Cahier d activités Projet Suivi des Eléphants de mer

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cahier d activités Projet Suivi des Eléphants de mer"

Transcription

1 Cahier d activités Projet Suivi des Eléphants de mer Ecole Jean de La fontaine de Fronton Classe de CM1-CM2 Année scolaire Prénom : Page précédente, croquis de Damien Grougi, in Livret pédagogique de découverte des TAAF, par les élèves du lycée professionnel François de Mahy de Saint-Pierre, île de La Réunion. 2

2 Sommaire 1. Le suivi des animaux Le suivi des jeunes animaux Le long voyage de Phandoa L éléphant de mer La météo aux île Kerguelen Le projet Argonautica Voir la Terre avec Google Earth Suivre Phandoa avec Google Earth La biodiversité dans les TAAF Ce cahier permet de travailler les compétences suivantes : L1 : Lire silencieusement un texte documentaire et le comprendre (répondre à des questions sur ce texte). S1 : Les êtres vivants dans leur environnement : l adaptation des êtres vivants aux conditions de milieu. R1 : Rédiger des textes courts de différents types (documentaire). R2 : Rédiger différents types de textes d au moins deux paragraphes en veillant à leur cohérence. M1 : Mesurer l aire d une surface grâce à un pavage effectif à l aide d une surface de référence. T1 : Utiliser l outil informatique pour s informer. G1 : Prélever des informations sur une carte. D1 : Placer un point dont on connaît les coordonnées. 3

3 Lecture Le suivi des animaux 1 Lecture documentaire 4 Revue Wapiti n 330 Septembre Editions Milan 5

4 6 7

5 8 9

6 10 11

7 Questionnaire : Sciences 2 Le suivi des jeunes animaux Film documentaire 1. Pourquoi met-on un sac sur la tête de l éléphant de mer avant de lui placer une balise? 2. Qu est-ce qui transmet le signal d un balise aux chercheurs? Le programme de recherche Earlylife s intéresse à la première année en mer des jeunes prédateurs marins tels que les oiseaux comme les albatros ou les frégates mais aussi les mammifères marins comme l éléphant de mer. Cette vidéo ( présente les différentes stratégies des juvéniles de plusieurs espèces. 3. A quoi sert le suivi des animaux? 1 Cite un oiseau plongeur et un mammifère marin qui sont étudiés dans la programme. 4. Pourquoi suit-on les caribous en Amérique? 2 Comment s appellent les deux navires qui ravitaillent les bases françaises australes? 3 Quels oiseaux sont particulièrement étudiés sur l île Crozet? 5. Pour suivre un poisson, où faut-il accrocher la balise? 6. Qu enregistre la balise d un éléphant de mer à chaque plongée de l animal? 7. Comment s appelle le programme du CNES de suivi des animaux par satellite? 8. Combien de balises fonctionnent-elles actuellement sur Terre? 5 Que viennent faire les éléphants de mer sur l île de Kerguelen? 6 Pourquoi place-t-on deux balises sur les éléphants de mer? 8 Que font les jeunes pétrels lorsqu ils quittent l île Crozet? 11 Quelle profondeur les jeunes éléphants de mer atteignent-ils au bout de 9 semaines? 12 L1 : S1 : 13

8 Rédaction 4 L éléphant de mer Fiche d identité L éléphant de mer Voici Phandoa, la femelle éléphant de mer dont nous suivons les déplacements. Elle pèse 283 kg pour une longueur de 2,43 m et une circonférence maximale de 1,65 m. L éléphant de mer est Caractéristiques Afin de faire plus amplement connaissance avec son espèce, tu vas compléter sa fiche d identité simplifiée, en t appuyant sur les informations que tu collecteras sur les sites internet qui suivent. Taille et masse, nourriture, un plongeur exceptionnel, reproduction, mue, statut de conservation et population sur le site : Classification, description de l'animal, habitat, alimentation, comportement, reproduction, prédateurs sur le site : Clé d'identification, nom, distribution géographique, biotope, description, espèces ressemblantes, alimentation, reproduction sur le site : Milieu de vie Régime Alimentaire Mode de reproduction Aspects particuliers 16 R1 : 17

9 Rédaction 5 La météo aux îles Kerguelen Bulletin météo Bulletin météo : Sur les îles Kerguelen, la météo revêt une importance toute particulière pour les scientifiques de la base de Port-aux_Français. Placé dans la zone subantarctique, l'archipel présente un climat de type océanique relativement froid, humide et extrêmement venteux avec des variations climatiques saisonnières peu marquées. L'archipel est balayé par un flux permanent de vents très forts, soufflant en rafales. Aucun arbre ne peut y pousser, et la marche à pied relève parfois du défi. A partir du tableau, écris un texte qui te permettra de présenter la météo à Port-aux-Français le 4 février R2 : 19

10 Mesures 6 Le projet Argonautica Les mesures d'aires Les éléphants de mer, situés en haut de chaînes alimentaires, sont un indicateur important des écosystèmes où ils vivent et fournissent notamment des informations en relation avec les variations climatiques. Chassé intensément au cours du 19 ème siècle et dans une moindre mesure jusqu'au milieu du 20 ème, les éléphants de mer ont été menacés d extinction. Les effectifs se sont aujourd'hui en partie reconstitués mais connaissent des fluctuations encore inexpliquées. Le suivi satellitaire d éléphants équipés de balises Argos permet de connaître leurs trajets au cours du temps, d avoir des indications sur leurs comportements, leur biologie ainsi que des informations océanographiques sur les courants, les tourbillons... Ses compétences de plongeur permettent également de recueillir certaines informations difficiles à obtenir par ailleurs, comme les variations de température et de salinité de l eau avec la profondeur... L île de la Possession est l île principale de l archipel Crozet. Après les îles Kerguelen, c est un site important de reproduction des éléphants de mer. Complète la carte d identité de l île en calculant sur la carte ci-dessous la superficie approximative de l île, en te servant du quadrillage, sachant qu un carreau-unité mesure 1 km 2. L île de la Possession avec Port Alfred et la base Alfred-Faure Pays Archipel Localisation Coordonnées Superficie Point culminant Géologie Territoire d outre-mer District Île de la Possession Géographie France Îles Crozet Océan Indien S E. km 2 Pic du Mascaron (934 m) Île volcanique Administration Terres Australes et Antarctiques Françaises Îles Crozet Les satellites permettent également de recueillir des données environnementales globales de surface : température, vents, courants,... des zones fréquentées. Ainsi, l'éléphant de mer du sud permet de recueillir des informations sur l environnement subantarctique : océan où il se nourrit et îles (Malouines, Kerguelen, Crozet, Heard) où il se reproduit. Depuis 2004, de nombreuses équipes de recherche ont étudié les données de plus de 1000 éléphants de mer équipés de sondes et de balises Argos : le SMRU (Sea Mammal Research Unit, université de St Andrews, écosse), le CEBC CNRS (Centre d Etudes Biologiques de Chizé Centre National de Recherche Scientifique- France) Le CEBC CNRS partage les données de déplacement des éléphants de mer équipés par ses soins avec le programme Argonautica. 20 M1 : 21

