiant

Tumeurs Bénignes 2. TCG Kyste Anévrysmal. Kyste osseux essentiel Fibrome non ossifiant Tumeurs Bénignes 2 TCG Kyste Anévrysmal Kyste osseux essentiel Fibrome non ossifiant Introduction Rareté (4 à 10% des tumeurs primitives osseuses) Age moyen : 30 ans (16 à 64) 80 % entre 15 et 30 Hommes

Plus en détail

Imagerie des sarcomes des tissus mous

Imagerie des sarcomes des tissus mous Imagerie des sarcomes des tissus mous 21 Mars 2014, DU Carcinologie, Institut Gustave Roussy Bérénice Boulet Institut de cancérologie Claudius Regaud GUSTAVE ROUSSY Institut de cancérologie VILLEJUIF.

Plus en détail

JFR OCTOBRE 2013 PARIS

JFR OCTOBRE 2013 PARIS JFR OCTOBRE 2013 PARIS Biopsies percutanées scano-guidées de l appareil musculosqueletique Aspects techniques et rentabilité Beldjehem.N * - Mosbah.R**- Gari.W ** * * Centre Nedjm de Radiologie et d Imagerie

Plus en détail

Le cal osseux : point de vue anatomo-pathologique. F.Larousserie GHU Ouest, Site Cochin

Le cal osseux : point de vue anatomo-pathologique. F.Larousserie GHU Ouest, Site Cochin Le cal osseux : point de vue anatomo-pathologique F.Larousserie GHU Ouest, Site Cochin Rappels Corticale Os lamellaire compact Spongieux Os lamellaire trabéculaire Remodelage osseux permanent Cal Processus

Plus en détail

Imagerie des sarcomes et GIST

Imagerie des sarcomes et GIST Imagerie des sarcomes et GIST DU carcinologie clinique 11/03/2016 Leïla Haddag Miliani Radiologie Gustave Roussy Introduction Sarcomes Tumeurs malignes Agressivité variable Origine mésenchymateuse (tissus

Plus en détail

Imagerie et anatomie pathologique de l'ostéosarcome conventionnel intra-médullaire

Imagerie et anatomie pathologique de l'ostéosarcome conventionnel intra-médullaire Imagerie et anatomie pathologique de l'ostéosarcome conventionnel intra-médullaire 1. Données générales 1.1. Classification L ostéosarcome est la première tumeur maligne osseuse primitive affectant l enfant

Plus en détail

- Ostéolyse mitée du cotyle avec réaction périostée - Volumineuse masse des parties molles en regard - Nodule pulmonaire sous pleural - Respect de l

- Ostéolyse mitée du cotyle avec réaction périostée - Volumineuse masse des parties molles en regard - Nodule pulmonaire sous pleural - Respect de l Jeune homme 17 ans,douleurs de la hanche gauche, d'allure inflammatoire, évoluant depuis plusieurs mois Quels sont les éléments sémiologiques significatifs à retenir sur les examens pratiqués Meyer JB

Plus en détail

TRAITEMENT DES GRANDS SARCOMES DES TISSUS MOUS DES MEMBRES. H.Nassi CHU d Oran

TRAITEMENT DES GRANDS SARCOMES DES TISSUS MOUS DES MEMBRES. H.Nassi CHU d Oran TRAITEMENT DES GRANDS SARCOMES DES TISSUS MOUS DES MEMBRES H.Nassi CHU d Oran INTRODUCTION Les sarcomes constituent un groupe large et complexe de tumeurs rares d origine mésenchymateuse. L incidence de

Plus en détail

J. Ben Hafdhallah*, F. Ben Amara*, M. Kasbi*, S. Kammoun**, R. Hamza*, M. Kooli**, H.Rajhi*, N Mnif*

J. Ben Hafdhallah*, F. Ben Amara*, M. Kasbi*, S. Kammoun**, R. Hamza*, M. Kooli**, H.Rajhi*, N Mnif* J. Ben Hafdhallah*, F. Ben Amara*, M. Kasbi*, S. Kammoun**, R. Hamza*, M. Kooli**, H.Rajhi*, N Mnif* *: Service d Imagerie Médicale - Hôpital Charles Nicolle Tunis- Tunisie **: Service d Orthopédie - Hôpital

