Ça pique ma curiosité : Les punaises de lit

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ça pique ma curiosité : Les punaises de lit"

Transcription

1 BOÎTE À OUTILS À L INTENTION DES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ MAURICIE ET CENTRE-DU-QUÉBEC Ça pique ma curiosité : Les punaises de lit Copyright 2006, Piotr Naskrecki Public Health Image Library Direction de santé publique Santé environnement JUIN 2011

2

3 BOÎTE À OUTILS PUNAISES DE LIT page 3 AUTEUR ET COLLABORATEURS Plusieurs personnes, auteur et collaborateurs, ont participé à la rédaction et au processus de révision du contenu de ce document. Toutes ces personnes ont apporté un regard différent selon leurs champs d expertise et nous les en remercions grandement. Rédaction Document complet : Équipe santé et environnement, Direction de santé publique (DSP), Agence de la santé et des services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec : Ann St-Jacques Collaboration (en ordre alphabétique) Josée Chartrand Marco Desjardins Louise Dubé Danièle Donalson Marylin Lacroix René Lord Guy Lévesque Karine Martel Pierre Pelletier Sous la supervision du D re Linda Milette, adjointe médicale au directeur de santé publique, Direction de santé publique, Agence de la santé et des services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec. REMERCIEMENTS Nous tenons à remercier la Direction de la santé publique de Montréal (D r Stéphane Perron, Geneviève Hamelin, Marie Pinard, Sylvie Dubé, Normand King) ainsi que les intervenants du CSSS de la Montagne (Patrice Tchnida, Annick Simard) pour les différents renseignements, documents et conseils dans ce dossier. Nous voulons également à souligner le travail de la DSP de la Montérégie qui a également produit des documents qui ont inspiré notre démarche et des outils d information (Marie-Johanne Nadeau, D re Louise Lajoie, Christine Gagnon et Chantal Bonneau). Un dernier remerciement pour les judicieux commentaires de Marianne Favreau- Perreault de la DSP de L Estrie.

4 BOÎTE À OUTILS PUNAISES DE LIT page 4 AVANT-PROPOS Suite à l apparition émergente de la punaise de lit sur le territoire de la Mauricie et du Centre-du-Québec, nous voulons proposer une boîte à outils qui rassemble l information sur le sujet. Ce document veut faciliter la compréhension de cette problématique et ainsi répondre adéquatement aux questions relatives aux punaises de lit pour favoriser la diminution des infestations sur le territoire. Ce document se veut un recueil de toute l information disponible à ce jour sur les punaises de lit qui pourrait être utile aux gestionnaires et intervenants du réseau de la santé. Plusieurs des activités de prévention peuvent être planifiées et implantées rapidement et d autres doivent être envisagées comme un objectif à plus long terme, dans une perspective d amélioration continue.

5 BOÎTE À OUTILS PUNAISES DE LIT page 5 TABLE DES MATIÈRES AUTEUR ET COLLABORATEURS... 3 REMERCIEMENTS... 3 AVANT-PROPOS... 4 INTRODUCTION... 7 OBJECTIF... 8 CE QU IL FAUT SAVOIR AU SUJET DES PUNAISES DE LIT... 8 CARACTÉRISTIQUES DE LA PUNAISE DE LIT... 8 RISQUES POUR LA SANTÉ SITUATIONS À RISQUE DÉTECTION DES PUNAISES DE LIT INDICES ENVIRONNEMENTAUX : INDICES DERMATOLOGIQUES : MESURES DE PRÉVENTION LORS DU SÉJOUR D UN USAGER DANS UN ÉTABLISSEMENT DE SANTÉ : LORS D UNE VISITE À DOMICILE OÙ LA PRÉSENCE DE PUNAISES EST SUSPECTÉE OU CONFIRMÉE : AVANT ET PENDANT L INTERVENTION : À LA FIN DE L INTERVENTION, AVANT DE QUITTER : À LA MAISON : DIFFÉRENTS ACTEURS CSSS/ESVR RESPONSABLE DU DOSSIER INTERVENANT DU RÉSEAU DE LA SANTÉ POPULATION PROPRIÉTAIRES GESTIONNAIRES DE PARASITES MUNICIPALITÉ PROCÉDURE PRÉVENTIVE OU EN CAS D INFESTATION LORS D UNE INFESTATION DANS UN ÉTABLISSEMENT DE SANTÉ LORS D UNE INFESTATION CHEZ UN CLIENT PLAN D ACTION COMMUNICATION MESSAGES D INFORMATION QUI CONTACTER? RÉFÉRENCES ANNEXE 1 : PROCÉDURES DE RÉCEPTION ANNEXE 2 : DÉMARCHE PROPOSÉE AU LOCATAIRE LORSQU UN IMMEUBLE EST INFESTÉ ANNEXE 3 : PROCÉDURE POUR LA LESSIVE ANNEXE 4 : PRÉPARATION AU TRAITEMENT (AVANT, PENDANT ET APRÈS) ANNEXE 5 : PROCÉDURE : PRÉPARATION À LA RELOCALISATION... 35

6 BOÎTE À OUTILS PUNAISES DE LIT page 6 ANNEXE 6 : REGISTRE ANNEXE 7 : COMMUNICATION (MESSAGE) ANNEXE 8 : FICHE INTERVENANTS RÉSEAU DELA SANTÉ ANNEXE 9 : FICHE MÉDECIN ANNEXE 10 : FICHE VOYAGEUR ANNEXE 11 : FICHE TRAVAILLEUR (HORS RÉSEAU DE LA SANTÉ) ANNEXE 10 : FICHE MILIEU SCOLAIRE ANNEXE 13 : QUESTIONS-RÉPONSES... 44

7 BOÎTE À OUTILS PUNAISES DE LIT page 7 INTRODUCTION Dans une optique de prévention, la Direction de santé publique de l Agence de la santé et des services sociaux de la Maurice et du Centre-du-Québec (DSP) veut sensibiliser les intervenants du réseau de la santé ainsi que d autres partenaires d une problématique émergente sur son territoire : les punaises de lit. Présente un peu partout au Québec, la punaise de lit représente actuellement une réelle nuisance. Les punaises de lit ne transmettent pas de maladie aux humains. Le principal risque à la santé est inhérent aux piqûres. Celles-ci causent généralement des lésions cutanées et provoquent une démangeaison importante. Elles peuvent aussi se compliquer par des infections. Des impacts sur la qualité de vie (perturbations du sommeil, stress, isolement social, exacerbation d un trouble psychique) peuvent être considérables lors d une infestation. De plus une mauvaise utilisation des pesticides pourrait entraîner des problèmes de santé. En , plusieurs demandes d information ont été faites à la DSP régionale sur le sujet. Les demandes ont été faites par des Centres de santé et des services sociaux (CSSS), des ressources communautaires ainsi des citoyens de la région. Plusieurs questions ont été formulées sur la prévention des travailleurs lors d intervention auprès de personnes susceptibles d être aux prises avec des punaises de lit, sur la façon de soutenir les occupants aux prises avec des punaises de lit et sur des moyens de prévention pour éviter la propagation des punaises de lit d un endroit à un autre. Ce guide se veut un outil qui rassemble des informations disponibles sur le sujet à ce jour et qui pourra être bonifié dans le temps selon l évolution des connaissances et de la situation sur notre territoire. Gérer un risque, c est l assumer en toute connaissance de cause et ne pas confondre l imprévisibilité et l imprévoyance. (Professeur Jean Dausset, Prix Nobel de médecine, 1980) Voici les défis qui s annoncent dans le cadre du dossier de punaises de lit : Éviter la panique être préventif! Accorder aux punaises de lit leur juste place! Opter pour des mesures adaptées à l évolution de la situation Travail d équipe Être créatif!

8 BOÎTE À OUTILS PUNAISES DE LIT page 8 OBJECTIF L objectif de ce document est d assurer un soutien aux partenaires du secteur de la santé dans leurs efforts de protection de la population. Par leurs interventions, ils pourront diminuer les impacts sur la santé publique et ainsi favoriser la diminution des cas d infestation de punaises de lit sur le territoire de la Mauricie et du Centre-du-Québec. CE QU IL FAUT SAVOIR AU SUJET DES PUNAISES DE LIT Caractéristiques de la punaise de lit La punaise de lit se retrouve sous plusieurs formes. Trois stades distinctifs caractérisent le cycle de vie de la punaise. Œuf o en forme de poire, blanchâtres o de la grosseur d une tête d épingle (1 mm) o petits cocons translucides o résidus de coquilles jaunâtres o regroupés en grappes o durée de vie de 1 à 2 semaines avant l éclosion Nymphe o 5 stades o petit insecte immature de grandeur différente (1,5 à 4 mm) o à chaque stade, la nymphe prend un repas de sang puis mue pour passer au stade suivant o exuvie (peau rejetée lors de la mue) est jaunâtre Adulte o insecte brunâtre luisant (rougeâtre s il est gorgé de sang) o sans aile o long de 4 à 7 mm o ressemblant à un pépin de pomme aplati ou à une graine de lin o les femelles pondent jusqu à 5 œufs par jour en continu pour atteindre une production de 200 à 500 œufs dans sa vie, selon son alimentation et la température ambiante Le cycle biologique complet d une punaise de lit est généralement de 4 à 9 semaines. Par contre, il est très variable selon les conditions ambiantes (température et humidité relative) du milieu. On peut observer de 3 à 4 générations par année. La punaise adulte vit

9 BOÎTE À OUTILS PUNAISES DE LIT page 9 généralement 5 mois, mais peut vivre longtemps en état de dormance. À basse température, elle peut survivre sans nourriture jusqu à une année. À chaque stade de la nymphe, elle prend un repas de sang puis mue. Le cycle biologique complet est de 4 à 9 semaines. Œuf 1 mm de long Nymphe au stade 1 1,5 mm de long Nymphe au stade 2 2 mm de long Adulte : 4 à 7 mm de long Repas de sang répétés pendant plusieurs semaines. Les femelles pondent jusqu à 5 œufs par jour en continu. Nymphe au stade 3 2,5 mm de long Nymphe au stade 5 4,5 mm de long Nymphe au stade 4 3 mm de long Copyright 2007, J W Austin, Texas A&M, Center for Urban and Structural Entomology Reproduit avec la permission de l auteur. La punaise de lit peut supporter le froid pendant de longues périodes, mais elle supporte difficilement l humidité et la chaleur élevées. La température mortelle de l insecte se situe à 50 C en quelques secondes. Une exposition à la vapeur chaude ou à une température supérieure à 60 C tue les punaises et leurs œufs au contact de cette dernière. À titre indicatif voici un tableau qui présente la longévité (moyenne en jours) selon le stade de développement et la température. L insecte ayant effectué un repas à des conditions spécifiques d humidité relative de 70 à 75 % HR (Omori, N., 1941) 1. 1 Omori, N Comparative studies on the ecology and physiology of common and tropical bed bugs, with special references to the reactions to temperature and moisture. J. Med. Assoc. Formosa 60: 555Ð729.

