CONTRAT DE SOCIÉTÉ EN NOM COLLECTIF FICHE TECHNIQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONTRAT DE SOCIÉTÉ EN NOM COLLECTIF FICHE TECHNIQUE"

Transcription

1 CONTRAT DE DESCRIPTION UTILISATION PRÉSENTATION VALIDATION DOCUMENTATON FICHE TECHNIQUE Le Contrat de société en nom collectif pour professionnels est l instrument juridique qui constate l opération par laquelle deux ou plusieurs personnes, membres d une même corporation professionnelle, s unissent, dans un esprit de collaboration, afin d exercer ensemble leur profession et de partager les bénéfices ou pertes engendrés par leurs activités professionnelles. Ce document sert, d'une part, à constater la constitution d'une société en nom collectif par opposition aux autres types de société et, d'autre part, à consigner l'ensemble des modalités d'association régissant chacun des associés. Nous recommandons l'usage du présent document pour encadrer les rapports juridiques de tout groupe de professionnels optant pour cette forme d association. Acte notarié Contrat sous seing privé Formule obligatoire Formule facultative Inscription au registre foncier Inscription au registre des droits personnels et réels mobiliers Dépôt Enregistrement Approbation publique Approbation privée Immatriculation Aucun À défaut de s immatriculer, elle est réputée être une société en participation, sous réserve des droits des tiers de bonne foi (article 2189 al. 2 C.c.Q.). Législation Code civil du Québec, L.Q. 1991, c. 64, art. 355 à 364, 1306 à 1370, 2186 à 2235 Loi sur la publicité légale des entreprises individuelles, des sociétés et des personnes morales, L.R.Q. c. P-45. Loi de l impôt sur le revenu, L.R.C. (1985), ch.1 (5 e suppl.) Bulletin d interprétation No IT-90. (Qu est-ce qu une société?). Bulletin d interprétation No IT-338R2. (Participation dans une société de personnes incidence de l admission d un nouvel associé dans la société de personnes ou du départ d un associé sur le prix de base rajusté). Bulletin d interprétation No IT-457R. (Choix exercé par un membre d une profession libérale d exclure de son revenu toute somme relative au travail en cours).

2 CHAPITRE A CONSTITUTION ET ORGANISATION CONTRAT DE Bulletin d interprétation No IT-138R. (Calcul et transmission du revenu d une société). Bulletin d interprétation No IT-242R. (Associés cessant d être membres d une société). Bulletin d interprétation No IT-278R2. (Décès d un associé ou d un associé qui s est retiré de la société de personnes). Bulletin d interprétation No IT-378R. (Liquidation d une société en nom collectif). Bulletin d interprétation No IT-358. (Sociétés : Ajournement de la fin d année financière). Bulletin d interprétation No IT-491. (Ancien bien d entreprise). Décisions Cour Suprême du Canada : Backman c. Canada, [2001] 1 R.C.S. 367, 2001; REJB Spire Freezers Ltd. c. Canada, [2001] 1 R.C.S. 391; REJB Continental Bank Leasing Corp. c. Canada, [1998] 2 R.C.S. 298; REJB Lamarre c. Damien Boileau ltd. [1953] 2 R.C.S (Une société créée sans mention de sa durée cesse avec la fin de son objet pour lequel elle a été créée). Cour d appel du Québec : Bernier c. Beaulieu, (10 décembre 2001), Montréal , REJB (C.A.). (Contrat d associés comprenant une clause de non-concurrence). Laramée c. Pouliot Mercure, (6 juillet 1999), Montréal , J.E , (C.A.). (Interprétation du contrat d association). Québec (ville de) c. Compagnie d immeubles Allard ltée, [1996] R.J.Q (C.A.). (La S.E.N.C. ne constitue pas une personne juridique distincte de ses membres). Alepin c. Alepin (Succesion de), J.E (C.A.). Villeneuve, Miller, Lortie, Golden, Guralnick & Associés c. Jean- Société Immobilière Royale C.N. inc. c. Dumais, [1993] R.D.I. 589 (C.A.). Vermette c. Dunton, [1991] R.J.Q. 17 (C.A.). (La dissolution de la société n est pas un motif suffisant pour nommer un liquidateur). Royal Bank of Canada c. Meyers, [1989] R.J.Q. 514 (C.A.). (Un associé a le pouvoir implicite d émettre, d accepter, d endosser des lettres de change et des billets à ordre au nom de la société). Blondin c. Greenbaum, [1988] R.J.Q. 92 (C.A.). (La décision d un associé lie celle de la société). Desmarais c. Grégoire, [1976] C.A Prévost c. Rivard, [1972] C.A Cour supérieure : SEPTEMBRE DOCUMENT NO A03.300

3 CONTRAT DE CHAPITRE A CONSTITUTION ET ORGANISAITON Gendreau c. Turcotte, (02 mai 2003) SOQUIJ AZ (C.S.). (La transaction conclue par un associé, dans le cours des activités de la société, lie les autres associés). Ferme Jolis-Bois, s.e.n.c. c. Charlebois (21 février 2003) , REJB (C.A.). (La faute du professionnel lie la responsabilité de la société). Bélisle-Heurtel c. Tardif, [2000] R.J.Q (C.S.). (Simple partage des dépenses; associés aux yeux des tiers; responsabilité de la société engagée). Vazquez c. Brochu, J.E , (C.S.). Groupe J.C.L. Com enr. (S.E.N.C.) c. Gestion Parent Simard enr., 98BE-1240 (C.S.). (Un associé peut se retirer en donnant, de bonne foi, un avis de retrait). Lévesque c. Mutuelle-vie des fonctionnaires, [1996] R.J.Q (C.S.). (la s.e.n.c. n est pas dotée de la personnalité morale). Villeneuve, Miller, Lortie, Golde, Guralnick & Associés c. Pierre Tefner dit Miller inc., (02 novembre 1994) J.E (C.S.). (L expulsion d un associé n entraîne pas la dissolution de la société). Joulakian c. Pelletier, [1993] R.D.I. 415 (C.S.). Latulipe c. Cliche, J.E (C.S.). Dedam et Martin, [1993] R.L. 319 (C.S.). Fortin c. Clarkson, [1992] R.J.Q (C.S.). (Appel : C.A.M ). (Clause de non-concurrence incluse dans un contrat de société). Canuel c. Fournier, [1990] R.J.Q (C.S.). (Éléments essentiels d un contrat de société). Banque Royale du Canada c Canada inc., (6 novembre 1984), Chicoutimi , J.E (C.S.). (Faillite d un associé). Daviault c. Daviault, (11 septembre 1981), Labelle , J.E (C.S.). (L administration de la société se poursuit après la dissolution.). Gaumont c. Lemaire, [1971] C.S. 87. (Introduction d un tiers dans la société). Scott c. Dufresne, [1973] C.S. 31. Noël c. Les petites soeurs franciscaines de Marie, [1967] C.S.1. Lavoie c. Hamelin, [1961] C.S. 30. Western Printing Association Ltd. c. Bindermann, [1957] C.S (La participation aux bénéfices de la société comporte aussi le partage des pertes). Cour du Québec : Québec (Sous-ministre du Revenu) c. Lacasse, Lebel, (15 juin 2000), , J.E (C.Q.); REJB (Obtention par le fisc d'un jugement contre une s.e.n.c., saisie d'un bien personnel d'un associé). Jetté c. Bélanger, (4 juillet 2000), Montréal , J.E (C.Q.); REJB (À défaut de s immatriculer la S.E.N.C. est réputée être une société en participation). DOCUMENT NO A SEPTEMBRE 2004