Plus en détail

SEMIOLOGIE RADIOLOGIQUE OSTEO-ARTICULAIRE. Pr Sokhna BA

SEMIOLOGIE RADIOLOGIQUE OSTEO-ARTICULAIRE. Pr Sokhna BA SEMIOLOGIE RADIOLOGIQUE OSTEO-ARTICULAIRE Pr Sokhna BA OBJECTIFS Donner 3 étiologies d ostéopénie Citer 7 caractères descriptifs d une lacune osseuse Citer 4 types d apposition périostée Savoir distinguer

Plus en détail

LE POINT SUR LES TUMEURS OSSEUSES A CELLULES GÉANTES. J. Cazejust, R. Campagna, F. Thévenin, F. Larousserie, A. Chevrot, J-L Drapé

LE POINT SUR LES TUMEURS OSSEUSES A CELLULES GÉANTES. J. Cazejust, R. Campagna, F. Thévenin, F. Larousserie, A. Chevrot, J-L Drapé LE POINT SUR LES TUMEURS OSSEUSES A CELLULES GÉANTES J. Cazejust, R. Campagna, F. Thévenin, F. Larousserie, A. Chevrot, J-L Drapé Service de radiologie B Hôpital Cochin Définition Tumeur osseuse primitive

Plus en détail

Chondromes informations

Chondromes informations Chondromes informations Gérard Delépine, Nicole Delépine www.nicoledelepine.fr Il existe plus d'une cinquantaine de variétés de tumeurs bénignes primitives de l os parmi lesquelles : Tumeurs fabriquant

Plus en détail

Tumeurs osseuses malignes de l enfant l. et de l adolescentl Imagerie

Tumeurs osseuses malignes de l enfant l. et de l adolescentl Imagerie DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Mars 2008 - PARIS Tumeurs osseuses malignes de l enfant l et de l adolescentl Imagerie M. PANUEL 1 Ostéosarcome 58,4 % Tumeur d Ewingd 27 % Lymphome 5,6 % Chondrosarcome

Plus en détail

A paraitre Avril 2013

A paraitre Avril 2013 Imagerie ostéo-articulaire Rhumatologique et Orthopédique en 3 Tomes sous la direction de J.-D. Laredo - M. Wybier - D. Petrover - G. Morvan A paraitre Avril 2013 Prix de souscription avant parution :

Plus en détail

APPROCHE DIAGNOSTIQUE D UNE LACUNE OSSEUSE

APPROCHE DIAGNOSTIQUE D UNE LACUNE OSSEUSE APPROCHE DIAGNOSTIQUE D UNE LACUNE OSSEUSE Kasbi M*, Ben Amara F*, Kammoun S**, Bennaceur R*, Aloui M*, Hamza R*, Kooli M**, Rajhi H*, Mnif N* *: Service d Imagerie Médicale- Hôpital Charles Nicolle-Tunis-Tunisie

Plus en détail

Conduite à tenir devant une lésion osseuse «indéterminée» Charles LEPRINCE

Conduite à tenir devant une lésion osseuse «indéterminée» Charles LEPRINCE Conduite à tenir devant une lésion osseuse «indéterminée» Charles LEPRINCE Découverte fortuite d une lésion osseuse hyper-fixante en scintigraphie ou hyper-métabolique en TEP dans le cadre d un bilan pour

Plus en détail

Tumeurs de l'os : procédures diagnostiques chirurgicales et anatomopathologiques

Tumeurs de l'os : procédures diagnostiques chirurgicales et anatomopathologiques Tumeurs de l'os : procédures diagnostiques chirurgicales et anatomo-pathologiques Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la

Plus en détail

TUMEURS OSSEUSES DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT

TUMEURS OSSEUSES DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT TUMEURS OSSEUSES DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT Question ENC n 154 M Bachy, R Vialle (Hôpital Armand Trousseau Paris) Objectifs de l enseignement : 1. Savoir nommer par ordre de fréquence les principales

