n 33 AVRIL 2014 FOCUS COMMENT JARDINER AU NATUREL DOSSIER TOUS EN SEINE! SUPPLÉMENT CULTURES IL ÉTAIT UNE FOIS LA DANSE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "n 33 AVRIL 2014 FOCUS COMMENT JARDINER AU NATUREL DOSSIER TOUS EN SEINE! SUPPLÉMENT CULTURES IL ÉTAIT UNE FOIS LA DANSE www.agglo-evry."

Transcription

1 n 33 AVRIL 2014 FOCUS COMMENT JARDINER AU NATUREL DOSSIER TOUS EN SEINE! SUPPLÉMENT CULTURES IL ÉTAIT UNE FOIS LA DANSE

2 Crédits photos : GraphicObsession / Image Source - Mike Kemp, Tetra Images - Monalyn Gracia, Fancy Cliquez bougez Évry Centre Essonne 500 place des Champs-Élysées BP 62 Courcouronnes Évry Centre Essonne Cedex Tél. : Directeur de la publication Francis Chouat Direction de la rédaction Laurent Riéra Responsable des éditions Céline Radici Rédactrice en chef Estelle Poly Rédaction Emmanuelle Brissard Nicolas Gervais Catherine Guyennot Ghislaine Laussel Catherine Lengellé Ludovic Samain Secrétariat de rédaction Isabelle Yaouanc Photos Lionel Antoni Gitka Olivier Rédactrice graphique et iconographe Mona Vallery Site Internet Stéphanie Gauthier Conception Agence Beaurepaire Impression Imprimerie Morault Distribution Adrexo Régie publicitaire LMC Conseil - Marc Laborde Imprimé à ex. Issn : Dépôt légal : à parution édito À l heure où nous mettons sous presse le numéro d avril de votre magazine intercommunal, le conseil de communauté d installation du président et de l exécutif de la communauté d agglomération Évry Centre Essonne ne s est pas encore tenu. Nous vous rendrons compte de cette élection et des priorités du nouveau mandat dans le numéro du mois de mai. La rédaction vous rend la vi e plus facile ÉVRYAGGLO NUMÉRO 33 / AVRIL

3 sommaire Le groupe Griefjoy, venu présenter son premier album pop rock le 8 février. Dernières dates au Plan Alors que les travaux du futur Plan s achèvent à Ris-Orangis, les derniers concerts de la saison s enchaînent dans la salle rock d origine, qui fermera définitivement ses portes en juin. Fidèle à l esprit d origine, ce nouvel équipement communautaire réunira une salle de concert ainsi qu un pôle de production. En attendant, il vous reste quelques dates pour savourer l ambiance du Plan, véritable tremplin pour des centaines d artistes et référence dans le domaine des musiques actuelles. Réservations au Lionel Baunot Les légendaires Gladiators, en tournée avec Droop Lion, ont fait escale au Plan le 2 mars. PORTFOLIO SUPPLÉMENT CULTURES IL ÉTAIT UNE FOIS LA DANSE 06 ACTUS Élections 2014, tous les résultats 16 DOSSIER Tous en Seine! Zoom sur les pêcheurs et les berges À la découverte de la faune et de la flore La station d épuration et l économie sur le fleuve 25 ÉCONOMIE L association Coup de pouce La clinique juridique à l université 28 DÉV.DURABLE Jardiner au naturel 30 AMÉNAGEMENT La locomotive Ikea L éclairage à Villabé 33 SPORTS L Évry football club Portrait d Anaïs Jaron Cyclotourisme au Bondoufle Amical club 36 LOISIRS Le mois de la petite enfance Un bénévole aux Restos du cœur Portrait du chanteur Seibé 40 CULTURES Jean-Felhyt Kimbirima Vasarély au musée Delouvrier Les Jours plissés Stage d orchestre au conservatoire Olivier- Messiaen 44 MÉMOIRES Territoire mis au vert 46 INTERNATIONAL Zoom sur le fleuve Sénégal Un retour attendu, celui du groupe de rap français Assassin, en concert le 13 février. Le trio électro-rock Nasser a conforté sa réputation sur scène le 8 février. ÉVRYAGGLO NUMÉRO 33 / AVRIL

4 actus LE MUSÉE PASSAGER L art et la manière Conçu par les Ateliers Frédéric Laffy pour le conseil régional d Île-de-France, le Musée passager sera dès la fin du mois à Évry pour présenter, de manière inédite, des œuvres d art contemporain. un vaste parallélépipède mobile, modulable et démontable de 150 m C est 2 qui va sillonner la région pendant quatre ans et s arrêter dans une vingtaine de villes. Pour cette première édition, intitulée «L horizon nécessaire», il va s intéresser aux liens entre les arts plastiques et les outils numériques et fera escale à Saint-Denis, Évry, Mantes-la-Jolie et Val-d Europe entre avril et juin. «La Région voulait un pavillon itinérant qui expose de l art contemporain, explique Laetitia Maffei, chef de projet du Musée passager. L objectif, c est d aller à la rencontre des publics et de rendre ce travail artistique accessible à tous.» Les Ateliers Frédéric Laffy, qui ont remporté l appel d offre en juillet 2013, ont ainsi créé avec l architecte Philippe Rizzotti un espace très ouvert, sans porte, et avec une grande terrasse. VIDÉO, CONCERTS ET STREET ART Là, en extérieur, les visiteurs peuvent s asseoir autour de tables dotées d écrans vidéo sur lesquels les créations de 15 artistes apparaissent. À l intérieur, ils sont 10 à exposer leur travail. «En plus de la trentaine d œuvres présentées, le public pourra assister à des performances de street art et à des concerts de hip-hop et de musique électronique sur la terrasse», commente Laetitia Maffei, enthousiaste. Parmi les artistes à ne pas manquer, Valérie Belin, l une des plus grandes photographes françaises contemporaines, mais aussi Elias Crespin, qui réalise des mobiles de plus en plus prisés, et la plasticienne belge Ann Veronica Janssens. Côté musique, on notera la présence du collectif hip-hop End of the Weak, connu du grand public pour leur participation à l émission de M6 «La France a un incroyable talent». En matière de street art, enfin, c est le graffeur Shuck One, figure historique du mouvement, qui tiendra le haut de l affiche. «Nous mettrons aussi en place de nombreux outils pour réconcilier le public avec l art contemporain, ajoute la jeune chef de projet. Nous avons prévu des mallettes pédagogiques pour les écoles, des livrets-jeux, mais aussi des visites guidées.» NICOLAS GERVAIS Le Musée passager Du 26 avril au 11 mai, place des Droits-de-l homme, à Évry Renseignements : et sur TROIS QUESTIONS À LUDOVIC SAUVAGE, ARTISTE Que pensez-vous de cette initiative? D abord, je suis ravi que l on m ait proposé de participer à cette aventure qui est à la fois pratique et esthétique. Apporter l art sur la place publique, ça ne peut être que louable. Je suis curieux de voir le comportement du public. Pensez-vous que cette initiative va permettre aux habitants de découvrir et de comprendre votre travail? De le découvrir surtout, car je ne cherche pas à faire comprendre quoi que ce soit. Je préfère poser des questions que donner des réponses. L idée, c est surtout de ne pas être sacralisé comme on peut TROIS QUESTIONS À ALETEÏA, ARTISTE DE STREET ART Parlez-nous de l affiche* de l exposition Je suis street-artiste et photographe. Je prends en photo mes réalisations et les actions de mon collectif depuis des années. Cette affi che mélange les deux aspects de mon travail. Sur une photo, on voit le visuel du Musée passager que j ai dessiné, ce cube sur lequel on retrouve les formes de l Île-de-France, avec des étoiles puisqu elles constituent la base de mon travail. On a gardé ce visuel en numérique sur une photo argentique, car cette première édition explore les liens entre l art et le numérique. Pourquoi les étoiles? Quand je suis arrivée à Paris, ado, j ai été très déçue de ne plus les voir. J ai donc voulu leur redonner une place. C est devenu un jeu et ça a évolué. J ai travaillé sur les constellations, la mythologie, et cela a pris de l ampleur. Mes réalisations sont devenues plus grandes et elles sont passées du scotch à la peinture. Les étoiles ça parle à tout le monde, c est universel. Vous êtes une artiste essonnienne Je vis et je travaille entre Paris et Grigny, où je participe à un parcours d art contemporain, «L art dans les Loges», mis en place par l association Métamorphose. Je suis fascinée par l espace urbain de La Grande-Borne, à Grigny, c est un terrain de jeu formidable. * Aleteïa a réalisé le visuel du Musée passager. donner l impression de l être parfois dans un espace muséal. Ici, nous sommes dans un véritable lieu de passage et de rencontres. Les gens peuvent rester quelques secondes ou quelques heures, découvrir, échanger Le but c est d arriver à partager. Certains font du rap, d autres des poèmes, nous c est de l art contemporain. Nous voulons rendre notre travail accessible et en parler. Vous créez des installations... Des installations vidéo. Des projections dans l espace, pensées pour être en 3D. Il s agit de vidéos courtes, souvent sur les notions de paysage et d espace-temps. Au Musée passager, je vais présenter Week-end à Rome qui montre, projetées sur une surface de papier, de très légères variations de lumière fi ltrées à travers des persiennes. Par moments apparaît l'image d une fenêtre entrouverte À VOIR AU PASSAGE Ludovic Sauvage, WE à Rome, Valérie Belin, Black-Eyed Susan, Choisya mexican orange blossom, Aleteïa, Le Centaure, Grigny, Elias Crespin, Circuconcéntricos Rojo Transparente, 2013 Photo Aleteïa 5 Shuck One, Partition féerique, 2012 Photo Valérie Belin Photo Pascal Maillard Photo Séka 6 ÉVRYAGGLO NUMÉRO 33 / AVRIL ÉVRYAGGLO NUMÉRO 33 / AVRIL