4 CHAPITRE A CONSTITUTION ET ORGANISATION CONTRAT DE Québec inc. c. Berdajean S.E.N.C., 98BE-839 (C.Q.). (L article 2221 C.c.Q. ne s applique pas lorsqu il y a engagement personnel de chaque associé). Placements Tanguay (1979) ltée (Syndic de), [1997] R.J.Q. 565 (C.S.). (Appel accueilli pour d autres motifs [2000] R.J.Q (C.A.)). (La société peut réunir plusieurs personnes physiques ou morales). Hébert c. Phyto-Centre Ste-Foy, (12 août 1997) , B.E. 97BE-831 (C.Q.). (Droit de retrait d un associé). Caisse populaire Pontmain c. Couture, [1983] C.P (La société a son propre patrimoine). Canadian Iron & Metal Co., c. Couture, (10 octobre 1983), Montréal , J.E (C.P.). (La personne qui laisse croire qu elle est associée sans l être réellement est responsable envers les tiers qui contractent de bonne foi). Gauvin c. Langelier, [1963] B.R.206. Barette c. Denis, (1926) 41 B.R Reid c. McFarlane, (1893) 2 B.R (La participation dans les profits ne constitue pas à elle seule le contrat de société). Doctrine ANCTIL, Jacques J., Code civil du Québec : le texte intégral en tableaux. Des contrats nommés, partie II, art à 2311, Cowansville, Éditions Yvon Blais, ANTAKI, Nabil N. et BOUCHARD, Charlaine, Droit et pratique de l entreprise : entrepreneurs et sociétés de personne, Cowansville, Québec, Éditions Yvon Blais, BAUDOUIN, J.-L. et Jobin, P.-G., Les Obligations, 5 e éd., Cowansville, Éditions Yvon Blais, BOUCHARD, Charlaine, Le fondement du patrimoine autonome des sociétés de personnes, (1996) 2 C.P. du N BOURGEOIS, Pierre J., Coentreprise dans un contexte international : utilisation de sociétés de personnes, de joint venture et de fiducie, dans Association de planification fiscale et financière, Congrès 95, Montréal : l Association, 1996, p.21 :1-21 :41. CHARPENTIER, P. Martin, Réforme du Code civil en matière de droit des sociétés et des personnes morales, dans Congrès annuel du Barreau du Québec (1995), Montréal : Service de la formation permanente, Barreau du Québec, 1995, p CHIARO, É, del, Le Contrat de société en droit privé romain. Paris, Sirey, COZIAN, M., VIANDER, A., DEBOISSY, F., Droit des sociétés, 13 e éd., Paris, Litec, DANA-DÉMARET, S., Lexique de droit des sociétés et des groupements d affaires, Paris, Dalloz, DEMERS, Y., Les société en droit civil québécois, Montréal, Université de Montréal, DESROSIERS, Jean-Pierre, Accent sur les différences entre la législation fédérale et provinciale : notions touchant les sociétés, dans Association de planification fiscale et financière, Congrès 96, Montréal :l Association, 1997, p. 34 :1-34 :95. SEPTEMBRE DOCUMENT NO A03.300

5 CONTRAT DE CHAPITRE A CONSTITUTION ET ORGANISAITON DIDIER, P., Droit commercial t.2 : L entreprise en société, Paris, P.U.F GÉLINAS, Éric, Retrait et arrivée d un associé et dissolution d une société de personnes, (1998), 20 R.P.F.S GÉNÉREUX, Michel, Le droit de dissolution unilatérale dans le contrat de société :avenues nouvelles, (1994) 39 R.D. McGill, p GOSSELIN, Daniel et HASSAN, Sandra, Sociétés associées, 1997, 19 R.P.F.S., GUYON, Yves, Les sociétés - aménagements statutaires et conventions entre associés, 3 e éd., Sorbonne, L.G.D.F., HECK, D., Les formes juridiques de l entreprise en société en droit anglo-américain et en France, Darnieulles, Office de diffusion juridique, LABRECQUE, Marc-André, «Commentaires relatifs aux principales règles régissant la transition des sociétés civiles, des sociétés en nom collectif et des sociétés en commandite du Code civil du Bas Canada au Code civil du Québec», (2000) 102 R. du N. 295, p. 310, 311. LACASSE, Nicole, Droit de l entreprise, 3 e éd., Sillery, Les éditions Narval, LAMONTAGNE, Denis-Claude, Droit spécialisé des contrats :les contrats relatifs à l entreprise, vol.2, Cowansville : Éditions Yvon Blais, 1999, 620 p. LAMONTAGNE, Denis-Claude et LAROCHELLE, Bernard, Droit spécialisé des contrats, Les principaux contrats : La vente, le louage, la société et le mandat, volume 1, Montréal, Éditions Yvon Blais, LAPOINTE, Pierre L., Les contrats d association entre professionnels, dans Le défi du droit nouveau pour les professionnels : le Code civil du Québec et la réforme du Code des professions -Journées Maximilien-Caron 1994, Montréal, Éd. Thémis, 1995, p LAROCHELLE, Bernard, Sociétés et associations :nouvelles dispositions et droit transitoire, (1996) 2 C.P. du N LAUZON, Yves, Du contrat de société et d'association, dans La réforme du Code civil, t.2, texte réunis par le Barreau du Québec et la Chambre des notaires du Québec, Ste-Foy (Québec), P.U.L. 1993, p.955, 985. LAUZON, Yves, Le droit des sociétés dans Sociétés et compagnies, Droit commercial, C.F.P.B.Q., , vol.8, titre 1. LEGEAIS, Dominique, Droit commercial et des affaires, 13 e éd., Paris, Armand Collin, LIZÉE, Marcel, Recension des thèses, La responsabilité sociale de la société commerciale, Université de Montréal, (1992) 37 R.D. McGill LYON-CAEN, G., L exercice en société des professions libérales en droit français, Paris, Dalloz, MARQUETTE, Charles P., Les sociétés de personnes Aspects civils, (1998) 20 R.P.F.S DOCUMENT NO A SEPTEMBRE 2004

6 CHAPITRE A CONSTITUTION ET ORGANISATION CONTRAT DE MAZEAUD, L., Exercices pratiques de droit commercial général et sociétés, Paris, Montchrestien, MERLE, P., Droit commercial: Sociétés commerciales, 7 e éd., Paris, Dalloz, MESTRE, Jacques, Le droit français des sociétés devant l exigence de justice, (2000) 41 C. de D MIGNAULT, P.B., Leçons de droit civil, t.8, Montréal, Wilson & Lafleur, 1909, p.186 et suiv.. PINEAU, J., et BURMAN, D., Théorie des obligations, 4 e éd., Montréal, Thémis, POTVIN, Jean, Fiscalité des sociétés de personnes, dans Association de planification fiscale et financière, Congrès 92, Montréal : l Association, 1993, p PRICE WATERHOUSE, Stratégie fiscale des sociétés , Cowansville : Éditions Yvon Blais, 1995, 220 p. PRIEUR, Nicole, Règles fiscales affectant les sociétés de personnes, (1998) 20 R.P.F.S QUÉBEC(prov.), Inspecteur des Institutions Financières, Les principales formes juridiques de l entreprise au Québec, 2 e éd., Québec : Publications du Québec, 1994, 88 p. ROY, RENÉ, ANGELL, NORMAN, TURCOTTE, JULES et al., Études de cas B : sociétés de professionnels, dans Association de planification fiscale et financière, Congrès 98, Montréal; l Association, 1999, p.45 :1-45 :55. THÉRIAULT, Michelle, L entreprise contractuelle, dans École du Barreau du Québec, Droit des affaires, Faillite et insolvabilité, vol.9, ( ) Cowansville : Éditions Yvon Blais, VACHON, Patrice, Chronique. Les nouvelles sociétés, (1994) 2 Repères VACHON, Patrice, et MARTEL, Paul, Chronique. Les nouveaux problèmes des sociétés nominales d avocats, (1994) 2 Repères VANDAZER, J.Anthony, The law of partnerships and corporations, Concord, Ont., Irwin Law, 1997, 334 pp. WILHELMSON, Michael, The nature of the Quebec partnership: Moral person, Organized Indivision or Autonomous Patrimony, (1992) 37 R.D. McGill SEPTEMBRE DOCUMENT NO A03.300

7 CONTRAT DE CHAPITRE A CONSTITUTION ET ORGANISAITON TABLE DES MATIÈRES PAGE PRÉAMBULE INTERPRÉTATION Terminologie Activités Apports Apports privés Apports Réservés Associés Associé Conseil Associés Fondateurs Associé Responsable Associé Source Collaborateurs Contrat Contribution pour perte Fin de l'année Financière Part Sociale Représentants Légaux Résolution Ordinaire Résolution Spéciale Résolution Unanime Revenu Net Distribuable de la Société Société Taux Préférentiel Préséance Juridiction Assujettissement Présomption Adaptation Continuation ou annulation Généralités Délais Cumul Devises canadiennes Genre et nombre Titres CONSTITUTION DE LA SOCIÉTÉ...21 DOCUMENT NO A JUIN 1994