10 BOÎTE À OUTILS PUNAISES DE LIT page 10 Tableau 1 : Longévité des punaises de lit selon le stade de développement et la température. Stade 0 C 18 C 27 C 37 C Stade Stade Stade Stade Stade Femelle Mâle Risques pour la santé Les punaises de lit ne transmettent pas de maladie aux humains. Les piqûres peuvent toutefois causer des problèmes dermatologiques. Si elles sont répétées, elles peuvent entraîner des problèmes de sommeil, d anxiété et de dépression et diminuer grandement la qualité de vie des personnes qui en sont victimes. La mauvaise utilisation d insecticides (ex. : produits utilisés directement sur le matelas) peut également causer des problèmes de santé. Les punaises piquent la peau directement exposée au matelas (les parties dénudées) surtout lors du sommeil. Les endroits les plus touchés sont : les bras et les épaules, le dos, parfois les jambes et rarement le visage. Les piqûres sont généralement groupées (3-4) ou en ligne lorsqu il y a plusieurs punaises dans l environnement. Le diagnostic différentiel inclut la gale, les poux, les puces, la dermite atopique, l eczéma, d autres maladies de peau et des piqûres d autres insectes. Contrairement aux poux, la punaise ne reste pas sur le corps après avoir piqué. L humain n est donc généralement pas porteur de punaises de lit. Les types de lésions se caractérisent par des papules érythémateuses avec punctum central (semblable aux piqûres de moustique). Chez la majorité des personnes, on observe que le prurit est plus intense le matin et diminue au cours de la journée. Lorsque le patient découvre des lésions caractéristiques et prurigineuses de manière répétée chaque matin, et seulement aux endroits sans vêtements, on pourrait suspecter la présence de punaises dans l habitation. Le nombre de lésions augmente progressivement avec le temps.

11 BOÎTE À OUTILS PUNAISES DE LIT page 11 Parmi les problèmes dermatologiques 2 possibles, on retrouve les types de lésions suivantes : Types de lésions Papules oedémateuses et prurigineuses Urticaire géante Éruptions bulleuses (parfois hémorragiques) Urticaire papuleuse Cellulite Caractéristiques Très fréquentes, suivent généralement chaque piqûre Ressemblent à une piqûre de moustique Surface lisse et légèrement surélevée, plus rougeâtre ou plus pâle que la peau avoisinante. Point central au site d inoculation Arrangement groupé et parfois linéaire Rare Gonflement rapide de la peau avec démangeaisons importantes Rare Bulles intra épidermiques remplies de liquide clair ou parfois de sang Rare Papules de 3 à 10 mm, parfois surmontées d une vésicule De quelques jours à plusieurs mois Généralement groupées Plus souvent chez les jeunes enfants de 2 à 5 ans Rare Pourrait apparaître à la suite d un grattage intense des lésions Le traitement des piqûres peut nécessiter l utilisation d antihistaminiques ou de corticostéroïdes. Situations à risque Dans les établissements de santé, les travailleurs œuvrant à des soins et services médicaux et sociaux, à l'entretien ménager et à l'entretien des installations sont les personnes les plus susceptibles d être confrontées à la présence de punaises de lit. Le personnel des établissements de santé peut être en présence de punaises de lit à la suite de soins et services dispensés à des usagers ayant une infestation dans leur logement : 2 INSPQ. Bulletin d information en santé environnementale, 2010.

12 BOÎTE À OUTILS PUNAISES DE LIT page 12 - lors de visite à domicile; - lors du séjour dans un établissement de santé d un usager transportant des effets personnels infestés. DÉTECTION DES PUNAISES DE LIT La détection des punaises de lit se fait à l aide d indices dans l environnement. En situation de doute, la consultation auprès d un gestionnaire de parasites (exterminateur) pourrait être nécessaire pour confirmer l espèce d insecte retrouvé dans l environnement. Dans un deuxième temps, des indices dermatologiques pourraient confirmer la présence de punaises de lit. Un diagnostic médical pourrait être requis dans certaines situations pour confirmer que les problèmes dermatologiques sont reliés aux punaises de lit. Des caractéristiques spécifiques de la punaise de lit telles : les stades de vie de l insecte, ses caractéristiques physiques, la période active de la punaise et sur ses habitudes d alimentation nous fournissent des indices pour sa détection. Voici donc quelques informations particulières à la punaise de lit : se retrouve sous plusieurs formes (œufs, nymphes et adultes); petites et de formes aplaties se cache dans un espace où se glissera une carte de crédit; se nourrit la nuit pendant le sommeil; fuit habituellement la lumière; préfère rester à proximité de sa source de nourriture, le «sang humain» (ex. : le matelas); ne reste sur l hôte que le temps de se nourrir*. Une inspection visuelle minutieuse du matelas, du sommier, de la literie (draps, oreillers, couvertures) ou divan-lit ainsi que les meubles, plinthes et tapis se trouvant à proximité de l endroit où dort l usager devrait permettre de détecter la présence de punaises de lit. NOTE : La présence de punaises de lit ne signifie pas que les occupants négligent leurs habitations. De plus, la présence d animaux n influence pas le risque d infestation de punaises de lit. Dans certaines situations d infestation, les animaux pourraient avoir des piqûres dues aux punaises de lit. * Sauf dans des cas d infestations majeures, ont peut à ce moment en trouver dans le linge de l hôte où elles se réfugient.

13 BOÎTE À OUTILS PUNAISES DE LIT page 13 Indices environnementaux : Les indices confirmant la présence de punaises de lit dans l environnement se retrouvent généralement le long des coutures du matelas, sur le sommier et sur la literie (ex. : draps). Voici les indices environnementaux : taches de sang, excréments (saletés noirâtres), traces d œufs (petits cocons translucides), exuvie (peau rejetée lors de la mue) jaunâtre, insectes à tous les stades (nymphes ou adultes) du cycle de vie, etc. se situent généralement le long des coutures du matelas, sur le sommier et sur les draps, selon l ampleur de l infestation, o on pourrait déceler une odeur caractéristique; o on pourrait également retrouver des punaises de lit : dans les fissures des planchers, des murs et du mobilier; derrière les moulures, les plinthes et les plaques électriques, les cadres ou le papier peint qui se décolle; dans les coussins, les rideaux, les fauteuils, les vêtements, dans les papiers, les livres, les téléphones, les radios, les sacs à dos ou à main, les valises, les fauteuils roulants, etc. Indices dermatologiques : les endroits les plus touchés sont les bras et les épaules, le dos, parfois les jambes et rarement le visage; les lésions ressemblent aux piqûres de moustiques; les piqûres sont généralement groupées (3-4) ou en ligne dans le cas d infestation; l usager découvre des piqûres de manière répétée chaque matin, et seulement aux endroits sans vêtements; en début d infestation, les punaises ne piquent souvent qu une seule des deux personnes partageant le même lit; Copyright : 2004, M. Potter University of Kentucky, Reproduit avec la permission de l auteur. Copyright : Imprimeur de la Reine pour l Ontario, Reproduit avec la permission de l imprimeur. les gens peuvent réagir de façon différente aux piqûres, certains ne réagissent pas du tout alors que d autres ont des réactions allergiques sévères;

14 BOÎTE À OUTILS PUNAISES DE LIT page 14 les réactions peuvent être immédiates ou tardives; le diagnostic différentiel inclut la dermite atopique, l eczéma**, d autres maladies de peau, la gale, les poux, les puces et des piqûres d autres insectes. MESURES DE PRÉVENTION De façon générale, tous les intervenants du réseau de la santé peuvent contribuer à prévenir une infestation par les moyens suivants : se renseigner sur les punaises de lit afin de pouvoir les détecter; surveiller les indices dans les lieux visités ou dans les établissements du réseau de la santé; surveiller la présence de piqûres sur la peau des usagers; s il y a lieu, signaler à l occupant la présence de punaises de lit et lui recommander d informer son propriétaire. Voici des mesures de prévention qui permettront de minimiser les risques qu un intervenant du réseau de la santé ou qu un usager aux prises avec des punaises de lit chez lui les introduise involontairement dans l établissement de santé. ATTENTION : Les intervenants devront être discrets concernant la situation qu elle soit suspectée ou confirmée. Il faut agir avec diligence et se rappeler que tout le monde peut être, à un moment donné, exposé aux punaises de lit. Il n y a pas lieu d avoir honte ni de blâmer quiconque, mais plutôt d agir vite et de manière concertée. Lors du séjour d un usager dans un établissement de santé : porter une attention particulière aux effets personnels (ex. : vêtements et valises); cibler un site de réception pour les articles personnels. L espace réservé devrait être fait dans une zone dégagée, non encombrée à l écart des zones de circulation pour éviter la dissémination, s il y a lieu; demeurer vigilant quant à la présence de piqûres ou de démangeaisons; si vous suspectez que l usager est victime d une infestation à son domicile : ** La dermite atopique et l eczéma sont très fréquents donc plus importants dans le diagnostic différentiel.

15 BOÎTE À OUTILS PUNAISES DE LIT page 15 o certaines précautions et actions sont à prendre afin de freiner le déménagement des punaises dans l établissement (annexe 1); o remettre de l information (dépliant 3 ) et un guide 4 à l usager; faire l inspection des lieux après le départ de l usager et faire le nettoyage d usage; s il y a présence d insectes dans le local, on recommande une inspection minutieuse et un nettoyage du local 5 est recommandé fortement. Lors d une visite à domicile où la présence de punaises est suspectée ou confirmée : ATTENTION : Une attention particulière devra être faite principalement pour les intervenants qui ont des contacts avec les usagers, lors de visite à domicile lorsque l on suspecte ou confirme la présence de punaises de lit. Avant et pendant l intervention : garder dans le véhicule : sac de plastique et vêtements de protection en tout temps; éclairer la pièce, les punaises fuient habituellement la lumière; mettre ses effets personnels (manteau, sac à dos, etc.) dans un sac de plastique et sortir les vêtements de protection (ex. : sarrau, couvre-chaussures). Ne garder que ce dont on aura besoin; mettre le vêtement de protection dès l entrée dans le milieu de travail, puis bien l ajuster; mettre des couvre-chaussures jetables (sur des souliers fermés); si possible, déposer le sac avec ses effets personnels dans un lieu non infesté, comme l entrée, la cuisine ou le balcon, loin des vêtements, lits et meubles rembourrés; se laver les mains s il y a manipulation d objets infestés; 3 Dépliant Épinglons la punaise - Conseils pratiques pour la prévention et l extermination efficace de la punaise de lit : 4 Les punaises de lit : Mieux les connaître pour mieux les combattre - un nouveau guide pratique à l intention des propriétaires, exploitants et gestionnaires d immeubles et demander l expertise d un gestionnaire de parasite : 5 Des moyens non chimiques reconnus efficaces tels l utilisation d aspirateur, de traitement thermique (vapeur), le lavage à l eau chaude de la literie, des tissus et des vêtements, seront suffisants. Par contre, si une infestation est identifiée, on devra se référer à des gestionnaires de parasites.