11 TICE 7 Voir la Terre avec Google Earth Géographie 4. Positionne-toi sur l île Saint-Paul. 1. Positionne-toi sur la France. Fais afficher les Frontières et Légendes. Fais le tour du cratère au niveau du sol, avec l outil correspondant. Repère la conserverie, indique-là sur la carte ci-dessous, ainsi que le dos de Chèvre. Fais afficher la Règle. Calcule la distance à vol d oiseau entre Toulouse et Paris :.. km. Déplace-toi à Fronton (outil recherche), puis sur l école. Ajoute un Repère sur la classe. Note les coordonnées. Latitude :.. et longitude :.. 2. Recherche la faille de San Andreas aux Etats-Unis. Zoome sur une partie de la faille. Relève le nom du lac au nord-ouest de la faille :.... Ecris pourquoi il est blanc :..... Déplace-toi à México (la capitale du Mexique). Cherche le volcan Popocatépetl au sud-est de la ville et zoom sur le cratère. Descends au fond du cratère (bonhomme) et fais le tour. 5. Pars maintenant à la rencontre des éléphants de mer sur l île Kerguelin. Recherche la photo ci-dessous, près du lac de La Cornue. 3. Positionne-toi sur Madagascar. Fais afficher le calque Sensibilisation mondiale. Cherche la photo de la rivière Betsiboka. Ecris le problème sur l environnement dont il est question :.. Sans utiliser l outil Recherche, place-toi sur île Juan de Nova. Donne la longueur de la piste d atterrissage :.. km. Cherche maintenant la largeur maximale du cratère du Piton de la Fournaise sur l île de La Réunion :.. km. Observe les 3 cirques de l île. 22 T1 : 5. Tu peux maintenant utiliser le logiciel à ta guise. Note en dessous les endroits du monde que tu visites

12 Données Suivre Phandoa avec Google Earth 8 Prise d informations 2. Lance Google Earth, en cliquant sur le fichier de données téléchargé. La balise Argos émet des signaux vers les 6 satellites de la constellation Argos qui retransmettent l information vers les centres de traitement des données. Les centres calculent alors la position de la balise avec une précision de 150 m environ. Les données de position, calculées en longitude et latitude, sont obtenues avec une heure de délai. Chaque satellite repasse au-dessus du même endroit tous les jours à peu près aux mêmes heures. Le nombre de localisations journalières peut atteindre 10, mais cela varie en fonction des conditions météorologiques, des émissions hertziennes locales De plus, la localisation d un éléphant de mer ne peut se faire que lorsque l émetteur sort de l eau, donc lorsque l éléphant de mer n est pas en plongée. Lors des plongées, la transmission est coupée pour économiser l'énergie de la pile. Une balise fonctionne en général pendant 6 à 8 mois. Suivre Phandoa : un exemple pratique. 1. Récupérer les données Argonautica : Dans la page, sélectionne la balise correspondant à Phandoa. Choisis la date 12/01/2016, sélectionne Cartes, puis télécharge le fichier de données avec Visualisez les cartes avec Google Earth. Note les coordonnées simplifiées de la première position : latitude :... longitude :... Indique l heure de la prise d information : Quel est le numéro de la balise Argos de Phandoa? Note les coordonnées simplifiées de la dernière position au 12/01/2016 : latitude :... longitude :... Indique l heure de la prise d information : Calcule la distance parcourue en ligne droite (outil Règle / Ligne) : km Calcule le trajet approximatif parcouru (outil Règle / Trajet) : km 24 Superpose la carte des températures de surface mesurées. Que constate-t-on?.. G1 : 25

13 Données 3 Le long voyage de Phandoa Graphique Complète le trajet de Phandoa à partir des données du tableau. M1 : Date 01/12//15 03/12/15 06/12/15 07/12/15 11/12/15 14/12/15 17/12/15 19/12/15 20/12/15 22/12/15 24/12/15 26/12/15 29/12/15 31/12/15 01/01/16 05/01/16 09/01/16 12/01/16 Heure 01:09 21:44 16:01 19:47 01:26 15:49 20:54 11:26 17:50 04:12 09:59 01:23 02:42 17:31 13:45 22:51 16:55 23:09 Latitude S Longitude E Longitude ( E) Kerguelen latitude ( S) 15

14 26 Extrait du Livret pédagogique de découverte des TAAF, par les élèves du lycée professionnel François de Mahy de Saint-Pierre, île de La Réunion. 27

15 F. Blanc - janvier 2016 Approuvé par Phandoa

Recherches sur la biodiversité des zones antarctiques et subantarctiques, implications en termes de gestion et conservation.

Recherches sur la biodiversité des zones antarctiques et subantarctiques, implications en termes de gestion et conservation. Recherches sur la biodiversité des zones antarctiques et subantarctiques, implications en termes de gestion et conservation Marc Lebouvier La ZATA s appuie sur neuf programmes de recherche soutenus par

Plus en détail

Les îles Éparses. A bord du navire océanographique Marion Dufresne. du 16 avril au 15 mai 2009

Les îles Éparses. A bord du navire océanographique Marion Dufresne. du 16 avril au 15 mai 2009 Les îles Éparses A bord du navire océanographique Marion Dufresne du 16 avril au 15 mai 2009 Mer et Voyages 9 rue notre Dame des Victoire 75002 Paris T : 01 49 26 93 33 F : 01 42 96 29 39 info@mer-et-voyages.com

Plus en détail

POKER II. Une campagne de prospection et d évaluation des ressources halieutiques pour soutenir l avenir de la pêche australe

POKER II. Une campagne de prospection et d évaluation des ressources halieutiques pour soutenir l avenir de la pêche australe DOSSIER DE PRESSE JUIN 2010 POKER II Une campagne de prospection et d évaluation des ressources halieutiques pour soutenir l avenir de la pêche australe Paul Tixier La pêche australe : un modèle de gestion