8 CHAPITRE A CONSTITUTION ET ORGANISATION CONTRAT DE 1.01 Nom But Capital Siège social Exercice financier Publicité légale RÉGIE DE LA SOCIÉTÉ Administration Conseil d'administration Pouvoirs du conseil d'administration Révocation et remplacement Ratification a) Par Résolution unanime: b) par Résolution spéciale (ou ordinaire): Responsabilité Affaires bancaires Compte d'exploitation Comptes en fidéicommis Livres et registres Vérificateurs États financiers Droit d'emprunt Présomption Admission d'un nouvel Associé Éligibilité Procédure Apport Roulement Droit de vote différé Biens de la Société Usage Conservation Aliénation Expulsion d'un Associé RÉGIE DES ASSOCIÉS Assemblées des Associés Assemblée annuelle Assemblée spéciale Lieu des assemblées Convocation Avis de convocation Renonciation à l'avis de convocation JUIN DOCUMENT NO A03.300

9 CONTRAT DE CHAPITRE A CONSTITUTION ET ORGANISAITON Avis de convocation incomplet Omission de transmettre l'avis Fonctionnement des assemblées Ajournement Quorum Droit de vote Exercice du droit de vote Procurations Dépôt des procurations Président Procédure Résolution signée Apports à la Société Apport en capital...32 a) Mise initiale...32 b) Surplus...32 c) Augmentation de contribution de capital...32 d) Remboursement en vue d'une diminution de capital Remboursement des contributions de capital Apport en crédit Apport d'activités Obligation d'exercer Loyauté Responsabilité à l'égard des tiers Les Associés La Société Acte prohibé Distribution des pertes Contribution pour perte Indemnisation Protection de la Société Engagement de confidentialité Engagement de non-sollicitation du personnel Participation dans les profits Système de points...36 a) Apport en capital...37 b) Apport en temps...37 c) Apport en clientèle...38 d) Apport en expérience...38 e) Apport en habileté Détermination des profits Distribution annuelle des profits Cessation du droit au profit Prélèvements...39 DOCUMENT NO A JUIN 1994

10 CHAPITRE A CONSTITUTION ET ORGANISATION CONTRAT DE 3.15 Remboursement des dépenses Travaux en cours Accès aux documents Retraite et fonds de retraite Invalidité Congés Vacances Congés de longue durée Congrès Affaires personnelles Hypothèque RETRAIT D'UN ASSOCIÉ Retrait volontaire Procédure Avis Refus Modalités de paiement a) Vente interne b) Vente externe c) Restitution de la Part sociale Retrait forcé Procédure Modalités de paiement Discorde Procédure Avis Défaut d'avis Respect des formalités Libération et remboursement OFFRE D'ACHAT EXTERNE Offre d'achat visant une partie ou la totalité des Parts sociales d'un Associé Application et avis de vente Première option d'achat Deuxième option d'achat Refus Séance de clôture Conditions et modalités de paiement Offre d'achat visant la totalité des Parts sociales émises et en circulation de la Société Application Avis d'acceptation et divulgation de l'offre externe Réponses des Associés minoritaires aux options Modification de l'offre externe JUIN DOCUMENT NO A03.300

11 CONTRAT DE CHAPITRE A CONSTITUTION ET ORGANISAITON 5.03 Offre externe de bonne foi Renonciation DÉCÈS D'UN ASSOCIÉ Vente obligatoire Modalités de paiement Montant initial Solde Intérêt Billet à ordre Débours Arrivée du terme Paiement par anticipation Solidarité et indivisibilité Déchéance du terme Deux décès en SOIXANTE (60) jours Protection de la succession Priorité ÉVALUATION ET CALCUL DES PARTS SOCIALES Valeur Détermination de la valeur initiale Détermination alternative de la valeur Vérificateurs Expert-comptable externe Règles de calcul d'une Part sociale...57 a) Inclusions...57 b) Déductions FINANCEMENT Souscription d'assurance vie Souscription initiale Souscriptions subséquentes Obligations des Associés Paiement des primes Prohibition Protection supplémentaire Modifications des polices Vente au décès Vente du vivant Dissolution de la Société Fin du Contrat DISPOSITIONS PARTICULIÈRES...60 DOCUMENT NO A JUIN 1994

12 CHAPITRE A CONSTITUTION ET ORGANISATION CONTRAT DE 9.01 Incessibilité Déclaration DISPOSITIONS GÉNÉRALES Annexes Arbitrage Avis Élection Modification Non-renonciation FIN DU CONTRAT Cas d'ouverture Liquidation de la Société Avis Préparation d'un bilan Conversion en numéraire Contrat de dissolution Paiement des dettes Partage du résidu Clientèle Perception des créances de la Société Utilisation du nom de la Société ENTRÉE EN VIGUEUR DURÉE PORTÉE Contrat antérieur Transmission LISTE DES ANNEXES ANNEXE A- APPORTS À LA SOCIÉTÉ COMPTE DE CAPITAL ANNEXE B - LISTE DES APPORTS PRIVÉS ANNEXE C - LISTE DES APPORTS RÉSERVÉS ANNEXE D - VALEUR DES PARTS SOCIALES PAGE ANNEXE E ASSURANCE-VIE JUIN DOCUMENT NO A03.300

13 CONTRAT DE CHAPITRE A CONSTITUTION ET ORGANISAITON CONTRAT DE, intervenu à..., district judiciaire de..., province de Québec, Canada. Ce contrat constitue un acte sous seing privé au sens de l'article 2826 C.c.Q. en ce qu'il constate, sans autre formalité, un acte juridique assorti de la signature des parties. ENTRE: ET: ET:...,..., membre en règle de..., domicilié(e) et résidant au..., rue..., en la ville de..., district judiciaire de..., province de Québec,...(code postal); CI-APRÈS DÉNOMMÉ(E) «...»;...,..., membre en règle de..., domicilié(e) et résidant au..., rue..., en la ville de..., district judiciaire de..., province de Québec,...(code postal); CI-APRÈS DÉNOMMÉ(E) «...»;...,..., membre en règle de..., domicilié(e) et résidant au..., rue..., en la ville de..., district judiciaire de..., province de Québec,...(code postal); PRÉAMBULE CI-APRÈS DÉNOMMÉ(E) «...»; Le Code civil du Québec stipule à l'article 1426 qu'il faut interpréter un contrat en tenant compte des circonstances dans lesquelles il a été conclu. Lorsque celles-ci méritent une certaine considération, nous croyons prudent de divulguer pareilles circonstances dans le préambule en guise d'aide-mémoire. LES PARTIES DÉCLARENT CE QUI SUIT: A) Elles sont inscrites au... et exercent la profession de... à l'intérieur de la province de Québec; B) Elles ont convenu d'exercer ensemble, en société en nom collectif, leur profession; DOCUMENT NO A JUIN 1994

14 CHAPITRE A CONSTITUTION ET ORGANISATION CONTRAT DE C) Elles désirent fixer par écrit les conditions et modalités concernant la constitution de leur société, sa régie, les obligations des associés envers cette société, leurs droits à l'égard de celle-ci, la régie des associés, le décès ou le retrait de l'un d'entre eux, le financement, l'évaluation et le calcul des parts sociales et la procédure de liquidation de leur société, le cas échéant; D) Il est dans l'intérêt des parties aux présentes de consigner toutes les conditions et modalités de leur entente dans un écrit sous seing privé; E) Les parties désirent que cet écrit s'interprète comme un contrat de gré à gré. LES PARTIES CONVIENNENT DONC CE QUI SUIT: 0.00 INTERPRÉTATION 0.01 Terminologie Les mots et expressions qui suivent, lorsqu'ils apparaissent dans le contrat ou dans toute documentation subordonnée à celui-ci, s'interprètent, à moins d'une dérogation implicite ou explicite dans le texte, en fonction des définitions qui leur sont attribuées ci-après: Activités désigne l'exercice de la profession de... (identifier l'activité professionnelle) et autres services connexes ou complémentaires. Ce terme apparaît dans le contrat aux clauses , 1.02, 1.04, , , , 2.10, , 3.05, 3.06, 3.07, 3.08, , 4.04 et Apports désigne tous les biens qui sont cédés à la société par un associé, qui servent à l'exploitation de celle-ci et qui sont identifiés comme tels à l'annexe A du contrat et qui sont comptabilisés dans le compte de capital de cet associé dans la société. Ce terme apparaît dans le contrat aux clauses , , , 3.04, a) et b), a) à e) et à l'annexes A Apports privés désigne tous les biens personnels d'un associé qui se trouvent sur les lieux de la société, qui sont utilisés par celui-ci dans l'exercice de sa profession et qui ont été identifiés comme tels à leur arrivée dans la société et qui sont identifiés à l'annexe B du contrat. JUIN DOCUMENT NO A03.300