Plus en détail

L essentiel en 10 points

L essentiel en 10 points TUMEURS OSSEUSES PRIMITIVES ET SECONDAIRES DE L ENFANT Question ECN n 294 (Cancers de l Enfant) (Tumeurs osseuses) Dr Manon BACHY Service de Chirurgie Orthopédique et Réparatrice de l Enfant Hôpital Armand

Plus en détail

TUMEURS OSSEUSES. Prise en charge des adolescents et jeunes adultes

TUMEURS OSSEUSES. Prise en charge des adolescents et jeunes adultes TUMEURS OSSEUSES Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Avril 2014 Tumeurs osseuses Version validée : avril 2014 Cible(s) Spécialités de la pathologie concernée. Rédacteur(s) Jean-Yves Blay,

Plus en détail

OSTÉOMYÉLITE AIGUE HÉMATOGÈNE CHEZ L ENFANT

OSTÉOMYÉLITE AIGUE HÉMATOGÈNE CHEZ L ENFANT OSTÉOMYÉLITE AIGUE HÉMATOGÈNE CHEZ L ENFANT introduction Infection osseuse par voie hématogène par un germe pathogène(staphylocoque doré) Urgence orthopédique médico-chirurgicale: urgence diagnostique

Plus en détail

Tumeurs osseuses malignes de l'appareil locomoteur

Tumeurs osseuses malignes de l'appareil locomoteur osseuses malignes de l'appareil locomoteur Thomas Schubert, Pierre-Louis Docquier, Christian Delloye INFORMATIONS CLEFS Les tumeurs osseuses primitives sont rares. Dans le diagnostic différentiel d une

Plus en détail

Tumeurs osseuses primitives (154a) Professeur Philippe MERLOZ Octobre 2004

Tumeurs osseuses primitives (154a) Professeur Philippe MERLOZ Octobre 2004 Pré-Requis : Tumeurs osseuses primitives (154a) Professeur Philippe MERLOZ Octobre 2004 Histologie du tissu osseux et cartilagineux (composantes cellulaires) Résumé : Les tumeurs osseuses primitives sont

Plus en détail

ORTHOPEDIE TRAUMATOLOGIE

ORTHOPEDIE TRAUMATOLOGIE Les «200 questions isolées» incontournables Les fiches flash essentielles Les dernières conférences de consensus et recommandations en 200 QUESTIONS ISOLEES EN ORTHOPEDIE TRAUMATOLOGIE Jean-Charles ESCUDIER

Plus en détail

Centre Hospitalo Universitaire Tlemcen Service d Oncologie Médicale. VIème Journées Internationales de Cancérologie de Constantine

Centre Hospitalo Universitaire Tlemcen Service d Oncologie Médicale. VIème Journées Internationales de Cancérologie de Constantine Centre Hospitalo Universitaire Tlemcen Service d Oncologie Médicale VIème Journées Internationales de Cancérologie de Constantine Expérience du service Pr.S.Ghomari-Bezzar Dr.H.Aris Introduction : Le cancer

Plus en détail

IMAGERIE OSTEO ARTICULAIRE

IMAGERIE OSTEO ARTICULAIRE DR A. ACHEUK-YOUCEF IMAGERIE MEDICALE CHUC IMAGERIE OSTEO ARTICULAIRE I-INTRODUCTION - Malgré les progrès des techniques d imagerie et en particulier de la TDM et de l IRM, la première approche diagnostique

Plus en détail

Patiente de 36 ans, auxiliaire de vie; tuméfaction douloureuse de la face antéro-interne du genou droit, avec extension au tendon rotulien

Patiente de 36 ans, auxiliaire de vie; tuméfaction douloureuse de la face antéro-interne du genou droit, avec extension au tendon rotulien Patiente de 36 ans, auxiliaire de vie; tuméfaction douloureuse de la face antéro-interne du genou droit, avec extension au tendon rotulien Exérèse chirurgicale d une exostose ostéogénique de même topographie

