ÉQUIPEMENTS PÉDAGOGIQUES DANS LES EPLE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ÉQUIPEMENTS PÉDAGOGIQUES DANS LES EPLE"

Transcription

1 Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2013 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france ÉQUIPEMENTS PÉDAGOGIQUES DANS LES EPLE DIVERSES POLITIQUES RÉGIONALES CINQUIÈME RAPPORT DE L ANNÉE 2013 CP

2

3 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 RAPPORT N CP Chapitre Enseignement Code fonctionnel Lycées publics Code fonctionnel 28 Autres services périscolaires et annexes Programme HP (122008) - Equipement des lycées publics Action Matériel pédagogique Action Développement des TICE et des ENT Code fonctionnel 224 Participation à des cités mixtes Programme HP (122030) Equipement des cités mixtes régionales Action Matériel pédagogique Action Développement des TICE et des ENT Programme HP (128005) «schéma des formations» Action «logiciels et matériels didactiques» ( ) Sommaire EXPOSÉ DES MOTIFS INTRODUCTION RÉCAPITULATIF DES MESURES ENGAGÉES POUR LE PRÉSENT RAPPORT LA POLITIQUE DE MODERNISATION DES EQUIPEMENTS DANS LE SECTEUR DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION LA POLITIQUE DE RENOUVELLEMENT DES IMPRIMANTES TABLEAUX NUMERIQUES ET VIDEOPROJECTEURS INTERACTIFS (TNI ET VPI) EQUIPEMENT AUDIOVISUEL LES PRINCIPALES CAMPAGNES D ÉQUIPEMENT EXTRANET LES OPERATIONS DE CONSTRUCTION OU DE RENOVATION DES LYCEES LES MESURES DE RENTREE DE SEPTEMBRE CAMPAGNE DE DEMANDES PRIORITAIRES EMISES PAR LES LYCEES COMPLEMENT / RENOUVELLEMENT HORS PRIORITES MATERIEL DE REPROGRAPHIE EXPERIMENTATIONS ASSISTEES PAR ORDINATEURS (EXAO) POUR LES SCIENCES EN ENSEIGNEMENT GENERAL PRIORITES MATERIELS D ENTRETIEN EXTERIEUR ET INTERIEUR LA MISE EN ŒUVRE DES POLITIQUES RÉGIONALES D ÉQUIPEMENT LIÉES AUX RÉNOVATIONS DE DIPLOMES LA POLITIQUE REGIONALE : BAC PRO ASSP LA POLITIQUE REGIONALE FILIERE SCIENTIFIQUE BAC PRO GESTION ADMINISTRATIVE FORMATION AUX PREVENTIONS DES RISQUES POUR LE TRAVAIL EN HAUTEUR LA POLITIQUE REGIONALE BAC PRO HYGIENE PROPRETE STERILISATION LA GESTION DU PARC DES ÉQUIPEMENTS TECHNIQUES LA MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS TECHNIQUES LA SECURITE DES MATERIELS OUTILS INFORMATIQUES COMMUN ÉTAT-RÉGION DE PRÉPARATION DES RENTRÉES PROVISIONS POUR MARCHÉS AFFECTATION D AUTORISATION DE PROGRAMME SUR LE MARCHE MOBILIER DE LABORATOIRE RÉCAPITULATIF DES MESURES NOUVELLES FINANCÉES SUR LE BUDGET TRANSFERTS D AUTORISATIONS D ENGAGEMENTS ET DE PROGRAMMES PROJET DE DELIBERATION ANNEXE À LA DÉLIBÉRATION N ANNEXE À LA DÉLIBÉRATION N ANNEXE À LA DÉLIBÉRATION N ANNEXE À LA DÉLIBÉRATION N ANNEXE À LA DÉLIBÉRATION N

4 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 4 RAPPORT N CP INTRODUCTION EXPOSÉ DES MOTIFS La politique d équipement des lycées est fondée sur 4 orientations majeures : accorder un effort particulier au développement de l usage des TICE (Technologies de l Informatique et de la Communication dans l Enseignement), poursuivre le recours à des marchés publics pour pouvoir bénéficier des meilleurs rapports qualité/prix, favoriser l achat éco-responsable et prendre en compte la spécificité des établissements en assurant une égalité de traitement des élèves La politique de modernisation des équipements dans le secteur des Technologies de l Informatique et de la Communication (TICE) Dans le cadre de sa politique d équipement des lycées, la Région Île-de-France a fait du développement des technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement (TICE) une priorité. Nous assistons à une généralisation progressive de leur utilisation dans tous les champs disciplinaires, du fait de leur introduction dans les programmes comme dans les épreuves et l organisation matérielle des examens. A ce titre, elle investit chaque année pour : la mise en réseau interne des établissements et leur raccordement internet ; la fourniture et l installation des postes informatiques et de leurs périphériques, la pose des tableaux numériques (TNI) et vidéoprojecteurs interactifs (VPI) ainsi que la création et la rénovation d espaces multimédia ; l équipement des surfaces nouvelles et assure également le renouvellement, l adaptation aux évolutions technologiques et la réponse aux besoins pédagogiques (ouvertures de sections, rénovations de diplômes) La poursuite d achat d équipements sur marchés Région Pour équiper les lycées, la Région achète elle-même une partie des équipements qu elle met à disposition des établissements (gestion directe) ou attribue des dotations financières aux lycées qui procèdent alors à l acquisition des matériels. La fourniture des équipements a été, en 2012, réalisée à hauteur de 46 M sur la base de 39 M en gestion directe et de 7 M en dotation exceptionnelle. Cette gestion directe de l équipement par le biais de marchés offre un double avantage : - sur le plan financier : s agissant d un investissement régional, la collectivité récupère la TVA. Par ailleurs, en regroupant les achats sur l ensemble des lycées, les appels d offres lancés par la Région portent sur des grosses quantités de matériels (par exemple près de ordinateurs par an) et permettent de bénéficier de prix très compétitifs. - sur la qualité des produits : les marchés régionaux garantissent pour les établissements des matériels de fonctionnalité et de qualité homogènes. Les conditions d enseignement peuvent être assurées sur des bases identiques. Enfin, les marchés régionaux offrent des prestations de service globales (livraison, mise en service, garantie sur plusieurs années). Près de 40 marchés ont été mis en place ou sont à renouveler pour la mise à disposition d équipements. Ces marchés concernent en priorité les besoins les plus récurrents des établissements : - tous les mobiliers de salles de classes de laboratoires (paillasses) et d ateliers (établis), de demi-pension, d internat, les bureaux de l administration,

5 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 5 RAPPORT N CP les équipements favorisant l usage des TICE : les ordinateurs et imprimantes, l électronique de réseaux informatiques (serveurs), le matériel audiovisuel (vidéo projecteurs), les salles multimédia, les tableaux numériques interactifs - une partie des équipements pédagogiques : matériel de mesure pour les laboratoires de sciences, équipements sportifs Les marchés sont des marchés pluriannuels à bons de commande, permettant la mise à disposition rapide des matériels dans les lycées. La Région reste propriétaire des équipements qu elle livre aux établissements. La grande diversité des formations et donc des équipements pédagogiques présents dans les lycées d Île-de-France, en particulier les lycées professionnels, conduit également la Région à délivrer des participations financières aux établissements. Les marchés actuels ne couvrent pas l ensemble des besoins, notamment dans le domaine des systèmes pédagogiques, des machinesoutils bois et métal et des filières énergétiques Achat éco-responsable et cycle de vie des équipements L assemblée régionale s est engagée à faire de l Île-de-France la 1 ère Éco-région d Europe. La Région y contribue en partie au travers de ses marchés d équipements des lycées en y introduisant une démarche d achat éco-responsable. Ainsi, il est exigé dans l ensemble des marchés de fourniture de mobiliers l utilisation des matériaux bois issus de forêts gérées durablement. Les marchés de fourniture de matériel informatique, de réseau, d équipements audiovisuels intègrent, eux, une prestation de reprise des matériels et de valorisation des Déchets des Equipements Electriques et Electroniques (DEEE). Pour faire suite à l étude menée en 2007 (délibération n CP ) sur la gestion des déchets dans les lycées de la Région Ile de France, la Région a lancé en 2008 un marché, sur 3 ans, de collecte et de traitement de ces DEEE afin de déstocker les matériels des lycées mis sur le marché avant 2005 et mène une réflexion avec les éco-organismes sur la collecte et le traitement des autres déchets. Lors de la première campagne de déstockage des DEEE en 2008, près de 600 tonnes de déchets électroniques avaient été collectées et recyclées dans 300 lycées et au vu des tonnages récupérés dans les EPLE les 2 années suivantes, il a été décidé de renouveler ce marché de collecte et de traitement des DEEE en 2011 pour 3 ans. Entre 2008 et 2012, plus de 90% des lycées ont participé à cette opération et tonnes de DEEE ont été collectées dans les établissements, avec 357 tonnes en 2012, soit en moyenne 1,2 tonne par lycée Prendre en compte la spécificité des établissements en assurant l égalité de traitement pour les élèves répartis sur tout le territoire régional Au contact des réalités du terrain, l établissement, cellule de base de l appareil de formation, est un lieu privilégié d expression des besoins. Ceci vaut, bien sûr, pour l équipement, mais l expérience montre (tant aux services régionaux qu aux rectorats) que la formulation des besoins, à situation comparable, varie énormément d un établissement à l autre. S en tenir aux seules demandes des lycées créerait donc rapidement une forte inégalité entre les jeunes. Au demeurant, si les lois de décentralisation ont institué les lycées en établissements publics locaux d enseignement (EPLE), elles ont maintenu l unicité des programmes et donc des équipements nécessaires pour leur assimilation par les élèves. Pour atteindre ce double objectif, la politique régionale se fonde : sur la réponse aux demandes formulées par les lycées par le canal de l EXTRANET-LYCÉES. C est le cas pour les «priorités» affichées par les proviseurs dans leurs demandes, les

