Exercice 2. Interférences Zigbee - WiFi. Olga ABDALA Gabriel MABILLE Claire MEYMANDI-NEJAD Rémy TRIBHOUT. Travail à rendre à Monsieur : A.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Exercice 2. Interférences Zigbee - WiFi. Olga ABDALA Gabriel MABILLE Claire MEYMANDI-NEJAD Rémy TRIBHOUT. Travail à rendre à Monsieur : A."

Transcription

1 Exercice 2 Interférences Zigbee - WiFi Travail à rendre à Monsieur : A.BOYER Olga ABDALA Gabriel MABILLE Claire MEYMANDI-NEJAD Rémy TRIBHOUT 5ISS

2 Énoncé Un réseau Zigbee a été réalisé à l intérieur d un bâtiment. Celui-ci doit coexister avec un réseau WiFi b. La réception Zigbee est supposée satisfaisante tant que le PER < 1%. Dans cet exercice, on considère une installation donnée, où les points d accès WiFi et Zigbee sont initialement séparés de 5m. On s intéresse à l effet de l interférence du WiFi sur la réception du Zigbee, notamment la dégradation de la portée radio du Zigbee.

3 1.Calculez la portée radio du Zigbee en présence ou non d interférences WiFi. On considérera un modèle de propagation du type One Slope pour un environnement dense sur un étage. AP WiFi Récepteur Zigbee -5m 0m Dmax? Distance au point d accès Zigbee

4 1.1. Sans interférences WiFi: Considérant le seuil de bruit à -110,9897dBm 0m Récepteur Zigbee Dmax? Distance au point d accès Zigbee Emetteur Puissance Électrique(dBm) 0 Gain émetteur(db) 0 Pertes émetteur(db) 0 Sans tenir compte de l émetteur WiFi (comme sur le schéma cidessus), la portée du Zigbee est calculée de la manière suivante : En utilisant le modèle One Slope dans un environnement dense à 1 étage et en considérant le bilan de liaison de droite, la portée radio du ZigBee peut être calculée grâce à la formule suivante: Dmax = 10^((Lp-Lo)/(N*10)) Où : Lp correspond aux pertes maximale de propagation puisque l on cherche Dmax (Lp=109 db) Lo correspond aux pertes en espace libre données dans le modèle (Lo=33,3 db). N correspond au coefficient d affaiblissement empirique donné dans le modèle (N=4) On obtient, en appliquant la formule : Dmax = 78 m PIRE(dBm) 0 Récepteur BP (MHz) 2 Débit binaire (kbps) 250 Seuil de bruit thermique (dbm) -110,9897 Noise Figure(dB) 0 SNR (PER<1%) (db) 2 Sensibilité(dBm) -108,9897 Pertes récepteur(db) 0 Gain antenne(db) 0 Puissance minimale en entrée(dbm) -108,9897 Pertes de propagation max (dbm) 108,9897

5 1.1. Sans interférences WiFi: Considérant le seuil de bruit à -95dBm 0m Récepteur Zigbee Dmax? Distance au point d accès Zigbee Emetteur Puissance Électrique (dbm) 0 Gain émetteur (db) 0 Pertes émetteur (db) 0 En utilisant le modèle One Slope dans un environnement dense à 1 étage et le bilan de liaison de droite : Dmax = 10^((Lp-Lo)/(N*10)) Où : Lp correspond aux pertes maximale de propagation puisque l on cherche Dmax (Lp=93 db) Lo correspond aux pertes en espace libre données dans le modèle (Lo=33,3 db). N correspond au coefficient d affaiblissement empirique donné dans le modèle (N=4) On obtient : Dmax = 31 m PIRE (dbm) 0 Récepteur Seuil de bruit (dbm) -95 Noise Figure (db) 0 SNR (PER<1%) (db) 2 Sensibilité (dbm) -93 Pertes récepteur (db) 0 Gain antenne (db) 0 Puissance minimale en entrée (dbm) -93 Pertes de propagation max (dbm) 93

6 1.2 Avec interférences WiFi : AP WiFi -5m 0m Récepteur Zigbee Dmax? Distance à l Emetteur PIRE 0 Seuil de bruit thermique 10*log(N+Nw) Recepteur Noise Figure 0 En tenant compte de l émetteur WiFi, la portée du Zigbee est calculée de la manière suivante : Comme on peut le voir sur le bilan de liaison de droite, la perte de propagation maximale, dépend de l interférence WiFi (Nw), qui dépend elle-même de la distance séparant l AP WiFi au récepteur Zigbee. Premièrement, cherchons la puissance WiFi dans la bande du Zigbee. Comme BW_wifi = 22MHz et que BW_zigbee = 2MHz, il en découle que la puissance d émission WiFi dans la bande Zigbee est de 1/11 de la puissance d émission totale. SNR (PER<1%) 2 Sensibilité 10*log(N+Nw)+2 Pertes récepteur 0 Gain antenne 0 Puissance minimale en entrée 10*log(N+Nw)+2 Pertes de propagation max -(10*log(N+Nw)+2) D après One Slope, on a (avec Lo=33,3 ; N=4) : D où : Exprimons maintenant la puissance d interférence du WiFi à une distance (d+5) m (d représentant la distance entre l AP Zigbee et le récepteur Zigbee).

7 1.2 Avec interférences WiFi : AP WiFi -5m 0m Récepteur Zigbee Dmax? Ensuite, ajoutons la puissance d interférence au bruit thermique. Pour se faire, nous passons en milliwatt : Ntot = N + Nw(d) Avec : Distance à l D après le modèle One Slope, les pertes de propagation du signal de l émetteur Zigbee, prise à une distance d sont de : Pour finir, comme nous voulons la distance max, nous cherchons l égalité entre les pertes max de propagation que nous avons calculées grâce au bilan de liaison et les pertes de propagation données par le modèle One Slope. En traçant ces deux fonctions et en regardant où elles se croisent, nous obtenons cette égalité. Comme on peut le voir sur la figure suivante nous avons trouvé : Dmax = 5,3 m Nous avons déduit la formule de la perte de propagation maximale en fonction de la distance (cf. bilan de liaison précédent), où N et Nw sont exprimés en mw :

8 1.2 Avec interférences WiFi : AP WiFi -5m 0m Récepteur Zigbee Dmax? Distance à l En prenant N = -95 dbm, nous obtenons la même distance.