Plus en détail

Étude de l ostéosarcome chez le patient de plus de 50 ans

Étude de l ostéosarcome chez le patient de plus de 50 ans Étude de l ostéosarcome chez le patient de plus de 50 ans Christine TEMPELAERE Pr Anract, Dr Babinet, Dr Biau, Dr Larousserie Samedi 18 octobre 2014 Introduction Localisation: 90% métaphyse des os longs

Plus en détail

DCEM 2 - année UE Appareil locomoteur - Pr Gille

DCEM 2 - année UE Appareil locomoteur - Pr Gille DCEM 2 - année 2011-2012 - UE Appareil locomoteur - Pr Gille Tumeurs des os Pr O. GILLE 2 types de tumeurs osseuses Tumeurs osseuses primitives Malignes Cellules indifférenciées, croissance rapide, architecture

Plus en détail

PREAMBULE. Ce référentiel a été établi en collaboration par les médecins. Il constitue une aide à la prescription pour les situations couramment

PREAMBULE. Ce référentiel a été établi en collaboration par les médecins. Il constitue une aide à la prescription pour les situations couramment PREAMBULE Ce référentiel a été établi en collaboration par les médecins nucléaires et oncologues du CHU, CRLC et libéraux de la région, en connaissance des données actuelles de la littérature, des Standards

Plus en détail

CANCER SECONDAIRE DES OS

CANCER SECONDAIRE DES OS Cancer secondaire des os C'est la plus fréquente des tumeurs osseuses (60%) Adultes ou vieillards Tumeur primitive connue ou non (révélatrice dans 30 % des cas) Clinique Cancer secondaire des os Découverte

Plus en détail

TUMEURS DES OS PRIMITIVES ET SECONDAIRES

TUMEURS DES OS PRIMITIVES ET SECONDAIRES TUMEURS DES OS PRIMITIVES ET SECONDAIRES Question Dr Charles- Henri FLOUZAT- LACHANIETTE Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique Hôpital Henri Mondor APHP - Créteil 1. TUMEURS OSSEUSES PRIMITIVES

Plus en détail

BIOPSIE CHIRURGICALE ET PRINCIPAUX RESULTATS HISTOLOGIQUES SURGICAL BIOPSY MAIN HISTOLOGICAL RESULTS. G. Missenard*, J-M.

BIOPSIE CHIRURGICALE ET PRINCIPAUX RESULTATS HISTOLOGIQUES SURGICAL BIOPSY MAIN HISTOLOGICAL RESULTS. G. Missenard*, J-M. Article original BIOPSIE CHIRURGICALE ET PRINCIPAUX RESULTATS HISTOLOGIQUES DOSSIER SURGICAL BIOPSY MAIN HISTOLOGICAL RESULTS G. Missenard*, J-M. Guinebretière ** * clinique Arago, boulevard Arago 75005

Plus en détail

TUMEURS MALIGNES MESENCHYMATEUSES

TUMEURS MALIGNES MESENCHYMATEUSES Donnou Céline Faoucher Marie 18/03/11 Anapath, Sarcomes, N. Rioux-Leclerc Diaporama bientôt disponible sur le réseau pédagogique! Bon courage à tous. TUMEURS MALIGNES MESENCHYMATEUSES I - Tumeurs des tissus

Plus en détail

LES OSTÉOSARCOMES DE SURFACE DE L ENFANT. Etude française multicentrique (SURFOS)

LES OSTÉOSARCOMES DE SURFACE DE L ENFANT. Etude française multicentrique (SURFOS) LES OSTÉOSAOMES DE SURFACE DE L ENFANT. Etude française multicentrique (SURFOS) C Boulanger, MP Castex 2013 GSF GETO Juin INTRODUCTION Classification OMS 2013 des tumeurs osseuses Ostéosarcomes (OS) de

Plus en détail

Réseau de Ca ancérologie de Midi-Pyrénées

Réseau de Ca ancérologie de Midi-Pyrénées Réseau de Ca ancérologie de Midi-Pyrénées Sarcome des tissus mous de l adulte Dr. Richard Aziza Radiologue Institut Claudius Regaud, Toulouse Dr. Christine Chevreau Oncologue Institut Claudius Regaud,