16 BOÎTE À OUTILS PUNAISES DE LIT page 16 S il faut s asseoir, choisir une chaise non rembourrée qui se trouve idéalement dans un endroit où l usager ne dort pas (ex. : une chaise de cuisine). Ne pas s asseoir sur le lit ni sur le sofa de l usager; Si les vêtements et la literie de l usager doivent être manipulés, le faire par petites quantités à la fois, en les tenants loin de soi ou les transporter dans un sac de plastique. À la fin de l intervention, avant de quitter : vérifier les vêtements de protection, les couvre-chaussures et les secouer; se placer dans l entrée du domicile pour y enlever son vêtement de protection et ses couvre-chaussures en prenant soin de mettre le côté souillé vers l intérieur, rouler en boule et mettre dans un autre sac de plastique puis bien fermer; jeter les sacs de plastique (contenant le matériel jetable) dans une poubelle avec couvercle, idéalement à l extérieur de l immeuble; secouer le sac de plastique qui contient les effets personnels afin de s assurer qu aucune punaise ne soit détectée sur le sac avant de l ouvrir. À la maison : si un sac à déchets contenant les vêtements de travail doit être rapporté à la maison, voici une façon efficace pour le lavage des effets personnels : sécher au moins 30 minutes à la plus haute température; le froid tue également les punaises, mais à des conditions très strictes, soit à -17 C pendant environ 10 heures pour un sac de 2,5 kg. Prendre note qu un congélateur de réfrigérateur n atteint PAS cette température; jeter les sacs de plastique (ayant contenu les vêtements de travail) dans une poubelle avec couvercle, idéalement à l extérieur de la maison; si des punaises étaient retrouvées à la maison, agir rapidement et consulter le document «Les punaises de lit : Mieux les connaître pour mieux les combattre - un nouveau guide pratique à l intention des propriétaires, exploitants et gestionnaires d immeubles et demander l expertise d un gestionnaire de parasite» au besoin. DIFFÉRENTS ACTEURS Plusieurs acteurs devront travailler de concert pour permettre une gestion efficace de cette problématique et ainsi agir sur la diminution des infestations sur le territoire de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

17 BOÎTE À OUTILS PUNAISES DE LIT page 17 CSSS/ESVR 6 Prévenir et gérer, s il y a lieu, la présence ou une infestation de punaises de lit dans leurs établissements de santé à titre de gestionnaires d immeuble. Outiller leurs travailleurs en instaurant des mesures de prévention lors de soins et services dans des lieux infestés par les punaises de lit pour éviter la propagation de l insecte dans leurs établissements et au domicile de leurs travailleurs. De façon exceptionnelle, ils pourront offrir un support à la population par le biais de leurs intervenants pour accompagner une personne inapte lors de la préparation de leur logement avant, pendant et après l'extermination. Responsable du dossier Coordonner le dossier et mettre en place un plan d action. Informer les intervenants concernés de l établissement. Implanter des mesures de prévention (ex. : procédures de travail). Surveiller en répertoriant les infestations dans l établissement et les usagers visités à domicile. Superviser les mesures de contrôle lors d infestation pour une intervention adéquate. Intervenant du réseau de la santé Se renseigner sur les punaises de lit afin de pouvoir les détecter. Surveiller les indices dans les lieux visités (usager et son environnement) ou dans l établissement de santé. Sensibiliser la population à la détection des punaises de lit et aux moyens de prévention et de contrôle. Signaler rapidement à son supérieur immédiat la détection des punaises de lit ou à l usager lors de visites à domicile. Population Signaler rapidement à son propriétaire la présence de punaises de lit (annexe 2). Éviter de tenter de régler le problème soi-même, demander l aide d un exterminateur qualifié. Permettre au gestionnaire de parasites d'avoir accès à toutes les pièces de son logement. Ne pas vaporiser d'insecticides sur les personnes ou les matelas, car cette pratique peut s'avérer dangereuse pour la santé. Éviter de déplacer des objets ou des meubles infestés dans les aires communes de l immeuble. 6 Centres de santé et de services sociaux (CSSS) et Établissement de santé à vocation régionale (ESVR).

18 BOÎTE À OUTILS PUNAISES DE LIT page 18 Rendre inutilisables les meubles rembourrés et les matelas infestés pour éviter qu ils ne soient récupérés par d autres personnes. Préparer le logement pour l extermination (ex. : désencombrer les pièces, nettoyer les vêtements, passer l aspirateur) (annexe 3). La préparation à l arrivée de l exterminateur est une étape importante pour optimiser les résultats de l extermination (annexe 4). Éviter de rapporter de nouveaux meubles ou matelas avant que les punaises ne soient complètement éliminées. Lors du traitement, il se peut que l occupant doive quitter les lieux temporairement (annexe 5). Propriétaires Dès qu il est avisé de la présence de punaises de lit dans un logement, il doit entreprendre des démarches afin de corriger la situation. Éviter de tenter de régler lui-même le problème en appliquant des insecticides, par exemple. Faire appel à un gestionnaire de parasites qualifié (détenant un permis du ministère du Développement Durable, de l Environnement et des Parcs (MDDEP)). Permettre au gestionnaire de parasites qualifié de visiter tous les logements et toutes les pièces de son immeuble. S assurer que le gestionnaire de parasites qualifié effectue une deuxième visite, tel que recommandé. Désencombrer les aires communes avant l extermination et éviter d y entreposer des objets contaminés (matelas, meubles, vêtements, literie, etc.). Lors d infestations répétées, enlever les tapis, les moquettes et le papier peint, car des punaises peuvent s y dissimuler. Gestionnaires de parasites Inspecter toutes les pièces et tous les logements susceptibles d abriter des punaises de lit. Utiliser plusieurs méthodes pour éliminer les punaises de lit (ex. : emploi de vapeur d eau chaude sur les matelas, insecticides homologués et approuvés par Santé Canada). Donner les consignes de prévention aux occupants. Il faut éviter tout contact avec les yeux et la bouche, ce qui pourrait causer des malaises ou de l irritation. De l information sur ces insecticides est disponible sur le site de l Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA, Santé Canada) et sur le site de l INSPQ à l adresse suivante : Aérer les lieux après l application (ex. : 6 heures après le traitement). S assurer de l éradication des punaises (visite de suivi 2 à 4 semaines après chaque traitement) à tous les stades de leur développement (y compris les œufs, qui éclosent environ 7 à 10 jours après la ponte). Il est important de savoir que les insecticides homologués (perméthrine et cyfluthrine) ne détruisent pas les œufs.

19 BOÎTE À OUTILS PUNAISES DE LIT page 19 Municipalité L évaluation que fera la municipalité de la situation sur son territoire, de même que sa capacité à supporter et prendre en charge ce volet seront variables d une municipalité à l autre. Une municipalité 7 peut adopter des règlements sur l'environnement, la salubrité, la sécurité et les nuisances. Elle peut définir ce qui est insalubre, ce qui constitue une nuisance ou présente un risque en matière de sécurité. Elle peut, par conséquent, le faire supprimer et imposer des amendes aux personnes qui les créent ou refusent de les supprimer. PROCÉDURE PRÉVENTIVE OU EN CAS D INFESTATION Des procédures pourraient être mises en place dans chacun des établissements de santé en fonction de leur réalité. Les procédures décrivent les cheminements associés à la prise de décision lors de différentes étapes : dans des situations préventives; d infestation dans un établissement de santé; lors d une infestation chez un client recevant des soins et services d un établissement de santé. Voici quelques procédures suggérées et qui pourront être modulées en fonction des différentes réalités des établissements : procédure de réception d un usager (annexe 1); procédure pour la lessive (annexe 3); préparation au traitement (annexe 4); procédure de préparation à la relocalisation (annexe 5); mesures de protection où la présence de punaises est suspectée ou confirmée (annexe 8) : o lors du séjour d un usager dans un établissement de santé; o lors d une visite à domicile. D autres procédures pourront être développées selon les différentes situations et établissements : procédures de prêt et retour de matériel; procédure de surveillance (salles d attente, bureaux de consultation, matelas, entrepôt de matériel pour prêt externe pour clientèles vulnérables 8 ); communication à l interne (ex. : signalement de cas, cas d infestation) : o aux travailleurs; 7 8 Les clientèles plus vulnérables (santé mentale, psychiatrie et en perte d autonomie).

20 BOÎTE À OUTILS PUNAISES DE LIT page 20 o à la clientèle (annexe 2) (annexe 13); communication à l externe (ex. : cas d infestation dans un établissement de santé). Lors d une infestation dans un établissement de santé ou chez un client, différentes actions pourront être mises en place dans une procédure. Voici quelques éléments à considérer dans la prise en charge de cette problématique. Lors d une infestation dans un établissement de santé savoir reconnaître les indices; se préparer à la venue de l exterminateur (incluant les ressources requises/temps à investir/budget); localiser la présence d insecte; identifier les portes d entrée et les voies de propagation, si possible; avec l exterminateur, mettre en place une stratégie de traitement; planifier des dispositions particulières selon la population (jeunes enfants, femmes enceintes, personnes âgées ou malades); informer le personnel; suivre et évaluer le succès des traitements; inspecter les lieux après le traitement; établir un bilan des opérations, corriger la procédure au besoin. Lors d une infestation chez un client Une intervention pourrait être planifiée à l aide des outils présentés dans ce document dans un cas où l intervenant soupçonne une infestation chez un client. Cette intervention devra inclure une stratégie de communication à l interne pour informer les autres intervenants de la présence de punaises de lit dans l immeuble. Voici les actions qui devront être mises en place : savoir reconnaître les indices chez les bénéficiaires de service; informer les travailleurs des mesures de protection à prendre lors de soins et services dans des situations à risques; évaluer la pertinence d informer sur rôles et responsabilités des différents acteurs (locataires, propriétaires et gestionnaires de parasites); informer le personnel concerné par les soins et services de la situation à l habitation du client (ex. : réseau de communication à l interne pour les travailleurs à domicile).