5 >< >< >< >< >< actus/ Dessinez votre futur lieu de vie! Rejoignez le groupe d habitants du projet de 24 logements participatifs et sur mesure à coûts maîtrisés, aux Docks de Ris, au pied de la gare de Ris-Orangis. Les prix de ces habitations seront 25 % moins élevés que ceux du marché. Seule contrainte pour adhérer au projet, les revenus des ménages ne doivent pas dépasser les plafonds de ressources du prêt à taux zéro. Les habitants participeront à la conception de leur immeuble et de leurs logements, les détails d aménagement seront réalisés en fonction Lionel Antoni Expo de quartier L exposition «Mon musée de quartier» présente une sélection photographique qui met en avant le rapport artiste/habitant. Quatre photographes Thierry Gentil, Mathieu Miannay, Olivier Perrinet et Franck Senaud sont allés à la rencontre d habitants de quatre quartiers d Évry et de Courcouronnes afin de poser un regard sur notre rapport à l espace. Cette exposition est organisée dans le cadre d un partenariat avec Préfigurations, association évryenne engagée dans une réflexion sur la découverte, mais aussi la compréhension, la connaissance de l espace urbain et de l architecture à travers enseignements artistiques, rencontres et ateliers pédagogiques. Jusqu au 18 mai au centre de santé, 18 rue du Général-Leclerc, à Évry. Tél. : des besoins de chacun. Quant aux parties communes, leurs usages seront définis collectivement. Un accompagnement global d ordre financier, social, technique ainsi que juridique est proposé par l association 1+1. Association 1+1 : ou Énergies : répondre aux enjeux de demain Évry Centre Essonne vous invite à assister à une conférence-débat sur la transition énergétique. Quels sont les enjeux sur les prix des énergies dans les années à venir? Comment réduire la facture énergétique? Quelles énergies renouvelables pour notre agglomération? La conférence-débat sera animée par Pierre Radanne, spécialiste de l énergie et du climat, et plus particulièrement des politiques énergétiques de lutte face au changement climatique. Pierre Radanne a été président de l Agence de l environnement et de la maîtrise de l énergie (ADEME) jusqu en Consultant indépendant, il est expert auprès d institutions et a notamment participé aux négociations de Kyoto et de Copenhague. Mardi 13 mai à 18 h, à l hôtel d agglomération, à Évry. Photo sur la ville L association Préfigurations s est associée avec le restaurant Haut Rang Mozaïk pour organiser chaque mois des expositions de photographie urbaine. Elle souhaite ainsi proposer un regard nouveau sur la ville. Dans ce cadre, en partenariat avec la communauté d agglomération, l association exposera des photographies tirées de l exposition «Regards (dé)croisés» sur le patrimoine Évry Centre Essonne-Kayes, réalisées par notre collaborateur Lionel Antoni (photo ci-contre) et par Seydou Camara. Jusqu au 30 avril au restaurant Le Haut Rang Mozaïk, 10 cours Monseigneur-Romero, à Évry. Un mathématicien aux Cinoches Les Cinoches ont l extrême honneur d accueillir Cédric Villani, détenteur de la médaille Fields 2010, la plus prestigieuse des récompenses pour la reconnaissance des travaux en mathématiques, souvent comparée au prix Nobel, pour une séance unique autour du film Comment j ai détesté les maths. Né en 1973, Cédric Villani, diplômé de l École normale supérieure de Paris, directeur de l Institut Henri-Poincaré depuis 2009, vient d être élu à l Académie des sciences en décembre dernier. Il viendra parler de son parcours exceptionnel et aussi nous raconter comment les mathématiques ont bouleversé notre monde, pour le meilleur et parfois pour le pire. Le débat sera animé par Vivien Villani, compositeur de musique de films, enseignant et intervenant régulier aux Cinoches, qui tentera d établir des parallèles entre arts et mathématiques. Séance unique jeudi 10 avril, à 20 h, aux Cinoches Plateau à Ris-Orangis. Aux tarifs habituels de la salle. Réservation conseillée à 1 er Salon du blog Partage d informations, espace collaboratif ou encore moyen d expression créative, le blog connaît un immense succès auprès de nombreux utilisateurs, qui embrassent ce nouvel outil et en multiplient les usages. Pour sa première édition, le Salon du blog propose d explorer les différents modes d expression, de découvrir ces initiatives inédites et de s interroger sur leur avenir. Tout au long de la journée, venez rencontrer et discuter avec ces blogueurs, et découvrir leurs univers passionnants. Le Salon du blog /////////////\\\\///////////////////////////////////////\\/////////////////////////////////////////\//////////////////////////\\\\\\\//// /////////\\\//////////////////////////////////////////////////////////////////////// <<<<<<>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>< >><<>>>>>>>><<<<<<<<<<<>>><>>> ::::::::;:::::::;;::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: \\\\\\\\\\\////\/////////////\////////////////////////// /\///\\\\\\///\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\ <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<< <<<<<<<<<<<<<<<<>>>>>>>>>>>>>>>><<<<<<<<<<<<>>>>>><<<<<<<<< ::;::::::;::::::::::::::::;::::::::::::;;;;;;;;;;;:::::::::::;;;;;:::::::::::::::::;::::::::::;::::::::::::::::;::::::::::::;;;;;;;:::::::::::::::::; //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////\\\\\\\\\\\\\\/////\\\\\\\\//\\\//////\\\\\\\////////////\\\\\\\\ _ \\\\\\\\\\\\\\\\\\\///////////////////////////////////////\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\///////////\\/\\\//\\/ ##################################################################### <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<>>>>>><<<<><< ><<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<>>< ::::::::::::::::::::::::: ///////////////////////////\\\\///////////////////////////////////////\\/////////////////////////////////////////\//////////////////////////\\\\\\\//// /////////\\\//////////////////////////////////////////////////////////////////////// <<<<<<>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>< >>>><>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>><>> ::::::::;:::::::;;::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::; \\\\\\\\\\\////\/////////////\//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////\\\\\\/\ /\///\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\///// <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<>>>>>>>>><<<<<< <<<<<<<<<<<<<<<<<<>>>>>>>>>>>>>>>><<<<<<<<<<<< ::;::::::;::::::::::::::;;;;;;;;;;;:::::::::::;;;;;:::::::::::::::::;::::::::::;::::::::::::::::;::::::::::::;;;;;;;:::::::::::::::::; //////////////////////////////////////////////////////////////////////\\\\\\\\\\\\\\/////\\\\\\\\//\\\//////\\\\\\\////////////\\\\\\\\ _ \\\\\\\\\\\\\\\\\\\///////////////////////////////////////\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\///////////\\/\\\//\\/ ##################################################################### <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<>>>>>><<<<><< ><<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<>>< ::::::::::::::::::::::::: \\///////////////////////\\\\///////////////////////////////////////\\/////////////////////////////////////////\//////////////////////////\\\\\/ /////////\\\//////////////////////////////////////////////////////////////////////// <<<<<<>>>>>>>><<<<<<>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>< >>>><>>>>>>>>>>>>>>>>>>>><>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>><>> ::::::::;:::::::;;::::::::::::::::::::::::::::;;:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::; \\\\\\\\\\\////\/////////////\//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////\\\\\\/\ /\///\\\\\\///\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\/// <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<>>>>>>>>><<<<<< <<<<<<<<<<<<<<<<<<>>>>>>>>>>>>>>>><<<<<<<<<<<< ::;::::::;::::::::::::::::;::::::::::::;;;;;;;;;;;:::::::::::;;;;;:::::::::::::::::;::::::::::;::::::::::::::::;::::::::::::;;;;;;;:::::::::;; //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////\\\\\\\\\\\\\\/////\\\\\\\\//\\\//////\\\\\\\////////////\\\\\\\\ _ ///\////////////////////////////////\///\\\\/\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\///////////\\/\\\//\\/ ################################### <<<<<<<<<<<<<<<<<<<>>>>>><<<<><< ><<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<>>< :::::;:::::::::::::;;;;::::;:::::::::::;:::::::::::::::::::::::;::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: ///////////////////////////\\\\//////////////////\\/////////////////////////////////////////\//////////////////////////\\\\\\\//// /////////\\\//////////////////////////////////////////////////////////////////////// <<<>> Samedi 12 avril 2014 de 11h à 18h >< à l ENSIIE 1, Square de la Résistance Évry Entrée libre Samedi 12 avril 2014 de 11h à 18h >< à l ENSIIE 1, Square de la Résistance Évry Entrée libre Samedi 12 avril 2014 de 11h à 18h >< à l ENSIIE 1, Square de la Résistance Évry Entrée libre Samedi 12 avril 2014 de 11h à 18h à l'ensiie 1, Square de la Résistance Évry Entrée libre est organisé dans le cadre du programme d e-inclusion de Siana, soutenu par la Région Île-de-France. Samedi 12 avril de 11 h à 18 h à l ENSIEE, 1 square de la Résistance, à Évry. Entrée libre. Renseignements : et Salondublogsiana.tumblr.com Évry Entrée libre à l ENSIIE 1, Square de la Résistance Samedi 12 avril 2014 de 11h à 18h Salon du Blog Siana Salon du Blog Siana Salon du Blog Siana Salon du Blog Siana Salon du Blog Siana Salon du Blog Siana Samedi 12 avril 2014 de 11h à 18h Salon du Blog Siana Samedi 12 avril 2014 de 11h à 18h à l ENSIIE 1, Square de la Résistance Évry Entrée libre à l ENSIIE 1, Square de la Résistance Salon du Blog Siana Samedi 12 avril 2014 de 11h à 18h à l ENSIIE 1, Square de la Résistance Évry Entrée libre Samedi 12 avril Évry de 11h à 18h à l ENSIIE 1, Square de la Résistance Évry Entrée libre Entrée libre Johann Keezy Dorlipo EN BREF Disiz, séance de dédicace Le 12 mars, le rappeur Disiz est venu sur ses terres, à Évry. Il a dédicacé à la Fnac du centre commercial evry2 son nouvel album Transe-Lucide, dans les bacs depuis le 3 mars. Après un passage au théâtre dans le rôle d Othello dans la pièce de Shakespeare, l auteur du célèbre tube J pète les plombs revient à la chanson pour le bonheur de ses fans. Parler avec bébé Comme sept collectivités locales en France, la ville de Courcouronnes expérimente, un dispositif intitulé «Parler bambin». Il s agit, au sein des structures d accueil petite enfance, de développer l art de la conversation pour ne plus seulement parler «à» l enfant, mais «avec» l enfant : dispositif visant ainsi à prévenir, très précocement, l échec scolaire. Une convention a donc été signée entre la ville et le centre communal d action sociale (CCAS) de Grenoble, co-concepteur avec le laboratoire Cognisciences de l université de Grenoble du dispositif. Formation continue Pour développer ses compétences ou les mettre à jour, l université d Évry propose toute l année des sessions de formations courtes aux salariés et/ou chercheurs. Prochain rendez-vous à l Institut de biologie génétique et bio-informatique (IBGBI), du 19 au 23 mai, pour une initiation à la construction de base de données. Inscription jusqu au 25 avril. Tarifs et renseignements : Sylvie Barreau, service commun de la formation continue au ou 10 ÉVRYAGGLO NUMÉRO 33 / AVRIL ÉVRYAGGLO NUMÉRO 33 / AVRIL

6 actus/ Évry Centre Essonne, carrefour économique du Sud francilien Le Marché international des professionnels de l immobilier s est tenu à Cannes du 11 au 14 mars. La communauté d agglomération Évry Centre Essonne (CAECE) y tenait un stand, au cœur de l espace Paris Région, pour y rencontrer les promoteurs, investisseurs, commercialisateurs, bureaux d études, architectes et urbanistes intéressés au développement de notre territoire. Des échanges fructueux, marqués par deux temps forts : le premier, consacré à Genopole et à la révolution de la médecine personnalisée, dont une part se joue au cœur du biocluster évryen ; le second sur les enjeux des dynamiques urbaines au centre de l agglomération. Un discours porté à deux voix par Francis Chouat, président de la CAECE et maire d Évry, et par Stéphane Beaudet, vice-président de la CAECE et maire de Courcouronnes (photo). Stéphane Pons, de Nexity, Ariane Bouleau-Saide, de l AFTRP, et Daniel Vaniche, architecte de l agence DVVD, ont présenté les projets d aménagement en cours, symbolisés par la spectaculaire rénovation des Arènes de l Agora. L histoire, l art et les apprentis Danièle Bloch, conférencière et professeure d histoire de l art à l École du Louvre, est intervenue le 11 mars, à la Faculté des métiers, à Évry, dans le cadre d un cycle de 5 conférences sur le thème «L art à travers les siècles». «L art est un élément fédérateur, il met tout le monde à égalité car il est fondé sur la connaissance de nos civilisations mais aussi sur la sensibilité de chacun. L expression artistique sollicite l esprit de découverte, nourrit la créativité et par là-même nous invite à la tolérance.» Tél. : À vos tablettes! Le Centre de formation des apprentis (CFA) d Évry-Val-d Essonne a mis à disposition de 350 jeunes des tablettes numériques. Il s agit d aider les jeunes dans leur travail universitaire et sur leur terrain d apprentissage, mais aussi de réaliser de vraies économies de papier. Ces apprentis, inscrits à l université ou à Télécom École de management, disposent donc de tablettes tactiles fournies par la Région Île-de-France. Ce dispositif mis en place en Essonne depuis janvier met à l honneur une entreprise qui a son siège dans le département, car ce sont en effet les appareils de la marque Archos qui ont été choisis. Les apprentis pourront se servir de leur tablette durant toute la durée de leur alternance. Ils sont d ailleurs invités à utiliser une application vidéo qui permettra de réaliser un petit film montrant le quotidien de leur entreprise. Bilan du Siredom Dans le cadre de son Programme local de prévention des déchets (PLPD), le Siredom, deuxième syndicat de traitement des déchets de France qui regroupe 129 communes en Essonne et en Seine-et-Marne, vient de réaliser une enquête afi n de dresser un état des lieux des habitudes de consommation et de la sensibilité des habitants à la prévention des déchets. L ensemble des actions engagées dès 2002 ont fait du Siredom l un des pionniers en matière de prévention des déchets. Un engagement qu il souhaite poursuivre. À travers cette nouvelle étude, il souhaite faire un bilan intermédiaire et mesurer l impact à mi-parcours des actions menées. Avec une réduction des ordures ménagères résiduelles de 9 % et une diminution des ordures ménagères et assimilés de 5 % de 2009 à 2012, les premiers résultats du PLPD du Siredom sont encourageants (le Grenelle de l environnement a fi xé un objectif national de réduction des déchets de 7 % par habitant en cinq ans). Toutefois, des efforts restent à faire au niveau des encombrants et des déchets végétaux, toujours en légère augmentation depuis Les nouvelles opérations prévues, telles que le jardinage naturel et pauvre en déchets, le compostage collectif et la promotion du réemploi associé au développement des «recycleries» soutenu par le syndicat, devraient participer à une stabilisation puis une réduction de ces déchets. Info de dernière minute Le Siredom lance une nouvelle fi lière de valorisation dans son réseau déchèteries : le plâtre. En savoir plus : EN BREF Une borne pour payer sa place de Cinoches Dans le hall des Cinoches Plateau, à Ris-Orangis, une borne automatique permet aux abonnés de retirer leur place mais aussi de recharger leur carte d abonnement avec une CB. La borne permet également d acheter des places au tarif plein avec une CB (6,40 ou 4,50 le mercredi). Pour les autres tarifs (enfants/réduits ), le passage en caisse reste nécessaire. Tél. : Triangles d or 2014 Le 17 mars dernier, le Centre de formation d apprentis universitaire d Évry-Val-d Essonne (CFA-EVE) a organisé sa sixième cérémonie des Triangles d Or de l apprentissage, récompensant six trinômes apprenti/ tuteur enseignant/ maître d apprentissage. Infos : Flash mob Afi n de faire la promotion du temps fort «Menu Mener Menuet», les élèves du conservatoire Évry Centre Essonne ont réalisé un fl ash mob, en danse et en musique, le samedi 8 mars au cœur du centre commercial evry2. Erratum Une erreur s est glissée dans les actus de notre magazine de mars 2014, p. 8. Pour la première pierre du bâtiment du groupe Zehnder, à Courcouronnes, Hans-Peter Zehnder, président, n était pas présent. Il s agissait de Dominik Berchtold, président désigné de la direction du groupe Zehnder. 12 ÉVRYAGGLO NUMÉRO 33 / AVRIL ÉVRYAGGLO NUMÉRO 33 / AVRIL