9 2. En considérant le schéma ci-dessous, calculez la séparation maximale Smax entre les points d accès Zigbee et WiFi pour assurer une portée de 20 m du réseau Zigbee. On conserve les mêmes hypothèses que précédemment. AP WiFi Récepteur Zigbee Smax 0m 20m

10 2.1. On choisit ici de fixer le seuil de bruit thermique à -110dBm Emetteur Puissance Electrique 9, On cherche Smax. La perte de propagation à une distance de 20 m de l émetteur Zigbee, donnée par One Slope, est de : Comme auparavant, on cherche à connaître les interférences du WiFi pour les ajouter au seuil de bruit thermique. Cette fois-ci, la distance entre l'émetteur Zigbee et le récepteur est fixe, aussi le seul paramètre qui fera varier les pertes WiFi au niveau du récepteur est la distance s entre les deux APs. L émetteur WiFi émet à 9.6 db et a alors comme interférences : On ajoute ces pertes, converties en mw au seuil de bruit thermique et en déduisons que les pertes de propagation max sont de : Gain émetteur 0 Pertes émetteur 0 PIRE 9, Récepteur BP (MHz) 2 Seuil de bruit thermique 10*log(N+Nw) Noise Figure 0 SNR (PER<1%) 2 Sensibilité 10*log(N+Nw)+2 Pertes récepteur 0 Gain antenne 0 Puissance minimale en entrée 10*log(N+Nw)+2 -(10*log(N+Nw)+2) Pertes de propagation max

11 2.1. On choisit ici de fixer le seuil de bruit thermique à -110dBm Les pertes du Zigbee étant connues, on va chercher de nouveau la valeur de la distance Smax qui permet d avoir une égalité entre les pertes de Zigbee et les pertes maximales de propagation. On trouve alors, comme on peut le voir sur la figure de droite: Smax = - 19 m Distance -19,1 Puissance -87,3820 Pertes totales 85,3820 Delta -0, , ,3377 0, ,9-87, ,2932 0,04787

12 2.2. On choisit ici de fixer le seuil de bruit thermique à -95dBm En fixant le seuil de bruit thermique à -95dBm et en utilisant la même méthode, on obtient, comme on peut le voir sur la figure suivante : Smax = -20,8 m Distance -20,9 Puissance -87,3618 Pertes totales 85,3618 Delta -0, ,8-87, ,3265 0, ,7-87, ,2912 0,0499

PTP Innovative Smart Systems Communications numériques sans fil pour les objets connectés - Exercices Octobre 2015

PTP Innovative Smart Systems Communications numériques sans fil pour les objets connectés - Exercices Octobre 2015 PTP Innovative Smart Systems Communications numériques sans fil pour les objets connectés - Exercices Octobre 015 Alexandre Boyer alexandre.boyer@insa-toulouse.fr - www.alexandre-boyer.fr On souhaite réaliser

Plus en détail

Wireless Networks Réseaux sans-fil. Radio Frequency (RF) : Fondamentaux

Wireless Networks Réseaux sans-fil. Radio Frequency (RF) : Fondamentaux Wireless Networks Réseaux sans-fil Radio Frequency (RF) : Fondamentaux stephane.frati@unice.fr Calcul du Gain Le Gain est exprimé en décibel. P = Puissance en mw NB : lorsque l on parle en db, une valeur

Plus en détail

Notion de puissance dans la transmission de signal

Notion de puissance dans la transmission de signal LP CHATEAU BLANC 45 CHALETTE/LOING BAC PRO 3ANS SEN NOM : THÈME : SIGNAUX ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS Notion de puissance dans la transmission de signal Le but de ce cours est de donner certaines notions

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Documents de Physique-Chimie M. MORIN

Documents de Physique-Chimie M. MORIN 1 Thème : Défis du XXI ème siècle. Partie : Transmettre et stocker de l information. Cours 33 : Procédés physiques de transmission et de stockage optique I. Transmission de l information. 1. Procédés physiques

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R F.1190 *

RECOMMANDATION UIT-R F.1190 * Rec. UIT-R F.1190 1 RECOMMANDATION UIT-R F.1190 * CRITÈRES DE PROTECTION APPLICABLES AUX FAISCEAUX HERTZIENS NUMÉRIQUES PROPRES À ASSURER LA COMPATIBILITÉ ÉLECTROMAGNÉTIQUE AVEC LES SYSTÈMES RADAR DU SERVICE

Plus en détail

TD n 2 - Généralités réseaux

TD n 2 - Généralités réseaux Exercice 1 - Notions de décibel TD n 2 - Généralités réseaux Dans un environnement urbain, la puissance sonore produite par les nombreuses sources de bruits est évaluée en décibels, en comparant la puissance

Plus en détail

Comment ça marche? La température de bruit. Par le radio-club F6KRK

Comment ça marche? La température de bruit. Par le radio-club F6KRK Comment ça marche? La température de bruit Par le radio-club F6KRK Nous avons vu dans le dernier "Comment ça marche" l'origine du bruit thermique et son effet dans les circuits électriques, effet caractérisé

Plus en détail

Les décibels R. BERRANGER, F5NB. Ce document est l original d un article paru dans la revue Radio-REF de décembre 2003.