15 CONTRAT DE CHAPITRE A CONSTITUTION ET ORGANISAITON Ce terme apparaît dans le contrat à la clause 2.07 et la liste des apports privés apparaît à l'annexe B du présent contrat Apports Réservés désigne tous les apports d'un associé qui doivent être remis à celui-ci advenant son départ de la société et qui sont identifiés à l'annexe C du contrat, dont la valeur est déduite du compte de capital de cet associé. Ce terme apparaît dans le contrat aux clauses c), et la liste des apports réservés apparaît à l'annexe C Associés désigne les parties au contrat au jour de sa signature et tous les autres... qui sont admis à la société en vertu et suivant les termes et dispositions du contrat. Voir l'article 2223 C.c.Q., au sujet de la situation de l'associé non déclaré Associé Conseil désigne les... qui n'ont pas de part sociale dans la société, auxquels la société accorde le statut d'associé à titre honorifique seulement et dont la rémunération est fixée par résolution du conseil d'administration. Ce terme n'apparaît pas au contrat, mais nous avons cru bon de le prévoir en raison de la popularité de ce statut au sein des sociétés en nom collectif. Le cas échéant, il faut intégrer au contrat les dispositions se rapportant à un tel type d'associé Associés Fondateurs désigne... (identité des fondateurs). Ce terme apparaît aux clauses 1.01 et Associé Responsable désigne l'associé qui est inscrit au dossier d'un client comme responsable de la supervision de l'exécution du mandat, qui peut cependant être déléguée à un collaborateur. Ce terme apparaît aux clauses et DOCUMENT NO A JUIN 1994

CONTRAT DE GESTION CENTRE DE VILLÉGIATURE TABLE DES MATIÈRES

CONTRAT DE GESTION CENTRE DE VILLÉGIATURE TABLE DES MATIÈRES CONTRAT DE GESTION CENTRE DE VILLÉGIATURE TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 4 0.00 INTERPRÉTATION... 5 0.01 Terminologie... 5 0.01.01 Autres propriétaires... 5 0.01.02 Clients... 5 0.01.03 Contrat... 5 0.01.04

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION ET SERVICE

CONTRAT DE LOCATION ET SERVICE CONTRAT DE DESCRIPTION UTILISATION PRÉSENTATION VALIDATION DOCUMENTATION FICHE TECHNIQUE Le contrat de location de services - centre d affaires pour professionnels est l'instrument juridique qui constate

Plus en détail

CONTRAT DE SOUS-LOCATION TABLE DES MATIÈRES

CONTRAT DE SOUS-LOCATION TABLE DES MATIÈRES CONTRAT DE SOUS-LOCATION TABLE DES MATIÈRES PAGE PRÉAMBULE... 10 0.00 INTERPRÉTATION... 11 0.01 Terminologie... 11 0.01.01 Activités... 12 0.01.02 Bail... 12 0.01.03 Cas de Défaut... 12 0.01.04 Changement

Plus en détail

CONTRAT DE CESSION DE BREVET TABLE DES MATIÈRES

CONTRAT DE CESSION DE BREVET TABLE DES MATIÈRES CONTRAT DE CESSION DE BREVET TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 4 0.00 INTERPRÉTATION... 5 0.01 Terminologie... 5 0.01.01 Activités... 5 0.01.02 Améliorations... 5 0.01.03 Brevet... 5 0.01.04 Cas de Défaut...

Plus en détail

CONTRAT DE VENTE À TEMPÉRAMENT

CONTRAT DE VENTE À TEMPÉRAMENT CONTRAT DE VENTE À DESCRIPTION UTILISATION PRÉSENTATION VALIDATION FICHE TECHNIQUE Dans certains cas, le contrat de vente à tempérament est aussi appelé «vente conditionnelle». Cette appellation de «contrat

Plus en détail

CONTRAT DE VENTE ET ROULEMENT D ACTIONS TABLE DES MATIÈRES

CONTRAT DE VENTE ET ROULEMENT D ACTIONS TABLE DES MATIÈRES CONTRAT DE TABLE DES MATIÈRES PAGE 0.00 INTERPRÉTATION... 16 0.01 Terminologie... 16 0.01.01 Actions... 16 0.01.02 Contrat... 17 0.02 Préséance... 17 0.03 Juridiction... 18 0.03.01 Assujettissement...

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES POUR L'ÉTABLISSEMENT D'UNE ENTENTE SUR LA COPROPRIÉTÉ D'UNE ASSURANCE-VIE

LIGNES DIRECTRICES POUR L'ÉTABLISSEMENT D'UNE ENTENTE SUR LA COPROPRIÉTÉ D'UNE ASSURANCE-VIE LIGNES DIRECTRICES POUR L'ÉTABLISSEMENT D'UNE ENTENTE SUR LA COPROPRIÉTÉ D'UNE ASSURANCE-VIE Les présentes lignes directrices sont fournies par la SUN LIFE DU CANADA, COMPAGNIE D'ASSURANCE-VIE, pour les

Plus en détail

Principes généraux de l imposition des contrats d assurance-vie au Canada

Principes généraux de l imposition des contrats d assurance-vie au Canada Principes généraux de l imposition des contrats d assurance-vie au Canada Janvier 2015 L assurance-vie joue un rôle de plus en plus important dans la planification financière en raison du patrimoine croissant

Plus en détail

CAUTIONNEMENT ET SUBORDINATION DE CRÉANCES. (Prêts aux particuliers)

CAUTIONNEMENT ET SUBORDINATION DE CRÉANCES. (Prêts aux particuliers) CAUTIONNEMENT ET SUBORDINATION DE CRÉANCES DEST. : BANQUE ROYALE DU CANADA DÉFINITIONS (Prêts aux particuliers) Les mots dont les définitions apparaissent ci-dessous sont utilisés tout au long de ce document.

Plus en détail

La Société Anonyme (SA)

La Société Anonyme (SA) Les différents types de sociétés commerciales reconnus au Maroc Les sociétés de personnes : société en nom collectif société en commandite simple société en participation. Ces sociétés se caractérisent

Plus en détail

Convention de partage de la prime Modèle

Convention de partage de la prime Modèle Convention de partage de la prime Modèle Les parties détiennent conjointement le contrat d assurance vie. Le titulaire du capital-décès (CD) (normalement, le capital assuré) paie «un montant raisonnable»

Plus en détail

Créer une ASBL : Comment s y prendre?

Créer une ASBL : Comment s y prendre? Créer une ASBL : Comment s y prendre? Bruxelles, 11 décembre 2013 Programme du jour: 1) Introduction 2) La personnalité juridique, différences société-asbl 2) Constitution d une ASBL 3) Mesures de publicité

Plus en détail

CONVENTION ENTRE ACTIONNAIRES

CONVENTION ENTRE ACTIONNAIRES CONVENTION ENTRE ACTIONNAIRES La convention entre actionnaires est un contrat écrit, conclu entre tous les actionnaires d une entreprise incorporée et régissant les droits, pouvoirs et obligations de ceux-ci

Plus en détail

Convention de Portage d Entrepreneurs

Convention de Portage d Entrepreneurs Groupe LABELVIE Siège social : 8, rue de la Justice, 68100, Mulhouse R.C.S. Mulhouse 420 137 747 Convention de Portage d Entrepreneurs ENTRE LES SOUSIGNES : La société Labelvie, Sarl au capital de 50 000,

Plus en détail

Services Investisseurs CIBC Convention de modification Fonds de revenu viager (Québec) Loi sur les régimes complémentaires de retraite du Québec

Services Investisseurs CIBC Convention de modification Fonds de revenu viager (Québec) Loi sur les régimes complémentaires de retraite du Québec Page 1 de 6 inc. a droit aux prestations de retraite qui sont régies par la (nom du constituant en caractères d'imprimerie) Loi du, et il désire transférer ces montants dans un Fonds de revenu viager (FRV)

Plus en détail

RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE

RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE Janvier 2013 99-36 (13-01) 1 DÉFINITIONS Dans le présent Régime et les formulaires qui

Plus en détail

Convention de partage des dépenses Le Contentieux de la FMOQ

Convention de partage des dépenses Le Contentieux de la FMOQ Convention de partage des dépenses Le Contentieux de la FMOQ EN GUISE DE SUITE à l encadré paru dans la dernière livraison du Médecin du Québec (vol. 34, n o 9, septembre 1999, page 20), la convention

Plus en détail

CONVENTION D INVESTISSEMENT. Veuillez SVP fournir 2 originaux de ce document.

