TRAVAUX D APPLICATIONS EN ELECTRONIQUE DE PUISSANCE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TRAVAUX D APPLICATIONS EN ELECTRONIQUE DE PUISSANCE"

Transcription

1 TRAVAUX D APPLICATIONS EN ELECTRONIQUE DE PUISSANCE Commande des transistors de puissance en commutation Réalisation d'un hacheur série DUT GEii 2 ème année Module AT13

2 Sommaire 1 Présentation But Principe Principes généraux à respecter pour le câblage : Règles essentielles pour le câblage Etude du générateur MLI Etude de la commande de grille du transistor MOSFET Etage push-pull Circuits d aide à la commutation (CALC) Etude de la commande de grille du transistor IGBT Réalisation de l'inductance de lissage Commande d un moteur à courant continu DOCUMENTS CONSTRUCTEURS

3 1 Présentation 1.1 But Mettre en œuvre des transistors de puissance Mosfet et IGBT dans une structure de hacheur série afin d étudier leur comportement en commutation. Etudier un circuit de commande éloignée (Générateur à Modulation de Largeur d Impulsions) et un circuit de commande rapprochée, adapté à la technologie de semi-conducteur utilisée. Dimensionner et réaliser l'inductance de lissage utilisée pour le hacheur série. Mettre en oeuvre la structure "hacheur série" ainsi réalisée dans un cas concret de commande de moteur. 1.2 Principe 60 V Isolation galvanique L Diode rapide BYT D Rch α Générateur à modulation de largeur d impulsions à fréquence fixe Circuit de commande rapprochée IRF 740 Détection de courant maximum atteint Mesure de I Non inductif 0v 1.3 Principes généraux à respecter pour le câblage : Par principe, le découpage est à l origine de variations rapides des courants et des tensions, et ceci de manière pas toujours contrôlée. Les dv/dt entraînent des perturbations via les condensateurs parasites (composants, radiateurs, ), alors que les di/dt peuvent conduire à la destruction par les surtensions créées par les inductances de câblage. Par exemple, un hacheur sous 300V commutant 10 A en 100 ns à travers 1 µh, devra supporter une surtension de 100 V, soit 400 V. Ces mêmes gradients sont à l origine de perturbations entre la carte de commande éloignée (génération du signal bas niveau), la carte de commande rapprochée (adaptation de ces signaux à la technologie) et le circuit de puissance

4 1.4 Règles essentielles pour le câblage 1 Câbler les alimentations en étoile : - ne pas mettre en commun des liaisons d alimentation entre les cartes de commande, - filtrer ces alimentations le plus près possible de «l appel de puissance». 2 Réduire au maximum les inductances des mailles soumises à de forts di/dt : - torsader les fils de la commande rapprochée, - réduire la surface de la maille «transistor-diode-condensateur de filtrage» pour le circuit de puissance du hacheur série

5 2 Etude du générateur MLI A l aide d un circuit spécialisé TL 494 (documentation ci-jointe), on désire réaliser un générateur à fréquence fixe dont la largeur des impulsions de sortie est modulable. (Rapport cyclique α variable à l aide d un potentiomètre de 4,7 kω) Cahier des charges : α min = 0,1 α max = 0,9 Fréquence = 20 khz Vcc = 15 V circuit spécialisé TL 494 (documentation en annexe) Travail demandé : Déterminer tous les éléments pour réaliser le générateur. Câbler les éléments sur une plaquette d essais. Mettre au point selon les spécifications. Remarque : prévoir l emplacement sur la plaquette d essai des différents modules 3 Etude de la commande de grille du transistor MOSFET 3.1 Etage push-pull La commande de grille doit réaliser l interface entre le modulateur TL 494 et la grille du Mosfet. Ceci revient à charger et décharger le condensateur d entrée du transistor à effet de champ. Remarque : Vérifier par le calcul (loi des mailles) que la mise en conduction et le blocage de notre interrupteur sont possibles. (V GSth, V GSmax,...) Pour cela on réalisera le montage suiveur représenté ci-dessous : 15 V 1 kω K Ω BC µ F TL 494 BC Ω MOS FET IRF

6 Mesures : Pour I Lmoyen = 4 A et α = 0,2 Relever les signaux Id(t), Vds(t) et Vgs(t) à l ouverture et à la fermeture. (les relevés de ces trois grandeurs devront être synchrones...) Mesurer la tension Drain-Source à l état passant V dson. Mesurer les temps de montée et de descente du courant. Faire varier la valeur de la résistance de grille et visualiser l'effet produit sur l'ouverture et la fermeture de l'interrupteur de puissance. Interprétation : Commenter les allures des signaux, des différents temps, et préciser la tension de grille pour laquelle le Mosfet se met à conduire. Comment peut-on avoir une idée des pertes dans le Mosfet en fonction de la fréquence de commutation? A quoi sert le graphe «aire de sécurité» donné sur la documentation constructeur? (SOA Safe Operating Area)? 3.2 Circuits d aide à la commutation (CALC) Montage 1 : C IRF 740 D R C Faire les essais avec le circuit proposé en visualisant l allure de Id(t) et de Vds(t) pour I Lmoyen = 4 A et α = 0,2. Que peut-on déduire sur l effet et l utilité d un tel montage? Est-ce un CALC à l ouverture ou à la fermeture? Les valeurs de C et Rc sont-elles correctes? Si non, dimensionner les éléments de ce CALC. Montage 2 : Diode rapide BYT L D RL IRF