Les décibels R. BERRANGER, F5NB. Ce document est l original d un article paru dans la revue Radio-REF de décembre 2003. Les décibels R. BERRANGER, F5NB. Ce document est l original d un article paru dans la revue Radio-REF de décembre 2003. Le décibel se retrouve à chaque coin de paragraphe dans les articles de radioélectricité

Plus en détail

Compte rendu d intervention

Compte rendu d intervention Référence dossier : ART 021 15 0001 Date : 11 mars 2015 Pages : 11 Compte rendu d intervention Perturbation du réseau UMTS 900 BOUYGUES TELECOM à Dijon Dossier ART021 15 0001 Page 1 sur 10 1 OBJET DE L

Plus en détail

Champs émis par les portables et les relais

Champs émis par les portables et les relais PORTABLE Raymond Caniac Champs émis par les portables et les relais Le but de cette brochure est de calculer les champs émis par les portables et les relais pour montrer qu il n est pas indispensable d

Plus en détail

L une des questions qui se pose à nous est de savoir comment voyagent les informations que nous envoyons dans le réseau. Dans ce cours nous allons

L une des questions qui se pose à nous est de savoir comment voyagent les informations que nous envoyons dans le réseau. Dans ce cours nous allons L une des questions qui se pose à nous est de savoir comment voyagent les informations que nous envoyons dans le réseau. Dans ce cours nous allons développer les différents supports physiques qui servent

Plus en détail

Partage en fréquence. Eric ALLAIX DGAC-DSNA-SDPS-FSR

Partage en fréquence. Eric ALLAIX DGAC-DSNA-SDPS-FSR Direction des Services de la Navigation Aérienne Partage en fréquence Eric AAIX DGAC-DSNA-SDPS-FSR Direction générale de l Aviation civile Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports

Plus en détail

CONDITIONS TECHNIQUES ET D EXPLOITATION GENERALES DES RESEAUX RADIOELECTRIQUES DU SERVICE FIXE POINT A POINT DANS LA BANDE MHz.

CONDITIONS TECHNIQUES ET D EXPLOITATION GENERALES DES RESEAUX RADIOELECTRIQUES DU SERVICE FIXE POINT A POINT DANS LA BANDE MHz. Annexe 1 à la décision n 031116 de l AUTORITE DE REGULATION DES TELECOMMUNICATIONS CONDITIONS TECHNIQUES ET D EXPLOITATION GENERALES DES RESEAUX RADIOELECTRIQUES DU SERVICE FIXE POINT A POINT DANS LA BANDE

Plus en détail

Cours n 2n Signaux et canal de propagation

Cours n 2n Signaux et canal de propagation Cours n 2n Signaux et canal de propagation Droits réservés 03/04/2006 Diapositive N 1 Plan Introduction Caractéristiques du signal Perturbations induites par le canal Quelques exemples de canaux Droits

Plus en détail

Be d1 to come to town

Be d1 to come to town Be d1 to come to town Be d1 to Burn it Down Aperçu Facilité d utilisation, son exceptionnel et transmission radio extrêmement robuste font de la nouvelle gamme de microphone sans fil numérique evolution

Plus en détail

Note d'application: P08A09 Dimensionnement et mise en œuvre d'un étage HF

Note d'application: P08A09 Dimensionnement et mise en œuvre d'un étage HF Note d'application: P08A09 Dimensionnement et mise en œuvre d'un étage HF Étudiant: Bayard victorien Tuteurs: M. Pasquier & M. Laffont Cette note d'application concerne le projet génie électrique: Générateur

Plus en détail

Transmission de l information. Le long des fils et fibres, et dans l espace.

Transmission de l information. Le long des fils et fibres, et dans l espace. Transmission de l information Le long des fils et fibres, et dans l espace. Dans le manuel 10 p 293, 11, 13 Essentiel p 290 Essentiel p 294 24 p 296 Plan Introduction Types de supports La paire de cuivre

Plus en détail

Définitions utiles aux calculs

Définitions utiles aux calculs Définitions utiles aux calculs En bleu, les formules linéaires. En vert, les formules logarithmiques. 1. Phénomènes d interférence De façon simplifiée, la chaîne de réception d une base ou d un mobile

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R F.698-2* BANDES DE FRÉQUENCES PRÉFÉRÉES POUR LES FAISCEAUX HERTZIENS TRANSHORIZON

RECOMMANDATION UIT-R F.698-2* BANDES DE FRÉQUENCES PRÉFÉRÉES POUR LES FAISCEAUX HERTZIENS TRANSHORIZON Rec. UIT-R F.698-2 1 RECOMMANDATION UIT-R F.698-2* BANDES DE FRÉQUENCES PRÉFÉRÉES POUR LES FAISCEAUX HERTZIENS TRANSHORIZON Rec. UIT-R F.698-2 (1990-1992-1994) Domaine de compétence La présente Recommandation

Plus en détail

Bureau d étude Dimensionnement d interface radio pour réseaux mobiles Cours de restructuration

Bureau d étude Dimensionnement d interface radio pour réseaux mobiles Cours de restructuration Bureau d étude Dimensionnement d interface radio pour réseaux mobiles Cours de restructuration 4 ème année IR Alexandre Boyer alexandre.boyer@insa-toulouse.fr http://www.alexandre-boyer.fr 135 avenue de

Plus en détail

Formation technique 26/01/05 Séance n 9. Les SYNOPTIQUES. Récepteur à conversion directe. Récepteur superhétérodyne. Emetteur

Formation technique 26/01/05 Séance n 9. Les SYNOPTIQUES. Récepteur à conversion directe. Récepteur superhétérodyne. Emetteur Formation technique 26/01/05 Séance n 9 F8KGL-F4BJH Les SYNOPTIQUES Récepteur à conversion directe Récepteur superhétérodyne Emetteur 1/Introduction 2/Récepteur Les synoptiques ne sont pas des schémas

Plus en détail

BANDES DE FREQUENCES, PLANIFICATION ET COORDINATION POUR LES SYSTEMES UTILISANT LA NORME DCS 1800

BANDES DE FREQUENCES, PLANIFICATION ET COORDINATION POUR LES SYSTEMES UTILISANT LA NORME DCS 1800 Page 1 Recommandation T/R 22-07 (Montreux 1993) BANDES DE FREQUENCES, PLANIFICATION ET COORDINATION POUR LES SYSTEMES UTILISANT LA NORME DCS 1800 Recommandation proposée par le Groupe de travail "Gestion