6 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 6 RAPPORT N CP participations permettant l accueil des nouvelles sections ouvertes (les «mesures de rentrée»), le rééquipement des locaux rénovés, et certains compléments ou renouvellements d équipements. sur des politiques régionales, construites en concertation avec les pédagogues (DAET, conseillers TICE). La plupart de ces politiques sont mises en place sur la base de propositions de groupes de travail (inspecteurs et chefs de travaux pour les équipements pédagogiques, proviseurs et intendants pour les équipements généraux). 2. RÉCAPITULATIF DES MESURES ENGAGÉES POUR 2013 Le montant des dotations engagées aux lycées, pour l année 2013 est de , que l on complète par le montant des marchés d équipements qui devraient être attribués : pour le marché de matériel de mesure ; pour le marché de matériels d entretien ; pour le marché ENT pour le Très Haut Débit de la Seine et Marne pour le CPRD de la Seine et Marne pour le maintien opérationnel des salles multimédias des lycées Qui fait un montant total de Une somme complémentaire de est également engagée sur le budget 2013 afin de collecter et de traiter les déchets d activités des établissements publics locaux d enseignement de la Région Île-de-France. Par ailleurs en raison de la très forte demande des lycées pour constituer, étendre ou moderniser leurs réseaux informatiques sont engagés afin de poursuivre la réalisation des études d activation de ces réseaux. 3. LE PRÉSENT RAPPORT Au titre du présent rapport il est proposé d affecter pour les opérations d équipement. Une participation financière au développement de SOFA d un montant de est également inscrit dans ce rapport. 3.1 LA POLITIQUE DE MODERNISATION DES EQUIPEMENTS DANS LE SECTEUR DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION Il s agit des opérations suivantes : La politique de renouvellement des imprimantes. La politique de renouvellement du parc informatique concerne également les imprimantes. Cellesci sont attribuées, soit en réponse aux besoins formulés par les lycées lors des campagnes de saisie sur l application EXTRANET, soit sur proposition des assistants techniques de la Région lorsqu ils réalisent, dans les établissements, des opérations de diagnostic préalables à l activation des réseaux informatiques. La présente mesure concerne une nouvelle phase de renouvellement des imprimantes, et conduit à un investissement global de financés sur le budget de l année 2013.

7 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 7 RAPPORT N CP Budget 2013 : Lycées publics BUDGET OBJET BUDGET 2013 Matériels pédagogiques Matériels informatiques scolaires Soit un total de : Budget 2013 : CMR BUDGET OBJET BUDGET 2013 Matériels pédagogiques Matériels informatiques scolaires 273 Soit un total de : Tableaux numériques et Vidéoprojecteurs interactifs (TNI et VPI) A côté des ordinateurs et des équipements multimédia (vidéoprojecteurs, salles multimédia) dont l usage se généralise dans les établissements d enseignement, de nouveaux produits numériques sont développés et présentent des usages pédagogiques novateurs. La concertation entre les services de la Région et les représentants TICE des Recteurs permet de repérer ces innovations dont certaines méritent, par leur intérêt pédagogique et par les perspectives qu elles offrent, d être étudiées. Il s agit notamment du Tableau Numérique Interactif et de ses évolutions qui concernent les Vidéoprojecteurs Interactifs. Relié à un ordinateur et à un vidéoprojecteur, le Tableau Numérique Interactif est, pour l enseignant, un outil permettant de présenter à la classe des cours interactifs. Ayant l apparence d un tableau, le TNI a des fonctionnalités qui permettent la diffusion de supports numériques, d enregistrer les cours, de se connecter à internet ou au réseau local de l établissement, et d enrichir les banques de données disponibles. Il peut être associé au Tableau interactif des tablettes numériques qui permettent au professeur ou aux élèves d écrire à distance sur le tableau ou des boîtiers de vote interactifs. Par ailleurs, les évolutions technologiques permettent de relier directement l ordinateur à un Vidéoprojecteur Interactif. Cet équipement dispose d une caméra intégrée permettant d interpréter les gestes de l enseignant, le professeur muni d un stylet peut interagir sur la présentation vidéo. La projection est alors interactive, et il n est plus nécessaire de disposer d une surface dédiée (TNI) ; les tableaux «blancs» équipant la majorité des salles de cours conviennent parfaitement pour cet usage. Au cours des années 2010 et 2011, les campagnes d équipements ont permis d installer 700 TNI chaque année dans l ensemble des EPLE des trois académies. Il est important de pouvoir maintenir opérationnels ces équipements. Toutefois il est également nécessaire de s adapter aux évolutions technologiques en dotant les lycées de Vidéoprojecteurs Interactifs (VPI). Un marché régional a été mis en place afin d assurer une politique pluriannuelle de dotation des lycées en Tableaux Numériques Interactifs et vidéoprojecteurs interactifs. Le marché prévoit la fourniture et la pose des TNI raccordés à des vidéoprojecteurs associés et des VPI. Les ordinateurs qui permettent le pilotage du TNI et des VPI sont fournis par l intermédiaire du marché de matériel informatique. Dans le présent rapport, il est proposé la dotation de 802 vidéoprojecteurs interactifs, ainsi que 48 boitiers de vote.

8 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 8 RAPPORT N CP La présente mesure conduit à un investissement global Budget 2013 : Lycées publics BUDGET OBJET BUDGET 2013 Matériels pédagogiques Matériels informatiques scolaires Soit un total de : Budget 2013 : CMR BUDGET OBJET BUDGET 2013 Matériels pédagogiques Matériels informatiques scolaires Soit un total de : Equipement Audiovisuel Dans le cadre du plan de développement des Technologies de l Information et de la Communication pour l Education (TICE) la Région Île-de-France finance l équipement de matériels audiovisuels au profit des EPLE. Ces matériels, de type aménagement de salle multimédia et appareil photographique, permettent notamment de développer des pratiques pédagogiques plus adaptées aux rythmes et aux besoins des élèves, de renforcer l interactivité des cours en rendant les élèves acteurs de leurs propres apprentissages, d encourager la collaboration entre les élèves et le travail en autonomie,. Au titre de cette mesure d accompagnement en faveur des lycées, la Région prévoie le financement de Budget 2013 : Lycées publics BUDGET OBJET BUDGET 2013 Matériels pédagogiques Participations financières versées aux établissements Soit un total de : LES PRINCIPALES CAMPAGNES D ÉQUIPEMENT EXTRANET Les opérations de construction ou de rénovation des lycées Le présent rapport correspond à l instruction des demandes formulées par les établissements lors de la campagne EXTRANET ouverte à l automne 2012, et complétées lors des rencontres avec les équipes de direction des lycées et les représentants de la Région. Les opérations traitées dans le présent rapport concernent les équipements (principalement mobilier) liés à la rénovation ou la reconstruction de lycées pour lesquels la livraison de locaux est prévue à partir du premier trimestre de l année Il s agit notamment des lycées Richelieu à Rueil Malmaison et Jules Hardouin Mansart à Saint- Cyr-l École ainsi que le lycée agricole de Saint Germain en Laye. Le montant total des dotations relatives aux opérations de rénovation - reconstruction est, pour ce rapport de

9 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 9 RAPPORT N CP Budget 2013 : Lycées publics BUDGET OBJET BUDGET Matériels pédagogiques Dotations financières versées aux établissements Matériels pédagogiques Matériel de bureau et mobilier scolaire Soit un total de : Budget 2013 : CMR BUDGET OBJET BUDGET 2013 Matériels pédagogiques Matériel de bureau et mobilier scolaire Soit un total de : Les mesures de rentrée de septembre 2013 Chaque année, les rectorats transmettent par l intermédiaire de l application informatique SOFA, les décisions concernant les ouvertures et les fermetures de formations pour les lycées d Île-de- France. Cet outil, qui recense l ensemble des projets de rentrée, est mis à jour par chacune des académies. Les lycées concernés par ces projets ont formulé leurs besoins en équipements lors de la campagne EXTRANET à l automne Les dotations qui sont proposées au titre du présent rapport complètent les dotations proposées dans les précédents rapports et concernent les établissements pour lesquels une décision d ouverture de formation est prise tardivement. La mesure représente un investissement de Budget 2013 : Lycées publics BUDGET OBJET BUDGET 2013 Matériels pédagogiques Participations financières versées aux établissements Matériels pédagogiques Matériel de bureau et mobilier scolaire Soit un total de : Campagne de demandes prioritaires émises par les lycées Le dispositif de collecte des demandes d équipement, par le canal d EXTRANET-LYCEES, permet aux établissements de préciser leurs besoins qu ils souhaitent voir satisfaits d une manière prioritaire. Dans le cadre de la campagne de saisie en Complément - Renouvellement, ouverte aux lycées en début d année civile, les Proviseurs ont la possibilité de définir dix priorités parmi leurs demandes d équipements. Ces priorités concernent des équipements à remplacer lorsqu ils sont obsolètes, ou qui complète une formation. Ils portent sur tout type de matériel, hors informatique : mobilier, équipement d entretien pour le lycée, d internat, équipements pédagogiques pour les différentes filières.