7 Faire les essais avec le circuit proposé en regardant l allure de Id(t) et de Vds(t) pour I Lmoyen = 4 A et α = 0,2. Que peut-on déduire sur l effet et l utilité d un tel montage? Est-ce un CALC à l ouverture ou à la fermeture? Les valeurs de L et R L sont-elles correctes? Si non, dimensionner les éléments de ce CALC (limiter di/dt à 1A/µs). 4 Etude de la commande de grille du transistor IGBT La commande du transistor IGBT est comparable à celle du MOSFET : on utilisera donc le montage précédemment étudié. L'objectif est de donner une idée des pertes par commutation et conduction dans le semiconducteur, et d'identifier l'importance du choix du type de diode. Mesures: Pour I Lmoyen = 4 A et α = 0,2 à l ouverture : relever les signaux Ic(t) et Vce(t) à l ouverture. En déduire à l'aide d'un calcul de surfaces une valeur approchée des pertes pour cette commutation. à la fermeture : Relever courant et tension dans la diode de roue libre dans les deux cas suivants : diode rapide et diode lente, avec et sans CALC à la fermeture, En déduire à l'aide d'un calcul de surfaces une valeur approchée des pertes pour cette commutation. en conduction : Observer la variation de V dson lorsque I Lmoyen varie de 1 à 4 A et la mesurer pour I Lmoyen = 4 A et α=0,2. Interprétation: Quelles sont les conséquences du recouvrement de la diode sur L IGBT? Conclure en donnant une idée des pertes dans l'igbt pour le point de fonctionnement demandé. Comparer les deux types d'interrupteurs rencontrés et préciser leurs domaines d'application. 5 Réalisation de l'inductance de lissage Cahier des charges : Ondulation maximale du courant dans l'inductance : I s = 15 % Courant moyen de sortie maximal I s = 4 A Fréquence de commande de l'interrupteur F = 20 khz Dimensionnement de l inductance : A partir de la documentation jointe (noyaux ETD) : - choisir le noyau nécessaire (on prendra B M = 0,3 T et J = 5 A/mm²), - calculer le nombre de spires, la section du fil de cuivre et l entrefer. On dispose du noyau ETD 49 ainsi que du fil de 0,75 mm² de section de cuivre ayant un diamètre extérieur de 1,5 mm : vérifier que le noyau convient et prévoir la longueur de fil nécessaire. L entrefer sera réparti sur les 3 jambes du noyau à l aide de 3 cales en plastique. Réaliser l inductance

8 Mesures : mesurer la valeur de l'inductance ainsi réalisée au pont de mesure d'impédance. mesurer l'ondulation du courant dans le cas le plus défavorable et dans les conditions précisées par le cahier des charges. 6 Commande d un moteur à courant continu On désire piloter à vitesse variable un moteur à courant continu à aimants permanents. 60 V Diode rapide BYT M IRF 740 O V Mesures sans inductance de lissage : Mesurer la plage de variation de la vitesse à vide en fonction de α. Tracer N=f(α) à vide. Relever U M (t), I M (t) et l ondulation de I M pour α = 0,5 et I M moyen= 2 A Mesures avec inductance de lissage : Relever U M (t), I M (t) et l ondulation de I M pour α = 0,5 et I M moyen= 2 A Faire un essai rotor bloqué pour voir l effet de la limitation de courant. Interprétation: Quelles sont les limites d un hacheur appelé «à 1 quadrant»? Quelles remarques peut-on faire sur l inductance de lissage, la fréquence de découpage - 8 -

9 7 DOCUMENTS CONSTRUCTEURS CIRCUITS DE COMMANDE TRANSISTORS DIODES TL 494 (MOTOROLA) IRF 740 (MOSFET INTERNATIONAL RECTIFIER) IXGP 10N50A (IGBT IXYS) BYT 08 PI 400 (SGS THOMSON) ESM (SGS THOMSON) TRANSISTORS DE COMMANDE BC 546 BC 556 (MOTOROLA) BD 792 (MOTOROLA) NOYAUX FERRITE Tableau d'aide au choix du noyau : Type Noyau S F (mm²) Bobinage Sb (mm²) Hauteur Fenêtre (mm) Largeur Fenêtre (mm) Longueur Spire (mm) A L sans entrefer nh/sp² A L 0,5 mm nh/sp² A L 1 mm nh/sp² ETD ,4 4, ETD 34 97, ,9 5, ETD ,7 6, ETD ,5 7, ETD ,7 8, ETD ,8 8, ETD ,2 8,

10 TL

11 - 11 -

12 - 12 -

13 - 13 -

14 - 14 -

15 - 15 -

16 - 16 -

17 - 17 -

18 - 18 -

19 - 19 -

20 - 20 -

Modélisation électrique

Modélisation électrique Institut National des Sciences Appliquées de Toulouse Rapport de TP Modélisation électrique de la commande de charge dans l automobile Simon Bouvot Alexis Ferte

Plus en détail

Les hacheurs à liaison directe

Les hacheurs à liaison directe es hacheurs à liaison directe Exercice IX Un hacheur quatre quadrants alimente l induit d une machine à courant continu à aimants permanents. a charge mécanique accouplée sur l arbre de la machine n est

Plus en détail

Chargeur solaire pour batterie

Chargeur solaire pour batterie IUT GEII Etudes et Réalisations ER2-S3 Université Bordeaux 1 Chargeur solaire pour batterie On se propose d étudier et de réaliser un chargeur autonome pour batterie d accumulateurs (Pb-acide, NiCd, )

Plus en détail

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1 1 Introduction Un convertisseur statique est un montage utilisant des interrupteurs à semiconducteurs permettant par une commande convenable de ces derniers de régler un transfert d énergie entre une source

Plus en détail

U c U n U 3 I 3. Hacheur

U c U n U 3 I 3. Hacheur G. Pinson - Physique Appliquée Alimentation à découpage 2-TP / 1 2 - ALIMENTATION À DÉOUPAGE Sécurité : manipulation réalisée en TBTS. Principe : générateur de tension (U ) réglable (par ) et régulée,