Plus en détail

Saint-Pierre, le 12 juin 2013. Dossier de presse

Saint-Pierre, le 12 juin 2013. Dossier de presse Saint-Pierre, le 12 juin 2013 Dossier de presse Signature du nouvel accord cadre de partenariat TAAF - Académie de La Réunion Exposition des travaux pédagogiques sur les TAAF mercredi 12 juin 2013 1 Les

Plus en détail

CHAPITRE 6 : LE RENFORCEMENT DU MODELE PAR SON EFFICACITE PREDICTIVE

CHAPITRE 6 : LE RENFORCEMENT DU MODELE PAR SON EFFICACITE PREDICTIVE 1 CHAPITRE 6 : LE RENFORCEMENT DU MODELE PAR SON EFFICACITE PREDICTIVE Quels sont les arguments qui permettent de renforcer le modèle? 2 3 I. UNE CONFIRMATION DE L EXPANSION DU PLANCHER OCÉANIQUE A.LES

Plus en détail

Le Musée des sciences et de la technologie du Canada présente À l affût de la météo : Guide d exploration virtuelle

Le Musée des sciences et de la technologie du Canada présente À l affût de la météo : Guide d exploration virtuelle Le Musée des sciences et de la technologie du Canada présente À l affût de la météo : Guide d exploration virtuelle Section 4 : Les changements climatiques et notre responsabilité Introduction Il est maintenant

Plus en détail

LA MESURE DU VENT ALLÔ LA TERRE : LE VENT

LA MESURE DU VENT ALLÔ LA TERRE : LE VENT ALLÔ LA TERRE : LE VENT LA MESURE DU VENT Réalisation : Laurent Chevallier La Cinquième, Hachette, Tout l univers, Cité des sciences et de l industrie de La Villette, Les Films d ici, 1995 Durée : 02 min

Plus en détail

Première mise en route des GPS

Première mise en route des GPS 1. Première mise en route page 2 2. Utilisation du GPS page 3 3. Récupérer un tracé page 5 4. Création d une route sur le GPS page 7 5. Création d une route sur PC et transfert sur GPS page 9 6. Naviguer

Plus en détail

La Tanzanie. Du 24 Octobre au 11 Novembre 2012

La Tanzanie. Du 24 Octobre au 11 Novembre 2012 La Tanzanie Du 24 Octobre au 11 Novembre 2012 Carte de la Tanzanie Notre Voyage 19 jours 18 nuits dont 2 nuits en avion Partie Safari: Jour 1 à Jour 10 Parcs du Nord Ouest Partie Plage : Jour 11 à Jour

Plus en détail

TP16 : de l élaboration de la théorie aux mouvements absolus.

TP16 : de l élaboration de la théorie aux mouvements absolus. TP16 : de l élaboration de la théorie aux mouvements absolus. Matériel : - logiciels informatiques( le fichier Hawai.kmz ; le dossier TP GPS 1S) - Du papier calque - Un globe terrestre ( activité 1) Objectif

Plus en détail

Données sur l état des populations du thon rouge de l atlantique (Thunnus thynnus).

Données sur l état des populations du thon rouge de l atlantique (Thunnus thynnus). Données sur l état des populations du thon rouge de l atlantique (Thunnus thynnus). Généralités : L exploitation du thon rouge de l Atlantique dans la Mer Méditerranée remonte au premier millénaire avant

Plus en détail

LES ECOSYSTEMES LITTORAUX ATTENUENT LES RISQUES LIES AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES

LES ECOSYSTEMES LITTORAUX ATTENUENT LES RISQUES LIES AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES LES ECOSYSTEMES LITTORAUX ATTENUENT LES RISQUES LIES AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES Francis MAUGARD, Loïc GOUGUET, David ROSEBERY - ONF La gestion des forêts littorales et des milieux dunaires associés constitue

Plus en détail

Activité 54 : Modélisation des phénomènes associés à la convergence au niveau d une fosse océanique

Activité 54 : Modélisation des phénomènes associés à la convergence au niveau d une fosse océanique Fiche professeur - 4 e Activité 54 : Modélisation des phénomènes associés à la convergence au niveau d une fosse océanique 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : L activité interne du globe Connaissances

Plus en détail

Projet Enseignement de FLE / FLS et supports multimédia

Projet Enseignement de FLE / FLS et supports multimédia Projet Enseignement de FLE / FLS et supports multimédia Parcours Pédagogique Fiche élaborée par Gabriel Picard Titre : «Une histoire de l outre mer : l héritage colonial français» Thèmes : Colonialisme,

Plus en détail

Application au système SONEL «Système d observation du niveau des eaux littorales», Paris, mercredi 15 octobre

Application au système SONEL «Système d observation du niveau des eaux littorales», Paris, mercredi 15 octobre Présentation du livre collectif du Bureau des longitudes (publié chez Hermann) Les observatoires: observer la Terre Application au système SONEL «Système d observation du niveau des eaux littorales», Paris,

Plus en détail

Séquence 4. Comment expliquer la localisation des séismes et des volcans à la surface du globe?

Séquence 4. Comment expliquer la localisation des séismes et des volcans à la surface du globe? Sommaire Séquence 4 Tu as constaté que les séismes et les éruptions volcaniques se déroulaient toujours aux mêmes endroits. Tu vas maintenant chercher à expliquer ce phénomène. Problématique : Comment

Plus en détail

Voile à l école : développer le sens marin

Voile à l école : développer le sens marin Voile à l école : développer le sens marin Météo Activités possibles Sujets d étude Compétences visées Dans le centre nautique Pour et à l école Température Nuages Bulletin météo Différencier la température

Plus en détail

Latitude 49.37 N Longitude 06.13 E Altitude 376 m RÉSUMÉ MENSUEL DU TEMPS DE JANVIER 2014

Latitude 49.37 N Longitude 06.13 E Altitude 376 m RÉSUMÉ MENSUEL DU TEMPS DE JANVIER 2014 RÉSUMÉ MENSUEL DU TEMPS DE JANVIER 2014 Valeurs moyennes: Valeur Jour Valeur (en C) (en C) (en C) gazon (en C) 11,4 7 13,9 1975 3,6 0,8 4,9 2007-6,3 1963-3,0 29-17,8 1979-2,8 12-24,6 1985 37,1 50,3 95,5

Plus en détail

DU JEUDI 1 FEVRIER AU 16 FÉVRIER 2007

DU JEUDI 1 FEVRIER AU 16 FÉVRIER 2007 DU JEUDI 1 FEVRIER AU 16 FÉVRIER 2007!"#$ " %& ')*#+! " #! $%&! # # # '!! "!,))"+!)! * +,-. //!! 0. #-* '!! 1 2 '!,& 3#. 4#.! $ & 5!!"#$ "6#!-&+ 7!!-8& *-!)+9:!#! ;< 1 .)* '! = # # " >& ") '!!!! # # '