10 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 10 RAPPORT N CP Le présent rapport correspond à la poursuite de l instruction de ces demandes. Il concerne : - les équipements fournis par l intermédiaire des marchés de la Région (mobilier, équipements audiovisuels, matériel de sport, matériels de mesure, ) ; - des équipements faisant l objet d une dotation financière aux lycées : matériels pédagogiques (machines, maquettes didactiques, ), matériels d entretien général. La présente mesure conduit à un investissement global de qu il est proposé de financer, compte tenu de la nature des équipements à fournir, de la manière suivante : Budget 2013 : Lycées publics BUDGET OBJET BUDGET 2013 Matériels pédagogiques Dotations financières versées aux établissements Matériels pédagogiques Matériel de bureau et mobilier scolaire Soit un total de : Budget 2013 : CMR BUDGET OBJET BUDGET 2013 Matériels pédagogiques Dotations financières versées aux établissements Matériels pédagogiques Matériel de bureau et mobilier scolaire Soit un total de : Certaines formations font l objet d études particulières de leurs demandes prioritaires, le service Tice Équipement propose ainsi d accompagner les filières suivantes : a) Accompagnement des filières classes préparatoires : En parallèle de la réforme des lycées au niveau baccalauréat et notamment des enseignements des sciences de l ingénieur (SI), le service Equipement propose d accompagner les filières d enseignements supérieurs de types classes préparatoires (MPSI, PCSI, PTSI, BCPST) par des dotations de matériels dans les laboratoires et les ateliers de SI spécifiques. A l examen des demandes prioritaires des lycées il est proposé de financer des équipements dédiés aux travaux pratiques d optique notamment (polarimètres et appareils de Michelson) ainsi que quelques maquettes de niveau supérieur. La présente mesure conduit à un investissement global de qu il est proposé de financer, compte tenu de la nature des équipements à fournir, de la manière suivante :

11 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 11 RAPPORT N CP Budget 2013 : Lycées publics BUDGET OBJET BUDGET 2013 Matériels pédagogiques Dotations financières versées aux établissements Soit un total de : Budget 2013 : CMR BUDGET OBJET BUDGET 2013 Matériels pédagogiques Dotations financières versées aux établissements Soit un total de : b) Accompagnement des filières de l énergétique : Les baccalauréats professionnels TISEC (Technicien en Installation des Systèmes Energétiques et Climatiques),TMSEC (Technicien en Maintenance des Systèmes Energétiques et Climatiques) et TFCA (Technicien Froid et du Conditionnement d Air) ont pour but d enseigner la réalisation d installations thermiques et climatiques en y incluant l implantation des équipements, le raccordement et la mise en service des matériels ainsi que la mise en place de dispositifs électriques ou de régulation ainsi que leur maintenance. Les domaines d intervention du technicien sont, sur tous les types de locaux (individuels, collectifs, et industriels) : les installations sanitaires (eau chaude sanitaire, distribution de fluides, évacuation ) ; les installations thermiques (production de chaleur à partir de tous types d énergie y compris renouvelable, distribution de la chaleur, émission de la chaleur ) ; la climatisation. Suite a l évolution technologique des matériels il a été proposé, en 2012, par le service Equipement une mise à niveau des équipements des établissements, afin de garantir une égalité de moyens sur l ensemble du territoire régional à hauteur de Pour l année 2013, un complément a été étudié prenant en compte les besoins des établissements nécessitant un renouvellement de leurs matériels (examen des priorités) et les établissements ouvrant de nouvelles sections (Mesure de Rentrée). Les équipements qui permettent les expérimentations et les études en situations concrètes, de type maquette didactique (chaudière fuel et gaz, plancher chauffant, centrale de traitement d air, outillage de maintenance des machines) ne figurant pas sur les marchés de la Région, ils font l objet d une dotation financière aux établissements. La présente mesure conduit à un investissement global de qu il est proposé de financer, compte tenu de la nature des équipements à fournir, de la manière suivante : Budget 2013 : Lycées publics BUDGET OBJET BUDGET 2013 Matériels pédagogiques Dotations financières versées aux établissements Soit un total de :

12 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 12 RAPPORT N CP c) Accompagnement de la filière Bac Pro MEI (Maintenance des Equipements Industriels) : Afin d anticiper la réforme du BTS MI qui entrera en application à la rentrée scolaire de septembre 2014, il est proposé de faire un effort de financement sur les demandes prioritaires des lycées liées au bac Professionnel MEI. Les demandes initiales flèchent des systèmes industriels coûteux, existants dans l industrie, pour démontage/remontage et maintenance des parties opératives (électronique, mécanique, hydraulique), mais sur lesquels n est possible l intervention que d un binôme (ou trinôme) d élèves à la fois. Dans un but de multiplier les postes de travail des élèves, il est proposé de financer des sous systèmes, indépendants entre eux, qui ne modélisent qu une partie des matériels entiers et permettent ainsi de paralléliser les séances de travaux pratiques en atelier. Il est ainsi proposé de financer deux sous-systèmes par établissement pour un coût moyen de La présente mesure conduit à un investissement global de qu il est proposé de financer, compte tenu de la nature des équipements à fournir, de la manière suivante : Budget 2013 : Lycées publics BUDGET OBJET BUDGET 2013 Matériels pédagogiques Dotations financières versées aux établissements Soit un total de : d) Accompagnement de la filière Métier du pressing et de la blanchisserie : Par arrêté du 5 décembre 2012 ; le ministère de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie, a interdit l usage à partir du 1 ier mars 2013, du perchloroéthylène (classé comme cancérigène) dans les machines de nettoyage à sec utilisé dans les métiers du pressing. Incluant une obligation de mise en conformité des équipements devant avoir lieu à échéance de Afin d anticiper sur cette réglementation, il est proposé le renouvellement de deux machines de nettoyage à sec présent dans les lycées. En ajout, il a été étudié les demandes de renouvellement de matériels divers utilisé dans cette formation (type poste de repassage). La présente mesure conduit à un investissement global de qu il est proposé de financer, compte tenu de la nature des équipements à fournir, de la manière suivante : Budget 2013 : Lycées publics BUDGET OBJET BUDGET 2013 Matériels pédagogiques Dotations financières versées aux établissements Soit un total de :

13 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 13 RAPPORT N CP e) Renouvellement de matériels dans les cuisines pédagogiques : Certaines cuisines d application et aménagements attenants nécessitent des investissements afin de garantir un fonctionnement aux enseignements des filières de l hôtellerie. Il est proposé de financer le renouvellement d une cuisine complète au lycée Theodore Monod à Antony, ainsi que le bar d application du lycée Château des Coudraies à Etiolles. Ces opérations, nécessitant une coordination avec les services de la construction et de la maintenance, conduisent à un investissement global de qu il est proposé de financer, compte tenu de la nature des équipements à fournir, de la manière suivante : Budget 2013 : Lycées publics BUDGET OBJET BUDGET 2013 Matériels pédagogiques Dotations financières versées aux établissements Soit un total de : f) Accompagnement des filières Électrotechnique : Un examen des équipements des filières électrotechniques, a permis de faire remonter des besoins de type maquettes (banc d asservissement et banc moteur) et outillage. La présente mesure conduit à un investissement global de qu il est proposé de financer, compte tenu de la nature des équipements à fournir, de la manière suivante : Budget 2013 : Lycées publics BUDGET OBJET BUDGET 2013 Matériels pédagogiques Dotations financières versées aux établissements Soit un total de : g) Accompagnement des filières de l Automobile : Le premier axe d étude est le remplacement de matériels nécessitant un renouvellement dû à des conditions de sécurité et de recyclage non remplies, (pont de levage et bac de rétention des huiles). Il s agit ensuite de renouveler des équipements obsolètes, ne répondant plus aux standards automobiles actuels. La présente mesure conduit à un investissement global de qu il est proposé de financer, compte tenu de la nature des équipements à fournir, de la manière suivante : Budget 2013 : Lycées publics BUDGET OBJET BUDGET 2013 Matériels pédagogiques Dotations financières versées aux établissements Soit un total de :

14 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 14 RAPPORT N CP Complément / renouvellement hors priorités Tous les lycées d Île-de-France ont la possibilité de faire remonter leurs besoins en équipements de natures diverses lors de la campagne de complément ou renouvellement qui leur est ouverte sur le site EXTRANET en début d année civile. En dehors des priorités, les lycées font également remonter des demandes (sur EXTRANET, par courrier, ou lors des rencontres sur site). Les dotations correspondant aux besoins urgents formulés ainsi sont proposées dans l opération «Renouvellement et complément en mobilier et équipement général». Cette mesure permet de financer des projets d'équipements pédagogiques (machines outils, systèmes pédagogiques, matériels de mesure) ainsi que des équipements de cuisine, d entretien des locaux et divers mobiliers. Il est notamment proposé le renouvellement du mobilier de deux CDI et la création d une salle de musculation. Le montant de l opération est de Budget 2013 : Lycées publics BUDGET OBJET BUDGET 2013 Matériels pédagogiques Dotations financières versées aux établissements Matériels pédagogiques Matériel de bureau et mobilier scolaire Matériels pédagogiques Matériels informatiques scolaires Soit un total de : Matériel de reprographie Les demandes d équipement des lycées, effectuées au cours des campagnes de saisies des dernières années, ont fait ressortir un besoin particulier en matériels de reprographie. Une partie du parc actuel existant nécessite d être renouvelé. Le groupe de travail associant les services de la Région, et des représentants des Proviseurs et des Intendants a confirmé la nécessité de faire un effort particulier sur le renouvellement de matériel de reprographie. Les modèles proposés aux établissements sont principalement des photocopieurs noir et blanc, dans les gammes suivantes : des photocopieurs, 20 copies par minute environ, pour l espace documentation du Centre de Documentation et d Information. des photocopieurs 40 copies par minute environ, pour les besoins de l administration. des photocopieurs 60 copies par minute environ, pour la salle des professeurs. Des modèles couleurs peuvent être attribués pour répondre à des besoins pédagogiques particuliers (filières arts graphiques, ). Les dotations sont attribuées aux établissements qui ont exprimé une demande au travers des dix priorités lors de la campagne EXTRANET LYCEE de début d année, ainsi qu à des besoins urgents. La présente mesure conduit à un investissement global