7 actus/ ambitions communes RIS-ORANGIS Célébration de l abolition de l esclavage À Ris-Orangis, la commémoration de l abolition de l esclavage est l occasion d un nécessaire devoir de mémoire sur cette page sombre de notre histoire pour honorer toutes les victimes de quatre siècles de tragédie humaine, mais également ceux qui se sont opposés et ont triomphé de ce crime contre l humanité. La révolte des esclaves en Haïti, en Guadeloupe, en Guyane ou en Martinique, qui dura près d un siècle, a conduit à l abolition de l esclavage en 1848, à l initiative de Victor Schoelcher. Mais c est seulement le 23 mai 2001, que la République française reconnaîtra l esclavage comme un crime contre l humanité. Pour rappeler ce combat pour la liberté, une commémoration aura lieu du 9 au 11 mai Vendredi 9 mai Comédie musicale Gorgui, au centre culturel Robert-Desnos, à 14 h 30 pour les écoles élémentaires et collèges rissois, à 20 h pour tous. Samedi 10 mai Cérémonie officielle, à 10 h. Rendez-vous devant la halle Victor-Schoelcher : pose d une plaque commémorative, dépôt de gerbes, lecture de textes d Aimé Césaire, allocution du maire et d un membre de l association Le Baobab, spectacle de chant gospel et danses traditionnelles, pot de l amitié dans la halle jeunesse par l association Ethnies Cités. Dimanche 11 mai Projection du film 12 Years a Slave, à 16 h, centre culturel Robert-Desnos Contact : service culturel et vie associative, hôtel de ville - place du Général-de-Gaulle. Tél. : COURCOURONNES La santé sonne à la porte Suite au diagnostic territorial de santé réalisé en 2012, l Atelier santé ville a décidé la mise en place d actions d information, de sensibilisation et d accompagnement de ses habitants en matière de santé et d accès aux soins. À ce titre, l association Voisin Malin réalise, depuis mi-février, un porte-à-porte visant à rencontrer 150 familles pour leur permettre de mieux comprendre les dispositifs de prévention santé et d accès aux droits et aux soins, mieux visualiser l offre de soins du territoire, mieux cibler les dispositifs santé dont leur famille ou eux-mêmes peuvent bénéfi cier, s y inscrire ou avoir les repères nécessaires pour une démarche future, et poser toutes leurs questions. Contact : Atelier santé ville au Service de «jeu sur place» et prêt de jeux, l objectif de la ludothèque est de répondre au mieux aux besoins du public. Elle accueille les enfants de moins de 10 ans accompagnés de leurs parents, les jeunes et les adultes. Elle accueille également les groupes institutionnels, tels que les accueils de loisirs, le multi-accueil et les écoles maternelles et élémentaires. Le règlement intérieur stipulant les conditions d accès, les tarifs et les horaires est disponible sur place. Idéale pour l éveil des tout-petits, la ludothèque les encourage à travers le jeu et permet des échanges entre les enfants. LISSES La ludothèque pour tous C est un lieu de rencontres et d expérience pour enfants, parents et professionnels. Elle accueille les enfants de moins de 4 ans, accompagnés de leurs parents ou assistante maternelle sur des temps d accueil qui leur sont réservés. Ceux-ci se déroulent en deux séances d une heure de 9 h 30 à 10 h 30 et de 10 h 30 à 11 h 30 (sur réservation). L adhésion annuelle permet à votre famille d accéder aux jeux sur place. Elle s élève à 15 pour les Lissois, 25 pour les autres. Le prix d entrée pour les visiteurs occasionnels est de 2. Contact : VILLABÉ Fêtes des plantes BONDOUFLE Portes de Bondoufle La deuxième phase de commercialisation est engagée avec la vente des logements du lot A2, en prolongement du quartier des Trois-Parts et du parc des Trois-Parts. Les 90 appartements offriront des vues sur le parc et sur des jardins résidentiels collectifs privés. Un conseiller Icade est à votre disposition dans l espace de vente installé à 400 mètres de l angle de la rue du Canal et de la D194 et à 400 mètres de l impasse René-Lacoste à Bondoufle : les lundis de 14 h 30 à 19 h ; les jeudis et vendredis de 14 h à 19 h ; les samedis de 10 h 30 à 12 h 30 et de 14 h à 19 h ; les dimanches de 11 h à 13 h et de 14 h 30 à 19 h. L espace de vente Icade rejoindra bientôt le village de vente, à proximité de la maison du projet, dont l inauguration est envisagée pour le deuxième trimestre Si vous êtes un amoureux de la nature, des plantes, du jardinage ou si vous êtes jardinier, apiculteur, paysagiste et que vous souhaitez partager le temps d une journée vos compétences et votre savoir, la commune de Villabé vous propose de tenir un stand lors de sa Fête des plantes qui se déroulera le samedi 26 avril. Contact : ou DR ÉVRY Hommage à Nelson Mandela Lundi 28 avril à 18 h, la municipalité d Évry donne rendez-vous aux habitants et aux usagers sur le parvis de la gare d Évry-Courcouronnes, à l occasion de l inauguration de la stèle dédiée à Nelson Mandela. Celle-ci marquera également l entrée sur la nouvelle esplanade baptisée du nom de l ex-président sud-africain. Cet espace, situé à proximité de la place des Droits-de-l homme-et-du-citoyen, a pris le nom de cette icône mondiale après une délibération en décembre dernier du conseil municipal. La ville souhaite ainsi rendre hommage, de manière pérenne, à celui qui obtint le prix Nobel de la Paix en 1993, pour son combat en faveur de l égalité entre les peuples. Contact : ÉVRYAGGLO NUMÉRO 33 / AVRIL ÉVRYAGGLO NUMÉRO 33 / AVRIL

8 dossier TOUS EN SEINE! Longue de 777 kilomètres, la Seine prend sa source sur le plateau de Langres, en Côte-d Or, et se jette dans la Manche au port du Havre. Aujourd hui canalisé, ce fleuve puissant, autrefois tumultueux, longe notre communauté d agglomération sur près de 7 kilomètres. Il continue d imprimer sa marque à notre territoire, reliant en douceur quatorze départements. Nettoyés des pollutions et entretenus par l homme, ses flots et ses rives accueillent tout une faune et une flore. Plongée dans un monde à la fois familier et mystérieux. DOSSIER RÉALISÉ PAR CATHERINE LENGELLÉ pages Zoom sur les pêcheurs et les berges pages À la découverte de la faune et de la flore pages Quand l eau devient pure L économie sur le fleuve ÉVRYAGGLO NUMÉRO 33 / AVRIL

9 dossier/ tous en Seine! dossier/ tous en Seine! Les pêcheurs, vigies de la nature Les associations de pêche participent à la préservation des espèces animales et végétales présentes sur les berges et dans le fleuve. La gestion plus rigoureuse des réseaux d assainissement et des stations d épuration, depuis une vingtaine d années, a rendu l eau de la Seine plus cristalline, plus claire et moins d objets et d hydrocarbures flottent à sa surface. Cela a permis à la végétation dans l eau et sur les berges de se développer et d être plus variée», constate Christophe Maffezzoni, président de l AAPPMA* Val-de-Seine (lire encadré). Effet direct, une meilleure croissance et une plus grande diversité de la faune : insectes, escargots, batraciens, écrevisses, vers, sangsues, oiseaux Et bien sûr, les poissons. «Ils disposent de plusieurs zones adaptées à leurs diff érents besoins : se reproduire, mettre leurs juvéniles à l abri, se reposer, ou encore, pour les carnassiers comme le brochet, se cacher pour attraper les petits poissons.» Ensemble, les espèces végétales forment un écosystème indissociable où chacune joue un rôle, ne serait-ce que comme maillon de la chaîne alimentaire. Les pêcheurs l ont bien compris. «Depuis cinq ans, la fédération départementale fait travailler des spécialistes sur l habitat de la faune», souligne Christophe Maffezzoni. Les associations de pêche sont aussi reconnues d utilité publique pour leur mission de protection et de surveillance des milieux aquatiques. À leur moindre dégradation, elles alertent les services compétents. * Association agréée pour la pêche et la protection du milieu aquatique. PERMIS DE PÊCHER Pour jeter sa ligne dans la Seine, se procurer une carte de pêche auprès d une des 2 associations de l agglomération : l AAPPMA* du Val-de-Seine ou l AAPPMA d Évry et ses environs. Les poissons blancs peuvent y être capturés toute l année, sauf lors de leur période de reproduction. Pendant celle du brochet, la pêche est totalement interdite, de même que l emploi des techniques de pêche des carnassiers. * Association agréée pour la pêche et la protection du milieu aquatique AAPPMA du Val-de-Seine Christophe Maffezzoni. Tél. : AAPPMA d Évry et ses environs : Jean-Marie Godet. Tél. : Sur les berges Espace à part, les bords de Seine sont aujourd hui au cœur des préoccupations environnementales. Dominique Sauvage dirige l équipe composée de 25 personnes de la communauté d agglomération en charge de l entretien des espaces verts, des massifs forestiers et boisés périurbains, des aires de jeux et du cimetière intercommunal. Sur les bords de Seine, cela signifie la tonte des promenades et des parcs proches, le nettoyage et la sécurisation des boisements, l élagage des arbres «Nous essayons de travailler intelligemment dans une démarche de développement durable», explique-t-il. Technique de prédilection de ce titulaire d un BTS espaces verts : l observation de la nature. «Nous débutons les tontes et les broyages le plus tard possible. Selon les années, elles peuvent donc être décalées de quinze jours à trois mois.» L herbe est aussi coupée plus ou moins haut en fonction des zones, avec un minimum de 8 à 10 cm. «Cela limite l apparition des plantes adventices*. Nous n employons en eff et aucun produit herbicide car ils sont néfastes pour la nature et pour l homme», précise Dominique Sauvage. UN CHANTIER D UN AN De novembre 2012 à novembre 2013, la communauté d agglomération a réalisé un vaste programme de travaux en différents points des berges de la Seine. Premier objectif : limiter leur érosion en employant la technique du génie végétal. Celle-ci a pour but d exploiter les capacités du végétal, sa croissance et son développement, afin d enrayer l érosion des sols. Elle consiste notamment à remplacer les arbres en mauvais état par de jeunes plants d espèces adaptées, à installer des ouvrages de remblais en bois et terre Un chantier qui a également permis d élargir la palette de végétaux pour offrir à la faune davantage d habitats. * Plante qui pousse spontanément dans une culture et dont la présence est plus ou moins nocive à celle-ci. LE PEUPLE DES ARBRES Espèce des berges par excellence, l aulne dispute nos rives à l érable (champêtre, negundo, sycomore ), au peuplier blanc et noir, au robinier, au saule, au tilleul, au charme, au platane, au frêne Autre espèce fréquente : l aubépine, qui peut atteindre jusqu à 8 m de haut et dont les fl eurs blanches sont recherchées par les abeilles. LE MONDE DES POISSONS De 25 à 30 espèces de poissons vivent dans les eaux qui baignent l agglomération, dont divers poissons blancs : vandoise, ablette, rotengle, gardon Ces omnivores sont à la base de la chaîne alimentaire et ils représentent un mets de choix pour les carnassiers tels que le brochet, la perche, l anguille, le sandre (photo). On trouve aussi des carpes, chevesnes, tanches, brèmes ou barbeaux. «TO KILL OR NOT TO KILL» : LA PÊCHE NOUVELLE TENDANCE Christophe Maffezzoni, président de l AAPPMA du Val-de-Seine (lire encadré), fait partie d une nouvelle génération de pêcheurs pratiquant le «no kill». Ils ne consomment pas le poisson qu ils attrapent mais le remettent à l eau «vivant et en bonne santé» grâce à l utilisation de montages particuliers. Ce qui n empêche pas notre pêcheur de déguster une fois par an un bon sandre. Toutefois, la réglementation lui interdit, ainsi qu aux quelque personnes qui pratiquent cette activité dans la Seine, de consommer leurs prises, en raison de la présence de métaux lourds dans les sédiments au fond de l eau. 18 ÉVRYAGGLO NUMÉRO 33 / AVRIL 2014

10 La Seine, patrimoine naturel DANS L EAU Les iris jaunes 5 poussent les pieds dans l eau. Ils se plaisent principalement dans les zones calmes de Grand-Bourg où on peut les voir en fleur en été. Différentes variétés de roseaux 6 servent de cachette aux poissons. Le robinier est l un des arbres que l on trouve le pus fréquemment sur les rives de la Seine avec l érable, le saule, le tilleul, l aulne Les nénuphars 1 forment en été sur la Seine un beau tapis de feuilles vertes ponctué de fleurs jaunes. On les trouve principalement derrière l île aux Paveurs, à Évry, mais aussi dans toutes les zones calmes. Au printemps, les fleurs blanches de l aubépine attirent de véritables colonies d abeilles. Cet arbuste mellifère est disséminé tout au long des rives de la Seine. DANS LE CIEL La forme des feuilles des myriophylles rappelle celles du palmier. Leurs tiges souples peuvent s élever jusqu à 2 mètres, elles plongent leur pied dans le sable et le limon qui reposent au fond du fleuve. Le silure 2 est originaire du Danube. Ce carnassier a rejoint notre région en passant par les canaux. Il atteint jusqu à 2,40 mètres et se nourrit de mollusques, de crustacés, de poissons et parfois de canetons et de poules d eau Le goujon se reproduit dans les zones de sable. Ce poisson blanc se plaît de plus en plus dans la Seine et sa population est en augmentation. LA CHAÎNE ALIMENTAIRE Les espèces aquatiques se mangent les unes les autres. Les crustacés, les mollusques et certains poissons mangent des plantes. Ces herbivores sont mangés à leur tour par d autres poissons plus gros, omnivores ou carnassiers. Il suffit donc qu un seul maillon de cette chaîne soit pollué pour que tous les êtres qui la constituent le soient Le martin-pêcheur 7 creuse son nid dans les berges en forme de falaise pour y abriter sa progéniture. Le grèbe huppé plonge au fond de la Seine pour attraper des poissons petits et moyens. Le héron cendré chasse à vue des proies pouvant mesurer jusqu à 40 cm de long. LES CHEMINS DE HALAGE Autrefois, pour remonter les rivières, les bateaux étaient tractés depuis les berges au moyen de longues cordes. Ce halage était pratiqué par des hommes, des animaux ou des moyens mécaniques. Pour suivre les rives, ceux-ci avaient la permission Les écrevisses et les escargots, 3 comme les autres invertébrés d eau douce (sangsues, vers ), vivent au fond du fleuve et constituent une nourriture de choix pour les poissons. Ils jouent un grand rôle dans l entretien du milieu aquatique, car ils consomment eux-mêmes des bactéries et des matières en décomposition. 2 SUR LES BERGES La ripisylve 4 consiste en une bande de végétation de 2 à 15 mètres de large le long de la Seine. Elle est soigneusement préservée car elle forme un véritable corridor écologique propice à la migration des animaux (poissons, petits mammifères, insectes, batraciens ) et des végétaux. 3 4 de traverser les propriétés privées grâce à une servitude de halage instaurée à l époque de Louis XIV. Ces trajets ont formé au fil du temps des chemins que l on emprunte aujourd hui pour se promener à pied ou à vélo le long des berges.