Plus en détail

CHARTE INFORMATIQUE. Usage de ressources informatiques et de service Internet

CHARTE INFORMATIQUE. Usage de ressources informatiques et de service Internet CHARTE INFORMATIQUE Usage de ressources informatiques et de service Internet Le développement des ressources informatiques sur les districts et sur les navires ravitailleurs des districts des TAAF résulte

Plus en détail

Les AMP, éléments d un changement dans la gouvernance des écosystèmes marins. François Gauthiez Agence des aires marines protégées

Les AMP, éléments d un changement dans la gouvernance des écosystèmes marins. François Gauthiez Agence des aires marines protégées Les AMP, éléments d un changement dans la gouvernance des écosystèmes marins François Gauthiez Agence des aires marines protégées L évolution des cibles de gestion des stocks Fin des années 90 : l introduction

Plus en détail

Rapport action tuffeau. CAHIER n 7

Rapport action tuffeau. CAHIER n 7 Rapport action tuffeau Réhabilitation énergétique des bâtiments en tuffeau Etat de l art et retours d expérience CAHIER n 7 Maison troglodyte Montsoreau Visite : 20 mars 2011, Figure 1 1 : Prise de vue

Plus en détail

Seance 8 : Bilan carbone : consommons-nous trop d énergie?

Seance 8 : Bilan carbone : consommons-nous trop d énergie? Seance 8 : Bilan carbone : consommons-nous trop d énergie? Durée Matériel Objectifs Compétenc es Lexique 1 heure Pour chaque groupe : - un ordinateur connecté à Internet (si cela n est pas possible, distribuer

Plus en détail

CROISIÈRE ILE DE LA RÉUNION, FRANCE Kerguelen et Terres Australes à bord du "M/V Marion Dufresne"

CROISIÈRE ILE DE LA RÉUNION, FRANCE Kerguelen et Terres Australes à bord du M/V Marion Dufresne CROISIÈRE ILE DE LA RÉUNION, FRANCE Kerguelen et Terres Australes à bord du "M/V Marion Dufresne" Entre les 40ème rugissants et les 50ème hurlants, les îles Kerguelen! Un rêve qui peut maintenant se réaliser

Plus en détail

L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques

L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques I/ Objectif : Dans la partie 2 du programme de seconde «enjeux planétaires contemporains : énergie et sol», sous partie

Plus en détail

2012-2013 GRAND CONCOURS. des jeunes reporters. Pour les 8-10 ans. Photos : Istockphoto. Remise des prix le. Les mammifères marins!

2012-2013 GRAND CONCOURS. des jeunes reporters. Pour les 8-10 ans. Photos : Istockphoto. Remise des prix le. Les mammifères marins! 2012-2013 GRAND CONCOURS des jeunes reporters Pour les 8-10 ans Photos : Istockphoto Les mammifères marins! Remise des prix le 23 MARS 2013 au Tu adores la nature et les animaux? Tu veux protéger les baleines

Plus en détail

Evaluation et optimisation des mesures du taux d humidité de la végétation arbustive en zone méditerranéenne

Evaluation et optimisation des mesures du taux d humidité de la végétation arbustive en zone méditerranéenne Evaluation et optimisation des mesures du taux d humidité de la végétation arbustive en zone méditerranéenne INRA: Claude MORO, Denis PORTIER, Eric RIGOLOT, Jean-Charles VALETTE CEMAGREF / CIRAD / ENGREF:

Plus en détail

Tout au long de l année

Tout au long de l année Objectifs Familiariser les élèves avec le relevé d informations sur un journal de bord. Apprendre aux élèves à utiliser des instruments d observation scientifiques. Réaliser des dessins d observations

Plus en détail

Animations Pédagogiques

Animations Pédagogiques Animations Pédagogiques 1 Sommaire Un port ligérien au XIXème siècle : Montjean sur Loire p 3 Au temps de la Grande Marine de Loire p 4 «Plus de 4000 ans de navigation sur la Loire»: l évolution de la

Plus en détail

MEMO SUR LES FICHIERS GRIBS Par Mitch novembre 2003

MEMO SUR LES FICHIERS GRIBS Par Mitch novembre 2003 MEMO SUR LES FICHIERS GRIBS Par Mitch novembre 2003 Je ne présente pas les fichiers GRIB, tout le monde, maintenant sur le forum, sait ce que c est. Ceci est simplement une synthèse des différents fournisseurs

Plus en détail

STRATEGIE REGIONALE DE LA BIODIVERSITE SAUVAGE. Août 2012

STRATEGIE REGIONALE DE LA BIODIVERSITE SAUVAGE. Août 2012 STRATEGIE REGIONALE DE LA BIODIVERSITE SAUVAGE Août 2012 Projet sectoriel Cadre réglementaire et orientations politiques Etat des lieux Amélioration de la connaissance Préservation de Valorisation de la

Plus en détail

Séquence 3 Téléchargé gratuitement sur http://orpheecole.com

Séquence 3 Téléchargé gratuitement sur http://orpheecole.com G2 Séquence 3 Téléchargé gratuitement sur http://orpheecole.com Séance 1 : Les territoires français dans le Monde 1. Quels territoires français ne sont pas une ile ou un archipel? 2. Dans quel océan ne

Plus en détail

Route Internationale en France 1 août ~ 9 août 2014 (départ apres le petit déjeuner le 10 août) Compagnons de Saint François.