CONVENTION D INVESTISSEMENT. Veuillez SVP fournir 2 originaux de ce document. CONVENTION D INVESTISSEMENT Veuillez SVP fournir 2 originaux de ce document. Juin 2013 PROGRAMME DES IMMIGRANTS INVESTISSEURS CONVENTION D INVESTISSEMENT ENTRE: Nom: Nom à la naissance: (Si différent)

Plus en détail

Les modalités de la vente. La société civile immobilière SCI. www.notaires.paris-idf.fr

Les modalités de la vente. La société civile immobilière SCI. www.notaires.paris-idf.fr IMMOBILIER Les modalités de la vente La société civile immobilière SCI www.notaires.paris-idf.fr Les modalités de la vente La société civile immobilière SCI Une Société Civile Immobilière (SCI) est une

Plus en détail

Opérations bancaires et investissements

Opérations bancaires et investissements Opérations bancaires et Publication : 1 avril 2003 Révision : TABLE DES MATIÈRES But et portée... 1 Principes... 1 Glossaire... 2 Directive exécutoire... 3 Résumé des responsabilités... 4 Collèges... 4

Plus en détail

RÉGIME D OPTIONS D ACHAT D ACTIONS DE RESSOURCES MÉTANOR INC.

RÉGIME D OPTIONS D ACHAT D ACTIONS DE RESSOURCES MÉTANOR INC. RÉGIME D OPTIONS D ACHAT D ACTIONS DE RESSOURCES MÉTANOR INC. ARTICLE I OBJET DU RÉGIME 1) L objet du présent régime d options d achat d actions (le «régime») est de servir les intérêts de Ressources Métanor

Plus en détail

ORDRE DU JOUR ET TEXTE DES RESOLUTIONS

ORDRE DU JOUR ET TEXTE DES RESOLUTIONS IGE+XAO Société Anonyme au capital de 6 752 900 euros Siège social : Immeuble «Le Pythagore» 25-27 boulevard Victor Hugo 31770 COLOMIERS 338 514 987 RCS Toulouse ORDRE DU JOUR ET TEXTE DES RESOLUTIONS

Plus en détail

STATUTS D'UNE SOCIETE A RESPONSABILITE LIMITEE UNIPERSONNELLE (SARL UNIPERSONNELLE)

STATUTS D'UNE SOCIETE A RESPONSABILITE LIMITEE UNIPERSONNELLE (SARL UNIPERSONNELLE) Ce document est un simple modèle Des commentaires sont apportés sur certains points (entre parenthèse ou en pied de page). Ils n ont bien sûr pas à figurer sur le texte définitif. En outre, dans certains

Plus en détail

RAPPORT SUR LE TRAITEMENT FISCAL DU REVENU DES AVOCATS NOMMÉS À LA MAGISTRATURE

RAPPORT SUR LE TRAITEMENT FISCAL DU REVENU DES AVOCATS NOMMÉS À LA MAGISTRATURE 1 RAPPORT SUR LE TRAITEMENT FISCAL DU REVENU DES AVOCATS NOMMÉS À LA MAGISTRATURE Division des entreprises et des publications Direction des décisions de l'impôt Direction générale de la politique et de

Plus en détail

La responsabilité de l'administration des prestations reste celle de l'administrateur.

La responsabilité de l'administration des prestations reste celle de l'administrateur. Financial Services Commission of Ontario Commission des services financiers de l Ontario SECTION : INDEX N O : TITRE : APPROUVÉ PAR : PUBLICATION : DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : Notes d'orientation sur les

Plus en détail

MODÈLE DE PROCURATION ET NOTE EXPLICATIVE

MODÈLE DE PROCURATION ET NOTE EXPLICATIVE MODÈLE DE PROCURATION ET NOTE EXPLICATIVE TABLE DES MATIÈRES Votre procuration est un document important Mise en garde 4 Pour bien comprendre la procuration Note explicative 6 1. Qu est-ce qu une procuration?...

Plus en détail

QUID DES ACTES CONCLUS PENDANT LA PERIODE DE FORMATION DE LA SOCIETE?

QUID DES ACTES CONCLUS PENDANT LA PERIODE DE FORMATION DE LA SOCIETE? QUID DES ACTES CONCLUS PENDANT LA PERIODE DE FORMATION DE? FICHE CONSEIL Page : 1/8 Au moment de la constitution d une société, les futurs associés sont conduits fréquemment à s engager pour le compte

Plus en détail

RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA

RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA 1. Définitions Pour les fins du présent régime, les termes énumérés ci-dessous ont le sens suivant : «actions ordinaires» désigne

Plus en détail

MODÈLE DE CAPITAL-ACTIONS D UNE SOCIÉTÉ PAR ACTIONS DU QUÉBEC CAPITAL-ACTIONS DE LA SOCIÉTÉ

MODÈLE DE CAPITAL-ACTIONS D UNE SOCIÉTÉ PAR ACTIONS DU QUÉBEC CAPITAL-ACTIONS DE LA SOCIÉTÉ MODÈLE DE CAPITAL-ACTIONS D UNE SOCIÉTÉ PAR ACTIONS DU QUÉBEC CAPITAL-ACTIONS DE LA SOCIÉTÉ Le capital-actions autorisé de la société se compose de quatre catégories d actions. Les droits et restrictions

Plus en détail

Les sociétés agricoles

Les sociétés agricoles Les sociétés agricoles L exercice d une activité agricole peut se faire soit dans le cadre d une entreprise individuelle soit dans le cadre d une société. Dans cette dernière situation, la loi prévoit

Plus en détail

SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7

SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1. STATUT JURIDIQUE ET RESPONSABILITÉ DU SYNDIC 3 SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7 SECTION 2. Responsabilité

Plus en détail

Votre Entreprise en Suisse. Philipp Troesch Avocat Schaer Partners Bâle, le 26 septembre 2014

Votre Entreprise en Suisse. Philipp Troesch Avocat Schaer Partners Bâle, le 26 septembre 2014 Votre Entreprise en Suisse Philipp Troesch Avocat Schaer Partners Bâle, le 26 septembre 2014 Thèmes abordés 1. Présentation 2. Premiers pas, le début d un projet 3. Fonder une société en Suisse 4. Gérer

Plus en détail

L informateur. financier. Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie. mai 2002. Les choses changent. Vous devez savoir.

L informateur. financier. Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie. mai 2002. Les choses changent. Vous devez savoir. L informateur financier DU GROUPE-CONSEIL EN PROTECTION DU PATRIMOINE MD À LA FINANCIÈRE SUN LIFE Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie mai 2002 Les choses changent. Vous devez savoir.

Plus en détail

Le salon des résidents Les 6 & 13 juillet 2012 Sherbrooke

Le salon des résidents Les 6 & 13 juillet 2012 Sherbrooke Le salon des résidents Les 6 & 13 juillet 2012 Sherbrooke Démystifier l industrie financière Par : Martin Roy, BAA, CIM md, Conseiller en gestion de patrimoine Marie-Eve Tanguay, BAA, Associée Principale

Plus en détail

RÈGLEMENT ADMINISTRATIF

RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÈGLEMENT ADMINISTRATIF Table des matières 1. Définitions... 2 2. Interprétation... 3 3. Siège social... 3 4. Membres... 3 A. Catégorie de membres... 3 B. Droits des membres... 3 C. Suspension et démission...

Plus en détail

Règlement J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (SaraFlip)

Règlement J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (SaraFlip) Règlement J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (SaraFlip) Mars 2014 Règlementt Le présent règlement se fonde sur l art. 2 des statuts de J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (désignée ci-après

Plus en détail

Contrat de courtier. Entre : (ci-après nommée «Empire Vie») (ci-après nommé «courtier») Adresse civique : Ville ou municipalité :

Contrat de courtier. Entre : (ci-après nommée «Empire Vie») (ci-après nommé «courtier») Adresse civique : Ville ou municipalité : Contrat de courtier Entre : L EMPIRE, COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE (ci-après nommée «Empire Vie») et (ci-après nommé «courtier») Adresse civique : Ville ou municipalité : Province : Code postal : Date d effet

Plus en détail

CONVENTION ENTRE ACTIONNAIRES INTERVENUE ENTRE : M. *, *, ET : M. *, *, INTERVENTION :

CONVENTION ENTRE ACTIONNAIRES INTERVENUE ENTRE : M. *, *, ET : M. *, *, INTERVENTION : CONVENTION ENTRE ACTIONNAIRES INTERVENUE ENTRE : M. *, *, résidant et domicilié à *, au numéro civique *, ET : M. *, *, résidant et domicilié à *, au numéro civique *, (ci-après désignés collectivement