21 BOÎTE À OUTILS PUNAISES DE LIT page 21 Une approche spécifique pourrait être faite pour un client vulnérable. Celui-ci se définit comme une personne qui ne bénéficie d aucun réseau prenant en charge le problème. Client qui souffre de pertes cognitives et/ou de problèmes de santé mentale qui l empêchent d assurer sa sécurité et qui est en perte d autonomie modérée à sévère 9. PLAN D ACTION Dans le CSSS/ESVR, le responsable du dossier doit former un comité «punaises de lit» regroupant les différents intervenants susceptibles d être interpellés dans ce dossier, et ce, même en l absence de signalement pour l instant. Après avoir clairement identifié les situations à risque dans leur établissement, le responsable du dossier «punaises de lit» pourra réaliser un plan d action spécifique pour son établissement de santé. Ainsi il pourra identifier clairement les actions spécifiques à son établissement, les personnes responsables et l échéancier requis pour la réalisation de différentes activités. Selon la réalité propre à chaque établissement, les actions pourraient être divisées par direction, par exemple : ressources humaines, services techniques, santé publique et soins infirmiers. ACTIONS Activités Responsables Échéancier Coordonner le dossier Former un comité à l interne Déterminer les situations et les lieux à risque dans l établissement Réaliser le plan d action et son suivi Responsable du dossier (PCI 10 ) Informer Identifier les travailleurs qui auront besoin de formation Hygiène et salubrité : o Identification des punaises pour signalement rapide o Mesures de protection Entretien des installations : o Mesures de contrôle 9 Définition tirée du plan d intervention dans les cas d insalubrité du CSSS de la Montagne de Lors de la rencontre du CRDG du 27 janvier 2011, il a été convenu par les directeurs généraux des établissements de santé que les directeurs des soins infirmiers (DSI) seraient responsables du dossier «punaises de lit» dans leurs établissements. Si les responsables devaient changer dans les établissements, on demande d aviser la direction de santé publique au secrétariat de Santé environnement ( ) pour assurer la transmission de l information aux personnes responsables.

22 BOÎTE À OUTILS PUNAISES DE LIT page 22 ACTIONS Activités Responsables Échéancier o Mesures de protection Médecins et infirmières : o Identification des punaises pour signalement rapide o Identification des symptômes chez les usagers pour le signaler au responsable o Mesures de protection Préparer des séances d information ou des outils d information Dispenser les séances d information aux travailleurs ou assurer une diffusion des outils d information

23 BOÎTE À OUTILS PUNAISES DE LIT page 23 ACTIONS Activités Responsables Échéancier Implanter des mesures de prévention Préparer des procédures de travail Procédure de réception d un usager (annexe 1) Procédure pour la lessive (annexe 3) Préparation au traitement (annexe 4) Procédure à la préparation à la relocalisation (annexe 5) Mesures de protection où la présence de punaises est suspectée ou confirmée (annexe 8) o lors du séjour d un usager dans un établissement de santé o lors d une visite à domicile Procédure en cas d infestation Procédures de prêt et retour de matériel Procédure de surveillance (salles d attente, bureaux de consultation, matelas, entrepôt de matériel pour prêt externe pour clientèles vulnérables 11 ) Communication à l interne (ex. : signalement de cas d infestation) o aux travailleurs o à la clientèle (annexe 2) (annexe 13) Communication à l externe (ex. : cas d infestation dans un établissement de santé) Surveiller Consigner 12 les cas d infestation dans l établissement (annexe 6) 11 Les clientèles plus vulnérables (santé mentale, psychiatrie et en perte d autonomie). 12 Nous vous recommandons de consigner toutes les interventions dans les différents établissements de santé de la région ou lors de soins et services à l extérieur de l établissement. Ceci permettra d évaluer l ampleur du problème pour le réseau de la santé de notre région.

24 BOÎTE À OUTILS PUNAISES DE LIT page 24 ACTIONS Activités Responsables Échéancier Implanter des mesures de contrôle (en cas d infestation) Établir une procédure afin de déterminer les étapes pour gérer un cas d infestation Évaluer les ressources requises/temps à investir/budget lors de la venue d un exterminateur Établir un bilan des opérations, corriger la procédure au besoin À titre d information, la Ville de Montréal et la Direction de santé publique de l Agence de la santé et des services sociaux de Montréal travaillent de concert à la mise en œuvre d un plan d action régional de lutte contre les punaises de lit dans les bâtiments résidentiels de l île de Montréal. Ce plan s inscrit dans la poursuite des efforts investis par les deux organisations depuis 2008 pour limiter la prolifération de ces insectes nuisibles. Il permettra notamment d intervenir encore plus efficacement sur le terrain, de surveiller l évolution des infestations, d intensifier la communication auprès des citoyens et de mobiliser les acteurs et intervenants concernés. D autres initiatives ont été amorcées dans d autres municipalités du Québec, mais sont encore très limitées. COMMUNICATION Les communications se feront à trois niveaux : locales régionales provinciales Les communications locales seront assumées par le CSSS/ESVTR. Si une infestation devait se produire dans un établissement de santé, une communication aux médias pourrait être nécessaire et devrait être assurée par l établissement touché par le problème. Des initiatives régionales seront faites par la Direction publique de la Mauricie et Centre-du- Québec pour répondre à différentes demandes des médias ou pour offrir une conférence de presse (ex. : briefing technique) sur les punaises de lit. Dans le but de sensibiliser la population, un comité de travail de communication à un niveau provincial travaille sur un plan pour une communication publique en Différents outils de communication devraient être disponibles.

25 BOÎTE À OUTILS PUNAISES DE LIT page 25 Messages d information Pour faciliter l élimination des punaises de lit dans un logement 13, voici les quatre messages qui devraient être véhiculés auprès de la population pour prévenir les infestations de punaises de lit sur le territoire et par le fait même réduire les impacts sur la population. Voir annexe 7. Public-cible Population de la Mauricie et du Centre-du-Québec Message-clé 1 Message-clé 2 Message-clé 3 Message-clé 4 Informer le propriétaire de la présence des punaises de lit dans son logement Agir rapidement Utiliser des méthodes de contrôle efficaces et sans danger pour la santé Collaborer tous ensemble avec le propriétaire et le gestionnaire de parasites qualifié Plusieurs documents utiles sont présentement disponibles pour les intervenants du réseau de la santé. Une fiche d information pour les intervenants du réseau de la santé (annexe 8), les médecins (annexe 9), les voyageurs (annexe 10), les travailleurs (hors réseau de la santé, par exemple inspecteur municipal) qui visitent une habitation dans le cadre de leur travail (annexe 11), le milieu scolaire (document à venir à l annexe 12). De plus, un dépliant sur le sujet produit par la DSP de Montréal est également disponible : Dépliant «Épinglons la punaise - Conseils pratiques pour la prévention et l extermination efficace de la punaise de lit» à l adresse suivante : ainsi qu un Guide pratique à l intention des propriétaires, exploitants et gestionnaires d immeubles : Une fiche produite par le DSP de Montérégie : Neuf (9) actions pour freiner le «déménagement des punaises» est disponble à l adresse suivante : Un document «Questions-réponses» pourraient également vous aider à répondre à différentes questions sur le sujet. Consulter l annexe Tiré du Guide pratique à l intention des propriétaires, exploitants et gestionnaires d immeubles de la DSP de Montréal.

26 BOÎTE À OUTILS PUNAISES DE LIT page 26 QUI CONTACTER? Pour des renseignements pour la population (aspects santé) Info-Santé Pour des renseignements pour la population (produits chimiques) Centre antipoison du Québec Pour un support-conseil Direction de santé publique de l Agence de la santé et des services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec Santé environnement RÉFÉRENCES Voici des sites à consulter pour plus d information : Institut national de santé publique du Québec Direction de santé publique de l'agence de la santé et des services sociaux de Mauricie et du Centre du Québec Direction de santé publique de l'agence de la santé et des services sociaux de Montréal Direction de santé publique de l'agence de la santé et des services sociaux de Montérégie Santé Canada Ville de Toronto Des informations sont disponibles dans plusieurs langues sur le sujet sur ce site.

27 BOÎTE À OUTILS PUNAISES DE LIT page 27 ANNEXE 1 : PROCÉDURES DE RÉCEPTION Lorsqu un occupant quitte un lieu infesté vers un site non infesté, certaines précautions et actions sont à prendre afin de freiner le déménagement des punaises vers un autre site. Lors d un déménagement, certains biens seront plus à risque pour l infiltration de punaises que d autres. Voici des exemples : matelas et sommiers, meubles rembourrées; textile (vêtement, literie, coussin, objet en peluche, etc.); meubles de chambre à coucher; autres articles (électronique, décoratif, livres, etc.). Lors de la réception, d un usager, différentes actions devront être prises aux étapes suivantes : la réception, l inspection et le nettoyage. Tableau : Actions pour éviter la propagation des punaises lors de l arrivée d un usager d un site infesté ver un site non infesté. ÉTAPES LORS DE L ARRIVÉE D UN USAGER D UN SITE INFESTÉ VERS UN SITE NON INFESTÉ Réception La réception des articles personnels d un usager (vêtements, effets personnels et articles ménagers, etc.) devrait être faite dans un espace dégagé (non encombré) à l écart des zones de circulation afin d éviter la dissémination. Inspection Idéalement, l inspection des articles devrait se faire au même endroit que la réception. Durant l inspection, mettre des vêtements de protection (ex. : sarrau, couvre-chaussures). S assurer de l ajuster sur le corps. L inspection devrait idéalement être faite sur une surface lisse qui élimine les possibilités de dissimulation et une surface de couleur claire qui facilite le repérage. Chacun des articles devra être inspecté minutieusement. Il est plus facile d inspecter une petite quantité à la fois.

28 BOÎTE À OUTILS PUNAISES DE LIT page 28 Si possible, tenir les articles loin de soi. Une inspection visuelle minutieuse du matelas, du sommier, de la literie (draps, oreillers, couvertures) ou divan-lit se trouvant à proximité de l endroit où dort généralement l usager permettra de détecter s il y a lieu la présence de punaises de lit. Dans le cas d un hébergement temporaire, une attention particulière à la valise et à différents articles tels les vêtements, la literie, doudou, coussin, objet en peluche, etc. Voici les indices à surveiller généralement le long des coutures du matelas, sur le sommier et sur la literie (ex. : les draps) : taches de sang, excréments (saletés noirâtres), traces d œufs (petits cocons translucides), exuvie (peau rejetée lors de la mue) jaunâtre, insectes à tous les stades du cycle de vie (nymphes ou adultes), etc., selon l ampleur de l infestation, on pourrait également retrouver des punaises de lit : o dans les fissures des planchers, des murs et du mobilier; o derrière les moulures, les plinthes et les plaques électriques, les cadres ou le papier peint qui se décolle; o dans les coussins, les rideaux, les fauteuils, les vêtements, dans les papiers, les livres, les téléphones, les radios, les sacs à dos ou à main, les valises, les fauteuils roulants, etc.; o odeur (moisi doucereux) caractéristique peut être perceptible. Si la présence de punaises n est pas détectée : un nettoyage préventif (aspiration/lavage) ou un traitement thermique (chaleur/vapeur) peut être conseillé, mettre les articles non contaminés par les punaises dans des sacs ou contenants fermés hermétiquement 15 et déposez-les dans un endroit exempt de punaises. Si la présence de punaises est détectée : s assurer que l insecte retrouvé est une punaise de lit, en situation de doute, la consultation auprès d un gestionnaire de parasites (exterminateur) pourrait être nécessaire pour confirmer l espèce d insecte retrouvé dans l environnement, 15 Lorsqu un sac de plastique est utilisé, il doit être fermé hermétiquement après utilisation. Il est préférable d utiliser un sac de couleur pâle afin de mieux détecter l insecte.