Route Internationale en France 1 août ~ 9 août 2014 (départ apres le petit déjeuner le 10 août) Compagnons de Saint François. Route Internationale en France 1 août ~ 9 août 2014 (départ apres le petit déjeuner le 10 août) Compagnons de Saint François. Les Compagnons de St François sont un mouvement œcuménique chrétien avec des

Plus en détail

Chapitre 7 : l évolution des paysages

Chapitre 7 : l évolution des paysages Chapitre 7 : l évolution des paysages Où que l on soit sur Terre, sous le sol, se trouvent des roches du sous-sol. DEFINITION : Erosion = dégradation, usure des roches. Qu est-ce qui peut éroder les roches

Plus en détail

COMPRÉHENSION ÉCRITE : L ENVIRONNEMENT. Les gaz à effet de serre

COMPRÉHENSION ÉCRITE : L ENVIRONNEMENT. Les gaz à effet de serre 1 COMPRÉHENSION ÉCRITE : L ENVIRONNEMENT Que fait-on en France? Gaz à effets de serre En France, il est possible de diviser par 4 les gaz à effet de serre avant 2050. Mais ça ne sera pas facile Les gaz

Plus en détail

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE Hervé LETHIER, EMC2I INTRODUCTION OBJECTIFS L INSTRUMENT LES INDICATEURS UN PREMIER BILAN INTRODUCTION OBJECTIF De simples inventaires spécialisés et ciblés Combler

Plus en détail

Un mois dans les îles éparses pour révéler les secrets des récifs et coraux

Un mois dans les îles éparses pour révéler les secrets des récifs et coraux Dossier de presse Paris, le 1 er avril 2011 Un mois dans les îles éparses pour révéler les secrets des récifs et coraux Localisées dans la partie sud-ouest de l océan Indien, les îles Éparses sont de véritables

Plus en détail

Les classes concernées : La 3 ème B et la 4 ème E. Le voyage

Les classes concernées : La 3 ème B et la 4 ème E. Le voyage Année scolaire 2014-2015 Projet interdisciplinaire comportant un voyage sur la Côte d Azur. Coordination du projet interdisciplinaire et organisation du voyage : Nathalie LIARD, professeur de français.

Plus en détail

Représenter un pays : la carte de France

Représenter un pays : la carte de France séquence 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 séance 1 De la photo à la carte. Je découvre Avec l aimable autorisation de la Mairie de l Ile d Arz - www.iledarz.fr Emma va passer quelques jours de vacances à Bilhervé,

Plus en détail

CORRIGÉS SCIENCES NATURELLES 2

CORRIGÉS SCIENCES NATURELLES 2 CORRIGÉS SCIENCES NATURELLES 2 LA MATIÈRE ET L ÉNERGIE /page 5/ Le mouvement Position initiale Position finale Déplacement 280 m 0 m - 280 m 25 m 525 m 500 m 125 m 150 m 25 m 200 m 125 m - 75 m 175 m 75

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire éduscol Découverte du monde Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement

Plus en détail

ISP Lycée La Martinière Monplaisir

ISP Lycée La Martinière Monplaisir ISP Lycée La Martinière Monplaisir TP 5 Injection Plastique Casse-Tête Dossier Pédagogique Page:1/2 CI n 3 CONFIGURER UN ÉQUIPEMENT, RÉALISER UNE OPÉRATION - Presse à injecter «Babyplast» Support d activité

Plus en détail

GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE

GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE Groupe GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE Rédaction Approbation Mise en application : Validation Guide d hygiène et de sécurité alimentaire CAFETERIAS / Création en septembre 2004 / Version A /

Plus en détail

Produire une carte thématique: l exemple du Cahier des Habitats Fauniques de la Forêt Modèle du Bas-Saint-Laurent. Ateliers

Produire une carte thématique: l exemple du Cahier des Habitats Fauniques de la Forêt Modèle du Bas-Saint-Laurent. Ateliers Produire une carte thématique: l exemple du Cahier des Habitats Fauniques de la Forêt Modèle du Bas-Saint-Laurent Ateliers Sur la conservation des milieux naturels / 16 et 17 mars 2007, Montréal Par Catherine

Plus en détail

VINCENT 06.82.59.56.89

VINCENT 06.82.59.56.89 Pour tout renseignement sur les animations proposées par la fédération vous pouvez contacter nos deux animateurs diplômés du BPJEPS Pêche de Loisir aux numéros ci-dessous. VINCENT 06.82.59.56.89 ARNAUD

Plus en détail

Quelques infos pour commencer

Quelques infos pour commencer Le mode d emploi des appareils de mesure Quelques infos pour commencer Cette lettre d information est le mode d emploi des différents appareils de mesures mis à disposition dans le cadre du défi. Votre

Plus en détail

Le CNES et l ONCFS étudient la grande faune terrestre au Centre Spatial Guyanais

Le CNES et l ONCFS étudient la grande faune terrestre au Centre Spatial Guyanais Le CNES et l ONCFS étudient la grande faune terrestre au Centre Spatial Guyanais Dossier de presse Contact presse CNES Marie-Françoise Bahloul - Tel. 06 94 23 09 73 - marie-francoise.bahloul@cnes.fr Contact

Plus en détail

CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPÈCES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACÉES D EXTINCTION (CITES)

CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPÈCES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACÉES D EXTINCTION (CITES) FORMULAIRE DE DEMANDE DE CERTIFICAT DE CIRCULATION PROVISOIRE POUR importer, exporter ou réexporter temporairement des animaux vivants, des plantes vivantes ou des parties d animaux, des parties de plantes

Plus en détail

Sommaire. Fiches d'activités évolution de l'objet Page 2 à 4. Fiches d'activités élèves Pages 5 à 18

Sommaire. Fiches d'activités évolution de l'objet Page 2 à 4. Fiches d'activités élèves Pages 5 à 18 Sommaire Fiches d'activités évolution de l'objet Page 2 à 4 Fiches d'activités élèves Pages 5 à 18 Page 1 / 18 FICHE ACTVITE EVOLUTION DE L'OBJET Nous vous proposons d autres modèles de voitures qui sont

Plus en détail

Gestionnaire de champs PRO

Gestionnaire de champs PRO Logiciel de gestion des cultures et des champs Guide de représentation cartographique Field Manager PRO 360 Gestionnaire de champs PRO 360 Guide de représentation cartographique de Gestionnaire de champs

Plus en détail

ZOO D ASSON. Un Zoo de Passion. Nouveau en 2012. Les singes d Amazonie Programme éducatif

ZOO D ASSON. Un Zoo de Passion. Nouveau en 2012. Les singes d Amazonie Programme éducatif ZOO D ASSON Un Zoo de Passion Nouveau en 2012 Les singes d Amazonie Programme éducatif 1 DOSSIER DE PRESSE Sommaire Page 2 : Une passion au service de la nature Page 3 : Asson en quelques chiffres Page

Plus en détail

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION 3. ÉLÉMENTS D OBSERVATION DES PRODUCTIONS

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION 3. ÉLÉMENTS D OBSERVATION DES PRODUCTIONS NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : ÉCOLE - GRANDE SECTION MAÎTRISE DU LANGAGE FAMILIARISATION AVEC LE MONDE DE L ÉCRIT Reconnaître des caractéristiques du livre et de l écrit Couverture

Plus en détail

Interprétation de l'affleurement 3: a: argilites compactes, b: niveaux oxydés, a: argilites shistées, riches en charbon (bitumineuses)