Plus en détail

Système de transmission UHF Freeport

Système de transmission UHF Freeport Système de transmission UHF Freeport On se propose dans cette manipulation de vérifier et de préciser quelques spécifications techniques d un système de transmission audio du musicien (chanteur, instrumentiste)

Plus en détail

Module T1: Signaux et systèmes

Module T1: Signaux et systèmes TELECOMMUNICATION Module T1: Signaux et systèmes Objectifs : L objectif de ce module est d introduire les systèmes de télécommunications et les signaux de type Voix-Données-Images. Compétences minimales

Plus en détail

Circuits actifs. Chapitre Bruit

Circuits actifs. Chapitre Bruit Chapitre 5 Circuits actifs Ce chapitre présente les techniques de base de design de circuits actifs, notamment les amplificateurs. Le chapitre commence avec une introduction au bruit, phénomène très important

Plus en détail

Commission de la Compatibilité Electromagnétique Rapport d étude sur la compatibilité à 5.9 GHz entre les systèmes RATP et les ITS.

Commission de la Compatibilité Electromagnétique Rapport d étude sur la compatibilité à 5.9 GHz entre les systèmes RATP et les ITS. Commission de la Compatibilité Electromagnétique Rapport d étude sur la compatibilité à 5.9 GHz entre les systèmes RATP et les ITS. Approuvé le 25 janvier 2010. 1. Introduction Des systèmes opérés par

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R M.1479

RECOMMANDATION UIT-R M.1479 Rec. UIT-R M.1479 1 RECOMMANDATION UIT-R M.1479 CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES ET CRITÈRES DE QUALITÉ DE FONCTIONNEMENT DES RÉCEPTEURS EXISTANTS OU EN PROJET DU SERVICE DE RADIONAVIGATION PAR SATELLITE (ESPACE-ESPACE)

Plus en détail

BE D1 TO COME TO TOWN

BE D1 TO COME TO TOWN BE D1 TO COME TO TOWN BE D1 TO BURN IT DOWN Aperçu Facilité d utilisation, son exceptionnel et transmission radio extrêmement robuste font de la nouvelle gamme de microphone sans fil numérique evolution

Plus en détail

Telecommunication modulation numérique

Telecommunication modulation numérique Telecommunication modulation numérique Travaux Pratiques (MatLab & Simulink) EOAA Salon de Provence Françoise BRIOLLE c Édition 2013 2 I ntroduction La transmission des signaux numériques Chaîne de transmission

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR

GUIDE DE L UTILISATEUR GUIDE DE L UTILISATEUR Introduction Nous vous remercions d avoir choisi le système UHF 200. Le micro UHF sans fil et le récepteur sont de grande qualité audio. Le synthétiseur PLL ( boucle à verrouillage

Plus en détail

INCERTITUDE MESURE DU CHAMP ELECTROMAGNETIQUE A PROXIMITE DES STATIONS DE BASES

INCERTITUDE MESURE DU CHAMP ELECTROMAGNETIQUE A PROXIMITE DES STATIONS DE BASES INCERTITUDE MESURE DU CHAMP ELECTROMAGNETIQUE A PROXIMITE DES STATIONS DE BASES 1 Métrologie des champs L INERIS étudie la métrologie des champs électromagnétiques pour : caractériser des sites industriels

Plus en détail

Electronique pour la transmission de l'information

Electronique pour la transmission de l'information Electronique pour la transmission de l'information Examen du 7 janvier 2009 Durée : 3 heures. Documents et calculatrices (ou tout autre appareil électronique) autres que celles fournies ne sont pas autorisés.

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE D ASSIGNATION DE FREQUENCES RADIOELECTRIQUES

FORMULAIRE DE DEMANDE D ASSIGNATION DE FREQUENCES RADIOELECTRIQUES FORMULAIRE DE DEMANDE D ASSIGNATION DE FREQUENCES RADIOELECTRIQUES Le formulaire ci-dessous est destiné aux personnes morales ou physiques (ci-après «le Demandeur») demandant l assignation de fréquences

Plus en détail

Hydraulique industrielle Correction TD 4

Hydraulique industrielle Correction TD 4 Correction TD 4 Hydraulique industrielle Correction TD 4 1 Maîtrise de la pression 1.1 1.1.1 Limiteur de pression Fonction principale Comme son nom l indique, ce composant doit permettre de limiter la

Plus en détail

2. L émission d une onde électromagnétique par un portable. On peut représenter symboliquement la chaîne d émission par le schéma de la figure 1 : A

2. L émission d une onde électromagnétique par un portable. On peut représenter symboliquement la chaîne d émission par le schéma de la figure 1 : A Exercice N 1 1. Les ondes électromagnétiques pour communiquer. Le téléphone portable fonctionne comme une radio. Lors d une communication, la voix est convertie en un signal électrique par un microphone.

Plus en détail

Notion de propagation d une onde radio

Notion de propagation d une onde radio 1 Notion de propagation d une onde radio Décembre 2016 2 I. Table des matières I. Le phénomène d atténuation d une onde en champs libre... 7 II. La zone de Fresnel... 8 III. La rotondité de la Terre...