29 BOÎTE À OUTILS PUNAISES DE LIT page 29 mettre les effets personnels de l usager dans des sacs ou des contenants hermétiques, pour les articles de plus grandes tailles ou ne pouvant être nettoyé par lavage ou séchage à haute température, confier le tout à un gestionnaire de parasites, pour les articles lavables passer à l étape de nettoyage procéder au nettoyage par lavage et séchage à haute température. NOTE : Lavage à l eau chaude et utilisation de la sécheuse à haute température pour une durée minimale de 30 minutes. Mettre au froid à des conditions strictes : par exemple à -17 C pendant environ 10 heures pour un sac de 2,5 kg pourrait être une solution pour les articles ne pouvant être lavés (souliers, chapeaux, etc.). Prendre note qu un congélateur de réfrigérateur n atteint PAS cette température. Nettoyage Mettre les articles dans des sacs étanches pour les transporter d un lieu à l autre. Voici différentes actions à mettre en place en vue d un nettoyage. Prévoir l achat de sacs de plastique en grande quantité. Utiliser des sacs de couleurs différentes ou les marquer, afin d éviter le mélange des choses lavées de celles qui ne le sont pas. Laisser de l air dans les sacs afin de s assurer qu ils ne sont pas percés. Laver à l eau chaude et au savon. Utiliser la sécheuse à haute température. Mettre directement les choses à laver ou à sécher dans les machines, ne rien déposer sur la table du lavoir. Jeter les sacs «souillés» dans un sac neuf hermétiquement fermé. Mettre les choses directement de la sécheuse dans des sacs neufs, laisser de l air afin de s assurer de l étanchéité. Mettre les sacs hermétiquement fermés avec les choses propres dans un lieu sécuritaire (loin de présence du site d infestation ou d insecte). Laisser les sacs fermés jusqu à ce que la situation soit contrôlée.

30 BOÎTE À OUTILS PUNAISES DE LIT page 30 ANNEXE 2 : DÉMARCHE PROPOSÉE AU LOCATAIRE LORSQU UN IMMEUBLE EST INFESTÉ 16 Démarche proposée : En vertu du bail de location, le locataire et le propriétaire partagent la responsabilité de maintenir le logement dans un état de propreté et de salubrité. Si un problème de punaises de lit survient : 1- Signalez rapidement au propriétaire la présence de punaises de lit, verbalement puis par écrit si nécessaire, en décrivant de façon précise le problème et demander des actions rapides. Remettre de l information (dépliant 17 ) et un guide 18 au propriétaire. Prenez soin d expédier l avis écrit (par courrier recommandé) de façon à obtenir un accusé de réception et de conserver une copie de la correspondance. 2- Si le propriétaire ne fait rien dans un délai de 10 jours suivant la réception de la lettre, le locataire devra : adressez une demande au service d inspection de votre municipalité, en incluant les copies de la correspondance et des photos si disponibles, si l autre partie ne donne pas suite à la requête; NOTE : Dans certains cas, les municipalités pourront assurer la salubrité des immeubles sur leur territoire pourvu qu elles aient une réglementation sur la nuisance ou l insalubrité dans leurs réglementations municipales. L évaluation que fera la municipalité de la situation sur son territoire, de même que sa capacité à supporter et prendre en charge ce volet seront variables d une municipalité à l autre. 16 Référence : Inspiré du guide d intervention dans les cas d insalubrité et des clés pour améliorer la qualité de l air dans votre demeure : 17 Dépliant Épinglons la punaise - Conseils pratiques pour la prévention et l extermination efficace de la punaise de lit : 18 Les punaises de lit : Mieux les connaître pour mieux les combattre - un nouveau guide pratique à l intention des propriétaires, exploitants et gestionnaires d immeubles et demander l expertise d un gestionnaire de parasite :

31 BOÎTE À OUTILS PUNAISES DE LIT page 31 Compétences de la municipalité Une municipalité peut adopter des règlements sur l'environnement, la salubrité, la sécurité et les nuisances de salubrité. Si tel est le cas pour votre municipalité, celle-ci peut, lors de la réception d'une plainte, effectuer une enquête pour cause d'insalubrité dans un immeuble locatif, produire un rapport et adresser une mise en demeure, s'il y a lieu, au propriétaire ou à l'occupant. Une municipalité peut aussi fournir des conseils et référer le demandeur à certains documents ou à d autres ressources, conformément à sa procédure interne de gestion des demandes. 3- Obtenez de l information plus détaillée sur les recours possibles (mise en demeure, dépôt d une demande) auprès du bureau régional de la Régie du logement, si l autre partie refuse de donner suite à votre requête et de corriger la situation. Rôle de la Régie du logement La Régie du logement informe le citoyen (locataire ou propriétaire) de ses obligations et ses droits résultant du bail d un logement et favorise l'entente entre les parties. Des préposés aux renseignements de 25 bureaux régionaux sont en mesure de vous informer. S il y a défaut de règlement à l'amiable et litige entre les parties, la Régie, en tant que tribunal, peut trancher et porter un jugement. Diverses publications touchant notamment l avis d abandon, le bruit et certaines réparations urgentes sont disponibles, tant pour les propriétaires que pour les locataires. On peut aussi rejoindre le siège social de la Régie au Vérifiez si vous pouvez obtenir de l aide, du soutien et des conseils auprès des associations de locataires et des comités-logement, des regroupements de propriétaires ou des organismes de protection des consommateurs tout au long de votre démarche. 5- Adressez-vous au gestionnaire de l immeuble si vous résidez dans un immeuble géré par un office municipal d habitation (logement de type HLM), une coopérative ou un organisme à but non lucratif. 6- Communiquez avec Info-Santé ou consultez votre médecin-traitant concernant les aspects de santé.

Mesures préventives suggérées afin d éviter une infestation dans l établissement

Mesures préventives suggérées afin d éviter une infestation dans l établissement MESURES DE PRÉVENTION POUR LES ÉTABLISSEMENTS OFFRANT DE L HÉBERGEMENT Les travailleurs œuvrant dans les établissements de santé ou communautaire offrant de l hébergement sont susceptibles d être confrontés

Plus en détail

Punaises de lit Fiche à l intention des CSSS

Punaises de lit Fiche à l intention des CSSS Punaises de lit Fiche à l intention des CSSS Les problèmes causés par les punaises de lit Les punaises de lit sont des insectes piqueurs qui se nourrissent de sang humain. Elles ne transmettent pas de

Plus en détail

PUNAISES DE LIT. Guide sur la gestion des cas en milieu scolaire

PUNAISES DE LIT. Guide sur la gestion des cas en milieu scolaire PUNAISES DE LIT Guide sur la gestion des cas en milieu scolaire Juillet 2011 Une réalisation du Comité de salubrité des milieux Coordination : Patrice Tchinda, conseiller-cadre, Direction de la santé publique,

Plus en détail

PUNAISES DE LIT. prévention et intervention

PUNAISES DE LIT. prévention et intervention PUNAISES DE LIT prévention et intervention À quoi ressemble la punaise de lit? La punaise de lit, aussi appelée punaise, est un insecte brunâtre visible à l œil nu qui mesure de 4 à 7 millimètres. Elle

Plus en détail

Punaises de lit Fiche à l intention des milieux d hébergement

Punaises de lit Fiche à l intention des milieux d hébergement Punaises de lit Fiche à l intention des milieux d hébergement Quelle est la nature du problème causé par les punaises de lit? Le personnel de soins et les intervenants du milieu de la santé peuvent être

Plus en détail

Protocole- cadre en gestion parasitaire Mesures s adressant aux partenaires

Protocole- cadre en gestion parasitaire Mesures s adressant aux partenaires ANNEXE VIII Protocole- cadre en gestion parasitaire Mesures s adressant aux partenaires Réalisé en collaboration avec M. Harold Leavey, Les entreprises Maheu Ltée. Extrait de la brochure Épinglons la punaise,

Plus en détail

Les punaises de lit Guide d intervention en service de garde

Les punaises de lit Guide d intervention en service de garde Les punaises de lit Guide d intervention en service de garde Une réalisation de la Direction de santé publique de l Agence de la santé et des services sociaux de Montréal 1301, rue Sherbrooke Est Montréal

Plus en détail

LES PUNAISES DE LIT GUIDE PRATIQUE À L INTENTION DES PROPRIÉTAIRES, EXPLOITANTS ET GESTIONNAIRES D IMMEUBLES

LES PUNAISES DE LIT GUIDE PRATIQUE À L INTENTION DES PROPRIÉTAIRES, EXPLOITANTS ET GESTIONNAIRES D IMMEUBLES LES PUNAISES DE LIT mieux les connaître pour mieux les combattre Édition 2011 GUIDE PRATIQUE À L INTENTION DES PROPRIÉTAIRES, EXPLOITANTS ET GESTIONNAIRES D IMMEUBLES Les meilleurs moyens pour lutter contre

Plus en détail

DE LIT mieux les connaître pour mieux les combattre

DE LIT mieux les connaître pour mieux les combattre LES PUNAISES DE LIT mieux les connaître pour mieux les combattre GUIDE PRATIQUE À L INTENTION DES PROPRIÉTAIRES, EXPLOITANTS ET GESTIONNAIRES D IMMEUBLES Les meilleurs moyens pour lutter contre les infestations

Plus en détail

La problématique des punaises de lit: de la prévention au contrôle. Webinaire INSPQ/MSSS 2013-05-29

La problématique des punaises de lit: de la prévention au contrôle. Webinaire INSPQ/MSSS 2013-05-29 La problématique des punaises de lit: de la prévention au contrôle Webinaire INSPQ/MSSS 2013-05-29 La problématique des punaises de lit : de la prévention au contrôle Conférenciers Louise Lajoie, M.D.,

Plus en détail

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS :

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS : Infopunaisesdeslits.ca RENSEIGNEMENTS SUR LA LUTTE ANTIPARASITAIRE FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS : FAIRE APPEL À UNE ENTREPRISE DE DÉSINSECTISATION, TRAVAILLER AVEC ELLE ET SE PRÉPARER La meilleure façon de

Plus en détail

MESURES PRÉVENTIVES Pour les travailleurs qui peuvent entrer en contact avec des punaises de lit.