Plus en détail

Centre Hospitalier Universitaire de Liège

Centre Hospitalier Universitaire de Liège Adjoint Adjoint Indications neurologiques 1. Epilepsie Si la thérapie sous forme d une intervention chirurgicale est influencée de manière décisive, pour la localisation d un foyer épileptogène d une épilepsie

Plus en détail

Table des matières ITEM 53 RÉÉDUCATION ET RÉADAPTATION... 1 ITEM 56 OSTÉOPOROSE Diagnostic... 3 Traitement... 6 Suivi... 6

Table des matières ITEM 53 RÉÉDUCATION ET RÉADAPTATION... 1 ITEM 56 OSTÉOPOROSE Diagnostic... 3 Traitement... 6 Suivi... 6 TABLE DES MATIÈRES VII Table des matières Note de l auteur... V Liste des abréviations... XIII Liste des items du programme de DCEM2-DCEM4... XVII ITEM 53 RÉÉDUCATION ET RÉADAPTATION... 1 Kinésithérapie...

Plus en détail

Tumeurs mésenchymateuses malignes (TMM) H. MARTELLI

Tumeurs mésenchymateuses malignes (TMM) H. MARTELLI DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Mars 2008 - PARIS Tumeurs mésenchymateuses malignes (TMM) H. MARTELLI Tumeurs des parties molles = Tumeurs mésenchymateuses malignes (TMM) Tumeurs malignes de l

Plus en détail

TUMEURS OSSEUSES à CELLULES GÉANTES

TUMEURS OSSEUSES à CELLULES GÉANTES TUMEURS OSSEUSES à CELLULES GÉANTES TUMEURS à CELLULES GÉANTES Rareté (4 à 10% des tumeurs primitives osseuses) Tumeurs à cellules géantes Rareté (4 à 10% des tumeurs primitives osseuses) Age moyen : 30

Plus en détail

F. El Ounani, R. Dafiri Service de Radiologie Hôpital d Enfant-Maternité CHU, Rabat-Maroc

F. El Ounani, R. Dafiri Service de Radiologie Hôpital d Enfant-Maternité CHU, Rabat-Maroc F. El Ounani, R. Dafiri Service de Radiologie Hôpital d Enfant-Maternité CHU, Rabat-Maroc La pathologie sternale reste rare quelque soit l age. Chez l enfant, elle est dominée par la pathologie malformative,

Plus en détail

Traitement Chirurgical des Tumeurs Osseuses Malignes Primitives

Traitement Chirurgical des Tumeurs Osseuses Malignes Primitives Traitement Chirurgical des Tumeurs Osseuses Malignes Primitives G.Missenard *, C.Court** (*Institut Gustave Roussy,Villejuif ) ( **Hl Kremlin Bicêtre ) Traitement Chirurgical des T.O.M.P. Pronostic et

Plus en détail

Fibrome non ossifiant (FNO) kystiques (KEO et KOA)

Fibrome non ossifiant (FNO) kystiques (KEO et KOA) DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Mars 2008 - PARIS Fibrome non ossifiant (FNO) et lésions l kystiques (KEO et KOA) F. CHOTEL, J COTTALORDA Pourquoi ensemble? Ce sont des pseudo-tumeurs Lésions

Plus en détail

SERVICE DE RADIOLOGIE HOPITAL 20 AOUT CASABLANCA CHU IBN ROCHD. Matusila.J El benna.n Moussali.N Gharbi.A

SERVICE DE RADIOLOGIE HOPITAL 20 AOUT CASABLANCA CHU IBN ROCHD. Matusila.J El benna.n Moussali.N Gharbi.A SERVICE DE RADIOLOGIE HOPITAL 20 AOUT CASABLANCA CHU IBN ROCHD Matusila.J El benna.n Moussali.N Gharbi.A INTRODUCTION Les métastases représentent la pathologie tumorale rachidienne la plus courante. Leur

