Bulletin d'analyse des échantillons: BD BD04414

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bulletin d'analyse des échantillons: BD BD04414"

Transcription

1 Bulletin des échantillons: BD BD04414 Référence du Laboratoire: EP Adresse destinataire Requérant: M Jean BONERT Reçu le: 27/07/2016 Début de l'analyse: 27/07/2016 Objet de l'analyse: contrôle Adm Comm Consdorf c/o M Jean BONERT BP 8 L-6201 Consdorf Tél: fax: Ce rapport comporte 8 Annule et remplace le rapport AGE du pages et ne peut être reproduit partiellement sans accord explicite du Laboratoire Les résultats ne se rapportent qu'aux objets soumis à l'analyse Lexique: méthode sous accréditation valeur-guide S paramètre mesuré en sous-traitance nd paramètre non déterminé vc voir commentaire BD04409 Bureaux: 1, av du Rock'n'Roll L-4361 Esch-sur-Alzette Téléphone: (+352) Téléfax: (+352) TVA: LU Page 1 sur 8

2 REC /07/2016 à 09:20 BD04409 REC Wolper-entrée Millewues avant traitement Réf Laboratoire: EP Physico-Chimie Aspect de l'échantillon Turbidité ISO ISO 6222 <1 ISO ISO NPP/100ml <1 ISO <1 NPP/100ml <1 propre <050 ISO 7027 FNU 5 ph (à 234 C) ISO Conductibilité électrique 20 C Dureté carbonatée Dureté totale Ammonium-NH4 Nitrites-NO2 Chlorures-Cl Nitrates-NO3 Sulfates-SO4 Calcium-Ca Magnésium-Mg Potassium-K Sodium-Na ISO µs/cm < ISO calc (ISO14911) 293 ISO <005 mg/l <050 0 ISO 6777 <001 mg/l <050 0 ISO mg/l <250 5 ISO mg/l <50 5 ISO mg/l < <2 ISO mg/l <200 Résultats validés le 10/08/2016 par JH Bureaux: 1, av du Rock'n'Roll L-4361 Esch-sur-Alzette Téléphone: (+352) Téléfax: (+352) TVA: LU Page 2 sur 8

3 REC /07/2016 à 09:25 BD04410 REC Wolper-entrée forage avant traitement Réf Laboratoire: EP ISO ISO ISO <1 ISO <1 NPP/100ml <1 ISO <1 NPP/100ml <1 Résultats validés le 01/08/2016 par JH Bureaux: 1, av du Rock'n'Roll L-4361 Esch-sur-Alzette Téléphone: (+352) Téléfax: (+352) TVA: LU Page 3 sur 8

4 REC /07/2016 à 09:30 BD04411 REC Wolper-entrée conduite Bech avant traitement Réf Laboratoire: EP Physico-Chimie Aspect de l'échantillon Turbidité ISO ISO ISO ISO NPP/100ml <1 ISO NPP/100ml <1 propre <050 ISO 7027 FNU 5 ph (à 232 C) ISO Conductibilité électrique 20 C Dureté carbonatée Dureté totale Ammonium-NH4 Nitrites-NO2 Chlorures-Cl Nitrates-NO3 Sulfates-SO4 Calcium-Ca Magnésium-Mg Potassium-K Sodium-Na ISO µs/cm < ISO calc (ISO14911) 379 ISO <005 mg/l <050 0 ISO 6777 <001 mg/l <050 0 ISO mg/l <250 5 ISO mg/l <50 5 ISO mg/l < <2 ISO mg/l <200 Résultats validés le 10/08/2016 par JH Bureaux: 1, av du Rock'n'Roll L-4361 Esch-sur-Alzette Téléphone: (+352) Téléfax: (+352) TVA: LU Page 4 sur 8

5 REC /07/2016 à 09:35 BD04412 REC Wolper-cuve gauche Réf Laboratoire: EP ISO 6222 <1 ISO 6222 <1 ISO <1 ISO <1 NPP/100ml <1 ISO <1 NPP/100ml <1 Résultats validés le 01/08/2016 par JH Bureaux: 1, av du Rock'n'Roll L-4361 Esch-sur-Alzette Téléphone: (+352) Téléfax: (+352) TVA: LU Page 5 sur 8

6 RESEAU /07/2016 à 09:00 BD04413 Colbette Marcherwald maison No 5 Réf Laboratoire: EP Physico-Chimie Aspect de l'échantillon Turbidité ISO 6222 >300 ISO ISO <1 ISO <1 NPP/100ml <1 ISO <1 NPP/100ml <1 propre <050 ISO 7027 FNU 5 ph (à 237 C) ISO Conductibilité électrique 20 C Dureté carbonatée Dureté totale Ammonium-NH4 Nitrites-NO2 Chlorures-Cl Nitrates-NO3 Sulfates-SO4 Calcium-Ca Magnésium-Mg Potassium-K Sodium-Na ISO µs/cm < ISO calc (ISO14911) 58 ISO <005 mg/l <050 0 ISO 6777 <001 mg/l <050 0 ISO mg/l <250 5 ISO mg/l <50 5 ISO mg/l < <2 <2 ISO mg/l <200 Résultats validés le 10/08/2016 par JH Bureaux: 1, av du Rock'n'Roll L-4361 Esch-sur-Alzette Téléphone: (+352) Téléfax: (+352) TVA: LU Page 6 sur 8

7 RESEAU /07/2016 à 09:40 BD04414 Consdorf - précoce Réf Laboratoire: EP ISO ISO ISO <1 ISO <1 NPP/100ml <1 ISO <1 NPP/100ml <1 Résultats validés le 01/08/2016 par JH Bureaux: 1, av du Rock'n'Roll L-4361 Esch-sur-Alzette Téléphone: (+352) Téléfax: (+352) TVA: LU Page 7 sur 8