MESURES PRÉVENTIVES Pour les travailleurs qui peuvent entrer en contact avec des punaises de lit. MESURES PRÉVENTIVES Pour les travailleurs qui peuvent entrer en contact avec des punaises de lit. Introduction Au cours de la dernière décennie, il y a eu une augmentation exponentielle du nombre d infestation

Plus en détail

Les moyens les plus efficaces et sécuritaires pour prévenir et gérer une infestation de punaises de lit

Les moyens les plus efficaces et sécuritaires pour prévenir et gérer une infestation de punaises de lit Les moyens les plus efficaces et sécuritaires pour prévenir et gérer une infestation de punaises de lit Geneviève Hamelin Direction de santé publique Adrien Sansregret Office municipal d habitation de

Plus en détail

La réponse de Toronto aux punaises de lit. CCNSE 28 novembre 2013 Ron de Burger et Tracy Leach Bureau de santé publique de Toronto

La réponse de Toronto aux punaises de lit. CCNSE 28 novembre 2013 Ron de Burger et Tracy Leach Bureau de santé publique de Toronto La réponse de Toronto aux punaises de lit CCNSE 28 novembre 2013 Ron de Burger et Tracy Leach Bureau de santé publique de Toronto Pourquoi sont-elles de retour? Plus grande mobilité humaine (voyages internationaux,

Plus en détail

Bilan 2012-2013. Plan d action régional de lutte contre les punaises de lit

Bilan 2012-2013. Plan d action régional de lutte contre les punaises de lit Bilan 2012-2013 Plan d action régional de lutte contre les punaises de lit Plan d action régional de lutte contre les punaises de lit Bilan 2012-2013 Objectif Maximiser l efficacité des interventions visant

Plus en détail

Bilan 2011-2012. Plan d action régional de lutte contre les punaises de lit

Bilan 2011-2012. Plan d action régional de lutte contre les punaises de lit Bilan 2011-2012 Plan d action régional de lutte contre les punaises de lit Plan d action régional de lutte contre les punaises de lit BILAN 2011-2012 Objectif Maximiser l efficacité des interventions visant

Plus en détail

Les problèmes de santé liés aux punaises de lit et la situation à Montréal Sommet sur les punaises de lit 1 juin 2011

Les problèmes de santé liés aux punaises de lit et la situation à Montréal Sommet sur les punaises de lit 1 juin 2011 Les problèmes de santé liés aux punaises de lit et la situation à Montréal Sommet sur les punaises de lit 1 juin 2011 Stéphane Perron M.D., M.Sc., FRCPC Les infestations à Montréal Montréal : De 2006 à

Plus en détail

Les Punaises de lit Connaître et prévenir. Stéphane Perron M.D., M.Sc., FRCPC

Les Punaises de lit Connaître et prévenir. Stéphane Perron M.D., M.Sc., FRCPC Les Punaises de lit Connaître et prévenir Stéphane Perron M.D., M.Sc., FRCPC Plan Une introduction aux punaises Effets sur la santé Gestions des punaises Cas d intervention Ampleur du problème Jusque dans

Plus en détail

Plan d action 2014-2017 LUTTE À L INSALUBRITÉ DES LOGEMENTS

Plan d action 2014-2017 LUTTE À L INSALUBRITÉ DES LOGEMENTS Plan d action 2014-2017 LUTTE À L INSALUBRITÉ DES LOGEMENTS Responsabiliser les propriétaires Impliquer les locataires Objectifs Le Plan d action de lutte à l insalubrité des logements de la Ville de

Plus en détail

Punaises de lit Comment les détecter et s en débarrasser?

Punaises de lit Comment les détecter et s en débarrasser? Punaises de lit Comment les détecter et s en débarrasser? Qu est-ce que la punaise de lit? Un insecte brunâtre luisant sans ailes, de forme ovale et aplatie, long de 4 à 7 mm ( ¼ po). Habituellement, l

Plus en détail

Punaises de lit Comment les détecter et s en débarrasser?

Punaises de lit Comment les détecter et s en débarrasser? Punaises de lit Comment les détecter et s en débarrasser? Qu est-ce que la punaise de lit? Un insecte brunâtre luisant sans aile, de forme ovale et aplatie, long de 4 à 7 mm ( ¼ po). Le jour, fuit la lumière

Plus en détail

500 ml. BASF Agro S.A.S. 21, chemin de la Sauvegarde 69134 ECULLY cedex Tél. 04 72 32 45 45

500 ml. BASF Agro S.A.S. 21, chemin de la Sauvegarde 69134 ECULLY cedex Tél. 04 72 32 45 45 MYTHIC 10 SC Préparation biocide (TP18) pour lutter contre les fourmis et les punaises des lits Suspension concentrée (SC) contenant : 106 g/l de chlorfenapyr (N CAS : 122453-73-0) MYTHIC 10 SC - (chlorfénapyr

Plus en détail

Les punaises de lit: guide à l intention des écoles. Apprenez ce que vous pouvez faire pour ne pas avoir de punaises de lit dans votre école.

Les punaises de lit: guide à l intention des écoles. Apprenez ce que vous pouvez faire pour ne pas avoir de punaises de lit dans votre école. Les punaises de lit: guide à l intention des écoles Apprenez ce que vous pouvez faire pour ne pas avoir de punaises de lit dans votre école. Contexte La présence de punaises de lit n est plus quelque chose

Plus en détail

Les punaises de lit Guide d intervention en milieu scolaire

Les punaises de lit Guide d intervention en milieu scolaire Les punaises de lit Guide d intervention en milieu scolaire Une réalisation de la Direction de santé publique du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Est-de-l Île-de-Montréal

Plus en détail

inspecteur en environnement et salubrité dans les cas d insalubrité morbide

inspecteur en environnement et salubrité dans les cas d insalubrité morbide Point de vue d un d inspecteur en environnement et salubrité dans les cas d insalubrité morbide présent senté par Dany Moisan Inspecteur en environnement et salubrité Division de la gestion du territoire

Plus en détail

gale - Brochure d information -

gale - Brochure d information - gale La - Brochure d information - Qu est-ce que la gale? La gale est une infection de la peau causée par un parasite. Celui-ci creuse un petit tunnel (sillon) dans la partie superficielle de la peau et

Plus en détail

CHANGEMENT DE COUCHE ET INSTALLATIONS SANITAIRES CHANGEMENT DE COUCHE ESPACE RÉSERVÉ AU CHANGEMENT DE COUCHE

CHANGEMENT DE COUCHE ET INSTALLATIONS SANITAIRES CHANGEMENT DE COUCHE ESPACE RÉSERVÉ AU CHANGEMENT DE COUCHE CHAPITRE 4 - PRATIQUES DE BASE ESPACE RÉSERVÉ AU L espace réservé au changement de couche comprend : Une table à langer dédiée au changement de couche. Les surfaces qui servent à d autres usages sont à

Plus en détail

Les punaises de lit : le cas de Montréal Stéphane Perron MD, MSc, FRCPC Session de pré-conférence de l'acsp Dimanche13 juin 2010

Les punaises de lit : le cas de Montréal Stéphane Perron MD, MSc, FRCPC Session de pré-conférence de l'acsp Dimanche13 juin 2010 Les punaises de lit : le cas de Montréal Stéphane Perron MD, MSc, FRCPC Session de pré-conférence de l'acsp Dimanche13 juin 2010 Le retour de la punaise de lit Infestation mondiale à la fin des années

Plus en détail

LES DÉFIS DU PROPRIÉTAIRE IMMOBILIER FACE À LA GESTION DU PROBLÈME DE PUNAISES

LES DÉFIS DU PROPRIÉTAIRE IMMOBILIER FACE À LA GESTION DU PROBLÈME DE PUNAISES LES DÉFIS DU PROPRIÉTAIRE IMMOBILIER FACE À LA GESTION DU PROBLÈME DE PUNAISES John Dickie Fédération canadienne des associations de propriétaires immobiliers Janvier 2011 Fédération canadienne des associations

Plus en détail

PROTECTION TOTALE CONTRE LES INSECTES

PROTECTION TOTALE CONTRE LES INSECTES PROTECTION TOTALE CONTRE LES INSECTES SOMMEIL SANS INSECTES, SOMMEIL PROFOND Personne n aime l idée de partager son lit avec des invités indésirables, encore moins avec un parasite hautement prolifique

Plus en détail

PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES

PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES Janvier 2009 TABLE DES MATIÈRES Page Préambule 3 1. Dotation en personnel 4 1.1 Compétences du personnel 4 1.2 Fonctions

Plus en détail

JASP 2010 Québec 24 novembre 2010

JASP 2010 Québec 24 novembre 2010 Direction de santé publique L'éthique pour guider la réflexion et influencer l'élaboration des politiques publiques favorables à la santé: le cas des logements insalubres à Montréal JASP 2010 Québec 24

Plus en détail

LES PUNAISES DE LIT. Mieux les connaitre pour Mieux les combattres. www.kristol.fr

LES PUNAISES DE LIT. Mieux les connaitre pour Mieux les combattres. www.kristol.fr LES PUNAISES DE LIT Mieux les connaitre pour Mieux les combattres Ce document a pour but de vous informer sur les Punaises de Lit, qui sont elles, comment vivent-elles, quels sont les problèmes occasionnés

Plus en détail

La solution contre les punaises de lit Entotherm

La solution contre les punaises de lit Entotherm The Experts in Pest Control La solution contre les punaises de lit Entotherm Entotherm 2 Les punaises de lit, un problème en recrudescence. De plus en plus d hôtels belges sont confrontés aux punaises

Plus en détail

Route des Rez 20 CH-1667 Enney Tél. 026 921 29 Fax 026 921 36 75 DE LIT. ment LA LITERIE. une heure. le risque de son transport.

Route des Rez 20 CH-1667 Enney Tél. 026 921 29 Fax 026 921 36 75 DE LIT. ment LA LITERIE. une heure. le risque de son transport. Produits techniques professionnels www.atn-diffusion-lpf.com info@atn-diffusion-lpf.com N TVA / MWST-Nr. CHE-106.389.754 TVA Route des Rez 20 CH-1667 Enney Tél. 026 921 29 12 Fax 026 921 36 75 PUNAISES

Plus en détail

L utilisation de la force, de l isolement et de substances chimiques comme mesures de contrôle des personnes

L utilisation de la force, de l isolement et de substances chimiques comme mesures de contrôle des personnes L utilisation de la force, de l isolement et de substances chimiques comme mesures de contrôle des personnes L ESPRIT DE LA LOI L utilisation de l isolement et de la contention est encadrée par l article

Plus en détail

Commentaires sur le règlement sur les conditions d obtention d un certificat de conformité de résidence pour personnes âgées

Commentaires sur le règlement sur les conditions d obtention d un certificat de conformité de résidence pour personnes âgées Commentaires sur le règlement sur les conditions d obtention d un certificat de conformité de résidence pour personnes âgées Le Réseau québécois des OSBL d habitation compte plus d une centaine de membres

Plus en détail

Punaises de lit. Les habitations peuvent être infestées par les punaises de différentes manières.

Punaises de lit. Les habitations peuvent être infestées par les punaises de différentes manières. Punaises de lit De récents rapports indiquent que la fréquence des punaises a été multipliée par 500 % ces dernières années il ne fait, du moins, aucun doute que leurs populations augmentent. Un certain

Plus en détail

>> DIAGNOSTIC & PHASES DE TRAITEMENTS DES PUNAISES DE LITS HAMBRES D HÔTES LE DIAGNOSTIC

>> DIAGNOSTIC & PHASES DE TRAITEMENTS DES PUNAISES DE LITS HAMBRES D HÔTES LE DIAGNOSTIC >> DIAGNOSTIC & PHASES DE TRAITEMENTS DES PUNAISES DE LITS LE DIAGNOSTIC HAMBRES D HÔTES L infestation, un point sur la répartition géographique : Contamination explosive depuis 15 ANS : Etats Unis, Canada,

Plus en détail

Le contenu de cette publication est disponible en suivant le lien suivant : http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/index.php?