Plus en détail

TRANSFORMATEUR D'IMPULSIONS

TRANSFORMATEUR D'IMPULSIONS TRANSFORMATEUR D'IMPULSIONS 1. Schéma équivalent Le schéma équivalent d'un transformateur d'impulsions, toutes les grandeurs ramenées au primaire est donné figure 1. R1 Lf P1 Lp C R2 T.P * * S1 P2 S2 Figure

Plus en détail

Le moteur à courant continu à aimants permanents

Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Principe, caractéristiques Alimentation, variation de vitesse Puissance, rendement Réversibilité Cette

Plus en détail

TRANSISTOR EN COMMUTATION

TRANSISTOR EN COMMUTATION age 1 I/ ITRODUCTIO TRASISTOR E COMMUTATIO Un transistor bipolaire est constitué de semiconducteur dopé et de façon à former deux jonctions. Selon l'agencement de ces couches et on réalise un transistor

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS MOBILITÉ ÉLECTRIQUE

TRAVAUX DIRIGÉS MOBILITÉ ÉLECTRIQUE TRAVAUX DIRIGÉS MOBILITÉ ÉLECTRIQUE REDRESSEURS HACHEURS ONDULEURS pour l association CONVERTISSEURS MACHINES VARIATION de VITESSE DUT GEii 2 ème année Module AT 11 T.D. 1 - ÉTUDE D UN REDRESSEUR ALIMENTANT

Plus en détail

TRANSISTORS bipolaires, MOS et à effet de champ

TRANSISTORS bipolaires, MOS et à effet de champ TRANSSTORS bipolaires, MOS et à effet de champ Deux transistors sont principalement utilisés en électronique : le transistor bipolaire et le transistor MOS. Dans une proportion moindre, on trouvera également

Plus en détail

Convertisseurs statiques d'énergie électrique

Convertisseurs statiques d'énergie électrique Convertisseurs statiques d'énergie électrique I. Pourquoi des convertisseurs d'énergie électrique? L'énergie électrique utilisée dans l'industrie et chez les particuliers provient principalement du réseau

Plus en détail

T.P. n 4. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe

T.P. n 4. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe T.P. n 4 polytech-instrumentation.fr 0 825 563 563 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe Redressement d une tension I. Objectifs Redressement d une tension alternative par le moyen de diodes. Transformation

Plus en détail

PARTIE 2 PROJET ELECTRICITE. Répondre sur des copies différentes de celles utilisées pour la partie Projet Mécanique.

PARTIE 2 PROJET ELECTRICITE. Répondre sur des copies différentes de celles utilisées pour la partie Projet Mécanique. PARTIE PROJET ELECTRICITE Répondre sur des copies différentes de celles utilisées pour la partie Projet Mécanique. AVERTISSEMENT Il est rappelé aux candidats qu'ils doivent impérativement utiliser les

Plus en détail

Amélioration de la commande P&O par une détection synchrone du courant de batterie

Amélioration de la commande P&O par une détection synchrone du courant de batterie Revue des Energies Renouvelables ICESD 11 Adrar (2011) 113-121 Amélioration de la commande P&O par une détection synchrone du courant de batterie R. Merahi * et R. Chenni Département d Electrotechnique,

Plus en détail

LES VARIATEURS MECANIQUES ET ELECTRONIQUES

LES VARIATEURS MECANIQUES ET ELECTRONIQUES LES VARIATEURS MECANIQUES ET ELECTRONIQUES I. Principe du Variateur Mécanique Le variateur mécanique n est en fait qu une simple résistance de puissance qui disperse en chaleur la puissance qui n est pas

Plus en détail

PMCF ONDULEURS. Transformer l énergie électrique en énergie mécanique:

PMCF ONDULEURS. Transformer l énergie électrique en énergie mécanique: PMCF ONDULEURS Nous avons connu et pratiqué pour la plupart d entre nous les locomotives à courant continu avec la mise en vitesse en éliminant des résistances qui étaient en fonte ou en tôle. On utilisait

Plus en détail

Alimentation de PC PORTABLE 19 V, 3,5 A

Alimentation de PC PORTABLE 19 V, 3,5 A TRAVAUX D ETUDE ET REALISATION PRE-PROJET Alimentation de PC PORTABLE 19 V, 3,5 A EL HASSANI YOUSSEF VARACHAUD THOMAS Deuxième année ; groupe EEP1 1 SOMMAIRE I. CAHIER DES CHARGES 3 II. RECHERCHES 4 A.

Plus en détail

Etude de la communication entre la borne de recharge et le chargeur de batterie : vérification du fonctionnement Thème : Énergie

Etude de la communication entre la borne de recharge et le chargeur de batterie : vérification du fonctionnement Thème : Énergie LYCÉE JULES VIETTE MONTBELIARD 1STI2D Système d Information et Numérique Etude de la communication entre la borne de recharge et le chargeur de batterie : vérification du fonctionnement Thème : Énergie

Plus en détail

Monte charge : Moteur asynchrone et variateur

Monte charge : Moteur asynchrone et variateur Monte charge : Moteur asynchrone et variateur CORRECTION Préparation : - DETERMINATION ET CHOIX DU MOTEUR ASYNCHRONE - A partir des données du dossier technique sur le système de levage, déterminer la

Plus en détail

Pratique de réparation et dépannage des cartes électroniques industrielles

Pratique de réparation et dépannage des cartes électroniques industrielles Durée : 5 jours Pratique de réparation et dépannage des cartes électroniques industrielles Réf : (Elec 01) capables de : - Comprendre et mettre en œuvre les différentes méthodes de tests des composantes

Plus en détail

FONCTION «COMMUTER LA PUISSANCE»

FONCTION «COMMUTER LA PUISSANCE» FONCTION «COMMUTER LA PUISSANCE» I- Approche fonctionnelle Energie Energie de puissance (We) Elaborer les signaux de commande Ordre Commuter la puissance We Transformer l énergie Microcontrôleur, up Préactionneur