8 Réf Laboratoire: EP Appréciation: Les échantillons BD04409 et 4411 sont non-conformes aux normes bactériologiques en vigueur pour une L échantillon BD04413 dépasse les valeurs-guides en vigueur pour les germes totaux à 22 C et 36 C pour une eau potable Les échantillons BD04410, 4412 et 4414 sont conformes aux normes bactériologiques en vigueur pour une eau potable Remarque concernant les échantillons BD04409, 4411 et 4413: Suite à des problèmes techniques, les teneurs en sulfates indiquées dans le premier rapport d analyse sont trop élevées Veuillez prendre en considération uniquement les valeurs du présent rapport Les résultats ne tiennent pas compte des incertitudes de mesure Des renseignements supplémentaires sur les méthodes et les incertitudes sont disponibles sur simple demande Informations spécifiques concernant les eaux potables: L appréciation concernant une se rapporte au règlement grand-ducal du 7 octobre 2002 relatif à la qualité des eaux destinées à la consommation humaine Les résultats bactériologiques sont à interpréter selon la norme ISO 8199: <1 : organismes non-détectés dans le volume étudié 1-3 : organismes présents dans le volume étudié 4-9 : nombre estimatif d organismes présents dans le volume étudié Informations spécifiques concernant les eaux de surface: Les normes de qualité environnementale se basent sur le règlement grand-ducal du 30 décembre 2010 relatif à l'évaluation de l'état des masses d'eau de surface Les normes suivantes sont appliquées aux échantillonnages sous accréditation: ISO : analyses microbiologiques ISO : techniques d'échantillonnage ISO : conservation et manipulation des échantillons ISO : rivières et cours d'eau ISO : eaux usées Digitally signed by Jerry Hoffmann Date: :10:56 +02'00' Bureaux: 1, av du Rock'n'Roll L-4361 Esch-sur-Alzette Téléphone: (+352) Téléfax: (+352) TVA: LU Page 8 sur 8

Bulletin d'analyse des échantillons: BE BE03369

Bulletin d'analyse des échantillons: BE BE03369 Bulletin des échantillons: BE03365 - BE03369 Référence du Laboratoire: 2017-06-29-005-EP Adresse destinataire Requérant: M Roger FETLER Reçu le: 29/06/2017 Début de l'analyse: 29/06/2017 Objet de l'analyse:

Plus en détail

Bulletin d'analyse des échantillons: BE BE01095

Bulletin d'analyse des échantillons: BE BE01095 Bulletin des échantillons: BE01091 - BE01095 Référence du Laboratoire: 2017-02-27-006-EP Adresse destinataire Requérant: M Mike Scholtes Reçu le: 27/02/2017 Début de l'analyse: 27/02/2017 Objet de l'analyse:

Plus en détail

Bulletin d'analyse des échantillons: BE BE04739

Bulletin d'analyse des échantillons: BE BE04739 Bulletin des échantillons: BE04735 - BE04739 Référence du Laboratoire: 2017-09-11-007-EP Adresse destinataire Requérant: M. Claude GOEDERT Reçu le: 11/09/2017 Début de l'analyse: 11/09/2017 Objet de l'analyse:

Plus en détail

Bulletin d'analyse des échantillons: BD BD05461

Bulletin d'analyse des échantillons: BD BD05461 Bulletin des échantillons: BD05459 - BD05461 Référence du Laboratoire: 2016-09-28-005-EP Adresse destinataire Requérant: M Jerry Simon Reçu le: 28/09/2016 Début de l'analyse: 28/09/2016 Objet de l'analyse:

Plus en détail

Bulletin d'analyse des échantillons: BE BE01349

Bulletin d'analyse des échantillons: BE BE01349 Bulletin des échantillons: BE01344 - BE01349 Référence du Laboratoire: 2017-03-09-008-EP Adresse destinataire Requérant: M Fränk Schmit Reçu le: 09/03/2017 Début de l'analyse: 09/03/2017 Objet de l'analyse:

Plus en détail

Bulletin d'analyse des échantillons: BD BD03067

Bulletin d'analyse des échantillons: BD BD03067 Rapport AGE-16-2787 du 27/6/216 Bulletin d'analyse des échantillons: BD367 - BD367 Référence du Laboratoire: 216-5-24-7-EP Adresse destinataire Requérant: Mme Brigitte LAMBERT Reçu le: 24/5/216 Début de

Plus en détail

Résultats validés le 10/12/2015 par SK. Rapport AGE du 14/12/2015 REC REC Foetz. échantillonnage hors accréditation - ponctuel

Résultats validés le 10/12/2015 par SK. Rapport AGE du 14/12/2015 REC REC Foetz. échantillonnage hors accréditation - ponctuel DU GRAN D-DUCHÉ DE LU XEMBOURG Adm in istration de la gestion de l'eau Rapport AGE-15-26797 du 14/12/2015 N échantillon(s): BC09648 - BC09649 2015-12-07-006-EP REC-308-05 REC Foetz prélevé le 07/12/2015

Plus en détail

Commune de Develier Monsieur Johann Stalder Rue de l'eglise Develier. Rapport d'essais d'échantillon n 16L71. Analyses effectuées

Commune de Develier Monsieur Johann Stalder Rue de l'eglise Develier. Rapport d'essais d'échantillon n 16L71. Analyses effectuées Delémont, le 6 juillet 2016 2175 Nbre de flacons: 2 Source Golatte ph Conductivité (25 C) Turbidité 90 Absorption UV 254 DOC Oxydabilité Alcalinité Dureté totale NF T 90-008 13.06.16 NF EN 27888 13.06.16

Plus en détail

LE MINISTRE DE l AGRICULTURE, DES RESSOURCES HYDRAULIQUES, DE l ASSAINISSEMENT ET DE LA SECURITE ALIMENTAIRE LE MINISTRE DE LA SANTE

LE MINISTRE DE l AGRICULTURE, DES RESSOURCES HYDRAULIQUES, DE l ASSAINISSEMENT ET DE LA SECURITE ALIMENTAIRE LE MINISTRE DE LA SANTE BURKINA FASO ----------- UNITE-PROGRES-JUSTICE Arrêté Conjoint N../MARHASA/MS portant définition des normes de potabilité de l eau destinée à la consommation humaine. Vu la constitution ; LE MINISTRE DE

Plus en détail

Direction Exploitation Eau

Direction Exploitation Eau MISSION Direction Exploitation Eau Département Qualité Eau Gestion de la qualité des Eaux : Ressources Installations de traitement Réseaux de distribution jusqu au robinet du consommateur De 67 centres

Plus en détail

Explication d un bulletin d analyse de l eau potable. Généralités

Explication d un bulletin d analyse de l eau potable. Généralités Microbiologie caractéristiques blocs Explication d un bulletin d analyse de l eau potable Généralités Une analyse d eau potable est divisée en différents groupes de paramètres. Chaque groupe est composé