Le contenu de cette publication est disponible en suivant le lien suivant : http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/index.php? Le contenu de cette publication est disponible en suivant le lien suivant : http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/index.php?id=470 AGISSEZ IMMÉDIATEMENT Protégez vos biens Selon les circonstances, protégez

Plus en détail

Questions et réponses au sujet des punaises des lits

Questions et réponses au sujet des punaises des lits Questions et réponses au sujet des punaises des lits Que sont les punaises des lits? Les punaises des lits se trouvent partout dans le monde et le nombre de cas signalés au Canada augmente rapidement depuis

Plus en détail

Punaises de lit, logement et santé publique à Montréal

Punaises de lit, logement et santé publique à Montréal Punaises de lit, logement et santé publique à Montréal Stéphane Perron, M.D., M.Sc., F.R.C.P.C. Réunion de planification du CCNSE à Vancouver pour la lutte contre les punaises de lit 29 novembre 2013 Logement

Plus en détail

JOURNÉE DES PARTENAIRES ENSEMBLE ET BIEN LOGÉ! ENSEMBLE ON COLLABORE!

JOURNÉE DES PARTENAIRES ENSEMBLE ET BIEN LOGÉ! ENSEMBLE ON COLLABORE! JOURNÉE DES PARTENAIRES ENSEMBLE ET BIEN LOGÉ! ENSEMBLE ON COLLABORE! Robert Dussault, chef de service, Permis, inspections et environnement, Ville de Trois-Rivières Dre Marie-Claude Lacombe et Bruno Cossette,

Plus en détail

Les punaises de lit : que faire face à ces invités indésirables?

Les punaises de lit : que faire face à ces invités indésirables? Les punaises de lit : que faire face à ces invités indésirables? M. Shum, D. Fong, T. Kosatsky, T. Stuart, E. Comack, R. Ayre, S. Perron, S. Beaudet 20 juin 2012. AIHce 2012, PO121 Indianapolis (Indiana)

Plus en détail

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LES PRODUITS CYTOTOXIQUES

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LES PRODUITS CYTOTOXIQUES CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LES PRODUITS CYTOTOXIQUES Un guide à l intention des usagers et leurs proches Pour vous, pour la vie Ce document a comme objectif de vous donner des informations concernant

Plus en détail

Vers une approche structurée de la Ville de Montréal dans les dossiers d'immeubles contaminés par les moisissures

Vers une approche structurée de la Ville de Montréal dans les dossiers d'immeubles contaminés par les moisissures Vers une approche structurée de la Ville de Montréal dans les dossiers d'immeubles contaminés par les moisissures Plan de présentation Le contexte L inspection municipale La recherche d indices Les outils

Plus en détail

Les punaises de lit La faute à personne La responsabilité de tous!

Les punaises de lit La faute à personne La responsabilité de tous! Les punaises de lit La faute à personne La responsabilité de tous! Document présenté par Organisation d éducation et d information logement de Côte-des-Neiges (OEIL) et Collectif de défense des droits

Plus en détail

Stratégies d observation et d application du Code

Stratégies d observation et d application du Code Stratégies d observation et d application du Code L éducation est un élément crucial de tout programme relatif aux avertisseurs de fumée. Les propriétaires doivent être informés non seulement sur les types,

Plus en détail

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS Volet 2 - Les options résidentielles LES OPTIONS RÉSIDENTIELLE La Fiche d information à l intention des parents porte sur différents sujets susceptibles d

Plus en détail

ENTRETIEN DES BÂTIMENTS ET SALUBRITÉ

ENTRETIEN DES BÂTIMENTS ET SALUBRITÉ ENTRETIEN DES BÂTIMENTS ET SALUBRITÉ Dany Moisan Inspecteur en environnement et salubrité Réglementation Entretien des bâtiments Salubrité Conclusion 2 RÉGLEMENTATION R.V.Q. 773 Règlement sur la salubrité

Plus en détail

Punaise des lits. À quoi ressemblent-elles? Cycle de vie. Alimentation

Punaise des lits. À quoi ressemblent-elles? Cycle de vie. Alimentation Punaise des lits À quoi ressemblent-elles? Lorsqu elle est à jeun, la punaise des lits présente une coloration allant du brun au brun jaunâtre. Une fois gorgée de sang, elle devient brune rougeâtre et

Plus en détail

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles Centre de réadaptation en déficience intellectuelle de Québec (CRDI de Québec) 7843, rue des Santolines Québec (Québec) G1G 0G3 Téléphone : 418 683-2511 Télécopieur : 418 683-9735 www.crdiq.qc.ca Fiche

Plus en détail

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015 Guide des candidatures 2015 Introduction Dans tout l Ontario, il y a beaucoup d entreprises, d organismes, de collectivités et de particuliers qui font plus que ce qui est requis par la législation environnementale,

Plus en détail

Demande du comité de trauma local. Volonté de la direction du CSSSB

Demande du comité de trauma local. Volonté de la direction du CSSSB Demande du comité de trauma local Volonté de la direction du CSSSB Création d un comité de travail En collaboration avec l Agence de Chaudière Appalaches 9 rencontres entre le 27 novembre 2012 et le 6

Plus en détail

Protocole d identification, d enquête et de gestion des risques pour la santé

Protocole d identification, d enquête et de gestion des risques pour la santé Protocole d identification, d enquête et de gestion des risques pour la santé Préambule Les Normes de santé publique de l Ontario (normes) sont publiées par le ministère de la Santé et des Soins de longue

Plus en détail

Règlement intérieur de la salle d animation

Règlement intérieur de la salle d animation Règlement intérieur de la salle d animation 1-CONDITIONS GENERALES Le présent règlement a pour objet de définir les conditions d utilisation, de sécurité et de stationnement de la salle d animation de

Plus en détail

Liste des recommandations

Liste des recommandations RECOMMANDATIONS À TOUS LES MINISTÈRES ET ORGANISMES L EXERCICE DES POUVOIRS DISCRÉTIONNAIRES DE L ADMINISTRATION: Que lorsque, dans l exercice de ses pouvoirs discrétionnaires, l Administration prend une

Plus en détail

QUI SOMMES-NOUS? COMMENT JOINDRE L ÉQUIPE DE BÉNÉVOLES?

QUI SOMMES-NOUS? COMMENT JOINDRE L ÉQUIPE DE BÉNÉVOLES? Une maison, une vocation, un soutien QUI SOMMES-NOUS? La Maison de soins palliatifs Source Bleue a pour mission de prodiguer gratuitement des soins à des personnes atteintes d une maladie avec un pronostic

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

www.scanbug.ch Appel gratuit : 0800 10 10 66

www.scanbug.ch Appel gratuit : 0800 10 10 66 www.scanbug.ch Appel gratuit : 0800 10 10 66 La punaise de lit Mieux la connaître pour mieux la combattre La punaise de lit Que sont les punaises de lit? Les punaises de lit (Cimex lectulariusa) sont des

Plus en détail

Connaître les enjeux et les défis de la préparation d une simulation d'un code orange ;

Connaître les enjeux et les défis de la préparation d une simulation d'un code orange ; Connaître les enjeux et les défis de la préparation d une simulation d'un code orange ; S outiller de façon concrète pour la préparation d une simulation d un code orange ; Partager notre expérience afin

Plus en détail

CAHIER DE GESTION. La communauté collégiale et les personnes fréquentant les établissements et/ou les installations du Collège.

CAHIER DE GESTION. La communauté collégiale et les personnes fréquentant les établissements et/ou les installations du Collège. CAHIER DE GESTION POLITIQUE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL COTE 36-00-01.01 OBJET La présente politique vise à préciser et à faire connaître les objectifs et les champs d application privilégiés

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE SAINT-MARC-SUR-RICHELIEU POLITIQUE DE LOCATION DE SALLE ET DE PRÊT DES ÉQUIPEMENTS ADOPTÉ LE : 5 JUILLET 2011

MUNICIPALITÉ DE SAINT-MARC-SUR-RICHELIEU POLITIQUE DE LOCATION DE SALLE ET DE PRÊT DES ÉQUIPEMENTS ADOPTÉ LE : 5 JUILLET 2011 MUNICIPALITÉ DE SAINT-MARC-SUR-RICHELIEU POLITIQUE DE LOCATION DE SALLE ET DE PRÊT DES ÉQUIPEMENTS ADOPTÉ LE : 5 JUILLET 2011 RÉSOLUTION # R-118-2011 POLITIQUE DE LOCATION DE SALLES ET DE PRÊT DES ÉQUIPEMENTS

Plus en détail

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA Le présent document a pour but de servir de guide pour ce qui est des rôles et des responsabilités du coordonnateur communautaire

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC Municipalité de Cacouna RÈGLEMENT 58-13 RÈGLEMENT CONCERNANT LA CRÉATION DU SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE

PROVINCE DE QUÉBEC Municipalité de Cacouna RÈGLEMENT 58-13 RÈGLEMENT CONCERNANT LA CRÉATION DU SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE PROVINCE DE QUÉBEC Municipalité de Cacouna RÈGLEMENT 58-13 RÈGLEMENT CONCERNANT LA CRÉATION DU SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE CONSIDÉRANT QUE suite au regroupement des municipalités de Cacouna, il s avère

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE Les poux existent depuis toujours et ne sont pas près de disparaître. Heureusement, ils ne sont pas dangereux, mais ils sont dérangeants. Le saviez-vous? Les poux de tête

Plus en détail

Avis de l OIIAQ. concernant les lignes de conduite à l intention des infirmières auxiliaires qui sont atteintes d une infection hématogène

Avis de l OIIAQ. concernant les lignes de conduite à l intention des infirmières auxiliaires qui sont atteintes d une infection hématogène Avis de l OIIAQ concernant les lignes de conduite à l intention des infirmières auxiliaires qui sont atteintes d une infection hématogène Depuis quelques années, les infirmières auxiliaires, les enseignantes

Plus en détail

Version 2.0 : 17 décembre 2014

Version 2.0 : 17 décembre 2014 Gestion de la santé au travail : mesures à prendre pour le traitement des travailleurs de la santé qui ont eu des contacts ou des contacts étroits avec la maladie à virus Ebola (MVE) Version 2.0 : 17 décembre

Plus en détail

RÈGLES DE GESTION INTERNE

RÈGLES DE GESTION INTERNE RÈGLES DE GESTION INTERNE TITRE: NATURE DU DOCUMENT: Règlement x Procédure Page 1 de 6 x Politique Directive C.A. C.E. x C.G. Direction générale Résolution 00-650-6.00 Direction x Nouveau document x Amende