11 dossier/ tous en Seine! Une savante alchimie Située en bord de Seine, la station d épuration traite la majeure partie des eaux usées provenant de notre communauté d agglomération avant de les rejeter parfaitelent dépolluées dans le fleuve. que nous utilisons dans notre vie quotidienne ne retourne pas directement à la nature. Elle est d abord L eau longuement nettoyée dans une station d épuration. Celle d Évry traite 85 % des eaux usées de notre territoire : Évry, Courcouronnes, Bondoufle, Lisses (98 %), Ris-Orangis (50 %), Villabé (2 %). Soit environ m 3 par jour qui subissent un long processus de transformation au sein de cet équipement. Construit dans les années 1970 par la communauté d agglomération Évry Centre Essonne, il a subi des travaux de remise en conformité et d agrandissement de 2009 à cette année. Il est exploité au quotidien par la SEE, la Société des eaux de l Essonne. DÉPOLLUTION Après son utilisation par les habitants, l eau est acheminée à travers le réseau des eaux usées (253 km de long) jusqu à la station d épuration pour y être dépolluée en plusieurs étapes. La première phase de prétraitement vise à débarrasser cette eau très sombre et malodorante des matières les plus grossières, papiers et autres objets, avant de la délester par décantation du sable qu elle contient, et enfin de l huile et des graisses flottant à la surface des bassins. La majeure partie des matières en suspension est ensuite recueillie dans des bassins de décantation primaire à ciel ouvert. L eau est alors dirigée vers deux bassins d aération où la pollution dissoute (azote, carbone, phosphore ) est littéralement «mangée» par différentes sortes de bactéries. L eau passe à travers des membranes avant de subir une ultime décantation dans de larges bassins clarificateurs. Elle est alors parfaitement claire et prête à rejoindre la Seine après une ultime filtration, destinée à retenir les dernières traces de matières en suspension. VISITER LA STATION D ÉPURATION La découverte du circuit de traitement de l eau sera prochainement proposée au public. Les visiteurs emprunteront en groupe un parcours pédagogique. Celui-ci débutera par la visite de cinq jardins déclinant le thème de la fi ltration de l eau : «asiatique» pour évoquer les rizières, «éco-techno» avec des jeux d eau, une éolienne, un bassin où poussent des plantes fi ltrantes, «méditerranéen», où les rayons du soleil joueront avec une cascade, «grand-mère», pour rappeler l époque où l eau s écoulait au fond du jardin, «oxyrapids», fi ltration par les plantes. La suite de la visite sera aussi passionnante avec la découverte du processus de traitement de l eau, des grandes vis d Archimède qui l entraînent à travers les dispositifs de dépollution au circuit du traitement des boues dans un digesteur. L eau à épurer est recueillie dans un bassin de décantation primaire à ciel ouvert. Depuis le port fluvial d Évry les marchandises voyagent en douceur sur la Seine jusqu à Paris, puis jusqu au Havre. Créé en 2010 par Ports de Paris et géré par Terminaux de Seine, le terminal «conteneurs» d Évry permet de recevoir ou d envoyer des marchandises grâce à des lignes fluviales régulières reliant notre territoire au Havre et à Paris via le port de Gennevilliers (92). Une vraie révolution écologique car avec ce mode de transport les émissions de CO 2 sont deux fois et demie moins élevées que par la route, la circulation est allégée aux abords des centres urbains (un convoi de 5000 tonnes correspond à 250 camions de 20 tonnes sur route) et les accidents sont rares. C est aussi un procédé économique, car la consommation de carburant est divisée par cinq pour chaque tonne voyageant par voie d eau par rapport à la route. Cerise sur le gâteau : des formalités de douanes allégées. Pas étonnant, donc, que le transport fluvial soit en plein essor avec une prévision d augmentation de 300 % du trafic des conteneurs sur la Seine prévue à l horizon Parmi les nombreuses entreprises essonniennes qui l ont déjà adopté : Toys R Us France (lire encadré), Carrefour ou Danone. Infos : et L économie au fil de l eau PORTS DE PARIS ET LE TRANSPORT FLUVIAL Chargé de développer le transport fl uvial de marchandises et de passagers en Île-de-France, Ports de Paris est un établissement public. En 2012, il a fait voyager plus de 22 millions de tonnes de marchandises sur la Seine et ses affl uents, ce qui représente 13 % de l approvisionnement de la région francilienne. Premier port fl uvial français et deuxième en Europe, il a intégré en 2012 le GIE (groupement d intérêt économique) Haropa Ports de Paris Seine Normandie au côté des Grands Ports maritimes de Rouen et du Havre. LE PORT FLUVIAL D ÉVRY EN CHIFFRES Surface : m 2 Capacité : EVP ( conteneurs équivalent 20 pieds) en manutention, 700 en stockage Durée du voyage Évry-Le Havre : 33 heures C. Lauté JEUX D EAU Toys R Us France, dont le siège social est à Lisses, utilise le transport fl uvial depuis déjà treize ans. Le distributeur de jouets et de jeux pour enfants achemine en effet par la Seine 90 % des marchandises qu il importe d Asie via le port du Havre. ÉVRYAGGLO NUMÉRO 33 / AVRIL

12 ÉVEIL À L ESPRIT D ENTREPRENDRE 91 Inscris-toi vite et tu pourras gagner de nombreux lots Pour recevoir le dossier ou obtenir des informations complémentaires : Date limite de candidature : 30 avril , cours Monseigneur Romero - CS Evry cedex Tu as entre 13 et 26 ans, tu vis, étudies ou travailles en Essonne, tu as un projet fictif ou réel de création d entreprise? Alors, participe à la 9 e édition du concours Éveil Ayez le réflexe CCI! NOS PARTENAIRES PORTRAIT Un Coup de pouce aux femmes Mireille Tétégan, présidente de l association Coup de pouce, n a pas cherché longtemps sa vocation : aider les autres s est toujours imposé. Ses compétences professionnelles, doublées de son sens de l écoute savent redonner confiance aux plus fragiles. toujours été celle vers qui les autres femmes se tournaient pour résoudre petits et grands J ai soucis. Parce que j avais fait des études de droit, nombre de femmes de mon quartier venaient me demander assistance et conseils. Ne parlant pas ou peu le français, analphabètes pour certaines, elles ne savaient pas où s orienter et ne connaissaient pas leurs droits.» Après une expérience de seize ans dans la grande distribution, Mireille Tétégan s oriente vers le domaine social. Sabine Segura «Cela m a toujours portée. C est ainsi que je suis devenue vice-présidente de l association Génération Femmes, où j ai donné beaucoup de moi-même pour amener les adhérentes à être autonomes.» Lorsqu elle prend, en tant que salariée, la direction de l association Femmes Relais, à Antony (92), elle s attache tout particulièrement à créer des liens entre l école et les parents. «Il y avait d énormes demandes et une forte attente des femmes qui avaient besoin de se sentir responsabilisées. J en ai aidé certaines à trouver leur voie professionnelle afin qu elles puissent quitter un emploi précaire pour s assurer un emploi pérenne.» «SE PROJETER DANS L AVENIR» Sollicitée en juin dernier pour présider bénévolement l association Coup de pouce, Mireille se sent de nouveau dans son élément. «C est un challenge! J aime motiver, encourager les initiatives de ces femmes et les aider à se dépasser.» Née en 1998 à l initiative de femmes, l association a mis en place des cours d alphabétisation ainsi qu un chantier-école. En 2003, une branche insertion a été créée. Sur les 153 personnes suivies, 74 ont décroché un emploi ou une formation qualifiante. «Actuellement, nous suivons 6 jeunes et 6 adultes bénéficiaires du RSA. Le rôle du chantier est de faire émerger chez ces salariés polyvalents des motivations qui puissent les mettre en capacité de se projeter dans l avenir. Les savoirs, savoir-être et savoir-faire, acquis durant leur activité au sein de la structure doivent les amener à construire, avec les encadrantes de la structure et les référents Pôle emploi, un projet professionnel leur correspondant», détaille Mireille. Celle-ci compte bien impulser une nouvelle dynamique en encourageant les actions partenariales en lien avec les structures associatives et sociales de la communauté d agglomération Évry Centre Essonne. En attendant, Coup de pouce reste une boutique ouverte au public, proposant des prestations de couture sur mesure, retouches et repassage. GHISLAINE LAUSSEL Coup de pouce Place du Parc-aux-Lièvres, à Évry : la boutique au n 10 et le chantier-école au n 3. Tél. : ou économie ÉVRYAGGLO NUMÉRO 33 / AVRIL

13 économie/ formation CLINIQUE JURIDIQUE ÉVRY-VAL-D ESSONNE L université pratique Les étudiants en master 2 droits de l homme et droit humanitaire de l université d Évry-Val-d Essonne ont lancé leur clinique juridique. Le thème : entreprises et droits de l homme. S U L P T S E N O, S i M A QU s r u e n n o d On est ang : )) de s facebook.com/etablissementfrancaisdusang Campagne Etudiants EFS - Affiche générique 40X60 Visuel 1 v02 - Décembre Credits photos : Gettyimages / Photosearch C est au Brésil, son pays d origine, que Julia Motte-Baumvol, enseignante et chercheure en droit à l université d Évry-Vald Essonne (UEVE), a puisé l idée de créer une clinique juridique. Le principe est de proposer à des étudiants de constituer un cabinet d avocats fictif et de travailler sur des cas réels, comme les médecins émettent des diagnostics par l observation directe. «Cela nous permet d offrir un enseignement tourné vers la pratique et d apporter des réponses concrètes aux questions réelles des partenaires de l université ou de l agglomération», détaille l initiatrice du projet. Depuis septembre dernier, les étudiants en master 2 droits de l homme et droit humanitaire (DHDH) planchent ainsi sur la question des peuples Julia Motte-Baumvol fait travailler ses étudiants sur des cas réels. autochtones et la protection des minorités en Amérique latine pour des orgaparoles nisations non gouvernementales (ONG) locales. «Chaque D ÉTUDIANTS clinique a son projet. Le nôtre porte sur les principes directeurs Au sein de la clinique, les de l OCDE, c est-à-dire des recommandations que les gouverneétudiants travaillent par ments adressent aux entreprises multinationales, précise Julia petit groupe de deux ou Motte-Baumvol. L an prochain, nous étudierons la question trois. Ce matin, c est du travail en prison.» Sébastien, 24 ans, qui Les cliniques juridiques travaillent gratuitement, pro bono, confie les résultats de ses recherches. Il se destine c est-à-dire pour le bien public. «On ne fait pas de concurplutôt à devenir avocat dans le domaine des droits de la rence aux cabinets d avocats, insiste l enseignante. On rédige personne mais l exercice l intéresse : «Ça m apprend à des rapports d expertise, on peut également saisir une juridicchercher et à élaborer une synthèse que l on pourra tion. Mais on apporte avant tout un éclairage et des outils juriprésenter à l ONG concernée.» Sofia, 22 ans, et Estelle, 23 ans, veulent devenir juristes pour des ONG. diques.» «L implantation de la clinique à Évry est un atout, «Dans les autres cours, on amasse des connaissances. tout spécialement au moment où l UEVE prépare son entrée Ici, on les met en pratique», souligne Sofia. «Le travail dans l université Paris-Saclay. Nous espérons que les entreprises est complexe. Trouver les points de contacts nationaux de l Essonne et les partenaires locaux le comprendront. La cli[des instances de médiation internationale, NDLR], ce nique devrait devenir l un de leurs interlocuteurs familiers», n est pas aussi simple que de trouver une jurisprudence. ponctue Frédérique Coulée, la directrice du M2 DHDH. Mais je me sens utile, on va réellement apporter LUDOVIC SAMAIN quelque chose à cette ONG. Et on pourra le mettre sur Contact : université d Évry-Val-d Essonne, à Évry notre CV, car c est du concret», conclut Estelle. Tél. : et ÉVRYAGG LO N U MÉ RO 33 / AVR I L LO-EVRY.FR 27

14 dév.durable Jardiner au naturel En ce début de printemps, la nature se réveille doucement, comme les jardiniers qui sommeillent en nous. À vos sécateurs et vos râteaux, le jardin a besoin de toute votre attention, dans le respect de l environnement. Alors finis les traitements et produits chimiques, place aux méthodes naturelles! Dans les 340 hectares de parcs gérés par les jardiniers de l agglomération Évry Centre Essonne, les méthodes de jardinage naturelles sont utilisées depuis plusieurs années pour remplacer les produits phytosanitaires. De quoi s inspirer au jardin... Le mulching consiste à laisser l herbe tondue sur le sol, comme ici, à Courcouronnes. Le paillage étendu au pied des massifs d arbustes évite la repousse des mauvaises herbes. Ce procédé naturel a un double avantage : il n emploie pas d herbicides et il évite d envoyer en déchèterie les branches coupées lors d élagage (elles sont broyées pour en faire du paillage). Lors de la tonte des pelouses, le mulching permet une fertilisation naturelle des surfaces engazonnées. Cette technique consiste à laisser sur place l herbe tondue puis hachée par la tondeuse. Les brins d herbe se décomposent en formant un humus produisant une partie des besoins annuels en fertilisation de la pelouse. Et n oublions pas qu une tonte moins rase permet au gazon d occuper plus de volume et réduit ainsi la pousse des mauvaises herbes ou plantes adventices*. Pour entretenir les allées de sable, les jardiniers ont opté pour la grille et le filet métallique qui, par passage sur le sol, enlève ainsi les mauvaises herbes. Plus besoin de désherbant! Afin de lutter contre les chenilles processionnaires, des poches plastique garnies de terreau sont posées sur les troncs des pins : les chenilles s y engouffrent en descendant le long du tronc. Contre les chenilles des chênes, on utilise une bactérie, le bacille de Thuringe, prédateur de la chenille. Enfin, les oiseaux étant leurs prédateurs naturels, la pose de nichoirs dans les parcs permet de les accueillir et de garantir un équilibre naturel. *Plante qui pousse spontanément dans une culture et dont la présence est plus ou moins nocive à celle-ci. dév. durable/ écologie Vous aussi, luttez naturellement contre les plantes invasives et les maladies! PURIN D ORTIES La recette 1) Arracher les orties. 2) Mélanger 1 kg d orties avec 10 litres d eau (en engrais). ou 1 kg d orties avec 20 litres d eau (en répulsif). 3) Laisser macérer 1 à 2 semaines en remuant tous les 2 jours. PURIN DE RHUBARBE Mode d emploi Filtrer puis verser en terre (engrais) ou vaporiser sur les feuilles (répulsif). Pour quoi faire? - Engrais. - Répulsif contre les parasites, les pucerons, les acariens La recette Faire macérer 1 à 1,5 kg de feuilles de rhubarbe dans 10 litres d eau pendant 72 heures. ou Plonger 1 à 1,5 kg de feuilles de rhubarbe dans 10 litres d eau bouillante puis laisser macérer pendant 24 heures. Mode d emploi Filtrer puis vaporiser. Pour quoi faire? - Éliminer les pucerons sur les rosiers, les arbres fruitiers (pêcher, cerisier), arbustes à fl eurs, plantes potagères. - Lutter contre le ver ou la teigne du poireau. ANTI-PUCERONS Eau de cuisson des pommes de terre à vaporiser Talc ou cendres de bois à saupoudrer sur les pucerons Eau savonneuse 5 cuillerées à soupe de savon noir + 1 litre d eau tiède à vaporiser ANTI-FOURMIS Dans la maison Installer des tranches de citron près de la fourmilière Déposer du marc de café ou tracer un trait de craie sur leur itinéraire Les attirer vers l extérieur avec du miel, de la confi ture Dans le jardin Installer des tranches de citron près de la fourmilière ou autour du tronc d un arbre envahi Planter de la menthe, de la lavande ou des œillets d Inde