Plus en détail

LABE04 5 oct 2004. Table des matières. Métraux Nathanaël - YTM1 1 TLC556

LABE04 5 oct 2004. Table des matières. Métraux Nathanaël - YTM1 1 TLC556 Table des matières Cahier des charges...2 a)... 2 b)... 2 Bref rappel théorique... 2 Mode astable... 3 Mode monostable... 3 Introduction...3 Calculs pour l'astable... 3 Formules utilisées... 3 Tableau

Plus en détail

Conversion électronique statique

Conversion électronique statique Conversion électronique statique Sommaire I) Généralités.2 A. Intérêts de la conversion électronique de puissance 2 B. Sources idéales.3 C. Composants électroniques..5 II) III) Hacheurs..7 A. Hacheur série

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES D ÉLECTROTECHNIQUE

TRAVAUX PRATIQUES D ÉLECTROTECHNIQUE IUT de Saint-Nazaire Département Mesures-Physiques TRAVAUX PRATIQUES D ÉLECTROTECHNIQUE TP.1 : Sécurité électrique TP.2 : Mesures sécurisée sur une installation monophasée TP.3 : Electromagnétisme TP.4

Plus en détail

LA DIODE. Classe de première SI

LA DIODE. Classe de première SI LA DIODE Table des matières 1. Présentation... 2 2. Fonctionnement... 2 3. Caractéristiques... 3 3.1. Zone de claquage... 4 3.2. Techniques... 4 4. Exemples d utilisation... 6 4.1. Montage redresseur simple

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES. Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie SOUS - EPREUVE E12

Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES. Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie SOUS - EPREUVE E12 Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie SOUS - EPREUVE E12 TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME Durée 3 heures coefficient 2 Note

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES «Génie Électronique» Session 2012 Épreuve : PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 5 Dès que le sujet vous est

Plus en détail

Série 77 - Relais statiques modulaires 5A. Caractéristiques. Relais temporisés et relais de contrôle

Série 77 - Relais statiques modulaires 5A. Caractéristiques. Relais temporisés et relais de contrôle Série 77 - Relais statiques modulaires 5A Caractéristiques 77.01.x.xxx.8050 77.01.x.xxx.8051 Relais statiques modulaires, Sortie 1NO 5A Largeur 17.5mm Sortie AC Isolation entre entrée et sortie 5kV (1.2/

Plus en détail

2014 Alimentation haute tension à commande TTL + - 500 V en 4 groupes + - 800 v en 2 groupes Patrick Favre 2014

2014 Alimentation haute tension à commande TTL + - 500 V en 4 groupes + - 800 v en 2 groupes Patrick Favre 2014 2014 Alimentation haute tension à commande TTL + - 500 V en 4 groupes + - 800 v en 2 groupes Patrick Favre 2014 Les explications qui suivent sont reprises du premier projet de construction pour Ulrich

Plus en détail

Le b.a.ba du pont en H

Le b.a.ba du pont en H Le b.a.ba du pont en H Ph. Dondon Copyright Enseirb-Matmeca 2013 Avertissement : N étant ni spécialiste des moteurs, ni des modélisations des procédés, cette page aborde les ponts en H du point de vue

Plus en détail

TRANSISTORS BIPOLAIRES

TRANSISTORS BIPOLAIRES TRANSISTORS BIPOLAIRES Licence Physique et Application - Semestre 4 1. L effet transistor 2. Polarisation d un transistor 3. Montages de base 4. Classes d amplification 5. transistor à effet de champ Attention,

Plus en détail

Etude d'un monte-charge

Etude d'un monte-charge BTS ELECTROTECHNIQUE Session 1998 3+

Plus en détail

ALIMENTATION POUR SYSTÈMES. Toulouse & Bordeaux Juin 2013 - JPaul NATALE - www.transfomaniac.com

ALIMENTATION POUR SYSTÈMES. Toulouse & Bordeaux Juin 2013 - JPaul NATALE - www.transfomaniac.com ALIMENTATION POUR SYSTÈMES Toulouse & Bordeaux Juin 2013 - JPaul NATALE - www.transfomaniac.com Le LC et LLC et LLLC Introduction : Pour augmenter les densités W/kg et W/dm³ des alimentations à découpage,

Plus en détail

TD 1 CALCULS D ENERGIE

TD 1 CALCULS D ENERGIE TD 1 CALCULS D ENERGIE Exercice n 1 On désire élever la température d un chauffe-eau de 200 litres de 8 C à 70 C. On rappelle que la capacité thermique massique de l eau est de 1cal/ C/g. 1-1 Quelle est

Plus en détail

Choix d'une inductance pour un régulateur DC/DC : mieux comprendre la diversité des options et leurs mérites respectifs

Choix d'une inductance pour un régulateur DC/DC : mieux comprendre la diversité des options et leurs mérites respectifs Choix d'une inductance pour un régulateur DC/DC : mieux comprendre la diversité des options et leurs mérites respectifs Par Paul Lee, Directeur de l'ingénierie, Murata Power Solutions (UK) Au moment de

Plus en détail

Composants de l électronique de puissance

Composants de l électronique de puissance Composants de l électronique de puissance Claude Chevassu A jour du 01/09/2005 1 2 Présentation de l'électronique de puissance : L'électronique de puissance a pour but de modifier la présentation de l'énergie

Plus en détail

Sciences de l ingénieur. Lycée Jules Ferry. DOSSIER_SECATEUR Page 1 / 17

Sciences de l ingénieur. Lycée Jules Ferry. DOSSIER_SECATEUR Page 1 / 17 Sciences de l ingénieur Lycée Jules Ferry DOSSIER_SECATEUR Page 1 / 17 1. PRESENTATION DU SYSTEME La période de taille de la vigne dure 2 mois environ. Les viticulteurs coupent 8 à 10 heures par jour.