15 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 15 RAPPORT N CP Budget 2013 : Lycées publics BUDGET OBJET BUDGET 2013 Matériels pédagogiques Matériel de bureau et mobilier scolaire Soit un total de : Budget 2013 : CMR BUDGET OBJET BUDGET 2013 Matériels pédagogiques Matériel de bureau et mobilier scolaire Soit un total de : Expérimentations Assistées par Ordinateurs (EXAO) pour les sciences en enseignement général La comparaison avec de nombreux pays étrangers fait apparaître la France comme un pays en pointe en ce qui concerne l enseignement expérimental de la physique, de la chimie et des sciences de la vie et de la terre. En effet, les constructeurs de matériel didactique proposent des composants, montages, systèmes, maquettes et autres logiciels, sûrs, modernes et performants. Il est aujourd'hui important de proposer aux jeunes un enseignement qui leur apporte la connaissance et la compréhension des concepts élémentaires qui régissent les produits de leur environnement. Dans cette optique, il convient également que «l'enseignement dispensé soit attractif et valorisant pour susciter des orientations vers les sections scientifiques et technologiques». Il s agit donc pour la Région de participer à cet effort de modernisation et de valorisation de l'enseignement des sciences. Concrètement, il est possible de classer en deux groupes les différents types d activités expérimentales en sciences : les expériences collectives qui sont réalisées en classe entière, le plus souvent par le professeur et qui sont encore appelées expériences de cours, et les activités expérimentales réalisées par les élèves, généralement par binômes, en groupe à effectif réduit (TP, TP/cours, Classe- Laboratoire). Ce type d enseignement met fortement l accent sur la formation au raisonnement scientifique, à la méthode expérimentale, et sur le recours aux objets, aux manipulations, aux expérimentations qui permettent de l exercer dans le cadre des problèmes scientifiques qui fondent les sujets et orientent les démarches. S agissant de soutenir une démarche pédagogique nouvelle, il est apparu indispensable de mettre en place un groupe de réflexion composé de membres des corps d inspection spécialisés, des rectorats et de la Région. Conformément à ces études, il est proposé de répondre aux besoins des établissements en attribuant d une part des ordinateurs et des imprimantes, d autre part du matériel d expérimentation aux lycées dont la liste suit. Il s agit là d une action de grande ampleur, grâce à cette politique, tous les lycées d Île-de-France disposeront au moins de deux salles équipées pour l EXAO, une pour les sciences

16 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 16 RAPPORT N CP de la vie et de la terre (SVT), l autre pour la physique-chimie. Les établissements les plus importants auront, évidemment, un équipement adapté (jusqu à 5 salles équipées). La mise en œuvre de cette politique a déjà conduit à des déploiements très importants de matériels (ordinateurs, imprimantes, etc.) à la fin de l année 2001 et au début En complément des mesures déjà mises en place, et au vu des évolutions pédagogiques, il est proposé de doter les établissements dont les dossiers ont été validés par les inspecteurs de l éducation nationale : La présente mesure répond aux demandes formulées par les établissements parmi leurs 10 priorités. Les équipements proposés, en dehors du matériel informatique, sont des modules de mesures et des interfaces mesure/informatique. Du fait de la disparité et l incompatibilité des équipements installés, la majorité des dotations (hors informatique) est réalisée par l intermédiaire de dotations financières versées aux lycées. La mesure conduit à un investissement global de qu il est proposé de financer sur le budget de l année Budget 2013 : Lycées publics BUDGET OBJET BUDGET 2013 Matériels pédagogiques Dotations financières versées aux établissements Soit un total de : Budget 2013 : CMR BUDGET OBJET BUDGET 2013 Matériels pédagogiques Dotations financières versées aux établissements Soit un total de : Priorités matériels d entretien extérieur et intérieur Le dispositif de collecte des demandes d équipement, par le canal d EXTRANET-LYCEES, permet aux établissements de préciser leurs besoins en équipement de matériel d entretien (couloirs de circulation, espaces verts, locaux pédagogiques, ) qu ils souhaitent voir satisfaits d une manière prioritaire. Dans le cadre des campagnes de saisies en Complément Renouvellement et de Rénovation des locaux, ouvertes aux lycées en début d année civile, les Proviseurs ont la possibilité d exprimer leurs demandes d équipements dans lesquelles figurent des besoins en matériel d entretien. Ces priorités «matériels d entretien» concernent des équipements à remplacer lorsqu ils sont obsolètes, ou à compléter pour les établissements qui en sont dépourvus. Elles portent uniquement sur du matériel de nettoyage et d entretien : autolaveuse, monobrosse, tondeuse, aspirateur divers,... La présente mesure conduit à un investissement global de qu il est proposé de financer, compte tenu de la nature des équipements à fournir, de la manière suivante :

17 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 17 RAPPORT N CP Budget 2013 : Lycées publics BUDGET OBJET BUDGET Matériels pédagogiques Dotations financières versées aux établissements Matériels pédagogiques Matériel de bureau et mobilier scolaire Soit un total de : LA MISE EN ŒUVRE DES POLITIQUES RÉGIONALES D ÉQUIPEMENT LIÉES AUX RÉNOVATIONS DE DIPLOMES La Politique Régionale : BAC PRO ASSP La création du baccalauréat professionnel ASSP «Accompagnement soins et services à la personne», en remplacement du BEP CSS, s inscrit dans la rénovation de la voie professionnelle dont l objectif principal est l élévation du niveau de qualification. Cette formation va permettre aux élèves souhaitant s engager dans le secteur des soins et de l aide à la personne d acquérir les compétences de niveau IV nécessaires à l exercice des différentes activités recensées par les professionnels acteurs de ces domaines, lors des travaux de la XXème commission professionnelle consultative. Suite à l accompagnement de la partie professionnelle, financé en mars 2012 : Le passage du BEP au Bac Professionnel entraine des modifications du programme d enseignement scientifique, avec des champs de programme totalement nouveaux ; chaque thème est décliné en modules sous forme de questions pour favoriser cette démarche d investigation, sur les champs tels que l acoustique et l optique. Les élèves sont évalués en CCF (Contrôle en cours de formation) et ceux-ci doivent mettre en œuvre un protocole expérimental et réaliser des mesures expérimentales pour leur permettre de vérifier les hypothèses émises. Il est proposé d équiper uniquement les lycées de type tertiaire du matériel nécessaire, en considérant que les lycées de type industriel pourront profiter des plateaux de sciences et équipements déjà existant. Une somme de est prévue pour chaque établissement pour répondre aux nouveaux champs (optique, acoustique et chromatographie). Seuls les établissements versaillais sont concernés par des dotations sur le présent rapport, soit 27 établissements. Elle représente un investissement de Budget 2013 : Lycées publics BUDGET OBJET BUDGET 2013 Matériels pédagogiques Participations financières versées aux établissements Soit un total de :

18 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 18 RAPPORT N CP La politique régionale Filière Scientifique La réforme du lycée rééquilibre les voies générale et technologique et les séries à l'intérieur de chaque voie. Elle permet aux élèves de se spécialiser plus progressivement, pour préparer leur projet d'orientation de manière réfléchie et les accompagner dans leurs parcours scolaire sans les enfermer dans des choix irréversibles. Cette nouvelle organisation permet des réorientations plus faciles d'une série à l'autre. Les élèves peuvent suivre des stages passerelles pour effectuer une remise à niveau dans les disciplines spécifiques de la série vers laquelle ils souhaitent se diriger. La réforme, qui est appliquée depuis la rentrée 2010, a impacté la terminale à la rentrée En seconde, il s'agit de donner une culture commune à tous les élèves et de leur permettre de tester leurs goûts et leurs aptitudes pour des études littéraires, économiques, scientifiques ou technologiques. En première, une large place est faite aux mathématiques et aux sciences expérimentales : physique-chimie et sciences de la vie et de la Terre. En terminale, la vocation scientifique de cette série prend tout son sens : les enseignements scientifiques représentent 2/3 du total des enseignements, contre 43 % actuellement. Un enseignement de spécialité d'"informatique et sciences du numérique" s'ajoute aux spécialisations en physique-chimie, mathématiques et sciences de la vie et de la Terre et sciences de l'ingénieur. Ces spécialisations sont renforcées dans la perspective d études supérieures avec l apparition de nouveaux travaux pratiques pour la spécialité physique-chimie en terminale. Sur la base du nouveau guide d équipements le groupe de travail a conclu à un investissement, sur trois ans, de par année par établissement sans CPGE : (Classe Préparatoire Grandes Ecoles) et de par année par établissement avec CPGE. Suite à la première tranche en 2012 ; il a été proposé de poursuivre l accompagnement en 2013 (commission permanente du 30 mai), par les équipements suivants : - Six dispositifs de transmission par fibre optique, six sonomètres interfaçables et une caméra thermique infrarouge pour la physique-chimie - Cinq caméras oculaires pour les sciences et vie de la terre - Deux maquettes didactiques avec leurs matériels de mesures pour les sciences de l ingénieur Il est proposé de plus un complément pour accompagner l option ISN (Informatique et Sciences du Numérique) de seconde par un montant de 350 par établissement, et de compléter par des enveloppes de en physique Chimie et de en Sciences de l Ingénieur. Ces équipements ne figurant pas sur les marchés de la Région, ils font l objet d une dotation financière aux établissements. Le nombre d établissements concernés se réparti de la manière suivante : Créteil : 107 établissements Paris : 46 établissements Versailles : 126 établissements La présente mesure représente, pour un investissement de qu il est proposé de financer sur le budget de l année 2013.

19 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 19 RAPPORT N CP Budget 2013 : Lycées publics BUDGET OBJET BUDGET 2013 Matériels pédagogiques Participations financières versées aux établissements Soit un total de : Budget 2013 : CMR BUDGET OBJET BUDGET 2013 Matériels pédagogiques Dotations financières versées aux établissements Soit un total de : Bac Pro Gestion Administrative La réforme du bac Pro GA résulte de la fusion des Bac Pro Comptabilité et Secrétariat. La mise en application de cette réforme a été programmée pour la rentrée de septembre Cette formation cible la formation d employés polyvalents travaillant dans des petites entreprises. Les besoins nouveaux de formation concernent le travail collaboratif, la simulation d entreprises, la simulation de l environnement de travail dans le domaine du secrétariat et de la comptabilité. Les classes ont de 24 à 30 élèves travaillant en dédoublement. Les besoins d équipement sont : - aménagement mobilier des salles qui doivent ressembler à un environnement professionnel, - des besoins nouveaux en équipement informatique, Le nombre d établissements concernés se réparti de la manière suivante : Créteil : 57 établissements Paris : 7 établissements Versailles : 61 établissements La dotation en matériel informatique comprend par salle : - Un PC multimédia par salle pour héberger tout ou partie des logiciels pédagogiques pour fin Une imprimante La dotation qui est proposée au titre du présent rapport complète la dotation de l année dernière d une imprimante pour la seconde salle. Le montant global de cette mesure pour 2013 est de Budget 2013 : Lycées publics BUDGET OBJET BUDGET 2013 Matériels pédagogiques Matériels informatiques scolaires Soit un total de :