15 aménagement TRANSPORTS EN COMMUN LISSES/VILLABÉ La locomotive Ikea Inciter clients et collaborateurs à utiliser le bus pour se rendre dans son magasin. Voici l ambition d Ikea, à Lisses, entreprise pionnière pour son implication dans le Plan de déplacement inter-entreprises (PDIE). Après cinq ans de travail avec la communauté d agglomération Évry Centre Essonne et différents partenaires, Ikea, installé dans le parc d activités du Clos-aux-Pois, à cheval sur les communes de Lisses et de Villabé, s est vu récompenser pour son rôle de principale locomotive du PDIE Lisses-Villabé. Le géant suédois a en effet reçu en octobre dernier le prix Environnement Essonne 2014 dans la catégorie climat/énergie remis par la chambre de commerce et d industrie (voir photo ci-dessous). Enquête, questionnaires, groupes de travail Le résultat ne s est pas fait attendre : clients peu chargés, simples visiteurs, collaborateurs avaient affirmé leur volonté de pouvoir se rendre au magasin par les transports en commun. La ligne Tice 415 a donc été mise en service tout exprès le dimanche et les horaires ont été modifiés dans la journée. D autres PDIE sont à l étude sur le territoire. Une réflexion est actuellement menée sur les parcs d activités Léonard-de-Vinci à Lisses et la Marinière 3 QUESTIONS À Élodie Di Giusto (au centre), responsable des relations clients à Ikea D autres travaux ont-ils été réalisés dans le cadre du Plan à Bondoufle. La création d un pôle multiservice vélos en gare du Bras-de-Fer à Évry est aussi en projet. CATHERINE GUYENNOT de déplacement interentreprises? Le chemin qui va de l arrêt d autobus au magasin a été entièrement rénové et élargi pour que piétons et cyclistes puissent y circuler en toute sécurité. L éclairage a été refait et équipé de Leds, les arbres, élagués. Nous avons aussi installé dans les deux sas de sortie des écrans reliés à Tice qui indiquent les horaires et les arrêts desservis. Comment Ikea agit-il en faveur de l environnement? Depuis très longtemps, nous À savoir Un PDIE est un ensemble de mesures visant à faciliter et rationaliser les déplacements sur une zone d entreprises. pratiquons le tri des déchets et avons beaucoup évolué ces dernières années. Nous avons investi dans un très gros compacteur de cartons et trions aussi plastiques et métaux. Quelle est votre politique en matière de consommation électrique? Nous remplaçons petit à petit toutes les ampoules par des Leds, plus économiques. Des programmateurs ont été mis en place pour allumer et éteindre les points lumineux en fonction des horaires d ouverture au public. 30 ÉVRYAGGLO NUMÉRO 33 / AVRIL 2014

16 FOOTBALL Évry FC en ordre de bataille Après un début de saison tonitruant, l Évry FC marque le pas en championnat. Le début de la fin? Pas à en croire ses hommes forts. En football, rien n est jamais acquis a-t-on coutume de dire. L Évry FC peut en témoigner. Car s il parade toujours fièrement dans la première partie du classement de sa poule de CFA 2 (championnat de France amateur 2), la formation dirigée depuis le début de saison par Isaac Ngata s est fait distancer par le trio de tête Croix-Poissy-Sedan. La faute à un hiver difficile Car fin novembre, les Évryens affichaient un fabuleux bilan : cinq victoires, deux nuls, et seulement deux défaites. Mais la tendance s est totalement inversée avec un seul succès remporté pour deux nuls et cinq défaites. Au soir de la 17 e journée, le 22 février dernier, avec 39 points au compteur, les partenaires de Benoît Vigilant conservaient ainsi une honorable cinquième place au classement, mais avec une meute lancée à leurs trousses et la douzième place, synonyme de relégation possible. Pourtant, le capitaine des Rouge et Bleu se voulait rassurant à la trêve quand son équipe venait d encaisser deux premières défaites inquiétantes à Feignies et contre Moissy-Cramayel. «On est tous passés au travers. Mais il ne faut pas trop cogiter et vite montrer un autre visage», affirmait Vigilant, persuadé que l expérience de ses partenaires les prémunissait de revivre le scénario de l an passé, quand l équipe avait sauvé sa place en CFA 2 lors de la dernière journée. C était sans compter sur un calendrier plus que compliqué avec cinq matchs à jouer contre des colocataires du top 5 (Sedan, Poissy, Croix et Aulnoye). Une fin de saison qui pourrait donner quelques sueurs froides aux joueurs L.S. sports 3 QUESTIONS À FOUED MABROUK, ENTRAÎNEUR ADJOINT DE L ÉVRY FC Comment expliquer le rythme actuel de l équipe? On a du mal. Les équipes nous attendent et on manque de réussite, comme à Aulnoye où on rate quatre face-à-face avant de prendre un but en fin de match (1-0). Du coup, la zone de relégation se rapproche Il nous faut encore au moins deux victoires. Avec neuf matchs à jouer, c est jouable mais il faut y parvenir. Quand on voit qu on n en a obtenu qu une en huit matchs cet hiver Craignez-vous une fin de championnat comme celle de l an passé? Notre avantage, c est qu on a pris des points en début de saison. Mais il va falloir gagner nos matchs face à nos concurrents directs comme Reims, Feignies ou Wasquehal. LES PROCHAINS MATCHS Épernay Évry, samedi 5 avril Évry Feignies, samedi 12 avril Moissy-Cramayel Évry, samedi 26 avril Évry Sedan, samedi 10 mai Compiègne Évry, samedi 17 mai Évry Wasquehal, samedi 24 mai demachy - Fotolia.com ÉVRYAGGLO NUMÉRO 33 / AVRIL

17 sports/ athétisme ANAÏS JARON Une longueur d avance sports/cyclotourisme BONDOUFLE AMICAL CLUB Une échappée culturelle Victime d un grave accident de la route en 2003, la Courcouronnaise Anaïs Jaron, licenciée au Lisses Athletic Club, a trouvé dans la compétition handisport l envie de recourir. Jusqu à tutoyer les sommets. Dès qu il est question de sport, rien ne semble pouvoir l arrêter. Anaïs Jaron, 27 ans depuis le 17 février, est insatiable, boulimique même. «Le jeudi, quand je ne travaille pas, je fais cinq heures de sport : body pump, biking, RPM», énumère-t-elle. Un problème pour son nouvel entraîneur, qui doit freiner ses ardeurs. «Elle en fait parfois trop et arrive fatiguée à l entraînement», souffle Thierry Cavalier. Anaïs a une revanche à prendre sur la vie depuis ce triste 29 juin Victime d un grave accident de la route, elle a passé deux mois dans le coma puis trois ans en rééducation pour réapprendre à marcher et à courir. Hémiplégique légère, elle a déjà gagné son combat. Mais elle n atteindra jamais ses objectifs, car elle les repousse sans cesse. «Je veux montrer que l on peut être handicapée et faire du sport de haut niveau.» Alors elle s entraîne sans relâche. OBJECTIF RIO 2016 Il faut dire que la petite Anaïs est allée à bonne école. Ses parents et son frère faisaient tous de l athlétisme. «Un jour, après mon accident, mon père m a proposé de sortir courir une minute par jour, raconte-t-elle. Au bout de deux semaines, je courais 15 minutes. Et aujourd hui, je peux faire des footings d une heure trente.» Sa force de caractère lui a permis de se qualifier pour les championnats du monde d athlétisme 2011 en Nouvelle- Zélande et 2013 à Lyon. Elle lui permet aussi de cacher ses blessures. Comme les Jeux de Londres en 2012 pour lesquels l équipe de France l a «oubliée». Rongée par cette injustice, elle a fait de Rio, en 2016, son objectif n 1. «J aurai 29 ans, ce sera l âge parfait.» LUDOVIC SAMAIN EN ROUTE POUR LES CHAMPIONNATS 2014 est une année charnière pour Anaïs. Spécialiste du saut en longueur depuis qu elle a repris l athlétisme en 2008 au Lisses Athletic Club, elle s est mise au 400 m en septembre dernier avec son nouvel entraîneur Thierry Cavalier. Championne de France en salle dans ces deux disciplines en février, elle attend avec impatience de pouvoir en découdre en plein air. Ses objectifs sont clairs : les championnats de France les 27 et 28 juin à Fontenay-le-Comte puis les championnats d Europe du 18 au 23 août à Swansea (Pays de Galles). En près de quarante ans, les cyclotouristes de Bondoufle ont pédalé dans toute la France, à la découverte de nos régions. Et ils ne sont pas près de s arrêter. Créée en 1977 à l initiative d Henri Marcille, alors maire de Bondoufle, et de Francis Gratteau, un passionné de vélo qui en deviendra le premier président, l association BAC Cyclotourisme (section du Bondoufle Amical Club) n a eu de cesse, en près de quarante ans, de se développer. La première évolution a eu lieu en 1987, année lors de laquelle la cité essonnienne a officialisé son jumelage avec Nörten-Hardenberg. «On s est dit qu il fallait marquer le coup», se souvient Michel Le Rouzic, alors membre du bureau qui prendrait la présidence du club quelques années plus tard [de 1994 à 2014, NDLR]. Ce fut chose faite après que 15 cyclos du club aient parcouru km à coup de pédales pour rallier la commune allemande. «On est arrivés pour la fête locale de Schüttenhoff qui n a lieu que tous les six ans. Ca a ouvert l esprit du club car, jusque-là, nous ne sortions que très peu des frontières départementales.» Depuis, le club part chaque année, à l Ascension, à la découverte d une région de France, de son terroir et de son histoire. UN TOUR DE CORSE EN SEPTEMBRE En 1998, alors que le club s est enrichi d une activité VTT, un nouveau virage est pris avec l organisation d un voyage itinérant d une semaine. Résultat : en une trentaine d années, le club a sillonné tout l Hexagone. «Je peux affirmer que j ai traversé tous, je dis bien tous, les départements de France», lance Michel Le Rouzic, qui a aussi gravi tous les grands cols du pays. En 2014, le club désormais présidé par Philippe Leboucher proposera trois nouvelles virées culturelles : en Touraine pour l Ascension, des Vosges à l Alsace à la Pentecôte, et enfin un tour de Corse en 9 jours en septembre. De quoi se faire quelques jolis souvenirs supplémentaires. L.S. BAC cyclotourisme et VTT Tél. : ou et LE BAC INVESTI DANS LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE C est à Bondoufle, auprès des CM2 des quatre écoles de la ville, que Michel Le Rouzic, avec sa casquette de vice-président du comité départemental de cyclotourisme a décidé de tester la mise en place d un brevet d éducation routière. 170 petits Bondouflois ont ainsi eu droit à une demi-journée de formation avec des épreuves théoriques et pratiques et une sensibilisation à l écologie et au bon comportement en espace naturel puis à une autre demi-journée de contrôle un mois plus tard. Ils seront autant à en bénéficier cette année. Le club a été chargé de former les responsables d autres clubs afin d étendre l opération à tout le département. Les associations cyclotouristes de l agglo Courcouronnes - Tél. : Ris-Orangis - Tél. : Villabé - Tél. : ÉVRYAGGLO NUMÉRO 33 / AVRIL

18 sports/ athétisme ANAÏS JARON Une longueur d avance Victime d un grave accident de la route en 2003, la Courcouronnaise Anaïs Jaron, licenciée au Lisses Athletic Club, a trouvé dans la compétition handisport l envie de recourir. Jusqu à tutoyer les sommets. Dès qu il est question de sport, rien ne semble pouvoir l arrêter. Anaïs Jaron, 27 ans depuis le 17 février, est insatiable, boulimique même. «Le jeudi, quand je ne travaille pas, je fais cinq heures de sport : body pump, biking, RPM», énumère-t-elle. Un problème pour son nouvel entraîneur, qui doit freiner ses ardeurs. «Elle en fait parfois trop et arrive fatiguée à l entraînement», souffle Thierry Cavalier. Anaïs a une revanche à prendre sur la vie depuis ce triste 29 juin Victime d un grave accident de la route, elle a passé deux mois dans le coma puis trois ans en rééducation pour réapprendre à marcher et à courir. Hémiplégique légère, elle a déjà gagné son combat. Mais elle n atteindra jamais ses objectifs, car elle les repousse sans cesse. «Je veux montrer que l on peut être handicapée et faire du sport de haut niveau.» Alors elle s entraîne sans relâche. OBJECTIF RIO 2016 Il faut dire que la petite Anaïs est allée à bonne école. Ses parents et son frère faisaient tous de l athlétisme. «Un jour, après mon accident, mon père m a proposé de sortir courir une minute par jour, raconte-t-elle. Au bout de deux semaines, je courais 15 minutes. Et aujourd hui, je peux faire des footings d une heure trente.» Sa force de caractère lui a permis de se qualifier pour les championnats du monde d athlétisme 2011 en Nouvelle-Zélande et 2013 à Lyon. Elle lui permet aussi de cacher ses blessures. Comme les Jeux de Londres en 2012 pour lesquels l équipe de France l a «oubliée». Rongée par cette injustice, elle a fait de Rio, en 2016, son objectif n 1. «J aurai 29 ans, ce sera l âge parfait.» LUDOVIC SAMAIN Anaïs a remporté la médaille d or aux championnats de France EN ROUTE POUR LES CHAMPIONNATS 2014 est une année charnière pour Anaïs. Spécialiste du saut en longueur depuis qu elle a repris l athlétisme en 2008 au Lisses Athletic Club, elle s est mise au 400 m en septembre dernier avec son nouvel entraîneur Thierry Cavalier. Championne de France en salle dans ces deux disciplines en février, elle attend avec impatience de pouvoir en découdre en plein air. Ses objectifs sont clairs : les championnats de France les 27 et 28 juin à Fontenay-le-Comte, puis les championnats d Europe du 18 au 23 août à Swansea, au Pays de Galles. Créée en 1977 à l initiative d Henri Marcille, alors maire de Bondoufle, et de Francis Gratteau, un passionné de vélo qui en deviendra le premier président, l association BAC Cyclotourisme (section du Bondoufle Amical Club) n a eu de cesse, en près de quarante ans, de se développer. La première évolution a eu lieu en 1987, année lors de laquelle la cité essonnienne a officialisé son jumelage avec Nörten-Hardenberg. «On s est dit qu il fallait marquer le coup», se souvient Michel Le Rouzic, alors membre du bureau qui prendrait la présidence du club quelques années plus tard [de 1994 à 2014, NDLR]. Ce fut chose faite après que 15 cyclos du club aient parcouru 1200 km à coup de pédales pour rallier la commune allemande. «On est arrivés pour la fête locale de Schüttenhoff qui n a lieu que tous les six ans. Ça a ouvert l esprit du club car, jusque-là, nous ne sortions que très peu des frontières départementales.» Depuis, le club part chaque année, à l Ascension, à la découverte d une région de France, de son terroir et de son histoire. UN TOUR DE CORSE EN SEPTEMBRE En 1998, alors que le club s est enrichi d une activité VTT, un nouveau virage est pris avec l organisation d un voyage itinérant d une semaine. Résultat : en trente ans, le club a sillonné tout l Hexagone. «Je peux affirmer que j ai traversé tous, je dis bien tous, les départements de France», lance Michel Le Rouzic, qui a aussi gravi tous les grands cols du pays. En 2014, le club désormais présidé par Philippe Leboucher sports/cyclotourisme BONDOUFLE AMICAL CLUB Les coureurs de l échappée culturelle En près de quarante ans, les cyclotouristes de Bondoufle ont pédalé dans toute la France, à la découverte de nos régions. Et ils ne sont pas près de s arrêter. proposera trois nouvelles virées culturelles : en Touraine pour l Ascension, des Vosges à l Alsace à la Pentecôte, et enfin un tour de Corse en 9 jours en septembre. De quoi se faire quelques jolis souvenirs supplémentaires. L.S. BAC cyclotourisme et VTT Tél. : Le BAC au sommet du col d Aubisque, dans les Pyrénées. LE BAC INVESTI DANS LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE C est à Bondoufl e, auprès des CM2 des écoles de la ville, que Michel Le Rouzic, vice-président du comité départemental de cyclotourisme, a décidé de tester la mise en place d un brevet d éducation routière. 170 petits Bondoufl ois ont ainsi eu droit à une demi-journée de formation avec des épreuves théoriques et pratiques et une sensibilisation à l écologie et au bon comportement en espace naturel puis à une autre demi-journée de contrôle un mois plus tard. Ils seront autant à en bénéfi cier cette année. Le club a été chargé de former les responsables d autres clubs afi n d étendre l opération à tout le département. Les associations cyclotouristes de l agglo Courcouronnes - Tél. : Ris-Orangis - Tél. : Villabé - Tél. : ÉVRYAGGLO NUMÉRO 33 / AVRIL