Plus en détail

FacultéPolytechnique. Dimensionnement optimal de convertisseurs continu-continu isolés par la méthode des plans d expériences Travail de fin d études

FacultéPolytechnique. Dimensionnement optimal de convertisseurs continu-continu isolés par la méthode des plans d expériences Travail de fin d études FacultéPolytechnique Dimensionnement optimal de convertisseurs continu-continu isolés par la méthode des plans d expériences Travail de fin d études Stijn Coorevits Promoteurs : Prof. O. Deblecker Ir C.

Plus en détail

Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 )

Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 ) Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 ) Présentation du sujet La recherche de miniaturisation est actuellement un domaine important dans

Plus en détail

ATS Génie électrique session 2005

ATS Génie électrique session 2005 Calculatrice scientifique autorisée Avertissements : Les quatre parties sont indépendantes mais il est vivement conseillé de les traiter dans l ordre ce qui peut aider à mieux comprendre le dispositif

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Mécanique du solide... 17 I. Introduction...17 II. Définitions...17 III. Energies...21 IV. Les lois de la mécanique...

TABLE DES MATIERES. Mécanique du solide... 17 I. Introduction...17 II. Définitions...17 III. Energies...21 IV. Les lois de la mécanique... Table des matières iii TABLE DES MATIERES RESUME DE COURS Grandeurs périodiques. Circuits linéaires en régime sinusoîdal... 3 I. Propriétés des grandeurs périodiques...3 II. Régime sinusoïdal...3 III.

Plus en détail

Electronique de puissance et vitesse variable

Electronique de puissance et vitesse variable L électronique de puissance au service de la vitesse variable Ce cours utilise de nombreux ouvrages et sites web sur lesquels j ai repris des photos ou des diagrammes. Je tiens à remercier toutes les personnes

Plus en détail

DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME

DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME Compétences associées A3 : Identifier les composants réalisant les fonctions Acquérir A3 : Décrire et analyser le comportement d un système A3 : Justifier la

Plus en détail

Alimentations DC 400W Puissance constante Intégrables ½19" / 2U avec interfaces de télécommande TOE 8951 et TOE 8952

Alimentations DC 400W Puissance constante Intégrables ½19 / 2U avec interfaces de télécommande TOE 8951 et TOE 8952 Alimentations DC 400W Puissance constante Intégrables ½19" / 2U avec interfaces de télécommande TOE 8951 et TOE 8952 Réglages rapides et précis par encodeurs ou par les interfaces. Interfaces analogique,

Plus en détail

Mode d emploi. Détecteur de mouvement 360 (grand rayon de détection) télécommandable et télé programmable.

Mode d emploi. Détecteur de mouvement 360 (grand rayon de détection) télécommandable et télé programmable. Mode d emploi. Détecteur de mouvement 360 (grand rayon de détection) télécommandable et télé programmable. Accessoires disponibles : Télécommande 3 fonctions Télécommande de programmation Important Avant

Plus en détail

La diode. Retour au menu. 1 La diode : un dipôle non linéaire. 1.1 Diode idéale. 1.2 Diode réelle à semi-conducteur. 1.3 Association de diodes

La diode. Retour au menu. 1 La diode : un dipôle non linéaire. 1.1 Diode idéale. 1.2 Diode réelle à semi-conducteur. 1.3 Association de diodes etour au menu La diode 1 La diode : un dipôle non linéaire 1.1 Diode idéale 1.2 Diode réelle à semi-conducteur C est un dipôle électrique unidirectionnel dont les bornes sont l anode (A) et la cathode

Plus en détail

TP 2 - MESURE DE LA VITESSE DE ROTATION D UN MOTEUR

TP 2 - MESURE DE LA VITESSE DE ROTATION D UN MOTEUR IUT BELFORT MONTBELIARD Dpt MESURES PHYSIQUES TP EEA 2 ème ANNEE TP 2 - MESURE DE LA VITESSE DE ROTATION D UN MOTEUR LES ETUDIANTS N AYANT PAS REALISE LA PREPARATION NE SERONT PAS ADMIS EN TP I LE MOTEUR

Plus en détail

Introduction : Les modes de fonctionnement du transistor bipolaire. Dans tous les cas, le transistor bipolaire est commandé par le courant I B.

Introduction : Les modes de fonctionnement du transistor bipolaire. Dans tous les cas, le transistor bipolaire est commandé par le courant I B. Introduction : Les modes de fonctionnement du transistor bipolaire. Dans tous les cas, le transistor bipolaire est commandé par le courant. - Le régime linéaire. Le courant collecteur est proportionnel

Plus en détail

TP N 01 : Redressement non commandé - Montage monophasé mono alternance

TP N 01 : Redressement non commandé - Montage monophasé mono alternance Université Djillali LIABES Sidi Bel-Abbes Faculté de sciences de l Ingénieur - Département d Electrotechnique - Licence ELM ETT Module Electronique de puissance TP N 01 : Redressement non commandé - Montage

Plus en détail

ONDULEUR POUR MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE

ONDULEUR POUR MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE Institut Universitaire de Technologie de TOURS Département Génie Electrique et Informatique Industrielle ONDULEUR POUR MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE Antoine GIRAUD Emmanuel GODON 2 ème année 2000-2002 Groupe

Plus en détail

VOITURE QUI SE RECHARGE PAR INDUCTION

VOITURE QUI SE RECHARGE PAR INDUCTION VOITURE QUI SE RECHARGE PAR INDUCTION DUSHIMIMANA Guillaume dguillaume2011@gmail.com VAN GOETHEM Maxime maxime.kami@outlook.com RÉSUMÉ Ce rapport est un compte rendu du projet effectué lors de notre bureau

Plus en détail

Commande PWM des moteurs

Commande PWM des moteurs Commande PWM des moteurs Comment faire varier la vitesse d'un moteur? Rappels: Un moteur à courant continu alimenté par une tension U peut être modélisé par une résistance r en série avec une inductance

Plus en détail

ALIMENTATIONS A DECOUPAGE

ALIMENTATIONS A DECOUPAGE Polytech'Nice 4 ème Année T.P. d'electronique TP N 6 AIMENTATIONS A DECOUPAGE I. e mécanisme de régulation à découpage e but de cette manipulation est la compréhension du mécanisme de régulation par découpage.