Plus en détail

Nombre: 3. Analyse inorganique des eaux et des solides

Nombre: 3. Analyse inorganique des eaux et des solides RAPPORT D'ESSAIS 14-6-039-D. Provenance : LRO Demandeur : LADOUCHE Bernard Nature échantillon : EAU Nombre: 3 Echantillons réceptionnés le : Analyses commencées le : Référence commande : 21/10/2014 23/10/14

Plus en détail

Objet soumis Caractéristique Principe de mesure Référentiel Délai de fin d'analyses. Échantillonnage instantané (prise d'un échantillon unique)

Objet soumis Caractéristique Principe de mesure Référentiel Délai de fin d'analyses. Échantillonnage instantané (prise d'un échantillon unique) REALISATION D'ECHANTILLONNAGE «ACCREDITE» PROPOSEE PAR LE LDA 48 ENVIRONNEMENT / QUALITE DE L'EAU / Échantillonnage - Prélèvement (Échantillonnages d'eaux en vue d's microbiologique et s physico-chimiques)

Plus en détail

FOR réception de demande d analyse d eau

FOR réception de demande d analyse d eau Page : 1 de 5 1. Objet Ce formulaire reprend les renseignements à recueillir et à fournir au client lors de la demande d un prélèvement et d une analyse d eau (potabilité et/ou détermination de l origine

Plus en détail

RAPPORT D ANALYSE B16/R10507/0413. SIEP SYNDICAT INTERCOMMUNAL D'EAU POTABLE DU SANTERRE A l'attention de Madame Petit 1 rue d'assel BP 20022

RAPPORT D ANALYSE B16/R10507/0413. SIEP SYNDICAT INTERCOMMUNAL D'EAU POTABLE DU SANTERRE A l'attention de Madame Petit 1 rue d'assel BP 20022 CERECO SAS Tel 03 27 21 71 71 e-mail: laboratoirecereco@wanadoofr web: wwwcerecofr SIEP SYNDICAT INTERCOMMUNAL D'EAU POTABLE DU SANTERRE A l'attention de Madame Petit 1 rue d'assel BP 20022 F-80170 ROSIERES

Plus en détail

Liste des analyses éffectuées par 2DAS 2010

Liste des analyses éffectuées par 2DAS 2010 Liste des analyses éffectuées par 2DAS 2010 Paramètre Méthode Unités Limite de quantification COFRAC D R Acide isocyanurique en labo : Mélamine mg/l 10 mg/l Acide isocyanurique in situ : Mélamine mg/l

Plus en détail

Compte rendu de la campagne d échantillonnage des eaux souterraines et de surface au Lac Tee, Témiscamingue

Compte rendu de la campagne d échantillonnage des eaux souterraines et de surface au Lac Tee, Témiscamingue Compte rendu de la campagne d échantillonnage des eaux souterraines et de surface au Lac Tee, Témiscamingue Présenté à l Association des riverains du lac Tee Par : Daniel Blanchette Eric Rosa Vincent Cloutier

Plus en détail

- LE VIGNES à RUAGES Descriptif général du cours d eau étudié

- LE VIGNES à RUAGES Descriptif général du cours d eau étudié RESEAU DEPARTEMENTAL 2012 Mesure de la qualité des eaux superficielles - LE VIGNES à RUAGES Descriptif général du cours d eau étudié N E W CLAMECY COSNE SUR LOIRE S LA LOIRE CHATEAU CHINON NEVERS Linéaire

Plus en détail

RAPPORT D'ANALYSES MICROBIOLOGIQUES DES EAUX Site : Administration Communale de Wormeldange Administration Communale de Wormeldange Mr. MEYERS 95, rue principale L-5480 Wormeldange N Bon Commande : / N

Plus en détail

Germes totaux parm! après 48 h à 36'C

Germes totaux parm! après 48 h à 36'C E-MAIL: sebesf^sebes.lu INTERNET: www.sebes.lu Esch-sur-Sûre, le ECHANTILLON N': 15-2585 Nom de VéchantiHon: Feulen réseau local 1 REC-706-06/R15 DEA15/33-01 Dlstiibutlon d'eau des Ardennes LU 8707 Useldange

Plus en détail

Destinataire ARS AQUITAINE - DT40. Prélèvements et/ou analyses réalisés à la demande de l'ars dans le cadre du contrôle sanitaire.

Destinataire ARS AQUITAINE - DT40. Prélèvements et/ou analyses réalisés à la demande de l'ars dans le cadre du contrôle sanitaire. 1 1 Destinataire Code Client:CCMIMIZAN ARS AQUITAINE - DT4 Client: Fax : Document Communauté des Communes de Mimizan Provisoire Eau et Assainissement 42 MIMIZAN Fax : 5.58.9.44.65 Mont de Marsan, le 3/6/217

Plus en détail

Examen : Baccalauréat Professionnel Brevet d Etudes Professionnel Certificat d Aptitude Professionnelle

Examen : Baccalauréat Professionnel Brevet d Etudes Professionnel Certificat d Aptitude Professionnelle Examen : Baccalauréat Professionnel Brevet d Etudes Professionnel Certificat d Aptitude Professionnelle Groupement : C - Spécialité : Esthétique cosmétique parfumerie Épreuve : Sciences physiques et chimiques

Plus en détail

Les ions en solution

Les ions en solution Les ions en solution Exercice N 1 :a) A l'aide des indications du boîtier de papier ph, indiquer les valeurs de ph des différentes solutions et la nature de ces solutions (acide, base ou neutre). 7 8 6

Plus en détail

cours 18 septembre 2015

cours 18 septembre 2015 cours Groupe scolaire La Sagesse Lycée qualifiante 18 septembre 2015 1 (2015-2016) 1ere Bac SM Sommaire 1 2 3 2 (2015-2016) 1ere Bac SM Sommaire 1 2 3 2 (2015-2016) 1ere Bac SM Sommaire 1 2 3 2 (2015-2016)

Plus en détail

A RECEPTION DU COLIS :

A RECEPTION DU COLIS : Page 1/5 Kit analyse de l eau et de la terre Réf. C/IONIQ A RECEPTION DU COLIS :! Vérifier la composition du colis indiquée cidessous!! Stocker l ensemble du kit dans les bonnes conditions :!Placer les

Plus en détail

LA CHIMIE. Chapitre 5 : Des atomes et des ions (p 76) I Les constituants de l atome De quoi et comment un atome est-il constitué?