Plus en détail

Tranche C Non cotée MAD 1 000 000 000

Tranche C Non cotée MAD 1 000 000 000 CREDIT IMMOBILIER ET HOTELIER EXTRAIT DE LA NOTE D INFORMATION EMISSION D UN EMPRUNT OBLIGATAIRE SUBORDONNE MONTANT GLOBAL DE L EMISSION : 1 MILLIARD DE DIRHAMS Tranche A Cotée Tranche B Non cotée Tranche

Plus en détail

Mutuelle Vaudoise, Société Coopérative Statuts

Mutuelle Vaudoise, Société Coopérative Statuts Mutuelle Vaudoise, Société Coopérative Statuts MUTUELLE VAUDOISE, Société Coopérative Statuts I. Raison sociale, siège, but de la Société Art. 1 La MUTUELLE VAUDOISE, Société Coopérative, ci-après «la

Plus en détail

Introduction : Droit commerciale Pr Abdelaziz SQUALLI page : 20 année 2004-2005 2. Répertoire numérique de Dalloz 1

Introduction : Droit commerciale Pr Abdelaziz SQUALLI page : 20 année 2004-2005 2. Répertoire numérique de Dalloz 1 Introduction : L entreprise est une entité économique qui implique la mise en œuvre des moyens humains et matériels en vue de la production ou de la distribution des richesses. Certes, étant une structure

Plus en détail

Code civil local art. 21 à 79

Code civil local art. 21 à 79 Code civil local art. 21 à 79 Toute association qui fixe son siège, ou qui transfère son siège en Alsace-Moselle doit rédiger des statuts conformes aux présents articles du Code civil local. 1. Dispositions

Plus en détail

La société civile de droit commun et la planification successorale

La société civile de droit commun et la planification successorale La société civile de droit commun et la planification successorale PRIVATE BANKING WWW.INGPRIVATEBANKING.BE La société civile de droit commun et la planification successorale La société civile de droit

Plus en détail

GMF. Guide comptable et fiscal. Pour techniciens comptables des GMF. Équipe des GMF

GMF. Guide comptable et fiscal. Pour techniciens comptables des GMF. Équipe des GMF GMF Guide comptable et fiscal Pour techniciens comptables des GMF Équipe des GMF NOTE POUR LES LECTEURS Ceci n est un guide et ne remplace pas toute information qui pourrait émaner du ministère du Revenu

Plus en détail

Organismes de bienfaisance et assurance vie

Organismes de bienfaisance et assurance vie Organismes de bienfaisance et assurance vie Introduction Le présent bulletin porte sur les règles de base qui régissent les dons de bienfaisance à l aide d une police d assurance vie, et plus particulièrement

Plus en détail

MODÈLE DE CONVENTION ENTRE ACTIONNAIRES CONVENTION ENTRE ACTIONNAIRES INTERVENUE ENTRE : M. *, *, ET : M. *, *, INTERVENTION :

MODÈLE DE CONVENTION ENTRE ACTIONNAIRES CONVENTION ENTRE ACTIONNAIRES INTERVENUE ENTRE : M. *, *, ET : M. *, *, INTERVENTION : MODÈLE DE CONVENTION ENTRE ACTIONNAIRES CONVENTION ENTRE ACTIONNAIRES INTERVENUE ENTRE : M. *, *, résidant et domicilié à *, au numéro civique *, ET : M. *, *, résidant et domicilié à *, au numéro civique

Plus en détail

Implantation au Maroc

Implantation au Maroc Implantation au Maroc I- Fonction du guichet d aide à la création d entreprises Le Guichet d aide à la création d entreprises est l interlocuteur unique de toutes les personnes qui veulent créer une entreprise,

Plus en détail

Ville de Beauceville

Ville de Beauceville N o 3087 SÉANCE AJOURNÉE 7 NOVEMBRE 2012 Procès-verbal de la séance ajournée des Membres du Conseil de la Ville de Beauceville tenue ce 7 novembre 2012 à 17h00 et à laquelle sont présents Monsieur le Maire

Plus en détail

STATUTS DE CONTACT PARIS ILE-DE-FRANCE

STATUTS DE CONTACT PARIS ILE-DE-FRANCE STATUTS DE CONTACT PARIS ILE-DE-FRANCE Chapitre 1 - BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION Article 1 Il est fondé entre les adhérent-e-s aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet

Plus en détail

DROIT DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES

DROIT DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES BULLETIN DROIT DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES LE PATRIMOINE FAMILIAL À l occasion du lancement imminent de la première loi annotée sur le patrimoine familial au Québec, réalisée par les avocates du groupe

Plus en détail

CONVOCATIONS COMPAGNIE DE SAINT-GOBAIN

CONVOCATIONS COMPAGNIE DE SAINT-GOBAIN CONVOCATIONS ASSEMBLÉES D'ACTIONNAIRES ET DE PORTEURS DE PARTS COMPAGNIE DE SAINT-GOBAIN Société anonyme au capital de 2 248 800 188 Siège social : «Les Miroirs», 18, avenue d Alsace, 92400 Courbevoie

Plus en détail

RAPPORT DU SYNDIC AUX CRÉANCIERS SUR L ADMINISTRATION PRÉLIMINAIRE

RAPPORT DU SYNDIC AUX CRÉANCIERS SUR L ADMINISTRATION PRÉLIMINAIRE Samson Bélair/Deloitte & Touche Inc. 1, Place Ville Marie Bureau 3000 Montréal QC H3B 4T9 Canada Tél. : 514-393-7115 Téléc. : 514-390-4103 www.deloitte.ca CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE QUÉBEC DIVISION

Plus en détail

Status de la banque des états de l Afrique Centrale

Status de la banque des états de l Afrique Centrale Status de la banque des états de l Afrique Centrale T I T R E I CONSTITUTION - STATUT JURIDIQUE Article premier La Banque des Etats de l Afrique Centrale (ci-après désignée la Banque) est un établissement

Plus en détail

Exemplaire "type" de Convention de coexploitation

Exemplaire type de Convention de coexploitation Exemplaire "type" de Convention de coexploitation Entre: 1. 2. 3. est conclu un contrat de société en vue de la coexploitation d'une exploitation agricole sous les conditions suivantes: Article 1: Les

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS INTÉRIMAIRES ALPHINAT INC.

ÉTATS FINANCIERS INTÉRIMAIRES ALPHINAT INC. ÉTATS FINANCIERS INTÉRIMAIRES ALPHINAT INC. Premier trimestre terminé le 30 novembre 2005 Les états financiers consolidés joints ont été préparés par la direction de Alphinat Inc. et n ont pas été examinés

Plus en détail

Institutions de dépôts - Recueil d'instructions Bureau du surintendant des institutions financières

Institutions de dépôts - Recueil d'instructions Bureau du surintendant des institutions financières PASSIF-DÉPÔTS OBJET Le présent relevé fournit la ventilation détaillée du passif-dépôts des institutions de dépôts. FONDEMENT LÉGISLATIF Les articles 628 et 600 de la Loi sur les banques et l'article 495

Plus en détail

POLICE D'ASSURANCE CONDITIONS PARTICULIÈRES

POLICE D'ASSURANCE CONDITIONS PARTICULIÈRES POLICE D'ASSURANCE CONDITIONS PARTICULIÈRES 1 - Assuré désigné : 2 - Adresse : 3 - Période d'assurance : 4 - Limites de garantie par Sinistre : Garanties A et B : 10 000 000 $ sous réserve d une limitation

Plus en détail

ING Business Account Règlement

ING Business Account Règlement I. Objet et cadre du présent règlement ING Business Account Règlement Version 01/08/2015 Le présent règlement relatif à l'ing Business Account (ci-après dénommé le "Règlement") régit les relations entre

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES Volume I TABLES LOI SUR LA FAILLITE ET L INSOLVABILITÉ (PARTIES I À V) NOTIONS GÉNÉRALES

TABLE DES MATIÈRES Volume I TABLES LOI SUR LA FAILLITE ET L INSOLVABILITÉ (PARTIES I À V) NOTIONS GÉNÉRALES Volume I Introduction................................................................... iii Remerciements................................................................ v TABLES Table de la jurisprudence........................................................