20 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 20 RAPPORT N CP Budget 2013 : CMR BUDGET OBJET BUDGET 2013 Matériels pédagogiques Matériels informatiques scolaires 325 Soit un total de : Formation aux Préventions des risques Pour Le Travail en Hauteur Il a été procédé à la création d'un groupe de travail Etat/Région suite à la parution, le 8 novembre 2012, d'un arrêté du ministère de l'education Nationale relatif aux diplômes professionnels relevant des dispositions du code du travail relatives à l'utilisation des équipements de travail mis à disposition pour des travaux temporaires en hauteur. Cet arrêté impose l'obtention d'une attestation de formation à la date d inscription à l'examen selon le cadre règlementaire paru au Bulletin Officiel. La liste de diplômes amenés progressivement à être soumis à obligation de formation est la suivante : - Mention Complémentaire à la session d'examen Technicien en énergies renouvelables - Option A : énergie électrique - Technicien en énergies renouvelables - Option B : énergie thermique - Zinguerie - Peinture décoration - CAP+BEP+BP à la session Constructeur en ouvrages d'art - Tailleur de pierre - Marbrier du bâtiment et de la décoration - Maçon - Couvreur - Constructeur en béton armé du bâtiment - Peintre applicateur de revêtement - Constructeur d'ouvrages du bâtiment en aluminium, verre et matériaux de synthèse - Serrurier métallier - Bac Pro à la session Réalisation du gros œuvre - Réalisation d'ouvrages du bâtiment en aluminium, verre et matériaux de synthèse - Réalisation d'ouvrages de métallerie du bâtiment - Aménagements finition - Travaux publics - Technicien du bâtiment : Organisation et réalisation du gros œuvre (formation soumise à formation obligatoire depuis 2007) - Intervention sur le patrimoine bâti (formation soumise à formation obligatoire depuis 2007) La formation dispensée par des personnels Education Nationale prévoit un volet théorique et un volet pratique (avec 3 niveaux de qualification) visant à savoir mettre en œuvre différents dispositifs d'échafaudages utilisés par les corps de métier visés ci dessus.

21 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 21 RAPPORT N CP Le panel de ces matériels a été défini par le groupe de travail, à savoir : échafaudage façadier, échafaudage multidirectionnel, échafaudage roulant, plateforme individuelle roulante, plateforme individuelle roulante légère, échelle, tour d'étaiement, tréteaux de maçon. Le coût total d'acquisition de ces différents matériels est estimé à environ T.T.C par centre. Cette nouvelle réglementation concernera à terme environ 1991 élèves répartis sur 38 lycées d'îlede-france. Pour dispenser cette formation, le groupe de travail à opté pour la création de "centres ressources" installés dans 10 lycées sélectionnés pour leur situation géographique et leur capacité d'accueil tant au niveau pédagogique que logistique. Le coût total induit pour la création de ces 10 centres ressources nécessiterait donc un budget de T.T.C. Une première phase de déploiement avec la création de 5 centres à été votée à la commission permanente du 11 juillet dernier. Il est proposé au vote de cette commission permanente, une mesure complémentaire représentant un budget de destinée au : - Complément de matériel pour les 5 établissements de la première phase. - Mettre en œuvre le déploiement de la seconde phase pour les cinq établissements restants : Académie de Créteil : Samuel Champlain à Chennevières sur Marne (94) Adolphe Chérioux à Vitry sur Seine (94) Les Pannevelles à Provins (77) Académie de Versailles : Jean-Pierre Timbaud à Brétigny sur Orge (91) Viollet le Duc à Villiers Saint Frédérique (78) Budget 2013 : Lycées publics BUDGET OBJET BUDGET 2013 Matériels pédagogiques Dotations financières versées aux établissements Soit un total de : La politique régionale bac pro Hygiène Propreté Stérilisation La création du bac Pro HPS (ainsi que le Bac Pro GPPE Gestion des Pollutions et Protection de l Environnement) résulte de l évolution du Bac Pro Hygiène Environnement ouvert il y a une quinzaine d années. La mise en application de cette réforme est programmée pour la rentrée de septembre 2013 et concerne les activités ci-dessous : Référentiel des activités professionnelles Définition de l emploi - chef de chantier ou chef d équipe ou chef de site dans les secteurs de la propreté et/ou de l hygiène

22 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 22 RAPPORT N CP agent qualifié en service de stérilisation ou en entreprise de stérilisation - agent qualifié ou chef d équipe en salles propres et environnements maîtrisés Secteurs professionnels locaux commerciaux, administratifs, industriels, sportifs, culturels, transports collectifs collectivités établissements de soins, médico-sociaux, laboratoires, cliniques vétérinaires entreprises à contraintes de contaminations particulaires, biologiques ou chimiques : industries agroalimentaires, pharmaceutiques, cosmétiques, optiques, micro-électroniques, spatiales... entreprises de stérilisation et services assurant la stérilisation dans les établissements de soins Fonctions organisation des interventions élaboration et/ou mise en œuvre des procédures et modes opératoires conduite d une équipe gestion des opérations de maintenance communication en situation professionnelle Les besoins nouveaux de formation concernent les techniques appliquées aux opérations de d hygiène et de propreté, les techniques appliquées aux opérations de stérilisation, la gestion des déchets, l étude des matériaux. Ces techniques se composent d activités pratiques réalisées dans un environnement (locaux, matériels ). Les besoins d équipement sont : - l aménagement mobilier et matériel des salles qui doivent ressembler à un environnement professionnel, - des besoins nouveaux en équipement informatique Aménagement mobilier des salles : - Les salles doivent ressembler à un environnement professionnel. Du mobilier informatique, des étagères, des casiers, plans de travail seront nécessaires. Equipements en matériels des salles : - Outre les petits matériels, un certain nombre d équipements techniques sont nécessaires, à savoir : des mono-brosses, aspirateurs, auto-laveuses, lave linge et sèche linge, cuve à ultrasons, laveur désinfecteur, stérilisateur, osmoseur, compresseurs d air, thermo-soudeuse, étiqueteuse, dispositifs médicaux (ustensiles). Equipements informatique des salles : - 8 postes informatiques et logiciels professionnels pour la salle de technologie, 4 à 5 postes informatiques avec claviers bio-nettoyables pour la salle de stérilisation. Le nombre d établissements concernés se réparti de la manière suivante : Créteil : 2 établissements Paris : 1 établissement Versailles : 3 établissements Suite au travail mené avec les corps d inspection, il est proposé le financement des équipements nécessaire au champ Stérilisation. Un premier financement de pour 5 des 6 établissements concernés a été voté à la commission permanente du 11 juillet dernier. Il est proposé au vote de cette commission permanente, une mesure complémentaire représentant un budget de destinée au :

DEUXIÈME RAPPORT DE L ANNÉE 2014

DEUXIÈME RAPPORT DE L ANNÉE 2014 Rapport pour la commission permanente du conseil régional AVRIL 2014 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france ÉQUIPEMENTS PÉDAGOGIQUES DANS LES EPLE ES POLITIQUES RÉGIONALES

Plus en détail

fiches de synthèse des situations d évaluation 2013-2014

fiches de synthèse des situations d évaluation 2013-2014 Collection en cours de formation en baccalaur at professionnel fiches de synthèse des situations d évaluation 2013-2014 Repère à l attention des établissements de la voie professionnelle Repères pédagogiquescontrôle

Plus en détail

MODALITES DE CERTIFICATION DE LA PSE pour la session 2016

MODALITES DE CERTIFICATION DE LA PSE pour la session 2016 MODALITES DE CERTIFICATION DE LA PSE pour la session 2016 1. L épreuve de PSE au baccalauréat professionnel : 1.1. Les modifications : BO n 30 du 23 juillet 2015 À partir de la session 2016, l épreuve

Plus en détail

APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE

APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE I. Public cible de l appel à projets Un appel à projets est

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

ADMISSION POSTBAC BILAN DE LA SESSION 2014

ADMISSION POSTBAC BILAN DE LA SESSION 2014 Service Académique d Information et d Orientation, 2014 ADMISSION POSTBAC BILAN DE LA SESSION 2014 Le bilan de la procédure APB 2014 peut être décliné selon les constats suivants : Progression de l inscription

Plus en détail

LE MINISTRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE

LE MINISTRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE DIRECTION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE Service des enseignements et des formations Arrêté du 30 juin 2008 relatif aux diplômes professionnels relevant de l obligation

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2011 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france SCHEMA DES FORMATIONS TOUT AU LONG DE LA VIE,

Plus en détail

DELIBERATION N CP 14-059 DU 30 JANVIER 2014

DELIBERATION N CP 14-059 DU 30 JANVIER 2014 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 1 CP 14-059 DELIBERATION N CP 14-059 DU 30 JANVIER 2014 AUTORISATION DONNÉE AU PRÉSIDENT DU CONSEIL RÉGIONAL A SIGNER LES AVENANTS SUIVANTS : - AVENANT N 1 AU MARCHE N

Plus en détail

Institut Automobile du Mans

Institut Automobile du Mans Dossier de presse Institut Automobile du Mans Le 24 février 2005 Sommaire : P2. Communiqué de synthèse P3. L institut IAM un projet pour développer les formations et l innovation de la filière automobile

Plus en détail

Après un Bac technologique STI Energie et environnement

Après un Bac technologique STI Energie et environnement Après un Bac technologique STI Energie et environnement Après le bac STI Filières SÉLECTIVES À L ENTRÉE IUT STS CPGE bulletins de première admission sur dossier notes des épreuves anticipées de français

Plus en détail

LISTE DES BAC PRO ET NIVEAU V EN COHÉRENCE

LISTE DES BAC PRO ET NIVEAU V EN COHÉRENCE Service Académique de l Inspection de l Apprentissage BAC PRO PRÉPARÉ BAC PRO Aéronautique - Option Mécanicien, Systèmes-Cellule BAC PRO Aéronautique - Option Mécanicien, Systèmes avionique BAC PRO Agroéquipement

Plus en détail

DES TABLETTES TACTILES DANS LES LYCÉES

DES TABLETTES TACTILES DANS LES LYCÉES LA RÉUNION, TERRE D AVENIR PLAN ORDINATEUR PORTABLE POP DES TABLETTES TACTILES DANS LES LYCÉES DOSSIER DE PRESSE 05 MAI 2014 POINT D ÉTAPE AU LYCÉE DE BRAS FUSIL 1 Sommaire LE DISPOSITIF D ÉGALITÉ DES