LA CHIMIE. Chapitre 5 : Des atomes et des ions (p 76) I Les constituants de l atome De quoi et comment un atome est-il constitué? LA CHIMIE : Des atomes et des ions (p 76) I Les constituants de l atome De quoi et comment un atome est-il constitué? Activité 1 p 78 J observe les documents Je réponds aux questions 1 à 6 I Les constituants

Plus en détail

A RECEPTION DU COLIS :

A RECEPTION DU COLIS : Page 1/5 Kit analyse de l eau et de la terre Réf. C/IONIQ A RECEPTION DU COLIS : þ Vérifier la composition du colis indiquée cidessous þ! Stocker l ensemble du kit dans les bonnes conditions :!Placer les

Plus en détail

Autocontrôle dans les réseaux d'eau potable

Autocontrôle dans les réseaux d'eau potable Autocontrôle dans les réseaux d'eau potable Introduction La nouvelle version de la loi sur les denrées alimentaires (LDA) et son ordonnance d'application (ODA) sont entrées en vigueur le 1 er juillet 1995.

Plus en détail

LABORATOIRE AGRO-VETERINAIRE DEPARTEMENTAL DE LA SEINE-MARITIME CATALOGUE DES PRESTATIONS 2017 CHIMIE

LABORATOIRE AGRO-VETERINAIRE DEPARTEMENTAL DE LA SEINE-MARITIME CATALOGUE DES PRESTATIONS 2017 CHIMIE LABORATOIRE AGRO-VETERINAIRE DEPARTEMENTAL DE LA SEINE-MARITIME CATALOGUE DES PRESTATIONS 2017 CHIMIE Les tarifs de nos prestations vous sont communiqués sur simple demande L.A.V.D. 76 9 avenue du Grand

Plus en détail

QUESTIONNAIRE POUR GENERAL WTP DONNEES TECHNIQUES REQUISES POUR LES INSTALLATIONS POUR LE TRAITEMENT DES EAUX. - Application :

QUESTIONNAIRE POUR GENERAL WTP DONNEES TECHNIQUES REQUISES POUR LES INSTALLATIONS POUR LE TRAITEMENT DES EAUX. - Application : DONNEES TECHNIQUES REQUISES POUR LES INSTALLATIONS POUR LE TRAITEMENT DES EAUX - Application : DONNEES DU MILIEU - Température min. : C - Température max. : C - Altitude (m.a.s.l) : m - Lieu de l installation

Plus en détail

Bilan trimestriel des analyses du contrôle sanitaire sur le réseau d'eau potable dans la commune de : CHAVILLE

Bilan trimestriel des analyses du contrôle sanitaire sur le réseau d'eau potable dans la commune de : CHAVILLE Agence Régionale de Santé Délégation Territoriale des Hauts-de-Seine Préfecture des Hauts-de-Seine Bilan trimestriel des analyses du contrôle sanitaire sur le réseau d'eau potable dans la commune de :

Plus en détail

ANNEXE I Méthodes pour l analyse des eaux destinées à la consommation humaine

ANNEXE I Méthodes pour l analyse des eaux destinées à la consommation humaine DGS/SD7A/30-07-2003 ANNEXE I Méthodes pour l analyse des eaux destinées à la consommation humaine METHODES Paramètres microbiologiques Coliformes totaux et Escherichia coli Bactéries sulfito-réductrices,

Plus en détail

ACTIVITÉ 1 : Mise en évidence de quelques ions par des réactifs appropriés.

ACTIVITÉ 1 : Mise en évidence de quelques ions par des réactifs appropriés. Document élève 1/6 Nom : Prénom : Classe : Date : Objectifs : Physique Chimie Thème : La Santé IDENTIFICATION DES IONS - Mettre en œuvre un protocole pour identifier des ions. - Savoir qu une solution

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 11 janvier 2007 relatif au programme de prélèvements et d analyses du contrôle sanitaire pour les eaux fournies

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N rév. 2

ATTESTATION D ACCREDITATION. N rév. 2 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 1-6006 rév. 2 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation (Cofrac) certifies

Plus en détail

Information sur la qualité de l eau distribuée en 2016

Information sur la qualité de l eau distribuée en 2016 Ressources En 2016, la production globale du SIGE en eau de boisson s'élève à plus de 10.1 millions de m 3. Le réseau de distribution est alimenté principalement par des sources de montagne et l'eau du

Plus en détail

LES IONS : Mise en évidence de l état ionique

LES IONS : Mise en évidence de l état ionique LES IONS : Mise en évidence de l état ionique I - Rappel de la structure d une molécule ( exemple : l eau ) La molécule d eau est formée Représentation de la molécule : Formule brute :... Formule développée

Plus en détail

IMMA CIMUS PACK : 7 Ions + lecture ph

IMMA CIMUS PACK : 7 Ions + lecture ph IMMA CIMUS PACK : 7 Ions + lecture ph Cette technologie révolutionnaire basée sur les nanotubes de carbone permet de simplifier énormement les mesures potentiométriques de telle sorte que la mesure de

Plus en détail

ETUDE DE LA QUALITE PHYSICOCHIMIQUE ET MICROBIOLOGIQUE DE L EAU POTABLE DANS LA VILLE DE BECHAR.SUD OUEST ALGERIE

ETUDE DE LA QUALITE PHYSICOCHIMIQUE ET MICROBIOLOGIQUE DE L EAU POTABLE DANS LA VILLE DE BECHAR.SUD OUEST ALGERIE ETUDE DE LA QUALITE PHYSICOCHIMIQUE ET MICROBIOLOGIQUE DE L EAU POTABLE DANS LA VILLE DE BECHAR.SUD OUEST ALGERIE A.MAKHLOUFI 1 ET DJ. ABDELOUAHID 2 1-Département de biologie Université Bechar 2- Laboratoire

Plus en détail

ESSAIS INTERLABORATOIRES SOLS ET INTRANTS

ESSAIS INTERLABORATOIRES SOLS ET INTRANTS ESSAIS INTERLABORATOIRES SOLS ET INTRANTS A15 Analyses de terres 15a Sols frais 24 Matières fertilisantes minérales A38a Boues, Sédiments, Sols Physico chimie A38b Boues, Sédiments, Sols Micropolluants

Plus en détail

Le ministre de la santé, de la population et de la réforme hospitalière,

Le ministre de la santé, de la population et de la réforme hospitalière, Arrêté interministériel du 22 Dhou El Hidja 1426 correspondant au 22 janvier 2006 fixant les proportions d'éléments contenus dans les eaux minérales naturelles et les eaux de source ainsi que les conditions

Plus en détail

Monsieur Eauclair doit-il faire installer un adoucisseur d eau dans sa maison?