Plus en détail

MÉMOIRE DE FRAIS. À jour le 26 mars 2014 I FORME :

MÉMOIRE DE FRAIS. À jour le 26 mars 2014 I FORME : À jour le 26 mars 2014 MÉMOIRE DE FRAIS I FORME : Documents à joindre et nombre de copies : Les documents suivants doivent être produits à la Cour, en deux exemplaires, soit un original et une copie :

Plus en détail

Bulletin fiscal. Septembre 2011 PLACEMENTS EFFECTUÉS DANS UN REER OU UN FERR

Bulletin fiscal. Septembre 2011 PLACEMENTS EFFECTUÉS DANS UN REER OU UN FERR Bulletin fiscal Septembre 2011 PLACEMENTS EFFECTUÉS DANS UN REER OU UN FERR À certaines conditions, un particulier peut utiliser les fonds de son REER autogéré ou de son FERR autogéré pour investir sous

Plus en détail

COMMERCIAL ET SOCIÉTÉS Plan de classification. BANQUES ET INSTITUTIONS FINANCIÈRES (Voir aussi EFFETS DE COMMERCE, RESPONSABILITÉ et SÛRETÉS)

COMMERCIAL ET SOCIÉTÉS Plan de classification. BANQUES ET INSTITUTIONS FINANCIÈRES (Voir aussi EFFETS DE COMMERCE, RESPONSABILITÉ et SÛRETÉS) COMMERCIAL ET SOCIÉTÉS Plan de classification BANQUES ET INSTITUTIONS FINANCIÈRES (Voir aussi EFFETS DE COMMERCE, RESPONSABILITÉ et SÛRETÉS) COMMERCIAL (DROIT) (Voir aussi BANQUES ET INSTITUTIONS FINANCIÈRES,

Plus en détail

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part,

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part, CONVENTION D INTERMEDIAIRE D ASSURANCES. Entre les soussignés, ci-après dénommés «les Parties» : a) IBS Europe s.a. dont le siège social est situé au N 68 de la Route de Luxembourgà L-4972 DIPPACH (Grand

Plus en détail

FORMULAIRE OBLIGATOIRE CONTRAT DE COURTAGE EXCLUSIF VENTE IMMEUBLE PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL DE MOINS DE 5 LOGEMENTS EXCLUANT LA COPROPRIÉTÉ

FORMULAIRE OBLIGATOIRE CONTRAT DE COURTAGE EXCLUSIF VENTE IMMEUBLE PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL DE MOINS DE 5 LOGEMENTS EXCLUANT LA COPROPRIÉTÉ NOTE Le présent formulaire doit être utilisé lorsqu un contrat de courtage est conclu avec une personne physique. 1. IDENTIFICATION DES PARTIES VIA CAPITALE DU MONT-ROYAL NOM DE L AGENCE DU CRTIER FORMULAIRE

Plus en détail

Algérie. Code des sociétés (livre 5 du code de commerce)

Algérie. Code des sociétés (livre 5 du code de commerce) Code des sociétés (livre 5 du code de commerce) Ordonnance du 26 septembre 1975 [NB - Cette version est à jour des textes suivants : le Décret législatif n 93-08 du 25 avril 1993 ; l Ordonnance n 96-27

Plus en détail

8. Exercice du Fonds. L année fiscale du Fonds se termine le 31 décembre de chaque année et n excédera pas 12 mois.

8. Exercice du Fonds. L année fiscale du Fonds se termine le 31 décembre de chaque année et n excédera pas 12 mois. Régime Nº d identification de la caisse ou de la credit union Folio AVENANT NOUVEAU FRV ONTARIO AVENANT À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU FONDS DE REVENU DE RETRAITE DES CAISSES ET CREDIT UNIONS (FRR 1459)

Plus en détail

Financière Sun Life inc.

Financière Sun Life inc. Financière Sun Life inc. Régime canadien de réinvestissement des dividendes et d achat d actions CIRCULAIRE D OFFRE MODIFIÉE ET MISE À JOUR Table des matières Dans la présente circulaire d offre... 1

Plus en détail

LE CONTRAT-MODÈLE DE CONVENTION ENTRE ACTIONNAIRES CONVENTION ENTRE ACTIONNAIRES INTERVENUE ENTRE : M. *, *, ET : M. *, *, INTERVENTION :

LE CONTRAT-MODÈLE DE CONVENTION ENTRE ACTIONNAIRES CONVENTION ENTRE ACTIONNAIRES INTERVENUE ENTRE : M. *, *, ET : M. *, *, INTERVENTION : LE CONTRAT-MODÈLE DE CONVENTION ENTRE ACTIONNAIRES CONVENTION ENTRE ACTIONNAIRES INTERVENUE ENTRE : M. *, *, résidant et domicilié à *, au numéro civique *, ET : M. *, *, résidant et domicilié à *, au

Plus en détail

STATUTS DE MODEL SA MODEL AG - MODEL Ltd

STATUTS DE MODEL SA MODEL AG - MODEL Ltd STATUTS DE MODEL SA MODEL AG - MODEL Ltd Titre premier : Dénomination - Siège - But - Durée Article premier Il est formé, sous la raison sociale «MODEL SA», une société anonyme qui est régie par les présents

Plus en détail

Avis en vertu du Règlement sur la communication en cas de prorogation (Coopératives de crédit fédérales)

Avis en vertu du Règlement sur la communication en cas de prorogation (Coopératives de crédit fédérales) Avis en vertu du Règlement sur la communication en cas de prorogation (Coopératives de crédit fédérales) Destinataires : Membres de Caisse populaire Acadie Ltée, Caisse populaire Beauséjour Ltée, Caisse

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES LIVRET GRAND PRIX

CONDITIONS GENERALES LIVRET GRAND PRIX CONDITIONS GENERALES LIVRET GRAND PRIX 1 Ouverture et détention du Livret Grand Prix 1.1 Conditions d ouverture et de détention Le Livret Grand Prix est un compte d épargne. Il peut être ouvert par : toute

Plus en détail

PLAN DE WARRANTS 2014 EMISSION ET CONDITIONS D EXERCICE

PLAN DE WARRANTS 2014 EMISSION ET CONDITIONS D EXERCICE PLAN DE WARRANTS 2014 EMISSION ET CONDITIONS D EXERCICE Offre de maximum 100.000 de droits de souscription ("Warrants") réservés aux Bénéficiaires du Plan de Warrants de la Société Les acceptations dans

Plus en détail

Fonds de revenu Colabor

Fonds de revenu Colabor États financiers consolidés intermédiaires au et 24 mars 2007 (non vérifiés) États financiers Résultats consolidés 2 Déficit consolidé 3 Surplus d'apport consolidés 3 Flux de trésorerie consolidés 4 Bilans

Plus en détail

Inutilisable. transaction. Spécimen

Inutilisable. transaction. Spécimen Inutilisable FORMULAIRE OBLIGATOIRE À COMPTER DU 1 ER JANVIER 2015 CONTRAT DE COURTAGE EXCLUSIF VENTE MAISON MOBILE SUR TERRAIN LOUÉ NOTE Le présent formulaire doit être utilisé à compter du 1 er janvier

Plus en détail

Quelques notions de fiscalité applicables à certains produits d assurance

Quelques notions de fiscalité applicables à certains produits d assurance Quelques notions de fiscalité applicables à certains produits d assurance Mars 2013 L éléphant, symbole de nos 100 ans de force et de solidité. 1 Sujets traités > Règles applicables à certains transferts

Plus en détail

- et - - et - - et - - et - - et -

- et - - et - - et - - et - - et - CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MONTRÉAL N o 500-06-000197-034 (Recours collectif) COUR SUPÉRIEURE RÉAL MARCOTTE, domicilié et résidant au 815, avenue d'argenson Sud, à Alma, dans le district d'alma,

Plus en détail

Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions

Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions Circulaire d offre Compagnie Pétrolière Impériale Ltée Aucune commission de valeurs mobilières ni organisme similaire ne s est prononcé de

Plus en détail

V I E L & C i e Société anonyme au capital de 15 423 348 Siège social : 253 Boulevard Péreire 75017 Paris RCS Paris 622 035 749

V I E L & C i e Société anonyme au capital de 15 423 348 Siège social : 253 Boulevard Péreire 75017 Paris RCS Paris 622 035 749 V I E L & C i e Société anonyme au capital de 15 423 348 Siège social : 253 Boulevard Péreire 75017 Paris RCS Paris 622 035 749 TEXTE DES RESOLUTIONS PROPOSEES A L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ANNUELLE

Plus en détail

Assurance vie / Capitalisation Fiche de renseignements confidentiels Personne physique

Assurance vie / Capitalisation Fiche de renseignements confidentiels Personne physique Assurance vie / Capitalisation Fiche de renseignements confidentiels Personne physique A COMPLETER ET A SIGNER PAR LE CONSEILLER ET LE CLIENT DES LE 1 ER EURO INFORMATIONS SUR LE PRODUIT Nom de l assureur

Plus en détail

Oikocredit-be. TEXTE COORDONNE DES STATUTS après la modification des statuts du 24 mai 2014