Plus en détail

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures A- MISE EN EVIDENCE DES PARAMETRES D'ASSISTANCE

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures A- MISE EN EVIDENCE DES PARAMETRES D'ASSISTANCE PSI* 24/01/14 Lycée P.Corneille tp_loi d_assistance_dae.doc Page 1/1 Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures Vous disposez : De la direction

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGES Equipements Electriques La machine à courant continu

TRAVAUX DIRIGES Equipements Electriques La machine à courant continu Ingénieur Manager Entrepreneur TRAVAUX DIRIGES Equipements Electriques La machine à courant continu ITEEM 1ere année 1 Les exercices encadrés seront fait en TD. Il est vivement conseillé de préparer les

Plus en détail

Électronique de puissance

Électronique de puissance Guy Séguier Francis Labrique Philippe Delarue Électronique de puissance Structures, commandes, applications 10 e édition Couverture AudreyPS-istock.com Dunod, Paris, 2004, 2011, 2015 5 rue Laromiguière,

Plus en détail

Etude d un haut-parleur

Etude d un haut-parleur Etude d un haut-parleur Le haut-parleur électrodynamique, dont l invention remonte à plus de cent ans, n a pas évolué dans son principe. Il a été amélioré d année en année par l utilisation de nouvelles

Plus en détail

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Cyril BUTTAY CEGELY VALEO 30 novembre 2004 Cyril BUTTAY Contribution à la conception

Plus en détail

Sciences et technologie industrielles

Sciences et technologie industrielles Sciences et technologie industrielles Spécialité : Génie Energétique Classe de terminale Programme d enseignement des matières spécifiques Sciences physiques et physique appliquée CE TEXTE REPREND LE PUBLIE

Plus en détail

AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE

AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Spécialité génie électronique Session 2007 Étude des systèmes techniques industriels Durée : 6 heures coefficient : 8 AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE

Plus en détail

Conversion DC / DC. TOYOTA PRIUS (Source : Concours Centrale Supélec TSI 2006)

Conversion DC / DC. TOYOTA PRIUS (Source : Concours Centrale Supélec TSI 2006) TOYOTA PRIUS (Source : Concours Centrale Supélec TSI 006) Objectifs de l étude : Déterminer la plage de variation du rapport cyclique α permettant d obtenir une tension U 1 constante quelle que soit la

Plus en détail

J AUVRAY Systèmes Electroniques

J AUVRAY Systèmes Electroniques LE TRANITOR MO Un transistor MO est constitué d'un substrat semiconducteur recouvert d'une couche d'oxyde sur laquelle est déposée une électrode métallique appelée porte ou grille (gate).eux inclusions

Plus en détail

TP 1 : sources électriques

TP 1 : sources électriques Objectif : étudier différents dipôles actifs linéaires ou non linéaires. Les mots générateur et source seront considérés comme des synonymes 1 Source dipolaire linéaire 1.1 Méthode de mesure de la demie-tension

Plus en détail

Relais d'arrêt d'urgence, protecteurs mobiles

Relais d'arrêt d'urgence, protecteurs mobiles PNOZ Relais jusqu'en d'arrêt 11 catégorie d'urgence, 4, EN 954-1 protecteurs mobiles Bloc logique de sécurité pour la surveillance de poussoirs d'arrêt d'urgence et de protecteurs mobiles Homologations

Plus en détail

Caractèristiques. 1 khz IP67 1 / 20

Caractèristiques. 1 khz IP67 1 / 20 Détecteur de proximité inductif carré miniature ES oîtier miniature avec détection longue distance. Surfaces de détection face avant et latérale. Caractèristiques 5,5 mm oîtier ultra compact khz Réponse

Plus en détail

EP 2 141 741 A2 (19) (11) EP 2 141 741 A2 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 06.01.2010 Bulletin 2010/01

EP 2 141 741 A2 (19) (11) EP 2 141 741 A2 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 06.01.2010 Bulletin 2010/01 (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 2 141 741 A2 (43) Date de publication: 06.01. Bulletin /01 (21) Numéro de dépôt: 0916496.0 (1) Int Cl.: H01L 27/07 (06.01) H01L 21/761 (06.01) H01L 29/861 (06.01)

Plus en détail

TP Capteurs n 3 : Étude des Capteurs de proximité

TP Capteurs n 3 : Étude des Capteurs de proximité I-BUT : TP Capteurs n 3 : Étude des Capteurs de proximité Le but de ces TPs est de savoir manipuler des capteurs de mesure de proximité se basant sur le principe inductif, magnétique, optique et ultrason.

Plus en détail

Cou.Cou. 5.02. 100mV,100mA/100mV. Courant d entrée max. : ±100mA. Protection des shunts : par diode et fusible réarmable.

Cou.Cou. 5.02. 100mV,100mA/100mV. Courant d entrée max. : ±100mA. Protection des shunts : par diode et fusible réarmable. Cou.Cou. 5.02 Interface mesure ADCA Coupeur pour Coupon témoin Caractéristiques techniques CouCou 5.02 : - 4,5 x 83,5 x 56,5 mm hors câble - Poids 290 grammes - Température de stockage : -20 C +70 C -

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE S e s s i o n 2 0 0 8 PHYSIQUE APPLIQUÉE Série : Spécialité : Sciences et Technologies industrielles Génie Électrotechnique Durée de l'épreuve : 4 heures coefficient : 7 L'usage

Plus en détail

1.1. Remplacer le début des phrases suivantes par : «La tension aux bornes d un(e)» ou «L intensité du courant dans un(e)».