Plus en détail

IPBC OU La numérisation des bandes MF/HF RADIO MARITIMES

IPBC OU La numérisation des bandes MF/HF RADIO MARITIMES IPBC OU La numérisation des bandes MF/HF RADIO MARITIMES IPBC ou la numérisation des bandes MF/HF Radio maritimes Les communications entre navires en mer ou entre les navires et la terre sont une composante

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R S.1418

RECOMMANDATION UIT-R S.1418 Rec. UIT-R S.1418 1 RECOMMANDATION UIT-R S.1418 MÉTHODE DE CALCUL DES RAPPORTS PORTEUSE/BROUILLAGE À SOURCE UNIQUE POUR LES LIAISONS DU SERVICE INTERSATELLITES UTILISANT L'ORBITE GÉOSTATIONNAIRE (Question

Plus en détail

Manuel Utilisateur LC20B

Manuel Utilisateur LC20B Manuel Utilisateur LC0B - - INTRODUCTION Le LC0 est un module radio faible coût avec des fonctions multiples sélectionnable par gouttes de soudures et switchs. il peut fonctionner en mode transparent à

Plus en détail

Antenne. Télévision / TNT

Antenne. Télévision / TNT Antenne Télévision / TNT Introduction Cette présentation reprend les notions de base : Onde progressive, onde stationnaire, antenne Onde électromagnétique, polarisation Propagation de l onde Antenne Yagi,

Plus en détail

Bureau d étude Dimensionnement d interface radio pour réseaux mobiles

Bureau d étude Dimensionnement d interface radio pour réseaux mobiles Bureau d étude Dimensionnement d interface radio pour réseaux mobiles Enoncé du problème Alexandre Boyer Alexandre.boyer@insa-toulouse.fr www.alexandre-boyer.fr INSA de Toulouse Avril 2016 I. Enoncé du

Plus en détail

Etude d un réseau de capteurs Cliquez pour modifier les styles du. environnementaux en bande ISM texte du masque Deuxième niveau

Etude d un réseau de capteurs Cliquez pour modifier les styles du. environnementaux en bande ISM texte du masque Deuxième niveau 1 Etude d un réseau de capteurs Cliquez pour modifier les styles du environnementaux en bande ISM texte du masque Deuxième Anthony MILLOT Troisième QuatrièmeATCOM Télémétrie Cinquième 1 Plan 2 Cliquez

Plus en détail

BORNE PLC POUR LA CAMPAGNE DE MESURES DE L OFCOM

BORNE PLC POUR LA CAMPAGNE DE MESURES DE L OFCOM BORNE PLC POUR LA CAMPAGNE DE MESURES DE L OFCOM Mars 2004 Markus Schneider Raphaël Favre Patrick Favre 1 1 TABLE DES MATIÈRES 1 Table des matières...2 2 Introduction...3 3 impératives de la borne PLC...4

Plus en détail

Communications numériques TD 6 : Modulations numériques

Communications numériques TD 6 : Modulations numériques Communications numériques TD 6 : Modulations numériques Université Paris, Institut Galilée, Ecole d ingénieurs Sup Galilée Parcours Informatique et Réseaux Alternance - ème année 06-07 Puissance émise

Plus en détail

1 Affaiblissement global (d'une liaison radioélectrique)*** (symboles: A l ou L l )

1 Affaiblissement global (d'une liaison radioélectrique)*** (symboles: A l ou L l ) Rec. UIT-R P.341-4 1 RECOMMANDATION UIT-R P.341-4 * NOTION D AFFAIBLISSEMENT DE TRANSMISSION POUR LES LIAISONS RADIOÉLECTRIQUES ** Rec. UIT-R P.341-4 (1959-1982-1986-1994-1995) L'Assemblée des radiocommunications

Plus en détail

Séquence n 4 Communiquer avec les ondes

Séquence n 4 Communiquer avec les ondes Séquence n 4 Communiquer avec les ondes Fiches de synthèse liées à cette séquence : PARTIE D : aspects énergétiques ondes périodiques PARTIE E : propagation libre et propagation guidée ACTIVITÉ 1 : comparaison

Plus en détail

Rec. UIT-R M RECOMMANDATION UIT-R M.1461 *

Rec. UIT-R M RECOMMANDATION UIT-R M.1461 * Rec. UIT-R M.1461 1 RECOMMANDATION UIT-R M.1461 * PROCÉDURES D'ÉVALUATION DES RISQUES DE BROUILLAGE ENTRE DES RADARS FONCTIONNANT DANS LE SERVICE DE RADIOREPÉRAGE ET LES SYSTÈMES D'AUTRES SERVICES (Question

Plus en détail

Les amplificateurs hyperfréquences linéaires

Les amplificateurs hyperfréquences linéaires L'amplificateur hyper-fréquences est un quadripôle qui permet d avoir un gain entre la grandeur injecté à son entrée et celle qui est récupérée à sa sortie. 1. Structure générale d un amplificateur micro-onde

Plus en détail

Calcul de l'affaiblissement en espace libre

Calcul de l'affaiblissement en espace libre Recommandation UIT-R P.525-3 (11/2016) Calcul de l'affaiblissement en espace libre Série P Propagation des ondes radioélectriques ii Rec. UIT-R P.525-3 Avant-propos Le rôle du Secteur des radiocommunications

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT Aménagement, nature MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT Direction de l habitat, de l urbanisme et des paysages Arrêté du 3 septembre 2013 illustrant par des schémas et des exemples les

Plus en détail

PARTIE III : AGIR. Chapitre 21

PARTIE III : AGIR. Chapitre 21 PARTIE III : AGIR Exploiter des informations pour comparer les différents types de transmission. Caractériser une transmission numérique par son débit binaire. Évaluer l affaiblissement d un signal à l

Plus en détail

Chapitre 4. Transmissions numériques sur fréquence porteuse

Chapitre 4. Transmissions numériques sur fréquence porteuse Chapitre 4. Transmissions numériques sur fréquence porteuse 4.1. Modulations numériques Les systèmes de transmission véhiculent de l'information entre une source et un destinataire. De nombreux supports

Plus en détail

Pour une certaine région, les prévisions d'un météorologiste M se distribuent suivant les fréquences relatives données par le tableau :

Pour une certaine région, les prévisions d'un météorologiste M se distribuent suivant les fréquences relatives données par le tableau : 1 EXERCICES EXERCICE 1 Pour une certaine région, les prévisions d'un météorologiste M se distribuent suivant les fréquences relatives données par le tableau : Les colonnes correspondent au temps effectif

Plus en détail

TP LO 52 Séance n 1 : Antennes filaires

TP LO 52 Séance n 1 : Antennes filaires UTBM LO 5 TP WiFi séance n 3 séances de TP : - Antennes filaires - Antennes «Ricoré» - Débit réel TP LO 5 Séance n : Antennes filaires Déroulement de la ière séance de TP : Certains groupes commencent

Plus en détail

DUAL CHANNEL MULTI-FREQUENCY UHF SYSTEM

DUAL CHANNEL MULTI-FREQUENCY UHF SYSTEM DUAL CHANNEL MULTI-FREQUENCY UHF SYSTEM GUIDE DE L UTILISATEUR 8307 / 8308 - Version 1.0 Décembre 2005 Introduction Nous vous remercions d avoir choisi le système UHF 220. Ce système est équipé d'un boîtier

Plus en détail

Les sons. 3) Les fréquences de trois sons sont indiquées. Quel est le son le plus grave? f = 440 Hz. f = Hz. f = Hz.