Plus en détail

Après un Bac technologique STI Systèmes d information et numérique

Après un Bac technologique STI Systèmes d information et numérique Après un Bac technologique STI Systèmes d information et numérique Après le bac STI Filières SÉLECTIVES À L ENTRÉE IUT STS CPGE bulletins de première admission sur dossier notes des épreuves anticipées

Plus en détail

Atelier Prospectif «Chimie Matériaux et Recyclage» Réunion 2

Atelier Prospectif «Chimie Matériaux et Recyclage» Réunion 2 Atelier Prospectif «Chimie Matériaux et Recyclage» Réunion 2 Contexte de l offre de formation professionnelle initiale Tourcoing le 09 avril 2015 Offre de formation professionnelle initiale La politique

Plus en détail

Former à un métier - Éduquer à la vie

Former à un métier - Éduquer à la vie P.I.M. (PARCOURS D INITIATION AUX METIERS) La P.I.M. est une classe de découverte des métiers qui s adresse à des jeunes qui ont minimum 15 ans (élèves de 6 ème, 5 ème ) et qui n ont pas l âge d intégrer

Plus en détail

II Les évolutions des formations et les diplômes

II Les évolutions des formations et les diplômes II Les évolutions des formations et les diplômes II 1 - Les évolutions Les diplômes de ce GFE relèvent des : 2 ème CPC Industries extractives et matériaux de construction qui organise les diplômes de la

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2015

Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2015 Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2015 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france HABILITATION DU PRESIDENT DU CONSEIL REGIONAL A LANCER

Plus en détail

Types de travaux pour chaque risque en référence au code du travail

Types de travaux pour chaque risque en référence au code du travail DÉROGATIONS POSSIBLES AUX TRAVAUX INTERDITS AUX MINEURS ECONOMIE GESTION / SCIENCES BIOLOGIQUES ET SOCIALES Types de travaux pour chaque risque en référence au code du travail Article 153-17 : Préparation,

Plus en détail

Les obligations de qualifications liées aux diplômes

Les obligations de qualifications liées aux diplômes Les obligations de qualifications liées aux diplômes Document en cours d élaboration (version 10 mai 2014) Vous êtes engagé(e) dans un parcours de Validation des Acquis de l Expérience (VAE). Vous devez

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION

NOTE DE PRESENTATION Direction générale de l enseignement scolaire Paris le Service des enseignements et des formations Sous-direction des formations professionnelles Bureau de la réglementation des diplômes professionnels

Plus en détail

Observatoire. des parcours scolaires. Taux de pression dans les filières sélectives. Sommaire. Publications de l Observatoire. 1.

Observatoire. des parcours scolaires. Taux de pression dans les filières sélectives. Sommaire. Publications de l Observatoire. 1. Observatoire des parcours scolaires Juin 2013 Sommaire Publications de l Observatoire Taux de pression en BTS p. 03 Taux de pression en BTS en apprentissage p. 05 Taux de pression en DUT p. 06 Taux de

Plus en détail

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration Préambule La société doit faire face à de nouveaux défis pour satisfaire les

Plus en détail

CAP Maintenance. et Hygiène des Locaux. Deux modes de formation s offrent à vous pour préparer ce diplôme. Contenu de la formation. Et après?

CAP Maintenance. et Hygiène des Locaux. Deux modes de formation s offrent à vous pour préparer ce diplôme. Contenu de la formation. Et après? CAP Maintenance et Hygiène des Locaux CE CAP se déroule en 2 ans Deux modes de formation s offrent à vous pour préparer ce diplôme PAR APPRENTISSAGE Au sein d un CFA (Centre de Formation d Apprentis) :

Plus en détail

BP 2015. Les équipements technologiques de l'administration. Mme Calais, Rapporteur de la commission «Finances, administration générale et économie»

BP 2015. Les équipements technologiques de l'administration. Mme Calais, Rapporteur de la commission «Finances, administration générale et économie» Direction Informatique et Réseaux Direction 27DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil général Réunion du 19 janvier 2015 BP 2015 Les équipements technologiques de l'administration Mme

Plus en détail

Leader des services énergétiques

Leader des services énergétiques Introduction Leader des services énergétiques Activités Réseaux de chaleur et de froid Services thermiques & prestations multitechniques Utilités industrielles Gestion globale de bâtiments Maintenance

Plus en détail

APRES LA SECONDE RENTREE 2014. Première et terminale générale & technologique. Centre d Information et d Orientation Casablanca

APRES LA SECONDE RENTREE 2014. Première et terminale générale & technologique. Centre d Information et d Orientation Casablanca APRES LA SECONDE Première et terminale générale & technologique RENTREE 2014 Centre d Information et d Orientation Casablanca 1 Le nouveau lycée général et technologique L ESPRIT DE LA RÉFORME En classe

Plus en détail

Contribution des TICE à l évolution du système éducatif. Anne-Marie BARDI IGEN honoraire

Contribution des TICE à l évolution du système éducatif. Anne-Marie BARDI IGEN honoraire Contribution des TICE à l évolution du système éducatif Anne-Marie BARDI IGEN honoraire Vision d acteur / Vision de chercheur Expérience durable Variété des fonctions Diversité des niveaux et des disciplines

Plus en détail

APRES LA 2NDE GT. CIO de L Haÿ les Roses. Sources : Guide Onisep «Après la 2de -2014-» Site Eduscol

APRES LA 2NDE GT. CIO de L Haÿ les Roses. Sources : Guide Onisep «Après la 2de -2014-» Site Eduscol APRES LA 2NDE GT CIO de L Haÿ les Roses Sources : Guide Onisep «Après la 2de -2014-» Site Eduscol Comment choisir sa série de Baccalauréat? En fonction de ses goûts/intérêts pour les disciplines dominantes

Plus en détail

Types de travaux pour chaque risque en référence au code du travail

Types de travaux pour chaque risque en référence au code du travail DÉROGATIONS POSSIBLES AUX TRAVAUX INTERDITS AUX MINEURS ECONOMIE GESTION / SCIENCES BIOLOGIQUES ET SOCIALES Exposition à des agents chimiques dangereux Exposition à des rayonnements Types de travaux pour

Plus en détail

Le CNRS : une grande diversité de métiers

Le CNRS : une grande diversité de métiers - Septembre 2004 Le CNRS : une grande diversité de métiers Une grande variété de métiers sont exercés dans les unités de recherche et de services du CNRS. Le CNRS compte 25 283 agents : 11 349 chercheurs,

Plus en détail

LE CONCEPT DE RESPONSABILITE DE FILIERE

LE CONCEPT DE RESPONSABILITE DE FILIERE Année scolaire 2012-2013 Annexe 2 INSPECTION DE L EDUCATION NATIONALE GROUPE SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES ORGANISATION DES MISSIONS Le groupe Sciences et Techniques Industrielles organise son action

Plus en détail

XVIII - SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES

XVIII - SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES XVIII - SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES 69 / 69 Chefs de Travaux Code 08A0400006 Formation des chefs de travaux Prendre connaissance de l environnement économique et réglementaire local. Echanger

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2012 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france AFFECTATIONS PROVISIONNELLES ET SPECIFIQUES

Plus en détail

CGEH Conduite et Gestion de l Exploitation Hippique BPR3A 120. Fleuriste CAPA 25 Forêt BPR3A 140

CGEH Conduite et Gestion de l Exploitation Hippique BPR3A 120. Fleuriste CAPA 25 Forêt BPR3A 140 Aide au 1er équipement professionnel LYCÉENS - 2012/ 2013 AGRICULTURE Agroéquipement BPR3A 100 Alimentation, bio industrie laboratoire BPR3A 30 Aménagements paysagers BPR3A 80 CGEA Option Systèmes à dominante

Plus en détail

Zoom études : Informatique et télécoms Auditorium de l Institut Français du Bénin

Zoom études : Informatique et télécoms Auditorium de l Institut Français du Bénin Zoom études : Informatique et télécoms Auditorium de l Institut Français du Bénin Samedi 5 octobre 2013 1 Introduction Informatique Le secteur Informatique en quelques chiffres 530 000 personnes, soit

Plus en détail

REUNION PARENTS D ELEVES SECONDE 21 SEPTEMBRE 2013

REUNION PARENTS D ELEVES SECONDE 21 SEPTEMBRE 2013 REUNION PARENTS D ELEVES SECONDE 21 SEPTEMBRE 2013 L orientation après la 2nde GT Anne LIM et Pascale MARINIER conseillères d orientation-psychologues C.I.O. de CHOISY-LE-ROI 21 septembre 2013 Pour vous

Plus en détail

EVALUATION DES CANDIDATS SCOLARISES EN CLASSE DE TROISIEME DANS UN ETABLISSEMENT PUBLIC ET PRIVE SOUS CONTRAT

EVALUATION DES CANDIDATS SCOLARISES EN CLASSE DE TROISIEME DANS UN ETABLISSEMENT PUBLIC ET PRIVE SOUS CONTRAT DIPLOME NATIONAL DU BREVET Le diplôme national du brevet évalue les connaissances et les compétences acquises a la fin du collège. Les sujets sont élaborés en fonction des programmes des classes de troisième

Plus en détail

Préparation au CAP Installateur thermique (Incluant modules chauffe-eau solaire et thermodynamique)

Préparation au CAP Installateur thermique (Incluant modules chauffe-eau solaire et thermodynamique) Préparation au CAP Installateur thermique (Incluant modules chauffe-eau solaire et thermodynamique) Sommaire PREAMBULE... 2 INTRODUCTION... 2 L INSTALLATEUR THERMIQUE... 3 Définition du métier... 3 Objectifs

Plus en détail

Lycée Gaston Fébus- Orthez CIO Orthez. Février 2014

Lycée Gaston Fébus- Orthez CIO Orthez. Février 2014 Lycée Gaston Fébus- Orthez CIO Orthez Février 2014 Aides à l orientation Le Guide L Entrée en 1 re générale ou technologique en téléchargement sur www.onisep.fr Les publications Onisep(au CDI ou en prêt