1.1. Remplacer le début des phrases suivantes par : «La tension aux bornes d un(e)» ou «L intensité du courant dans un(e)». BTS 2003 Le problème porte sur l impression de tickets de caisse du système de distribution de cartes d entrée de piscine. Dans la première partie, on étudiera l impression thermique de tickets de caisse,

Plus en détail

Systèmes de formation pour l électronique de puissance

Systèmes de formation pour l électronique de puissance Systèmes de formation pour l électronique de puissance La technologie clé pour les entraînements électriques Apprentissage multimédia, expérimentation, programmation et recherche Connexion à Matlab / Simulink

Plus en détail

1.Alimentation linéaire

1.Alimentation linéaire Sommaire Introduction Cahier des charges...5 1.Alimentation linéaire...6 2.Alimentation à découpage...7 3.Les différents types de montages...8 3.1. Alimentation type "Buck"...8 3.2 Alimentation type "Boost"...8

Plus en détail

Electricité, électrotechnique et électronique industrielle, CEM accès intégral : INTEGRAL

Electricité, électrotechnique et électronique industrielle, CEM accès intégral : INTEGRAL Electricité, électrotechnique et électronique industrielle, CEM accès intégral : INTEGRAL 103 modules enrichis de 87 Info+ soit 190 ressources et près de 4000 écrans Objectifs : Pour le contenu, voir les

Plus en détail

Les composants électroniques de commutation

Les composants électroniques de commutation Les composants électroniques de commutation Chapitre IV LE TRANSISTOR MOSFET Sommaire 1 PRINCIPE... 40 1.1 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT... 41 1.2 COMPOSANTS PARASITES DU MOSFET... 42 1.2.1 Les capacités

Plus en détail

Séance de TP n 3 : L amplificateur opérationnel (AOp)

Séance de TP n 3 : L amplificateur opérationnel (AOp) LSM 2 - Mesures physiques - Instrumentation Séance de TP n 3 : L amplificateur opérationnel (AOp) Les circuits étudiés jusqu'ici sont des circuits passifs constitués de résistances, condensateurs inductances

Plus en détail

Bloc d'extension de contacts

Bloc d'extension de contacts Gertebild ][Bildunterschrift Kontakterweiterungen Bloc d'extension de contact pour une augmentation et un renforcement du nombre de contacts de sécurité Homologations Zulassungen SÜDDEUTSCHLAND Caractéristiques

Plus en détail

Mode d emploi. Détecteur de mouvement télécommandable et télé programmable. 360WM IR

Mode d emploi. Détecteur de mouvement télécommandable et télé programmable. 360WM IR Mode d emploi. Détecteur de mouvement télécommandable et télé programmable. 360WM IR Accessoires disponibles Important -Avant de commencer l installation du détecteur de mouvement, vérifiez (à l aide d

Plus en détail

Dimensionnement des composants pour le convertisseur BUCK. Figure 1 : Convertisseur BUCK [1]

Dimensionnement des composants pour le convertisseur BUCK. Figure 1 : Convertisseur BUCK [1] imensionnement des composants pour le convertisseur BUK alcul de l inductance [1] Figure 1 : onvertisseur BUK [1] Quand un convertisseur Buck travaille en mode de conduction continue, le courant I L traversant

Plus en détail

3. Les capteurs classiques à sortie binaire

3. Les capteurs classiques à sortie binaire 3.1 Interrupteur reed Un interrupteur reed ou interrupteur à lames souples est un interrupteur qui ferme le circuit sous l'effet d'un champ magnétique externe. Dans le cas le plus simple ce champ est produit

Plus en détail

TD16 Machine synchrone et MCC

TD16 Machine synchrone et MCC TD16 Machine synchrone et MCC 161 Machine synchrone simpliste A Travaux Dirigés Un aimant cylindrique allongé peut tourner autour de l'axe passant par son centre et perpendiculaire à son moment magnétique.

Plus en détail

EPREUVE N 1. Sciences et techniques des installations. (durée : 4 heures ; coefficient 3) Aucun document n est autorisé.

EPREUVE N 1. Sciences et techniques des installations. (durée : 4 heures ; coefficient 3) Aucun document n est autorisé. CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNEL AGRICOLE Enseignement Maritime SESSION 2006 CONCOURS : INTERNE Section : Electrotechnique et électronique maritime EPREUVE N 1 Sciences et

Plus en détail

Réalisation d un amplificateur de puissance en 2 mètres

Réalisation d un amplificateur de puissance en 2 mètres Réalisation d un amplificateur de puissance en 2 mètres Ayant eu l opportunité de me procurer des transistors Mosfet de puissance capables de travailler jusque 175 Mhz à un prix intéressant, j ai décidé

Plus en détail

TP 05 Etude de la chaîne d'énergie

TP 05 Etude de la chaîne d'énergie OBJECTIFS Etude de la chaine d'énergie. Etude du cycle de montée et de descente de la station de levage. Etude de la fonction acquérir (capteur de vitesse). POINTS DU PROGRAMME ABORDES 2.1.1 Organisation

Plus en détail

Séance P2I n 1 (7 sept 2015) Module 1 : Mini-projet «Eclairage automatique»

Séance P2I n 1 (7 sept 2015) Module 1 : Mini-projet «Eclairage automatique» Séance P2I n 1 (7 sept 2015) Module 1 : Mini-projet «Eclairage automatique» Description du mini-projet L objectif Pour chaque étudiant : assembler et faire fonctionner un dispositif électrique au format

Plus en détail

Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage

Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage PCSI - Stanislas - Electrocinétique - TP N 3 - Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage Prenez en note tout élément pouvant figurer dans un compte-rendu

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Relais Statiques Industriel, 1-Phase ZS, connectique débrochable Type RX1A

Relais Statiques Industriel, 1-Phase ZS, connectique débrochable Type RX1A SSR_section_ok2.4 20/6/06 8:37 am Page 2-40 Relais Statiques Industriel, 1-Phase ZS, connectique débrochable Type Description du produit Le RX ThyReX est un relais statique type industriel, extrêmement

Plus en détail

Module Relais de temporisation DC 24 110 V, programmable

Module Relais de temporisation DC 24 110 V, programmable Caractéristiques techniques indicatives sous réserve de modifications 815006.00 Identification Type ZR6-5006.00 Version du produit Version du fiche technique 00 Application/ Domaine d'utilisation/caractéristiques

Plus en détail

34.51. Montage sur circuit imprimé. Vue coté cuivre. 1 inverseur 6/10 250/400 1500 300 0.185 6/0.2/0.12 500 (12/10) AgNi 5-12 - 24-48 - 60 /0.