Les sons. 3) Les fréquences de trois sons sont indiquées. Quel est le son le plus grave? f = 440 Hz. f = Hz. f = Hz. Les sons Exercice N 1 : Cocher la réponse correcte. 1) La fréquence d un son de période 0,002 s est : 2 000 1 000 500 2) Le signal sonore qui a pour fréquence 10 000 Hz est un son : aigu. médium. grave.

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R M.1232

RECOMMANDATION UIT-R M.1232 Rec. UIT-R M.1232 1 RECOMMANDATION UIT-R M.1232 CRITÈRES DE PARTAGE APPLICABLES AUX LIAISONS ESPACE-TERRE EXPLOITÉES DANS LE SERVICE MOBILE PAR SATELLITE AVEC DES SATELLITES NON GÉOSTATIONNAIRES DANS LA

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R P * Courbes de propagation de l'onde de sol entre 10 khz et 30 MHz

RECOMMANDATION UIT-R P * Courbes de propagation de l'onde de sol entre 10 khz et 30 MHz Rec. UIT-R P.368-8 1 RECOMMANDATION UIT-R P.368-8 * Courbes de propagation de l'onde de sol entre 10 khz et 30 MHz (1951-1959-1963-1970-1974-1978-1982-1986-1990-1992-2005) L'Assemblée des radiocommunications

Plus en détail

où on utilise la trame PHY la plus longue possible et

où on utilise la trame PHY la plus longue possible et TD réseaux sans fils Problème 1 En considérant uniquement les surcoûts liés à la couche PHY et à la couche MAC (y compris le RTS/CTS), on demande d évaluer le débit effectif de 802.11 b dans les différents

Plus en détail

Transistor Bipolaire

Transistor Bipolaire LC 3 : TD transistor bipolaire (V 3.0) 1/5 Transistor Bipolaire 1 éseau de caractéristiques Sur le réseau de caractéristiques statiques du transistor 2N2222 (montage émetteur commun) : 1. Déterminer le

Plus en détail

Les ondes électromagnétiques

Les ondes électromagnétiques Qu'est-ce qu'une onde électromagnétique? Une onde électromagnétique comporte à la fois un champ électrique et un champ magnétique oscillant à la même fréquence. Ces deux champs, perpendiculaires l un par

Plus en détail

6. Calcul du bilan de transmission en espace libre Par François, HB9BLF

6. Calcul du bilan de transmission en espace libre Par François, HB9BLF 2016_Calcul_transmission_espace_libre_HB9BLF 6. Calcul du bilan de transmission en espace libre Par François, HB9BLF Une équation simple permet de calculer la puissance reçue en fonction de la puissance

Plus en détail

Non- acquis. Compétences visées:

Non- acquis. Compétences visées: Activités Acquis En cours d acquisition (aide du professeur) Travail en autonomie A 1.1 Préparer, intégrer et assembler le matériel A 1.2 Paramétrage logiciel A 1.3 Tester et valider A 4.2 Rechercher une

Plus en détail

Réseaux et Services sur Réseaux DUT SRC 1 ère année

Réseaux et Services sur Réseaux DUT SRC 1 ère année IUT Béziers Victor Lomné Réseaux et Services sur Réseaux DUT SRC 1 ère année 3. Réseaux : couche physique 3.1. Modes de communication et de liaison 3.2. Principes de transmission 3.3. Supports de transmission

Plus en détail

L acoustique. Présentation

L acoustique. Présentation L acoustique Présentation Le son est une onde acoustique. Cette onde est sphérique : l énergie qu elle transporte se répartie sur des sphères centrées sur la source du son. Cette onde est aussi longitudinale

Plus en détail

AMPLIFICATEUR LARGE BANDE avec CF739

AMPLIFICATEUR LARGE BANDE avec CF739 AMPLIFICATEUR LARGE BANDE avec CF739 Sujet :. Conception d un amplificateur à constantes distribuées utilisant des micro rubans et le transistor tétrode CF739. But : concevoir un amplificateur à faible

Plus en détail

Conservatoire National des Arts et Métiers. Chaire de Réseaux. Date de l examen : Lundi 28 juin Titre de l enseignement : INFORMATIQUE CYCLE A

Conservatoire National des Arts et Métiers. Chaire de Réseaux. Date de l examen : Lundi 28 juin Titre de l enseignement : INFORMATIQUE CYCLE A Conservatoire National des Arts et Métiers 292, rue Saint Martin 75141 PARIS Cedex 03 Chaire de Réseaux Date de l examen : Lundi 28 juin 2004 Titre de l enseignement : INFORMATIQUE CYCLE A Sous-Titre :

Plus en détail

SEN Norme C page1 /6. Norme C90-125

SEN Norme C page1 /6. Norme C90-125 SEN Norme C90-125 - page1 /6 Norme C90-125 Le CSA a défini une norme pour la diffusion de chaîne de la TNT. Cette norme se nomme C90-125, elle est basée sur la recommandation de l organisme DVB-T. I) Unités

Plus en détail

Dimensionnement d interface radio - Rapport

Dimensionnement d interface radio - Rapport 1 Dimensionnement d interface radio - Rapport A. Ahmed Lala, G. Bernadac, B. Foucher, J. Huang Ce document présente le travail effectué dans le cadre du bureau d étude «Dimensionnement d interface radio