Plus en détail

APPORT DE L IMAGERIE L LE SARCOME RENAL A CELLULES CLAIRES CHEZ L ENFANT

APPORT DE L IMAGERIE L LE SARCOME RENAL A CELLULES CLAIRES CHEZ L ENFANT APPORT DE L IMAGERIE L DANS LE SARCOME RENAL A CELLULES CLAIRES CHEZ L ENFANT S.EL MOUHADI, N.ALLALI, R.DAFIRI Service de radio pédiatrie, hôpital d enfants, CHU IBN SINA, Rabat, Maroc Introduction Le

Plus en détail

métastase au cours du cancer

métastase au cours du cancer Je comprends ce qu'est une métastase au cours du cancer Un cancer peut, dans certains cas, se compliquer par l apparition de métastases. Une métastase correspond à la dissémination de cellules cancéreuses

Plus en détail

F. WEPPE, G. VAZ, J. BEJUI-HUGUES, J.P. CARRET Service de chirurgie orthopédique et traumatologique Pavillon T - Hôpital E.

F. WEPPE, G. VAZ, J. BEJUI-HUGUES, J.P. CARRET Service de chirurgie orthopédique et traumatologique Pavillon T - Hôpital E. F. WEPPE, G. VAZ, J. BEJUI-HUGUES, J.P. CARRET Service de chirurgie orthopédique et traumatologique Pavillon T - Hôpital E. Herriot - LYON Extrémité proximale de l humérus 1 ère localisation des Tumeurs

Plus en détail

APPORT DE L IMAGERIE DANS LA TROCHANTÉRITE TUBERCULEUSE. D. LAOUDIYI, A. SKALLI, N. CHIKHAOUI CHU Ibn Rochd - Casablanca - Maroc

APPORT DE L IMAGERIE DANS LA TROCHANTÉRITE TUBERCULEUSE. D. LAOUDIYI, A. SKALLI, N. CHIKHAOUI CHU Ibn Rochd - Casablanca - Maroc APPORT DE L IMAGERIE DANS LA TROCHANTÉRITE TUBERCULEUSE D. LAOUDIYI, A. SKALLI, N. CHIKHAOUI CHU Ibn Rochd - Casablanca - Maroc INTRODUCTION La trochantérite tuberculeuse est une localisation rare de la

Plus en détail

Les Cancers Secondaires Radio-induits. Chantal Kalifa Département de Pédiatrie Institut Gustave Roussy

Les Cancers Secondaires Radio-induits. Chantal Kalifa Département de Pédiatrie Institut Gustave Roussy Les Cancers Secondaires Radio-induits Chantal Kalifa Département de Pédiatrie Institut Gustave Roussy Radiothérapie Traitement local des tumeurs malignes +++ Traitement prophylactique des récidives à distance

Plus en détail

Organisa(on du parcours ini(al de soins en cancérologie des VADS

Organisa(on du parcours ini(al de soins en cancérologie des VADS Organisa(on du parcours ini(al de soins en cancérologie des VADS Dr Damien Le Pennec Problématique du délai Contenu de la première consultation : Anticipation des prises en charge Prise en charge diagnostique

Plus en détail

Les métastases osseuses

Les métastases osseuses Les métastases osseuses Les métastases osseuses = cellules tumorales qui proviennent d une tumeur maligne primitive et qui se sont localisées à distance dans le tissu osseux. Introduction Incidence des

Plus en détail

REFERENTIEL DES SARCOMES DES TISSUS MOUS

REFERENTIEL DES SARCOMES DES TISSUS MOUS REFERENTIEL DES SARCOMES DES TISSUS MOUS Médecins responsables : Dr LEBRUN-LY, Dr FIORENZA, Dr WEINBRECK Membres du groupe de travail : Dr BOUVIER Stéphane Chirurgien digestif (CHU de Limoges chirurgie

Plus en détail

IMAGERIE DES TUMEURS OSSEUSES MALIGNES (TOM) Dr Géraud AKPO Ancien Interne des Hôpitaux Radiologie