Monsieur Eauclair doit-il faire installer un adoucisseur d eau dans sa maison? EVALUATION Sciences physiques et chimiques CME 5-3 : Pourquoi adoucir l eau? Dans la suite du document, ce symbole signifie : «Appeler le professeur». Dans la suite du document, ce symbole signifie : «Consulter

Plus en détail

Seconde TP1 Sciences. Mettre environ 3 ml des solutions indiquées ci-dessous dans 3 tubes à essais numérotés 1, 2 et 3. TUBE 2

Seconde TP1 Sciences. Mettre environ 3 ml des solutions indiquées ci-dessous dans 3 tubes à essais numérotés 1, 2 et 3. TUBE 2 NOM : Date : TP 1 : IDENTIFICATION DES IONS La législation impose que la composition des eaux en bouteilles soit affichée sur leur étiquette. Plusieurs ions sont généralement mentionnés, dans des quantités

Plus en détail

Analyse des eaux du port de plaisance de Saint-Valery sur Somme en octobre 2013

Analyse des eaux du port de plaisance de Saint-Valery sur Somme en octobre 2013 Analyse des eaux du port de plaisance de Saint-Valery sur Somme en octobre 2013 Thierry Ruellet Jean-Denis Talleux 15 novembre 2013 Rapport du GEMEL n 13-023 Table des matières Analyse des eaux... 4 Physico-chimie...

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel session 2011 Ce fichier nu m é r i q u e ne peut être repr o d u i t, représe

Plus en détail

Chapitre 3 Conduction électrique des solutions acqueuses

Chapitre 3 Conduction électrique des solutions acqueuses Chapitre 3 Conduction électrique des solutions acqueuses OBJECTIFS Montrer que certaines solutions aqueuses conduisent le courant électrique. Interpréter la conduction du courant par certaines solutions

Plus en détail

Les ions en solution Notion de ph :

Les ions en solution Notion de ph : Les ions en solution Notion de ph : Exercice N 1 : Le ph d un produit nettoyant est 9. Le produit est-il neutre, acide ou basique. Exercice N 2 : a) Quel est le ph de l eau pure? b) Compléter par les nombres

Plus en détail

Énergie solaire pour l'alimentation en eau d'une école rurale

Énergie solaire pour l'alimentation en eau d'une école rurale Énergie solaire pour l'alimentation en eau d'une école rurale Association Energies Renouvelables, Développement Durable et Solidarités Création : 12 novembre 2010 Siège : Université Chouaïb Doukkali (UCD),

Plus en détail

Détermination Méthode Niveau de concentration Unité Incertitude (en %) 1,5 à 30 mg.l à 20 mg.l à 40 mg.l à 15 mg.

Détermination Méthode Niveau de concentration Unité Incertitude (en %) 1,5 à 30 mg.l à 20 mg.l à 40 mg.l à 15 mg. 1,5 à 30 mg.l -1 20 Calcium 2 à 20 mg.l -1 20 Magnésium 2 à 40 mg.l -1 25 Potassium 1 à 15 mg.l -1 20 Sodium Ammonium NF T 90-015-2 0,05 mg.l -1 30 1 à 15 mg.l -1 15 Phosphore total Azote Kjeldahl NF EN

Plus en détail

La qualité chimique de l eau

La qualité chimique de l eau Environnement L eau de votre puits La qualité chimique de l eau 3 Cette série de brochures décrit ce que les propriétaires de puits privés peuvent faire pour assurer la salubrité de l eau et protéger ainsi

Plus en détail

Lut try le 17 nov. 2011

Lut try le 17 nov. 2011 Lut try le 17 nov. 2011 Qualité d eau pour le remplissage de circuits I Page 1 I Sommaire Pourquoi traiter l eau des circuits Ce qui a changé ces dernières années Les moyens de traitement possibles Les

Plus en détail

Qu'y a-t-il de nouveau? 4) Nouvelle formule (JBL AquaDur M/T), formule remaniée pour JBL AquaDur

Qu'y a-t-il de nouveau? 4) Nouvelle formule (JBL AquaDur M/T), formule remaniée pour JBL AquaDur Qu'y a-t-il de nouveau? 1. Nouvel emballage 2) Nouvel argumentaire 3) Nouvelle cuillère de dosage 4) Nouvelle formule (JBL AquaDur M/T), formule remaniée pour JBL AquaDur 5) Nouveau mode d'emploi (remanié

Plus en détail

QUALITE DE L'EAU DISTRIBUEE A TOURS EN 2016

QUALITE DE L'EAU DISTRIBUEE A TOURS EN 2016 DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES Service Eau Potable Téléphone : 02 47 51 72 24 02 47 51 68 21 Courriel : labo.ia@ville-tours.fr Dossier suivi par Bérénice LOUET QUALITE DE L'EAU DISTRIBUEE A

Plus en détail

Trouvez vos interlocuteurs: www.eurofins.ch. Valable à partir du 1er juillet 2012, remplace toutes les listes de prix précédentes.

Trouvez vos interlocuteurs: www.eurofins.ch. Valable à partir du 1er juillet 2012, remplace toutes les listes de prix précédentes. Eaux potables et de baignade Page 6 Liste de prix des eaux potables et de baignade Eurofins Scientific AG Parkstrasse 0 CH-502 Schönenwerd Tel. +4 (0) 62 858 7 00 Fax +4 (0) 62 858 7 09 E-mail info@eurofins.ch

Plus en détail

S-IV-6V1 METHODE OXITOP : DETERMINATION DE LA STABILITÉ D UN COMPOST AU MOYEN D UN RESPIROMÈTRE FERMÉ

S-IV-6V1 METHODE OXITOP : DETERMINATION DE LA STABILITÉ D UN COMPOST AU MOYEN D UN RESPIROMÈTRE FERMÉ METHODE OXITOP : DETERMINATION DE LA STABILITÉ D UN COMPOST AU MOYEN D UN RESPIROMÈTRE FERMÉ 1. Objet Cette procédure décrit une méthode pour déterminer la stabilité des composts et des digestats par la