19 loisirs cbazin RÉSEAU DES MÉDIATHÈQUES Lire pour grandir Cette année, le mois de la petite enfance a pour thème «Petite enfance, grandes émotions». À cette occasion, les médiathèques proposent une série de rencontres avec des psychologues et des auteurs. PAR GHISLAINE LAUSSEL SÉGOLÈNE PAYAN Docteure en psychologie, psychologue, formatrice et enseignante à l université Paris-7 et à l Institut de recherche et de formation à l action sociale (Évry) Pourquoi sensibiliser à la lecture les tout-petits? Dès le plus jeune âge, à partir de 10 mois, le livre et la lecture peuvent constituer des sources de plaisir et de découverte sensorielle. Quand un adulte lit un livre à voix haute, le jeune enfant s imprègne de la musicalité des mots, des formes, des couleurs, des textures. Sur un plan neurologique, certaines cellules cérébrales sont activées par cette expérience, des nouvelles connexions neuronales se construisent aussi. Plusieurs études montrent que les très jeunes enfants sensibilisés à la lecture présentent une meilleure réussite scolaire dès le primaire. MALIKA DORAY Conter pour donner des ailes En quelques coups de crayon, Malika Doray crée un univers de tendresse et de poésie propice aux câlins avec un enfant. Ses nombreuses interventions en crèche lui offrent une mine de sujets, sa matière première. Mais elle puise ses thèmes de prédilection avant tout dans ses propres émotions, dont elle ne garde que l essentiel. Ses livres sont tout à la fois des textes, des images mais aussi des objets à manipuler, des imagiers à retourner dans tous les sens, des pages Cela les aide à grandir? L acte de lecture avec un tout-petit repose sur l échange de paroles. Cet instant privilégié avec l adulte va permettre à l enfant de se constituer petit à petit une réserve de mots dans laquelle il pourra puiser afin d exprimer ses besoins, ses peurs, ses joies. Cet apprentissage de la parole évite bien des tensions qui peuvent se traduire par des difficultés de concentration, des manifestations psychosomatiques ou générer une inhibition. L expression des émotions favorise leur développement? Même s il n en comprend pas tout le sens, l enfant ressent la complicité qui s établit entre lui et l adulte. Il se sent compris et en sécurité. Cela lui permet d être autonome et de s affirmer dans les relations interpersonnelles. Mais il est important de laisser le tout-petit manipuler les livres à sa guise, car il va acquérir ainsi l envie de regarder un ouvrage pour lui et pas uniquement quand il est en présence d une autre personne. que l on accroche en frise au mur. Autant d objets qui favorisent le développement de la psychomotricité et des facultés cognitives. Le livre déploie sa panoplie de sensations : «Autant d émotions que j aime faire partager au travers de la relation, charnelle et personnelle, qui s installe avec le tout-petit dans les bras, sur les genoux, en face à face.» L art de conter, c est aussi l art de donner des ailes pour devenir grand. Y a plus de place!, éd. L école des loisirs. Un manteau de pluie pour la fourmi, éd. L école des loisirs. Les livres à lire sans fin, éditions MeMo. L art de conter, c est aussi l art de donner. JEAN-MARC MATHIS «Ni morale ni pédagogie!» Les personnages de Mathis ont la goutte au nez, les mains pas toujours propres, sont têtus, ouvertement ronchons, un tantinet despotes avec leurs joujoux et leurs copains. Bref d adorables petits tyrans qui ressemblent à de vrais enfants, avec leurs soucis et leurs questionnements. Malicieux, loufoques, spontanés, les Lucien, Momo, Lucas, Raymond Un peu comme leur auteur qui perpétue, au travers de ses personnages, un peu de cette enfance qui ne l a jamais quitté. «Je m y sens à l aise. Je n ai aucun mal à croire aux récits que j écris. Ni morale ni pédagogie! Je me mets à la hauteur des enfants en gommant au maximum les références au langage adulte», explique Jean-Marc Mathis. Outre ses ouvrages pour les tout-petits, il est l auteur d une BD pour les plus grands, qui reprend le célèbre Roman de Renart, au héros un peu roublard et insolent. «Renart, c est un peu moi quand j étais petit.» éditions Thierry Magnier & Mathis Boris : Moi je dis oui!, Thierry Magnier éditions. Bêtes en kit, éditions La maison est en carton. Le Roman de Renart, avec Thierry Martin, tomes 1, 2 et 3, Delcourt Jeunesse éditions. PROGRAMME Le 20 mai : intervention de Segolène Payan, psychologue, et rencontre-dédicace avec Malika Doray et Jean-Marc Mathis, illustrateurs (lire encadrés). Entrée libre, sur inscription au Auditorium de la médiathèque Albert-Camus, parc Henri-Fabre, rue du Village, Évry. Pour les moins de 3 ans, des spectacles gratuits dans les médiathèques de l agglomération (uniquement sur inscription). Le 17 mai : à 16 h 30 à la médiathèque Elsa-Triolet, à Ris-Orangis. Le 21 mai : à 10 h à la médiathèque des Aunettes, à Évry à 10 h 30 à la médiathèque Perec, à Courcouronnes à 16 h : médiathèque Alain- Ramey, à Villabé à 16 h 30 à la médiathèque Queneau, à Ris-Orangis Le 23 mai : à 10 h à la médiathèque Condorcet, à Bondoufl e Le 24 mai : à 10 h 30 à la médiathèque de l Agora, à Évry à 16 h 30 à la médiathèque Colette, à Lisses, et à la médiathèque Camus, à Évry Rens. : La-Culture Illustration Malika Doray, éditions MeMo, 2014 Dans les médiathèques de l agglomération Évry Centre Essonne Entrée Libre et gratuite - Renseignements au olesiabilkei - Fotolia.com grandes Petite enfance, émotions Mois de la petite enfance, du 3 au 24 mai 2014 CAECE PE 165x220.indd 1 13/03/14 18:11 36 ÉVRYAGGLO NUMÉRO 33 / AVRIL ÉVRYAGGLO NUMÉRO 33 / AVRIL

20 Accompagner les plus démunis c'est ma passion À la tête de l équipe de bénévoles des Restos du cœur à Courcouronnes, Richard Domenge garde la tête froide pour mieux accompagner ceux qui en ont besoin. Nous recevons des personnes très pauvres, souvent sans domicile fixe, à qui nous fournissons chaque semaine de quoi assurer six repas», explique Richard Domenge, responsable de l équipe des Restos du cœur de Courcouronnes. Créée il y a vingt-sept ans, cette antenne a été l une des premières de «J ai choisi cette association parce que c est la seule laïque et sans obédience.» l association fondée par Coluche. Elle accompagne aussi les foyers démunis dans la recherche d un logement à travers sa section Les Toits du cœur. Rencontrer les bailleurs sociaux, c est l une des multiples tâches de Richard Domenge avec l organisation des activités de l antenne, les commandes de produits auprès du siège des Restos, la gestion du planning des quelque 60 bénévoles qui se relaient sur le site par équipes, la participation aux distributions De quoi bien remplir la semaine de ce jeune retraité : «Il n était pas question que je reste chez moi les deux pieds dans le même sabot! J ai choisi cette association parce que c est la seule qui soit vraiment laïque et sans obédience. Vous connaissez leur hymne : Moi, je file un rencard/à ceux qui n ont plus rien/ Sans idéologie, discours ou baratin.» Il faut dire que l investissement social est une longue tradition dans la famille de Richard : «Mon grand-père et mon arrière-grand-père s occupaient de sociétés d entraide mutuelle.» Luimême a été un temps conseiller municipal de Courcouronnes. Richard Domenge est aussi un homme dénué d ostracisme. «De fait, je suis un citoyen du monde, car j ai des ascendants venus d un peu partout : une arrière-grand-mère prussienne, un arrière-grand-père savoyard, une grand-mère bretonne, un grand-père parisien Ça me rend plus ouvert!» TROUVER DES SOLUTIONS Ancien technicien supérieur dans le bâtiment, il met à profit cette expérience professionnelle dans son activité caritative. «J étais cadre et j avais l habitude d organiser les choses.» Il a subi le dépôt de bilan de la PME qui l employait depuis plusieurs années, mais il a vite rebondi. «Le chômage, c est une situation transitoire. C est ce que je répète à ceux qui viennent aux Restos, car je leur tiens toujours un discours positif : Vous avez une force en vous. Vous allez vous en sortir. Il y a des solutions.» Pour mieux les accompagner, Richard Domenge s oblige à prendre du recul. «J ai beaucoup appris auprès des psychiatres que j ai côtoyés dans mon dernier emploi au sein d un Esat [Établissement et service d aide par le travail] et je sais faire la diff érence entre les problèmes des personnes accueillies aux Restos et ce qui est le mien propre : les aider à trouver des solutions. Pour cela, je refuse de pleurer avec eux car je veux garder l esprit clair afin d être efficace et professionnel.» CATHERINE LENGELLÉ Plus d infos : Essonne.restosducoeur.org 38 ÉVRYAGGLO NUMÉRO 33 / AVRIL 2014

Le compost. Un petit écosystème au jardin

Le compost. Un petit écosystème au jardin Le compost Un petit écosystème au jardin En utilisant du compost au jardin, nous rendons les matières organiques produites par le jardin ou par notre alimentation, à l écosystème naturel. Ainsi l écosystème

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 LE TERRITOIRE 40 communes adhérentes 223 000 habitants Compétence collecte et traitement des déchets 2 LA PRÉVENTION DES DECHETS TRIER C EST BIEN, PRODUIRE

Plus en détail

Guide thématique. En Cote-d Or, AGIR. au quotidien. Utilisons les ressources vertes du jardin. pour en savoir plus : www.ecotidiens21.

Guide thématique. En Cote-d Or, AGIR. au quotidien. Utilisons les ressources vertes du jardin. pour en savoir plus : www.ecotidiens21. Guide thématique En Cote-d Or, AGIR au quotidien Utilisons les ressources vertes du jardin pour en savoir plus : www.ecotidiens21.fr Edito Chaque français produit annuellement plus de 374 kg de déchets

Plus en détail

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse Auribeau-sur-Siagne Grasse Mouans-Sartoux Pégomas La Roquette-sur-Siagne Préambule... Le besoin de retrouver ses racines, une alimentation plus sûre,

Plus en détail

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Questionnaire eevm échange école ville montagne www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Répondre aux questions. Il y a 3 types de réponses en fonction des types de questions. - Questions fermées à réponse unique

Plus en détail

Découvrir et agir : l eau, c est la vie! La malle Cantal Eau

Découvrir et agir : l eau, c est la vie! La malle Cantal Eau Découvrir et agir : l eau, c est la vie! La malle Cantal Eau Syndicat des Cramades La malle Cantal'Eau - Découvrir et agir l'eau c'est la vie! - Grand public Agence de l eau Adour Garonne 1 Le Syndicat

Plus en détail

Guide pratique du compostage

Guide pratique du compostage Guide pratique du compostage sommaire Le compostage un processus naturel et économique 3 Les modes de compostage 4 Réaliser son compost 6 Bien réussir son compost 8 3 Le compostage un processus naturel

Plus en détail

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS Le compostage est un processus de dégradation biologique maîtrisé de matières organiques en présence d air. Il aboutit à la production d un produit stable : le compost, utilisable

Plus en détail

TRAVAUX RESTAURATION MORPHOLOGIQUE ET DIVERSIFICATION D HABITATS SUR L ÈVRE A LA JUBAUDIERE :

TRAVAUX RESTAURATION MORPHOLOGIQUE ET DIVERSIFICATION D HABITATS SUR L ÈVRE A LA JUBAUDIERE : TRAVAUX RESTAURATION MORPHOLOGIQUE ET DIVERSIFICATION D HABITATS SUR L ÈVRE A LA JUBAUDIERE : Bassin versant de l Èvre : - Superficie : 573 km² - 45 communes concernées - Longueur de cours d eau cumulée

Plus en détail

Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h

Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h Édito En route pour la COP21! Dans six mois, le 30 novembre 2015, le coup d envoi de la 21 e conférence internationale pour le climat sera donné

Plus en détail

D o s sier de p r e sse

D o s sier de p r e sse D o s sier de p r e sse Les semaines creilloises du développement durable Du 1 er au 15 avril Maison de la Ville éco-citoyenne Inauguration mardi 2 avril à 18h Sommaire Présentation des semaines creilloises

Plus en détail

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Laval PAYS-DE- LA-LOIRE VILLE DE LAVAL Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Renouer avec la mémoire pour envisager le futur L action culturelle dans la ville / Culture & Proximité 1 VILLE DE LAVAL

Plus en détail

Édito. Pas besoin d aller loin pour découvrir un nouveau monde! Comité Départemental de la Protection de la Nature et de l Environnement

Édito. Pas besoin d aller loin pour découvrir un nouveau monde! Comité Départemental de la Protection de la Nature et de l Environnement Enseignants du primaire Pour vos projets d écoles et vos classes découvertes, faites découvrir la biodiversité du territoire à travers des programmes riches et ludiques! Édito Agglopolys, Communauté d'agglomération

Plus en détail

Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les Deux Rives

Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les Deux Rives Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les... 1 sur 2 2008-09-18 13:54 Sujet : Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les Deux Rives De : Guy Guilbert

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

Le traitement des eaux usées

Le traitement des eaux usées GALDIN 4 B Anaïs SNE Le traitement des eaux usées La station d épuration de Lacer Mr Lamarque, technicien du service des eaux et responsable de la station d épuration du Mézinais, est venu nous expliquer

Plus en détail

déchets ménagers Collecte en apport aux colonnes Tél. 02 43 94 86 50 www.syndicatvaldeloir.fr

déchets ménagers Collecte en apport aux colonnes Tél. 02 43 94 86 50 www.syndicatvaldeloir.fr info service + Organisation de la collecte Demandez l autocollant «Stop pub»! Si vous ne souhaitez pas recevoir de publicités dans votre boîte à lettres, une seule solution : l autocollant «Stop pub»!