IMAGERIE DES TUMEURS OSSEUSES MALIGNES (TOM) Dr Géraud AKPO Ancien Interne des Hôpitaux Radiologie IMAGERIE DES TUMEURS OSSEUSES MALIGNES (TOM) Dr Géraud AKPO Ancien Interne des Hôpitaux Radiologie OBJECTIFS Décrire les criteres de sémiologie elementaire des TOM Citer les différentes techniques d imagerie

Plus en détail

Stratégies diagnostiques des cancers Rôle de l imagerie médicale. Cédric de Bazelaire, Laure Fournier, Laetitia Vercelino

Stratégies diagnostiques des cancers Rôle de l imagerie médicale. Cédric de Bazelaire, Laure Fournier, Laetitia Vercelino Stratégies diagnostiques des cancers Rôle de l imagerie médicale Cédric de Bazelaire, Laure Fournier, Laetitia Vercelino Objectifs } Distinguer les phases où l imagerie intervient dans la prise en charge

Plus en détail

Sarcome d Ewing intra-osseux: une approche innovatrice de reconstruction

Sarcome d Ewing intra-osseux: une approche innovatrice de reconstruction Sarcome d Ewing intra-osseux: une approche innovatrice de reconstruction Nader Khaouam MD Laurie Archambault 28 mars 2014 Présentation du cas H - 20 ans, monteur et soudeur d acier Aucun antécédent X 2

Plus en détail

Une coxopathie mécanique

Une coxopathie mécanique Une coxopathie mécanique Contexte clinique Patient de 72 ans en bon état général, sportif Douleur mécanique de hanche gauche d apparition brutale et spontanée il y a 3 semaines Rx standard et TDM diagnostique

Plus en détail

l agrandissement! Lésion expansive ostéoformatrice développée en regard de la diaphyse du 5 ème métatarsien droit

l agrandissement! Lésion expansive ostéoformatrice développée en regard de la diaphyse du 5 ème métatarsien droit Patient de 39 ans, tuméfaction de la face plantaire du pied droit apparue quelques mois plus tôt Quels sont les principaux éléments sémiologiques à retenir sur les clichés standards Lésion expansive ostéoformatrice

Plus en détail

Les tumeurs cartilagineuses

Les tumeurs cartilagineuses Les tumeurs cartilagineuses Tumeurs bénignes Exostoses ostéogéniques Chondromes Chondroblastomes Fibromes chondromyxoïdes Tumeurs malignes Chondrosarcomes Les tumeurs cartilagineuses Tumeurs bénignes Exostoses

Plus en détail

Définition Tumeur des cellules germinales de type séminome Primitive de localisation non testiculaire (extra-gonadique) Localisation Par ordre de fréq

Définition Tumeur des cellules germinales de type séminome Primitive de localisation non testiculaire (extra-gonadique) Localisation Par ordre de fréq Séminome extra-gonadique (à propos d un cas) Henriot C., Palascak P., Sachova J., Chabod P., Khamlu A., Petitjean A., Bouchareb M., Nader N., Sauvain J.L., CHI Vesoul Définition Incidence et Etiologie

Plus en détail

Traitement des Tumeurs Osseuses

Traitement des Tumeurs Osseuses Traitement des Tumeurs Osseuses Grands principes Exemples pratiques A. Babinet Introduction Tumeurs Bénignes Tumeurs Malignes Métastases Tumeurs Bénignes Extratumorale ou intratumorale Fonction Récidive

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des sarcomes des tissus mous non métastatiques

Recommandations régionales Prise en charge des sarcomes des tissus mous non métastatiques Recommandations régionales Prise en charge des sarcomes des tissus mous non métastatiques - janvier 2006 - Diagnostic clinique Examen clinique (standard) : anamnèse examen de la région tumorale : localisation

Plus en détail

Particularités de l épaule de l enfant

Particularités de l épaule de l enfant Particularités de l épaule de l enfant Franck LAUNAY Hôpital Timone Enfants, Marseille DIU Pathologie Locomotrice liée aux sports Conclusions L épaule douloureuse de l enfant et de l enfant sportif: Très