Interprétation de l'affleurement 3: a: argilites compactes, b: niveaux oxydés, a: argilites shistées, riches en charbon (bitumineuses) L' approche de la complexité; Un exemple de démarche en classe de seconde. Bulletin officiel spécial n 4 du 29 avril 2010 L approche de la complexité et le travail de terrain Le travail de terrain est

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION Axe Objectif thématique (art. 9 Règ. Généralet Règ. FEDER) Objectif Spécifique Priorité d'investissement (art. 5 Règ. FEDER) 5 - Accentuer l'engagement de La Réunion dans un développement durable OT 6

Plus en détail

Rallye Mathématiques de liaison 3 ème /2 nde et 3 ème /2 nde pro Epreuve finale Jeudi 21 mai 2015 Durée : 1h45

Rallye Mathématiques de liaison 3 ème /2 nde et 3 ème /2 nde pro Epreuve finale Jeudi 21 mai 2015 Durée : 1h45 Rallye Mathématiques de liaison 3 ème /2 nde et 3 ème /2 nde pro Epreuve finale Jeudi 21 mai 2015 Durée : 1h45 Précisions pour les problèmes 1 et 2 : Pour ces problèmes, on attend une narration de recherche

Plus en détail

LIMOGES 2-VILLE LIMOGES 5 DOSSIER COURSE EN DUREE CYCLES 2 ET 3

LIMOGES 2-VILLE LIMOGES 5 DOSSIER COURSE EN DUREE CYCLES 2 ET 3 LIMOGES 2-VILLE LIMOGES 5 DOSSIER COURSE EN DUREE CYCLES 2 ET 3 Attention : en fonction du niveau des élèves dans le cycle, l enseignant utilise les variables concernant les distances à parcourir et le

Plus en détail

Expertise sur la présence de chauves-souris Prolongement du boul. Portland

Expertise sur la présence de chauves-souris Prolongement du boul. Portland Expertise sur la présence de chauves-souris Prolongement du boul. Portland 171, rue Léger ~ Sherbrooke (Québec) CANADA J1L 1M2 Tél. : 819 340-6124 ~ Fax : 819 562-7888 ~ www.genivar.com Référence à

Plus en détail

PANASONIC TOUGHBOOK, PARTENAIRE DE TARA OCEANS : QUATRE DOCUMENTAIRES SUR LA BIODIVERSITE MARINE A NE PAS MANQUER!

PANASONIC TOUGHBOOK, PARTENAIRE DE TARA OCEANS : QUATRE DOCUMENTAIRES SUR LA BIODIVERSITE MARINE A NE PAS MANQUER! PANASONIC TOUGHBOOK, PARTENAIRE DE TARA OCEANS : QUATRE DOCUMENTAIRES SUR LA BIODIVERSITE MARINE A NE PAS MANQUER! La série «Le monde secret» sera diffusée en première exclusivité sur Planète Thalassa

Plus en détail

GUIDE CONSO-CITOYEN : LES ESPÈCES PROFONDES

GUIDE CONSO-CITOYEN : LES ESPÈCES PROFONDES GUIDE CONSO-CITOYEN : LES ESPÈCES PROFONDES CRIME EN EAUX PROFONDES LE MOBILE DU CRIME ET LE COMPLICE Parce qu on pêche trop, trop loin, trop profond, nos océans sont en train de mourir, tout spécialement

Plus en détail

Niveau CEl CE2. Le grand dauphin ou dauphin souffleur Tursiops truncatus

Niveau CEl CE2. Le grand dauphin ou dauphin souffleur Tursiops truncatus Niveau CEl CE2 Le grand dauphin ou dauphin souffleur Tursiops truncatus INTRODUCTION: non un poisson. Le dauphin souffleur ou grand dauphin est un mammifère marin, et Comme tous les mammifères il suivantes

Plus en détail

Livret de visite. Collège À LA DÉCOUVERTE DES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE LA DORDOGNE

Livret de visite. Collège À LA DÉCOUVERTE DES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE LA DORDOGNE Livret de visite Collège À LA DÉCOUVERTE DES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE LA Nom, Prénom : _ Classe : _ Le lieu L institution Les Archives départementales sont une institution ancienne. Elles ont été créées

Plus en détail

Identification des tâches. tâches scolaires à effectuer par les élèves. pédagogiques des espaces. Fonctionnalités

Identification des tâches. tâches scolaires à effectuer par les élèves. pédagogiques des espaces. Fonctionnalités Formation aux usages pédagogiques des espaces numériques de travail Les ENT rassemblent dans un espace de travail les outils numériques qui permettent aux enseignants de préparer leur cours, d intervenir

Plus en détail

MATEL TAGE ET PL NGÉE

MATEL TAGE ET PL NGÉE MATEL TAGE ET PL NGÉE - Présentation - Comment organiser la plongée - Le bateau de plongée - Les nœuds - Conclusion Benoît Maugis formation N4 1 C est quoi le matelotage? Le matelotage ne se résume pas

Plus en détail

Vitesse et distance d arrêt

Vitesse et distance d arrêt Vitesse et distance d arrêt Mathématiques 3e Compétences du Répertoire des connaissances et des comportements des usagers de l espace routier Connaître les risques liés aux conditions météo (freinage,

Plus en détail

De PASTEL à Planète Sciences Midi-Pyrénées : 10 ans d animation scientifique pour les jeunes

De PASTEL à Planète Sciences Midi-Pyrénées : 10 ans d animation scientifique pour les jeunes 1994 De PASTEL à Planète Sciences Midi-Pyrénées : 10 ans d animation scientifique pour les jeunes 2004 Rétrospective et faits marquants, situation actuelle et perspectives Avril 1994 : création de l association

Plus en détail

Rapport annuel de monitoring automatisé de la qualité de l eau

Rapport annuel de monitoring automatisé de la qualité de l eau Rapport annuel de monitoring automatisé de la qualité de l eau 2009 La rivière Sainte Croix au barrage de Forest City Figure 1 : Rivière Sainte Croix, à la hauteur de la station de monitoring durant l

Plus en détail

GLIDER : l'interview. A l'origine...

GLIDER : l'interview. A l'origine... Quelques réponses aux questions que se sont posées les élèves du club de St Martin de Crau. Nous remercions Alexis Chaigneau de l'ird ainsi que Pierre Testor (CNRS-LOCEAN) et Laurent Bèguery (Division

Plus en détail

Étude préalable Fiche 1

Étude préalable Fiche 1 Fiche 1 L'EXPRESSION ET LA VALIDATION DU BESOIN : Avant de concevoir un objet technique, il est nécessaire de s'assurer que le besoin existe et de bien préciser ce qui est attendu par les futurs utilisateurs.