Plus en détail

JOURS VERTS du 27 avril au 7 mai 2015

JOURS VERTS du 27 avril au 7 mai 2015 10 ème édition JOURS VERTS du 27 avril au 7 mai 2015 DANS MA NATURE Communauté de Communes du Sud-Est du Pays Manceau Brette-les-Pins Challes Changé Parigné-l Évêque Saint-Mars-d Outillé Depuis 2006, la

Plus en détail

de l office de tourisme 1/12

de l office de tourisme 1/12 de l office de tourisme 1/12 Vous êtes acteur de la vie touristique? Ensemble, réalisons vos objectifs! Accroître votre notoriété Promouvoir votre activité Rejoindre un réseau fort de 215 adhérents Bénéficier

Plus en détail

2014-2015. Animations pédagogiques TANINGES. - Ecoles primaires - Cycles 2 et 3. Arcade MAISON du PATRIMOINE

2014-2015. Animations pédagogiques TANINGES. - Ecoles primaires - Cycles 2 et 3. Arcade MAISON du PATRIMOINE Animations pédagogiques 2014-2015 TANINGES - Ecoles primaires - Cycles 2 et 3 «Située à Taninges, au cœur de la vallée du Giffre, la Maison du Patrimoine vous emmène dans une rue reconstituée pour découvrir,

Plus en détail

Un grand évènement citoyen pour le climat

Un grand évènement citoyen pour le climat Kit d accueil Bénévoles Le Village des Alternatives Un grand évènement citoyen pour le climat 26 et 27 sept. 2015, place de la République à Paris alternatiba.eu/paris La dynamique Alternatiba Le 6 octobre

Plus en détail

Maison de l Enfant et des Découvertes 4 avenue Aristide Briand 27000 Evreux.

Maison de l Enfant et des Découvertes 4 avenue Aristide Briand 27000 Evreux. Maison de l Enfant et des Découvertes 4 avenue Aristide Briand 27000 Evreux. Heures d ouverture pour le public : Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h Téléphone Fax 02 32 33 47 39 02 32 33 71

Plus en détail

Coordination Régionale LPO Pays de la Loire

Coordination Régionale LPO Pays de la Loire Coordination Régionale LPO Pays de la Loire COMITE 21 27 Avril 2010 Campagne «Tous agissons pour la nature!» Une campagne d actions concrètes pour la protection de la nature ordinaire, la nature de proximité

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

Séminaire au centre Tadjabone LES ENERGIES RENOUVELABLES

Séminaire au centre Tadjabone LES ENERGIES RENOUVELABLES PRESENTATION Séminaire au centre Tadjabone LES ENERGIES RENOUVELABLES Organisé avec France Volontaires 24/05/2014 1 ORGANISATION DE LA JOURNEE 10H30 // 11H00 // 11H30 // Accueil et arrivée des participants

Plus en détail

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

Réunion d information du samedi 13 juin 2015 à Etretat

Réunion d information du samedi 13 juin 2015 à Etretat Projet de parc éolien en mer de Fécamp Réunion d information du samedi 13 juin 2015 à Etretat ************************* OUVERTURE DE LA REUNION Plus d une vingtaine de personnes étaient réunies le samedi

Plus en détail

COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles

COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles Rappel : Organisation de la collecte des déchets sur le secteur de SAINT-BRIEUC

Plus en détail

Plan de désherbage, plan de gestion différenciée : objectifs et mise en œuvre concrète, quelles sont les actions à mettre en place par les communes?

Plan de désherbage, plan de gestion différenciée : objectifs et mise en œuvre concrète, quelles sont les actions à mettre en place par les communes? 11 décembre Arles Plan de désherbage, plan de gestion différenciée : objectifs et mise en œuvre concrète, quelles sont les actions à mettre en place par les communes? Claire LAFON Benoit DUPUY Introduction

Plus en détail

La cour de récréation, terrain de jeux scientifiques Lieu d observations et d expérimentations Programmation annuelle et par périodes

La cour de récréation, terrain de jeux scientifiques Lieu d observations et d expérimentations Programmation annuelle et par périodes La cour de récréation, terrain de jeux scientifiques Lieu d observations et d expérimentations Programmation annuelle et par périodes Fixer un lieu précis de la cour avec les élèves pour observer les manifestations

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Centre d hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) pour l accueil de femmes en difficulté CENON. www.aquitanis.

DOSSIER DE PRESSE. Centre d hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) pour l accueil de femmes en difficulté CENON. www.aquitanis. DOSSIER DE PRESSE Architecte : Agence BDM Architectes (Bordeaux) Centre d hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) pour l accueil de femmes en difficulté CENON www.aquitanis.fr Office public de l habitat

Plus en détail

EN FRANÇAIS FACILE! #18. - page 2 - - page 4 - - page 6 - «ouvrir l espace par des actes» wax, bazin et cours de français. septembre / octobre 2013

EN FRANÇAIS FACILE! #18. - page 2 - - page 4 - - page 6 - «ouvrir l espace par des actes» wax, bazin et cours de français. septembre / octobre 2013 EN FRANÇAIS FACILE! - page 2 - fréquence ftm - page 4 - L autogestion : un horizon? - page 6 - «ouvrir l espace par des actes» - PAGE 8 - wax, bazin et cours de français septembre / octobre 2013 #18 supplément

Plus en détail

Règlement intérieur de la Cité

Règlement intérieur de la Cité Règlement intérieur de la Cité 19 mai 2015 p.1 PREAMBULE Objectifs La Cité est un équipement municipal de soutien à la vie associative. C est un lieu d accueil, de promotion, d information, de formation

Plus en détail

LILLE METROPOLE : «Minidéchets»

LILLE METROPOLE : «Minidéchets» LILLE METROPOLE : «Minidéchets» Le programme transfrontalier franco-belge «minidéchets» s inscrit dans le cadre du programme européen INTERREG III. Il a démarré en octobre 00 et s étend sur 5 ans (00-007.

Plus en détail

La Porte Sud du Grand Paris

La Porte Sud du Grand Paris CENTRE ESSONNE accueillir l avenir La Porte Sud du Grand Paris BONDOUFLE COURCOURONNES ÉVRY LISSES RIS-ORANGIS VILLABÉ Développer notre attractivité pour contribuer au rayonnement métropolitain du Grand

Plus en détail

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale,

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale, Objectifs Association des convivialité, réunir les habitants autour du jardinage action sociale, création de jardins familiaux action environnementale, promouvoir un jardinage respectueux de l environnement

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

DES APPARTEMENTS QUI PRIVILÉGIENT LES BEAUX VOLUMES.

DES APPARTEMENTS QUI PRIVILÉGIENT LES BEAUX VOLUMES. 0 80 800 01 11 1 06 06 9 95 5 Appel Ap el gra grat gratuit it à ppartir tir d dd un u poste post fixe du d lundi lund au samedi samedi sans sa s interruption inte uption uptio de 9 h à 21 h. h À BORDEAUX

Plus en détail

UN HABITAT CONTEMPORAIN FAIT DE SÉDUCTION ET D ÉLÉGANCE!

UN HABITAT CONTEMPORAIN FAIT DE SÉDUCTION ET D ÉLÉGANCE! Petite résidence de 4 étages plus attique, l ensemble architectural est conçu pour préserver les espaces verts existants et créer une ambiance végétale jusqu aux logements situés en rez-de-chaussée. Les

Plus en détail

Quelle journée! Pêle-mêle. Qu est-ce que c est? DOSSIER 3. 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez.

Quelle journée! Pêle-mêle. Qu est-ce que c est? DOSSIER 3. 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez. DOSSIER 3 Quelle journée! Pêle-mêle 19 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez. 1.... 2.... 3.... 4.... 5.... 6.... 66. Reconstituez les mots de la page Pêle-mêle.

Plus en détail

Améliorer l organisation et la communication interne à l office de tourisme

Améliorer l organisation et la communication interne à l office de tourisme Les engagements La qualité est devenue une priorité de l'ensemble des acteurs du tourisme ainsi que de l Etat qui s engagent dans différents processus de qualité pour améliorer l'image de la France auprès

Plus en détail

Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011

Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011 Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011 J ai pas envie d y aller, à la crèche! Déjà, on a changé de ville et de maison, et je n ai plus ma Nounou, et je suis tout perdu.

Plus en détail

N 1 ÉDITO. Centre de pré-apprentissage de Butry L ÉCOLE DIFFÉREMMENT

N 1 ÉDITO. Centre de pré-apprentissage de Butry L ÉCOLE DIFFÉREMMENT LA LETTRE DE LA FRATERNITÉ SAINT-JEAN # PRINTEMPS 2015 Info jeunes ÉDITO POUR NOUS, ÉDUCATION RIME AVEC PASSION. Éduquer, c est faire d un enfant un adolescent, puis d un adolescent un adulte. Un adulte

Plus en détail

Ecole erber. Dossier de Presse. Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole Kerber. Une école indépendante, laïque et gratuite

Ecole erber. Dossier de Presse. Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole Kerber. Une école indépendante, laïque et gratuite Dossier de Presse,,,, Une école indépendante, laïque et gratuite Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole K Une nouvelle chance pour des enfants de pouvoir apprendre dans les meilleures conditions. Ecole

Plus en détail

événements ressources Fête de la science Fête de l internet nuit des musées D Du 9 au 13 octobre 2013 D Mars 2014 Profitez également

événements ressources Fête de la science Fête de l internet nuit des musées D Du 9 au 13 octobre 2013 D Mars 2014 Profitez également événements Fête de la science D Du 9 au 13 octobre 2013 A la découverte des dernières innovations technologiques et numériques. Fête de l internet D Mars 2014 Ateliers, conférence C est le moment de pousser

Plus en détail

FORUM. Vie Étudiante. Associations étudiantes, Services de l université et partenaires de la vie étudiante. de 10h à 16h. 2 jours d animations!

FORUM. Vie Étudiante. Associations étudiantes, Services de l université et partenaires de la vie étudiante. de 10h à 16h. 2 jours d animations! FORUM de la Vie Étudiante Associations étudiantes, Services de l université et partenaires de la vie étudiante s Activités culturelle et artistiques Activités sportives Etudes et accompagnement Qualité

Plus en détail

Réunion Publique Opération Compostage Individuel

Réunion Publique Opération Compostage Individuel Réunion Publique Opération Compostage Individuel Introduction : 1) mettre nos déchets dans le composteur et non à la poubelle? 2) transformer nos déchets en compost? 3) utiliser le compost? 4) Le paillage,

Plus en détail

Expositions. Jusqu au jeudi 15. A partir du mardi 20 Duo d Images, photographies de Christian LE SAINT

Expositions. Jusqu au jeudi 15. A partir du mardi 20 Duo d Images, photographies de Christian LE SAINT Expositions Jusqu au lundi 12, A partir de 17h La Magie de Noël SAINT-PAIR-SUR-MER, Eglise La neige, les congères et les stalactites vous plongeront dans l univers d un décor montagnard pour un Noël féérique

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

le tour européen du bénévolat et du volontariat fait étape à paris

le tour européen du bénévolat et du volontariat fait étape à paris année européenne du bénévolat et du volontariat le tour européen du bénévolat et du volontariat fait étape à paris du 14 au 20 avril 2011 place de l Hôtel de ville programme Ouvert de 11h à 19h Entrée

Plus en détail

Les Français et la nature

Les Français et la nature Les Français et la nature Contact Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel : 01 78 94 90 00 fmicheau@opinion-way.com http://www.opinion-way.com Mars 2015 1 Méthodologie

Plus en détail

Ne brûlons plus nos déchets verts à l air libre!

Ne brûlons plus nos déchets verts à l air libre! En savoir QUIZZ + Plan de Protection de l Atmosphère des Bouches-du-Rhône 1 2 3 4 J ai le droit de brûler mes déchets de tonte de pelouse en petite quantité dans ma cour non exposée à la route. Mes déchets

Plus en détail

Communauté d Agglomération Evry Centre Essonne

Communauté d Agglomération Evry Centre Essonne Communauté d Agglomération Evry Centre Essonne PROCES VERBAL DE LA REUNION DU BUREAU DE COMMUNAUTE DU LUNDI 26 SEPTEMBRE 2011 Le Bureau de la Communauté d Agglomération Evry Centre Essonne, régulièrement

Plus en détail

FICHIER KISH Opinions de la personne Kish sur la vie associative

FICHIER KISH Opinions de la personne Kish sur la vie associative FICHIER KISH Opinions de la personne Kish sur la vie associative Nom de la Type Signification Modalités IDENT char Identifiant du logement ELIGAD num Nombre de personnes éligibles (15 ans et plus) POIDSF

Plus en détail

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi...