Plus en détail

BTS Maintenance des Systèmes

BTS Maintenance des Systèmes 3 e CPC sous-commission EEAI BTS Maintenance des Systèmes Ex BTS Maintenance Industrielle Dominique PETRELLA IA-IPR STI 1 Les fonctions de la Le BTS Maintenance donne accès au métier de technicien supérieur

Plus en détail

Intitulé du projet : Projet académique : Réussite dans le parcours Bac Professionnel - BTS

Intitulé du projet : Projet académique : Réussite dans le parcours Bac Professionnel - BTS Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EXPERIMENTATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE

Plus en détail

Horaires. B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de l information et de la communication

Horaires. B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de l information et de la communication ANNEXE III Horaires Première année* Horaires Modules Numéro Heures Total A. Institutions et réseaux A1 30 A2 50 120 A3 40 B. Publics B1 30 B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de

Plus en détail

CAP 2. SECONDE GT Seconde générale & technologique. SECONDE PRO Seconde professionnelle CAP 1 T R O I S I E M E. Parcours en 3 ans

CAP 2. SECONDE GT Seconde générale & technologique. SECONDE PRO Seconde professionnelle CAP 1 T R O I S I E M E. Parcours en 3 ans e Parcours en 3 ans Parcours en 2 ans BAC GENERAL BAC TECHNOLOGIQUE BAC PROFESSIONNEL TERMINALE GENERALE TERMINALE TECHNO TERMINALE PRO C.A.P. CERTIFICAT D APTITUDE PROFESSIONNELLE 1 e GENERALE 1 e TECHNO

Plus en détail

BAC PRO de spécialités identiques

BAC PRO de spécialités identiques Rectorat de Grenoble - SAIA 04/07/2013 CAP de spécialités identiques 221 CAP Agent polyvalent de restauration CAP Cuisine Agro-alimentaire, alimentation, cuisine CAP Charcutier traiteur CAP Boucher CAP

Plus en détail

ADMISSION POST-BAC APB

ADMISSION POST-BAC APB ADMISSION POST-BAC APB www.admission-postbac.fr pour s inscrire en 1 ère année d études supérieures 9 079 formations du supérieur référencées sur APB 20 janvier 2010 ouverture des inscriptions ADMISSION

Plus en détail

Séance d information des classes de terminale du lycée Blaise Pascal d Orsay. Les poursuites d études après une classe de Terminale S

Séance d information des classes de terminale du lycée Blaise Pascal d Orsay. Les poursuites d études après une classe de Terminale S Séance d information des classes de terminale du lycée Blaise Pascal d Orsay Les poursuites d études après une classe de Terminale S Comment choisir une orientation? Se connaître soi-même : faire le point

Plus en détail

PRESENTATION DES ORIENTATIONS DU PROJET PEDAGOGIQUE

PRESENTATION DES ORIENTATIONS DU PROJET PEDAGOGIQUE PRESENTATION DES ORIENTATIONS DU PROJET PEDAGOGIQUE LA FORMATION DES EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS A L I.F.R.A.S.S. La formation des Educateurs de Jeunes Enfants est réalisée conformément à l arrêté du

Plus en détail

INTRODUCTION. Dossier de Presse. Quelques chiffres et quelques nouveautés pour cette rentrée 2012-2013

INTRODUCTION. Dossier de Presse. Quelques chiffres et quelques nouveautés pour cette rentrée 2012-2013 Dossier de Presse Vendredi 31 août 2012 Quelques chiffres et quelques nouveautés pour cette rentrée 2012-2013 RENTREE 2012 85 623 élèves attendus pour les premier et second degrés, (soit 3 637 de plus

Plus en détail

Nous tenons à votre disposition des CV

Nous tenons à votre disposition des CV Nous tenons à votre disposition des CV Maintenant vous pouvez consulter les CV en ligne et déposer votre offre sur le site «plateforme-efi» 2014-231 / 4-7 du 15/04/2014 Pour toute question : Service Emploi

Plus en détail

Le baccalauréat professionnel

Le baccalauréat professionnel Le baccalauréat professionnel Articles D 337-51 à D 337-94 du Code de l'éducation Définition Préparation Modalités de l'examen Accès au diplôme par la validation des acquis de l'expérience (VAE) Liste

Plus en détail

Projet numérique départemental 2012-2013

Projet numérique départemental 2012-2013 Projet numérique départemental 2012-2013 Rappels sur le projet numérique départemental Le projet numérique académique est articulé avec les ambitions du projet académique dont il reprend les objectifs.

Plus en détail

Présentation des poursuites d études après la seconde

Présentation des poursuites d études après la seconde Présentation des poursuites d études après la seconde Schéma poursuites d études 2 nde générale et technologique Stage passerelle 1 ère de série générale: S, ES ou L 1 ère de série technologique: STI2D,

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

TABLEAU DE CORRESPONDANCE ENTRE LES STS ET LES SERIES DE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL

TABLEAU DE CORRESPONDANCE ENTRE LES STS ET LES SERIES DE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL SAIIO Mai 2014 TABLEAU DE CORRESPONDANCE ENTRE LES STS ET LES SERIES DE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL FORMATIONS BTS Ce tableau indicatif ne peut en aucun cas être considéré comme exhaustif. SECTEUR DE LA

Plus en détail

ANNEXE A LA DELIBERATION N 1: ETAT RECAPITULATIF DE LA SUBVENTION

ANNEXE A LA DELIBERATION N 1: ETAT RECAPITULATIF DE LA SUBVENTION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 CP 10-752 ANNEXE A LA DELIBERATION N 1: ETAT RECAPITULATIF DE LA SUBVENTION @BCL@500B741C.doc 17/08/10 16:08:00 4 Etat récapitulatif des subventions proposées au vote

Plus en détail

RENTREE 2011. Inscriptions. Dès maintenant sur rendez-vous. Contactez-nous. Lycée de l Abbaye 2 rue de l Abbaye 45190 BEAUGENCY

RENTREE 2011. Inscriptions. Dès maintenant sur rendez-vous. Contactez-nous. Lycée de l Abbaye 2 rue de l Abbaye 45190 BEAUGENCY Inscriptions Dès maintenant sur rendez-vous Contactez-nous Mme CHAREYRON - Chef d établissement Lycée de l Abbaye 2 rue de l Abbaye 45190 BEAUGENCY 02 38 44 51 25 02 38 44 14 62 RENTREE 2011 Ouverture

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2015

Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2015 Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2015 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france LANCEMENT DE DEUX CONSULTATIONS EN APPEL D OFFRES OUVERT

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2011 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france ACHAT D UNE PRESTATION DE VEILLE ECONOMIQUE

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU 25/11/2014 RÉNOVATION DU BTS COMPTABILITÉ GESTION DES ORGANISATIONS

COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU 25/11/2014 RÉNOVATION DU BTS COMPTABILITÉ GESTION DES ORGANISATIONS COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU 25/11/2014 RÉNOVATION DU BTS COMPTABILITÉ GESTION DES ORGANISATIONS Ce document n a aucune valeur réglementaire et ne se substitue pas aux textes officiels INTRODUCTION La

Plus en détail

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE MATHÉMATIQUES EN STS M A T H S S T S Animation académique Taverny lundi 24 mars 2014 et Savigny sur Orge vendredi 28 mars 2014 PREMIERS REPÈRES Les programmes de STS ont été

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

CIO 8, Quai Boissier de Sauvages 30100 ALES Tel: 04 66 56 46 70 Fax: 04 66 56 46 90

CIO 8, Quai Boissier de Sauvages 30100 ALES Tel: 04 66 56 46 70 Fax: 04 66 56 46 90 CIO 8, Quai Boissier de Sauvages 30100 ALES Tel: 04 66 56 46 70 Fax: 04 66 56 46 90 Après la Seconde GT... Comment choisir son bac? Son projet, ses centres d intérêt Ses capacités, qualités, aptitudes

Plus en détail

Rapport pour le conseil régional JUIN 2016

Rapport pour le conseil régional JUIN 2016 Rapport pour le conseil régional JUIN 2016 Présenté par Valérie Pécresse Présidente du conseil régional d'ile-de-france VERS DES LYCEES 100% NUMERIQUES CR 84-16 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 RAPPORT

Plus en détail

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de quatrième

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de quatrième Le lycée professionnel La nouvelle voie professionnelle : ce qu il faut savoir dès la classe de quatrième Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut

Plus en détail

FILIERES DE FORMATION AU LYCEE DURZY

FILIERES DE FORMATION AU LYCEE DURZY FICHE 15 FILIERES DE FORMATION AU LYCEE DURZY Filières Parcours de formation Technologiques et Scientifiques Les filières de formation au lycée Durzy 5 parcours de réussite jusqu au BAC : 3 filières Sciences

Plus en détail

www.ivoire.campusfrance.org

www.ivoire.campusfrance.org Côte d Ivoire Les filières courtes professionnelles (BTS, DUT, licences professionnelles) : passeports pour l emploi www.ivoire.campusfrance.org Les filières courtes professionnelles Le Brevet de Technicien

Plus en détail

Présentation de la structure

Présentation de la structure 1 Présentation de la structure Année scolaire 2013-2014 2 Les grands chiffres > 3 grosses structures (collège, lycée, prépa) > 2000 élèves (500 au collège, 500 au lycée, 1000 en prépa) > 250 personnes

Plus en détail

Temps Scolaire pour l'information et l'orientation

Temps Scolaire pour l'information et l'orientation Temps Scolaire pour l'information et l'orientation Code : Connaissance Des Formations TITRE : PARCOURS CHOISIR UN BEP ou un CAP Niveau : 3 ème Groupe : Matériel : Classe fiche élève Durée : 1 heure Période

Plus en détail

BEP Métiers des services administratifs. BEP Électrotechnique, Énergie, Équipements Communicants CAP Préparation et Réalisation d'ouvrages Electriques

BEP Métiers des services administratifs. BEP Électrotechnique, Énergie, Équipements Communicants CAP Préparation et Réalisation d'ouvrages Electriques LISTE DES BACS PRO ET NIVEAU V EN COHÉRENCE Intitulé du Bac Pro BAC PRO Accompagnement, soins et services à la personne BEP Carrières Sanitaires et Sociales (abrogé à cette session 2012) BEP Accompagnement,

Plus en détail

Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail Départemental. Programme annuel de prévention départemental 2015-2016

Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail Départemental. Programme annuel de prévention départemental 2015-2016 Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail Départemental Programme annuel de prévention départemental 2015-2016 Le programme annuel de prévention intègre les orientations stratégiques qui

Plus en détail

CAP de spécialités identiques. BAC PRO de spécialités identiques

CAP de spécialités identiques. BAC PRO de spécialités identiques Rectorat de Grenoble - SAIA 16/05/2011 CAP de spécialités identiques 221 CAP Agent polyvalent de restauration CAP Cuisine Agro-alimentaire, alimentation, cuisine CAP Charcutier traiteur CAP Boucher CAP

Plus en détail

Bilan Admission Post-Bac : BTS - DUT

Bilan Admission Post-Bac : BTS - DUT lettre N - Novembre 0 LETTRE N - FEVRIER 0 Ce document présente un bilan des demandes, des propositions et des présents en BTS et DUT dans l'académie de Limoges. Les données sont issues : pour les demandes

Plus en détail

Le secteur de la production industrielle recrute!