Plus en détail

NOTIONS ET DEFINITIONS ACOUSTIQUES

NOTIONS ET DEFINITIONS ACOUSTIQUES NOTIONS ET DEFINITIONS ACOUSTIQUES Aire équivalente d absorption A : L aire équivalente d absorption A, exprimée en m², caractérise le pouvoir absorbant d un local. Plus elle est grande, plus le local

Plus en détail

CEM des objets connectés

CEM des objets connectés CEM des objets connectés ENOVA - 11 février 2016 François POITEVIN Expert CEM Sommaire Introduction. Quelles exigences normatives? Les conséquences sur les produits radio. Coexistence radio-cem. 2 De plus

Plus en détail

Notions d Antennes et Propagation. Jean Jacques Laurin, PhD, Ing. Département de génie électrique École Polytechnique de Montréal

Notions d Antennes et Propagation. Jean Jacques Laurin, PhD, Ing. Département de génie électrique École Polytechnique de Montréal Notions d Antennes et Propagation Jean Jacques Laurin, PhD, Ing. Département de génie électrique École Polytechnique de Montréal 1 Plan de la présentation 1. Ondes électromagnétiques 2. Fréquences pour

Plus en détail

Proposition : Tout sev F est stable par combinaison linéaire, c est-à-dire :

Proposition : Tout sev F est stable par combinaison linéaire, c est-à-dire : 61 Proposition : Tout sev F est stable par combinaison linéaire, c est-à-dire : n, ( x 1,..., x n ) F n, (λ 1,..., λ n ) n, n λ i x i F i=1 Par récurrence sur le nombre de termes dans la combinaison linéaire.

Plus en détail

Préparation de TP télécom

Préparation de TP télécom Préparation de TP télécom partie I : Emetteur AM par faisceau infra-rouge Préparation a faire avant la première séance Durée : 4 séances de TP dont deux sur l'émetteur AM, deux sur le récepteur AM Plan

Plus en détail

5. Microéconomie et mathématiques

5. Microéconomie et mathématiques 5. Microéconomie et mathématiques Le «monde» de la concurrence parfaite qui sera le nôtre en première année, est facilement modélisable par des relations mathématiques. En effet, l absence de contraintes

Plus en détail

GELE5222 Chapitre 8 : Paramètres d antenne

GELE5222 Chapitre 8 : Paramètres d antenne GELE5222 Chapitre 8 : Paramètres d antenne Gabriel Cormier, Ph.D., ing. Université de Moncton Hiver 2012 Gabriel Cormier (UdeM) GELE5222 Chapitre 8 Hiver 2012 1 / 49 Introduction Gabriel Cormier (UdeM)

Plus en détail

Les différentes parties doivent être rédigées sur des feuilles distinctes ou, à défaut, bien les séparer.

Les différentes parties doivent être rédigées sur des feuilles distinctes ou, à défaut, bien les séparer. CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS Ecole SITI/Département MAQUIM/ANAPHY Année 2012/2013 Examen PHR103 Prévention des risques physiques Première session Mardi 25 juin 2013 Durée : 2 heures Supports

Plus en détail

Les chaînes et procédés physiques de transmission d informations

Les chaînes et procédés physiques de transmission d informations Les chaînes et procédés physiques de transmission d informations 1. Vocabulaire et technologies pouvant intervenir dans les études documentaires. Le débit de données Il s agit du nombre de bits (c'est-à-dire

Plus en détail

La propagation des ondes radio

La propagation des ondes radio La propagation des ondes radio 1 Sommaire 1. Notions de puissance et de champ 2. Les 4 modes de propagation 3. Propagation en vue directe 4. Propagation par onde de sol 5. Propagation troposphérique 6.

Plus en détail

EMETTEUR ET RECEPTEUR RADIO LONGUE PORTEE TX40967 = TX-PR7 = 4096/4 = 4 canaux RX40967 = RXPR7 = 4096R

EMETTEUR ET RECEPTEUR RADIO LONGUE PORTEE TX40967 = TX-PR7 = 4096/4 = 4 canaux RX40967 = RXPR7 = 4096R EMETTEUR ET RECEPTEUR RADIO LONGUE PORTEE TX40967 = TX-PR7 = 4096/4 = 4 canaux RX40967 = RXPR7 = 4096R Télécommande 4 canaux TX40967 Emetteur radio programmable. 4096 codes. Alimentation par pile 9V (P9V

Plus en détail

G.P. DNS09 Décembre 2012

G.P. DNS09 Décembre 2012 DNS Sujet Filtre Modulation Démodulation...1 I.Étude d un filtre...1 A.Analyse qualitative...2 B.Analyse quantitative...2 C.Diagramme de Bode...2 II.Modulation d'amplitude...2 A.De la nécessité de moduler...2

Plus en détail

EXERCICES SUR LE COURS DE TRANSMISSIONS NUMERIQUES

EXERCICES SUR LE COURS DE TRANSMISSIONS NUMERIQUES EXERCICES SUR LE COURS DE TRANSMISSIONS NUMERIQUES Première année télécommunications et réseaux 204 205 I. EXERCICE : SIGNAL BIPHASE On veut générer un signal de type biphase dans lequel les bits à seront

Plus en détail

Chapitre 4. Isolation acoustique des locaux

Chapitre 4. Isolation acoustique des locaux Chapitre 4 Isolation acoustique des locaux Isolement brut entre deux locaux ISOLEMENT NORMALISE Propagation solidienne S Niveau L Niveau L Soient deux locaux, séparés physiquement par un obstacle (cloison,

Plus en détail

NUMÉRİSATİON, TRANSMİSSİON ET STOCKAGE DE L İNFORMATİON

NUMÉRİSATİON, TRANSMİSSİON ET STOCKAGE DE L İNFORMATİON TaleS / P14 NUMÉRİSATİON, TRANSMİSSİON ET STOCKAGE DE L İNFORMATİON Activité 14.1 Une chaîne de transmission d informations est un ensemble d éléments permettant de transférer de l information (son, image,