Plus en détail

Composition des eaux

Composition des eaux Composition des eaux Les eaux de consommation ont toutes un gout particulier, plus ou moins marqué Qu elle est l origine de ce goût? Ce goût provient de la présence des ions (minéraux ) présents dans l

Plus en détail

Normes de potabilité de l'eau selon la législation fédérale

Normes de potabilité de l'eau selon la législation fédérale Produit Paramètre microbiologiques Valeur de tolérance UFC Eau potable Salmonelles spp nd/5 l Eau potable non traitée: - à la source - dans le réseau de distribution Eau potable traitée: - après le traitement

Plus en détail

Programme national d approvisionnement en eau (PNAE)

Programme national d approvisionnement en eau (PNAE) Programme d approvisionnement en eau Canada-Québec Initiative des producteurs agricoles pour l acquisition de connaissances sur les eaux souterraines et les eaux de surface Cynthia Carrier, géographe Nathalie

Plus en détail

LES EAUX DE CONSOMMATION

LES EAUX DE CONSOMMATION 1L TP COURS Partie 2 N 1 LES EAUX DE CONSOMMATION A. LES DIFFERENTS TYPES D EAUX Existetil plusieurs types d eaux de consommation? Activité documentaire ( à faire à la maison et à rendre la semaine prochaine)

Plus en détail

Santé Chimie. 1 ère leçon De l atome à l élément chimique. I - Modèle de l atome

Santé Chimie. 1 ère leçon De l atome à l élément chimique. I - Modèle de l atome Santé Chimie 1 ère leçon De l atome à l élément chimique L atome est le constituant fondamental de la matière, c est la «brique» de base de la matière solide, liquide ou gazeuse. A partir d atomes, peuvent

Plus en détail

INFORMATION 2011 COMMUNE DE DENGES QUALITÉ DE L EAU

INFORMATION 2011 COMMUNE DE DENGES QUALITÉ DE L EAU INFORMATION 211 COMMUNE DE DENGES QUALITÉ DE L EAU EAUSERVICE NOUS METTONS TOUT EN OEUVRE POUR PRÉSERVER L ENVIRONNEMENT ET PRÉVENIR TOUTE ÉVENTUELLE POLLUTION DE L EAU eauservice c est : Le distributeur

Plus en détail

«Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière Bécancour et outils géochimiques»

«Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière Bécancour et outils géochimiques» Colloque «les eaux Souterraines du Québec» UQAC, Chicoutimi, 14 Octobre 2010. Groupe de Recherche Interuniversité sur les Eaux Souterraines. «Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière

Plus en détail

Méthode d analyse du mercure dans les eaux douces par CV AFS Phase dissoute (performances compatibles avec les exigences agrément 2011)

Méthode d analyse du mercure dans les eaux douces par CV AFS Phase dissoute (performances compatibles avec les exigences agrément 2011) Méthode d analyse du mercure dans les eaux douces par CV AFS Phase dissoute (performances compatibles avec les exigences agrément 2011) Références de la méthode La méthode qui suit est dérivée de la publication

Plus en détail

LES EAUX DE CONSOMMATION

LES EAUX DE CONSOMMATION NOMS et Prénoms : T.P Chimie N 1 LES EAUX DE CONSOMMATION Classe : 1L OBJECTIFS Comparer le goût de différentes eaux. Mesurer le ph de différentes eaux. Rechercher la présence des ions calcium dans différentes

Plus en détail

Ressources et qualité de l'eau sur le territoire de recherche de l'ohmi Tessékéré, Nord du Sénégal

Ressources et qualité de l'eau sur le territoire de recherche de l'ohmi Tessékéré, Nord du Sénégal Ressources et qualité de l'eau sur le territoire de recherche de l'ohmi Tessékéré, Nord du Sénégal J-L Peiry 1, O. Voldoire 1 et M. Sakho 2 1 GEOLAB UMR 6042 CNRS et Université Blaise Pascal Clermont-Ferrand

Plus en détail

L'accréditation est délivrée à/ De accreditatie werd uitgereikt aan/ The accreditation is granted to/ Die akkreditierung wurde erteilt für:

L'accréditation est délivrée à/ De accreditatie werd uitgereikt aan/ The accreditation is granted to/ Die akkreditierung wurde erteilt für: Annexe au certificat d'accréditation Bijlage bij accreditatie-certificaat Annex to the accreditation certificate Beilage zur Akkreditatierungszertifikat 280-TEST NBN EN ISO/IEC 17025:2005 Version/Versie/Version/Fassung

Plus en détail

Présentation de l essai

Présentation de l essai Présentation de l essai 2 Analyse du sol utilisé ph KCl 6,9 P assim (mg/100g) 8,7 K éch (mg/100g) 22,0 Ca éch (mg/100g) 193,8 Mg éch (mg/100g) 11,0 Na éch (mg/100g) 0,79 Carbone (%) 0,92 Humus (%) 1,59

Plus en détail

NADUF: méthodes d analyses chimiques (EAWAG)

NADUF: méthodes d analyses chimiques (EAWAG) Dureté totale (Ca 2+ + Mg 2+) Jusqu en 1974 Titrage (0,05 M) à ph 10 (tampon: ammoniac) et 0,05 mmol/l ISO 6059:1984 manuel 1975-1976 Titrage 1977-2006 Titrage Depuis 2007 Titrage détection visuelle du

Plus en détail

Carola bleue. ph 6,3 7,4 7,2 6,6 7

Carola bleue. ph 6,3 7,4 7,2 6,6 7 Thème : Nourrir l humanité Séquence 2 La qualité de l eau et l analyse Contenu : composition chimique d une eau de consommation Compétences : analyse qualitative d une eau I Les différentes eaux L eau

Plus en détail

SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE DE BAMAKO (Juillet décembre 2009)

SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE DE BAMAKO (Juillet décembre 2009) 1 MINISTERE DE L ENERGIE ET DE L EAU --------------------- LABORATOIRE NATIONAL DES EAUX REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple Un But Une Une Foi SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE

Plus en détail

CONTROLE SANITAIRE DES EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE

CONTROLE SANITAIRE DES EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE PLV : 00135808 page : 1 CONTROLE SANITAIRE DES EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE DELEGATION TERRITORIALE DES PYRENEES-ATLANTIQUES Pôle Santé Environnementale Destinataires MONSIEUR LE MAIRE - MAIRIE

Plus en détail

ÉLECTROLYTES. A) Electrolytes ou non-électrolytes?