Plus en détail

BETTER THAN FUMIGATEUR À LIBÉRATION TOTALE AÉROSOL INSECTICIDE FUMIGATEUR-EXTERMINATEUR DOMESTIQUE

BETTER THAN FUMIGATEUR À LIBÉRATION TOTALE AÉROSOL INSECTICIDE FUMIGATEUR-EXTERMINATEUR DOMESTIQUE BETTER THAN FUMIGATEUR À LIBÉRATION TOTALE AÉROSOL INSECTICIDE FUMIGATEUR-EXTERMINATEUR DOMESTIQUE Enfoncer et barrer la gâchette pour une VAPORISATION CONTINUE ou appuyer sur la gâchette pour une VAPORISATION

Plus en détail

Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du Québec (MAPAQ)

Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du Québec (MAPAQ) Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du Québec (MAPAQ) Le Centre québécois d inspection des aliments et de la santé animale (CQIASA) 1 Résumé L industrie de la restauration est

Plus en détail

LES PUNAISES DE LIT. Mieux les connaitre pour Mieux les combattre. www.kristol.fr

LES PUNAISES DE LIT. Mieux les connaitre pour Mieux les combattre. www.kristol.fr LES PUNAISES DE LIT Mieux les connaitre pour Mieux les combattre Ce document a pour but de vous informer sur les Punaises de Lit, qui sont elles, comment vivent-elles, quels sont les problèmes occasionnés

Plus en détail

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES INSTITUT NATIONAL D EXCELLENCE EN SANTÉ ET EN SERVICES SOCIAUX (INESSS)

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES INSTITUT NATIONAL D EXCELLENCE EN SANTÉ ET EN SERVICES SOCIAUX (INESSS) PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES INSTITUT NATIONAL D EXCELLENCE EN SANTÉ ET EN SERVICES SOCIAUX (INESSS) 2014-2015 Table des matières 1 INTRODUCTION... 3 2 PRÉSENTATION DE L ORGANISME...

Plus en détail

PROCÉDURE DE DÉCLARATION DES ACCIDENTS, DES INCIDENTS ET DES SITUATIONS DANGEREUSES EN MILIEU DE TRAVAIL Novembre 2013

PROCÉDURE DE DÉCLARATION DES ACCIDENTS, DES INCIDENTS ET DES SITUATIONS DANGEREUSES EN MILIEU DE TRAVAIL Novembre 2013 1. Identification Titre : Procédure de déclaration des accidents, des incidents et des situations dangereuses en milieu de travail. Ce document s adresse : aux membres du personnel enseignant et non enseignant

Plus en détail

Les punaises de lit : mythe et réalité

Les punaises de lit : mythe et réalité Les punaises de lit : mythe et réalité Mythe : Les punaises de lit sont trop petites pour être vues à l'œil nu. RÉALITÉ : Bien qu'étant difficiles à trouver parce qu'elles savent bien se cacher, les punaises

Plus en détail

Des logements salubres et accessibles

Des logements salubres et accessibles Direction de santé publique Des logements salubres et accessibles Louis Drouin et Louis Jacques JASPQ 2011 30 novembre 2011 15es Journées annuelles de santé publique 1 Louis Drouin, M.D. Direction de santé

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES Avis Présenté au ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs du Québec

Plus en détail

POLITIQUE POLITIQUE DE DÉCLARATION D UN INCIDENT OU D UN ACCIDENT CONCERNANT LES USAGERS, LES VISITEURS ET LES BÉNÉVOLES. 1.

POLITIQUE POLITIQUE DE DÉCLARATION D UN INCIDENT OU D UN ACCIDENT CONCERNANT LES USAGERS, LES VISITEURS ET LES BÉNÉVOLES. 1. TITRE : POLITIQUE DE DÉCLARATION D UN INCIDENT OU D UN ACCIDENT CONCERNANT LES USAGERS, LES VISITEURS ET LES BÉNÉVOLES 1. Préambule La politique et procédure de déclaration d un incident ou d un accident

Plus en détail

Projet de la Ville de Luxembourg en collaboration avec la Police Grand-ducale. Chambres meublées

Projet de la Ville de Luxembourg en collaboration avec la Police Grand-ducale. Chambres meublées Projet de la Ville de Luxembourg en collaboration avec la Police Grand-ducale Chambres meublées PROJET Estimation sommaire : 2% de la population vivent dans des chambres meubléees Depuis 30 ans, la Ville

Plus en détail

Programme Transit. Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle

Programme Transit. Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle Programme Transit Visant à soutenir les apprentissages à la vie autonome des personnes adultes présentant une déficience intellectuelle Développé par l Association des personnes handicapées de la rive-sud

Plus en détail

LA GALE. Réunion du Réseau des HAD SSIAD IDE Libéraux. ARLIN Midi-Pyrénées CCLIN Sud-Ouest

LA GALE. Réunion du Réseau des HAD SSIAD IDE Libéraux. ARLIN Midi-Pyrénées CCLIN Sud-Ouest LA GALE Réunion du Réseau des HAD SSIAD IDE Libéraux ARLIN Midi-Pyrénées CCLIN Sud-Ouest Jeudi 11 juin 2015 LE SARCOPTE DE LA GALE Définition Parasite de l ordre des acariens qui vit dans l épiderme humain

Plus en détail

Projet Habitat-Santé Comment nettoyer et décontaminer une maison où il y a des moisissures?

Projet Habitat-Santé Comment nettoyer et décontaminer une maison où il y a des moisissures? Projet Habitat-Santé Comment nettoyer et décontaminer une maison où il y a des moisissures? Les moisissures se reconnaissent par des taches souvent noires. Les cernes et les gondolements indiquent la présence

Plus en détail

Quelques conseils pour le choix des indicateurs

Quelques conseils pour le choix des indicateurs IDENTIFIER LES INDICATEURS ET LES CIBLES Pourquoi se doter d indicateurs de suivi Étant donné l aspect dynamique du contexte dans lequel s inscrit votre projet, il est important de mesurer de façon continue

Plus en détail

INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE

INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE Ces consignes sont adaptées de l instruction générale type du 21 mai 1999. Elles seront annexées

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

Règle de soins infirmiers

Règle de soins infirmiers DÉFINITION : Le but de cette règle de soins infirmiers est d encadrer la prestation des soins dispensés par les infirmières et les infirmières auxiliaires en collaboration avec les préposés aux bénéficiaires

Plus en détail

PROCÉDURE INTERNE DE GESTION DES PLAINTES RELATIVES AUX SERVICES OFFERTS PAR L INSTITUT

PROCÉDURE INTERNE DE GESTION DES PLAINTES RELATIVES AUX SERVICES OFFERTS PAR L INSTITUT PROCÉDURE INTERNE DE GESTION DES PLAINTES RELATIVES AUX SERVICES OFFERTS PAR L INSTITUT INSTITUT DE TECHNOLOGIE AGROALIMENTAIRE Campus de La Pocatière Campus de Saint-Hyacinthe DIRECTION GÉNÉRALE 5 FÉVRIER

Plus en détail

Aide à domicile. Recommandations du Service de Santé au Travail : Principaux risques professionnels :

Aide à domicile. Recommandations du Service de Santé au Travail : Principaux risques professionnels : AIDE A DOMICILE Aide à domicile Recommandations du Service de Santé au Travail : Principaux risques professionnels : L évaluation des risques (décret du 05 nov. 2001) doit être une démarche collective

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités Politique de gestion des plaintes La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités PRÉAMBULE L administration gouvernementale québécoise place au cœur de ses priorités la qualité

Plus en détail

INTERVENANTS ET MÉCANISMES DE PARTICIPATION

INTERVENANTS ET MÉCANISMES DE PARTICIPATION FICHE TECHNIQUE #38 LÉGISLATION ET INTERVENANTS EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL INTERVENANTS ET MÉCANISMES DE PARTICIPATION L efficacité en prévention passe inévitablement par l implication et la concertation

Plus en détail

Liste de vérification pour la délivrance de permis aux garderies Loi de 2014 sur la garde d enfants et la petite enfance

Liste de vérification pour la délivrance de permis aux garderies Loi de 2014 sur la garde d enfants et la petite enfance Liste de vérification pour la délivrance de permis aux garderies Loi de 2014 sur la garde d enfants et la petite enfance Détails d'inspection du site Nom de la Garderie: Nouvelle date d'inspection: Numéro

Plus en détail

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION 1 ère journée Durée : 6 heures sur les expériences de chacun, Travail en sous-groupes et Synthèse collective. 1. Prise de contact Créer les conditions

Plus en détail

GUIDE. Le traitement des punaises de lit : les meilleures pratiques CONSEIL. BASF Pest Control Solutions

GUIDE. Le traitement des punaises de lit : les meilleures pratiques CONSEIL. BASF Pest Control Solutions Le traitement des punaises de lit : les meilleures pratiques GUIDE CONSEIL BASF Pest Control Solutions Les solutions les plus efficaces pour vos problèmes de nuisibles. MP3315 BASF French Bed Bug Guide

Plus en détail

Procédure. BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé.

Procédure. BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé. Cote DSPD-13-14 Réservé à la Direction général Procédure Titre : BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé. Destinataires : Direction de l hébergement Direction

Plus en détail

LOCAUX ET RÉGIONAUX 2014-2015

LOCAUX ET RÉGIONAUX 2014-2015 APPEL DE PROJETS LOCAUX ET RÉGIONAUX 2014-2015 GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE DE FINANCEMENT DATE LIMITE DE DÉPÔT : 19 SEPTEMBRE 2014, 17 h APPEL DE PROJETS dans le cadre de l entente spécifique ADAPTATION

Plus en détail

Assemblée des Premières Nations. Document d information technique : Plan de gestion des produits chimiques du Canada

Assemblée des Premières Nations. Document d information technique : Plan de gestion des produits chimiques du Canada Assemblée des Premières Nations Document d information technique : Plan de gestion des produits chimiques du Canada 2012-2013 1 Contexte Les Chefs en assemblée de l Assemblée des Premières Nations (APN)

Plus en détail

MANUEL DE GESTION GESTION ET PRÉVENTION DES RISQUES

MANUEL DE GESTION GESTION ET PRÉVENTION DES RISQUES SCECR-DIR-04-09 MANUEL DE GESTION TITRE : GESTION ET PRÉVENTION DES RISQUES TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE ET PROCÉDURE Expéditeur : Service conseil à l évaluation, aux communications et à la recherche Destinataires

Plus en détail

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Adopté par : Code : CD-176-2008 Page 1 de 6 Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Comité de direction Adopté le : 2008-10-07 Entré en vigueur le : 2008-10-07 Révisé le : Document(s) remplacé(s)

Plus en détail

LA CONFÉRENCE DE PRESSE

LA CONFÉRENCE DE PRESSE Fiche aide-mémoire : l organisation d une conférence de presse OBJECTIFS La conférence de presse La rencontre de presse La conférence de presse La conférence de presse sert à annoncer une nouvelle ou à

Plus en détail