Le secteur de la production industrielle recrute! Le secteur de la production industrielle recrute! Devenez Agent de maintenance Des plateaux techniques récents et performants Un parcours individualisé Un accompagnement personnalisé Préparez un Baccalauréat

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE ENSEIGNANTS STAGIAIRES IUFM CIRCONSCRIPTIONS DIRECTEURS D ECOLE Cadre de référence : Arrêté du 19/12/2006 ( BOEN n 1 du 04 janvier

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional AVRIL 2013 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france AFFECTATION D AUTORISATION DE PROGRAMME POUR

Plus en détail

comité technique académique

comité technique académique CTA comité technique académique Enseignement public - 4 juillet 2012 Préparation de la rentrée 2012 Sommaire Mesures d urgence pour la rentrée 2012 : - dans le 1er degré - dans le 2nd degré Schéma d organisation

Plus en détail

SECTION SPORTIVE SCOLAIRE RUGBY à XV

SECTION SPORTIVE SCOLAIRE RUGBY à XV SECTION SPORTIVE SCOLAIRE RUGBY à XV Lycée Polyvalent Hector Guimard Lyon 7 ème (69) DOUBLE OBJECTIF : Réussite scolaire et Réussite sportive La Section Sportive Scolaire Rugby s inscrit dans le cadre

Plus en détail

Bâtiment et développement durable

Bâtiment et développement durable Bâtiment MAÇON MAÇON Le maçon construit le gros œuvre des bâtiments. Il met en place les fondations puis monte les structures porteuses : murs, poutrelles et planchers. Métier Le maçon réalise des travaux

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional JANVIER 2011

Rapport pour la commission permanente du conseil régional JANVIER 2011 Rapport pour la commission permanente du conseil régional JANVIER 2011 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france PREMIERES AFFECTATIONS PROVISIONNELLES ET SPECIFIQUES

Plus en détail

Réunion Parents- Proviseurs du 07 avril au Collège DAUBIGNY. L ORIENTATION APRÈS LA 3 ÈME. LE CALENDRIER AFFELNET

Réunion Parents- Proviseurs du 07 avril au Collège DAUBIGNY. L ORIENTATION APRÈS LA 3 ÈME. LE CALENDRIER AFFELNET Réunion Parents- Proviseurs du 07 avril au Collège DAUBIGNY. L ORIENTATION APRÈS LA 3 ÈME. LE CALENDRIER AFFELNET APRÈS LA 3 ÈME Après la troisième, les élèves peuvent se diriger vers 2 grandes voies :

Plus en détail

NOUVELLES GRILLES HORAIRES DE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL

NOUVELLES GRILLES HORAIRES DE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL NOUVELLES GRILLES HORAIRES DE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL L arrêté du 10 février 2009 relatif aux enseignements dispensés dans les formations sous statut scolaire préparant au baccalauréat professionnel

Plus en détail

Délégation interministérielle à la famille

Délégation interministérielle à la famille Délégation interministérielle à la famille Circulaire Interministérielle DIF/DGAS/DGS/DGESCO/ DGER/DGEFP No 2006-556 du 22 décembre 2006 relative à la mise en place de plates-formes de formation aux métiers

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle ACTIVITÉS ET TÂCHES PROFESSIONNELLES Les activités professionnelles décrites ci-après, déclinées à partir des fonctions

Plus en détail

ESEN, le 4 Février 2009 Atelier 5. Marie Lucile MILHAUD IA IPR Lettres. daptation. Gilbert CARBOU IEN ET- STI. colarisation des élèves.

ESEN, le 4 Février 2009 Atelier 5. Marie Lucile MILHAUD IA IPR Lettres. daptation. Gilbert CARBOU IEN ET- STI. colarisation des élèves. ESEN, le 4 Février 2009 Atelier 5 Marie Lucile MILHAUD IA IPR Lettres Gilbert CARBOU IEN ET- STI daptation et colarisation des élèves andicapés Quel mode de validation et de certification des compétences?

Plus en détail

Annexe 2 : nomenclature agrégée des spécialités de formation

Annexe 2 : nomenclature agrégée des spécialités de formation Annexe 2 : nomenclature agrégée des spécialités de formation 10A : Formations générales 11A : Mathématiques et sciences 12A : Sciences humaines et droit 13A : Lettres et Sciences Sociales 20A : Spécialités

Plus en détail

Modalités de traitement des postes spécifiques Mouvement Interacadémique 2015

Modalités de traitement des postes spécifiques Mouvement Interacadémique 2015 Annexe 6 (a) Modalités de traitement des postes spécifiques Mouvement Interacadémique 2015 I - MOUVEMENT SPECIFIQUE Pour le seul mouvement 2015, les nomenclatures afférentes au mouvement spécifique national

Plus en détail

Année universitaire 2015 2016. 1.2 Conditions d admission en première année de Licence

Année universitaire 2015 2016. 1.2 Conditions d admission en première année de Licence MODALITES DU CONTROLE DES CONNAISSANCES Année universitaire 2015 2016 Règlement relatif à l obtention du diplôme de la Licence EconomieGestion et de la Licence Administration Economique et Sociale (AES)

Plus en détail

Nous tenons à votre disposition des CV

Nous tenons à votre disposition des CV Nous tenons à votre disposition des CV Maintenant vous pouvez consulter les CV en ligne et déposer votre offre sur le site «plateforme-efi» OUVRIERS Info n 2015-99/ 4-6 du 11/02/2015 Pour toute question

Plus en détail

VERSAILLES, ACADEMIE NUMERIQUE: DOSSIER DE PRESSE 19 JANVIER 2012 EXPERIMENTATION, INNOVATIONS, PROJETS

VERSAILLES, ACADEMIE NUMERIQUE: DOSSIER DE PRESSE 19 JANVIER 2012 EXPERIMENTATION, INNOVATIONS, PROJETS DOSSIER DE PRESSE 19 JANVIER 2012 VERSAILLES, ACADEMIE NUMERIQUE: EXPERIMENTATION, INNOVATIONS, PROJETS Rectorat de Versailles 3, boulevard de Lesseps 78017 Versailles cedex Première académie de France,

Plus en détail

Mieux connaître le secteur du bâtiment

Mieux connaître le secteur du bâtiment iche d animation Compétence B3 Mieux connaître le secteur du bâtiment Objectif Permettre aux élèves de découvrir la diversité des métiers du bâtiment et les caractéristiques de ce secteur. Matériel nécessaire

Plus en détail

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est Convention de Partenariat entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : L Etat, représenté par le Recteur de l'académie d'aix-marseille, Jean-Paul DE

Plus en détail

Spécialité du diplôme. BEP 33003 Accompagnement soins et services aux personnes mercredi 8 juillet 2015

Spécialité du diplôme. BEP 33003 Accompagnement soins et services aux personnes mercredi 8 juillet 2015 BEP 33003 Accompagnement soins et services aux personnes mercredi 8 juillet 2015 BEP 23305 Amenagement de finition vendredi 3 juillet 2015 BEP 23205 Art de la pierre lundi 6 juillet 2015 BEP 33101 Auxiliaire

Plus en détail

ORIENTATION POST 3EME Informations aux familles. Rentrée 2014

ORIENTATION POST 3EME Informations aux familles. Rentrée 2014 ORIENTATION POST 3EME Informations aux familles Rentrée 2014 Le calendrier de l orientation L outil de dialogue entre les familles et le Collège : La fiche dialogue Au 2 ème trimestre Demandes/Intentions

Plus en détail

école supérieure de physique et de chimie industrielles de la ville de Paris Soutenir l ESPCI ParisTech grâce à votre taxe d apprentissage

école supérieure de physique et de chimie industrielles de la ville de Paris Soutenir l ESPCI ParisTech grâce à votre taxe d apprentissage école supérieure de physique et de chimie industrielles de la ville de Paris Soutenir l ESPCI ParisTech grâce à votre taxe d apprentissage Votre contribution : indispensable, encadrée et immédiatement

Plus en détail

LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE

LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence (LMD) Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Présentation

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2014

Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2014 Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2014 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france CPER 2007-2013 UNIVERSITE DE PARIS OUEST NANTERRE LA DEFENSE

Plus en détail

Note à l'attention des candidats CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie

Note à l'attention des candidats CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie Note à l'attention des candidats CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie (Modalités : Epreuves Ponctuelles Terminales) SESSION 2014 Cette note concerne les candidats suivants : CANDIDAT RELEVANT D UN ETABLISSEMENT

Plus en détail

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 1 Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale

Plus en détail

Baccalauréat Sciences Physiques et Chimiques en Laboratoire

Baccalauréat Sciences Physiques et Chimiques en Laboratoire Baccalauréat Sciences STL Physiques et Chimiques en Laboratoire A l heure où la pratique des sciences s oriente vers une voie plus raisonnée, la création de la section Sciences Physiques et Chimiques en

Plus en détail