Plus en détail

ETUDE D IMPACT SUR LE PLATEAU MORNANTAIS DU TRACE AUTOROUTIER DE L A45 SUR LA POPULATION DES BUSARDS CENDRES SOMMAIRE

ETUDE D IMPACT SUR LE PLATEAU MORNANTAIS DU TRACE AUTOROUTIER DE L A45 SUR LA POPULATION DES BUSARDS CENDRES SOMMAIRE ETUDE D IMPACT SUR LE PLATEAU MORNANTAIS DU TRACE AUTOROUTIER DE L A45 SUR LA POPULATION DES BUSARDS CENDRES SOMMAIRE 1 La problématique du Busard cendré en France 1.1 Présentation du genre "Circus" 1.2

Plus en détail

Présentation par Hayat MESBAH Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification Maroc

Présentation par Hayat MESBAH Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification Maroc Présentation par Hayat MESBAH Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification Maroc LA CONVENTION DE BERNE AU MAROC Le Maroc est Partie contractante à la Convention de Berne

Plus en détail

Ordonnance sur les épizooties

Ordonnance sur les épizooties Version provisoire - Seule la version publiée dans le Recueil officiel du droit fédéral RO fait foi Ordonnance sur les épizooties (OFE) Modification du Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie.

PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie. PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie. Une île volcanique vient de se former, que se passe-t-il au bout de plusieurs années? Comment font les êtres vivants pour

Plus en détail

GORILLES ET CHIMPANZES LODGES SAFARI : 6 Jours / 5 Nuits REF : CDT/WF/GOR-OUG/56. Départs Programmés ou Privés

GORILLES ET CHIMPANZES LODGES SAFARI : 6 Jours / 5 Nuits REF : CDT/WF/GOR-OUG/56. Départs Programmés ou Privés LES GORILLES avec Carpe Diem Travel cc Créateurs de Voyages et GORILLES ET CHIMPANZES LODGES SAFARI : 6 Jours / 5 Nuits REF : CDT/WF/GOR-OUG/56 Départs Programmés ou Privés 1 Ce Safari-Gorilles peut-être

Plus en détail

Route Internationale en Angleterre des Compagnons de St François 28 Juillet ~ 5 Août 2015 (séparation après le petit déjeuner le 6 août)

Route Internationale en Angleterre des Compagnons de St François 28 Juillet ~ 5 Août 2015 (séparation après le petit déjeuner le 6 août) Route Internationale en Angleterre des Compagnons de St François 28 Juillet ~ 5 Août 2015 (séparation après le petit déjeuner le 6 août) Les Compagnons de St François sont un mouvement œcuménique chrétien

Plus en détail

Les fonction affines

Les fonction affines Les fonction affines EXERCICE 1 : Voir le cours EXERCICE 2 : Optimisation 1) Traduire, pour une semaine de location, chaque formule par une écriture de la forme (où x désigne le nombre de kilomètres parcourus

Plus en détail

DEPARTEMENT D ILLE ET VILAINE COMMUNE DE MONTFORT SUR MEU. Inventaire des zones humides sur les futures parcelles urbanisables.

DEPARTEMENT D ILLE ET VILAINE COMMUNE DE MONTFORT SUR MEU. Inventaire des zones humides sur les futures parcelles urbanisables. DEPARTEMENT D ILLE ET VILAINE COMMUNE DE MONTFORT SUR MEU 1 Inventaire des zones humides sur les futures parcelles urbanisables Annexe jointe : atlas cartographique Septembre 2009 2 Etude réalisée par

Plus en détail

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE. pour la CONSTITUTION du DOSSIER C.C.F. ARTS APPLIQUES et CULTURES ARTISTIQUES en

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE. pour la CONSTITUTION du DOSSIER C.C.F. ARTS APPLIQUES et CULTURES ARTISTIQUES en LIVRET D ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE pour la CONSTITUTION du DOSSIER C.C.F. ARTS APPLIQUES et CULTURES ARTISTIQUES en PREMIERE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL THEME: PLAN: 1 2 3 4 BACCALAUREAT : NOM : PRENOM

Plus en détail

************************************************************************ Français

************************************************************************ Français Ministère de l Education Centre National d innovation Pédagogique et de Recherches en Education Département d Evaluation ************************************************************************ Français

Plus en détail

Protocoles pour le suivi des pontes de tortues marines dans le cadre de Protomac. Professeur Marc Girondot

Protocoles pour le suivi des pontes de tortues marines dans le cadre de Protomac. Professeur Marc Girondot Muséum National d'histoire Naturelle de Paris Département de Systématique et Evolution Laboratoire des Reptiles et Amphibiens 25 rue Cuvier 75005 Paris & Laboratoire Ecologie, Systématique et Evolution

Plus en détail

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Fonctionnement de l organisme et besoin

Plus en détail

Explorer Google Earth: Données GPS, cartographie KML des données du recensement, géocodage et géoréférencement d images.

Explorer Google Earth: Données GPS, cartographie KML des données du recensement, géocodage et géoréférencement d images. Explorer Google Earth: Données GPS, cartographie KML des données du recensement, géocodage et géoréférencement d images. Partie 1: Intégrer des relevés GPS dans Google Earth ( ~12 min) Dans cette section,

Plus en détail

Safari en Tanzanie et Zanzibar

Safari en Tanzanie et Zanzibar 01/03/12 : COTE SOLEIL 1 COTE SOLEIL Safari en Tanzanie et Zanzibar 11 nuits/ 12 jours sur place Itinéraire résumé : Jour 1 : Aéroport de Kilimanjaro / Arusha Jour 2: Arusha /Tarangire Jour 3 : Tarangire

Plus en détail

ROUTE 66 MOBILE 8 Manuel d utilisation

ROUTE 66 MOBILE 8 Manuel d utilisation 1 Copyright 1993-2008 ROUTE 66. Tous droits réservés. Le nom ROUTE 66 et son logo sont déposés. Les données sont la propriété de NAVTEQ B.V. REMARQUE IMPORTANTE : Tout transfert, archivage numérique, reproduction

Plus en détail

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/

Questionnaire eevm. échange école ville montagne. www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Questionnaire eevm échange école ville montagne www.parc-du-vercors.fr/eevm/ Répondre aux questions. Il y a 3 types de réponses en fonction des types de questions. - Questions fermées à réponse unique

Plus en détail

Cadre d Intervention Transversal 2013-2016

Cadre d Intervention Transversal 2013-2016 Cadre d Intervention Transversal 2013-2016 BIODIVERSITE Présentation aux parties prenantes françaises 10 juin 2013 Calendrier Elaboration inter services AFD Discussion avec les administrations françaises

Plus en détail

Mardi 14 février 2012 Paris

Mardi 14 février 2012 Paris Mardi 14 février 2012 Paris 1- Le contexte géographique z du littoral Une côte basse sédimentaire 2 1 2 Mont Saint-Loup (112 m), Agde 1 3 3 4 5 5 Une côte rocheuse sur Agde 4 Deux dynamiques antagonistes

Plus en détail

Novembre 2011. SETIS - GROUPE DEGAUD 20, rue Paul Helbronner 38100 GRENOBLE : 04 76 23 31 36 : 04 76 23 03 63 Environnement@groupe-degaud.