Plus en détail

Message analogique vs. numérique

Message analogique vs. numérique Message analogique vs. numérique! message = données que l usager souhaite transmettre! message analogique espace de temps continu, espace de valeurs continu ex : voix, vidéo, données collectées par des

Plus en détail

MOB TME sujet 1 La transmission du signal

MOB TME sujet 1 La transmission du signal Master Informatique 1 MOB Internet Mobile et Ambiant MOB TME sujet 1 La transmission du signal PROPAGATION DU SIGNAL ET ONDES La transmission de données sur un support physique se fait par propagation

Plus en détail

Notice d utilisation PACK VIDÉO EMBARQUÉE (Réf. PACK-VID1)

Notice d utilisation PACK VIDÉO EMBARQUÉE (Réf. PACK-VID1) Ce pack vidéo contient une mini caméra couleur, un mini émetteur vidéo, un récepteur vidéo avec son bloc d alimentation secteur et des cordons d interconnexion. Il permet d assurer la transmission sans

Plus en détail

Communication avec les mobiles. Notions de bases pour la propagation.

Communication avec les mobiles. Notions de bases pour la propagation. Communication avec les mobiles. Notions de bases pour la propagation. 1. Caractéristiques de transmission. 2. Les trajets multiples. 3. Le fading de Raleigh. 4. La dispersion de phase. 5. Effet Doppler.

Plus en détail

DOCUMENTATION. Ref DT0071 Revision. A-0 16/01/2006

DOCUMENTATION. Ref DT0071 Revision. A-0 16/01/2006 DOCUMENTATION Ref DT0071 Revision. A-0 16/01/2006 PRESENTATION DU La norme IEEE 802.11 (ISO/IEC 8802-11) est un standard international décrivant les caractéristiques d'un réseau local sans fil (WLAN).

Plus en détail

Table des matières. I Classification des dipôles passifs. Les lois fondamentales du courant continu. I.1 Définition d'un dipôle passif

Table des matières. I Classification des dipôles passifs. Les lois fondamentales du courant continu. I.1 Définition d'un dipôle passif Les lois fondamentales du courant continu. Table des matières Classification des dipôles passifs...2.1 Définition d'un dipôle passif...2.2 Dipôle passif linéaire...2.3 Dipôle passif non-linéaire...2.4

Plus en détail

Cours sur les amplificateurs opérationnels

Cours sur les amplificateurs opérationnels Objectifs : Cours sur les amplificateurs opérationnels Savoir tracer la caractéristique entrée sortie d un AOP en boucle ouverte Savoir déterminer le gain en tension d un montage amplificateur Savoir tracer

Plus en détail

Variables : a et b sont des réels Initialisation : a prend la valeur 0. b prend la valeur 1 a

Variables : a et b sont des réels Initialisation : a prend la valeur 0. b prend la valeur 1 a EXERCICE 4 Candidats ayant suivi l enseignement de spécialité 5 points Pour chacune des affirmations suivantes, dire si elle est vraie ou fausse en justifiant la réponse. Un point est attribué par réponse

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R SM.1268*

RECOMMANDATION UIT-R SM.1268* Rec. UIT-R SM.1268 1 RECOMMANDATION UIT-R SM.1268* MÉTHODE À UTILISER PAR LES STATIONS DE CONTRÔLE DES ÉMISSIONS POUR MESURER L'EXCURSION MAXIMALE DE FRÉQUENCE DES ÉMISSIONS DE RADIODIFFUSION (Question

Plus en détail

ANNEXE 7 FRÉQUENCES UTILISABLES POUR CERTAINS MATERIELS DE FAIBLE PUISSANCE ET DE FAIBLE PORTEE

ANNEXE 7 FRÉQUENCES UTILISABLES POUR CERTAINS MATERIELS DE FAIBLE PUISSANCE ET DE FAIBLE PORTEE ANNEXE 7 FRÉQUENCES UTILISABLES POUR CERTAINS MATERIELS DE FAIBLE PUISSANCE ET DE FAIBLE PORTEE La présente annexe indique les bandes de fréquences disponibles en France pour les appareils de faible puissance

Plus en détail

EXAMEN FINAL 1 DU MODULE RA12 2 Juin Durée 1h30 - Aucun document autorisé. Calculettes interdites.

EXAMEN FINAL 1 DU MODULE RA12 2 Juin Durée 1h30 - Aucun document autorisé. Calculettes interdites. Télécom INT - Tronc Commun - EI1 EXAMEN FINAL 1 DU MODULE RA12 2 Juin 2006 - Durée 1h30 - Aucun document autorisé. Calculettes interdites. Remarque 1 : Les exercices sont indépendants. Remarque 2 : Quel

Plus en détail

SDU 0DUWLDO )$0(5< 7+$/(6 &20081,&$7,216 (7 6(&85,7( 5) +<3(5 $YULO

SDU 0DUWLDO )$0(5< 7+$/(6 &20081,&$7,216 (7 6(&85,7( 5) +<3(5 $YULO Compatibilité Radio 2 / Introduction Paramètres dimensionnant de la compatibilité radio Les fréquences Les antennes Les émetteurs Les récepteurs Le cosite La modulation, les traitements Destruction, saturation,

Plus en détail

Circuit de données - Plan

Circuit de données - Plan Circuit de données - Plan 1. Support de transmission 2. Codage du signal 3. Circuit de données 4. Numérisation 5. Quelques relations utiles Prométhée Spathis -1- Circuit de données - Plan 1. Support de

Plus en détail

TD n 1 - Généralités réseaux

TD n 1 - Généralités réseaux TD n 1 - Généralités réseaux Exercice 1 - Communication Série. Un clavier et un microcontrôleur sont reliés par une liaison série. La liaison est configurée de façon suivante : 1 bit de start 8 bits de

Plus en détail