Plus en détail

ÉPIDEMIOLOGIE ANATOMIE PATHOLOGIQUE DES TUMEURS BRONCHO-PULMONAIRES MALIGNES PRIMITIVES. Année Universitaire

ÉPIDEMIOLOGIE ANATOMIE PATHOLOGIQUE DES TUMEURS BRONCHO-PULMONAIRES MALIGNES PRIMITIVES. Année Universitaire ANATOMIE PATHOLOGIQUE DES TUMEURS BRONCHO-PULMONAIRES MALIGNES PRIMITIVES ÉPIDEMIOLOGIE Incidence : 27700 nouveaux cas K poumon/an en France En augmentation surtout chez la femme Mortalité : première cause

Plus en détail

237. Fracture chez l'enfant

237. Fracture chez l'enfant Sommaire 237. Fracture chez l'enfant particularités épidémiologiques, diagnostiques et thérapeutiques, fractures liées à la croissance Généralités radiologie standard analyse de l'os et des parties molles

Plus en détail

La découverte d une tuméfaction à l examen

La découverte d une tuméfaction à l examen Quels arguments en imagerie orientent vers une tumeur maligne? Which radiologic criteria would lead to the diagnosis of a malignant tumor? Yannick Carrillon* * Centre orthopédique Santy, Lyon. La découverte

Plus en détail

LES DIFFÉRENTS TYPES DE CANCERS

LES DIFFÉRENTS TYPES DE CANCERS DIAGNOSTIC ET IDENTIFICATION DU TYPE DE CANCER L EXAMEN ANATOMOPATHOLOGIQUE (1,2) Le diagnostic de cancer repose sur un examen anatomopathologique : Étude macroscopique et microscopique du tissu tumoral,

Plus en détail

COFER Connaître les critères cliniques et radiologiques en faveur de la bénignité ou de la malignité.

COFER Connaître les critères cliniques et radiologiques en faveur de la bénignité ou de la malignité. Chapitre 28 Item 304 UE 9 Tumeurs des os primitives et secondaires I. Circonstances révélatrices II. Caractère bénin ou malin III. Tumeurs primitives IV. Tumeurs secondaires V. Traitement des métastases

Plus en détail

Principales méthodes

Principales méthodes Imagerie de l appareil musculosquelettique Principales méthodes! Radiographie standard (Rx) Os et toutes les structures calcifiées! Tomodensitométrie (TDM) Os et parties molles (muscles)! Ultrasonographie

Plus en détail

Tumeurs osseuses. Auteurs : G. BOLLINI, J.L. JOUVE - ( Hôpital Timone enfants, Marseille)

Tumeurs osseuses. Auteurs : G. BOLLINI, J.L. JOUVE - ( Hôpital Timone enfants, Marseille) Tumeurs osseuses Auteurs : G. BOLLINI, J.L. JOUVE - ( Hôpital Timone enfants, Marseille) Objectifs : L étudiant doit : Savoir nommer par ordre de fréquence les principales lésions osseuses pseudo-tumorales

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DES SARCOMES DES TISSUS MOUS CHEZ L ADULTE. R. MAZA SACOT Décembre 2010

DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DES SARCOMES DES TISSUS MOUS CHEZ L ADULTE. R. MAZA SACOT Décembre 2010 DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DES SARCOMES DES TISSUS MOUS CHEZ L ADULTE R. MAZA SACOT Décembre 2010 INTRODUCTION Tumeurs malignes développées aux dépens du tissu conjonctif extra squelettique (adipeux musculaire

Plus en détail

H. Malajati *, S. Akjouj*, M. Mahi*, N.Bousselmane**, S. Chaouir * Services d imagerie médicale* et de traumatologie**- HMI Mohammed V- CHU- Rabat

H. Malajati *, S. Akjouj*, M. Mahi*, N.Bousselmane**, S. Chaouir * Services d imagerie médicale* et de traumatologie**- HMI Mohammed V- CHU- Rabat LA TUMEUR À CELLULES GÉANTES DE L OS: QUEL RÔLE POUR L IMAGERIE? H. Malajati *, S. Akjouj*, M. Mahi*, N.Bousselmane**, S. Chaouir * Services d imagerie médicale* et de traumatologie**- HMI Mohammed V-

Plus en détail