Novembre 2011. SETIS - GROUPE DEGAUD 20, rue Paul Helbronner 38100 GRENOBLE : 04 76 23 31 36 : 04 76 23 03 63 Environnement@groupe-degaud. DIAGNOSTIC ZONE HUMIDE SUR LE PERIMETRE DE LA ZAC DU GRAND CLODY COMMUNE DE FONTANIL-CORNILLON Novembre 2011 SETIS - GROUPE DEGAUD 20, rue Paul Helbronner 38100 GRENOBLE : 04 76 23 31 36 : 04 76 23 03

Plus en détail

Savoir lire une carte, se situer et s orienter en randonnée

Savoir lire une carte, se situer et s orienter en randonnée Savoir lire une carte, se situer et s orienter en randonnée Le b.a.-ba du randonneur Fiche 2 Lire une carte topographique Mais c est où le nord? Quel Nord Le magnétisme terrestre attire systématiquement

Plus en détail

( Du lundi 20 au vendredi 24 Octobre 2008 )

( Du lundi 20 au vendredi 24 Octobre 2008 ) Olivier BIZET 405, rue de Martinets 38410 CHAMROUSSSE Tel : 04.76.89.94.44 Mail: olivierbizet@free.fr L ESTEREL ( Du lundi 20 au vendredi 24 Octobre 2008 ) Ce massif coincé entre Fréjus et Cannes est sans

Plus en détail

Dangers météorologiques

Dangers météorologiques Dangers météorologiques Cyclones, fortes pluies, vents forts, orages, fortes houles Le bon réflexe e... S informer Vous avez un rôle à jouer! NUMÉROS UTILES Toute la météo de l île 3250 (0,30 TTC / mn

Plus en détail

Organiser des séquences pédagogiques différenciées. Exemples produits en stage Besançon, Juillet 2002.

Organiser des séquences pédagogiques différenciées. Exemples produits en stage Besançon, Juillet 2002. Cycle 3 3 ème année PRODUCTION D'ECRIT Compétence : Ecrire un compte rendu Faire le compte rendu d'une visite (par exemple pour l'intégrer au journal de l'école ) - Production individuelle Précédée d'un

Plus en détail

Réunion d information voyage à Quiberon Jeudi 10 mai 2012

Réunion d information voyage à Quiberon Jeudi 10 mai 2012 Réunion d information voyage à Quiberon Jeudi 10 mai 2012 Dates: Départ: jeudi 7 juin à 20 h Retour: samedi 16 juin à 8h devant l école Transport par un bus qui vient de là-bas. Contacts Centre Grand Large

Plus en détail

Chapitre 3 : LES ETRES VIVANTS SONT DES PRODUCTEURS DE MATIERE

Chapitre 3 : LES ETRES VIVANTS SONT DES PRODUCTEURS DE MATIERE Chapitre 3 : LES ETRES VIVANTS SONT DES PRODUCTEURS DE MATIERE Rappels : Un être vivant est un organisme qui : - Prélève de la matière (eau, air, nourriture), - Se reproduit, - Possède une durée de vie

Plus en détail

FORD C-MAX + FORD GRAND C-MAX CMAX_Main_Cover_2013_V3.indd 1-3 22/08/2012 15:12

FORD C-MAX + FORD GRAND C-MAX CMAX_Main_Cover_2013_V3.indd 1-3 22/08/2012 15:12 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 12,999,976 km 9,136,765 km 1,276,765 km 499,892 km 245,066 km 112,907 km 36,765 km 24,159 km 7899 km 2408 km 76 km 12 14 16 1 12 7 3 1 6 2 5 4 3 11 9 10 8 18 20 21 22 23 24 26 28 30

Plus en détail

Espaces protégés en France, parcs et réserves. Denise Bellan-Santini 2009

Espaces protégés en France, parcs et réserves. Denise Bellan-Santini 2009 Espaces protégés en France, parcs et réserves Denise Bellan-Santini 2009 Les espaces protégés en France Le réseau d espaces protégées comporte 9 parcs nationaux, 163 réserves naturelles, 600 arrêtés de

Plus en détail

Projet de Classe de 5 G. Séjour du 12 au 14 février 2009

Projet de Classe de 5 G. Séjour du 12 au 14 février 2009 Projet de Classe de 5 G Séjour du 12 au 14 février 2009 Jeudi 12 février départ du collège après les cours du matin - RV à la gare à 12h20 (départ à 12h44). Repas tiré du sac - Arrivée à Paris à 17h14.

Plus en détail

: NAIROBI / ARUSHA / TARANGIRE

: NAIROBI / ARUSHA / TARANGIRE 1 809 dès 1 589 10 jours / 8 nuits - Vols réguliers Safari en Lodges de Luxe en Pension Complète Balnéaire à Mombasa - Kenya Départs de Paris (autres villes : nous consulter) de Janvier à Décembre 2011

Plus en détail

Le développement durable à Center Parcs LE SUJET COMPREND DEUX PARTIES

Le développement durable à Center Parcs LE SUJET COMPREND DEUX PARTIES Le développement durable à Center Parcs LE SUJET COMPREND DEUX PARTIES PAGES BARÈME INDICATIF Présentation du sujet 2 à 3 Dossier documentaire 3 à 8 Première partie 12 points Mission 1 Dossier documentaire

Plus en détail

DEGRE DE FAISABILITE : Très simple, relativement rapide et sans grosses contraintes.

DEGRE DE FAISABILITE : Très simple, relativement rapide et sans grosses contraintes. PROTOCOLE «Terre-Nickel» «Opération simple de nettoyage à pieds des déchets sur le littoral terrestre» Rédigé par Michaël Rard Observatoire Marin de La Réunion (Mis à jour le 02/03/2013) OBJECTIFS : -

Plus en détail