ÉLECTROLYTES. A) Electrolytes ou non-électrolytes? LES ÉLECTROLYTES A) Electrolytes ou non-électrolytes? 1) Quelle propriété caractéristique les s, les bases et les sels ont-ils en commun? La conductibilité électrique. 2) Quelles sont les 3 conditions

Plus en détail

Assainissement définitif de la décharge industrielle de Bonfol

Assainissement définitif de la décharge industrielle de Bonfol Assainissement définitif de la décharge industrielle de Bonfol Suivi environnemental de réalisation Rapport intermédiaire 8/2009 Domaine : EAUX Sujet : Monitoring de la STEP pour le mois de mars 09 Date

Plus en détail

Bilan trimestriel des analyses du contrôle sanitaire sur le réseau d'eau potable dans la commune de : ANTONY trimestre

Bilan trimestriel des analyses du contrôle sanitaire sur le réseau d'eau potable dans la commune de : ANTONY trimestre Agence Régionale de Santé Délégation Territoriale des Hauts-de-Seine Préfecture des Hauts-de-Seine Bilan trimestriel des analyses du contrôle sanitaire sur le réseau d'eau potable dans la commune de :

Plus en détail

RNO Baie de Fort de France

RNO Baie de Fort de France MINISTERE DE L'ECOLOGIE, DU DEVELOPPEMENT ET DE L'AMENAGEMENT DURABLE DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT DE LA MARTINIQUE SERVICE MARITIME ET LITTORAL CELLULE QUALITE DES EAUX DU LITTORAL & ENTRETIEN

Plus en détail

Chapitre 9 : La loi de Lavoisier 1.Expérience :

Chapitre 9 : La loi de Lavoisier 1.Expérience : Chapitre 9 : La loi de Lavoisier 1.Expérience : Expérience 1 : Mode opératoire : nitrate de plomb (II) et iodure de potassium. -Prélever du nitrate de plomb (II) et le mettre en solution dans un tube à

Plus en détail

On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette.

On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette. CONTROLE D'UNE EAU On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette. Données : couleur des complexes : Ca-NET : rouge ; Mg-NET

Plus en détail

Thème 3 : LA QUALITE DE L EAU OU DE L AIR DE LA BASSE ATMOSPHERE 3 sujets

Thème 3 : LA QUALITE DE L EAU OU DE L AIR DE LA BASSE ATMOSPHERE 3 sujets Thème 3 : LA QUALITE DE L EAU OU DE L AIR DE LA BASSE ATMOSPHERE 3 sujets Sujet 3.1 Pourquoi un pic de pollution est-il dangereux pour la santé? PLAN PROPOSE : I. Les gaz polluants de la basse atmosphère

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL D'EXPLOITATION CENTRALE DE TRAITEMENT D'EAU POTABLE VILLE DE BROMONT ANNÉE 2011

RAPPORT ANNUEL D'EXPLOITATION CENTRALE DE TRAITEMENT D'EAU POTABLE VILLE DE BROMONT ANNÉE 2011 RAPPORT ANNUEL D'EXPLOITATION CENTRALE DE TRAITEMENT D'EAU POTABLE VILLE DE BROMONT ANNÉE 2011 Préparé par : Service de la gestion des eaux Table des matières RÈGLEMENT PROVINCIAL SUR LA QUALITÉ DE L'EAU

Plus en détail

Analyse de l eau et de la terre REF : C/IONIQ A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous en page 1

Analyse de l eau et de la terre REF : C/IONIQ A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous en page 1 : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : www.sordalab.com @ : sordalab@wanadoo.fr Analyse de l eau et de la terre REF : C/IONIQ A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous

Plus en détail

+ - Brille. Règle en aluminium. Règle en bois. Ne brille pas. Clou en fer. Brille. Mine de crayon (graphite) Brille. Ne brille pas.

+ - Brille. Règle en aluminium. Règle en bois. Ne brille pas. Clou en fer. Brille. Mine de crayon (graphite) Brille. Ne brille pas. + - Objet testé Règle en aluminium État de la lampe Brille Règle en bois Clou en fer Mine de crayon (graphite) Ne brille pas Brille Brille Objet à tester Plastiques Ne brille pas Il existe deux types de

Plus en détail

Ordonnance du DFI sur l eau potable, l eau de source et l eau minérale

Ordonnance du DFI sur l eau potable, l eau de source et l eau minérale Ordonnance du DFI sur l eau potable, l eau de source et l eau minérale du 23 novembre 2005 Le Département fédéral de l intérieur (DFI), vu les art. 4, al. 2, 26, al. 2 et 5, et 27, al. 3, de l ordonnance

Plus en détail

Etude de la contribution des sources maritimes sur la teneur en PM 10 en Région Nord-Pas de Calais. Projet ECUME

Etude de la contribution des sources maritimes sur la teneur en PM 10 en Région Nord-Pas de Calais. Projet ECUME Etude de la contribution des sources maritimes sur la teneur en PM 10 en Région Nord-Pas de Calais Projet ECUME Commission «Air, Odeurs et Bruit», SPPPI Côte d Opale Flandre Dunkerque, 1 er juin 2015 La

Plus en détail

Rapport annuel 2013: Table des matières

Rapport annuel 2013: Table des matières RAPPORT ANNUEL D'EXPLOITATION CENTRALE DE TRAITEMENT D'EAU POTABLE VILLE DE BROMONT Année 213 Préparé par: Service de gestion des eaux de Bromont Rapport annuel 213: Table des matières SECTION 1 : Règlementation

Plus en détail

Qui de Monsieur EAUCLAIR ou de son ami a raison?