Oikocredit-be. TEXTE COORDONNE DES STATUTS après la modification des statuts du 24 mai 2014 Oikocredit-be Société coopérative à responsabilité limitée à finalité sociale Rue des Tanneurs 165 1000 Bruxelles Numéro d entreprise : RPM Anvers BE 0427.441.386 TEXTE COORDONNE DES STATUTS après la modification

Plus en détail

EXEMPLE D ENTENTE AVEC UN DISTRIBUTEUR AU DÉTAIL

EXEMPLE D ENTENTE AVEC UN DISTRIBUTEUR AU DÉTAIL EXEMPLE D ENTENTE AVEC UN DISTRIBUTEUR AU DÉTAIL Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Benoît Tremblay avec la collaboration de Gaétan Lavoie, Pierre Léveillé et Jean Fauteux

Plus en détail

Statuts de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH)

Statuts de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) Statuts de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) (statuts de la SCH) du xx juin 2015 L assemblée générale de la SCH (société), vu l art. 12, al. 1, de la loi fédérale du 20 juin 2003 sur l encouragement

Plus en détail

RUBIS. Avis de convocation. /pa/prod/alpa/bases/pa100459/./lot204.xml lot204-01 V Département : 75 Rubrique : 276 Raison sociale : RUBIS

RUBIS. Avis de convocation. /pa/prod/alpa/bases/pa100459/./lot204.xml lot204-01 V Département : 75 Rubrique : 276 Raison sociale : RUBIS /pa/prod/alpa/bases/pa100459/./lot204.xml lot204-01 V Département : 75 Rubrique : 276 Raison sociale : RUBIS 999004 - Le Quotidien Juridique RUBIS Société en commandite par actions au capital de 97.173.662,50

Plus en détail

dossier de souscription

dossier de souscription Société Anonyme au capital de 37 000 Y 512 426 502 RCS Paris 4 rue Marivaux, 75002 Paris Tél. : + 33 (0)1 47 03 98 97 Email : contact@appaloosa-films.com Site : www.appaloosa-films.com Le Bulletin de souscription

Plus en détail

Syndic. (articles 50 (10) et 50 (5) de la Loi sur la faillite et l insolvabilité)

Syndic. (articles 50 (10) et 50 (5) de la Loi sur la faillite et l insolvabilité) CANADA C O U R S U P É R I E U R E DISTRICT DU QUEBEC «En matière de faillite et d'insolvabilité» N O DIVISION : 07-CHICOUTIMI N O COUR : 150-11-003991-130 N O DOSSIER : 43-1768047 N O BUREAU : 205793-002

Plus en détail

Problèmes pratiques insolvabilité des consommateurs

Problèmes pratiques insolvabilité des consommateurs Problèmes pratiques insolvabilité des consommateurs Par : Nathalie Brault et Virginie Comtois 25 mai 2015 Sujets abordés Le décès d un débiteur Annulation de proposition de consommateur Remises volontaires

Plus en détail

Le Règlement sur la comptabilité et les normes d exercice professionnel des avocats Des impacts sur ma pratique? Guide de l utilisateur

Le Règlement sur la comptabilité et les normes d exercice professionnel des avocats Des impacts sur ma pratique? Guide de l utilisateur Le Règlement sur la comptabilité et les normes d exercice professionnel des avocats Des impacts sur ma pratique? Guide de l utilisateur Texte préparé par Me William Dufort Me Geneviève Lefebvre Andrée

Plus en détail

ACCORD DE PRÊT. Membre ou Conseil de (ci-après appelé «l'emprunteur»)

ACCORD DE PRÊT. Membre ou Conseil de (ci-après appelé «l'emprunteur») ACCORD DE PRÊT INTERVENU CE jour du mois de 20. N o de prêt du Prêteur : ENTRE : La Société canadienne d'hypothèques et de logement ou Un prêteur approuvé par la Société canadienne d'hypothèques et de

Plus en détail

SENCRL OU SPA? faites un choix éclairé

SENCRL OU SPA? faites un choix éclairé SENCRL OU SPA? faites un choix éclairé Me Charles Denis Me Dominique Launay Me Normand Ratti Me Michelle Thériault société en nom collectif à responsabilité limitée SENCRL société par actions SPA SENCRL

Plus en détail

LES HOTELS BAVEREZ. Société Anonyme au capital de 10 127 050 euros Siège social : 2, Place des Pyramides, 75001 Paris 572 158 558 R.C.S.

LES HOTELS BAVEREZ. Société Anonyme au capital de 10 127 050 euros Siège social : 2, Place des Pyramides, 75001 Paris 572 158 558 R.C.S. LES HOTELS BAVEREZ Société Anonyme au capital de 10 127 050 euros Siège social : 2, Place des Pyramides, 75001 Paris 572 158 558 R.C.S. Paris ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 15 JUIN 2015 AVIS PREALABLE A L

Plus en détail

QUESTIONS/REPONSES : L ASSOCIATION ET SON FONCTIONNEMENT

QUESTIONS/REPONSES : L ASSOCIATION ET SON FONCTIONNEMENT QUESTIONS/REPONSES : L ASSOCIATION ET SON FONCTIONNEMENT Bureau 1. Une association peut-elle ne comporter qu un seul organe dirigeant, par exemple un conseil d administration et pas un bureau? 2. L ancien

Plus en détail

STRUCTURES ORGANISATIONNELLES

STRUCTURES ORGANISATIONNELLES Introduction 9 STRUCTURES ORGANISATIONNELLES Par Sven Milelli INTRODUCTION Structures organisationnelles 11 Il existe une grande variété de structures juridiques possibles pour l exploitation d une entreprise

Plus en détail

Chroniques notariales vol. 56. Table des matières

Chroniques notariales vol. 56. Table des matières Chroniques notariales vol. 56 Table des matières Chapitre I. Généralités..................................... 222 Section 1. Formalité de l enregistrement........................ 222 1. Obligation d enregistrement

Plus en détail

Table des matières TABLE DES MATIÈRES. Introduction... 9 1- L historique... 9 2- Les lois fédérales... 9

Table des matières TABLE DES MATIÈRES. Introduction... 9 1- L historique... 9 2- Les lois fédérales... 9 Table des matières 1 TABLE DES MATIÈRES Introduction... 9 1- L historique... 9 2- Les lois fédérales... 9 A- La Loi sur la faillite et l insolvabilité... 10 B- La Loi sur les arrangements avec les créanciers...

Plus en détail

LA CAUTION SOLIDAIRE ASSOCIATION DE CAUTIONNEMENT MUTUEL Autorisée par arrêtés ministériels du 1 er mai 1931 et du 25 octobre 1937 STATUTS 2012

LA CAUTION SOLIDAIRE ASSOCIATION DE CAUTIONNEMENT MUTUEL Autorisée par arrêtés ministériels du 1 er mai 1931 et du 25 octobre 1937 STATUTS 2012 LA CAUTION SOLIDAIRE ASSOCIATION DE CAUTIONNEMENT MUTUEL Autorisée par arrêtés ministériels du 1 er mai 1931 et du 25 octobre 1937 STATUTS 2012 Chapitre 1 - OBJET DE L ASSOCIATION ADHÉSIONS DÉMISSIONS

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1

Table des matières. Chapitre 1 Table des matières Chapitre 1 Les objectifs de la planification financière et les objectifs de placement 1 Les objectifs de la planification financière personnelle 1 Premier objectif: atteindre un certain

Plus en détail

L EIRL Principes fonctionnement et opportunités

L EIRL Principes fonctionnement et opportunités L EIRL Principes fonctionnement et opportunités EXPERTISE COMPTABLE COMMISSARIAT AUX COMPTES 11, rue de Mogador F-75009 PARIS Téléphone +33 (0)1 42 601 606 Fax +33 (0)1 42 613 792 EXPERTISE COMPTABLE 16,

Plus en détail

Statuts de l association Amis du Château de la Grande Riedera ACGR

Statuts de l association Amis du Château de la Grande Riedera ACGR Statuts de l association Amis du Château de la Grande Riedera ACGR ACGR case postale CH-7 Le Mouret / FR/ Suisse La forme masculine, utilisée dans les présents statuts, s applique par analogie aux personnes

Plus en détail

RÈGLE 1 INTERPRÉTATION ET EFFETS

RÈGLE 1 INTERPRÉTATION ET EFFETS RÈGLE 1 INTERPRÉTATION ET EFFETS 1. Dans les présentes Règles à moins que le contexte ne s'y oppose, le terme : «activités manipulatrices et trompeuses» désigne la saisie d un ordre ou l exécution d une

Plus en détail