34.51. Montage sur circuit imprimé. Vue coté cuivre. 1 inverseur 6/10 250/400 1500 300 0.185 6/0.2/0.12 500 (12/10) AgNi 5-12 - 24-48 - 60 /0. Série 34 - Relais électromécanique pour circuit imprimé 6 A Caractéristiques 34. Faible épaisseur avec contact - 6 A Montage sur circuit imprimé - directement ou avec support pour circuit imprimé Montage

Plus en détail

T.P. numéro 27 : moteur asynchrone.

T.P. numéro 27 : moteur asynchrone. T.P. numéro 27 : moteur asynchrone. Buts du TP : le but de ce TP est l étude du moteur asynchrone triphasé. On étudie la plaque signalétique du moteur, puis on effectue un essai à vide et enfin un essai

Plus en détail

-500 V. Figure 1 Figure 2

-500 V. Figure 1 Figure 2 DIODE EN COMMUAION : CALCUL D UN RADIAEUR On considère le montage de la figure qui utilise un redresseur de puissance de type BYX 66-6 (voir annexe) dans un régime de commutation. La tension e (t) qui

Plus en détail

Donner les limites de validité de la relation obtenue.

Donner les limites de validité de la relation obtenue. olutions! ours! - Multiplicateur 0 e s alculer en fonction de. Donner les limites de validité de la relation obtenue. Quelle est la valeur supérieure de? Quel est le rôle de 0? - Multiplicateur e 0 s alculer

Plus en détail

34.51. Largeur 5 mm Bobine faible consommation. Montage sur circuit imprimé. ou sur supports série 93 A2 A1 12 11 14 0.8 1.3 1.3 28 1.

34.51. Largeur 5 mm Bobine faible consommation. Montage sur circuit imprimé. ou sur supports série 93 A2 A1 12 11 14 0.8 1.3 1.3 28 1. Série 34 - Relais électromécanique pour circuit imprimé 6 A Caractéristiques 34.51 Faible épaisseur avec 1 contact - 6 A Montage sur circuit imprimé - directement ou avec support pour circuit imprimé Montage

Plus en détail

PRODUCTION, CONVERSION OU DISTRIBUTION DE L ÉNERGIE ÉLECTRIQUE

PRODUCTION, CONVERSION OU DISTRIBUTION DE L ÉNERGIE ÉLECTRIQUE XXXX H02 PRODUCTION, CONVERSION OU DISTRIBUTION DE L ÉNERGIE ÉLECTRIQUE XXXX APPAREILS POUR LA TRANSFORMATION DE COURANT ALTERNATIF EN COURANT ALTERNATIF, DE COURANT ALTERNATIF EN COURANT CONTINU OU VICE

Plus en détail

Pas 3.5 mm 1 contact 12 A Montage sur circuit imprimé ou sur supports série 95

Pas 3.5 mm 1 contact 12 A Montage sur circuit imprimé ou sur supports série 95 Série 41 - Relais bas profil pour circuit imprimé 8-12 - 16 A Caractéristiques 41.31 41.52 41.61 1 ou 2 inverseurs - Bas profil (hauteur 15.7 mm) 41.31-1 contact 12 A (pas 3.5 mm) 41.52-2 contacts 8 A

Plus en détail

Étude de la régulation de courant d un moteur à courant continu Note d Application EK012-FR Août 2014

Étude de la régulation de courant d un moteur à courant continu Note d Application EK012-FR Août 2014 Note d Application EK2 Régulation de courant d un moteur à courant continu Août 24 Étude de la régulation de courant d un moteur à courant continu Note d Application EK2-FR Août 24 Thierry LEQUEU (a) (a)

Plus en détail

TP Numéro 1. AUTOMATIQUE LOGIQUE (programmation et simulation) Durée: 2 heures

TP Numéro 1. AUTOMATIQUE LOGIQUE (programmation et simulation) Durée: 2 heures TP Numéro 1 AUTOMATIQUE LOGIQUE (programmation et simulation) Durée: 2 heures On considère dans ce sujet un dispositif de remplissage de bacs. Le dispositif concerné est représenté sur la figure ci-dessous,

Plus en détail

Sonde détectrice HF.

Sonde détectrice HF. Sonde détectrice HF. Une sonde détectrice HF permet de convertir un multimètre classique en voltmètre HF. On l utilise essentiellement pour effectuer des mesures relatives de signaux haute fréquence mais

Plus en détail

VOITURE QUI SE RECHARGE PAR INDUCTION

VOITURE QUI SE RECHARGE PAR INDUCTION VOITURE QUI SE RECHARGE PAR INDUCTION DUSHIMIMANA Guillaume dguillaume2011@gmail.com VAN GOETHEM Maxime maxime.kami@outlook.com RÉSUMÉ Ce rapport est un compte rendu du projet effectué lors de notre bureau

Plus en détail

0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N

0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N Série 55 - Relais industriels 7-10 A Caractéristiques 55.12 55.13 55.14 Relais pour usage général avec 2, 3 ou 4 contacts Montage sur circuit imprimé 55.12-2 contacts 10 A 55.13-3 contacts 10 A 55.14-4

Plus en détail