Qui de Monsieur EAUCLAIR ou de son ami a raison? CME 5.3 Pourquoi adoucir l eau? Monsieur EAUCLAIR emménage dans une nouvelle région. Il constate que sa cafetière s est entartrée au bout de deux mois. Un de ses amis lui dit que : «ton eau n est pas claire

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE Boissons, eaux,

OFFRE DE SERVICE Boissons, eaux, OFFRE DE SERVICE Boissons, eaux, EURL WANYLAB Laboratoire de contrôle de la qualité et de conformité Autorisé par Décision du Ministère du Commerce N 52/2011 du 12/09/2011. Tel/Fax : 021 36 32 78/ 0550

Plus en détail

DETERMINATION DE LA TENEUR EN AZOTE TOTAL DANS LES ENGRAIS : METHODE DEVARDA. Version 03 Date d application

DETERMINATION DE LA TENEUR EN AZOTE TOTAL DANS LES ENGRAIS : METHODE DEVARDA. Version 03 Date d application Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Laboratoires de Liège MET-LFSAL-050 I-MET DETERMINATION DE LA TENEUR EN AZOTE TOTAL DANS LES ENGRAIS : METHODE DEVARDA Version 03 Date d application

Plus en détail

E-II-10V1 - DÉTERMINATION DU PHOSPHORE PAR SPECTROPHOTOMETRIE

E-II-10V1 - DÉTERMINATION DU PHOSPHORE PAR SPECTROPHOTOMETRIE E-II-10V1 - DÉTERMINATION DU PHOSPHORE PAR SPECTROPHOTOMETRIE 1. Objet La présente méthode de référence spécifie 2 méthodes de détermination du phosphore total avec détection spectrophotométrique. La méthode

Plus en détail

Comprendre l analyse d eau d un puits

Comprendre l analyse d eau d un puits LABO DE 25 Rue Ramuntcho 17300 ROCHEFORT 05 46 99 90 80 Comprendre l analyse d eau d un puits 1. Les paramètres physico-chimiques. Le ph Le potentiel Hydrogène, plus communément appelé ph, est un paramètre

Plus en détail

Trousses chimiques d analyse

Trousses chimiques d analyse Table des matières Introduction Tableau comparatif Trousses chimiques monoparamètres Trousses chimiques multiparamètres Page A2 A4 A6 A20 A1 monoparamètres Analyses simples et économiques Les trousses

Plus en détail

RAPPORT D'ANALYSE. ADMINISTRATION TERRITORIALE DE SANTE Monsieur Boris DUMAS Boulevard port en Bessin BP SAINT PIERRE ET MIQUELON

RAPPORT D'ANALYSE. ADMINISTRATION TERRITORIALE DE SANTE Monsieur Boris DUMAS Boulevard port en Bessin BP SAINT PIERRE ET MIQUELON ADMINISTRATION TERRITORIALE DE SANTE Monsieur Boris DUMAS Boulevard port en Bessin BP 4333 97500 SAINT PIERRE ET MIQUELON RAPPORT D'ANALYSE N de rapport d'analyse : AR-14-IC-001419-01 Version du : 15/01/2014

Plus en détail

EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE SIAEP AMMERTZWILLER BALSCHWILLER

EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE SIAEP AMMERTZWILLER BALSCHWILLER Pôle Santé et Risques Environnementaux Courriel : ars-alsace-sante-environnement@ars.sante.fr Téléphone : 03 69 49 30 41 Fax : 03 89 26 69 26 S.I.A.E.P. AMMERTZWILLER BALSCHWILL MAIRIE 2 RUE DE L'ECOLE

Plus en détail

LES MOLÉCULES. Chapitre 8 : LES MOLECULES. Date :

LES MOLÉCULES. Chapitre 8 : LES MOLECULES. Date : Chapitre 8 : LES MOLECULES Date : Rappel: La molécule est la plus petite partie possible de toute matière, et qui garde toutes les propriétés de cette matière donc sans en changer la composition chimique.

Plus en détail

Rapport relatif aux échantillonnages complémentaires des éléments majeurs

Rapport relatif aux échantillonnages complémentaires des éléments majeurs Geo³- Hydrogéologie - Département ArGEnCo (Architecture, Géologie, Environnement et Constructions) Université de Liège Département de Géologie Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix à Namur Cellule

Plus en détail

Les nitrates fiche guide

Les nitrates fiche guide Les nitrates fiche guide Notions abordées Chimie Sciences Mathématiques - Réactions chimiques - Concentration - Filtration - Rôle de l azote - Etude d un écosystème - Proportionnalité Objectifs d apprentissage

Plus en détail

Analyse de quelques polluants de l eau de la Seine De Poses à l Estuaire

Analyse de quelques polluants de l eau de la Seine De Poses à l Estuaire AUDREN Claire NGUYEN Diep MRIE4-2005 Analyse de quelques polluants de l eau de la Seine De Poses à l Estuaire Laboratoire de chimie analytique Plan I. Objectifs III. Prélèvement et Echantillonnage III.

Plus en détail

i) Quelle forme géométrique possède ce cristal?...

i) Quelle forme géométrique possède ce cristal?... Concentration & solutions électrolytiques Situation déclenchante Comment obtenir une solution électrolytique? Ex : cristal de chlorure de sodium et de fluorure de calcium. i) Quelle forme géométrique possède

Plus en détail

Un ion monoatomique est formé d'un seul atome chargé. Les ions poly-atomiques sont formés de plusieurs atomes. Il s'agit d'une molécule chargée.

Un ion monoatomique est formé d'un seul atome chargé. Les ions poly-atomiques sont formés de plusieurs atomes. Il s'agit d'une molécule chargée. CHAPITRE 5 : LES IONS I. QU'EST CE QU'UN ION. Un ion est un élément qui porte une charge électrique. Il existe deux types d'ions différents les cations et les anions. Les cations sont des ions qui portent

Plus en détail

BRGM. Contrôle de la qualité des eaux souterraines SOCIETE DEVILLE. en 1992 à la décharge Parc Montcy J.P. DROESCH. à Charleville-Mézières (Ardennes)

BRGM. Contrôle de la qualité des eaux souterraines SOCIETE DEVILLE. en 1992 à la décharge Parc Montcy J.P. DROESCH. à Charleville-Mézières (Ardennes) BRGM LINT>I»ISE AU SHVICI DI LA Tf SOCIETE DEVILLE Contrôle de la qualité des eaux souterraines en 1992 à la décharge Parc Montcy à CharlevilleMézières (Ardennes) J.P. DROESCH Mots clés : Eau Env Décharge

Plus en détail

Les phosphates fiche guide

Les phosphates fiche guide Les phosphates fiche guide Notions abordées Chimie Sciences Mathématiques - Réactions chimiques - Concentration - Filtration - Rôle du phosphate - Proportionnalité Objectifs d apprentissage du PER MSN

Plus en détail