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi... Faire son compost chez soi... Le compostage individuel Pourquoi? Moins de déchets dans nos poubelles : Détourner les déchets verts et de la collecte et du traitement Limiter les nuisances liées à la gestion

Plus en détail

Boudème Les Deux-Portes

Boudème Les Deux-Portes Le quartier de Boudème Les Deux-Portes Bienvenue chez vous! Mieux connaître son quartier pour mieux en profiter : voici, en substance, l objectif de ce fascicule conçu par la Ville de Martigues et destiné

Plus en détail

Lettre info environnement

Lettre info environnement S O M M A I R E : 1-Edito du Président 2-Equipement des Professionnels et Particuliers en containers ordures ménagères 3-Les Permanences en Mairie et au bâtiment technique 4 Les Modalités de distribution

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras SOMMAIRE UN PREMIER TEST 4 L UN DES TEMPS FORTS DES RENCONTRES CLIMAT 6 UN PROJET DE VILLE

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

Tous au marché! LES MS/GS DECOUVRENT LE MARCHE DE TARTAS

Tous au marché! LES MS/GS DECOUVRENT LE MARCHE DE TARTAS Sorties La sortie Ous Pins avec le club de modélisme Les enfants DE MS/GS doivent faire preuve d adresse et de concentration pour téléguider les bateaux. «Le 15 septembre dernier, nous avons téléguidé

Plus en détail

Le SPANC. Communauté de communes des Versants d Aime

Le SPANC. Communauté de communes des Versants d Aime Le SPANC Communauté de communes des Versants d Aime Créé en 2012, le Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) de la communauté de communes des Versants d Aime est un service industriel et

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture Plan d action de développement durable 2009-2015 Le développement durable, une question de culture Révisé en mars 2013 Note importante Le gouvernement du Québec a autorisé le 29 février 2013 par décret

Plus en détail

Journée 2 de la Fabrique du Projet à La Châtre Ci T Lycée. Productions La Châtre le 22 janvier 2013

Journée 2 de la Fabrique du Projet à La Châtre Ci T Lycée. Productions La Châtre le 22 janvier 2013 Journée 2 de la Fabrique du Projet à La Châtre Ci T Lycée Productions La Châtre le 22 janvier 2013 1- Transport participatif 2 2- Pôle de création «Georges Sound» 3 3- S ouvrir au monde par la Visioconférence

Plus en détail

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux 1 Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13 I Etat des lieux Le parc d ateliers «publics» loués aux artistes contemporains à Marseille est de : - 10 ateliers

Plus en détail

Dossier de Presse. Grand Nausicaà. République-Eperon. Capécure. Zones économiques

Dossier de Presse. Grand Nausicaà. République-Eperon. Capécure. Zones économiques Grand Nausicaà République-Eperon Capécure Zones économiques 1 Imaginons le Boulonnais L'agglomération de Boulogne-sur-Mer aborde une période charnière de son développement. Territoire en pleine dynamique,

Plus en détail

Aide à la planification des actions locales

Aide à la planification des actions locales Aide à la planification des actions locales FAVORISEZ LA NATURE www.cocci-logique.ch Des relations publiques ciblées La Fondation suisse pour la pratique environnementale Pusch mène en 2012 et 2013, en

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

Salon du Livre écrit par les jeunes 9 ème édition 1

Salon du Livre écrit par les jeunes 9 ème édition 1 Salon du Livre écrit par les jeunes 9 ème édition 1 Accueillie à la Maison de l animation au sein du quartier de l Argonne/Orléans, puis élaboré de concert avec l association Vivre et l écrire Fédération,

Plus en détail

HAGUENAU VIVANTE. Les Arpenteurs Un projet Chambre à Part & Ville de Haguenau

HAGUENAU VIVANTE. Les Arpenteurs Un projet Chambre à Part & Ville de Haguenau HAGUENAU LA F RÊT VIVANTE Les Arpenteurs Un projet Chambre à Part & Ville de Haguenau Chambre à part, le territoire en photo Le Collectif photographique Chambre à Part, créé en 1991 à Strasbourg, fait

Plus en détail

L HABITAT PARTICIPATIF UNE RÉPONSE POUR L HABITAT 2.0

L HABITAT PARTICIPATIF UNE RÉPONSE POUR L HABITAT 2.0 Communiqué de presse Paris, le 25 mars 2015 L HABITAT PARTICIPATIF UNE RÉPONSE POUR L HABITAT 2.0 SUR L ÎLE-SAINT-DENIS (93), L ARCHE EN L ÎLE INVENTE UN MODÈLE POUR L HABITAT DE DEMAIN EN RUPTURE AVEC

Plus en détail

Association Bibliothèque Braille Enfantine

Association Bibliothèque Braille Enfantine Association Bibliothèque Rendre accessible un monde de personnages, d histoires et de connaissances aux enfants déficients visuels - août 2014 - Carte d identité de l association Public : Nom de l association

Plus en détail

COMPTE RENDU DE CONSEIL COMMUNAUTAIRE

COMPTE RENDU DE CONSEIL COMMUNAUTAIRE COMPTE RENDU DE CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du 20 mars 2012 Principales décisions du Président et du Bureau Décisions prises dans le cadre des délégations attribuées par le Conseil de communauté. Conventions

Plus en détail

INFOS PRATIQUES. www.metropole-rouen-normandie.fr. duclair PROGRAMME DE REDUCTION DES DECHETS

INFOS PRATIQUES. www.metropole-rouen-normandie.fr. duclair PROGRAMME DE REDUCTION DES DECHETS INFOS PRATIQUES déchets PROGRAMME DE REDUCTION DES DECHETS 205 duclair www.metropole-rouen-normandie.fr édito Chère Madame, cher Monsieur, En matière de gestion des déchets, la Métropole Rouen Normandie

Plus en détail

FAUNE,FLORE, MILIEUX

FAUNE,FLORE, MILIEUX FAUNE,FLORE, MILIEUX LA NATURE LA DIVERSITE BIOLOGIQUE UNE REGLE LA DIVERSITE LA DIVERSITE BIOLOGIQUE S APPRECIE A TROIS NIVEAUX INDIVIDUS (Diversité génétique) ESPECES ECOSYSTEMES UN PATRIMOINE UNE RESSOURCE

Plus en détail

STAGES ET SORTIES ÉTÉ

STAGES ET SORTIES ÉTÉ STAGES ET SORTIES ÉTÉ 2015 Madame, Monsieur, EDITO Toute l année, les centres d animation proposent une gamme large et diversifiée d activités sportives, culturelles ou de loisirs, fréquentées par plusieurs

Plus en détail

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 Réforme des rythmes scolaires Projet Educatif de territoire d Evecquemont Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 A Du PEDT au comité de suivi et d évaluation de la réforme

Plus en détail

I/ Présentation de notre association et de notre programme

I/ Présentation de notre association et de notre programme GUIDE ENSEIGNANTS INTERVENTION EN CLASSE D UN ENTREPRENEUR 1. Présentation de notre association et de notre programme 2. Le contenu de l intervention de l entrepreneur 3. La préparation de l intervention

Plus en détail

Salon du Tourisme et des Loisirs

Salon du Tourisme et des Loisirs Salon du Tourisme et des Loisirs 16,17 et 18 avril 2010 Palais Régional Omnisports Georges Théolade Introduction Seule Région européenne sur le continent Sud américain, située sur le plateau des Guyanes

Plus en détail

Photographie. guide de la. Valoriser son hébergement, son site touristique, en images. > Tous les conseils pour réussir une bonne prise de vue

Photographie. guide de la. Valoriser son hébergement, son site touristique, en images. > Tous les conseils pour réussir une bonne prise de vue guide de la Photographie > Tous les conseils pour réussir une bonne prise de vue Valoriser son hébergement, son site touristique, en images Nicolas Bryant Plus qu une image, le reflet de votre personnalité!

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

La gazette des temps d accueil périscolaires de Kerhoas

La gazette des temps d accueil périscolaires de Kerhoas La gazette des temps d accueil périscolaires de Kerhoas Numéro 4 mai juin 2014 Au menu de votre gazette : 1. Les animations mises en place sur les temps de midi/2 et de pré et post-scolaire. 2. Les animations

Plus en détail

Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS

Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS UN ÉVÉNEMENT Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS CP02 - PARIS - SOUS EMBARGO JUSQU AU 2 AVRIL 2015 Culture Air Sports Tour Paris 2015 : Faire du 1 er Arrondissement de Paris le plus

Plus en détail

Les principaux thèmes liés à cette cause sont :

Les principaux thèmes liés à cette cause sont : S engager pour l environnement Les hommes sont dépendants de leur environnement : c est leur lieu de vie. C est pourquoi lutter contre la pollution et le gaspillage est important. La défense de l environnement,

Plus en détail

Directives. 1. Je lis beaucoup. 2. J aime utiliser la calculatrice, un chiffrier électronique ou un logiciel de base de données à l ordinateur.

Directives. 1. Je lis beaucoup. 2. J aime utiliser la calculatrice, un chiffrier électronique ou un logiciel de base de données à l ordinateur. Nous vous invitons à faire compléter ce questionnaire par votre enfant et à le compléter par la suite en utilisant la section qui vous est attribuée en pensant à votre enfant. Directives Lis chaque énoncé

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE DES SOLUTIONS D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF POUR LE BOURG D ANDREZEL

ETUDE COMPARATIVE DES SOLUTIONS D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF POUR LE BOURG D ANDREZEL ETUDE COMPARATIVE DES SOLUTIONS D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF POUR LE BOURG D ANDREZEL Bureau d Etudes TEST INGENIERIE 14, rue Gambetta 77 400 THORIGNY Tél. : 01.60 07 07 07 www.testingenierie.fr

Plus en détail

Quartier Calmette Tilleuls. 6 Juin 2012

Quartier Calmette Tilleuls. 6 Juin 2012 Rendez-vous urbain Quartier Calmette Tilleuls 6 Juin 2012 le 6 Juin 2012 1. Parcours réalisé 1 2 Pour ce troisième rendez-vous urbain, seulement trois personnes étaient présentes sur les douze convoquées.

Plus en détail

REGLEMENT DU CONCOURS

REGLEMENT DU CONCOURS Alliance française Paris Ile-de-France OBJET DU Dans le cadre du 16ème congrès de l Amérique latine et des Caraïbes de la FIPF, des professeurs de français (SEDIFRALE), qui se tiendra au Costa Rica du

Plus en détail

COBAS : guide des horaires

COBAS : guide des horaires COBAS : guide des horaires DE COLLECTE DES DÉCHETS Retrouvez également : LE GUIDE DU TRI UN POINT SUR LA COLLECTE DES ENCOMBRANTS LES HORAIRES D OUVERTURE DES DÉCHÈTERIES FICHE RECAPITULATIVE COLLECTE

Plus en détail

pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux

pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux Préserver la biodiversité dans la commune La commune dispose-t-elle d'un inventaire du patrimoine écologique local? Quelle part de budget

Plus en détail

agence locale pour l'emploi Association Sans But Lucratif Place du Champs de Mars, 4 1050 BRUXELLES Tel: 02. 515 79 30 Fax: 02.

agence locale pour l'emploi Association Sans But Lucratif Place du Champs de Mars, 4 1050 BRUXELLES Tel: 02. 515 79 30 Fax: 02. Listes des activites autorisees EN ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENTS 2 AU PROFIT DES PERSONNES PHYSIQUES 3 EN ASBL, ASSOCIATION DE FAIT 5 1 POUR LES POUVOIRS COMMUNAUX 7 Activités ALE autorisées en ETABLISSEMENTS

Plus en détail

Pour qu à la Grande Halle chacun puisse se sentir «comme chez lui» et réaliser ses projets en toute sérénité! COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Pour qu à la Grande Halle chacun puisse se sentir «comme chez lui» et réaliser ses projets en toute sérénité! COMMUNIQUÉ DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Du 13 au 16 mars, la Grande Halle d Auvergne accueillera sur plus de 17 000 m 2 son désormais traditionnel Salon de l Habitat. Solidement implanté dans une région

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR VOISINS LATINS

TOUT SAVOIR SUR VOISINS LATINS TOUT SAVOIR SUR VOISINS LATINS Mai 2014 L association p.2 Le projet «Voisins Latins» p.5 1 Qu est-ce que l association Vivre le Quartier Latin? LA GENESE Lorsque Johanna et Quentin, des amoureux du Quartier

Plus en détail

Campagne de communication «Soyez Branché, raccordez-vous» Une aide financière aux habitants un geste pour l environnement (jusqu à 100% d aide)

Campagne de communication «Soyez Branché, raccordez-vous» Une aide financière aux habitants un geste pour l environnement (jusqu à 100% d aide) Campagne de communication «Soyez Branché, raccordez-vous» Une aide financière aux habitants un geste pour l environnement (jusqu à 100% d aide) Sommaire Communiqué : le raccordement au réseau public d

Plus en détail

Toutes les animations sont gratuites et ouvertes à tous!

Toutes les animations sont gratuites et ouvertes à tous! Dossier de presse Semaine Européenne de la Réduction des déchets 16 au 24 novembre 2013 Concarneau Cornouaille Agglomération (CCA) a signé un Programme local de prévention en juillet 2011 en partenariat

Plus en détail

ATELIER EN ARTS PLASTIQUES

ATELIER EN ARTS PLASTIQUES ACTUALITES Ateliers de sensibilisation artistique à partir de l œuvre de V. Vasarely, encadré par une médiatrice culturelle et une historienne de l art. du 6 au 8 avril 2010 de 14hà16h Public: enfants

Plus en détail

Laisser une empreinte Devenez acteur de la restauration des plantations du canal du Midi

Laisser une empreinte Devenez acteur de la restauration des plantations du canal du Midi Laisser une empreinte Devenez acteur de la restauration des plantations du canal du Midi Le canal du Midi, un patrimoine exceptionnel Une vitrine. L inscription par l Unesco en 1996 sur la liste du patrimoine

Plus en détail

1 3 Le brassage. Conseil. Astuce. La mise en route du composteur. L approvisionnement en déchets. L arrosage

1 3 Le brassage. Conseil. Astuce. La mise en route du composteur. L approvisionnement en déchets. L arrosage Qu est-ce que le compostage? Le compostage est la transformation des matières organiques avec la complicité de divers organismes vivants depuis la bactérie et le champignon jusqu aux vers de terre et aux

Plus en détail

ENQUÊTE EMPLOI DU TEMPS

ENQUÊTE EMPLOI DU TEMPS ENQUÊTE EMPLOI DU TEMPS Enquête 2009-2010 Cahier des cartes 1 2 0 T R A N C H E S D E R E V E N U M E N S U E L N E T D U M É N A G E Il s agit du revenu net (de cotisations sociales et de C.S.G.) avant

Plus en détail

Vous croyez à votre initiative. Participez et gagnez!

Vous croyez à votre initiative. Participez et gagnez! Vous croyez à votre initiative. Participez et gagnez! PRIX ET TROPHÉE DE L INITIATIVE EN ÉCONOMIE SOCIALE 27 e ÉDITION Édito Depuis 26 ans, les «Prix et Trophée de l Initiative en économie sociale» illustrent

Plus en détail